MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 Okay I'm a girl, but nobody's perfect! ♥ LILY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Elliot Sandman


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Elliot Sandman


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9984

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Dim 11 Mai 2014 - 0:50


« - Keep telling yourself you're a girl.
- I'm a girl. I'm a girl! » Some like it hot

    Je m'étais faite toute belle.

    ...

    Rien que cette expression me faisait grincer les dents. Pourtant, je ne pouvais dire le contraire. J'avais tenté d'être à mon avantage. J'avais piqué le lisseur de Camellia mais en manquant de brûler une énorme quantité de cheveux, j'avais finalement opté pour un brossage précaire. Heureusement, ma chevelure n'était pas trop indisciplinée naturellement. Les mèches avaient un certain mouvement tout en restant raides. Je n'étais plus qu'une espèce de paradoxe sur pattes. J'étais un garçon transformé en fille. Une aberration de la nature. J'avais vraiment du mal à me reconnaître quand je croisais mon reflet dans un miroir.

    J'avais enfilé un tee-shirt noir par-dessus lequel j'avais mis une chemise rouge à carreaux. J'avais écumé les fonds de mon armoire pour trouver un pantalon à ma taille. Mes hanches étaient légèrement plus larges qu'avant. Je ne rentrais plus dans aucun de mes jeans. Finalement, je m'étais concentré pour faire apparaître un pantalon noir. Il ressemblait davantage à un collant opaque mais ça ferait l'affaire. Je n'allais pas faire le difficile. Tout en songeant que je devrais tôt ou tard faire un stage de "matérialisation de fringues" auprès de Judah, j'avais soupiré et mis mes Converse rouges.

    A présent, je me trouvais comme un con devant la porte de Lily. Je devais m'assurer qu'elle allait bien. La dernière fois, quand j'étais parti contre ma volonté, un chevalier servant taillé comme Superman s'était dangereusement rapproché d'elle. Cette fois-ci, je ne souhaitais pas laisser passer plusieurs jours avant de la revoir. Tant pis si je n'avais toujours pas résolu mon "léger" problème. Je voulais qu'elle voit que j'étais toujours là, peu importe mon apparence. J'étais toujours dans la course et je comptais bien gagner.

    Je gesticulai dans mon pantalon collant et me décidai à frapper à sa porte. Pourvu que ce ne soit pas William qui ouvre... J'étais prêt à lui mettre mon poing dans la figure. A nouveau, oui. Ca ne me posait aucun problème d'avoir diminué de dix bons centimètres. J'étais toujours moi et mieux ne valait pas qu'il me cherche car j'étais facilement irritable, ces derniers temps...

    La porte s'ouvrit sur Lily. Le souffle me manqua subitement. Elle était encore plus belle que dans mon souvenir. Tellement belle... Un sourire rêveur se dessina sur mon visage tandis que je l'observais. Elle me semblait moins petite qu'avant, mais c'était sûrement parce que j'étais moins grand. Plusieurs fois, ma bouche s'ouvrit, mais je m'arrêtai en plein élan. Je ne voulais pas choisir les mots qui blessent. Je devais y aller en douceur.

    Non mais quel idiot ! Tu vas voir la fille de tes rêves et tu ne penses même pas à un plan !

    Hum, un plan ? C'est vrai que cela aurait été utile. Cela m'aurait évité de buguer devant elle comme Windows 95. L'idée de tout lui révéler me traversa l'esprit, mais je me retins à temps. Hors de question de lâcher une telle bombe. Il fallait y mettre les formes, la ménager pour éviter qu'elle n'explose de rire ou qu'elle ne me claque la porte au nez.

    Elle me fixait avec indécision et un certain agacement. Oh non, elle allait penser que j'étais commercial ou témoin de Jéhovah. Il fallait que je trouve une idée béton, et vite ! Le mensonge se profila avec une facilité qui me déconcerta.

    "Salut ! Willy n'est pas là ?"
    demandai-je dans une imitation de la parfaite greluche. "Je suis sa cop' ! Il m'a dit de le rejoindre ici..."

    Je lançai un regard aguicheur plein de sous-entendus pour appuyer mes propos, avant de faire style de regarder par-dessus la tête de Lily dans l'espoir d'apercevoir mon "cher et tendre". Au contraire, j'espérais qu'il ne soit pas là, car j'aurais bien du mal à m'expliquer dans ce cas. Au pire, j'aviserais...

    J'adressai un sourire plein de désinvolture à Lily avant d'ajouter :

    "Quel amant ! On a passé la nuit à se... rentrer dedans ! Je ne suis pas prête de le lâcher, ce coquinou !"

    J'étais trop fort. Lily allait forcément me croire sur parole et de ce fait, elle cesserait de rêver au grand et ténébreux William si elle savait qu'il était déjà pris. Je devais juste jouer sa copine imaginaire sans qu'il soit au courant. Facile, étant donné que je ne comptais plus croiser ce type. Tout compte fait, ça avait certains avantages d'avoir de longs cils et une bouche pulpeuse...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Tous les mots sont fins
quand la moustache est fine.❞
He's a real nowhere man sitting in his Nowhere Land. Making all his nowhere plans for nobody. Doesn't have a point of view, knows not where he's going to. Isn't he a bit like you and me?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Dim 11 Mai 2014 - 1:51

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY Tumblr_inline_mnqsw5AUlm1qz4rgp Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY Tumblr_lxdyhnX6An1r4kfic

    Pauvre fille, pensais-je dans ma tête. Je ne voulais pas être méchante avec elle, donc je l'avais faite entrer avec un grand sourire. Car je savais qu'elle m'avait mentie. William avait passée toute la soirée avec moi, sur ce canapé, il ne pouvait donc pas avoir fait ce qu'elle disait. Mais depuis que j'habitais ici, c'était courant de voir des gens venir et prétendre le connaître, dans le seul but de pouvoir lui parler. Il m'avait prévenu à mon arrivée. Ces gens étaient que des pauvres personnes à qui il avait rendu visite dans le cadre de son travail et vue les goûts vestimentaires de cette jeune femme, je me doutais qu'elle devait être l'une des "clientes" de William.

    "Hum... Bien sûr, entrez, je vous en prie. C'est un peu en désordre car j'attendais personne, mais... Enfin, entrez."

    Je l'avais conduite jusqu'à dans le salon et j'avais retiré les différents magazines qui traînaient sur le canapé. A dire vrai le salon, ainsi que toute la maison était très propre, mais ça lui montrerait que William, tout comme moi, on était des gens ordinaires avec leur lot de problèmes. C'était bien comme ça qu'il m'avait dit d'agir face aux jeunes femmes qui viendraient dans cet appartement? Enfin, même face aux hommes, mais à dire vrai ce n'était que des femmes qui venaient pour le supplier de ne pas passer le lendemain leur vider leur appartement. Au moins, une chose que j'appréciai beaucoup chez William, c'est qu'il était correct comme garçon et qu'il n'avait jamais profité de la situation.

    "Je vous sers quelque chose à boire? William ne va pas tarder à rentrer. Je l'ai envoyé me faire une petite course et il a promis de passer par la boulangerie avant de revenir. On aura surement de boons croissants tout chaud à son retour. Vous aimez ça? Sinon, je peux l'appeler pour lui demander de ramener autre chose."

    Il allait surement aussi ramener un pain choco noisette, mais ça c'était que pour moi. J'espérais vraiment qu'elle n'aimait pas les noisettes, car j'avais pas envie de partager mon pain choco noisette. En plus il le passait toujours quelques minutes au four pour qu'il soit tout chaud. C'est fou ce qu'il était attentionné Willy. J'en avais souris rien qu'à l'idée, puis toute mon attention c'était porté sur la jeune femme.

    "Alors comme ça vous connaissez bien Willy? C'est un garçon très sympathique et vraiment très gentil. Il est adorable et vous savez, très peu de garçons sont comme lui. C'est vrai qu'aux premiers abords on dirait une grosse brut, mais il a un très grand coeur et il est vraiment exceptionnel. Pour tout vous dire, si ça ne compliquerait pas les choses, je sortirai de suite avec lui. Mais avec l'appartement et tout ça, enfin, vous voyez?"

    Premièrement, la mettre en confiance. Elle allait se rendre compte que je la prenais au sérieux, que je croyais à son histoire et surtout que... Je ne savais pas trop quoi, mais ça allait marcher. Je m'étais assise sur le canapé et je lui avais indiqué le fauteuil pour qu'elle prenne place. Ca serait mieux de garder un peu de distance. J'avais pris l'assiette de cachuète qui était posée sur le canapé à côté de moi et je lui avais tendu.

    "Vous aimez les cacahuètes? C'est très bon pour la santé et c'est un peu comme des kinder surprise. Vous ne savez jamais combien de gousses vous aurez une fois la coquille retirée. Ca peut aller jusqu'à quatre. Enfin c'est ce que disent les experts, mais moi j'en ai déjà eu cinq une fois. C'est pas croyable, n'est ce pas?"

    Je devrais sortir plus souvent de cet appartement et parler à plus de filles de mon âge. Ca parlait de quoi les filles? Je trainais qu'avec des mecs. Peut être pour ça que je finissais par me parler toute seule et par toujours avoir des relations très compliquées. Tout a coup mon portable c'était mis à vibrer.

    "Désolé, je dois décrocher, c'est... Notre Willy !" avais-je dit en voyant son nom s'afficher. Je m'étais levée et éloignée un peu, même si elle devait entendre ce que je disais.

    "Ouuuuuui? ... Ok, c'est pas grave, de toute façon je ne me suis pas encore douchée. Je t'attendais. ... Super! Choco noisette ça sera parfait ! ... Moi aussi, à tout à l'heure!"

    J'avais racroché et je m'étais tourné vers la jeune femme qui s'était également levée, comme si elle voulait écouter ce que je disais. Elle était bizarre. J'avais mis le portable tout contre moi comme si c'était un bien précieux et que j'avais peur qu'elle me le vole, puis j'avais fait quelques pas vers elle.

    "C'était William, il aura un peu de retard. Vous voulez peut être repasser plus tard? Vous savez, c'est... Enfin... Je sais pourquoi vous êtes là et... Enfin, vous savez, il ne fait que son travail. Mais je lui dirai que vous êtes passé et si vous me laissez votre numéro, je vous promet qu'il vous rappelera."

    Je m'étais tournée vers la table basse et j'y avais vue un calepin avec un stylo. J'aurai bien voulu aller le lui prendre, mais quelque chose clochait chez cette jeune femme. Je n'arrivais pas à comprendre quoi, mais... Ca me perturbait. Puis tout à coup, j'avais prononcé ce que j'aurai jamai dû prononcer...

    "Elliot..."

    J'avais ouvert grand les yeux et appuyé sur la touche annulation. Sans faire exprès, j'avais activé l'appel automatique du téléphone sans fil de William. En numéro 2 c'était Elliot. J'avais vue son numéro s'afficher quand j'avais entendu le téléphone émettre un petit son. Je ne voulais pas l'appeler. C'était pas à moi de faire le premier pas. Une erreur était si vite arrivée, c'était fou...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Elliot Sandman


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9984

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Lun 12 Mai 2014 - 0:16


« - Keep telling yourself you're a girl.
- I'm a girl. I'm a girl! » Some like it hot

    J'entrai d'un pas un peu trop déterminé, comme un coureur qui vient d'entendre le signal du départ. J'étais réellement trop fort. J'avais gagné sa confiance en un temps record. Je m'imaginais déjà l'embrasser. Encore quelques minutes peut-être, et je sentirai la douceur de ses lèvres sur les miennes... Je savourais par avance. J'avais tant attendu. Bon, d'abord il faudrait remplir les formalités d'usage. Je suis Elliot... blablabla... Oui je suis une fille... blablabla... je t'aime toujours pareil... blablabla... BIG BISOU !

    Si seulement tout pouvait être aussi simple que dans ma tête. J'écoutais Lily parler en m'efforçant de ne pas la fixer avec un air trop rêveur. Je ne devais surtout pas l'effrayer. Je m'installai sur le canapé, les jambes écartées, puis me souvenant que cette position n'était pas adéquate pour une jeune femme, je croisai les jambes et posai un coude sur ma cuisse avant de caler la tête dans ma main.

    Bien entendu, le sujet principal de Lily était William, toujours William... D'un coté, c'était un peu de ma faute. Je l'avais lancée dans cette discussion. Je tentai de ne pas serrer des poings. Ah ouais... Elle serait sortie avec lui s'il n’y avait pas l'appartement ? Ca signifiait quoi, au juste ? Depuis quand un appartement créait-il un mur entre les sentiments des gens ? Malgré moi, mon regard se fit méfiant, voire même soupçonneux.

    "Vous avez l'air de sacrément bien vous entendre, tous les deux... c'est une bonne chose d'avoir de bonnes relations avec son colocataire... Tant que ça ne finit pas dans un lit !"

    Je plongeai la main dans le bol de cacahuètes qu'elle me tendait. Je grignotai tranquillement tout en écoutant la demoiselle parler avec "Willy" par téléphone. Tiens, tiens, quand on parle du loup... Leur brève conversation me hérissa et je me levai d'un bond, cherchant à mieux entendre en me rapprochant discrètement de la jeune femme qui avait le dos tourné. Lorsqu'elle raccrocha et qu'elle pivota vers moi, je fis mine d'arranger le bouquet de fleurs posé sur le meuble à ma gauche, mais avec mon empressement, je manquai de le renverser le-dit vase. Je le rattrapai de justesse, les joues rouges, évitant le regard de Lily.

    C'est alors que je sentis mon portable vibrer dans ma poche de chemise. Je le dégainai en vitesse et fronçai les sourcils en voyant le nom de l'appel entrant. Je levai les yeux vers Lily et constatai qu'elle venait juste de raccrocher. Elle avait appuyé par erreur sur mon numéro. Mon coeur enfla dans ma poitrine. Je le sentis presque sur le point d'éclater. Inconsciemment, elle m'avait appelé ! Peut-être qu'elle se doutait de qui j'étais ? Peut-être ? Elle prononça mon prénom d'un air stupéfait et perdu. J'aurais voulu la prendre dans mes bras pour la réconforter. Mais c'était encore trop tôt.

    "Elliot..."
    répétai-je d'un ton malicieux. "C'est votre petit ami ? Pardon, je me mêle de ce qui ne me regarde pas !" fis-je en portant une main à ma bouche. "Mais c'est que... vous avez l'air désorienté. Si vous voulez, vous pouvez m'en parler ! On m'a toujours dit que j'avais une bonne écoute pour ces choses-là ! Et je suis de bons conseils, aussi !"

    Mais oui, bien sûr... Je croyais presque aux mensonges que je débitais. Je lui lançai un regard plein de franchise et de candeur. Puis je ne gardai qu'un doigt posé contre ma bouche entrouverte, avant de lever les yeux au plafond en quête d'inspiration. Enfin, j'ajoutai, avec un sourire enjoué :

    "Je ne vais pas vous déranger plus longtemps. Enfin, sauf si vous voulez parler. Ne dites pas à Willy que je suis venue, comme ça, ça me fera une bonne raison de l'appeler !"

    Je lui fis un clin d'oeil et remarquai qu'elle semblait confuse. Je tapotai de l'index contre ma bouche entrouverte. Elle se sentait mal ? Que devais-je faire ? Ouvrir une fenêtre ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Tous les mots sont fins
quand la moustache est fine.❞
He's a real nowhere man sitting in his Nowhere Land. Making all his nowhere plans for nobody. Doesn't have a point of view, knows not where he's going to. Isn't he a bit like you and me?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Lun 12 Mai 2014 - 21:06

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY Tumblr_inline_mnqsw5AUlm1qz4rgp Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY Tumblr_lxdyhnX6An1r4kfic

    Pourquoi cette jeune femme m'inspirait confiance? En plus avec son doigt elle faisait le même geste que Elliot. Peut être qu'elle était comme connectée avec lui? Qu'elle pouvait ressentir ses ondes dans l'appartement? Il n'y était jamais venu, mais je devais avoir des ondes à lui coller à la peau tellement que je pensais à lui tout le temps. Ca devenait maladif. J'avais poussé un soupir et je m'étais assise sur le canapé. Peut être que d'en parler à quelqu'un ça me ferait du bien, mais je ne me voyais pas tout déballer à la première venue, quelle que soit la confiance qu'elle m'inspirait.

    "Je ne sais pas vraiment si on est ensemble ou non. Un moment il est là et l'instant d'après il ne l'est plus. C'est assez compliqué. Y'a eu cette fois où il est partit au Grand Nord à la recherche de Emma ou je ne sais quoi. Il est revenu, il s'est prit le chou avec William et paf... Ca a fini en grande baston, puis il m'a fait apparaître je ne sais où, entre le Paradis et l'Enfer. J'étais totalement déboussolée et perdue. J'ai vue cette femme et... Je n'ai pas compris de suite qui elle était, mais j'y ai longuement réfléchis depuis et je suis persuadé que c'était ma..."

    Je sentais les larmes monter, comme à chaque fois que j'y repensais. Fallait que je n'y pense plus. C'était fini. J'avais passé une main sur mes yeux et je m'étais levée. J'aurai bien voulu la raccompagner, mais une fois que vous me lancez, j'ai du mal à m'arrêter. J'avais mis mes mains dans les poches arrières de mon pantalon et j'avais basculé la tête de gauche à droite.

    "Quand vous sortez avec un garçon, vous savez que ça ne va pas être facile. Les garçons sont compliqués. Mais avec Elliot, c'est comme sortir avec plusieurs personnes à la fois. Vous ne savez pas sur quel pied dansé et en plus c'est un dieu... Je ne sais pas si j'ai le droit de le crier sur tous les toits, mais mon potentiel petit ami est un dieu. Moi je ne suis qu'un éléphant et encore sous cette forme je ne suis pas grand chose. Alors faut imaginer ce que c'est de voir un avenir avec lui. 'Salut chéri, tu as passé une bonne journée à faire des miracles? Moi aussi, regarde, je n'ai pas fait cramer la maison en faisant réchauffer cette pizza!' Vous voyez ce que je veux dire? Je suis bien inférieure à lui."

    Encore une bonne raison de ne pas sortir avec lui, sans compter les petites choses dont je ne lui avais jamais parlé et dont j'ai vraiment pas envie de discuter avec lui, mais bon, il finirait bien par tout découvrir sur moi.

    "Vous voulez boire un truc? Je parle, je parle, mais... Enfin, vous devez peut être y aller? Je ne sais même pas pourquoi je vous ai dit tout ça, je suis... Un peu folle. Ca doit venir de là. De toute façon, c'est difficile d'imaginer qu'un éléphant devenu femme, ne garderait pas des séquelles de ce changement."

    J'avais dit cela en rigolant, tout en me dirigeant vers la cuisine et en revenant avec un verre de coca. J'aurai peut être dû lui demander ce qu'elle voulait boire plutôt que de lui imposer ça, non? J'avais l'impression qu'elle aimait le coca. C'était peut être un peu facile d'affirmer cela, vue que tout le monde en consommait. Au moins je ne risquais pas trop de me tromper.

    "Tenez et si vous préférez autre chose, y'a pas de soucis. C'était sympa de me laisser vous dire tout ça. On est de parfaites inconnues. Enfin, maintenant je sais des petites choses sur vous. Vous flashez sur les grands mecs musclés." avais-je dit avec un petit clin d'oeil "Vous aimez le coca et vous... vous..."

    Je la regardais d'une manière très intense. Quelque chose me perturbait grandement en elle. Je ne savais pas si c'était ses yeux, sa bouche, son nez, ses cheveux... Sa façon de bouger, de s'habiller, de me regarder... Ou si c'était tout simplement...

    "De l'eau. Tu flottes."

    Elle flottait.

    "C'est quoi ça? Tu... Tu coules... Enfin, tu es en train de mouiller."

    Venez moi en aide, je ne sais pas qu'elle expression employée pour qu'il n'y ait pas de double sens. Mais cette jeune femme était littéralement en train de... d’inonder mon salon.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Elliot Sandman


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9984

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Mer 14 Mai 2014 - 1:16


« If I were a boy I think I could understand how it feels to love a girl. I swear I'd be a better man. I'd listen to her 'cause I know how it hurts when you lose the one you wanted...» Elliot & Lily

    C'était plutôt étrange d'entendre parler de soi comme si on n'était pas là. D'un coté, c'était logique que Lily s'exprime ainsi, en toute liberté, puisqu'elle ne pouvait pas deviner qu'Elliot était face à elle et qu'il se sentait aussi malin qu'un geek à qui l'on aurait confié un jeu d'altères. Désormais, je ne ressentais plus cette supériorité ni cette excitation à l'idée de savoir ce qu'elle pensait de moi. Je voyais très bien qu'elle souffrait, qu'elle baignait dans la confusion la plus totale. Je pouvais encore sortir de sa vie et la laisser tranquille. Elle pourrait se reconstruire et être heureuse. Pendant un instant, j'en fus convaincu... mais il y avait un hic. J'étais bien trop égoïste pour m'effacer. J'avais besoin d'elle comme j'avais besoin d'air pour respirer. Elle était ma drogue, ma douce héroïne qui m'avait donné la force de franchir la frontière de la mort...

    Me parlait-elle de sa mère ? Etait-ce ainsi que lui avait apparu le faux Zeus ? Dans ce cas, lui aussi pouvait changer d'apparence ! Visiblement, ce "don" était offert à tous les dieux, étant donné que mes parents s'amusaient aussi à changer de visage comme on renouvelle sa garde-robes. Je vis les yeux de Lily se remplir de larmes. Sa maman... Elle m'avait raconté qu'elle était morte. J'eus à nouveau l'irrésistible envie de la serrer dans mes bras pour la réconforter mais elle s'éloignait déjà. Elle recommença à me raconter comment elle voyait Elliot. Cela me mettait mal à l'aise, à présent. J'écarquillai les yeux quand j'appris qu'elle se sentait inférieure à moi. Je battis des cils, ne pouvant masquer ma stupéfaction, mais je tentai de me mettre dans le rôle de l'inconnue qui ne sait rien de la jeune femme en face d'elle avant de répliquer :

    "Inférieure, toi ? Tu m'as l'air d'être une battante, au contraire ! Regarde-toi, tu es splendide !" (Là, c'était Elliot, et non l'inconnue qui parlait) "Et puis tu sais, je ne pense pas qu'être un dieu implique de faire des miracles. Peut-être que cet homme aspire à une vie normale !"

    J'avais bien appuyé sur le mot "homme", avant de me mordre les lèvres de dépit. En tous cas, elle ne pourrait m'en vouloir de jouer la carte de la franchise. Je n'avais menti sur aucun point, hormis cet épineux problème qui allait bientôt être résolu, j'y travaillais avec assiduité.

    Ah Lily... elle était vraiment déconcertante. Elle était capable de raconter ses problèmes et de ramener un verre de Coca en moins de dix secondes sans que l'on ne lui ait rien demandé. Un air presque ému s'afficha sur mon visage tandis que je tendais la main vers elle pour prendre le verre. Le Coca-Cola, ma boisson préférée ! Elle s'en était souvenue ! Là, c'était sur, son inconscient parlait pour elle ! Ou alors, il s'agissait d'une curieuse coïncidence... Non, je préférais croire qu'elle savait qui j'étais. Ca ne pouvait être autrement.

    J'eus un rictus en l'entendant dire "vous flashez sur les grands mecs musclés". Tu ne crois pas si bien dire. J'adore même les flasher sur le bitume avec mon poing... Je me demandai si mes mains seraient encore capables de frapper qui que ce soit, maintenant qu'elles étaient plus fines et fragiles. Etrangement, mon corps me semblait plus musclé depuis que j'étais une fille. Ironie, quand tu nous tiens... Si ça se trouvait, maintenant que je faisais un mètre soixante-huit, j'aurais été capable d'étaler ce grand gugus de William sans faire appel à mes pouvoirs. J'aurais bien eu envie de faire l'expérience, juste pour voir, mais les paroles de Lily me ramenèrent brusquement sur terre. Ou plutôt, dans l'eau.

    Oui, j'avais les pieds dans l'eau.

    Lily avait-elle une inondation chez elle ? Je baissai les yeux. Ah ben non, l'inondation venait de moi. Attendez une seconde... quoi ?!

    "Comment ça je mouille ?"
    répétai-je, alarmé. "Oh non... non, non ! Je suis dans ma mauvaise période du mois, c'est ça ?" m'écriai-je d'une voix étranglée. "Pourtant, je croyais que c'était... euh... rouge et euhm... Et de toutes façons, c'est hors de question que je subisse ce genre d'humiliation ! J'ai pas signé pour ça ! Non, non..."

    Je me penchai en avant. Ma chevelure cascada brusquement jusqu'au sol tandis que je jetai un coup d'oeil entre mes jambes. Tout semblait sec, pourtant. Je plissai les yeux, soupçonneux, avant de me redresser, envoyant valser une nouvelle fois mes cheveux, mais en arrière cette fois-ci. Après quoi je fis un grand sourire à Lily. Oui, tu as raison, ça va suffire à la rassurer, ton sourire de teubé...

    Je joignis les mains mais les ouvris brutalement en m'apercevant que c’étaient elles qui coulaient. Mes doigts se liquéfiaient tout en gardant leur forme. L'eau s'écoulait également de mes pieds, formant une mare autour de moi.

    "La moquette va être foutue, je suis désolé."

    Je ne pouvais pas dire que j'allais payer pour les dégâts, car je ne savais pas combien de temps ma "fuite" allait durer. Je me concentrai pour faire apparaître des flammes, histoire d'assécher cette mare, mais absolument rien ne se produisit. Je roulai des yeux, exaspéré et déconcerté.

    "Oh non, en plus je ne pète plus le feu ! Mais tout fout le camp, j'en ai ma claque !"

    Je fis glisser une main sur mon visage avant de m'ébouriffer les cheveux, mais comme ils étaient nettement plus longs qu'à l'époque, je ne fis que les emmêler. Je mis une minute entière à extirper chacun de mes doigts de ma tignasse, puis constatai que j'avais réussi à mouiller ma chevelure, à cause de mes mains inondées.

    Je fermai les yeux, tentant de me calmer, et quand je les rouvris, je plantai mon regard dans celui de la jeune femme.

    "Lily, c'est assez incroyable ce que j'ai à te dire, et je crois que je devrais le faire maintenant avant que des ailes ne me poussent dans le dos ou que je me mette à parler le Pokemon. Apparemment, je développe un nouveau pouvoir tous les jours, comme pour me forcer à..."

    Je poussai un soupir. J'étais épuisé. J'aurais voulu qu'une fois dans ma vie, une chose, une infime petite chose, soit simple. L'eau continuait de s'écouler lentement de mes pieds, inondant mes Converse au passage. Cependant, je remarquai que mes mains étaient à nouveau sèches. Alors, je saisis l'occasion. Je ne pouvais lui faire ça. Il fallait que je sorte de sa vie. C'était la seule solution.

    Je m'approchai d'elle et la serrai une dernière fois, une toute dernière, dans mes bras. Je fis durer l'étreinte plus longtemps que j'aurais du, inspirant l'odeur de ses cheveux pour ne jamais l'oublier. Enfin, je soulevai les paupières et m'écartai d'elle.

    "Ne m'oublie pas trop vite."

    Je voulus me téléporter ailleurs mais encore une fois, mon pouvoir était bloqué. Les flammes ne voulaient plus m'emmener. Que se passait-il, bon sang ? Par contre, j'avais toujours les pieds dans l'eau. Du coup, je me sentais légèrement stupide, planté devant elle en mouillant bêtement sa moquette.

    Subitement, je désignai la porte d'entrée de l'index et esquissant un sourire contrit, je déclarai :

    "La sortie est par là, je crois !"

    Je passai devant elle pour partir, mes Converse trempées émettant un bruit spongieux à chacun de mes pas. Je marchai avec l'élégance d'un ours, car mes pieds pesait une tonne chacun avec toute l'eau contenue dans mes chaussures. Je tentai de les vider d'un délicat mouvement de la cheville qui me valut de ressembler à un pingouin, cette fois-ci. Décidément, j'étais gâté avec cette nouvelle apparence...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Tous les mots sont fins
quand la moustache est fine.❞
He's a real nowhere man sitting in his Nowhere Land. Making all his nowhere plans for nobody. Doesn't have a point of view, knows not where he's going to. Isn't he a bit like you and me?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Jeu 15 Mai 2014 - 13:57

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY Tumblr_mht9csYEeb1qd7fc3o3_250 Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY Tumblr_m79x8tYswt1r1oj7fo1_500

    Il y avait de l'eau de partout, ça allait causer des dégâts irréparables. William allait surement me tuer d'avoir laisser cette jeune femme entrer dans la maison, car si je ne l'avais pas fait, son appartement serait encore en bon état. En y regardant de plus près, elle étahttp://25.media.tumblr.com/tumblr_m79x8tYswt1r1oj7fo1_500.gifit venue pour lui, par conséquent c'était lui le responsable. J'espérais qu'il verrait cela de cette oeil là, parce que s'il me demandait de quitter l'appartement pour ce petit soucis, je ne sais pas du tout où j'irais.

    Elle était venue se serrer tout contre moi après m'avoir expliqué dans un langage que je ne comprenais pas, qu'elle n'était pas elle même et qu'elle pouvait à tout moment se transformer en un pokemon diabolique ou un bisounours tout câlin. Apparemment, c'était la seconde option qui s'était réalisée. Elle m'avait dit de ne pas l'oublier trop vite, puis elle s'était éloignée vers la sortie. Je la voyais encore en train de tenter de retirer l'eau de ses converses. Encore un peu plus de flotte dans la maison, mais on était plus ça ça près.

    "Elliot?... ... ..." avais-je articulée avec une toute petite voix. Au fond de moi j'avais l'impression que je le savais, mais je n'avais pas réussi à l'extériorisé. Peut être que si je l'avais fait, il ou elle n'aurait pas tout inondé. Il? Elle? Pourquoi elle? Qu'est ce que c'était que ça encore? Il pouvait changer de forme maintenant?

    J'avais passé mes mains sur mon front. Fallait réfléchir. La dernière fois où je l'avais vue, il était mort et il avait eu la gentillesse de m'inviter à son enterrement ou à sa... régénération? C'était de ça qu'il parlait? On en avait pas vraiment discuter tous les deux de ce que ça impliquerait de sortir avec dieu, mais à dire vrai je n'étais pas vraiment sûre de sortir avec lui, parce qu'aux premiers abords on dirait que oui, mais en fait non. Pourquoi... Pourquoi... Pourquoi ça devait toujours, toujours être compliqué avec les mecs???

    Je m'étais approché de lui ou d'elle, j'étais plus qu'à quelques pas et j'avais avancé ma main pour toucher ses cheveux. Mon dieu, ils étaient réels et doux... Ca changeait de ses anciens cheveux qui partaient dans tous les sens. J'avais mis ma main sur sa joue, histoire de sentir sa peau, voir si c'était toujours la même, mais elle aussi était beaucoup plus douce, moins rude et surtout... elle ne piquait pas. J'avais retiré ma main et soufflé un bon coup.

    "Ok... Tu es... Une... fille?"

    Je bégayais un peu, mais c'était difficile de réagir autrement. Ce qui était bien à première vue, c'était qu'on avait à peu près la même taille. En mec il était bien plus grand. D'un côté dans le monde des contes, je le battrai largement. Cette pensée m'avait fait sourire, mais je ne devais pas sourire. La situation ne s'y prêtait pas vraiment. J'avais une nouvelle fois passé une main sur mon front et ensuite dans mes cheveux. C'était vraiment trop compliqué.

    Quand je sortirai d'ici, j'irai sans doute voir le docteur Hooper et je lui parlerai de cette fille, ou plutôt de mon mec, qui s'est transformé en fille. Je lui parlerai du fait que j'avais de suite sentis quelque chose de bizarre quand elle était entrée, comme si je savais que c'était elle, lui. Je lui demanderai sans doute ce que cela pouvait bien vouloir signifier. Tout comme le fait que j'étais vraiment très attiré par lui. Et maintenant qu'il était elle, ça n'avait pas vraiment changé, bien au contraire, elle avait une bouche, des lèvres... Je lui parlerai de cette envie subite que j'ai eu de me jeter limite sur elle pour m'emparer des ses lèvres, de passer rapidement une main dans ses cheveux, de l'embrasser encore plus fougueusement, de descendre ma main le long de son dos, de me reculer, de l'embrasser à nouveau.

    Puis je lui dirait qu'à ce moment là, si ça avait vraiment existé, je me serai retirée totalement pour me repasser une main dans les cheveux, histoire de me calmer, car c'était surréaliste. D'un côté, je savais qu'il n'était pas mort, mais que comme d'habitude, il m'avait juste oubliée le temps d'une journée. Mais quand même, peut être que le docteur Hooper me dirait que cette envie c'était uniquement parce que je pensais avoir vue un mort renaître de ses cendres, ce qui n'était pas totalement faux.

    Ca expliquerait pourquoi je me serai jetée sur lui pour l'embrasser et pourquoi après avoir fait une pause et trouvé une explication, je m'étais une nouvelle fois mise à l'embrasser et que je trouvais ça énorme. Elle avait des épaules si droites et en même temps un peu recourbé. Ca faisait bizarre, comme ses bras qui étaient largement plus musclé. J'avais eu tout le temps de l'observer. Je n'étais pas du tout attirée par les filles, fallait pas croire, mais elle, je ne savais pas comment l'expliquer. Après l'avoir embrassée une nouvelle fois, je pense que je me serai retirée, que je me serai éloignée cette fois ci et que je me serai assise sur le canapé. J'aurai peut être tentée de me convaincre que je n'avais pas fait ça, que c'était quelqu'un d'autre.

    "C'était pas moi..."

    Je penserai surement que j'avais été comme envoutée. C'était peut être un don de Elliot de pouvoir envouter les gens, les forcer à faire ce dont ils n'avaient pas envie, enfin pas comme ça. Peut être même que c'était un don pour lui de se rendre terriblement sexy même en fille. Je suis sûr que j'arriverai à m'en convaincre et que quand je serai dans ce fauteuil, chez mon docteur préféré, je pourrai lui expliquer pourquoi je n'osais plus regarder Elliot dans les yeux, pourquoi je sentais mon coeur battre à deux cent à l'heure et pourquoi... En fait, j'irai jamais voir Hooper. Je n'oserai jamais raconté ce désir que j'avais eu, car en réalité... Tout ça c'était vraiment passé. Je n'arrivais toujours pas à me l'expliquer. J'étais là, assise sur le canapé, après m'être jetée sur Elliot, en train de me mordre les lèvres pour tenter d'oublier.

    "C'était pas moi... Tu as..." avais-je dit une nouvelle fois en levant la tête, sans pour autant croiser son regard.

    "...tellement changé. C'est... Une fille... Toi... Wouah..."

    Pourquoi wouah? J'avais fermé les yeux, tentant d'effacer ce passage de ma vie.

    "J'ai je crois... Besoin de... réponses, questions... William. Hope. Quelqu'un. Peut être que... Tu... Mon dieu. Enfin pas toi."

    Oh non, je m'enfonçais d'avantage. J'avais rebaissé la tête et fait passer mes cheveux devant mon visage pour me cacher un tout petit peu.

    "Faites que c'est un rêve, faites que c'est un rêve, faites que c'est un rêve."

    J'avais beau me répéter cent fois cette phrase dans ma tête et le prononcer au moins une dizaine de fois à haute voix, quelque chose clochait. Oh oui, quelle nouille que je faisais.

    "Faites que c'est un cauchemar, juste un cauchemar."

    Pas un rêve. Pourquoi j'aurai envie de ça?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Elliot Sandman


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9984

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Ven 16 Mai 2014 - 18:29


« If I were a boy I think I could understand how it feels to love a girl. I swear I'd be a better man. I'd listen to her 'cause I know how it hurts when you lose the one you wanted...» Elliot & Lily

    Un petit singe mécanique avait élu domicile dans mon cerveau et tapait les cymbales qu'il avait dans les mains l'une contre l'autre sans discontinuer. J'étais en état de choc. Je n'arrivais plus ni à reprendre une respiration normale, ni à calmer les palpitations de mon coeur. Il tapait tellement fort qu'il me faisait mal. J'avais très chaud, je m'étonnais même de ne pas m'enflammer. Le point positif, c'était que j'avais arrêté d'inonder la moquette. Elle était toujours mouillée, ainsi que mes Converse, mais je sentais que l'eau ne s'écoulait plus de mes pieds. Une chose en moins à gérer.

    Je passai une main dans mes cheveux tout en laissant échapper un soupir. Lily m'avait embrassé avec une telle fougue que j'avais manqué de tomber en arrière. J'y repensai à chaque seconde. Je tentai de m'en remettre. Je ne m'attendais pas à une telle réaction. Qu'est-ce que cela signifiait ? Me préférait-elle en fille ? Lorsqu'elle s'était reculée, j'avais prononcé un "Euh..." fort en intensité, mais elle ne m'avait pas laissé le temps de me perdre dans un monologue que ses lèvres avaient de nouveau rencontré mes siennes. Puis elle s'était brusquement éloignée avant de s'asseoir sur le canapé. C'était pas elle, okay. Je me fis violence pour ne rien répliquer. D'un coté, j'étais tellement stupéfait que je ne voyais pas vraiment quoi dire.

    Je gardai ma main contre mon front. A tâtons, je cherchai la commode que je savais derrière moi pour m'appuyer dessus. Ainsi, Lily et moi nous tenions aux extrémités parfaites du salon. Si elle voulait s'éloigner davantage, elle pouvait toujours sauter par la fenêtre. Je sentais que je devais dire quelque chose. Lily était en train de disjoncter. Que pouvais-je faire pour la rassurer ? Comment pouvais-je trouver quelque chose de suffisamment réconfortant alors que je n'avais pas la moindre idée pour réparer ce léger problème ?

    "Je note que tu m'as embrassé deux fois en moins d'une minute. Quand j'étais un mec, ça ne t'arrivait jamais."
    fis-je avec un petit rire.

    Euh... Elliot ? Sois gentil, la prochaine fois que tu veux te montrer réconfortant, évite d'enfoncer davantage ton interlocuteur. Je me mordis les lèvres ; trop tard pour suivre ce précieux conseil. Il n'empêche que ça me perturbait qu'elle se jette sur moi avec tant d'empressement. J'en étais plutôt heureux, mais en même temps, une question me trottait en tête. Non, tu ne vas pas la lui poser. Tu t'es déjà montré suffisamment bourrin pour la journée. Non Elliot...

    "Y a un truc que je me demande..."

    Elliot... Ne fais pas ça ! Résiste !

    "Je te fais plus d'effet depuis que je suis une fille ?"

    Repose en paix, espèce d'abruti...

    J'avais posé cette question tout en me détachant de la commode et en lui lançant un regard à travers une mèche de cheveux. Ma voix me semblait trop sensuelle alors que je ne cherchais surtout pas à produire cet effet. Je voulais juste en avoir le coeur net. C'était étrange de se dire que son éventuelle petite amie vous préférait avec les cheveux longs et des jambes de gazelle plutôt qu'avec des poils au menton. Je ne savais pas trop quoi penser de tout ça. Pourtant, j'avais prévu toutes les possibilités : les cris, les pleurs, les gifles, les lamentations, les reproches... Tout, sauf ça. La vie a toujours le don de vous surprendre. Merci la vie !

    "Non, ne réponds pas !" m'écriai-je brusquement en agitant les mains en signe de protestation. "Quelle que soit ta réponse, elle ne me plaira pas ! Je préfère ne pas savoir ! Et puis... je n'ai pas à te bombarder de questions, le contraire serait plus logique ! Vas-y, demande-moi tout ce que tu veux !"

    Joignant le geste à la parole, je me précipitai vers elle à petits pas, de l'eau giclant de mes Converse rouges, et m'assis juste à coté d'elle sur le canapé, les mains posés sur mes genoux frétillants. Je lui adressai un grand sourire engageant.

    "Il n'y a que moi qui puisse te fournir les réponses que tu cherches. William ne peut rien t'offrir hormis des bras puissants..."

    Je jetai un bref coup d'oeil à mes bras tout fins d'un air dépité, avant d'enlever ma chemise à carreaux. Je me retrouvai en débardeur noir. Je levai un bras et le bandai, palpant mon biceps avec étonnement.

    "Wouah... y a quand même du muscle !" fis-je en lançant un regard ravi à Lily. "Bon, c'est moins imposant que William, mais je suis sure que je peux te soulever quand même !"

    Pourquoi je parlais de la soulever ? Non mais j'étais pas bien ! Je baissai mon bras et posai de nouveau les mains sur mes genoux agités, avant d'ajouter d'un ton contrit :

    "Pour danser ! Te soulever... pour danser. Si jamais on va en boite... on devrait aller en boite tous les deux..."

    Ce n'était pas vraiment le moment pour parler de ça. Mieux valait revenir au sujet principal. Le problème, c'est que je ne savais plus trop où on en était. A tous les niveaux. Oh tiens, une autre question me traversa l'esprit :

    "Ces baisers... ça veut dire qu'on est de nouveau ensemble ?"

    J'esquissai un nouveau grand sourire un peu rêveur. J'étais heureux en cet instant. Je ne réfléchissais à rien d'autre hormis au bonheur d'être tous les deux réunis.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Tous les mots sont fins
quand la moustache est fine.❞
He's a real nowhere man sitting in his Nowhere Land. Making all his nowhere plans for nobody. Doesn't have a point of view, knows not where he's going to. Isn't he a bit like you and me?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Lun 19 Mai 2014 - 22:20

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY Tumblr_mkr5q3bXDR1rqvj1oo4_250


    Elliot me regardait avec un grand sourire rêveur, comme s'il attendait que je réponde oui à sa demande. Ca m'avait toujours attiré les hommes avec un côté enfantin. Est ce que ça m'attirerait aussi les femmes avec ce côté homme enfantin? Pourquoi s'était il mis à me parler de me soulever? Il avait fait un lapsus qu'il avait réussi à rattraper du mieux qu'il pouvait, ou il avait vraiment voulu dire ce que je croyais qu'il avait voulu dire. Je me posais peut être trop de questions et je n'agissais pas assez. Mais qu'est ce que je pouvais bien faire? Je n'avais qu'une seule image en tête et c'était celle de Elliot dévalant une piste de ski, le corps étendu par terre, les mains en avant. Il se cassait la gueule, comme cette situation. Étrangement dans ma vision, ça me faisait bien sourire de le voir ainsi et je me voyais les bras grands ouverts en bas de la piste, à attendre qu'il vienne jusqu'à moi. Je portais un tutu rose et des chaussons en forme de souris. Ne me demandez pas pourquoi, je serai incapable de vous répondre.

    Je ne pouvais tout de même pas me lever, me mettre devant Elliot et tendre mes bras pour le rattraper. Ca serait bizarre, déplacé et... Est ce que c'était vraiment Elliot ou est ce qu'il testait ma fidélité en m'envoyant cette jeune femme que je trouvais tellement... attirante. C'était sa coupe de cheveux, ça devait venir de là. Ils étaient moins ondulés que les miens, ou plutôt ils étaient comme les miens. Peut être que Elliot se trompait et que je n'étais pas attiré par lui, mais par moi. Je m'étais toujours trouvé très mignonne, si on ne comptait pas mes oreilles qui dépassaient de deux tailles, celles des autres. Son cou était à peu près comme le mien et je pouvais confirmer fièrement que ses lèvres étaient aussi douces que les miennes. A dire vrai je n'étais pas sûr que les miennes le soit, ça ne m'était jamais arrivé de m'embrasser moi même. Mais quand je mettais du rouge à lèvre et que je passais mes lèvres l'une sur l'autre pour égaliser le rouge, j'aimais le faire plusieurs fois, car j'adorais le contact de mes lèvres l'une sur l'autre.

    "Non, Elliot." avais-je dit en sortant de mes pensées, avec une voix des plus sérieuses. Puis, j'avais regardé mon copain du coin de l'oeil. Non, pas mon copain, mais la jeune femme qui se tenait là. Comment allait elle, t'il réagir face à cette réponse? Je l'aurai bien vue partir sur le champs, mais il semblait être fixé au canapé. Pfff... Fallait que je fasse face à la situation. Je m'étais donc comporté comme une grande fille, en me tournant vers Elliot et en gardant mon air des plus sérieux.

    "Je ne pense pas que ce soit une bonne idée qu'on continue tous les deux. Tu n'es plus vraiment le même... Pas que je sois raciste ou... Enfin je ne sais pas quel mot employé pour expliquer cela, mais tu es une fille. Je suis une fille. Et en même temps tu es aussi un garçon. Je ne sais pas si je suis prête pour ce genre de relation. Déjà qu'avec les gens ordinaires qui ne le sont pas vraiment, c'est difficile, mais là, c'est encore plus compliqué. Donc, je pense que le mieux pour toi et moi c'est qu'on mette un terme à notre relation."

    C'était pas si compliqué que cela, en plus ma voix ne tremblait pas, mes jambes ne tremblaient pas non plus... d'un côté j'étais assise... et je n'avais même pas cligné des yeux. Je me sentais comme libérée d'un poids. En réalité il suffisait simplement de peser le pour et le contre avant de prendre une décision et ensuite, de la dire comme les mots viennent et d'assumer. Jusque là, je m'en tirai très bien. Je m'étais levée, j'avais remis correctement mes vêtements puis je m'étais approchée de la porte et je l'avais ouverte avant de me tourner vers Elliot, toujours assis(e) sur le canapé.

    "Voilà, je pense que tu devrais mieux y aller. Ca sera plus facile pour tous les deux. Mais si tu veux toujours aller danser, on pourra se faire ça un de ces quatre." avais-je dit avec un petit sourire.

    Je ne voulais pas être méchante avec lui. Après tout, il avait été un potentiel petit ami parfait, si c'était sans compter ses nombreux changements corporels, ruptures sans prévenir à l'avance ou d'autres petites choses de ce genre là. Dommage que ça devait se terminer ainsi. Le temps qu'il mettrait à se lever, j'avais sortit mon portable de ma poche et j'avais composé un numéro, puis j'avais porté le téléphone à mes oreilles.

    "Allo? Je vérifiais juste un truc."

    J'avais déglutis, puis j'avais éteins mon portable et je l'avais remis en poche avant de me tourner vers Elliot, qui avait encore son portable tout contre son oreille. J'avais beau faire comme si de rien était, j'avais l'impression que ça ne marchait. Mais il allait pas m'en vouloir de l'avoir appelé pour vérifier que c'était bien lui. Ca pouvait arriver à tout le monde de croire qu'on nous faisait une blague juste pour passer à la télé ou autre. N'empêche, il avait été sympa, car il était sortit comme si de rien était. Il avait de la classe tout de même. J'avais refermé la porte juste derrière lui, puis je m'étais tournée vers la porte, avant de regarder à nouveau Elliot.

    "Tu m'as vue prendre les clefs?"

    Pourquoi j'étais sortit avec lui? Pourquoi j'étais sortit sans avoir pris les clefs? J'avais ouvert de grands yeux. Mon dieu, je venais de m'enfermer dehors! Non mais qu'elle cruche que je faisais. Ok, ok, fallait se détendre, je venais de me sortir d'une situation plus périlleuse que cela. Je m'étais tournée vers Elliot, à nouveau comme si de rien était, en gardant la tête haute.

    "Tu sais forcer une serrure? Ou tu as peut être en stock un pouvoir qui te permet d'ouvrir mon coeur? ... ma porte? Ma porte."

    J'avais dit porte la première fois?

    "Non, parce que ma porte est fermée et sans clef, je ne peux pas entrer. J'ai besoin de quelqu'un pour m'aider à ouvrir. Elles sont à l'intérieur. Et ça fait mal. Cette situation... ces clefs... Tu peux peut être m'aider? S'il te plaît?"

    Je me sentais bizarre d'un seul coup, à croire que je ne comprenais plus moi même ce que je radotais.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Elliot Sandman


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9984

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Mer 21 Mai 2014 - 1:36


« If I were a boy I think I could understand how it feels to love a girl. I swear I'd be a better man. I'd listen to her 'cause I know how it hurts when you lose the one you wanted...» Elliot & Lily

    J'avais l'impression de dévaler un escalier de cent vingt étages. Tout ce que me disait Lily entrait par une oreille et cuisait dans mon cerveau. J'avais même l'impression que mon cerveau se liquéfiait et coulait de mes oreilles. Sensation très désagréable, je ne vous conseille pas d'essayer. Même si on ne choisit pas ce genre de choses, ça vous tombe dessus et ensuite, il faut encaisser. Nettoyer le tout avec un mouchoir. Sauf que c'était juste mon imagination qui me jouait des tours. Je passai tout de même discrètement une main sur mon oreille gauche, mais tout était normal.

    Lily venait de rompre. Textuellement. Calmement. Elle avait procédé avec un tel détachement que sur le moment, je crus qu'elle plaisantait. J'étais déjà prêt à rire, mais la chute ne vint pas. Ou plutôt, la chute se produisit bel et bien, je coulais à pic dans un gouffre sans fond.

    Le vibreur de mon téléphone me fit sursauter. Je plongeai la main dans la poche arrière de mon pantalon et manquai de laisser échapper le portable de mes doigts moites. Le numéro de Lily s'affichait sur l'écran. Je la dévisageai, indécis, collant l'appareil contre mon oreille en disant bêtement : "Allo ?". Elle prononça des paroles tout aussi transcendantes que les miennes, puis raccrocha avant de ranger son propre téléphone.

    Je restai quelque peu dépité, et remis mon portable à sa place. Il valait mieux que je parte. C'était ce que j'aurais du faire du départ. Ne pas franchir cette maudite porte, ne pas avancer dans cette ruelle, ne jamais pénétrer dans cette foutue ville... Il était trop tard pour ressasser le passé, mais c'était lui qui revenait tout le temps à la charge ! Tout de même, c'était pitoyable d'avoir vingt ans et d'avoir le comportement d'un grand-père accro aux souvenirs. Pourtant, j'allais devoir faire avec si Lily décidait de mettre un terme à notre histoire...

    Je retournai jusqu'à la porte, l'ouvris et en franchit le seuil. Dans un état second, je retrouvai la fraîcheur de l'air, le vent qui jouait dans mes cheveux. Je fermai brièvement les yeux, mais les rouvris brusquement en entendant la porte claquer derrière moi. Quoi, Lily m'avait déjà balayé ? Oh, on me claque limite la porte au nez ! Après tout ce que nous avions vécu...!

    Je pivotai sur mes talons, et découvris, éberlué, Lily juste devant moi. Elle avait l'air aussi perplexe que moi. Je secouai la tête à sa question. Non, je ne l'avais pas vue prendre les clefs et de toutes façons, ce n'était certainement pas sur ce genre de détails que j'allais me focaliser. Je mis un certain temps à comprendre ce que ça signifiait. Elle m'avait suivie... sans même réfléchir ! Elle m'avait emboîté le pas tout naturellement. Ca voulait bien dire que son inconscient voulait encore de moi ! Non ?

    J'agrandis des yeux pleins d'espoir et souris en l'écoutant se dépêtrer avec ses mots bien à elle. Comme elle était mignonne... Si j'avais été comme avant, je l'aurais embrassé aussitôt pour calmer ses angoisses. Hélas, je ne pouvais plus réagir ainsi. Elle avait été clair à ce sujet. Pour une fois, je devais accepter sa décision. Elle finirait par se rendre compte elle-même que ça ne pouvait pas fonctionner. On était fait l'un pour l'autre, c'était évident !

    "Je ne peux plus produire de feu."
    dis-je en haussant les épaules, sincèrement navré. "Si ça avait été le cas, j'aurais pu faire fondre la serrure pour qu'on puisse y glisser une main et entrer, là par contre... je peux pleuvoir contre la porte, mais ça ne nous aidera pas beaucoup."

    Je me mordis les lèvres tout en remuant le buste de gauche à droite, cherchant une bonne idée. Elle vint très rapidement, et dès que je l'évoquais, j'eus aussitôt envie de me donner des baffes.

    "Tu as ton téléphone. Tu peux appeler ton Willy pour qu'il te donne son double des clés."

    Elliot, tu es un gros nul. Non pardon, tu es un gros nul déguisé en nana encore plus naze.

    Je rentrai la tête dans les épaules. Soudain, je proposai autre chose d'un ton précipité, presque implorant :

    "Ou tu peux passer la journée avec moi ? J'ai... je dois... me faire faire les ongles. Camellia m'a dit que c'était important pour les filles de faire des manucures. L'ennui, c'est que je ne connais aucune bonne adresse, alors tu pourrais peut-être m'aider ?"

    J'étais vraiment sérieux, là ? J'étais prêt à subir une après-midi de filles ? Eh oui, pour Lily, j'aurais pu vivre l'enfer rien que pour ses beaux yeux. J'espérais qu'elle se rendait compte de tous les sacrifices que je faisais pour elle.

    "On pourrait aussi faire les boutiques ? Je n'ai rien à me mettre..."
    fis-je en désignant mes fringues de mecs.

    Bon là, j'allais peut-être un peu loin. Jamais je n'enfilerai de robe. Il faudrait me payer cher. J'avais quand même un semblant de dignité cachée quelque part, une vraie dignité de garçon !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Tous les mots sont fins
quand la moustache est fine.❞
He's a real nowhere man sitting in his Nowhere Land. Making all his nowhere plans for nobody. Doesn't have a point of view, knows not where he's going to. Isn't he a bit like you and me?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Sam 24 Mai 2014 - 0:01


    Je n'arrivai pas à comprendre pourquoi j'avais dit oui, ni même les raisons qui m'avaient poussées à le suivre dans cet après midi shopping. Ca n'avait pas été évident de lui trouver des vêtements à sa taille, car Monsieur ne se laissait pas si facilement faire. A peine on était arrivé dans le magasin, qu'il était passé devant tout le rayonnage femme pour se diriger vers les rayons pour homme. Je l'avais attendue les bras croisés et il m'avait rejoint plusieurs minutes après, comme si de rien était. J'avais simplement secoué la tête. Il était très tête en l'air.

    Le plus dur avait été de lui faire enfiler des jupes. Il avait opté pour des pantalons à pattes d'éléphant et ça ne m'avait pas vraiment plus. J'avais beau tentée de lui faire comprendre, mais il ne pigeait rien. On était aussi repartit avec des pulls à col roulé. Avec cette chaleur, il avait opté pour des gros pulls. Une cliente nous avait regardé bizarrement quand il s'était mis à les essayer en plein milieu du rayon, offrant la vue de son soutien gorge à tout le monde. Il ne comprenait pas encore que ce genre de choses ne se montrait pas quand on était une fille.

    Le bref passage qu'on avait fait dans les cabines, c'était pour qu'il essaye des chemisiers que je l'avais forcé à prendre. Heureusement que j'étais entrée avec lui pour lui montrer comment les enfiler, car il les prenait comme on prendrait un vieux tissus. Je crois bien qu'il avait arraché un peu l'un d'entres eux, mais on s'était empressé de le remettre en rayon, ni vue ni connu. Quand on s'était retrouvé seul dans la cabine, je m'étais laissée aller à le regarder faire ses essayages. Mes yeux s'étaient balladés le long de son corps musclé, de ses longs bras robustes, de son grand cou de giraffe et là j'avais croisé son regard et tout m'était revenu. Ce n'était plus mon Elliot, mais cette jeune femme qui me semblait si étrangère. J'avais rapidement quitté la cabine pretextant que j'allais lui chercher d'autres choses à essayer.

    Plusieurs minutes après il m'avait rejoint à proximité des caisses, on avait payé et on était partit. Je n'avais pas dit un mot durant tout le trajet retour. Sauf quand il avait voulu me remonter le moral en me rappelant la scène qui s'était passée quelques minutes auparavant, quand il avait retiré son haut devant tout le monde, vous vous en souvenez? Et qu'il s'était retrouvé en soutiens gorge en plein milieu du rayon col roulé. Un homme était passé par là et il était resté figé pendant de longues minutes. Même quand on avait décampé, il était toujours là à regarder là où se trouvait Elliot quelques minutes auparavant. Je pense qu'il avait fait un anévrisme et qu'il ne pouvait plus bouger. Ca l'avait choqué de voir un soutiens gorge sur une jeune femme...

    Arrivé devant le marchand de glace, j'avais pris une boule vanille tandis que Elliot s'était pris une très copieuse coupe. Je me demandais où il pouvait mettre tout ça. Son corps semblait avoir plus de place que le précédent. Peut être qu'il allait prendre du poids facilement. Ca le changerait et ça l'obligerait à modifier ses habitudes. Il en était sans doute pas encore là. C'était plus à moi de devoir modifier mes habitudes. J'étais toujours sortie avec un garçon, jamais une fille. J'allais sortir avec une fille? J'avais replongé mon nez dans ma glace, en m'en mettant un peu de partout. Je m'étais rapidement essuyée le museau, puis on était partit... Dix minutes après, le temps qu'il finissait sa glace. Il lui restait un peu de chocolat au coin des lèvres et je me demandais s'il l'avait fait exprès. En tant ordinaire je le lui aurai retiré, mais là ça aurait été bien trop bizarre, du coup j'avais rien dit.

    On avait marché une bonne demi heure avant de voir l'appartement au loin. Je n'avais pas envie de rentrer, mais j'avais pas envie non plus de rester là dehors, avec lui. Ca n'avait pas dû arriver à beaucoup de gens de se retrouver dans ce genre de situation. S'il fallait que je demande à quelqu'un comment qu'il s'en était sortit, je ne verrai même pas à qui demander. Je crois que sur ce coup j'étais toute seule, enfin, on l'était peut être à deux. Car lui aussi semblait si perdu. Ca ne devait pas être facile pour Elliot d'être du jour au lendemain une jeune femme. J'avais tellement pensé à moi que ça m'était sortit de l'esprit que le plus dur ça allait être pour lui. Mais je ne pouvais pas lui proposer mon aide, c'était bien au dessus de moi. Cela dit, je ne pouvais pas non plus le laisser comme ça...

    "Tu pourrais peut être passer la nuit ici..."

    Mon dieu que c'était cliché. On était à proximité de l'appartement que je voulais déjà le faire monter. Mais en réalité ce n'était pas tout a fait pour ce qu'il pouvait penser que j'avais prononcé cela.

    "Je veux dire que... Je pourrai t'apprendre à... être une fille? Je m'en suis plutôt pas mal sortie je crois. T'as déjà les bases vue que t'as réussi à allumer ce mec au magasin." avais-je dit avec un petit sourire.

    "Je pourrai te montrer comment te maquiller, demain... Juste un minimum, ce qu'il faut... Et te donner des conseils pour avoir une démarche un peu plus... féminine. Sans compter les soucis que tu vas rencontrer, comme..."

    J'avais zigzagué avec la tête, histoire de lui faire comprendre de quoi je parlais, mais j'étais pas très sûr qu'il pigeait.

    "Tu auras aussi des... n'est ce pas? Tu ne t'es peut être pas encore posé la question... T'as pas eu de mode d'emploi quand t'as changé, ou autre?"

    Je m'étais mordue la lèvre. Ca serait bien plus facile s'il avait eu une petite brochure avec son nouveau corps. On devrait tous en avoir une au début. Je me rappelle quand j'étais chez Granny à l'époque et que j'avais courru comme une folle dans toute l’auberge pour la trouver et lui annoncer la grande nouvelle. J'allais avoir un enfant! Ma maman m'avait toujours dit que c'était la cigogne qui était venue m'apporter. Et quand je lui avais demandé comment elle avait su que c'était le moment, elle m'avait répondu que les jeunes femmes avaient des petits saignements et qu'ensuite ils avaient leur enfant. Je saignais ce jour là, l'enfant ne devait pas être loin. Faites que ça n'était pas un éléphant, d'un côté, je ne me souvenais pas de ma vie d'avant à ce moment là, pourtant j'étais persuadée que j'avais priée de ne pas avoir d'éléphant. Granny m'avait expliqué que c'était pas que ça qui permettait d'avoir un enfant...

    "J'ai un pyjama en rab. Et du pop corn aussi. On pourra se faire une soirée entre filles, se racontait nos déboires et tout ça. Et j'ai peut être encore des marshmallow quelque part. Ah mais tu ne contrôles plus le feu, c'est dommage, sinon t'aurais pu nous les faire brûler. On pourra toujours les faire cuire à la bougie ou les griller. Sinon y'a surement du chocolat, c'est bon le chocolat et des cacahuètes. Ca va très bien avec le chocolat. A dire vrai, je dois avoir du chocolat fourré, ça sera plus simple."

    Oh oui, ça sera plus simple. C'était d'ailleurs plus simple de parler sans le regarder dans les yeux, ni même tenter de chercher son regard. C'était Elliot qui était là et non cette jeune inconnue. Fallait juste que je ne la regarde pas... Que je ne lève pas les yeux... Parce que si je les levais, je détournerai mon regard de suite, comme je l'avais fait à cet instant précis.

    "Ca... ça va être super... Marshmallow, cacahuètes, toi... juste toi..."

    Je l'avais dans la peau, c'était horrible. Je ne pouvais pas concevoir de ne plus jamais le revoir, mais je ne voyais pas comment continuer à me mentir en regardant cette femme qui n'était pas lui. Ce n'était pas mon Elliot.

    "Y'a de la lumière..." avais-je dit en indiquant du doigt mon appartement. Je l'avais déjà remarqué plus tôt, mais là c'était surtout pour changer de sujet. Pour me sauver...

    "William a dû rentrer, je vais pouvoir rentrer moi aussi..."

    Il ne venait plus avec? J'étais pas sûre de le vouloir. J'avais sortit les clefs de ma poche, sans me rendre compte que je les avais depuis le début. A croire que j'y tenais à cette journée. Je faisais quoi? Je lui disais au revoir? Je partais? Je restais? Je lui proposais de venir? Je partais avec lui? Je l'embrassais? Je...

    J'avais posé une main sur sa joue et je m'étais approchée tout contre lui. J'avais déposé mes lèvres tout contre les siennes. On se connaissait depuis si peu de temps, mais je savais que je voulais l'avoir tout contre moi pour toujours, même si c'était impossible. A cet instant précis, je m'en moquais. Je l'embrassais tendrement...

    Quand je m'étais rendu compte que je ne m'étais pas approchée, que je n'avais pas une main sur sa joue et que j'avais simplement fermée les yeux, imaginant que j'aurai pu faire ça, je m'étais laissé aller et j'avais murmuré une phrase que j'aurai préféré ne pas dire, mais il était trop tard.

    "Je t'aime Elliot, mais c'est dur..."

    Je me sentais bête de dire une telle chose. Je n'osais plus ouvrir les yeux, pensant à l'appartement, à la lumière, à Elliot essayant ses vêtements, à William qui devait se demander pourquoi je n'étais pas encore rentrer, à cet vieux pervers qui avait maté Elliot avant de bugger, à mon lit qui m'attendait, à ses lèvres... C'était dur, bien trop dur... J'avais passé une main sur mes yeux, tout en gardant ces derniers fermés.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Contenu sponsorisé







Okay I'm a girl, but nobody's perfect!  ♥ LILY _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Okay I'm a girl, but nobody's perfect! ♥ LILY





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations