Ombres
& Poussières
de seb

Réunion
d'Outre-Tombe
- bientôt -

Universal Show
- bientôt -


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Ombres & Poussières ☆ Evénement #89
Une mission de Nora - Ouverture : 7 janvier 2018
« Dans la poussière des mots naissent les rêves. »

Partagez | .
 

 Sweet Kiss Are Made of This... ✖ Destiel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dean Winchester


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jensen Ackles.

Ѽ Conte(s) : Supernatural ✡
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Dean Winchester.

☞ Surnom : Dean, Dean-o.

✴ Saving people, hunting things, the family business. ✴

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 102
✯ Les étoiles : 890




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 12 Jan 2018 - 4:33

  • Castiel
  • Dean Winchester
Sweet Kiss Are Made of This...
Les soirées étranges dans de vieux hôtels, plus jamais. Il s'en était fait la promesse solennelle lorsqu'il avait laissé la vieille demeure pourrissante derrière lui, une semaine plus tôt, après cette foutue affaire d'esprits vengeurs un tantinet revêche. Il n'allait pas mentir : les fantômes que le petit groupe avait côtoyé là-bas ne l'avaient pas laisser sortir indemne, même s'il s'évertuait à prétendre le contraire. Si on l'interrogeait à ce sujet, il se contentait d'en rire, dégradant l'affaire éhontément quitte à la classer encore moins effrayante que son enquête sur la Dame Blanche, la première affaire qui lui avait permis de refaire équipe avec Sammy. Et, en apparence, il ne semblait pas plus perturbé que ça : ses habitudes de vie n'en avaient pas été changées, il mangeait toujours autant des cheeseburger sans considération aucune pour sa santé, buvait toujours - au minimum - quelques bières tous les deux jours. Cette petite routine qu'il traînait depuis des années déjà. John, son père, l'avait simplement félicité pour son efficacité - et ça, peu importe sa psyché, ça lui avait fait bomber le torse d'orgueil -avant de se détourné de lui pour vaquer à ses propres affaires, puisqu'il était toujours aussi obsédé par la créature qui avait eu l'audace de prendre la vie de leur mère, dans leur univers d'origine. Enfin, Sam se remettait doucement de ses blessures : les esprits avaient réussi à le blesser, lui offrant un poignet cassé et plâtré en guise de bon souvenir. Depuis, Dean exigeait de bosser en solo sur les quelques affaires qu'il repérait ici et là, ne souhaitant pas dégrader davantage la santé de son cadet - et ignorant superbement les plaintes de ce dernier. Non, il ne changerait pas d'avis malgré les dangers qu'il encourait, il s'en voulait déjà bien assez de ne pas avoir réussi à le protéger et à lui éviter cette blessure minime - qu'il aurait préféré encaisser à sa place - pour prendre le risque de l'exposer à davantage de dangers. Enfin, rien de vraiment nouveau sous le Soleil, il s'agissait du fonctionnement basique de la famille Winchester. Et cela lui convenait parfaitement.

Un soir alors qu'il rentrait de sa chasse du jour qui impliquait l'élimination d'un nid de vampires à une vingtaine de kilomètres à peine de Storybrooke - à croire que cette ville avait le don d'attirer tout un tas de mauvaises choses en son sein -, il pensait trouver la maison silencieuse et dans le noir complet au vu de l'heure tardive puisqu'il était presque deux heures du matin. Il savait que son père était parti de son côté puisqu'il avait trouvé une piste il y a de ça quelques jours déjà, alors il faisait déjà comme chez lui - ce qui était en fait le cas - et farfouillait dans le frigo à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent et, lorsqu'il jeta son dévolu sur un reste de roast-beef, il sursauta franchement lorsqu'il se retourna pour faire face à son frère, qui semblait sortir de nulle part.

« Oh bordel, Sam ! Me refais plus jamais un coup pareil ! ... A moins de vouloir éliminer ton grand frère d'une crise cardiaque fulgurante. »

Malgré son cœur qui continuait de battre au rythme d'une chamade endiablée, il ne pouvait s'empêcher d'aborder un sourire en coin, plutôt satisfait de sa pique gentillette qu'il dédiait à son frère. Mais son sourire s'évapora bien vite en constatant l'air grave qu'abordait se dernier, si bien qu'il délaissa son assiette sur la table de la cuisine pour le regarder droit dans les yeux, un sourcil haussé.

« Sam ? Il y a un problème ? »

Il n'obtenait toujours aucune réaction, et cela commençait à l'inquiéter sérieusement.

« Sam ? Il s'est passé quelque chose ? Papa a un souci ? ... Sam ? Mais parle, bon sang !! »

Le fait d'hausser le ton sembla réveiller son frère.

« Papa n'a rien, ne t'en fais pas pour lui. Non, c'est... Il put voir l'ombre d'une hésitation dans le regard de son cadet et, décidément, cela ne lui disait rien qui vaille. C'est de toi dont je voudrais parler, Dean. »

La révélation le laissa stupéfait une poignée de secondes... Avant qu'il ne se mette à rire, franchement.

« Parler de moi ? Mais tu débloques complètement ! Le fait de veiller aussi tard ne te réussi vraiment pas, on dirait... Son ton s'était fait un poil moqueur. Et de quoi tu veux parler ? De ma super recette pour les cheeseburger ? Depuis le temps que je t'en prépare, je pensais que tu la connaissais presque aussi bien que moi... »

Ses tentatives pour ramener un peu de bonne humeur sous ce toit restèrent vaines, à son plus grand désarroi. Certes, il était pleinement au courant que son humeur n'était pas ravageur, mais Sam s'était toujours montré assez bon public. Sauf dans ces plus mauvais jours... Était-ce le cas aujourd'hui ?

«Dean, je suis sérieux. Je vois bien que quelque chose en toi à changé, depuis qu'on est rentré de l'hôtel. Et, vraiment, si tu as besoin de te confier à qui que ce soit... Tu sais que tu peux compter sur moi. »

Ainsi, il avait choisi d'aborder le sujet qui fâche. Et ces propos semblaient lui montrer qu'il n'était pas si bon acteur que ça, et ça le chagrinait un peu. Lui qui pensait être un pro dans le contrôle de ses émotions... Mais il prit le parti de continuer son petit manège, chassant la proposition d'un geste de la main tandis qu'il reprenait la préparation de son en-cas nocturne, ajoutant un peu de moutarde sur la viande froide, et croquant dans le tout avec un appétit non simulé.

« Vraiment, Chammy...Parler la bouche pleine ne l'avait jamais vraiment dérangé, et cela n'allait pas changer aujourd'hui. Che vois pas che que tu veux dire. Che vais parfaitement bien. Aucun chouchis à l'horizon... »

Il prit une autre bouchée, attendant une quelconque réaction de la part de son frère. Réaction qui ne tarda pas à arriver : Sam leva les yeux au ciel, comme s'il était exaspéré. Ce qu'il devait probablement être, d'ailleurs...

« N'essaie même pas de me mentir, je te connais depuis assez longtemps pour savoir quand quelque chose te perturbe. Si Papa prétend ne rien voir - ou ne voit vraiment rien, ce qui ne serait pas si surprenant venant de lui - c'est son problème, mais tes tours de passe passe ne fonctionnent plus sur moi depuis longtemps. »

... Et il le déplorait sincèrement. Tout était bien plus facile lorsqu'il n'avait qu'à prétendre un supposé bien-être à longueur de journée, pour tomber les masques la nuit tombée, lorsqu'il se savait en sécurité dans l'obscurité de sa chambre. Lorsqu'il était jeune, ses séances de décompensation s'accompagnaient souvent de larmes... Choses qui n'arrivaient plus à présent, à part en de très rares exceptions. Mais, borné comme il l'était, il ne voulait pas reconnaître que son frère avait raison alors il continua à manger, non sans hausser les épaules d'un geste qui se voulait nonchalant au possible.

« Honnêtement, tu perds ton temps. Et tu te fais des idées, en plus. Je vais parfaitement bien. T'es sûr que le manque de sommeil ne te joue pas des tours ? »

Un soupir fatigué accueillit ses paroles, et il put voir Sam se passer sa main encore valide sur le visage en un geste qui trahissait son désespoir face à la tête de mule qu'il était.

« ... Bon. Je suppose que tu ne me laisses pas le choix. Allez viens, on sort.
»

----------

Son frère ne lui laissa pas réellement le temps de protester, et les deux Winchester se retrouvèrent bien vite au bar - encore ouvert malgré l'heure tardive, Storybrooke était vraiment une ville pleine de surprises. Une fois encore, il put observer que ce dernier ne le connaissait que trop bien, puisqu'il usa d'un des stratagèmes qu'il avait lui-même mis en place pour le faire parler lorsque ça n'allait pas. Il lui offrit plusieurs verres, tandis que lui se limitait sérieusement à son premier tout en dirigeant la conversation, passant d'un sujet bateau à l'autre sans que l'exercice ne lui semble particulièrement difficile. Puis, il aborda le sujet qui fâche, sans détour.

« Que t'est-il arrivé, à l'hôtel ?»

La question lui tira une grimace, non pas parce qu'il commençait à admirer sérieusement l'entêtement de son frère - qui allait finir par rivaliser avec le sien - mais parce que, l'alcool aidant,
cela raviva des souvenirs qu'il aurait préféré oublié pour de bon. Les hallucinations horribles et qui, pourtant, semblaient si vraies le soir-là lui revinrent, et il assista une nouvelle fois à la mort de Sam et de Castiel qui se rejoua sous ses yeux, encore et encore, comme la bande d'un vieux film déréglé.


« Dean ?»

La voix le tira de ses souvenirs désagréables, fort heureusement d'ailleurs : il ne savait combien de temps encore il aurait pu supporter cet affreux spectacle...

« ... C'était horrible.»

Sa voix n'était en réalité qu'un pauvre murmure, qui se brisa sur la fin. Et, sous le regard sincèrement compatissant de son cadet, Dean recracha la vérité sans fioritures aucunes : ses visions que les esprits lui avaient offerts, leurs morts répétés, qu'il n'arrivait jamais à éviter. L'impression de devenir fou, aussi. Et les cauchemars qu'il faisait, de temps à autre, à cause de ça. Même s'il aurait préféré le nier, vider son sac de la sorte lui fit du bien, et il le remercia d'une esquisse de sourire, avant de finir sa bière d'une traite.

« ... Et tu comptais vraiment garder tout ça pour toi ? lui demanda-t-il, incrédule.»

Il approuva d'un signe de la tête. La chose était-elle si surprenante. Après tout, c'est ce qu'il faisait depuis des années, et même s'il s'agissait d'un mauvais mécanisme d'adaptation, c'était le sien et il faisait avec sans se poser de question. Il ne savait pas s'il lui avait sauver la vie ou, au contraire, si l'exercice avait manqué de le rendre fou à plusieurs reprises, mais il s'en moquait. Tant que ses proches restaient en vie, il s'en moquait éperdument.

« Et tu en as parlé à Castiel ? »

Cette fois-ci, la question le fit rire de par son ridicule. Bien sûr que non ! Il avait déjà eu bien du mal à se confier à son propre frère, alors... Répéter l'exercice avec Castiel ? Non, merci.

« Tu débloques totalement ou quoi ? Et pourquoi l'aurais-je fait ? ... Non, tu es la seule personne au courant. Et ne t'avises pas à aller le raconter partout.»

La dernière partie de sa phrase était superflue : il avait une totale confiance en son frère, et il savait que ce n'était pas du tout son genre de faire ça. Mais ça lui était venu naturellement, et il n'avait plus vraiment l'esprit clair avec toute la boisson alcoolisée qu'il avait consommée... Cela devait également jouer sur ses paroles, à un certain niveau.

« Tu devrais lui en toucher deux mots, tu sais. Il est aussi inquiet que moi, à ton sujet. Ça le rassurerait de savoir ce qui te tracasse. »

... Ah. Il n'avait pas envisagé la chose de la sorte. A vrai dire, il ne pensait pas que son ami soit autant préoccupé par son état que ça. Cette révélation le choqua légèrement, et il resta muet, ne sachant quoi répondre.

« Je suis sérieux, Dean. Parle lui. Je te laisse la maison pour ce soir, je vais dormir au motel. C'est ta chance de t'expliquer sans que personne ne soit dans tes pattes. »

« Mais...»

« Et je prends l'Impala. Il est hors de question que je te laisse conduire dans l'état là. Bonne nuit, Dean. Je te retrouverai demain pour midi. J'apporterai de quoi manger, aussi. Un truc bien gras, vu la gueule de bois que tu risques d'avoir... »

Il rêvait, là, ou son frère se moquait totalement de lui ? Enfin, il n'eut pas vraiment le temps de réagir puisque ce dernier quitta l'établissement, le laissant seul face à sa chope désormais vide. ... Et qu'est-ce qu'il devait faire, à présent ? Devait-il réellement suivre ses conseils, ou... ?

Il ne prit pas la peine de trop y réfléchir et, très vite, son téléphone portable se retrouva entre ses mains. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver Castiel parmi ses contacts, et il prit l'initiative de lui envoyer un court sms - parce qu'il n'était pas vraiment en état de lui pondre un roman, hein.

A : Castiel.
Edt-ce que tu prux venir chez mio, là, maintenant ? Uegent.


Son pouce effleura la touche envoyer bien trop vite à son goût,
et il sut qu'il ne pouvait plus faire machine arrière, à présent. Il était temps de tout assumer, sans chercher à se défiler ou à prendre la fuite. Il quitta sa table d'une démarche ralentie par l'alcool mais, lorsqu'il chercha à savoir combien il devait pour ses consommations, le barman lui apprit que la note était déjà payée. Sam avait donc pensé à tout... Depuis combien de temps prévoyait-il son coup, le petit cachottier ? La pensée qu'il n'était plus vraiment capable de prévoir les faits et gestes de son petit frère lui traversa très vite l'esprit, mais il l'oublia en chemin.


Alors qu'il quittait l'établissement, il sentit son portable vibrer dans la poche arrière de son jeans, mais il ne prit même pas la peine de répondre. Ça pouvait attendre, selon lui. Il avait des choses bien plus urgentes à régler dans l'immédiat. Pas une seconde il n'envisagea que l'appel pouvait provenir de Castiel, et il était davantage concentré sur ses pas et sur le trajet à parcourir pour rentrer chez lui. Sans trop de surprise, lorsqu'il arriva il put constater que son Ange était déjà là et qu'il le couvait d'un regard inquiet, comme s'il s'attendait à le trouvait couvert de sang, et dans une posture des plus funestes. Ce qui n'était absolument pas le cas : dans l'immédiat, Dean était juste bourré, rien de dramatique en soi. Néanmoins, la simple vue de son ami lui tira un sourire.

« Cas', c'est chouette de te voir.»

Son sms envoyé un peu trop vite lui était déjà sorti de la tête, et il était simplement heureux de le trouver là, de ne pas être seul pour cette nuit puisque son frère s'était rendu parjure en l'abandonnant. Toute notion d'espace personnel envolée, le Winchester s'avança vers lui pour le prendre dans ses bras, sans jamais cesser de sourire. Peut-être que cette étreinte n'était qu'une façon de s'assurer qu'il était bien présent avec lui, dans cette pièce, et qu'il ne s'agissait pas d'une énième hallucination venue le tourmenter, comme c'était le cas certaines nuits...


« Je suis vraiment content que tu sois là.»

Sa voix n'était guère plus qu'un murmure, maintenant. Et il choisit de se taire définitivement pour l'instant. A la place, il se contenta de regarder Castiel droit dans les yeux... Avant de baisser le regard vers ses lèvres. Sans trop savoir pourquoi, une interrogation venait de se former dans sa tête, et le voilà qui se demandait quelle pouvait être leur texture. Étaient-elles douces, du fait de ne jamais avoir été embrassées ? Quelle tristesse, tout de même... Sa réflexivité semblait être totalement déconnectée puisque, pris d'une impulsion subite, ses propres lèvres trouvèrent rapidement celles de l'Ange pour être scellées brièvement dans un baiser chaste... Qui finit par être prolongé par un chasseur un peu trop enivré pour trouver la chose gênante...

Some of them want to use you... Some of them want to get use by you...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'll be good, I'll be good. And I'll love the world like I should

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74515-saving-people-hunting

Castiel J. Richardson


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Misha Collins ✯

Ѽ Conte(s) : Supernatural ✡
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Castiel, Angel of the Lord ✩

☞ Surnom : Cassonade ❀

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 172
✯ Les étoiles : 1304




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 12 Jan 2018 - 17:53

I can't help but want you..I know that I'd die without you.
Dean Winchester & Castiel


Avez-vous déjà eut l'impression de devenir fou ? De ne plus contrôler vos pensées ? Cela était en train d'arrivé à notre cher Castiel. En temps normal il aimait entendre des voix, cela voulait dire que ses frères et sœurs étaient en bonne santé et que tout allait bien ou cela lui permettait d'avoir des missions pour les frères mais les voix depuis l'hôtel étaient.. différent. C'était malsain et mal tout ce qu'il entendait dans sa propre tête. L'ange ne pensait pas de cette façon pourtant.. Il n'avait que de bonnes pensées pour son entourage même pour Soreth qui n'était pas d'une grand amabilité pourtant. Il s'était habitué à son colocataire et même qu'il l’appréciait énormément maintenant. Il faisait partit de son entourage. Pourtant les voix n'arrêtaient pas de dire.. Qu'elles voulaient sortir pour blesser son colocataire. L'ange n'en avait parlé à personne, personne n'était au courant de cet incident. Il ne voulait pas que les Winchester se mette en danger pour rien et il ne voulait pas mélanger les autres à ces histoires alors que le surnaturel venait à peine de débarquer dans leurs vies. Il préférait juste se comporter comme si rien ne s'était passé. Être un boule ne faisait pas partie des ses plans. Alors pour se vider la tête ou pour ignorer les voix, souvent il mettait de la musique à fond dans toute la maison, au moins il avait du mal à comprendre ce que les voix lui disait. Il passait aussi son temps à cuisiner mais la seule chose qu'il savait faire parfaitement et bien.. C'était tout simplement des salades composés. Mais attention parfois il oubliait même d'écaler les œufs. Castiel était déjà quelqu'un de tête en l'air, depuis le début mais maintenant c'était pire. Ses pensées se mélangeaient et il avait juste l'impression de perdre la boule. Il ferait alors comme Dean quand tout allait mal, il chasserait en solo.

Il avait gentiment appelé Sam pour que ce dernier le mette au courant des endroits ou il pouvait chasser. Le jeune Winchester lui avait demandé si il pouvait chasser avec lui et bien sûr Castiel n'avait pas interdit Sam de venir avec lui. Apparemment Dean était encore parti chasser en solo et ce n'était pas parce que Sam était plâtré qu'il n'avait plus le droit de chasser. Castiel avait alors raccroché le téléphone et il n'avait attendu qu'une dizaine de minutes avant que Sam ne sonne à sa porte. Castiel ouvrit rapidement la porte d'entrée alors qu'il était en train d'enfiler difficilement son imperméable ce qui fit bien sûr sourire le jeune chasseur. Sam poussa alors un long soupir pour finalement poser son ordinateur portable sur le bar qui se trouvait dans la cuisine. Il ouvrit la page de recherche et un document s'afficha sur .. un wendigo qui apparemment se trouvait dans forêt de Storybrooke. Castiel referma un peu plus son visage avant de le tourner vers Sam qui afficha une petite moue tout en tapotant gentiment l'épaule de l'ange.

« Je sais, Cas'. Cette ville est un aimant à .. monstres. » lâcha finalement Sam tout en refermant son ordinateur pour finalement s'asseoir à côté de Castiel.

Sam avait cet air inquiet sur le visage, un air que l'ange commençait à connaître depuis le temps. Quelque chose le tracassait et il n'avait pas besoin d'être détective pour comprendre la raison de son inquiétude. Sam avait un grand cœur après tout et il ne cachait pas ses sentiments comme son grand-frère. Il était tout simplement inquiet pour Dean tout comme l'ange. Le plus vieux frère avait vu quelque chose dans cet hôtel et il ne voulait pas en parler comme Castiel ne voulait pas parler de ses soucis. L'être de lumière se racla alors la gorge pour attirer l'attention de Sam qui fixait maintenant Castiel.

« Tu devrais lui parler Sam. Il ne me dira rien à moi, je ne suis pas son frère mais toi tu peux y arri.. » Sam coupa alors la parole de Castiel tout en secouant négativement la tête. L'ange ne comprit pas dans un premier temps mais Sammy reprit rapidement la parole.

« On a été clair là dessus. Tu fais partie de la famille Castiel même si Papa n'a pas totalement confiance en toi. Nous on a confiance. Dean et moi. »

Castiel afficha un petit sourire avant de baisser sa tête pour cacher honteusement son expression actuelle. Cela lui faisait du bien de savoir, qu'il faisait parti de quelque chose alors que sa vrai famille lui avait honteusement tournée le dos. Tout ça parce qu'il aimait un peu trop l'humanité. Qu'il aimait un peu trop..Enfin changeons de sujet. L'ange décida alors de se lever de sa chaise avant que Sam ne fasse la même chose juste derrière lui. Les deux hommes se dirigèrent vers la voiture du jeune frère. Castiel s'installa sur le siège du passager avant d'afficher une petite grimace.

« Laisses-nous sortir Castiel..On sera bien plus fort que TOI ! TU ES FAIBLE ! »

C'était comme si on venait de lui frapper la tête avec une batte de baseball mais heureusement pour lui, Samuel n'avait rien vu. Heureusement pour lui les voix ne s'étaient pas montrés pendant la chasse au Wendigo. Une chasse qui avait été bénéfique pour Sam et Castiel à vrai dire. Les deux avaient finis sur une victoire et sur un grand sourire sur leurs lèvres. Une victoire ne faisait jamais de mal, surtout quand tout allait mal ces temps-ci. C'était alors à contre-cœur que Castiel quitta Sam. Le chasseur rentra chez lui avec sa voiture alors que Castiel lui marcha en direction de la maison de son frère
.
▬▬▬

Le voilà enfin chez Gabriel. Ce dernier c'était mit en tête de vivre dans une caravane alors qu'il avait les moyens de s'offrir une maison. Après tout, il était devenu le grand gérant d'un magasin de farce et attrape. Mais son frère aimait la liberté, pouvoir bouger et se sentir libre. Avoir des missions et une famille à surveiller cela ne faisait pas vraiment partie de son plan. Pourtant Gabriel était resté à Storybrooke depuis tout ce temps. Il n'avouerait jamais mais c'était à cause de Castiel bien sûr. Il avait son statue d'archange depuis un moment. Il avait renoncé également à Owr et ces lois débiles selon Gabriel. Pour lui les hommes étaient ce qu'ils étaient et si ils s’entre-tuaient tant pis. Il ne les haïssait pas comme son frère Lucifer, juste il s'en fichait de savoir ce que le sors leur réservait. Un grand sourire se dessina alors sur le visage de Gabriel alors qu'il avait encore une fois, une sucette dans sa bouche. Il fit signe à Castiel de rentrer dans sa caravane avant de jeter un rapide coup d'oeil à l'extérieur pour finalement fermer la porte derrière son frère. L'archange afficha un grand sourire pour finalement se diriger vers le frigidaire.

« Tu veux que je te prépare un bon mojito mon frère ? » demanda t-il sur un thon un peu trop enthousiasme.

Castiel se contenta juste de secouer négativement la tête pour finalement s'asseoir sur le petit canapé. Le brun entendit un bâillement provenir de la chambre et son premier réflexe fit de sortir sa lame angélique de sa manche. Gabriel secoua négativement la tête avant de se mettre devant Castiel tout en secouant négativement la tête. Il lâcha alors un long soupir, il semblait être fatigué de l'incompréhension de son jeune frère à chaque fois. Quelqu'un prit alors la parole dans la chambre de Gabriel.

« Gaby, tu as un invité surprise pour un pl.. »

« Wow euh non Cindy, c'est mon petit frère. Rendors-toi on reprend plus tard. » lâcha t-il avant de se racler la gorge

Castiel fronça alors les sourcils pour finalement pencher sa tête sur le côté. Bien-sûr que non, il n'avait pas de suite compris que la femme qui était dans sa chambre était une prostituée mais il comprit directement quand cette dernière sortit de la pièce pour prendre une bière dans le frigidaire en petite tenue. Là l'expression de Castiel changea directement. Il était désespéré et il ne ne manqua pas de juger lourdement son frère du regard. Gabriel leva ses deux mains en signe d’innocence avant de s'asseoir en face de Castiel, un petit sourire en coin.

« Fais pas l'innocent Cassie. Toi c'est les mecs qui te fond de l'effet. Enfin plutôt Dean. Profite ! J'en suis sûr qu'il matte ton cul en secret. »

Castiel se leva alors brusquement de sa chaise, prêt à partir. Il fallait toujours que Gabriel se moque de tout. Les discussions sérieuse, il ne connaissait pas et pourtant Castiel avait besoin de soutient aujourd'hui. Il voulait parler de son soucis à quelqu'un, au moins son grand-frère. Gabriel s'excusa directement avant de demander gentiment à Castiel de rester. Gabriel faisait le pitre mais cela ne faisait pas de lui quelqu'un d'idiot bien au contraire. Il était tout aussi intelligent de Castiel, c'était un archange après tout. Il avait été l'une des toutes premières inventions du grand Owr comme Michael, Raphael et Lucifer. Gab' savait que quelque chose clochait et bien sûr qu'il serait là pour Castiel comme Sam serait là pour Dean. L'ange soupira juste devant la porte d'entrée avant de se rasseoir sur sa chaise , un peu hésitant. Il aimerait juste lui dire que quelque chose était en train de détruire son vaisseau de l'intérieur. Dire qu'il se se sentait horriblement mal et faible mais rien ne sortit de sa bouche. Surtout quand son téléphone vibra. Castiel prit l'appareil entre ses doigts.

« C'est une blague. Castiel ignore ce message. Qu'est ce que tu as ? »

Le protecteur des Winchester ne répondit pas à la question de son frère. Il venait de recevoir un message de Dean. Un message plutôt.. Inquiétant. Il voulait le voir chez lui et en urgence et surtout il avait fait.. Beaucoup de fautes. Gabriel comprit que le message venait de son protecteur alors il ne batailla pas plus longtemps. Il se leva pour ouvrir la porte à Castiel avant de le saluer. Castiel hocha la tête pour remercier son frère avant de téléphoner Dean. Réponds.. Je t'en prie.. Le numéro que vous cherchez à joindre n'est pas disponible. Castiel resserra un peu plus sa mâchoire avant de s'envoler jusqu'à la maison des Winchester et en quelques secondes il se retrouva dans le salon de cette fameuse demeure. Tout était encore éteint, Dean n'était pas encore. Mais ou était-il ?

▬▬▬

Il entendit finalement la porte s'ouvrir et la lumière s'allumait. Il attendait depuis un petit moment dans le noir mais il avait juste besoin de savoir comment allait Dean. Le chasseur débarqua alors dans la pièce et dans un état.. Il n'avait pas de sang, pas de grave blessures mais bon sang l'odeur de l'alcool se faisait sentir. Dean n'avait pas de blessure physique mais quand était-il du mental ? Bien sûr que non, il n'allait pas bien. Dean avait l'âme en petit morceau comme lors de sa première rencontre avec lui. Cela allait prendre du temps mais Castiel se sentait prêt à recoller une nouvelle fois les morceaux. Il avait déjà prévu de rester ici toute la nuit avec le chasseur. L'ange afficha une petite moue quand Dean prit enfin la parole, annonçant qu'il était content de le voir. Castiel comprit rapidement que l’aîné ne voulait pas être seul. Il allait s'apprêtait à guider Dean vers sa chambre pour le déshabiller un peu et l'allonger confortablement dans son lit mais le chasseur en décida autrement. Il vient se blottir contre l'ange, il sentait le cœur de Dean contre le siens et les voix dans sa tête ne parlaient plus depuis un bon moment. Castiel se sentait affreusement bien, pourquoi se sentait-il aussi serin alors que pendant tout ce temps il avait l'impression d'être contrôlé. Castiel n'hésita pas une seconde de plus et enroula doucement ses bras contre le corps chaud du chasseur.

« Dean.. Tu sens l'alcool.. »

Il aurait aimé le sermonner, lui dire d'arrêter de se détruire de cette façon mais quelque chose l'empêcha de détruire ce silence presque interdit. Cette proximité qui devenait étouffante et le souffle de Dean qu'il sentait pour la première fois contre son visage. Ban sang, quel était ce sentiment de calme qui s'était installé dans tout son être. Castiel se sentait étrangement bien mais il avait aussi peur, très peur de ce qui allait se passer. Pourtant ses croissants de chairs devenaient brûlant comme si ils voulaient que ce contact entre les deux se produise, enfin. Puis cette brûlure invivable se multiplia quand Dean posa finalement ses lèvres contre les siens. Un étrange frisson parcourût son corps. Toutes ces choses étaient nouvelles pour lui, il en avait étrangement peur mais il ne voulait pas se décoller du chasseur. Pas maintenant, il attendait peut-être ce moment depuis pas mal de temps. L'ange décida finalement de fermer ses yeux profitant de chaque mini-secondes de. ; Son premier baiser. Bien-sûr Dean menait la danse et Castiel le laissait faire mais bon sang, il comprenait mieux les films romantiques maintenant. Quand les amants se sentaient obligés de se dévorer le visage. Malheureusement Dean mit fin à cet échange alors que Castiel reprit son souffle en collant son front contre celui du chasseur. Que venait-il de se passer ? L'ange était plus que déboussolé. Il se redressa et fixa le visage de son protecteur. Alors sa faiblesse c'était.. Castiel n'osait rien dire, il ne voulait pas bouger parce que.. Dean était le seul à le rendre comme ça, aussi humain et fort. Il aurait aimé l'embrasser une deuxième fois mais ce n'était sûrement qu'à cause de l'alcool et il ne savait pas comment faire. Castiel se contenta alors de poser délicatement sa main sur la joue brûlante de son ami, de son partenaire de l'interdit.

« Dean. Je suis content de te voir aussi. Je ne veux pas être seul, ce soir. »

Il savait que c'était le cas du chasseur aussi mais que Dean ne l'avouerait jamais alors Castiel l'avait fait pour lui. Il se décolla à contre cœur du Winchester avant de finalement lui prendre la main pour le tirer doucement sur le canapé. Il força Dean à s'asseoir dessus. L'ange comptait chercher un verre d'eau mais Dean attrapa directement l'imperméable de ce dernier pour l'empêcher de partir. Cas tourna alors son visage vers son ami qui était trop occupé à fixer le sol, un peu honteux. Castiel se mordit discrètement la lèvre inférieur avant de se s'asseoir sur le canapé juste à côté de Dean, posant délicatement sa main sur la cuisse du chausseur. Un geste que Dean avait l'habitude de faire à Castiel et à Sam. Un geste rassurant alors l'ange avait fait de même.

« Parle moi. Qu'à tu vus dan cet hôtel ? Laisse moi t'aider. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
+You lost your mind in the sound but You can be King again.+
 Page 1 sur 1

Sweet Kiss Are Made of This... ✖ Destiel.





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations