MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Kawabungaaaa! (Eulalie)[Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Michel-Ange Turtles


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1137
✯ Les étoiles : 3407




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 11 Avr 2018 - 19:21

“En garde ma biquette! ”






C’était une de ces premières matinées de printemps. Le soleil frappait le visage de la jeune Tortue, alors qu’il filait dans les rues de Storybrooke. Ses écouteurs sur ses oreilles et ses lunettes noires dans le style Blues Brothers sur le nez, il filait à la vitesse de l’éclair. Tournant subitement à droite, il arriva devant une petite arche de style asiatique. Sur le pilier droit, on pouvait y lire « Ecole de la Tortue ». Tapant dans son skaboard, Michel-Ange s’avança dans l’allée des petits arbres pour se diriger vers le grand bâtiment du fond. Face à lui, un jeune homme blonds’interposa. Lui retira ses écouteurs, il avait l’air contrarié :

« A quoi tu joues Mikey ? »


Jetant la planche à roulette avec fougue, il bouscula son frère aîné pour lui rendre la pareille.

« T’as un problème Raph ? Qu’est ce que t’as ? T’as pas niqué ce matin c’est ça ? »


Bien sûr, ca devait être ça. Croisant les bras et ne bougeant pas d’un pouce, Raphaël observa Michel-Ange avec un regard sévère. De tous, c’était celui avec qui il s’entendait le mieux. Mais aussi paradoxalement celui avec qui il se disputait le plus. Ils étaient tellement différents… Raphaël était toujours sérieux, très sanguin et surtout, il enchaînait les conquêtes. Alors que Mikey, lui était plutôt d’un naturel calme, drôle et il avait un sérieux problème avec les filles. Mais ce qu’il fallait aussi retenir, c’était qu’ils se parlaient très mal.

« Le Maître veut te voir, apparemment, t’as brillé à une soirée avant-hier, et t’as invité à une nana à un cours gratuit… Visiblement t’étais trop bourré pour te rappeler de l’heure p’tit. Elle t’attend depuis une heure. Maître Splinter veut t’parler… Des cours gratuits… Déjà, tu sais que le Ninjutsu, ça s’enseigne pas à n’importe qui, et en plus, comment tu veux qu’on vive ? Faudra vraiment qu’un jour t’arrête les conneries... »


Ne voulant plus en entendre d’avantage, il bouscula son frère pour qu’il le laissa passer. Activant tous les deux leurs mutagènes, Raphaël fut expulsé en arrière, mais se rattrapa avec la souplesse d’un chat dans un parfait salto-arrière.

« T’as d’la chance que le maître m’ait demandé de pas te toucher, sinon je t’aurai volontiers casser la tête ! »


« C’est ça c’est ça… Joe les gros bras, va jouer sur Tinder... »


Avec un regard assassin, Raphaël partit vers la pizzeria, situé non loin. Michel-Ange, pour sa part, entra dans le dojo. Se mettant immédiatement à genou, il plaça ses mains devant lui en position d’attente. Eulalie était là, debout en train d’observer l’intérieur sobre du dojo. Maître Splinter quand à lui était en retrait. Visiblement, ils l’attendaient tous les deux. L'ancien rat tourna sa tête vers lui et déclara :

« Entre, entre Michel-Ange... »


Sa voix l’apaisa immédiatement. Cette voix grave et graveleuse avait toujours le don de la calmer immédiatement. Avec un sourire serein, il poursuivit :

« Je suppose que Raphaël t’as déjà fait part de mon opinion. C’est très gentil à toi, de me proposer de nouveaux élèves Michel-Ange. Mais tu sais très bien que c’est moi qui les choisis, normalement... »


Baissant la tête, Michel-Ange n’osa pas regarder son senseï tellement il avait honte de lui même.

« Cependant, il semblerait qu’elle convienne aux critères… J’ai eu une petite discussion fort intéressante avec elle. Et c’est toi qui va te charger de la former à certaines bases qu’elle ne connaît pas… Car tu constateras par toi même qu’elle ne part pas de rien… Disons que tu vas proposer des cours, de perfectionnement sur des points précis... »


Radieux, Maître Splinter lui sourit gentiment. Se levant d’un bon fou de joie, la tortue fit immédiatement un bisou sur la joue de son père adoptif. Se moquant du protocole… Ricanant, Maître Splinter lui indiqua Eulalie.

« Montre lui donc ce que tu sais faire... »
dit-il d’un air amusé.

Son ton était rieur, c’était étrange. S’étirant et sautant sur place, il se mit en t-shirt. Inutile d’aller chercher son kimono orange. Il aurait paru ridicule à côté de la bombe sexuelle. Sautillant encore sur place, il se risqua à un petit clin d’oeil amusé et charmeur à l’attention d’Eulalie.

« Alors finalement t’es v’nu ! T’as pas trop peur ? Soit indulgente avec moi, je vais essayer de te donner quelques leçons, mais c’est la première fois… Euh… Tu veux pas t’habiller un peu plus ? Ca me perturbe... »


En effet, la tenue perturbait beaucoup Michel-Ange. Si ça continuait, il allait saigner du nez.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


T'es plutôt mignon, dans ton genre!


Eulalie


« 42 »


avatar




╰☆╮ Avatar : Holland Roden

Ѽ Conte(s) : Famille Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Amazone Sexy

✓ Métier : Flic canon à temps partiel


☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5791
✯ Les étoiles : 6859




Actuellement dans : « 42 »


________________________________________ Jeu 19 Avr 2018 - 20:36

Cause we're unstoppable
T'es prêt à finir en pièces détachées, Mickey ?


Je ne savais pas vraiment pourquoi j'étais venue, sans doute parce que je ne ratais jamais un rendez-vous planifiée. Même si ce dernier s'était organisé à une soirée des plus étranges dont je ne comprenais toujours pas l'intérêt. C'était peut-être justement ça ? Pour que je rencontre de nouvelles personnes ? Apollon appréciait toujours que l'on agrandisse notre cercle de connaissances. Ça devait être le but. Peu importait finalement. La discussion que j'avais eu avec celui qui semblait diriger les lieux avait été des plus intéressantes. Bien que je me sois juste présentée comme il se devait, en réalité. J'avais fais des recherches, avant de me présenter, juste pour savoir dans quoi je me lançais exactement, mais j'avais réussi à m'empêcher de demander si il aimait autant le fromage que lorsqu'il était un rat. C'était une question qui ne se posait certainement pas.

Des cours de combat me paraissaient bien inutiles étant donné mon niveau – je savais que je les surpassais tous, sans vouloir me vanter. Mais ce... comment il s'appelait déjà ? Ah oui. Michel-Ange. Comme le peintre. Il était gentil et le Gardien m'avait dit que je devais me montrer sympathique parce qu'il n'était pas... à l'aise. Ce n'était pas un humain comme les autres, je l'avais senti et j'en avais pleinement conscience. Il supporterait mieux ma force qu'un être moyen. Ça devrait pouvoir être instructif.

« Tu es en retard. »

Pourquoi il sautillait ? Ça ne servait à rien. J'avais attendu une heure qu'il me fasse l'honneur de sa présence, hésitant même à partir puisqu'il ne s'était pas présenté. On m'avait pourtant apprit qu'il fallait toujours être ponctuel, mais ça pouvait être différent pour les... tortues. Ces animaux étaient lents par nature.

« Et je n'ai  rien pour me changer. »

Je baissais les yeux, ne voyant pas en quoi ce que je portais posait problème. Cookie m'avait toujours dit qu'il fallait porter quelque chose de pratique, de peu encombrant et qui ne gêne aucun de mes mouvements. Je ne faisais que suivre ses conseils. Il avait déjà dû voir bien pire qu'un débardeur et un short, en particulier après la soirée à laquelle je l'avais amené, non ?

« Un bon guerrier n'est jamais déconcentré par des détails vestimentaires. »

Je finissais par secouer la tête, reportant mon regard dans sa direction avant de lui offrir un sourire encourageant. Je n'avais aucune raison d'avoir peur. Je jetais un coup d'oeil en direction du maître qui était toujours présent. Il restait pour regarder afin de s'assurer que je n'allais pas casser mon adversaire ? Je promettais de faire de mon mieux, en tout cas.

« Par quoi on commence ? »

Je me plaçais face à lui tout en penchant ma tête d'un côté puis de l'autre, avant d'étirer mes bras devant moi. C'était complètement différent d'avec Athéna. Je n'avais même pas mon épée. Mais ma nature me permettait d'apprendre très vite. En réalité, c'était instinctif. J'avais réalisé que je savais parfaitement me servir de n'importe quelle arme sans y avoir touché auparavant. Ca me prendrait sans doute un peu plus de temps pour cet art davantage... comment dire... corporel ? Mais j'y arriverais.

« Oh et est-ce qu'il y a des limites à ne pas dépasser ? » interrogeais-je mon professeur de la journée, soudainement perplexe, tout en attachant mes cheveux pour plus de liberté.

Je devrais sans doute éviter de casser, fracturer ou briser certains de ses os. Je n'avais aucune idée jusqu'à quel point je devais me contrôler, l'homme m'avait dit que la résistance de Michel-Ange était relativement élevée.

« Je vais retenir ma force. Au cas où. »

Il y avait tout un protocole, si je ne me trompais pas, pour ce type d'exercice. On devait se pencher face à l'autre, chose qui me dépassait totalement, puisqu'en plein combat rare était les marques de respect de cette sorte. Je le fis néanmoins, sans savoir si c'était la bonne manière de le faire ou même le bon moment. Je restais ainsi plusieurs très longues secondes, fronçant les sourcils.

« Je peux me relever maintenant ou je dois attendre un signal ? »

Il n'allait pas m'attaquer en traître à moins d'être stupide. Il était possible qu'il en profite pour me dévisager trop fixement, cela dit, mais ça ne me dérangeait pas outre mesure. J'avais l'habitude qu'on me regarde.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

DON'T BURN OUT, DON'T BURN OUT ON ME
Patience only gets you so far, blood will get you further. Pain will only make your heart hard, tossed in furious weather. Innocence is beautiful to see, won't you box it up for me ?

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584

Michel-Ange Turtles


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1137
✯ Les étoiles : 3407




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 23 Avr 2018 - 12:28

“En garde ma biquette! ”






Après avoir rapidement enfilé dans les vestiaires sa petite combinaison orange, il se décida finalement à revenir. On lui avait décrit Eulalie comme une personne invincible, et il n’attendait que de voir ça. Personne n’était invincible. L’observant un petit moment en faisant tourner son bras droit pour s’échauffer, il déclara d’un ton amusé :

« Ouais y’a des limites à pas dépasser. On ne tue pas, on tape pas trop fort. »


Terminant son échauffement, il salua d’abord son Maître, puis Eulalie. C’était du folklore, et vu qu’elle n’y connaissait rien à la vie, il fut même tenter de saluer n’importe quoi pour qu’elle fasse pareille. Une fois face à elle, Michel-Ange sourit un peu stupidement. Au départ d’un combat, il n’était jamais sérieux. C’était quand les choses commençaient à se gâter, que son mutagène s’activait définitivement pour changer totalement sa personnalité.

« Tu peux te relever ! En fait historiquement, on salue pour deux raisons ! La première, c’est pour montrer qu’on est pas armé, la deuxième, c’est pour faire voir que l’on fait confiance à son partenaire. C’est pour ça qu’on lui expose sa nuque !  Et la tienne est très jolie ! Bien qu’il n’y ait pas que ça de joli d’ailleurs... »


Ses petits yeux cupides se tournèrent vers sa poitrine et ses joues commencèrent à devenir rosées. Bien il était tant de passer aux choses sérieusement. Pliant ses jambes, il fit un petit salto arrière, envoyant la pointe de son pied directement sous le menton de l’Amazone. Le coup était plus solide, mais pas trop fort non plus. Sentant une légère douleur au bout du pied en retombant, Michel-Ange se réceptionna avec une main au sol. C’était donc ça, la résistance d’une Amazone… C’était pas mal. Plutôt bien même. En fait elle devait d’avoir rien senti. Le coup avait été pourtant porté sur la zone du menton, qui était sensé secouer le cerveau et paralyser l’adversaire. C’était très pratique, les coups au menton. Mais là, ça n’avait pas eu l’effet escompté. Se mettant dans une garde étrange, propre au style de l’école de la tortue, il ferma les yeux et se mit à sourire :

« On m’avait donc pas menti ! T’es très forte ! Je suis trop content de me mesurer à toi ! C’est excitant ! »


C’est vrai. C’était excitant. Cette sensation ne le quittait jamais. Il prenait toujours un maximum de plaisir à combattre un adversaire plus fort que lui. Car il pouvait repousser ses limites ! Et là, il deviendrait plus fort. Il devenait toujours plus fort.

« T’es une drôle de bestiole quand même… Je me demande si je dois y aller à fond ! »


Tournant autour de l’Amazone, il n’attaqua pas. Préférant désormais attendre plutôt que d’attaquer comme un imbécile de Sandman. Tournant avec lenteur, changeant de point d’appui avec une vivacité extraordinaire, il remarqua que les yeux de son maître se portèrent d’abord sur son magnifique jeu de jambe, pour aller ensuite vers les fesses de l’Amazone qui lui faisait dos. Petit pervers…
Aux aguets, Michel-Ange fixa la poitrine d’Eulalie. Cette fois-ci pas pour mater. Non, car sinon il aurait saigner du nez. Le regard était totalement différent. Concentré, c’était la zone où l’on pouvait voir l’ensemble du corps. Si jamais un coup de pied partait, il serait averti. Idem pour les bras.

« Si je regarde tes seins, c’est pas pour les mater hein ! C’est la zone qu’on doit observer pour utiliser au mieux notre vision périphérique. Mais je t’avoue que c’est difficile avec toi. Ta poitrine est bien généreuse... »


Mais il n’eut pas le temps de finir qu’un bruissement se fit entendre et qu’il croisa les bras sur son visage pour se protéger. Sentant la force du coup, il glissa sur plusieurs mètres, et émit alors un petit ricanement bien différent de d’habitude. C’était de l’arrogance. Son génome se modifiait déjà...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


T'es plutôt mignon, dans ton genre!


Eulalie


« 42 »


avatar




╰☆╮ Avatar : Holland Roden

Ѽ Conte(s) : Famille Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Amazone Sexy

✓ Métier : Flic canon à temps partiel


☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5791
✯ Les étoiles : 6859




Actuellement dans : « 42 »


________________________________________ Lun 30 Avr 2018 - 19:40

Cause we're unstoppable
T'es prêt à finir en pièces détachées, Mickey ?


Pas de meurtre. Pas trop fort. Les règles étaient simples. Même si très vagues sur ce dernier point. Je me redressais, haussant un sourcil à son explication. Est-ce que je lui faisais confiance ? C'était une bonne question. Je n'en étais pas persuadée. Un minimum, pour être venue ici. Ce fut le reste de ses remarques qui me fit pencher la tête. Je savais que j'étais jolie mais son regard ciblait des zones très définies. Loin d'en être gênée, j'étais plutôt... agacée. Je n'étais pas venu pour me faire dévisager de haut en bas – et surtout en haut, dans ce cas précis.

Il reprit vite ses esprits et je sentis un choc, ou plutôt un frôlement, au niveau de mon menton. Oh. Impressionnant, comme figure, mais loin d'être efficace. Je passais une main dessus. Avait-il fait exprès de ne pas frapper fort ou était-ce juste que j'étais trop habituée aux coups d'Athéna pour sentir les siens ?

« Excitant ? »

Ma tête se penchait de nouveau, de l'autre côté cette fois. Il devait faire référence à l'adrénaline que ça lui procurait. Il avait l'air de plus en plus enjoué, en réalité. Je me retins de lui faire remarquer que je n'étais pas une « bestiole » mais une créature, finissant par sourire face à son doute. Je retenais que si je n'avais pas le droit de mettre le maximum de mes capacités, lui n'allait pas se déranger. Je me sentais épiée, alors qu'il avait commencé à marcher autour de moi. Je n'étais pas une proie à attaquer. Il m'étudiait. Il attendait. Je ne savais pas exactement ce qu'il espérait, mais je ne bougeais pas. Jusque là, je n'en avais pas eu besoin.

Vision périphérique... je ne m'embêtais pas de tel procédé. En vrai condition de combat, il n'y avait pas le temps pour se concentrer à fixer l'adversaire. Encore moins pour le 'mater', comme il disait. Et je trouvais qu'il avait déjà assez profité de ce qu'il pouvait voir, même ses paroles divaguaient.

Je retins au maximum ma force, comme il l'avait demandé. Ou peut-être ne me fis-je cette réflexion qu'une fois le coup de genoux porté pour l'écarter de moi. Il était distrait par mon physique, c'était décevant. Je me rapprochais alors qu'il s'était retrouvé plus loin, l'observant à terre. Il ne semblait pas si amoché, malgré la puissance de sa chute. C'était une bonne nouvelle.

« Pathétique. » fut le seul mot que je prononçais face à son ricanement.

Son kimono orange me permettait une bonne prise. Je fus plus rapide que lui pour l'attraper, le forçant à se relever. Il avait beau me dépasser largement en taille, je n'éprouvais aucune difficulté à le soulever. Je devais utiliser cette différence à mon avantage. Il n'était pas encore totalement redressé que j'avais déplacé une main sur son épaule et accroché ma jambe à sa taille, pivotant pour me retrouver sur son dos, me maintenant contre lui. Mon bras serré contre sa gorge, je n'avais pas le moindre mal à rester en position.

« Si je continue, tu vas arrêter de respirer d'ici... dix secondes, normalement. »

Je mettais assez de pression pour étouffer n'importe quel autre individu. Il était plus résistant. J'attendais que neuf se soient écoulées avant de le relâcher, me faisant tomber au sol dans un parfait équilibre. Si ce qu'il voulait était avoir mal, c'était tout à fait négociable. Je me replaçais face à lui,

« La prochaine fois que tu regardera trop longtemps ici et que ça te déconcentrera... »

Je pointais ma poitrine du doigt, le regard sévère.

« Je ferai en sorte que ce soit la dernière chose que tu aies eu l'honneur d'admirer. »

Un sourire ornait mes lèvres malgré le ton autoritaire que j'empruntais. Il faisait preuve d'arrogance, j'en ferai de même. Apollon m'avait bien montré comment manifester ce sentiment. Ce n'était qu'une menace, je ne la mettrai pas à exécution. A moins qu'il se montre trop insistant. Si il était si puissant, pour un humain, il pouvait peut-être retrouver la vue si je lui ôtais un œil ? J'évitais de poser la question. Ça devait faire partie des interdictions.

« Tu es intéressant. »

Qu'il estime ce compliment à sa juste valeur. Je n'en faisais pas à tout le monde, pas de cette façon là en tout cas. J'avais décidé de ne plus rester statique. Il était mobile, il ne se gênait pas pour me dévisager, j'allais en faire de même. Il était très aisé d'anticiper chacun de ses mouvements. Il était prévisible. Et si... jeune. Je ne pouvais pas vraiment me permettre cette remarque, mais il me paraissait qu'il n'avait pas tant d'expérience que ça en combat. Il fallait dire que la plupart de mes adversaires étaient soient des êtres âgés de millions d'années, soient des délinquants dans la rue qui ne savait pas placer un coup de poing correctement. Je n'étais pas habituée à faire face aux individus se plaçant au milieu de tout ça.

« Frappe-moi. »

C'était un ordre. Je m'étais arrêtée à quelques millimètres de lui, mon regard plein d'assurance fixant le sien sans ciller. J'étais quelque peu grisée par cet entraînement qui s'annonçait plus plaisant que prévu. Il avait de la force, je l'avais déjà remarqué, mais il était capable de mieux que ça.

« Mais pas comme tout à l'heure. Mets-y tout ce que tu as. Je te laisse faire pour cette fois. »

J'avais besoin de voir jusqu'où il était capable d'aller. Il avait intérêt à profiter de cette ouverture, je ne lui permettrais pas de m'atteindre gratuitement deux fois.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

DON'T BURN OUT, DON'T BURN OUT ON ME
Patience only gets you so far, blood will get you further. Pain will only make your heart hard, tossed in furious weather. Innocence is beautiful to see, won't you box it up for me ?

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584

Michel-Ange Turtles


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1137
✯ Les étoiles : 3407




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 2 Mai 2018 - 9:27

“En garde ma biquette! ”






Quand Eulalie passa sur son dos, Michel-Ange sut que c’était quasiment terminé. L’une des règles d’or de tout art martial, c’était de ne jamais exposer son dos. Si votre adversaire montait sur votre dos, et si il s’y connaissait un minimum, vous aviez environ 12 secondes de survie. S’étant laisser surprendre, la force d’Eulalie l’impressionna pour son gabarit. Il l’avait grandement sous-estimé. Ca avait été une erreur. Il aurait dut être plus méfiant. S’extirpant comme il put, mais surtout parce qu’elle le voulait bien, Michel-Ange pivota sur lui même, dans un parfait Taï Sabaki.
Paumes ouvertes devant lui, respiration légèrement saccadée, il dut réévaluer complètement son adversaire. Son sourire avait disparu, son attitude bienveillante aussi. A la place, ses sourcils étaient pliés de concentration, et son visage était devenu grave. Observant son maître du coin de l’oeil, il vit qu’il n’était absolument pas surpris de le voir ainsi en difficulté.

« Je ne te ferai pas cet honneur. »


C’était simple, mais c’était dur, froid et distant. C’était l’opposé de la personnalité naturelle de Michel-Ange. Quelque chose en lui était en train de se modifier et jouer sur son caractère. Il se sentait différent, comme si c’était une autre personne qui avait les bras levés devant lui. Cela ne lui était arrivé qu’une seule fois, contre Schreider. Ses frères avaient été terrassé, et il était rentré en transe. Sauf que cette fois-ci, contrairement à la dernière fois, il était totalement conscient de ses actes et de ses paroles. Sentant la fureur et la joie du combat l’envahir, il commença à tourner autour d’elle.

« Je n’ai pas la moindre chance. Et tu le sais. Mais je vais quand même essayer. Sache que l’erreur des meilleurs guerriers est de sous-estimer son adversaire en croyant un peu trop dans ses propres capacités. Souvient toi que si tu t’approches un peu trop prêt et un peu trop confiant d’une couleuvre, tu peux te rendre compte au dernier moment, qu’il s’agit d’une vipère. »


S’élançant brusquement en avant vers Eulalie, son poing fendit l’air dans un direct avant parfait techniquement. Mais au dernier moment, son poing passa volontairement à gauche du visage de l’Amazone. Tournant sur lui même pour profiter de cette inertie, sa jambe gauche s’enroula autour de celle d’Eulalie pour lui faire perdre l’équilibre. Dans une position étrange, Michel-Ange se retrouva allongé sur le dos, sur Eulalie. Même si il pouvait sentir sa poitrine sur ses omoplates, quelque chose avait changé. Il n’éprouvait plus aucun désir pour elle. Il ne pensait qu’au combat. Aussi, il leva son coude et l’envoya dans le foie de l’Amazone de toute ses forces, l’impact créant une légère onde de choc qui fit lever les sourcils de l’ancien rat.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


T'es plutôt mignon, dans ton genre!


Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Kawabungaaaa! (Eulalie)[Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations