MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 [Toons Episode 3] : Witch Hunt - Fe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Park Hyo-Jin


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Arden Cho

Ѽ Conte(s) : Folklore Coréen, Rox et Rouky
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gumiho, Rox

✓ Métier : Etudiante en psychologie et assistante vétérinaire


☞ Surnom : Maëlle/Hyo/Park
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1321
✯ Les étoiles : 245




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Ven 16 Mar 2018 - 21:24

Witch Hunt
Des toons, des protecteurs et des inconscients
Bon, alors si nous résumions la situation. Le trio était désormais en compagnie d'orcs, des premiers protecteurs ? Ou plus exactement des parents des toons. Les trois compagnons étaient désormais sûr, enfin presque, que la magie chez les toons provenait certainement de ce totem. Le seul soucis c'est que personne ne savait qui cela pouvait être.

«- Combien de totem existe il au final ? » Demanda la coréenne, décidant enfin d'intervenir dans la discussion.
«- Il en existe 4. »
«- S'ils ne sont pas tous reliées à la magie noire à quoi le sont-ils ? Que faut-il pour être apte à porter ces totems ?
- Quelque part se trouve le totem de la mort. Mais nous ne savons rien des deux autres.» Répondit Kra'Kanga
«- Il n'est pas très courant de voir des objets se faire pousser une bouche pour nous donner leurs critères de sélection. Il faut juste être prédisposé aux ténèbres pour pouvoir manipuler le totem de la magie. » Enchaîna Bru'Difrn.
«- Je vois. Peut être que si nous avons déjà touché les ténèbres auparavant nous pouvons l'utiliser ?»

La jeune femme se retourna vers Dyson.

«- Quand penses-tu ? Devrais-je essayer ? J'ai déjà touché aux ténèbres e, devenant mauvaise autrefois. Peut être que cela pourrait fonctionner ?
- Si vous pensez en disant ça qu'avoir fait un peu de mal avant peut vous le permettre même si vous vous êtes "bons" aujourd'hui, ce n'est pas être prédisposé aux ténèbres, ma jolie.
- Non. Hors de question de laisser quelqu'un s'y risquer. On prendra déjà le temps d'en apprendre plus, et de le trouver.» Déclara Dyson catégoriquement.

«- Vous avez peut être raison. Nous allons donc devoir réfléchir qui pourrait l'être...
- Ce qui va pas être facile.» Soupira le toon.

«- C'est sûr. Normalement la plupart des toons devaient être bon mais seulement aujourd'hui ce n'est plus le cas... Espérons simplement qu'ils ne soient pas dans le camp adverse comme tu le disais.»

La Gumiho remarqua le visage de Dyson s'assombrissant lorsqu'elle émit le fait que désormais tout les toons n'étaient plus "gentils".

« - Maintenant, il faut déjà trouver le totem chez nous.
- Tu veux que nous retournions déjà dans le présent ?»


Malheureusement il n'eut pas le temps de répondre à la question. Tout devînt noir d'un seul coup, seul le totem dans la main de Bru'Difrn s'illumina.

«- Qu'est ce qu'il se passe ?
- Il a trouvé un porteur...» Répondit Bru effrayé.

Là, ça s'annonçait très mal. Qui avait-il bien pu choisir ? Juste après, Dyson s'effondra au sol, se tordant de douleur. Dans la même foulée, Park commença à ressentir une affreuse douleur jaillissant de son crâne, s'étendant juste après dans tout son corps. La jeune femme regarda autour d'elle mais tout le monde semblait bien se porter à part eux deux. Etrange. L'asiatique tomba à son tour à genoux, se tenant la tête entre les mains. Si elle avait pu se la détacher à ce moment elle l'aurait fait. La douleur était fulgurante et cela était loin de lui faire plaisir, il était même compliqué pour elle de ne pas changer d'apparence sous la douleur. A plusieurs reprise elle lâcha des grognements, beaucoup trop animal pour encore croire qu'elle était humaine, même si son apparence le laissait croire. Par réflexe elle se pencha vers Dyson, lui aussi était resté au sol. Pourquoi cela ne les prenaient qu'à eux ? Les autres avaient même l'air perturbé de ce qui se déroulait devant leurs yeux. Cela ne pouvait pas être à cause du contact avec le totem, la renarde n'avait pas pu entrer en contact avec...

«- Le...totem...» Tenta de prononcer Dyson en serrant les dents.

Heureusement pour lui, Rox comprit le message et se dirigea tant bien que mal vers le totem. Elle allait devoir faire quelque chose. La voyant arriver en sa direction, Bru' leva son manteau, de même que Kra', dégainant ainsi leurs épées. Charmant. Leur prendre le totem risquait d'être une partie de plaisir.

« - Qu'essayez-vous de faire ?!
- J'essaie...de faire cesser ça...»

S'approchant toujours plus, les orcs passèrent à l'attaque. Cette fois-ci, elle se relâcha, laissant sa forme de renard prendre le dessus, le fait qu'elle était déjà en train de souffrir ne rajouta que quelques douleurs en plus lorsque ses os se tendirent pour prendre sa forme finale. Désormais un énorme renard faisait fasse aux deux orcs. De quoi empêcher toutes diplomaties. Park commença par attaquer Kra' la faisant ainsi chuter grâce à son poids. Alors qu'elle allait remettre la même chose avec Bru', ce dernier tomba à son tour, seulement cette fois-ci ce n'était pas de sa faute. Elle n'avait pas encore eu le temps de porter son attaque contre lui. Quelque chose d'autre clochait. Ses veines s'étaient mis à noircirent, le totem toujours dans sa main, semblait lui aspirer la vie à petit feux. Puis, d'un seul coup, la douleur s'estompa pour les deux souffrants. Hyo-Jin n'attendit pas plus longtemps pour agir. Elle sauta sur l'orc inanimé, lui prenant le totem dans sa gueule.

«- Park, c'était Koléana. Elle a été touchée personnellement dans son pouvoir de protectrice, ce qui a affecté tous les protecteurs. Sebastian a du le ressentir aussi. Ça veut dire que quelqu'un est entré dans les souvenirs sans sa permission. Juste au moment où le totem y détecte son propriétaire ?

- On va devoir trouver l'intrus alors. » Emit Park dans un grognement.

Un nuage commença alors à les envelopper, mais il se dissipa rapidement: Pierce avait essayer de téléporter le groupe seulement les orcs étant hermétiques à la magie, avaient annulé sa tentative.

«- Qu'avez vous fait à Bru'Difrn ?!
- Ce n'est pas nous. Mais le totem.
- Le malheur est arrivé dès que vous êtes arrivés !
- Le malheur allait arriver tôt ou tard. »

De toutes façons ces orcs allaient mourir un jour ou l'autre avec ce totem. C'est juste que notre arrivée à accéléré le processus... un léger concours de circonstance...pensa la renarde. Etrangement, son avis n'avait pas l'air d'être partagé par tout le monde lorsque Kra leva son épée afin de l'abattre sur la Gumiho. Ces orcs n'avaient aucunes civilités. Ils savaient ce qu'ils gardaient, ce n'était pas de leur faute tout de même ! Grâce à sa forme animale, elle n'eut pas trop de mal à esquiver l'attaque. Park alla par la même occasion poser le totem au pied de Dyson, retournant à la charge contre Kra'. Il aurait été fâcheux qu'elle avale malencontreusement le totem durant le combat.

La renarde enchaîna en mordant violemment l'orc à la jambe, lui mettant un pied à terre. Cette position avait malheureusement légèrement désavantagé la Gumiho qui était beaucoup trop proche de son adversaire, elle lui donnait une ouverture facile. Même sa rapidité ne fut pas assez et elle fut écorché par la lame de l'épée. Rien de bien inquiétant, cela aurait été dommage de souffrir aussi rapidement dans cette nouvelle aventure. La blessure n'était que superficielle tant qu'elle ne s'infectait pas. Hélas, le combat ne put durer plus longtemps car d'autres orcs arrivaient déjà pour défendre les siens. Park pencha l'oreille lorsqu'elle entendit un gémissement de douleur venant de la part de Dyson. Lorsqu'elle se retourna, la jeune femme remarqua qu'il avait désormais enfilé le totem autour du fil en cuir que lui avait offert Lily. Cet homme n'apprenait-il donc jamais de ces erreurs ? Ses yeux devinrent aussitôt noir. La douleur était clairement présente sur son visage, il n'était pas fait pour porter ce totem. Il était tout bonnement inconscient. L'ancien lapin chanceux écarta les bras, propulsant ainsi les orcs grâce à de la télékinésie sortie de nul part. Puis, de nouveau un nuage noir, cette fois-ci créé par Dyson encercla le groupe, réussissant ce coup ci à les téléporter près du puits du village qu'ils avaient quitté plus dans la journée.

Dyson était malheureusement toujours sous l'emprise du totem, il avait fait ça pour les aider certes mais sa stupidité égalait actuellement sa souffrance.
code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WITCH
HUNT
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t42652-le-ruse-petit-renard- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t53820-park-un-renard-pas-comme-les-autres http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t65620-ce-n-est-pas-du-futur-que-tu-as-peur-ce-qui-te-rend-anxieux-c-est-de-repeter-le-passe#634240

Kara L. Walters


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Melissa Benoist & Odette Annable (Lucy)

Ѽ Conte(s) : Les toons et la folie de son intrigue.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kara, l'une des deux filles d'Hortensia + Lucy, la deuxième fille d'Hortensia, sorcière noire qui vit dans la tête de Kara...C'est très long à expliquer.

✓ Métier : Journaliste


☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1310
✯ Les étoiles : 1416




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Sam 17 Mar 2018 - 11:29

▲ Witch Hunt▲



Je dois dire que voir Javier partir seul, ça ne me plaisait pas beaucoup mais nous étions très certainement plus en sécurité ici. Je respire longuement, tandis que mon regard suit Javier qui contourne le village des ogres. Mes doigts se resserrent autour de la hanse de mon étalon, mes phalanges virent au blanc. Je ne sais pas trop pourquoi mais j’ai l’impression que les choses ne vont pas s’améliorer. Effectivement, très rapidement, une énorme explosion se fait entendre au sein de la grotte. Ou plutôt au pied de la montagne et bon…pas qu’on soit très doués pour le silence mais c’était clairement PAS une explosion qui allait faire croire aux ogres qu’on est des petits papillons qui sente la fraise hein, ILS SONT CLAIREMENT EN TRAIN DE NOUS FONCER DESSUS NOM DE DIEU !!

« Allez Lucy ! C’est à nous de jouer. » Je descends de mon cheval et m’avance vers les monstres. Prenant une grande inspiration et ferme les yeux avant de les rouvrir. Ils virent au rouge avant que je ne lève les deux mains et que ma télékinésie s’occupe du reste. Un sourire vint se dessiner sur mon visage. Mes pouvoirs augmentent très rapidement à mesure que le rouge de mes pupilles s’assombrit. Très rapidement, j’opte pour les ondes de choc qui grossissent à vue d’oeil. Des arbres sont déracinés, et les ogres sont touchés de plein fouet, faisant des vols planés assez loin pour nous laisser libre de nos mouvements pour rejoindre Javier.

Mes yeux reprennent leur teinte ordinaire avant que je ne me rende compte que les ondes de choc avaient touchée Nicholas, Silly, Calamity et mon frère. « Merde… » je m’approche de Barry avant de l’aider à se relever « désolée. » je pose mon regard sur Pluto, Calamity et sur Nicholas « je suis désolée, je ne pensais pas être apte à prendre autant d’intensité. » Oui, c’était clairement la première fois que ça me faisait tant de pouvoir. Remontant sur mon cheval, je pars au galop suivie de près par les autres pour rejoindre Javier. « Mais où est-il ? » En arrivant près de la montagne où avait eu lieu l’explosion, des bruits de pas lourds se font entendre. Les ogres venaient de reprendre leur course.

Il fallait à tout prix qu’on retrouve Javier. Arrivée au bas du volcan, nous finissons rapidement par faire face à un éboulis d’un nombre incalculables de pierres. La potentielle entrée était tout bonnement bloquée. « Ciel ! » Oui, je crois que c’est ce que j’aurais limite hurler aussi. Vu les circonstances, Javier devait être derrière. L’aventure pouvait pas s’avérer plus simple non… Je descends de cheval avant de m’avancer vers l’éboulis de roches. « Qu’est-ce-qu’on fait ? Si Javier est derrière, il faut aller l’aider ! JAVIER ! » hurlais-je finalement. « Je suis là ! » Ouf, il avait donné signe de vie. Parce que bon, en soit, j’avais pas réfléchi à une quelconque réponse à mon père si Javier avait passé l’arme à gauche et qu’il m’ait demandé où il était. Au moins, je n’avais plus à y penser.

« On va te sortir de là ! Je sais pas comment mais on va te sortir de là ! Qu'est-ce-qu'il s'est passé ? » « J'en ai aucune idée, mais je pratiquement sûr que je ne saurai pas reproduire ce que j'ai fais. Donc j'aimerais bien de l'aide ! » « Je…Je vais essayer de faire quelque chose. » Je priais juste Lucy pour que la télékinésie ne prenne pas autant d’ampleur que ça avait été le cas quelques instants plus tôt. Serrant les poings, les rouvrant, je lève les mains « il y a une chance sur deux que ça marche. Je ne vais pas pouvoir tout lever mais je peux peut être libérer un passage pour pouvoir passer… » Enfin je l’espérais en tout cas. Les rochers commencent à se lever mais très rapidement, mes mains finissent par me brûler, des douleurs intenses, douloureuses, mes mains rougissaient à mesure que j’utilisais mon pouvoir. L’air se mets à rougir tout autour de moi et au endroit où j’use de la télékinésie. « Je… » Je me mords les lèvres jusqu’au sang, luttant contre la douleur.

« J’ai les mains qui brûlent… » « Arrêtez ! C'est moi qui fait ça, c'est ce qui a causé l'explosion, je sais pas ce que je fais ! » Je relâche l’emprise et les rochers retombent alors que mes mains me brûlent. « Javier, qu'est-ce-qui s'est passé ? Qu'est-ce-que tu as vu ? Tant que je suis là, je ne peux pas utiliser mes pouvoirs. » La douleur commençait à s’estomper et j’arrivais à oublier à quel point j’avais eu mal. « Je me suis fait attaqué par un ogre. Mais... je l'ai arrêté. Il est mort. Je sais pas ce comment ça s'est fait ! » « Qu'est-ce-que tu vois de l'autre côté ? » « Je suis près du cratère rempli de lave noire. » « De la lave noire ? » « Oui, c'était ce qu'il nous disait, la source de magie noire. » Je reste silencieuse pendant quelques instants, réfléchissant avant de finalement reprendre la parole « Javier...tu as été en contact avec la lave ? » « Non, c'est arrivé bien avant que je m'en approche. C'était pas noir, mais rouge, j'avais l'impression de repousser la magie. » « Rouge ? »

Oui c’était sans doute ça. Quand j’ai usé de ma télékinésie, tout est devenu rouge autour de moi, comme si…comme si Javier m’empêchait d’utiliser mes pouvoirs. « c'est pour ça que je n'ai pas pu créer de passage, tu m'empêches d'user de mes pouvoirs. Tout était rouge autour de moi » « C'est pas normal ça! Je n'ai jamais eu le pouvoir de repousser la magie ! » « comme moi je ne suis pas censée être télékinésiste, papa n'est pas censé avoir des pouvoirs non plus mais on est...différents. Mais tant que je suis là, je ne pourrais pas utiliser mes pouvoirs. De ton côté, il n'y a pas un autre chemin pour nous rejoindre ? » « Oui, mais vous, y a une origine à tout ça. Tu es... cassée par le Savant Fou. Ton père a été modifié par Regina. Moi, j'ai rien eu de bizarre dans ma vie ça n'a pas de sens ! » Il est vrai qu’il n’avait pas totalement tord sur ce point mais pourtant… « Il faudrait monter de votre côté et m'envoyer une corde du haut du cratère. » « Ok ! » dis-je alors que j’entends les ogres arriver vers nous. Mais c’est pas vrai ça ?! Ils vont pas nous foutre la paix oui ! « Il faut aider Javier mais s'occuper aussi des ogres. Allez sauver Javier, je m'occupe de ralentir les ogres. Je crois être capable de ça tant que je me tiendrais loin de Javier. » Mais je ne pourrais jamais tous les battre toute seule. Je me tourne vers mon frère « Barry, on se la joue à la Walters ? » Il me sourit « Et comment Sis’ ! On va leur mettre la pattée ! » ça c’est bien mon p’tit frère. Un grand sourire né sur mon visage « On y va ! »

Je lève les mains et bouge légèrement les doigts avant de faire voltiger plusieurs ogres dans les airs, les assommant pour certains. Mes yeux virent au rouge au même moment où des intenses ondes de chocs frappent les ogres de plein fouet. mon regard se pose sur mon frère alors qu’il opte pour la vitesse et l’agilité en s’attaquant à un ogre à la fois. « Barry, quand je te le dirais, prépare toi à sauter d’accord ? » « Okay ! » Je me concentre et crée une intense onde de choc en direction de Barry afin de lui permettre de prendre de l’élan pour sauter et frapper l’ogre de plein fouet. « Vas y ! » dis-je en lui envoyant une nouvelle onde de choc plus grosse. Il lui fallait le maximum d’élan. Prenant son élan, il réussit à frapper de plein fouet l’ogre, le mettant littéralement chaos. On est pas la preuve vivante que les Walters sont doués ? ils étaient tous chaos. Barry me regarde, essoufflé avant de m’offrir une petite tape amicale sur l’épaule, avec un sourire « On fait du bon boulot. J’espère que papa va bien de son coté. Je trouve étrange que personne n'est parler de Nicholas. Même s'il était mort. Il y aurait forcément eu une trace quelque part. Tu ne crois pas? Je n'arrête pas d'y penser. ça doit être dur pour le sorcier de perdre son fils. Mais il y aurait surement eu quelque chose en sa mémoire. » « Oui c’est pas faux...peut être que si on retrouvait maman, elle pourrait nous donner des réponses. »

Après tout, elle était sans doute celle qui aurait la plupart des réponses à nos questions, mais le fait de me dire que je pourrais peut être la retrouver ne me plaisait pas tant que ça…après tout, j’avais peur pour mon père…ma mère n’était pas…une mère ordinaire. Un énorme BOOM survient de derrière nous avant que je ne comprenne que les pierres avaient explosées dans une énorme énergie rouge et Javier se trouvait maintenant de notre côté… Mais comment ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Kara Lucy Walters - Evil Light -

Calamity Hernandez


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ana de Armas

Ѽ Conte(s) : Disney Classique
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Minnie

☞ Surnom : Cal
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 64
✯ Les étoiles : 1000




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 17 Mar 2018 - 21:51


Witch Hunt
« On prend les mêmes et on recommence »



Comment nous étions nous retrouvés embarqué dans tout ça ? Javier coincé derrière un monticule de pierres et Kara se battant aux côtés de Barry contre des ogres. Je poussais un soupir las avant de me tourner vers le tas de pierre pour trouver une solution et libérer notre héros de sa prison. Néanmoins, je n'eus rien à faire puisqu'il se délivra tout seul comme un grand. Je regardais les débris de pierres voler dans tous les sens d'un air médusé. Voilà qu'il était devenu magicien aussi lui maintenant.

"Chouette, on a un nouveau magicien inexpliqué dans l'équipe !"

J'esquissais un petit sourire narquois avant de commencer l'interrogatoire. J'étais malgré tout surprise par ce revirement de situation.

"Mais sinon... C'était comment à l'intérieur ? Tu as vu quoi ? Une façon d'expliquer tout ce qui se passe ?"

Javier se défendit quasiment aussitôt comme s'il avait quelque chose à cacher ou à se reprocher ou comme s'il était lui même effrayé par ce qui lui arrivait.

"Non, je ne suis pas magicien, tout ça, ce n'est pas normal. J'ai simplement été attaqué par l'ogre, et l'instant d'après, une explosion l'a envoyé plus loin, effondrant la falaise au passage. Dans tous les cas, ce volcan est bien rempli de magie noire, il faut rentrer et le rapporter aux autres, nous avons la réponse dont nous avions besoin."

J'haussais un sourcil blasé. Il me prenait vraiment pour une buse là ou comment ça se passait ?

"Comment tu expliques le fait que tu sois sorti tout seul des décombres ?"

"J'ai déjà dit que je n'en ai aucune idée, mais ce n'est pas le problème actuellement. J'ai pas le temps pour des réflexions inutiles que tu ne cesses pas de lancer. On a la réponse à notre question, et des ogres sur nous, alors il faut se dépêcher."

Mais c'est qu'il commençait à s'énerver le petit et il épuisait ma patience également donc il allait se calmer et répondre à mes questions toutes sauf inutiles. Je fronçais les sourcils à sa réponse qui ne me convenait pas du tout.

"Comment ça inutile ? Je vois pas ce qu'il y a d'inutile à essayer de comprendre ? Dyson te posera exactement les mêmes questions... Mais à lui tu vas répondre bien sûr parce que c'est le grand Dyson Walters. Je suis épuisée de toute cette mascarade et ces faux-semblants. J'ai bien compris que tu ne m'aimais pas Javier. Ce n'est pas la peine de m'envoyer bouler comme ça sans raison."

Je remontais en scelle vexée. C'était vrai après tout. C'était toujours la même chose, je me retrouvais écartée de tout, on me considérait comme une moins que rien incapable de comprendre ce qu'il se passait réellement. J'avais l'intuition que la réponse à toutes nos questions ne se trouvaient pas ici mais personne ne voulait m'écouter. Et bien soit !

"Mais ce n'est pas grave... Tu as raison. On a plus urgent à faire que de trouver une explication rationnelle à tout ça. Allons retrouver le big boss. Lui, il saura !"

Je ravalais ma rancœur tant bien que mal mais avant d'avoir le temps de lancer mon cheval au galop pour rejoindre Dyson dieu seul savait où Javier avait contre-attaqué.

"Le problème ici, c'est que tu te plaignes comme une gamine, sans arrêt. Je n'aurai pas pu répondre à Dyson ou au pape, puisque je. ne. sais. pas. Et oui, c'est fatiguant de toujours faire face à tes remarques sans intérêt. Là, tout de suite, on a mieux à faire. Et non, on ne va pas retrouver Dyson, Miss "j'ai une enfance difficile donc je suis devenue l'ennuyante du lycée". On va retrouver notre père qui connaîtra les réponses."

Je me renfrognais légèrement alors qu'il va montait sur son cheval visiblement agacé. Je n'en avais rien à faire qu'il soit agacé. Mais visiblement, il n'en avait pas terminé avec moi.

"Tu remarqueras que nous sommes venus demander l'aide de Silly, pas toi. Et personne n'était obligé d'accepter. Donc tu n'as plus le droit de râler, si tu es venue. C'est ton entière responsabilité. En attendant, ceux qui s’intéressent vraiment à ce qu'il se passe vont aider, que tu te joigne à nous ou pas. Et on parle d'aider tout le monde, mais de toute façon, je n'ai plus le temps de m'attarder sur ton ingratitude ou ton égoïsme."

Je le fixais outrée et profondément blessée. Je serais la mâchoire avant de siffler hargneusement entre mes dents serrées.

"Il fallait préciser que l'invitation n'était que pour Silly quand vous êtes venue frapper à la porte de mon appartement ce matin. Je me serais abstenue de venir si c'est vraiment ce que tu penses de moi... C'est vrai que je n'ai jamais aidé personne que je ne me suis jamais battue à vos côtés pour chasser nos ennemies. Non, je préfère jouer les diva à l'image de Soreth."

J'esquissais un rictus dégoûté avant de m'enfermer dans un profond silence alors que Javier prenait la tête du cortège une fois monté sur son cheval pour couper court à la discussion en m'ignorant royalement. Je serrais les poings sur les rênes de mon cheval et décidais de ralentir légèrement son allure pour refermer la marche dans le but de rester seule. Je ne savais pas pour qui il se prenait celui là mais clairement c'était la dernière fois qu'il me parlait de cette façon. Le début du trajet se fit paisiblement puisque Kara, Barry et Nicolas avaient dégagé le passage. Jusqu'à ce que de grosses pierres soient catapultées dans notre direction manquant de tous nous tuer au passage. Ces ogres n'allaient donc jamais abandonner ? Visiblement non puisqu'ils se rapprochaient dangereusement à grande vitesse.

Elle était où l'escouade orc promise en protection à Silly ? J'en voyais pas l'ombre d'une trace ! Et après c'était moi la pénible de l'histoire ! Je saisis mon arc et encochais une flèche prête à tirer tout en accélérant l'allure de mon cheval dans l'espoir de réussir à fuir avant que les ogres ne nous encerclent. Malheureusement, les chevaux de Javier, Nicolas et Kara se firent faucher par de grosses pierres les tuant sur le coup et envoyant leurs cavaliers au sol. Ma propre monture se figea à cette vision, je l'encourageais à avancer vers la première personne à ma porter pour lui apporter mon aide en lui tendant la main.

"Monte sur mon cheval vite !!!"

Je sentis soudain une grosse main enserrer ma taille et m'arracher à ma scelle. Un cri de rage m'échappa alors que je me faisais capturer par l'un de ces montres. Je ne serais certainement pas une demoiselle en détresse. Je n'avais besoin de l'aide de personne. Javier allait voir si j'étais une princesse capricieuse. Mon arc toujours dans une main, j'encochais rapidement une flèche et me tournais pour viser l'oeil de l'ogre avant d'enfoncer violemment mes dents dans son gros pouce de vilain pas beau. Ce dernier m'envoya valser au sol sous la douleur. Je m'écrasais face contre terre en grimaçant de douleur.

"Aïe ! Bordel de saloperie de machin arriéré fait attention !"

Je me relevais en grimaçant sous la douleur avant d'aviser l'ogre qui tenait Silly dans sa grosse patte. Je récupérais rapidement mon arc et menaçais le monstre qui menaçait mon ami.

"Lâche le !"

Il baissa le regard sur Silly pour m'envoyer un message très clair. Il l'écrasait sans aucun scrupule si je baissais pas mon arme. Avec un soupir, je baissais mon arc résignée. Je m'approchais de l'ogre le cœur battant. Je n'oubliais pas ma mission première mais je ne voyais pas comment emmener Kara loin de tout le monde pour aller trouver la colline aux esprits. J'avais besoin d'eux pour le moment et puis... Silly était en danger et... il passait avant le reste.

"Relâche le maintenant ! Qu'est-ce que tu veux ? Prends moi à sa place ! On discutera."

Je ne savais pas de quoi mais je trouverais bien un moyen de leur donner satisfaction. Je poussais un soupir abattue lorsqu'ils nous firent signe de les suivre, gardant toujours Silly prisonnier. Je jetais un coup d'oeil aux autres avant de suivre les ogres à contrecœur. Nous arrivâmes assez rapidement dans leur village, mon meilleur ami toujours retenu prisonnier. Ils nous conduisirent jusqu'à une tente qui semblait être celle du chef. D'ailleurs celui qui était le plus moche et très certainement le chef s'adressa à nous dans d'ignobles grognements incompréhensifs. Heureusement ses gestes parlaient pour lui. Et ce qu'il nous demanda me laissa assez perplexe. Il voulait qu'on lui fasse une démonstration de magie. Il était sérieux là !?

"Vous voulez qu'on fasse de la magie ?"

Je le fixais sidérée.

"Relâchez Silly d'abord !"

Je croisais les bras sur ma poitrine pour montrer que je n'en démordrais pas avant de me pencher vers Kara pour chuchoter à son oreille.

"Tu crois que tu vas pouvoir faire un petit truc ?"

Ce fut pile ce moment là que choisit Javier pour faire son cinéma. Il s'effondra au sol tout en se tenant la tête, la température ambiante commença à monter de plus en plus. Je tirais sur le col de ma robe pour m'aider à respirer un peu mieux lorsque l'air devint... rouge. Soudain sans avertissement, les ogres furent propulsés en arrière et allèrent s'écraser contre la falaise qu'ils détruisirent sur leur passage pour passer à travers. Cela aurait pu être bon signe si Nicolas, Barry, Kara puis Silly et son ogre ne furent pas également expédiés à la suite des ogres. Je ne tardais pas à aller les rejoindre et à m'écraser lourdement à l'intérieur du volcan à quelques pas de la lave noire.

"JAAVIIIIEEER !"

Je hurlais son nom pour le faire réagir avant de me relever douloureusement. Je m'approchais de Silly, Kara, Barry et Nicolas pour m'assurer qu'ils aillent bien.

"Vous n'avez rien ?"

Je tournais la tête en direction de Javier pour tenter de l'apercevoir à travers le trou. Une inquiétude s'emparant lentement mais sûrement de moi. Qu'est-ce qui s'était passé ? Et après ça, il n'avait pas de pouvoir magique ?

"Et après c'est moi l'enquiquineuse à poser les bonnes questions. Qu'est-ce qui lui a pris."

Je fronçais les sourcils et commençais à avancer pour rejoindre Javier.

"Faut pas rester là ! Venez !"

Je poussais les autres vers la sortie en direction de Javier avant de tourner furtivement la tête vers la lave noire et observer un court instant le comportement des ogres. Après tout... c'était ici que Javier avait obtenu ses pouvoirs magiques... Peut-être que la même chose pouvait m'arriver... Je ne m'étais attardée qu'un quart de seconde. Mais ce fut le temps nécessaire pour que les ogres se relèvent et se précipitent jusqu'à notre groupe. L'un d'eux m'attrapa par la tête et commença à me secouer dans tous les sens. Je sentis mon estomac se rebiffer légèrement, j'étais à deux doigts de vomir lorsqu'il cessa de me secouer dans l'intention flagrante de me fracasser contre le sol. Je voyais ma fin de plus en plus proche lorsque le sol se déroba sous le poids des ogres. Ces derniers tombèrent les uns après les autres dans la lave incandescente en m'entraînant dans leur chute. La dernière chose que je vis fut le rebord de la falaise avant de fermer les yeux et que tout autour de moi devenait de plus en plus chaud à mesure que je me rapprochais de la lave.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Precious Girl

Moïra Castillo


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lara Pulver

Ѽ Conte(s) : Le Monde des Toons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Tick

✓ Métier : Sorcière noire à plein temps


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 11
✯ Les étoiles : 700




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 19 Mar 2018 - 22:39

Quod me nutrit me destruit.


Cambrée face à son miroir, Moïra acheva ses peintures de guerre avec un soin que peu de gens pouvait se vanter de maîtriser. Un teint pâle sans être morne, des paumettes soigneusement soulignées, un regard de biche parfait et pour finir le rouge sanguin qui caractérisait toute femme digne d’être appelée ainsi. Elle eue une sorte de rire sec, hautement satisfaite d’elle même, avant de se tourner vers son corbeau de compagnie, désignant sa personne avec un narcissisme évident.

-Eh bien, qu’en penses-tu?

L’animal eue un coassement rauque, dissonant, et Moïra en leva presque les yeux au ciel tant cela ne l’étonnait pas. Cet imbécile perdait ses neurones de jour en jour… Dans un haussement d’épaule un peu vexé, elle retourna à son reflet, flattant ses boucles retenues en un savant chignon avant de sourire tendrement. Elle pouvait le ressentir au plus profond de ses entrailles.

L’heure était venue.

Sans un regard pour son corbeau, qui en croassa de mécontentement, elle se retourna, s’enveloppant d’une fumée diffuse et noire, retrouvant bien vit sa chère et tendre amie de toujours, accompagnée d’un homme aussi imposant que sa mâchoire était affûtée. Aussitôt, Moïra plissa les yeux, étudiant l’homme avec un sourire suave. C’était donc lui, Peter Dark? On l’avait prévenu de qui l’accompagnerait dans cette tâche mais elle ne s’était pas attendu à… ça. Pas à un homme aux épaules robustes, au port de tête fier et au regard de rustre. Elle aurait préféré quelque chose de plus raffiné, mais passons.

-Et bien... Me voilà en charmante compagnie, semble-t-il, fit-il, avec un sourire appréciateur. Enchanté, très chère partenaire.

-Tout le plaisir est pour moi….Partenaire, répliqua-t-elle suavement, l’observant de la tête au pied avec autant de culot que d’évidence. Y allons-nous?

D’un geste de la main, elle désigna le lac, comme pour lui intimer de passer devant elle. L’adage disait ‘honneur aux Dames’ mais savait-on jamais ce qui pouvait les attendre au devant. Des ennuis probablement. De délicieux ennuis…

-J'attendais simplement votre signal pour partir. Après vous...

Le sourire de Peter lui provoqua un petit rictus et elle fit un pas, juste assez pour le voir engagé le sien, se mettant légèrement en retrait de lui, par prudence.

-Quelle mesquinerie avez-vous donc du commettre pour vous retrouvez affublez d'une telle mission...

Personne ne fut dupe quand au ton qu’elle employa, il s’agissait bel et bien d’un compliment. Peter eue une sorte de moue, comme si un éclat de fierté se battait avec un élan de modestie, ou peut-être le contraire…

-Il semblerait que de simples relations houleuses avec nos gentils héros, couplées à un certain ressentiment constituent un CV acceptable pour cette tâche, fit-il simplement, avant de hausser les épaules, comme pour lui même. Non pas que ça me dérange, au contraire... Et vous ? Comment vous êtes-vous retrouvée mêlée à tout ça ?

Le lac était désormais à quelques mètres, et Moïra releva un sourcil aguicheur, affichant une moue tendancieuse.

-J’ai été méchante? proposa-t-elle, sur le ton de la confidence.

-Vraiment ? En voilà une information intéressante...

Elle eue un sorte de rire, presque charmeur, avant de désigner le Lac des Souvenirs de la main.

-Après vous?

Peter haussa à nouveau les épaules, comme résigné, avant d’avancer pour entrer dans la surface miroitante. Le Hall dans lequel ils se retrouvèrent immergés lui apparut des plus splendide, mais elle n’était clairement pas venu pour cela, même si elle gardait cette image en mémoire -ce genre de détail d’intérieur chic n’était jamais de trop dans un imagier de bon goût mental. Rapidement, ils s’aventurèrent dans les recoins du lieu, cherchant en silence la porte qui leur permettrait de parvenir à leur fin, la trouvant assez rapidement, et pour cause ! La porte était massive, imposante, et en radicale opposé avec la finesse du marbre qui entourait ce bois brut ! Malgré elle, Moïra eue un soupir de déception -avait-on seulement idée ?…- levant à demi les yeux au ciel avant de poser sa paume sur le battant, le poussant sèchement. Derrière elle, Peter lui emboita le pas et tout deux se retrouvèrent soudain affublé… De surprenants atours.

Tendant la main devant elle, Moïra étudia avec une moue circonspecte le tissus sombre aux motifs de masques mortuaires qui recouvrait ses bras. Soit. Cela aurait pu être de plus mauvais goût, après tout. Haussant les épaules, elle jeta un regard alentours, tâchant d’évaluer où elle se trouvait mais avant d’avoir pu dépasser les bosquets du jardin élégamment taillés qui remplaçait désormais le Hall de marbre, des voix tonitruantes, accompagnés de cliquetis de ferraille se mirent à brailler en leur direction.

-Halte ! Qui va l...

Le pauvre bougre n’eut pas le temps de terminé sa phrase, Moïra l’éjecta à plusieurs mètres d’elle d’un simple revers de la main. Si il était bien une chose qu’elle haïssait, c’était d’être interrompu dans ses investigations, quelles qu’elles fussent. Un autre garde se précipita vers elle, avant d’être violemment projeté en arrière à son tour, atterrissant dans les ronces dans un fracas de métal. Des voix se mirent à hurler, la faisant lever les yeux pour apercevoir d’autres hommes en armure se précipitant vers eux, et Moïra se détourna vers Peter.

-Entrez là! lui ordonna-t-elle, désignant une porte proche.

Une poignée de garde s’approcha d’eux mais Moïra les fit littéralement voler en éclats divers de métal et de cris, s’engouffrant à son tour dans la pièce avant de refermer brusquement la porte derrière eux. Pour la discrétion, c’était probablement râté, mais une Dame se devait de soigner ses entrées.

-Qui est là ? demanda soudain une voix, la faisant se retourner d’un sursaut.

Dissimulant sa main dans son dos, elle fit naître une flamme à même sa paume, s’avançant entre les étagères de ce qui semblait être une immense bibliothèque.

-Je vous retourne la question, lança-t-elle d’une voix un peu traînante, faisant signe à Peter de la suivre vers les silhouettes au bout de l’allée.

-Nous sommes… Des étrangers, fit l’homme au centre, dont Moïra commençait à distinguer les traits.

-Vous vous êtes perdus? fit-elle d’un ton enjôleur, éteignant les flammes en refermant ses doigts avant de s’avancer plus franchement vers eux.

-Moira ? s’exclama Harry, visiblement stupéfait de la voir. Qu'est-ce que vous faites là ?

-Harry! susurra-t-elle, venant près de lui pour frôler son épaule. Quel plaisir, mais que faites-vous ici?

Son ton était léger, sa main sur son coude tout autant. Pourtant, une ride dure creusait le coin de ses yeux. Harry présent ne pouvait apporter que de lourdes complications…

-Nous essayons de comprendre l'Equation. Mais vous, comment vous êtes rentrés ici?

-Eh bien, par la porte, minauda-t-elle, dans un haussement d’épaule sous-entendant toute l’idiotie d’une telle question.

Cela n’eut cependant pas l’effet souhaité sur le jeune homme, dont l’expression se durcit.

-Attendez... vous aviez des pouvoirs dans le temps….

Aussitôt, les deux jeunes hommes à ses côtés sortirent de leurs fourreaux deux épées, les levant vers elle. Si cela n’avait pas été si pathétique, Moïra aurait probablement pu être impressionnée…

-Vous en êtes une aussi n'est-ce pas ? Vous avez toujours vos pouvoirs, ce sont les mêmes qu'Holly ! Je répète, Moira, pourquoi êtes vous venues ?

Elle eue un sourire, méprisant cette fois, observant le petit sorcier dans un regard sombre.

-J’admets, fit-elle après un instant, levant les mains vers lui tout en détournant la tête un instant. J’ai menti.

D’un revers de la main, elle souffla les trois hommes, les faisant violemment ricocher contre le mur du fond. Elle eue cependant à peine le temps de faire un pas qu’Harry se relevait déjà, ouvrant sa main en pointant sa paume vers elle. Le grincement sourd du bois la prévint à temps pour esquiver la lourde étagère qu’il venait de propulser dans sa direction, la faisant reculer. Avec un rictus, elle ralluma les flammes qu’elle avait soufflé au creux de sa paume, les intensifiant au point de former une bulle de feu qu’elle projeta contre le sorcier, qui parvint à l’immobiliser à quelques centimètres de son visage, ce qui la fit taper du pieds de rage. Ce fichu sorcier apprenti s’était améliorer et cela n’augurait rien de bon… Poussant sur sa paume, elle défia la pression du magicien, avant de tendre sa main libre vers les deux idiots qui s’étaient enfin redressé, les projetant en avant tout en leur arrachant leur épée, qu’elle vint se faire planter entre les pieds de Peter. Si on lui avait confier une brute épaisse, alors qu’elle se batte pour l’amour des Ténèbres !

Un son strident et sec fit détourner son attention. Tout autour d’eux, les fenêtres de la bibliothèque explosèrent en une myriade d’éclats tranchants et acérés, qui se mirent à pleuvoir dans leur direction. Elle étouffa un juron, renonçant à étouffer la pression du sorcier pour se téléporter, réapparaissant dans le dos de Peter, qu’elle utilisa sans gêne aucune comme un immense bouclier de chair. Les grondements de Peter lui confirmèrent rapidement que sa peau d’albâtre n’aurait pas du tout apprécier le traitement, et après une seconde de concentration, Moïra envoya exploser la plus lourde des étagères à l’encontre du sorcier, qui s’effondra en même temps que les éclats de verre, qui chutèrent au sol dans un son de carillon.

Avec une moue satisfaite, Moïra se redressa, contournant Peter sans le moindre regard pour lui pour aller se pencher au-dessus d’Harry, qu’elle observa avec des petits claquements de langue désapprobateur. Décidément ce jeune garçon la décevait franchement… Elle allait lui asséner une gifle,pour faire bonne mesure, mais brusquement, la porte par laquelle ils étaient entré s’ouvrit avec fracas, et de nouveau gardes s’engouffrèrent dans la bibliothèque, observant le chaos autour d’eux comme si il s’était agit de l’oeuvre du Diable. Ce qui, somme toute, n’était pas totalement faux.

Agaçée, Moïra se redressa, envoyant voler les hommes contre les murs avec une dureté nouvelle avant de venir se poster à la droite de Peter, les deux mains sur les hanches.

-Rassurez moi, très cher. Vous savez vous battre, n’est-ce pas? fit-elle, cinglante, l’observant des pieds à la tête avec un mépris évident.

Par les Ténèbres, quel gâchis de muscles !...
 

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- Witch-

Your mouth is poison, your mouth is wine. Oh your hands can heal, your hands can bruise.

Nathan S. RedHood


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Park Chanyeol ♥

Ѽ Conte(s) : Le Petit Chaperon Rouge ☾
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le petit chaperon rouge (Nate) & Le grand méchant loup (Sam) ☾

✓ Métier : Médecin légiste / Préposé à la morgue ☾


☞ Surnom : Nate ❀
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 984
✯ Les étoiles : 11212




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mar 20 Mar 2018 - 17:21

▲ Witch Hunt▲


Samuel était le grand méchant, la bête aux poils couleurs charbon qui vivait dans la forêt et qui dévorait sans scrupule les vieilles. Pff.. C'était juste des mythes après tout, de fausses histoires et des contes pourris pour faire peur aux enfants. D'ailleurs Sam haïssait les enfants, ils étaient juste là pour pleurer et apporter de nombreux soucis en plus sur cette Terre. Enfin tout ça pour dire que Sam n'était pas ce genre de monstre. Il mangeait des hommes, ça il ne le niait pas. Mais des grand-mère ? Pas vraiment.. La seule grand mère qu'il avait connu c'était celle du petit chaperon rouge et bon sang.. Elle faisait peur avec son fusil à pompe dans les mains. Enfin tout ça pour dire qu'il était le grand méchant loup et qu'il se faisait respecté par énormément de monde, ou plutôt parce qu'on le craignait ? Cette sorcière, elle n'avait pas eut peur de lui. Au contraire elle avait besoin de lui et elle l'avait envoyé dans un monde étrange.. Dans une époque qu'il ne connaissait pas. Et ce lieu était bien trop brillant pour lui. Trop d'or et trop de blanc.. Beurk. Il aimerait juste rentré chez lui et écouter Nathan faire son travail de médecin légiste tout en se moquant de lui mais non. Des hommes en capuche se tenaient en face de lui, ils ne disaient rien et ne faisaient rien. C'était agaçant de voir que pour une fois, on avait pas peur de son apparence. Un loup de trois mètres de haut c'était toujours surprenant non ? Alors Samuel décida de passer à l'attaque, histoire de mettre un pansement sur sa dignité. Il se mit alors en position d'attaque et grogna sur les inconnus qui se tenaient en face de lui avant de bondir. Ses sauts étaient toujours beau à voir, il allait loin et haut et il mettait une telle puissance dedans. Malheureusement.. Il passa à travers ces inconnues. Il resta un moment sur place, un peu perdu avant de soupirer.

▬ « Bon bah.. Tant pis pour la dignité! »

Il jeta un rapidement coup d'oeil autour de lui, cherchant un échappatoire. La fuite était une bonne solution quand les ennemis n'étaient que des fantômes ou des .. je ne sais quoi. Sam n'avait pas le temps de se prendre la tête avec des conneries pareille. Il courut alors rapidement vers la porte principale dans laquelle il était rentré mais il s'était avéré que cette dernière était fermé depuis. Le loup donna alors un violent coup de poing dans le mur pour exprimer sa rage alors que le rire de Nathan raisonna dans sa tête. T'es vraiment un abrutis sans cervelle quand tu veux. Merci Nate de cette aide précieuse que tu viens de me donner.. Il aurait pu essayé de défoncer la porte mais les hommes apparurent une nouvelle fois en haut des escaliers à sa gauche. Un nouveau soupir sortit de sa bouche, il aimerait avoir des vacances au soleil pour une fois dans sa vie.. Mais Samuel n'abandonna pas la partie. Il se mit en position d'attaque une nouvelle fois avant de grogner.

▬ « Mais vous êtes qui putain ?! »

Sa dignité se prit un autre coup quand les inconnus fixaient le loup un long moment avant de lui tourner le dos sans prendre le temps de répondre à sa question ou même ses menaces. Il relâcha alors ses muscles abandonnant presque toutes espoirs de combat. Les humains étaient vraiment débile et étrange et encore il n'était pas sûr que ces choses étaient encore humaines. Les inconnues disparurent dans un long couloir et Samuel les suivit sans discuter. Peut être qu'il allait trouvé un moyen de retourner chez lui comme ça et qu'il pourra enfin se reposer. Il ne fallait pas trop compter sur sur ça. Cela faisait déjà un moment qu'il marchait derrière eux et sans résultat. Le couloir avait toujours la même tête et les ennemis ne semblaient toujours pas lui prêter attention jusqu'au moment ou.. Une vieille porte en bois noire apparût. Elle était totalement différente du reste du décor, sombre dans un décor clair. Ça lui rappelait lui et Nathan même si ce dernier n'était pas totalement pur.. Puis les inconnues prirent une nouvelle apparence. Deux hommes, un plus âgé et l'autre plus petit et .. Hyo-Jin ? Qu'est ce que la sœur de Nathan faisait ici ? Sam renifla et il eut la confirmation que c'était bien Park, elle avait bien l'odeur de sa sœur.. Merde. Cela compliqué un peu les choses maintenant surtout quand la jeune femme et les deux autres inconnus firent apparaître des boules de feu dans leurs mains avant de se remettre à l'attaquer.

▬ « Encore du feu ?! Putain Nate, t'a sœur est taré ! »

Le loup esquiva un maximum les boules avant de bondir une nouvelle fois vers eux pour s protéger mais aussi pour essayait de les attaquer encore une fois. Un bruit raisonna dans le long couloir et la porte noir s'ouvrit derrière les trois mousquetaires. Sam aurait pût s'enfuir si Park ne l'avait violemment plaquer sur le sol avant que le trio ne disparaissent dans l'obscurité de la porte. Samuel couina à cause de la douleur qu'il venait de ressentir avant de grogner de frustration.

▬ « Je hais ta sœur. »

Il se leva avec difficulté avant de poser sa main sur le bas de son dos pour finalement se diriger vers la porte. Park ne ferait jamais ça tu sais.. C'est bizarre.. Le loup leva alors les yeux aux ciel avant de soupirer une nouvelle fois.

▬ « Je te hais toi aussi Nate. »

C'était alors sur ces derniers mots de haine que le décors changea petit à petit autour du grand méchant loup. Bye bye palais de riche qu'il n'aimait pas et bonjour petit village. Il n'y avait pas énormément de monde, juste une dizaine de personne avec un puits au milieu de la ruelle. Samuel s'arrêta brusquement quand il vit les deux jeunes hommes avec Hyo-Jin, le plus surprenant c'était que deux autres personnes s'était rajouté dans le petit groupe. Cette magie commençait vraiment à lui courir sur le haricots. Il leva les yeux au ciel avant de s'avancer doucement vers le petit groupe de personne tout en restant prudent.

▬ « Vous allez répondre à ma question à la fin ? Vous êtes qui?! »

La sœur de Nathan se tourna alors vers Samuel ce qui surpris le loup. Était-elle vraiment sa sœur ? Il connaissait Park depuis le temps et il savait qu'elle ne ferait pas de mal aux animaux et c'était d'ailleurs pour cela que Sam l'aimait bien.

▬ « Alors je pense pas qu'on se soit vu mon grand. Mais Park Hyo-Jin, enchanté. »

Sam afficha un petit sourire amusé, bien sûr qu'il la connaissait. Park ne connaissait juste pas le monstre qui était enfermé dans le ventre de son frère, c'était triste quand même. Enfin lui s'en foutait complet. La deuxième femme se tourna vers lui, elle semblait effrayé.

▬ « Jamais une pareille créature ne s'est aventuré ici ! »

Ils se mirent tous en position d'attaque sauf Hyo-Jin ce qui ne surpris pas le grand méchant loup. Aussi bête que son frère celle là. Sam recula alors de quelques pas pour instaurer une distance de confiance avant de fixer la jeune femme inconnue.

▬ « C'est qui que tu appelles créatures ? Je suis un loup, achète toi des lunettes. Et je suis enchanté de rien du tout. Quelqu'un peut me dire.. C'est quoi ce bordel ? »

▬ « J'allais te poser la même question Wolfy. » rétorqua immédiatement Park.

▬ « Wolfy.. Je vais faire comme si j'ai rien entendu. Moi c'est Samuel et pas ce que tu viens de dire. Et en quoi ça vous regarde. Répondez à ma question et après je verrai si je fais la conversation avec vous. »

▬ « On est dans le même pétrin Wolfy alors fait pas ta tête de chien battu. On va avoir du pain sur la planche. »

Sam serra alors ces poings tandis qu'il entendait Nate rire dans sa tête. Bon sang mais la famille Park était vraiment débile. Il jura sur mère nature qu'un jour il tuerait Nathan et Hyo-Jin de ses propres mains mais en attendant il reprit sons sérieux quand le plus petit s'avança vers lui. Il sortit un objet de ses vêtements et le tendit vers Samuel qui regardait l'inconnu, perdu. Qu'était-il en train de faire le minimoys ? Le loup remarqua rapidement que c'était un totem dans la main de ce dernier.

▬ « Le totem a réagit à l'arrivée de son propriétaire, une arrivée dans les souvenirs, si... »


Ils avaient tous fumés ce n'était pas possible. C'était une langue inconnu pour lui et la magie, il détestait ça par dessus tout. Le totem ne réagit pas du tout et sans surprise d'ailleurs sauf quand ce dernier décida d'envoyer le club des cinq valser contre le puits. Sam haussa les sourcils surpris de la scène qui venait de se produire.

▬ « C'est clairement pas lui.. » conclu alors l'inconnu.

▬ « Tu aurais pu trouver un autre moyen de tester ça, Dyson.. » dit-elle tout en se frottant le bas du dos.

Le loup resta un moment sans bouger avant d'exploser de rire. C'était dur de se retenir alors qu'il venait d'assister à la meilleure chute du monde. Il n'aimait pas la magie mais là..

▬ « La c'était magique. C'était beau ! » il décida alors de se racler la gorge pour reprendre son sérieux et s'asseoir sur le sol. « C'est une magicienne ou sorciere plutôt canon qui m'a envoyé ici. Pour un jeu où je sais pas. Je suis complètement perdu. »

Ce fameux Dyson n'avait pas l'air d'être heureux d'apprendre cette nouvelle, il fit les gros yeux avant de jeter un regard lourd de sens à Park.

▬ « Ok. C'est vraiment pas bien, si Hortensia... je t'expliquerai plus tard Donald. Si elle commence à envoyer des gens -ce qui n'est pas censé être faisable, c'est pour ça qu'on a eu mal tout à l'heure- dans ce souvenir là, c'est très mauvais signe. » Dyson se tourna alors vers Sam. « Qui êtes-vous ? Vous avez forcément le potentiel de faire du mal si elle vous a envoyé. »

▬ « Vu sa carrure, elle doit être fan des bêtes qui sont de mauvais poils. Un loup c'est toujours utile. Donc ça veut dire que quelqu'un dans son équipe serait le porteur du totem. Peut être même elle... » renchérit Park.

Sam ne comprenait plus rien. Hortensia, il ne connaissait pas ce prénom et puis.. Donald ? Comme le canard qui parle bizarrement et qui passe à la télévision ? Nan cela devait juste être son prénom pourri. Le loup se perdit complètement dans ses pensées. Il aimerait avoir des explications mais plus il en entendait et plus il était perdu.

▬ « Elle a déjà de la magie, elle n'a pas besoin du totem pour avoir des pouvoirs. Ce serait plutôt quelqu'un de son équipe. » Dyson va alors reposer une nouvelle question. « Qui était avec vous ? »

Un sourire moqueur se dessina alors sur ses lèvres alors qu'il haussa finalement les épaules. Dyson posait tellement de question qu'il ne savait plus trop par ou commencer.

▬ « Bah je suis le grand méchant loup. Vous savez celui qui mange mère grand alors elle a peut être jugé que j'allais lui servir. Et il n'y avait personne hormis la sorcière sexy, Nate et moi. »

Un autre homme prit la parole à la place de Dyson, encore des questions sûrement. Il n'aurait jamais du parler de cette sorcière sexy. Ils avaient perdus leurs moyens à cause d'elle et maintenant ils semblaient tous sur les nerfs, c'était ennuyant de voir ça.

▬ « Avez vous une forme humaine ? »
demanda alors Pierce (il avait entendu son prénom sortir de la bouche de Dyson.)

Le grand méchant loup va finalement hocher la tête pour se lever de sol et croiser ses bras contre son torse. Normalement il préférait ne pas parler de Nathan, il n'aimait pas dévoiler son petit secret mais là cela semblait être important et puis Park aurait fini par le découvrir.

▬ « Yup. Le petit chaperon rouge est humain et d'ailleurs il est avec nous actuellement. Il vous écoute et il parle mais à vrai dire j'ignore souvent ce qu'il dit. »

▬ « On doit retrouver les autres. Et savoir pourquoi notre ennemie vous envoie. » coupa alors Dyson.

Oh.. il était pas marrant celui là. Il fixa alors Dyson avec ennuis avant de se tourner vers Park qui semblait perdu dans ses pensées. Elle avait deviné pour Nate, Sam le savait. Elle se rapprocha alors de Samuel pour finalement poser la question qu'elle avait besoin de poser.

▬ « 오빠 ? » (Oppa, un mot coréen pour dire grand frère.)

▬ « Ouaip c'est ton oppa. Nathan Crawford. Bref ça me dit pas pourquoi Dr sexy m'a envoyé ici. »

La jeune femme resta sous le choc pendant un long moment avant de reprendre la parole.

▬ « Quand il s'agit d'explication Dyson est le plus douée pour ça. Je n'aime pas perdre mon temps à expliquer alors que je ne suis même pas sûre que tu comprendras la situation puisque nous même on a du mal à la comprendre. Nate si tu es là, essaie de raisonner ton chien de compagnie. »

▬ « Chien de compagnie ? Mais. Quel manque de respect je vous jure. »


Sam, bordel laisse moi reprendre ma forme! Le loup ignora un maximum ces dires mais sa voix était vraiment agaçante.. Hyo-Jin a besoin de moi! La créature poussa alors un long soupir. Il était peut être temps de céder sa place. Chacun son tour comme les proverbes le disaient.

▬ «  Vous avez besoin de Nathan ? »

Il posa la question à Dyson à vrai dire parce qu'il connaissait parfaitement la réponse de Park, elle voulait voir son frère après tout. Mais Dyson semblait déterminé et il était déjà partit devant.

▬ « Très bien pour les explications, mais on va faire vite, on n'a pas le temps. Vous avez été mêlé à une affaire de famille, une famille assez spéciale, dans laquelle on se bat pour essayer de ne pas revoir le premier d'entre nous, qui est un meurtrier. Sauf que certaines personnes veulent son retour, et ce sont eux qui vous ont envoyé ici, pour je ne sais quelle raison. Si elle peut rentrer... bref, à partir de maintenant, vous me suivez, on n'a plus le temps pour parler. »

Sam fixa alors Dyson un peu perdu, finalement il laisserait bien la place à Nathan, il en avait marre de tout ce drame. Il aimait prendre possession du corps de Nate mais là, trop c'était trop.

▬ « Okay si tu le dis le cur-dent. Toutes ces conneries c'est pas pour moi.. Je veux juste savoir si vous préférez voyager avec moi ou un humain. »


▬ « Je dois avouer que la version humaine sera sûrement plus rassurante pour nos amis. » finit par répondre Dyson.

▬ « Je suis aussi pour l'humain. Mais tu t'en doutais déjà. » ajouta Park.

Samuel leva alors les yeux au ciel avant de finalement hocher la tête pour montrer qu'il avait comprit le message. Une aura noir entoura alors la bête de trois mètres de haut alors que le loup hurla de douleur, hurlement qui se transforma en un cris de douleur purement humain. L'aura disparût finalement pour laissé place à Nathan qui manquait une nouvelle fois de vêtement. Le coréen fixa le groupe un peu perdu avant de partir se cacher derrière un arbre. Il détestait vraiment ce genre de situation surtout devant sa sœur.

▬ « Désolé. L'option vêtements existe pas. »


Un nuage noir enveloppa alors Dyson et il rétrécit devant les yeux de Nathan pour prendre la forme d'un lapin noir anthropomorphe. C'était mignon et pas aussi effrayant que Samuel. Puis le nuage noire entoura une nouvelle fois le lapin et cette fois ci Dyson fût de retour avec des vêtements sur les bras et il va finir par les tendre à Nathan qui le enfila rapidement. Étrange comme comme vêtements mais c'était mieux qu'être nu. Il revient finalement vers eux.

▬ « Alors. Si on marchait et en même temps je veux qu'on m'explique bien ce qui se passe. Hyo-jin qu'est ce que tu fais avec eux ? »

▬ « Je suis un des protectrices des objets de la famille des toons. Dyson est un ami très proche. »


▬ « Les toons ? Ah je comprends mieux le coup du lapin et de cet univers bizarre. Mais ça me dit toujours pas pourquoi moi. Elle cherchait absolument a voir Samuel .. »

▬ « On peut pas savoir pourquoi. Mais si tu es envoyé ici, c'est surement pour nous porter préjudice. Vous avez l'air de vous connaitre, c'est bien. Mais on doit envisager le fait que nos ennemis t'aient choisi pour servir les intérêts du Traitre. On doit aller au château, faire part de tout ce qu'on a apprit de notre côté, et de ta présence. » avant de se mettre à marcher, Dyson jeta un air grave à toute la bande. « Il faut considérer que dans cette aventure... nous nous battons contre des gens qui sont prêts à faire couler du sang, et que peut-être attendent-ils de toi que tu servent cet intérêt là. »

Nate regarda alors Dyson avant de baisser son regard. C'était évident, Sam ne servait pas pour la bonne cause après tout. Il se mit alors prêt de Park avant de se mettre à marcher avec les autres sans vraiment savoir à quoi il allait servir.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
It's the song that everyone sings
☾ ☾ ☾ Tales of the old Of the secrets we hold. I want to be well And maybe I've never feel love at all. Where have I gone ? And where have you gone ?

Donald F. Antom


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Finn Jones :ohqueoui:

Ѽ Conte(s) : Mickey et Cie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Donald, aka Fantomiald

☞ Surnom : Evie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 88
✯ Les étoiles : 3211




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 21 Mar 2018 - 17:07

Donald observait patiemment ses amis, les orcs, sa mère, son oncle converser. Il comprit bien vite la nécessité de trouver les totems. Il tiqua toutefois en pensant au fait qu'il fallait être prédisposé aux ténèbres pour pouvoir se servir de ces items. Il songea à sa façon d'être lors de la dernière malédiction, se demandant si ceci suffisait à le rendre prédisposé à ce genre de pouvoir. Le canard secoua la tête. Si Daisy l'entendait, elle lui aurait déjà remonté les bretelles. Donald observait, se retenant d'intervenir lorsque Park et Dyson se comportaient de manière étrange en réaction au totem. Bien sûr il n'y connaissait rien en magie mais la puissance du totem lui laissait échapper un cri d'étonnement. Cet objet était bien trop dangereux pour être laissé entre de mauvaises mains. Mais quand les orcs se montrèrent menaçant, Donald se mit en position de combat. Inutile, étant donné que Park gérait la situation. Toutefois, la suite ne plut guère au canard. D'abord le fait que les souvenirs se soient fait piratés, et aussi que le totem ait trouvé un porteur.

Puis ce fut au tour d'un énorme loup d'apparaître avec eux. Le canard avait horreur des grosses bestioles. Même en tant que Fantomiald, il considérait que c'était une véritable plaie de s'en occuper sans blesser quelqu'un. A sa grande surprise, Park connaissait la créature, du moins son alter-ego. Pouvant enfin souffler, Donald prit toutefois le temps d'encaisser toutes ces informations en un coup. Il aurait toutefois voulu que l'histoire des Toons ne soit pas aussi compliquée.

Ayant besoin d'aller dans le château du sorcier, Dyson mena le reste du groupe en sa direction. Alors que Donald pensait pouvoir enfin se reposer, il sentit la terre trembler sous ses pieds. Le canard faillit tomber au sol mais se rattrapa à temps. L'air devint d'un coup rouge, lui arrachant un frisson d'horreur. Pressentant une violence à venir. Le totem se mit alors à émettre un son strident, forçant le canard à se boucher les oreilles à l'aide de ses mains. Mais un bruit étrange le força à regarder devant lui. Un énorme squelette, celui d'une créature volante, se formait sous ses yeux. Puis vint alors sa chair, et ses écailles. Un dragon rouge. Donald sentit une peur lui saisir les entrailles. Lui qui n'aimait pas les grosses bestioles, il était servi.


"Est-ce que quelqu'un aurait quelque chose contre les dragons ?"
se risqua-t-il à demander en voyant des flammèches s'échapper de la gueule de la créature.

Préparant une bombe de brouillard, Donald s'avança vers la créature menaçante. Voulant d'abord que tous le monde puisse s'enfuir, il n'hésita pas à lancer sa bombe, créant un brouillard épais, teinté de rouge.

"Très bien, un manque de visibilité va le déstabiliser, si ce dragon est le même que dans nos histoires, ils sont insensibles à la magie, mais on une cicatrice dans le dos." salua Claire qui encouragea Donald dans son plan.

"Oui, c'est bien ça. Quelqu'un va devoir lui monter dessus." ajouta Peirce avec entrain.

Avec son épée, il se faufila derrière le monstre, après avoir crié à Park et son acolyte : "Vous deux ! Vite !"

Donald sentait l'haleine de souffre du dragon qui semblait désorienté par le brouillard rougeâtre autour de lui. Lorsqu'il vit enfin la queue de la créature, le canard s'agrippa à ses écailles, et grimpa sur lui, l'excitant encore plus. Ceci lui rappelait une version "plus facile" du jeu Shadow of the Colossus, à ceci près qu'il risquait de mourir s'il se ratait. L'adrénaline lui fit oublier un instant la peur qui le tenaillait au ventre. Trente secondes plus tard, il fut enfin près de la cicatrice. Empoignant fermement le pommeau de son épée, il planta profondément la lame dans le dos du dragon qui hurla de douleur. Alors que Donald s'attendait à être aspergé de sang de la créature, il vit à la place une vive lumière s'emparer de son épée. Lumière qui s'intensifia au fur et à mesure que les secondes passaient. Donald fermait les yeux par pur réflexe et lorsqu'il put enfin les ouvrir, il ne se trouvait plus du tout sur le dos de la créature. Tout autour de lui était blanc, même le sol sur lequel se tenait ses pieds. Aucun décor ne se distinguait. L'absence semblait définir ce lieu à la perfection tant par la couleur que la matière. Excepté sur un point. Devant le canard se trouvait un chevalier à l'armure blanche. Son casque cachait son visage.

"Qui es-tu ? J'étais avec mes amis toute à l'heure et d'un coup... mon épée a brillé. Et d'ailleurs qu'est-ce que vous faites avec ?"

"Ce n'est pas le jour où il est important de savoir qui je suis. Comme tu peux le voir, ce monde succombe au chaos. Ce semblant de monde, ce n'est qu'un souvenir et vous le savez. Vous avez surestimé sa puissance, vous et vos ennemis. Les réponses viennent et s'en vont, ce dragon est mort depuis déjà bien longtemps avant ce jour. Alors je dois vous guider, tu es le seul des quatre que je peux prévenir dans les quelques secondes que l'on m'accorde. Faites attention, le souvenir deviendra de plus en plus incohérent, n'y restez pas trop longtemps. Partez, et commencez par chercher les héritiers des dragons."

L'héritier des Dragons ? Le chaos ? Donald ne cessait de se poser de multiples questions tant il ne comprenait rien. Surtout si ce chaos avait un rapport avec la fameuse personne choisie par le totem.

"L'héritier des Dragons ? Attends ! Comment on peut le trouver ? Je... Pourquoi me choisir moi ? Dyson est celui qui s'investit le plus dans nos missions, alors pourquoi pas lui ?"

"Ne le cherchez pas seul. Mais surtout, ne voyez pas votre ami comme la clé, si vous vous battez aux échecs avec un seul pion, vous perdrez. Et enfin, ne vous sous-estimez pas, surtout vous Donald, car si l'Equation perd votre courage, elle est perdue d'avance. Concentrez-vous sur les Dragons. Eux-seuls sont la clé contre les Sorcières Noires. Il n'y a qu'à vous que je peux dire ça, transmettez l'instruction, cette responsabilité pèse désormais sur vous."

"Très bien... Mais ce n'est pas de mon courage qu'ils ont besoin. C'est celui de Fantomiald !" riposta Donald qui sentit le poids de la responsabilité l'écraser un peu plus.

"Un chevalier n'est efficace uniquement si l'homme peut se battre sans l'armure. Tu es Donald, tu n'es pas Fantomiald."

"Mais c'est en tant que Fantomiald que je me suis battu ? Comment je pourrais renier tout ça ?"

Donald trouvait étrange de recevoir ces conseils alors qu'il pensait maintenant être loin de l'époque où il ne savait pas quoi faire de sa vie. Etrangement, ce chevalier ravivait en lui toutes ses craintes avant son voyage auprès des enfants. Et avant qu'il ne devienne Fantomiald.

"C'est en tant que Donald, déguisé, que tu t'es battu. Masquer sa nature ne la rend pas différente."


Silencieux, Donald se sentit stupide de vouloir argumenter. Le canard était juste trop borné. Esquissant un léger sourire, il décida d'arrêter de se lamenter, et plutôt de remercier son bon samaritain.

"Merci du conseil. Quant à cette épée... Pourquoi on a la même ?"

"Les Dragons sont la seule interrogation qui compte aujourd'hui."


D'un coup, son visage commença à vaciller, ou du moins son casque. Donald repensa alors à ce qu'il lui avait dit toute à l'heure. Il n'avait que peu de temps. S'attendant à disparaître d'un coup, le chevalier pu toutefois exprimer une dernière fois sa pensée avant son départ forcé :

"Et lorsque viendra le jour où je serai l'interrogation importante, n'oublie pas ce que tu es pour me trouver. N'oublies pas ce sentiment de légende."

La scène s'illumina, révélant alors le paysage tel qu'il était avant l'arrivée du dragon. Donald tenait fermement son épée, foulant des cendres noires, comme sa tenue. Il supposa alors qu'elles provenaient du dragon. "N'oublie pas ce sentiment de légende." Avec une aventure pareille, il ne risquait pas de l'oublier. Voyant le reste du groupe à côté, Donald prit une grande inspiration avant de se diriger vers Dyson, l'épée en main. Après tout, il était responsable maintenant de leur sort :

"J'ai vu un Chevalier Blanc. Là... A l'instant. Les souvenirs deviennent fous et, il faut qu'on s'en aille ! Mais je te rassure, il m'a donné une piste ! Il a parlé des Héritiers des Dragons, pour contrer les Sorcières Noires. Et surtout... On a besoin de tous le monde. Si tu combats seul, l'Equation est perdue d'avance Dyson."

Voyant toujours son épée en main, le canard rangea la lame dans son fourreau, gardant ses questions sur le Chevalier en tête.

Barry Walters


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 225
✯ Les étoiles : 1950




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 22 Mar 2018 - 22:58

« Witch Hunt»
Puisse l'équation vous être favorable


« Tu es un héros frérot.
- Je suis flatté. Mais ne vends pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué hein ? Même si Arthur ne serait rien sans Excalibur, c’est pas l’épée qui fait le chevalier. Ce n’est plus un entraînement. C’est toujours plus facile quand tu as encore des vies. Là, on a pas le droit au Game Over. »

Barry avait répondu à sa sœur en toute sincérité. Elle savait l’envie qu’il avait de devenir meilleur. De devenir quelqu’un qui pourrait les protéger et non une princesse en danger qu’il faut sauver.


« Vous avez déjà fait face à de la magie ? » Demanda Nicholas

Il sentis le regard de Kara sur lui. Et je lui répondis, inquiet. Je ne voulais pas qu’elle utilise son truc. Cela n’avait pas l’air très réconfortant pour les gens autour de nous. Ils avaient même un quelque chose effrayé. Ma sœur les effrayaient.

« Voyez par vous même. »
« Tu n’aurais peut être pas du... » glissais-je à Kara, inquiet.

Il n’aimait pas ces regards sur elle. Il les détestaient.

« Kara ! »

Le hurlement sortit. La peur le pris. Une boule au ventre. Un sentiment des plus horrible et inconfortable. Barry avait la main posée sur le fourreau de son épée. Tous se passa rapidement. Et lui, il n’eu pas le temps d’agir.
Il n’était peut être pas le Héros que sa sœur espérait finalement. Il tremblait. D’énervement, de peur pour elle.
Il se sentit inutile.

Il fit partir son cheval au petit trop pour rejoindre Kara et Silly.

« Merci. » Fit il avec un sourire au garçon. « Comment tu te sens ? Ça va aller? » Lui demanda il. Un sourire aux lèvres. Même s’il savait que le garçon avait le teint livide.
Il avait agit lui.

Barry se tourna vers sa sœur.

« Désolé. J’ai pas était super sur ce coup là. »

Avant qu’il ne puisse en dire plus long. Un nouvel ogre s’avançait, menaçant. Barry sortit son épée. L’empoignant de toute ses forces. Prêt. Il observait l’Orc. Il écoutait le dialogue qui se jouait entre lui et les autres. Calamity et Kara, prêtes à en découdre quand Silly pris le rôle de médiateur. Ce rôle qui avait l’air de très bien lui aller d’ailleurs. Barry se détendis un peut. Cal voulait les protégés et Barry lui en était reconnaissant. Les tensions qu’il y avaient entre elle et son père n’avaient pas l’air d’influencer sa vision sur lui et Kara. Il aimait ça. Cette façon de pensée.



Ils étaient repartis sur la route. Barry laissa son cheval s’approcher de celui de Silly.

« Tu es un très bon médiateur. Heureusement que tu été là. Calamity aussi, elle vise très bien.
- Oh tu sais. Je ne sers pas à grand chose. Je pense que Je suis juste stupide et naïf du coup je vois le bon chez tout le monde. Enfin presque. »

Il tourna son visage pour le regarder avant de hocher la tête.

« Tu es très doué toi aussi. Je suis content d'avoir des Walters avec nous.

- Mais si tu sers à quelque chose ! Sans toi je ne sais pas ce que ma soeur serait devenue. Je n'aurais pas pu arrivé à temps. Batman sans Robin, ce n'est plus vraiment Batman. Il sourit. Et un jour, Robin deviens Batman.

Silly lâcha un petit rire amusé.

- J'aime beaucoup ta comparaison c'est gentil. On va dire que j'aime juste prendre soin des autres. Même de toi ou ta soeur. Je dois beaucoup a ton père on va dire.. il nous a tous sauvés et l'aider et pour moi un honneur."


….

« Oui, mais vous, y a une origine à tout ça. Tu es... cassée par le Savant Fou. Ton père a été modifié par Regina. Moi, j'ai rien eu de bizarre dans ma vie ça n'a pas de sens !
- Il y a forcément un sens Javier. »

Lequel ? Barry n’en avait aucune idée. Ça venait forcément de quelque part. Il fallait juste trouver.

...

« On fait du bon boulot. J’espère que papa va bien de son coté. Je trouve étrange que personne n'est parler de Nicholas. Même s'il était mort. Il y aurait forcément eu une trace quelque part. Tu ne crois pas? Je n'arrête pas d'y penser. ça doit être dur pour le sorcier de perdre son fils. Mais il y aurait sûrement eu quelque chose en sa mémoire. »
« Oui c’est pas faux...peut être que si on retrouvait maman, elle pourrait nous donner des réponses.
- Oui, elle en a forcément. C’est maman. »

S’en suivit une joute entre Javier et Calamity.

« Javier s’il te plait. Je comprends que tu soit perdu mais ce n’est pas la peine de t’acharner sur Calamity comme tu le fais. Elle a envie de comprendre et moi aussi. "


...

"Et après c'est moi l'enquiquineuse à poser les bonnes questions. Qu'est-ce qui lui a pris."
« J’aimerais bien le savoir. Je crois qu’il ne nous as pas tout dit. »

Javier était étrange, je ne le connaissait pas. C’était l’ami de papa. Il était comme changé.

«Ce n’est peut être pas notre Javier. En tout cas, celui qui était avec nous au début de l’aventure. Tout comme les ogres ont commencé à vous attaqué au réveil du Vésuve. Il faut trouver un moyen de ramener Javier. De comprendre ce qu’il lui est arrivé. On pourra peut être...ramené Bendy...a la raison. »

Il croisa le regard de Kara.

« Ne dit rien, je sais, Bendy c’est le méchant. Mais...Kara...Double face n’a pas toujours été double face, Batman n’est pas seulement le gentil sauveteur de Gotham. Il est pas vraiment gentil. Et supergirl et superman, quand ils sont exposés à la Kryptonite rouge. Ils ne sont plus si gentil que ça. Je suis sur qu’il est arrivé quelque chose pour qu’il soit comme ça. »

...


« Calamity !»
Hurla furieusement Barry.

Il venait de la voir disparaitre sous ses yeux. Emportée par les orcs. Son corps bougea seul et il courrut essayée de la rattrapée. Au bord de la lave, il ne trouva aucun signe d’elle. Une boule de rage de forma dans son ventre. Son teint devint livide. La chaleur était intense. Il tituba jusqu’au groupe. Sans un mot. Les larmes lui montant aux yeux. Il tourna son regard vers Silly et s’approcha de lui pour l’étreindre.
Il était désarmé.
Il sentait la détresse de Silly. Il ne le connaissait pas beaucoup, mais de ce qu’il avait pu voir, les deux étaient très proche.
Il se tourna vers Javier. La rage lui monta. Il avait des pouvoirs sur ce truc, des pouvoirs qui sortaient de nul part. Et il n’avait rien fait. Il se sentait perdu. Tous se mélangeaient et la tristesse prédominait.
Barry ne supportait pas de voir quelqu’un disparaitre. Il attrapa Javier avec poigne.

«Tu peux faire quelque chose, repousser la lave. Hein? Javier, tu la fais revenir?» La voix de Barry était chancelante. En proie à la tristesse et à la rage. Mais Javier ne bougeait pas. Il avait ce regard un peut désolé. Désolé de ne pouvoir rien faire. Son corps ne se débattait pas malgré les secousses que Barry lui infligeait.

Les ogres revinrent à la charge. Barry lâcha Javier et se tourna rapidement, il était persuader qu’il n’en restait plus. Ils pullulaient comme de la mauvaise herbe. Ils furent décapité avant que Barry ai put sortir son épée. L’odeur du sang le révusla autant que la violence de la scène. Imaginer et vivre ne faisait pas le même effet.


Dark'Mash apparut dans le champs de vision de Barry. Le nouvel ami de Silly avait tenu sa promesse ce qui soulagea Barry.

«Le corps de votre amie reviendra, ils reviendront tous, mais considérez la morte. Ce n'est pas elle qui reviendra, mais une entité maléfique qui prendra possession d'elle une fois qu'elle aura rongé toutes les parcelles de son âme.»

Une femelle Orc à la peau matte planta son épée en plein coeur d’un ogre avant de s’approcher vers son chef.

"Dark'Mash, si ces étrangers sont aussi importants que ce que l'on a ressenti, ils méritent l'aide des collines de l'esprit.

- S’il y a une solution pour la faire revenir on prends.»

Le coeur de Barry se serra. Dans son esprit, il y avait toujours l’image de la sourie tombant dans la lave.

Le chef de file semblait hésiter. Dark regarda le groupe avec insistance, s’arrêtant sur Silly, affichant toujours la douleur de la perte de son amie.

"Très bien. Lorsque..."

Il commença à parler quand Javier se tordit de douleur. Il hurla, interrompant l’orc. Ses genoux touchèrent le sol. L’air devint rouge, tout autour d’eux, entourant par la même occasion le volcan. La chaleur grimpa de façon fulgurante tout autour de Javier et du groupe et la lave de magie se mit à bouillir comme si ce qu’il se passait avec des répercussions sur Calamity.

Barry songea qu’ils ne pouvaient pas se permettre de perdre quelqu’un d’autre. Le volcan et Javier étaient liés. Il pris Javier dans ses bras et l’aida à marcher jusqu’aux chevaux. Il l’installa sur l’un d’eux, sans prévenir personne, et monta derrière lui. Il était chaud. Barry baissa la tête pour vérifier l’etat de son ami et remarqua les veines sur les bras et le cou de Javier s’illuminer. Il lança l’étalon au galop, le plus loin possible.

«Tiens bon mon vieux.»

Ils arrivèrent enfin à une distance raisonnablement loin pour que Javier soit presque revenu à son état normal. Barry poussa un soupire de soulagement et put constater en tournant la tête que les autres les avaient rejoins.

«Il va mieux.» Annonça-t-il rassuré. Il tourna la tête vers les orcs. Ceux ci affichèrent un air troublés.
"Est-ce possible que..."

Dark L’arrêta.

Que? Barry afficha une moue peut satisfaite de ce brusque arrêt. Il avait envie de savoir, de comprendre ce qui arrivait à Javier. Parce que ce n’était pas normal, ce n’était pas dans l’ordre habituel des choses. Ils étaient des toons.

«Il faut continuer à avancer et repousser les ogres.
- On pourrait faire une pause? Une minute qu’on reprenne un peux nos esprits. On viens de perdre l’une des notres !» Gronda Barry, agacé.

En parlant d’elle, une colonne montant vers les cieux apparut derrière eux. Elle provenait du crâtère de lave noire. Une femme en sortie, tombant au sol.
Calamity.
Barry descendit de son cheval pour courir vers elle. Silly fut bien plus rapide que lui et l’atteignit avant. Elle ne bougeait pas.

Dark ordonna à un orc de prendre son corps. Barry alla remonter sur son cheval quand des orgres surgirent. Barry soupira. Il avait trop vu d’ogre pour les prochains moins. Cette histoire allait le hanter et peut être qu’il pourra en tirer quelque chose. Essayer de poser tous ça sur papier pour mieux comprendre.

Il sortit son épée et se joignit au combat. Le fait d’avoir retrouvée Calamity n’avait fait que baissée sa rage mais il l’évacua totalement en combattant. Ses coups étaient rapides, sa gestuelle agile comme celle d’un chat. Après tout, si ses soeurs étaient des lapines, lui et Olly étaient des chats. Nicholas se joignit au combat que les orcs menaient contre les ogres. Ce ne fut pas très beau à voir. Une fois le sol recouvert du sang des ogres, tous se remirent en selle et partirent vers le nord.

Ils galopèrent de longues minutes. Barry arrêta le cheval quand il vit disparaitre ceux qui étaient en tête. Les orcs qui étaient rester en arrière n’eurent pas l’air de s’en soucier. Face à Barry, il n’y avait qu’une plaine. Suivant les autres, il se remis au galop et passa un champs de force. Une sorte de bouclier invisible. Derrière, Barry vis des colines s’étendre à perte de vue. La femelle orc annonça qu’ils se trouvaient sur leur territoires.

Le groupe s’arrêta et Barry arrêta son cheval. Il descendit et vit l’orc poser Calamity au sol. Silly était près d’elle. Il arracha une dent de son colier et la fit descendre entre sur le haut de sa poitrine. La pression sembla petite mais assez pour la faire légèrement saignée.

« Vous lui faites quoi?»

On ne lui répondit pas. Le groupe était plongé dans un silence, contemplant la scène. Barry remarqua les sifflements du vent sur les colines. Il redoubla d’intensité. Jusqu’ici, ce n’était qu’une brise. Une fumée noire émanait de Calamity. Elle se scinda en dix silhouettes de la sourie. Toutes faites de ténèbres.

Javier restait le plus loin possible d’elles. Pour son bien, c’était mieux ainsi. Barry se tourna vers les orcs. Piqué par la curiosité et l’incompréhension.

« C’est la procédure habituelle?
- C'est la première fois que nous empêchons la naissance d'un Sorcier Noir.
- D’accord, le dire avant ça aurait été mieux.»

Il se tourna vers Javier.

« Bon, souvenirs mais dégâts réels. Pas le droit au game over." Il inspira un grand coup en brandissant son épée. " On ne sait pas leurs points fort et leurs point faible j'imagine.»

Les silhouettes lévitaient et semblaient agiles. Barry resta d’abord en retrait. Se tournant vers sa soeur.

« Tu peux veiller à ce qu’ils ne s’approchent pas de Javier? Et sur nos arrières. On ne sait rien d’elles. Et tes pouvoirs sont un atout.»

Il fut surpris quand l’une d’elles envoya une boule de feu sur lui. Barry l’esquiva de justesse.

«Magnifique, elles sont pyro-kinésistes en plus. »

Il empoigna son épée et courrut sur les silhouettes. Celles ci esquivairent avec agilités ses premiers coups. Elles semblaient le provoquer. Il frappa de nouveau et toucha la silhouette de ténèbres à plusieurs reprises avant de lui porter un coup final. Les orcs avaient eu aussi lancé l’assaut sur les silhouettes.

Lorsque la dernière silhouette fut vaincue, Barry se tourna vers Javier, un sourire aux lèvres et le pouce levé vers le ciel.
Son sourire s’effaça lorsque son regard se posa sur Calamity.
Il se laissa tomber doucement sur le sol.
Soulagé.
Elle avait ouvert les yeux.
Elle était de retour.
Calaminnie.

crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Sometimes everything is wong. Now it's time to sing along. When your day is night alone. Hold on. Hold on. If you feel like your Alone. No no no. You are not alone

Hold on.

Calamity Hernandez


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ana de Armas

Ѽ Conte(s) : Disney Classique
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Minnie

☞ Surnom : Cal
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 64
✯ Les étoiles : 1000




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 22 Mar 2018 - 23:02


Witch Hunt
« On prend les mêmes et on recommence »



Le réveil fut brusque et violent. La première chose que je vis fut l'attroupement de personnes autour de moi. Il y avait tous les membres de notre petit groupe. Silly qui semblait rongé par l'inquiétude, Kara, Barry, le beau Nicolas et ce crétin de Javier ainsi qu'une dizaine d'orc. Du moins c'est ce que je comptais rapidement. Que faisaient-ils ici ? D'ailleurs où étions nous ? La dernière chose dont je me souvenais c'était de cette chaleur insoutenable et de la roche s'effondrant sous mes pieds. Je n'avais pas crié, j'avais juste fixé le plafond avant que la lave ne m'enveloppe complètement. Et pourtant malgré cela, j'étais là, bien vivante ! Je me sentais même... bien. Si on exceptait une petite douleur à la poitrine comme une petite coupure mais la douleur ne dura pas. Je me redressais tant bien que mal pour faire face à toute cette foule autour de moi et pour tenter de comprendre quelque chose à tout ça.

"Que s'est-il passé ? Où sommes-nous ?"

Je fixais mon regard sur Silly pour m'excuser de l'avoir inquiété, il avait dû avoir la peur de sa vie. Je m'en voulais de lui avoir fait vivre tout ça. Mais ce n'était pas non plus comme si je l'avais voulu, je n'avais jamais demandé à presque mourir dans un volcan. Obtenir quelques pouvoirs pourquoi pas... Mais certainement pas mourir en pleine fleur de l'âge. Je vis mon meilleur ami tomber à genoux devant moi et poser une main tremblante sur ma joue. Je fermais les yeux à son contact alors qu'il se mettait à hurler, laissant parler ses émotions.

"C'était quoi ça ?! TU M'AS FOUTU UNE DE SES FROUSSES !"

Il se mordit l'intérieur de la joue, je le soupçonnais de vouloir retenir ses larmes, alors qu'il me prenait dans ses bras. Je lui rendis son étreinte en le serrant fort contre moi maintenant que j'étais consciente j'avais le contre coup et je prenais réellement conscience de ce qui avait failli se passer. Je posais ma tête tout contre celle de Silly pour obtenir un peu de son amour et de son réconfort. Mes paupières résolument closes pour ne pas laisser couler une seule larme.

"Je suis désolée. Ce n'était pas voulu."

Je murmurais à son oreille pour que lui seul ne m'entende. C'était notre moment privilégié à nous. Nos retrouvailles et personne ne devait entendre. Il n'existait d'ailleurs rien d'autre à mes yeux que lui à ce moment précis. Je déposais un rapide baiser sur sa joue pour le réconforter et sécher ses larmes. J'étais là à présent.

"Et toi merci d'être revenu."

Je le relâchais et m'écartais légèrement de lui avant de lui adresser un petit sourire apaisant. Je relevais le regard sur le reste du groupe et les fixais tour à tour pour leur exprimer ma gratitude.

"Merci de m'avoir sauvée."

Après tout, ils ne me devaient rien. Pour la plupart, ils ne me connaissaient pas ou ne m'appréciaient pas. Pourtant, malgré leur aide indéniable, j'avais l'impression que les orcs avaient un air plus menaçant qu'il y avait à peine cinq minutes. Ils avaient enfoncés leurs lames dans le sol tout en formant un cercle tout autour de nous. Le message était clair, ils nous encerclaient et faisaient de nous leurs captifs. Silly fixa les orcs visiblement un peu perdu tout en se redressant.

"Il se passe quelque chose ?"

De mon côté, je ne bougeais pas, me contentant d'observer le curieux manège de mes sauveurs.

"Vous n'avez pas répondu à ma question toute à l'heure... Où sommes nous ?"

Ce fut celui qui semblait être le chef et qui s'était lié d'amitié avec Silly un peu plus tôt dans la journée qui répondit à nos questions comme s'il n'y avait que lui de doué de parole.

"Aux collines de l'esprit, et c'est la seule réponse que vous aurez tant que vous n'aurez pas répondu aux nôtres. Si nous vous avions pas aidé à temps, vous seriez morte, et pas uniquement parce que votre esprit se serait perdu pour les ténèbres, mais parce que les Dragons sont destinés à tuer les sorciers noirs. Et votre ami ici présent... , il fixa Javier à ses mots. ... a révélé des pouvoirs d'un Dragon. Ce qui est impossible, les auras de nos dragons sont bien loin d'ici. Alors vous allez désormais nous dire qui êtes vous, d'où venez-vous, de quelle époque, et quel est votre objectif."

J'haussais un sourcil surpris. Beaucoup d'informations venaient de me tomber dessus et il fallait que je les décortique correctement.

"Un dragon ?"

Je fixais Javier intriguée, je n'avais encore jamais entendu parler de ça. Enfin si dans les contes pour enfants, comme tout le monde. Mais je ne pensais pas que cela avait un autre sens que de désigner de gros lézards volants et cracheurs de feu. Et je demandais comment Javier pouvait en être un. Et plus important encore, la notion de sorciers noirs.

"Qu'est-ce que c'est exactement ? Si nous ne sommes pas des sorciers noirs nous ne risquons rien n'est-ce pas ?"

Nicolas jugea bon d'ajouter son petit grain de sel à tout ça.

"Vos secrets sont bien plus importants que ce que vous vouliez me faire croire !"

Je poussais un soupir après son intervention tout en posant une main las sur mon front pour marquer une soudaine fatigue.

"Nous n'avons pas de secrets Sir Nicolas ! Nous sommes juste à la recherche de la vérité comme nous vous l'avons déjà expliqué précédemment. Nous voulons simplement sauver notre monde et les réponses sont ici."

Je laissais mon regard vagabonder sur la colline à la recherche d'un indice ou de quoique ce soit d'autre de magique ou de spirituel. Nous y étions enfin sur cette fameuse colline. La réalisation de ma mission se rapprochait de plus en plus et mon impatience s'amplifiait à mesure que le temps passait. Il fallait que je me débarrasse de ces orcs et des autres. Malheureusement pour moi, Darkmachin ne semblait pas vouloir se laisser endormir par mes semis vérités.

"J'ai dis que vous n'aurez aucune réponse tant que nous n'avons pas les nôtres."

Je fronçais les sourcils passablement énervée. Très bien... Puisqu'il insistait tant... J'avais moi aussi besoin des réponses qu'il pourrait me fournir après tout...

"Je viens de vous répondre... Notre objectif est de trouver des réponses pour mettre fin à une équation qui annonce la fin du monde. Pour ce qui est du reste... nous venons de la planète terre et nous venons du futur. "

J'esquissais un petit sourire amusé à ma dernière phrase. Après tout, ce n'était pas tous les jours qu'on croisait des gens venus du futur non ? Pourtant, cela ne lui fit ni chaud ni froid et il continua son interrogatoire.

""De quelle espèce êtes vous ?""

Blasé de la vie celui là...

"Humaine ! Ça se voit non ? J'ai pas une tête d'ogre !"

Je poussais un soupir blasé. Il n'était vraiment pas drôle.

"Vous en avez encore beaucoup d'autres des questions bateaux comme celle là où vous allez enfin m'expliquer ce qu'est un Dragon et ce qui arrive à ce crétin de Javier ?"

Il n'était pas le seul à avoir un tas de questions. Je voulais comprendre. Mais visiblement ma réponse ne le satisfaisait encore pas puisqu'il se mit à grogner. Allons bon... Et puis quoi encore ?

""Une humaine aurait brûlé misérablement dans les laves du Vésuve. Les orcs ne sont pas réputés pour leur patience."

Nicolas jugea bon d'intervenir de nouveau mais à mon oreille cette fois-ci en un chuchotement à peine audible.

"Les Dragons sont des orcs d'après les histoires, je ne suis pas sur de saisir en quoi votre ami est un orc."

Voilà qui était... intéressant. Je le fixais avec une lueur amusée dans le regard avant de lui répondre tout en chuchotant également.

"Non effectivement, il a pas une tête d'orc... mais il a peut-être des gênes... on ne sait jamais ce qui a pu passer par la tête de notre... géniteur."

J'avais manqué de dire créateur... Ce qui n'avait plus vraiment d'importance au point où nous en étions mais je ne voulais pas donner la réponse aux orcs trop facilement... J'avais le sentiment qu'ils comprendraient trop vite trop de choses que je ne voulais pas particulièrement leur révéler maintenant. J'avais encore des questions. Je reportais donc mon attention sur Darktruc avec un petit sourire à la limite de l'insolence.

"Et que suis-je selon vous ? Je suis curieuse d'entendre vos hypothèse si je ne suis pas humaine."

La réponse ne tarda pas à venir.

"Une insolente petite créature magique."

"Insolente.... sans doute."

Une moue amusée s'esquissa sur mes lèvres.

"Petite... vous n'êtes pas très gentil... Je me suis toujours considérée de taille moyenne pour une femme. "

Moue qui s'agrandit en sourire clairement moqueur.

"Pour ce qui est de la créature magique... Je ne sais pas trop... Il va falloir demander à mon créateur. "

Je relevais un regard faussement innocent sur l'orc. J'adorais ce petit jeu, je m'amusais comme une folle. Disséminant mes réponses au gré de mes envies. Ma réponse provoqua plusieurs réactions. D'abord une femme ou du moins ce qui ressemblait le plus à une femme orc se manifesta pour la première fois.

"Ce sont des créatures du Sorcier."

Je ne perdis pas une miette de cet échange et de la réponse de notre interlocuteur privilégié.

"Ce vieux bougre aura rassemblé tous les titres magiques des environs dans les esprits de ses enfants. Vicieux."

Il posa son regard sur nous comme si cela signifiait que nous étions tous particuliers individuellement. Une lueur de convoitise traversa mon regard.

"J'ai lequel vous croyez ? Je me disais que d'avoir du sang d'orc dans les veines ça pourrait être pas mal. "

Un sourire mutin s'étira sur mes lèvres alors que j'époussetais ma robe pour me redresser. J'étais vraiment curieuse de savoir à quel type d'être surnaturel j'appartenais ou je pourrais appartenir. Clairement pas un orc, trop vulgaire. Un ogre encore moins... Il y avait peut-être dans ces contrés d'autres types d'êtres magiques que nous n'avions pas encore rencontrés. J'étais très certainement affiliés à l'un d'eux. Une créature gracieuse et hors du commun... A mon image.

"Tu n'es pas digne pour être un orc comme tu n'es pas digne de porter l'armure., il se mit à rire, me tirant un froncement de sourcil. D'ailleurs, ça veut dire que ce vieux chevalier va mourir, on y croyait plus !"

Il se prenait pour qui cet espèce d'abruti ? J'étais bien trop digne pour être l'une d'entre eux non mais ! Qui voudrait ressembler à un machin avec des oreilles de chauve-souris franchement ? Mais j'avais comme l'impression qu'il parlait de l'un d'entre nous sans que je sache encore réellement qui. Il avait dû voir quelque chose ou quelqu'un possédant la faculté de ce fameux chevalier lui permettant d'affirmer qu'il allait mourir. Perdue dans mes pensées, je ne compris pas tout de suite qu'il s'adressait à nouveau à moi.

"Toi, tes amis feraient bien mieux de te tuer, tu veux savoir quel titre tu as ? Celui d'insecte te sied."

Il était sérieux là ? Mes poings se serrèrent alors que je me mordais la langue pour ne pas répliquer rouge de colère. J'allais lui en coller une à cet orc de malheur, il allait voir qui était l'insecte. Mais je ne répliquais pas encore, pas pour le moment. Parce que sa tirade assassine n'était pas terminée. Il posa son regard sur Nicolas alors qu'il reprenait comme pour l'inclure dans la conversation.

"Vous demandiez ce qu'était un dragon plus tôt ? les dragons sont des cousins des orcs, si nous sommes hermétiques à la magie, eux sont offensifs. Et à leur mort, leur aura vagabonde dans les mondes, prêtes à trouver des héritiers. Tu n'as rien d'une héritière."

Qu'est-ce que ça pouvait me faire de ne pas être une héritière ? Je ne voulais plus faire partie de cette famille de merde, de ce monde de merde. Depuis quand mettre en avant des types comme Javier était juste ? Je redressais la tête et le regard fièrement alors que les orcs reprenaient leurs armes et les levaient pour les ranger. Ils commencèrent à s'éloigner les uns après les autres alors que le chef se sentait obliger d'ajouter une dernière parole amicale et chaleureuse.

"Considérez que vous avez définitivement perdu notre aide. Adieu."

Comme si j'en avais quelque chose à faire de son aide ! Qu'il s'en aille donc ça arrangeait bien mes affaires. Je le fixais d'un air farouche, je n'en avais pourtant pas fini. Je n'avais pas eu toutes mes réponses.

"Javier est clairement un héritier par contre. D'un autre côté... j'ai jamais demandé à être l'héritière de quoi que ce soit. Et le vieux chevalier... vous parlez du Sorcier ? Son héritier est déjà tout désigné."

Mais il ne prit pas la peine de me répondre, s'éloignant à grandes enjambées. J'esquissais un petit sourire en coin dans son dos avant de murmurer pour moi même.

"Et il est ici."

La réponse restait à savoir de qui il s'agissait réellement. Bendy ? Dyson ? Un autre ? Les inconnus restaient grandes. Je regardais les orcs descendre de la colline alors que les autres membres du groupe leur emboîtaient le pas. C'était à moi de jouer maintenant. Je pris une profonde inspiration avant de poser une main sur le bras de Kara pour la retenir.

"Kara... est-ce que... Je peux te parler s'il te plait ?"

"Hum..."

Kara me regarda en haussant les sourcils visiblement surprise par ma demande.

"Oui, qu’est ce qu’il y a ?"

Je redressais le regard sur la jeune femme face à moi avec un petit sourire. J'en profitais pour sortir de mon sac la bouteille d'eau qui contenait la potion d'Hortensia. C'était maintenant ou jamais. Tout se jouait ici, je n'aurais très certainement pas d'autre chance de réussite.

"Tu as soif ?"

Elle fixa la bouteille un moment avant de secouer la tête.

" Nan pas tout de suite la...pourquoi ?"

Le contraire m'aurait étonné mais il fallait que j'essaye. J'esquissais un sourire amusé et compréhensif avant de pousser un petit soupir. Il fallait que je trouve un angle d'attaque. Je ne savais pas encore exactement comment m'y prendre mais j'allais trouver. Je me passais une main soucieuse sur le front avant d'engager la conversation.

"Écoute... Je sais qu'on ne se connaît pas bien mais... Je voulais te remercier d'avoir participer à mon sauvetage"

Je lui adressais un petit sourire amical pour la remercier.

"Oh de rien. C’est normal, c’est...euhm..."

Elle se gratta l’arrière de la tête avant de reprendre la parole.

"C’est ce que font les héros."

Mais bien sûr... Elle s'y croyait vraiment celle-là... Comme son père. Je dus me retenir pour ne pas lever les yeux au ciel d'exaspération. Et il fallait que je continue de lui lécher les bottes. Ce n'était vraiment pas contre Hortensia... Mais sa fille était une crétine de première catégorie. J'affichais néanmoins un sourire entendu et reconnaissant sur mes lèvres.

"Je me doute bien de ce qu'on raconte sur mon dos mais... Je ne suis pas seulement ce que je veux bien laisser apercevoir. J'espère que tu sauras faire la différence."

Je fronçais les sourcils comme perdue dans mes pensées.

"Ce n'est pas parce que je n'apprécie pas ton père plus que ça que ça veut dire qu'il en est de même pour toi ou pour ton frère."

Kara respira longuement avant de me répondre non mais... J'étais vraiment intérieurement exaspérée.

"Si tu le dis Cal."

Bien sûr que je te le disais imbécile ! Zen... Il fallait que je prenne sur moi. J'esquissais donc un petit sourire tout en hochant la tête.

""Oui et... Je crois que j'ai peut être la réponse à toutes tes questions... Sur Lucy, sur ta mère..."

Et c'était parti... Tout se jouait maintenant... Il fallait que je me montre convaincante. Je me mordillais la lèvre inférieure pour montrer tout le dilemme qui me hantait intérieurement.

"Je ne ferais rien qui puisse te mettre en danger. J'espère que tu me crois... Mais... Koléana m'a donné une mission en venant ici. Te faire boire cette eau sur cette colline. Pour te permettre d'ouvrir ton esprit à la vérité. Toi seule peut le faire. Comme tu l'as dit, tu es une héroïne."

Je tendis la bouteille dans sa direction le cœur battant la chamade. Mon regard était mièvre à souhait, je la suppliais du regard. Elle me fixa longuement avant de me sourire doucement.

"Ouvrir mon esprit à la vérité ?"

Je hochais la tête pour confirmer. Elle se mordilla la lèvre inférieure tout en fixant la bouteille alors que je priais intérieurement pour qu'elle la prenne. Elle sembla hésiter avant de finir par la prendre. Je retins un soupir de soulagement et j'évitais d'afficher un sourire victorieux. Pas encore. Elle n'avait encore rien bu.

"Si c’est nécessaire pour connaître la vérité sur Lucy et enfin pouvoir répondre à mes questions alors d’accord. Je veux bien boire."

Je hochais la tête à nouveau avec un petit sourire encourageant, le coeur battant à cent à l'heure alors qu'elle ouvrait la bouteille d'eau pour la porter à ses lèvres.

"Merci Kara ! Tu vas tous nous sauver !"

Un dernier encouragement pour l'aider un peu plus à prendre sa décision. Je la fixais avec espoir et impatience alors qu'elle portait enfin le goulot de la bouteille à ses lèvres. J'avais le souffle court et je retenais autant que je pouvais mon excitation. J'avais réussi ! Elle avait bu sur la colline aux esprits ! Mon avenir se dessinait de plus en plus radieux. Un sourire satisfait s'esquissa furtivement sur mes lèvres alors que les yeux de Kara viraient au rouge. Un rouge synonyme d'espoir...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Precious Girl

Kara L. Walters


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Melissa Benoist & Odette Annable (Lucy)

Ѽ Conte(s) : Les toons et la folie de son intrigue.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kara, l'une des deux filles d'Hortensia + Lucy, la deuxième fille d'Hortensia, sorcière noire qui vit dans la tête de Kara...C'est très long à expliquer.

✓ Métier : Journaliste


☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1310
✯ Les étoiles : 1416




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Ven 23 Mar 2018 - 13:03

▲ Witch Hunt▲



Kara n’aurait jamais dû faire confiance à Calamity. Lorsque l’eau entra en contact avec ses lèvres, ce fut comme une espèce de trou noir. Les yeux de Kara devinrent rouge et c’est moi qui pris le contrôle. Je regardais Calamity, ne sentant plus Kara. Que se passait-il ? Non, ce n’était tout bonnement pas possible, Kara ne pouvait pas avoir disparue totalement. Ce n’était pas envisageable, non il ne le fallait pas. Il fallait qu’elle soit là, avec moi. Je lève un regard furieux sur la souris avant d’hurler « QU’EST-CE-QUE TU AS FAIT CALAMITY ?! » J’essaie de me concentrer tant bien que mal « Kara ? Kara ? Est-ce-que tu m’entends ? » Les collines se mettent à trembler arrêtant les orcs et le reste du groupe qui sont déjà loins de nous. Très rapidement, une lumière blanche commence à sortir du sol, une intense lumière blanche qui devient noire à mes pieds. Cette obscurité obscurcie toute la lumière qui s’en dégage « Non…seule la lumière peut détruire la lumière… » Mes pouvoirs se décuplent soudainement, je n’en ai plus aucun contrôle.

Des mottes de terre commencent à s’arracher du sol pour voler dans les airs. Ma tête me brûlent, j’hurle de douleur face à ça. Mes pouvoirs se décuplent encore plus. Je tombe à genoux, les mains sur le sol. Je ne réagis pas. J’ai besoin de Kara… Un champ de force se crée autour de moi alors que mes yeux passent du rouge au noir intense, le champ de force expulsant Cal plus loin. Des flammes commencent à me sortir des mains, brulant les mottes d’herbe autour de moi. Soudainement, le décor se met à changer et je me retrouve face à un château. Un château sombre. « Mais qu’est-ce-que… » Je ferme les yeux, essayant de me calmer mais rien ne marche, je n’arrive pas à contrôler mon pouvoir. « Je dois tout faire pour réveiller Kara…je ne peux pas lâcher prise… » Tout commence à trembler autour de moi alors que j’ouvre les yeux « ÇA SUFFIT !!! » Je me relève et respire longuement avant de me mettre à marcher. Je comprends rapidement que mon reflet a changer. Ce n’est plus le reflet de Kara, c’est le mien…Je n’y comprenais strictement rien.

Alors que je m’avance vers le château, je pose mon regard sur une femme assise, en costume d’époque elle aussi avec un homme encapuchonné à côté d’elle. Je remarque rapidement que des amas de terre, des plantes et des cailloux continuent à léviter autour de moi contre ma volonté. Je tente de ne plus y faire attention et pose mon regard sur la femme « Qui êtes-vous ? » La femme lève sa tête vers moi avec un grand sourire avant de prendre la parole « Lucy ! Cet idiot doutait que ça fonctionne et pourtant tu as réussi, te voilà dans un autre souvenir ! » « Un autre souvenir ? Mais qui êtes-vous ? » « Oh, ne t'inquiète pas, ce n'est pas ton souvenir. Il y a un toon qui a connu le château de la Méchante Reine, un seul, et on est dans son souvenir. Un peu de magie noire et on peut s'aventurer tellement facilement dans un lac ouvert ! » elle se lève, époussette sa robe d’époque et prends une grande inspiration, satisfaite « Quelle belle journée ! Chaque chose en son temps, tu vas vite te souvenir de moi, ma chère. » « je...je ne comprends rien. Qu’est ce qui m’arrive ? Pourquoi je ne sens pas Kara ? » « Chhhh, calme toi » dit-elle sur un ton bienveillant. « Tout s'éclaircira rapidement. Kara n'est pas importante, aujourd'hui, le pouvoir est en toi, c'est ce dont nous avons besoin. »

Je lève la main devant moi « Ne m’approchez pas ! » « Lucy ! Tout va bien, nous ne sommes pas tes ennemis ! » « Je ne vous fais pas confiance, je ne vous connais pas ! » « Bien sûr que tu me connais, tout te reviendra. Nous sommes dans un souvenir de ton père, après tout ! » « Je… » Je m’assieds avant de lever le regard vers la femme « Tout est confus dans ma tête. Mon père ? Mais...le seul toon qui ait connu Regina à sa mauvaise époque, c’est dyson...je ne comprends rien.. » Elle soupire, amusée « C'est incroyable qu'après tout ce temps, tu ne vois toujours pas Kara comme ta sœur. » « Ma soeur ? Kara n’est pas ma soeur. » Elle ris « Parce que tu crois que le Savant Fou est assez intelligent pour créer une nouvelle personne en en torturant une autre ? Il n'a fait que te réveiller, chérie. » Je lance un regard sombre à Hortensia « Pourquoi je…je n’ai aucuns souvenirs ? » Elle me regarde avec un regard compatissant « Ta mère a fait une horrible erreur qui a manqué de te tuer peu après ta naissance. Et elle en est incroyablement triste et très sincèrement désolée. » « Je… » Je n’y comprenais rien. Mais j’étais loin d’être stupide. Je commençais à comprendre ce qui se passait.

Kara est ma soeur…Dyson est mon père…mais quoi ? C’est elle ma mère ? « Vous êtes une toon ? » « On en est tous, chérie. Enfin, presque. » elle regarde l’homme encapuchonné qui n’est sans doute pas un toon. « J’ai l’impression de connaître votre voix… » Je me lève et m’approche de la femme « Qu’est-ce-que vous me voulez ? POURQUOI JE NE SENS PLUS KARA ? » « Je te le dis, le pouvoir vient de toi, pour accomplir notre plan, nous avons besoin de toi. » Elle sourit en regardant tous les objets qui lévitent autour de moi. « Les collines de l'esprit ont libéré tout ton pouvoir, c'est parfait. » Je commence à me souvenir des articles de Kara, des dires de Dyson sur Hortensia… « Pour libérer Bendy ? Je refuse de vous aider ! » « Lucy, je suis ta mère après tout. Ne t’inquiètes pas, tu comprendras plus tard. » Elle sort quelque chose de sa robe « Quand Peter aura récolté le dernier ingrédient, la malédiction sera prête. » « Vous êtes Hortensia, la sorcière noire ! Je refuse de vous aider ! Je ne suis pas du côté des méchants ! » Mon regard se pose sur ce qu’elle tient dans sa main…

Je le reconnaîtrais entre mille…Kara en avait parlé avec Regina. Hortensia tenait dans ses mains le parchemin…de la malédiction.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Kara Lucy Walters - Evil Light -

Koléana


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Carice van Houten

Ѽ Conte(s) : Intrigue Toons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La protectrice des souvenirs, l'une des trois toons originels



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 16
✯ Les étoiles : 700




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 23 Mar 2018 - 20:16



Witch Hunt



Nous mourrons donc tous les trois, fit le Sorcier en s'asseyant sur une chaise lourdement en comprenant ce qu'il adviendra du futur.
« Je suis désolé…
Vous êtes effectivement mort dans notre présent. »

Cependant, le gardien tiqua sur autre chose.

« Tous les trois ? »

Koléana avait froncé les sourcils, subitement intrigué. Tous les trois ? Qui avait-il d'autre ? Voir tant de choses qu'elle ignorait la bouleversait un peu. Pourquoi n'avait-elle jamais su que le Sorcier avait un fils en la personne de Nicolas ? Elle qui pensait avoir eu une proximité père/fille, elle se retrouvait finalement plongée dans un abîme d'ignorance. Bien sur qu'elle s'attendait à découvrir des points obscurs sur ce passé, après tout ils étaient là pour trouver des réponses sur leurs ennemis, qu'elle n'avait pas. Mais découvrir autant de secrets sur ses origines, c'était triste. Il ne fallait pas croire, Koléana aussi s'attristait de voir que cette famille connaissait une histoire aussi chaotique et autant de problèmes. Elle savait faire face, sans être aveugle sur ces peines pour autant -*hum* contrairement à un certain Dyson *hum*- mais ça n'effaçait pas pour autant ce qui faisait mal.

Le Sorcier eut l'air attristé qu'elle, ou Soreth au moins, ne sache pas de qui il parlait.

Ma femme... votre mère. Claire a une part égale dans la conception de la magie qui a donné naissance à Bendy. Ou qui va vous donner naissance. Et son frère, Pierce, a créé le pinceau. Nous sommes tous les trois à l'origine de cette nouvelle magie.

Koléana fut très émue par ces quelques mots. Nous avons une mère... Et un oncle ! Elle ressentit une profonde tristesse de ne pas les avoir connu. Cette perspective l'avait rendu joyeuse l'espace d'une seconde avant de se rappeler des quelques mots du Sorcier : "nous sommes morts."

Et où sont-ils ?
Au village, vous devez savoir qu'une menace pèse sur le royaume.
Des ogres, oui. La bonne nouvelle, ce que je l'ai appris ici, et comme je suis née dans quelques jours, le fait que je ne le sache pas...
... signifie que la guerre est bientôt finie.

Le Sorcier se leva, avec un regain de motivation, et s'approcha du trio de Storybrookiens. Vous avez voyagé dans le lac des souvenirs pour avoir des réponses. Que voulez-vous savoir ?
Vous allez prédire une Equation complexe qui va déterminer notre avenir face à la menace qui pèse sur nous. C'est compliqué, mais dans l'immédiat, nous sommes venus trouver des réponses sur la raison pour laquelle certains d'entre nous sont devenus des sorciers noirs.

Le Sorcier réfléchit un instant. Le sujet semblait l'étonné, comme Koléana le savait, il n'avait réellement pas crée les toons pour manipuler la magie. Vous êtes nés sur des terres très spéciale concernant la magie. Elle a un ordre grand et complexe. Que certains d'entre vous puissent manipuler de la magie noire me dérange beaucoup, ce n'est pas censé arriver. Mais... cela ne doit pas être surprenant avec ce monde, dit-il à contre-coeur. Les légendes racontent que le volcan Vésuve, pris d'assaut par les ogres il y a peu, renferme une magie dangereuse.
Les Sorciers Noirs ont pu y trouver leurs origines ?
Peut-être, mais peu importe, connaitre leurs origines n'est pas la priorité pour vous. Vous devez surtout savoir comment leur faire face et les affronter. Vous avez dit Équation n'est-ce pas ? Dans ce pays, on dit équation quand on parle de guerre, ça vient d'une devise que l'on a : dans une équation, tout le monde a un rôle et son opposé. Si les Sorciers Noirs font parti de votre Équation, il y a donc un opposé. Cherchez les Dragons : il y a quelques années, les dragons sont morts, ce sont des êtres issus d'une branche dérivées des orcs. Ils ont toujours eu le don de repousser, d'attaquer et d'être nocifs à la magie. A leur disparition, leurs âmes ont erré dans les mondes. Ceux qui ont été touché par celles-ci...
... ont hérité de leur pouvoir ! Merci, père !

Cette nouvelle était très réjouissante, c'était une très grande avancé dans l’Équation, un rôle de plus à ajouter à la liste, mais surtout une caractéristique importante de son fonctionnement qui pourrait leur permettre de les aider dans leurs recherches. Alors qu'elle allait demandé ce qui pouvait bien faire face aux protecteurs, une douleur immense dans son corps la fit plier au sol. A ses côtés, la douleur se répandit très vite à Sebastian et Soreth. Elle émit quelques grognements, essayant de lutter du mieux qu'elle pouvait contre cette sensation atroce, qui lui donnait des difficultés à respirer.

Puis, elle finit par cesser, chez elle et chez les deux autres protecteurs.

On vient de déchirer la magie du lac, des intrus viennent d'entrer, s'inquiéta-t-elle. Je suis désolée, elle ajouta en se retournant vers Sebastian et Soreth. Lorsqu'on déchire la magie d'un protecteur, ils sont tous affectés. Il faut vite...

Un énorme fracas se fit entendre dans le château : les intrus, qui qu'ils étaient, étaient déjà en train de se battre ici. Harry ! C'était le seul, avec Pablo, qui se trouvait ici, dans les bibliothèques du palais. Elle se retourna vers ses amis. Voilà nos ennemis. Soreth, Sebastian, partez avec le Sorcier et trouvez les autres pour les informer de ce que nous avons découvert.

Elle ne leur laissa pas le temps de discuter ses ordres, en sortant de la pièce et refermant la porte derrière elle. Déterminée, et surtout enragée, elle se précipita à travers les marches et le château. En 500 ans d'existence, personne n'avait forcé l'entrée de son lac, cette perspective la rendait très en colère.
Mais il y avait autre chose aussi : l'inquiétude pour Harry. La perspective qu'il soit en danger, malgré ses ressources, sa magie et sa combativité, l'inquiétait très sincèrement. Elle avait toujours été protectrice, mais c'était la première fois que l'idée d'une personne en danger affolait autant tous ses sens.

Pablo ! Ce fut le premier qu'elle vit en arrivant sur les lieux, assommé, sur le sol. En levant le regard, elle vit Harry, dans le même état. Elle se précipita vers lui, cependant soulagée en sentant qu'ils étaient tous les deux en vie.

Elle leva le regard vers la personne qui était là, qui leur avait fait ça. L'ennemie ordonna à son partenaire, qu'elle identifia comme Peter Dark, Pat Hibulaire dans leur ancienne vie, de sortir pour s'occuper de ceux qui se trouvaient dehors.
Mais elle connaissait également celle qui se tenait toujours là.

Toi...

Elle haussa les sourcils, un frisson parcourant tout son corps, lorsqu'elle se rappela du passé de cette femme.

Ta magie est donc celle des sorcières noires !

Moïra la regarda avec un petit sourire mutin.

Belle... Et perspicace avec ça ! Se moqua-t-elle sans se cacher.
Pourquoi tu es venue ici ? La porte ne t'était pas ouverte de la même façon que tu n'y étais pas la bienvenue. Son ton était sec tandis que sa colère montait.
C'est ce qu'il y a de bien avec la magie, répondit-elle en agitant les doigts. On fait un peu ce que bon nous semble !
L'envie de la noyer la prit soudainement.
Vous ne ferez pas un pas de plus. Je crains que votre petit voyage de s'arrête là.
Oh vraiment ?

Moïra fit apparaitre des flammes au creux de sa paumes, envoyant la boule de feu vers Koléana. Mais celle-ci réagit aussitôt, s'entourant de voluptes d'eau avant d'en lancer des colonnes vers la sorcière noire. L'eau arrêta les flammes, et propulsa Moïra plus loin dans la bibliothèque.

Ne t'avise pas de me combattre. Je suis navrée, Moïra, mais tu connaîtras la prison de Sebastian.

De là où elle était, elle eut un petit rire sec, avant de tendre la main, pour étrangler en comprimant sa gorge avec sa télékinésie. Koléana porta machinalement ses mains à son cou, sentant les muscles de sa gorge se rapprocher.
Pour toute réaction, elle leva la main pour lancer une rafale d'eau sur une armoire proche de Moïra pour la faire s'effondrer sur elle. Mais elle réagit à temps, se téléporta dans un nuage noir pour apparaître derrière Koléana et utiliser sa force magique pour la frapper lourdement.

Koléana s'effondra à genoux. Tu es folle si tu crois pouvoir gagner, Miss Tick.

Et elle perdit connaissance.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Suddenly we make war for the peace
SUDDENLY WE'RE NEAR TO THE DEATH
Near to the death to protect our lives


Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

[Toons Episode 3] : Witch Hunt - Fe





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt