YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb


YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb


YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ You Are my Buddi ☆ Evénement #115
Une mission de seb - 20 octobre 2019
Une mission toute mignonne, toute gentille !

Partagez
 

 'Till stars and beyond... || Honey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

'Till stars and beyond... || Honey ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 599

'Till stars and beyond... || Honey _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 30 Mai 2018 - 21:53


« 'Till stars and beyond... »


Voilà quelques temps à présent qu’Evelyn était sortie de l’hôpital et la vie des deux robots et de leur merveilleuse petite fille avait repris son cours. Son cours oui, mais beaucoup plus calmement, c’était la promesse qu’ils s’étaient fait. Plus de risques inconsidérés qui pourraient rendre Iris orpheline ou la tuer en même temps qu’eux dans d’atroces souffrances. La jeune blonde avait recouvert toutes ses facultés et sa tête avait cessé de faire battre ses tempes comme un tambour à chaque réflexion qu’elle avait. Tout était bien en sommes et cette journée était là pour le prouver. Wilson était dans le salon avec la petite et s’acharnait à lui mettre son maillot de bains à grands coups de mots tendre et de fermeté, savant mélange dont lui seul avait le secret, tandis qu’Evelyn se chargeait de faire le smoothie du papa énergique tout en pouffant de rire à ses essais infructueux.

Depuis leur retour, les deux robots avaient leur certitude que la petite tenait peut-être un peu plus de sa mère que ses yeux bleus et ses cheveux blonds. C’était tout de même elle qui les avait sortis du pétrin avec une logique et une rapidité qui n’était pas encore attendu d’une enfant si petite. EVE s’était donc mis en tête d’observer Iris avec plus d’attention et la guider dans ses facultés, si facultés il y avait de manière à éviter ce que sa mère avait subi en tombant en enfance quelques semaines auparavant. Le jeune femme venait de verser son mélange vert et vitaminé dans le verre qu’elle préparait à Wilson sous les éclats de rire tonitruant de l’enfant dont le père donnait l’impression de lui manger le ventre.

- Allez, dépêchez-vous tous les deux, vous allez être en retard !

La blonde avait fait le tour du comptoir et tendait à présent le verre à son amoureux qui finissait de passer le t-shirt d’Iris au-dessus de sa tête avant de se relever avec la gamine dans les bras. Il avait été convenu qu'Iris devait à commencer à faire des activités d'humaines pour se sentir bien dans son corps. Le sport était essentiel pour ces être sensibles et vivants qu'ils étaient eux-mêmes devenu, même si la blonde peinait parfois à s'en souvenir. Il avait donc été décidé que la petite serait inscrite aux bébés nageurs et qu’elle ferait bien entendu cette activité avec son père, sa mère n’était pas spécialement à l’aise avec toute cette étendue d’eau, même si elle avait fini par convenir qu’elle ne pouvait ni rouiller, ni avoir de court-circuit. Evelyn aimait ces moments de complicités entre le père et la fille. Elle avait l’impression que son Wall-E avait atteint sa plénitude et son but suprême en aillant conçu le fruit de leur amour avec celle qui partageait sa vie depuis plusieurs années à présent. Sans aucun doute, Wilson était fait pour être père et la petite blonde avait écopé du meilleur papa qu’il puisse exister sur cette terre, la robot en était convaincue.

Ces moments lui laissait aussi du temps pour elle, pour améliorer ses capacités à devenir un être humain à part entière. Elle avait commencé ce long et difficile travail il y avait plus de trois ans et ses progrès étaient sans aucun doute exponentiels, mais il fallait bien qu'elle avoue que sa capacité à se faire des amis pourrait encore être nettement améliorée. Certes, elle avait Calliope qui semblait être une vraie amie malgré son air grognon qu’elle ne comprenait pas toujours. Et depuis peu, elle avait Honey, une jeune femme très sympathique auprès de qui elle se sentait beaucoup moins étrange. Son cerveau à elle aussi était extrêmement développer et elle comprenait bien mieux que ses autres élèves, amies ou connaissance ce qu’elle disait, la grande majorité du temps. Honey, c’était le repos, le mi-chemin entre le travail de la socialisation qu’elle n’avait pas non plus entièrement fini, et le relâchement d’enfin être soi-même avec quelqu’un. Elle aimait bien Honey, même si elle avait dû s’habituer à sa nouvelle vie de paraplégique et que cela avait forcément légèrement affecté son moral et ses préoccupations.

- Tiens, ton jus de super papa.

Elle ne lui avait mis que des bonnes choses dedans, en prenant soin de compter l’apport énergétique et des vitamines du mélange, tout en n’oubliant pas les goûts qu’il n’aimait pas. Voilà qui devait l’aider à rester en bonne santé et surtout à rester alerte s’il arrivait quoi que ce soit à Iris. Et voilà qui devait la rassurer elle pendant sa séance d’étude avec Honey. Elle avait récupéré Iris d’une main tandis que Wilson récupérait son verre et la maman s’était mis à mordre le nez de sa fille, ses lèvres sur les dents pour éviter de lui faire mal. La réaction avait été instantanée. La petite avait hurlé de rire avant de poser ses petites mains sur les joues de la blonde afin de s’échapper de son emprise. Pendant ce temps, Wilson les observait, les yeux étrangement brillants, un sourire béat aux lèvres. La jeune femme avait l’habitude de voir son amoureux dans cet état, déjà dans leur monde ses lentilles oculaires ne cessaient de briller à sa vision. Mais il y avait quelque chose de plus cette fois-ci, de la fierté, le goût d’un certain travail accompli qu’EVE ne savait déchiffrer. Avec un petit pouffement, elle osa alors la question :

- Qu’est-ce qu’il y a ?
- Rien… je vous aime tellement…

Elle se sentit rougir par cette confession dite pourtant si simplement. Elle n’avait jamais été capable d’un tel cadeau et cela semblait pourtant si facile pour lui, de profiter de l’instant présent, de comprendre que c’était l’amour qui le rendait si heureux et de l’avouer sans le moindre souci. C’était si beau, si touchant que…

CLIIIIIIIIING !

Le verre de jus venait de se briser au sol dans un bruit aussi misérable que glaçant. Evelyn avait légèrement sauté de côté pour éviter le liquide vert qui se répandait rapidement au sol avant de reposer les yeux sur Wilson. Son regard avait changé, il était devenu plus vide et son sourire s’était effacé.

- Wilson, ça va ?

Elle constata que la main qui tenait son verre avait pratiquement disparu, ce qui expliquait sa maladresse. Avant qu’elle n’ait pu faire quoi que ce soit et sans que l’amour de sa vie ne puisse dire un mot de plus, il se décomposa devant elle, comme plusieurs particules au vent et disparut entièrement. Sous le choc, Evelyn resta pétrifiée sur place, le regard grand ouvert, la bouche bée et les bras tremblants mais soutenant toujours Iris.

- Où papa ?

Elle avait tourné son regard bleu interrogateur vers le visage décomposé de sa mère. Ses bouclettes blondes, qu’elle tenait assurément de son père avaient bougés dans son mouvement de tête. Où était papa ? Elle n’en avait absolument aucune idée. Ce n’était pas la première fois qu’elle le voyait disparaître mais pas de cette façon. Ce n’était pas une convocation d’un dieu, elle en était certaine. Il avait simplement disparut sans un mot de plus, laissant Iris et Evelyn désemparées…


Quelques minutes plus tard…

La porte était ouverte quand Honey entra à l’intérieur. Evelyn ne s’était pas donné la peine de l’accueillir ni même de lui proposer d’entrée… c’était sans doute ce qui avait été le plus étrange. L’ancien robot n’oubliait jamais un rendez-vous, n’était jamais en retard, elle ne pouvait être que chez elle… et c’était bien le cas. Mais le tableau était désastreux. La jeune femme découvrit la maman, assise sur le canapé, le regard dans le vide et les yeux rouges, la lèvre inférieure tremblante, les restes de larmes en train de sécher sur ses joues rougie par la douleur. Elle berçait Iris machinalement, sans vraiment se rendre compte de ce qu’elle faisait, tandis que l’enfant avant posé sa tête dans le creux du coup de sa mère et lui caressait les cheveux en attendant patiemment qu’il se passe quelque chose. Lorsqu’elle vit Honey s’approcher, elle se redressa légèrement pour lui demander avec la même ferveur :

- Où papa ?

Mais Evelyn fut plus rapide. Elle tourna enfin la tête vers son amie, renifla misérablement avant d’ajouter d’une voix brisée :

- Il me l’ont pris… ils m’ont pris mon Wilson… et je ne sais pas où il est… et s’ils me le rendront…


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je t'attendrai, là où l'aube naît
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon


« Cowabungaaaa ! »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4246

'Till stars and beyond... || Honey _


Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Jeu 31 Mai 2018 - 0:03

Honey avait fait de belles rencontres en arrivant à Storybrooke, ce qui rendait son retour imprévu plus doux et d'autant plus que sa famille et ses amis l'avaient suivie dans cette petite ville. Mais pas Tadashi, dont le visage la hantait toutes les nuis et parfois aussi en journée.
Heureusement, la scientifique avait quantité de distractions à disposition.
Pour commencer, elle se rendait tous les jours au laboratoires pour travailler et poursuivre ses recherches avec les quelques scientifiques de la ville. Là-bas, elle côtoyait fréquemment Evelyn qui était, elle aimait à le croire, devenue une bonne amie en plus d'être un mentor précieux. En effet, avant son départ pour Terre 2, Honey lui avait fait part d'une ambition personnelle qu'elle n'avait jamais avoué - par manque d'occasions, d'une part, mais aussi, sans doute par pudeur : celle d'enseigner.
Honey était une femme passionnée. Par la science, certes, mais aussi par tout un tas de choses aussi hétéroclites que surprenantes. Mais la science demeurait l'une de ses plus vives passions, une passion qu'elle avait toujours souhaité partager. Partager, justement, elle le faisait déjà, qu'on le lui ait demandé ou pas, sans toujours se souciait si ses proches néophytes comprenaient tous les mots qu'elle employait. C'était plus fort qu'elle, comme si la passion l'entrainait hors de la raison.
Au contact d'Evelyn, elle s'était cependant dit qu'elle apporterait davantage à ce monde si elle dispensait ses connaissances dans des cours structurés destinés à des étudiants peut-être autant passionnés qu'elle. Mais si elle était brillante, Honey n'avait jamais appris la pédagogie et c'était précisément là que son mentor Evelyn intervenait.
Les deux femmes avaient justement rendez-vous chez Evelyn ce jour-là et Honey s'y roulait avec le sourire, pressée d'apprendre et de partager ce moment. Elle tiqua cependant en constatant que la porte de sa maison était ouverte mais qu'Evelyn n'était pas là pour l'accueillir. Elle savait bien sûr qu'Evelyn n'était pas experte en conventions sociales mais elle l'avait suffisamment fréquentée pour savoir avec certitude qu'elle maîtrisait cette convention. Honey sentit alors que son pouls accélérait sous l'effet du stress. Elle se hâta de pénétrer dans la maison, angoissée, mais sans en connaitre la raison et sans savoir ce qu'elle s'attendait à trouver... ou à ne pas trouver.
Honey fut soulagée de découvrir Evelyn et sa fille - Iris, qu'elle n'avait jamais rencontrée mais dont elle avait entendu parler - a priori saines et sauves dans le salon. Pourtant quelque chose lui disait que ça n'allait pas. Evelyn avait l'air éteinte, comme hors de son corps, sinon de sa vie.
La chimiste s'approcha doucement pour ne pas l'effrayer. Avisant d'une part ses larmes séchées et de l'autre la boite de kleenex, la jeune femme s'approcha en tendant un mouchoir qui saurait sans doute trouver toute son utilité. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu c'était la réactivité d'Iris ni sa question qui la prit de cours.
Honey tenta d'y répondre mais, prise au dépourvu, ne parvint qu'à aligner des syllabes sans cohérence. Et quand Evelyn explicita la question, elle s'en trouva toute aussi perdue.
- Mais... quoi... comment ça ? balbutia-t-elle, impuissante devant cette détresse déchirante que mère et fille partageaient. Qui a pris Wilson ? Pourquoi on prendrait Wilson ? Il... Je... On va trouver une solution mais je ne sais pas encore laquelle, conclut finalement la jeune femme en observant le salon comme s'il allait apporter une réponse.
Wilson. Le fameux Wilson d'Evelyn. Honey n'avait pas manqué d'en entendre parler mais n'avait jamais eu la chance de le rencontrer. L'aurait-elle à présent ? La jeune femme préféra ne pas y penser. Pour ce qu'elle en avait entendu, il était l'homme le plus adorable qui soit, ce qui rendait sa disparition d'autant plus choquante.
- Evelyn, il va falloir que tu me racontes ce que tu as vu pour que nous avancions mais tu peux prendre ton temps. Je vais aller nous faire du thé, ça te fera du bien, ça aussi.
Sans attendre une permission qu'elle n'était pas certaine de recevoir au vu de la situation, Honey roula jusqu'à la cuisine et s'attela à la tâche. Elle revint quelques instants plus tard, un plateau sur les genoux, et déposa, l'instant d'après, une tasse fumante devant son amie.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

'Till stars and beyond... || Honey ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 599

'Till stars and beyond... || Honey _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 4 Juin 2018 - 21:05


« 'Till stars and beyond... »


Honey se voulait serviable, elle posait des questions, mais Evelyn avait l’impression que d’expliquer plus que cela la situation était au-dessus de ses forces. Elle ne cessait de revoir le dernier regard de Wilson, sa dernière expression et sa façon de s’évanouir dans l’univers. Ce n’était pas normal, pas normal du tout et c’était sans doute ce qui la mettait dans tous ses états. Elle l’avait pourtant déjà vu se téléporter, elle l’avait vu devenir cavalier, elle l’avait vu presque mort avant de le retrouver dans cet endroit étrange auprès de l’infâme Chronos. Ils avaient été près à le sacrifier à cet instant… et puis ils s’en étaient sortis, sortis de tout, même de ce jeu vidéo de malheur ou des Akariatr. Alors pourquoi aujourd’hui tout semblait différent ?

Elle avait vu d’un œil absent Honey s’éloigner de son champ de vision avant de revenir avec un plateau à thé. Avec douceur, elle avait posé sa fille au sol qui était partie se réfugié dans la structure que lui avait construit son père, sorte de cabane miniature qui rappelait celle qu’ils avaient eu dans l’autre monde. Elle s’y installa calmement, sans doute pour attendre que le temps passe, elle qui avait dû comprendre qu’elle n’aurait sans doute pour le moment pas de réponse à son « où papa ? » persistant. Les mains tremblantes, la blonde récupéra une des tasses que son amie avait préparées et la porta à ses lèvres, dans l’espoir que cela l’aide à se sentir mieux. Sa fébrilité l’avait poussé à renverser la moitié de son contenu sur ses genoux mais elle s’en fichait… ça sécherait après tout.

- Il devait emmener Iris à la piscine. C’était leur moment bébé nageur…


Elle eût un petit couinement de douleur tandis qu’une nouvelle salve de larmes arrivait mais elle l’étouffa dans l’œuf, tentant de se racler la gorge et d’éviter les larmes de couler. Passant sa langue sur ses lèvres, elle garda quelques secondes les yeux rivés sur sa tasse. Tout son univers venait de s’effondrer. EVE avait toujours été un robot fort, puissant et sans attache. Mais tout avait changé lorsque Wall-E était entré dans sa vie et d’autant plus après ces années passées ensemble dans la peau d’humains. Ils avaient même une petite fille. Son monde était Wall-E. Elle l’avait déjà perdu une première fois, elle se souvenait de sa douleur, de son envie de redevenir un robot, de son renfermement sur elle-même et son développement de capacités loin des sentiments qui faisaient si mal. Mais aujourd’hui, elle n’avait plus le droit de faire ça. Parce qu’aujourd’hui, elle n’était plus seule, il y avait Iris et elle comptait sur elle. Elle se devait de ressentir pleinement la douleur mais de la garder pour elle, pour éviter de toucher sa fille qui avait besoin d’une maman forte. Iris, c’était la plante qu’ils avaient sauvés à deux, qu’elle devait à présent élevait seule. Parce que Wilson n’était plus là, elle le ressentait au plus profond de son cœur, bien plus qu’elle ne l’avait ressenti la première fois.

- Ce sont les divins de cette ville qui l’ont enlevé… peut-être pas les dieux… mais ce qui s’est passé n’était absolument pas rationnel. On était juste là.

Elle se retourna brusquement pour montrer du doigt l’endroit où ils étaient tous placés quelques minutes auparavant et où le liquide vert, toujours au sol, rappelait tristement le drame comme les tâches de sang laissé sur une scène de crime après qu’on ait enlevé le cadavre. Elle revint vers Honey pour continuer.

- Je venais de donner son verre à Wilson et il m’a rendu la petite. Il était en train de nous qu’il nous aimait et… soudain sa main à disparut. Il n’a rien pu dire, en quelques secondes il s’est évaporé dans les airs comme des petites particules… C’était pas une téléportation, j’en ai déjà vu… c’était plus… plus définitif. Je ne sais même pas qui a fait ça, pourquoi et où il est… je ne sais même pas s’il est encore vivant… j’ai l’impression au fond de moi que c’est plus le cas et… je ne sais pas quoi faire.

Elle s’était tournée vers la jeune femme, les yeux toujours embués de larmes. Ses mains tremblaient de plus en plus tandis qu’elle buvait le reste de sa tasse d’une traite. Pour la première fois de sa vie, Evelyn se sentait véritablement impuissante, ignorante et avait un besoin énorme d’être protégé. C’était sans aucun doute le meilleur exercice qu’elle offrait aujourd’hui à Honey, elle qui se devait de travailler ses relations sociales…


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je t'attendrai, là où l'aube naît
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon


« Cowabungaaaa ! »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4246

'Till stars and beyond... || Honey _


Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Lun 4 Juin 2018 - 23:27

Honey n'avait pas poussé ses études en psychologie au point d'avoir un diplôme en la matière mais elle lisait beaucoup et elle avait des yeux, de surcroît. Alors elle avait su qu'une tasse de thé ne suffirait pas à éclairer l'esprit d'Evelyn. Mais que pouvait-elle faire d'autre ? Face à la détresse, la jeune femme joyeuse se sentait toujours démunie. Elle était farouchement contre la tristesse mais, cette fois, elle ne savait comment l'éradiquer. La seule chose qu'elle comprenait - vaguement - c'était que les événements, quelle que soit leur véritable nature, dépassaient l'entendement de toutes les personnes dans la pièce.
Alors elle n'était pas surprise qu'Evelyn commence par le compréhensible, à savoir, les bébés nageurs.
En effet, quand elle venait chez Evelyn, en principe, elles étaient seules. Honey avait entendu parler d'Iris et de son papa mais jusqu'à présent elle n'avait jamais vu ni l'un, ni l'autre. Iris avait beau être l'incarnation de l'adorabilité (d'un point de vue purement métaphoriquement), Honey aurait préféré ne pas la rencontrer, si c'était pour la connaître dans pareilles circonstances.
La blondinette opina, comme pour inciter son amie et mentor à poursuivre. Elle sirotait tranquillement son thé, regrettant de ne pas avoir amené d'essuie-tout. Le pantalon d'Evelyn en aurait eu besoin.
C'était cependant secondaire. Evelyn avait avant tout besoin de parler et Honey voulait être l'oreille amicale et l'épaule apaisante là pour elle. Elle ne fit d'ailleurs aucune réflexion quand son amie lui parla des "divins" bien que cette conception de l'esprit qui ici n'en était pas une dépassait encore son entendement. Il faudrait qu'elle en rencontre un, jour. Evelyn avait l'air de s'y connaître... Mais ce n'était pas le moment d'y penser. Honey n'y connaissait certes pas grand chose mais, d'après ce qu'elle avait entendu, elle en savait suffisamment pour savoir que leurs histoires étaient particulièrement complexes.
Honey garda cette information dans un coin de son esprit, laissant à ses méninges le temps de rassembler les maigres éléments à sa connaissance sur l'affaire "divins de Storybrooke". Elle sursauta quand, soudain, Eve lui pointa l'endroit où s'était trouvé Wilson juste avant puis suivit des yeux la direction indiquée.
C'est cela là qu'elle remarqua la flaque verte sur le sol. La jeune femme fit tourner son fauteuil légèrement pour avoir un meilleur angle sur ce qu'on pouvait apparenter à une scène de crime.
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". C'est la citation de Lavoisier, célèbre pour son tableau période des éléments, qui vint en premier à l'esprit de Honey quand Eve eut fini de lui raconter ce dont elle avait été témoin.
La jeune femme garda pourtant pour elle cette jolie citation qui, elle le pressentait, n'apporterait rien. Evelyn disait toujours que la bienveillance était une clé de la pédagogie et qu'enfoncer les gens n'aidait jamais. Honey avait l'intime conviction que cette citation aurait enfoncée Evelyn. Elle était aussi persuadée que rien de ce qu'elle pourrait dire ne l'apaiserait.
La chimiste était bien obligée de mettre de côté tout ce que sa science lui avait appris sur cette affaire et cela l'effrayait. A quoi servaient-elles toutes les deux si la magie et les forces divines et/ou supérieures pouvaient intervenir sans lois clairement définies ?
- Tu sais, Evelyn, en dehors de la téléportation quantique mes compétences sont assez limitées dans cette affaire, commença Honey en pressant la main de son amie. Mais ça ne veut pas dire que tu ne peux pas compter sur moi. Et je serai là autant de temps que tu en auras besoin. Je suis prête à faire tout ce qui t'aidera, toi, Iris et... Wilson.
Elle préféra ne pas s'étendre sur ce point pour ne pas manquer de délicatesse. Honey craignait d'ailleurs déjà d'être allée trop loin.
- Est-ce que tu sais quels... divins... auraient pu faire ça ? et pourquoi ? Ce qu'il faut c'est que nous comprenions la logique derrière ce phénomène, ajouta la scientifique en prenant soin de ne pas employer un terme plus précis tant qu'elles n'en savaient pas plus. Inspire bien fort et expire lentement.
Honey laissa Eve s'exécuter.
- Normalement cet exercice t'a aidée à te calmer un peu et à faire le vide. On devrait pouvoir continuer sauf si tu as besoin de plus de respiration ou plus de thé. Sinon... Tu as l'air de mieux connaitre cet univers et il me semble aussi que tu aies des précédents avec tout cela. Peut-être qu'un peu de maïeutique socratique [j'en reviens pas de taper un truc pareil, là] pourra nous aider à trouver un début de réponse ? Je peux aussi contacter un ami qui aurait une meilleure connaissance que moi, si tu préfères.
Honey se targuait d'être sociale et plutôt douée dans cet exercice mais, à ce moment précis, elle avait juste envie de se taper la tête contre la table basse tellement elle se sentait incapable de résoudre ce problème et ses conséquences. Par chance, elle ne pouvait pas atteindre la table basse.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

'Till stars and beyond... || Honey ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 599

'Till stars and beyond... || Honey _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 6 Juin 2018 - 20:51


« 'Till stars and beyond... »


Honey avait beau y mettre toute la meilleure volonté du monde, Evelyn voyait bien que la jeune femme n’en savait pas plus qu’elle. Elle pouvait même percevoir quelques signes d’un air contrarié qui devait clairement signifier à quel point elle était dans l’impasse. Mais l’ancien robot ne pouvait pas lui en vouloir dans la mesure où elle était elle-même fortement dépassée par les événements. Les deux femmes étaient des scientifiques, rodée à l’entente rationnelle et aux travaux hypothétiques et empiriques, loin de tout ce qui pouvait s’approcher de près ou de loin à la théologie. Et pourtant c’était là-dessus qu’il fallait désormais se pencher. Avoir un dieu à ses côtés lui aurait peut-être été plus utile mais la blonde ne les avaient jusqu’alors côtoyé de loin, se contentant de les aider quand elle le pouvait ou de leur en vouloir lorsqu’ils avaient gardés secret la survie de Wilson, tout en essayant de lui apprendre les bases du combat pour qu’il soit prêt à se battre contre son propre cavalier ou qu’il le devienne entièrement le jour voulu. Elle-même n’avait véritablement rencontré que Aphrodite et Hadès et ce dernier avait voulu faire des choses peu recommandable qu’elle ne s’autorisait même pas avec Wilson à cette époque tandis qu’Aphrodite en demandait autant à son amoureux dans la pièce d’à côté. Des gens à qui il était difficile d’accorder une certaine confiance en somme.

- Merci.

C’était la seule chose qu’elle était parvenue à dire, la voix éraillée, à la proposition que lui avait faite Honey. C’était une vraie amie, il n’y avait pas à dire. Bien sûr qu’elle ne pouvait rien faire pour comprendre la situation ou même l’arranger. Evelyn le savait bien et ce n’était pas du tout ce qu’elle lui demandait. A dire vrai, elle ne lui demandait rien dans la mesure où elle était surtout arrivée au mauvais moment et qu’elle avait préféré être une oreille attentive à son amie que de rebrousser chemin en roulant du plus vite qu’elle le pouvait pour échapper aux larmes et à la douleur de la maman. Elle avait attrapé sa main pour la serrer dans la sienne, suite de sa véritable reconnaissance pour la jeune femme avant d’inspirer et d’expirer lentement à plusieurs reprises, comme le lui avait proposé la scientifique. C’était un très bon conseil car cela avait vraiment eu le don de réguler sa respiration, de calmer ses tremblements et d’aérer son cerveau. La blonde s’était alors levée pour ouvrir la fenêtre et laisser un nouvel air s’engouffrer dans la pièce, chassant avec lui quelques pics de chagrin. Elle posa alors son regard sur la ville, immuable ou presque, si on retirait au tableau la mairie presque encore fumante après son explosion quelques jours plus tôt.

- Va pour la maïeutique socratique.

Avait-elle annoncé d’un air farouche, presque féroce, bien décidé à comprendre ce qui s’était passé pour Wilson. Le regard toujours perdu sur la ville, elle tentait de se remémorer les dieux qu’elle connaissait.

- Je connais Aphrodite mais elle n’aurait aucune raison de kidnapper Wilson. Hadès en serait plus capable mais il ne pense qu’à lui et aux valeurs d’échanges que les gens ou les choses peuvent lui apporter… nous n’avons rien qui pourrait satisfaire un dieu. Apollon est un farceur mais il n’est pas cruel, il n’aurait jamais fait cela… sa sœur Artemis est quelqu’un de sage qu’on peut aussi enlever de la liste des coupables. Je ne connais pas assez bien les autres.

Finit-elle d’un air désolé. Son regard se posa une fois de plus sur la mairie dévastée et la lumière se fit brusquement. Elle se tourna rapidement vers son amie, animée d’une réflexion nouvelle :

- Et si ça avoir avec l’explosion de la mairie ? J’ai cru comprendre que certains d’entre nous ont disparu à ce moment-là… peut-être que la nouvelle conséquence est la disparition de Wilson ?

Les mains sur les hanches, son regard dévia sur la bibliothèque qui entourait la télévision. La coque du DVD qu’ils avaient regardé la veille était toujours en évidence, attendant de se remplir de son disque toujours bloqué dans le lecteur. Elle se souvenait d’une réflexion qu’ils s’étaient fait pendant le film. Une future maman ouvrait la porte à un ouvrier de police qui venait la voir, la mine contrite, sous un soleil magnifique qui ne présageait qu’une mauvaise nouvelle pour contraster. La musique devenait plus intense, les paroles se perdaient dans le flou artistique et la femme tombait à genoux dans un moment de douleur alarmant tandis que l’officier quittait le perron, embarrassé de la nouvelle qu’il venait de lui donner. Evelyn eut un fort frisson à l’idée que cette femme puisse être elle aujourd’hui mais cela lui donna une direction à suivre :

- Nous devons attendre…

Elle replanta son regard bleu dans celui de son amie avant de s’approcher lentement de s’asseoir de nouveau dans le canapé.

- Tu l’as dit toi-même. Cette chose nous dépasse. Je ne connais pas assez divins susceptibles de m’aider ou me renseigner. La seule chose que nous pouvons faire… c’est attendre. Les dieux sont un peu notre police suprême alors… soit Wilson reviendra soit… soit un dieu viendra m’expliquer ce qu’il s’est pass…

L’émotion l’avait saisi si brusquement que cela avait bloqué sa gorge instantanément. Posant une main sur ses lèvres, elle avait fermé les yeux, à la recherche de son self-control pour éviter de fondre en larmes une nouvelle fois. Au fond d’elle, elle savait déjà que c’était bien plus un dieu que Wilson qu’elle attendait sur le pas de sa porte mais il était encore bien trop dur de se l’avouer entièrement. Dans le dernier effort qui lui restait, elle se tourna alors vers son amie, effrayée par ce qui allait venir, tôt ou tard et c’est presque avec une voix d’enfant qu’elle lui demanda :

- Tu restes avec moi ? Tu veux bien attendre avec moi ?

C’était sans doute l’évènement le plus terrible de toute sa vie, peut-être bien pire que l’idée qu’ils ne redeviennent cavaliers… l’enfer était sur terre pour Evelyn en ce jour.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je t'attendrai, là où l'aube naît
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon


« Cowabungaaaa ! »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4246

'Till stars and beyond... || Honey _


Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Mer 6 Juin 2018 - 21:53

Honey n'avait pas besoin de demander : elle l'avait vu par elle-même que son exercice de respiration avait fait du bien à Evelyn et, même s'il s'agissait d'une petite victoire, elle n'en demeurait pas moins savoureuse. Au moins quelque chose qui réussissait dans toute cette affaire. Elle ne pourrait se débarrasser de son sentiment (vérifié) d'impuissance mais elle avait somme toute l'impression de faire un peu de bien à son amie. Et ça comptait. Enormément.
La chimiste sourit en apercevant son air farouche. Ca, c'était la Evelyn qu'elle aimait voir ! Elle roula à son tour près de la fenêtre, appréciant l'air frais qui balayait son visage et écouta attentivement le récit d'Eve.
Dans son esprit, elle imaginait un tableau blanc sur lequel elle notait une à une les hypothèses et leur degré de probabilité - si on se référait aux connaissances supplémentaires dont Evelyn disposait, le tout en prenant garde à ne pas prêter attention aux noms et fonctions des personnages évoquées. Ce qui avait trait au divin, c'était encore bien trop invraisemblable pour Honey. Ce n'était que des prénoms, après tout.
Aphrodite : improbable
Hadès : plus probable mais de solides arguments à l'encontre de cette probabilité
Apollon : improbable mais farceur
Artémis : improbable

Bon.
Face à ces premiers résultats, certains auraient dit qu'elles n'avaient pas avancé d'un iota. Pourtant c'était faux : Evelyn avait éliminé une belle brochette de suspects, c'était un très bon début ! Et ce très bon début ne pouvait qu'allumer l'étincelle dont Evelyn avait besoin, même si cela surprit Honey qui sursauta avant que son visage ne s'illumine à son tour.
- Ouais ! s'écria-t-elle. C'est... En fait je sais pas ce qui s'est passé à la mairie, réalisa la jeune femme dont l'enthousiasme retombait comme un soufflé raté. Enfin, je vois bien le résultat, nuança la scientifique en étirant son cou pour mieux apercevoir la fumée. Mais si tu dis que d'autres ont aussi disparu alors il faut trouver ces autres pour en savoir plus. Enfin... si les disparus ont été retrouvés. Ou s'ils ont disparu devant témoins, ça marche aussi, nota Honey. Je crois que tu tiens notre meilleure hypothèse possible.
Evelyn, de son côté, avait tourné la tête vers un boîtier DVD qui, apparemment, avait fait ressurgir quelque chose dont Honey ne pouvait être au courant. Elle ne réagit d'ailleurs pas à ce qu'elle venait de lui dire. Alors la chimiste attendit, suspendue à ses lèvres. La blondinette sentait qu'elles tenaient une piste solide. Le début d'une explication. Le début d'une réponse, même. Voire d'une retrouvaille. Mais pour le moment, il restait de nombreuses inconnues dans l'équation complexe qu'elles avaient sous les yeux et qu'une flaque vert kiwi représentait.
Attendre quoi ?
Honey suivit Evelyn du regard quand elle retourna s'asseoir sur le canapé. Elle comprit ensuite qu'elles devaient juste attendre. Et cela lui sembla tellement logique qu'elle s'en voulut presque de ne pas l'avoir déduit elle-même. Force était de constater que cette histoire mettait son esprit à rude épreuve.
Quand la voix d'Evelyn se brisa, elle comprit aussi que l'hypothèse numéro deux, qui était la plus sombre, était celle qu'elle envisageait le plus sérieusement et cela sembla lui briser le cœur. Les amours contrites, c'était quelque chose qu'elle connaissait de près et qu'elle n'aurait souhaité à personne, pas même à son pire ennemie. Voir Evelyn dans cet état était presque insoutenable. Mais Honey se devait de rester un roc, ne serait ce que pour elle.
- Je ne vais nulle part, assura la jeune femme, résolue, en posant une main affirmée sur l'épaule d'Evelyn. Ni maintenant, ni demain, ni jamais. Aussi longtemps qu'il le faudra.
L'attente commença alors.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Contenu sponsorisé







'Till stars and beyond... || Honey _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

'Till stars and beyond... || Honey





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations