Magic
League 3

de Dyson

MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


14.11.18
Disney Rpg


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 Evénement #95 : Minionement vôtre [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Brunhildr K. Thorson


« Tu es mort mon poussin? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Gaia Weiss

Ѽ Conte(s) : Dragon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kognedur

✓ Métier : Videuse au Rabbit hole


☞ Surnom : Bru, brun, Ruff, Fraise
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 967
✯ Les étoiles : 8066




Actuellement dans : « Tu es mort mon poussin? »


________________________________________ Lun 11 Juin 2018 - 23:31

« Minionnement votre »
Puzzle Party


Je fut réveillée par une odeur noséabonde. Une odeur agressive. J’étais à peine éveillée et la voix de mon frère sonna désagréablement à mes oreilles. C’était ça ou les quelques petites douleurs que je ressentais un peut partout. Elles n’étaient pas alarmante et s’estompèrent après quelques instants. L’odeur elle restait belle et bien.

« Putain que t'empeste la Soeur !»

J’avais immédiatement enlevé ce qui m’empêcher de voir pour répondre à mon frère. J’allais lui répondre. De façon très peut posée, d’aller se faire voir chez les grecs. Je réalisais subitement que...il n’avait pas tord. J’avais retirée mon masque mais personne n’avait encore rien dit à part mon frère.

Je ne peux pas dire que ce soir mon odeur qui m’avait préocupée à ce moment là.

Darcy.

Krane.

Et merde.

Darcy m’avait un peut parler de sa rencontre avec mon frère. Quand il disait qu’il n’avait pas peur de lui faire face...Krane lui été tomber dessus sans que je n’ai eu le temps de lui dire moi même que je voyais quelqu’un. Avec toute la délicatesse dont mon frère ne faisait pas preuve. Ce que je n’aimais pas, c’était de n’avoir aucun contrôle sur les actions de mon frère, il pouvait avoir un comportement énervant par moment, très souvent même.

« Bonjour à vous tous ! Vous pouvez enlever votre masque !"

Krane dansait. Sa fameuse danse du poulet ( imaginez la danse la plus ridicule que vous ayez vu ) Il s’arrêta quand il vu Darcy. Un mini pic de stress me pris quand il s’approcha de lui. Rien, heureusement. Il se comportait plus comme un coq se sentant menacer par un autre. J’étais pas une poule, merde. Krane était entre Darcy et moi. Il n’avait pas l’air de souffrir, j’en déduisais qu’il n’avait pas du être transporter comme le l’avait été. Wolverine, plus loin, et Pitch Black étaient également présent. Mon regard s’arrêta sur Pitch, mes yeux brillaient d’admiration. Il était balèze celui là, il avait sauver la ville quand l’un de nos précédent maire avait fait construire un dôme au dessus de nos têtes ( les catastrophes s’étaient enchainer cette journée là. )
Le brun pointa une sorte d’aspirateur ( je crois ) vers moi. Je fronçais les sourcils et recula légèrement. Surprise par l’objet avec lequel il me menaçait.

" Tu fais quoi là? T'approche pas de moi ! essaye le plutôt sur Krane, c'est mon testeur officiel"

Il n’écouta pas. Il me fit un clin d’oeil - pas vraiment discret - et alluma son machin...

J’étais toujours vivante ! Et l’odeur était partie ainsi que les saletés qui s’étaient collés à moi. Des saletés qui sortait de je ne sais ou. Elles avaient probablement un lien avec le fait que je fut endormie.

Je sentis la main de mon frère dans mes cheveux ce qui ramena mon regard vers lui. J’eu un petit geste de recul, agacée.

« J'adore ta nouvelle couleur Ruff! »

Je soupirais.

" Mais j'ai rien fait à mes cheveux ! T'es sur que ça va?"

Mon regard resta sur Krane quelques minutes avant de me tourner vers Fitz. Il eu une grimace. Je fronçais les sourcils, ne comprenant pas vraiment à ce moment.

"Un peu trop punk pour moi
- Comment ca trop punk?"


Je regardais le bout de mes cheveux. Rose.

« C'est rose !
- C'est laid
- On est d'accord. Je devais être dans les vapes à ce moment là."


Il fit un petit signe de la tête en guise de oui tout en rigolant légèrement. Je me mise à sourire également. J’allais m’occuper de ça en rentrant. Etre avec Fitzy rendait la chose beaucoup moins dramatique que ce qu’elle était.

Les petite créatures me regardèrent ensuite. Krane était en train de se faire confisquer tous ses objets. Je n’avais rien d’autres que mes papiers et mon téléphone sur moi. A coté de moi, Krane s’énerva.

« C'EST QUOI VOTRE PROBLÈME LES BANANES ? RENDEZ MOI ÇA PARCE QUE JE VOUS JURE QUE JE VAIS VOUS EPLUCHER SI VOUS ME RENDEZ PAS MES AFFAIRES.»

Je soupirais.

« N’hurle pas ils sont pas sourd !» Grognais-je à mon frère. Mais je vis un tic tac grimper derrière lui et...

« Krane att...»

Dès que le Minion lui eu pris son arme, mon frère explosa et frappa le brun qui était le chef - enfin je le pensais - de tous ce petit monde jaune et bleu. Mon regard vis une petite trainée de sable noir relier le brun à Pitch. Mon frère se calma rapidement.

« Alors c’est tout? Il te propose un tic tac et ça te calme?»

Je me tournais vers le brun.

« Vous savez que ça ne règle pas vraiment le problème? Ceder à ses caprices c’est pas une bonne éducation.» Pestais-je.

Qui est-ce qui allait se le coltiner après hein? Certainement pas lui.

« Et puis démerdez vous, s’il devient infecte, c’est votre problème.»

Je ne voulais pas être la nounou de mon frère. Il en était hors de question. Fitzwilliam ne fit aucune opposition face aux minions. Le jour et la nuit avec mon frère. Je l’entendis dire :

« Tu me le rends en l’état »

Cette petite reflexion me fit sourire. Je croisais son regard quand il se tourna. Nous savions tous les deux pourquoi il avait dit ça. Cela remontait à quelques mois maintenant. Son téléphone était décédé de ma main, mais par sa faute ( si si, c’était sa faute )

On nous mena ensuite vers une autre salle. Mon frère ne semblait pas vouloir me laisser en paix cinq minutes avec Fitzy, son comportement commençait à m’énervée mais je restais muette. Je me tournais vers Wolverine.

« Et toi tu t’appelles comment? Juste que...hmmm au cas ou quoi, ça pourrait être utile à un moment.»

Je ne pouvais pas l’appeller Wolverine toute la journée si? J’étais curieuse de savoir ou nous allions. Pour le moment, nous étions toujours vivant donc c’était plutôt bon signe. Je m’approchais du brun - Adam - après avoir laisser Aster.

" Et c'est toi qui dirige tous ça? Avec tes tic tacs géant?
-peut-être. Mademoiselle Thorson»


Je grimaçais. Il nous kidnapper mais il était poli? Genre, pas besoin de ça maintenant quoi. Autant nous demander notre avis AVANT notre kidnapping.

« Pardon» Il souriait.
« Brunhildr c'est pas compliquer à prononcer Brune-hild-rrrrrrrrrrrrrrh.» Expliquais-je à Adam. Fitzwilliam était tout aussi compliquer à mon sens que Brunhildr.

Fitz n’était pas loin. Je jetais des petits regards de temps en temps sur mon frère qui lui même devait surveiller la distance qui me séparait de mon compagnon. Un homme s’approcha de moi. Je du le suivre vers une salle. J’avais hésiter mais finalement, en voyant que mon frère s’était fait approcher par une femme, je demandais un instant à l’agent Whiskey pour voir qui aller guider Darcy.

« Bienvenue Brunhildr »


Je m’engouffrait à sa suite dans une salle sombre et cubique. Elle n’était pas très grande d’ailleurs. Une fois que les portes furent closes, je fus complètement dans le noir. Un filet de lumière seulement survivait vaillemment à l’obscurité de la salle. Elle se trouvait à ma gauche sur un panneau « sortie» au dessus d’une porte. Logiquement c’était une porte.

( Whiskey sourit mais je ne le voyais pas )

« Je serais votre guide pour cette activité, n'oubliez pas une chose pour cette dernière, ne vous hâtez pas. Restez bien ici, je serais dans cette pièce ci" il te montre la fameuse porte à gauche de vous où y'a écrit sortie. "Nous aurons la possibilité de communiquer"

J’entendis le bruits de ces pas s’éloigner vers la gauche. Sa voix dans les hauts parleurs me surpris et me fit sursauter. Il ne pouvait pas prévenir qu’il allait parler là dedans?

"M'entendez-vous ?
- Je vous entends...mais je ne vous fait pas confiance, faut pas déconner non plus. A cause de vos tics tacs j'ai les cheveux Rose...Rose! C'est affreux le rose! J'ai une tête a porter du rose franchement?"


Autant dire que j’étais de bonne humeur.

"Allez, vous voulez que je fasse quoi?"
"Très bien vous me semblez motiver"
"J'ai pas vraiment le choix...j'ai un ado capricieux a surveiller...ha et jaloux aussi...c'est un cocktail molotov...alors si tu pouvais me dire ce que je dois faire qu'on en finisse. Tu veux pas qu'on prenne le thé pendant qu'on y est..."

"J'aime le thé, cela ne dérangerait pas. Votre test portera sur vos capacités d'agilité, d'équilibre, de réflexion et de patience"

La lumière s’alluma. A mes pieds se trouvait une lignne de départ. Mon regard quitta cette ligne pour observer le sol, faites de dalles. Certaines étaient colorés de bleu ou de jaune, parfois les deux. Je fronçais les sourcils, j’aimais cette couleur mais je commençais à saturer. Le sol formait un puzzle. Il y avait également une porte. Ma porte de sortie. Face à moi, sur le mur, un dessin de minion était représenté. Le même était acroché sur le mur de gauche en plus petit.

La voix de Whiskey retentit soudainement. Cette fois, je ne bougeais pas d’un iota.

"Votre mission est simple : vous devez sauter sur les dalles les une après les autres pour relier les une aux autres. Si ces dernières vont ensemble elles s'illumineront en jaune si ce n'est pzs le cas une lumière violette apparaîtra et vous aurez quelques surprises. Le but est de reconstituer limage que vous voyez face à vous pour que la porte par où je suis sortie s'ouvre. Vous pouvez toujours tenter de l'enfoncer mais elle ne s'ouvrira pas. N'oubliez pas la patience est une vertus. Bonne chance !"

Patience, patience, je t’en foutrais moi de la patience. Je soupirais, agacée. Il la donnait enfin son épreuve. Il pensait réellement que j’avais la patience pour ce jeu?

" c'est ce qu'on dit, mais quand on attends trop on passe parfois a coté de certaines choses.Rien ne peux être pire que cette affreuse couleur en même temps..."

Je fronçais les sourcils, fit craquer quelques os de mon corps. Je fonçais. A vive allure sur la porte. Rien. Je ressentis juste une douleur dans l’épaule avant de lâcher un juron

« Putwhaaaaaaaaaain»

Des glaçons venaient de me tomber littéralement dessus. Le froid se mélangea à la douleur provoquée par le contact de mon crâne et de mes épaules avec eux. Après la peinture c’étaient les glaçons.

" Mais c'est trop long votre truc ! Vous n'avez pas un peut de musique pour aider un peut?"

Quitte à y passer du temps, autant le faire le moins péniblement possible. La musique fut lancée. Je retournais à ma position de départ. Bougeant au rythme de la musique, une sorte de Dance dance révolution mélangée à un jeu de casse tête. Je fis un faux pas et un poulpe tomba sur ma tête. Ce n’était pas vraiment un gros poulpe, un petit on va dire, mais assez dérangeant comme ça.

« Rhaaaa mais vas-t’en, va t’en !»

Il glissa en arrière mais je me rendis compte que son contact sur le sol allait peut être m’être compter comme une erreur. Je l’attrapais de justesse mais mon équilibre en fut boulversé. Pour le reprendre je reculais mon pieds sur...une mauvaise case.

« Fait chier !»

Des confétis me tombèrent sur la tête. Après la peinture, les glaçons, j’avais le droit aux confétis.

« Tu sais quoi le poulpe? Je commence à en avoir vraiment ras le cul ! Whiskey va m’entendre !»

Je continuais. J’approchais du but. A moi ma liberté ! L’un de mes pieds se posa sur la limite d’une case. Visiblement, ils ne me l’accordèrent pas et j’eu, cette fois, droit à une plume venant m’effleurais. Son contact désagréable provoqua en moi un fou rire. Je ne pouvais pas me contrôlée.

« Arrêtez, arrêtez...j’ai compris...respire plus ! J’vais mourir de rire !»

La plume cessa enfin son odieuse torture. Je repris mon souffle, j’avais besoin d’air ! Je repris mon avancée scabreuse. Il me restait trois pièces à l’assemblage pour que la porte s’ouvre. L’animal me fit un croche-poulpe et je tombais. A ce même moment, alors que je n’avais pas encore toucher le sol, un poing sorti de nul par et frappa mon ventre de plein fouet, me faisant tomber en arrière. J’y restais quelques minutes, agacée par tous ce cirque.

« Je vais tuer faire de toi des takoyakis, le poulpe !» Hurlais-je à l’animal.

Je me relevais et termina enfin le tableau. La porte s’ouvrit enfin et je me ruais dehors, histoire de ne pas rester une seconde de plus dans cette salle de torture. La nouvelle salle était une salle de contrôle avec une table et une autre porte.

« Je pourrais presque m’attendre à voir passe-partout avec ses clés»

Whiskey se trouvait également là. Il me tendit une carte. Un minion avec des glaçons.

"A moitié récompensé
- Totalement torturé. Complètement givré.» Ajoutais-je pour personne et tout le monde.
-vous vous en êtes bien sortie. Votre motivation est une bonne chose"[/b]

Il m'aurait dit le contraire je l'aurais immédiatement tuer. Ou fait tuer, plutôt. J'aurais appellée Mina, elle aurait eu peut être plus le cran que moi de le faire. Elle ou une de ses nombreuses personalités. ( coucou Mina )

[b]"Dites moi. Quelle autre activité aimeriez vous tester ?"
"Le combat"
Je souriais "Rien de mieux qu'un petit combat pour se détendre."

Alors que nous marchions vers la salle de détente ( combat en réalité ) Je croisais mon frère et Adam. Il n’avait pas l’air très bien. Ses yeux étaient étranges. Il...m’embrassa. Pardon? PARDON? Je lui répondit chaleureusement par mon poing dans sa figure, surprise, énervée par mon épreuve précédente, fallait pas jouer avec mes nerfs. Whiskey parut tout aussi surpris que moi par son geste. Je suivis mon guide jusqu’à la salle que nous avions visiter pour entrer dans celle des combats.

« Je vais pouvoir me détendre !» Dis-je en souriant en suivant Whiskey. Nous déscendîmes de la passerelle et j’avançais vers les tapis au centre de la salle ou avaient lieu des combats. Trois m’avait expliquer mon guide, trois de niveaux différents. De faible à fort.

Je n’eu pas trop de difficultés sur le premier. Pas du tout en fait, c’était trop facile et ennuyeux. Un mec déguisé en disco-man avec une boule afro bicolore. Elle était blanche et rouge et son costume avait une couleur jaune poussin.

« Le ridicule devrait tuer parfois.» Fis-je avant de m’élancer.

Beaucoup moins resistant que Darcy. Momo aurait même put le battre, j’en étais persuadée. Mais elle était trop mignonne et trop pure pour ce genre d’activité. Aussitôt arriver, aussitôt renvoyé. Le second adversaire fut une seconde. Je lui colla mon poing dans la figure dès le début. Elle frappa a plusieurs reprises dans le ventre. Je protégeais mon visage avec mes avants bras. J’encaissais pour ensuite m’acharner sur elle à coup de poing et de pieds. Elle était plus coriace que le précédent. Elle avait des cuisses impretionnantes.

Le troisième concurrent fut un vieillard. Enfin, il avait une quarantaine d’année mais il semblait vieux. En le voyant arriver, je le vis boiter. Il était petit, les cheveux grisonnant et une moustache pointue bien entretenue. Il était légèrement courbé.

« Vous rigolez là?»

Il eu un sourire. J’haussais les épaules avant de m’élancer dans le combat. Je fus surprise par la rapidité du boiteux. il porta un coup au niveau de ma pomette sans que je ne le vis venir. Je restais immobile quelques instants. Scotchée par la vitesse du mec.

« Bordel, c’était quoi ça?»

Il eu un sourire alors que je m’élançais à nouveau. Cette fois, j’y pris du plaisir. Il resistait le bougre ! C’était passionnant ! Je lui envoya pourtant quelques bons coup. Notamment un coup dans le genoux. Il n’était pas gros en plus, genre très maigre. Il m’envoya un coup dans le ventre qui me fit grimacer. Mon souffle en fut couper. Whiskey déclara finalement que le combat était terminer. Visiblement, je m’étais faite laminée par un vieux.

Je remontais sur la passerelle ou l’homme me tandis une carte. :
"aie aie mi job
- Personne ne raconte rien ! Grommelais-je.
- bien joué !»
Me dit il en levant son pouce et en souriant.

Au même moment, un message se fit entendre dans les hauts-parleurs se trouvant dans les couloirs et les salles.

""dans quelques minutes la présentation de la nouvelle arme se fera. Veuillez vous rassembler dans la salle Éclair.""

Il me fit signe de la tête et m’emmena dans la fameuse salle ou Pitch se trouvait déjà, Krane n’était pas présent.



 
crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Hey le Jedi !
J'suis pas ton padawan Okay ?
Ouai ouai, t'es un dieuMais bon, vu tous le bordel que vous foutez, faudrait pas en être fier.

Fitzwilliam Darcy


« Comment est votre blanquette ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Armie Hammer

Ѽ Conte(s) : Orgueil & Préjugés
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Mr. Darcy

✓ Métier : Docteur en Amour
☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2841
✯ Les étoiles : 30191




Actuellement dans : « Comment est votre blanquette ? »


________________________________________ Mar 12 Juin 2018 - 17:28




Tout ce qui est petit est Minion et tout ce qui est grand est...

''Bonjour à vous tous ! Vous pouvez enlever votre masque !"

Darcy reconnu la voix d'Adam. Adam ? Il était donc derrière tout ça. Le chien-piranha avait dû prendre un certain plaisir à malmener l'anglais comme ça. Darcy se dit qu'il en parlerait à Eden, la génie passerait sûrement un savon à son copain.

Fitzwilliam enleva avec précipitation son masque et se trouva un peu stupide de pas l'avoir retiré plutôt. Il avait eu les mains libres mais avait été trop paniqué par ce qu'il se passait pour penser à enlever le bandeau qui lui obscurcissait la vue.
L'odeur désagréable d’égout était toujours présente, il s'inspecta pour vérifier que cela ne venait pas de lui, puis quand il vit que son costume était impeccable, il observa les environs.
Darcy vit Bru. Il afficha un franc sourire et se dirigea vers elle, pendant qu'Adam parla et un petit spectacle se déroulait sous une bannière de bienvenue.
L'anglais aperçut Krane, juste derrière sa sœur. Il pesta intérieurement. Il n'aurait pas pu se perdre en chemin ? Pensa-t-il. Il décida de l'ignorer et de se concentrer sur Brunhildr, en espérant que le jumeau ne fasse rien pour empêcher le rapprochement des amoureux.
Krane fit une remarque sur les cheveux de Bru, et Darcy se rendit compte qu'en effet, elle avait une horrible couleur de cheveux.

- Un peu trop punk pour moi. Fit-il en grimaçant. Le rose était vraiment affreux comme couleur.
- Comment ça trop punk ? Répondit Bru ne comprenant pas.

Elle inspecta alors les pointes maintenant rosées de ses cheveux sous la moue triste de l'anglais. Il les aimait ses cheveux blonds dorés.

- C'est rose !
- C'est laid. Déclara l'anglais sur un ton dégoûté.
- On est d'accord. Je devais être dans les vapes à ce moment là.

Fitzy acquiesça d'un mouvement de tête en souriant. Il était clair qu'on ne faisait rien à Bru contre son gré si elle était éveillée. Il plaignait déjà le coupable de cette teinture, il allait sûrement se ramasser de bons coups poings. Et Darcy savait par expérience, que la viking ne retenait jamais ces coups.

L'anglais se tourna vers le reste de cette petite assemblée, il regarda Adam d'un œil mauvais, il avait voulu le faire passer pour fou quand il lui avait parlé d'un petit bonhomme jaune courant dans le palais bleu, alors que c'était lui qui avait tout manigancé.
En plus de Darcy, Bru et son idiot de frère, Adam avait fait enlever deux autres types. Les deux n'avaient vraiment pas l'air commode. L'un avait la carrure d'un ours et en avait sûrement le caractère. Encore une brute épaisse, mais brune, pensa le blond.
L'autre était plus élégant, un peu dans le style de l'anglais mais sans le côté bling-bling, il avait le visage fermé et semblait gai comme un croque-mort. Darcy en eut un frisson et détourna les yeux de ce drôle de personnage.

Les petites bébêtes jaunâtres vinrent faire les poches des personnes présentes, Darcy n'aimait pas leur contact, elles lui faisaient un peu peur, avec leur œil unique pour certain et leur trois cheveux sur le caillou.
Les bestioles le soulagèrent seulement de ses clés de voiture (enfin les clés de la Jeep d'Ali) et de son téléphone portable.

- Tu me le rends en l’état. Fit-il en essayant de se faire menaçant.

C'était un nouveau portable et il préférait ne pas devoir en racheter encore un autre. En repensant à comment son ancien téléphone avait fini, un sourire se dessina sur ses lèvres. C'était Bru qui l'avait brisé en mille morceaux lors de leur altercation chez Darcy. La viking avait aussi ruiné l'Aston Martin de l'anglais. Cette voiture, il la regrettait beaucoup. La Jeep était confortable mais elle manquait de luxe.
Il jeta un coup d'oeil à Bru et vit qu'il souriait, elle avait sûrement dû penser à la même chose que lui.

Un certain Agent S commença à s'exprimer, d'une manière plus qu'énervante, un peu à la Yoda ou comme un homme de cro-magnon. Mais version très enfantine du point de vue de l'anglais. Darcy avait regardé Star Wars, Betty sa secrétaire l'avait menacé s'il ne regardait pas ces fils, qui au goût de Fitzwilliam était de gros navets. Et l'agent S lui faisait penser au petit alien vert qui aurait jumelé avec un homme des cavernes, c'était très perturbant comme mélange à imaginer.
L'anglais lu rapidement ce que les prospectus, que l'agent distribuait, disaient. Puis les posa discrètement sur un meuble. La petite troupe de tic tac jaunes allaient sûrement venir les aspirer.

Quand la petite troupe "d'élus" (comme disait Adam, Darcy aurait plus parler de prisonniers) se retrouva de nouveau dans la grande salle après leur petite visite. Darcy suivait et écoutait Adam de manière distraite. Son regard restait fixé sur les jumeaux Thorson. Sur Bru, il posait un regard doux et affectif, mais sur Krane son regard était dédaigneux. Darcy gardait la tête haute et voulait montrer à cette brute épaisse qu'il s'était parfaitement remis de leur altercation. L'anglais faisait le fier. Il s'était senti supérieur quand Krane avait fait son caprice, ne voulant pas qu'on lui retire sa stupide masse. Qui se promenait avec une masse sérieusement ? Contrairement au viking, Darcy avait coopéré et avait su rester digne. Au moins lui se comportait comme un adulte.

Une annonce dans les hauts-parleurs leur apprit qu'une présentation d'une arme spécial se ferait à 11h.
Fitzy n'eut pas le temps de réfléchir sur cette mystérieuse arme. Le viking blond le coupant dans ses pensées.
Krane attrapa sauvagement le poignet de Darcy pour pouvoir lire l'heure sur la montre de luxe qu'il portait. Fitzwilliam eut un violent coup de pression au contact du viking, pendant une demi-seconde, il avait cru qu'il allait encore se prendre un poing sur le nez.
Il dégagea son bras de la main de Krane et le menaça du regard, mais le viking ne sembla pas le voir, ou alors il l'ignorait. C'était d'ailleurs la meilleure chose à faire s'il ne voulait pas qu'une bagarre, perdue d'avance pour Darcy, ne se déclare.

Un homme s'approcha de Darcy. Celui-ci observa l'inconnu avec méfiance. Il devait sans aucun doute être son guide, l'agent qui devait l'accueillir comme Adam avait dit.
L'homme semblait très enjoué, il transpirait le bonheur et les licornes. Darcy remarqua un collier autour de son coup, le pendentif était un minuscule ours en peluche. L'anglais jeta un regard incrédule à l'homme. Celui-ci invita Darcy à le suivre. Le blond jet un coup d'oeil à Bru avant de quitter la grande salle.
La jeune femme s'en allait avec un guide homme elle-aussi. Darcy n'en fut pas inquiété, il savait très bien que si le guide tentait quoi que se soit, Bru le cognerait sans hésitation. Il suivit donc son guide à lui, en ayant l'esprit plus ou moins serain. Il se demandait quand même ce qu'il allait lui arrivé.
Darcy fit Adam et avant de s'éloigner, il lui lança :

- Tu as bien gardé la surprise, Dandan. Fit-il en appuyant bien sur le surnom ridicule.

Il montra du doigt un minion qui passait par là pour appuyer ses paroles.
Adam lui répondit avec un clin d’œil. Puis le chien-pirahna prit un air innocent qu'il agaça Darcy.

- Je ne vois pas de quoi tu parles. Dit-il en ponctuant sa phrase avec un autre clin d'oeil.

Fitzwilliam leva les yeux au ciel puis se tourna pour suivre son étrange guide, toujours joyeux.
Il le mena devant une salle.

- Agent B à votre service Dada.

Darcy le regarda férocement. Adam avait du lui faire part du merveilleux surnom qu'il donnait à l'anglais. L'anglais pesta et affiche un air hautain. Il ne lui répondit pas, pour parfaire son rôle de gentleman orgueilleux.
L'agent n'en sembla pas affecté et entra dans la pièce, ensuite un fit un grand mouvement de bras pour inciter Darcy à le suivre.

- Viendez !

Encore un qui mériterait de manger en Bescherelle, pensa le blond. Personne n'avait appris à parler correctement dans cette entreprise de... C'était une entreprise de quoi au fait ? D'espionnage ? Ce mot sonnait tout de même bizarre aux oreilles de Darcy. Il fit une moue dubitative et s'avança dans le pièce.
C'était une grande salle blanche. La couleur luisant aurait sûrement fait froncer les yeux de Darcy si des capteurs et des caméras n'habillaient pas les murs, couvrant ainsi partiellement le blanc étincelant.
L'anglais ne servait absolument pas à quoi servait tout ce matériel et il sentit une pointe d'anxiété monté en lui. Heureusement, la salle ressemblait davantage à une salle informatique qu'à une salle scientifique. Une salle scientifique lui aurait sans doute fait beaucoup plus peur, il aurait penser qu'on veuille le disséquer pour trouver le secret génétique de son apparence parfaite.

Fitzy tourna la tête sur la gauche, il y vit une grand vitre qui cachait une autre salle, comme une salle de contrôle d'après les ordinateurs qu'il y avait.
Des hommes et des femmes vinrent équiper un Darcy un peu perdu parce qu'il se passait. Des capteurs vinrent peupler ses bras et ses jambes tandis que qu'un casque, comme une grosse lunette noire vint se poser sur les yeux de l'anglais l'aveuglant encore une fois.

- C'est normal, qu'il fasse noir ?
Demanda tout bas Darcy. Personne ne lui répondit, il avait sûrement parler trop bas pour qu'on l'entende.

Il avait un peu peur de passer pour un débile profond. Darcy ne connaissait pas grand chose de la technologie moderne. Il connaissait téléphones portables, ordinateurs et internet, et les consoles de jeux "standards". Tout l'équipement qu'on venait de lui poser ne lui évoquait rien et se demandait bien ce qu'il s'apprêtait à faire.

On lui avait en plus fourré une oreillette dans son oreille droite. Il avait pesté. Il avait beau avoir envie de jouer l'agent secret, il détestait qu'on le touche et encore moins qu'un truc vienne se coller à son tympan.

- Dada dada dada reçois-tu ? Demanda l'agent B pour tester l'oreillette tout juste posée.
- Très bien, Agent Bébé. Répondit Darcy en tentant un piètre jeu de mot avec la lettre qui caractérisait l'agent.

L'anglais entendit l'agent rire à travers l'oreillette. Il ne pouvait que s'attendre à un rire de la part de cet énergumène joyeux à outrance.

- Ici parmi nous ! Nous testons un mode de mise en situation ! Vous devez vous battre, gagner pour réussir.

Hé merde un truc physique. Se dit Darcy en se réprimandant ensuite lui-même pour avoir jurer.
Il allait devoir se battre. Chose qu'il ne faisait qu'en dernier recours, ou quand il était dans une grande colère, sa rencontre avec Bru en était un exemple.
Son casque s'alluma et il vit alors à quoi cette grosse lunette servait. C'était un appareil pouvant faire voir à son porteur un monde virtuel. Darcy nota dans un coin de sa tête de retenter cette expérience mais pas dans un contexte de guerre.
De guerre car il se trouvait en ville, derrière un mur en brique qui le protégeait des tirs adverses. Il leva rapidement la tête et vit ses adversaires quelques mètres derrière son mur protecteur, une dizaine de tireurs.

Votre mission testera votre capacité sur le terrain en cas de bataille contre des ennemis. Les capacités évalués seront la stratégie le tir et le combat. Soyez logique et combatif toute votre équipe est en soutien. Fit la voix provenant visiblement du simulateur. Elle fit une pause soudaine et reprit quelques secondes plus tard. Laissant bien le temps à Darcy d'angoisser. On me prévient que votre équipe est bloqué sur une autre localisation. Malheureusement nous ne pouvons vous porter assistance. Votre seule arme est un pistolet il vous reste 4 balles. Vous avez perdu vos gadgets. A vous de jouer.

La voix de l'interface lui expliqua que sa mission était de traverser ces ennemis pour pouvoir aller aider son équipe.
Darcy se prit au jeu. Un peu d'action ne faisait pas de mal, surtout qu'il ne craignait aucune blessure physique si ce n'était qu'un jeu. Puis il aimait le tir, il était doué. Même si l'arme qu'il tenait ne ressemblait en rien à celle qu'il avait l'habitude de manier, il était sûr qu'il saurait l'utiliser.
L'adrénaline se diffusa dans son corps et il entreprit de tirer sur un premier ennemi. Quand Bru saura ça ! Pensa-t-il pressé de raconter à sa viking qu'il s'était battu, indirectement, mais battu quand même. Peut-être que si Krane apprenait que Darcy était très bon en tir, il le laisserait un peu tranquille, de peur de se prendre une balle entre les deux yeux. C'était peu probable mais Fitzy se permit d'espérer.

Dans la tête de l'anglais, des souvenirs de stratégies revinrent morceau par morceau. Mais elles venaient d'une époque bien différente, le blond n'était pas sûr de pouvoir les appliquer à sa situation.
Il décida de tout de même tenter.
D'un coup, Darcy apparu en haut du mur, et tira sur les deux tireurs les plus proches, les prenant par surprise.
Il avait un grand sourire aux lèvres et laissa même échapper un rire content. Ça lui plaisait énormément ce petit jeu.
Je vais vous avoir... Murmura-t-il pour lui en jetant des petits coups d’œil à ces adversaires.

Il remarqua qu'il était sur un parking, le mur bordant la route. Un parc était de l'autre côté de ce parking. Il devait donc traverser le parking et le parc pour rejoindre son équipe. Mais peut-être que les adversaires devant lui n'était pas les seuls ennemis. Il devait en avoir de cacher dans le parc, prêts à bondir sur lui quand il arrivera à leur portée.

Darcy surgit une fois encore du mur et tira sur deux autres ennemis et courra en direction des autres, en zigzaguant pour ne pas rendre la tâche facile aux autres.
L'interface lui indiqua qu'il n'avait plus de balles. L'anglais avait totalement oublié qu'il ne disposait que de quatre balles.

- Merde ! Cria Fiztwilliam. Pardon Maman. S'excusa-t-il auprès de sa mère sans doute en train de le surveiller du ciel. Sa génitrice était une femme d'une grande bonté et qui était très à cheval sur les bonnes manières. Jamais elle n'avait prononcé un juron de sa vie. Darcy se sentait coupable dès qu'il en disait un.

L'anglais se retrouva comme un idiot, sans arme face aux ennemis restant. Un adversaire s'avança vers lui et il paniqua, émettant son éternel petit cri aigu.
Son courage et son adrénaline s'étaient envolées. Il n'était plus un héros, juste le Darcy trouillard et paniqué.
Il lança son arme violemment au visage de l'adversaire qui fondait sur lui.

- J'espère que je t'ai pété le nez ! Hurla Darcy, surpris lui-même par sa manière de parler.

Bru l'avait bien éduqué, il pouvait dorénavant parlé comme une racaille ou du moins comme quelqu'un du peuple, comme il disait.
Mais son ennemi se parut pas blesser et il attaqua Darcy. Un combat à mains nues s'engagea alors. Le pire point faible de Fitzy, qui n'avait aucune technique et des bras dépourvus de muscles utiles.
L'anglais pigna contre les attaques précises et très douloureuses de l'ennemi.
Le nez de Darcy prit un violent coup, qui lui fit monter les larmes aux yeux. Il tomba à terre, entraînant une poubelle en métal gris avec lui, un sac poubelle s'échappa du conteneur.
Darcy leva une main en l'air, tandis que l'autre lui servait d'appuie.

- Du calme ? On fait une pause ? Fit Fitzy pour distraire son adversaire.

Il attrapa le sac poubelle de sa main gauche et frappa violemment son ennemi avec. Celui-ci perdit l'équilibre et Darcy eut juste à mettre sa jambe derrière les siennes pour que l'homme tombe et se cogne la tête sur le trottoir.
Une chance que la poubelle soit là.

- Ha Ha ! Cria-t-il en signe de victoire. Sauvé par une poubelle, qui l'eut cru ?

Mais sa victoire fut de courte durée, car les trois hommes restants se mirent à lui tirer dessus. Darcy chercha rapidement un endroit où se réfugier. Il y avait qu'une seule voiture sur le parking, et par chance, elle se trouvait près de l'anglais. Fitzy voulu faire une roulade, comme dans les films, pour l'atteindre, mais se rata et tomba sur le côté comme un débile. Une balle le toucha à la fesse droite, lui arrachant un cri de douleur.
Il se redressa et courut se réfugier derrière le véhicule.

- Pourquoi je suis venu ? Pourquoi ?!

Les adversaires lui barraient le passage jusqu'au parc. Il devait trouver un moyen de les distraire.
Un bruit de métal le fit se retourner. La poubelle de métal roulait vers lui, pousser sûrement par le vent. Il eut alors une idée.

- Vient ma petite. Encouragea-t-il le conteneur.

Quand elle arriva à sa hauteur, il se saisit de la poubelle et la jeta de toutes ses forces sur ses ennemis. Il profita de la surprise pour se jeter sur l'adversaire le plus proche. Il saisit son arme, mais l'autre ne semblait pas vouloir lâcher.
Darcy lui donnait des coups de pieds violents dans les jambes pour le faire tomber, mais ce fut une branche d'arbre qui vint assaillir l'homme. Fitzwilliam put alors se saisir complètement de l'arme, et d'une traite, il tua les trois ennemis.

La voix de l'interface déclara Mission Terminée, en même temps que ce que voyait Darcy s'effaçait.
On lui retira ensuite son casque, le ramenant à la réalité.
Il avait le souffle court et soupira bruyamment en se rappelant qu'il était en simulation.
Le personnel vint lui retirer tout son équipement.
Darcy se retourna soudain pour venir scruter son postérieur. Pas de sang. Il n'avait donc ressenti que al douleur de la balle. Il se frotta la fesse.

- Violent comme simulation.
Fit-il remarquer.

L'Agent B vint à sa rencontre et lui tendit une carte. Il y était écrit un grand Yahoooou et un dessin de petites créatures jaunes qui donnait un coup de pied en l'air accompagné l'exclamation.
Le guide conduisit ensuite Darcy vers le Grande Salle. Puis il lui demanda quelle activité l'anglais voulait faire maintenant.

- Que veux-tu faire Dada ?

Darcy grogna en entendant le surnom idiot mais ne fit aucune remarque. Il était encore sous le choc de la simulation, il avait mal au nez et au dos. Et tout son corps ressentait les efforts physiques qu'il avait fait. Sa fesse lui faisait une drôle de sensation.

- Le tir ?

L'Agent Bébé amena l'anglais à sa nouvelle activité, puis le fit descendre sur un grand espace. Des piliers semblaient marquer l'avancée du joueur.

- Avance, tire sur méchant et gagne. Lui dit le guide avant de remonter.

Darcy regarda à sa gauche, où il trouve une multitude d'armes. Il ne savait absolument pas les manier. Son regard se posa heureusement sur un pistolet, qui ressemblait un peu à ceux de son époque.
Fitzy s'en saisit et avança pour tirer sur les premières pancartes cibles qui apparaissaient. Tantôt les pancartes étaient marquées ennemis, tantôt c'étaient des innocents. Il fallait donc ne pas tirer sur les innocents.
5 méchants apparurent, Darcy les toucha toutes, mais il toucha aussi 5 innocents sur 8, aimant trop la gâchette pour se retenir de tirer.
Il fut plutôt content de son score, il était toujours aussi bon en tir.
Une fois son activité finie, il déposa soigneusement l'arme puis remonta retrouver son guide.
L'Agent B semblait tout excité. Il lui tendit une nouvelle carte où Sniper Excité était écrit accompagné d'un dessin de petit bonhomme jaune ayant une cible sur le corps.

- C'était amusant ! Doué vous êtes ! Dit le guide en sautillant légèrement.

Darcy acquiesça par un mouvement de tête, trop fatigué pour parler. Il avait fait vraiment beaucoup d'efforts physiques en très peu de temps. Son cœur battait la chamade et sa respiration était courte.
Une annonce se fit entendre quand ils ressortirent du stand de tir.

"Dans quelques minutes la présentation de la nouvelle arme se fera. Veuillez vous rassembler dans la salle Éclair."


L'agent avança devant Darcy pour lui indiquer la voie vers cette mystérieuse salle Éclair.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Fallen & Poor Gentleman...
... Modern & Jailed Valkyrie
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74556-chronologie-du http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77779-darcy-o-les-liens-d-un-gentleman-plein-de-fierte

Aster Spleaster


« Rien ne peut tuer un espion. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 352
✯ Les étoiles : 3312




Actuellement dans : « Rien ne peut tuer un espion. »


________________________________________ Mer 13 Juin 2018 - 3:35


Minionement Vôtre

C'est quoi encore ce merdier ?
Clairement, il avait pas fallut le lui dire deux fois pour enlever son masque et essayer d’identifier les personnes présentes. La plupart ne lui disait rien et quelque part c’était tant mieux concernant le gamin qui piquait sa crise. Il lui aurait bien demandé de la mettre en veilleuse, mais il était trop occupé à identifier le dernier et unique visage familier du tas. De tous les blaireaux de la ville, il avait fallut qu’il tombe sur le croque mitaine ô joie. Quoi que...A bien y réfléchir le croque mitaine valait peut-être mieux que Frost. Il y aurait certainement eu un mort avant que toute cette histoire ne finisse. Il se serait fait une joie d’étrangler l’esprit de l’hiver :

- Aster répondit-il à l’adresse de la blondinette qui lui avait demandé son prénom

Effectivement, ça pouvait être pratique de savoir comment le restant de « l’équipe » s’appelait. Néanmoins il admettait être curieux quant à la présence de Pitch par ici. S’il y avait bien une personne encore moins ouverte que lui à ce genre de connerie c’était bien noirceur. A se demander comment ils choisissaient leurs candidats...D’ailleurs c’était éventuellement une question à poser ça

- Alors toi aussi t’as eu droit à ton invitation. Manifestement, ils ont pas capté que c’était du niveau de Frost
grommela-t-il

Fallait pas se leurrer le gardien de la joie aurait été aussi à l’aise qu’un poisson dans l’eau ici. Mais à la place ils avaient choisis Pitch et lui. Alors soit ils avaient un faible pour les équipes mal assortis, soit ils avaient tout fait au pif ce qui en toute franchise ne l’étonnerait pas des masses vu les gugus qui semblaient « diriger » cet endroit.

« Je crois que le Q.I de cette ville descends de plus en plus au fil des années. Après tout, ils ont bien décidé de mettre ce cher Jack au commande »


Ouais là clairement il était obligé d’être d’accord. Lui aussi, il s’était demandé si les gens de la ville ne voyaient pas leur niveau d’intelligence baisser d’année en année étant donné les spécimen qu’ils avaient placés à la tête de la ville

- En même temps avec lui à la mairie fallait pas s’attendre à des miracles


C’était pas un scoop non plus, qu’ils avaient des...Difficultés de communication avec Frost -disons les choses clairement, ce dernier était le pire empêcheur de tourner en rond qu’il ai jamais vu. Et si ils n’étaient et ne seraient jamais pote avec Pitch, fallait quand même leur reconnaître un point commun : Jack Frost leur sortait littéralement par les trous de nez à tous les deux.

« Et moi qui pensait que la ville ne pouvait pas tomber plus bas. Je l’ai sous estimé ».

Ah ouais et pas qu’un peu si on voulait son avis.

- Il y a toujours moyen de faire pire. Suffit de voir le gus qui le remplace.

Aster était pas très au fait de tous ces machins divins. Mais a voir la nouvelle équipe formée par l’adjoint devenu maire. Il se demandait sincèrement si avoir de la semoule en guise de cerveau était l’une des conditions pour l’être -bien que dans ce cas là, la moitié de la ville devrait en être.

« Certains divins, semblent manquer de plombs dans la cervelle. Comme quoi âge et expérience ne rime pas forcément avec intelligence »


Aster se contenta de hocher la tête. S’il le disait...Encore une fois c’était pas lui l’expert. Et d’après ce que lui avait dit Maara le croque mitaine avait entretenu une relation avec une déesse. L’info avait été confirmé par Tooth et avant qu’elle ne commence à s’extasier là dessus, il avait coupé court à la discussion. Pour sa part, il n’avait jamais rencontré la déesse et on pouvait pas dire que Blacky en faisait un portrait très reluisant. Et de toute façon, c’était pas ses oignons et à la limite il s’en foutait

- Vous voulez bien nous dire ce à quoi rime toutes ces conneries ?
Demanda-t-il en se tournant vers celui qui semblait être à l’origine de tout ça, Adam s’il avait bien retenu ce que l’autre type blond avait dit

Ce dernier se tourna d’ailleurs vers lui, avant de lui faire un grand sourire. Tout ce qu’Aster pouvait remarquer c’était les deux cotons dans son nez. Il devait quand même reconnaître que le braillard avait fait du bon boulot en le lui pétant -même si lui, aurait préféré le faire lui même.

« Être dans la peau d’un agent secret clair comme nos petits bonhommes »


Là clairement, il ne prit pas la peine de retenir son air blasé. Sans déc ? Il avait pas capté tiens. Peut-être devait-il être plus explicite dans sa demande

- Et votre recrutement vous le faites au petit bonheur la chance ou bien vous tirez à pile ou face pour désigner les « heureux » gagnants ?


Adam eu un rire avant de répondre

« Nos enfants choisissent les têtes qu’ils leurs reviennent ».

Honnêtement, il était trop blasé pour répondre, il était trop blasé pour tout en fait. Même pour la visite. Il sentait venir gros comme une maison l’aventure foireuse. Comme cette fois à l’âge de glace, ou quand la mégère -pardon Deborah Gust. L’avait contaminé au dégoût. Évidemment une fois le petit tour terminé, il fallut qu’il soit abordé par un type

- C’est pour quoi ? Demanda-t-il de manière abrupte

Le jeune homme lui lança un regard triste et l’ex lapin sentie sa vieille amie la culpabilité refaire surface. Un peu comme cette fois à l’âge de glace lorsqu’il avait houspillé Figue sans raison valable.

« Yé suis là pour guidez vous. Pouvez vous me suivre siyouplait » ? Demanda-t-il en indiquant une direction

- C’est bon j’te suis gamin
soupira l’ex lapin en lui emboîtant le pas

Le guide se mit à sourire, ouvrant la marche tout en jetant régulièrement des coups d’œils derrière lui pour s’assurer qu’Aster ne changerait pas d’avis. Il entra finalement dans une pièce où plusieurs écrans étaient disposés autour, à droite, à gauche et face à un fauteuil qui lui se trouvait au centre de la pièce

- Qu’est qu’on fait là ? Demanda-t-il d’un ton bourru

Non parce qu’il avait pas franchement envie de participer à aucune de leurs activités. Même s’il sentait qu’il allait devoir le faire qu’il le veuille ou non de toute façon. Son guide se contenta de sourire tout en essayant de retenir son excitation. Un peu plus et on l’aurait vu trépigner.

« Test activité mystère amusante » il indiqua le fauteuil et reprit « asseoir vous »

Avec un soupire, Aster fit ce qui lui était demandé, inspectant le fauteuil ainsi que la pièce. Cette dernière n’était pas très grande, et ne représentait pas énormément d’intérêt que ça au final. En revanche, les deux boutons l’un bleu avec un « A » rouge et l’autre rouge avec un « B » bleu dessus étaient plus intriguant et le poussait plus à méfiance que la pièce en elle même. Le guide prit un casque qu’il lui tendit, et que Bunny attrapa avec méfiance :

« Bon chocolat. Chance à vous! »

Et sur ces bonnes paroles il quitta bien évidemment la pièce prenant soin de refermer la porte derrière lui. Bon point pour l’ex lapin, il n’était pas attaché, donc à la limite il pouvait toujours sortir s’il le souhaitait. Non parce qu’il avait quelques doutes sur le fait que l’activité soit « amusante » tous les barjos qui semblaient bosser ici n’avaient pas l’air d’avoir la même définition de ce mot que le commun des mortels. Mettant le casque sur ses oreilles, il remarqua que les lumières s’éteignirent avant qu’une tête de femme n’apparaisse sur l’écran, ainsi que les espèces de créatures jaunes en salopettes miment ce qu’elle disait à leur façon :

« Soyez le bienvenue. Si vous êtes dans cette pièce c’est que vous êtes prêt pour un entraînement tout a fait spéciale.Veuillez attacher votre ceinture. Ici nous testerons votre capacité de faire le bon choix dans différente situation. La chance sera-t-elle avec vous ? Sauriez-vous faire le bon choix. Nous allons pouvoir le vérifier. Comme tout bon agent, les décisions sont prises parfois en situation à risque. Faites vos jeux ! Au petit bonheur la chance! Bonne chance Agent !"

Suite à cette présentation, son siège se mit à bouger comme s’il était dans une voiture, d’ailleurs l’écran lui montrait un pare brise. Apparemment il poursuivait un type en moto. Ce dernier déclencha d’ailleurs un accident entre deux voitures, explosant quasiment l’une d’elle. Et pour couronner le tout Deux enfants sont à bords avec un homme à l'avant, l'autre voiture abritait un couple avec un bébé. Le Bouton « A » servant à arrêter le type, et le « B » à sauver les gens. Et évidemment c’est là que les choses se compliquèrent. Déjà, il ne voyait pas en quoi ça avait quoi que ce soit d’amusant. Lui il trouvait pas ça fun du tout. Mais histoire d’aller au bout de cette foutu simulation, il décida de sauver les familles.

Il appuya donc sur le bouton correspondant à son choix permettant d’afficher une autre option choisir entre A première voiture avec le couple et le bébé, B deuxième voiture les deux enfant avec leur père. Et immédiatement sa mâchoire se contracta. Comment pouvait-on demander non seulement si on souhaitait sauver la vie de personnes en danger ou de les laisser tout bonnement crever dans l’indifférence général mais en plus de choisir lesquelles est-ce qu’il fallait sauver. Il n’avait qu’une envie enlever ce putain de casque, et partir de cette pièce au plus vite histoire d’aller lui aussi filer un pain à ce Adam histoire de lui montrer sa manière de penser.

Mais devant se résoudre à choisir : il décida de tenter de sauver le couple avec le bébé tout en tentant d’ignorer l’écran gauche lui montrant le type à moto pauser une bombe. Le siège bougea et comme si il était vraiment dans l'action, Aster cassa la fenêtre de la voiture du couple pour le sortir, de la voiture. L’un d’eux était inconscient et, ça commençait à sentir le roussie. Il arriva néanmoins inéxtremis le couple et leur bébé mais la voiture d’à côté eu moins de chance et explosa... faisant exploser celle qu’il avait choisit de sauver par la même occasion.

La simulation « terminé » il eu droit à une vidéo lui indiquant les choix qu’il aurait dût faire, ce qui commençait doucement à le mettre en rogne.

L’écran changea à nouveau. Il semblait maintenant être au milieu de coups de feu. Les tireurs montèrent dans un bus scolaire, obligeant le conducteur à rouler. Lui, il était manifestement à la poursuite du dit bus en moto. Il arriva finalement à le rattraper et à y grimper, plusieurs échanges se firent Mais lorsqu’il arriva à entrer par la trappe du toit l'homme avait disparu, laissant la situation catastrophique étant donnés que les freins avaient lâchés. Et évidemment, les mêmes choix qu’avant sauver les gens ou bien poursuivre le malfrat. Excepté que les boutons étaient inversés, tout était comme avant. Et pour Aster, laisser les gens se démerder tout seuls et aller vers une mort certaine n’entrait pas dans ses fonctions de gardien. Aussi choisit-il de les sauver. A nouveau un choix s’imposait. Essayer de freiner le bus ou bien faire évacuer les gens. La meilleur option lui semblait encore d’essayer de freiner ce machin. Aussi s’installa-t-il au volant, et manœuvra de manière à arrêter l’engin sans trop de dégâts. Sauf qu’évidemment le résultat fût tout sauf satisfaisant. Hormis les 50 % de passagers de sauvés, le type avait pour but de rejoindre un certain endroit pour y répandre un produit mortel.

Et après les explications vidéos des choix qui auraient dût être fait, voilà que la nana réapparut :

« Merci d'avoir fait ce test, j'espère que vous êtes satisfaits de vous. »

Il avait surtout des envies de cogner sur quelqu’un. Heureusement la lumière se ralluma et les écrans se coupèrent, tandis-que le siège se calmait. Le guide rouvrit la porte et apparût une carte en main qu’il lui tendit. Où il était écrit : «  Pif paf pas de bol » avec un dessin d’une des bestioles se faisant tirer dessus par deux autres bestioles. Étrangement, ça semblait pas déranger le guide qui souriait avec des étoiles dans les yeux

« Vous êtes un zentil »


Ne sachant trop que répondre, Aster se contenta de grommeler :

- J’suis un gardien.

Nouveau sourire du guide qui décida que c’était le bon moment pour une séance câlin. Sauf que bon il avait beau être le lapin de pâques, Aster était pas franchement hyper câlin et heureusement le guide se détacha aussi rapidement qu’il avait décidé de jouer les pots de glues

« Choisir autre activité plaisir toi »
lui dit-il pendant qu’ils sortaient.

Ayant besoin de se défouler, Bunny choisit une activité plus physique et permettant par la même occasion de distribuer quelques beignes bien mérités. Et après en avoir informé son guide il le guida dans l'endroit, lui fit descendre la passerelle et immédiatement Aster se mit en place. Son premier adversaire devait faire à peu près sa taille et son poids. Combat équilibré donc. Il se mit en position défensive lorsque l’autre décida de directement l’attaquer tentant de le rouer de coup. L’ex lapin n’attendit que ça, pour trouver une ouverture et lui lancer un bon crochet du droit. Le type fût sonner pendant un petit instant mais reprit de plus belle. Plusieurs coups furent ainsi échangés jusqu’à ce qu’Aster ne réussisse à le mettre K.O

Le second combat fût moins facile. Bien que le type qu’il affrontait ai l’air moins costaud que le précédent, il avait une bonne défense et une bonne stratégie d’attaque ne laissant pas le temps à Aster de réfléchir à comment bien parer ou attaquer, il finit au tapis, se massant la mâchoire après un bon coup dans cette dernière. Au moins n’était-elle pas cassé c’était une bonne chose.

Quant au troisième il s’agissait d’une femme. Non pas qu’il ai de quelconques préjugés de ce côté là. Aussi, mit-il toute son énergie dans ce combat. Et elle était douée, il se reçut un bon coup dans le ventre lui coupant la respiration dès le départ. Mais réussissant à se reprendre rapidement il para son prochain coup, permettant d’avoir une ouverture pour attaquer à son tour. Il se finit par une égalité des deux côtés. Ni vainqueur, ni vaincu en somme. Et cela avait au moins eu le mérite de bien défouler Aster. Son guide revint à nouveau avec une nouvelle sur laquelle était écrite « Mi kO » toujours avec les dessins des créatures jaunes. Mais cette fois ci il n’y en avait qu’un en train de se battre

« Débrouillez bien » dit le guide en souriant

« Dans quelques minutes la présentation de la nouvelle arme se fera. Veuillez vous rassembler dans la salle Éclair » annonça une voix avant qu’il n’ai eu le temps de répondre. On le fit d’ailleurs sortir tandis-qu’il craignait le pire quant à la suite...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
So i lay down this armor
I'm not bullet proof when it comes to you. Don't know what to say when you made me the enemy. After the war is won, There's always the next one. Maybe I'll crash into you, Maybe we would open these wounds. We're only alive if we bruise. So I lay down this armor for you

Gru


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


Ѽ Conte(s) : Moi, Moche et méchant
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gru

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10
✯ Les étoiles : 500




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 13 Juin 2018 - 19:43

Minionement vôtre
Mission impossible : rien ne l'est.
Je regardais par la petite ouverture, entre les deux rideaux, qui était encore dans la pénombre. La salle se remplissait à vu d’œil. J'allais bientôt faire mon entrée et mon discours pour épater les troupes. Les nouvelles recrues fraîchement sélectionnées pour la journée, prirent places. Les minions avaient faire un excellent travail. Adam avait supervisé les choses, et sans aucune casse d'outre mesure, ils avaient atterri ici. Peut-être même qu'une des recrue pourrait devenir un vrai espion et non juste avoir un diplôme pour faire croire qu'il en avait été un, un jour. Quoique à y réfléchir non! La journée ne faisait que commencer et beaucoup d'autres surprises les attendaient, confectionnées rien que pour eux. S'était une journée rien que détente, un jour de repos bien mérité pour moi et pour eux une journée pleins d'amusement. Mais c'était aussi l'occasion de leur présenter une de ses nouvelles créations, une dont j'étais fier et à mon apogée.

Je regardais ma montre. Il était l'heure de faire mon entrée. Je fis un signe et d'un coup toutes les lumières s'éteignirent. Je dépassais le rideau, connaissant cette scène par coeur et un projecteur vint m'illuminer. Une salve d'applaudissement, des cris d'excitation, mon nom prononcé acclamé par tous ! Je levais la main, feintant un sourire bien à moi, laissant tout mon public hurler leur joie de me voir présent devant eux.

"Gru ! Gru ! Gru ! Gru ! Gru !" j'entendis.

Je voyais des étoiles dans leurs yeux, des confettis, des frimousse toutes souriantes. Je pourrais pratiquement me sentir gêner. Ma main toujours levée, je l'agitais, saluant cette foule, les faisant plus encore frétiller sur place.

"Merci merci, MERCI ! CA SUFFIT !"
haussais-je la voix un peu plus fort pour que le silence se fasse. S'était bien suffisant. Je regardais d'un air accusateur et las Tim qui avait tiré un mini lance roquette sur Billy, le faisant s'écrouler comme une crêpe au sol sous l'effet de la joyeuseté. Je repris, me raclant la gorge pour me donner une certaine contenance bien définie. Égale à moi-même, mon discours commença avec ce bel accent que la fin de la malédiction avait fait réapparaître. Dios.

"Bonjour à tous ! Bonjour à vous élus du jour ! Je m'appelle G ! l'investigateur de cette journée particulière !" je balayais, marchant sur la scène dans de grand gestes éloquent, reprenant. "N'avez-vous jamais pensé à changer les choses, à repousser vos limites ? A vouloir faire le m..bien. Nous sommes une agence d'espionnage, et nous nous devons d'être irréprochable pour assurer un avenir prometteur et pleins de possibilités à nos citoyens. Alors maintenant, ici et à présent, j'ai l'honneur de vous présenter une nouvelle conception qui pourrait changer les choses, si elle est entre de bonnes mains, telles que les miennes !"

Je me déplaçais sur la gauche et mis mes bras comme pour montrer quelque chose. Un autre projecteur s'alluma. Pointé par mes mains, je m’exclamais de nouveau. "La nouvelle arme x5874" je la regardais fier, j'écoutais toute cette joie que mes minions me, donnaient. Nous avions pris notre revanche. Nous avions pu nous forger une réputation dans le monde et notre business fonctionnait du feu de dieu. Je ne pouvais rêver mieux ! J'avais enfin ce que je désirais ! Et avec ce nouveau gadget posé sur des pieds, long comme un fusil en forme de cylindre avec une gâchette et quelques petits boutons de réglages pour l'amorcer, elle allait nous permettre de monter encore d'un cran et tout déchirer. La seule chose que je puisse regretter était que les filles n'en étaient pas témoins aujourd'hui, surtout Margo. Repose en paix.

Cependant très vite je me repris. Intimement une nouvelle fois le silence. Je fis signe à Harry et Draco deux de mes petits compagnons jaunes de venir sur scène. J'allais pour prendre l'arme lorsque d'un coup le noir se fit. Je fronçais des sourcils donnant l'ordre à Fili de rallumer la salle.

Tout se passa en quelques secondes. Je me fis projeter alors que je sortais mon pistolet à rayon et tira vers la source de mon impact. Ma scène s'était transformée une danse de rayons lumineux de différentes couleurs. J'entendis H et D essayer d'arranger les choses. Je vis d'un coup une ombre. Je m’élançais vers l'endroit où ma création était. Seulement avant que je n'ai pu l'atteindre un épiais rayon bleu toucha tous les élus et Adam. Un autre se perdit mais cette fois sur les quelques minions. Et l'ombre disparut dans un petit rire moqueur. Une deuxième semblait la suivre de près. Et la lumière revint. L'arme n'était plus là.

Je me remis droit, Toussant quelque peu. Me racle la gorge et déclara :

“Ne vous inquiétez pas. Nous aimons pimenter les choses ! Il faut faire vite ! Votre nouvelle activité est une mission grandeur nature ! Vous devez aller me récupérer cet objet ! On ne voudrait pas qu'elle tombe entre de mauvaises mains ! Adam ! Les minions et vous chers élus je compte sur vous !”


Je me retourne, dos au public marchant vers le rideau. Un rictus s'était dessiné sur mon visage. Agacé et mécontent, je franchis le rideau et serra les poings. Je me tournais vers killy.

“Faites ce que vous avez à faire ! Trouvez les moi !” ordonnais-je. Ils ne m'échapperont pas, pensais-je en rogne. J'eus cependant un petit rire.
(c) sweet.lips

Adam B. Parker


« Je suis le plus minion de tous les tics tacs ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Max Greenfield

Ѽ Conte(s) : Film d'animation ; Moi, moche et méchant
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le chien Brutus

☞ Surnom : Charlie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 517
✯ Les étoiles : 53525




Actuellement dans : « Je suis le plus minion de tous les tics tacs ! »


________________________________________ Jeu 14 Juin 2018 - 3:25

Minionement vôtre
Evènement #95


Se serait-il doué de toutes ces réactions sur sa personne ? Sûrement. Il n'y avait rien de surprenant que de voir à quel point, chaque personnes pouvaient se comporter différemment. Adam trouvait ça plutôt amusant de déduire toutes les possibilités, qu'un être vivant surtout un homme avait pour réagir à une situation. La plupart pourrait réagir mal, comme une première réaction instinctive, qui frôle ce que l'homme a pu être il y des millions d'années. Était-ce vrai que l'homme descendait des animaux ? Peut-être ! Un animal pouvait ressentir et réagissait spontanément. Si il avait peur, il se protégeait à sa manière, si se sentait farouche, il faisait comprendre à quel point, il pouvait être mécontent jusqu'à attaquer et si il avait faim, il y allait sans se poser mille et une question. Cependant, la différence avec un truc à deux pattes, du moins à l'âge dit adulte, était cette espèce de conscience et capacité à être moins instinctif et peut-être plus réfléchis. Toutefois, quelque chose entre en compte, le caractère de la personne. ET peut-on dire de ce blond capricieux qu'il avait agit de manière considérée ? Non, il avait laissé sa colère parler et son nez en avait fait les frais. Adam pensait souvent à parier sur les comportements dont il établissait une liste potentielle de réaction, et l'approche du viking ne l'avait guère étonné. Il en riait presque, juste pour une fois, il le faisait intérieurement.

Heureusement, qu'il avait pu s'amuser avec entrain à dépoler de toutes cochonneries et odeurs, la rosette ! ça lui allait plutôt bien d'ailleurs. Pour ce qui est de son chéri dont le frère se faisait un malin plaisir de ne leur laisser aucune chance de se toucher, il savait bien trop qui cela pouvait être, il était bien trop mitigé sur lui, il avait juste bien ri en le faisant marcher l'autre jour. Il balaya d'un revers ce qu'il pensait, rien d'important de toute façon. La suite, se fit assez fluide, il avait répondu à sa manière à l'homme qui ressemblait fortement à Wolverine, classe d'ailleurs, son air blasé le rendait assez attendrissant. Quand au dernier, Pitch Black, il savait une chose au vu de sa réputation. Il avait sauvé la ville. Classe et son air blasé lui donnait tout aussi un genre. Peut-être leur grand âge qui pouvaient expliquer leur comportement, pourquoi pas. D'ailleurs le petit chat était bien farouche, appartenant au sauveur, les minions avaient essayer de jouer, le câliner, l'attirer avec de la bouffe, il n'était pas sur que d'ailleurs, il n'adhère véritablement aux bananes, mais Adam n'avait pas relevé.

Cependant, il y avait une chose qui le fit frissonner peu avant qu'il ne clame de le suivre et que les portes s'ouvrent. Il eut pendant un court instant la chair de poule et une sensation de vide, cette sensation qu'il avait ressenti lors du décès de Margo, donc la douleur était peut-être toujours présente, mais qu'il n'arrivait à expliquer véritablement ou même à exploiter son sens. Là, il comprit une chose, il ne voulait pas que ça se reproduise et surtout pas ressentir cette sensation désagréable qui lui gâchait sa bon humeur. Il ne voulait pas penser que peut-être ça pourrait arriver. ça ne franchirait pas sa conscience, sa capacité d'analyse sur soi n'était encore que peu concluent. Mais pourtant, cette sensation bien trop présente. Adam fit une légère grimace et se repris comme si rien n'avait été ressenti.

Les portes s'ouvrirent, des échanges se firent, il leur fit une petite visite des lieux, l'agent S, était là en soutien également. Il salua beaucoup de monde, pour ainsi dire, tous. Tout le monde, se prêtait plus ou moins au jeu malgré les grincheux et les capricieux, ou les impatients, ils y allaient tout de même. Il vérifia lorsque certains finirent leurs premières activités les résultats. Un bon point, enfin une carte leur était distribuée selon leur réussite. Il releva la tête et sourit sadiquement. Il sauta de son perchoir alors que l'un des compagnons passait et lui tira dessus, un jet de peinture rentra en contre, en plein dans le mille sur sa cible. Le minion prit un air déçu.

"T'en fais pas, tu feras mieux la prochaine fois", il sentit le cookie à pleins nez, son museau le lui fit bien comprendre. Il fit un pas sur le côté de justesse, évitant le missile coloré. Un bon paintball pour bien s'amuser et se dégourdir. D'un coup, une masse de dizaine de minion me visa et tira dans ma direction. Adam prit son compagnon Jimmy contre lui, s'en servant comme bouclier, alors que celui-ci cira levant les mains de façon innocente pour stopper ses camarades. Choses qui ne fonctionnaient pas sur le moment, les autres trop occupé à vouloir atteindre leur cible, c'est-à-dire lui. Adam riait sans retenue, alors que les tires s'arrêtèrent.

"Désolé Jimmy"
, il se tourna vers le petit groupe. "Vous savez que une dizaine contre un, c'est de la triche ?" il rit encore. "S'était bien amusant votre tentative" déclara-t-il. Allant poser son attirail. Il mis sa main sur la tête de Jimmy et lui sourit. "A tout à l'heure" puis il sortit de la pièce où il se trouvait pour aller rejoindre la grande salle. Il se dirigea vers le bébé blond et s'adressa à lui, lui demandant par la suite ce qu'il voulait faire.

A partir de là, ce fut une escalade d'émotions en tout genre. Adam s'était fait carrément emporté par le blond, que même lui ne savait plus trop qui il était. Il avait cru voir Eden a un moment avec Darcy, elle en tenue d'infirmière.. et. STOP ! Adam se réveilla subitement. Il regarda tout autour de lui. Il reconnut l'infirmerie. Il cligna plusieurs fois des yeux avant de se rappeler certaines choses. Et surtout un détail, ce beau coup de poing ! Son regard se posa sur celui qui avait été le receveur. Adam avait fait toute abstraction d'autres idées pour ne se rappeler que de ce détail dont les caméras avaient sûrement gardé un souvenir. Adam se releva et remarqua une petite carte, avec écrit "A bien trop joué avec le feu" où un dessin d'un minion utilisant un gadget était dessiné. Il s'approcha de l'autre homme et la lui donna avant d'entendre la fameuse annonce de la présentation de la nouvelle arme.

Adam lui demanda de le suivre, il était un peu vaseux, il n'en voulait pas vraiment à l'autre énergumène. C'était une expérience comme une autre et il aimait tester des jeux bien plus dangereux enfin de ce que disait son entourage. Il leva les yeux au ciel à cette pensée. Il ne comprenait pas pourquoi, marcher au dessus du vide à 20 mètres de hauteur sur une corde suspendu était dangereux. Enfin...laissons leur inquiétude se voir si ils le souhaitaient. Ils arrivèrent bien vite à la salle Éclaire. Adam prit place en attendant le début. Il avait hâte !

Puis, Gru fit son apparition. Adam se prêta au jeu bien volontiers, applaudissant, sifflant. Après tout, cet homme était bien des choses pour Adam. Il ne pourrait jamais autant le remercier dans leur monde, d'avoir pu vivre avec lui et non l'abandonner, enfin le remercier si il en avait réellement l'intention et la conscience de ce fait. Ce qui n'en était pas le cas. Une fois le silence venue, il sortit une lingette pour se nettoyer les mains, tout en écoutant d'une oreille attentive. L'arme apparue. Adam sourit grandement. Cela faisait des mois et des mois que Gru travaillait dessus. Elle était enfin fin prête !

Mais tout bascula, la lumière fut coupée. Sur le coup Adam était perplexe, il ne bougeait pas. Des rayons lasers tiraient de part et d'autres sur la scène. Était-ce prévu au programme ? Peut-être, ça mettant un peu de piquant ! Il se mit à applaudir, heureux de voir un spectacle attrayant. Seulement, il déchanta très vite, un gros rayon bleu, vint le frapper ainsi que ces cinq autres camarades. Une chaleur le traversa dans tout son corps. Il tiqua et se mordit la lèvre. Un deuxième se fit voir. Il n'avait pu réagir, personne, ça avait été bien trop rapide. Il se leva d'un coup. Il avait remarqué deux ombres. Il voulut les suivre, mais la lumière revint à cet instant. Il posa son regard sur Gru et écouta son discours. Un regard s'échangea entre eux. Il comprit ce qu'il voulait. Petit cachottier ! Il s'était fait avoir, emmener dans le propre jeu d'être un espion pour un jour. Il se tourna vers ses camarades, les mininons, les firent sortir.

"Allons-y ! Allons pourchasser ces mécréants !"
s’enthousiasma Adam. Un tube se présenta à eux alors qu'ils s'approchèrent du hangar par où ils étaient plus tôt arrivés. Il entra dans le tube. D'un coup, un costume l'habilla, il aimait opter pour un costard lorsqu'il partait en mission. Il avait un G d'apposer, la marque de fabrique obligatoire pour tout costume. Il en ressortit tout fringant et fier. Les minions lui donnèrent des gadgets, la panoplie, les basique comme les oreillettes, les robot caméra, les grappins rétractables, des pistolet qui cachaient bien leur jeu et d'autres avec une touche personnalisée fais maison.

Jimmy l'avait rejoint ainsi que l'agent S et B. Il attendit patiemment que tous ait enfilé leur costume et prit le nécessaire. Adam était bizarrement bien trop silencieux. Il se contenta de se diriger vers un ascenseur, qu'il fit emprunter assez rapidement à tous. Ils allèrent sur le toit, là, leur petit moyen de transport les attendait. Il aurait pu se croire comme dans X-men et le jet, le Wolverine devait sans doute se sentir comme chez lui, dans l'objet volant. ils se mirent en route. Un bip retentit, ils avaient été localisé grâce à l'effort de la base. Cependant, à peine furent-ils arrivés sur le lieu, qu'ils prirent en pleine face enfin la carcasse du vaisseau un double rayon qui achevé immédiatement leur transport et se disloqua bien trop rapidement. La seule chance qu'ils avaient eu, était qu'ils avaient été assez proche du sol pour ne pas tomber de trop haut. Le vaisseau s'était scindé en trois compartiment. Adam fit un long roulé boulé, avant de sentir son dos heurter de pleins fouet une stand de Hot dog. Il se releva doucement et put voir que Monsieur X-Men était avec lui. Il regarda tout autour, il avait certes une bonne vue mais ne put qu'observer les autres bouts de leur navette.

Il testa l'oreillette. "Quelqu'un me reçoit", il entendit la voix de l'agent S. Lui disant que Pitch et la jeune femme étaient ensemble dans un autre coin de la ville et que le capricieux et Dada étaient localisés dans un autre. Adam souffla ça commençait bien. Il aurait bien voulu communiquer avec les autres mais il semblerait que pour le moment ça ne soit pas possible. Il regarda Aster. "Bon, peut-être qu'il serait bon de les retrouver et de savoir si ils vont bien, il semblerait que'on est perdu la localisation de nos fouteurs de trou.." il fut très vite coupé par un objet volant comme une trottinette, où une silhouette était dessus, riant moqueuse. Adam vit l'arme derrière le dos de cette personne, dont il ne pouvait l'identifier, assez masqué et portant aussi un costume fait de noir, ne nous donnant pas la possibilité d'en voir d'avantage. Adam se sentait un peu étrange, il secoua la tête avant de déclarer soudainement

"Elle a l'arme, faut qu'on la récupère"
, il adorait jouer !

fait par Blueberry



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18323-termine-mi-chien-mi-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18997-un-toutou-modifie-ca-vous-dit

Pitch K. Black


« Un permis de tuer est aussi un permis de ne pas tuer »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jude Law

Ѽ Conte(s) : Les cinq légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Pitch Black

✓ Métier : Fossoyeur
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 61
✯ Les étoiles : 2300




Actuellement dans : « Un permis de tuer est aussi un permis de ne pas tuer »


________________________________________ Jeu 14 Juin 2018 - 18:34



Mionement vôtre
L'agent qui m'avait suivit depuis le début finit par s’éclipser après m'avoir laisser dans la salle Éclair qui semblait se remplir peu à peut, je prenais place sur l'un des sièges, Orion lui en profita pour faire un tour un peu partout, reniflant tout ce qu'il croisait, se frottant à plusieurs coin pour laisser son odeur, une fois satisfait de son petit tour, il trottina dans ma direction avant de sauter sur mes genoux, il fit un tour sur lui même, un second et un dernier avant de se poser tout simplement, fermant les yeux, j'avais observer le tout en silence habitué à être utiliser comme matelas pour Orion quand monsieur daignait que son coussin dans le salon n'était pas assez bien pour lui. Les sièges à mes côtés finirent par être occuper et la lumière finit par s'éteindre, je restait parfait détendue dans cette soudaine obscurité, les ténèbres ça me connaissait et il n'y avait pas de quoi paniquer, enfin pour le moment.

Un spot de lumière finit par s'allumer pour éclairer un type chauve au beau milieu de la scène, tout le reste de la salle commença à s'agiter sur son siège et à exclamer sa joie dans un vacarme assourdissant, tandis que je me retenais de ne pas sortir mon téléphone pour me distraire en lisant le prochain chapitre de mon livre que j'avais acheter récemment, la technologie avançait tellement que l'on pouvait lire de grand classique simplement en se rendant sur une application de notre smartphone, bien sur à mes yeux ça ne remplacerais jamais un vrai livre, mais je n'en n'avait pas embarquer avec moi. La salle finit par se calmer et le type chauve prénommer "G" commença son discours que je n'écoutais que d'une seul oreille, je n'avais que faire de son charabia commercial, tout ce que je voulais c'était retourner travailler.

Soudain le spot de lumière se coupa alors que l'autre n'avait pas encore terminé son discours, fronçant les sourcils par ce retournement de situation je me demandais bien ce qui pouvait se passer pour qu'il y est autant d'agitation sur la scène et des rayons lasers tirée d'un peut partout, étions nous attaquer ? Si on avait été dans une série télé ça aurait été l'occasion idéal pour que des méchants se glisse dans la pénombre pour s'en prendre à nous. La situation dégénéra encore plus quand soudain un énorme jet de lumière bleu me toucha de plein fouet, il avait été assez gros pour surement toucher le reste de la salle, mais que se passait-il bon sang ?! Un autre jet de lumière puis des bruits de pas précipités et enfin la lumière fut rallumer dans toute les salles.

Je regardais le type chauve d'un air dubitatif quand il tenta de tous nous rassurer avant de nous demander de rattraper les voleurs parce que ça faisait partie de notre entrainement d'espion, j'avais bien l'intention de protester car il était plus que temps pour moi de m'en aller mais l'agent S m'attrapa encore une fois le poignet pour m’entraîner à sa suite, nous arrivions dans un hangars, je n'eu pas le temps de voir ce qu'il s'y trouvait car je fut pousser sans plus de cérémonie à l'intérieur, j'entendis un miaulement de protestation non loin, Orion semblait avoir suivit le mouvement et ne semblait pas d'accord avec ce qui lui arrivait. On me tira de nouveau par le poignet et par agacement je jetais du sable noir sur l'agent S qui me relâcha tout d'un coup en poussant un petit cris surpris, il me fixa ensuite du regard tel un cocker qui implorait son maître."Bi-do..."Il semblait s'excuser et je me contentais de l'ignorer tout simplement pour jeter un coup d’œil en direction des vêtements que je portais à présent."On touche le fond."Commentais-je en remarquant la branche de céleris accrocher sur ma veste alors que je sentais enfin quelques chose poser sur ma tête, je tournais la tête en direction du miroir et remarquais le fez qui me servait de chapeau.

"Il ne t'ont pas raté."Disais-je en baissant les yeux pour remarquer qu'Orion lui aussi avait son propre costume, il ressemblait à un requin à quatre pattes et il ne semblait pas du tout ravis de ce changement vu comment il se mis à miauler très fort tout en donnant de léger coup de patte arrière sur son costume. J'aurais souhaité pouvoir l'aider mais la situation semblait urgente car on leur donna des gadgets puis on les poussa en direction d'un ascenseur qui les conduit sur un toit puis je me retrouvais à bord d'un vaisseau avec les autres, celui-ci décolla pour que l'on puisse se rendre ailleurs, mais la situation dégénéra une fois de plus quand le vaisseau fut coupé en morceau par des rayons de lumière. Je tentais de garder mon sang froid et agis le plus rapidement possible quand je vit qu'on se rapprochais du sol à une vitesse hallucinante."Ça va secouer un peu."Informais-je la jeune femme qui m'accompagnait, elle leva les yeux pour me regarder avant de dire."J'ai l'estomac robuste ça devrait aller, j'en suis pas a mon premier vol, je devrait survivre."Je n'ajoutais rien de plus, mais j'hochais la tête pour lui faire comprendre que je l'avais entendue. Je levais ensuite les mains en l'air, paume vers le plafond tandis qu'un énorme filet de sable noir s'envolait pour ensuite se diriger vers l'extérieur formant quelque chose de solide sur le sol qui permis de stopper notre chute une fois que nous fument éjecter de celui-ci mais la chute fut quand même assez mouvementé.

"Si on s'en sort, je promet que leur nuits ne seront plus aussi que ça dans le future."Je me relevais sur mes deux jambes, jetant un coup d’œil en direction de la jeune femme, lui offrant de l'aider à se relever car j'étais polie ce qu'elle accepta sans problème, avant de porter mon attention sur Orion qui semblait avoir eu très peur vu comment il se réfugia bien vite entre mes jambe, la queue hérisser, je lui tapotais gentiment la tête avant d'entendre le bruit d'une moto, je tournais la tête pour remarquer un type costumé et masqué tel ce justicier surgissant de la nuit pour remarquer qu'il avait une arme accrochée dans son dos, surement la fameuse arme qui avait été volé un peu plus tôt."Que vous êtes lents ! Il a bien changé à nous envoyer des novices."Il éclata d'un rire sadique avant de viser dans notre direction avec l'arme qu'il avait en main, le coup passa entre moi et la jeune femme ce qui fit exploser quelques chose et de la fumée nous brouilla la vue. Je clignais plusieurs fois des yeux avant de remarquer sur ma droite les petites créature à salopette nous apporter un cheval et un monocycle, sans plus attendre je grimpais sur le cheval pour me lancer à la poursuite de notre ennemie commun, jetant quand même un coup d’œil pour voir si la blonde me suivait.

Ralentissant près d'une intersection, deux chemin s'offrait à nous, vers la droite des traces de pneus était présente sur le sol comme si quelqu'un avait lourdement freiner, à gauche des poubelles semblait être tombé, je m'élançais vers la droite quand tout d'un coup quelques chose se déclencha et nous tombions au sol, je me redressais de nouveau, le cheval semblait aller bien, ma veste elle était déchiré au niveau des coudes. Orion qui nous avait suivit à toute vitesse déboula à son tour dans la rue, il me grimpa dessus avant de se placer sur mes épaules comme à son habitude.Vous êtes si facile à avoir."Je pivotait sur moi même pour faire face au type masqué, sans perdre une minute je faisait apparaître un tire à l'arc en sable noir, une flèche vola rapidement en direction du type, mais celle-ci heurta de plein fouet un bouclier, je lâchais un soupire d'agacement, nous étions pas près de récupérer cette arme à cette allure. Je remarquais aussi que j'avais de plus en plus mal à l'estomac, j'avais des sueurs froides et ma vu se brouillais de temps en temps, était-ce parce que j'avais attraper quelques chose ? Où était-ce à cause du jet de lumière que nous avions tous reçus plus tôt ?



code by bat'phanie



Brunhildr K. Thorson


« Tu es mort mon poussin? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Gaia Weiss

Ѽ Conte(s) : Dragon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kognedur

✓ Métier : Videuse au Rabbit hole


☞ Surnom : Bru, brun, Ruff, Fraise
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 967
✯ Les étoiles : 8066




Actuellement dans : « Tu es mort mon poussin? »


________________________________________ Jeu 14 Juin 2018 - 23:11

« Minionnement votre »
What is that mysterious ticking noise?


Le film avait commencé sans que je puisse prendre des popcorns pour la route.

« Je ne veux pas être une James Bond girl ! Elles meurent toutes.»

Annonçais-je agacer par la situation. Seul Krane et son nouveau pote Adam semblaient amusés par la situation. « Je préfère être James Bond.» Précisais-je pour qui voulait bien l’entendre. Le long du trajet jusqu’au hangar, je restais proche de Fitz, lui effleurant la main de temps en temps avec mes doigts, un petit sourire sur le coin des lèvres. Cela rendait la situation plus agréable.

Je m’avançais vers un tube, suivant Adam et Pitch qui l’avait fait avant moi. J’en ressortis habilléecomme la fille à la coupe afro ayant le cul bordé de nouille dans le dernier Deadpool. C’était plus confortable que je le pensais comme tenue. Mon frère ne disait rien mais je savais bien ce qu’il en pensait. Je suivis Adam avant de me tourner vers mes deux hommes, un sourire aux lèvres, marchant à reculons. Un sourire, juste un sourire en voyant leurs visages. Le costume était moulant et épousait parfaitement mes formes.

On se serait cru comme dans X-men. C’était top ! Les ennuis n’étant pas terminés, et je me disais même qu’ils ne faisaient que commencer. Un rayon nous percuta. L’avion se mis à piquer du nez. Ne pas mourir, c’était très important. Je n’avais aucune idée de la façon dont j’allais surement me rétamer mais ça allait être surement douloureux. Non sans parler de cette sensation étrange que j’avais depuis que le rayon bleu nous avait touché.

"Ça va secouer un peu."
Annonça Pitch Black.

Je compris rapidement qu’il s’adressait à moi.

"J'ai l'estomac robuste ça devrait aller, j'en suis pas a mon premier vol, je devrait survivre."

La chute fut mouvementée mais mon regard se préoccupa plus sable noir qui s’accumulait pour former une masse sur le sol et nous rattraper, moi et Pitch. Je restais muette, secouée par la chute avec une pointe d’émerveillement face aux pouvoirs. Moi si je m’en sortais, je n’allais pas lésiner sur ce que Krane considérait comme une marque d’affection. Ils allaient passer un sale quart d’heure. J’étais toujours au sol quand je vis la main tendue de pitch. Il me proposa son aide pour me relever. Aide que j’acceptais volontiers. Je ressentis comme un vertige au même moment. Cela n’allait pas fort.Je regardais autour de moi, ne voyant personne d’autre que Pitch. Mon coeur se serra, ni Fitzy, ni mon frère n’étaient visibles. Ils allaient bien, Ils. Allaient. Bien. Je m’inquiétais plus pour Fitz que pour mon frère d’ailleurs. Krane était robuste et pouvait s’en sortir. Mais Fitz était... Fitz quoi. Il maniait les mots plus que ses poings. Ce qui n’était pas pour me déplaire, loin de là. Le ronronnement d’une moto attira toute mon attention. Un type ayant troqué un cheval noir par une monture mécanique. En guise d’épée, il avait une arme. La fameuse Xmachin chose? "Que vous êtes lents ! Il a bien changé à nous envoyer des novices.- Ho ta gueule. Gromelais-je alors qu’il...nous visait avec l’arme qu’il avait en main. Wait... Bordel !

Pfiouuuu boum !

Avec cette fumée, je n’y voyais pas vraiment. Je me mis à pester contre tout le monde et personne avant d’être surprise par un minion. De stupeur, mon pied partit tout seul dans les fesses du minion qui abandonna un monocycle pour voler quelques mètres plus loin.

Cela marchait comment ce truc? Je grimpais dessus mais tomba une première fois, surprise par l’instabilité de l’engin.

"Cela va pas m’énerver longtemps !»
Hurlais-je au machin avant de remonter en selle. Tant bien que mal, je trouvais mon équilibre, menacer plusieurs fois par quelques vertiges. Pédalant le plus vite que ma stabilité le permettait, je suivis Pitch qui venait de tourner à droite. Je fis un roulé boulé en avant et tomba sur le dos. Le bruit de la ferraille du monocycle sur le goudron se fit entendre. Je pestais rageusement. Lorsque j’entendis la future pattée pour chien se moquer de nous.

« Vas-y viens te battre en face connard !»

Je me relevais et aperçu pitch lancer une flèche sur la patée pour chien ( enfin la future, fallait juste que je le tue avant) Je me relevais, titubant avant de courir vers le type. Enfin les types en hurlant. Parce que j’en voyais deux. J’en frappais un, visiblement, pas le bon. Mon poing partit dans le vide. Je titubais en arrière. C’était quoi ce merdier? L’homme se mis à rire, franchement, il avait un rire agaçant en plus !

Je cherchais une voiture plus loin et vis qu’un homme allait monter dans la sienne. Je m’avançais vers lui, lui souriant un peu et me collant à lui.

« désolé, je ne suis pas désolé.»

Je lui portais un coup qui l’assomma et traina son corps jusqu’au trottoir. Je fouillais sa veste, lui piquant ses clés et allumai la machine. Je retrouvais Pitch et Orion qui montèrent dans la voiture. Conduire fut assez fastidieux, ma vue se troublant parfois où se dédoublait. Pitch usa de l’un des gadgets pour ralentir notre misérable chieur masqué. Sa moto fut touchée ce qui me fit sourire. Il nous tira dessus à plusieurs reprises avant de tirer dans un lampadaire. Je donnais un coup de frein assez violent accompagner d’un coup de vole et la voiture s’arrêta parallèle au lampadaire. Je sortis rapidement de la voiture. J’allais de moins en moins bien.

« Putain !» râlais-je en serrant mes doigts sur l’arme.

Petite interlude

Monsieur et Madame Penneflamme roulaient avec leur fille dans la voiture au même moment pour une journée en famille, alors que leur journée familiale s’annonçait joyeuse malgré les notes cosmiquement épouvantables de Katy pour ses trimestres. Le pauvre monsieur Penneflamme et son épouse s’étaient rendu compte de leurs dyslexies un peu trop tardivement. Tout comme ils furent à cet instant, surpris par ce qui se déroulait devant eux. Penneflamme poussa un cri de surprise lorsque quelque chose traversa son champ de vision. Il ne put s’en inquiéter qu’une tige atterrit sur la voiture, assez grosse pour les coincer à l’intérieur. Une minuterie se mit soudainement en marche sous les yeux horrifiés de la famille. Il était trop effrayé pour prêter attention à la scène qui se déroulait sous ses yeux mais il crut entendre le type masqué poser une question à la fille en tenue moulante et aux cheveux roses. Un rose qui ressemblait plus à un accident de voiture plus qu’à une réelle teinture.

Retour sur l’action


« Alors que faites vous?»

Bordel de merde! C’était vraiment à moi qu’il demandait ça? Genre les gens là? Ils faisaient quoi ici? Ils ne voyaient pas qu’on était dans la merde sans avoir besoin qu’on en rajoute une couche? Je m’avançais vers la voiture de la famille braquasse pour les faire sortir. Tout en grommelant. Je ne pouvais pas les laisser mourir quoi. C’était de la non-assistance en personne en danger, je voulais pas finir en prison pour des gens que je ne connaissais pas ! J’avais l’impression d’être à plus 50 de température. Vraiment, j’allais mourir là ! Qu’on me crame sur un drakkar. Ho cruelle destiné ! Adieu monde cruel ! Je tombais à genoux, agonisant presque, mon heure était venue. Merde, je ne connaissais pas la fin de star Wars ! Je ne pouvais pas mourir comme ça ! Je me relevais avec difficulté pour faire sortir la famille. Ils furent assez loin. Au moment où je m’éloignais de la voiture, il y eut une explosion et je fus projetée en avant par la déflagration.

J’avais vraiment l’impression d’être dans un four géant en pleine cuisson.


 
crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Hey le Jedi !
J'suis pas ton padawan Okay ?
Ouai ouai, t'es un dieuMais bon, vu tous le bordel que vous foutez, faudrait pas en être fier.

Krane Thorson


« Viking Détestable! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Alexander Ludwig

Ѽ Conte(s) : Dragon et tous ses dérivés
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kranedur( Tuffnut)

✓ Métier : Papa Touffe-Touffe un minion -Jumeau insupportable- Tueur a Gages pour Jefferson


☞ Surnom : Krane, tuff
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 487
✯ Les étoiles : 1355




Actuellement dans : « Viking Détestable! »


________________________________________ Ven 15 Juin 2018 - 11:33








C'est le Karma! 

La paix c'est temporaire


Durant ses trente minutes, j'étais sous l'effet de ce gaz hallucinogène. C'était encore mieux que le foin de mon cousin Suffnut . Trente minutes, a délirer et s'imaginer tout ce qui me passait par la tête. Je vous laisse donc imaginer a votre tour, ce qui se tramait dans la tête d'un homme avec la mentalité d'un enfant cinq ans. Je me sentais tellement bien à ce moment là, parce que tous mes fracas qui s'étaient perdus loin dans mon esprit. Je vivais un moment Hakuna Matata , ''Sans soucis''. Ma haine et ma jalousie maladive ,envers les prétendants de ma jumelle étaient disparus. Je ne pensais qu'à moi ! Je vivais le moment présent.. 

Je me sentais comme un enfant , qui ne connaissait pas la noirceur de ce monde. Mais je n'étais pas seul a m'amuser .Je faisais des bêtises avec mon nouveau complice. Enfin mes deux complices, parce que mini- Kranou, tout jaune participait aussi. Durant ses trente minutes, j'étais devenu le '' Dada''de Rustik enfin Adam dans le monde réel.

À ce moment là, je planais dans un monde imaginaire ou les dragons avaient envahit Storyberk . J'avais même essayer d'en chevaucher un mais en réalité , j'étais simplement assis a califourchon sur un fauteuil. Par la suite, je m'amusais aussi a courir après des petits poules jaunes avec un déboucheur à toilette, que nous avions trouver dans une grotte qu'on appel salle de bain. Adam et moi , nous étions même aller chez le druide du village, mais en faites nous étions retrouver dans les laboratoires, pour faire nos petits chimistes, pour fabriquer des grenades explosives contre l'envahisseur et son poulet a poil miaulant. Parce que l'autre type je l'aimais bien il était aussi poilu qu'un Viking. Et l'autre blond était simplement devenu invisible. 

Mais ce que j'aimais de ce monde parallèle c'était que j'avais embrasser la plus convoitée de toutes les Vikings du village : Mina. Un baiser que je gardais en mémoire longtemps, parce qu'elle m'avait confirmée que je lui plaisais aussi avec un coup de poing dans la tronche. Une claque pour moi symbolisait l'amour. Cette mentalité étrange était à cause de la relation particulière de ma jumelle et moi, depuis mes deux ans, nous chamaillions souvent que ça finissait souvent par des gifles. Mais dans notre langage d'enfants Vikings, cela voulait dire ''Je t'aime''. 

J'étais donc le plus heureux des hommes. Quand elle m'avait frappée brusquement, j'avais eu la tête qui avait reculée en arrière sous le coup. Elle m'avait même fendue le coin de la lèvre, un filament de sang était apparue.Mais celui-ci avait séché rapidement. Ensuite j'étais parti en courant, légèrement ébranlé par ma victoire. J'avais réussi à conclure . Vous allez me dire que conclure ce n'était pas ça . Mais pour moi même tenir sa main dans la mienne c'était une belle victoire. Par la suite, je n'étais pas retourné la voir, parce que je n'étais pas un homme collant. J'étais indépendant et un baiser me suffisait comme petite attention de sa part. Et une étape a la fois..

Adam et moi avions terminé a notre délire a l'infirmerie. Pourquoi ? Aucune idée c'était défilait rapidement après ce baiser. Je ne savais même pas pourquoi j'étais devenu un Viking dormant. Mais faire un petit roupillon avec mon bébé banane m'avait fait redevenir normal. Normal enfin pour moi, pas mon entourage. Parce que j'étais un incompris de la vie ! J'ouvrais les yeux , mais je restais coucher quelques instants, en caressant doucement le dos de mon bébé encore endormi. Lui aussi il avait sans doute vécue cette aventure a sa façon. Le Brun se levait en premier, il se dirigeait vers moi, en me tendant un ticket. Je le regardais quelques secondes avant de le glisser dans mon pantalon avec l'autre. Puis Adam me faisait de le suivre pour la présentation de l'arme. J'enroulais ma petite banane dans la couverture blanche et je le collais contre moi comme un enfant. J'avais eu le coup de foudre pour cette petite créature qui me rappelait les moments que je passais avec Siggy, la fillette de Poulette et mon cousin Têtedur, depuis sa naissance. J'avais beau agir en gamin..Mais j'avais une facette paternelle.

Je suivais mon nouvel ami dans la salle éclair , le petit groupe était enfin complet. Tout le monde avait pris place dans des fauteuils. Je foudroyais mon beau frère d'un regard qui comprenait. Il se levait et prenait le siège d'a coté, me laissant m’asseoir entre les deux. Satisfait ! Je m'étais ma main sur la cuisse de Darcy, je lui donnais une petite tape pour le faire sursauter en lui disant : '' Continue a me prendre pour l'Alpha et tu auras un jour cette bénédiction que tu espères tant''. "Alpha ? Tu te prends tellement pour un animal que tu en es devenu un Krane." Darcy se met eu bout de sa chaise pour s'éloigner le plus possible de Krane. En vrai je n'étais pas un dominant, sauf avec Darcy parce qu'il était un peu femelle. Et j'attendais juste qui me tienne tête un peu et qui me prouve sa virilité . Je me penchais vers Brundhilr pour lui parler quelques instants avant l'annonce. - Ta manquer ça soeurette, j'ai embrassé petite dragonne tantôt.. Et elle m'a frappée. Je crois qu'elle m'aime bien. J'allais lui demander elle était passée ou mais j'étais interrompu par le début du spectacle. 


Un homme chauve, au nez de sorcière venait d'apparaître sur la scène en se la pétant trop. Un peu comme moi quand je suis en ''mode badas''. Mais mon attention fût portée sur une banane qui tirait sur une autre banane avec un lance roquette. Mes yeux devenaient tous pétillants devant ce jouet qui me donnait envie d'en avoir un format géant. Je kiffais arme destructive. Donc j'écoutais a moitié le blablabla , sauf le bout ou il voulait dire mal, ou un sourire sadique se dessinait sur mon visage. Mais quand il montrait l'arme x5874 il avait à présente toute mon attention. C'était le genre d'arme que j'aurais aimer rapporter chez moi et que je m'aurais servi contre River qui me venger d'avoir fait des boom boom avec ma jumelle et d'avoir salit mon nom. En plus, il avait oser me draguer .. J'étais sur sa liste de chasse. Donc cette arme aurait pu me protéger de ses avances.. 

Mais soudainement on était plongé dans le noirceur. Je faisais un petit saut, mais au fond de moi je paniquais. Pourquoi ? Noir était égal a mains baladeuses discrètes, pour pouvoir me passer une petite vite. Je mettais une nouvelle fois, une main sur Darcy plus précisément sur son épaule. - Hey l'Anglais leve les mains dans les airs. J'étais tellement préoccupé par les tentatives sournoise du Brucy que je n'avais pas aperçu les deux ombres qui avaient volées le jouet de Gru. 

Jusqu'à temps qu'un rayon me persécute. Par réflexe, je me retournais rapidement pour protéger mon petit bébé, recevant le rayon dans le dos. Je sentis une brulure me parcourir le corps . Je grimaçais ,mais ce ne réagisait pas plus que ça. J'avais l'habitude d'encaisser..Par la suite je jetais un oeil a ma jumelle pour m'assurer qu'elle allait bien et les autres même mon beau frère, je m'en foutais de les voir souffrir un peu.Après cette épisode la lumière se rallumait et le drôle de monsieur sans cheveux nous proposait enfin de l'action.Parce que finalement deux ombres selon ma jumelle essayaient de faire compéition au Roi de voleurs, en faisant le vol du siècle. Le Monsieur sans cheveux sur la tête, nous disait qu'on allait devenir agent secret ! Notre mission : Traquer , et ça s'était c'était dans mes cordes la chasse. 

Ensuite comme tout agent secret qui se respectait, nous avions le droit a un costume personnalisé. Le mien me plaisait c'était un habit de guerrier qui était prêt pour la guerre. Mon costume était d'un vert moisissure. Sur mon torse j'avais un ''G'' 'd'inscrit même si j'aurais préféré avoir un ''K''. K pour mon prénom.  Mes gadgets et mes armes étaient soigneusement rangés sur mon corps. Mon bras droit était recouvert d'écailles vertes, avec des cornes pointus dessus. Je portais un gant noir troué pour laisser passer mes doigts a la main gauche. Ma coiffure blonde était léché par arrière, sur mon crane. Je portais une lentille jaune a l'oeil droit. Donc mon regard était devenu bicolore. Ce costume faisait Krane..Il était badass ! (J'ai modifié le bras pour y donner une touche Viking)

Mini Kranou aussi était déguisé, il avait une petite armure d'écailles de dragons avec un casque cornu. Il avait un maquillage de guerre sur le fond. Comme arme, il avait un hochet qui ressemblait a une petite masse.C'était un bébé viking.  Il continuait de téter sa suce. Ma banane se mettait dans une petite pochette, conçu pour moi attachée a ma taille. Entre les essayages de tous les agents, je jetais un regard a ma jumelle. Un regard qui voulait dire que j'approuvais sa tenue, mais je n'approuvais pas la facon de Darcy  de la regarder. Pour baver sur ma soeur, il avait mérité une claque derrière la tête. Darcy devient rouge de colère mais ne dit rien par peur d'aggraver les choses.

Tout le petit troupeau prêt, nous embarquons dans un dragon du futur. Je prenais donc place dans l'engin proche de mon beau frère. Parce que celui-ci demandait de la surveillance sans cesse. Je n'étais pas nerveux durant le vol. Voler j'aimais ! Tout se passait bien au début, quand tout a coup, boom ! Le jet se séparait en trois morceaux et je fus séparé de ma Juliette. J'aurais pu pleurer ma vie à cause de sa perte, mais des âmes jumelles c'étaient le true love ça se retrouvera toujours quoi qu'il arrive.

Durant la chute s'atterrissait  sur une chose dur qui avait amorti ma chute. J'étais allongé sur un corps qui marmonnait des injures. C'était mon beau frère. Le destin avait décidé que nous devrons vivre cet épreuve ensemble. Nous allons devoir sortir nos slips blancs pour faire la paix pour retrouver cette femme cher a notre coeur: Brunhildr. Mais avant ce traiter de paix je pouvais faire baver un peu. J'appuyais tout mon poids sur l'Anglais pour l'écraser d'avantage. Et je sautillais même sur lui pour lui couper le souffle. Souffle saccadé, il me disait: Dégage tu m'étouffes ..

Si seulement c'était vrai , je serais enfin débarrasser de lui et n'aurait pas a partager l'attention et l'amour de ma soeur. Il essayait de me pousser, mais il manquait de force. Darcy etait une petite faiblesse ! Je me relevais quelques instant après, parce que je ne pouvais pas quand même pas faire chier a mon souffre douleur, toute la journée même si j'en avais envie. Il méritait donc quelques instants de répit et aussi parce que je n'avais pas le choix. On avait une mission ! Et ce n'était pas celle de faire la peau au prétendant , a mon grand plus regret. 

Je ne l'aidais pas a se relever, parce que j'en avais pas envie . Darcy marmonne des insultes tout bas et il frotte ses vêtements pour les débarrasser de l'ADN du postérieur de Krane. Pendant qui se se remettait de ma présence avec lui. Mais je vérifiais si mon tic tac Viking allait bien. Mon bébé n'était pas traumatiser de la situation. Je regardais autour de nous, je confirmais qu'on était a Storybrooke. Logique ! Je connaissais le coin..Parce qu'un Viking se devait de connaître sa terre. Nous étions loin de la maison des toons malheureusement.. Krane peut voir que Darcy porte un costume mais avec un G à la place du X. Mets pas la photo du costume c'est juste pour que tu saches à quoi ça ressemble.

Et je n'avais aucun moyen de transport pour rendre une visite clandestine a ma femme pour récolter un baiser d'encouragement, pour devoir endurer cet anglais. Par la même occasion, elle aurait pu nous aider a retrouver notre petite troupe perdue dans la ville. Enfin retrouver ma jumelle, parce que les inconnus ca m'importaient peu. J'étais convaincue qu'elle aurait acceptée parce que le courant de notre première rencontre, entre elle et ma jumelle se passait bien . J'étais aussi convaincue qu'elle Elle était rentrée chez elle, après notre baiser.Pour songer a la prochaine étape : Notre premier rencart. Je ne l'avais pas revue dans l'agence par la suite

Je décidais donc d'entamer le pas,que l'Anglais me suive ou pas. C'était moi le meneur entre lui et moi. Nous étions dans le quartier commercial de Storybrooke. Il avait des magasins tout autour. La rue était bondée de personnes qui nous regardait de facon curieux. Des regards que j'avais l'habitude de connaître donc je les ignorais tout simplement. - Tu viens ou pas l'Anglais ? On doit retrouver Brunhildr parce que si je n'entre pas chez moi avec elle. Loeiza va me priver de Poulailler ou de jeux vidéos pour le mois. "J'arrive, c'est bon !" Dit Darcy encore énervé. Loeiza etait la seule qui avait un certain contrôle sur moi avec Poulette. Il décidait donc de me suivre sans rouspéter , mais ce n'était pas non plus pour m'empêcher de me faire punir par ma soeur adoptive, mais parce qu'il etait inquiet. Mais moi je n'étais pas le cas, les Thorson c'est des survivants ! Donc Ruffnut serait se débrouiller sans nous..Par contre je devais la retrouver parce que si il lui arrivait quelque chose, je ne pourrais pas le supporter, parce que je ne pourrais pas vivre avec moi-même. Elle aurait créer un grand vide dans ma vie et dans mon coeur.

Tout a coup, une corde sortie de nul part, nous entouraient. Nous ligotant ensemble, d'une facon très serrée qu'on ne pouvait pas se déserrer. Surpris, je criais des injures : - C'est quoi ce bordel ? Si c'est un de tes plans machiavéliques l'Anglais pour je t'accepte dans la famille.. Tu t'y prends mal. J'ai toujours rêver de me faire ligoter mais pas par toi..Même bébé minion n’appréciât pas ce moment. Il donnait des coups de hochet sur la jambe de Darcy pour lui faire de son mécontentement. Une femme apparue devant lui..Pourquoi je devais toujours être en présence de demoiselle avec des costumes classes ? C'était plutot ironique !La belle inconnue portait un masque . Elle avait une perruque blanche et portait un chapeau. Elle portait une tunique noire accompagnée avec d'une cape. Et ses lèvres étaient colorées d'un rouge a lèvres glamour. On aurait dit une super vilaine sortie d'une bande dessinée. Elle était aussi canon que ma Harley Queen, mais elle n'était pas elle, donc mon coeur ne faisait pas boom boom en la présence de la méchante.

Le beau frère gigotait comme une saucisse au le grill sous la panique. Mais qu'est ce qui le troublait autant ma présence ou celle de la femme? Je me débattais aussi de mon coté. Parce que je n'aimais pas etre coller a lui. Mais soudainement tous les deux, nos corps tremblaient. On venait de se faire légèrement électrocuter. C'était le cordage qui devait sans doute faire cela. J'aimais bien sentir ce courant me parcourir le corps même si je grimaçais. Je jetais un regard satisfait et un sourire sadique en voyant Darcy souffrir. Krane qu’est-ce que tu fous ? 


Il devait sans doute penser que j'étais encore un de mes sales coups. Mais ce n'était pas le cas. C'était de sa faute a elle. A cette femme qui voulait nous soumettre . - Je t'avoue que l'idée de nous attacher ensemble on est une idée de génie, si ca peut te faire te faire paniquer mais cette fois ci ce n'est pas moi.. Je le jure sur la tête de Ruff ! La femme décidait de nous provoquer. "Comme c'est mignon. Gru envoie ces apprentis toutous pour se salir les mains. Quel lâche !" Nous étions donc devant la responsable de cette histoire. Par contre me comparer a un petit pitou c'était abuser. Elle s'approchait de nous et elle nous offrait un baiser. Darcy un baiser sur le front et moi sur la joue. Woww quelle chance ! La vilaine voulait conclure elle aussi avec moi ? C'était la journée international des bisous? 

Elle se reculait en souriant. Un sourire qui aurait pu me faire craquer. Mais non mon coeur était épris d'une autre. Elle nous électrocutait de nouveau. Nos corps tremblaient de nouveau. Mon visage se crispait, mais j'encaissais la douleur. Si elle continuait a son petit scénario : Regarde moi je suis vilaine. Elle allait réveillée l'ours en moi ,surtout qu elle faisait souffrir petit Kranou jaune. Et ca c'était inacceptable. J'aurais bien voulu utiliser une arme contre elle, mais mes bras étaient tellement serrés contre son fouet électrique. Que ca m'empêchait de prendre une arme sur moi. Darcy se débat, essaye d'enlever la corde, il doit taper Krane sans faire exprès. "Retournez d'où vous venez ici c'est la court des grand. Ciao mes tout beaux !" C'était plutot , elle qui venait dans la cour des petits. Elle claquait des doigts et une sorte de robot venait à elle comme un char robot . Je devais m'avouer que son moyen de transport était plutot classe. Elle s'éloignait de nous faisant un dernier baiser de la main. 


Un sourire confus se dessinait sur mon visage, je n'avais pas l'habitude des compliments et de faire la rencontre des femmes charmeuses. Puis a ce moment là , je remarquais la fameuse arme de Gru derrière son dos. Je murmurais a l'Anglais : '' T'a vu c'est notre voleuse, un defi ca te tente ? On la capture, on récupère le jouet pour devenir un héros et je te promet une soirée collée dans mon canapé sans mon intervention ? '' "D'accord, je suis partant". Mais pourquoi je voulais passer pour un héros ? Parce que les héros sont récompensés non ? Et dans cette agence, il avait pleins de petits jouets que je convoitais.. Et être intéressé par des trésors c'était dans mes gênes. Et je devais trouver un cadeau pour ma petite dragonne pour que notre premier rencart soit un succès. La méchante avait disparue de notre vue et on était libérés. Je me décollais rapidement de Darcy..

Sans me soucier de lui, je mettais a la recherche d'un moyen de transport pour la rattraper. Au même moment une petite fillette passait avec sa bicyclette rosée, au motif de princesse. Toujours sur ses petites roues. Je me précipitais vers la gamine, pendant que Darcy était parti de son coté . En échange d'une grenade en forme de tic-tac et d'un calin avec mini Kranou, elle acceptait que je lui emprunte son vélo.J'installais mon bébé viking dans le panier. Celui-ci enlevait sa suce pour pousser des cris de guerres et secouait son hochet. Je montais sur celui-ci, même si la selle était confortable et trop petite pour les fesses. Je commençais a pédaler. Darcy venait me rejoindre avec sa mimi moto. '' On fait la paix juste pour aujourd'hui, demain est un autre jour'' Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour les femmes ? Ensemble, on partait a la poursuite de la vilaine. Darcy fait un mouvement de tête pour dire oui.

Au loin, on pouvait la voir dans son robot. Elle se dirigeait vers un parc.. Un parc que je connaissais bien, car je faisais souvent du skateboard dans les modules la bas. Arrivé sur le lieu, on se retrouvait prisonnier d'un brouillard. Mais ce brouillard ne me faisait pas peur, parce que dans le passé, on voyait souvent a dos de Dragons dans les brouillards,tempêtes et autres effets métrologiques. Même si je savais que ce nuage n'était pas naturel parce qu'il faisait jour et soleil. Mais je n'allais pas retrousser chemin, j'étais un courageux Viking et tout ce que se craignait était : L'amour.

Entouré par ce brouillard, on entendait résonner une voix féminine. Des ombres apparaissaient dans tous les sens. Et la femme commençait a rire. Un rire qui ne m'intimait pas, mais m' amusait plutôt. Elle voulait se la jouer a qui était le plus intimidant ? Qui était le terrifiant ? Elle ne savait pas a qui elle s'adressait.. Elle s'adressait a Tuffnut machine de mort ! Un surnom qu'on m'avait donné autrefois.. vous me cherchez mes tous beaux ?Qu'attendez vous pour me trouvez ? Vous avez un problème ? Encore une fois elle était provocante. Et j'adorais cette facette de cette vilaine. Provocatrice , aguichante et qui ne mâchait pas ses mots, trois caractéristiques pour charmer pour un Viking débille. - Personnellement On n'a aucun problème , mais oui on te cherche, parce qu'on cherche une complice de crimes et de jeux, donc je me suis dis que tu voudrais peut-être être cette personne"Ferme-la un peu !" Murmure Darcy pour pas que la femme l'entende. À ce moment là, je descendais de mon vélo, je mettais mon minion sur mon épaule et je lui donnais une grenade. 

Je prenais le séchoir a ma ceinture , en m'approchant de Darcy . Je me penchais vers lui et je lui disais : Je sais que tu es excellent sur la gâchette donc prouve le. Comment je savais cela , ca servait être le champion de son meilleur ami. J'avais le droit a des informations privilégiées. J'appuyais sur le bouton du séchoir pour m'aspirer le brouillard pendant que Darcy jouait au shérif justifier en tirant du fusil laser sur les ombres . Tu peux voir Darcy sourire. Et mini Kranou lançait des grenades qui faisaient des petites explosions. A mon grand désespoir, parce que je rêvais a une grosse explosion qui allait mettre le feu. Elle nous attaquait avec des éclairs de foudres. On en évitait quelques unes..Je m'en prenne une sur le torse cela me faisait reculer.Elle commençait vraiment a m'énerver celle-ci mais je ne devais pas me mettre en colère ,même si mon père m'avait toujours dit que c'était ma plus grande force. 

Je devais résister.. Parce que c'était trop dangereux si je tombais dans une transe meurtrière et aveuglante. Et que le Berserker prenne le dessus sur l'homme. Parce que Darcy deviendrait peut-être une cible . Et mon but n'était pas de le tuer, mais n'empêcher de pecho ma jumelle. Parce que je jalousais leur relation. Parce que je convoitais une vie a deux. Et non à trois..

Mais tout a coup, je me sentais étourdit..Est-ce que c'était un effet secondaire de la petite bille hallucinogène? Non parce que l'Anglais semblait ressentir la même chose que moi. Même Baby Kranouu se sentait mal qui se mettait a pleurer. - Chut Tuff-Tuff , ca va aller mon petit homme . Il descendait de mon épaule pour venir se réfugier dans mes bras. Je tombais a genoux aux pieds de Darcy. J'avais mal au ventre..puis tout a coup sans prévenir, mon petit déjeuner remontait et je vomissais sur le bas du costume de mon beau frère. J'aurais du manger léger ce matin ou c'était peut-être que la cuisine de ma jumelle n'était pas fameuse.. "Non ! T'es sur que t'es un viking ! Espèce de...." Darcy tombait à quatre pattes à cause des vertiges.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 

   
« Toi, Moi et mon doudou ! »
Crazy Chicking ▬ No, we're never gonna quit!Ain't nothing wrong with it!Just acting like we're animals!No, no matter where we go!Cause everybody knows!We're just a couple of animals

(c) Myuu.BANG!

   


Fitzwilliam Darcy


« Comment est votre blanquette ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Armie Hammer

Ѽ Conte(s) : Orgueil & Préjugés
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Mr. Darcy

✓ Métier : Docteur en Amour
☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2841
✯ Les étoiles : 30191




Actuellement dans : « Comment est votre blanquette ? »


________________________________________ Ven 15 Juin 2018 - 21:16




Tout ce qui est petit est Minion et tout ce qui est grand est...

Dans la Salle Éclair, Darcy comptait bien passer un peu de temps en compagnie de sa chère et tendre, mais c’était sans compter sûr Krane, le pire enquiquineur de cette ville. Il s’installa entre les deux amoureux, les séparant. Darcy pesta intérieurement, pourquoi fallait-il que ce crétin blond suive partout sa sœur comme un petit chien.

Un homme si sans n’était vraiment un, apparu sur la scène. Il avait un affreux nez crochu et un crâne aussi lisse et nu qu’un œuf. C’était un physique très dérangeant à regarder. Fitzy écouta distraitement son discours, étant plus concentré à jeter des petits coups d’œil amoureux à la viking.

Tout le petit groupe se retrouva dans le noir. Darcy paniqua, cela ne semblait pas prévu. Krane lui dit quelque chose, mais Fitzwilliam n’y fit pas attention, trop préoccupé parce qu’il se passait.
Quand la lumière revint, l’arme de destruction avait été volée. Le chauve au gros nez nous ordonna de retrouver l’arme et ceux qui l’ont dérobé.
Darcy rigola, il était évident que tout cela n’était qu’une mise en scène pour que les élus jouent aux espions. Mais la douleur qu’il avait ressenti le fit douter. Les organisateurs seraient-ils prêts à faire souffrir leurs invités juste pour rendre les choses plus vraies.

Les élus purent s’habiller avec des costumes dignes des plus grand super-héros. Quand il ressortit du tube, Darcy portait un costume moulant en cuir. Un G était placé au niveau de son ventre, pour bien montrer qu’il travaillait pour quelqu’un en particulier.
Ensuite, tous montèrent dans une sorte de jet que Darcy aurait cru tout droit sortie d’un film. L’appareil se sépara en trois. Le module dans lequel était Darcy, s’écrase violemment.
Darcy se retrouvait séparer des autres. Enfin, Krane était à ses côtés ou plutôt sur lui. Le viking étouffait l’anglais avec son postérieur.

Tous deux, il se retrouvèrent en plein Storybrooke, et partit chasser une étrange femme encapuchonnée, qui avait osé déposé ses lèvres de méchant machiavéliques sur le front de Fitzwilliam. Il se sentait souillé.

La méchante s’enfuie. Krane, cet enfant, ne trouva rien d’autre pour la poursuivre qu’un vélo rose de petite fille. L’anglais quant à lui, se retrouva devant deux moyens de transport. Une belle et grande moto et une mini moto. Fitzy fut bien tenté de prendre la moto taille adulte. Mais il se savait absolument pas en faire et avait peur de perdre un membre dans une chute. Alors à son plus grand désespoir, il chevaucha la petite moto. Pas très élégant, mais déjà plus mature que le vélo à pédale du viking.

Ils retrouvèrent la voleuse au milieu d’un épais brouillard. Enfin, elle devait être au milieu de ce brouillard, mais celui-ci les empêchait de situer précisément la femme.
Alors ils passèrent un pacte, faire la paix aujourd’hui pour récupérer cette arme.
Au final, Darcy s’amusait bien.Il tirait au pistolet laser, tentant de viser la méchante voleuse à travers le brouillard. Krane tentait d’ailleurs de disperser cette brume avec une arme en forme de séchoir, tandis que la petite créature jaune qu’il trimballait partout jeter des mini bombes. La scène de l’extérieur devait réellement être spectaculaire.
Ils avaient reçu des décharges électriques plutôt fortes, mais Darcy ne pouvait s’empêcher de penser que tout ceci n’était qu’une énorme pièce de théâtre et que les élus en étaient des acteurs involontaires.

D’un coup, un vertige prit Darcy. Il chancela un instant puis le vertige passa. Mais visiblement Krane avait senti la même chose, et le vertige n’était pas passé pour lui. Il rendit le contenu de son estomac sur le bas du pantalon de costume de l’anglais. Son tout nouveau costume en cuir, déjà souillé.

- Non ! T’es sûr que t’es un viking ! Espèce de…

Darcy ne put finir sa phrase. Le vertige le reprit de plus belle. Krane ne réagit pas à sa provocation, ce qui était rare.
L'anglais tomba à quatre pattes à côté de Krane. Il ferma les yeux pour tenter de ne pas s’écrouler totalement au sol. Que se passait-il ? L’anglais secoua la tête pour faire passer le vertige, idée stupide puisque le vertige redoubla d’intensité.
La voleuse profita de la faiblesse des deux héros pour venir les narguer tout près. Elle osa même venir passer entre eux, les bousculant pour qu’ils tombent à terre. Krane finit sur le ventre, le visage plein de vomi. Darcy était sur le côté. Il luttait pour ne pas lui aussi relâcher son repas. La terre tournait autour de lui aussi vite qu’une toupie.
La femme les fit de nouveau prisonnier avec sa corde, puis se mit à les traîner en riant.
Darcy pensa qu’elle avait beaucoup de force pour réussi à les traîner tous les deux, Darcy pesait son poids et Krane devait être bien plus lourd.
Fitzwilliam tenta de se débattre, de sortir de ce piège. Mais chaque mouvement ne faisait qu’empirer ses vertiges. Il observa Krane. Le viking se laissait traîner au sol. Il était inconscient. Son tic tac jaune s’accrochait à lui pour ne pas tomber.

- Krane ressaisis-toi !

Fizty paniquait… encore. Krane avait plus de force et plus de pratique en combat et enlèvement, il était l’homme de la situation. Darcy ne savait pas quoi faire. Mais le viking semblait vraiment mal.

- Bon…. Fit l’anglais. Né pour m’emmerder celui-là. Fitzwilliam se sermonna mentalement pour utiliser pareil mot.
- Et je t'emmerde jusqu'à ma mort. Marmonna Krane.

Le Viking commençait visiblement à reprendre connaissance.
Depuis qu’il fréquentait les vikings, les gros mots et insultes franchissaient plus souvent ses lèvres. En même temps, quand il s’agissait d’enquiquiner Darcy, Krane était le plus fort.
Fizty prit une grande respiration, c’était à lui de jouer. Il aurait au moins la satisfaction d’avoir sauver Krane.
Les vertiges diminuèrent, libérant l’esprit de Darcy de leur pression. Il voyait à présent de qu’il devait faire pour se défaire de la corde. Et c’était très risqué. Enfin, Krane courait un risque, mais ça n’inquiéta pas l’anglais.
La femme les tira jusqu’au skate parc où elle s’amusa à leur faire faire de belles figures. A plusieurs reprises, Fitzy se fit écraser par le poids du viking, sa respiration se coupait nette à chaque fois.
Il se cognait sur des coins et s’éraflait sur des bouts de métal. Ils étaient trop en mouvement pour que Darcy puisse mettre son plan à exécution. c’est-à-dire prendre son pistolet laser à la ceinture et s’en servir pour rompre la corde qui les serrait l’un contre l’autre.
De plus, l’anglais sentit une chaleur désagréable monter en lui. Elle commença bientôt à l’étouffer. D’après la tête rougie de Krane, il devait ressentir la même chose.
La femme les sortit du skate parc pour venir les traîner sur toute la longueur du parc. Ne pouvant pas toujours garder la tête levée, Darcy se mangea, littéralement, des petits cailloux et de la terre bien humide.
Mettant de côté le dégoût qu’il ressentait, il réussit à attraper le pistolet.

- Krane ne bouge pas ! Lui cria-t-il.
- Je te jure si tu me touches , je me vengerais...

En réalité, même si le viking ne bougeait pas d’un poil, Darcy avait 9 chances sur 10 de le toucher avec le laser par mégarde. Il avait beau être bon tireur, viser quand on est traîné brutalement sur le sol, ce n’est pas facile.
Il tira une première fois et ce qu’il devait arriver arriva. Krane fut touché au poignet. Le laser l’avait juste effleuré mais l’arme était assez puissante pour faire une belle marque ensanglantée. Le Viking poussa un grognement.

- C’est de ta faute t’as bougé ! Se défendit l’anglais, même si l’erreur venait probablement de lui. Je recommence.
- Même mon cousin Tetemolle viserait mieux que toi. Pesta le viking.

Il tira de nouveau et par miracle le laser atteignit la corde, les libérant immédiatement. Ils dévalèrent tous deux une pente, Krane écrasant encore Darcy à l’atterrissage.
Les deux hommes se relevèrent difficilement. Krane ne semblait pas râler sur ses blessures, il devait avoir l'habitude.
Fitzy recracha la touche d’herbe qu’il avait avalé durant leur chute. Il avait mal partout, son dos le faisait souffrir. 30 ans et déjà vieux, pensa-t-il. Il avait une éraflure sur l’oreille droite qui le faisait souffrir, des gouttes de sangs perlèrent sur sa joue. Il pesta en essuyant le liquide poupre.
Krane tenta alors de clouer la méchante au sol grâce à l’arme chewing-gum. Mais il manqua sa cible et un joggeur innocent se prit le tir.

- Tu aurais dû me laisser faire je sais viser moi ! Dit celui qui venait de tirer dans le poignet de son camarade.
- Tu es chanceux qu'on m'est confisquer Macey, parce que je t'aurais montré que je sais viser. Fit Krane en foudroyant Darcy du regard.

Krane ne s’avoua pas vaincu, il retenta et réussit cette fois-ci à toucher l’espèce de char volant que montait la femme. Mais celle-ci ne s’écrasa pas à terre avec son véhicule, un salto maîtrisé lui permit d’atterrir sur ses deux jambes en toute sécurité. Darcy en fut impressionné. La femme se tourna vers eux, leur fit un baiser volant et courut vers la sortie du parc. L’anglais afficha une moue dégoûtée, elle aimait décidément faire des baisers à ses poursuivants. Un dérivé du syndrome de Stockholm peut-être. Ils partirent tant bien que mal à sa poursuite, laissant le pauvre joggeur à son sort, pas le temps de se préoccuper de lui, leur mission était de récupérer l’arme. Le brouillard se dissipa totalement et les deux hommes purent utiliser correctement leur sens de la vue. La voleuse était apparemment partit dans la direction d’un grand magasin de jouets.

- Qu’est-ce qu’elle ferait dans ce magasin ? Elle veut se défendre en nous lançant des Lego ? Fit Darcy dubitatif. Que faisons-nous ? On rentre pour vérifier ?
- Elle veut peut-être nous apprivoiser avec des jouets. Certainement on entre.

Le viking souriait comme s' il avait d'autres intentions en regardant le magasin.
Ils pénétrèrent alors dans le magasin. Les clients et le personnel leur jetèrent des regards étranges. En même temps, ils faisaient tâche : deux hommes adultes, costumés comme des super héros et avec des armes à la ceinture. Et en plus Darcy puait le vomi à cause du viking.
Fitzwilliam sourit timidement aux personnes, comme pour leur dire qu’ils n’avait rien à craindre. Puis son regard fut capturé par des traces de pas au sol. La terre du parc s’était sûrement coller aux chaussures de la voleuse et allait les mener tout droit sur elle.

- Regarde ! Fit Fitzy en désignant les empreintes du doigt.

Les deux hommes les suivirent jusqu’à que les pas aillent dans plusieurs directions. L’anglais pesta, pourquoi ce n’était jamais simple d’attraper les méchants.
Darcy suivit les empreintes qui allait tout droit, vers le rayon peluche, tandis que Krane prenait à gauche, parce qu'il avait une grande histoire d'amour avec la gauche, suivant les pas qui le menaient au rayon jouet pour filles.
Darcy détailla le rayon mais rien de lui sembla étrange, jusqu’à que l’étagère de gauche se mette à trembler. Toutes les peluches posées dessus ensevelirent l’anglais . C’étaient de grosses peluches et elles pesaient leur poids. Elles étaient aussi pesante que le Viking.
Il arriva juste à se dégager le visage pour respirer. Il aperçut alors une poupée. Une Barbie, Darcy avait vu des pubs à la télévision. Elle semblait bouger. Un rayon vert venait de l’autre côté du rayon de peluches, donc du rayon jouets pour petites filles, où était Krane. D’ailleurs, Fitzy cru entendre Krane lutter.
Bientôt une armée de poupées de plastiques vinrent attaquer Darcy. Encore enterré sous les peluches, il tenta de se protéger et de leur lancer les doudous qu’il trouvait.

- Mais qu’est-ce qui se paaaaaasse ?! Hurla l’anglais encore sujet à la panique.
- Il a des poupées qui veulent m'épouser. Hurla Krane. Elles se disputent pour qui m'aura. Et elles ne comprennent pas quand je leur explique, que je suis marié. Elles sont jalouses. Mina à la concurrence . Je t'envoies quelques unes. Des barbies firent des pirouettes pour venir atterrir du côté de Darcy. Toi c'est ton domaine les femmes en recherche d'amour.

En même temps, personne ne lui en voudra, il se faisait attaquer par des barbies quand même.
L’étagère de droite se mit elle aussi à trembler avant de s’écrouler sur les clients innocents qui se trouvaient là. Il entendit leurs cris de panique et sûrement de douleur. Il remercia le ciel pour que l’étagère soit tombée de l’autre côté et pas sur lui.

- Krane, elle s’enfuit ! Hurla Darcy à l’attention de son camarade, qui était en guerre contre les poupées.
- Lance lui un truc, et cette fois t'es mieux de bien viser, comme récompense t'aura le droit d'acheter une robe longue à ma sœur.

En effet, la voleuse s’enfuyait vers la sortie et en rigolant de la situation dans laquelle se trouvait les deux hommes. C’était en effet une drôle de situation.
L’anglais réussit enfin à se dégager des peluches. Il saisit la première peluche qu’il avait sous la main, un Mickey, et la lança de toutes ses forces sur la femme. Par miracle, la peluche la toucha à la tête.

- Oui ! Cria Fitzy de victoire.

Mais cette attaque ne servit absolument à rien. Il ne fit qu’attirer l’attention de la femme, qui tira sur une peluche, tout près de Darcy. Un gros Mufasa vint attaquer l’anglais.

- T’es censé être le gentil ! S’écria Fitzy.

Il nagea dans la mer de peluche et s’éloigna du lion. Il vit la femme se faire attaquer par une barbie, qui lui prit son arme. Une armée de poupée déferla sur la voleuse, la poussa hors du magasin.
Darcy jeta un œil aux environs : les clients étaient tous paniqués, repliés dans un coin ou subissant l’attaque des jouets vivants. Krane se battait à quelques mètre de Fitzwilliam.
Et l’arme volée était juste devant l’anglais. Il n’avait qu’à faire deux pas pour s’en saisir. Mais la fièvre lui troubla la vue et lui écrasa le crâne. Les vertiges reprirent le faisant basculer. Une peluche amortie sa chute.
Dans un dernier effort, Darcy tourna son regard vers Krane, espérant qu’il puisse se saisir de l’arme et les tirer de là. Mais le viking était lui aussi à terre, affaiblis par cette fièvre et ces vertiges venus de nulle part.
Alors, les yeux de Darcy se fermèrent et il sombra.


Tandis que Darcy et Krane étaient tous deux inconscients, les jouets cessèrent soudain d’être en vie. Ils retournèrent tous à leur état inanimé.
La méchante encapuchonnée passa de nouveau les portes du magasin, ramassa l’arme laissé à terre par les barbies, et ria d’un rire machiavélique.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Fallen & Poor Gentleman...
... Modern & Jailed Valkyrie
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74556-chronologie-du http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77779-darcy-o-les-liens-d-un-gentleman-plein-de-fierte

Aster Spleaster


« Rien ne peut tuer un espion. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 352
✯ Les étoiles : 3312




Actuellement dans : « Rien ne peut tuer un espion. »


________________________________________ Sam 16 Juin 2018 - 21:15


Minionement Vôtre

Puis donner à bouffer à des pigeons idiots...
Il aurait dût s’en douter. C’était couru d’avance qu’il allait y avoir un pépin. Il y avait TOUJOURS un pépin on était à Storybrooke. Une journée normale c’était une journée où on se retrouvait à devoir sauver quelqu’un d’un clown psychopathe et autres joyeuseté. Une fois il s’était retrouvé enfermé dans un ascenseur. C’était bien le seul truc qu’un citoyen américain lambda vivant hors de cette foutu ville pouvait qualifier comme étant « normal ». L’autre chose d’ailleurs qui ne l’était pas c’était la tenue qu’il portait. Apparemment, la bande de gus chez laquelle ils avaient atterris avaient décidés de pousser le cliché de l’agent secret jusqu’au bout. Il avait jamais capté pourquoi dans tous les films d’espionnage les mecs portaient impérativement un costard. En quoi ressembler à un pingouin aidait à être discret ? Faudrait qu’on lui explique.

- Et ça arrive souvent ce genre de machin ?
Demanda-t-il néanmoins à son partenaire du jour dont-il ne partageait clairement pas l’enthousiasme.

Là aussi, en fait faudrait qu’on lui explique en quoi c’était sensé être drôle. Ils fumaient tous une substance euphorisante ? Non parce qu’il voyait pas trop en quoi se faire voler une arme potentiellement dangereuse et se lancer à sa poursuite avait quoi que ce soit d’amusant.

« c'est pour notre journée spéciale espion » lui répondit l’autre avec un grand sourire.

Il y eu un blanc, qui dura un assez long moment où Aster se demandait comment prendre cette nouvelle. Si c’était juste pour se foutre de lui, ou bien s’il devait définitivement considérer que toutes les personnes de « l’organisation » dont faisait partie ce Adam étaient bon pour un allé simple à l’hôpital psychiatrique de la ville. Il avait encore du mal à le définir. Aussi laissa-t-il le silence s’installer jusqu’à ce que prenant son courage à deux mains il ne se décide à avoir la réponse à ses interrogations :

-… Vous êtes sérieux ?

Il espérait le voir se mettre à se foutre de lui -honnêtement il aurait préféré. Mais quelque chose lui disait qu’il espérait un peu trop justement. Ce qui était assez ironique pour le gardien de l’espoir.

« oui faut bien du réel ! »
Affirma d’ailleurs son « coéquipier » avec aplomb.

Okay, alors lui il trouvait ça totalement normal non seulement de faire venir un groupe de personne qui n’a rien demandé à personne et qui n’en a passablement rien à faire de tout ça, pour ensuite leur présenter une arme et finalement se faire voler ladite arme. Alors, il était pas le gardien de l’amusement hein, techniquement ça allait de paire avec la joie et donc c’était Frost le responsable. Mais, de son point de vu, ça avait rien d’amusant tout ce boxon et définitivement il captait pas pourquoi l’autre souriait toujours comme une andouille.

« Ce n'est pas que je ne veux pas discuter mais l'arme est en train de nous échapper »
Commenta Adam avant de l’observer silencieusement et de lâcher un « Classe ! »

Il préféra ne pas à nouveau rentrer dans le débat de sa tenue. A croire que c’était une conspiration et que Déborah Gust faisait partie de cette mascarade. S’il fallait s’amuser à faire une course poursuite dans toute la ville, lui laisser ses fringues de tous les jours qui étaient largement plus pratique et passe partout aurait été beaucoup mieux. Mais à un moment, il fallait simplement arrêter de se poser des questions et aussi chiant que ça puisse paraître essayer de faire ce qu’on attendait de lui, histoire que tout ça se finisse le plus rapidement possible qu’il puisse ENFIN être tranquille. Et ce au moins, jusqu’à la prochaine catastrophe ou histoire tordue dans laquelle il se retrouverait embarqué. Aussi, se passa-t-il la main sur son visage, dans le but d’éviter de faire un commentaire :

- Bon on va pas rester planté là


« On est d'accord »
annonça l’autre avec un clin d’oeil.

Et juste après ça, son partenaire du jour se mit à scruter les environs afin de chercher un moyen de se lancer à la poursuite de la nana qui venait de leur échapper. Sauf qu’il y avait même pas ne serait-ce qu’une bicyclette abandonné.

- J'ai ma camionnette de garé pas loin. Si on se dépêche ça nous fera un moyen pour la rattraper


Et ça les avancerait déjà. Parce que rester planté là comme des imbéciles ce serait clairement contre productif.

« Allons y »

Fallait pas le lui dire deux fois. C’est donc en silence, qu’il se dépêcha de partir en direction de son véhicule, son coéquipier sur les talons. Déverrouillant l’engin, il se glissa côté conducteur pendant qu’Adam prenait place côté passager. Et si Bunny pour sa part, effectuait sa conduite en silence, un regard en direction de son passager, lui apprit que lui c’était pas vraiment le cas. Il était limite en train de trépigner. D’ailleurs si lui, n’avait pas été autant concentré sur la route, très certainement aurait-il intercepté le portable qu’il voyait du coin de l’oeil et dont le flash lui indiqua que son partenaire du jour venait d’utiliser pour une photo souvenir. Ne lui restait donc plus qu’a espérer encore une fois, que l’appareil électronique ne chute malencontreusement pour venir s’écraser au sol ou bien alors qu’il finisse par saluer les pièces balancés au fond de la fontaine sur la grande place. Et puisqu’on parlait de cette dernière, voilà qu’il en faisait le tour afin de repérer la bonne femme qui leur avait échappé tout a l’heure.

« Que c'est excitant ! » S’exclama d’ailleurs son passager.

Aster lui jeta un regard en coin hésitant sur l’attitude à adopter. Devait-il être profondément blasé ou tout simplement désespéré ?

- Ça a pas trop l'air de vous inquiéter qu'il y ai possiblement une arme dangereuse dans la nature

C’était l’euphémisme du siècle. Depuis le début, Adam avait traité cette affaire avec une nonchalante qui frôlait l’inconscience. Et pour quelqu’un qui prenait son job -que ce soit en tant que chocolatier, gardien ou lapin de pâques- très à coeur et avec beaucoup de professionnalisme comme Aster, l’attitude du premier avait une petite tendance à l’irriter.

« Ce n'est qu'un jeu tout ça » Répondit d’ailleurs Adam nonchalant « Et puis faut profitez un peu. Sinon la vie est bien triste ! »

Là, il était tout bonnement sidéré. Un jeu ? Un jeu ? Le cluedo c’est un jeu, cache cache c’est un jeu, le monopoly c’est un jeu. Mais ça, ça c’était tout sauf un jeu.

- C'est ça faites moi penser à vous faire signe la prochaine fois que je me retrouverais face à un clown psychopathe. J'suis sur que vous trouverez ça absolument fun
rétorqua l’ex lapin sarcastique

« Oh ? Mais c'est trop coool ça ! »


Aster ne pu s’en empêcher, il regarda son passager comme s’il était bon pour être enfermé dans une cellule à l’asile. Aucune personne saine d’esprit, ne trouvait « cool » d’être volontairement confronté au peinturluré répondant au nom de « Grand sourire ». Fallait vraiment être ou complètement cinglé ou avoir l’esprit tordu pour ça. Mais heureusement pour lui, une silhouette ressemblant fortement à la femme de tout à l’heure, se fit repérer le faisant piler net. Quant elle, le freinage d’urgence du gardien de l’espoir ne semblait pas la préoccuper. La femme était toujours assise sur un banc à nourrir les pigeons.

- C'est quoi encore ça ? Demanda l’ex lapin en fronçant les sourcils

Depuis quand, on s’arrête au beau milieu d’une course poursuite pour filer de la nourriture à des volatiles nuisibles ?

« On dirait qu'elle kiffe les pigeons ! »


Sans déconner ? Il l’avait pas remarqué tiens.

- Ouais bah qu'elle kiffe les pigeons ou pas, il est temps d'arrêter ce cirque

Et sans ajouter un mot, Aster sortie de sa camionnette pendant qu’Adam le suivait en riant. Bunny s’avança vers la silhouette féminine toujours sur son banc. La femme quant à elle portait un chapeau cachant son visage mais qui laissait entrevoir ses cheveux roux et Aster se retint de pousser un grognement. Allons bon encore une. mais gardait sa tête résolument baissée sur les oiseaux continuant de les nourrir, sans prêter attention à eux ou bien à son espèce de trottinette volante posé contre son siège. Mais lorsqu’elle se décida finalement à relever la tête vers eux, ils purent constater que son visage n’avait d’humain. Un robot, ils poursuivaient un foutu robot

- Décidément c'est la journée des surprises ironisa le chocolatier


« On t'a déjà dit que l'ironie t'allait comme un gant ? » Demanda Adam tout sourire

- Non jamais. On m'a surtout dit que j'devrais être plus aimable mais c'est pas ce qui m'inquiète le plus.

Il avait ainsi espéré clore la conversation. Malheureusement, l'andouille souriante qu'il se coltinait semblait persistante. Pourquoi on l'avait collé avec lui. N'importe quel autre aurait pu faire l'affaire même le croque mitaine. Et s'il en était réduit à penser ça, c'est que vraiment il en pouvait plus.

« Oh non ne change rien ! C'est tout aussi attendrissant ! »


L'ex lapin se retourna brusquement pour lui jeter un regard noir

- Je ne suis pas "attendrissant" pas plus que "mignon" d'ailleurs. Il avait horreur qu'on utilise ce qualificatif pour parler de lui. Les gens pensaient bien trop souvent -à tort- que le lapin de pâques était une petite boule de peluche avec des yeux de Bambi ce qui avait une légère tendance à lui porter sur les nerfs. Décidant néanmoins de ne pas y penser plus longtemps il se tourna vers la femme bien décidé à en savoir plus. Pour qui tu bosse ?

Sait-on jamais, elle pouvait peut-être parlé. Et comme elle avait pas l'air d'être hostile a priori, avec un peu de chance ils régleraient cette histoire rapidement. La femme robot le regarda et ça sura ainsi pendant quelques secondes. Elle ne bougeait pas, ne parlait pas, se contentant de le fixer. Mais d'un coup elle sembla se réveiller et se mit à pointer les pigeons du doigt et de sa main de libre, pour montrer le paquet de graines.

- Quoi tu veux que je nourrisse ces bestioles ?

Étant qu'elle se mit à hocher la tête en essayant de sourire à sa manière, il semblerait que ce soit bien ça en effet.

- Qu'est qu'il faut pas faire Grommela-t-il en attrapant le sachet

Et pendant que lui, restait debout a donner à bouffer à des pigeons idiots, Adam s'installa tranquillement sur le banc :

« Allez viens t'asseoir elle semble t'apprécier »
Il attrapa un paquet à côté de lui avant de poursuivre « et si vous appreniez à vous connaître »

Et s'il avait pas envie ? Non mais c'est vrai ça, il nourrissait déjà les pigeons fallait pas trop lui en demander non plus. Il avait déjà épuisé son quotta de sociabilisation pour l'année.

- Il y a suffisamment de rousse comme ça dans mon entourage.

Le pire ? Ce n'était même pas un mensonge. Entre Tatiana, Anna, et Deborah Gust qui semblait être devenu une cliente régulière de la chocolaterie -encore plus depuis qu'elle avait décidé que Jaspeur Latrouille avait droit à du chocolat gratuit. Il y avait effectivement trop de rouquines dans son entourage. Et c'était sans doute également pour ça qu'il appréciait autant Maara. Elle au moins, elle était brune.

« Une de plus c'est toujours bien. »


C'est qu'il était pas du tout insistant comme mec le Adam. Il lui avait pas demandé son avis aux dernières nouvelles.

« J'en suis pas sûr »

Cette fois-ci, il ne prit même pas la peine de lui répondre. La femme robot, elle posa son regard sur lui comme si elle voulait le sonder. Et pendant qu'il continuait de nourriture ces stupides volatiles, il fit de même mais plus, de manière méfiante qu'autre chose. Surtout lorsqu'elle se leva d'un coup pour lui balancer un coup de poing sans raison apparente.

- Non mais ça va pas ou quoi ? S'exclama-t-il

« Je la comprend t'as été dur avec elle ! C'est une incomprise. »
Rajouta Adam histoire de remettre encore un peu d'huile sur le feu.

D'ailleurs en quoi est-ce qu'il avait été "dur" avec elle merde ? Il avait simplement dit qu'il y avait déjà suffisamment de rousse comme ça dans son entourage. C'est un crime maintenant de pas vouloir élargir son cercle de connaissance ? Non parce que si c'était le cas, ça faisait des années qu'il était un criminel alors !

- C'est bien ce que je disais je me coltine déjà Tooth et Anna c'est suffisant.

La femme robot leva rapidement le bas de sa main, qui s'abaissa pour leur tirer dessus. Génial manquait plus que ça songea Aster alors qu'il fit de son mieux pour éviter les tirs :

« Hey j'ai rien dit moi » s'écria son coéquipier en faisant de même

- Apparemment tu l'as vexée Rétorqua Aster goguenard

Et non, il ne prenait pas du tout un immense plaisir à le voir se faire se tirer dessus également enfin. Même s'il admettait avoir mieux profité du spectacle s'il était pas également en train d'essayer de rester vivant et en un seule morceau.

« Parle pour toi ! Tu ne sais pas t'adresser aux femmes ! »

- Je sais parfaitement m'adresser aux femmes j'te remercie


Aux dernières nouvelles, personne ne lui avait fait de remarque là-dessus. Et connaissant Blacky, elle aurait pas hésité à se foutre copieusement de lui, si elle était parvenue à identifier ce défaut chez lui. Il en aurait eu pour des semaines à se faire chambrer par elle. Donc, il savait très bien s'adresser aux femmes. Il y pouvait rien si les femmes robots c'était susceptible merde !

« Bah la preuve que non. Sérieusement on aurait récupérer l'arme de derrière son dos depuis si tu avais joué le jeu ! Tu l'avais dans la poche ! Certes c'est amusant »

Et pourquoi il avait rien tenté s'il était si malin ? C'était le genre de chose qui agaçait prodigieusement Aster. Encore plus, lorsqu'il le vit sortir un gadget qui laissa apparaître un genre de champ électromagnétique pour les protéger des balles. Il se retint de tout commentaire, mais honnêtement il en pensait pas moins. Le pire, c'était peut-être que quelque chose lui disait que la journée ne faisait hélas que commencer. Quant à la nana robotisé, elle s'arrêta soudainement pour remonter sur sa trottinette volante. Ils auraient pu en rester là, sauf qu'elle profita de l'arrivée d'un groupe d'enfant pour lancer ce qui ressemblait à une petite balle de tennis avec une minuterie vers eux. Et pendant qu'Adam essayait de sauter sur elle pour agripper, le sang d'Aster ne fit qu'un tour aussi bougea-t-il rapidement afin de saisir la balle de tennis au vol sans se préoccuper de son partenaire du jour qui lui se trouvait maintenant sur l'espèce de trotinette volante à essayer de récupérer l'arme faisant par la même occasion zigzager l'engin dans tous les sens.

« Bon sang mais lance la en l'air ça fera un feu d'artifices et non du sauté de lapin ! »

- À proximité des enfants ? Je.suis.un.gardien !

Il fallait quoi ? Qu'il lui explique clairement les choses ? Lui, gardien. Lui, devoir protéger les enfants. Lui, pas envoyer une putain de bombe en l'air alors qu'il y a justement des enfants à proximité ! Apparemment, il allait devoir étant la manière qu'avait Adam de rouler des yeux

« Tu as un pistolet fusé utilise le ! »


Aster marmonna un truc au sujet des gadgets inutiles dans sa barbe. Ils pouvaient pas lui avoir laissé son boomerang cette bande de demeuré ? Les choses auraient été nettement plus simple avec. Il aurait dégommé la balle en un rien de temps. Néanmoins utilisa-t-il le gadget de mauvaise grâce. Mais si pour lui, les choses avaient l'air de s'être pas trop mal déroulées, du côté d'Adam en revanche ça semblait pas être la joie. Ce dernier eu un haut le coeur, et lâcha prise avant de glisser. Il s'accrocha néanmoins de justesse au bord de la trottinette lui permettant ainsi de glisser sur le sol.

- Allez mon vieux c'est pas le moment d'être malade
dit Aster, en s'approchant rapidement de lui afin de l'aider à se remettre sur ses pieds.

Sauf qu'il avait définitivement un karma de merde -non pas qu'il en ai douté un seul instant. Il fût également prit d'un vertige, les faisant rouler tous les deux au sol. Son partenaire du jour, sortie néanmoins un grapin et tira :

« Vas-y prends lui l'arme »

Combattant son état nauséeux, Aster arriva finalement à l'atteindre sauf que évidemment, c'était trop facile. L'arme en leur possession la voilà qui prit une toute autre allure : un leur, un foutu leur.

« Où est elle ? »
Demanda difficilement Adam, après avoir regardé l'arme.

Aster, s'apprêtait à mettre toute sa gentillesse -en d'autre terme se montrer désagréable au possible- afin d'en savoir plus, malheureusement il n’eut jamais le temps d'ouvrir la bouche. En un instant ce fût le trou noir.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
So i lay down this armor
I'm not bullet proof when it comes to you. Don't know what to say when you made me the enemy. After the war is won, There's always the next one. Maybe I'll crash into you, Maybe we would open these wounds. We're only alive if we bruise. So I lay down this armor for you

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Evénement #95 : Minionement vôtre [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Grande Place