« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4325



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-07-26, 00:02 « Sarcasm: punching people with words. »

Il y a quelques temps j'ai rencontré un homme sans manière, plus rochon que Colère et vraiment de mauvaise compagnie. Si je vous dis tout ça, c'est parce que ça va être utile pour la suite de notre affaire, pas parce que j'aime parler des événements méprisables - à son image, en fait - qui m'arrivent si souvent.
Quelques temps plus tard, je me suis rendue sur Olympe pour la fête d'Apollon, le dieu qui est leur chef, sans doute parce qu'il est beau et grand, parce qu'on ne peut pas dire que ce soit un fin stratège. Cela dit, il n'est pas méchant et a l'air de plutôt bonne compagnie. Disons que c'était clairement pas le pire que j'ai croisé à la sauterie. Mais j'ai préféré revoir Chérie dans son sublime maillot de bains parce que ça me fait plus de bien aux yeux. D'autres invités par contre leur ont fait un pu de mal - heureusement, j'avais mes lunettes de soleil. Bref, en somme, c'était pas mal. C'était déjà mieux que d'être avec Monsieur Jamais Content.
Je ne pensais pas spécialement à lui, d'ailleurs, parce que je n'aime pas penser aux gens désagréables. Je repensais plutôt à cette fête sympa et, de temps en temps, je tournai l'une des pages de ma revue. Et puis je fus dérangée, une fois de plus. Apparemment, c'est le sport national ici. Je roulai des yeux et posai ma revue pour me diriger à la porte d'entrée où l'on sonnait comme un dégénéré. Si c'était Colère qui avait oublié ses clés…
… En fait j'aurais préféré que ce soit Colère qui ait oublié ses clés, réalisai-je en ouvrant la porte pour découvrir Monsieur Désagréable sur le perron.
- Ah. C'est vous. J'avais vraiment pas envie de vous revoir en fait. Je peux savoir ce que vous venez faire dans mon espace vital ?


Arthur Cane
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Arthur Cane

| Avatar : Stephen Amell

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Canesfamily

Hey you with the pretty face
Welcome to the human race
A celebration, Mr. Blue Sky's up there waiting
And today is the day we've waited for


Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 6da92eb6478443231c3397aa47aa1a3d


| Conte : Le Monde de Nemo
| Dans le monde des contes, je suis : : Hank, le poulpe septopode !

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 086e

| Cadavres : 241



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-02, 22:52


« La vérité est comme la compagnie : tout le monde en a besoin, mais elle craint parfois »


Humphrey ! Les poulpes ne conduisent pas de camion ici, alors tu peux me dire ce que...

Ce n'était pas la bonne période pour faire son travail de travers. Oui, c'est vrai, ce n'était jamais la bonne période pour agacer Arthur qui n'était pas le grand professionnel de la bonne humeur. Mais il était particulièrement sur les nerfs en ce moment. Il compensait la peine par les nerfs, involontairement, se refusant à une telle faiblesse qu'était la tristesse. Humphrey avait intérêt à avoir une excellente excuse, parce que s'il n'en avait qu'une très bonne, ça n'allait pas passer.

Bailey, s'adressa Arthur au seul homme présent dans les bureaux du zoo en ce moment, qui était derrière son ordinateur, où est Humphrey ?

Bailey haussa les épaules. C'est à propos du camion de livraison de l'aquarium qui est sorti ? Humphrey est en vacance, c'est pas lui qui est chargé des livraisons.

Il pianota sur son clavier quelques instants, avant de reprendre. Mais ils ont du sortir le camion pour la livraison d'aujourd'hui. Euh... c'est à propos de l'achat de l'aquarium des méduses. L'acheteur a demandé à l'avoir aujourd'hui. Bizarre, je croyais que tu avais encore du temps.

Arthur soupira d'abord, avant d'hausser les sourcils. Tu ? Je ne livre pas, je gère l'aquarium. Trouve moi l'équipe de remplacement et appelle les rapidement, on va pas laisser le fourgon au milieu de l'allée jusqu'à la rentrée.

Cane, tu n'as jamais eu d'équipe de remplacement. Personne ne commande des aquariums alors c'est le service le moins assuré de tout le zoo.

Il le regarda, d'un air à la fois désolé et nonchalant. Il se risquait à ce genre d'attitude puisqu'Arthur n'était le responsable que de l'aquarium, et n'était donc pas son supérieur. C'est à toi d'aller conduire le fourgon. L'adresse est déjà dans le GPS, et les gars ont tout chargé.

Arthur grinça des dents. Il détestait conduire plus encore qu'il détestait les collègues de Barthélémy. Et il détestait que la situation lui échappe à ce point. L'administration était l'activité humaine la plus foireuse de tous les temps, et il avait réussi à la gérer au zoo... mais pas toujours.

C'est. Pas. Vrai.

Il reconnaissait très bien l'adresse indiquée dans le GPS en question du fourgon. Le manoir d'Aphrodite. Il connaissait Aphrodite depuis quelques mois. Elle, il n'en avait rien contre. Mais Arthur savait qu'il était peu probable qu'une déesse demande un service de livraison douteux pour un accessoire aussi simple. Arthur ne pensait pas au bug informatique : quelqu'un d'autre vivait dans ce manoir, et il n'avait vraiment pas envie de la revoir.
Que ça soit bien payé, marmonna-t-il dans sa barbe, quand deux de ses hommes montèrent dans la camionnette, prêts à partir. Arthur resta crispé durant le trajet, court, mais sa colère et son exaspération dépassait de loin son inconfort.

Et, puisqu'il ne semblait avoir aucune chance dans ce monde, ce fut bien elle qui lui ouvrit.

Vous êtes au moins assez intelligente pour savoir que le déplaisir est partagé. Pour la millième fois depuis le début de cette journée, l'ancien poulpe soupira de nouveau. Quelqu'un chez vous s'est fait livré un aquarium. C'est déjà payé alors je viens, je l'installe, et je pars rapidement de cet enfer. Donc si vous pourriez être coopérative là-dessus, on en sortira tous les deux en peu de temps.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4325



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-03, 00:38 « Sarcasm: punching people with words. »

Je soupirai, levant très haut les yeux au ciel afin qu'il n'y ait pas de doute possible quant à pourquoi je faisais ça.
- Vous, vous ne l'êtes manifestement pas assez pour apprécier ma compagnie.
C'était une évidence. Mais je préférai bien la pointer pour faciliter le travail à son petit esprit et surtout à ses deux neurones qui se battaient en duel.
Mais visiblement, c'était bien plus compliqué pour ces pauvres neurones en question et je suis désolée mais on ne peut pas tout mettre sur le compte de la chaleur estival. D'autant que nous vivons dans le Maine, dans la brûlante Californie. Et ça c'est bien dommage.
A présent, je toisai Arthur, la bouche pincée. Sa voix me faisait mal aux oreilles et le voir me piquait presque les yeux. Il pouvait presque concurrencer les vêtements laids de Dyson Walters sauf que celui-ci était vraiment dans une catégorie à part, tout en bas dans l'échelle des losers. Arthur était quand même un tout petit plus haut. Sans doute à cause de son prénom. Je vois pas tellement ce qui pourrait l'élever davantage.
- Personne n'a commandé d'aquarium. Jaspeur a peur des poissons, Colère casse trop de choses pour qu'on achète des machins pareils et Sandy n'aime pas qu'on enferme les animaux dans des cages. Désolée mais vous allez devoir partir.
Je ne savais pas trop pourquoi je prenais le temps de développer. J'aurais pu lui claquer la porte au nez, ça aurait été bien plus parlant (aussi paradoxal que cela puisse paraitre) et potentiellement plus douloureux.
- Vous faites ça juste pour venir me faire perdre mon temps ou vous connectez vraiment jamais vos neurones de poisson rouge ? Vous croyez pas qu'au manoir d'Aphrodite quand on veut quelque chose on passe pas par le système de livraison classique et ennuyeux ? Non parce que je veux bien éventuellement vous aider à être un peu moins dans la lose, hein.


Arthur Cane
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Arthur Cane

| Avatar : Stephen Amell

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Canesfamily

Hey you with the pretty face
Welcome to the human race
A celebration, Mr. Blue Sky's up there waiting
And today is the day we've waited for


Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 6da92eb6478443231c3397aa47aa1a3d


| Conte : Le Monde de Nemo
| Dans le monde des contes, je suis : : Hank, le poulpe septopode !

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 086e

| Cadavres : 241



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-12, 20:45


« La vérité est comme la compagnie : tout le monde en a besoin, mais elle craint parfois »

Si Arthur n'était pas Arthur, il aurait pu ricaner sur un ton sarcastique poussé. Mais Arthur était Arthur, et il n'avait ni le temps ni l'humeur pour réagir de la sorte. Il prit tout de même quelques secondes pour lui répondre, ce qui fut davantage une aide pour lui plutôt qu'une simple attaque verbale. Une aide pour l'empêcher de poser tout le matériel livré dans l'encadrement de sa porte, pour qu'elle ne puisse plus la fermer et ne plus avoir le choix que d'assumer l'erreur qui venait de chez elle.

Votre problème, c'est que vous vous croyez assez importante pour que je gaspille mon temps à venir vous faire perdre le votre. Scoop, votre temps et votre aura ne sont qu’intéressants pour vous uniquement.

L'ancien poulpe se retourna vers ses hommes pour leur faire signe de décharger la camionnette. Croyez-moi, si ça n'en tenait qu'à moi, je partirais tout de suite pour en finir avec vous.

Il tourna alors la tablette pour lui montrer l'écran, prenant tout de même la peine de lui expliquer, se disant que cela lui éviterait une prolongation de la discussion en perdant quelques secondes avec des remarques inutiles et des questions qui l'étaient tout autant. Erreur ou pas, tout est payé, et le paiement vient d'ici. Je ne vous donnerai pas la satisfaction de porter plainte contre moi pour vol d'un truc que vous n'avez pas commandé mais payé. Alors désolé, dit-il sans l'être pourtant, mais vous avez un aquarium maintenant. Et plus vite je le poserais, plus vite je partirai, et plus vite nos journées pourront reprendre un cours plus satisfaisant qu'il ne l'est actuellement.

Arthur a très souvent eu ce genre de pensées pour de nombreuses personnes. Seulement, il ne parlait pas,il n'en prenait pas la peine, engager la discussion avec ceux qui l'exaspéraient, était une chose qui l'exaspérait davantage. Mais il n'avait pas le choix ici, et quitte à parler, autant que ça serve à accélérer cette rencontre non désirée.

Par contre, vous pouvez nous demander de ne pas le monter. Dans ce cas vous vous retrouverez avec quelque chose de vide et pas du tout esthétique, mais au moins, je pourrais partir quand tout sera déchargé.

Il prit le plus gros de la structure par le bout que lui tendait son collègue pour l'aider à la porter, s'avançant vers la porte, espérant qu'elle lui dise qu'en effet, elle préférait qu'on lui laisse ça là pour ne pas le monter. Encore devait-elle comprendre qu'Arthur ne partirait pas avec cet aquarium déjà payé.

Donc ? On entre ou pas ? Ca ne vous gêne pas de prétendre incarner la classe et l'enseignement de la survie sociale alors que vous n'avez pas pu aider la fille que vous deviez aider à la base à survivre ?

Pardon ? Arthur cligna des paupières, soudainement perdu. Ce n'était pas lui qui venait de dire ça. Il n'avait aucune idée de la signification de ces derniers mots. Lui qui détestait la magie au plus haut point, le voilà ensorcelé maintenant ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4325



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-13, 00:50 « Sarcasm: punching people with words. »

Ce type était capable de débiter vraiment beaucoup d'âneries dans une seule et même phrase. C'était aberrant et je ne masquai pas mon mépris - il le valait bien, d'une certaine façon. Puis je suivis son geste du regard. Je voyais rouge - vraiment rouge - et je me sentais rarement aussi proche de Colère qu'en pareil instant.
- Oh mais je vous retiens pas ! fis-je bruyamment savoir. Si ça vous déplait d'être ici et bien barrez vous, je vous retiens pas ! ajoutai-je avec une révérence outrageusement exagérée afin de lui indiquer par où s'en aller (des fois que, on sait jamais avec ces gens-là).
Je toisai son écran et restai bien au milieu du passage. Jamais ce type ne rentrerait chez nous - il aurait été capable de souiller l'intérieur !Durablement, en plus. Jaspeur ne s'en serait jamais remis. Il y a, en effet, des souillures que la Javel ne dissout pas et des germes contre lequel le meilleur anti-bactérien ne peut rien. On appelle ça les nuisibles : quoi qu'on fasse, ils reviennent, encore et encore et encore.
Moi vivante, ce type et son escadron du mauvais goût ne rentrerait pas. Ni maintenant, ni jamais et surtout pas en disant des trucs pareils. Même lui semblait surpris (comme quoi, les idiots se rendent parfois compte du néant qui régit leur cerveau). Quant à moi…
- Colèèèèèèèèère ? appellai-je, mielleuse, en tournant la tête en direction de l'intérieur.
Quelques pas bourrins plus tard, le petit homme trapu apparaissait, l'air enragé, le poing serré sur son journal.
- T AS INTERET A M AVOIR APPELE POUR UNE BONNE RAISON PARCE QUE J AI PAS FINI LA PAGE SPORT ! beugla-t-il avant de constater que nous n'étions pas seuls.
Ses yeux se plissèrent, méfiants.
- C EST QUI LA FACE DE PET SUR LE PERRON LA ?
- Ma bénédiction pour que tu te défoules sur des êtres vivants. Il a dit qu'on s'occupait mal de Riley. Attaque.
La vérité était que j'étais profondément blessée par sa question - même si je n'en montrais rien. Riley. Nous avions eu tellement de projets et en avons concrétisé si peu. Vous voyez, je ne pleure pas en principe. Parce que c'est pour les nases. Mais Riley était loin d'être nases et si mes larmes pouvaient la ramener sans faire couler mon mascara, j'accepterais volontiers - même en public.
Il y avait en effet une méduse dans cette rue mais ce n'était pas moi.
Colère s'enflamma, assez littéralement, d'ailleurs, et brisa en deux le morceau de structure avant de montrer ses poings à Arthur.
- TU VEUX TE BATTRE LA MORUE ? PARCE QUE J AI PAS PEUR DE TOI ET SI TU RETIRES PAS TOUT DE SUITE CE QUE T AS DIT JE TE DEFONCE TA SALE FACE DE MOLLUSQUE QUI A RIEN DANS LE SLIP. TU CONNAIS PAS LA VERITE ALORS TU LA FERMES ET TU DIS PARDON A LA DAME ET TU REMBALLES TA STRUCTURE TOUTE POURRIE.
- Si j'étais vous, j'écouterais - il déconne jamais avec le respect et c'était pas respectueux votre question.


Arthur Cane
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Arthur Cane

| Avatar : Stephen Amell

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Canesfamily

Hey you with the pretty face
Welcome to the human race
A celebration, Mr. Blue Sky's up there waiting
And today is the day we've waited for


Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 6da92eb6478443231c3397aa47aa1a3d


| Conte : Le Monde de Nemo
| Dans le monde des contes, je suis : : Hank, le poulpe septopode !

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 086e

| Cadavres : 241



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-13, 13:46


« La vérité est comme la compagnie : tout le monde en a besoin, mais elle craint parfois »

Deux choses surprenaient Arthur à ce moment là. Celle que nous citerons en premier fut ce petit énergumène plus en colère que ce que sa tête rougeâtre pouvait contenir qui criait sur Arthur -en considérant que quelqu'un qui criait avait déjà fait quelconque effet d'intimidation sur lui, mais c'était un autre sujet-. Mais la surprise ne venait pas tant de lui -bien que le voir s'égosiller si fort qu'on s'attendrait à voir ses cordes vocales s'échapper de sa bouche était une surprise certaine-, mais plutôt du fait que Gust soit allée appeler du secours pour venir la défendre. C'était certainement la chose la plus inattendue dans une ville aussi étrange que Storybrooke. Elle n'avait pas l'air du genre à appeler papa pour crier sur les enfants qui lui font des bobos, et même si Arthur n'avait aucune affection ni considération pour elle, il savait au moins ça.

Enfin... si justement, il y avait, à cet instant, quelque chose de plus surprenant que Deborah qui cherche son grand frère minuscule pour la protéger. La deuxième surprise d'Arthur que nous n'avons pas encore cité : que diable venait-il de dire ? C'était sans doute pour ça qu'il n'avait pas écouté la moitié des cris de ce Colère. Il n'allait pas s'excuser alors qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il venait de se passer.

Je n'ai rien dit, dit-il, les sourcils froncés et avec une expression qui trahissait tout le trouble du responsable d'aquarium, même s'il aurait sans doute voulu le cacher en temps normal. Il n'avait pas croisé le regard de Colère une seconde, signifiant que 1) il n'était pas là pour discuter avec lui, et que 2) il avait plus important à penser à l'heure actuelle.

Je n'ai aucune idée de qui est Riley, ni du sens de ce que je viens de dire, avoua-t-il à demi-blasé en croisant enfin le regard de Deborah (n'ayant toujours pas croisé celui de son mini garde du corps). De toutes façons, comme ça se fait que ça ait du sens pour vous, ça n'avait aucun sens. Ça en avait peut être, dans cette ville. Pas pour Arthur. Il ne voulait pas savoir quel en était le sens, mais il ne dirait pas non pour connaitre l'origine de ce qui venait de sortir de sa bouche.

Que votre maison abrite des sorcières ou quelconque forme de magie noire, ça me concerne autant que je m'en préoccupe, donc pas du tout. Mais ça m'a forcé à dire un truc que je n'ai même pas compris, et c'était efficace vu la réaction. Je n'ai pas dit ça, et j'ai tôt fait de partir pour que vos démons cessent de m'utiliser.

Pour la première fois, il regarda enfin le petit homme que Deborah utilisait pour se défendre. Il n'entrerait pas, ça lui allait fortement.

Pour toute demande de remboursement, vous avez une semaine. Bonne nouvelle, c'est faisable en ligne depuis quelques temps, pas besoin de venir me voir. Je ne reprendrai l'aquarium que lorsque mes reçus indiqueront que vous n'avez plus payé pour.

C'était sa manière de dire au revoir. Puisque désormais il le cachait peut-être, mais Arthur était encore profondément troublé par ce qu'il s'était passé. Des mots qui s'étaient échappés jusqu'à la réaction de Deborah quelqu'en soit la raison.

Et dans cet état, Arthur voulait simplement partir. Bonne journée, se força-t-il à dire avant de faire un signe de tête à ses hommes qui posèrent le matériel acheté sur l'allée avant de regagner le camion.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4325



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-13, 15:35 « Sarcasm: punching people with words. »

- C EST PAS BEAU DE MENTIR ! cria Colère, les poings serrés, quand la tête de plancton assura ne rien avoir dit.
Bah voyons. Maintenant il voulait faire croire que j'étais Jeanne d'Arc en plus ? Comme c'est pratique. Prêt à me pourrir la vie jusqu'à la moelle, décidément ! Je comptais sur Colère pour au moins lui casser le nez, ça me soulagerait un peu. Je crois. Je ne suis pas très familière avec la colère, je laisse ça aux personnes rustres comme lui. C'est juste pratique d'avoir quelqu'un qui se fatigue à ma place. C'était déjà comme ça dans la tête de Riley, après tout, et c'était ce que Colère faisait de mieux dans ce bas monde.
Je notai toutefois que notre invité importun était véritablement troublé par ce que se passait, c'est pourquoi je consentis à retenir Colère le temps de l'écouter - sait on jamais, ça pouvait être un tout petit peu intéressant comme il avait mentionné Riley. Personne ne la connaissait en ville. Enfin, seulement des personnes que je faisais en sorte de trier sur le volet et dont il ne faisait naturellement pas partie. Parce qu'il faut pas déconner : j'irai jamais parler d'elle à ce type, même sous la torture. Sauf que là, c'était mal barré. Il allait savoir. En fait, il savait déjà, sauf qu'on ne savait pas par quelle opération du St Esprit il avait pu se retrouver au courant. Fatalement j'avais au moins autant envie de comprendre que lui car je n'appréciais pas qu'on puisse connaitre Riley sans mon accord écrit, signé et parafé.
- Vous êtes vraiment stupide, commentai-je, plus blasée qu'agacée, quand je compris qu'il ne comptait pas me donner d'explication sur son mystérieux savoir. Aryana est une déesse, on a pas de démon ici, on a que des émotions, ajoutai-je en réalisant que la seconde partie de la phrase m'avait échappée.
Et zut. Si ça se trouve, c'était contagieux ! Et comme c'était lui l'intru, ça ne pouvait que venir de lui ! CQFD. Je reculai un peu pour augmenter la distance entre ses germes et moi.
- La seule chose démoniaque que je vois elle est sur mon perron et c'est vous, poursuivis-je comme si de rien n'était.
Et pendant tout ce temps, les sous fifres du type continuaient de décharger leur matériel à la noix, ce qui polluait l'esthétisme de l'avant de la maison. Vivement qu'Aryana revienne pour envoyer tout ça en enfer, à la déchetterie ou encore mieux : dans le salon d'Arthur en écrasant malencontreusement sa télé au passage. Il avait probablement une télé. Il avait une tête à en avoir une.
- Je vous dis pas au revoir Monsieur Poulpe. Si j'étais vous j'irais consulté un médecin. Je crois que vous avez choppé un truc encore plus grave que votre connerie congénitale et faudrait pas que ce soit cardiaque parce qu'avec trois cœurs ça pourrait faire mal. Non pas que ça me pose souci. Franchement, si vous mourriez, je serais pas triste. Et pourtant je sais ce que c'est que d'être triste, mais vous ne méritez pas une larmichette de mes larmes. D'ailleurs, je suis pas persuadée que les gens vous apprécient. Je suis même sûre que comme moi ils font tout pour vous oublier.


Arthur Cane
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Arthur Cane

| Avatar : Stephen Amell

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Canesfamily

Hey you with the pretty face
Welcome to the human race
A celebration, Mr. Blue Sky's up there waiting
And today is the day we've waited for


Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 6da92eb6478443231c3397aa47aa1a3d


| Conte : Le Monde de Nemo
| Dans le monde des contes, je suis : : Hank, le poulpe septopode !

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 086e

| Cadavres : 241



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-14, 23:50


« La vérité est comme la compagnie : tout le monde en a besoin, mais elle craint parfois »

Arthur leva les yeux en l'air lorsqu'elle le qualifia de démoniaque. Il considérait qu'il avait passé l'âge depuis de nombreuses années pour ce genre d'attaques verbales puériles, mais il semblerait qu'elles faisaient l'objet du passe-temps favoris de Deborah, en dépit de son âge pourtant plus avancé que celui d'Arthur. Le pensait-il du moins, en se basant sur ce qu'il voyait -elle n'était pas vieille, elle semblait simplement l'être plus que lui-.

Enfin... cette histoire d'émotions, il n'avait absolument rien compris. Colère était-il une vraie colère ? C'était aussi absurde que toute cette situation. En tout cas, pour un peu, Arthur en aurait été presque figé sous la surprise. la colère et le ton hautain de Deborah n'étaient en rien surprenant. Son honnêteté ? Sur sa nature (compréhensible ou non) ou alors, autre détail qu'il avait remarqué dans son discours pathétique et insultant, qu'elle connaissait la vraie tristesse.

Deborah avait bien trop de fierté, bien qu'Arthur puisse penser qu'elle en avait à tort, pour laisser échapper ce genre de détails. Et quiconque la connaissait pouvait dire qu'elle ne disait pas des secrets par inattention. Chiante, mais pas débile. Arthur ne le dirait jamais, mais sa constatation était juste.

Oh vraiment, vous savez ce que c'est d'être triste, la riche femme pathétique du château divin, qui appelle son grand frère en guise de mini-bouclier quand quelqu'un ose dire un truc méchant ? Parce que madame doit affronter tragiquement ses ongles qui se cassent, par la peur d'être sur ses doigts ?

Arthur n'était même plus certain de ce qu'il faisait. Une colère montait en lui, mais qui ne lui ressemblait pas. Arthur avait toujours de la colère en lui, ce n'était pas nouveau. Mais il ne manifestait pas avec les autres. Non pas qu'il se retenait. Simplement, ça ne lui apportait rien. Aujourd'hui, quelque chose changeait. Il avait presque l'impression de ne plus être maître de lui même. Dans l'instant, il ne s'en préoccupait pas réellement.

Laissez moi rire, vous ne connaissez rien de la vie. Vous vous contentez de regarder les autres avec votre regard hautain, en pensant que le monde a besoin de vos remarques inutiles, depuis votre tour de demeurées. Ce n'est pas vous qui avez été victime du massacre de sa famille et des dangers de l'océan, ou du monde.

A cet instant, Arthur semblait se détacher de lui même, se trouvant seul dans sa tête, à s'étonner de ce qu'il venait de dire sur lui, contre son gré. Pourquoi diable disait-il ça ? Que se passait-il ici ?

C'est ce qui nous différencie, Deborah. Je n'ai besoin de l'attention de personne, alors que vous, vous n'êtes rien sans un public. Et je n'ai rien à envier de quelqu'un d'aussi superficiel/

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4325



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-15, 00:43 « Sarcasm: punching people with words. »

Je voyais rouge. Mes yeux se plissèrent. Arthur allait trop loin, et pas que dans ses choix vestimentaires mais aussi et surtout dans ses insinuations.
Contrairement aux miennes, elles n'étaient fondées sur rien car il n'avait pas mon talent d'analyste du comportement humain. Moi si. Moi je suis experte. J'ai un doctorat, un Ph.D.et tout ce que vous trouverez comme synonymes qui prouveront ma supériorité dans ce domaine. Le must ? J'ai tout ça sans avoir faire 10 000 ans d'études. Et ça, c'est vraiment cool. Mon talent est inné. Le sien est ine..sixtant.
- Colère ? demandai-je, mielleuse. Tu veux bien nous laisser ? J'ai deux trois trucs à régler avec Môsieur je pense connaitre ce que je connais clairement pas. Merci.
Je battis des cils et le poussai dans la maison. Il râla mais je m'en fichai. Je reportai alors mon regard noir sur Arthur.
- Vous savez quoi ? Peut-être que grâce à vous ce soir en me couchant je serais encore plus experte en comportement humain que je ne le suis présentement parce que j'aurai appris la colère. Je pourrais presque vous dire merci mais j'ai pas envie.
Pour l'effet, je marquai une pause avant de reprendre :
- La vraie tragédie actuellement c'est vos préjugés. Même moi j'en ai moins et pourtant quand je vois quelqu'un qui porte des bottes-tongs, je le juge vraiment intensément. Se casser un ongle, c'est agaçant. Perdre le centre de votre univers, celle pour qui vous êtes apparue, CA, c'est vraiment triste. Mais ça, Monsieur Poulpe pouvait pas le présupposer, hein ? Bah non. Monsieur Poulpe a des préjugés. Oui, c'est vrai, j'admets, je suis exigeante et toujours parfaite. Vous savez quoi ? J'y peux rien si vous êtes jaloux. Je suis Dégoût, va falloir vous y faire.
Ca, c'était sorti tout seul et ça m'agaçait. Mais bon, soit. Je pouvais bien faire avec. Je repris comme si de rien n'était, cachant mon trouble. Il était définitivement contagieux.
- Mais s'il y a un expert en émotions ici, c'est clairement pas vous. La vie, je connais, la mort aussi. Riley est morte. Son papa et sa maman aussi. Ils sont tous morts, même Joie. Il ne reste que moi et les trois débiles incapables de s'adapter à leur nouvelle vie. Si vous trouvez mes remarques inutiles c'est que, ma foi, vos neurones n'arrivent pas à se connecter et comprendre en quoi je suis nécessaire. C'est bête pour vous mais je vais pas pleurer là-dessus. Vous n'êtes ni mon hôte ni mon client. Tant pis pour vous, faites vous empoisonner la vie et ne devenez jamais le meilleur de vous-même. Ca vous regarde. Maintenant, je vous saurai gré de quitter ma propriété si c'est pour dire des conneries sans fondements pareilles. Et croyez-bien que ça me dérange pas de vous trainer par la peau du cou quitte à saloper ma manucure. Ma patience le vaut bien.


Arthur Cane
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Arthur Cane

| Avatar : Stephen Amell

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon Canesfamily

Hey you with the pretty face
Welcome to the human race
A celebration, Mr. Blue Sky's up there waiting
And today is the day we've waited for


Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 6da92eb6478443231c3397aa47aa1a3d


| Conte : Le Monde de Nemo
| Dans le monde des contes, je suis : : Hank, le poulpe septopode !

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon 086e

| Cadavres : 241



Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________ 2018-08-15, 22:03


« La vérité est comme la compagnie : tout le monde en a besoin, mais elle craint parfois »

Arthur ne savait même pas pourquoi il restait. Mais il restait. D'habitude, il ne le faisait pas, il ne criait pas, il ne s'attardait pas là dessus... mais tout son corps l'imposait. Comme s'il y avait un besoin de tout laisser partir, bien qu'Arthur n'ait jamais détecté un tel besoin. Ainsi était l'appel de la Vérité, bien que le poulpe ne le saura pas. Il écoutait, et il répondait. Avec une rage probablement aussi forte que celle de l'émotion, qui réagissait de plus en plus violemment. Arthur n'en avait pas conscience, Deborah réagissait justement à ce qu'il lui envoyait. Cet état de transe était... nocif. Étrange. Assez pour qu'il y ait succombé totalement, ne faisant plus attention à ce qui n'allait et ce qui n'allait pas.

Il ricana, sarcastique.

Jaloux ? Laissez moi rire. Si vous êtes Dégout, je suis bien plus dégouté que jaloux. Ce genre de punchline, encore une fois et comme tout le reste, ne lui ressemblait vraiment pas. En disant ça, une part de lui sonnait l'alarme, lui disait d'arrêter et de partir, que rien de tout cela n'était normal ou n'était sain. Pour elle ou pour lui. Mais il n'en fit rien. Il écouta Deborah, ne voyant aucun autre choix, et resta bien là, où il ne devrait pas être, prêt à répondre.

En d'autres circonstances, il se serait contenté de la surprise face aux aveux de l'émotion, et au tragique de son histoire, sans commenter et s'en aller, surpris sans pour autant compatir, avec juste le respect nécessaire pour ne pas remuer plus de blessure. Mais d'autres personnes parlaient à leurs places. Le passé, les émotions, la conscience, on ne saurait jamais vraiment.

"Dégout" estime donc être l'experte en émotion alors. Parce qu'elle se sert des morts de son histoire pour se permettre de s'estimer plus haute que le monde et d'être bien placée pour jugée le monde ? Non, vous ne l'êtes pas ! Quand j'ai vécu le suicide de mon meilleur ami, je ne me suis pas contenté d'en profiter pour ennuyer le monde en me sentant supérieur à cause de la souffrance. Il s'est suicidé, il était amoureux de moi, j'ai rien vu, j'ai rien fait, j'ai souffert, j'ai hurlé, et ça s'arrête là. J'ai peut être encore mal, mais je ne m'accorde pas le droit d'aller rabaisser les joyeuses personnes de la ville.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Contenu sponsorisé




Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Toute vérité n'est pas bonne à dire | Ft. Le Poulpe Grognon





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations



Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser