MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


CHATPERLI :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ ChAtPeRlIpOpEtTe ☆ Evénement #102
Une mission de Saoirse A. Bennet - Depuis le 3 décembre 2018
« La mission qui a du chat... ! »

Partagez | .
 

 Leave a Light On [Arthur & Bart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Barthélémy H. Tok


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Iwan Rheon

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bartok

✓ Métier : Mannequin
☞ Surnom : Bart ~ Barthy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 119
✯ Les étoiles : 1404




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 30 Jan 2018 - 22:48


Leave a Light On
« Just come home, don't let go »



Trop de pression s'était accumulée, il n'arrivait plus à la contenir. Sa rupture avec Soreth le laissait encore trop à fleur de peau. Ses rencontres répétées avec Raspoutine n'arrangeaient rien. Il aurait peut-être pu mieux contenir ses émotions envers lui s'il n'y avait pas eu Soreth juste avant. Lui qui avait roulé Bob dans la boue en le comparant à Raspoutine. Les deux hommes n'avaient rien de comparable. Son manager n'était pas un être profondément méchant, il n'aimait pas faire souffrir les gens sous le simple prétexte de prendre du plaisir à le faire. Il ne cherchait pas en permanence une vengeance qui ne rimait à rien. Il état censé et réfléchi. Ce n'était pas le cas de Greg. Clairement pas.

Et pourtant, les mots avaient été prononcés. Bien plus cruels que de nécessaire. Et il y avait eu ces rencontres successives et il avait eu tellement de mal à refréner sa haine. Pourtant, il avait réussi à cacher sa main douloureuse jusqu'à présent. Mais elle devenait de plus en plus lancinante à mesure que les jours passaient. Noël était passé de presque trois semaines. C'était la galette des rois. Il n'en avait pas ramené de part pour Arthur, il avait oublié. Autant en acheter une directement... Ils la mangeraient à deux et puis voilà. Ou il inviterait Max peut-être. Même si le mannequin n'était plus trop dans ses bonnes grâces depuis l'épisode avec Soreth. Sinon, il y avait ce nouveau photographe au travail. Newt ou quelque chose comme ça. Il pourrait peut-être l'inviter pour une soirée un de ces soirs.

Mais une soirée juste avec Arthur pourrait être bien aussi. Il y avait longtemps qu'ils ne s'étaient pas retrouvés tous les deux. Juste pour discuter. De tout, de rien. De comment son ami vivait son intégration dans l'appartement. Il ne lui avait pas dit qu'il avait revu Solal en France. Il ne lui avait pas dit dans les détails pour Soreth et surtout, il ne lui avait pas dit pour Raspoutine. Ni pour sa main qui devait en fait peut-être être un peu cassée. Alors quand il rentra, il posa la galette qu'il venait d'acheter sur la table basse du salon et s'installa dans le canapé pour attendre Arthur. Le Lac des cygnes en fond sonore. Il avait toujours adoré Tchaikovsky.

"J'ai acheté une galette, lâcha-t-il du canapé lorsqu'il entendit la porte d'entrée se refermer sur Arthur. Tu en prendras bien un bout avec moi non ?"

Un léger sourire mutin se dessina sur ses lèvres alors qu'il partait dans la cuisine chercher des assiettes, des cuillères et un couteau. Il s'arrêta une minute pour récupérer une bouteille de vin blanc et la déposa sur la table basse avec les reste des objets.

"Vas-y coupe là ! Tu as plus de talent que moi pour ce genre de choses."

Un nouveau sourire alors qu'il sortait une cigarette de son étui et l'allumait dans la foulée. Il avait tenté d'arrêter avant. Quand il était avec Soreth. Et il avait repris de plus belle après. Il laissa échapper un soupir de douleur alors qu'il rangeait son briquet de sa main endolorie.

"J'ai croisais Raspoutine aujourd'hui... Je l'avais déjà croisé à Noël aussi... Je hais cet homme... Plus que tout au monde."

Ses poings tremblèrent à nouveau de rage mais il tira sur sa cigarette pour se calmer.

"Et toi ? Ta journée ?"

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Little Ultrasound

Arthur Cane


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Stephen Amell

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hank, le poulpe septopode !

✓ Métier : Responsable de l'aquarium du zoo


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 572
✯ Les étoiles : 2437




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 19 Mar 2018 - 8:38

♛ I will leave a light on
The second someone mentioned you were all alone I could feel the trouble coursin' through your veins. Now I know, it's got a hold just a phone call left unanswered, had me sparkin' up these cigarettes won't stop me wonderin' where you are. Don't let go, keep ahold. If you look into the distance, there's a house upon the hill, guidin' like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel our grace, 'cause we've all made mistakes if you've lost your way…

▼▲▼

Il n'y avait pas grand chose à dire des journées d'Arthur. A vrai dire, généralement, les seuls moments où son quotidien ne se ressemblait pas, c'était lorsqu'il retrouvait son ami en fin de journée. L'aquarium, Arthur ne le quitterait pour rien au monde, mais c'était Bart qui rajoutait du réel au synthétique (qu'il appréciait tout de même) de sa vie.

Passé la porte de l'appartement après sa journée, il enleva ses écouteurs, troquant sa musique pour celle que son ami avait mit, fermant les yeux en prenant une grande inspiration, détendu par le fond sonore. Fort heureusement, ils avaient des goûts en musiques rapprochés. Non pas qu'Arthur avait une vie très stressante, il s'en épargnait, mais la bonne humeur et lui avaient du mal à s'entendre, et il lui suffisait simplement que trop de monde ne l’oppresse, ce qui arrivait bien trop de fois, pour qu'il soit sur les nerfs.
Cependant, il ne mit pas longtemps pour apercevoir que Barthélémy semblait tendu par sa journée.

Le responsable d'aquarium haussa les sourcils, surpris par l'annonce qu'il lui fit, ne comprenant pas tout de suite pourquoi il avait fallu acheter une galette ce jour là, Arthur étant habitué à cuisiner autant que Bart l'aurait voulu. C'est seulement ensuite qu'il se souvint de cette tradition sur toutes les lèvres ces dernières semaines. Bien sur, finit-il par lui répondre, après avoir posé ses affaires, le suivant dans la cuisine.

C'est quand Bart sortit le vin blanc qu'Arthur préféra nettement mieux cette galette. Il coupa parfaitement deux parts avec son "talent" que lui attribuait le mannequin. Il aurait pu en sourire, amusé, mais une odeur désagréable lui parvint aussitôt, le faisant se retourner vers son ami. Bart ! Un regard insistant et très sérieux se posa sur lui, qui était doté sur furtivité surhumaine pour pouvoir allumer une cigarette en dehors de son champs de vision aussi vite. Je t'ai dit quoi là-dessus ? Tu dois vraiment arrêter, ça va finir par te tuer !

J'ai croisé Raspoutine aujourd'hui... Je l'avais déjà croisé à Noël aussi... Je hais cet homme... Plus que tout au monde.

D'accord. Arthur baissa les yeux vers les mains de Barthélémy, voyant que tout son corps vibrait de la haine et la colère que cela lui inspirait. L'ancien poulpe soupira. Il servit de verre de vin, devant les deux assiettes et les couverts qu'il plaça sur la table. On s'en fiche de ma journée. Poissons, poissons, gamine ennuyante qui cri partout.
Il attira Bart à table, l'incitant à s'asseoir. Mais il profita du mouvement pour lui arracher sa cigarette des mains, qu'il partit éteindre avec l'évier avant de la jeter. Je t'ai déjà dis deux choses : tu ne vas pas bien, tu viens boire avec moi. Ne fume pas ce truc rempli de pétrole et de javel.

Il partit s'asseoir en face lui, n'arrêtant pas de parler pour ne pas lui donner le loisir d'insister pour fumer. Et tu sais de toute façon que je suis toujours d'humeur à aller régler son compte à chaque personne qui t'ennuient.
Il prit son verre de vin, l'incitant du regard à prendre une gorgée... ou finir son verre, lui montrant par la même occasion qu'ils ne seront de toute façon pas à cours de vin -ce qui faisait parti de la longue liste de choses qui ne manquaient jamais, grâce à Bart-.

Tu sais ce que vaut ce vieux con. Le laisse pas te prendre la tête, il ne mérite pas cette attention. En revanche, il allait mériter celle d'Arthur, s'il revoyait son colocataire en colère après une rencontre avec lui. Arthur n'était pas doué pour réconforter les gens (enfin, Bart, puisqu'il ne parlait qu'avec lui), se contentant de faire de son mieux même si ce n'était pas terrible. Celui qui a la fève gagne le droit de lancer le premier caillou sur la voiture de Raspoutine.

Il essayait.

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
LONG LIVE THE GARGOYLE KING
• lilie
En ligne

Barthélémy H. Tok


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Iwan Rheon

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bartok

✓ Métier : Mannequin
☞ Surnom : Bart ~ Barthy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 119
✯ Les étoiles : 1404




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 22 Avr 2018 - 13:26


Leave a Light On
« Just come home, don't let go »



"Faut bien mourir de quelque chose ! Et ça me détend."

Arthur avait toujours eu la fâcheuse manie de me surprotéger. Surtout depuis la mort de Balthazar. Il avait toujours été incroyablement protecteur avec les personnes qu'il appréciait et comme il y en avait peu, il se concentrait sur elles. C'était donc à peine surprenant qu'il me reprenne pour la cigarette, j'aurai dû m'y attendre. Pourtant, je n'arrêtais pas pour autant. J'avais besoin de cette bouffée d'oxygène toxique après ma journée. Je lâchais en quelques mots ma rencontre indésirable du jour avant de faire comme si ça n'avait pas d'importance. Au fond, ça n'en avait pas réellement, c'était juste désagréable de voir qu'il avait réussi à trouver où j'habitais.

J'esquissais un sourire amusé lorsqu'il me parla de sa journée qui avait eu l'air passionnante quand on l'écoutait parler. Je me laissais entraîner à table et il en profita pour m'arracher ma cigarette, je fronçais les sourcils en soupirant. C'était étonnant qu'il ne me l'ait pas enlevé avant d'ailleurs. Je hochais la tête alors qu'il me sermonnait. On aurait dit un gosse qui venait de faire une bêtise. Ce ton paternaliste que Arthur prenait avec moi parfois j'en avais besoin et à d'autres moments... j'avais envie de lui balancer mon assiette à la tête. C'était compliqué de se construire sans repères stables et il me semblait que je m'en sortais plutôt bien.

"Mais ce truc me détend parfois plus qu'un verre d'alcool."

Je posais mon regard clair sur lui avec un léger sourire en coin avant de l'imiter et de me saisir de mon verre. Je le portais à mes lèvres, savourant ses arômes sur ma langues. Je poussais un petit soupir d'aise avant de m'attaquer à ma part de galette. Je hochais une nouvelle fois la tête avec un sourire amusé lorsqu'il m'assura de son soutien.

"Je sais bien, Arthur. C'est bien le problème, tu vas finir en taule."

Une lueur amusée traversa mon regard alors que je le fixais goguenard. Il était prêt à aller casser la figure de chaque personne qu'il jugeait nocif pour moi... Et il y en avait beaucoup selon lui. C'était touchant, amusant et pénible à la fois. Quoique je n'aurais pas été contre qu'il aille régler son compte à Raspoutine. Pour Soreth... je ne savais pas encore. Je n'arrivais pas à déterminer si je lui voulais du mal ou non. Je souffrais encore trop de son absence pour ça. Et je savais aussi que mon ami avait raison, je ne devais pas laisser Greg prendre une part aussi importante de ma vie. Il fallait que je l'ignore tout simplement.

"C'est quand même plus facile à dire qu'à faire. Quand je vois ce..., mes poings se serrèrent et mon visage se ferma. J'ai juste envie de l'étriper..."

Je poussais un soupir las tout en me servant un nouveau verre de vin, remplissant celui d'Arthur au passage. Un nouveau sourire amusé se dessina sur mes lèvres lorsqu'il proposa que le détenteur de la fève lance des cailloux sur sa voiture.

"Deal !"

Mon sourire s'agrandit légèrement avant que mon regard ne se pose sur ma main abîmée.

"Tu sais... Je crois que je me suis cassée la main à Noël... J'ai encore mal. Je ne l'ai pas frappé mais l'arbre à côté oui... Je me demande... Est-ce que ça fait de moi un homme mauvais ? Je ne veux pas devenir comme mon père... Et... J'ai peur qu'en laissant ma colère prendre le dessus rien de bon ne sorte de tout ceci. Mais c'est plus fort que moi... Il arrive à faire ressortir le pire de moi et... j'ai peur de ce qui pourrait se produire le jour où je ne serais pas capable de me contrôler."

Je posais un regard inquiet et légèrement perdu sur mon ami. Lui seul pouvait comprendre de quoi je parlais. J'avais peur que cette haine et cette colère me ronge de l'intérieur et fasse de moi un criminel.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Little Ultrasound

Arthur Cane


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Stephen Amell

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hank, le poulpe septopode !

✓ Métier : Responsable de l'aquarium du zoo


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 572
✯ Les étoiles : 2437




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 1 Juil 2018 - 14:43

♛ I will leave a light on
The second someone mentioned you were all alone I could feel the trouble coursin' through your veins. Now I know, it's got a hold just a phone call left unanswered, had me sparkin' up these cigarettes won't stop me wonderin' where you are. Don't let go, keep ahold. If you look into the distance, there's a house upon the hill, guidin' like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel our grace, 'cause we've all made mistakes if you've lost your way…

▼▲▼

Arthur soupira. Tu peux me laisser remplir ce rôle ? Hors de question de te laisser utiliser un truc mortel pour te détendre.

Arthur ne doutait pas que Bart l'aimait comme lui il l'aimait, mais il avait conscience également qu'il n'était pas la meilleure personne avec qui il était bon d'être ami. Il n'était pas très doué pour apporter un soutien moral et psychologique lorsque ses proches en avaient besoin. Mais il aimerait pouvoir être suffisant pour son ami, qu'il n'est pas besoin d'autres échappatoires toxiques comme cette cigarette pour oublier ce qui lui pesaient sur le cœur. Ou ce photographe auquel il s'attachait, l'ancien poulpe était certain qu'il était comme tous les autres, un profiteur qui finirait par lui faire du mal. Il n'était pas envisageable qu'un autre de ses amis souffre autant.

Il eut au moins la satisfaction de le voir sourire à sa proposition à propos de la fève. Il essayait plutôt bien, se disait-il, s'il sourirait.

Puis, il l'écouta parler. Evidemment, il s'était tendu lorsque Bart lui confia que sa main était cassée. Il ne rigolait pas sur les blessures qu'il pouvait avoir, il prenait cette info avec bien plus d'inquiétude que lui. Bien trop sans doute, mais il s'en fichait, c'était grave, point. Mais il y avait autre chose d'important. Tout ce qui tracassait l'ancienne chauve souris. Alors c'est d'une voix calme mais assurée et ferme qu'il répondit.

Tu n'est pas quelqu'un de mauvais Bart. Tu n'es pas du tout quelqu'un de mauvais, d'accord ? Tu as crié quand tu en avais marre de ce qui était mauvais pour toi, c'est normal.

Arthur se leva, pour aller prendre une serviette propre et un sachet de glaçons, tout en continuant à parler. C'est pas parce que je te le dis jamais que tu n'es pas important, d'accord ? Il allait continuer sa phrase mais voilà des choses qu'il n'était jamais à l'aise de prononcer. Des choses comme son état qui aurait été pitoyable si Bart n'avait pas été là pour lui.

Il revint vers lui pour lui prendre délicatement le poignet pour et tenir de la glace pour apaiser la douleur de ses doigts s'ils étaient en effet cassés. Tu sais ce qu'on va faire ? Déjà, on va réparer cette main. Je ne te laisserai pas avec quoique ce soit de cassé chez toi.

Arthur leva les yeux vers Bart, et, son cœur alourdi, il vit Balthazar pendant quelques instants.

Partons de Storybrooke. J'suis pas sûr d'être très à l'aise avec cette idée, mais je vais l'être. Allons là où tu veux dans le monde. Juste toi, moi, et une de tes voitures. J'accepterai de monter dedans. Ou un avion, si tu veux aller dans un autre pays. Et pas de cigarette. Ça te fera du bien.

Non, il n'était vraiment pas sûr d'être à l'aise. Mais il y avait certainement plein de choses avec lesquelles ils n'étaient pas à l'aise mais qu'il aurait du faire pour que Balthazar ne parte pas. Il se souvenait de ce qu'il s'était passé avec cette étrange femme, Wine, au centre commercial, et ses voix qui lui répétaient qu'ils devaient cesser de rester enfermé dans sa bulle. Il ne voulait pas en sortir.

Mais aujourd'hui, il espérait que Bart accepterait.
CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
LONG LIVE THE GARGOYLE KING
• lilie
En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Leave a Light On [Arthur & Bart]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➹ Archives