« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

☣️ Up #47, l'animation Rp ☣️ AllôMairie? , l'animation Mairie ☣️ Fil Rouge Graphique & Rpgique ☣️ Instagram des personnages ☣️
-47%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte Mémoire microSDXC Ultra 128 Go + Adaptateur SD
14.72 € 27.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 This is a cemetery, not a haunted place [Fe Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


ϟ Pitch K. Black ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

This is a cemetery, not a haunted place [Fe Alex] Kptw

If I loved you less, I might be able to talk about it more.

This is a cemetery, not a haunted place [Fe Alex] Onn8

Darkness will always follow me




| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

This is a cemetery, not a haunted place [Fe Alex] Vkx4

| Cadavres : 134


This is a cemetery, not a haunted place [Fe Alex] _



________________________________________ Mar 13 Fév 2018 - 18:44



This is a cemetery, not a haunted place
Déjà deux jours que j'étais de retour à Storybrooke et le travail ne faisait que s'accumuler, personne n'avait eu l'air de prendre soin du cimetière durant toute mon absence, je n'osais imaginer à quoi aurait pu ressembler le cimetière si je n'était revenu que par exemple cinq années plus tard, probablement une sorte de jungle avec des pierres tombales un peu partout. J'avais commencé ma première journée d'hier à passer la tondeuse, ça m'avait pris toute la journée mais on pouvait à présent circuler sans se croire en plein milieu d'un champ. La tâche du jour était de s'occuper des différentes pierres tombale, les nettoyer pour qu'elle retrouve un semblant d'éclat, j'avais commencé il y a de cela quatre heures à présent et j'étais loin d'avoir terminé.

Orion avait passé ces dernières heures à me suivre avant qu'il ne se décide à se poser près d'un arbre pour se reposer. Je l'avais embarquer avec moi en quittant l'Irlande, l'ayant adopté il y à plusieurs mois à présent et ne pouvant tout simplement pas l'abandonner à son sort dans une maison vide. Il n'avait pas été très friand du voyage en voiture et encore moins du voyage en avion, il me l'avait d'ailleurs bien fait comprendre à l'aéroport quand il avait commencé à miauler le plus fort possible quand il avait croiser mon regard une fois sa cage récupérer. Lors de notre trajet pour Storybrooke, je l'avais tout simplement libérer de sa cage pour qu'il puisse déambuler dans la voiture sans la moindre restriction même si j'avais quand même garder un œil sur lui pour éviter qu'il ne lui arrive quoi que se soit. A présent qu'on était à Storybrooke, il ne semblait pas encore s'être trop habitué à ce nouvelle endroit, mais j'imaginais qu'il finirait bien par s'y faire au fil des jours qui passerait.


M'arrêtant devant une nouvelle allée, j'attrapais les différentes fleurs fanées pour les déposer ensuite dans l'énorme sac poubelle que j'avais déposer au sol, c'étais au moins le quatrième que je remplissais à présent. J'aurais très bien pu utiliser le sable noir pour m'aider dans ma tâche, mais je préférais faire tout ça à main nu et sans l'aide de personne, ça me permettait de me vider l'esprit et de ne plus penser à rien d'autre que mon travail. C'est d'ailleurs dans ce silence le plus totale entrecoupé par le bruit du vent dans les arbres qu'une voix s'éleva, au départ je n'y prêtait pas particulièrement attention, après tout on était dans un cimetière, les gens était libre de converser avec les défunts s'ils le souhaitaient, ça ne me regardait pas. Par contre ce qui me regardait un peu plus c'était quand les gens était irrespectueux dans mon cimetière ou alors quand des imbéciles s'amusait à ce balader avec des EMF en mains à la recherche de fantôme, comme le type que je venais de voir un peu plus loin alors que je jetais un bouquet de fleurs fané dans le sac poubelle.

J'avais oublié que Storybrooke était remplis de cas plus ou moins sociale qui venait de monde différent et que tout n'était pas forcément sain d'esprit, ça ne m'avait pas du tout manqué. Je fermais mon sac poubelle ayant terminé cette allée avant d'aller le déposer près du container avant de revenir sur mes pas, dépassant l'allée que je venait de terminé, je me dirigeais vers l'homme qui se baladais toujours dans le cimetière à la recherche de fantôme avant de m'arrêter à une distance raisonnable, car je n'était jamais vraiment sur de savoir sur qu'elle genre de type je pourrait tomber.

"Je peut savoir ce que vous fabriquer ?"Questionnais-je d'une voix posé, autant ne pas s'énerver, ça ne servirait à rien et je n'aimais guère hausser le ton parmi les défunts. "On n'est pas dans une maison hanté, ceci est un cimetière, un minimum de respect ne serait pas trop demandé."Je ne m'énervais pas, par contre le ton que j'employais n'avait rien de chaleureux.


code by bat'phanie




ϟ Invité ϟ



Invité


Anonymous


This is a cemetery, not a haunted place [Fe Alex] _



________________________________________ Sam 5 Mai 2018 - 1:27


Pitch la Brioche & Alex la Licorne !

This is a cemetery, not a haunted place !

Malgré son esprit délirant, il avait bien vite compris que jouer au chasseur de fantôme dans un hôpital public - et plus particulièrement, dans sa morgue - n'était pas la meilleure des idées possibles. Si c'était parti d'une bonne intention, ça aurait pu très vite mal tourner si le médecin légiste qu'il avait croisé ne s'était pas montré si avenant. Sérieusement, il avait fait fit de tout un tas de détails lorsqu'il s'y était rendu, comme le fait qu'une morgue n'était pas forcément accessible au tout venant, en particulier si ce tout venant n'avait aucune raison de s'y trouver - s'il n'était pas mort, ou s'il ne connaissait pas personnellement le mort venait en tête de liste. Il avait aussi négligé le fait qu'une morgue, c'était plus ou moins occupé par du personnel qualifié, et qu'en plus de ça il existait des agents de sécurité prêts à intervenir à la moindre anomalie... Ce qui n'aurait pas manqué d'amocher sa belle gueule dans les plus courts délais, perspective qui ne l'enchantait pas plus que ça. Alors il avait délaissé les hôpitaux, environnements bien trop hostiles pour lui : sa défense - ou son absence - l'aurait fait passer pour fou en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et sa nature de Wonderlandien ne lui aurait pas facilité les choses, lui assurant au contraire un allé simple pour une jolie chambre capitonnée. Beurk.

Il avait passé plusieurs jours à ruminer dans le bordel sans nom qui lui servait d'appartement, parcourant des grimoires et autres vieux bouquins recelant de rituels en tout genre - mais qui ne fonctionnaient jamais lorsqu'il avait les moyens de les mettre en place - ou parlant au crâne de chat qui trônait sur sa cheminée, comme s'il espérait obtenir une quelconque réponse qui lui permettrait de repartir du bon pied, en reprenant ses activités pour le moins douteuses. Parce que même s'il n'en faisait plus son métier, il savait qu'une certaine réputation lui collait aux basques...

« Non mais franchement, tu savais qu'un médium pouvait se retrouver au chômage technique du jour au lendemain ? Parce que moi, j'en avais absolument aucune idée ! »

...

« Le pire, c'est que les morts ne s'arrêtent pas de mourir pour autant. Si la Mort avait décidé de partir en vacances pour une durée indéterminée, ça aurait constitué un mobile suffisamment sérieux pour justifier ma situation, mais là... J'ai juste aucun endroit où exercer ! C'est carrément moche ! »



« En même temps, toi t’en as plus grand chose à faire, t’es mort. D’ailleurs, c’est pas trop ennuyant de m’entendre déblatérer à longueur de temps ? »

Comme pris d’un doute, il releva les yeux de la page qu’il avait arrêté de lire depuis un bon quart d’heure déjà, pour les planter dans les orbites vides du squelette. Il attendit quelques instants, avant d’hocher la tête.

« Je prends ça pour un non ! … C’est dommage que tu ne puisses pas me répondre. Je suis sûr que t’aurais eu des tas de choses intéressantes à raconter ! J’me demande si y’aurait pas une mixture quelconque au Manoir qui permettrait de régler le problème… »


Maintenant qu’il y pensait, ça lui semblait être une super bonne idée ! Un Chat-crâne parlant, ce serait de bonne compagnie, non ? Il prit le temps de la réflexion… Avant d’avoir ce qui ressemblait en tout point à une révélation.

« Attends, attends ,attends. T’es mort, certes, donc tu t’enfous. Mais les morts, en général, ça va dans des cimetières. Enfin, surtout les morts humains, mais… Tu me suis, non ? Je peux clairement aller squatter un cimetière pour le bien fondé de mon métier ! . »



« Oui, enfin, ex-métier. ça revient au même, tu m’as compris ! Je dois même avoir un gadget approprié pour ce genre d’excursion, tiens… Faut juste que le retrouve.»

Cette fois-ci, il parcourut la pièce du regard, avant de sembler profondément désespéré. Pourquoi il ne prenait jamais la peine de faire un minimum de rangement ? Cela lui faciliterait grandement la tâche lorsqu’il partait à la recherche d’un de ses bidules mystiques. Parce que là… Ça se présentait mal. TRÈS mal.

------------


Et visiblement, il ne s’était pas trompé - à son plus grand regret - : les fouilles quasi archéologiques qu’il entreprit dans son appartement lui prirent la matinée tout entière et, alors qu’il était sur le point d’abandonner, il se jeta sur son canapé en poussant un loooong soupir qui trahissait toute sa déception, quand quelque chose de dur et de rectangulaire entre en collision avec ses côtes, le faisant grimacer.

« AOUCHEUUUH. »

Il se redressa d’un geste, portant une main à l’endroit meurtri pour constater les dégâts, tandis que de l’autre il partait à la recherche du coupable.

« Ahah, je t’ai ! … Mais. Comment tu t’es retrouvé là ?! »

Son visage trahissait à présent tout l’ahurissement dont il était capable : après toutes ses recherches, il venait enfin de remettre la main sur son EMF, ce petit bijou de technologie qui permettait de repérer les traces laissées par d’éventuels fantômes en se mettant à clignoter telle une guirlande de Noël. … Bon, le sien semblait prêt pour la casse, mais il fonctionnait encore, c’était le principal !

Il se fit un devoir de se préparer un semblant de repas - en réalité, il se contenta de manger une carotte et demi et un peu de pain - avant de passer une main dans ses cheveux et d’enfiler son trench coat pour s’éclipser en direction du cimetière.

Il y parvint sans encombre, et prit le temps d’explorer un peu les lieux, repérant les tombes qui lui semblaient les plus récentes et qui - selon sa logique implacable - étaient les plus à même de bénéficier de l’esprit de son propriétaire récemment trépassé. Une fois son petit tour achevé, il sortit l’appareil de sa poche, l’activant avant de le diriger droit devant lui.

« Venez. Je vous jure que je ne vous veux aucun mal ! Je veux juste discuter un peu. Voyez ça comme une sorte… d’interview ? Ça vous donne une chance unique d’être des stars !! »

Peut-être que de le présenter ainsi, sous une forme un peu amusante, leur donnerait davantage envie de se manifester ? En tout cas, il l’espérait sincèrement. Une vingtaine de minutes s’écoula, sans amener le moindre résultat… Mais cela n’était guère suffisant pour le décourager ! Dans le doute, il tapota l’appareil comme pour le faire remarcher, et reprit son périple.

« D’accord, un interview c’est peut-être un poil déstabilisant pour vous… alors on va partir sur une simple discussion ! Ou juste quelques mots ? … n’importe quoi ? »

Le temps était venu à la négociation. Et c’était quelque chose qu’il maîtrisait bien, en temps normal. Il se remit à marcher, scrutant chaque recoin avec un intérêt non dissimulé… Ce qui expliqua probablement son sursaut, lorsqu’il entendit une voix derrière lui.

Sans se poser plus de questions que cela, il fit volte-face rapidement… Et fut très vite déçu de constater que la voix en question provenait d’un individu parfaitement vivant.

« … Oh. C’est que vous. Vous m’avez fait une sacrée fausse joie, vous savez ? »

Les reproches qu’il entendit lui firent hausser un sourcil. Il ne comprenait pas ce que cela pouvait sous-entendre… À vrai dire, il ne voyait pas en quoi ça le concernait !

« Mais je suis respectueux ! J’vous assure, je fais ça avec le plus grand respect possible. Je veux juste avoir l’occasion de rencontrer un esprit… J’ai déjà réussi à parler avec l’un d’entre eux grâce à un Ouija ! »

En disant cela, il eut un grand sourire et ses yeux pétillaient, un peu comme un enfant devant son jouet favori.

« J’vous assure, je vous embêterai pas dans votre… Grand nettoyage de printemps ? Je peux m’installer dans un coin et continuer tranquillement en murmurant pour faire le moins de bruit possible ! Et… Attendez un peu. »

D’un coup, son air s’était fait plus sérieux, et son regard plus grave.

« Vous n’allez pas me dire qu’ici aussi, c’est interdit, hein ? »

(c) crackle bones


 Page 1 sur 1

This is a cemetery, not a haunted place [Fe Alex]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ Le cimetière