Magic
League 3

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

AWARDS :
Rentrée 2018
de Eulalie


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 From the heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

River Frost


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie


☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2080
✯ Les étoiles : 22118




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Mar 14 Aoû 2018 - 20:04




River Frost & Edan Sparkles

From the heart

‘’I was sick of restrictions, sick of the boundaries, about to close the door
Such a lack of conviction, no real connection, what should I settle for?
But you caught my attention, you built on the tension, and you left me wanting more
Now I don't know what to do with myself, do with myself
I don't want nobody else’’

Même si, dans leur monde d’origine, Grey avait eu mille occasion de prendre Natsu dans ses bras, jamais il ne l’avait fait. Il n’en avait jamais eu besoin. Lucy s’en chargeait pour lui, et même si elle ne l’avait pas fait, il n’aurait jamais osé toucher son rival de la sorte. De toute façon, le Grey qu’il avait été n’avait plus rien à voir avec celui qu’il était devenu. Avant, il était froid et distant, il ne laissait jamais paraitre ses émotions, et encore moins ses sentiments. Depuis qu’il était River, il se laissait aller. Il était plus à l’écoute de son cœur et, surtout, il était beaucoup plus tactile. Avant, en voyant Natsu pleurer, il n’aurait pas hésiter à se moquer de lui. Il lui aurait tout simplement dit de grandir un peu et de cesser de faire le bébé. Maintenant, il savait qu’un simple contact amical pouvait réchauffer un cœur. Et malgré tout, ce geste qu’il venait de poser lui semblait si étrange. Malgré son corps qui avait changé, ses cheveux blond plutôt que rose, et ses tatouages élaborés, l’homme en face de lui restait Natsu.

River avait fait un pas vers l’arrière pour mettre fin à ce câlin qui aurait pu durer toute la vie. Aussitôt, un vide s’était créé en lui et il ne souhaitait qu’une chose, sentir à nouveau la chaleur du dragon. À peine s’étaient-il séparés que le Frost put voir l’écharpe, qu’il venait d’offrir à Edan, tomber au sol. Il n’osait pas relever ses yeux de glace vers le dragon suite au geste qu’il venait de poser. Ce dernier n’avait pas répondu à son câlin, alors il se sentait complètement ridicule. Il aurait tant aimé sentir les mains de Natsu dans son dos, mais il n’avait été qu’effleuré par ses doigts. Comment avait-il pu être aussi stupide? Prendre son rival dans ses bras… C’était bien là la pire décision qu’il avait prise, jamais il n’aurait du le toucher. Mais maintenant que c’était fait, il ne rêvait que de recommencer.

Attrapant l’écharpe qui gisait au sol, River ne put se résoudre à la redonner tout simplement à Edan. Il voulait, non, il devait le toucher encore. Il venait de goûter à une drogue dont il n’avait pas envie de se sevrer. Intérieurement, le Frost se promit de ne rien faire de plus que de frôler la peau du dragon. Il le toucherait une dernière fois, et ensuite, il garderait ses distances. Juste un dernier petit contact… Dans cette optique remplie de déni, le mage de glace vint enrouler le tissu délicatement autour du cou de la Salamandre, frôlant la peau de son cou du bout des doigts. Ce faisant, le pauvre Grey dut se rendre à l’évidence, il ne serait pas capable d’arrêter aussi drastiquement. C’est alors qu’il sentit une douce chaleur sur son poignet. Relevant ses yeux de glace vers cette chaleur, il vit la main de Natsu qui le retenait. Pourtant, les flammes n’apparaissaient pas, la chaleur n’augmentait pas.


***
Je dégage habilement mon poignet de l’emprise de sa main, sans pour autant rompre le contact qui me fait tant de bien. Je prend sa main dans la mienne et nos doigts s’entrecroisent et se serrent. Je me rapproche de lui encore une fois, déposant mon corps contre le sien. Mon autre main passe dans son dos afin de le retenir le plus près possible de moi. Cette main descend dans le bas de son dos et soulève le tissu de son t-shirt. Ma main remonte le long de son échine, doucement, soulevant les frissons sur sa peau. Sa chaleur est si enivrante que je ne peux m’empêcher de poser mon menton sur son épaule. J’enfouis mon visage dans son cou…
***

Alors que River s’attendait à recevoir un coup ou une insulte, il ne sentit qu’une douce chaleur dans son dos. Cette fois, malgré le souvenir des brûlures et les cicatrices qui lui couvrait la moitié supérieure du dos, il ne se crispa pas. Il avait trop envie de ce contact pour risquer de le perdre à nouveau. Fixant toujours son poignet, car il n’avait pas le courage de poser son regard sur le visage du dragon, le Frost vit les frissons qui traversait le corps de son rival, créant un joli motif de chair de poule sur ses bras. Il ne put réprimer le petit sourire qui se dessinait sur ses lèvres, sachant que ce frisson était sans doute du à la froideur de sa peau. Puis, Natsu lâcha son poignet, et le sourire sur les lèvres du mage de glace disparut. Il refusait que le contact se brise encore. Il n’était pas prêt. Mais Edan ne s’éloigna pas de lui, passant sa main sous le bras du combattant avant de venir la caler dans son dos. Grey n’arrivait pas à bouger, il ne pouvait y croire. Ce câlin que son rival lui avait refusé quelques minutes plus tôt lui était enfin rendu. Alors qu’il sentit sa tête blonde se poser sur son épaule, le glaçon se mordit la lèvre. Il avait tellement envie de le serrer sans jamais plus le lâcher. Il sentait le souffle chaud de Natsu dans son cou. Sa bouche se trouvait si près de sa peau qu’il aurait été facile de passer une main dans ses cheveux et de presser, juste un peu, pour sentir ses lèvres dans son cou. Il ne devait pas faire ça! River ferma les yeux très fort, se mordant toujours la lèvres inférieure. Il devait se retenir. Il mordit sa lèvre jusqu’à sentir le goût métallique de son sang dans sa bouche. Le seul moyen qu’il trouva pour empêcher ses mains de rejoindre les mèches blondes de son rival fut de les nouer dans le dos de celui-ci. Ses doigts vinrent se croiser dans le bas du dos de Natsu et, instinctivement, il appuya pour le coller plus fortement à lui. Son cœur battait si fort qu’il craignait que le dragon ne l’entende.

Soudainement, le cœur de River manqua un battement. Cette chaleur qui se diffusait dans tout son corps se concentra sur sa joue. Edan venait d’y déposer ses lèvres. Le Frost fut parcouru d’un courant électrique qui le figea. Ses lèvres entre-ouvertes cherchaient de l’air alors que ses yeux s’étaient fixés sur l’horizon. Il ne pouvait pas croire à ce qui lui arrivait. Ce baiser sur sa joue ne dura qu’une seconde, mais le mage de glace y sentit une éternité et un bonheur qu’il ne pouvait contrôler. Puis, alors que le bisou se termina, il sentit le souffle chaud de son ami près de son oreille, alors qu’il lui murmurait un merci si doux. Grey aurait voulu hurler, le repousser, s’enfuir, courir jusqu’à ce que le souffle lui manque. Il aurait voulu rester, le retenir contre lui, l’embrasser. Le chaos régnait dans son esprit, il ne contrôlait plus rien. Puis, il sentit le mage de feu s’éloigner de lui peu à peu. Ses doigts glacés qu’il avait croisé dans son dos durent se séparer, et ses mains glissèrent de la chute de ses reins jusqu’à sa taille avant de retomber mollement de chaque côtés de son corps. Les mains de Natsu, quant à elles, s’arrêtèrent sur ses épaules. Ainsi à peine éloignés l’un de l’autre, le dragon plongea ses yeux dans ceux du glaçon. Il se perdit dans cet océan émeraude où dansait une flamme éternelle. À partir de cette instant, Grey su que chaque couché de soleil, chaque arc-en-ciel, chaque feu d’artifice, serait terne en comparaison à ces iris onyx. Leur visage étaient si près l’un de l’autre, il aurait été si facile de s’approcher, de poser ses lèvres sur les siennes. Il l’avait déjà fait pendant la malédiction, mais e souvenir était trop flou. Il voulait goûter à nouveau à sa bouche, c’était si tentant. Le regard de glace de River quittait celui de son rival l’espace d’une fraction de seconde, pour se poser sur ses lèvres, avant de remonter vers ses yeux. La tentation était si forte qu’il en avait mal.

Le rouge remonta aux joues de Natsu et, aussitôt, les deux hommes se séparèrent. Edan semblait si gêné par la situation, caché derrière son écharpe, riant nerveusement. River, quant à lui, éprouvait une sensation toute autre. Au moment où tout contact fut rompu entre eux, un grand frisson le traversa, couvrant ses bras et son dos de chair de poule. Surpris, il posa ses yeux sur son bras pour y constater le frisson qui faisait dresser ses poils.
‘’Quoi? Mais… Comment…’’, articula-t-il difficilement. Depuis qu’il était enfant, depuis qu’il avait appris la magie constructive de glace, rien ne l’avait plus fait frissonner, jusqu’à ce jour. La chaleur de Natsu qui venait de lui être enlevé le replongeait dans son propre froid, froid qui ressentit aussi pour la première fois. Le pauvre n’y comprenait rien. ‘’Je… C’est… impossible… J’ai… Froid.’’, murmura-t-il sans comprendre ce qui lui arrivait. Lorsqu’il entendit la Salamandre s’excuser, il releva les yeux vers lui. Il était tout rouge et il se demandait ce qui lui avait prit. Le combattant ne pouvait pas l’aider, ne sachant pas lui-même ce qui lui arrivait.

Afin de dissiper le malaise, River se retourna et proposa de manger. Manger… Ça calmerait peut-être son esprit et ses hormones en pleine ébullition. Ils entreprit donc de sortir la glacière et il s’installa par terre, dans une tentative de pique-nique improvisée. Il sortit le plat de sushis de la glacière et le déposa au sol, suivit des autres plats de riz et de viande. Le Frost ouvrit le plat de sushis et le tendit à Edan qui venait se prendre place au sol avec lui. Il prit la peine de lui dire qu’il cuisinait bien, même s’il savait que son rival s’en rendrait compte de lui-même. Il lui demanda s’il voulait qu’il goûte un sushi. Un sourire s’étira sur le visage du combattant.
‘’Évidemment! C’est un peu pour ça que je les ai fait. Je n’aurais pas passé des heures à cuisiner pour que ça reste dans les plats.’’, dit-il sans perdre son sourire. Des heures, ce n’était pas exagéré. Faire de bon sushis, c’est un long processus. Natsu attrapa un maki au saumon et le dégusta un instant avant de l’avaler. Sa réaction ne se fit pas attendre. Ses yeux se mirent à briller d’une lueur nouvelle alors qu’il s’extasia, le complimentant sur sa cuisine. Le mage de glace, tout sourire, passa une main sur sa nuque, posant son regard vers le sol pour tenter de dissiper la gêne qui l’habitait. ‘’Merci… Ça fait plaisir de voir que tu aimes ça…’’, répondit-il en relevant les yeux vers lui. ‘’Je t’en ferai d’autre, si tu veux…’’, ajouta-t-il sans y penser. Personne ne savait à quel point il aimait cuisiner et à quel point il était doué. Dans leur monde d’origine, Grey était indépendant et il voulait arriver à se débrouiller seul dans n’importe quelle situation. Aussi, il avait décidé de prendre des cours de cuisine avec Mirajane. Elle lui avait enseigné les bases, et il expérimentait chez lui. Il avait même découvert une excellente recette de filet de porc sucré-épicé qu’il avait fait goûter à la jeune femme. Elle l’avait aussitôt rajouté au menu de la guilde, mais le mage de glace, trop timide, avait refusé qu’elle dise à qui que ce soit que cette recette venait de lui. Dans ce monde, River habitait seul, alors il devait bien se débrouiller pour manger des bonnes choses. Découvrant peu à peu es saveurs de ce monde, son répertoire culinaire s’était agrandit. Malheureusement, il n’avait que très peu d’occasions de cuisiner pour une autre personne que lui-même, alors les réactions de Natsu était d’autant plus importantes. D’ailleurs, il le vit prendre une pièce de viande, le filet de porc sucré-épicé de leur monde d’origine. Il eut tôt fait de le griller avant de le dévorer. Le combattant ne pouvait que le regarder avec une certaine tendresse dans les yeux. Le côté gamin de son rival l’attendrissait. S’il avait bien une qualité, c’était son authenticité. Quand il aimait quelque chose, c’était toujours avec passion. Il le complimenta à nouveau, ce qui accentua le sourire qui illuminait le visage du Frost. Puis, Edan releva les yeux vers lui, remarquant qu’il le regardait. River se sentit aussitôt ridicule, mais Natsu n’en fit pas de cas, lui offrant plutôt un peu de viande. ‘’Merci…’’, répondit-il en prenant le morceau de viande que son ami lui tendait. Il le porta à sa bouche, satisfait. ‘’Mmmm… Je l’ai bien réussi… Et ta cuisson est parfaite!’’, dit-il pour complimenter le chasseur de dragon.

Après le copieux repas, Edan se laissa tomber sur le dos, ne pouvant plus rien avaler. River, qui avait mangé trois fois moins que lui, était lui aussi rassasié. Il fallait dire que le dragon avait toujours été un ventre, raison pour laquelle le Frost avait apporté autant de nourriture.
‘’C’était bon?’’, s’enquit-il tout en rangeant les plats dans la glacière. Puis, il se leva pour aller porter la glacière dans le coffre de la voiture. Il restait encore un peu de viande et il ne fallait pas la gâcher en la laissant moisir au soleil. En se retournant, le mage de glace posa ses yeux sur la Salamandre, étendu dans l’herbe. Il se mordit la lèvre une seconde, avant de décider de le rejoindre. Doucement, il s’installa dans l’herbe au côté du dragon qui venait d’ouvrir les yeux. Le ciel était d’un bleu magnifique et quelques nuages blanc y dansaient tranquillement. Il était vrai que le temps était beau, mais ce n’était pas la plus belle chose que le combattant pouvait voir en cet instant. Subtilement, il laissa choir ses bras de chaque côtés de son corps, comme s’il les avait déposé au hasard, mais son mouvement était bien calculé. Sa main droite frôlait les doigts de la main gauche de Natsu. Il fit mine de ne pas s’en rendre compte, alors que c’était précisément le but de la manœuvre. ‘’Nat… Je suis désolé d’avoir crié sur toi tout à l’heure, quand tu as enlevé ton t-shirt. C’est vrai que je n’ai pas à te dire quoi faire et ça ne me regardait pas. Tu peux l’enlever si tu veux…’’, dit-il tout en regardant le ciel d’un air parfaitement désintéressé. Tant qu’à devoir fantasmer, il allait le faire comme il faut. Il se laisserait le droit de regarder Edan, de le toucher, mais seulement pour cette journée. Le soir venu, il trouverait quelqu’un pour l’aider à soulager son état de manque et plus jamais il ne regarderait Natsu de cette manière. Doux mensonges…

☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Be the light in my darkness
Be the kindest demon for I am your fallen angel
Be the symphony of my frozen heart
'Cause we are a song of ice and fire
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Edan Sparkles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dougie Poynter

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Natsu Dragneel

✓ Métier : Sapeur-Pompier


☞ Surnom : Ed, Eddy, Sparkles, Nat', bébé dragon (seul River peut l’appeler ainsi), la salamandre, Salamander...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 539
✯ Les étoiles : 4015




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 22 Aoû 2018 - 12:19

Fairy Tail de notre coeur
Une guilde à reconstruire ? Je suis ton Homme !


Après ce magnifique repas copieux où sushis et morceaux de viande qui étaient en grosse quantité et où les différentes saveurs explosaient comme un feu d'artifice dans les papilles du dragon de fairy tail, les deux mages aux éléments opposés, le feu et la glace, sont rassasiés. Edan s'était laissé tomber sur le dos, le regard tourner vers le ciel bleu magnifique avec quelques nuages blanc argentés y dansaient tranquillement. Le sol lui ressemblait à un tapis verdoyant parsemé de fleurs multicolores, des papillons dansaient sur ces dernières pour récolter leur nectar. Si Haribo, le chat, noir et blanc du pompier avaient été parmi eux, il s'amuserait à essayer de les attraper ou de les manger. Alors qu'il débarrasse seul la vaisselle, vu que salamander s'est mit en position flemmarde, River lui demanda si ce qu'il a mangé, c'était bon. Bien sûr que c'était bon, sinon, il n'aurait pas complimenté sur sa cuisine et n'aurait pas demander en avoir tout les jours.

- " Hummm" il expira pour chasser l'air de ses poumons "Oui, c'est très bon. J'ai même l'impression que ta cuisine surpasse celle de Mira."

C'était un compliment sincère, car même si cela fait des années que le mage de feu n'a pas toucher aux plats de la ravissante Mirajane Strauss, les papilles du garçon gardaient toujours le souvenir de chaque plat. La boisson chaude, les délicieuses pièces de viande bien dodues et juteuses... Mais là ! Les plats que son rival avait préparés, c'était du grand art culinaire, même lui, l'as du barbecue ambulant ne pourrait pas faire mieux. En même temps, le blond n'a jamais pris le temps d'essayer de cuisiner quelque chose pour lui tout seul. Le mage de feu avait fermé les yeux pour sentir le vent caresser son visage et balayant ses cheveux blonds. Tout était calme, tout était paisible, puis il sentit ses bouts de doigts devenir froids, un frisson le fit tressaillir et pour autant il ne bougeait pas.

Il ne bougeait pas car ce petit froid qui s'installe au bout de ses doigts le fit plonger dans ce sentiment de bien-être qu'il avait connu il y a quelques minutes, lorsqu'il était dans les bras de Grey. Instinctivement, ses doigts se resserrent touchant la peau douce et froide du glaçon. Un sourire illumine le visage de Natsu qui pensa à un doux rêve, refusant d'ouvrir les yeux et constater que ce n'est pas la réalité. Puis il sentit que sa main se resserra, son cœur s’accéléra... Il fallait qu'il le calme, il ne voulait pas qu'on l'entende, même si Grey n'a pas l’ouïe aussi fine que lui, il ne pouvait pas se le permettre. Il faut qu'il se calme, car c'est Grey son rival, même pour Lysiana et Lucy, il n'avait pas réagi ainsi. Bon pour Lucy, il avait des sentiments, il tenait à elle, il ne supportait pas qu'elle pleure...Mais à part la réconfortée, Natsu n'avait pas agit comme il le faisait avec River. Il ne comprend pas... Le chasseur de dragon ne comprend pas pourquoi il faisait cela, ne comprenant pas pourquoi son cœur et son corps réagit ainsi et un sentiment de peur commença à l'envahir. Si bien, qu'il voulait retirer sa main sans y parvenir.

Natsu laisse échapper un grognement quand il entend Grey lui dire qu'il peut se remettre torse nu. Qu'est-ce qui lui prenait de revenir sur ça ? Le mage de glace lui avait hurlé dessus en disant que seul lui avait le droit d'être torse nu, ici. Pourtant, dans leur monde, le chasseur de dragon de feu avait souvent enlevé sa veste également et cela n'avait jamais frustré le glaçon. Le dragon ne voulant pas rester sur un grognement essaye de placer une petite pique sans pour autant chercher la bagarre. " Tu changes d'avis aussi vite que tu te fous à poil dans ce monde, espèce de dépravé... C'est assez flippant, mais surprenant. " Puis le surnom " Nat " résonne dans son esprit, Natsu tourna légèrement la tête vers son rival, distributeur de glaçon. " Dis Grey... Pourquoi tu m’appelles par le surnom Nat ?"Remarquant seulement maintenant la proximité du glaçon, il se perd dans la contemplation du corps de River, torse nu, il l'avait vu plusieurs ainsi à Magnolia, même plus dévêtu que cela, mais il ne s'était jamais attardé sur ce corps bien dessiné et brillant comme neige au soleil.

La question de Grey le ramena à contempler ses yeux de glace brillants comme deux gros saphirs. "Non.. Bien sûr que non. Cela ne me dérange pas, abrutis" Pour se protéger, il insulta un peu son rival. ".. Je n'ai pas l'habitude... Personne ne m'a appelé comme ça avant... C'est nouveau." Il posa une main sur son cœur. "Cela rajoute un peu de chaleur en plus. Ça fait du bien de ressentir cela." Le blond ne mesurait pas l'ampleur de ses paroles et l'impact que ça peut faire sur les personnes, c'est donc tout naturellement qu'il ne comprend pas la réaction de Grey et pensant à quelques choses d'autre, il n'entend pas vraiment ce que son ami lui dit. "... Oublie ce que j'ai dit sur ce que ça me fait quand tu me dis Nat et... Heu... Tu disais ? "

Il commençait à faire chaud, et malgré qu'il soit un mage de feu, Natsu souffre tout de même la chaleur. " Si tu reviens sur tes paroles, je ne serai pas tendre." Oui, il essayait de se protéger encore plus en se cachant maintenant derrière une petite menace, c'était dur pour lui de comprendre ce qui lui arrive. Il enleva donc son t-shirt sous le regard de Grey qui se montrait désintéresser, l'écharpe retomba sur son torse nu. Il baissa les yeux et repensa à la phrase que Grey lui avait dit après son premier combat contre Eligoal sur le pont amenant à Clover, là où les maîtres de guilde tenaient une réunion. " Je ne trouve pas que je fais plus pervers que toi, torse nu avec l'écharpe...Ça donne un certain style, je trouve." Comment pouvait-on être totalement naïf et n'avoir aucune conscience d'allumer quelqu'un. Il lâcha son t-shirt juste à côté de son rival et remonta l'écharpe pour la nouer dans ses cheveux.

"... Et si on se remet au travail ? Elle ne va pas se construire d'un claquement de doigts notre guilde." Il tendait la main vers Grey et attendait, sa main trembler légèrement et il faisait des efforts pour maîtriser ce tremblement qu'il ne demande qu'à être stoppé. Il voulait tirer pour relever Grey, croyant qu'il serait en position de force, il tira de toutes ses forces décalant ses pieds pour essayer d'avoir une position stable, mais au moment où il sentit le froid de la main de son rival, il perdit un peu ses forces, il se retrouva en déséquilibre et se retrouve le corps entre les jambes de son rival, sa tête contre le torse de ce dernier.


acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78068-fini-si-vous-n-avez-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78096-ma-famille-mes-amis-mes-ennemis-c-est-mon-bonheur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78537-les-aventures-d-une-salamendre

River Frost


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie


☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2080
✯ Les étoiles : 22118




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Jeu 23 Aoû 2018 - 1:30



River Frost & Edan Sparkles

From the heart

‘’You light my fire
Your touch ignites the flames in my heart
Makes me want to feel your emotion’’

Le repas était copieux et River s’était surpassé pour concocter de bons plats pour Natsu. Même si le chasseur de dragon l’avait complimenté plus d’une fois tout en dégustant ce qu’il avait préparé, le Frost lui demanda à nouveau s’il avait trouvé ça bon. Dans leur monde, il avait mis tellement d’effort à apprendre la cuisine, qu’il aimait recevoir de bonnes critiques. Par contre, il ne s’attendait certainement pas à ce que son rival lui dise que sa cuisine surpassait celle de Mirajane. Il aurait aimé lui répondre que c’est la démone qui lui avait tout appris, mais il était encore trop timide pour le dire. Il avait peur que le dragon ne se moque de lui, qui avait préféré apprendre à faire à manger plutôt que de partir en mission aussi souvent que possible. En toute logique, il se doutait bien que Natsu ne se moquerait pas, lui qui avait maintes fois démontré son appréciation de la nourriture de Grey, mais il se sentait tout de même gêné de dévoiler ce petit côté de sa personnalité. Il passa une main sur sa nuque en riant un peu. ‘’Meilleur que Mirajane, il ne faut pas exagérer. C’était pas bien compliqué ce que j’ai préparé. Et puis, je n’ai rien fait cuire, ou presque…’’, dit-il en toute modestie. Lui qui ne ratait pourtant jamais une occasion de voler la vedette, il se retrouvait tout à coup humble devant Edan. C’était une première…

Une fois tout le bazar du pique-nique bien rangé, River décida d’aller s’installer dans l’herbe auprès de son rival. Il c’était promis qu’après avoir effleuré son cou du bout des doigts, en lui mettant son écharpe, il ne le toucherait plus, mais c’était plus fort que lui. En s’allongeant sur le tapis de verdure, le mage de glace laissa trainer sa main au hasard, mais un hasard extrêmement bien calculé, de façon à ce que ses doigts touchent doucement ceux d’Edan. Ce simple contact lui procurait une chaleur qu’il n’avait pas l’habitude de ressentir, mais à laquelle il était prêt à s’abandonner. Les yeux levés vers le ciel, le Frost ne pouvait se concentrer sur aucun nuage, ne sentant, dans son corps, que cette douce chaleur qui se répandait. Puis, il sentit la Salamandre bouger sa main. Il avait compris la manœuvre et il allait s’éloigner, le laissant seul dans son blizzard. Contre toutes attentes, ce qui n’était qu’un frôlement s’accentua, alors que Natsu posa doucement sa main chaude sur la sienne, enserrant ses doigts. Personne ne pouvait s’y méprendre, ce geste était volontaire. Le cœur du glaçon battait à tout rompre. Comment Natsu pouvait être si naïf, et ne pas voir tout ce qu’impliquait son geste? Dans cette main, si chaude, posée sur la sienne, il ressentait ce câlin que le dragon lui avait fait plus tôt. Il ressentait ce baiser qu’il avait déposé sur sa joue froide. Il ressentait tous ces frissons qu’il avait ressentit au moment de rompre ce contact si agréable. Ce contact… Il était prêt à tout pour le garder le plus longtemps possible…

Déglutissant difficilement, River prit une grande inspiration qu’il tenta de garder la plus silencieuse possible. Puis, doucement, il tourna sa main, paume vers le haut. Il se mordit la lèvre alors qu’il bougeait ses doigts avec minutie. Il n’aurait pas été plus stressé et plus précis s’il avait été en train de désamorcer une bombe. Il ouvrit ses doigts, écartant ceux de Natsu par la même occasion. Tout aussi lentement, il les glissa dans les espaces qu’il venait de créer, entrelaçant ses doigts avec ceux du dragon. Il pressa ensuite sa main délicatement. Tout ses efforts étaient déployés pour empêcher cette main de trembler, il ne voulait pas que son rival ne voit la tension qui l’habitait. Ainsi étendu dans l’herbe par cette belle journée du mois d’août, le tableau était paradisiaque. Les deux jeunes hommes se tenaient par la main, admirant le ciel et trouvant des formes aux quelques nuages qui osaient gâcher cette toile azure. Quiconque aurait admiré cette œuvre de loin aurait pu voir deux amoureux profitant du calme d’une belle journée d’été pour se détendre, mais le combattant était tout sauf détendu. Son cœur battait si fort qu’il croyait qu’il lui sortirait de la poitrine. Sa peau semblait toute aussi affolée, alternant les vague de chaleur et de froid, faisant lever des salves de frissons incontrôlés. Dans sa main, ses doigts serraient la paume d’Edan contre la sienne, formant un petit climat tempéré bien plus que simplement agréable. Mais par-dessus tout, la tête du glaçon était complètement sans dessus-dessous. Il ne comprenait pas ce qui lui prenait, il ne comprenait pas ce qu’il ressentait. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il n’avait jamais été aussi bien de toute sa vie. Cette béatitude, il ne la devait qu’à une chose, le contact avec la peau du mage de feu. Grey n’avait jamais ressentit le besoin de toucher qui que ce soit, dans leur ancienne vie. Depuis qu’il était River, cette quête de proximité semblait gérer son existence, mais jamais il n’aurait cru la combler en touchant son rival de toujours.

Ne pouvant tout simplement apprécier le moment, River se sentit obligé de parler. Il avait surtout besoin d’occuper son esprit à autre chose qu’aux pensées impures qui l’envahissaient. Il revint donc sur une situation déjà réglée, assurant à Edan qu’il pouvait enlever son t-shirt s’il le désirait. En fait, la vérité, c’était que le Frost le désirait probablement plus que le dragon. Il entendit Natsu grogner, et il ne put empêcher un petit sourire de venir illuminer son visage. Ce simple grognement lui prouvait qu’il ne rêvait pas, et que la Salamandre ne dormait pas. S’il gardait sa main chaude dans la sienne, c’était parce qu’il le voulait bien. Cette seule pensée fit chanter son cœur. Puis, pour toute réponse, Edan lui lança quelques piques, auxquelles il répondit simplement par un
‘’Et puis, tu fais ce que tu veux…’’, sans se rendre compte qu’il avait resserré sa main sur celle de son rival.

Soudainement, Natsu l’interpella. River tourna sa tête vers lui, et il cessa de respirer. Les yeux vert du dragon brillaient de mille feux sous la lumière du soleil, passant de l’émeraude à la jade. S’il les avait trouvés beaux au moment d’y plonger, un peu plus tôt, cette fois, les mots ne pouvaient les décrire. Il se perdit un instant dans la contemplation de son visage si parfait, ses cheveux blonds qui, bien qu’ils changent de son rose habituel, donnait à son air angélique des traits familiers, les traits du Natsu qu’il avait toujours connu. Il dut se concentrer pour entendre la question qui lui était posée, redoublant d’effort pour ne pas se laisser distraire par ce visage si près du sien. Si près, mais à la fois, si loin… Le Frost dû baisser le regard pour réussir à répondre à son ami sans que le rose ne lui monte aux joues.
‘’Nat… Je sais pas… C’est juste plus rapide, et puis, c’est différent… Je n’ai jamais entendu Lucy t’appeler comme ça. Mais je vais arrêter si ça te dérange.’’, lui assura-t-il, même s’il n’en avait pas envie. Il s’agissait d’un surnom qui appartenait au glaçon. Personne, hormis Lucy et lui, ne connaissait le vrai nom d’Edan, et comme Lucy l’appelait toujours par son nom complet, il était donc le seul à utiliser ce diminutif. Et ça lui plaisait… Sans savoir pourquoi, il aimait penser qu’il avait donné au dragon un surnom qui n’était qu’entre eux. Natsu lui assura que ça ne le dérangeait pas, ce qui rassura River qui sourit doucement. Puis, il vit Edan poser sa main libre sur sa poitrine, alléguant que ce nouveau surnom réchauffait son cœur. Aussitôt, le combattant ouvrit la bouche, dans l’idée de répliquer, mais il ne trouva rien à dire. Il ne comprenait pas comment le dragon pouvait lancer de pareilles phrases sans se rendre compte de ce qu’elles voulaient réellement dire. ‘’Je… Quoi..? Je réchauffe… Ton cœur? Mais… Pourquoi… Pourquoi tu dis ça?’’, balbutia-t-il alors que Natsu semblait ailleurs. Revenant à la conversation, il lui dit tout bonnement d’oublier ce qu’il venait de lui dire. Le Frost réchauffait son cœur, comment était-il censé oublier cela? Puis, il lui demanda de répéter ce qu’il venait de dire. ‘’Ce… C’était rien d’important…’’, répliqua le glaçon, trop éberlué par la capacité qu’avait Edan à ne se rendre compte de rien.

Ce ne fut qu’à ce moment que Natsu décida de prendre la ‘’permission’’ de River aux mots. Il se redressa pour retirer son haut, le menaçant de sévir si le glaçon changeait à nouveau d’avis. Pour toute réponse, il ne fit que secouer la tête de gauche à droite. Puis, pour s’exécuter, Edan lâcha sa main aussi brusquement qu’on enlève un pansement. Pris de détresse, le Frost aurait voulu s’accrocher à cette main chaude qui lui faisait tant de bien, mais c’était trop tard. Le dragon était déjà en train de retirer son t-shirt. Les yeux de glace de Grey suivirent le mouvement du vêtement qui montait sur son corps, dévoilant toujours un peu plus de peau. D’abord, la chute des reins, puis, un dos aux muscles présents sans être envahissants, des épaules larges et fortes et finalement, ses bras… C’était ce que le combattant préférait. De par son métier de pompier, Edan se devait de s’entrainer et garder la forme, mais il devait aussi développer sa musculature et sa force, et ses bras en témoignait à merveilles. Son tatouage ne faisait qu’accentuer sa beauté, comme une toile de Monet accrochée dans une pièce déjà sublime. River se mordit la lèvre. Lâchant son t-shirt près du glaçon, Natsu affirma qu’il n’avait pas l’air plus pervers que lui et qu’avec l’écharpe, ça ajoutait du style, tout en la nouant sur sa tête.
‘’L’écharpe dans les cheveux, c’est vachement sexy…’’, s’entendit-il dire, aussi surpris que tout le monde par les paroles qui venaient de franchir ses lèvres. Il se raidit. ‘’Je veux dire… Ça a du style… C’est… Bien… Oui! C’est… C’est très bien, comme ça…’’, se reprit-il tout en tournant la tête.

C’est à ce moment que Edan se leva et se tourna vers lui, donnant à River tout le loisir d’admirer son torse finement découpé et son ventre plat mais musclé. Le dragon décida qu’il était grand temps de se remettre au travail. Il tendit sa main à Grey qui ne put se retenir d’y déposer la sienne, ne serait-ce que pour ressentir à nouveau sa chaleur. Mais alors que Natsu tira pour aider le glaçon à se relever, il perdit l’équilibre et tomba sur lui, son corps entre les jambes du combattant, sa tête contre son torse.


***
Pour la deuxième fois depuis que nous sommes à la guilde, il est allongé sur moi. Cette fois, par contre, je ne compte pas le laisser partir aussi facilement que la première fois. Je me redresse un peu pour passer mes bras dans son dos et je le colle à moi. Je relève une jambe et je pousse fortement le sol avec mon pied pour nous faire basculer. Rapidement et facilement, je me retrouve à califourchon sur lui. Assis sur son bassin, je pose mes mains au sol, de chaque côtés de sa tête. Avec un sourire en coin, je descend lentement vers lui, jusqu’à pouvoir poser mes coudes au sol. Ma bouche est si près de la sienne que je peux déjà sentir sa chaleur. Mes yeux se ferment alors que, doucement, mes lèvres viennent frôler les siennes…
***

Et en sortant soudainement de ses fantasmes, River réalisa qu’il ne s’était pas contenter de les imaginer. Il était bel et bien assis sur le bassin d’Edan et ses lèvres froides frôlaient celles du dragon dans ce qui aurait pu être le début d’un baiser incroyable. Prenant peur, le Frost se redressa aussitôt et se releva avec une rapidité inouïe. Le sang s’accumulait dans son visage, donnant à ses joues une teinte rose, presque rouge. ‘’Je… Je… Je…’’, se contenta-t-il de balbutier alors qu’il n’arrivait plus à aligner deux mots. Ses poings se serraient et se desserraient rapidement, petit tic qu’il avait pour se calmer. ‘’La guilde!’’, arriva-t-il à articuler avant de se mettre à courir vers le tas de matériel qu’il avait sorti de la remise. Arrivé devant les planches, le pauvre ne pouvait que les regarder, les bras le long du corps, sans trop savoir quoi en faire. Sa tête semblait s’être vidée, alors qu’il ne faisait que se demander ce qui lui avait pris. Il devait penser à autre chose. Il s’était laissé emporter, mais c’était terminé. Il devait absolument se ressaisir. Tournant son regard de glace vers la guilde, il se força à respirer calmement tout en analysant ce qu’il y avait à faire. Il devait trouver la plus petite tâche, quelque chose de facile, qui lui permettrait de se changer les idée tout en mettant de la distance entre Edan et lui. Trouvé! Il allait remplacer le cadre de la porte. Rapidement, le combattant attrapa son ruban à mesurer et fila vers la porte manquante. En montant sur le balcon, il s’accrocha et tomba, trop ébranlé par les gestes qu’il venait lui-même de poser. Il se releva rapidement sans même se retourner pour vérifier que Natsu ne l’avait pas vu. Il entreprit de mesurer le cadre de porte, mais les chiffres dansaient devant ses yeux et il était incapable d’en retenir un seul. Mais que se passait-il avec lui…

☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Be the light in my darkness
Be the kindest demon for I am your fallen angel
Be the symphony of my frozen heart
'Cause we are a song of ice and fire
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Edan Sparkles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dougie Poynter

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Natsu Dragneel

✓ Métier : Sapeur-Pompier


☞ Surnom : Ed, Eddy, Sparkles, Nat', bébé dragon (seul River peut l’appeler ainsi), la salamandre, Salamander...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 539
✯ Les étoiles : 4015




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 29 Aoû 2018 - 21:40

Fairy Tail de notre coeur
Une guilde à reconstruire ? Je suis ton Homme !


Alors qu'Edan noue l'écharpe de Grey sur sa tête, emprisonnant ses cheveux blond pour éviter que les mèches rebelles le gène pour le travail, le mage de feu fit la remarque qu'il n'était pas aussi pervers que son ami exhibitionniste et que l'écharpe rajouter du style. Alors qu'il réajuste l'écharpe et serre d'avantage le nœud. Il entend River dire que l’écharpe dans les cheveux c'est sexy. Cela choqua notre bébé dragon, pas pour la phrase en question, mais que ce soit son rival qui le prononça sans une once de moquerie. Natsu lâcha le tissu qui restait bien en place sur sa tête et se retourna vers le glaçon.

" qu'est...ce qui te prend....te dire...cela avec ton air sérieux et en me fixant ?"

On dirait que River a prit conscience de sa phrase et se retourne en disant juste que ça donne du style et c'est bien. Décidement, il n'avait pas que le dragon qui agissait bizarrement. Pour chasser tout cela Edan dit qu'il faut se remettre au travail et à voulut aider son rival à se relever. Maladroit comme il est, Natsu perdit l'équilibre en voulant aider son rival à se relever. Pour faire ce genre de gaffe, il était bien le premier...pourtant il ne l'a pas fait exprès, il avait juste placer ses pieds sans prendre en compte le déséquilibre qu'il se créa lui même. Le chasseur de dragon se mit même à se demander comment il est arrivé à tomber. La position, le corps entre les jambes de son rival, sa tête contre le torse nu, froid et musclé de Fullbuster, était gênante et pourtant le dragon aimait cela, mais il fut paniqué et il a voulut se relever. River fut le plus rapide, dans un mouvement fluide et rapide, il arriva à inverser la situation ne laissant pas l’occasion au blond de faire quoi que se soit. Natsu était à présent dos contre l'herbe qui s'était écrasé avec le poids de son corps. River, lui, était à califourchon sur lui, cette position lui rappeler lorsque le combattant l'avait maîtriser au sol dans la salle de sport. Mais cette fois-ci le contexte était différent, ce n'était pas une prise de soumission pour le forcer à écouter...Non...cette fois-ci c'était différent...C'était sensuelle ? Le mage de feu pouvait voir que son rival était un peu perdu dans ses pensés.

"...heu....Grey..."

Il ne répondait pas, le mage de glace s'abaisser de plus en plus jusqu'à son visage. Les mains de River était de chaque côtés du visage du pompier, il s'abaissait encore jusqu'à mettre ses bras complètement au sol coinçant un peu plus la salamandre. Il serait facile de faire reprendre ses esprits au glaçon, mais le chasseur de dragon s'était interdit d'utiliser sa magie contre Grey. Il ne voulait plus lui faire du mal, il s'en voulait encore pour s’être laisser envahir par la haine et avoir déchaîner le dragon qui avait été emprisonner pendant plusieurs année en lui à cause de la malédiction. Son cœur battait de plus en plus vite à chaque centimètre qui rapprochait les lèvres du combattant de celles du pompier. Mais instinctivement il avait mit ses mains pour essayer de maintenir un petite distance. Natsu ne comprenait pas pourquoi il rougissait, pourquoi il bégayait, pourquoi son cœur bat la chamade, pourquoi malgré sa condition de mage de feu, il avait chaud ? Qu'est-ce qui lui arrivait à la fin...tant de question sans réponse et on sait tous que réfléchir à tout cela...ou réfléchir tout court n'était pas le fort de Salamander et ce dernier ne savait pas comment gérer ce genre de situation et pourtant...Il se laissa emporter par ce moment baissant ses bras et ainsi laisser Grey continuer sa course vers ses lèvres rosé..

Est-ce le plus doux rêve ou bien la réalité ? Le visage de Grey près de son visage, ses lèvres qui effleurent les siennes, son souffle froid sur son visage, lui caresser la peau avec fourmillement. c'était agréable. Si proche de lui, le chasseur de dragon pouvait sentir la respiration de son rival. Il n'osait pas bouger trop captiver par ce geste si soudain, il voudrait que ce moment dure une éternité, il ne veut pas se libérer de se moment qui est magique. Le froid l'envahit, la chair de poule fit son apparition sur tout son corps, mais dans son cœur le brasier grandissait. Ses yeux de glace dans ses prunelles de braise, un océan d'étoile brillaient, le mage de feu en fut émerveillé. Il était perdu et voulait resté perdu dans ce moment pour toujours. Le chasseur de dragon ne voulait pas fermer les yeux, il ne voulait rien rater...même si rien n'allait se passer. Puis, le réveille de son rival fut brutal, il se releva en vitesse bégayant, il n'arrivait pas à trouver les mots puis un tic que perçoit le mage de feu et le mage de glace se souvient qu'il y avait encore du boulot à faire pour la guilde.

Natsu resta un moment seul, il se redressa doucement portant à ses lèvres sa main passant ses doigts sur ces dernières, là où Grey les avait effleurer. Le regard dans le vague, l'air complètement absent. On pourrait presque confondre cet air avec son air complètement idiot. Il n'arrivait pas à penser, à mettre un mot sur ce qui s'est passé, à ce qu'il ressentait. Il était complètement perdu, sans aucune réponse, c'est dans ce genre de moment qu'il aurait voulut que son père adoptif, Igneel, roi des dragon de feu soit là pour l'aider. Malheureusement, ce dernier avait disparut depuis le 7 juillet de l'année X777 dans son monde. Après plusieurs minutes, il se releva et décida lui aussi de se remettre au travail, il devait détruire encore un escalier et ramasser les détruits. Alors qu'il partait vers sa prochaine cible de démolition, il vit Grey montait sur un balcon, il s'accrocha à se dernier et tomba par terre, sur la surface dur du balcon. Sur le coup Natsu accourt vers lui.

" Tu vas..bien ? "

Grey se releva vite et continua son chemin, peut-être ne l'avait-il pas entendu...C'est étrange cette sensation qu'il commença à ressentir. Il avait l'impression qu'il était devenu invisible comme les gens du village du silence. Qu'est-ce qui pouvait faire ? Natsu continue de regarder River qui essayer de prendre les mesures de l'encadrement de la porte.Est-ce que sa présence le dérange maintenant et que c'est pour cela qui l'ignorait.

"Ma présence te dérange ? Si c'est à cause de se qu'il s'est passé...Je peux partir."

Il n'osait pas regarder si le mage de glace se retournait vers lui, Natsu était mal à l'aise et il avait l'impression qu'il avait fait des conneries, que tout est de sa faute, même si il ne comprenait pas ce qui se passer et que le mieux c'était peut-être de partir.

"mais...hmmm...je peux finir quand même la partie de travail que tu m'as donné ?"

Il voulait vraiment terminé son travail, il ne voulait pas le bâclé, c'était un peu comme une mission et les membres de la guilde Fairy Tail ne bâclé jamais les missions, alors c'est tout naturellement que Natsu ne veut pas faire le travail à moitié. Il se dirigea alors vers le dernier balcon, laissant son rival seul. Devant la cible à abattre, le mage de feu toujours dans ses pensés, le presque baiser et l'impression que Grey l'ignore, n'analysa pas entièrement que cette dernière était vraiment instable. Il donna un puissant coup sur l'édifice fragile qui tomba sur lui, son bras trembla sur le coup et il ressentit une vive douleur jusque dans son épaule et manque de chance pour lui c'est celle où il avait reçut une balle, lors d'un braquage au centre commercial en compagnie de Lucy.

" T'AIN FAiT CHIER." Pestait-il en tenant son épaule et en se reculant pour ne pas avoir les débris sur lui. Il avait mal et cela l'énerver si bien qu'il tenta de donner un coup de pied dans un morceau de pierre qui appartenait au balcon, malheureusement le morceau de pierre gagné infligeant une petite douleur aux extrémités des orteils de la salamandre. " SALETE TU VA VOIR!" C'était stupide de s'énervé contre un morceau de pierre et plus il s’énerve, plus le dragon voulait sortir. La dernière chose qu'il faisait à ce morceau de pierre était qu'il le soulevait à bout de bras, mais la douleur de son épaule le fit lâcher sa prise. " TU M'ENERVES, JE VAIS T'ECLATER EN MILLARDS DE GRAVILLIONS" Vociférait-il à l'encontre du morceau de balcon.

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78068-fini-si-vous-n-avez-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78096-ma-famille-mes-amis-mes-ennemis-c-est-mon-bonheur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78537-les-aventures-d-une-salamendre

River Frost


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie


☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2080
✯ Les étoiles : 22118




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Ven 31 Aoû 2018 - 2:15



River Frost & Edan Sparkles

From the heart

‘’And I am burning in your fire
And I have only one desire
Now I don't know what to with myself, do with myself
I don't want nobody else’’

River ne savait plus quoi faire de lui-même. Il ne comprenait plus ce qui lui arrivait, mettant ses réactions étranges envers Edan sur le compte du manque de sexe. Pourtant, il savait mieux que personne que cet état ne provoque pas tant de malaise et de gêne. S’il prenait réellement le temps d’y penser, le Frost aurait pu facilement identifier cet étrange mal qui le prenait en présence de son rival. Il n’était pas idiot et il pouvait reconnaitre ses propres sentiments, mais cette fois, c’était différent. Sa tête et son cœur ne parlaient plus la même langue. Son cœur avait beau lui envoyer tous les symptômes physiques de l’amour, sa tête continuait à dire que c’était impossible. Et pourtant, perdu dans ses plus sobres fantasmes, le combattant avait roulé dans l’herbe avec le dragon jusqu’à se retrouver au dessus de lui, dans une position de parfait contrôle. Malgré son esprit rationnel qui lui rappelait que Natsu et Grey de Fairy Tail n’étaient fait que pour se détester, il avait approché son visage de celui du chasseur de dragons, jusqu’à frôler ses lèvres. Son cœur s’emballait et des frissons parcouraient son corps. Si seulement cet homme n’avait pas été Natsu, il se serait permis de l’embrasser, de le toucher… Il l’aurait probablement même baisé, directement sur l’herbe. S’il n’avait pas été Natsu, tout aurait été différent. Il ne ressentirait pas les frissons sur sa peau pour la première fois. Il ne serait pas devenu complètement dépendant à la chaleur de sa peau. Il n’aurait pas été captivé par les flammes dans ses yeux. S’il n’avait pas été Natsu, il ne serait pas prêt à se damner pour gouter à ses lèvres. Le combattant essayait tant bien que mal de se convaincre que ce qu’il ressentait n’avait rien à voir avec la Salamandre, mais il savait bien, au fond de lui, que c’était faux.

Lorsque la réalité le tira brutalement de son plus beau rêve éveillé, River dut lutter de toutes ses forces contre ses désirs. Il se leva en vitesse, sachant trop bien que s’il était resté une seconde de plus allongé sur le corps chaud d’Edan, il l’aurait déshabillé. Un fois debout, il avait ouvert la bouche sans vraiment savoir ce qu’il devait dire. Son rival devait lui en vouloir et la raclé la plus monumentale de sa vie ne tarderait sans doute pas. Pourtant, le Frost ne pouvait s’enlever cette idée de la tête. Il désirait Natsu. Il voulait le toucher, l’embrasser. En soi, ce désir purement physique n’était pas si inconcevable. Après tout, ils avaient couché ensemble une fois avant la levée de la malédiction, ce qui prouvait bien qu’indépendamment de leurs identités d’avant, les deux hommes se trouvaient mutuellement à leur goût. Mais ce désir n’était que purement sexuel, rien de plus. Le combattant répétait cette phrase dans sa tête comme un mantra, espérant finir par y croire.

Ne trouvant rien à dire après cette explosion d’hormones mal placées, River avait tenté de trouver de quoi occuper son esprit et, surtout, ses mains. Toute cette tension qui grandissait entre Edan et lui, lui donnait terriblement envie de faire des choses malsaines, mais ô combien plaisantes. La température du corps du Frost descendait à mesure que le sang affluait vers un seul de ses membres, l’engorgeant et le gonflant par la même occasion. Après avoir trouvé l’idée de génie qui lui permettrait de faire diminuer la pression dans ses pantalons, Grey se retourna pour courir vers la guilde. Il devait occuper son esprit pour arrêter de penser à tout ce qu’il ferait avec le corps de son rival s’il en avait l’occasion. Il devait occuper ses mains pour éviter de commencer à se soulager lui-même. Certes, il avait de grande tendances exhibitionnistes, mais il n’avait pas vraiment envie que Natsu le surprenne en train de se prendre en main. Et cette seule idée l’excita d’autant plus.
‘’Tu vas aller prendre des mesures, Grey… Concentre-toi…’’, marmonnait-il pour lui-même en montant les deux marches qui menait au porche.

Trop concentré à se rappeler de se concentrer, River se prit les pieds dans la dernière marche et tomba à genoux, puis sur les mains, sur la petite terrasse. Il n’eut que le temps d’entendre des pas s’approcher de lui en vitesse avant que la voix de Natsu ne parvienne à ses oreilles. Il lui demandait si ça allait. Le Frost ne pouvait lui répondre, sachant trop bien que sa voix et ses hésitations le trahiraient. Sentant toujours une pression dans son bas ventre, il ne pouvait pas, non plus, se retourner vers lui, car le dragon remarquerait tout de suite la tension dans ses pantalons. Aussi, le combattant se releva et marcha vers la porte, commençant à prendre ses mesure, où du moins, à essayer. Naïf, comme toujours, Edan lui demanda si sa présence le dérangeait. À dire vrai, oui, la présence de Salamander le troublait beaucoup, mais il ne pouvait tout de même pas lui répondre une telle chose. Mais lorsque le dragon suggéra qu’il pouvait partir, le mage de glace se figea. Certes, sa présence le troublait et il n’avait qu’une envie, trouver un coin tranquille pour se libérer, ou encore quelqu’un pour l‘aider, mais la seule idée qu’il puisse partir le fit paniquer. Dos à son rival, il l’entendit lui dire qu’il allait terminer le travail et s’en aller. Se retournant vivement, le glaçon attrapa la main de son ami.
‘’Ne t’en vas pas…’’ Cette petite parcelle de chaleur qu’il tenait dans le creux de sa main lui fit un bien immense. Elle l’apaisait, tout simplement. ‘’Désolé… Je… Je ne sais pas ce qui m’a prit… Ça n’arrivera plus, c’est promis.’’, affirma-t-il à Edan en n’ayant jamais été aussi peu convaincu de pouvoir tenir une promesse.

Presqu’à contrecœur, River lâcha la main de son rival et s’éloigna pour finir de démolir le balcon de l’étage supérieur. Étrangement apaisé, le Frost pu se concentrer sur les mesures à prendre, notant mentalement les chiffres tout en les répétant à haute voix pour être certain de ne pas les oublier. Malheureusement, un grand bruit, suivit de jurons et de menaces vociférés sans ménagement, lui fit perdre toute sa concentration. Grey se précipita vers ce dernier balcon à démolir, le trouvant en miette devant un Edan couvert de saletés mais surtout, se tenant l’épaule. Il fronça les sourcils avant de s’approcher.
‘’Tu t’es blessé?’’, demanda simplement l’infirmier, avec un peu d’inquiétude dans la voix. Ses yeux de glace parcoururent le haut du corps du mage de feu, et c’est à ce moment qu’il remarqua le débalancement entre ses deux épaules. ‘’Merde… Je pense que tu l’as déboité, ou si ce n’est pas fait, c’est pour très bientôt. Ne bouge pas ton bras et laisse-moi regarder.’’, dit-il avec autorité, ne voulant laisser à la Salamandre aucune latitude pour lui dire non. Ce fut donc tout naturellement que le mage de glace posa ses mains sur l’épaule de son rival. Il avait beau se dire qu’il devait s’en éloigner, il avait beau se jurer qu’il ne le toucherait plus, ses mains revenaient inévitablement se poser sur sa peau si chaude. C’était peine perdue, il ne s’en sortirait pas…

Dans une série de gestes professionnels, River tâta l’épaule de son ami à plusieurs endroit, ne concentrant son regard de glace que sur cette partir de son corps. Il n’y avait pas d’os brisés, ce qui était une excellente nouvelle. Sa peau ne se teintait pas de cercles rougeâtres ou violacés, alors il n’y avait pas d’accumulation de sang sous la chair. Par contre, la pauvre épaule était presque déboîtée. Il n’y avait rien de grave dans ce genre de blessure, même que ça se réglait assez facilement. Le seul hic, c’est que la manœuvre était très douloureuse. Le Frost pinça les lèvres et soupira avant de relever ses yeux vers ceux de Natsu.
‘’Bon, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle, c’est que tu n’a rien de grave, ni rien de cassé. Ton épaule est presque déboîtée, et je suis capable de la replacer. La mauvaise nouvelle, c’est qu’avant de pouvoir la replacer correctement, je vais devoir la déboîter entièrement. Ensuite, seulement, je vais pouvoir la remettre à sa place. Et…’’ Il afficha une mine désolé et un petit sourire gêné. ‘’Et pour l’avoir déjà subi deux fois, je t’avertis, c’est vraiment pas une partie de plaisir. Je parle par expérience. Ça fait vraiment mal… J’aimerais pouvoir te dire que je vais y aller doucement, mais je ne peux pas. Si tu préfère, je peux t’emmener à l’hôpital, mais il vont faire exactement la même chose. Ils vont seulement pouvoir te donner des antidouleurs mais, crois-moi, ça ne change rien…’’ L’infirmier attendit que son patient lui donne son accord avant de procéder. Quand Natsu lui assura qu’il pouvait le soigner, le combattant agrippa fermement son avant-bras avec ses deux mains. ‘’Je vais compter jusqu’à trois, et je vais donner un grand coup sec. Tu vas entendre un craquement, c’est normal. C’est juste l’air entre les ligaments qui fait ce son. Prêt? Un… Deux…’’ Et il tira avant même de prononcer le chiffre trois, déboîtant l’épaule de son ami dans une manœuvre douloureuse, mais professionnelle. De cette façon, Edan n’avait pas le temps d’anticiper le coup et il ne pouvait pas se retenir. Un grand CRAC retentit et le bras de Salamander pendit mollement. River savait très bien à quel point cette procédure faisait mal, alors il laissa le temps au dragon de souffler un peu. ‘’Ça va? T’as pas trop mal?’’, lui demanda-t-il doucement. River lui prit ensuite l’avant-bras avec sa main gauche, et il posa la droite sur son épaule. ‘’Il va falloir la replacer, maintenant. Tu vas arriver à supporter?’’, lui demanda le combattant avec une pointe de défi dans la voix. Il leva le bras de Natsu légèrement au dessus de sa tête en agrippant fermement son avant-bras, gardant toujours son autre main sur l’épaule disloquée. ‘’Est-ce que tu veux que je compte encore?’’ Et dès la fin de sa question, sans même laisser le temps au dragon de répondre, le mage de glace poussa un grand coup sec pour replacer l’épaule correctement. Un autre craquement se fit entendre, mais la douleur disparut. Un grand sourire aux lèvres, fier de son coup, River regarda son rival. Il adorait faire ce genre de procédures médicales qui demandait autant de technique que de force brute. ‘’C’est mieux? Je vais juste regarder ton épaules pour m’assurer que tout est à sa place.’’ L’infirmier approcha son visage de l’épaule d’Edan afin d’inspecter son travail. Il laissa glisser ses doigts sur sa peau chaude, se maudissant intérieurement de ne pouvoir s’en empêcher. C’est alors qu’il remarqua une cicatrice qui semblait plutôt récente. Elle était ronde avec de petits éclats, plus profonde au centre. River passa doucement son doigt sur la cicatrice avant de comprendre. Il ouvrit de grand yeux, perdant tout sourire. Son regard retrouva celui du mage de feu. ‘’Merde! Natsu! Tu t’es fait tirer dessus?’’

☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Be the light in my darkness
Be the kindest demon for I am your fallen angel
Be the symphony of my frozen heart
'Cause we are a song of ice and fire
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Edan Sparkles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dougie Poynter

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Natsu Dragneel

✓ Métier : Sapeur-Pompier


☞ Surnom : Ed, Eddy, Sparkles, Nat', bébé dragon (seul River peut l’appeler ainsi), la salamandre, Salamander...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 539
✯ Les étoiles : 4015




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 6 Sep 2018 - 1:57

Fairy Tail de notre coeur
Une guilde à reconstruire ? Je suis ton Homme !


Il repensait aux lèvres du ténébreux qui ont effleurer les siennes, puis sentant qu'il n'était pas dans son état normal et que River l'avait ignoré, le pompier lui avait dit que si sa présence le déranger, il allait partir. A cette seule phrase et au moment où Nastu partait, il fut stopper par une emprise froide à sa main, puis la voix de Grey lui dit de ne pas s'en allait. Il avait encore remarquer le stresse dans la voix de son rival, pourquoi stresser t-il ainsi ? Certes il était parti une fois, mais là c'était différent puisque Natsu avait décidé de rester. Mais l'abandon devait encore peser lourd dans le cœur de River. Ce dernier lui dit de rester et il se pardonne de l'avoir ignorer et d'avoir fait ce qu'il a fait, que cela ne se reproduira plus. Le blond ne savait pas quoi dire, car il n'avait pas réagit face à ce presque baiser. Il n'avait pas avancer ses lèvres et ne l'avait pas frapper.

Le pompier décida de finir son boulot et se dirigea vers le dernier balcon à démolir. Il s'énerva contre ce dernier, si bien qu'il finit par se blesser à l'épaule et a fini par vociférer sans ménagement des insultes sur un morceau de balcon. Il s'était trop donner dans ses coups.

" haf..haf...haf...haf" Essoufflé, le dos légèrement courbé tout en se maintenant l'épaule, Natsu regarde les débris éparpillé autour de lui. Cette fois-ci il avait dépasser les bornes en y allant beaucoup plus fort, son épaule lui faisait mal à chaque mouvements. Ses vêtements ainsi que sa figure était remplie de saleté du aux débris de l'ancien balcon de la veille bâtisse. Des pas et une odeur reconnaissable se rapproche de lui, évidement l'odeur était là depuis leur arriver et cette dernière était agréable lorsqu'elle chatouillait les narines du chasseur de dragon. Avoir ses sens développer était un avantage et un vrai plaisir dans des moments comme ça. Un fin sourire brisa sa mine en colère, lorsque la personne à qui l'odeur appartenait se montra devant lui. Il le vit à travers le nuage causé par la démolition, le ténébreux, il le vit se précipiter vers lui, puis le chasseur de dragon écarquilla ses yeux émeraude lorsqu'il lui sembla déceler de l'inquiétude dans la voix de Grey. " C'est...rien." répondit-il à la question du mage de glace avec un sourire, mais sa voix n'était pas tout à fait convaincante. Depuis quelques temps, il n'arrivait plus à se montrer fort ou à faire comme si rien ne l’atteigne face à son rival.

Grey avait du remarquer que la salamandre c'est blessé car il laissa échapper un merde, sur le coup le mage de feu arqua un sourcil en se demandant quoi. Puis l'infirmier lui dit qu'il sait peut-être déboîté l'épaule et qu'il veut s'approcher pour examiner son épaule de plus près et lui ordonne de ne pas bouger son bras, sinon ça pouvait empirer, évidement Natsu voulait protesté car il allait sans doute avoir une réaction qu'il ne sait pas contrôler, mais la voix du mage de glace, son intonation ne laisser pas la place à une objection. Le chasseur de dragon détourna légèrement la tête lachant un grognement insatisfait.
Lorsqu'il sentit les mains glacées de son partenaire de reconstruction de Fairy Tail, le mage de feu tressaillit de tout son être sans réussir à contrôler ses frissons et pourtant lorsqu'il passait au niveau de sa blessure, cela le soulager grandement, si bien qu'il commença à se détendre, il ajouta également: " Le froid fait vraiment du bien sur les blessures, je comprend pourquoi tu recouvres tes blessures avec ta glace." Natsu remarqua alors la gaffe qu'il avait fait. " [color=#FE1B00] je ne voulais pas te faire rappeler cela." [color=#FE1B00] Le chasseur de dragon était désolé d'avoir fait rappeler ce souvenir douloureux à Grey, le souvenir que sa glace n'était pas encore débloqué.

Il vit l'infirmier se pincer les lèvres et le blond se demanda si Grey avait entendu ce qu'il avait dit. Peut-être que non, vu que son infirmier attitré d'aujourd'hui lui explique qu'il avait une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c'est qu'il n'avait rien de cassé, soulagé car au moins il ne serait pas obliger de prendre des congés maladie. Grey lui dit qu'il peut replacer son épaule, un deuxième soulagement, puis le mage de glace annonce que c'est assez douloureux. Bin ça Natsu avait déjà vu pire, mais là où il fut moins rassuré c'est quand Grey lui dit qu'il peut l'emmener à l’hôpital. Aussitôt Edan fut sur la défensive.

" Certainement pas dans ta voiture. Et je préfère placer ma confiance en quelqu'un que je connais qu'à un parfait inconnu." S'était rare que Natsu fasse confiance à Grey, mais ce dernier lui avait montré qu'il pouvait avoir confiance en lui en l'aidant à maîtriser se dragon qu'il avait tenter à mainte reprise de l'enfermer derrière les barreaux de son âme, mais aussi car son rival avait déjà soigner sa main lors de leurs retrouvailles.

C'était sans doute la réponse que le ténébreux attendait du blond, il savait d’emblée que le chasseur de dragon n'allait pas vouloir retourner dans la voiture et encore moins laisser une personne totalement étrangère le soigner. Même si c'était pour le soigner, Edan aimait le contact de la peau froide de son rival qui l'avait agripper fermement à son avant bras. Il lui dit qu'il va compter jusqu’à trois avant de déboîter entièrement son épaule et qu'il ne fallait pas s'inquiéter si j'entends un craquement que ce n'est que le vent entre les ligaments. Puis il commença à compter et à deux, il tira un grand coup. Un effroyable crac ce fit entendre et bien sur Natsu avait eu mal si bien qu'il à eu comme réflexe de donner un coup à l'infirmier et commença à s'énervé et insulter celui qui le soigner sans ménagement.

" Putain, yeux cerné tu ne sais pas compter ou quoi, après deux c'est trois. Il est passer où ton trois iceberg exhibitionniste." Pour évacuer la douleur, Natsu était obligé d'insulter et le pauvre mage de glace en faisait les frais, lui qui le soigner. Puis fermant les yeux, le chasseur de dragon inspira profondément et expira bruyamment. Comme si cela pouvait l'aider à atténuer la douleur. Grey osa lui demander si ça aller et si ça faisait mal, la salamandre lui lança un regard noir croyant à une pique de son rival. Grey lui rattrape son avant bras et Natsu le laissa faire. Le mage de glace lui dit qu'il faut la replacer et si il va arriver à le supporter. Prenant cela comme un défis, les yeux du dragon brilla comme pour répondre à son défis tout en affichant un large sourire. Le ténébreux demande si il doit recompter, mais Edan n'eu pas le temps de répondre que son rival remit son épaule. Natsu regarda alors le travaille de son compagnon comme avec sa main. River s'empressa de regarder à son tour son travail pour voir si tout était bien replacer, chaque fois qu'il passe un doigt sur la peau du dragon, cette dernière se recouvre de chair de poule. Puis le blond le vit s'attarder sur une cicatrice et les prunelles glacées rencontrèrent les siennes. River lui demanda si il s'est fait tirer dessus, Natsu regarda un instant sa cicatrice et se rappelle du braquage dans le centre commerciale. " Une mouche m'a tiré dessus au centre commercial."

Ce n'était pas crédible et on pouvait le prendre pour un fou à interner immédiatement à l'hôpital où River travaille. Il recroisa le regard glacial de son rival, sur le coup Natsu croyait vraiment qu'il allait faire des papiers pour l'interner de force. " Je ne suis pas un de tes fous. Si tu ne me crois pas demande à Lucy. Elle était avec moi pendant le braquage." Un peu énervé du comportement de River à ce moment là Natsu croisa les bras et détourna la tête, attendant que le mage de glace ait finit. Lorsque le calme sembla s'installer à nouveau entre eux, le chasseur de dragon revient sur son rival. " Pourquoi tu me demandes cela ? Quelque chose ne va pas avec cette stupide cicatrice ?"



acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78068-fini-si-vous-n-avez-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78096-ma-famille-mes-amis-mes-ennemis-c-est-mon-bonheur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78537-les-aventures-d-une-salamendre

River Frost


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie


☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2080
✯ Les étoiles : 22118




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Ven 7 Sep 2018 - 2:28


From the heart

River Frost & Edan Sparkles
‘’A hole in my heart, a changing desire
My softest command, set this love afire
Give in, breathe out, I'm lost this time
And I cannot deny it, I'm in a different state of mind’’


River avait rapidement diagnostiqué la blessure que s’était fait Edan, mais il continuait à passer ses mains sur la peau chaude de son épaule. Il le sentit frissonner sous la froideur de sa peau, et il hésita un instant à retirer ses mains. Il avait toujours eu la peau froide, plus que la normale, car sa température corporelle était plus basse que la normale. Le Frost était habitué à la froideur qu’il dégageait, mais il savait que tout le monde n’était pas à l’aise. Combien de fois avait-on sursauté sous un de ses touchers? Combien de fois avait-on essayé de le réchauffer, sans succès? Il avait été affublé de tous les surnoms possibles, du bonhomme de neige jusqu’au cadavre ambulant… Une fille, en pleine action, avait même décidé de mettre fin au moment et de rentrer chez elle parce que c’était, selon ses dires, trop bizarre qu’il soit si froid. Mais il n’y pouvait rien. C’était la faute de sa magie, cette magie qui refusait de se manifesté autrement qu’en lui donnant l’air de dormir dans un frigo. Il savait que la plupart des gens n’aimait pas sentir ses mains froides, et le grand frisson de Natsu lui confirma qu’il faisait partie de cette catégorie de personne. Aussi, le combattant retira à contrecœur ses doigts de la peau du dragon. « Désolé… Je sais que j’ai les mains froides… », s’excusa-t-il en baissant la tête, triste de constater que son rival n’appréciait pas ces contacts autant que lui. Mais ce dernier renchérit en lui disant que la froid sur la blessure lui faisait beaucoup de bien. Le sourire revint instantanément aux lèvres du mage de glace qui posa aussitôt ses deux mains à plat sur l’avant et l’arrière de son épaule blessée. Edan lui dit qu’il comprenait pourquoi il mettait toujours de la glace sur ses blessures, conjuguant son verbe au présent. Si seulement il en était encore capable. « Mettais… Je mettais de la glace sur mes blessures… », le corrigea-t-il aussitôt. Se rendant compte de sa bourde, Salamander lui présenta ses excuse, car il ne voulait pas lui rappeler qu’il ne pouvait plus faire de magie. Le glaçon déglutit difficilement, mais se força à sourire. « T’en fais pas… Je vais retrouver ma glace. Tu me l’as promis… », lui répondit-il en lui rappelant cette promesse qu’il lui avait fait à la salle de sport. Celle de l’aider à retrouver cette magie qui lui manquait tant. Peu importe les différents qu’ils pouvaient avoir, peu importe à quel point ils pouvaient s’énerver, Grey faisait confiance à Natsu, comme il l’avait toujours fait, à l’intérieur.

River expliqua ensuite à Edan qu’il s’était presque déboîté l’épaule. Deux options s’offraient à l’infirmier. Il pouvait lui dire de ne toucher à rien et de garder son bras en attelle le temps que tout se replace tout seul, ce qui pouvait prendre des jours. Sinon, il pouvait la disloquer entièrement pour ensuite la replacer, ce qui s’avérait douloureux, mais plus rapide et efficace. Le Frost décida de ne même pas prendre la peine de proposer la première option à son rival qui, selon ce qu’il connaissait de lui, la refuserait fort probablement. La douleur n’avait jamais arrêté le dragon avant, et ce n’était certainement pas une simple épaule déboîté qui le ferait reculer. Il expliqua donc la procédure à son ami qui ne sembla pas intimidé par les risques de douleur. Reconnaissant bien là la Salamandre, le combattant se positionna pour disloquer l’épaule. Il connaissait bien la technique, il avait même eu l’occasion de l’utiliser en combat, à l’arène, contre un gars qui bloquait toujours ses coups avec le même bras. Bon, ce n’était pas très professionnel de sa part, mais Grey avait eu beaucoup de plaisir à le voir abandonner en tenant son bras qui pendant le long de son corps.

Évidemment, en tant qu’infirmier, il avait proposé à Edan de l’emmener à l’hôpital, tout en insistant sur l’inutilité de la chose. De toute façon, le mage de feu refusa catégoriquement de monter dans sa voiture. River éclata de rire.
« Tu vas bien devoir y retourner, dans ma voiture. On est au milieu de nulle part, tu ne pourras pas marcher jusqu’à chez toi… », lui affirma-t-il, bien conscient que Natsu refuserait tout de même de prendre place dans la voiture. Après tout, il était celui qui proposait de faire des jours et des jours de marche pour se rendre en mission, simplement pour éviter de prendre le train de Magnolia. Il soupira, un doux sourire aux lèvres en repensant au passé. Le dragon ajouta qu’il préférait, de toute façon, placer sa confiance dans le glaçon plutôt que dans un médecin qu’il ne connaissait pas. « Tu me fais confiance? C’est une première! », s’exclama le combattant sans prendre le temps d’y penser. Puis, il se rendit compte que cette confiance le touchait vraiment. « Je ne te décevrai pas… », ajouta-t-il comme pour confirmer à Salamander qu’il avait raison de placer sa confiance en lui.

Puisqu’Edan avait accepté qu’il le soigne, River se positionna pour appliquer la manœuvre correctement, agrippant son ami par l’avant-bras. Il lui dit qu’il compterait jusqu’à trois, mais il tira à deux. C’était une feinte toute simple mais très efficaces dans les cas où il faut absolument éviter que le patient ne se crispe. En disant qu’on comptera jusqu’à trois, le patient est détendu jusqu’à ce qu’il entende le trois. De cette façon, en tirant avant, on s’assure qu’aucun muscle n’est tendu, donc moins de risque d’aggraver la blessure. La feinte évidente, la douleur, combinés au caractère explosif de Natsu, celui-ci lui donna un grand coup que le combattant reçu directement sur le torse. Il le lâcha aussitôt en reculant d’un pas, se frottant la poitrine, les sourcils froncés. Puis, il reçu la salve d’insultes de son rival, lui reprochant de ne pas savoir compter. Grey ne put s’empêcher de rire.
« Qu’est-ce qui se passe, le bébé dragon? Je t’ai fait des bobos? », demanda-t-il d’une petite voix, comme pour parler à un enfant. Il le vit inspirer et expirer profondément, certainement pour tenter de calmer la douleur. Le mage de glace aurait tant voulu pouvoir le prendre dans ses bras, le serrer contre lui, le bercer doucement en lui disant que ça va aller. Mais il ne le devait pas. Il ne devait plus le toucher, mis à part pour replacer son épaule. Sinon, fini les contacts! Lui demandant s’il allait s’en sortir, s’il avait mal, l’infirmier ne reçu pour toute réponse qu’un regard noir. Levant les yeux au ciel, il lui expliqua qu’il allait maintenant devoir replacer cette épaule disloquée. Sur un ton de défi, le glaçon lui demanda s’il allait le supporter. Le large sourire de Natsu et la flamme qui brillait dans ses yeux le fit sourire à son tour. « Là je te reconnais, Salamander! », lui affirma-t-il, fier de retrouver le chasseur de dragons fort et courageux qu’il avait toujours connu. Reprenant la pose, le Frost lui demanda s’il devait compter à nouveau, et sans attendre sa réponse, il poussa un grand coup pour remettre l’épaule à sa place. Encore une fois, Edan n’avait pas eu le temps de se crisper que tout était déjà fini. « Voilà… Tu as fait ça comme un grand garçon… », le taquina-t-il.

Prétextant de devoir inspecter son travail, River posa à nouveau ses mains sur la peau chaude de son rival. Il faisait glisser ses doigts doucement sur son épaule, plus concentré sur la chair de poule qu’il procurait au dragon à la blessure en elle-même. Il aimait tellement voir les petites boules de chair, les poils qui se dressaient. Le Frost ne pouvait ressentir les frissons de froid, alors lorsqu’il en voyait sur une autre personne, il était comme hypnotisé. Partout où son doigt passait, les frissons se soulevaient. Aussi, sans même s’en rendre compte, il traça un « G » avec son doigt, sur la peau chaude de Natsu. G pour Grey… À la vue de ces petites boules de chair qui formaient, sur l’épaule de son rival, la première lettre de son prénom, le mage de glace se mordit la lèvre. La chair de poule disparaissait lentement, mais ça ne changeait rien. Grey l’avait marqué, à son insu. Pendant quelques seconde, c’était comme si Natsu lui avait appartenu, et cette idée lui plaisait étrangement.

Tentant de détourner son regard de cette marque invisible qu’il lui avait fait, River continua d’examiner l’épaule de son rival. Son regard de glace accrocha sur une cicatrice ronde qu’il reconnu aussitôt comme l’impact d’une balle de révolver. Alors qu’il posa la question à Edan, s’il s’était fait tirer dessus, celui qui répondit en blaguant, comme d’habitude. I lui dit qu’une mouche lui avait tiré dessus. Le Frost prit une expression exaspéré.
« Une mouche… Et quoi, c’est la Raine des abeilles qui est venu à ton secours? Tu sais, t’avais juste à me dire de me mêler de mes affaires. T’es pas obligé de toujours faire le con, Flame Brain. », dit-il en levant les yeux au ciel. Puis, le dragon défendit son histoire en disant que Lucy était présente pendant le braquage. Lucy était mature, elle n’était pas le genre à embarquer dans les délires stupide de la Salamandre. Mais ce qui fit tiquer le combattant, ce fut le dernier mot que le mage de feu prononça. « Le braquage? Comment ça? Quel braquage? », demanda le glaçon, inquiet. Pourquoi fallait-il que Natsu aille toujours se fourrer dans un merdier pareil. Le mage de glace se força à respirer pour reprendre sa contenance. C’est alors que son rival lui demanda pourquoi il s’intéressait à sa cicatrice. « Non non, ta cicatrice est très belle. Tu vas sans doute garder une marque, mais ça guérit très bien. Je… Heu… Je me suis juste… Un peu inquiété en voyant ça… », avoua-t-il difficilement, tournant la tête.

Code by Joy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Be the light in my darkness
Be the kindest demon for I am your fallen angel
Be the symphony of my frozen heart
'Cause we are a song of ice and fire
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Edan Sparkles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dougie Poynter

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Natsu Dragneel

✓ Métier : Sapeur-Pompier


☞ Surnom : Ed, Eddy, Sparkles, Nat', bébé dragon (seul River peut l’appeler ainsi), la salamandre, Salamander...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 539
✯ Les étoiles : 4015




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 11 Sep 2018 - 21:09

Fairy Tail de notre coeur
Une guilde à reconstruire ? Je suis ton Homme !


Lorsque le fils d'Igneel avait dit qu'il préférait mettre sa confiance en quelqu'un qui connaît, plutôt qu'un étranger, il voulait dire sans filtres qu'il faisait confiance à Grey. Certes, à Magnolia, il ne lui aurait rien dit, car même avec l'histoire de Daphné qui lui rester en travers de la gorge, il avait confiance en lui. Tous les membres de Fairy Tail se faisaient confiance, sans pour autant dire les mots que Natsu avait sortit. C'est alors que Grey, sans doute dans une petite pique lui dit que c'est bien la première fois que le mage de feu lui dise ses mots. Un peu énervé par cette petite pique, Edan détourna la tête se renfrognant un peu." Ouais, ben, je ne le répéterais pas et t'as pas intérêt à le dire à quiconque."

Le mage de glace entreprit de déboîter l'épaule du chasseur de dragons, Natsu s'en fichait de la douleur, il avait connu pire. Mais malgré cela, la douleur l'avait surpris, c'est dans un réflexe qui envoya son poing sur River en lui lança une salve d'insultes. L'infirmier s'amusa de la situation et dans une pique lui demanda si le bébé dragon avait eu bobo. " Parle-moi encre comme un demeuré et je t’enflamme le glaçon." River ne tient pas compte de ses paroles et replaça son épaule. Grey ne tenait jamais compte des menaces de Natsu, c'était comme ça, tout comme Natsu ne tenait jamais compte des menaces de son rival. Même le regard noir, ne faisait pas peur à River et Edan aimait bien le comportement de son infirmier. Il replaça donc l'épaule du pompier et lui parla comme à un gosse. Le dragon grogna : "J'ai pas envie que tu me donnes quelques choses par contre." Le glaçon regarda de plus prés son épaule et passa ses doigts sur sa peau chaude, aussitôt des petites boules de chair se forme sur sa peau. Il aimait ce contact, si bien que Natsu ferme ses yeux. " Humm" s'entendant le mage de feu rouvrit en vitesse les yeux...Qu'est-ce qui lui a pris, il était presque en train de ronronner. Mais ça ne vas pas.


Quand Grey lui demanda s'il s'était fait tirer dessus, le mage de feu lui avait dit tout naturellement comme à son habitude qu'une mouche lui avait tiré dessus. Croyant à une plaisanterie, le mage de glace, lui répondit exaspérer par l'attitude de Natsu qu'il y avait peut-être aussi la reine de Abeilles pour venir le secourir et que si c’est pour dire des ânerie de ce genre, il aurait put lui dire de se mêler des affaires. Pourtant, c'est la vérité, une mouche lui avait belle et bien tirée dessus et pour se défendre, il rajouta que Lucy était avec lui lors du braquage. Le mage de glace ne semblait pas être au courant de cette histoire surtout qu'elle s'est passée au mois de juin donc ça fait un mois maintenant. Lucy ne lui a rien dit ? Ça serait étonnant ! Et puis, il y avait également le journal, puisque sa partenaire travaillait dans celui de la ville. Alors comment ça se fait que River ne soit pas au courant ? Sans doute à cause de son travail d'infirmier qui ne lui laisser pas le temps nécessaire pour se tenir au courant des informations de la ville ou alors il s'occupait avec d'autre personne de manière autre que professionnel. N'avait-il pas su qu'un énergumène a était admis pour une balle logée dans l'épaule ? Dans tous les cas, le glaçon voulait en savoir un peu plus sur ce braquage un peu bizarre, mais lorsque son ami lui répond qu'il s'est inquiété, cela avait étonner Salamander. Pas par le fait que Grey s’inquiète, c'était normal de s'inquiéter pour les membres de sa guilde, mais de le dire à haute voix, surtout de dire face au mage de feu qu'il s'inquiétait pour lui, c'est rare.

" C'est sans doute la première fois que tu me dis en face que tu t’inquiète pour moi."

Natsu décida de mettre au courant Grey sur le braquage, puisque le ténébreux n'était pas au courant, mais aussi puisque c'est également un pilier du petit groupe de fée, c'était tout à fait normal. Autant qu'il soit au courant de la voix du chasseur de dragon que part un inconnu. Il croisa les bras : "C'était le mois dernier, le 8 juin. J'avais une journée de repos et j'ai donc profité pour aller au centre commercial. J'ai retrouvé Lucy, on a commencé à parler un peu et des types habillé en mouche, ont débarqué et ont annoncés un hold-up." Il s'arrêta un moment guettant un peu la réaction de Grey avant de lui dire une chose qu'il connaissait déjà. " Tu me connais, pas besoin de te dire comment j'ai réagi lorsqu'ils ont pris en otage Lucy." A Fiore tout le monde connaissait le tempérament impulsif de Natsu. " Bon... Je n'ai pas eu le temps d'en frapper un, que je me suis fait tirer dessus." Il posa sa main sur son épaule à l'endroit de l'impact. " Je n'aurais pas cru que se prendre une balle comme ça, pouvait faire aussi mal." Natsu croisa le regard de glace de Grey. " Mais t'en fait pas, on les a latté... Par contre, j'aurais aimé savoir avant que Lucy n'avait plus ses clés, je ne l'aurais pas exposé à tout cela."

Il n'aurait pas exposé la jeune femme au danger s'il avait su avant qu'elle ne fût plus capable d'invoquer ses esprits, n'ayant plus les dix clé du zodiaque. Grey aussi ne pouvait plus utiliser sa magie, mais comparé à Lucy, la magie de son rival était bloquée, Natsu l'avait constaté lors de leur retrouvaille à la salle de sport. Grey était un excellent combattant, fallait bien l'avouer, mais s'il faisait face à un ennemi qui n'hésiterait pas à utiliser sa magie, le glaçon serait dans une position assez délicate. Étant le seul pour le moment à savoir utiliser la magie, le chasseur de dragon prit une décision. " Tu ne m'en voudras pas si pour le moment le plus beau rôle ? Celui de vous protéger contre ceux qui utilisent la magie. Évidemment, lorsque j'aurais réussi à débloquer ta magie, tu m'aideras à protéger la famille."

Natsu voulait juste faire réagir le glaçon, il s'avait que son rival n'allait pas bien le prendre d'être protégé par la salamandre. Mais voyant la réaction de son ami, le mage de feu sourit, puis finit par rire : " Je te retrouve enfin !" Peut-être qu'il n'aurait pas dû rire, mais il n'y pouvait rien, la réaction de Grey l'amusait. " Okay, à mains nue, tu peux battre n'importe qui. Mais tu ne m’empêcheras pas de protéger ce qui compte le plus pour moi." Natsu ne se rendit pas compte de l'impact que pouvait avoir ses paroles, il était toujours aussi naïf et on pouvait déceler une pointe de possession. Ce n'était pas la première qui exprimer cela. Mais la deuxième fois. Ses amis étaient tout pour le chasseur de dragon, mais depuis qu'il est revenu, il s'exprimait un peu plus librement avec Grey qu'avec Lucy, montrant de temps en temps qu'il était possessif. A Mongnolia s'était l'inverse.




acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78068-fini-si-vous-n-avez-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78096-ma-famille-mes-amis-mes-ennemis-c-est-mon-bonheur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78537-les-aventures-d-une-salamendre

River Frost


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie


☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2080
✯ Les étoiles : 22118




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Jeu 13 Sep 2018 - 2:10


From the heart

River Frost & Edan Sparkles
‘’Let me take a step towards you
Let me feel you in my hands
Let me cross this line
And show you where it leads’’


Cette journée était plus qu’étrange, marquée par le bonheur et la colère, l’amour et la haine, tout et son contraire. River était tellement perdu dans le chaos de son esprit qu’il ne savait plus quoi dire, quoi faire. Il faisait un pas en avant, puis il reculait. Il était visiblement attiré par Edan, mais il ne voulait pas se l’admettre. Il ne voulait pas que ce soit vrai. Pourtant, la simple révélation du dragon, lorsqu’il lui avoua qu’il avait confiance en lui, réchauffa son cœur gelé. Il lui avait même demandé de confirmer, dans une pique qui devait camoufler sa joie. La Salamandre lui répondit, énervé, qu’il ne le répèterait pas et que le glaçon n’avait pas intérêt à en parler à qui que ce soit. Il n’en avait pas besoin, car cette phrase resterait gravée dans sa mémoire. Évidemment, pour le pas éveiller quelconque soupçon chez son rival et pour se prouver à lui-même qu’il n’y avait rien d’important, le Frost décida de fanfaronner un peu. « Arrête… Je sais que c’est déstabilisant, mais tu vas t’y habituer. Tu es tombé sous mon charme, comme tout le monde… Tu vas t’y faire… », plaisanta-t-il, se surprenant tout de même à rêver que Natsu lui donne raison. Le combattant ne savait pas vraiment ce qu’il aurait fait si son ami admettait qu’il était effectivement tombé sous son charme. Pourrait-il faire comme avec tous ceux qui l’attiraient? Pourrait-il coucher avec lui, une fois, sans lendemain? Non… C’était impossible… Pas avec Natsu…

River se concentra sur l’épaule à soigner, pour se permettre de chasser tous ces questionnements de son esprit tourmenté. Lorsqu’il déboîta l’épaule du dragon, celui-ci réagit fortement à la douleur, ce qui ne manqua pas de faire rire l’infirmier. Il avait vu son rival endurer bien pire, alors il se permit de se moquer un peu de lui, lui adressant quelques mots comme à un gamin. Le mage de feu s’enflamma, le menaçant de le brûler s’il lui parlait à nouveau comme à un bébé. Grey se contenta de sourire en haussant les épaules. Jamais les menaces de Natsu ne l’avaient arrêté, et ça n’allait certainement pas commencer en ce jour. Le Frost lui parlait comme il le voulait et si ça ne plaisait pas au bébé dragon, c’était son problème. Il plongea son regard de glace dans celui de son rival.
« Je n’ai même pas peur… », s’exclama-t-il avec le sourire. Puis, dans une autre feinte, il replaça l’épaule de la Salamandre. En signe de provocation et pour lui prouver que ses menaces ne lui faisait absolument ni chaud ni froid, le mage de glace le félicita d’avoir fait ça comme un grand garçon.

Puis, déjà en manque de la peau chaude d’Edan, River commença à passer ses doigts sur l’épaule de son rival pour inspecter son travail. En fait, c’était là la raison qu’il lui donna, mais il ne voulait qu’un prétexte pour le toucher encore. Un dernière fois… Juste une dernière fois… Alors qu’il traçait, sur la peau du dragon, des motifs formés par les frissons qui soulevaient ses poils et les petites boules de chairs, un son se fit entendre. Un gémissement… Il prit le Frost au cœur, le serrant de l’intérieur comme s’il allait mourir. Ce son, c’était Natsu qui l’avait fait, et le mage de glace ne pouvait le croire. Il connaissait par cœur les différents types de gémissements, lui dont l’expérience au lit n’était plus à défendre. Pourtant, même s’il en avait entendu mille, sur mille tons, par mille personne, celui-ci ne ressemblait à aucun autre. Figé dans son mouvement, le cœur du combattant prit le dessus sur sa tête et il décida, à cet instant même, qu’il ferait tout pour entendre à nouveau ce petit son venu tout droit du paradis. Se mordant la lèvre, il remercia silencieusement Mavis qu’il se soit trouvé sur le côté du chasseur de dragon, et non pas devant lui. Il n’aurait pas voulu que son rival le voit rougir. Sans dire un seul mot, il recommença à glisser ses doigts sur la peau chaude d’Edan. Son mouvement était plus lent, plus doux. Il passa sur son épaule, avant de remonter doucement vers son cou. Il fit remonter ses doigts, dans un mouvement qui se voulait sensuel, jusqu’au lobe de son oreille, avant de redescendre ver le cou. La respiration de River était plus rapide, son cœur battait plus vite…


***
Il a gémis… Il aime que je le touche… Et c’est tout ce que je souhaite, en ce moment. Je veux le toucher. Je pose mes deux mains à plat sur son épaule, puis je les glisse vers son torse, me déplaçant lentement derrière lui. Je laisse mes doigts glisser sur les muscles de son torse, puis, je les fais descendre. Mes doigts glissent sur son ventre, découvrant ses abdominaux, explorant chaque centimètre de cette peau chaude. Alors que mes mains caressent doucement son ventre plat, mes lèvres retrouvent son cou. J’y dépose d’abord un baiser, mais en l’entendant gémir encore, je recommence. Mes lèvres prennent possession de son cou et ma langue goûte sa peau. Je resserre mon emprise sur lui, parce que je redoute qu’il ne s’éloigne. Je refuse de perdre encore une fois ce contact qui fait battre mon cœur. Je refuse de laisser son cou que j’embrasse avec une gourmandise que je n’arrive pas à cacher…
***

Soudainement, River rompit le contact et recula d’un pas. Le rouge était monté sur ses joues et il ne savait plus comment gérer tous ces fantasmes qui s’imposaient à son esprit, sans cesse. Il passa nerveusement une main dans ses cheveux brun avant de venir se gratter la nuque. Son regard était rivé sur les pieds d’Edan, alors qu’il tentait de rassembler son courage pour le regarder en face. Lorsqu’il releva enfin les yeux vers lui, il fut prit d’un petit rire nerveux. « C’est ridicule… Sous ta tignasse blonde, j’arrive presqu’à oublier que tu n’es que cet imbécile de Natsu… », se défendit-il. C’était probablement ça, le problème. Il ne niait pas que, physiquement, Edan l’attirait. Le fait que ses cheveux soient blond, et non rose, confondait le Frost, lui faisant oublier à qui il avait réellement affaire. C’était probablement pour ça qu’il fantasmait autant. Il fallait que ce soit ça…

Dans son inspection de l’épaule d’Edan, River avait remarqué la cicatrice d’une balle, et il s’inquiéta aussitôt qu’on aie pu lui tirer dessus. Les mots sortirent d’eux-mêmes sans que le Frost n’arrive à les rattraper. Son rival les capta aussi facilement que lui, alors que Natsu lui avait avoué lui faire confiance. Il releva que c’était la première fois que le mage de glace avouait une telle chose devant lui.
« Oui, bon… C’est rien d’extraordinaire… Tu te mets tellement souvent dans la merde, c’est normal que je m’inquiète. Lucy serait inconsolable s’il devait t’arriver quelque chose… » Ce n’était pas un mensonge, seulement, il était plus facile de faire porter les sentiments à la constellationniste que de les porter lui-même. Puis, lorsqu’il lui demanda ce qui s’était passé, la tête brûlée lui raconta une histoire sans queue ni tête avec des mouches qui braquent un centre commercial. Loin d’être impressionné par les divagations de son rival, le combattant se moqua. Plutôt que de s’enflammer, Natsu lui raconta l’évènement qui s’était produit en début juin. « Mais pourquoi je n’ai pas entendu parlé de ça? », se demanda River à haute voix, se grattant le haut du crâne. « Ah oui… En juin, je vivais pratiquement à l’hôpital… », se rappela-t-il. Il avait accumulé toutes les heures supplémentaires qu’il pouvait faire, dans le but de ramasser assez d’argent pour acheter la guilde. Secouant la tête un instant, il écouta le reste du récit du dragon. Les braqueurs avaient pris Lucy en otage et, apparemment, Edan avait réagit tel le volcan qu’il était. À ces mots, même s’il savait qu’il aurait sans doute réagit de la même façon, les poings de Grey se serrèrent. Quand il s’agissait de Lucy, Salamander ne pensait plus clairement. Il l’aimait encore, comme à Magnolia, c’était évident. Le glaçon ne put que constater à quel point cette pensée le faisait souffrir. Il soupira alors que le blond s’exclama qu’il n’aurait jamais pensé qu’une balle puisse faire aussi mal. « Je me suis entrainé une fois contre Bisca et Alzak, avant l’examen. Moi non plus je ne pensais pas que ça pouvait être aussi douloureux. Et encore, eux, ils tirent des balles magiques. Une vraie balle, ça fait sûrement plus mal… », affirma-t-il avec compassion. Évidemment, ils avaient tout de même fini par gagner, mais le mage de feu dit qu’il aurait aimé savoir avant pour le petit problème de magie de Lucy. « Wais… C’est un sujet plutôt délicat dont elle n’aime pas vraiment parler. Ses esprits lui manquent beaucoup, tu comprend? », répondit Grey, le regard triste. Il n’aimait pas savoir sa meilleure amie en peine. Et puis, il fallait dire qu’à lui aussi, Loke lui manquait.

C’est alors que Natsu lui affirma qu’il avait le beau rôle, celui de les protéger, Lucy et lui. Le visage de River se crispa, dans un mélange de colère et de peur. Il refusait que quiconque le protège, surtout pas le mage de feu. Trop de gens s’étaient sacrifiés, par le passé, pour le protéger. Il les avait perdu, tous. Il les avait perdu parce qu’il avait pas été assez fort pour se défendre lui-même. Aussitôt, quelque chose se brisa à l’intérieur du mage de glace. Il attrapa les poignets de son rival et, rapidement, il amena un des poignets à sa taille alors qu’il faisait passer l’autre par-dessus son épaule. Dans cette prise, il n’eut qu’à tirer d’un coup pour faire passer le dragon par-dessus son épaule et l’envoyer au tapis. Le Frost posa un genou sur le torse de son rival en y mettant tous son poids. Sa main gauche sur l’épaule de Natsu, la droite relevée dans un poing prêt à s’abattre, son visage exprimait une rage qui lui venait d’une terreur profonde.
« Je t’interdis de me protéger! Tu m’as compris espèce de résidu de lézard? Je refuse que tu me protège! », hurla le combattant, sans se rendre compte que les larmes montaient à ses yeux. Une larme coula même sur le chasseur de dragon alors que celui-ci lui dit que rien ne l’empêcherait de protéger ce qui comptait le plus pour lui. Le poing de River se relâcha et tout son corps sembla se détendre. Il retira son genou du corps d’Edan et le posa au sol à côté de lui. Il fixait le gazon de son regard embué. « S’il-te-plait, Nat… Ne fais pas ça… Je ne le supporterais pas… Je t’en supplie, ne me protège pas… », lui demanda-t-il dans un murmure. Si ses paroles pouvaient être empreinte d’orgueil, elle ne reflétaient que la peur de Grey de perdre son dragon comme il avait perdu tous ceux qui avaient voulu le protéger avant lui.


Code by Joy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Be the light in my darkness
Be the kindest demon for I am your fallen angel
Be the symphony of my frozen heart
'Cause we are a song of ice and fire
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

From the heart





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Fairy Tail