PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Dernières Forces Mystiques ☆ Evénement #110
Une mission de Dyson - Depuis le 8 juin 2019
La suite de Magic League sur Disney Rpg ! Une aventure de Super Héros !

Partagez
 

 Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aaron McAdams


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 237880snow

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 0
✯ Les étoiles : 0


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 28 Mar 2018 - 17:45





« T'as beau tester la force du vent... »
« ...ça ne me rassure pas pour autant... ! »



    On avait pris notre temps pour ranger nos affaires dans l'armoire, et on avait à peine touché à ce que le room service nous avait apporté. C'était tout un chariot remplis de diverses choses émanant du service spécial. Il y avait des peignoirs à l'effigie de l'hôtel, ainsi que du chocolat de diverses sortes. Je ne savais même pas qu'il en existait à toutes ces saveurs. Je pensais qu'il y avait surtout ceux au chocolat noir, chocolat au lait, chocolat blanc... mais aussi les fourrés à l'orange, au citron, à la framboise... là on nous en avait apporté au moins dix sortes différentes que je ne connaissais même pas. Il y avait aussi un mot avec indiqué dessus de ne pas trop en manger, car il fallait garder de la place pour le repas de ce soir. C'était signé Rebekah bien entendu. Je m'attendais au pire pour ce qu'elle avait prévu quand on la rejoindrait.

    « Ecoute, je ne sais pas ce qu'elle a réellement prévu. Ni combien de temps ça va durer. Mais je te promet que demain on sera tous les deux tout seul. » dis-je à la jeune femme.

    On avait rejoins la plage et je voulais lui assurer que je ferais tout ce qui était en mon pouvoir, pour que Rebekah ne soit pas de la partie le lendemain. On allait passer un moment rien qu'à nous.

    « Tu sais que ce sont plein de bons vieux souvenirs ici ? » ajoutais-je à l'intention de ma compagne en lui prenant la main.

    On marchait en direction de la plage. La nuit était déjà tombé. Au loin il y avait les lumières du parc qui scintillaient. Le ciel était remplis d'étoiles. C'était un ciel bien plus clair et dégagé que celui de Londres ou de Storybrooke. On était en plein dans la nature, au bord de l'eau. C'était un mélange de romance et de bien être que nous réservait ce lieu. Il n'y avait qu'une ombre au tableau : la jeune femme qu'on allait retrouver. D'ailleurs, on pouvait voir d'ici, qu'au loin, au bord de l'eau, se tenait un feu de camps. J'espérais qu'elle n'avait pas fait venir trop de monde. Elle nous avait parlé d'un jeune garçon... qui apparemment plairait beaucoup à Anna. J'étais très méfiant et sceptique face à cette annonce. Qu'est ce qu'elle cherchait à faire ? Nous séparer ?

    « Oh non... » murmurais-je en voyant au loin une table dressée sur la plage.

    Elle avait prévu tout un repas ? Je croyais qu'on devait juste s'y croiser quelques minutes ? Voilà pourquoi il y avait ce mot avec le chocolat. On devait laisser de la place pour ce qui nous attendait. En arrivant plus près du feu de camps, on pouvait également y voir un serveur habillé en costard.

    « Bonjour monsieur McAdams. Bonjour mademoiselle d'Arendelle. Si vous permettez... » dit-il en reculant la chaise d'Anna, afin de l'aider à s'asseoir.

    Mais est ce qu'on était prêt à s'asseoir ?

    « Elle en fait trop là... » murmurais-je.

    C'était très sympa de vouloir nous offrir un service quatre étoiles, mais de là à pique niquer tous les trois sur la plage, en mode grand restaurant, c'était moyen. L'ambiance était plus romantique que festif. Et puis, la table semblait bien petite pour nous accueillir tous les quatre. Elle avait parlé d'Elvis, n'est ce pas ? Son petit ami dont elle était tombée totalement amoureuse... En parlant d'Elvis, de la musique c'était mise en route. Rebekah était apparue à quelque pas de nous et elle avait appuyé sur un bouton qui avait enclenché une musique romantique de...

    « Attends... c'est Elvis ? »

    Je reconnaissais cette chanson que j'avais déjà entendu un bon nombre de fois. J'aimais bien Elvis, tout comme j'aimais les musiques romantiques. Et les robes... mais ça c'était une autre histoire. En tout cas, si j'avais quelque chose de féminin, ce n'était que ces deux choses. Le reste était bien masculin et viril. D'ailleurs, je faisais de la musculation et je buvais de la bière ! Enfin, rarement, mais ça m'arrivait...

    « Ca vous plaît ? Avant que vous dites quoi que ce soit, c'est votre soirée à tous les deux. Je voulais vous en faire la surprise. Ca ne doit pas être facile d'avoir un bébé et de s'offrir du bon temps à deux. Du coup, voilà ! » dit-elle en tendant les bras vers ce qui nous entourait.

    « Qu'est ce que tu veux dire par là ? » laissais-je échapper.

    Cette table... cette ambiance... ce repas... elle ne restait pas ? C'était que pour nous deux ? Mais pourquoi elle faisait ça ? Et Elvis n'était pas son petit copain, mais le chanteur ? D'où la musique qui passait... ?

    « Profitez de votre soirée ! »

    « Mais pourquoi t'as fait tout ça pour nous ? »

    « Parce qu'on est amis ! » s'exclama t'elle en venant vers nous et en nous prenant une main à chacun. « Les amis ça s'entraide ! »

    Ok... on était bien trop cruel avec elle vue à quel point elle pouvait se montrer adorable. Je m'en voulais un max. Elle s'approcha d'Anna avant de la prendre dans ses bras.

    « On est comme des soeurs ! Je te devais bien une soirée comme celle là ! » dit-elle avant de me prendre à mon tour dans ses bras. « Fais en bon usage. »

    Elle avait dit cela en glissant quelque chose dans la poche de mon pantalon, avant de me faire une bise sur la joue. Puis, elle fit un signe au serveur, avant de nous faire des bisous au loin avec ses mains, tout en quittant la plage.

    « Le dîner est prêt. A moins que vous souhaitez faire quelque pas sur la plage avant que je vous serve. » précisa le serveur.

    J'en revenais pas qu'on avait le droit à tout ça. C'était tellement énorme. On ne pouvait pas accepter. C'était évident. Mais maintenant que tout ça était là, on n'allait pas gâcher ce moment, n'est ce pas ?

    « Attends, je refais juste mon lacet et on pourra marcher si tu veux. » dis-je à Anna en lui lâchant la main et en mettant un genou à terre pour nouer mon lacet défait.

    On allait passer une soirée de malade et super bien manger. Même en réunissant toutes nos économies, on n'aurait pas pu se payer tout ça. Je repensais à ce que Rebekah m'avait dit, tout en nouant mon lacet. Puis, j'avais glissé une main dans la poche de mon pantalon afin de voir ce qu'elle y avait déposé. J'en sortis une boite. Prenant un air surpris, je l'ouvris. Quelque chose me fit bugger. C'était quoi ça ? J'avais tourné la boite en direction de Anna et je l'avais légèrement levé pour qu'elle la voit.

    Je me rendis compte qu'une fois le geste fait, que j'étais un genou à terre, face à Anna. Et que dans ma main se tenait une boite avec une bague de mariage. Oh mon dieu... elle n'allait pas croire que... enfin... c'était pas à moi... pas vraiment. Pourquoi Rebekah avait fait ça ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1207
✯ Les étoiles : 6258


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 1 Avr 2018 - 23:53





Adventurland Retour aux sources

Here we are again...

D’ordinaire j’adorais le chocolat. Et justement, c’était parce que j’adorais le chocolat que je n’avais absolument pas touché à ce lui que le room service nous avait apporté. Rebekah semblait un peu trop bien renseigné. Manquerait plus, qu’elle fasse la connexion entre mon nom de famille et le Disney dont j’étais techniquement issus. Généralement quand je disais m’appeler Anna D’Arendelle, le regard des gens se fixait immédiatement droit sur ma mèche décoloré me faisant rire nerveusement, et dire sur un ton que j’espérais décontracté que c’est comme ça à chaque fois depuis qu’ils ont sortie « La Reine des Neiges », puis je babille sur le fait que heureusement ça s’est pas fait quand j’étais encore au lycée parce que sinon, j’en aurais entendue parler pendant longtemps encore et on me foutait la paix. Mais ouais, malheureusement à la fin de la malédiction, j’avais simplement repris mon «vrai » nom de famille plutôt que celui de mes parents adoptifs. Nous n’étions de toute façon plus en contacte depuis la fin de cette dernière. On faisait chacun notre vie de notre côté et au fond, c’était pas plus mal. A bien y réfléchir, j’aurais peut-être dût me chercher un nouveau patronyme. Mais au fond l’idée me plaisait pas plus que ça. Au pire, je pouvais toujours piquer le nom d’Aster et me faire passer pour sa fille au besoin.

La promesse d’être tous les deux tout seule le lendemain, me suffit de toute façon, pour me préparer mentalement à endurer la soirée qui nous attendait avec le sourire. Et ne surtout pas faire comme si ça me gonflait, et que Rebekah me tapait sur les nerfs. Je devais prendre sur moi et faire des concessions. Sauf que je ne me serais jamais attendu à « ça » et même si tout avait l’air super, et qu’on allait passer une soirée en tête comme on avait rarement l’occasion de le faire, je ne pouvais pas m’empêcher d’être un brin suspicieuse. C’était plus fort que moi. On ne pouvait jamais deviner ce à quoi pensait Rebekah. Et ça ne m’aidait pas franchement à me détendre et passer une bonne soirée.

En revanche l’idée de marcher un peu sur la plage avant de manger me plaisait bien. Ça permettrait peut-être de me détendre ou en tout cas, d’arrêter d’être constamment méfiante. Sauf que voilà, Aaron s’arrêta pour refaire son lacet...Et je m’étais absolument pas douté de ce que ça voulait en réalité dire. Si j’avais bien compris, faire son « lacet » c’était en fait une excuse pour sortir une boite. Sauf que c’était pas une boite ordinaire, non c’était le genre de boite qui contenait une bague de fiançailles. Et malgré moi un tas de mauvais souvenirs affluèrent.

On avait jamais vraiment discuté de ça avec Aaron. J’avais simplement dit qu’aux yeux d’Elsa on était fiancé, mais que c’était uniquement parce que ma sœur était vieux jeux comme pas permis. Et que si on lui disait qu’on vivait ensemble, qu’on avait un bébé mais qu’on prévoyait rien de plus elle allait nous faire une syncope -franchement j’exagérais à peine. J’avais également mentionné le fait, que j’aimerais bien qu’on prenne notre temps, avant de parler mariage. Et si je voulais qu’on prenne notre temps, c’était pour éviter ce qui était en train de se passer. Mon cerveau était en mode bug. J’arrivais pas à aligner des pensées cohérente en revanche, je sentis les picotements familier qui annonçaient la crise de panique arriver. Respire Anna, détends toi. C’est pas le moment de faire ça.

Le fait est que je faisais un blocage lorsqu’il s’agissait du mariage. Un très, très gros blocage. Et ça c’était uniquement dût au fait que j’avais naïvement cru au prince charmant toute ma vie. Celui que je croyais être mon prince charmant était en fait un gros enfoirés, qui a organisé nos noces alors que j’étais sur le point de clamser tout ça pour pouvoir être roi. Clairement comme première « relation » on va vu mieux.

- Je heuuu je crois que j’ai oublié un truc dans la chambre d’hôtel je reviens tout des suite dis-je entre deux inspiration afin de calmer les battements effrénés de mon coeur.

C’était la panique totale et je savais pas quoi faire. Alors comme une grosse idiote, je pris mes jambes à mon cou en direction de l’hôtel

- Filez moi la clé de notre chambre dis-je au réceptionniste pendant que je peinais à reprendre ma respiration.

« Mais enfin mademoiselle Bloomwood a dit qu’elle vous avait organi- »

- Filez moi cette foutue clé maintenant ! Ordonnais-je

J’étais pas d’humeur à l’écouter me vanter tous les mérites de Rebekah. Là j’avais juste envie de la maudire jusqu’à la 25ème génération pour tout ça, parce que je me sentais maintenant hyper mal vis à vis d’Aaron. J’avais besoin de me calmer, et après je pourrais essayer d’avoir une conversation normale avec lui si j’avais pas tout foiré. Alors attrapant la clé j’empruntais l’escalier plutôt que l’ascenseur histoire de pas recasé ce qu’il venait de se passer. Enfonçant la clé dans la serrure j’ouvris rapidement la porte et me dirigeait vers la salle de bain qui décidément allait devenir mon refuge afin de me passer de l’eau sur le visage

- Ok ma fille dis-je une fois calmée, tu vas retourner là-bas et tu vas régler tout ça comme une grande

Hochant la tête sur ces bonnes résolutions j'inspirais un bon coup avant de redescendre plus calmement par l’ascenseur et de lancer au passage la clé au réceptionniste et de me rendre à nouveau sur la plage. Là pour le coup je bénissais Aaron d'avoir choisis un hôtel tout prêt de cette dernière. C'était hyper pratique mine de rien.

- Au final, c'était une fausse alerte dis-je tout naturellement comme si j'avais jamais paniqué. On en était où déjà ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aaron McAdams


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 237880snow

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 0
✯ Les étoiles : 0


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 6 Avr 2018 - 10:22





« T'as beau tester la force du vent... »
« ...ça ne me rassure pas pour autant... ! »



    « Si je venais à véritablement te le demander, c'est comme ça que tu réagirais ? » dis-je à Anna dès qu'elle fut une nouvelle fois face à moi.

    Quand elle était partie, je m'étais retrouvé un genou à terre sans savoir quoi faire. Tout ça était un malentendu. Ce n'était pas ma bague. Elle n'était pas destinée à Anna. Je n'avais pas envisagé de lui faire ma demande ce soir. Et à dire vrai, je n'avais pas encore réfléchi au fait de le faire. C'était quelque chose de normal qui aurait du arriver avant la naissance de Matthew, mais ça en avait été autrement. Peut-être parce qu'on ne s'attendait pas à ce que le petit arrive dans nos vies si vite. Quoi qu'il en soit, si j'avais envisagé de lui faire ma demande, je n'aurais pas imaginé une seule seconde que sa réaction aurait été celle là. Prendre la fuite et me laisser ici, tout seul sur la plage, c'était pas l'idéal. Surtout après une demande.

    J'avais observé la bague que je tenais toujours dans ma main, et qui était resté dans sa boite. Pendant tout le temps où Anna était partie, je m'étais posé un milliard de questions. Principalement sur pourquoi Rebekah avait jugé utile de choisir elle même la bague. Elle était bien censée être destinée à Anna ? Parce qu'elle m'avait dit d'en faire bon usage. Cela signifiait quoi ? Qu'on pouvait en faire un mauvais usage ? Est ce qu'il y avait plusieurs usages possibles dans une bague ? La seule que je connaissais était la demande en mariage. A moins qu'elle était en chocolat ou en bonbon. Mais là c'était une véritable bague, et même si je ne m'y connaissais pas, elle avait du couter au moins un bras. Enfin pas pour Rebekah dont les parents étaient riches. Je me demandais toujours pourquoi elle bossait ici, vue tout l'argent qu'elle avait. Elle était difficile à comprendre.

    « C'est pas ma bague. C'est Rebekah. Elle me l'a mise dans la poche et je ne savais pas ce que c'était. Je ne voulais pas te demander en mariage. Pas là. Pas maintenant. Pas comme ça. »

    J'étais en train de lui dire que j'avais envisagé de le faire, mais ailleurs et autrement ? Non. Je ne l'avais pas envisagé. Ou peut-être que si. C'était compliqué. Normalement j'aurais déjà du le faire si on aurait fait comme tout le monde. Mais on ne faisait rien comme tout le monde. Et je me posais d'ailleurs la question de si les autres prenaient aussi la fuite la première fois... J'avais refermé la boite et je l'avais rangé dans la poche de mon pantalon.

    « Je pense qu'elle s'est dit qu'un bébé ça implique le mariage. Mais ce n'est pas le cas. Et elle a sans doute pensé que je n'avais pas les moyens de t'offrir une bague. Ce qui est faux. »

    C'est ni totalement vrai, ni totalement faux. Car techniquement je n'avais pas beaucoup d'argent. Il y avait trop de périodes où je n'avais pas pu bosser vue qu'on se retrouvait dans des situations pas possibles, qui empêchaient de garder un job convenable. Parfois j'avais la sensation d'avoir la vie de Spider Man. A la différence que je n'étais pas un super héros. Même si j'avais eu ses pouvoirs le temps d'une aventure une fois, et à cause d'une certaine Yzma. Quoi qu'il en soit, même si je n'avais pas d'argent, mon père m'avait donné une carte bancaire que j'utilisais le moins possible. Je ne voulais pas dépendre de lui. Même si en soit, l'argent n'avait aucune importance ou valeur à ses yeux, vue qu'il pouvait faire apparaître autant de billets qu'il le souhaitait. C'était bizarre de trouver étrange d'avoir un dieu pour père, quand on était soi même un demi dieu. Même si aujourd'hui je ne possédais plus les pouvoirs et la survie des autres comme moi. Ca rendait les choses encore plus perturbantes.

    « Ca te fait peur de te marier avec moi ? C'est le fait de vivre avec moi tout le temps ? »

    C'était une véritable question qui commençait à me perturber. Car le mariage c'était quoi ? C'était s'offrir à l'autre pour le meilleur et pour le pire ? Mais surtout rester avec lui jusqu'à la toute fin ? Même si le mot mariage ne voulait pas dire grand chose, vue que le mot divorce avait aussi été inventé. Mais en soit, ça signifiait quoi ? Qu'elle ne comptait pas rester avec moi pour toujours ? Même si on avait eu un bébé ? Ce qui ne voulait pas dire qu'avoir un bébé forçait l'autre à rester avec. Mais j'aimerais bien que Matthew ait ses même parents du début à la fin. Ca serait mieux pour son équilibre.

    « J'ai besoin de savoir, Anna. » lui dis-je.

    C'était important de connaître sa réponse. Peut-être que si je sortais la bague une nouvelle fois et que cette fois ci je lui demandais réellement, j'aurais sa véritable réponse. Elle serait devant le fait accomplis et elle n'aurait pas d'autres choix que de me répondre. D'ailleurs j'avais sortit la bague. Je n'étais plus un genou à terre, mais rien disait qu'il fallait absolument le faire de cette manière là. J'avais ouvert la boite et j'avais regardé la bague, avant de la regarder.

    « Tu serais contre de m'épouser ? »

    Je ne savais pas trop si c'était une demande ou une simple interrogation... !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1207
✯ Les étoiles : 6258


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 8 Avr 2018 - 10:49





Adventurland Retour aux sources

Here we are again...

J’étais à nouveau dans l’hésitation. Mais c’était plus sur la manière dont formuler ma réponse en fait. Si je m’écoutais je laisserais ma colère prendre le dessus. Parce que là présentement, j’étais furieuse, j’avais l’impression que Aaron essayait de me mettre au pied du mur pour me faire accepter sa demande en mariage. Alors inspirant un bon coup me calmer, je croisais les bras sur ma poitrine essayant d’être le plus calme possible :

- Tu t’es jamais posé la question sur pourquoi j’avais jamais abordé le sujet du mariage ? C’est vrai après tout, le cliché veut que ça soit le rêve de toutes les filles de finir par se marier.


Ouais clairement, ça c’était un cliché. Parce que moi c’était pas mon rêve. J’étais incroyablement bornée. Et tant que je ne me sentirais pas « prête » à reconsidérer la perspective du mariage comme envisageable j’avais fait en sorte de ne pas aborder le sujet. Faisant comprendre par là, que pour l’instant la situation me convenait. Parce que ouais, avoir un bébé n’impliquait pas forcément d’être marié. Des tas de gens vivaient ensemble, avaient des enfants mais n’étaient pas marié pour autant. Et c’était pas un drame ! Au lieu de dire mari ou femme ou disait compagnon ou compagne. On était plus au moyen âge !

- Apparemment, selon le dessin animé, après être revenue au château, Hans décide de me laisser gentiment crever dans la salle où il m’a enfermée. Après quoi, il décide d’aller zigouiller Elsa afin de pouvoir poser ses fesses sur le trône. La réalité est légèrement différente. Il n’a pas eu l’intention de me laisser mourir, on était que fiancé. Même avec Elsa morte, ce n’était pas lui qui aurait hérité du trône. La personne la plus proche avec laquelle j’avais un lien de sang, c’était la nièce de ma mère : ma cousine Raiponce. Ce qui aurait donc fait d’elle une double héritière. Tandis-que s’il m’épouse, ça fait de lui l’héritier directe.


Je serrais les dents en repensant à ce connard. Si jamais je recroisais sa route je lui mettais au mieux mon poing dans sa figure au pire mon épée entre ses deux omoplates. Et si j’étais resté calme, faisant par la même occasion un effort surhumain pour contenir ma fichue impulsivité, on pouvait néanmoins entendre à ma manière de parler que je n’étais pas hyper contente de la situation. Surtout qu’il n’avait jamais mentionné l’idée d’un mariage. S’il l’avait mentionné devant moi, je lui aurais dit ce qu’il en était. A savoir que la situation actuelle me convenait parfaitement, et que j’avais pour l’instant pas envie de me marier parce que je ne me sentais pas prête à le faire, et je n’en avais pas l’envie.

- Le mariage a donc été organisé très rapidement, parce que évidemment, je voulais pouvoir faire ça avant de clamser. Ça aurait pu être un vrai mariage de princesse, ça aurait pu être MON jour. Celui dont j’avais tellement rêvée quand j’étais petite. Mais non, à la place c’était juste un enfoiré qui voulait pouvoir prendre le pouvoir.


Est-ce que j’étais rancunière ? Ouais à fond ! J’avais pas digéré cette histoire, et je savais qu’Elsa voulait déjà plus ou moins lui faire la peau. Alors sachant que j’en mourrais également d’envie, le pauvre mec allait pas s’en tirer à si bon compte.

- Si tu étais venu me voir, pour me demander mon avis sur le mariage, je t’aurais dit que personnellement je n’en avais pas envie. Mais que si toi, ça te tenait réellement à coeur, alors je voulais bien accepter de te faire ce plaisir parce que je t’aime. Néanmoins, je t’aurais demandé d’attendre qu’on ai d’abord eu deux ans de vie commune avant d’y songer sérieusement.

Pour l’instant on avait que quelques mois de vie ensemble. Même pas tout a fait un an. Et Matthew était venu rapidement. Tout se passait bien maintenant, mais ça ne faisait que quelques mois, pas encore un an. Alors, je voulais être sûr qu’on arriverait à tout gérer : nous, le bébé, le travail, notre famille tordue et envahissante...Et deux ans m’avaient semblé être une bonne estimation de durée de vie. Si tout allait encore bien entre nous, alors j’aurais accepté.

- Je t’aurais également dit que je n’avais pas besoin de bague, ni même d’une robe de princesse ou d’une énorme cérémonie. Ma seule exigence, ça aurait été d’avoir les personnes qui nous sont proches avec nous pour ce que jour, ne soit pas seulement le nôtre mais le leur également.

Et pour réparer tout le mal fait par mon précédent mariage, qui d’ailleurs ne s’était jamais terminé comme la malédiction était arrivé. Et comme il y avait pas eu d’engagements, de bague ou même d’approbation royale -merci Elsa d’avoir refusée de la donner je t’en doit une- ça fait que nos fiançailles sont rompus depuis belles lurettes. Lui donnant tout le loisir de jouer avec le coeur d’une autre innocente si ça lui chantait. Mais si vraiment, je devais me marier avec Aaron. Je voulais faire les choses biens et que cette fois-ci il y ai ma famille avec moi. Ma sœur, mes amis, toutes les personnes que j’avais rencontrée et auxquelles je tenais.

- Je suis pas contre t’épouser toi. Simplement, me mettre le couteau sous la gorge pour avoir une réponse, n’aboutira à rien. Si t’y tiens tant que ça, t’as déjà eu ma réponse. Même si personnellement j’estime que le mariage de nos jours, ça sert pas à grand-chose. On est au vingt et unième siècle il y a pas nécessairement besoin de se marier, pour être ensemble et avoir un enfant. Personne ne va nous regarder de travers pour ça, parce que des tas de gens font pareils.

Certains se mariaient, d’autres pas. Mais quoi qu’il en soit, les mentalités évoluaient, et on ne bourrait plus le crâne des petites filles avec tout un tas d’inepties à ce sujet.

- Et si vraiment tu tiens tant que ça à ce qu’il y ai une bague, je veux qu’elle vienne de toi. Pas de quelqu’un d’autres. Tu crois que parce que je suis une princesse j’ai besoin d’avoir des trucs chers ? Et d’avoir LA dernière bague d’un bijoutier à la mode ? J’ai jamais voulu être princesse. Moi quand j’étais petite mon rêve c’était de partir à l’aventure, d’affronter des dragons, rencontre des nains, ou des trolls comme les héros des légendes que je lisais.

J’étais tout sauf matérialiste. Je gagnais peut-être pas des milles et des cents, et Aster ne m’augmenterait pas avant l’année prochaine mais je m’en fichais. Parce que la vie que j’avais me convenait parfaitement.

- Si tu me pose la question là comme ça, ne t’attends pas à ce que soit positif. Si tu y tiens vraiment, alors je veux que les choses soient bien faites. Pas ici, pas comme ça. C’est peut-être un cadre romantique, et une bague qui doit coûter un bras mais ça vient pas de toi. C’est quelqu’un d’autres qui s’est chargé de ça. Et je ne veux pas que quelqu’un d’autres intervienne dans cette démarche. Parce que je veux savoir ce que ça représente pour toi, le mariage. C’est pas un machin à prendre à la rigolade. Regarde ton père et ma sœur. J’ai pas envie que ça soit ça le mariage.

J’étais resté super calme tout le long de mon speech mais j’avais pas décoléré. Pour ça que j’avais préféré être honnête. S’il me demandait maintenant de l’épouser je dirais non. Rebekah n’avait aucun droit d’intervenir dans ma vie comme ça. J’avais expliqué mon point de vu à Aaron, la balle était dans son camp à présent.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aaron McAdams


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 237880snow

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 0
✯ Les étoiles : 0


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 14 Avr 2018 - 9:43





« T'as beau tester la force du vent... »
« ...ça ne me rassure pas pour autant... ! »



    « Je ne t'ai pas demandé de m'épouser. » lui dis-je pour ma défense.

    Son monologue était effrayant. Tout ce par quoi elle était passé l'était également. Il n'était pas question de la demander en mariage. Pas ici, pas comme ça. Mais ce que je voulais savoir, c'était simplement si elle y avait déjà songé ou pas, et surtout pourquoi elle avait réagis aussi violemment quand elle avait pensé que la demande venait de moi. C'était plutôt troublant vue à quel point avancé on en était dans notre relation.

    « Je voulais juste savoir pourquoi tu as pris la fuite quand tu as cru que la demande venait de moi. »

    C'était une question totalement légitime. Si c'était elle qui m'avait montré une bague, je n'aurai pas fuis. Bon d'accord, ça aurait été bizarre, car c'était au garçon d'ordinaire de faire sa demande. Mais je n'aurais pas paniqué pour autant. Tout ce qu'elle me proposerait, je serais près à l'accepter. J'avais envie de construire quelque chose avec elle. Et puis, on avait déjà bien entamé les travaux.

    « Je ne vais pas te demander quoi que ce soit ce soir. Mais qui sait, ça pourrait arriver un jour. Enfin peut-être pas du coup... »


    J'étais pas déçu ni rien. Mais juste un peu perturbé par tout ça. Et puis cette soirée me faisait suffoquer. Pourquoi Rebekah avait organisé tout ça. Au lieu que ce soit romantique, c'était plutôt glacial. Enfin compliqué. Je ne trouvais même pas les mots pour qualifier ça. Sentant mon téléphone vibrer dans la porte de mon pantalon - même si ce n'était pas le bon moment - j'avais regardé le numéro pour vérifier qu'il ne s'agissait pas d'une urgence.

    « C'est Rebekah... »
    soupirais-je.

    J'aurai pu ne pas décrocher, surtout pendant une discussion comme celle là. Mais il était temps que je lui dise ce que je pense de tout ça ! Et pour qu'Anna entende, j'avais mis l'option main libre.

    « Ca tombe bien que tu appelles. Je dois te parler. On doit tous les deux te parler. C'était super ce que tu as fait, mais tu es allé un peu trop loin ! »

    Voilà. Fallait se montrer clair et catégorique.

    « Si vous voulez revoir votre amie, vous allez devoir faire ce qu'on vous dit. »

    Ce n'était pas la voix de Bekah. A quoi elle jouait ? Vue qu'on ne répondait pas, la voix poursuiva.

    « Y'a quelqu'un ? Allo ? »

    « Oui, oui. Où est Rebekah ? »

    « Si vous voulez revoir votre amie Rebekah, vous allez devoir faire ce qu'on vous dit. » répéta une nouvelle fois la voix.

    Je soupirais...

    « On n'a plus envie de jouer Bekah. Je crois qu'on va passer le restant du week end seul si ça ne te dérange pas. »

    Contre toute attente, je lui raccrochais au nez. Elle avait surement demandé à un ami de nous téléphoner pour nous faire participer à une de ses énièmes idées. Mais ça allait être sans nous. Cela dit, le téléphone de Anna sonna au même moment...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1207
✯ Les étoiles : 6258


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 15 Avr 2018 - 22:28





Adventurland Retour aux sources

Here we are again...

- Bien dans ce cas là tout va bien, répondis-je simplement toujours énervée après l’affirmation d’Aaron comme quoi il ne comptait pas me demander en mariage maintenant.

Il allait me falloir un certain temps pour décolérer. Disons que la situation dans laquelle nous étions actuellement me tapait sur les nerfs. J’avais l’impression que Rebekah s’était octroyé le droit de se mêler de ma vie privée et franchement, j’avais horreur de ça. D’un côté, soyons honnête. Personne n’aimerais que l’on intervienne de manière aussi peu délicate dans sa vie privée. C’était une réaction tout a fait normale. J’avais rien dit quant à la discussion qu’avait eu apparemment eu Aaron avec Rebekah au téléphone, estimant que tout avait été dit. Malheureusement, ça ne semblait pas l’être parce que mon portable se mit à sonner. C’est pas possible, mais quelle casse pied cette nana. Vraiment, elle pouvait pas nous foutre la paix une bonne fois pour toute ? Non, évidemment que non :

- Quoi ? Demandais-je sèchement en décrochant.

Rebekah avait une sonnerie spéciale contrairement au restant de mon répertoire. C’était pour l’identifier sans avoir besoin de regarder le numéro, et être bizarrement indisponible pour décrocher. Ouais, je sais c’est peut-être pas cool mais en même temps, Rebekah j’lavais jamais considéré comme étant ma meilleure pote. J’avais déjà Melody, Hope, Arya et Tara comme amies. Et je les préféraient à Rebekah.

« Si vous voulez revoir votre amie Rebekah vous allez devoir faire ce qu’on vous dit »

Je roulais des yeux. Mes ouais bien sur, maintenant on allait nous faire croire qu’elle s’était faite kidnapper. Comme si on avait du temps à perdre avec un canular téléphonique non mais sérieusement…

- Écoute Rebekah, tu nous a déjà bien pourrit la soirée, alors en rajoute pas, parce que là ni Aaron ni moi n’avons envie de jouer à ce jeu là.


Franchement, elle avait des hobbies tordus. Elle pouvait pas avoir des passe temps normaux ? Comme tout le monde. Je sentais l’exaspération atteindre un niveau encore jamais atteint justement. Faire croire à un enlèvement...Les gens riches savaient vraiment plus quoi inventer pour attirer l’attention. J’entendis des bruits de voix, tandis-que je roulais des yeux. Eh bah oui, ce genre de truc ça marche pas avec nous. On vient de Storybrooke. Une vulgaire simulation d’enlèvement, ça allait pas nous faire paniquer. Contrairement à ce que tout le monde pensait, on était pas des gens normaux. Alors, nous faire tomber dans un piège aussi grossier honnêtement, c’était ridicule.

« Anna ? » Demanda une voix tremblotante que j’identifiais comme celle de Rebekah.

Je soupirais. Wouaw chapeau, j’allais lui filer un oscar pour sa prestation. Allez, j’étais sympa, j’allais la laisser finir son interprétation, et après je raccrochais. Histoire qu’elle se soit pas donné trop de mal pour rien avec ses potes. Même si ça me donnait plus envie de rouler des yeux qu’autre chose son cirque. Il y eu à nouveau des bruits de voix. Bon c’était maintenant que je raccrochais ? Parce que je commençais vraiment à saturer là en fait.

« Vous allez faire exactement ce qu’on vous dit et on vous rendra votre amie en un seul morceau »


Et sur ces belles paroles ça raccrocha pendant que je fixais mon portable en fronçant les sourcils. Ils étaient bien mignon hein, mais leur jeu débile ça allait un peu trop loin. Soupirant je me décidais à en toucher deux mots à Aaron :

- Bon. J’ai deux hypothèses : la première c’est un gros canular. Et la seconde...Tu te souviens à la Nouvelle Orléans dans l’église, quand le téléphone a sonné et que c’était pas un canular. Bah c’est aussi possible. Mais, si c’est le cas. C’est clairement pas des pros et ils ont dût regarder trop de films, parce que leurs méthodes sont affreusement clichés.

C’était un euphémisme. J’étais pas certaine qu’un véritable enlèvement se passe de cette manière. Là ou c’était un canular, ou c’était des types qui essayaient de jouer les gros bras, et qui n’avaient pour référence que le cinéma. En résumé, si on décidait de tirer cette histoire au clair, je pense qu’on aurait pas trop de mal pour ça.

- Je sais qu’on devait passer des vacances tranquille mais...Un peu d’adrénaline ça nous fera pas de mal t’en dis quoi ?


Mon portable sonna à nouveau, m’annonçant cette fois-ci l’arrivée d’un texto.

- Ça a tout l’air de coordonnée gps lui dis-je en faisant glissé mon smartphone jusqu’à lui. Je sais pas toi, mais moi j’aimerais bien tirer toute cette histoire au clair. Si c’est encore une vanne débile de Rebekah, on la remerciera pour toute ses « attentions » en lui faisant savoir, qu’a partir d’aujourd’hui c’est plus la peine de chercher à nous contacter. Et si elle s’est vraiment faite kidnapper. Elle nous en devra une.

En résumé, on pourra lui dire d’arrêter de s’occuper de notre couple, et de se chercher un copain stable. C’est pas parce qu’elle a personne qu’elle doit forcément mettre son nez dans les affaires des autres, et ce sans leur consentement



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aaron McAdams


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 237880snow

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 0
✯ Les étoiles : 0


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 21 Avr 2018 - 11:04





« T'as beau tester la force du vent... »
« ...ça ne me rassure pas pour autant... ! »




    « Pourquoi nous ? » demandais-je.

    Parce qu'on n'était pas de sa famille. Qui plus est, on n'était pas riches. Si quelqu'un avait réellement kidnappé Rebekah, c'était forcément pour demander une rançon. Alors pourquoi on nous appelait nous ?

    « Tu ne trouves pas ça bizarre qu'on nous contacte nous au lieu de son père ? Je suis sûr que c'est un coup d'elle. Mais je me demande bien ce qu'elle cherche à nous faire faire. Cela dit oui, pourquoi pas. T'as raison, ça nous fera bouger. »

    Bien qu'on aurait pu bouger en marchant sur la plage, ou en allant à la fête foraine. Mais bon, dans le doute, mieux valait suivre les coordonnées gps. J'avais aucune idée d'où ça nous mènerait. En tout cas, on s'était mis en marche. Et la route promettait d'être longue. En suivant l'application, il suffisait de longer la plage pour le moment.

    « J'imaginais pas notre week end ainsi. La prochaine fois on pourrait partir ailleurs. En évitant l'Europe et Coney Island. »

    Parce que dans l'un il y avait eu mon père et Elsa, et dans l'autre Rebekah. Ce qu'il nous fallait, c'était de partir seul quelque part où il n'y aurait personne d'autre que nous. Peut-être l'Australie, ou alors carrément le Pole Nord. Bien qu'on risquerait d'y croiser Elsa.

    « Le monde des contes, ça serait bien. Enfin, si on avait un moyen pour y aller. Parce qu'ici ça devient vraiment compliqué de se retrouver tout seul. »

    Il n'y avait que la présence de Matthew qui n'était pas dérangeante, et encore heureux !

    « Y'a un endroit où t'aimerais bien aller et où on ne risquerait pas d'y croiser qui que ce soit ? »

    Ni de suivre la piste de kidnappeurs ? Car ça aussi ça pimentait nos journées, mais je m'en serais bien passé.

    « Euh... attends, c'est quoi ça ? »

    Je m'étais stoppé en voyant au loin plusieurs bougies allumées sur le bord de plage. Heureusement qu'il n'y avait pas de vent. En s'y approchant, on avait vue quelque chose de noté sur le sable. Ca indiquait clairement : « Déposez la bague ici. ». J'avais mis la main dans ma poche pour en sortir la bague que j'avais malencontreusement tendu à Anna précédemment.

    « Tu crois qu'ils parlent de ça ? »

    Est ce que toute cette histoire était lié à la bague ? o_O

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1207
✯ Les étoiles : 6258


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 22 Avr 2018 - 22:05





Adventurland Retour aux sources

Here we are again...

J'avais écouté Aaron faire la liste des endroits où les choses tournaient immanquablement au vinaigre. Néanmoins, je ne pu m'empêcher de noter qu'il en avait oublié deux. La Nouvelle Orléans et le Japon. Là aussi, c'était des endroits à rayer de notre liste de destination touristique pour des vacances. Quant au continent européen bah...On pouvait toujours y aller. Mais sans son père, et sans ma soeur de préférence. Juste tous les deux. S'ils étaient pas avec nous, et s'il y avait pas de Rebekah non plus. On pouvait éventuellement espérer passer des vacances tranquilles :

- T'as oublié le Japon et la Nouvelle Orléans à ta liste. Mais t'as raison, le monde des contes ce serait cool. Enfin, si on connaissait un moyen pour y aller. J'aurais bien proposé Arendelle, mais c'est bloqué sur le mode saison unique. Et j'crois qu'Elsa est pas encore tout a fait prête à nous ramener l'été si tu vois ce que je veux dire.

Elle faisait des efforts pour maîtriser ses pouvoirs, ça on pouvait pas le lui enlever. En revanche, filez lui une bouteille de vin, et c'est la cata. Donc, clairement notre été, on pouvait encore l'attendre pendant un looong moment. Des fois ça me désespérait. Mais genre réellement.

- On pourrait essayer Corona en revanche. Mon oncle et ma tante sont vraiment super sympas

Enfin je disais ça mais on n'avait pas de moyen d'aller dans le monde des contes. Alors fallait peut-être songer à une destination plus proche. Devait aussi il y avoir des trucs cool à faire sur le continent Américain, fallait juste qu'on se renseigne un peu. Et qu'on évite de trop en parler pour pas attirer le père d'Aaron ou qui que ce soit d'autres de ce genre. On pourrait même peut-être proposer à Melody de nous accompagner pour une fois. Pas uniquement faire un voyage en couple, mais entre ami. C'était pas bête ça, c'était à méditer tiens.

- Du moment qu'on évite Disneyworld tout me va dis-je finalement

Ouais parce que ça aussi, c'était hors de question pour moi d'y mettre les pieds. J'avais juste pas envie de me promener dans un endroit avec des gens habillé comme Elsa ou moi. C'était juste trop bizarre. Et ça me mettait vachement mal à l'aise. Comme à chaque fois que je voyais des produits dérivé de nous en fait. Bref, j'aimais pas ça, et puis c'était tout. Il y avait pas à discuter là-dessus. Et finalement, nous arrivâmes à l'endroit indiqué. Un chemin avec des bougies. Ça sonnait pas très kidnapping selon moi

- Dépose la, on sait jamais après tout

Et tandis-qu'Aaron déposait ladite bague à l'endroit indiqué mon téléphone sonna à nouveau m'annonçant l'arrivée d'un texto :

« Suivez le chemin »

Déposez la bague, suivez le chemin ce sera tout oui ? Là je sentais mon exaspération grimper. Parce que ouiii, c'était bien connus on avait que ça à faire nous. Déposer une bague, et puis suivre un chemin de bougie. On était de base venu pour passer un moment tranquille entre nous. Sans bébé, sans soeur givrée, ni père alcoolique. Bref, on avait de base prévus de se détendre quoi. Pas de devoir faire face à pseudo kidnapping ou je ne sais quoi d'autres

- Nope dis-je finalement Franchement j'en ai juste marre de cette histoire. J'ai pas envie de suivre un foutu chemin de bougie, pour faire plaisir à Rebekah. Je.M'en.Vais

Et là dessus, je tournais les talons bien décidée à aller dans le sens inverse. Franchement, marre. Elle commençait vraiment à me casser les pieds la Rebekah. Après les bougies ce serait quoi ? Sauter à cloche pied dans des cerceaux ? Faire 50 pompes ? Le tour de la plage sur les mains ? Honnêtement, là je saturais. J'en avais juste ras la casquette.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aaron McAdams


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 237880snow

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 0
✯ Les étoiles : 0


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 28 Avr 2018 - 9:38





« T'as beau tester la force du vent... »
« ...ça ne me rassure pas pour autant... ! »




    Elle avait sans doute raison. Tout ceci n'était qu'une mise en scène de Rebekah. On n'était pas obligé d'aller jusqu'au bout. Mais je me demandais tout de même si on ne faisait pas fausse route. Et si elle avait réellement était kidnappée ? Je pourrais toujours demander à mon père d'aller vérifier ? Je n'aimais pas lui demander des trucs, mais là c'était un cas de force majeur, n'est ce pas ? Et puis, ça me rassurerait de savoir qu'elle allait bien. Ne pouvant pas me téléporter moi même et la retrouver, j'avais du coup contacté mentalement François.

    « Ecoute, j'ai un petit soucis. Je suis à... »

    Aussitôt j'avais contacté mon père par la pensée qu'il était apparu face à moi. Il s'inquiétait un peu trop. Ca faisait quelque temps déjà qu'il essayait de rattraper le passé et être bien plus présent avec, mais là c'était peut-être un peu trop... Quoi qu'il en soit, le voilà face à moi et en serviette de bain. Il tenait une brosse à dent dans sa main, et un tube de dentifrice dans l'autre.

    « Quelque chose ne va pas ? C'est quoi le problème ? Dit moi tout, je suis là ! »


    Voyons que je le fixais tout en jetant des petits coups d'oeils de bas en haut, légèrement perturbé par ce qu'il portait, il se sentit obligé d'ajouter :

    « Ne te fie pas aux apparences, je reste fort ! »

    « Si tu le dis... je te fais un topo rapide. On a une amie qui veut être trop gentille avec nous et qui s'est peut-être fait kidnappée. Elle ne doit pas être loin. On doit suivre ce chemin de bougies, mais... enfin Anna est fatiguée et... ça me rendrait service si tu allais voir si elle va bien. »

    « Ok... »
    dit-il légèrement déçu.

    Il s'attendait à ce que j'ai besoin d'une autre aide de sa part ? A quoi pensait-il ? Que j'étais moi même en danger ?

    « Ca ne te dérange pas ? » dis-je d'une toute petite voix.

    « Non, non, c'est cool ! Je t'ai dit, quand t'as besoin de moi, tu m'appelles, y'a pas de soucis. Et puis... même si t'as pas besoin quoi. Enfin si tu veux faire une journée, ou juste que je t'apporte une glace. Tu sais qu'on a de nouveaux parfums ? »

    Je me sentais mal là. C'est vrai que je ne l'appelais jamais, sauf quand j'avais besoin de lui. Mais c'était pas facile de l'avoir toujours avec. Je me promettais n'empêche de le contacter un peu plus souvent et pas que pour sauver mes amis. Là sur le coup, je me contentais de lui sourire. Il fit volte face en montrant le chemin de bougies et en se dirigeant vers lui, juste avant de se tourner vers moi.

    « Je suis content que tu m'ais appelé moi. T'aurais pu appeler n'importe qui d'autre, mais c'est moi que tu as appelé... c'est cool... »

    « Je trouve aussi... » murmurais-je avec un petit sourire.

    Il était cool quand même comme père. Il hésita à dire quelque chose d'autre, avant de se résigner et de se tourner pour se remettre en marche.

    « Merci... pa-pa. » articulais-je en le voyant partir.

    Je ne savais pas comment qu'il avait réagis, mais j'avais la nette impression qu'il était heureux que je l'appelle ainsi. Il allait vraiment falloir qu'on passe plus de temps ensemble. Je n'avais pas eu le meilleur des pères jusqu'à maintenant, mais celui que j'avais là, il était top ! En tout cas, j'avais rejoins Anna qui avait déjà pris une sacrée avance.

    « Anna !! » l'interpellais-je avant d'arriver enfin jusqu'à elle. « Attends ! »

    Elle marchait plutôt vite. J'avais réussi à la rattraper et la prendre par la main pour la faire s'arrêter.

    « Ecoute, tout est fini. Enfin, j'ai appelé mon père. Mais t'inquiète, il ne va pas nous rejoindre. Je lui ai juste demandé de s'assurer que Bekah va bien. Du coup on est plus que toi et moi. Et si tu veux qu'on parte d'ici pour aller ailleurs, on peut. Je veux juste qu'on passe du temps tous les deux, et rien que tous les deux. »

    Je m'étais mis face à elle, en lui prenant sa seconde main.

    « On va oublier ce qui s'est passé aujourd'hui. Même le coup de la bague. C'était pas moi de toute façon. Et puis, je t'ai rien demandé, donc c'était normal que tu réagisses comme ça. Et... enfin, on oublie tout. On se fait ce week end en amoureux ensemble et plus rien nous dérangera. Ca te va ? »

    Je reçu au même moment un texto. Me demandant ce que ça pouvait encore être, je l'avais lu en me mordant les lèvres, prions que ce ne soit pas encore quelqu'un qui nous dérangeait. Il venait de mon père... je pu lire dessus : « Tout va bien ! Amie saine et sauve et sexy ! Profite de ta soirée. » Je pu lire juste en dessous une signature qui me fit sourire : « Pa-pa ». Espérons que cette fois ci la soirée serait mémorable et calme surtout !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1207
✯ Les étoiles : 6258


Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 29 Avr 2018 - 23:32





Adventurland Retour aux sources

Here we are again...

Rebekah pouvait bien s’être réellement faite capturer, moi j’en avais marre, j’arrivais à saturation. Qu’elle se débrouille avec les conséquences de ses actes. Je ne voulais même pas savoir d’où venait la bague qu’elle avait filé à Aaron ni même quelles étaient les conséquences de toute cette histoire. J’étais énervée et sans doute un peu déçus. Pourquoi est-ce qu’on ne pouvait pas passer un moment sympa ensemble juste tous les deux avec Aaron ? Pourquoi est-ce qu’il fallait TOUJOURS qu’il y ai un truc qui aille pas. Genre un père et une sœur qui s’engueulent avant de finir par s’envoyer en l’air. Ou bien une « amie » qui décidait de votre séjour à votre place. Pourquoi les gens ne comprenaient pas le principe de normalité ? J’avais pas la réponse à cette question et très franchement ça me tapait sur les nerfs.

« Anna !! Attends ! »

Je me retournais furieusement en direction de la voix d’Aaron qui m’interpellait. Les bras croisés sur la poitrine je le jaugeais du regard. Je ne lui en voulait pas à lui personnellement, j’en avais simplement marre de tout ça, et j’étais pas d’humeur à sourire. Mais pour autant je ne pipais mot. J’avais trop peur, de dire quelque chose que je ne pensais pas sur le coup de la colère, et de le regretter ensuite. Mais étrangement elle sembla complètement s’évaporer lorsqu’il entama la suite de son discours. Poussant un profond soupire, je laissais la tension descendre

- On zappe le repas de Rebekah, il y a des vendeurs ambulant pas loin de la page, on a qu’a aller s’acheter à manger là-bas et revenir ici. Ils vont tirer un feu d’artifice.

J’avais vu ça sur le programme de la journée qu’ils avaient distribués à l’entrée de Coney Island. Hormis celui du 4 Juillet à Storybrooke, j’en avais jamais réellement vu. Et ça faisait partie des choses que j’aimerais « expérimenter ». Alors je m’étais dit que c’était éventuellement un truc à faire ce soir. Malheureusement les choses, ne s’étaient pas tout a fait passés comme je l’aurais espéré.

- Ce serait sympa de le regarder tous les deux, et plus romantique que d’avoir un dîner organisé par quelqu’un d’autre pour nous.


J’avais vraiment envie que ce week end ne soit que pour nous. Je veux dire, était partis de Storybrooke pour pouvoir passer du temps tous les deux ensemble. Alors, j’avais pas envie que ce soit gâché une fois de plus. Le fiasco de noël, était encore omniprésent dans mon esprit. Et j’avais envie qu’il ne devienne plus qu’un mauvais souvenir parmi tout un tas de bon souvenirs partagés ensemble avec Aaron.

- Essayons au moins de continuer et de terminer ce Week End comme nous on le veut

Étant donné que son père semblait s’être occupé de Rebekah, on était de nouveau tous les deux seuls et j’avais pas envie que cette soirée se termine de cette manière. Je voulais qu’on en garde encore une fois un bon souvenir, qu’on fasse abstraction de ces dernières heures, et qu’on soit juste tous les deux comme ça aurait dût être

- Et puis après on pourra toujours essayer de se manger cette gaufre et éventuellement profiter des attractions de nuits. Promis il y aura pas de grande roues ni de montagne russes. En revanche on peu toujours essayer la maison hantée. Je suis pas vraiment tunnel des amoureux, je trouve ça trop gnangnan. Mais au pire, il y a toujours la pèche aux canards
dis-je amusé

Et puis il faudrait aussi que je passe faire un tour à la boutique de souvenirs pour ramener un petit quelque chose à tous nos amis. Tout comme, il fallait que je songe à quoi offrir à Tess pour la remercier de s’être occupé de Matthew :

- On devra songer à rapporter quelque chose à tes parents également


Histoire de remercier également son père, de nous avoir filé un coup de main avec Rebekah. C’était la moindre des choses. Okay il me tapait souvent sur les nerfs, et il fallait rajouter le coup de noël à l’histoire de Tokyo que j’avais toujours pas digéré alors que ça faisait un an. Mais, il était pas obligé de nous aider, et il l’avait fait sans rien demander en retour. Alors, lui offrir un cadeau, j’estimais que c’était la moindre des choses.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Contenu sponsorisé







Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Adventureland : Retour aux Sources ! [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Coney Island