MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


BIENTOT :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magrathea #1 : Rien à Déclarer ☆ Evénement #100
Une mission de Eurus Holmes - Depuis le 28 octobre 2018
« Sera t'elle de retour dans cette mission ?! »

Partagez | .
 

 A daughter needs a Dad ✾ PAPA HYP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Eulalie


« 42 »


avatar




╰☆╮ Avatar : Holland Roden

Ѽ Conte(s) : Famille Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Amazone Sexy

✓ Métier : Flic canon à temps partiel


☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5567
✯ Les étoiles : 5534




Actuellement dans : « 42 »


________________________________________ Dim 21 Oct 2018 - 7:04


Pourtant, il est marié avec une rousse...
Il devrait savoir que c'est pas bien de les énerver.


J'aurai dû me taire et ne pas faire mention de la téléportation. Je ne pouvais m'en prendre qu'à moi si je tenais – encore – Autumn dans mes bras à cet instant et si nous étions sur cette île alors qu'Argos était encore si loin. Je n'aimais pas ça, cette prise d'initiative sans me demander mon avis avant, cette façon qu'il avait de me croire capable de m'occuper de sa fille, ou même le fait qu'il n'attende pas Dyonisos. Bien que pour ce dernier point, c'était assez difficile de cerner quand le dieu était là ou ne l'était pas, finalement. Maintenant, avec cette histoire de lampe, de génie, d'Aladdin et de crâne qui parle, j'étais encore plus déboussolée qu'auparavant.

« Elle ? »

Je baissais les yeux sur l'enfant qui avait en effet bien l'air d'être innocente mais loin de ressembler un diamant. Comme par hasard, il fallait que cette histoire concerne le Disney dont je connaissais par cœur toutes les chansons mais dont l'histoire m'échappait le plus. Je me pinçais les lèvres en réalisant que j'avais commencé à fredonner les paroles du Rêve Bleu qui me ramenait à une soirée bien lointaine, à présent.

« Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée de donner votre fille en sacrifice à un amas d'os magiques doté de parole. »

Je ne voyais pas comment décrire cette chose autrement. Pourquoi rien ne pouvait être simple ? Même une excursion sur les mers prenait la tournure d'une aventure sans queue ni tête. La logique était définitivement absente de cette journée. J'hésitais un instant à appeler Hypérion à la rescousse pour qu'il me débarrasse du dieu capricieux. Il avait bien dit nous laisser une heure ensemble, n'est-ce pas ? Le délai n'était peut-être pas encore passé mais je ne voyais pas d'inconvénient à raccourcir notre... notre quoi ? Ce n'était même pas un tête à tête.

« Bonjour. » prononçais-je finalement avec trop de sérénité en faisant un pas dans la direction du crâne qui habitait apparemment cette île. « Je suis Eulalie et elle c'est Autumn. »

La petite n'arrêtait pas d'enchaîner les syllabes dont je ne comprenais pas le sens. Comme il semblait que j'étais toujours destinée à la récupérer même lorsque je la rendais à son père, je décidais de la garder, bien que j'avais toujours du mal à la tenir correctement entre mes bras.

« Nous sommes enchantées de faire votre connaissance. »

Il fallait se montrer courtois et poli lorsqu'on arrivait sur les terres de quelqu'un d'autre. Je crois. Il me semblait que ça pouvait le calmer ou du moins le rendre moins agressif, puisque j'avais déjà vu mieux comme premier contact.

« Il y a aussi un dieu invisible avec nous. Et un Hadès le Lâche. »

J'affichais un grand sourire en me retournant dans sa direction, consciente que ça ne lui plairait pas d'être présenté de la sorte. C'était un fait pourtant. Pour l'instant, c'était ainsi que j'avais envie de le décrire, en tout cas, il n'avait fait preuve d'aucune sorte de courage.

« Il nous a emmené de force ici et il veut prendre votre lampe. » avouais-je avec une moue. « Je ne suis pas sûre que ça nous soit d'une quelconque utilité mais je ne cherche pas à comprendre ses agissements. Il m'a emmené de force ici. »

Ça aussi, c'était la vérité. Je n'avais jamais eu l'intention de mettre un pied sur cette terre, je voulais simplement rester avec Argos, pourquoi pas faire davantage sa connaissance même. Si j'avais eu la capacité de me téléporter moi aussi, j'y serai retournée immédiatement et je n'aurai pas perdu mon temps sur cette île.

« Maintenant qu'on est là, est-ce qu'on pourrait... »

J'hésitais, ma tête se penchant légèrement sur le côté alors que mes yeux se baissaient sur l'enfant. Elle aussi voulait sans doute découvrir des choses. Voyager, explorer, apprendre.

« On pourrait visiter l'intérieur ? Votre intérieur. Si vous en avez un. »

C'était très dérangeant comme manière de présenter les choses. Est-ce que seulement il cachait vraiment une grotte ou quelque chose comme ça ? C'était bien le cas dans le dessin-animé, non ? Je demandais l'autorisation, au moins. Je n'avais pas emmené d'appareil photo pour immortaliser cette journée, ça ne m'avait pas semblé nécessaire. Je n'étais pas très au point sur les notions de tourisme.

« On ne volera rien. C'est promis. »

Je n'avais pas besoin d'une lampe. Je n'en faisais pas la collection. Puis je n'avais plus vraiment de place pour des décorations supplémentaires dans ma chambre à la colocation, j'accumulais déjà bien trop d'objets inutiles. Cela dit, si je pouvais faire le vœu de me débarrasser d'Hadès...
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I will not have you without the darkness that hides within you,
I will not let you have me without the madness that makes me.
If our demons cannot dance, neither can we.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 En ligne

Hadès


« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8895
✯ Les étoiles : 29159




Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Lun 22 Oct 2018 - 4:42





« A l'Autumn des saisons,
ce sont les fleurs qui meurent... »
« A l'Autumn de la vie, ce sont nos souvenirs. »



    « Elle ? » répétais-je. « Je ne parlais pas de ma fille, mais de toi. Tu crois quoi ? Que je sacrifierais cet enfant ? »

    J'avais penché les yeux vers le dit enfant. Puis, j'avais regardé le crâne, avant de regarder une nouvelle fois l'enfant.

    « Ca marcherait avec "elle" ? » demandais-je en indiquant le bébé cette fois ci.

    Mais tout compte fait, je restais à ma première idée. Le "elle" serait Eulalie. D'ailleurs, cette dernière s'était mise à faire les présentations.

    « Je préfère Hadès le grand. Surtout quand Merida n'est pas là. » conclus-je.

    Je pense que suite à ce que la jeune femme avait dit, le crâne et moi, on avait la même expression. Ce qui était plutôt perturbant. Est ce qu'elle venait bien de lui demander de visiter son intérieur ? Elle entendait quoi par là ? Je pris un air écoeuré, tandis que le crâne ne répondit pas. Je pense qu'il était aussi choqué que moi.

    « Tu entends quoi par intérieur ? Ca t'arrives souvent de demander aux hommes si tu peux entrer à l'intérieur ? Je comprend mieux ton surnom de couche toi là. »

    Je ne savais pas si elle avait un surnom de ce genre, mais désormais elle en aurait un. Je le ferai inscrire dans la constitution de Storybrooke. Tant que j'étais encore Maire, autant en profiter.

    « Et pendant que j'y pense, je ne compte pas me représenter à la Mairie. » avouais-je.

    Autant qu'elle soit la première au courant.

    « T'es sérieux ? » répondit Dyonisos d'un air triste.

    « Ouais. Je pense que j'ai apporté à la ville tout ce qu'elle méritait. J'ai fait d'elle une grande Cité. Une immense institution. Et dorénavant, je dois voguer vers de nouvelles contrées, pour rendre d'autres peuples heureux. Qui sait, je vais peut-être me présenter à la mairie de la ville voisine. »

    « Portland ? »

    « C'est Portland ? » répétais-je avec un air de dégoût. « Ou peut-être juste changer de vocation. Je verrais bien. De toute façon, j'ai encore du temps devant moi. Encore du temps pour rendre tellement de gens heureux. »

    « Oh man, ce que tu dis, c'est tellement beau ! »

    J'avais la sensation que François était sincère. Si il était visible, et si il n'avait pas couché avec Aphrodite par le passé, je l'aurais pris dans mes bras. Une petite accolade entre frères. Même si il ne l'était pas. C'était un faux frère en vrai. A dire vrai, oui ! Il couchait avec tout ce qu'il bougeait !

    « T'es une couche toi là toi ! » lui dis-je.

    Il prit un air indigné et ne comprit pas pourquoi je lui disais cela. Son cerveau ne devait plus fonctionner aussi bien qu'avant depuis que cet organe lui aussi était invisible ! Quoi qu'il en soit, j'avais tourné mon crâne vers celui de l'autre crâne.

    « On ne veut pas rentrer en toi. Enfin elle si, mais pas nous. Par nous j'entends le type invisible, le bébé qui aurait pu être un diamant d'innocence, et le... grand Hadès ici présent. » précisais-je. « Par contre, on aimerait bien un moyen de se débarasser du truc sombre qui essaye de s'approprier mon bateau, et aussi de cette couleur de cheveux qui donne une mauvaise image des rousses. » ajoutais-je en pointant du doigt la Eulalie.

    Elle m'énervait. J'aurais pas du la prendre avec. En plus elle sentait bon. C'était écoeurant et un chouilla perturbant. Je l'avais observé. Puis j'avais observé le crâne. Je l'avais observée à nouveau. Puis...

    « On s'est jamais embrassé tous les deux, si ? J'ai parfois des troubles de la mémoire. » demandais-je à la Eulalie.

    « Lequel d'entre vous est venu faire don de son coeur ? » demanda le crâne.

    Je tournais la tête vers lui. Donc par lui j'entendais le crâne et non Dyonisos. Car Dyonisos étant un lui aussi, ça aurait pu être lui. Mais comme il était invisible, ça serait difficile de définir où se lui se trouvait. Et par conséquent, de tourner la tête vers ce lui là. Du coup, c'était vers l'autre lui - le crâne - que j'avais porté mon attention. Quoi qu'il en soit... qu'est ce qu'il baragouinait l'autre ?

    « J'ai fait le don du sang une fois, mais c'est tout. Le coeur c'est un peu écourant. Et puis c'est un organe utile. Pas trop chez certaines personnes qui sont dénués de coeur, comme l'autre invisible qui pique les femmes des autres. Mais pour moi même, je le trouve indispensable. Cela dit, si on en trouve un, promis, on te l'apporte. Allez, à la prochaine ! » m'exclamais-je en faisant un signe de la main au crâne et en nous téléportant sur le Hollandais Volant.

    Je ne sentais pas trop ce truc là de coeur. Ce qui m'importait maintenant, c'était de rentrer. Parce que la folle ne voudra de toute façon pas se rendre chez l'autre type chelou et titanesque. Et ici, franchement, ça ne m'amusait plus trop.

    « Bon, maintenant qu'on est de retour sur le Hollandais, autant rentrer ! » m'exclamais-je à l'intention de la jeune femme, du bébé, et du type invisible.

    Puis, je tournais la tête vers le crane en lui adressant un petit sourire.

    « C'est qu'une question de temps. Parfois la téléportation est plus longue que d'ordinaire. Mais ça va aller. Et puis c'est pas comme si on était sur Neverland. N'est ce pas ? Enfin ici, y'a pas ce truc de pouvoirs retiré ou autre ? »

    Je hochais la tête plusieurs fois, confiant. Même si le fait que je n'arrivais pas à nous téléporter et que cette fichue boule de feu n'apparaissait pas sur ma main, commençait sérieusement à m'énerver.

    « Bon, vous savez quoi ? On rentre à la nage. Le Nord est par où ? Ici ? »

    Je pointais une direction au hasard, avant de m'asseoir sur le sable et de commencer à retirer mes chaussures. Je ne voulais pas les mouiller.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Ca ne vous dérange pas si je grignote ?
Aloy ? Un psy n'est pas censé vous écouter jusqu'au bout ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319

Eulalie


« 42 »


avatar




╰☆╮ Avatar : Holland Roden

Ѽ Conte(s) : Famille Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Amazone Sexy

✓ Métier : Flic canon à temps partiel


☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5567
✯ Les étoiles : 5534




Actuellement dans : « 42 »


________________________________________ Mer 24 Oct 2018 - 5:49


Pourtant, il est marié avec une rousse...
Il devrait savoir que c'est pas bien de les énerver.


« Je n'ai pas de surnom de couche toi là ! »

En tout cas personne ne s'en servait si ce n'était Grand Sourire et il ne s'était pas manifesté depuis assez longtemps pour qu'il soit oublié. Non ? A moins que je ne sois pas au courant ? Des gens m'appelaient ainsi ? Je n'aimais pas ça. Et je ne voyais pas le problème ! Ce n'était pas un homme, c'était un crâne. Je... Je n'avais pas à me justifier. C'était stupide. Je n'avais pas à prendre à cœur les paroles d'un dieu qui était prêt à sacrifier sa fille.

« Et ce n'est pas votre bateau ! Ou peut-être que ça l'est. Il y a un testament quelque part qui le stipule ? »

Je m'embrouillais. Je savais que c'était un homme à cheval sur l'administration. Ou du moins j'avais entendu des histoires de papier à son sujet. Tout n'avait pas été fait dans les règles. Pourquoi est-ce que je tenais toujours Autumn dans les bras, déjà ? Je ne pouvais pas m'exprimer avec autant d'animation que je le voulais tant que je la tenais.

« Tu peux faire un château de sable si tu veux. Une Olympe de sable même. » lui conseillais-je avec un bref sourire incertain.

Je la posais sur la plage, frottant mes mains l'une contre l'autre et ramenant mes cheveux en arrière dans des gestes exagérés. J'avais l'impression de pouvoir respirer de nouveau en étant séparée de ce poids. Je n'insinuais pas qu'Autumn pesait lourd, c'était loin d'être le cas, et ma force me permettait de porter bien davantage. C'était une façon de parler. Elle gigotait de plus en plus et c'était dérangeant.

La téléportation était impossible, si je me fiais à ce qui venait de se passer. Je n'étais pas une habituée de ce soucis de perte de pouvoirs mais cela m'incitait à ne pas appeler mon créateur. Si c'était pour qu'il se retrouve bloqué lui aussi... A moins qu'en tant que Titan il ne soit pas touché. C'était possible. Je pouvais m'en sortir sans son aide.

« Autumn ne pourra pas nager avec nous, en proposant une telle alternative vous la condamnez à rester seule sur cette île avec ce crâne. Elle se fera appeler Mademoiselle Crusoé, aura comme ami un perroquet certainement, si il y en a ici, et puisque votre descendance semble destinée à devenir dangereuse, elle reviendra une fois adulte parmi nous et se vengera de votre abandon en détruisant vos Enfers. »

J'étais... douée. Est-ce que c'était le fait de voir trop de films et de séries ? De lire trop de livres ? Je m'imaginais déjà toute la continuité de cette histoire. Ça ne me paraissait pas être aberrant comme scénario.

« Je sais pourquoi vous avez besoin de moi en réalité. » prononçais-je en me plaçant devant le dieu toujours assis par terre, en train d'enlever ses chaussures. « C'est parce que vous êtes... trop âgé. Il vous fallait quelqu'un avec plus de vitalité et d'énergie pour vous accompagner. »

Je penchais ma tête sur le côté, mes bras croisés contre ma poitrine tout en le dévisageant. Je ne savais même pas quel âge il avait exactement. Est-ce que ça se comptait en milliers de millions, ou juste en millions ? Il n'avait pas de cheveux blancs pour autant. Je n'en voyais pas du moins. C'était l'avantage d'être divins.

« Nous ne sommes jamais embrassés. Je n'embrasse pas les lâches qui fuient à la moindre petite perturbation. » poursuivais-je, imperturbable. « Vous vous laissez aller. Depuis quand vous ne vous êtes pas entraîné ? »
Peut-être que je le détaillais avec trop d'insistance. Il manquait de tonus à l'évidence. François aussi, même si je ne le voyais pas, ces deux-là ne devaient pas beaucoup fréquenter Cookie ou même simplement une salle de sport de façon régulière. Etre des dieux n'excusaient rien. Il fallait se garder en forme. J'hésitais à demander si Merida l'encourageait à faire de l'exercice. Ce serait mal interprété.

« Heureusement que nous ne sommes pas allés voir Ouranos. Si vous décidez de fuir pour une histoire de don de cœur, je n'imagine pas votre réaction devant un Titan. »

Qu'est-ce que c'était que cette histoire de don, d'ailleurs ? Je fronçais les sourcils, réalisant que le crâne n'avait pas reprit la parole. J'avais compris que l'exploration n'était plus d'actualité. J'en étais déçue légèrement, j'aurais bien aimé visiter des... catacombes de crâne ? Non. Ça ne sonnait pas si bien que ça. Je m'organiserais moi-même un autre voyage, ailleurs, plus tard. Tant pis.

« C'est pour quelle cause exactement ? » interrogeais-je en direction du crâne, soucieuse. « C'est pour sauver des enfants malades de maladie incurable ? Pour faire des recherches pour la science ? J'ai entendu parler de plusieurs associations en ville, mais je ne connais pas celles que vous avez ici, laquelle ça concerne ? »

Je ne voyais pas d'autres raisons de demander un don. Du cœur, en plus, c'était... assez radical. Est-ce que j'avais besoin du mien ? Je n'avais jamais posé la question à Hypérion, j'avais un corps qui me permettait de rester en vie, si il m'en manquait une partie j'imaginais que ce serait plus complexe. Mon âme finirait par errer. Où est-ce qu'elle se retrouverait ? Je n'avais pas vraiment envie de m'interroger sur la vie après la mort à cet instant précis.

« On doit attendre qu'Argos arrive. » lançais-je en direction d'Hadès, nonchalante. « Autant tenter d'avoir plus de détails. Ça m'intéresse. »

J'espérais que le navire ne mettrait pas trop de temps à nous rejoindre. En vérité j'aurai pu aller le chercher... Je ne me téléportais pas, mais je pouvais faire des sauts grandioses. Je ne jugeais pas utile de le faire remarquer et de partager cette information. J'étais curieuse. On ne risquait pas grand chose de toute façon, ce n'était qu'un crâne. N'est-ce pas ? C'était quand même étrange. Je n'étais plus très sûre de moi soudainement.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I will not have you without the darkness that hides within you,
I will not let you have me without the madness that makes me.
If our demons cannot dance, neither can we.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 En ligne

Hadès


« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8895
✯ Les étoiles : 29159




Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Lun 29 Oct 2018 - 4:02





« A l'Autumn des saisons,
ce sont les fleurs qui meurent... »
« A l'Autumn de la vie, ce sont nos souvenirs. »



    Je regardais à gauche. Je regardais à droite. Je regardais vers le crâne. Je regardais vers l'eau. Je regardais vers le ciel. Ca c'était inutile, car il n'y avait rien de ce côté là. Enfin si, un soleil. Mais bon, ça ne faisait qu'éblouir et ça donnait chaud. J'aimais pas avoir trop chaud. Sauf quand c'était moi même qui provoquait cette chaleur. D'ailleurs à force qu'elle parlait de vouloir m'embrasser, cette amazone commençait à me donner chaud. C'était n'importe quoi. Fallait qu'elle arrête d'avoir des vues sur moi. J'étais déjà pris ! Qui plus est, elle faisait cela devant un bébé. Si c'était pas écoeurant. Pour qui elle se prenait ?!

    « Argos ne viendra pas. C'est un lâche. C'est lui le lâche d'ailleurs. Alors si y'a quelqu'un qu'il ne faut pas embrasser, c'est bien lui et non moi. »

    Ben oui quoi ! Pourquoi on me traitait toujours de lâche alors que je faisais tellement d'actes de bravoures ?! C'était qui qui avait attaqué l'Olympe de sable ? Enfin l'Olympe tout court ? C'était pas Apollon qui avait fait face à Zeus ! Ni même cette amazone !

    « Pourquoi il faudrait un coeur pour pouvoir entrer dans cette grotte ? Et quel genre de coeur ? Un coeur de vache ? D'amazone ? D’artichaut ? Y'a pas assez de précisions. »

    Pourquoi ce n'était pas clair ?! Et voilà qu'en plus le bébé se mettait à brailler. Comme si on avait besoin de cela, maintenant. Elle ne pouvait pas rester calme cinq minutes pendant qu'on se concentrait sur ce qu'il fallait faire ?!

    « Si on était allé voir Ouranos, tout cela ne serait jamais arrivé. De toute façon, c'est toujours comme ça. On ne fait pas ce que je demande et résultat, on finit par avoir des ennuis. Tu vois le truc ? Il fallait m'écouter. Et quant à toi, je suis Hadès, le dieu des Enfers, le futur Maître d'Olympe, l'actuel maire de Storybrooke et le propriétaire du Rabbit Hole. Ca te fait 4 bonnes raisons de me laisser entrer sans rien me demander en retour. Alors ouvre ta porte ! »

    Ca eu pour effet... quedalle... car oui, le crâne n'avait pas bougé. Puis tout à coup, il ouvrit la bouche ! Ca avait marché ! Et il la referma aussi tôt ! J'avais mal vue ou il venait de bailler ?!

    « Mais c'est qu'il se fiche de moi ! On se fiche de la rousse pulpeuse qui meurt dès le début de l'aventure, pas du grand baraqué et hyper sexy qui survie à tout, même à une balle dans les omoplates ! »

    Pourquoi j'avais la sensation de jouer dans un navet ? Ce crâne ne connaissait pas les règles, c'était abérant ! Et pour couronner le tout, le bébé s'était remis à brailler.

    « Tu peux pas faire fermer le bouche de ce truc ? » dis-je à l'amazone en désignant le bébé, tandis que le crâne avait ouvert une nouvelle fois la bouche.

    « Un coeur pour entrer. »

    « T'as qu'à prendre le coeur du truc bruyant ! » dis-je en désignant le bébé.

    Mais le crâne n'avait pas réagis. Du coup, j'avais désigné le bébé à Eulalie.

    « Arrache lui le coeur et donne le au crâne. Ca permettra d'entrer. De toute façon y'en a d'autres des bébés. On pourra facilement le remplacer... »

    Ben quoi ? J'étais un bon père. Enfin avec Autumn...

    « Ah... si ça peut te rassurer et te pousser à le faire, dit toi que ce n'est pas Autumn. Elle est à la maison. J'ai trouvé ce bébé à l'hôpital. Au départ je pensais vraiment le ramener. En tout cas vas y, fait le ! »

    Elle pouvait bien se rendre utile.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Ca ne vous dérange pas si je grignote ?
Aloy ? Un psy n'est pas censé vous écouter jusqu'au bout ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319

Eulalie


« 42 »


avatar




╰☆╮ Avatar : Holland Roden

Ѽ Conte(s) : Famille Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Amazone Sexy

✓ Métier : Flic canon à temps partiel


☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5567
✯ Les étoiles : 5534




Actuellement dans : « 42 »


________________________________________ Ven 2 Nov 2018 - 15:25


Pourtant, il est marié avec une rousse...
Il devrait savoir que c'est pas bien de les énerver.


Je regardais Hadès. Je regardais le bébé. Je regardais François... Du moins je pensais le regarder, je n'avais aucune idée de l'endroit où il se trouvait exactement, j'espérais donc que mon instinct me faisait fixer la bonne direction. Peu importait. J'affichais une expression de perplexité totale et d'incompréhension que je n'avais pas arboré depuis longtemps.

« Le kidnapping, c'est illégal. Normalement vous devriez être en prison. Et je ne vois pas l'intérêt d'avoir prit le bébé de quelqu'un. » prononçais-je comme une simple constatation tandis que la petite fille pleurait toujours. « Je crois qu'elle a mangé du sable. Ce n'est pas comestible. Vous devriez recrachez. »

Les sourcils froncés, je dévisageais l'enfant en m'interrogeant sur son niveau de réflexion ou sa résistance réelle. Est-ce qu'il comptait depuis le début la sacrifier d'une quelconque manière ? Quel était l'intérêt d'emmener une humaine de cet âge voir Ouranos, puisque tel avait été sa première intention ? Je ne comprenais pas le raisonnement de ce dieu. Il me semblait n'avoir aucune limite dès qu'il avait une idée en tête.

« Je ne vais pas lui arracher le cœur. Je ne sais pas comment faire pour que ce ne soit pas fatal. Je ne suis pas Regina Mills. »

Je croisais les bras, relevant ma tête vers Hadès en arborant un regard plein de jugement. Il comptait me faire tuer cette pauvre enfant qui n'avait pas demandé à être là ? Et dont les parents devaient s'inquiéter ? Je n'avais aucun mépris à l'égard de la Méchante Reine/Ancienne Maire/Actuelle Adjointe que je ne connaissais que de réputation. Je savais simplement que ceci était son domaine de prédilection et je préférais ne pas prendre le risque d'avoir le décès d'une petite personne innocente sur la conscience.

« Pourquoi vous ne donnez pas le vôtre ? Vous y survivrez. »

C'était un fait, en tant que dieu, perdre son cœur ne devait pas lui poser tant de problème. Tant qu'il ne lui était pas retiré à l'aide d'une arme divine, j'étais persuadée que ça ne lui ferait pas grand chose. Il devait trop tenir à sa propre personne pour penser à faire ce don. Son ego était-il aussi prononcé que celui d'Apollon ? Non, sinon il aurait déjà agit pour apparaître comme le sauveur de la situation.

« Vous comptez vraiment récupérer le rôle de Maître d'Olympe ? » interrogeais-je sans à propos, haussant un sourcil. « Vous savez que ce n'est plus d'actualité ? C'est un Gardien, maintenant. Et Hypérion ne vous a pas choisit pour cette tâche. »

J'affichais un léger sourire qui s'agrandit quelque peu avant de me retourner vers le crâne qui ne parlait que quand il le souhaitait. Ce n'était donc pas pour une quelconque association qu'il souhaitait récupérer l'un de nos organes, seulement pour... entrer. Donc, il y avait bien quelque chose à visiter.

« Ce ne sont pas les rousses qui meurent au début des films. Mais les blondes. C'est un cliché récurrent. » précisais-je en tournant légèrement la tête en direction du dieu, ne voyant pas pourquoi je me sentais obligée de faire cette remarque. « Est-ce qu'il s'agit d'un don définitif ou d'un prêt temporaire ? »

Je me sentais stupide de poser la question, puisque la définition d'un don était en réalité très simple. D'ailleurs ce n'était pas logique, puisqu'il s'agissait d'offrir quelque chose sans rien recevoir en retour, ce qui n'était pas le cas actuellement.

« Ça me semble davantage être un échange de bons procédés irréversible. »

Je fronçais les sourcils, de plus en plus perplexe. Hadès avait insulté Argos qui mettrait certainement encore plus de temps à venir si il l'avait vexé. Pourquoi devait-il ainsi traiter l'ancien compagnon de son père ? Etait-il jaloux que le géant ait passé bien plus de temps avec Pan ? Mon cœur se serra légèrement à cette pensée. C'était compréhensible si tel était le cas. Il était encore en plein processus de deuil. Je ne pouvais pas le lui reprocher.

« Ça ne me dérange pas de le faire, à condition d'être assurée de ne pas en mourir. Evidemment. Je ne veux pas mourir. Ni devenir un zombie, d'ailleurs. Mais vous ne nous donnez aucun détails et ça me fait grandement hésiter sur ce que ça implique et sur ce que je dois faire ou ne pas faire. Je n'aime pas quand tout n'est pas... expliqué. »

Bien sûr que je ne souhaitais pas périr sur cette île à cause d'une histoire de cœur et de visite de crâne. Je n'avais pas encore fait le tour du Monde que je désirais, je n'avais pas fêté de Noël correct, je n'étais pas assez douée au piano, ma culture cinématographique n'avait pas atteint un niveau convenable, je n'avais pas passé assez de temps avec beaucoup de personnes... La liste des raisons me poussant à ne pas vouloir perdre la vie était longue. Je n'étais pas tombée face à Ouranos grâce à mon âme, ce n'était pas pour finir enterrée ici à cause de ma stupidité.

« Je sais que vous êtes un adepte des contrats. » lançais-je en m'adressant à Hadès, les lèvres pincées. « On devrait en faire un pour cette situation. Pour que tout soit bien précisé. Ça me mettrait davantage en confiance. Est-ce que ça vaut vraiment le coup d'ailleurs ? Qu'est-ce que vous en pensez vous, Monsieur Dionysos ? Vous me semblez être le plus réfléchi d'entre nous. »

Jamais je n'aurai dû accepter cette virée sur le Hollandais sans Hypérion et Thémis. J'avais l'impression qu'il manquait un adulte responsable dans notre groupe.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I will not have you without the darkness that hides within you,
I will not let you have me without the madness that makes me.
If our demons cannot dance, neither can we.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 En ligne

Hadès


« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8895
✯ Les étoiles : 29159




Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Ven 2 Nov 2018 - 15:49





« A l'Autumn des saisons,
ce sont les fleurs qui meurent... »
« A l'Autumn de la vie, ce sont nos souvenirs. »



    « Finalement c'était une mauvaise idée d'amener une fille avec aussi peu de jugeote. »

    Je ne voulais pas lui laisser le temps de répliquer. Elle devait savoir pourquoi je jugeais qu'elle n'avait pas de jugeotte.

    « Dire que François est celui qui est le plus réfléchis d'entre nous, c'est aussi stupide que ça en a l'air ! »

    « Tais toi, elle parle sagement la petite. »

    Il ne pouvait pas s'empêcher de me couper la parole le vieux fantôme ? Tout ça ne tournait pas comme je l'entendais. D'un, j'avais proposé un diamant d'innocence à un crâne qui n'en voulait pas. De deux, j'avais proposé le coeur d'un bébé innocent, et c'était cette fois ci l'amazone qui ne voulait pas. Au final il me restait quoi ? Je ne pouvais pas donner mon propre coeur, je suis immortel. Ce qui signifie que mon coeur ne peut pas être donné, car si je le perds, il me revient dans la poitrine comme si j'avais rien fait. Et puis en plus qu'est ce qu'on allait trouver dans ce crâne ? Et si il n'y avait rien d'intéressant ?

    « Un contrat c'est une bonne idée ! Je vais en faire un. Un qui stipulera que quoi que ce soit qu'on trouve dans ce crâne, ça sera à moi, sauf si je n'en vois pas l'utilité. »

    Et même si je n'en voyais pas l'utilité, je le garderais. Sasha pourrait toujours ouvrir une boutique en ligne pour vendre les trucs inutiles à des gens qui ne sauront pas quoi en faire, mais qui seront prêt à y mettre le prix. Il y en avait une tonne, autant qu'ils me soient utiles.

    « Et dans ce contrat, j’inclurais le truc qui nous tourne autour depuis avant et qui sent le vin. »

    « Hé ! J'ai pas bu une goutte depuis que je suis invisible et que je n'arrive pas à attraper une bouteille ! »

    « T'as essayé les pailles ? » le coupais-je à mon tour.

    « Bien sûr ! Tu crois quoi ? J'ai tout essayé. Paille, verre, bouteille, infusion... rien marche. L'aiguille est passée à travers mon bras sans même le toucher. »

    Il voulait s'infuser du vin dans les veines ? Enfin se le faire entrer de cette manière là ? Et après on disait que c'était le type le plus réfléchis ? D'un côté oui. Il avait eu cette idée. C'était géant ! J'aurais pas pensé à cela...

    « On va faire simple. On va rentrer. De toute façon, on ne trouvera rien d'intéressant ici. C'est qu'un crâne sans intérêt ! »

    « Je suis le gardien du coeur du Hollandais Volant et non un crâne sans intérêt. »

    « C'est bien ce que je dis. Un truc sans intérêt. »[/b

    Je me demandais si ce qu'il venait de dire était bel et bien ce que je venais d'entendre. Le gardien du coeur du Hollandais ? C'était pas un hasard si on était là ? Pourtant sur la carte c'était bel et bien indiqué l'emplacement de Neverland, mais à l'envers. Enfin la croix dessus était à l'envers. Ou alors elle était à l'endroit. C'était difficile avec une croix de voir le haut et le bas, ou l'endroit et l'envers, la gauche et la droite. On en perdait vite le nord. Je restais du coup perplexe, à contempler le crâne.

    [b]« Ca signifie que le coeur est dans ta tête ? Et que si on trouve le coeur, on devient le maître du Hollandais ? Et que par conséquent, toutes les mers, de toutes les contrées nous appartiendront ? »


    J'étais sceptique, mais aussi très intéressé. C'était sans doute pour cela que j'avais laissé ma place.

    « C'est elle qui mérite de devenir le maître du Hollandais Volant. Tiens, laisse la entrer, embrocher le coeur et devenir la déesse des mers. »

    Je fis un signe de la tête à Eulalie et un petit sourire confiant. Je savais qu'elle comprendrait que je lui laissais la place. Et moi je savais dans ma tête que c'était uniquement pour voir de quelle manière il la tuerait pour ne pas me faire avoir de la même façon. Ca me laissait une chance de plus de l'emporter en entrant le second dans le crâne. Ca c'était un esprit réfléchit et brillant !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Ca ne vous dérange pas si je grignote ?
Aloy ? Un psy n'est pas censé vous écouter jusqu'au bout ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319

Eulalie


« 42 »


avatar




╰☆╮ Avatar : Holland Roden

Ѽ Conte(s) : Famille Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Amazone Sexy

✓ Métier : Flic canon à temps partiel


☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5567
✯ Les étoiles : 5534




Actuellement dans : « 42 »


________________________________________ Ven 9 Nov 2018 - 14:43


Pourtant, il est marié avec une rousse...
Il devrait savoir que c'est pas bien de les énerver.


Peu de jugeote ? Stupide ? Des pailles et des aiguilles ? Je clignais des yeux, suivant l'échange en trouvant que c'était bien compliqué lorsque l'un des protagonistes n'était pas visible. J'étais triste pour ce dieu. Non seulement il pouvait seulement se faire entendre, mais ne plus pouvoir boire devait être compliqué à gérer pour lui. C'était... sa fonction première, non ? Je connaissais les domaines de prédilection de tous les dieux, j'avais enregistré ses informations, les côtoyer me permettant d'affiner mes connaissances à leurs sujets. Je supposais que Dionysos sans vin, c'était... un Dionysos incomplet. Même s'il n'avait pas besoin de ça pour vivre. Ou mourir. J'étais très sceptique quant à la façon dont je devais définir son état fantomatique. Et peut-être que je me concentrais sur cette interrogation inutile à cet instant pour ne pas avoir à réfléchir au reste.

« Le cœur n'est pas dans la tête. C'est... biologiquement impossible. » marmonnais-je tout en fronçant les sourcils, cherchant une logique à la tournure que prenait la discussion. [color=#483D8B]« Le cerveau doit l'être. »

Je cherchais un sens alors qu'il n'y en avait aucun, j'en étais consciente. Parfois il ne fallait pas chercher d'explications scientifiques ou cohérentes, encore moins lorsque l'on s'intéressait à quelque chose qui touchait de près ou de loin le domaine divin, le titanesque, le reste. A vrai dire, j'en venais à penser que rien n'avait vraiment de sens dans l'existence globale de toutes les créatures de ce monde et des autres. Entre les passés si différents de chacun, la malédiction, les pouvoirs, les enjeux, Surt, Ouranos, Chronos... c'était une continuité décousue et ça ne me surprenait même plus.

« Et je ne deviendrai pas une déesse. On ne le devient pas, on l'est, c'est tout. Vous devriez savoir ces choses-là puisque vous en êtes un. »

Il me semblait que c'était une précision importante. Ou ça ne l'était peut-être pas tant que ça. Je n'avais pas eu besoin d'être instruite à ce sujet, ça me semblait évident que les dieux n'étaient que les enfants des Titans et ce n'était aucunement mon cas, pas en pratique, même si j'aimais me considérer en tant que tel.

« Si le cœur de Pan est ici, il n'est pas... vraiment mort, alors ? » interrogeais-je en me pinçant les lèvres, plus qu'incertaine en réalisant les faits. « Je ne vous ai même pas présenté mes condoléances alors que c'est ce que j'aurai dû faire... Je suis désolée. Mes condoléances. »

Je ne voyais pas quoi dire d'autre, la tête baissée sans oser regarder Hadès en face. Il s'agissait de son père et les règles de politesse et de savoir-vivre m'indiquaient que je devais agir de la sorte. Je devais sans doute faire ce qu'il disait, aussi, pour ne pas le braquer alors qu'il était certainement encore bouleversé.

« Vous voulez vraiment que je l'embroche ? Ce n'est pas à vous de le faire ? » poursuivais-je, aussi perplexe qu'intriguée.

C'était ce qu'il fallait faire pour devenir le maître ? Je n'aimais toujours pas ce terme. Je préférais qu'Argos soit libre plutôt qu'être l'objet de qui que ce soit. Hadès était sans doute légitime néanmoins, puisqu'il était le fils d'Argos, il ferait les choses... bien ? Non. Il était inconstant et instable. Je ne voyais pas en quoi avoir le contrôle d'Argos pouvait permettre d'être propriétaire des mers de tous les mondes, cela dit, ce n'était pas... C'était possible ? Je ne voulais pas ça. J'avais déjà un poisson dont je devais m'occuper, ce serait beaucoup trop de responsabilités.

« Vous ne me tendez pas un piège, n'est-ce pas ? »

J'étais suspicieuse, soudainement. Nous étions arrivés ici parce qu'il nous y avait emmené, il avait insisté pour qu'Hypérion et Thémis ne soient pas là, et il était question d'actes d'une importance trop grande pour que j'arrive à définir quelle était la bonne marche à suivre... Mais je le devais. Ça faisait partie du processus. De la liberté.

« Si ça en est un, vous le regrettez. » affirmais-je d'un ton décidé en relevant ma tête, presque menaçante.

Le Titan ne lui pardonnerait pas de tenter quoi que ce soit contre moi, j'en étais intimement persuadée. Je n'avais après tout rien fait pour mériter un tel traitement, je laissais Elliot tranquille et je ne cherchais pas à perturber la vie de ce dieu des Enfers d'une quelconque manière. Il n'avait aucune raison valable de vouloir me supprimer. Et si Ouranos et Chronos m'avaient laissé en vie, je supposais que je pouvais encore survivre un moment.

« Je vais rentrer. » prononçais-je en direction du crâne, la gorge serrée.

Je supposais que c'était une meilleure alternative que de laisser le bébé se faire arracher le cœur. Est-ce que j'allais le regretter ? J'en doutais. Je pouvais ne rien faire, une fois à l'intérieur, non ? Je pouvais changer d'avis ? Qu'est-ce que ça impliquait de plus d'être ''maître'', de toute manière ? J'avais promis à Argos de ne pas le laisser seul. Il avait dit que ce serait difficile. Il ne m'avait pas prévenu que ça allait me faire agir stupidement.

« Si je meurs, je vous lègue Cléo, Monsieur Dionysos. » lançais-je avec amusement, dans l'espoir de me détendre légèrement.

J'entamais un pas en direction du crâne en me mordant les lèvres, l'angoisse laissant place à l'adrénaline. Ça ne pouvait pas être catastrophique. Je ne préférais pas penser aux conséquences. Le mystère avait quelque chose d'exaltant, même si j'espérais avoir quelques informations en plus à un moment ou un autre. Et que j'allais ressortir, surtout. Si je ne ressortais pas, là je le regretterais, c'était évident.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I will not have you without the darkness that hides within you,
I will not let you have me without the madness that makes me.
If our demons cannot dance, neither can we.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 En ligne

Hadès


« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8895
✯ Les étoiles : 29159




Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Aujourd'hui à 7:16





« A l'Autumn des saisons,
ce sont les fleurs qui meurent... »
« A l'Autumn de la vie, ce sont nos souvenirs. »




    L'Amazone s'engouffra dans la bouche du crâne et ce dernier se referma sur elle. Elle disparue à jamais dans les ténèbres de la gorge sombre. Cléo mourru de faim. Car le fantôme de François, n'a jamais réussi à la nourrir. Le monde est cruel et pathétique. Et cette fin pour l'amazone était tout ce qu'il y avait de plus rasoir. Quant à Thémis et Hyperion, ils me fixaient avec un air des plus sceptiques. J'avais dit tout cela à voix haute, ou je l'avais simplement pensé ? Revenons quelques instants en arrière.

    L'amazone se tenait là, face au crâne qui parlait quand ça lui titillait les os. Elle était prête à s'engouffrer à l'intérieur. François lui avait promis de prendre soin de Cléo. Je ne savais pas qui était Cléo et j'ignorais si Dionysos comprenait l'allusion. Mais comme il ne répondait pas je pris cela pour un oui. Dans tous les cas, si l'amazone venait à mourir, Cléo survivrait. C'était déjà ça. C'était là que Hyperion et Thémis étaient apparus. Ah oui d'accord... je voyais enfin comment racoler les morceaux. Donc là on avait deux Titans, un fantôme et un diamant d'innocence. Quant à moi, je me disais que ma présence était des plus importantes, car tous les regards étaient tournés dans ma direction.

    « C'est à ce moment que l'amazone, défiant l'autorité du dieu des Enfers, s'engouffra dans la bouche du crâne. Les crocs de la créature se refermèrent sur elle. La jeune femme disparue à jamais, laissant derrière elle une pauvre petite fille, Cléo. Paix à son âme. »

    Je disparu, avant d'apparaître aux côtés d'Hyperion. Il était sous sa forme vieux. Je n'avais jamais vue sa forme jeune. Ou peut-être que si. A dire vrai, je n'étais même pas sûr que c'était Hyperion. Il ne présentait jamais sa carte d'identité quand il se présentait à nous. Et son aura était trop bizarre pour que je la laisse entrer par mes narines. De toute façon, ça n'avait aucune importance si c'était lui ou non, car à côté de lui se trouvait une autre inconnue, dont je ne voulais ABSOLUMENT pas l'aura dans mes narines !

    « Les jeunes. Ils n'écoutent plus leurs ainés. Elle mériterait une meilleure éducation. » dis-je en posant une main sur l'épaule du vieux.

    Son amazone n'avait pas obéit. Elle faisait n'importe quoi et elle se mettait en danger. Si elle m'avait écouté, on serait rentré quand ça sentait mauvais - un peu comme là maintenant avec l'aura de ces deux vieux - et tout ceci ne serait jamais arrivé. Qui plus est, elle avait mis la vie de Autumn en danger. D'ailleurs je l'avais fait remarquer en pointant du doigt le bébé.

    « Elle a mis la vie de Autumn en danger ! » m'indigniaise.

    Ma main s'était ôté de l'épaule du vieil Hyperion.

    « Ce n'est pas Autumn. » précisa t'il.

    Alors ça... à lui ça ne lui dérangeait pas d'avoir l'aura d'une enfant dans le nez ! Quel pervers !

    « On a préféré vous suivre. On savait que tu ferais n'importe quoi si on te laissait seul avec elle. »

    C'était pas vrai. Je ne faisais pas n'importe quoi. C'était ce crâne qui faisait n'importe quoi. Car maintenant il avait la bouche fermée et l'Amazone était de notre côté. Elle n'avait jamais continué à avancer en voyant les deux vieux avancer. Pourtant la chute que j'avais trouvé était beaucoup mieux. Et qu'en allait-il être de Cléo ? Qui s'occuperait d'elle si l'amazone survivrait ? C'était à ne plus rien y comprendre, et ça allait juste perturber cette petite fille... !

    « Tu comptais vraiment te rendre chez Ouranos ? » demanda le Titan.

    Je fis mine de réfléchir, posant même ma main sur mon menton et le caressant d'un air pensif.

    « Ouranos ? C'est qui ça ? Je ne connais pas. Ca te dit quelque chose ? » demandais-je à l'amazone.

    Je ne voyais vraiment pas qui était cet homme dont parlait le vieux.

    « Hadès... » laissa échapper Thémis.

    Je levais ma main, paume dans sa direction. A comprendre par là que si elle voulait s'adresser à moi, elle pouvait le faire à ma main. D'ailleurs, un visage se dessina sur la paume de ma main. Deux points pour représenter les yeux et un trait pour la bouche.

    « Il s'appelle Pan. Comme le bruit que fait une arme à feu. Ou alors le nom d'un type que t'as laissé crever. »

    Je baissais ensuite la main, me tournant vers l'amazone.

    « On reporte notre petite escapade à un autre jour. De toute façon t'étais pas très chaude. Et j'aime les filles en chaleur. »

    J'étais pas très sûr de ce que je venais de dire. Ou de ce qu'il fallait comprendre par là. Et puis, j'avais plus envie de rester là. Ils avaient qu'à ramener le bébé, le fantôme et s'occuper de Cléo sans moi. J'avais d'autres amazones à fouetter. Il me restait plus qu'à en trouver une autre. Qui sait, je pourrais peut-être en créer une. Il fallait quoi ? De la farine ? Des oeufs ? Des grosses lèvres ?

    « Ah et juste comme ça. C'est pas un peu stupide de confier la tâche de capitaine du Hollandais Volant à une enfant ? Elle n'a pas beaucoup de jugeote. » précisais-je avant d'ajouter à voix basse : « Je l'ai entendue s'adresser au bateau... Elle lui a même présenté ses condoléances... »

    Je faisais mine devant Eulalie comme si de rien était, avant d'adresser un regard aux Titans et de faire un signe de folie avec mes doigts en direction de mon crâne. Le Titan soupira, avant de s'avancer vers la jeune femme. C'est qu'il m'ignorait le vieux ! Il s’appelait comment ce rp ? Hadès in love ! Alors pourquoi il ne s'adressait pas à moi ?

    « Je ne veux pas que tu rejoignes Argos. » dit-il à la jeune femme.

    « A comprendre par là qu'il n'a pas besoin de toi... » répondis-je comme si de rien était.

    « La tâche implique des sacrifices que je n'ai pas envie de te voir faire. »

    « Qui ne sont pas à ta hauteur... » commentais-je une nouvelle fois.

    « Etre Capitaine du Hollandais Volant, ça signifie avoir le contrôle des mers. Pas uniquement celles du dessus, mais aussi celles du dessous. »

    « Et niveau dessous, y'a mieux. Genre un porte jartelle. Faudra que tu essayes une fois, ça pourrait le faire. »

    C'était moi ou le Titan ne prêtait même pas attention à ma présence ?

    « Il n'a jamais été question que tu le sois. Sur le moment je n'ai pas réfléchis. Il fallait une solution rapide. »

    « Et je suis un Titan, je ne réfléchis pas, j'agis. Pour ça que je prend que des décisions à la con qui nous font toujours faire route vers un magnifique grand mur. »

    Là je le sentais un peu énervé... et alors ?!

    « Tu es une Amazone. Ta tâche est de rester à mes côtés sur la terre ferme. Le Hollandais volant sera la tâche de quelqu'un d'autre. »

    « Bouche trou... » toussotais-je à l'intention de la jeune femme.

    Cette fois ci, Hyperion m'adressa un regard noir. Je ne voyais qu'une chose à faire...

    « On t'as déjà dit que t'avais de beaux yeux. » dis-je avec un petit haussement de sourcil.

    Ca avait du l'énerver, vue qu'il avait décidé de disparaître. C'était pas le seul. La mauvaise aura était partie avec lui. Le bébé avait disparu. Le bateau n'était plus face à nous. Le crane non plus. L'amazone se tenait sur la plage de Storybrooke. Je me tenais face à elle. Je... bref... on nous avait fait rentrer. J'avais vue ça comme une punition. Mais je n'étais pas quelqu'un qu'on punissait et qu'on envoyait dans sa chambre quand ça n'allait pas.

    « Il s'est passé quoi là ? » demandais-je pour être sûr que j'avais compris tout ce qui venait de se dérouler sous mes yeux. « Il a mal pris le coup des beaux yeux ? C'est quoi son problème ? Ce genre de compliment ne passe que quand on est une petite fille ? »

    Un véritable pervers ce mec...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Ca ne vous dérange pas si je grignote ?
Aloy ? Un psy n'est pas censé vous écouter jusqu'au bout ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

A daughter needs a Dad ✾ PAPA HYP





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Les Etats Unis