MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Manoir Hanté 2.0 ⊗ Even

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

S. & S. Redchapel


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Aaron Taylor-Johnson & Mia Wasikowska

Ѽ Conte(s) : Inventé ⊗
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sullivan & Scarlett Redchapel

✓ Métier : Gérant des Pompes Funèbres


☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 269
✯ Les étoiles : 2730




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 24 Juin 2018 - 19:20



Crimson Manor, Where You are Scared, Where You Die

Crimson Manor

Scarlett & Sullivan


C’était la fin d’après-midi, un temps orageux régnait à l’extérieur, et assombrissait le ciel, au point que l’on pourrait croire que la nuit tombait déjà . Comme à leur habitude, les jumeaux Redchapel étaient enfermés dans leur Manoir, le seul endroit où ils pouvaient être deux. L’orage pesait sur la température et celle-ci était élevée de quelques degrés de plus par rapport à un mois de juin ordinaire dans le Maine. Les jumeaux, étant habitués à des températures plus basses, avaient ouvert les fenêtres à vitraux du salon pour laisser aérer la pièce.
Il faisait sombre et seul le lustres suspendu et la lumière venue des fenêtres, éclairaient le salon. Les tentures cramoisies ne faisant qu’obscurcir davantage la pièce et les lampes disposées ça et là étant de trop faible intensité pour être utiles.

- Pourquoi cette moue triste ? Demanda Sullivan à sa sœur.

Il était assis sur un fauteuil, les yeux posés sur un roman noir et picorait des baies de grenades. Tandis que sa jumelle était assise près de la fenêtre donnant sur le jardin et posait son menton sur ses mains en arborant un air mélancolique. En entendant son frère parler, elle tourna son regard vers lui avec une lenteur exagérée.

- Je m’ennuie. Se plaint Scarlett.

C’était vrai, ses journées étaient plus ou moins les mêmes. Soit elle était au Manoir avec son frère, soit elle était aux Pompes Funèbres et accueillait des personnes en deuil. Elle ne faisait jamais rien qui sortait de l’ordinaire. Les bals et les mondanités lui manquaient, elle voulait se pavaner et élire une proie. Elle voulait jouer avec quelqu’un, terroriser cette personne.

- Allume donc la télévision que tu m’as faite acheter. Dit Sully sur un ton calme qui cachait de l’énervement. Il montra du menton l’écran plat hors de prix qui trônait dans le salon.

L’appareil avait à peine était allumé depuis son achat. Et Sullivan rageait d’avoir mis autant d’argent dans une chose aussi inutile. Ce qui l’énervait aussi c’était l’ennui de sa jumelle. Il savait très bien ce qu’elle voulait pour combler son ennui. Mais il ne pouvait pas se permettre de la laisser faire. Scarlett s’était déjà faite repérer lors de sa dernière désobéissance, heureusement personne (hormis une autre meurtrière) n’avait appris le passé meurtrier des jumeaux Redchapel.

- Non, je veux aller à un bal. Déclara-t-elle de manière autoritaire. Scarlett ordonnait presque à son frère de la conduire à une fête mondaine. Je veux faire de nouveau des activités de la haute société.
- Il n’y a pas de haute société ici. Fit sèchement son jumeau.
- Alors devenons la haute société. Organisons un bal masqué, nous avons une salle de bal autant qu’elle serve non ?
- Oui tandis que l’écran de cette télé reste noir jour après jour. Ironisa-t-il.

Sa sœur lui lança un regard furieux. Puis son visage se radoucit. D’un pas léger presque fantomatique elle vint se glisser derrière son jumeau.
Sullivan ferma son livre. Il savait que sa sœur tentait de l’amadouer avec son attitude innocente. Cela ne marchait pas sur lui, mais pour une raison ou pour une autre il cédait tout le temps. Il voulait avant tout rendre sa sœur heureuse.

- Nous organiserons ce bal, mais un seul. Dit-il avec autorité.
- Oui ! Merci Sully. Elle déposa un baiser sur la joue de son frère.

Scarlett pensait déjà au plan qu’elle allait mettre en place pour assassiner l’un de ses invités, comme ils avaient l’habitude de faire autrefois. Et Sullivan savait très bien ce qu’elle avait en tête.
La jumelle sautilla de joie et commença à rire de manière démoniaque, elle fit tournoya sa robe pourpre et afficha un sourire à faire trembler les plus courageux.
Puis tout d’un coup il n’eut plus aucun son dans la maison, que le bruit de la pluie battante sur la charpente.
Sullivan se retourna vivement vers sa sœur, voyait-elle encore les fantômes de ses victimes ?

- Il y a une blonde sur le perron. Souffla-t-elle en ne quittant pas des yeux la petit fenêtre opaque qui donnait sur ledit perron.

C’était la seule fenêtre qu’ils n’avaient pas ouverte, voulant garder la façade du Manoir totalement fermé de l’extérieur.
Sully se leva d’un bond en regardant dans la même direction de sa sœur. En effet, une jeune blonde s’abritait de la pluie sur le perron du Crimson Manor.
Scarlett tourna alors le regard vers son frère, son sourire carnassier avait reprit de plus belle.

- S’il te plaît. Le supplia-t-elle. Personne ne saura.
- D’accord. Fit Sully après avoir pesé le pour et le contre.

Lui aussi mourrait d’envie de faire couler un peu de sang. Et c’était la faute de cette jeune idiote, quelle idée de venir se réfugier chez eux.
Les jumeaux eurent la même pensée, ils joueraient avec la jeune femme jusqu’à la faire mourir de peur. Dans leur Manoir, il était facile de recréer l’ambiance d’un véritable manoir hanté.

Sullivan s’avança vers la portée d’entrée tandis que Scarlett filait fermer toutes les fenêtres de la pièce. Seul le lustre offrait de la lumière.

- Bonjour ! Entrez je vous en prie, je ne vais pas vous laisser dehors toute trempée ! Fit Sully à l’inconnue après avoir ouvert la porte.

Il avait adopté un sourire enjôleur et un air tendre. Tout le monde se faisait berner par son jeu d’acteur. Il avait l’air d’un véritable gentleman généreux et accueillant.
Il s’effaça pour laisser entre la jeune fille. Il chercha du coin de l’œil sa sœur et vit qu’elle était cachée dans le petit vestibule. Elle attendait le moment propice pour aller fermer la porte d’entrée à double tour et d’enterrer la clé.

- Venez je vous mène au salon, je vais vous servir une bonne tasse de thé. Continua Sullivan sur le même ton.

Une fois dans le salon, il disparut discrètement dans une autre pièce, laissant la jeune femme seule. Alors le lustre s’éteignit d’un coup. La pluie battait encore à torrent et l’ambiance était devenu très glauque dans ce Manoir. Il faisait noir dans l’immense pièce. Et soudain, les rires démoniaques de Scarlett se firent entendre.
La jumelle jubilait à l’idée de s’adonner à sa passion favorite, la torture.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

J'aurais volontiers donné ma vie pour toi...
... si ça ne me tuerait pas aussi
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78849-biographie-des http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78850-liste-des-victimes-des-jumeaux-redchapel

Even G. Jones


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Abigail Breslin

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nala, la lionne qui se tape un boulet :uh:

☞ Surnom : Evie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 106
✯ Les étoiles : 3200




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 26 Juin 2018 - 14:12

Au moins de juin, habituellement, le climat t'accorde un moment de chaleur bienvenue après avoir passé six mois sous la pluie et la neige. Sauf au Maine. Sérieusement, on a des magiciens capables de trucider des millions de gens, ou qui font des paillettes, mais on a personne pour améliorer ce foutu climat ? J'étais en minijupe lorsque de GROS nuages noir ce sont pointés pendant mes cours. Et en débardeur. Autant dire que j'avais pas du tout envie de faire un concours de T-Shirt mouillé si vous voyez ce que je veux dire. Je devais faire un détour à cause de travaux municipaux, tant et si bien que je me suis retrouvé devant un immense manoir. Avec de quoi s'abriter. Je suis parvenue à me mettre en face de la grande porte de bois, sur le perron. Un éclair déchira le ciel, puis des tonnes d'eau sont tombées. Avec une violence telle que je suis soulagée de pas être en dessous. "Allez, c'est pas la mer à boire Evie.." me disais-je. Oui j'ai fait un jeu de mot totalement débile et j'assume.

Au bout de quelques minutes, j'ai entendu une voix masculine m'interpeller. Je me suis retournée pour voir un homme plutôt grand (en même temps, c'était pas compliqué avec moi).

- Bonjour ! Entrez je vous en prie, je ne vais pas vous laisser dehors toute trempée !


"Merci..." disais-je avec un peu de méfiance. Son sourire était très charmeur, mais mon instinct me disait de me méfier. Être un animal aidait un peu je pense. Malgré mon peu de jugeote par moment, je faisais toujours confiance à mon ancienne moi pour me sortir de situation fâcheuses. Et oui, j'étais un peu parano. J'avais toujours dans la bouche le goût de la soularde qui m'a embrassée en pleine bouche... Bref. Mauvais souvenir.

Je suis rentrée dans le manoir, accompagné par ce bellâtre qui n'avait pas l'air méchant pour le moment. L'homme me proposa une tasse de thé à prendre dans le salon. Me disant que je pourrais toujours m'enfuir en cas de problème, j'ai répondu avec un sourire : "Avec plaisir."

"Pour l'instant, il est seul. Il pourra pas me gérer à lui seul" pensais-je en m'asseyant sur le canapé. La pluie battait à tout rompre sur les fenêtres. D'ici, je ne pouvais pas voir grand chose, ce qui n'était pas des plus rassurants. En fait, on se croirait dans un film d'horreur. Et j'étais la blonde qui va être butée dès les premières minutes. Du moins, j'en étais à moitié sûre. Si ça se trouve, j'étais juste une pauvre fille un peu parano. Qui a vu un peu trop de truc bizarre pour avoir l'esprit tranquille.

Sauf que non. Le lustre s'était éteint d'un coup. "Oh bordel..." disais-je en me disant que j'aurais vraiment dû me casser. Des rires très glauques résonnèrent partout dans le manoir. J'étais tombé sur des cinglés, et il faut croire que je manque de bol.

S. & S. Redchapel


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Aaron Taylor-Johnson & Mia Wasikowska

Ѽ Conte(s) : Inventé ⊗
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sullivan & Scarlett Redchapel

✓ Métier : Gérant des Pompes Funèbres


☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 269
✯ Les étoiles : 2730




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 27 Juin 2018 - 18:29



Crimson Manor, Where You are Scared, Where You Die

Crimson Manor

Scarlett & Sullivan


Scarlett riait toujours de manière diabolique. Elle était allée chercher une vieille lampe à huile qui diffusait une lueur jaunâtre qui permettait à peine de distinguer son visage. C'était la lampe parfaite pour ce qu'elle entreprenait de faire. Tandis que la jumelle se glissait dans le dos de leur invitée en lui murmurant des vers latins pour tenter de l'effrayer, son frère ramenait un couteau de boucher et un aiguiseur. Il commença soigneusement à aiguiser son arme blanche, en prenant soin de faire le plus de bruit possible.

Les jumeaux étaient des véritables metteurs en scène. Ils maîtrisaient à la perfection l'art d'effrayer autrui, et ils adoraient ça. Il était réellement revigorant pour eux de faire peur à la jeune blonde. Voilà une éternité qu'ils ne l'avaient pas fait.
Sullivan préférait largement mettre fin à la vie d'un homme plutôt qu'une femme, mais il aimait effrayé les deux genres. Aujourd'hui, le jumeau se contenterait de torturer mentalement la jeune fille, il empêcherait sa sœur de faire physiquement du mal à la blonde. Il devait avouer qu'il trouvait l'inconnue à son goût. En réalité, toutes les femmes étaient au goût de Sully, jeune, plus âgée, blond ou brune, ils les aimaient quelque que soit leur physique.

- Tu t'es réfugiée devant le mauvais manoir... Lui souffla Scar à l'oreille de la jeune fille.

La jumelle souffla rapidement la flamme de la lampe avant que la jeune fille puisse la voir en se retournant. Pour que le jeu dure et soit satisfaisant, leur invitée ne devait pas réussir à les situer dans l'espace. Ils ne devaient être que des ombres et des rires terrifiants, que des fantômes dans ce manoir hanté. En sortant d'ici, si elle y arrivait ce qui n'était pas sûr (Sully devrait se battre avec sa jumelle pour l'empêcher de tuer la jeune blonde), la jeune femme devait être confuse. Elle ne devait pas savoir si ce qu'il s'était produit dans le Crimson Manor était la réalité ou une simple allusion. Pour cela, les jumeaux devaient d'ailleurs l'assommer à la fin de leur jeu, et la laisser dans la forêt, sous l'orage qui tonnait. Alors les autorités penseraient que la fièvre l'avait faite halluciner, quand elle leur racontera son séjour au Manoir.

Sous le regard amusé des jumeaux, la jeune fille s'avança prudemment vers la porte du salon. Puis elle courut sûrement aussi vite qu'elle put jusqu'à l'imposante porte d'entrée. Après avoir secoué la poignet de porte en vain, la jeune blonde se précipita sur l'escalier de bois qui menait au premier étage.

- Cours petite souris ! Cours autant que tu veux. Lui cria Sullivan en arborant un sourire malsain alors que la jeune femme montait à l'étage pour tentait de trouver un moyen de s'enfuir.

En riant toujours à en faire trembler les plus coriaces, les Redchapel partirent à la suite de leur victime. Ils montèrent les marches d'un pas lent et lourd pour bien se faire entendre. Sullivan faisait traîner son couteau étincelant sur les murs, cela provoquait un léger son métal strident.
Scarlett chantonnait un air ancien, une berceuse que leur chantait leur mère adoptive. Mais le son de sa voix rendait la mélodie sinistre.

Une fois sur le palier, les jumeaux se séparèrent, chacun partit d'un côté du couloir. A gauche se trouvait le bureau et la chambre de Sullivan, deux pièces sombres et poussiéreuses, où était entreposées toutes sortes de livres, de grimoires et de parchemins. A droite, la chambre de Scarlett et sa pièce de trophées, là où elle gardait des photos et des souvenirs de son ancienne vie de meurtrière.

- Je vais te trouver poupée... Souffla Scarlett en s'engageant de son côté du couloir.

Alors elle donna un coup de pied dans la première porte, qui donnait sur un petit débarras. Sully de son côté ouvrait prudemment la porte de sa chambre, un sourire toujours carnassier aux lèvres.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

J'aurais volontiers donné ma vie pour toi...
... si ça ne me tuerait pas aussi
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78849-biographie-des http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78850-liste-des-victimes-des-jumeaux-redchapel

Even G. Jones


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Abigail Breslin

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nala, la lionne qui se tape un boulet :uh:

☞ Surnom : Evie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 106
✯ Les étoiles : 3200




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 5 Juil 2018 - 14:27

Je l'avais bien dit que quelque chose se passerais. J'arrive pas à croire que dans cette foutue ville, il soit aussi facile de tomber sur des cinglés et des psychopathes ! Malgré un léger frisson, je parviens à rester calme. Il le faut si je veux me sortir de tout ce bordel. Je crois sentir un point lumineux derrière moi, mais rien de bien concrêt. Faut croire que les manoirs hantés sont pas ma tasse de thé. J'entends autour de moi le son d'un couteau en train d'être aiguisé... Puis celui d'une voix. C'est du latin ? Bordel mais dans quoi je suis tombé ? Allez, calme-toi Evie. Calme-toi. "Tu t'es réfugiée devant le mauvais manoir... " Je me retourne vivement. Cette voix était bien celle de mon hôte. Pétard je sens que mon coeur bat à cent à l'heure. Je respire lourdement, et mes mouvements commencent à devenir de moins en moins précis. Jusqu'à ce que mon instinct de prédateur reprenne le dessus.

Je me dirige lentement vers la porte. Mes cours sur la chasse me revienne. D'abord bien observer les alentours, puis bouger avec le plus de discrétion possible. Bien vite, j'atteins la porte principale. J'essaye de l'ouvrir. Fermée. Bien sûr, c'aurait été trop facile. Bien, je fais quoi maintenant ? Deux odeurs venaient titiller mes narines. J'ai donc bien la confirmation qu'ils sont deux. Ils sont en haut. Mais bon, j'ai pas trop le choix. Si je veux sortir d'ici, je vais devoir casser une fenêtre à l'étage. Je monte doucement vers l'étage via un escalier de bois. Je deviens de plus en plus sensibles aux bruits. Car non content d'entre des bruits étranges, des éclairs ont commencés à pointer le bout de leur nez. Sans oublier les grincements du bois au sein du manoir. Et bordel ces rires...

Alors que je commence à monter, mon hôte crie encore : "Cours petite souris ! Cours autant que tu veux." Les odeurs se séparent, et un bruit de couteau me donna un instant la chair de poule. Puis ce fut au tour de la berceuse un peu glauque. Légèrement énervée, je me suis contenté de répondre : "Arrêtez de vous cacher ! Faites moi face !"

Une nouvelle sensation meurtrière se profilait dans mon esprit. Je sens un frisson le long de mon échine. La lionne en moi a envie d'être violente... Et je ne sais pas du tout si je dois trouver ça bien, vu ma situation. Le battement des gouttes de pluies sur les fenêtres devenait une douce mélodie à mes oreilles. Je vois à peine devant moi, à tel point que je suis obligé de me fier au peu que je vois avec les éclairs.

"Je vais te trouver poupée..."

J'entends des pas et un grincement. D'abord à droite, puis à gauche. Je respire un bon coup. J'aurais bien envie de faire taire cette garce, mais j'aimerais d'abord m'occuper du salaud qui a cru pouvoir me berner. Je me dirige vers la gauche, en criant et en défonçant la porte. Il ne devait pas s'y attendre car j'ai réussi à lui envoyer la porte en pleine face. Son sourire carnassier commence déjà à me gonfler, et j'ai une furieuse envie de le mordre.

(Alors, si tu veux la suite, elle va tenter de lui sauter dessus a toi de voir si elle réussi à le mordre )

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Manoir Hanté 2.0 ⊗ Even





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations