La 12ème Heure :
13.01.19
de seb


LA TOILE :
30.12.18
de Honey


CIVIL WAR :
02.02.19
de Dyson


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Civil War ☆ Evénement #105
Une mission de Dyson - Depuis le 2 février 2019
« Défendrais-tu un criminel ? »

Partagez | .
 

 Did I miss you ? You miss me too ♛ Anya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Adler


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Victoire Adler


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 594
✯ Les étoiles : 414




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 9 Juil 2018 - 22:44


Did I miss you ? You miss me too
Comment revenait-on après une telle absence ? La déesse n’en avait aucune espèce d’idée, elle qui n’avait jamais manqué à personne… Elle était pourtant morte une première fois, mais son retour n’avait rien généré d’autre que la surprise de découvrir qu’on pouvait échapper à la mort, même lorsqu’elle était donnée par un cavalier. Pourtant, même si elle n’était pas réellement morte cette seconde fois, c’était bien cette résurrection qui lui posait le plus de problème. Pendant sa nouvelle année de vie, elle avait fait des rencontres, elle avait tenté de s’ouvrir au monde, bien que tentant toujours de se protéger de la douleur qu’autrui pouvait lui infliger, elle qui avait déjà tant souffert. Elle parmi ses rencontres, il y avait Anastasia, une jeune russe, maman de surcroît, qui lui avait plus par son courage et son sens de la répartie, dont elle avait apprécié le courage de prendre ses problèmes à bras le corps, malgré un petit ami catatonique, qui avait-elle appris, était devenu son mari depuis peu. Aaaah le mariage. Anastasia ne cessait de se balader dans son domaine, entre celui de femme, de mère et à présent d’épouse, son aura n’en était que plus puissante et réfléchissante sur elle.

C’était à cette occasion que la déesse avait décidé de renouer avec son amie rouquine. Une raison en quelque sorte de montrer qu’elle n’était pas morte tout en évitant tout le mélodrame que cette situation pouvait engendrer. Elle qui n’avait jamais véritablement compté pour quelqu’un hormis son mari qui la voyait comme un bien précieux et utilisable, elle avait désormais peur de faire face à une effusion d’affection dont elle ne saurait que faire par manque flagrant d’habitude. Vêtue d’un pantalon cigarette noir, d’escarpin de la même couleur d’un chemisier léger blanc, transparent, qui laissait volontairement apparaître un soutien-gorge noir finement travaillé. Oui, si Hera avait toujours préféré les longues robes qui montraient sa condition de reine et de femme, Victoire s’essayait de nouveaux styles, plus rock’n’roll, plus moderne, moins attachés aux conventions et à un statut marital qui semblait une nouvelle fois tomber dans le veuvage.

Après une grande inspiration, elle avait sonné à la porte d’entrée et avait attendu qu’on lui ouvre, en faisait apparaître un énorme panier dans ses mains, emballé dans du papier transparent et avec plusieurs fioritures de décoration que la personne lui ayant fait le paquet avait estimé de bon goût de faire lorsqu’elle lui avait expliqué que le cadeau était un trousseau de mariage. Après quelques secondes, la porte s’ouvrit enfin mais l’impératrice ne put rien voir d’autre que l’énorme paquet avant que Victoire ne déplace légèrement sa tête vers la droite pour observer enfin la rouquine sous le choc. La brune ne trouva alors rien de mieux à dire que :

- Surprise ! Je t’ai manqué ?


Elle réagit cependant que ce n’était sans doute pas la meilleure des choses à dire. La dernière fois qu’elles s’étaient vu, elles avaient fait une virée en Russie et avaient bu plus que de mesure, sans doute plus pour l’humaine tout en parlant de leurs vies. La déesse lui avait promettre de s’épanouir au-delà de son mari, de sa fille, de s’accomplir aussi autant que femme et un début de quelque chose s’était installé entre elles, sans doute scellé par cette demande de se tutoyer. Anastasia était sans doute sa première véritable amie humaine à défaut d’être peut-être la première véritable amie tout court. Et elle manquait de lui faire faire une crise cardiaque. Avec une moue légèrement mécontente de son discours, elle avait fait disparaître d’un geste le cadeau pour porter secours à la jeune femme. Il n’était pas non plus question qu’elle lui claque entre les deux.

- Pardon pardon, c’était complètement stupide comme entrée en matière… Je ferai mieux la prochaine fois, c’est promis. Ma pauvre, on dirait que tu as vu un fantôme… ce ne serait pas le première fois pourtant… Je ne voudrai pas être impolie en m’invitant chez toi mais… je pense que tu as besoin de t’asseoir.

Le visage un peu inquiet et sans attendre une quelconque réponse, elle passa la porte en tenant toujours Anya avec douceur avant de l’asseoir sur son canapé et de faire apparaître un verre d’eau fraîche qu’elle lui tendit d’un geste :

- Tiens… bois donc, cela te fera le plus grand bien.

Avec un sourire, elle attendit que la rousse ai repris ses esprits pour dire quoi que ce soit d’autre ou même s’asseoir.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
спасибо
зa всe !
DE LA VODKA POUR FAIRE PASSER TOUT CA...


Anastasia Romanov


« Y'a pas de saucisses ! »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6936
✯ Les étoiles : 3718




Actuellement dans : « Y'a pas de saucisses ! »


________________________________________ Mar 10 Juil 2018 - 0:47

Est-ce qu'un mortel pouvait réellement manquer à une déesse ? C'était plutôt ça la question, du moins, du point de vue d'Anastasia. Quand Dimitri lui avait annoncé la mort d'Héra, ça avait été dur. Un véritable choc. Elle s'était presque sentie trahie, sinon abandonnée, sans réellement comprendre pourquoi. Alors elle s'était demandée si elle n'était pas stupide, en fin de compte, de s'être inexplicablement attachée à une déesse qui avait vu tellement de choses, tellement de mortels auparavant qu'elle ne s'y attachait peut-être même pas. En fait, Anastasia s'était aperçue qu'elle ne savait pas, justement, si c'était le cas. Ce qu'elle savait alors, c'était qu'Héra disparue lui manquait plus qu'elle ne l'aurait imaginé alors qu'au fond, elles ne se connaissaient pas réellement.
Ces derniers mois, pourtant, les paroles de la déesse de la fertilité avaient souvent résonné - et raisonné ? - dans son esprit. Lors de leur dernière rencontre, Victoire, car c'est ainsi qu'elle voulait qu'elle l'appelle, lui avait bien montré qu'elle n'était pas qu'une maman et que la femme derrière le rôle avait tout autant voix au chapitre. Anastasia aimait à croire que c'était l'influence d'Héra qui avait mené ses pas dans la Magic League puis vers le poste de police où elle se rendait cinq jours par semaine depuis maintenant sept mois.
Elle pensait à Héra parfois, sinon souvent. Mais elle ne pensait pas la revoir sur le pas de sa porte, et encore moins avec pareil présent. Dimitri avait bien insisté là-dessus : la déesse était morte, de même que le dieu de la guerre, Arès. Alors... pourquoi ? comment ?
En apercevant Victoire, Anastasia ne put qu'ouvrir la bouche avant de la refermer. A y bien y penser, elle avait été moins surprise de rencontrer la version fantomatique de ses parents qu'elle ne l'était présentement.
- Je...
Anya referma la bouche, constatant qu'elle ne savait pas comment poursuivre la phrase, sans doute parce qu'elle n'était pas au clair avec son ressenti sur... cette situation, ce phénomène, ou miracle, elle n'était pas certaine de ce à quoi elle avait affaire et ça l'agaçait prodigieusement. La jeune femme était partagée entre étonnement, joie, surprise et sans doute une autre demi douzaine de sentiments dont le soulagement de constater qu'elle avait eu raison d'avoir foi en Héra... et le regret de ne pas s'être davantage entêtée dans cette foi.
- Oui... Oui, je crois. Mais... Pardon mais on m'a dit que tu étais morte.
Anastasia en avait pourtant rêvé, de ce moment où ses convictions seraient plus fortes que tout ce qu'on pouvait lui dire. Et maintenant qu'elle était devant le fait accompli, elle ne savait absolument pas comment le gérer. Jamais la rouquine n'avait imaginé la violence que pareille révélation pouvait être dans la vraie vie.
Alors Anastasia était, en fin de compte, bien contente que Victoire prenne les choses en mains. Visiblement, elle gérait bien mieux la situation. Avec l'esprit encore embrumé, elle se laissa guider dans son propre salon, captant à peine le regard interloqué de Hoover fut bien contente de s'asseoir. L'instant d'après, la rouquine vidait le verre d'eau que Victoire lui avait tendu - elle n'avait pas remarqué qu'il était en fait apparu - et le reposait dans un bruit mat sur la table basse.
- Merci.
Anya releva la tête pour croiser le regard de Victoire et lui sourire. A la réflexion, la joie de la revoir l'emportait sur tout le reste, même si la situation était toujours aussi confuse - de son point de vue, du moins.
- Je t'en prie, fais comme chez toi, l'invita brusquement la jeune femme en réalisant qu'elle était toujours une aussi mauvaise maîtresse de maison.
La rouquine marqua une pause, parce que c'était poli, le temps que Victoire prenne ses aises. Puis quand ce fut socialement acceptable, elle posa la question qui lui brûlait les lèvres et qui mettrait un peu d'ordre dans tout ce chaos :
- Donc... Tu n'es pas morte, visiblement, remarqua factuellement la princesse. Alors... qu'est-ce qui s'est passé ? Parce là j'y comprends plus rien. D'un côté on me dit que les dieux ne peuvent pas mourir mais ensuite Dimitri m'apprend qu'en fait si et que tu es morte et je dis que c'est pas possible mais il insiste alors je le crois mais visiblement c'était pas vrai et... Si c'est toujours aussi compliqué d'être divin alors je suis bien contente d'être mortelle. Et... que tu sois en vie, ajouta Anya plus sobrement parce qu'il était important de le dire même si elle se sentait toujours vulnérable d'exposer ainsi ses sentiments. Oui, tu m'as manquée. Plus que tu ne le crois.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE

Victoire Adler


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Victoire Adler


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 594
✯ Les étoiles : 414




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 15 Aoû 2018 - 23:02


Did I miss you ? You miss me too
La réponse de la jeune femme en était tellement confuse qu'un nouveau sourire ne pu s'empêcher de s'esquisser sur le visage de la déesse, plus mutin cependant, certains diraient même moqueur mais avec toute la tendresse dont elle était capable également. Voir quelqu'un perde à ce point les pédales pour elle était quelque chose d’inattendu, de nouveau et, parce qu'il fallait bien l'avouer, fortement plaisant. Elle s'était pourtant contenté d'esquiver la dernière révélation en baissant la tête, gênée, tout en s'humidifiant les lèvres du bout de la langue et en frappant sur ses genoux, comme pour redonner un peu de peps à cette conversation qui risquait de tomber dans un mélodrame qu'elle n'était pas prête à affronter. Les sentiments humains lui étaient si étrangers, elle avait tant appris à avoir peur des sentiments positifs que les gens pouvaient avoir envers elle que cette preuve d'amour la mettait mal à l'aise, ne sachant véritablement comment réagir.

Elle avait pourtant l'habitude de côtoyer l'amour, l'amour d'un homme et d'une femme au sein du mariage, l'amour d'une mère pour son enfant, tout cela était le but même de sa fonction. Mais elle n'était alors que l'intermédiaire bien heureux de ce sentiment, pas le destinataire... Se raclant la gorge, elle se fit apparaître un verre de vin pour se redonner contenance. Elle s'était assise auprès de la jeune femme quand elle le lui avait proposé avant de réfléchir à ses questions.

- Je n'étais pas morte... pas cette fois en tous les cas. Mais tout le monde l'a cru, y compris Athéna qui l'a presque vu de ses propres yeux alors... je ne peux pas t'en vouloir ni en vouloir à Dimitri de l'avoir cru.

Elle prit une gorgée du liquide avant de préciser :

- Je dois t'avouer que nos possibilités de mourir sont encore quelques peu... confuses pour nous. On nous a dit que seule une arme divine était capable de venir à bout d'un dieu ou du moins que c'était presque tout mais ce n'est pas tout à fait vrai. Il y a d'abord mon... "neveu", si je peux l'appeler ainsi bien que je ne tienne pas spécialement être considérée comme la soeur de son père et encore moins de sa mère... Ce "neveu" donc - elle avait appuyé le mot de guillemet avec ses doigts, tandis qu'elle tenait toujours son verre en cristal - a eu la faculté de tuer mon mari... enfin mon autre mari - j'y reviendrai plus tard - de son éclair... qui est une âme divine. Il est aussi venu à bout de Dolos, NOTRE Dolos - j'y reviendrai aussi après - sans utilisé cette arme... et voilà que Dyonisos à présent à été tué par le marteau d'Haphaïstos et pourtant... il est toujours parmi nous... sous une forme plus fantomatique cependant...

Cela faisait beaucoup d'informations d'un coup, elle en avait bien conscience. Elle ignorait aussi si la conversation était suffisamment digne d'intérêt de la russe. Après tout, cela ne la concernait pour iansi dire pas du tout et les gens avaient tendance, d'expérience, à ne s'inquiéter que de ce qui pouvait les toucher de près ou de loin. Inspirant une grande bouffée d'air, elle précisa :

- Disons que pour faire simple, je suis morte une première fois, tuée par un cavalier de l'Apocalypse. Je n'ai pas vraiment de compréhension quant à la raison de mon retour mais elle doit être liée à Hadès de près ou de loin...

Elle eu un certaine grimace de dégoût. l'idée qu'elle puisse être redevable à cet être abject lui semblait être au-dessus de ses forces et elle préférait estimer qu'elle avait déjà payer sa dette en restant sagement enfermées dans ses Enfers pendant plusieurs mois sans avoir brisé son "petit secret".

- Mais cette fois-ci... ce n'était qu'une illusion. Un des dieux, répondant au nom de Dolos, a la faculté de créer des illusions. C'est comme cela qu'il est parvenu à faire croire à Athéna qu'Arès et moi étions tombés sous les coups de mon mari... Une fois qu'elle fut évanoui, ce dernier en a profiter pour nous enlever et nous emmener dans... disons un monde parallèle. Il existe une réalité alternative ou nous avons une autre vie... mon mari à remplacé le Zeus de là-bas en le faisant tuer par mon "neveu" à sa place... en revanche, notre Dolos étant déjà mort, il s'est servi de celui de l'autre côté pour mettre à bien son plan. C'est donc là-bas que j'ai vécu pendant plus d'un an... avant que certains d'ici comprennent la situation, aidés de Dolos et décide de m'en libérer.


Elle eut un nouveau sourire en coin et haussa les épaules avant de boire une nouvelle gorgée. Elle avait annoncé cela avec la volonté d'être claire mais tout en montrant que tout ceci était peu digne d'intérêt. Elle en avait vu d'autres et ce petit enlèvement était de loin la chose la plus trépidante qu'elle avait vécu hormis ses premières découvertes du monde réelle. Elle n'avait donc pas l'envie d'en faire tout un plat. Cela aurait amené à d'autres questions, des questions dont elles n'avaient - pour la majorité - aucune réponse et desquels elle ne voulait pas se soucier pour le moment. Elle avait déjà bien nombre de "frères" et "soeurs" sympathisants du mélodramatique pour se triturer les méninges pour qu'elle en face de même. Après tout, elle avait appris à suivre les pas de Zeus pendant bien des années et à se comporter en Reine, elle savait qu'il ne servait à rien de se poser trop de questions... les réponses ne venaient que si on décidait de se poser les bonnes au bon moment.

- Eeeenfin bon. Ce n'est pas pour parler de moi que je suis venue te voir mais... pour te parler de toi. J'ai cru comprendre que tu étais désormais mariée. J'ai pu le ressentir également et je t'en félicite. J'aurai aimé être là pour l'occasion, cela a du être merveilleux. J'espère que Dimitri se montrera digne de vous deux, mais si tu as accepter de lui donner ta main, je pense que c'est déjà le cas.

D'un geste, elle fit alors réapparaître le trousseau qui lui était destiné pour le poser avec douceur sur ses genoux.

- C'est pour toi... Je... je veux te préciser que j'y ai passé du temps. Ce n'est pas très poli dit comme cela mais... disons que les dieux ont l'habitude de claquer des doigts pour obtenir ce qu'ils veulent... ce n'est pas ce que j'ai fait. Je me suis véritablement déplacée pour... pour faire tout ce bazar.

Elle l'avait montrer en faisant tournoyer son indexe au-dessus du cadeau. Il avait fallu qu'elle termine sur une note sarcastique, redoutant tout en le voulant, de lui montrer qu'elle avait fait cela avec le coeur et l'envie de le faire bien. A travers le papier transparent, elle pouvait déjà appercevoir une icône double que la famille de la mariée avait l'habitude d'offrir aux mariés en Russie. Anastasia n'ayant plus de famille et étant elle-même la protectrice de leur mariage, elle trouvait cela approprié de le faire à leur place. Mais au lieu de la vision biblique qui apparaissait généralement, on pouvait apercevoir un paon magnifique et des grenades sur le fond de la peinture dorée habituelle.

Un bouquet de lys en nombre impair trônait aussi dans le panier et dont les tiges étaient incroyablement longues, encore une tradition russe, mêlée à ses propres attributs. Bien qu'il était de son devoir de connaître tous les us et coutumes de mariages, c'était bien la première fois qu'elle avait eût à les offrir avec autant de véracité et il avait fallu que ce soit la Russie... un des pays ayant le plus de traditions dans ce domaine. Enveloppé dans une broderie, un petit pain les attendaient ainsi qu'un pot de sel. Le reste contentait une broche pour Anya, une montre pour Dimitri, quelques grenades et deux bouteilles de vin rouge, extrêmement rares accompagnées d'une bouteille de Vodka tout aussi prestigieuse.
Avec un sourire sympathique et gêné, Hera laissait son amie découvrit son présent.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
спасибо
зa всe !
DE LA VODKA POUR FAIRE PASSER TOUT CA...


Anastasia Romanov


« Y'a pas de saucisses ! »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6936
✯ Les étoiles : 3718




Actuellement dans : « Y'a pas de saucisses ! »


________________________________________ Jeu 16 Aoû 2018 - 0:27

Les explications de Victoire avaient quelque chose d'apaisant et confortaient Anya sur bien des points. Pour commencer, Dimitri n'avait pas menti - les faits, si. Il semblait, du moins. La jeune femme avait le sentiment que cette histoire dépassait son entendement de pauvre mortelle et préféra ne pas en demander davantage mais se contenter de ce que la déesse jugerait utile de mentionner. Elle opina cependant en silence pour signifier qu'elle avait compris.
Héra n'avait d'ailleurs pas eu besoin de plus ample invitation pour poursuivre.
Anastasia mettait tout le sérieux et la concentration dont elle était capable pour suivre cette drôle d'histoire, en effet bien différente de ce à quoi elle était habituée. Il y avait beaucoup de noms, presque plus, lui sembla-t-elle, que lorsque Dimitri et Vlad avaient entrepris de lui apprendre son propre arbre généalogique. Il faut dire qu'elle n'était alors pas très passionnée par le sujet. Cette fois, c'était différent. Elle sentait ce besoin irrépressible de comprendre. Et elle commençait, peu à peu.
Quant à son orgueil de mortelle, il était un peu (beaucoup) flatté de constater que la déesse la trouvait suffisamment digne (d'intérêt ou de confiance) pour lui confier une partie de ses "problèmes divins". Anya n'osait espérer pouvoir ou ne serait ce que savoir l'aider mais si l'occasion se présentait un jour, elle n'hésiterait pas. Héra, après tout, avait plongé jadis tête baissée dans les problèmes les plus douloureux de la princesse russe. Qui ne lui devait peut-être rien mais qui l'estimait suffisamment pour avoir envie de... faire quelque chose.
- Hadès. Je situe ce dieu. Il est maire maintenant. Mais tu n'as pas l'air de l'apprécier alors cette nouvelle ne te fera pas plaisir, commenta Anastasia, contente de pouvoir rebondir un peu sur toute cette histoire.
L'histoire réellement intéressante, celle de Victoire, reprit juste après. Au fur et à mesure qu'elle parlait, Anya parvenait à avoir une image de plus en plus claire de la situation... et de son manque de connaissances de tout ce qui avait trait au divin. Ce Dolos l'effrayait, même si elle ne comptait pas le dire. Et la nonchalante de Victoire avait quelque chose de désarmant, aussi. C'est sans doute un truc de déesse, songea-t-elle avec conviction. Elle changea de sujet d'une façon toute aussi déconcertante, d'ailleurs.
- En fait, on a juste failli se marier. Encore, précisa Anastasia. Sa pauvre maman a fait un malaise et... elle ne s'en est pas sortie. On doit être maudits. Si en tant que déesse du mariage tu peux y remédier...
Anastasia roula des yeux. Sa nonchalance avait quelque chose de faux et elle se sentait stupide. Etait-ce vraiment si important de concrétiser un mariage par une union sacrée ? Anya avait l'impression de devenir un cliché, ce genre de filles qu'elle détestait cordialement. Mais le pire, c'était que Ksenyia, sa nounou, lui manquait. Peut-être qu'en fait, elle portait la poisse aux membres de sa famille.
La jeune femme préféra ne pas y penser. Pas maintenant. Elle posa plutôt ses yeux sur le trousseau que lui avait apporté Héra.
- Il est parfait, murmura-t-elle, émue. Merci.
Anya sourit en apercevant le paon et les grenades d'Héra. C'était l'un des cadeaux qui l'avaient le plus touchée depuis longtemps et lui donnait l'impression que la déesse la connaissait plus profondément qu'elle ne se connaitrait jamais. Le pain, la vodka... tout était là et Anastasia se demandait en voyant les offrandes si elle connaissait bien les traditions maritales de son propre pays !
- Tu es très douée dans tes attributions, y a pas de doute, c'est bien toi, ajouta-t-elle avec un sourire malicieux.
Même si elle connaissait à présent l'existence de ce fameux Dolos, Anastasia n'aurait pas pu avoir de doutes. Cela faisait plus d'un an mais Victoire était telle que dans son souvenir. Elle aurait pu l'embrasser pour la remercier, en avait vaguement envie, mais n'était toujours pas à l'aise avec ce type de démonstrations - d'autant plus auprès d'une déesse !
Alors Anya changea elle aussi de sujet.
- Tu vas faire quoi maintenant que tu es de retour dans ce monde ? J'imagine que votre version de Game of Thrones n'est pas terminée mais... en dehors de l'intrigue divine ou peu importe comment vous appelez ça entre vous ?

HJ : y a eu une mécompréhension quelque part vis à vis du mariage mais comme Opy a lâché Dimitri avant de rp dedans bah j'ai laissé tomber, j'allais pas me marier à moi-même en écrivant les deux rôles. Perso ça me gêne pas que le rp se passe comme ça. ^^

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE

Victoire Adler


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Victoire Adler


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 594
✯ Les étoiles : 414




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 5 Jan 2019 - 17:58


Did I miss you ? You miss me too
Victoire avait découvert avec peine qu’Anastasia n’était toujours pas mariée. Non pas qu’elle appréciait son mari au point d’espérer au plus profond de son être que cela puisse un jour arriver, mais elle savait à quel point la rouquine l’aimait et à quel point cet union sacré comptait pour elle. Et ce qui comptait pour l’humaine, comptait pour elle aussi. Elle était ce qui se rapprochait pour elle le plus d’une amie, cette personne dont elle avait cruellement manqué pendant toutes ces années et qu’elle ne pensait pourtant pas un jour voir apparaître chez des êtres considérés comme « inférieurs » par son cher mari. Elle soupçonnait que la malédiction de Raspoutine l’avait peut-être suivie jusqu’ici, l’empêchant d’être définitivement heureuse. Mais c’était mal connaître Hera. Personne ne se mettait sur son chemin, encore moins quand il s’agissait de l’empêcher de rendre ses amis heureux ou de faire son boulot de déesse. Elle s'était donc promis de faire en sorte que la jeune femme finisse par réaliser un jour ce rêve, si tant est qu'il soit toujours réel pour elle.

L'après-midi avait passé et Victoire avait fini par rentrer chez elle après avoir répondu aux questions d'Anastasia et lui avoir avouer que son petit frère ou, tout du moins, le double de son petit frère venu d'un monde parallèle avait fini par rentrer avec elle ici, à Storybrooke, sain et sauf. Puis les jours avaient passés et les mois et Hera goûtait de nouveau le bonheur d'une vie paisible, aussi calme et délicieuse qu'elle ne l'avait jusqu'alors jamais été, désormais plus hantée ni par le fantôme de son mari, ni par celui d'Hermès. Il restait bien Dolos, évidemment, mais il était pour le moment hors de question d'y penser, le temps était à la fête surtout en cette nouvelle période de...

- Bonne annéeeeee !!

Elle venait de sauter dans les bras de la rouquine avant de l'embrasser comme la coutume le voulait. Elle avait ensuite chatouillé Abigaëlle, fraîchement retrouvée et avait pris le pauvre papa qui n'était plus tant en perdition qu'avant dans les bras. Après ce court moment de douces retrouvailles, elle avait fini par taper dans ses mains avant de dire d'un ton plus autoritaire qu'elle ne le voulait :

- Bon ! Fais tes bagages, on s'en va !

Devant le regard surpris de son amie, elle avait tourné son regard vers Dimitri et l'avait gratifié d'un clin d'oeil. Il savait définitivement garder les secrets, ce qui était un bon point pour lui. Tout en lui montrant la chapka qu'elle avait sur la tête, elle lui expliqua alors :

- Il y a deux ans, toi et moi nous avons fait un voyage que j'ai malheureusement du écourter pour des raisons divines et dérisoires. Cette année 2018 s'est soldée par un mariage malheureusement avorté pour des raisons tragiques et j'ai donc décidé que 2019 serait votre année... et la notre aussi mais ça c'est autre chose.

Elle avait murmuré le reste de la phrase dans sa barbe à une vitesse qui le laissait que peu de place à la compréhension.

- De ce fait... on va repartir sur tes origines, si on peut dire ça comme ça, on va aller te trouver une robe de marier là où tu aurais du l'acheter à savoir... dans ton pays, la Russie ! Mais comme je ne peux pas te ramener dans le monde des contes et bien... nous allons faire ça dans ce monde...

Elle hésita un instant avant de faire apparaître un livre d'histoire qu'elle avait fini récemment.

- Tu savais que dans ce monde tu étais morte à 17 ans ? Tout le monde t'as cru en vie pendant de nombreuses années à cause de certaines personnes mal intentionnées mais ils ont fini par retrouver ton corps ainsi que ceux de ta famille en 2008... c'est assez vertigineux quand on y pense...

Elle avait dit cela d'un ton songeur, plutôt intéressé et excité, loin du ton simple et respectueux pour les morts dont elle parlait qu'elle aurait du user. Comme si l'information vitale lui passait au-dessus de la tête, ce qui n'était pas entièrement faux. Son Anastasia était devant elle bien vivante... les humains mouraient jours après jours, c'était le cycle de la vie et ils étaient aussi cruels que les Titans et les dieux alors pourquoi paraître choqué face au meurtre de personnes dont elle ne connaissait rien ? Il y en avait eu des centaines avant eux etil y en aurait encore des millions.

- Il reste peut de choses de ces Romanov-ci, hormis le palais d'Hiver que nous avons visité et les différents de palais de St-Petersbourg mais je te propose de voir l'après Russie Impériale, à Moscou, où il reste entre autre... quelques petites choses...

Elle lui lança un clin d'oeil avant de lui faire apparaître des vêtements suffisamment chaud, chics et confortable pour un voyage à Moscou en plein mois de Janvier et après avoir assuré à son amant et à sa fille qu'elles reviendraient dans quelques jours, elle la téléporta en plein coeur du Kremlin, à l'arrière d'un des musées qui refermait les derniers objets encore visitable de la famille Romanov. Victoire la poussa sans ménagement vers l'entrée bondée tout en précisant rapidement :

- Dépêche-toi à rejoindre la masse, j'aurai pas envie de me faire arrêter dans ce pays. Non pas que je ne puisse pas me défaire de ce mauvais pas au besoin mais je préfère éviter si tu veux bien et se placer dans un endroit désert et interdit n'est pas la meilleure façon de bien se faire voir.

Ce n'était pas sa faute bien entendu, mais il était hors de question d'apparaître au milieu d'une foule, il avait donc bien fallu prendre des risques. Arrivée à l'entrée, elle fit apparaître deux billets avec un sourire, se demandant si elle ressentait au fond d'elle la même étrangeté à l'idée de voir ce qui avait été le double de sa vie, tout comme elle même ressentait cela à chaque fois qu'elle posait les yeux sur Hermes.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
спасибо
зa всe !
DE LA VODKA POUR FAIRE PASSER TOUT CA...


Anastasia Romanov


« Y'a pas de saucisses ! »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6936
✯ Les étoiles : 3718




Actuellement dans : « Y'a pas de saucisses ! »


________________________________________ Sam 5 Jan 2019 - 22:35

On pourrait croire qu'après des millions d'années vécues, Victoire n'aurait pas trouvé spécialement d'intérêt à marquer ce genre de célébration. Mais si quelqu'un croyait cela, ce quelqu'un se trompait manifestement. Ca l'étonnait encore parfois, sans doute parce que les livres et tout un tas d'autres trucs dépeigné les divinités comme étant au-dessus et inatteignables, mais Victoire était une femme comme une autre. Avant, la rouquine aurait pu s'étonner que la déesse lui saute dans les bras pour la nouvelle année. Mais ça, c'était avant.
Depuis son retour, Anastasia l'avait revue fréquemment et elle continuait de la considérer comme une amie, certes pas (encore) aussi proche qu'Anita ne pouvait l'être, mais une amie quand même. Elle avait même eu le loisir d'expérimenter, quelques semaines seulement plus tôt, la communication télépathique avec cette amie - dans une situation certes angoissante, mais tout de même, ça restait bon de savoir que les prière, des fois, pouvaient être entendues (celle de Camille pour qu'on ressuscite Héra, par exemple, l'a été).
- Bonne année à toi aussi ! lui souhaita Anastasia avait autant d'entrain que leur invitée.
Anya s'en tint à ces vœux simples et ne s'attendait, en fait, pas à ce que la déesse s'éternise. Elle ne s'attendait pas non plus à faire ses valises aussi tôt dans l'année, ce que Victoire put largement deviner à son expression surprise. La rouquine l'observa avant de couler un regard faussement outré en comprenant que Dimitri était dans la confidence.
C'est alors qu'elle fit attention à la chapka, couvre chef typiquement de chez elle, qui coiffait la tête de Victoire... et qui aurait pu la mettre sur la voie, en fait, si elle s'était donnée pour mission de profiler quiconque lui adressait la parole. C'était sans doute une bonne chose qu'elle laisse le boulot au boulot et c'en était une toute aussi bonne qu'elle prenne un peu de temps rien que pour elle.
Anastasia était du genre à se méfier des surprises en général mais cette situation était particulière : elle n'avait pas oublié cette aventure qui avait tourné court et n'aurait jamais osé espérer avoir une seconde occasion. De surcroît, elle était touchée par les intentions de Victoire et, quoique mise devant le fait accompli, elle sentait poindre en elle une certaine excitation. Oui, elle avait hâte de les faire, ces bagages.
La vie ne lui avait pas toujours souri, comme elle n'avait pas toujours souri à Victoire ou Dimitri, mais ce début d'année avait quelque chose prometteur. La Russie de ce monde, c'était peut-être mieux que le monde des contes dont Anastasia était originaire et qui, aux dernières nouvelles, ne s'était toujours pas remis de la chute des Romanov. Ce n'était pas vraiment son pays, mais cette Russie le lui rappelait à bien des égards.
Elle avait même eu son double qui, comme Victoire le rappela, avait connu un sort bien plus funeste. Les yeux bleu acier d'Anastasia restèrent rivés un instant sur le livre qu'elle avait fait apparaître, instant pendant lequel la princesse se demanda si elle avait envie de lire les détails de cette version d'elle ou pas.
- Oui... oui, je l'avais lu rapidement quelque part, répondit-elle finalement avec lenteur. Mais j'ai évité de creuser les détails sordides plus que nécessaire, ça m'a paru trop... bizarre.
Songeuse à son tour, Anya n'avait pas tiqué au ton de Victoire, qui poursuivit son récit, mentionnant le Palais d'Hiver, qui existait aussi dans le monde des contes. Anastasia se demandait où Victoire voulait en venir et eu bientôt la réponse : elle partait pour Moscou. Cette ville-ci, Anya ne la connaissait pas mais nota que Victoire avait l'air renseigné. Et maintenant qu'elle avait piqué la curiosité de la rouquine, cette dernière avait plus envie encore qu'avant d'y aller.
Visiblement, Victoire perçut cet enthousiasme puisqu'elle la para de vêtements adéquats. Quelques instants plus tard, le décor familier de la maison faisait place à la rumeur agitée d'un musée moscovite. Anya n'était pas totalement habituée à la téléportation, mais jugea qu'elle avait bien géré celle-ci. La seconde suivante, elle se hâtait de rejoindre la queue pour pénétrer dans le musée avec les billets matérialisés par la déesse.
- Il faudrait que je voyage plus souvent avec toi, c'est très pratique, nota discrètement Anya en coulant un regard en direction des billets. Tu as l'air bien renseigné sur les différentes versions de moi, poursuivit la jeune femme quand elles commencèrent à déambuler dans le musée. Je ne sais jamais quoi penser de ce que je découvrir de l'Histoire récente de ce pays, avoua-t-elle ensuite. C'est excitant de découvrir une autre version de soi, de comparer ce qu'on a eu de similaire ou pas et... d'un autre côté... peut-être que mon orgueil en prend un peu un coup en constatant que je suis moins unique que je ne le pensais. C'est un peu effrayant aussi, de savoir que les choses auraient pu se passer vraiment très, très différemment si...
La fin de la phrase se perdit dans le néant. Victoire n'avait pas besoin de mots précis pour saisir l'idée et ça tombait bien car Anya ne les trouvait pas.
- Tu crois que d'autres gens de chez nous ont des doubles dans ce monde-ci ? Ou tu penses que je devrais pas y penser ? C'est vrai que c'est peut-être affreusement humain comme préoccupation, commenta Anya plus pour elle-même que Victoire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Did I miss you ? You miss me too ♛ Anya





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations