Le Destin des
PUISSANCES

de seb

Minionement
Vôtre
de Adam & Pitch

Bientôt...
...à découvrir!


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Minionement Vôtre ☆ Evénement #95
Une mission de Adam & Pitch - Ouverture : 6 juin 2018
« Moi, moche, et euh... Méchant?! »

Répondre au sujetPartagez | .
 

 Le papa tortue, et l'enfant tortue, et le gentil...guépard iront toujours au pas ! [PV Benji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Chris L. Brooke


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Chris Evans ♒

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Crush, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

✓ Métier : Ancien Militaire. Policier de Storybrooke ♒


☞ Surnom : Crush ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 258
✯ Les étoiles : 4000




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Jeu 15 Fév 2018 - 15:49

Le papa tortue, et l'enfant tortue, et le gentil...guépard iront toujours au pas !


James se souvenait pourtant de l'ordre que son père lui avait donné. Surtout rentre à la maison juste après les cours, je ne veux pas te voir traîner dans cette salle d'arcade. Un ordre simple c'est vrai mais il n'était pas du genre à écouter les autres et encore moins son pauvre père avec qui il était en froid depuis maintenant plusieurs années. Chris ne faisait rien de mal, il ne l'avait pas frappé à mort. Il n'avait pas essayé de le refiler à une famille d’accueil. Pas du tout même. Son père s'était juste conté de boire encore et encore. Sûrement pour oublier et pour apaiser sa souffrance. James avait juste l'impression que cette technique ne marchait pas et qu'elle ne marcherait sans doute jamais. Après tout comment rendre les choses meilleures avec quelque chose de pourris ? Les adultes avait une drôle de logique et ça, James aimerait bien lui dire. Il ne détestait pas son père, il le haïssait plus que tout. Il ne remplissait pas correctement son rôle de père alors.. que c'était ce qu'il aimait les plus au monde. Alors bien évidement qu'il n'était pas rentré juste après les cours. Il s'était juste contenté d'aller dans son endroit favoris. Cette ville était merdique mais la salle d'arcade, elle permettait de s'évader et d'oublier. Un long soupir sortit de sa bouche tandis qu'il fixait l'enseigne de l'établissement. Il hésita un moment. Devait-il obéir à son père ou désobéir. Un dilemme qui fût résolu en même pas cinq secondes.

Il appuya sur la poignet de la porte d'entrée avant d'afficher un grand sourire quand il entendit tous les bip des machines. Il avait vraiment l'impression de revivre c'était ridicule mais il se sentait à sa place ici. Le jeune garçon respira un bon coup avant de se présenter à propriétaire du lieu qui le connaissait depuis le temps. Il échangea un peu d'argent contre des jetons avant de s'installer à son arcade favorite. Il devait jouer une tortue et son but était de survivre le plus longtemps possible. Il y avait toutes sortes de créatures sous-marine dans ce jeu. Mais le pire ennemi de la tortue était tout simplement le mégalo-don. Tout le monde en parlait encore alors que cette espèce n'était normalement plus vivante. C'était ce que tout le monde disait en tout cas. Aucuns êtres-humains ne pouvaient allés dans les profondeurs alors James n'y croyait pas trop. Il aimait croire à Nassy, le monstre du lac ou encore Big Foot. Ce genre de mythes qui mettaient le doute chez les êtres-humains. Alors qu'il jouait comme un pro à sa partie de East Australian, un inconnu s'installa à l'arcade juste à côté de la sienne. Un jeu que peu de personnes faisaient et pourtant, ce jeune adulte venait de s'y mettre avec ce grand sourire sur les lèvres.

Parler aux autres n'était pas son point fort. Il aimait être ce loup solitaire qui faisait peur aux autres. Il s'en foutait d'être différent et de se faire juger. Il aurait pu être le parfait petit blond aux yeux bleus mais il ne l'était. Il s'était teint les cheveux en noir pour cela d'ailleurs. Pour ne pas qu'on le prenne pour quelqu'un qu'il n'était et qu'il n'avait pas envie d'être de toute façon. Il aimait être ce geek solitaire qui faisait pitié à tous les élèves de son foutu lycée. Hardcore peut-être mais il se portait mieux ainsi. Ce soir étrangement la curiosité l'avait piqué et l'avait poussé à prendre la parole.

▬ « Bonsoir. Je m'appelle James Brooke. Je peux savoir ton nom ? » Il tendit poliment sa main vers cet inconnu qui semblait bien plus innocent que tous ces pourris autour d'eux.

Et voilà comme James avait fait la rencontre de ce fameux Benjamin et voilà comment James avait ramené un parfait inconnu dans sa maison. Et voilà pourquoi Chris se retrouvait bouche bée sur le seuil de sa porte quand il vit James jouer à la playstation avec un inconnu. Chris fronça alors les sourcils quand il vit que ni James et ni l'inconnu ne l'avait remarqué. Il respira un bon coup avant de claquer la porte d'entrée juste derrière lui pour se diriger vers la télévision qu'il débrancha sans le moindre remord. Le père de famille serra alors la prise dans sa main tout en secouant négativement la tête. Il était déçu de son propre fils, comme souvent d'ailleurs. Il n'avait pas respecté sa consigne et en plus maintenant il s'amusait au lieu de faire ses devoirs. Mais vu l'expression de son fils, il voulait apparemment lui tenir tête. Cela n'allait faire que la troisième dispute de la journée après tout. Chris ouvrit alors la bouche mais James fût plus rapide que lui malheureusement.

▬ « C'est un ami. Il s'appelle Benjamin, enfin Benji. C'est pour ça que je l'ai invité. » lâcha froidement son fils avant de soupirer.

Chris resserra un peu plus sa mâchoire, il se demandait parfois ce qu'il avait fait au bon dieu pour mériter ce genre de chose. Il était censé être heureux avec sa femme et son fils. Pourtant le voilà ici et maintenant avec une horrible migraine, un inconnu dans son salon et son fils qui tirait une tronche de trois mètres de long. Il lâcha alors la prise de la télévision pour la faire tomber au sol tout en secouant négativement la tête.

▬ « James Charles Brooke, tu vas baisser d'un ton avec moi ! J'avais été très clair pour les amis à la maison non ? »

L'ami en question ne se sentait plus à sa place apparemment, il avait l'air nerveux sur le canapé. D'ailleurs ce fameux ami de James semblait être.. Plus âgé que lui. C'était pour cela que Chris était encore un peu méfiant mais il resta quand même quelqu'un de polis. Il tendit gentiment sa main en direction de cet inconnu avant de lui afficher un petit sourire.

▬ « Je m'appelle Chris Brooke, enchanté. »

Son visage se tourna rapidement vers James qui s'attendait à une réflexion de la part de son père et bien sûr qu'il ne se trompait pas. Chris passait son temps à le réprimander.

▬ « Va réviser maintenant. » lâcha simplement Chris alors que James haussa les épaules.

▬ « Okay, que si Benji reste manger et je reste faire mes devoirs ici. »

Chris haussa légèrement les sourcils mais discuta pas le marché de son propre fils. Ce dernier monta rapidement chercher ses affaires alors que Chris se retrouvait en tête à tête avec ce fameux Benji. Il se racla alors nerveusement la gorge tout en regardant autour de lui.

▬ « J'espère que vous aimez les lasagnes épinards chèvre. C'est la seule chose que je sais faire.. »

Le grincement des escaliers se fit rapidement entendre alors que James descendait avec son sac sur le dos. Il posa violemment ce dernier sur le plan de travail avant de sortir tous ses cahiers tout en affichant un grand sourire à Benji.

▬ « Ne sois pas timide. Mon père est un vrai nounours. Les muscles c'est pour dupé les gens. » finit par dire James tout en ricanant alors Chris le réprimanda.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
What's in your head ?
Zombie, zombie, zombie.
In your head, in your head, they are dying.

Benjamin Clawhauser


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 438
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Ven 23 Fév 2018 - 17:48


Le papa tortue et l'enfant tortue et le gentil...
guépard iront toujours au pas !



Il n'y avait rien de mieux qu'une bonne partie de jeu vidéo pour se détendre après une journée intense. J'adorais m'arrêter à cette salle d'arcade après le travail. C'était un de mes collègues danseur qui me l'avait montré un jour et depuis... j'y passais beaucoup de temps. Peut-être plus que je ne devrais finalement. Mais il n'y avait pas de console à la maison. Rémi n'aimait peut-être pas ça. Je ne savais pas vraiment en fait... je ne lui avait jamais posé la question. Et à moins que j'achète une console, il n'y en aurait pas de sitôt à l'appartement. Ce n'était pas que je n'avais pas les moyens mais... je n'avais pas trop d'argents pour le moment. Pas pour acheter une console en tout cas. C'était malheureux mais c'était comme ça.

Alors en attendant, je dépensais tout mon argent dans les bandes d'arcades. C'était bien mieux que de jouer tout seul après tout. Au moins ici, je me sociabilisais. Enfin... presque. Oui non parce que en vrai, je venais vraiment pour jouer. Fallait pas croire que je venais là pour parler à des gens hein. C'est donc avec un grand sourire enjoué que je m'installais à un jeu auquel personne ne jouait jamais sauf moi. A chaque fois que je venais ce pauvre jeu était délaissé et je ne comprenais franchement pas pourquoi. Il était trop cool. Le but s'était de tuer un max d'aliens pour arriver jusqu'au nid et tout détruire, le jeu était dur, je ne pouvais pas le nier mais pas infaisable comme semblait le dire la rumeur locale. Il était complexe mais il avait ses logiques. Et c'était ça qui me plaisait, ce n'était pas seulement du bourinage, il fallait réfléchir pour arriver à son but.

Bon je n'étais pas pour l'extermination de toute une population mais là... c'était des trucs immondes qui ressemblaient à des araignées. L'espèce animale la plus ignoble du monde. Le truc qui avec les moustiques ne méritaient pas de vivre. Les frelons asiatiques aussi c'étaient de sacrés pourritures ces machins là. Des déchets d'animaux radioactifs qui ne voulaient que la destruction du monde et de tout ce qui l'habitait. Donc non franchement j'avais pas trop de scrupules à les dézinguer. Je prenais même énormément de plaisir à le faire, c'était jouissif même. J'étais donc en plein génocide d'alien-araignée lorsqu'une voix me sortit de ma torpeur en un sursaut d'effroi incontrôlé. C'était pas moi ! J'avais rien fait j'étais en train de jouer ! Ah... non... en fait c'était rien... Je fixais un moment sans comprendre la main tendue dans ma direction jusqu'à son propriétaire. J'adressais un grand sourire au jeune homme qui se présentait spontanément à moi et serrais sa main énergiquement. Haaaan trooooop mignooooon !

"Benjamin Clawhauser mais tu peux m'appeler Benji."

Et sans vraiment comprendre comment, je me suis retrouvé assis dans son canapé à jouer à la console de jeu. C'était trop cool hein ! J'étais méga fan de l'idée. J'adorais me faire de nouveaux amis comme ça. Je suis sûr que les jumeaux auraient été méga emballés par l'idée en plus. Sauf qu'ils étaient pas là. Mais c'était bien aussi, ça me permettait d'apprendre à connaître James. Même si là, on jouait surtout à la console. Mais les trucs basiques avaient été échangés. Je connaissais son nom, son âge et son métier. Lycéen. Bon c'était pas un métier... Mais bref. On s'en fichait. Il savait la même chose me concernant et c'était le principal. On s'amusait super bien et c'était super méga trop cool.

Malheureusement, lorsque le père de James rentra... ce fut une histoire. Déjà... il avait arraché la prise de la télévision. Je regardais le câble pendre pitoyablement au bout de la main du paternel visiblement énervé. Bon... ça commençait bien. Je me ratatinais sur place. J'aurais tout donné pour disparaître à ce moment même. La tension entre James et son père... on aurait celle qui existait autrefois entre mon père et moi. Comme quoi... y avait pas que chez moi que les relations étaient merdiques. Je me demandais ce que la mère de James pensait de tout ça d'ailleurs. Mais je ne voyais aucune trace d'elle nulle part... Peut-être un divorce ? Ou autre chose... Mais ça ne me regardait pas. Et c'était pas le moment de paraître distrait. Quoique... James semblait avoir la situation en main. Je hochais la tête à l'évocation de mon nom avant de me refaire tout petit. Quand on utilisait le nom complet d'une personne... c'était jamais bon signe. Vraiment pas bon signe...

Je me retins néanmoins de sursauter lorsque l'homme tendit la main dans ma direction en se présentant. Ah... j'avais même le droit à un sourire. Je coulais un regard en direction de James pas très rassuré avant de prendre sur moi et d'esquisser un grand sourire qui se voulait avenant, gentil et tout ce qu'il y a de plus poli. Je serrais la main tendue devant moi et commençais à respirer un peu plus sereinement. Bon... on ne m'avait pas encore mis à la porte... c'était bon signe non ?

"Benjamin Clawhauser ! Mais vous pouvez m'appeler Benji, enchanté également."

Bon j'allais pas dire que James m'avait beaucoup parlé lui... c'était archi-faux. Mais c'était pas très grave au fond. Après de brèves présentation, James fut invité à aller réviser. Et moi, j'étais prêt à partir. Vraiment hein ! J'attendais pas que ça... mais presque. Je détestais le conflit et là... j'étais en pleine guerre froide. C'était assez perturbant. Je fixais les yeux ronds face à la demande du jeune homme... J'étais prêt à rétorquer vraiment... il ne fallait peut-être pas trop pousser l'hospitalité de son père... Mais je fus surpris lorsque ce dernier ne trouva rien à redire au chantage de son fils. Bon... ben pourquoi pas ? Je me dandinais d'un pied sur l'autre lorsque je me retrouvais seul avec Chris. Mon dieu... C'était gênant. Je lui adressais un petit regard timide avant de secouer vigoureusement la tête.

"Oui, j'adore ! Je suis végétarien de toute façon alors..."

J'esquissais une grimace désolée. J'avais vite compris que les gens avaient un problème avec les végétariens. C'était assez étrange de se dire que les gens voulaient à tout prix manger de la viande animale en sachant qu'ils étaient eux-mêmes des animaux dans le passé.

"Et euh sinon... vous faites quoi dans la vie..."

Autant essayer de détendre l'atmosphère du mieux que je pouvais. J'avais bien compris que mon départ n'était même pas envisageable. Pour James, il ne l'était pas en tout cas. Vu les regards qu'il me lançait c'était facilement interprétable. Je m'installais à côté de lui et le regardais étaler ses cours devant lui.

"Je suis pas timides, mes joues se colorèrent légèrement alors que je m'intéressais de plus près à ses cours. T'as besoin d'aide avec ça ? J'étais pas trop nul en maths si t'as besoin."


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Chris L. Brooke


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Chris Evans ♒

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Crush, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

✓ Métier : Ancien Militaire. Policier de Storybrooke ♒


☞ Surnom : Crush ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 258
✯ Les étoiles : 4000




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Sam 24 Fév 2018 - 23:07

Le papa tortue, et l'enfant tortue, et le gentil...guépard iront toujours au pas !


Chris avait rapidement compris que le mal aise c'était installé dans cette maison depuis son arrivé. Il n'inspirait jamais la chaleur ou le côté accueillant de cette maison, bien au contraire. C'était le rôle de Eleonore normalement de saluer les inconnues et de leur cuisiner des petits plats, de merveilleux petits plats. C'était un des raisons pour laquelle il ne voulait plus d'inconnues chez lui. Les gens dehors n'étaient que des hypocrites. Chris avait été déçu par ses amis mais surtout sa propre famille alors comment pouvait-il faire confiance à ce Benjamin ? Mais James avait l'air heureux d'avoir trouvé quelqu'un qui était dans le même monde que lui. C'est à dire celui des rêveurs qui passaient leurs temps dans les salles d'arcades. Il ne jugeait pas, ce n'était pas son genre enfin pas tout à fait. Chris avait toujours voulu que James se fasse des amis et qu'il ne soit pas seul au lycée. Après tout on avait 17 ans qu'une seule fois dans la vie mais pourquoi ramener quelqu'un de.. Il ne savait même pas d'où se Benjamin sortait bordel de merde. Son visage toujours méfiant, il fixait son fils disparaître dans les escaliers espérant que ce dernier revienne vite. Étrangement il se sentait vieux à côté de son fils et de.. cet inconnu.

Mais le chantage de son fils était équitable, enfin au goût de Chris en tout cas. Du coup il rajouta sans poser de question un autre couvert à la table avant d'entendre l'explication de Benjamin par rapport à son alimentation. Chris ne pût s'empêcher de hausser les sourcils, bon sang il avait envie de le remettre à sa place pour lui faire comprendre qu'il n'était pas en position de faire le difficile mais James lança un regard noir à son propre père avant de lever les yeux au ciel. Son fils n'avait pas envie de perdre ce Benjamin apparemment. Chris afficha un petit sourire, content de voir que son fils ne serait plus seul à partir de maintenant. Adèle aidait énormément James c'était vrai mais elle n'était que sa marraine, pas une amie de longue date. Alors Chris ferait un effort parce qu'il aimait son fils par dessus tout. Parce qu'il avait promis à sa femme de prendre soin de lui et d'avoir le rôle de père et de mère en même temps. Il était conscient qu'il faisait n'importe quoi depuis 10 ans alors il serait capable de faire un petit effort maintenant. Ses yeux bleus se posèrent sur ceux de son fils avant de finalement hocher la tête.

▬ « Cela ne me dérange pas. Tu sais.. James a eût une passe végétarienne et d'ailleurs je ne sais même plus si.. » un soupir brisa la phrase de Chris qui lança un regard un peu surpris à James qui avait croisé ses bras contre son torse.

▬ « C'est juste les poissons et les fruits de mers que je ne mange pas et tu devrais faire pareille que moi, cher père. »

Un petit rire s'échappa alors de la bouche de James alors qu'un petit sourire se dessina naturellement sur le visage de Chris. Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas parlés de la sorte. Il ne savait pas si c'était du cinéma à cause de la présence de Benjamin ou encore.. Juste parce qu'il était heureux. Son fils heureux.. Il avait l'impression que c'était une légende ou encore un mythe. Pas une réalité en tout cas. Chris tourna finalement le dos aux deux garçons pour continuer la cuisine qu'il était en train de faire avec la musique de la radio en fond et James qui sifflait l'air de la chanson qu'il avait l'air de connaître parfaitement. Puis Benjamin posa une question qui eût le chic d'installer un lourd silence. Chris avait arrêté de couper les morceaux de chèvre et James avait cessé de siffler, il s'était contenté de fixer Benjamin un peu surpris. Chris savait que Benjamin faisait cela pour détendre l'atmosphère, pour montrer qu'il s'intéressait à lui mais est ce que c'était vraiment le cas ? Il posa son couteau sur la planche pour se tourner une nouvelle fois vers les deux garçons tout en s'essuyant rapidement les mains avec un chiffon qui ne traînait pas très loin.

▬ « Eh bien je ne sais pas si je dois vraiment.. »

▬ « Papa, tu n'es pas un agent secret. Juste un flic de Storybrooke, il faut se détendre dans la vie. »

L'ancien militaire jeta un regard un peu surpris à son fils avant de finalement hocher la tête et d'enfourner le plat de lasagne pour venir s'asseoir en face de Benjamin. Il écoutait son fils et cet inconnu discuter de mathématiques et à vrai dire il ne comprenait pas une traite de leurs mots. Ce Benjamin était apparemment plein de mystère. Il n'avait pas l'âge de James mais vu ses expressions et ses dires, il était sûrement plus jeune que lui. Mais Benjamin avait l'air plus intelligent et plus doux que lui. Alors que James était en train de finir ses devoirs, Chris lui se leva pour aller prendre de quoi boire dans le frigidaire. Il sortit plusieurs choses comme de la bière et deux ou trois bouteilles de soda avant de poser le tout devant le visage de Benjamin et James.

▬ « Plus soda ou bière ? En tout cas je suis content de voir que James s'est fait un nouvel ami. Et je tenais à m'excuser pour mon comportement de tout à l'heure. »


James haussa les sourcils surpris avant de se servir un verre de coca cherry pour le boire rapidement avant de faire un petit clin d'oeil à Benjamin. Peut être que ce Benjamin allait apporté une dose de couleur dans cette maison, la couleur qui était partie avec sa femme il y avait 10 ans de cela. Peut être qu'un jour, il serait plus pour son fils.... Euh en faite il ne préférait pas y penser. Il aimait savoir son fils seul de ce côté là. Chris restait méfiant malgré tout et distant. Il n'avait pas eut une éducation facile et son entourage l'avait rendu de la sorte. Il aurait aimé lui faire passer un interrogatoire digne d'un flic ou même d'un militaire mais James lui en voudrait trop alors il se contenta de se comporter en quelqu'un de civilisé comme maintenant.

▬ « Je peux savoir dans quoi tu travailles ? Tu as l'air jeune.. »

▬ « Bah il n'a que 27 ans tu sais.. C'est toi le vieux dans l'histoire. » lâcha James alors qu'il écrivait toujours dans son cahier de mathématiques.

Chris ouvrit alors la bouteille de bière avec facilité avant de tendre son bras vers son fils pour lui ébouriffer les cheveux et lui faire comprendre qu'il lui devait un peu plus de respect. James ne réagit pas et se contenta de ranger ces affaires dans son sac de cours pour finalement le fermer. Il chuchota quelque chose dans l'oreille de Benji, quelque chose qu'il allait sûrement savoir maintenant. Alors oui, c'était ridicule de le chuchoter mais Chris ne releva pas le comportement de son fils, se contentant d'attendre la demande de son fils. Il le connaissait depuis le temps.

▬ « Dis.. papa. Benji peut resté dormir ici ce soir ? »

Lui qui craignait le pire, il ne s'attendait pas à ce genre de chose. Demander ce genre de chose alors que James le connaissait à peine et Chris encore moins. Le visage de l'ancien militaire s'assombrit alors qu'un soupir passa la barrière de ses lèvres. Il se leva finalement de la chaise pour s'occuper de la nourriture alors que James attendait toujours sa réponse.

▬ « Non. »
la réponse de Chris fût courte et concise. James savait qu'il ne fallait pas jouer avec ses nerfs, il savait que les années de services militaire ne l'avait pas attendrit mais cela ne l'empêcha pas de dire ce qu'il ne fallait pas dire.

▬ « Elle aurait dis oui. Mais je m'en doutais. » Il mit son sac à dos sur son épaule alors que Chris balança violemment le morceau de chiffon sur le plan de travail avant de lever le ton.

▬ « Je ne suis pas elle ! Alors maintenant tu arrêtes de discuter et tu montes tes affaires, on mange ! »

James fusilla son père du regard avant de monter une nouvelle fois les escaliers mais cette fois-ci en tapant des pieds. Cela avait le don de mettre Chris hors de lui mais cette fois il garda le contrôle et respira un bon coup avant de se tourner vers Benjamin qui n'avait pas l'air très à l'aise encore une fois. Chris se gratta maladroitement la nuque avant de se racler la gorge, cherchant ce qu'il pouvait dire à son invité.

▬ «Je suis désolé. Ce n'est pas contre toi.. Mais je trouve que c'est juste un peu tôt. Profitons de ce repas pour mieux se connaître et je te promets que ça n'arrivera plus. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
What's in your head ?
Zombie, zombie, zombie.
In your head, in your head, they are dying.

Benjamin Clawhauser


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 438
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Dim 25 Fév 2018 - 16:23


Le papa tortue et l'enfant tortue et le gentil...
guépard iront toujours au pas !



L'ambiance était pesante, je ne me sentais vraiment pas à ma place. J'essayais tant bien que mal de ne pas paraître trop effrayé par la situation. J'avais la sensation que ma remarque sur mon régime alimentaire n'était pas aussi bien passé que ça. Chris semblait être un homme autoritaire et à l'esprit légèrement... étriqué. Il me rappelait tellement mon père. La relation entre Chris et James me semblait tellement familière. Et pourtant... Ils semblaient relativement complices sur certaines choses. Je n'étais pas le seul végétarien de la pièce apparemment. J'adressais un petit sourire à James lorsqu'il coupa son père pour le reprendre. Juste le poisson et les fruits de mer hein... Ils étaient peut-être des poissons avant ou un truc comme ça. C'était chouette.

Et encore plus chouette de voir que l'ambiance c'était un petit peu détendu. Jusqu'à ce que je pose la question qui ne fallait pas ! Quoi qu'est-ce que j'avais dit ? J'avais juste demandé ce qu'il faisait dans la vie pourtant... je n'avais pas l'impression d'avoir posé une colle extraordinaire. Mais visiblement si. Mais ce n'était pas grave s'il ne voulait pas répondre, je ne m'en vexerais pas. Surtout si ça provoquait une nouvelle dispute entre le père et le fils. Je retins un soupir lorsque James répondit à la place de son père. Je posais un regard hésitant sur l'agent de police. S'il n'y avait que ça... Moi aussi j'avais été dans la police avant. Cela ne remontait pas à si longtemps que ça et pourtant ça me semblait être une éternité.

Je hochais la tête pour montrer que j'avais compris et n'insistais pas davantage. Je ne voulais pas paraître impoli mais je ne savais vraiment quoi dire à cet homme. Alors je me concentrais sur les devoirs de James. Quelque chose de plus familier à mes yeux. J'expliquais une subtilité mathématique à mon nouvel ami lorsque son père sorti quelques boissons du réfrigérateur. Je relevais la tête dans sa direction et le remerciait d'un sourire. Je n'avais pas bu d'alcool depuis ma mauvaise expérience à mon arrivée à Storybrooke. Et je n'avais pas l'intention de recommencer de sitôt. Je haussais les épaules devant ses excuses. Je ne lui en voulais pas. Je comprenais au fond, il voulait juste protéger son fils. Quoi de plus normal ?

"Je suis plus soda, merci..., j'hésitais une seconde avant d'enchaîner. Et... Ce n'est rien pour toute à l'heure. Je comprends, je lui adressais un sourire. Vous voulez le meilleur pour votre fils. C'est normal."

L'atmosphère s'était considérablement apaisée et je commençais à me détendre légèrement. Il n'était pas si désagréable que ça finalement ce Chris. Il fallait peut-être juste apprendre à la connaître. Je le fixais à sa question prêt à répondre mais James fut plus rapide. Je le fixais avec un petit sourire amusé alors qu'il insinuait que son père était vieux. Je le trouvais un peu dur pour le coup. Le policier n'avait rien de vieux, il était même encore pleins de charmes. En tout cas, il était parfaitement à mon goût. Enfin là, il n'était pas du tout question de ça. J'étais beaucoup trop intimidé pour tenter quoique ce soit. Mais en tout cas, il n'avait rien de vieux. Lorsque le père et le fils eurent fini leurs chamailleries, je pris le partie de répondre à la question.

"Je suis danseur... Mais il y a encore un an, j'étais policier aussi. Mais c'était à Zootopie ça, quand je suis arrivé ici... beaucoup de choses ont changés."

Je me sentais un petit ridicule pour le coup. Je ne savais pas trop pourquoi j'avais précisé tout ça. Pour me faire accepter peut-être ? Tout était si compliqué désormais. Et tellement simple en même temps. Je pouvais être qui je voulais. J'étais devenu danseur sans aucune qualification avec juste la force de ma passion et de mes entraînements répétés. Et je m'étais bien abstenu de préciser que je n'étais qu'au standard. Je n'étais même pas un vrai policier. Enfin si j'étais un vrai policier mais je n'allais pas vraiment sur le terrain. Sauf quand Judy avait été kidnappée. Perdu dans mes pensées, je fus surpris quand James se pencha à mon oreille pour me chuchoter quelque chose avant d'en faire la demande à voix haute à son père. Je me figeais légèrement tout en fixant l'adolescent. Ce n'était pas une très bonne idée de demander ce genre de chose. La réponse de Chris ne se fit d'ailleurs pas attendre. Et une nouvelle dispute éclata. Je plissais le front peiné devant cette nouvelle scène mais restais silencieux. Je n'avais pas à intervenir après tout. Je laissais l'orage passer sans rien dire lorsque Chris s'excusa à nouveau.

"Ce n'est rien, je comprends. Je ne veux pas m'imposer de toute façon. C'est déjà très gentil à vous de m'inviter à dîner, j'esquissais un petit sourire. Et puis si je ne rentre pas mon colocataire va se demander où je suis passé."

Ce qui était certainement faux. Je ne savais même pas si Rémi s'inquiétait les fois où je ne dormais pas à l'appartement mais Chris n'étais pas censé le savoir après tout. James nous rejoignit rapidement et je lui adressais un petit sourire. Le four sonna pour annoncer la fin de la cuisson des lasagnes et je me levais pour apporter mon aide.

"Je peux vous aider à quelque chose ? Mettre la table ?"

Je fixais James qui m'indiqua les divers tiroirs et placards concernés et nous mîmes la table ensemble. C'était agréable et déroutant à la fois de rentrer dans un quotidien de vie de famille. Beaucoup de questions me brûlaient les lèvres mais je n'osais pas les poser. Concernant la mère de James par exemple. Le sujet semblait sensible, j'avais pu le constater lorsque l'adolescent l'avait évoqué toute à l'heure et je ne voulais pas du tout mettre les pieds dans le plat avec des questions indiscrètes. Je m'installais une fois la table mise alors que Chris apportait le plat brûlant de lasagnes.

"Ça a l'air délicieux !"

Oui bon effectivement, je faisais un petit peu mon lèche-botte. Mais je n'en pensais pas moins. Le doux fumet qui s'élevait du plat me mettait l'eau à la bouche.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Chris L. Brooke


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Chris Evans ♒

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Crush, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

✓ Métier : Ancien Militaire. Policier de Storybrooke ♒


☞ Surnom : Crush ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 258
✯ Les étoiles : 4000




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Sam 24 Mar 2018 - 2:18


Le papa tortue, et l'enfant tortue, et le gentil...guépard iront toujours au pas !
Shadows settle on the place, that you left. Our minds are troubled by the emptiness.

Chris avait l'impression que cela faisait des années qu'il n'arrivait plus à s'entendre avec son fils ce qui était sûrement le cas en faite.. Il ne souvenait même plus des bons moments qu'il avait passé avec lui. Il se souvenait juste des cris, des insultes et des portes qui claquaient. La présence d'Eleonore et d'amour semblait si lointaine maintenant. L'odeur de la bonne nourriture, la musique des années 80 à fond dans la cuisine, la voix douce de sa femme qui chantait parfaitement bien les paroles de ses chansons favorite et les rires de James et Eleonore qui dansaient ensemble dans la cuisine pendant qu'elle essayait de faire à manger en même temps. Ce moment ou Chris savait qu'il était heureux et que rien ne pouvait lui arriver. Il s'était tellement trompé.. L’invisibilité n'existait pas, même pour une famille forte et heureuse. A chaque fois qu'il criait sur James, il voyait la colère dans les yeux de son fils. Il voyait qu'il ne l'aidait en rien et que à cause de lui, James sombrait de plus en plus. Mais son fils ne l'aidait pas non plus, il voulait juste un petit coup de pouce. Rien d'autre. Alors quand il le regarda monter les escaliers avec rage, il ne pût s'empêcher de fixer le sol presque honteux. Que penserait sa femme en voyant ce genre de scène ? Elle ferait sûrement tout pour le calmer et pour remonter le moral de son fils. Elle ferait tout parfaitement comme d'habitude. La gorge de Chris se serra comme à chaque fois que ses pensées le hantés. Heureusement pour lui les paroles de Benji le sortit directement de tout ça.

Chris fixa alors son invité avant de simplement afficher un petit sourire tout en hochant la tête. Il n'avait pas écouté grand chose de ce qu'il venait de dire mais il savait que Benjamin comprenait. Il ne serait plus là sinon. Le four sonna et James descendit au même moment toujours l'air aussi énervé. L'ami de James proposa son aide et James prit le temps de bien expliquer les emplacements de la vaisselle. Une fois la table mise Chris apporta le plat brûlant sur la table et prit le temps de servir Benjamin avant James par pur politesse. Une fois servis, il s'assit sur sa chaise souhaitant un bon appétit à tout le monde. Chris mangea quelques bouchées avant de se lever brusquement de sa chaise quand il pensa à quelque chose d'important. Il ouvrit le placard de la cuisine et il tendit une boite de médicament à son fils.

▬ « Tu dois prendre tes médicaments James. C'est important. »


Son fils fixa alors le tube orange avec dégoût avant de prendre cette dernière pour la balancer par terre sans aucun scrupule tout en secouant négativement la tête.

▬ « Non, c'est à cause de ça que je ne prends pas de poids ! Puis j'en ai pas besoin, je suis pas déprimé comme toi. »

Chris serra alors subitement sa mâchoire avant de ramasser la boîte pour la mettre à côté de son fils avant de finalement se rasseoir sur sa chaise. Le repas fût plutôt tendu et horriblement froid. Cela ne devait pas être une partie de plaisir pour Benji et Chris se sentait plutôt désolé pour ça. Il aimerait donner l'impression que lui et son fils étaient une famille normal et que tout se passait bien mais même jouer était trop dur pour les Brooke. Il regarda son fils débarrasser rapidement sa vaisselle avant de respirer un bon coup tout en fixant Chris.

▬ « Je vais me laver et après je vais me coucher. »
Il jeta un regard plus doux à Benjamin tout en souriant. « Monte après, je te donne mon numéro et tout. »

James hocha finalement la tête avant de monter rapidement les escaliers sans perdre de temps. Par réflexe Chris fixa la chaise là ou Eleonore avait l'habitude de s'asseoir mais il fût surpris de voir le visage de Benjamin. Il n'avait pas remarqué que ce dernier était assis sur la chaise de sa défunte femme mais il ne dit rien. Au contraire, il se contenta de lui sourire poliment parce qu'il était content de ne pas voir cette chaise vide. Il se leva et débarrassa le reste de la table tout en proposer à son invité si il voulait boire quelque chose ou manger un dessert. Il servit alors Benji avant de soupirer.

▬ « Ça fait un moment que James est en haut. »
lâcha simplement Chris. « Reste ici, je vais juste voir. »

Il afficha un nouveau sourire avant de monter les escaliers avec un poids sur la poitrine. James avait déjà essayé une fois de faire une tentative de suicide. Chris l'avait trouvé dans la salle de bain sur le sol et depuis.. Depuis Chris ne le lâchait pas d'une semelle. C'était une des nombreuses raisons pour laquelle il ne le laissait pas sortir. Ce Archibalde avait une mauvaise influence sur lui, heureusement qu'il traînait aussi avec le meilleur de sa classe et cette fille Chichiro qui était plutôt gentille. L'ancien militaire ouvrit alors brutalement la porte de la salle de bain mais son fils ne se trouvait pas dedans. Il se mordit violemment la lèvre inférieur avant de marcher rapidement vers la chambre de James et.. Il ne fût pas surpris de voir la fenêtre grande ouverte dans cette pièce. Il avait encore fugué. Le cœur de Chris lâcha et se mit à battre rapidement. Cette douleur dans la gorge ne voulait pas partir et bon sang.. Benjamin était encore en bas en train d'attendre son ami.

Chris n'hésita pas une seconde et descendit les escaliers. Il s'arrêta alors devant Benji qui était sagement assis sur le canapé en train d'envoyer un message à je ne sais qui. Chris lui jeta un petit regard avant de pousser un petit soupir pour finalement prendre une place sur le canapé juste à côté de lui. Il resta un moment silencieux avant de finalement prendre la parole.

▬ « Je sais que je n'ai pas donné une bonne impression. Je m'en excuse mais.. J'ai un service à te demander. Et j'aimerai que tu l'accepte.. »

Demander de l'aide serait sûrement la chose la plus difficile pour lui et surtout demander de l'aide à un pur inconnu. Mais Benji semblait moins instable qu'un adolescent et James semblait avoir porté son attention sur ce jeune homme. Ce Benjamin semblait avoir quelque chose de différent. Trop de joie de vivre ou d'amour pour la vie, un peu comme sa femme. Mais là n'était pas la question, Chris était vraiment inquiet et perdu. Il ne savait plus quoi faire. Il passa nerveusement sa main sur son visage avant de finalement sortir son téléphone de sa poche. Il composa avec facilité le numéro de son fils qui sans surprise avait éteins son téléphone. Chris tourna finalement son visage vers celui du brun.

▬ « Benji.. Comme tu le vois, mon fils est plutôt.. Destructeur dans son genre. J'ai besoin que quelqu'un garde un œil sur lui. Il ne me laisse pas m'approcher de lui et je travaille trop, je n'ai pas le temps. Je sais, c'est beaucoup demandé comme ça. Mais James a besoin d'un soutiens, d'un véritable ami sur qui compter. » Chris marqua un temps de pause, ce côté sentimental n'avait pas refait surface depuis la mort de sa femme. Eleonore serait sûrement fière de lui en le voyant s'ouvrir à quelqu'un comme Benji. « Il a besoin de toi je pense. Tu as supporté nos disputes ridicule et James ne fait pas semblant devant toi. Il n'agit pas comme une autre personne. C'est juste.. je n'arrive plus à.. »

Il coupa finalement sa phrase préfèrent se lever à la place pour se diriger vers son porte manteau. Il enfila rapidement sa veste en cuir avant de lancer celle de son invité sur son visage tout en hochant vivement la tête pour finalement ouvrir la porte d'entrée.

▬ « Et si on allait chercher mon fils ensemble ? Ça peut me permettre de mieux te connaître. Tu es un vrai mystère Benji. » il sortit alors de la maison sur ces derniers mots.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
What's in your head ?
Zombie, zombie, zombie.
In your head, in your head, they are dying.

Benjamin Clawhauser


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 438
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Sam 14 Avr 2018 - 16:34


Le papa tortue et l'enfant tortue et le gentil...
guépard iront toujours au pas !



Ma propre adolescence remontait en coup de vent devant les disputes incessantes de James et Chris. Je baissais le regard sur mon assiette et commençait à manger silencieusement. Je trouvais le fils un peu dur avec son père, je voyais bien qu'il faisait son possible pour son bien-être. Il prenait soin de lui à sa façon... Est-ce que c'était pareil pour mon père ? Sans doute. Sauf que j'avais été incapable de le voir à l'époque. Et puis après... ça avait été trop tard. Une boule monta dans ma gorge alors que James jetait sa boîte de médicament. J'aurais aimé dire quelque chose, le tempérer un peu mais j'en étais incapable. Et ce n'était pas mon rôle quoiqu'il en soit. J'adressais un petit sourire triste à Chris alors qu'il ramassait les médicaments de son fils et se rasseyait à table.

Cette famille était brisée et je ne pouvais que revoir la mienne. Ma mère me manquait, j'aurais aimé pouvoir la prendre dans mes bras et m'excuser de l'inquiétude que j'avais pu lui causer par le passé. Je savais que je n'avais pas toujours été facile. Et je l'accusais souvent de mes propres erreurs. Je m'en voulais souvent, elle devait certainement se demander si j'étais mort. Je m'en voulais de lui imposer une épreuve supplémentaire. Si seulement, il existait un moyen de rentrer en contact avec elle, je n'hésiterais pas une minute. Hélas, cela semblait impossible à l'heure actuelle.

Perdu dans mes pensées, je dissimulais ma peine derrière un petit sourire de façade tout en continuant de dîner. L'ambiance était pesante mais je fus tiré de ma rêverie par la voix de James. Je redressais le regard sur lui et hochais la tête par l'affirmative à sa demande. J'irais le rejoindre plus tard. J'acceptais un dessert avec plaisir mais je n'engageais pas plus la conversation. Qu'aurais-je pu dire de toute façon ? C'était réellement étrange comme soirée et pour être honnête, je ne savais pas si je souhaitais m'éterniser ou non. Je laissais Chris s'éloigner à son tour, débarrassant les dernières choses encore présentes sur la table. Je mettais les assiettes et les couverts sales dans le lave-vaisselle.

J'hésitais un moment avant de me diriger vers le canapé et de m'y asseoir en soupirant. J'envoyais un message à Rémi pour lui dire de ne pas m'attendre pour le dîner ce soir. Mais peut-être qu'il ne m'attendait pas non plus cela dit. Il passait beaucoup de temps avec Joanne ces derniers temps. Et c'était son droit après tout, il pouvait parfaitement fréquenter qui il voulait. Je rangeais prestement mon portable en avisant Chris qui redescendait seul de l'étage. Je fronçais les sourcils en voyant l'air grave sur son visage. Que se passait-il ?

"Oh non... pas du tout, commençais-je pour le détromper. Il ne m'avait pas du tout fait mauvaise impression. Au contraire. Mais je me taisais rapidement avant de hocher la tête à sa requête. Tout ce que vous voudrez..."

Je posais un regard inquiet sur le policier, attendant qu'il m'en dise plus. J'avais la sensation qu'il se passait quelque chose. James n'était pas redescendu et c'était plutôt étrange que son père l'appelle sur son portable s'il était à la maison non ? Je sentis mon cœur se serrer dans ma poitrine quand je compris que l'adolescent avait fugué. Pendant une seconde, je lui en voulus de me mettre dans cette position. Il n'avait pas pu attendre que je parte avant de faire ça ? En quoi leurs histoires de famille me concernaient ? Je ne voulais pas être impliqué dans quelque chose qui me dépassait... Mais au fond de moi, je savais. Dès l'instant, où j'avais décidé de rentrer dans la vie de James, de devenir son ami, ses problèmes devenaient aussi les miens. C'était à moi de soutenir son père pour l'aider à avancer si James ne se sentait pas capable de le faire. A moi de prendre soin du jeune homme si son père n'en avait pas la possibilité.

J'attendis donc sagement que Chris reporte son attention sur moi, je hochais la tête à chacune de ses phrases. Je serais là. Ce n'était pas un problème. Jusqu'à présent, j'avais été le boulet de service mais aujourd'hui, j'avais une raison de rester. Je pouvais aussi être une aide pour autrui. Je retrouvais ce que j'avais perdu en quittant la police. Je posais une main réconfortante sur l'avant-bras du père de mon ami et lui adressais un petit sourire rassurant.

"Je serais là pour lui. C'est ce que font les amis après tout..."

J'espérais pouvoir être réellement utile. Je laissais l'agent de police mettre sa veste et je me mordais l'intérieure de la joue, incertain de la marche à suivre. Je redressais le regard reconnaissant lorsqu'il me proposa de l'accompagner à la recherche de James. Je me levais d'un bond avec un sourire chaleureux.

"Je vous suis..."

Je me dirigeais à grands pas vers la porte d'entrée à sa suite. Je restais un moment silencieux alors que nous marchions dans les rues désertes.

"Vous avez une idée de l'endroit où il peut être ?"

Je le fixais avec un léger regard anxieux avant de laisser mon regard parcourir la rue seulement éclairée par les lumières jaunes des lampadaires.

"Quand j'étais ado..., commençais-je légèrement hésitant. J'étais un peu comme James. J'étais un peu renfermé sur moi-même. Je n'avais pas beaucoup d'amis mais ceux que j'avais, je savais que je pouvais compter sur eux. J'étais un peu complexé à cause de mon poids et..., je posais un regard hésitant sur Chris en me mordant l'intérieure de ma joue. Je poussais un petit soupir avant de continuer. Je n'avais pas toujours les mêmes opinions ni les mêmes envies que mes camarades... J'ai toujours voulu être danseur... Mais... mon père était policier lui aussi... C'était un héros à Zootopie. Il était très respecté et beaucoup de mes camarades m'enviaient de l'avoir pour père... Seulement, ce n'est pas facile d'être le fils d'un héros. Il a forcément des attentes pour vous. Il veut que vous fassiez aussi bien que lui voire mieux. Mais moi... j'en étais incapable. Alors, je lui tenais tête. Sans arrêt. Nous étions sans arrêt dans le conflit. Toujours à nous disputer. Il voulait que je devienne policier. Moi, je voulais danser... Et puis... il a été tué en service... Nous venions de nous disputer... une fois de plus. Une fois de trop, je crois. Je m'en suis toujours voulu de ne pas lui avoir dit que je l'aimais quand même... Alors... je suis rentré dans la police. Comme une sorte de repentance mais... ça n'allait pas le ramener. Je crois que je l'ai surtout fait pour ma mère au final... pour ne pas la décevoir elle aussi. Ce n'est pas très concluant au final. Je suis ici depuis quelques mois dans un corps d'homme que j'ai encore trop de mal à appréhender avec un physique que je n'ai pu que rêver. Et je me dis aussi que c'est le moment de vivre pour moi. Parce que j'en ai assez de vivre dans le regret. Assez de vivre pour les morts et dans leurs souvenirs."

Je posais mon regard une minute sur Chris avant de rester une minute silencieux. J'essayais de chasser cette boule dans ma gorge. Je poussais un soupir.

"Tout ça pour dire que... Quand je vous vois, James et vous, je me revois à son âge avec mon propre père et... je me dis que ce serait dommage de gâcher l'amour qu'il y a entre vous à de futiles disputes. Je crois que... la mère de James n'aurait pas voulu ça pour vous."

Je retins mon souffle, j'avais peur d'avoir été trop loin. J'avais bien compris que parler d'elle était tabou mais il y avait des choses à dire. Du moins, c'était ce qu'il me semblait. Je me mordillais la lèvre inférieure.

"Pardon si j'ai été trop loin... C'est facile pour moi de parler... Ce n'est pas moi qui vit ce deuil et cette douleur au quotidien."

J'avais mes propres démons et regrets cela dit. Je lui adressais un sourire désolé avant d'enfoncer mes mains dans les poches de ma veste. M'enfermant à nouveau dans le silence avant de dire quelque chose que j'aurai regretté.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Chris L. Brooke


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Chris Evans ♒

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Crush, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

✓ Métier : Ancien Militaire. Policier de Storybrooke ♒


☞ Surnom : Crush ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 258
✯ Les étoiles : 4000




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Dim 22 Avr 2018 - 21:52

Le papa tortue, et l'enfant tortue, et le gentil...guépard iront toujours au pas !
If you've lost your way. Il will leave the light on.  


Parfois Chris se rappelait des moments ou il était encore une tortue qui nageait tranquillement dans le vaste océan. Ces moments ou tout semblait si calme et si bleu. Ces simples moments ou les soucis de ce genre ne s'était pas abattue sur sa pauvre famille. James semblait si heureux et si mignon avant de se manger la malédiction de Régina dans la figure. Il avait été une petit tortue curieuse et qui faisait craquer plus d'un animal marin. Nager dans les courants était la seule chose qu'il voulait faire de ses journées et jamais ô grand jamais il ne s'était prit la tête avec son propre père. Puis la malédiction avait frappé, la mère de Eleonore et la dépression de son fils. Trop de choses qui le dépassait peut être un peu trop. Il aurait aimé prendre soins de son fils comme il l'avait fait dans le temps mais même lui était dépassé pour tout ça. Il était pourtant plus âgé et il était connu pour son calme absolue mais quand il s'agissait de son fils c'était une toute autre histoire. Il perdait toujours ses moyens et quand les sujets de discussions tournaient autour de sa femme ce n'était pas mieux. Tout ça pour dire que Chris n'était pas si fort que ça. Comme quoi être musclé et faire partit de la police ne faisait pas tout. Il referma rapidement sa veste en cuir marron quand il se rendit compte qu'il faisait froid dehors même très froid. Cela inquiéta encore plus le père de famille qui ralentit le pas quand il entendit enfin Benjamin prendre la parole après ce long moment de silence depuis le départ de la maison. Première rencontre avec l'ami de James et il lui faisait déjà vivre l'enfer le pauvre.. Il comprenait si Benji ne revenait pas après tout ça mais les paroles de ce dernier surpris l'ancien militaire.

Une petite soirée avec James et Chris et il avait déjà comprit les trois quart de leurs soucis comme si tout était marqué sur leurs visages. Il ralentit alors le pas sans vraiment s'en rendre compte sûrement parce que la force de son corps était en train de s'envoler. Il détestait vraiment quand quelqu'un le comprenait aussi rapidement. Il savait que Benji essayait de l'aider mais pourquoi Chris se sentait si mal alors ? Il fronça les sourcils écoutant attentivement son histoire. Benjamin avait eut un passif avec son père et son histoire ressemblait étrangement à celle qu'il avait eut avec son propre père, sauf que ce dernier n'était pas mort. Sauf que Chris avait simplement craqué sous les ordres de son père et qu'il était devenu militaire comme son père le souhaitait. Sauf que Chris haïssait profondément son père. L'ami de James s'excusa finalement de son impolitesse et Chris ne répondit rien. Pas parce qu'il lui en voulait, pas du tout même mais plutôt parce qu'il ne savait pas quoi dire et qu'il se sentait ridicule. Sa gorge se serra violemment alors qu'il s'arrêta en plein milieu du trottoir. Il ne pensait pas pouvoir se sentir si faible devant un homme comme Benjamin. Comment cet homme pouvait-il être aussi doux et intelligent à la fois ? Étrangement ça lui rappelait beaucoup Eleonore. La perfection incarné. Il passa rapidement sa main sur son visage avant de le tourner vers Benji tout en affichant un petit sourire triste.

▬ « Tu as pourtant l'air de souffrir en parlant de ça. Et puis tu n'es pas allé trop loin. Juste plus loin que les autres.. C'est pas une mauvaise chose. »


Que pouvait-il dire de plus ? Parler et dire ce qu'il ressentait, ce n'était pas arrivé depuis si longtemps qu'il ne savait plus comment s'y prendre. Il préférait écouter les plaintes des autres et souffrir dans son coin en silence. C'était juste qu'il avait promis tellement de chose à sa femme avant qu'elle parte. Il avait 25 ans qu'elle est morte d'un cancer et Eleonore lui avait dit de refaire sa vie avec quelqu'un parce qu'il était beaucoup trop jeune pour mourir seul. Elle voulait aussi que Chris et James s'entraident et vivent leurs deuils ensemble. Deux choses, elle avait seulement demandé deux choses et il n'avait même pas été fichu d'en faire au moins un. Un soupir d'agacement sortit de sa bouche tandis qu'il fit signe de main à Benji de le suivre.

▬ « Il faut qu'on aille quelque part avant de continuer nos recherches. J'ai besoin d'une personne pour le retrouver. »


Chris afficha un petit sourire pour rassurer Benjamin et lui faire comprendre que tout allait bien. Cette personne était la personne la plus gentille que Chris connaissait. Cette personne était sa grande sœur Candice. Elle et Chris étaient toujours fourrés ensemble depuis qu'ils étaient petit. Candice était plus âgé que Chris mais de seulement un an. Beaucoup croyez qu'ils étaient des faux-jumeaux mais ce n'était pas le cas. Même si Chris aurait aimé être encore plus proche de sa sœur. Ce n'était pas bien de faire du favoritisme mais Candice était la première femme de sa vie. Un peu cucul comme compliment mais il aimait lui rappeler de temps en temps. Benji allait connaître une bonne partie de sa vie en seulement quelques heures, c'était quelque chose d'inédit mais peut être pas quelque chose de si important que ça. Cela dépendait si Benjamin voulait fuir les Brooke au plus vite ou si il voulait leur donner une chance. Il laissait l'ami de James prendre la décision. Chris posa ses iris bleu sur la brasserie qui se tenait à quelques mètres d'eux. Il y avait une enseigne juste au dessus du bâtiment avec marqué dessus West Stream. Le nom de la brasserie dans laquelle sa famille travaillait depuis apparemment des générations.. Ce nom était ironique dans un sens mais il n'y fit pas vraiment attention pour le coup, bien trop pressé. Chris entra discrètement dans la brasserie essayant de ne pas se faire attraper par toute la famille. Dommage pour lui, il devait éviter huit personnes en tout ce qui était plutôt énorme. Tant qu'il ne tombait pas sur son père ou son grand frère tout allait bien.

L'ancien militaire était prêt à monter les escaliers qui donnait directement dans la maison des Brooke mais il entendit deux rires moqueurs. Il fronça les sourcils avant de se tourner vers les rires. Il ne manquait plus qu'elles.. Ses sœurs jumelles plutôt .. diabolique sur les bords. Il poussa un petit soupir avant d'afficher un petit sourire crispé.

▬ « Tiens.. mais qui voilà. »
commença Cathy
▬ « Notre cher Christopher. Depuis tout ce temps. » alors que Caly, elle finissait la phrase de sa sœur.

Chris se mit directement devant Benji pour le protéger de ces sorcières. Elles n'étaient pas méchante au fond, c'était une protection ce genre de comportement. Il le savait parce qu'il avait vu son père les éduquer mais elles pouvaient être très méchante et blessante quand elles le voulaient. Il se racla alors la gorge.

▬ « Bonsoir Cathy.. Et Cali. Comment vous allez ? Vous savez ou se trouve Candice ? »

Cathy regarda Cali pendant un instant avant de lâcher un petit rire moqueur tout en croisant ses bras contre sa poitrine et en levant les yeux au ciel.

▬ « Ah.. Grand-frère.. »
▬ « Toujours à courir après elle. Mais oui, elle est au bar. »

C'était toujours la même chose. Cathy la plus vieille des jumelles commençait la phrase et Cali les finissait. Elles avaient un don pour toujours savoir ce que l'autre allait dire. Chris avait toujours respecté leur amitié entre les deux mais cela s'arrêtait là. Elles étaient aussi agressive et maladroite que leur père et ça c'était loin d'être une qualité. Il afficha un petit sourire prêt à partir vers le bar mais ces dernières se mirent devant lui et Benjamin tout en secouant négativement la tête.

▬ « Une question avant. »
▬ « Qui est cet homme ? »

Chris tourna alors directement son visage vers Benji avant d'afficher un petit sourire qui se devait d'être rassurant. Elles n'étaient pas si méchante que ça. Il ne fallait juste pas les provoquer.

▬ « Un ami. Merci les filles. On se voit dimanche pour le repas de famille. »

Il déposa un baiser sur les joues de ses sœurs avant de se diriger rapidement vers le bar. Il traînait Benjamin un peu partout mais il n'avait pas vraiment le temps de lui expliquer et pas le temps surtout. Cela faisait presque deux heures que James était partit de la maison et il ne voulait pas le retrouver mort dans un faussé. Une jeune femme se trouvait derrière le bar, une blonde aux cheveux long et aux yeux bleus. Cette magnifique jeune femme était bien sûr Candice, toujours aussi rayonnante qu'avant. Elle afficha un énorme sourire quand elle vit son frère. Elle sauta par dessus le comptoir du bar avant de courir rapidement vers Chris pour le prendre contre lui.

▬ « Crush !  Tu m'as manqué gros bras sans cervelle ! »


Elle donna un petit coup dans l'épaule de son frère avant de grimacer. Elle avait tendance à oublier que son frère avait les muscles dur. Un petit rire sortit de la bouche de Chris. Mais le rire était faux et ça Candice n'était pas passé à côté. Elle fronça les sourcils avant de poser son regard sur Benjamin. Elle afficha un grand sourire encore une fois avant de venir faire la bise à l'ami de James.

▬ « Enchanté bel inconnu ! » Son sourire disparut rapidement quand elle tourna son visage vers Chris, l'air un peu agacé. « Ne me dis pas que tu as ENCORE perdu la prunelle de mes yeux. James est pas avec toi ? »

▬ « Non il a encore fugué Candy.. J'ai besoin de toi. Tu le retrouves à chaque fois. » supplia Chris plus que désespéré.

La jeune femme respira un bon coup avant de frapper plusieurs fois Chris et à plusieurs reprises tout en lui sortant différent noms d'oiseaux. Ce fût quand tout les clients les fixaient, qu'elle avait décidé d'arrêter de prendre son frère pour un punching-ball. Elle respira une nouvelle fois mais pour se calmer cette fois-ci avant de poser son tablier sur le bar. Elle coiffa ses cheveux en chignon avant de sortir rapidement de la brasserie en votre compagnie.

▬ « Je suis meilleure parce que je suis sociable et civilisé comparé à toi. On va allé voir LA personne qu'il nous faut. »

▬ « Attends tu parles de.. J'en étais sûr.. »


Chris poussa un petit soupir avant de faire signe à sa sœur de s'arrêter pour finalement se tourner vers Benjamin tout en affichant un petit sourire.

▬ « Tu es gentil de rester jusqu'au bout mais si tu veux rentrer chez toi tu peux. La recherche risque d'être longue. »


Malgré la mise en garde de Chris, Benjamin ne bougea pas de sa place. Au contraire il semblait même sûr de vouloir le trouver et cela réchauffa presque le cœur du soldat. Il hocha alors la tête à Benji avant de lui murmurer un merci pour finalement reprendre sa marche. Le long du chemin, Candice n'arrêtait pas de faire des compliments à Benjamin et il voyait très bien que cela gênait le dernier vu qu'il n'arrêtait pas de rougir. Puis ils arrivèrent les trois devant la dite maison ou ils devaient se rendre. Chris afficha une grimace alors que Candice se jeta sur la porte pour toquer sur cette dernière. La porte s'ouvrit mais ils ne virent aucune personne derrière celle-ci. Chris eût le réflexe de baisser la tête et il eut raison. Solvig la petite sœur du meilleur ami de James était là et d'ailleurs elle bondit dans les bras de Chris.

▬ « Chris !! Rentres à la maison, tu vas attraper froid. »


L'ancien soldat afficha un grand sourire et il souleva un peu la petite pour la prendre dans ses bras avant de lui embrasser délicatement la joue pour finalement rentrer dans la maison sous l'autorisation de la petite. Il alla directement dans le salon en compagnie de Benjamin et de Candice. Archibald se trouvait au milieu de ce dernier et il ne semblait pas content de voir Chris sous son toit. Le plaisir était partagé en tout cas. Chris tenait encore la petite dans ses bras tandis que Archi prit finalement la parole.

▬ « Qu'est ce que vous faites ici ? Qu'est ce que vous voulez ? »

▬ « Je cherche James, je suppose qu'il n'est pas là. » lâcha froidement Chris.

Candice fronça les sourcils avant de se mettre entre Archibald et lui. Elle secoua négativement la tête avant de se tourner vers le meilleur ami de son neveu.

▬ « Salut Archi ! Toujours aussi mignon à ce que je vois. »
Elle se rapprocha de ce dernier avant de lui embrasser gentiment la joue pour finalement reprendre son sérieux. « Tu tiens à James autant que nous. Je sais que tu vas nous aider, pas vrai ? »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
What's in your head ?
Zombie, zombie, zombie.
In your head, in your head, they are dying.

Benjamin Clawhauser


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 438
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Jeu 17 Mai 2018 - 21:37


Le papa tortue et l'enfant tortue et le gentil...
guépard iront toujours au pas !



Le silence de Chris me serra la gorge davantage, j'avais été trop loin, cela ne faisait aucun doute. J'aurais mieux fait de me taire. Lorsqu'il s'arrêta au milieu du trottoir, je crus qu'il allait me dire de m'en aller, ce que j'aurais parfaitement compris. Je n'avais pas à me permettre ce genre de remarque. Pourtant, il se passa une main lasse sur le visage et se tourna vers moi avec un petit sourire triste. Mon cœur rata un battement, ce désespoir sur ses traits, je ne voulais pas être le responsable des souvenirs que j'avais fait remonter et de la tristesse que cela avait entraîné. Je secouais la tête pour démentir ses paroles alors qu'il m'adressait les mots les plus gentils du monde. Je n'en méritais pas tant.

"Je crois que la douleur ne disparaît jamais..."

Je lui adressais un petit sourire triste alors qu'il semblait réfléchir. Je comprenais cet homme et sa douleur, j'en voulais un peu à James de faire subir tout ça à son père. Je ne doutais pas que le jeune homme souffrait mais j'avais la sensation qu'il ne savait pas à quel point son père l'aimait et s'inquiétait pour lui. Je hochais doucement la tête alors que Chris me faisait signe de le suivre en m'annonçant qu'il avait besoin d'aller voir quelqu'un pour nous aider. Je lui suivis donc de très prêt de peur de le perdre avant de m'arrêter devant la devanture d'une brasserie qui semblait familiale. Le policier semblait d'ailleurs très bien connaître les lieux puisqu'il entra comme s'il était comme chez lui. Ce qui était peut-être le cas d'ailleurs.

Deux jeunes femmes quasi identiques nous arrêtèrent aux pieds des escaliers, interpellant mon ami qui s'arrêta net et se positionna devant comme pour me protéger. Je haussais un sourcil surpris avant de suivre l'échange entre le frère et ses sœurs avec une certaine curiosité. Il semblait y avoir de l'ambiance chez les Brooke. J'adressais un petit sourire sympathique en direction des jumelles lorsqu'elles semblèrent remarquer ma présence. Je tournais la tête avec reconnaissance vers lui lorsqu'il me présenta comme un ami. Y avait-il donc une chance pour qu'il m'apprécie et me considère réellement comme l'un de ses amis ? Je n'eus pas l'occasion de lui poser la question et même si je l'avais eu, je ne l'aurais certainement pas posé mais j'étais curieux d'en connaître la réponse.

Je le suivis à nouveau à travers le restaurant pour partir à la rencontre de la fameuse Candice. Et il ne fut pas déçu, un vent de fraîcheur et de pep's qui me tira un sourire ravi lorsqu'elle se pencha vers moi pour me saluer d'une bise. Je la fixais presque émerveillé par sa nature extravertie. Je dus me retenir de ne pas rire lorsqu'elle commença à frapper Chris et à l'insulter. Si la situation n'avait pas été aussi dramatique j'aurais certainement pouffé de rire. Je fixais la complicité du frère et de la sœur avec une certaine forme d'attendrissement naïf. Je repris néanmoins aussitôt mon sérieux lorsqu'ils commencèrent à parler d'une certaine personne. Je ne savais pas qui c'était mais à la tête de Chris, je pus voir que cela ne l'enchantais pas plus que cela. Je relevais le regard sur lui lorsqu'il s'adressait à moi pour me proposer de rentrer, je secouais négativement la tête.

"Non, je reste... Je m'inquiète aussi pour lui vous savez..."

Je lui adressais un léger sourire triste, j'aurais aimé faire tellement plus pour l'aider. Je poussais un petit soupir avant de sortir de la brasserie aux côté de Candice qui engagea la conversation et ne cessa ses compliments à mon égare. Je sentis mes joues prendre une jolie teinte rosée, je n'avais pas l'habitude d'être le centre de l'attention et encore moins d'être noyé sous les compliments. J'avançais tout en remerciant la jeune femme quasiment tous les deux mètres, je ne savais vraiment plus ou me mettre et j'étais un peu gêné de cette attention. J'espérais qu'elle n'avait pas d'arrières pensés ou que ce n'était pas une approche de drague parce qu'elle allait vraiment être déçu.

Je fus presque soulagé lorsque nous nous stoppèrent devant une maison à l'allure bancale. Le perron en bois blanc semblait avoir connu des jours meilleurs tout comme sa porte à la peinture écaillée. Je fixais Candice qui frappait quelques coup contre le linteaux qui finit par s'ouvrir au bout de quelques minutes sur une fillette haute comme trois pommes qui sauta au cou de Chris. Un sourire attendri s'esquissa sur mes lèvres alors que nous suivions la petite à l'intérieur. Dans le salon, néanmoins, ce ne fut pas le même accueil. Un adolescent fixait James de façon clairement hostile avant de se dérider un peu quand Candice vint l'embrasser sur la joue. Il enlaça d'ailleurs la jeune femme avec beaucoup d'affection avant de relever le regard sur Chris.

"Il a encore fugué c'est ça ? Qu'est-ce que vous avez encore fait pour le forcer à fuir de la sorte ?"

Je posais un regard surpris par la véhémence des propos du jeune homme qui sembla néanmoins s'adoucir au contact de Candice.

"Et je vais évidemment vous aider... Je vais essayer de l'appeler. Peut-être que si c'est moi, il répondra... Je contacte Tina aussi, on sait jamais."

Il se tourna ensuite vers moi avant d'enfiler une veste en cuir avec un logo de dragon brodé dans le dos. J'avais déjà cru voir le même blouson sur James. Un gang ?

"Et vous êtes ?"

Son regard acéré sur moi je me sentis rougir alors que je tendais timidement la main vers lui pour me présenter.

"Benji... Un ami de James..."

Je l'interrogeais du regard alors que le dénommé Archi me serrait la main en hochant la tête avec un demi sourire.

"Ah oui... James m'a parlé de toi... Enchanté ! Moi c'est Archi."

Il m'adressa un petit clin d'oeil avant de pointer Chris du doigt.

"Ne t'approche pas trop de lui... Il est toxique."

Mon regard se posa sur Chris puis sur Archi, perplexe.

"Euh..."

Mais je ne cherchais pas à discuter plus puisque l'adolescent semblait prendre la situation en main.

"Vous avez appelé Adèle ? Elle saura peut-être où il est."

Il colla ensuite son oreille contre son téléphone et commença à parler très rapidement avec une dénommé Tina avant de raccrocher et d'appeler un nouveau numéro que je soupçonnais être celui de James. Mais à l'expression de son visage, je compris rapidement qu'il n'avait pas de réponse. Il finit par raccrocher en soupirant avant de se tourner vers Chris.

"Une idée de où il peut être ? Histoire d'être utile pour une fois !"

Je ne connaissais pas le passif entre Chris et Archi mais la façon dont ils se regardaient et la façon dont ils se parlaient me faisait froid dans le dos et me peinait en même temps. C'est là que je pris pleinement compte de mon inutilité dans ses recherches.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Le papa tortue, et l'enfant tortue, et le gentil...guépard iront toujours au pas ! [PV Benji]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations

Répondre au sujet