MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

River Frost


« Une symphonie de mort affreuse, voilà ma berceuse »


River Frost


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie
La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] 181014043138660166

☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6182

La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] _


Actuellement dans : « Une symphonie de mort affreuse, voilà ma berceuse »


________________________________________ Mar 22 Mai 2018 - 2:20

‘’I fear who I am becoming,
I feel that I am losing the struggle within.
I can no longer restrain it,
my strength it is fading,
I have to give in.’’

Il était plus d’une heure du matin et tout Storybrooke dormait, à l’exception des quelques bars de la ville où la fête battait son plein. La pleine lune, énorme dans le ciel moucheté d’étoiles, avait une teinte orangée. Un vent, qui avait été chaud dans l’après-midi ensoleillé, soufflait une brise fraîche dans cette nuit de la fin de mai. En ce dernier samedi du mois, comme à chaque mois, il y avait eu des combats au Blue Palace. Alors que River s’apprêtait à monter sur le ring, il avait entendu une discussion entre les jumeaux Thorson. Krane voulait aller fêter sa victoire sur le gros Jhonny, alors que Brunhildr préférait rentrer chez elle pour se reposer. Il était rare de voir les Thorson séparés, mais chacun tenant son bout, ils étaient partis chacun de leur côté. Krane n’allait même pas rester pour regarder son combat. Une première… Quoi que, quand River prit connaissance de l’adversaire qu’on lui avait assigné, il comprit aussitôt le manque d’enthousiasme de son éternel rival. Son adversaire, Dave, n’avait aucune chance contre le Frost et ce combat, s’il en était un, relèverait probablement plus de l’agression. Comme prévu, le combat se passa à sens unique et River gagna haut la main en seulement quelques minutes.

Le combat en lui-même n’avait rien eu d’extraordinaire, et River aurait pu rentrer directement chez lui, faire comme si cette soirée médiocre n’avait pas eu lieu. Non, le combat n’avait rien eu de remarquable, mais ce qui se passa après, dans son vestiaire privé, ça, c’était digne de mention. On lui avait proposé de le sponsoriser, mais on lui avait surtout fait des avances à peine voilées. Du moins, c’est de cette façon que le Frost avait interprété les propos et les gestes de l’homme qui l’avait approché. Pour ne pas laisser ces avances sans réponses, et aussi parce qu’il avait envie d’un exutoire à ses deux derniers mois sans intérêt, le mage avait décidé qu’il coucherait avec cet homme à l’instant, directement dans le vestiaire. Il lui fallut un bon moment et plusieurs avertissements de l’homme avant qu’il ne comprenne qu’il avait fait une erreur et que l’homme n’était absolument pas consentant. Mais avant de comprendre tout cela, River avait eu le temps de faire bien des choses contre le gré du pauvre homme.

La voiture bleu nuit de River fonçait à vive allure dans les rues de Storybrooke. Il n’avait qu’une destination en tête et il devait l’atteindre avant de faire une autre gaffe. Depuis le temps, il connaissait le chemin par cœur. Dans la hâte et la tête ailleurs, le Frost avait grillé un feu rouge. Heureusement pour lui, aucun policier ne passait par là. Il se frappa la tête à deux reprise, comme pour se remettre les idées en place. Arrivé dans la rue résidentielle, l’infirmier passa plusieurs maisons avant de finalement s’arrêter. Il se gara dans l’ombre d’un grand chêne, espérant que ce simple camouflage ne fasse disparaître sa voiture aux yeux des curieux. Bien garé, il attendit tout de même quelques instant avant de sortir de son véhicule. Il observait la rue pour s’assurer que la voiture de Krane ne s’y trouvait pas. Une brève inspection des alentour confirma que le colosse devait faire la fête en ville. Riv avait donc la voie libre, sachant que le Thorson n’était pas du genre à ne prendre qu’un verre pour ensuite rentrer bien gentiment chez lui.

River sortit de sa voiture, vêtu simplement d’un jeans qui lui tombait sur les hanches. Il ne pouvait plus dire avec certitude s’il avait enfilé un t-shirt en partant du Blue Palace, mais il était certain qu’il n’en portait, à présent, plus. Ses cheveux était en bataille due à la douche qu’il avait prise à l’arène. Au pas de course, le mage traversa la rue déserte et se rendit à la porte du domicile qu’il convoitait. Même si la nuit était déjà bien avancée, Riv ne se gêna pas pour frapper à la porte avec force et vigueur.
‘’S’il-vous-plait, faites qu’elle soit là… Il faut qu’elle soit là… Allez… Répond…’’, murmurait-il pour lui-même sans s’arrêter de frapper à la porte. Une lumière s’alluma derrière la porte et River put enfin souffler. Elle était là.

Finalement, la porte s’ouvrit et Brunhildr, incrédule, se trouvait de l’autre côté. River, en guise de salutation, ne prononça que son prénom. Il ne perdit pas une seconde en politesse et entra sans y avoir été invité. Il se dirigea d’un pas rapide vers la chambre de la viking, la laissant toute seule à l’entrée de l’appartement.
‘’Bru! J’ai fait une gaffe et là j’ai besoin de ton aide!’’, lui criait le mage, de la chambre de la jeune femme. Dans une hâte difficile à décrire, Riv détacha le bouton de son pantalon et le retira. Il enleva ses souliers et ses bas qu’il envoya valser dans un coin de la pièce. Sans attendre, il fit tomber son caleçon. Complètement nu, le Frost sauta sur le lit de Brunhildr et s’étendit sur le dos. Lorsque la belle blonde entra dans sa chambre, elle put voir son ancien amant dans son plus simple appareil, prêt à l’action. ‘’Je sais, Bru… Tu m’as dit que c’était terminé nous deux, mais je ne serait pas ici si ce n’était pas un cas d’urgence.’’, lui dit-il en se redressant pour s’asseoir dans le lit. ‘’J’ai fait une gaffe, Bru. Je crois que j’ai violé un mec tout à l’heure. Je dois être en manque, c’est pour ça que j’ai pas pu me contrôler. Il faut que tu m’aide. Si je repars sans avoir assouvi mes envies, j’ai peur de recommencer.’’

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Tu es mon monde
Mon univers
La lumière de ma vie
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80977-sexy_snowflake

Lagertha Sparrow*


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Lagertha Sparrow*


╰☆╮ Avatar : Lily Rose depp

Ѽ Conte(s) : Pirate :green:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lagertha, fille de Lucille et Jack

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 674

La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 22 Mai 2018 - 18:48

« Not tonight »
Tu peux pas prévenir avant d'venir?


« Je rentre à la maison !»

Point.
Sans retour à la ligne.
Je ne changerais pas d’avis !
J’étais crevée, les choses s’étaient arrangées avec Krane si on pouvait qualifier ça comme ça. Je n’avais pas combattut ce soir, mais j’avais regarder Krane se prendre des coups et en donner. J’avais aussi vu River se frotter à un mec qu’il avait battut.
Prévisible mais le spectacle en valait le détour.
Fitzy n’était pas des gens qui s’amassent et hurlent sur les combattant. Il n’était pas non plus de ceux qui s’élancent au milieu de l’arène pour gouter à l’adrénaline. Il était plus le genre d’homme à rester au calme et ça me faisait du bien. Plus je le connaissais, plus je m’étonnais. J’avais se petit sourire qui pouvait rester des heures sur mon visage rien qu’en voyant son nom aparaitre sur mon téléphone. Ce sentiment qui ne me laissais pas sans répis avait apaiser la colère qui se nourissait depuis quatre ans.

De la paix, enfin.

Cela ne changeait pas mon caractère indépendant et sauvage, mais ça m’apportait autre chose. Quoi? Je ne savais pas encore poser de mots sur tous ces petits changements. Certains déplaisaient à mon frère mais Fitzwilliam Darcy était entrer dans ma vie et ça changeait toute la donne.

J’avais aperçu Darcy avant le combat de River mais je l’avais perdu de vue après quelques minutes pour ne plus le revoir.

Je vais être seule ce soir...et Krane n’est pas près de rentrer...

Un sourire s’allongea sur mes lèvres tandis que j’appuyais sur la petite flèche de mon écran et le message s’envoya à Fitzy. Je n’avais plus qu’a rentrer et attendre qu’il vienne à moi.

xxx

On frappa à la porte. Darcy n’avait pas encore répondu et une joie enfantine me pris et me vola un sourire qui ne s’effaça pas. Je quittais la salle de bain, pour aller ouvrir. Je pris quelques secondes pour respirer et me reprendre avant d’ouvrir la porte.
Il fallait noté que je portait un déshabillé Kimono en satin bordeaux sur une culotte en dentelle noir.
Et River et non Fitzy me faisait face.

« Bru! J’ai fait une gaffe et là j’ai besoin de ton aide!
- Bonjour, je pourrais t'offrir un café mais c’est pas ça que tu as l’air de venir chercher alors on va se contenter de...»


Il n’attendu pas mon feu vert pour se rendre dans ma chambre. Ma chambre ou j’avais allumé quelques bougies pour une ambiance...plus...intime. Mais c’était pas la personne que je m’attendais à voir ici. Je soupirais, pensant avoir était clair avec lui. Depuis longtemps. Je marchais d’un pas félin dans la chambre. Le trouvant, nu, sur mon lit.

« Lève toi, et pars. Tu sais ce qu'on a dit ça. C'est pas un cas d'urgence. Une pénurie de bière c'est un cas d'urgence, Darcy et moi, c'est un cas...d'urgence." Dis-je d'un ton sec.
- Je sais, Bru… Tu m’as dit que c’était terminé nous deux, mais je ne serait pas ici si ce n’était pas un cas d’urgence.
- Ce n’est pas un cas d'urgence. Une pénurie de bière c'est un cas d'urgence, Fitzy et moi, c'est un cas...d'urgence."
Dis-je d'un ton sec. « Nous deux c’est terminer.»


‘’J’ai fait une gaffe, Bru. Je crois que j’ai violé un mec tout à l’heure. Je dois être en manque, c’est pour ça que j’ai pas pu me contrôler. Il faut que tu m’aide. Si je repars sans avoir assouvi mes envies, j’ai peur de recommencer.’
- Non. Tu vois ce corps appartient à un homme. Ce n’est pas de toi dont je veux parler. C’est fini River. Et tu sais très bien que je ne reviendrais pas sur ce que j’ai dit.»


Je restais à distance resonnable de River, il y a quelques années, je n’aurais surement pas hésitée mais c’était avant. Aujourd’hui, beaucoup de choses avaient changées. Si mon frère n’en faisait pas vraiment parti, ma vie sentimentale ne se résumait plus à des histoires sans lendemain ou un abandon de ma part dans les bras froids et musclés de River.

« C’est incohérent. Violer quelqu’un je n’appelle pas ça une gaffe. Et je n’ai rien à voir là dedans. Quand et qui? Je t’aiderais pas de cette façon. Dis moi le directement au lieu de dramatiser. T’as envie qu’on baise donc t’es prêt à inventer n’importe quel prétexte.»

Je croiser mes bras sur ma poitrine, fronçant les sourcils. D’abord, je voulais qu’il parte, ensuite, je ne voulais pas qu’il croise Darcy : il n’y avait rien à expliquer et je ne voulait pas qu’il se meprenne sur River et moi. Il n’y avait rien, absolument rien. River était inssuportable, il avait un corps et un visage qui disait : Sautez moi dessus !

« Tu ne pouvais pas attendre demain pour qu’on en parle ? J’attends quelqu’un en fait...et...je n’ai pas du tout envie qu’il pense que toi et moi...J’ai pas forcément envie qu’il te croise habillé comme...ça...rhabille toi et on discute !»

J’attendais qu’il bouge et sous mon regard insistant, qu’il se rhabille pour continuer.

« Admettons que je te croive pour le type. Admettons, tu le connais? C’était ce soir? Et quand il t’as dit non t’as pas fait marcher ton cerveau et tu t’es pas arrêter? Tu sais que c’est grave quand même?»

Je ne le croyais pas, mais s'il y avait un type, dehors, qui avait du être traumatisée par River, il fallait que j'en sache plus. River ne semblait pas totalement clair dans sa tête en ce moment, et s'il avait fait ce qu'il disait, ça se comprenais.

 
crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Hey le Jedi !
Toi aussi tu peux voler?
Ouai ouai, t'es un dieuMais bon, vu tous le bordel que vous foutez, faudrait pas en être fier.

River Frost


« Une symphonie de mort affreuse, voilà ma berceuse »


River Frost


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie
La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] 181014043138660166

☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6182

La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] _


Actuellement dans : « Une symphonie de mort affreuse, voilà ma berceuse »


________________________________________ Mer 23 Mai 2018 - 0:29

DISCLAMER: Les propos tenus par River ne reflètent en rien les valeurs et convictions de la joueuse. Moi aussi je le trouve stupide!

‘’Every time I close my eyes
Every time I try to hide
The panic builds up inside
All the things I left behind
Are taking over my own mind
I know it’s over now’’

Dans la hâte et la panique qui s’insinuait en lui, River avait frappé à la porte de l’appartement de Brunhildr avec force. Il avait si peur de retourner chez lui, seul, et de se retrouver confronté à lui-même et à ce qu’il venait de faire. Il espérait de toute son âme que la jolie viking allait pouvoir l'aider à calmer ses pulsions. Lorsqu'elle lui ouvrit enfin la porte, le mage prit une seconde pour l’admirer dans son déshabillé aguichant. C’était à croire qu’elle l’attendait. Elle prit le temps de le saluer et même de lui offrir un café alors que lui se dirigeait d’un pas rapide vers la chambre de la demoiselle. Complètement nu, Riv l’attendait sur son lit, prêt à une nuit d’amour torride. Il tenta de lui expliquer qu’il s’agissait là d’un cas d’extrême urgence, mais la jeune femme le coupa pour lui rappeler qu’il n’y avait plus rien entre eux et qu’il devait remettre ses vêtements. Comme à son habitude, le jeune homme ne fit aucun mouvement pour reprendre les vêtements qu’il avait éparpillé dans la chambre.

N’écoutant qu’à moitié les protestations de la jeune femme, River regarda tout autour de lui. Les chandelles, le déshabillé…
‘’On dirait presque que tu m’attendais…’’, dit-il pendant que Bru pestait et lui donnait une définition imagée de ce qu’était véritablement un cas d’urgence. C’est alors qu’elle prononça un nom, LE nom : Darcy. Plus précisément, elle avait dit ‘’Moi et Darcy’’. L’infirmier se figea. Elle connaissait Darcy? Et pire encore, il existait un ‘’elle et Darcy’’? Riv secoua a tête pour tenter de remettre ses idées en place. Il devait régler un problème à la fois. Pour commencer, il devait faire taire ses hormones qui l’empêchaient de penser convenablement. Il tenta une nouvelle fois de lui expliquer la raison de sa venue. Il croyait avoir violer un homme, et pas n’importe qui apparemment, et il avait besoin d’elle pour calmer sa soif de sexe.

Brunhildr ne voulait rien entendre. River soupira, penaud sur le lit de la belle. Il allait encore devoir travailler pour obtenir ce qu’il voulait. Se pointant elle-même, la blonde lui indiqua que son corps appartenait déjà à un autre homme et qu’elle ne reviendrait pas sur sa décision. Le mage esquissa un sourire et se leva. Il s’approcha de la viking en prenant soin de poser son regard sur chacune des courbes de son corps.
‘’Ce corps… Ce n’est pas ce qu’il disait, la dernière fois, ce corps. Tu veux que je te rappelle ce qu’il disait? Ça sonnait plus comme…’’ Il s’éclaircit la gorge. ‘’Ah! Ah! Oui! Oui, River! Oh oui! Ah Riv! Plus vite! Ah oui! Ah!’’, cria-t-il en imitant la jeune femme en plein orgasme, sans se soucier qu’un voisin ne puisse l’entendre. Plongeant son regard de glace dans celui de la jeune femme, un sourire en coin se dessina sur ses lèvres. ‘’C’est ça qu’il disait, ce corps. Alors tu m'excuseras si j'ai du mal à croire qu’il est prêt à se passer de tout ce plaisir.’’, ajouta-t-il avec un regard entendu.

Puis, Brunhildr souleva l’incohérence des propos du Frost, ajoutant qu’un viole n’avait rien d’une gaffe. Il le savait bien, que c’était plus grave qu’une simple gaffe, mais il était toujours incapable de s'avouer qu'il avait bel et bien commis un acte grave. C’est alors qu’elle lui posa deux questions très simples : quand et qui… Maintenant qu’il savait qu’elle connaissait Darcy et qu’il y avait même quelque chose entre eux, comment pouvait-il lui dire qu’il s’agissait de lui.
‘’Ça vient tout juste de se passer. Juste après mon combat, un homme est venu me voir et… C’est ça… C’est arrivé…’’, lui dit-il, ne répondant qu’à une seule de ses deux questions. Sachant qu’elle insisterait très certainement sur la deuxième, il y répondit sans vraiment y répondre. ‘’Et puis, c’est pas important que tu saches c’est qui… Si ça se trouve, son nom ne te dira rien.’’, répondit-il en espérant avoir habilement esquivé la question. ‘’Et puis, qu’est-ce que tu dis là? Tu penses vraiment que je viendrais chez toi en inventant une histoire aussi lourde juste pour qu’on couche ensemble? Tu me connais mieux que ça, Bru. Je n’ai pas besoin de mentir pour avoir du sexe.’’, ajouta-t-il, légèrement insulté.

Lorsque la belle blonde lui demanda si toute cette histoire aurait pu attendre au lendemain, River se contenta de secouer la tête pour dire non. Elle lui expliqua qu’elle attendait quelqu’un. L’infirmier leva subtilement les yeux au ciel. ‘’Si c’est Darcy que tu attends, j’ai bien peur que tu attende longtemps, ma belle.’’, pensa-t-il dans sa tête sans avoir le courage de le dire tout haut. Une seconde fois, Bru lui demanda de se rhabiller. Le Frost soupira fort pour bien faire comprendre son mécontentement et il consentit à remettre son caleçon. Ceci fait, il retourna s’asseoir sur le lit de la femme.

Finalement, Brunhildr émit l’hypothèse que l’histoire de River soit vraie. Elle se remit à lui poser des questions dont la plus importante, pourquoi ne s’était-il pas arrêté. Honteux, le jeune homme baissa la tête.
‘’Comme je t’ai dit, ça s’est passé juste après mon combat. Un homme que je ne connaissais pas jusqu’à ce moment est venu me voir. Il voulait me parler de… Enfin, du combat et tout.’’, répondit-il en restant vague. Il ne pouvait tout de même pas dire à Bru que celui qu’il pouvait désormais identifier comme son copain voulait l’engager pour qu’il éclate son frère. ‘’Bref, je pensais qu’il voulait seulement me parler de ça, mais c’est devenu plus… Bizarre. C’est pas entièrement de ma faute, Bru. C’est lui qui n’a pas arrêté de m’allumer. Il m’a demandé d’aller dans un endroit plus privé, il m’a demandé mon numéro de téléphone, il m’a invité à venir chez lui quand je voulais. Mais c’est pas ça le pire. Pendant qu’on était dans un des vestiaires privé, il a enlevé sa chemise. J’ai vu une ouverture et quand je me suis collé à lui, dans son dos, il a fait le mouvement.. Il a frotté ses fesse tout contre moi, juste là!’’, dit-il en pointant son entre-jambes de ses deux mains. ‘’Tu sais, ce mouvement que tu fais… Que tu faisais, et qui me faisait complètement perdre la tête. Il l’a fait, Bru! C’est quand même pas de ma faute. Il fait tout ça et ensuite, il vient me dire qu’il ne veut pas. J’ai peut-être, et je dis bien peut-être, mal interprété certains signes, mais il y a des limites. C’était clairement ce qu’il voulait.’’, expliqua-t-il, de plus en plus en colère. ‘’Et puis, je t’ai dit que je pense que je l’ai violé, mais je suis même pas certain qu’on puisse appeler ça un viol. Je veux dire, on ne s’est pas rendu jusqu’au bout. J’avais encore mes vêtements. Le plus que j’ai fait, c’est de mettre ma main dans son caleçon pour le caresser un peu. C’est pas comme si je lui avait fait la total. C’est pas très sympathique ce que j’ai fait, mais c’est pas si grave que ça. Il va s’en remettre. Et puis, c’est pas non plus comme si j’étais vieux et laid. Je veux dire, il a quand même eu de la chance de tomber sur moi.’’, se défendit River, pour atténuer sa faute.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Tu es mon monde
Mon univers
La lumière de ma vie
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80977-sexy_snowflake

Lagertha Sparrow*


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Lagertha Sparrow*


╰☆╮ Avatar : Lily Rose depp

Ѽ Conte(s) : Pirate :green:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lagertha, fille de Lucille et Jack

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 674

La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 23 Mai 2018 - 2:10

« Not tonight »
Tu peux pas prévenir avant d'venir?

je lui envoya mon poing droit en plein dans la tête. C’était peut être inutile mais ça avait au moins eu l’effet voulu : arrêter River de déblatterer un ramassis de connerie plus grosse que lui. Comme à mon habitude, j’avais était réactive. C’était monter en une fraction de seconde et même moi ça m’avait surprise. J’étais rester muette quand il m’avait dit qu’il doutait de ma parole. C’était un nom catégorique et définitif. Je pouvais très bien me passer de sexe tout le temps que j’en avais envie. C’était peut être une différence masculine/féminine, mais je savais garder le contrôle de mon corps et de mon esprit.

« Donc, tu n’arrives même pas à être maitre de ton corps. Tu vaux mieux que ça enfin River ! Oublions son nom. Tu te sens comment? Sans fioriture, sans blabla, tu te sens réellement comment? là ?»


Je n’aimais pas jouer les psy et j’en étais une médiocre. Que Momo me vienne en aide, c’était un exercice trop différent de moi pour que je sois à l’aise. Il remis au moins un caleçon, une chose à la fois, on allait y arriver avant le levé du soleil. Comme j’en avais marre d’être debout, je m’assis en tailleur sur le lit, attrapant un coussin pour le coller sur mes jambes, histoire de cacher le plus de chose à River. Non pas que je sois soudainement devenue pudique, mais plutôt par pitié pour la libido de ce pauvre infirmier.

« River ! Est-ce que tu as conscience que ce que tu dis est horrible? Que je prends sur moi pour ne pas t’en foutre une? Parce que c’est ce dont je rêve là. Tout de sute. Mais qu’est-ce qui t’as pris, que t’es envie ça okay...mais...mais il y a une maison rose dans le cas ou t’as vraiment envie. Et même elles tu dois les respecter. Là c’est...River, Est-ce que tu frapperais un homme à terre? Franchement? Non ! Tu sais a quel point je suis une psy pourrie. Alors lève toi.»

Je sortais du lit, me tenant à l’ecart de lui. Limitant le plus possible nos contacts. Vu son état ça ne serait pas très judicieux effleurement ne serait-ce qu’un millimètre de sa peau par inadvertance. Je me retournais, enlevant le kimono. Je n’étais plus très sur que ce soit une très bonne façon de faire mais je voulais savoir comment exactement ça c’est dérouler. Je lui tournais à présent le dos.

« Dis moi, montre moi comment ça c’est passé. Ne prends pas ça pour du Sexe, je veux juste comprendre compris? De toute façon je t’arrêterais si ça va trop loin. A quel moment il t’as dit qu’il ne voulait pas.»

Je venais de réaliser que c’était peut être pas la meilleure des façons de faire. Je me tournais, faisant face à un River au regard beaucoup trop affamé de River. Debout, devant moi.

« Désolé, c’était une très mauvaise idée, j’ai pas dit que j’en avais des bonnes. J’veux juste t’aider moi. Tu sais quoi? Sors de ma chambre deux minutes. J’insiste.»


Je pris le poignet de River et le tira vers la porte de ma chambre. Je la refermer après en lui recommandant de ne pas ouvrir. Je glissais jusqu’à l’armoire, attrapant un vieux T-Shirt sur lequel le logo de Sons of Anarchy était dessiner. J’enfilais un pantalon de survet également. Le moins sexy possible. Cachant mes formes du mieux que je le pouvais. J’ouvris la porte à nouveau et fit quelques pas dans l’appartement avant de retrouver River. Je fis un détour par le salon, attrapant mon téléphone sur la table passe. Toujours aucune nouvelle. J’hesitais, puis tapais un message à Darcy, reportant la soirée improvisée avec une moue déçue. Je me tournais ensuite vers River.

« Bon...je ne te jugerais pas, tu te débrouilles avec ta consciences alors tu peux tous me dire. On va procéder dans l’ordre. C’est toi même qui m’a parler de viol alors qu’est-ce qui t’as fait croire que s’en était un?»

Je soupirais.

« River, Tu n’as pas à te trouver d’excuse. Tu assumes. Si t’as fait une connerie, tu le dis. Il n’y a rien de pire que de ne pas assumer ses erreurs. Voyons les choses sous un autre angle. Si ça aurait été Momo. Tu aurais fait ça ou pas? Partant du principe qu’elle ne veuille pas de calin. C’est un non. Si tu lui fais du chantage et qu’elle accepte. c’est quand même non, parce que c’est de l’abus de faiblesse et qu’elle n’est pas vraiment ravie de le faire.»

Je marquais une pause.

« Ton corps réagit au stimulation que tu provoques. C’est compliquer et je suis pas sientifique, mais j’ai vu un truc comme ça j’sais plus ou. Ton corps a une réaction que tu ne contrôle pas et même si tu sembles prendre du plaisir tu n’en prends pas vraiment au final. C’est mieux quand deux personnes sont d’accord.»

Est-ce que j’étais assez claire? Parce que je m’y perdais moi. J’étais pas Wikipedia, j’avais juste vu un truc à la télé parce que c’était un sujet dont on parlait beaucoup ces derniers temps.


 
crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Hey le Jedi !
Toi aussi tu peux voler?
Ouai ouai, t'es un dieuMais bon, vu tous le bordel que vous foutez, faudrait pas en être fier.

River Frost


« Une symphonie de mort affreuse, voilà ma berceuse »


River Frost


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie
La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] 181014043138660166

☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6182

La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] _


Actuellement dans : « Une symphonie de mort affreuse, voilà ma berceuse »


________________________________________ Mer 23 Mai 2018 - 4:13

‘’Hold down your head now,
just let me pass by.
Don't feed my fear,
if you don't want it out.’’

Alors que River reproduisait sans aucune gêne les cris que Brunhildr avait poussés lors de leur derniers ébats, celle-ci lui envoya son poing en pleine tête. Elle n’avait pas frappé avec toute la force qu’elle possédait, c’était évident. Il l’avait vu combattre et il savait qu’elle aurait pu lui faire bien plus mal si elle l’avait voulu. Au moins, le message était clair. Le jeune homme arrêta de fanfaronner et il commença à lui déblatérer son histoire. La belle blonde le réprimanda en lui disant qu’il valait mieux que ça. Il devait être maitre de son propre corps. Elle avait raison. Frost ne savait pas trop ce qui lui prenait, mais depuis que sa petite relation secrète avec la viking avait définitivement cessé, il était frustré. Il était frustré de l’avoir perdu au profit d’un autre. Il l’était d’autant plus depuis qu’il avait appris que cet autre était Darcy. Un homme même pas assez homme pour se battre, ni même se défendre s’il était agressé. Certes, Brunhildr n’avait besoin de personne pour la défendre, mais elle n’avait pas non plus besoin d’être accompagné en tout temps par sa demoiselle en détresse personnelle.

Brunhildr renonça à connaître le nom de l’agressé, ce qui soulagea grandement River. Par contre, elle lui demanda comment il allait, réellement. Ce genre de question posée par la viking déstabilisa légèrement le jeune homme. Il n’avait pas l’habitude de parler à cœur ouvert avec la belle blonde.
‘’Je… Heu… Je me sens… Je suis vraiment frustré. Je suis en colère et j’ai l’impression de m’être fait piégé.’’, avait-il répondu, très calmement. Il se sentait aussi très mal pour Darcy, mais il n’arrivait toujours pas à le formuler à haute voix. Avouer qu’il se sentait honteux revenait à avouer qu’il avait fait quelque chose de grave, et il n’en était pas encore capable. Pendant qu’il lui expliquait tout l’histoire de son point de vu, Bru en profita pour venir s’asseoir sur le lit avec lui, prenant soin de poser un coussin entre eux. River fixa le coussin un moment, se demandant si Bru l’avait mis là par pudeur ou parce qu’elle avait peur de ce qu’il pouvait lui faire, à elle. De plus en plus, le mage prenait conscience de la gravité de ses gestes.

Brunhildr lui expliqua que ce qu’il venait de raconter était horrible et qu’elle se retenait pour ne pas le tabasser, et elle en était capable. Fixant toujours le coussin, le regard vide, River leva une main pour l’interrompre au moment ou elle lui disait qu’elle n’était pas une fine psychologue.
‘’Attend… Répond-moi franchement… Présentement, est-ce que tu as peur de moi? Est-ce que tu as peur de ce que je pourrais te faire? Je ne suis pas comme ça Bru, tu dois me croire…’’, lui dit-il d’une voix faible et piteuse. Était-il vraiment devenu cet homme horrible? Il ne pouvait croire que cette erreur de parcours allait le faire plonger dans un tourbillon vers l’enfer.

Soudainement, Bru se leva et demanda à Riv de l’imiter. Contre toutes attentes, la viking lui demanda de lui montrer ce qu’il avait fait exactement et de lui dire à quel moment l’homme lui avait dit nom. Dos à lui, elle était prête à subir la démonstration, elle, dans son déshabillé, si belle. Avalant difficilement sa salive, River obtempéra et s’approcha de la blonde. Il posa ses mains sur les hanches de la femme comme il l’avait fait plus tôt avec Darcy. Le parfum de ses cheveux était si doux qu’il aurait voulu y plonger son visage et s’en enivrer pour toute la nuit. Doucement, il fit un pas en avant tout en glissant ses mains vers le ventre plat de la belle. Ses mains tremblaient, mais il voulait continuer, prouver à Bru qu’il n’avait rien fait de mal. Alors que son torse était bien plaquer contre le dos de la jeune femme et que ses mains commençaient à monter vers sa poitrine, celle-ci se retourna brusquement. Elle s’excusa en disant que tout cela n’était qu’une mauvaise idée. Comme ça, dans ses bras, River la désirait, mais pas de la même façon dont il avait désiré Darcy. Il voulait la serrer contre lui et ne plus penser à rien.

Brunhildr l’attrapa par le poignet et le conduit hors de sa chambre en disant qu’elle n’en avait que pour deux petites minutes. Lorsqu’elle ressortit de la chambre, elle avait changé de vêtements. Elle se sentait probablement moins attirante pour Riv habillée de la sorte, mais il n’en était rien. Pendant que la blonde profitait de l’instant pour envoyer un texto, le mage se laissa choir dans le grand sofa du salon. Revenant à lui, Bru lui demanda ce pourquoi il avait parlé d’un viol s’il persistait à minimiser son geste. L’homme en caleçon s’avança et posa ses coudes sur ses genoux. Il prit un instant pour réfléchir, la tête dans les main. Lorsqu’il leva ses yeux de glace vers Bru, son regard était voilé de larmes qui ne coulaient pas encore.
‘’Ce qui m’a fait croire que c’était un viol… C’est que j’ai du le maîtriser pour faire ce que je voulais. J’ai du lui faire une prise de soumission pour qu’il ne puisse pas se débattre.’’ Ce fut au moment de prononcer ces mots que le jeune Frost réalisa l’ampleur de ce qu’il avait fait. Il faisait de son mieux pour soutenir le regard de Brunhildr, mais une larme quitta son œil pour rouler sur sa joue.

Bru, aussi doucement que sa personnalité flamboyante le lui permettait, tenta de lui expliquer l’horreur de ses gestes. Lorsqu’elle lui parla de Momo, lui demandant s’il aurait été capable de la soumettre de la sorte, le pauvre River eu la nausée. Jamais il ne ferait une telle chose. Momo était comme sa sœur, une petite chose fragile. La simple pensée de lui faire subir la même chose qu’à Darcy lui soulevait le cœur. Il répondit à la jeune femme d’un simple ‘’non’’ de la tête. Les larmes coulaient avec force sur les joue de l’homme, alors que la viking poursuivait ses explications physiologique de la situation. Lorsqu’elle eut terminé, un silence s’installa un moment. River pleurait sans bruit sans tenter de se soustraire au regard de son ancienne amante. Quand, finalement, il parla, sa voix était secouée de sanglots.
‘’Je te le jure, Bru… Je ne pensais pas à mal… Je ne voulais pas faire ça… Sur le coup, j’étais vraiment convaincu que c’était ce que Darcy voulait…’’

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Tu es mon monde
Mon univers
La lumière de ma vie
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80977-sexy_snowflake

Lagertha Sparrow*


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Lagertha Sparrow*


╰☆╮ Avatar : Lily Rose depp

Ѽ Conte(s) : Pirate :green:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lagertha, fille de Lucille et Jack

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 674

La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 23 Mai 2018 - 17:00

Love is a weapon for destroy us
I don't want to feel the things that you do


«Attend… Répond-moi franchement… Présentement, est-ce que tu as peur de moi? Est-ce que tu as peur de ce que je pourrais te faire? Je ne suis pas comme ça Bru, tu dois me croire...
- Peur? Non, je ne crois pas. Pour être honnête, j’aimerais te promettre plein de choses, mais ça serait mentir. Je suis un peu...confuse, mes émotions. Tu es un ami River. J’ai une grande admiration pour...toi. Mais là...j’essaie plus de me prouver que...ça va aller.»

Je passe mon temps à virer des mecs complètement bourrés ou qui vont trop loin avec de pauvres petites gonzesses qui ont trop bu pour les arrêter eux-mêmes ou qui n’ont pas conscience de ce qui arrive. Apprendre que River était...non, c’était. Incompréhensible. C’était au-delà de mes possibilités. Machinalement, je serrais mes cuisses l’une contre l’autre en pensant à ce type sans visage qui devait très certainement être en état de choc maintenant. Certaines personnes réussissaient à se relever de ses choses là. D’autres restaient marquer à vie avec une soudaine «pudeur.» Une honte qui leur collerait à la peau pendant des années ou toutes leurs vies. Un inconfort est une soudaine allergie au toucher.

xxx

‘’Je te le jure, Bru… Je ne pensais pas à mal… Je ne voulais pas faire ça… Sur le coup, j’étais vraiment convaincu que c’était ce que Darcy voulait…
- Quoi ?»

J’avais hurlé. Aussitôt entendue, la révélation fut. Violente. L’image se dessina de façon assez floue dans ma tête. Celle de Darcy, des mains de Frost sur lui. Ces mêmes mains qui furent un temps sur ma peau.
« Dégage de là !»
J’étais hors de moi, mon ventre se tordait. Je me sentais souillée. Blessée presque au même titre que Darcy. Diffèrent bien entendu mais la douleur était là. La rage aussi. Je voyais River d’un autre regard. Un regard que je pensais ne jamais avoir pour lui.

« Je me fous de ce que tu pensais. Je ne veux plus te voir. JAMAIS. Tu te... Darcy ! Putain ! River ! Je te déteste ! Comment tu...tu me dégouttes.»

J’avais commencé par prendre un coussin et le frapper avec. Il s’en voulait d’avoir fait ça. Mais j’étais trop furieuse. Trop blessée ! Je le frappais au ventre, un coup non retenu cette fois.

Puis un autre.
Un troisième.
Suivit d’un cri.
Amitié brisée.
Admiration noyée par la haine.

J’explosais mes phalanges sur sa gueule d’ange. Il n’y avaut plus que de la colère. Animant mon corps zombifier par cette émotion aussi forte que douloureuse. Lorsqu’il en eu assez, je m’écartais. Loin, très loin de lui. Une douleur aigue criait dans mes mains et dans mon ventre. Elle prenait ma tête et tous n’était plus que noirceur.

« Darcy c’est...on devait se voir tu vois, enfin je l’ai invité...il n’est pas comme toi ou Krane ! Il n’est pas du genre à se servir de ses poings pour régler quelque chose. Enfin pas comme Krane. Il...est calme, et gentil. Il peut se battre quand on l'attaque, enfin, il s'est défendu face à moi. Mais...Krane lui ai déjà tomber dessus par ma faute... Il était là bas pour quoi? Au blue Palace c’est normal, mais pourquoi il a voulu te voir dans un coin calme? Il est séduisant, je ne peux pas mentir...quand il sourit... ?»

Et là tous s’éclaircissent dans mon esprit. River était le rival de mon frère. Darcy et mon frère n’étaient pas de très bons amis. Parce que moi, dans tout ça, j’étais un bidon d’essence et Darcy était mon allumette. C’était peut-être prétentieux de ma part de le penser, mais si je n’avais pas connu Darcy, rien de tout ça ne lui serait arrivé .Je lui causais bien trop de problèmes.

« C’est moi...?» Demandais-je d’une petite voix. Je voulais savoir, si j’avais visé juste ou pas?

« Enfin, Krane non? Darcy et lui ne sont pas...en très bons termes je crois. Et c’est de ma faute.»

Je fonçais vers la cuisine, attrapant la première bouteille d’alcool que j’y trouvais, du Lagavulin. J’en pris un verre. Le bus cul sec. Ma tête était sans dessus dessous. Je n’arrivais plus à me calmer. La colère battait mes tempes. Et le dégoût envahissait mon être. Celui que j’éprouvais pour Frost en cet instant se mélangeait à la culpabilité que je voyais dans ses yeux et qui me rappelaient la mienne.

Coupable d’aimer.

Je levais la tête. Il était toujours là. Evidemment je n’avais pas parler à l’appartement. Mais, tous était devenu si compliquer en un instant. J’aurais voulu ne jamais savoir ce qu’il s’était passer. Pas ce soir. Pas de cette façon. Je voulais juste qu’on me foute la paix et qu’on me laisse vivre comme je le voulais. Je me servais un second verre de Whisky. Le gardant jalousement pour moi. J’allais avoir besoin de toute une bouteille et il ne devrait pas rester dans les parages avant qu’elle soit terminer. Je pouvais me dénoncer à la police pour meurtre au petit matin.

« T’as pas compris quoi dans le mot Dégage?»

Il ne voulait pas partir, très bien. Il l’avait voulu. Je fonçais dans la chambre de Lars, ouvrant une armoire contenant plusieurs armes. Lars adorait les armes, mais pas les armes à feu. Trop bruyante, trop lâche selon lui. Non, des armes blanches. Des armes avec lequelles il pouvait voir son ennemi de près lorsqu’il combattait. J’en sortis un glaive.

« Si tu n’es sort pas de toi même je devrais te sortir par mes propres moyens ! » Annonçais-je en levant mon arme.


 
crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Hey le Jedi !
Toi aussi tu peux voler?
Ouai ouai, t'es un dieuMais bon, vu tous le bordel que vous foutez, faudrait pas en être fier.

River Frost


« Une symphonie de mort affreuse, voilà ma berceuse »


River Frost


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie
La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] 181014043138660166

☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6182

La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] _


Actuellement dans : « Une symphonie de mort affreuse, voilà ma berceuse »


________________________________________ Jeu 24 Mai 2018 - 23:57

‘’If I told you what I was,
Would you turn your back on me?
And if I seem dangerous,
Would you be scared?
I get the feeling just because,
Everything I touch isn't dark enough
If this problem lies in me’’

Darcy… Il avait fallut que River s’échappe et prononce ce nom. Mais s’était-il vraiment échappé ou était-ce une erreur volontaire? Au fond de lui, il voulait que Brunhildr entende ce nom. S’il allait devoir voir la femme avec cet homme, il devait lui avouer la vérité. Il n’aurait plus été capable de la regarder en face tout en cachant ce qu’il avait fait. Il avait besoin de dire son nom. Cela rendait les choses tellement réelles, tellement affreuses. Il avait besoin que quelqu’un sache la vérité et le déteste pour ce qu’il avait fait. Toute la haine que le corps du mage pouvait contenir ne couvrait pas le dégout qu’il s’inspirait. Il avait besoin que la blonde le déteste pour sentir que cette soirée était vraiment arrivée.

La réaction de Brunhildr fut immédiate. Elle hurla sa colère et sa douleur. Elle lui cria de dégager de chez elle, mais River ne bougeait pas. Il était comme tétanisé, aussi choqué que la belle par ses propres révélations. Un bourdonnement dans ses oreilles et la vue brouillé par les larmes, le jeune Frost se sentait au bord d’un précipice prêt à l’engloutir tout entier. Quand la viking attrapa un coussin pour le frapper, il se surprit à sourire. Il méritait pire que cela. C’est alors que le coussin tomba au sol et que le poing de la blonde vint s’enfoncer dans le ventre de Riv. Il en eut un instant le souffle coupé, mais il ne fit toujours rien pour se défendre. Un deuxième coup, puis un troisième vinrent se loger au même endroit et les côtes toujours sensibles du mage irradiaient à présent d’une douleur explosive. Il porta instinctivement ses mains sur ses côtes meurtries tout en reprenant son souffle.

Le cri que Brunhildr poussa le transperça jusque dans son âme. River leva la tête vers la jeune femme juste au moment ou son poing s’écrasa contre sa joue. Il tourna la tête sous l’impact et cracha un peu de sang. Il ne prit même pas la peine de s’essuyer avant de revenir vers Bru. Honteux, il garda la tête basse pendant que la pauvre femme balbutiait des choses qui rendait Darcy plus réel, plus humain. Quand elle parlait de lui, elle le dépeignait comme un ange, une lumière que River avait ternie. Il n’était pas comme lui et Krane. Jamais le mage n’aurait pensé ressembler à Krane sur un autre point que la force au combat. Il était devenu tout ce qu’il détestait. Il était un monstre qui avait souillé un ange. Il ouvrit la bouche pour dire encore une fois qu’il était désolé, mais se ravisa. Bru le savait, mais ça n’effaçait pas sa faute. À quoi bon le répéter.

Soudainement, Brunhildr demanda si c’était sa faute. Ou plutôt, celle de Krane, parce que Darcy et lui ne s’appréciaient pas vraiment. Alors qu’elle s’était rendu à la cuisine pour boire sa colère et sa peine, River releva la tête.
‘’Oui… Il m’a demandé de détruire ton frère. C’est pour ça qu’il est venu me voir.’’, lui avoua-t-il. Il avait violé son amour et projetait de détruire son frère. Au point où il en était, il ne pouvait plus rien sauver de sa relation avec la belle, alors il ne voyait pas de raisons de mentir. ‘’Je ne le ferai pas, si ça peut aider ne serait-ce qu’un tout petit peu à ce que tu me pardonne.’’, dit-il sans nourrir trop d’espoir. En voyant la jeune femme revenir au salon avec une bouteille d’alcool à la main, le Frost baissa à nouveau la tête. Elle avait besoin de s’enivrer pour digérer les confidences du jeune homme. Mais comment avait-il pu tomber aussi bas…

Brunhildr lui dit une nouvelle fois de s’en aller, mais River ne bougeait toujours pas. Il ne savait pas exactement ce qu’il attendait, mais il ne pouvait se résoudre à quitter la femme dans cet état. Contre toutes attentes, c’est elle qui quitta le salon une nouvelle fois pour entrer dans celle de son frère. Pas Krane, mais un des jumeaux qu’il avait vu à quelques reprises sans jamais leur parler. Les jumeaux, deux garçons identiques, à peine plus jeunes que le mage. Comme les deux autres Thorson qu’il connaissait, les jumeaux avaient un sourire à faire tomber et des corps pour lesquels River serait prêt à se damner. Il secoua la tête. Comment pouvait-il fantasmer sur les frères de Bru dans un moment pareil. Il avait vraiment un problème.

Quand Brunhildr revint vers lui, elle avait un glaive à la main. Aussitôt, River se leva du canapé. Allait-elle vraiment l’attaquer avec cette arme? Il avait combattu à mains nues une brute qui l’attaquait au couteau, mais une épée, c’était autre chose. Le mage leva ses mains devant lui pour se protéger. Ses mains, sous la force de l’adrénaline, devenaient de plus en plus froide. Si froide que de la vapeur blanche s’en échappait. Ses yeux bleu de glace prirent une teinte d’un bleu plus profond et se mirent à briller d’un éclat singulier. Il ne lui suffirait de prendre la position pour que la glace apparaisse d’elle-même. Il pourrait geler le glaive et le briser en mille morceaux, mais il n’en fit rien. Plutôt que de riposter aux menaces de la belle, il recula vers la porte.
‘’Je sais que tu serais capable de me tuer, je le vois dans ton regard. Laisse-moi seulement aller chercher mes clé dans ta chambre et je m’en vais. Promis…’’, dit-il tout en reculant lentement vers la chambre. Hors de porté de l’arme, il entra rapidement dans la pièce, localisa ses clé et s’en empara. Il sortit ensuite et se dirigea vers la porte d’entrée. ‘’Si tu savais comme je m’en veux, Bru. Et je sais que je t’ai perdu, et ça me tue…’’, dit-il avant de tourner les talon et sortir de l’appartement. Toujours en caleçon, il se rendit à sa voiture sans même une pensée pour ses vêtements qui se trouvaient éparpillés dans la chambre de Bru. Chambre qu’il ne reverrait plus jamais. Il avait vraiment merdé…

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Tu es mon monde
Mon univers
La lumière de ma vie
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80977-sexy_snowflake

Contenu sponsorisé







La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

La noirceur qui grandit en moi [TERMINÉ]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations