« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Venez vous divertir et remporter des récompenses avec le jeu de la Saint Patrick ! Jusqu'au 17 mars 2021 !

Partagez
 

 [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Eugene Richardson



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Eugene Richardson


╰☆╮ Avatar : Finn Jones :ohqueoui:

Ѽ Conte(s) : Raiponce
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Eugène Fitzherbert

✓ Métier : Au chômage après avoir délaissé la fortune familiale
☞ Surnom : Evie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 67

✓ Disponibilité : 4/4 (Raiponce ; Anna ; Charlie ; bientôt Stanford)

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 13 Aoû 2018 - 16:51

Donald ne parvenait pas à garder son calme, aussi Daisy fut réveillée, et lui envoya un regard ahuri par le manque de sommeil. Elle émergea lentement, avant de demander : "Donald ? Qu'est-ce qu'il se passe ?" Le canard fut soulagé de la voir se réveiller, mais ceci n'atténuait nullement son inquiétude envers elle. "Le chevalier blanc ! Je l'ai vu !" dit-il, le visage en sueur. Daisy lui fit des yeux ronds, et rétorqua d'emblée : "Le chevalier blanc ? Le vrai ?"

Donald prit les mains de Daisy dans les siennes, pour être sûr de bien en ressentir la chaleur. Il hésita un instant avant de répondre : "Oui... enfin, celui que j'ai vu quand j'ai tué le dragon dans le lac." Il fit une pause, attendant une réaction. "On parle bien du même hein ?" Le canard était de plus en plus stressé, aussi, il ne souvenait plus des nombreux moments passés avec Daisy à lui expliquer les aventures qu'il avait vécu dans le lac.

"Oui, je me souviens" dit-elle, enfin réveillée (du moins mieux réveillée) et à l'écoute.

Une fois qu'une mise au point fut faite, Donald posa alors la question qui l'intéressait le plus depuis tout à l'heure : "Tu n'as pas fait de rêve bizarre ?"

"Non, pourquoi ?"


"Il m'a dit que ma famille m'aiderait et... j'ai d'abord pensé à toi et les triplés. Le combat continue Daisy. Il faut que je retrouve l'armure du Chevalier si on veut enfin être en sécurité !"


"Si le chevalier t’apparaît maintenant, peut être que ça commence enfin. Le Sentiment de Légende... Que t'a-t-il dit ? Pourquoi on doit retrouver son armure ?"

"Pour retrouver notre mère, et combattre Nicolas. C'est Nasfarus qui lui donne son pouvoir. Et aussi à ses sbires ! Si je retrouve l'armure, nous aurons une clés pour repousser les ténèbres ! Et je pourrais te protéger toi et les triplés..."

"Très bien. Je ne suis pas certaine de tout comprendre, mais c'est important, alors allons-y."

Donald voyait bien que Daisy faisait de son mieux pour comprendre malgré la situation. Mais il la connaisait assez pour savoir qu'elle ne se laisserait jamais déstabiliser pour si peu. Aussi, il n'eut aucune objection à la voir se préparer pour le rejoindre. Cette aventure, ils allaient la vivre à deux désormais. Ils se soutiendrais et irait de l'avant dans cette dure épreuve. A cette pensée, le canard était à la fois inquiet et excité. Alors qu'elle venait à peine de retirer sa nuisette, quelque chose la stoppa dans son élan. Quelque chose derrière la fenêtre.

"Donald ? Y a-t-il un quelconque rapport avec ça ?"

Le canard se leva d'un bon, et le spectacle sous ses yeux fut très singulier. Une immense lumière bleue brillait intensément, vers la mer. Il entrouvrit la bouche, avant de s'humecter les lèvres.

"Il y a de grandes chances que oui. J'crois pas aux coïncidences."


"Chérie, on a du pain sur la planche. Je vais chercher mon équipement. Amène tout ce qui pourra te sembler utile, je te fais confiance" il appuya la dernière partie de sa phrase avec un clin d'oeil. Daisy reprit donc des affaires dans son armoire lui permettant de meilleurs mouvements, c'est-à-dire des vêtements ne correspondant pas à ceux habituels, plus "classes". Donald fit de même, récupérant des gadgets de Géo et des armes qu'il empila dans un sac à dos. "Je vais appeler quelqu'un pour Riri, Fifi et Loulou."

Une fois le couple prêt, ils prirent la direction de la mer, se demandant tous les deux ce qu'ils vont devoir affronter. Ils arrivèrent au port. Loin de la mer, une foule était agglutinée, admirant la lumière bleue. Celle-ci était entourée d'un fin rideau d'eau. Des arc-en-ciel se formèrent aux alentours, rendant la scène assez jolie. Ceci n'empêcha pas le canard de se demander : "C'est quoi ce cirque ?"
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85936-le-crapaud-le-cheval- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85954-assez-de-ces-manieres-venons-discuter-entre-amis

Invité



Invité


Anonymous



[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________ Mer 15 Aoû 2018 - 11:34

Les paroles de Ku’u tournaient dans la tête de la tête de rousse. Ayant assez d’être enfermée chez elle, de plus, il n’y a personne qui doit venir pour un cours de musique. C’est ainsi qu’elle sort de chez elle avec sa guitare, par précaution bien entendu.. De plus la rousse avait l’habitude de se rendre avec son instrument au port de la ville pour composer quelques partitions. Bon revenons à nous, toons. Carmen réfléchissait à comment convaincre tous les Toons de chanter une chanson, dont elle ignore encore le titre, mais surtout les paroles.. Enfin passons, alors que la rouquine laisse son regard vagabonder sur la ville quand elle voit au loin une lumière bleu assez importante au port.
-Qu’est-ce que c’est que ça… se demande la rouquine. De nature méfiante, Carmen décide de ne pas s’y rendre dans l’immédiat et aller voir une personne qu’elle n’avait pas vu depuis un long moment.. Soreth, qu'elle avait croiser de temps en temps auparavant, depuis son arrivée dans cette ville.

Soupirant, Clarabelle se remet en route pour la demeure de l'ancienne souris au pantalon rouge aux boutons rouges, selon les versions animés. Tout en chantonnant, la rouquine remarque une chose étrange en arrivant vers la maison de Mickey (Merci les dieu qu'il ne l'entende pas [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 3392629739 ), une silhouette encapuchonné observait par l’une des fenêtres de l’habitation, non mais il y a des personnes qui sont sans gêne dans ce pays !!.
-Hey vous, je ne vous dérange pas peut-être ?? lui demande la rouquine en s’approchant en haussant la voix. Ni une, ni deux l’inconnu se sauve en la voyant, non mais c’est quoi cette politesse, personne ne lui a jamais appris ce que c'est??..


La rousse décide de le poursuivre pour découvrir son identité.. Au détour d’une ruelle, qu’elle tombe nez à nez avec une de ces phobies, qui cette fois est décuplé fois 100!!! Une araignée… Bordel de merde… elle ne pouvait pas tomber sur un papillon, c’est plus mignon avec toutes les couleurs.  Pourquoi une araignée, pourquoi ce n’est pas suivre les papillons… Elle commence à paniquer...tétanisé parce qu’elle voit devant elle…
-C'est une blague... ça ne peut pas être possible... Je ne suis quand même pas dans Harry Potter avec en face de moi Aragog..... se dit-elle avant de commencer à reculer discrètement… Alors qu’elle s’apprête à fuir loin de cette créature des enfers, qu’elle disparaît rapidement… Ok, qu’est-ce qu’il se passe encore.. Alors que Clarabelle reprend doucement ses esprits et calmer son coeur qui battait à tout rompre..Une voix féminine, forte et assurée va se faire entendre derrière la jeune femme à la crinière de feu.
"Excusez mes manières, je devais vous empêcher de poursuivre cet homme."

Non mais vous allez pas me dicter ce que je dois faire !! je voulais voir qui osait observer chez une personne que je connais.... dit la rouquine énervée, et qui êtes vous encore ... Elle se retourne vers l'origine de la voix, en espérant qu’elle ne devienne pas folle comme un certain chapelier fou du nom de Jefferson.. Un grand homme que la tristesse et la haine ont malheureusement rendu fou en passant un temps à Wonderland.. Malgré le fait qu'elle ne l'a jamais rencontré, ça serait un honneur de voir comment il se porte. Enfin passons, ce n’est pas le sujet.. Quand elle se retourne, devant elle se trouve une femme, plutôt grande, habillée de façon médiéval pensa la rousse. Ce qui l’étonne, enfin ce qui est étrange, ce sont les petites lueurs bleutées, du moins des étincelles qui emmènent autour de cette femme. Surtout qu’elle soit translucide. Mais bon la bizarrerie est monnaie courante à Storybrook.. Un silence pesant s’est installée, mais rompu par cette étrange femme.

"Je m'en suis rendu compte. Celui qui observait Soreth travaille pour Nicolas, votre sombre frère humain. Vous auriez été impuissante s'il était venu vous attaquer. "
Qui êtes vous... ! C'est vous qui avez débarqué au niveau du port ??et c'est qui ce Nicolas ?? je n'ai pas de frère, ni de soeur.... lui dit elle sèchement en la regardant...La rousse ne supportait toujours pas qu’on lui dise quoi faire. Avant cette malédiction, elle n’aurait rien dit, mais là c’est différent. Elle ne se laissera pas faire sans se battre..
"Je suis l'esprit protecteur de la peur, Ulya, nommée la Puissante. Créatrice de l'encre, auteur de l'équation de la fin. Et de nombreuses autres choses. Je protège Soreth... cela fait bien longtemps qu'il ne m'a pas été accordé de sortir de son esprit, même si ce n'est que sur le plan astral. Vous devez être importante. L'Équation de la Fin avance, ce doit être pour ça."Elle tourne la tête vers la maison de Soreth. "J'aurais aimé apparaitre à Soreth plutôt. Peut-être en aurais-je l'occasion après vous avoir parlé." de nouveau, elle tourne son regard vers la rouquine "Quel est ton but, Clarabelle ?"

Merci ça fait plaisir d'entendre que je suis moins importante que les autres toons... dit-elle sarcastique en croisant les bras en espérant que tout ça est un rêve, qu’elle allait se réveiller dans son lit, et ainsi ne faire comme si ce n’était qu’une illusion.. Elle demande à cette Ulya, et comment ça mon but ?? pour cette soit-disante menace... Désolé mais j'ai du mal à me sentir concerné par cette histoire pour le moment..
"Moins importante ? Bien sûr que non, sans votre implication dans l'Equation, tout est voué à l'échec. Je voulais simplement dire qu'en temps que protectrice, j'aurais aimé parler à Soreth. Ne vous sous-estimez, vous avez une grande responsabilité dans la survie de Sebastian Dust et de... non, je ne devrais pas dire cette dernière précision. Quoiqu'il en soit, vous êtes importante."

Et bien désolé si vous n'avez pas croisez Soreth.. Je le cherche également.. Et comment ça la survie de Sebastian dust et de qui d'autre ??? j'aimerai bien le savoir…, lui demande la rousse, qui commence petit à petit à prendre cette histoire au sérieux même si c’est un peu tiré par le cuir chevelu.

"Il y a beaucoup de choses qu'il vous serait trop prématuré de savoir maintenant... et donc dangereux. Comme ce qu'il se trouve derrière la porte de l'Océan Perdu que Tarys fait apparaître en ce moment même, plutôt que de se manifester en personne."
Quand est-ce que ça doit se passer cette catastrophe... Qui a t"il derrière cette porte, j'ai l'impression que vous craignez ce fameux Tharys... *demanda la rousse avec une curiosité qui est de plus en plus forte, de plus elle s’était installé sur un muret en écoutant le fameux récit de cette femme qui devenait de plus en plus intéressant.
"La catastrophe de l'Equation de la fin ? Cela dépend de beaucoup de chose. Elle pourrait avoir lieu bientôt maintenant. Vous n'avez pas à connaitre le contenu de cette porte. Pas pour l'Equation, chaque chose en son temps. C'est la porte en elle même qui vous sera utile."
Elle ne peut s’empêcher de ricaner face à ces paroles tout en l’écoutant "Je suis l'esprit de la peur, je ne crains que peu de choses, et ce n'est certainement pas ce lâche de Tarys."
Vous en avez pas marre de parler en énigme... car je vous avoue que je n'ai rien suivis de ce que vous avez dit... enfin si mais bon... dit elle non impressionné par l'esprit de la peur..  et qui est ce lâche. Pourquoi ne l'affrontez vous pas vous même pour lui faire une peur bleu qui perdra sa perte..
"Personne ne sait où se trouve Tarys le Solitaire. Mais si on ne le trouve pas, Sebastian est en danger, Dyson peut ne jamais se réveiller, Bendy peut revenir, d'autres démons peuvent succomber à l'appel de Nicolas... Ku'u Lei peut être corrompue. Tarys devait être l'esprit protecteur de la prison et donc de Sebastian, mais a toujours refusé de se joindre au cercle des esprits. "

Elle va réfléchir pour éviter de dire des bêtises face à elle, tout en réalisant, enfin c'est un début pour la jeune femme "Je pense savoir pourquoi je suis apparue à vous et non à Soreth en premier. Morgan Horace est en danger actuellement. Je le pense en tout cas, l'équation est formelle, son rôle, comme le votre, est très important. Il n'est donc pas en sécurité. Carmen, essayez d'accomplir le Sentiment de Légende. Puis, demandez à Ku'u Lei d'ouvrir Le Monde de la Désolation dans le pinceau de Park. Vous devez parler à Koroa, la protectrice de Felix, qui cache le Coeur des toons."
Au nom d'horace, la rouquine blêmit... Elle ne voulait pas qu'il soit en danger.. son coeur se compriment en entendant ça…  *Comment ça en danger;.... Et j'ai déjà eu contact avec cette Ku'u...Et ou vais-je trouver cette Koroa...


"Horace et toi êtes complémentaire, mais vos ennemis ont intérêt à s'en prendre à Horace en premier pour réussir. Trouvez Park et Koléana. Leurs protecteurs, Assalhor et Anidam, vous aideront. Je dois donner à Soreth une autre mission, mais vous y arriverez !"
Tout en l’écoutant, la rousse se voue vaincu.. elle ne pouvait pas aller contre son destin… Clarabelle accepte contre son gré, d’aider sa famille.. les Toons, ça lui crève le coeur de se dire que ces personnes font parti de sa vie...surtout pour Horace, même si son coeur souffre encore.

... Je vais tenter de faire de mon mieux... Pourquoi je n'ai pas le droit de rejoindre Horace pour le prévenir.. Et où se trouvent-ils ?? Je ne vais pas ratisser toute la ville pour les trouver...
"Morgan a une mission. Pour l'aider, il ne faut pas que vous alliez le voir tout de suite."
Sans réfléchir, la rousse se relève pour être prête à partir, tout en ayant une pensée pour son ancien compagnon..
Elle lève la tête au loin de nouveau. "Près de la lumière de la porte, vous devriez les trouver."
D'accord... dit-elle méfiante avant de partir faire face à cette menace.. en ayant une pensée pour Horace, tout en espérant qu'il ne lui arrive rien.. Mais ça, personne ne le saura.

Chris L. Brooke



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : Le monde de Nemo & Dory ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

✓ Métier : Ancien militaire/ Sherif de Storybrooke ♒
[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 Police10

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1129

✓ Disponibilité : En train de se mettre bien à jour...

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 15 Aoû 2018 - 16:15

There's so much on my mind: Just levitate.


Après la discussion qu'il venait d'avoir avec Javier, les deux descendirent du bateau, prêt à partir à l'aventure. Prêt à trouver une solution pour pouvoir sauver Dyson des griffes du coma. Il était déterminé, il avait enfin trouvé une solution pour sauver son partenaire. Chris allait pouvoir enfin le tenir dans ses bras et entendre des réponses de la part de Dyson quand il lui posait des question. Il avait tellement de questions sans réponse, tellement de colère en lui qu'il ne savait plus quoi en faire. Tous ces méchants qu'il avait vu après sa mission avec la Magic League. Pourquoi avoir essayait de tuer Dyson et pourquoi ils avaient disparus sans laisser de traces. Pourquoi avaient-ils Tadashi et pourquoi lui n'avait rien eut. Chris aurait put se perdre indéfiniment dans ses questions, il aurait essayé de trouver une solution à chacune d'entre elles mais une solution en or s'offrait à lui. Alors oui, il suivait aveuglement Javier parce qu'il était peut être la solution à son problème. Il marcha alors au même niveau que le toons avant qu'une lumière bleu assez aveuglante n'apparaisse devant eut.

L'ancien militaire ferma les yeux un court instant avant de mettre sa main devant son visage tout en affichant une petite grimace. Non, il ne s'habituerait jamais à la magie malheureusement. Et malheureusement pour lui son partenaire avait tout de magique. Mais il n'y avait pas que la lumière qui était impressionnante dans cette scène. Un filet d'eau se tenait juste devant cette magnifique lumière bleu. Etrangement il trouvait cette scène reposante alors qu'elle annonçait peut être quelque chose de mal. Chris plissa alors ses yeux et marcha doucement vers le bord pour voir correctement ce qui était en train de se passer en face d'eux. A travers la brume d'eau, il apercevait très clairement la silhouette d'une ville inversée.

« On dirait qu'on est en train de revivre Inception… C'est quoi ça Javier ? »

Chris fixait toujours la magnifique scène qui était en train de se passer devant lui. Il n'avait jamais vu ce genre de chose auparavant ou si peut être.. Le courant Est Australien était d'une beauté sans nom, d'un bleu qu'il n'avait jamais vu autre part ailleurs. Si beau et pourtant si loin. Il attendait une réponse de la part du brun qui se tenait à côté de lui mais quand il tourna doucement son visage vers lui, ce dernier regardait la scène avec fascination. Comme si il n'avait jamais vu ce genre de chose. Il pensait pourtant que les toons avaient tout connus en magie et il s'était encore trompé sur leurs cas. Puis un immense sourire se dessina sur le visage de ce dernier, si grand qui ressemblait presque à un fou ahurit. Qu'il ressemblait presque à ce taré de Jefferson. Il grinça des dents quand il se rendait compte qu'il pensait à ce fou. Le souffle de Javier sortit Chris de ses pensées.

« J'y crois pas, ça existe ! »


Le policier haussa les sourcils quand il comprit que cette chose qui était en train de se dérouler devant eux était apparemment une légende pour Javier alors que pour Chris c'était seulement de la magie. Il grimaça légèrement avant de voir le toons remonter sur son bateau. Attends, il comptait vraiment ce diriger vers ce truc.. C'était peut être un piège ! Peut être que c'était une faille qui les emmenait tout droit en enfer ou pire à Wonderland. Il n'avait vraiment pas envie de monter sur ce bateau, hors de question.

«Ecoute, on verra Harry plus tard. On doit traverser ce truc, fais moi confiance ! »


« Traverser ce truc ? Tu es malade. Vous êtes tous malade dans cette ville. »

Un soupir sortit de la bouche de l'ancienne tortue qui fixa la lumière pendant un long moment. Lui il voulait juste retrouver Harry et rien d'autre. Pourquoi devait-il faire ce détour. Il croisa alors ses bras contre son torse tout en fronçant les sourcils.

« Dis moi d'abord ce que c'est. »

« Ce truc, c'est l'entrée vers l'Océan Perdu, Panchito et moi on l'a cherché pendant des années, c'est une légende qu'on a connu il y a longtemps en fouillant dans les îles secrètes de notre continent natal. On dit que dans l'Océan Perdu, on trouve tous les trésors dont on rêve. »

Des trésors ? Le visage de Chris se referma directement quand Javier lui parla d'argent, de richesse. Ce n'était pas vraiment ce qu'il voulait. Il n'était pas riche c'est vrai mais il ne ressentait en aucun cas le besoin d'avoir de l'or sur lui. Il vivait suffisamment avec ce qu'il gagnait dans sa vie. Son vœu le plus cher n'était l'argent ou le pouvoir mais l'amour et la famille. Il ne demandait rien de plus. Et en quoi des trésors perdus l'aiderait à retrouver Dyson. Comment pouvait-il le sauver en ce perdant dans cet Océan. Il s'en voudrait si son partenaire mourrait pendant que lui faisait une aventure sous l'eau. Et puis on passe de Inception à Atlantide. Il fixa longuement Javier. Aider Dyson en allant là bas.

« Je sais ce que tu te dis, moi aussi j'ai envie de retrouver Lucky, mais justement ! L'Océan Perdu peut nous donner le moyen de le ramener mais aussi de vaincre nos ennemis, faut juste le vouloir ! »


« Tu ne mens pas ? Je n'ai aucune envie de faire le pirate là maintenant. Je veux juste le ramener, pour sa famille, son entourage et.. moi. »

Il se mordit nerveusement la lèvre inférieur avant de pousser un long soupir avant de monter finalement dans le bateau tout en restant silencieux. Peut être qu'il ne se le pardonnerait jamais si Javier lui mentait mais si ce dernier lui disait la vérité peut être qu'il faisait quelque chose de bien, pour une fois. Son regard se posa sur Javier qui était en train de taper un sms sur son téléphone. Pourquoi il se le demandait bien et pour qui surtout.

« Je ne mens pas Chris, je n'ai qu'une parole ! » annonça Javier un peu vexé.

C'est vrai qu'il n'y avait rien de logique dans tout ça, pourquoi Javier mentirait-il alors que les toons étaient tous frères et sœurs de ce qu'il avait comprit. Ses muscles se décontractèrent un petit peu alors qu'il essayait de garder son calme. Partir dans cette direction était sûrement la meilleure chose à faire. Harry attendra peut être un peu mais il espérait que le sorcier répondrait à son appel et qu'il l'aiderait comme l'avait dit le gardien. Il entendit soudainement une voix derrière lui et il sursauta avant de se tourner vers un nouvel homme. Le policier haussa les sourcils, surpris. Mais il comprit rapidement que Javier avait envoyé un message à cet homme et par n'importe qui.

« Chris, voici Panchito ! »
alors que l'inconnu monta sur le bateau pour serrer la main de Chris. « Mon compagnon de route. »

« Mais je m'appelle Pablo dans ce monde. Ecoute, Lucky est notre frère. L'un de nos meilleurs amis. On veut à tout prix qu'il se réveille. Les légendes sont formelles, ce qui brille là bas peut nous apporter ce qu'on veut. »


Chris se tourna alors vers cette lumière bleu tout en affichant un petit sourire en coin. Et si cet endroit était vraiment l'Atlantide en quelque sorte comme dans les récits. Il aimerait beaucoup y jeter un œil. Juste un peu et si en plus cela pouvait aider Dyson. Sans prendre la peine de regarder les deux hommes il hocha doucement la tête.

« Alors allons y. »

Chris était perdu à fixer l'horizon pour le moment, cette lumière l'attirait presque. L'océan qui avait derrière cette faille avait l'air si pur et si beau. Il resta un moment figé de cette façon avant d'entendre une foule en admiration sur le quai du port. Il haussa les sourcils avant de se tourner vers les dizaines de personnes qui se trouvait ici. Le policier se sentit soudainement gêné de savoir que beaucoup de civils voyaient cette scène. En espérant que personne ne connaissait cette légende pour ne pas créer une émeute. Javier se mit à crier le prénom de Donald et Daisy. Il les connaissait eux, c'était le couple de canard qui bien sûr ne ressemblait plus du tout à des animaux. Chris les regarda monter sur le bateau comme si c'était une réunion de famille basique. Autant dire que les toons étaient vraiment très étrange entre eux. Ils disaient être une famille mais Donald était marié avec Daisy et il savait qu'il s'était passé quelque chose entre Dyson et Soreth. Quoi, il ne savait pas vraiment. Il laissa alors les toons se saluer avant de croiser une nouvelle fois ses bras. Javier reprit la parole, montrant à Donal ce qu'était cette lumière. Il parla de l'Océan Perdu comme si tous les toons connaissaient cette histoire, ce qui était sûrement le cas.

« Donald, tu n'étais pas avec nous quand on a découvert, mais je te présente l'Océan Perdu ! Ce qui nous permettra de réveiller notre ami et de vaincre nos ennemis. » Javier se tourna vers Chris. « Donald est un autre de nos amis. Un autre de nos frères. »

Puis la présentation fût faite, Chris serra bien sûr la main du Donald et de Daisy avec plus de délicatesse avant de hocher vivement la tête quand Javier annonça le départ du voyage. Ils se retrouvaient maintenant à cinq et non trois, c'était mieux. La bateau s'avança alors doucement vers la faille et Chris marcha rapidement vers l'avant du pont. Ses yeux rivaient sur la lumière qui s'intensifiait de plus en plus. Jusqu'à ce qu'elle laisse échapper un rayon de lumière qui venait frapper le bateau. Ce dernier ne bougea pas d'un poil, le bateau était juste recouvert de cette magnifique lumière. Chris leva son visage vers cette magnifique scène.

« Pour être honnête, je ne sais pas du tout si c'est un bon signe.. »

« Moi je pense que c'est une bonne chose, c'est une protection. Un bouclier. »

La lumière continuait à gagner du terrain sur le bateau et elle créa quelque chose de magique. Un toit sur l'extérieur du navire avant de disparaitre brutalement. Quelque chose avait changé, ce n'était plus un bateau mais..

« La porte a transformé le bateau en sous-marin ! »


« La magie peut être vraiment magnifique parfois.. »

Chris jeta un œil à la grande vitre qui se tenait devant lui. Il afficha un petit sourire, remarquant qu'ils n'étaient toujours pas sous l'eau. C'était vraiment magique ce qu'il venait de se passer, malheureusement cela ne dura pas comme par hasard. Quelque chose d'immense sortit de la porte et venait rapidement vers eux. Un calamar géant !

« Nous sommes fixés. C'était pas bon signe »

« Faut pas rester là ! »

Chris serra violemment sa mâchoire avant de sortir son arme de sa ceinture. Il marcha rapidement vers Javier qui tenait encore les commandes du sous-marin. Le policier regarda autour de lui.

« Faut que je sorte d'ici pour lui tirer dessus pendant que tu essayes de le contourner ! »

« Si ce truc n'est pas immortel... »


Chris serra fermement son arme alors qu'il voyait clairement un tentacule géant se diriger vers le sous-marin. Le vaisseau se mit alors à trembler et Chris manqua de tomber sur le sol. Il se rattrapa sur gouvernail de Javier. Il n'allait quand même pas mourir de cette façon. James l'attendait à la maison avec Adèle. Et il n'allait sûrement pas laisser Candice entre les mains de ce riche pervers qu'était Jefferson. Que pouvaient-ils faire ? Personne ne bougeaient alors que le tentacule s'enroula de plus en plus autour du sous-marin.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Let
the water rise

Can you hear me. I am begging from you for the last time. Hear me. Please forgive me. I am calling out to you for the last time.

Kara Walters



« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Kara Walters


╰☆╮ Avatar : melissa benoist

Ѽ Conte(s) : les toons (mickey & cie), epic mickey
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ortensia

✓ Métier : journaliste au weekly-planet
[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 Tumblr_pamfe2CmZO1wh7al4o1_1280

☞ Surnom : gina
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 834

✓ Disponibilité : entre colombina, dyson et mon sujet libre, j'ai encore de la place.

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Ven 17 Aoû 2018 - 14:12



Une lumière bleue qui naît au milieu de l’océan. Mon regard se pose rapidement sur un bateau qui vient de se transformer en sous-marin et qui est sous la menace d’un tentacule géant. « Merde ! » M’avançant au bord du port, je lève les deux mains et use de ma télékinésie pour tenter de libérer le bateau sous marin avant de me rendre compte que je ne faisais que faire bouger l’eau. Au lieu de jeter la tentacule, ça ne faisait que jeter de l’eau. Mon regard se perds rapidement à contempler un spectre apparaissant un peu plus bas. Près de la mer. Une femme assise.

« Whoooo…c’est quoi ça ?! » La femme regarde la scène se passant devant ses yeux sans réagir. Elle semble absente, sans doute trop concentrer à se coiffer les cheveux. Pensant intérieurement que la femme se prends pour Ariel, je m’approche un peu plus avant de reprendre la parole « Qui êtes-vous ? » Elle ne réponds pas mais elle se met à chanter une mélodie sans parole. Je la regarde, simplement, sans rien dire « Je m’appelle Kara Walters ». Je ne savais pas quoi dire de plus d’ailleurs ou même quoi faire de plus « Beaucoup de chansons différentes sont en vous. Des joyeuses, des tristes... y en a une qui ressemble même à du Imagine Dragons. Que préférez-vous chanter ? » Imagine Dragons ? Sérieusement ? « Je ? Quoi ? … Je préfère les chansons joyeuses. »

« Très bien ! Alors allez-y ! » dit-elle d’un ton optimiste. Hein ? Elle voulait que je chante ? Mais quoi ? « Que…Que voulez-vous que je chante ? » « Les sentiments que vous avez en ce moment dans votre coeur. Nous verrons si elle est joyeuse, comme vous préférez ! » Instinctivement, une chanson me vint à l’esprit, une chanson que j’avais déjà entendu quand j’avais regardé ce merveilleux disney alors pourquoi ne pas la chanter ? Je ferme les yeux et commence à chanter cette chanson qui me prends soudainement en plein coeur. Des brumes bleues apparaissent sur le sable, faisant apparaître des musiciens avant que la musique ne démarre. C’est comme si j’étais habitée par cette chanson, plus rien n’existe autour de moi.

Je suis lancée par la musique, je me mets à chanter tandis qu’un sourire éclaire mon visage, tournée vers la mer « A dream is a wish your heart makes, When you're fast asleep, In dreams you will lose your heartaches, Whatever you wish for, you keep, Have faith in your dreams and someday, Your rainbow will come smiling through, No matter how your heart is grieving, If you keep on believing, The dream that you wish will come true » La magie opère soudainement, mes pieds quittent le sol tandis que les musiciens aussi s’envolent et je me remets à chanter tandis que l’on danse comme dans une salle de bal, comme dans un balai. « A dream is a wish your heart makes, When you're fast asleep, In dreams you will lose your heartaches, Whatever you wish for, you keep, Have faith in your dreams and someday, Your rainbow… »

Un arc en ciel apparait soudainement au dessus de moi et un nuage bleu me recouvre entièrement, je me retrouve rapidement vêtue comme Cendrillon tandis que je continue de chanter « …will come smiling through, No matter how your heart is grieving, If you keep on believing, The dream that you wish will… », j’aperçois au loin le chateau de mon grand-père dernièrement perçu dans le lac des souvenirs. Alors que la musique se termine doucement, tout le monde est là, Chris aussi, mes frères et soeurs et papa…il est réveillé et tout le monde est heureux « …come true. » Les dernières notes de musiques se terminent et mes deux pieds retombent avec douceur sur le sol tandis que tout disparaît y compris la robe avant que la femme ne reprenne la parole « Tu as raison. Ton coeur était plein de tristesse et d'incertitude. Mais ton coeur, bon et rayonnant, t'a montré, Kara, qu'il faut croire en tes rêves. Ta famille sera réunie, heureuse et victorieuse. Crois les chansons de ton coeur. »

Au loin, la tentacule du calamar disparait dans un nuage de magie alors qu’un sourire né sur mon visage.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
kara walters

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85252-miaou-fais-le-chat-ta http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84968-nouveau-sujet-de-liens-rp http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86275-_karawalters_

Dyson L. Walters



« Et une bouteille de
Shampooing ! »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Toons (Mickey & Cie) et Epic Mickey
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Serveur au Roni's Bar
[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 Lucky-arrow-logo2

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7019

✓ Disponibilité : Ne prend plus de RP actuellement (Déjà avec Alois, Kara&Regina, Violette*2, Amelia, Gretel, Honey, Nora, Mulan, Zelda, Chloe, le RP Lemuria et l'event Jack Jack Land)

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Ven 17 Aoû 2018 - 15:56


« Ça alors, il poste avec Dyson alors qu'il est dans le coma ! » - Vous, à l'instant


« Ça alors, il poste avec Dyson alors qu'il est dans le coma ! » - Vous, à l'instant. Oui et bien "coma", c'est le mot. Si mon corps est actuellement actif uniquement pour un esprit protecteur qui parlait de sexe à mon petit-ami (ce que j'ignorais totalement. Croyez-moi, si je l'apprenais, je serais bien plus mal à l'aise. Est-ce que j'en avais envie ? Finissons cette phrase plutôt, cette parenthèse devient trop longue), moi, j'ai encore un esprit.

Bon on récapitule.
Avril 2018 : sous le masque de Spiderman et à la tête de la deuxième Magic League, nous avons sauvé Terre-2 auprès de nombreux héros pour chasser plusieurs armées de super-méchants dont les leaders étaient originaires de notre monde.
A mon retour, j'ai enfin eu une situation saine avec Soreth, et surtout, j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai écouté ma conscience qui était en train de tomber sous le charme de Chris, et ça a marché. Nous sommes sortis ensemble.
Mai 2018 : le rappel que j'allais pas être heureux avant longtemps. Alors qu'un dénommé Brainiac sur Terre-2 a interrompu mon rencard en explosant tout l'équipement de la Magic League, mettant un terme à son existence, son sbire, Thanos, m'a tué avant même que je puisse savoir que dans Avengers, il avait fait la même chose.
J'étais dans le coma, l'alien ne m'a pas tué (pour remonter encore plus loin, je me suis souvenu, en décembre, que j'avais 300 ans, alors c'était pas maintenant que j'allais mourir.). Mais il se trouvait que mon esprit a été envoyé pendant 2 mois dans une ville du nom de Gravity Falls, là où j'ai revu des amis, et surtout Soreth, mais, parce que mon existence était un sketch, j'ai été possédé par un démon.
Fin juin 2018 : Grâce à mes amis, Bill (le démon) a été vaincu, tout le monde est revenu à Storybrooke, mais je ne me suis pas réveillé puisque mon corps était toujours bien trop endommagé pour.

Ce qui nous amène à maintenant : il se trouve que, lorsque nous sommes revenus à Storybrooke, mon esprit n'a pas été renvoyé dans mon corps. Ce qui fait que, depuis bientôt deux mois, j'étais dans le pire endroit qu'on pouvait faire. Non, pas Las Vegas, idiot. Dans le deuxième pire endroit alors.

Et croyez le ou non, cet endroit horrible se trouvait actuellement... dans la maison de Park.

Bon sang, Assalhor, je suis peut-être plus rapide que quelqu'un d'ordinaire, mais je vous rappelle que ça, ce n'est que mon esprit ! D'ailleurs, si je suis censé être un fantôme, pourquoi n'ai-je pas au moins le luxe de voler ?

Ah oui. J'ai pas fini le récap. J'avais deux colocataires dans cet endroit pire que Las Vegas dans la maison de Park.
Le premier était le seul à qui je pouvais vraiment parler : Assalhor le Vif. Ne lui dites jamais que je l'ai appelé comme ça pour vous en parler, il va prendre la grosse tête -plus grosse qu'elle ne l'est déjà actuellement-. Pour résumer rapidement, lors du dernier épisode des toons, nous avons appris que les Protecteurs avaient eux même des esprits protecteurs, mise à part Sebastian qui en avait un plus difficile à manifester. Koléana et moi avions même eu une très brève visite des notres pendant les combats, mais ça s'était arrêté là.

Durant mon séjour ici, j'ai donc rencontré Assalhor, l'esprit protecteur de Park, et donc du Pinceau. En deux mois, j'ai pu apprendre beaucoup de choses durant nos discussions, puisque parler était à peu près la chose la moins mortelle (au sens premier du terme) qu'on pouvait faire ici.
Premièrement, mon esprit protecteur, qui incarnait la cruauté, s'appelait Kasyr, c'était un guerrier, et, aussi surprenant que ça puisse paraître, il serait un bon gros bonhomme qui aimait la bierre et le sexe. J'étais donc pas totalement rassuré que ce soit la seule personne dans mon corps actuellement.

Quant à Assalhor, l'esprit protecteur de Park, c'était l'esprit de la Rapidité, d'où ma précédente plainte. Il gérait les énergies du pinceau, et avait, étonnement, le visage d'un homme de 20 ans. Il s'adorait, se trouvait génial et beau (oui, il était mignon mais... pas plus que Chris ou S... *hum* ), et serait en couple avec Ulya, esprit de la peur (ce qui semblait bizarre pour un tel garçon), et protectrice de Soreth.

Parce que tu n'es pas mort. T'es un légume sur Terre, mais t'es pas encore un fantôme. Bon, de toi à moi, j'ai du mal à être optimiste quant au fait que tu te réveillera, maiiiis, t'es pas mort quand même.

Ah oui aussi : sympa mais avec beaucoup de mal à avoir de l'empathie, de la compassion, et il était assez égoïste sur les bords. Mais sympa tout de même, si si.

Ouais, et bien je sais pas qui gère les esprits dans l'univers, mais il aurait pu au moins m'accorder le luxe de pouvoir utiliser mes pouvoirs.

Ah, également, depuis mai dernier, quand mon esprit a été détaché de mon corps pour ne jamais y revenir, je n'avais plus ma magie, puisque celle-ci fonctionnait avec le corps ET l'esprit.

Votre prochaine question est donc : qu'est-ce que je fais ? Même si je sais bien que je n'ai pas encore totalement répondu à la première, à savoir où suis-je. Ca c'est pas de ma faute, je suis joué par un odieux garçon qui adore le suspense. Donc, comme dirait Captain America à la fin de Spiderman : Homecoming (si vous ne restez pas après le générique d'un Marvel, vous n'êtes pas digne d'exister) "La patience est une vertu importante. "

Alors, ce que je fais, c'était courir auprès de Animatronic Mickey, et derrière Assalhor qui fusait devant nous, plus rapide qu'un guépard. Animatronic Mickey ? Ah oui, je vous ai bien dit avoir deux colocataires là où je suis. Le deuxième était Animatronic Mickey.

Ce qui peut révéler où je suis. Mais personne ne connait le jeu vidéo Epic Mickey dans les lecteurs ? Bien. Patience, disait Captain.

Animatronic Mickey était donc un robot de Mickey, et faisait parti des habitants les plus répandus ici. Il y avait un Animatronic Oswald, Animatronic Dingo, Animatronic Daisy, et j'en passe, il y avait tout le monde, vous avez compris. Mais après le grand chaos que cet endroit a connu, ils étaient tous morts, si "mort" pouvait s'appliquer pour les robots, excepté celui de Mickey. Il était cependant abîmé, il ne pouvait plus parler et servait principalement de générateur électrique.

Si vous n'avez toujours pas compris où je suis, entre le dernier paragraphe où la présence du protecteur de Park, c'est assez triste pour vos capacités de déduction.

On y est, Assalhor, arrête de courir veux-tu ! Quand cet endroit ressemblait à Storybrooke, ça se trouvait dans le centre commercial. Maintenant c'est un peu plus loin, mais ça ressemblait bien à ça. La montagne de déchet.

Et là, si vous n'avez toujours pas compris, c'est plus que triste.

Et savoir que Felix se trouve à des kilomètres là dessous depuis tout ce temps ne me plait pas du tout.

Et là, si vous n'avez pas encore capté, c'est que vous avez beaucoup de mal avec l'intrigue. Donc, il est temps de tout dire : après Gravity Falls, il y a deux mois, mon esprit s'est retrouvé à Wasteland, le Monde de la Désolation, qui s'est replié sur lui même pour ne devenir qu'une énergie à l'intérieur du pinceau lorsque j'ai libéré tout le monde d'ici. En gros : j'étais dans ce qu'était devenu Wasteland, dans le pinceau, et donc chez Park, qui en était la protectrice.

Et ce que nous recherchions ? Félix, le protecteur du Coeur des Toons, l'objet qui nous maintenait tous en vie et qui nous avait crée, en hibernation dans le centre de ce monde.

J'étais donc, avec Assalhor et Animatronic Mickey, en direction du centre du monde pour retrouver mon frère (le blondinet qui est sur le premier gif de ce RP) et sa protectrice, Koroa l'Impériale, une rabat-joie d'après Assalhor.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Magic League's Story : Jack Jack Land
Ouais ouais c'est bien cool mais tout ça n'a aucun sens, on est d'accord ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85253-reboot-termine-un-mon http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88065-le-retour-de-dyson-liens-rps-et-recherche#1255821 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88065-le-retour-de-dyson-liens-rps-et-recherche#1255821 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86271-dlucky_oswld#1223691

H-Midnight U. Valeriùs



« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


H-Midnight U. Valeriùs


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown (U-X01]/ Katerina M. Valeriùs/ Ioueseni/ Punch/ Midnight A. Storm & Alessa /Capucine/ Harleen-Maxine H. Withers/ Alice Angel "Gaby"

✓ Métier : Inconnu
[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 2q3dmzc

☞ Surnom : Kath/Kitty Kat/Most Wanted
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1984

✓ Disponibilité : Absente pour une durée indéterminé.

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Sam 18 Aoû 2018 - 3:23



LE SENTIMENT DE LEGENDE
Nous partageons ensemble un moment privé au cœur des ténèbres.

Feat. Des toons et des chanceux comme moi. Youpiiii [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 2852471132 [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 3392629739 [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 563794906

.



Et merde.

Il y avait des jours avec, des jours sans, et des jours ou ce n’était même plus drôle. Et aujourd’hui faisait clairement partie des jours, ou je n’étais pas d’humeur à ce que tout parte en vrille sans que je ne puisse rien y faire. Mais visiblement, quelqu’un se fichait assez de mes envies, pour me déranger avec la sonnette de la porte des toons. Bien évidemment, une personne normale aurait pensé, qu’un des toons se serait précipités ( en plus, ce n’était pas comme s’il n'y en avait qu’un qui logeait ici ) pour ouvrir la porte et voir qui se trouvait derrière, mais non. Personne n’avait daigné bougé son cul parmi la flopée de toons qui vivait ici. Ce qui au final, ne m’avait laissé qu’un seul et unique choix. Ouvrir la porte moi-même. Parce que si je devais entendre encore une fois la sonnette de la porte, il y avait de forte chance que je décide de la refaire, la porte. Même si la personne qui se trouvait derrière n’avait rien d’un enfant de cœur. De ça, j’en avais la certitude…

Après avoir poussé un soupire d’agacement, je me dirige vers la porte d’entrée que j’ouvre à la volée. Sur le seuil, mon regard tombe sur un homme aux cheveux foncé et aux yeux gris. Alors que je reste silencieuse, celui-ci commence avec un sourire sournois.

« Bonjour. Je m'appelle Nicolas, et je suis très curieux de connaître votre prénom aujourd'hui. »

Ah tiens, il manquait plus que ça…

A mon grand regret, j’avais définitivement raison de penser que ma journée dédiée à des activités normales sans aucun truc louche était foutu. Non seulement le défilé des emmerdeurs allait perdurer mais en plus, on trouvait aussi des comiques dans le lot. En effet, j’avais conscience d’avoir quelques menus… problèmes à régler. Mais je n’avais pas de temps à perdre avec un idiot, aussi maléfique et corrompu soit-il – on ne trompait pas un Ombre, je ressentais le danger qu’il représentait sans qu’il n’ait besoin de le dire – en présentation futile. D’autant plus, que je n'étais pas d’humeur à converser avec un con. Donc avec toute l’amabilité dont j’étais capable, j’ai poussé un énième soupire agacé avant de lui refermer la porte au nez.

Seulement, j’étais tombée sur un emmerdeur têtu. Le genre à entrer chez les gens sans la permission et à imposer sa présence même quand on ne veut pas de lui. Ce qui fait, qu’immédiatement après avoir ressenti sa présence dans l'entrée ( c’est-à-dire tout de suite après avoir refermé la porte) je me suis retournée pour le saisir à la gorge alors qu’il était adossé à un mur l’air décontracté. Je n’aimais pas l’impression que j’avais en sa présence, et l’Ombre en moi non plus.

« Je suis sérieux. » Reprend-il malgré ma prise sur son cou. « Trop de personnalités dans ta tête, je ne sais pas laquelle t'habite en ce moment. Je m’intéresse à l'une d'elle... mais elle est endormie depuis longtemps déjà. »

Tout ce qu’il disait sonnait complètement faux à mes oreilles. Néanmoins lui, semblait persuadé de détenir l’ultime vérité. Et puisque cette comédie avait assez duré, et que j’avais d’autres choses plus intéressantes à trouver puis à faire, je lui ai répondu froidement :

- Cessez de faire comme si vous me connaissiez (je penche légèrement la tête sur le côté et reprends), vous ne savez absolument rien de moi. Je me fiche éperdument de ce que vous recherchez, et de ce qui vous intéresse. Maintenant que les choses sont claires, sortez.

Après quoi, je relâche ma prise et effectue quelques pas en arrière avant de récupérer le poignard dans ma botte, au cas ou.

- Je ne vous raccompagne pas, la porte est juste à côté.

Mais qu’il parte sans broncher aurait été beaucoup trop… facile. Appréciable. Non, lui était visiblement de ces emmerdeurs qui restait et insistait. Ceux qui s’accrochaient et donc par définition, les plus chiants. Puisque ignorant ma dernière proposition, l’inconnu à continuer sans se dépêtre un seul instant de son sourire sournois.

« Pourtant, je te connais. Je connais une part les plus secrète de ton esprit, une part dont tu ignores toi même l'existence. Ou que tu crois ignorer. Certaines personnes en ville essayent de te cacher la vérité sur l'une de tes natures. Je suis ici pour t'apporter la vérité qui te libérera enfin. »

Et bein voyons… Libérer moi de ma pauvre existence Ô puissant sensei… J’ai toujours rêvé d’écouter les conneries d’un gourou de secte, et de me balader avec une cape à capuche sombre sur le dos toute la journée..

Je reste silencieux quelques instants après ça. La tête une nouvelle fois légèrement penchée sur le côté, j’observe un moment l’inconnu avant de répliquer.

- Ah vraiment ? C’est amusant parce que quelque chose me dit... Qu'en réalité, vous êtes complètement à côté de la plaque. (je redresse ma tête et continue) Maintenant que les choses soient bien claires entre nous, puisque visiblement, vous avez du mal à les comprendre. Je ne sais pas qui vous êtes, mais je sais ce que vous êtes. Et votre vérité, quel qu'elle soit, ne m'intéresse pas. Je n'ai pas besoin de l'aide d'une âme aussi corrompue que la mienne pour trouver des réponses, si réponse je dois trouver. Maintenant, à moins que vous ayez l'intention de m'attaquer, ou pourquoi pas, de m'embarquer de force avec vous, partez. Je ne le répéterai pas une nouvelle fois.

Bien entendu, l’inconnu n’avait pas l’intention de partir sans moi, c’était couru d’avance. Pourquoi foutre la paix à une personne, alors qu’on pouvait lui pourrir la journée à la place. Cependant, même en ayant conscience de ce qu’il allait faire, je n’ai pas eu le temps d’intervenir. Et d’un geste de la main après avoir ricané, celui-ci m’avait transporté dans une forêt. Si le fait de me retrouver en pleine nature était appréciable, - même si j’avais l’impression qu’il n’y avait pas seulement la nature ici – l’idée de me retrouver à la merci de quelqu’un gâchait considérablement le tableau. Toujours armée de l’mon poignard, en alerte, j’examine les lieux pour rassembler des informations. Si ma condition laissait à penser que j’étais libre de mes mouvements, ce n’était pas tout à fait le cas, puisque un champ de force rendait toute tentative de fuite plus… compliquée. Visiblement, l’inconnu n’était pas assez idiot pour ne pas avoir pensé à prendre quelques précautions avant de m’enlever. Dommage… Pour lui. S’il pensait qu’un champ de force suffirait à me retenir, c’est qu’il n’avait réellement pas conscience de ce dont j’étais capable.

« Que je comprenne ou pas comment le destin t'a crée, il n'en est pas moins qu'il y a quelque chose que je sais sur toi, et que tu ne sais pas, toi. Tu ne peux rien faire en attendant, et je ne te veux pas de mal. Alors, vas-tu prendre la peine d'entrer ? Ça ne durera que quelques minutes pour t'expliquer. Tu seras libre de rentrer si tu le souhaites. »

Quel gentleman, je suis sous le charme..

En effet, l’inconnu comme je l’avais pensé au départ avait le sens de l’humour. D’abord il m’enlevait, ensuite il m’emprisonnait dans un périmètre restreint et après, il me proposait poliment de rentrer dans le bâtiment dont il venait de dévoiler l’entrée invisible (tout comme le bâtiment, on précise au cas ou…). Et après j’aurais droit à quoi ? Hein ? A un mariage sans mon consentement ? A non, c’est déjà fait ça. Haha…

- Je sais. Je rétorque à l’inconnu après l’avoir écouté parler impassible, le regard rivé sur l’entrée à présent visible du bâtiment. Si ça avait été le cas, je me serais montrée beaucoup moins poli avec vous. Zauberbiest.

Sans lui laisser le temps de répondre, je range ma lame et avance en direction de l’entrée du bâtiment. Il était évident qu’il ne me laisserait pas partir sans m’avoir au préalable raconter ses conneries et de mon côté, bien que j’aurais pu lui montrer de quoi un Ombre était capable, une certaine curiosité m’avait envahie. Assez en tout cas, pour que je décide de jouer le jeu, le temps que je trouve le moyen de retourner à mon espoir ( quoi que c’est vite dit) d’une journée normale chez les toons. Avec un peu de chance, juste après sa révélation débile. Même si je n’y croyais pas vraiment.

L’inconnu satisfait referme la porte derrière nous et je réalise assez vite, que je me trouve dans le hall d’entrée d’un château, assez bien éclairé par la lumière du jour par un dôme de verre qui se trouve au plafond. La pièce était haute de plafond.

« J'espère que tu ne m'en voudras pas pour ce que je vais faire. Je ne vais moi même pas apprécier totalement. Mais il y a actuellement un phénomène que l'on nomme "Sentiment de Légende", et c'est ma seule chance pour te réveiller. »

Je me retourne vers lui silencieuse. De quoi est-ce qu’il parlait ? Génial, j’étais tombée sur un dingue. Youpi…

« Je vais donc devoir faire chanter celle qui m’intéresse en toi. » Termine t-il alors qu’il me fait face.

Et là, mon cauchemar à recommencé. C’était déjà irritant d’entendre des fanatiques de la comédie musicale chanter dans le salon des toons alors que j’essayais de regarder un truc, sans qu’un idiot décide de si mettre à son tour. Avec musique inclus. Parce que juste la voix grave forcément, ça ne rendait pas pareil…

I was once like you my child
Slightly insecure
Argued with my father too
Thought I was mature.
But I put my heart aside
And I used my head !

Now I think it's time you learned
What dear old papa said !


Je lève les yeux au ciel et pousse un énième soupire d’agacement alors que l’inconnu m’adresse un sourire et fait quelques pas vers moi lors des deux derniers vers. Combien de temps allait durer sa connerie hein ? Elle était où la soi-disant « révélation » qui allait changer ma vie ? C’était pas les ineptie qu’il racontait au moins ? Son enfant… Tu parles ! Sincèrement, j’en avais déjà marre. J’avais même envie que quelqu’un m’achève. D’ailleurs, j’ai même mimé le geste de me faire sauter la cervelle pendant qu’il me tournait autour.

Don't you wanna be evil like me?
Don't you wanna be mean?
Don't you wanna make mischief your daily routine?


En même temps que l’inconnu continue son manège et affiche un faux air désolé sur son visage, je commence à me sentir partir. La lassitude me gagne progressivement et je commence à bailler malgré moi alors qu’il continue sa prestation.

Well you can spend your life attending to the poor...

Pendant que j’observe distraitement l’architecture de la pièce, l’inconnu se redresse d’un coup, l’expression de nouveau sournoise.

But when you're evil doing less is doing more !

Don't you wanna be ruthless and rotten and mad?
Don't you wanna be very, very good at being bad?


Alors que mon kidnappeur continue de marcher et s’éloigne de moi, je regarde mes ongles avant de balancer ma tête en arrière et de laisser échapper une plainte d’ennuie.

I have tried my whole life long to do the worst I can
Clawed my way to victory
Built my master plan...


Le brun tourne le regard vers moi, et je l'ignore complétement. Trop occupée à mimer ma propre mort par pendaison à l'aide d'une corde invisible autour de mon cou.

Now the time has come my dear for you to take your place
Promise me you'll try to be an absolute disgrace !


A bout, je fais mine de pleurer alors qu'il continu son petit numéro en ricanant et en me faisant face.

Don't you wanna be evil like me?
Don't you wanna be cruel?
Don't you wanna be nasty and brutal and cool?

And when you take power that's when your reign begins !
Who wants an evil queen without a sack of sins ?


L’inconnu m’adresse un clin d’oeil et je pousse un soupire exaspéré. J’avais de plus en plus de mal à garder le contrôle. Comme si toutes mes réactions face à ce cirque étaient bien les miennes… sans réellement l’être.

Don't you wanna be heartless and hardened as stone?
Don't you wanna be finger licking' evil to the bone ?


Son ton devient alors sérieux en même temps que la musique. La luminosité de la pièce diminue d’elle-même.

This is not for us to ponder
This was preordained...
You and I shall rule together
Freedom soon regain !
Master of the universe, powerful and strong !


Il me tend la main et pour toute réponse, je détourne le regard et la tête, avant de jeter un coup d’œil à mes bottes noirs.

Daughter, hear me
Help me, join me

Won't you sing along ?


Si jusqu’à présent, je n’avais que de forts soupçons quand à son existence, cette fois, j’en avais la preuve sous les yeux. Sans que je ne sois capable de lutter, ma main c’est d’elle-même glissée dans celle de l’inconnu et des mots sont sortis de ma bouche. Je perdais totalement le contrôle de mon corps, puisque je me suis mise à chanter en même temps que lui sans avoir la possibilité de lutter contre.

Now we're gonna be evil!
It's
true!
Never gonna think twice


Mais je n’étais pas seule à chanter. Elle était là. Effrayée. L’autre dont je ressentais parfois la présence sans que je puisse la voir. L’esprit qui me hantait. Son existence au départ, me paraissait peu probable voir impossible, puisque nous les Ombres, étions protégés contre les esprits et les dégâts qu'ils pouvaient causer. Mais elle était bien là, son apparence se juxtaposant à la mienne – chose que j’étais visiblement la seule à remarquer – tandis que l’on chantaient en coeur.

And we're gonna be spiteful !

On répond toutes les deux parfaitement synchrone, nos regards rivés sur l’inconnu. Étrangement, je ressentais son inquiétude à propos de lui. Quelque chose que je ne saurais décrire, en ressentait aussi.

Yes, spiteful!
That's nice


Répond l’inconnu en souriant, fier.

In just an hour or two
Our future's safe and sure...

This father-daughter act is going out on tour !

If you wanna be evil and awful and free
Then you should thank your lucky star,
That you were born the girl you are !
The daughter of an evilicious prince... like... Meee !


Alors que l’inconnu continue de chanter, seul, et à tourner autour de moi visiblement satisfait du résultat, je lutte intérieurement pour ne pas perdre le contrôle. Et c’est seulement lorsque la musique ce termine, que j’arrive après quelques instants à reprendre mes esprits. Mon regard se dirige furtivement vers l’esprit qui se trouve près de moi. Une jeune femme aux longs cheveux blonds lisses et aux yeux marron. A présent, les choses devenaient plus claires. Ce n’était pas à moi qu’il cherchait à atteindre, mais elle. Sans en avoir conscience visiblement. Puisqu'il restait persuadé que j’étais sa « fille », alors que ce n’était pas le cas. J’étais capable de déceler la vérité du mensonge et il n’y avait aucune chance, que mon don se trompe maintenant. Au contraire, celui-ci était infaillible.

« Tu vois, je sais qu'elle est là, quelque part, qu'il faut juste la réveiller. Ma très chère fille, sœur de Bendy »

Dit l’inconnu content de lui, alors que l’esprit et moi ne nous quittons pas du regard. Elle et moi avions beaucoup de chose à nous dire mais avant, il fallait que je nous sorte de là. Ce qu’elle avait ressenti, cette peur (qui visiblement lui était étrangère) et l’impression que tout ça lui était familier… n’indiquait rien de bon. Et nous en avions toutes les deux consciences, j’en avais la certitude...

HRP: Je rajoute le lien de la vidéo [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 1574146564 https://www.youtube.com/watch?v=PMFWFaSauVU


.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
EXTRAIT AUDIO N° [42.21-43.81-32]

« Il parait que tout n’est qu’affaire de perception. Chose qui me parait de plus en plus crédible et qui expliquerait pourquoi, certaines personnes me perçoivent d’une certaine manière quand d’autres me perçoivent d’une façon différente.  »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84295-harleen-midnight-a-storm-reborn#1172829 En ligne

Eugene Richardson



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Eugene Richardson


╰☆╮ Avatar : Finn Jones :ohqueoui:

Ѽ Conte(s) : Raiponce
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Eugène Fitzherbert

✓ Métier : Au chômage après avoir délaissé la fortune familiale
☞ Surnom : Evie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 67

✓ Disponibilité : 4/4 (Raiponce ; Anna ; Charlie ; bientôt Stanford)

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 20 Aoû 2018 - 17:30

La présence de ses deux acolytes d'autrefois avait rassuré le canard. Il ne fut pas surpris de voir un inconnu auprès d'eux - étant donné l'étrangeté de la situation - et n'hésita pas à se présenter poliment auprès du dénommé Chris. Le fait de voir qu'il n'était pas le seul à être occupé par une mission lui donnait assez de courage pour espérer une issue heureuse à l'Equation. Après tout, c'était ce que le Chevalier lui avait dit. Qu'une guerre ne se fait que pour ramener la paix. Il aida sa fiancée à embarquer sur le bateau et écouta ses deux amis discuter, admirant la porte de l'Océan Perdu qui brillait de plus en plus. Le bateau se transforma en un grand sous-marin et tout allait pour le mieux. A l'exception peut-être du calamar géant qui se mit à les attaquer. Javier, Pablo, et le dénommé Chris prirent peur en voyant les énormes tentacules les attaquer.

Ce qui surprit Donald, ce fut la mélodie douce qui résonnait et... fit disparaitre le calamar en un seul coup. Il eut à peine le temps d'entendre Javier et Pablo s'exclamer :

"Le Sentiment de Légende... il agit !"


"Quelqu'un est en train de chanter. La famille veille sur nous, c'est bon à savoir."


Puis il disparu. Ce fut le noir pendant quelques secondes, et finalement, il se trouva dans une pièce aux murs bleus et éclairée. Sans aucune fenêtre ni lampe. Il n'y avait qu'un bureau noir, vide, demandant à ce que l'on s'installe dessus. Donald résista à la tentation et tenta de trouver une quelconque porte.

"Oh, bonjour !"

Donald se retourna prestement pour voir finalement une femme habillée en juge. Donald eut un air circonspect, tant et si bien qu'il la laissa continuer son petit monologue.

"Oh tiens ! Je suis un juge désormais ! Bah ça alors !" elle lève la tête vers toi. "Si on m'aurait dit que je deviendrai juge juste par expérience ! Donc ce sont les juges dans votre monde qui se rapprochent le plus de ce que je suis ? Pas mal, j'aime beaucoup !"

Elle fit signe à Donald de s'assoir sur la chaise près du bureau, ce qu'il fit sans broncher. Beaucoup de questions venait de se manifester dans son esprit et il du fortement se retenir de dire quoi que ce soit.

"Votre visage est tellement adorable ! Un humain mais avec encore un peu de... de canard ! C'est tellement mignon, on a envie de vous faire plein de câlins !"


D'un coup, elle enchaina avec une voix plus sérieuse :

"Bon, faisons vite quand même. Alors, dites moi pourquoi vous êtes là Donald. Quel est votre souhait actuel ? Allez, hop hop hop, on répond vite, après vous j'ai une certaine Daisy à recevoir, et après elle y a un... Chris, un Pablo et Javier ? Ça alors, quel nom bizarre !"


Elle se mit à rigoler à pleine voix puis attendit une réponse de la part du canard. Ne sachant pas trop quoi dire, il bredouilla quelque chose qui pourrait convenir. Sa première pensée fut pour sa famille, puis le Chevalier Blanc.

"Eh bien, le Chevalier m'a parlé d'une armure qui pourra me permettre de repousser les Ténèbres avec ma famille."
Il fit une pause. "Je souhaite avoir quelque chose me permettant de retrouver cette armure au plus vite. Pour pouvoir tous les protéger. Pas forcément une arme, ou un pouvoir, juste une piste. Le savoir au dessus du pouvoir."

Pendant que la canard citait ce qu'il voulait, la juge ponctua son récit de "mmh... mmh je vois." Donald ne cachait pas que son attitude la décontenançait quelque peu.

"Le Chevalier ! Ooooh, on en entend parler quelque fois chez nous. Est-ce qu'il est beau gosse ?" lui dit-elle sur un ton taquin. "Vous savez quoi Donald ? Je vous aime bien avec votre visage de canard adorable. Noooormalement, il y a un test, booon, au pire hein. Le votre, de test, vous aurait plongé dans une simulation pour vous forcer à choisir entre sauver le monde mais voir votre famille mourir dans d'atroce souffrance ou sauver votre famille mais voir le monde exploser. Encore un peu et les tests seraient presque violents, dites donc !" elle balaye sa remarque d'un coup de main. "Mais je vous épargne le test ! Parce que c'est vous hein ! Je dirais au patron ce qu'il voudra entendre, faites moi confiance pour lui donner une bonne excuse. Après tout, je suis juge maintenant ! L'habit fait le moine, c'est bien votre expression non ? Je suis donc apte à juger. Je vous juge très bien mon p'tit Donald. Alors, ce qu'on va faire, c'est que, quand vous sortirez d'ici, vous prenez à droite (surtout pas à gauche, c'est là où on explose des fausses planètes pour les tests) pour retourner dans votre ville, et ensuite, vous n'aurez qu'à attendre de voir une lumière quelque part. Et à ce moment là, vous chanterez, un truc qui vous vient à l'esprit, du moment que ça reflète tous vos sentiments et sincères !"

Donald était toujours sans voix. Le fait d'avoir à passer des épreuves l'effrayait, même s'il en était exempt dans le cas présent. Il n'aurait surtout pas aimé voir le fameux patron de la juge. Mieux valait ne pas faire de vagues dans ce cas présent. Donc, il fallait sortir, en prenant à droite, et chanter. Donald trouvait ce programme plus avenant.

"Quelle drôle d'épreuve hein ?" elle rigole. "Je crois que je préfère les planètes qui explosent. Mais bon, ça sera plus rapide comme ça. Et puis, apparemment, l'armure du chevalier contiendrait une âme maudite qui y est enfermée, et moi les malédictions, ça me donne des boutons. J'ai une très bonne crème, mais j'en ai bientôt plus..."

A ce moment, Donald eut enfin le cran d'arrêter la juge dans ce flot de paroles incessant, surtout à cause du therme "âme maudite" :

"Comment ça une âme maudite ? Qu'est-ce que je dois faire ?"


Haussant les épaules elle répondit avec nonchalance : "Oh vous savez, les enfants qui maudissent leurs mères après une dispute, ça arrive à tout le monde, vous verrez quand vous aurez des enfants, c'est très banal. Mais bon, elle ça fait un peu longtemps donc ça finit par être légèrement préoccupant. C'est l'âme de Claire, votre mère bien sûr. "

Reprenant de nouveau un ton sérieux, elle ajouta : "Et bien, quand vous aurez chanté comme je vous ai dit, la requête que vous avez déposé ici sera exhaussée et la magie de votre chant sera utilisée pour vous guider vers l'armure. Et ensuite, deux ou trois manipulations et vous trouverez bien comment enlever la malédiction de votre mère, c'est que de la magie noire, c'est trois fois rien, la routine." dit-elle de nouveau en riant

"Ce sera la bonne ambiance."
dit le canard en levant les yeux au ciel. "Autre chose à savoir ?"

"Oui ! J'espère que vous ferez des enfants avec Daisy parce que votre petite tête de canard donnera forcément des enfants adorables ! Bon allez, partez vite, j'ai hâte d'arriver au rendez-vous de Chris, il est tellement canon !"

Donald fut de nouveau consterné, mais se contenta de chercher une porte -qui apparut derrière lui, pour se diriger dans un long couloir menant à deux portes. Ne voulant pas tenter le diable, il ouvrit la porte de droite, le menant au port de Storybrooke.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85936-le-crapaud-le-cheval- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85954-assez-de-ces-manieres-venons-discuter-entre-amis

Javier Carioca



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Javier Carioca


╰☆╮ Avatar : Marlon Teixeira

Ѽ Conte(s) : Toons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : José Carioca

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 21 Aoû 2018 - 21:47


« DAMN ! That was intense ! »


Oh wouah ! J'attendais le canon super-héros mais je vous ai sous-estimé, vous êtes pas mal vous aussi ! S'écria la juge, l'unique personne qui était dans la pièce dans laquelle Javier venait d'atterrir, accompagné d'un regard séduit qui le regardait de haut en bas.

Javier, surpris de l'endroit où il se trouvait soudainement, ne put cependant s'empêcher de sourire, fier de faire cet effet là. Moui c'est vrai qu'il était canon, il le savait, et n'oubliait pas de le mettre en valeur. On bon charmeur se doit de charmer en toute heure, c'était un boulot à temps plein.

Bien sûr, et heureusement d'ailleurs, il avait assez de sérieux pour poser les bonnes questions. Séducteur et toujours fier de séduire, mais Javier était avant tout un aventurier. Il savait prendre ses aventures au sérieux.

Et qui êtes-vous ? Comment je suis arrivé là ?

La juge haussa les sourcils, étonnée de cette question, accompagné d'une petite moue qui indiquait qu'elle n'était pas fan, pour une raison ou une autre, de ce que Javier venait de dire, question qu'il trouvait pourtant totalement banale.

Je préférais votre ami, le premier qui est venu, il a posé aucune question, il a pris son souhait, je l'ai aidé, rapide, efficace, une des meilleures personnes avec qui j'ai parlé depuis trèèèès longtemps !

Javier perdait son regard dans la salle, sans bouger ni corps ni tête, peu certain de la façon dont il devait réagir, ou ce qu'il devait répondre à ça. Il put simplement comprendre que ses compagnons s'étaient retrouvés dans cette pièce aussi, mais c'était tout. Voyant l'ancien perroquet aussi perdu, la juge, qui était de toute évidence un personnage haut en couleur, balaya la remarque de la main, tout en riant aux éclats.

Allez, vous inquiétez pas. Je peux bien pardonner à un garçon aussi beau d'être un peu barbant. Bienvenue dans l'antichambre de l'Océan Perdu. Enfin, c'est spécial, c'est l'espace qui se trouve juste avant la porte, parce que vous ne devez clairement pas la traverser. Non, vous êtes là pour le souhait que la porte vous accorde, n'est-ce pas ? Attention, je dis "souhait", je suis pas un génie ! Dit-elle en riant de nouveau très fort. Mais vous voulez de l'aide, et je vous l'apporte, parce que je suis quand même géniale. Alors ouiii, le patron a des exigences pas très amusantes (pour vous) mais c'est trois fois rien ! (surtout pour moi en fait).

Javier était à la fois aidé... et perdu. Il situait un peu plus, les choses semblaient plus claires, et elles étaient pourtant toujours trop flou. Il se demandait s'il aurait des réponses aussi facilement s'il se contentait de poser des questions. Normalement... non. L'aventurier qu'il était savait que c'était une sorte de loi universelle : les réponses arrivaient trop tard et avec des efforts qui auraient pu être évités mais qui étaient assez classes pour raconter des histoires pas mal. Mais dans ce processus, il fallait quand même poser les questions en vain. Telles étaient les histoires. C'était, de toutes façons, la seule chose qu'il pu faire.

Auriez-vous l'amabilité de me conter ce qu'est l'Océan Perdu, ce que sa porte a de spécial, d'où vient-elle et à quoi sert-elle ? Auant y aller droit au but, se disait-il, puisqu'il n'aurait pas les réponses.

La juge haussa les épaules. Ca ne semblait pas être la chose la plus agréable, de devoir faire face à ses questions, mais ça ne la dérangeait pas plus que ça, manifestement.

Vous ne m'en voudrez pas si je vous fait la version accélérée ? En gros, il y a longtemps, autour du continent où vous êtes nés, il y avait des êtres spéciaux, appelés esprits protecteurs, qui veillaient sur les énergies du continent et les quatre empereurs. Qui sont votre famille d'ailleurs, l'impératrice du Crépuscule était votre mère. Tarys le Solitaire, qui veillait sur les cellules et les portes, a crée l'Océan Perdu lorsque Nasfarus, les ténèbres de la région, ont commencé à devenir une menace. Qu'est-ce que c'est ? Hors de question que je vous le dise, c'est bien trop dangereux pour vous, je ne me risquerai pas à abimer un corps comme le votre. En revanche, la porte pouvait aider les empereurs, ainsi que le Chevalier Blanc, afin qu'ils soient guidés et sachent quoi faire. Et c'est là que je suis née ! Dit-elle fièrement. On va pas se le cacher, il m'a crée parce qu'il avait la flemme. Tarys devait protéger lui aussi, mais le refusait, d'où son nom de Solitaire. Bien sûr, je ne fonctionne pas aussi facilement. Je ne suis que la fille d'un esprit protecteur, je ne suis pas très puissante ! Il faut me donner de la magie, et si j'ai réussi à réapparaître, c'est grâce au Sentiment de Légende, une magie entièrement crée par l'esprit des toons, n'est-ce pas fabuleux ? Je me sens fabuleuse ! Vous sentez-vous fabuleux ? Il faut se sentir fabuleux !

Javier clignait des yeux, sans voix. C'était aussi facile d'obtenir des réponses ? Elle refusait certes de lui parler de cet Océan Perdu, mais ce qu'elle avait dit c'était déjà beaucoup !

Mais, ce qui étonnait Javier, c'était l'éclair qui lui avait traversé l'esprit. Il venait de comprendre quelque chose... et ne s'y attendait pas.

L'Océan Perdu n'est pas un autre monde, n'est-ce pas ? C'est comme le pinceau, un Cartoon World ? Un petit espace qu'on peut transporter ?

La juge hocha vivement la tête. Vous êtes malin ! N'est-ce pas mieux comme ça ? Vous qui comprenez et moi qui confirme, plutôt que de poser des questions ?

Attendez, j'ai pas fini ! De ce qu'on a appris des Cartoon World, c'est qu'ils ne peuvent pas être manipulés par n'importe qui. Le pinceau, le lac, la prison... ils ont tous un protecteur. Est-ce que...

Est-ce qu'il y a un protecteur de l'Océan Perdu ? Ah, bien sûr, quelle question ! Des fois j'vous jure ! C'est d'une évidence, faites attention à ça ! Le protecteur de la prison est en danger puisque Tarys ne veut pas le protéger, mais le protecteur de l'Océan Perdu est le plus dangereux de tous, parce que lui n'a aucun esprit protecteur ! Ou peut être moi ? Elle rigola, de nouveau très fort. Si c'est moi, il ou elle est mal barré ! J'suis pas très efficace, mais le dites pas à Tarys, c'est un patron beaucoup trop stressé. Soudainement, elle reprit son sérieux. Mais si vous n'arrivez pas à trouver le protecteur de l'Océan Perdu, vous ne compléterai pas l'Equation !

Bah ça alors ! Les toons pensaient que tous les protecteurs étaient désignés depuis décembre derniers et voilà que non. Il y en avait un dernier, un dangereux... Javier essayait de contenir tout ça, toute sa surprise aussi, pour essayer de s'en rappeler au maximum pour le raconter aux autres.

J'ai le droit à une demande alors ? J'ai appris, durant notre escapade dans le lac, que j'étais un Dragon, capable de bloquer les Sorciers Noirs. Apprenez moi à maîtriser ça.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
This is it, the apocalypse
I'm waking up to ash and dust
I wipe my brow and I sweat my rust


Kara Walters



« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Kara Walters


╰☆╮ Avatar : melissa benoist

Ѽ Conte(s) : les toons (mickey & cie), epic mickey
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ortensia

✓ Métier : journaliste au weekly-planet
[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 Tumblr_pamfe2CmZO1wh7al4o1_1280

☞ Surnom : gina
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 834

✓ Disponibilité : entre colombina, dyson et mon sujet libre, j'ai encore de la place.

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 22 Aoû 2018 - 9:07



Le calamar venait de disparaître et le sous-marin était en sécurité et je dois avouer que j’étais plutôt contente de moi. Mais alors que je m’approche du bord, une voix parvient jusqu’à mes oreilles. La femme (la juge du post de Javier) est en train de manger un burrito et en prime, elle parle la bouche pleine, sont dégoutant ces toons quand même ! « Bah cha alors ! Ch’était du gros poichon ! » Je me tourne vers elle et la regarde avant de lui tendre une serviette « Euh…tenez. » « Ah ! Merchi ! » elle s’essuie la bouche et avale avant de reprendre la parole ou plutôt de s’écrier « CE TRUC EST TROP BON ! J’adore votre ville, vous avez pleins de trucs trop bizarres, c’est génial ! » Je souris avant d’hausser les sourcils « mais euh…pardon mais…qui êtes-vous ? » Elle s’approche de moi et me sers la main d’une façon très énergique « Enchantée, vous êtes tellement mignonne avec votre petit nez vous ! Vous ressemblez à votre père, ah oui oui, je vous le jure ! Lui aussi est trop adorable avec sa petite tête de lapin là ! Ouuuuuh tellement adorable cette famille ! »

Mais depuis quand elle sait qui est mon père elle ? De plus en plus glauque, je vous le dis ! Elle regarde l’eau avant de reprendre la parole « Dites, moi, vous aussi vous vouliez aller là bas ? Non parce que.. pfff, ça fait déjà beaucoup de monde, j'peux pas faire autant de monde à la suite ! » Et elle est tellement excitée qu’elle a même pas répondue à ma question hein « Oh…c’est gentil…merci…enfin je crois. » je me mords la lèvre inférieure avant de reprendre la parole « Je...bah en fait, quand je suis arrivée là, y avait déjà la porte qui était apparue. » Je respire longuement avant d’ajouter « et euh…comment vous savez qui est mon père ? » elle prends soudainement un air désolé « Oh, votre papa vous manque hein ? Tarys est une vraie piplette, l'esprit de la tristesse... qu'est-ce qu'il est triste ! Et c'est mon père, on dirait pas hein ? » elle se met à rire avant de se reprendre, se souvenant sans doute que le sujet est loin d’être marrant « Dans le coma... le pauvre ! En plus tous les protecteurs pensent qu'il va mourir, c'est vraiment pas cool pour lui. Mais quand même ! Les gens sont barbares ! Une épée dans le torse, en voilà des manières ! »

Mon visage s’attriste avant que je ne pose mon regard sur la jeune femme « Je... oui papa me manque beaucoup, il est le seul qui m’aide à savoir qui je suis vraiment. Je veux dire...quand je sais qu’il est près de moi, j’arrive à savoir qui je suis vraiment. Je ne sais pas comment dire... papa va se réveiller. Je suis sure qu’il va se réveiller. » Elle sourit « En voilà de l'optimisme ! Le Sentiment de Légende est assuré avec vous ! Tant mieux. Lorsque Ku'u Lei s'est perdue, les conséquences étaient dramatiques. Vous réussirez à la ramener, j'en suis certaine ! » Elle regarde à droite puis à gauche, s’assurant peut être que personne ne nous regarde avant de me dire tout bas « Vous avez un souhait ? » Un souhait ? « Un souhait ? Je... je veux savoir ce que souhaite vraiment mon coeur, je veux savoir quelle voie je dois emprunter. » Elle semble surprise « Et bien, n'oubliez pas d'écouter vos ténèbres. N'oubliez pas tout ce qui compose votre être. A d'autres, ce serait différent... mais vous c'est spécial. »

« Parce que je partage mon corps avec l’âme de ma soeur ? » elle regarde sa montre « Oh mince, je suis en retard. Au revoir Kara ! On se reverra, j'crois que j'ai mon ticket dans l'Equation ! » et elle disparait. Parle à mon cul, ma tête est malade quoi. Je la regarde disparaître avant de m’approcher du bord de m’asseoir, prenant ma tête entre mes mains alors que la couleur de mes yeux beugue, oui je peux dire ça comme ça. Ils prennent soudainement une teinte verte alors que je prends la parole « écouter mes ténèbres...elle est bien marrante elle. Comme si c'était facile de vivre avec une soeur diabolique à l’intérieur de soit. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
kara walters

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85252-miaou-fais-le-chat-ta http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84968-nouveau-sujet-de-liens-rp http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86275-_karawalters_

Invité



Invité


Anonymous



[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________ Jeu 23 Aoû 2018 - 21:40

There's something more to this that we have missed...
You'll be scared and not prepared for what I have in store for you. I'm waiting for my curtain call before I storm right through the hall. Knock, knock who's here ? Are you prepared to finally meet your doom ?
☛ Le Sentiment de Légende. ☚

Ce début de journée avait presque tout d'un matin normal - ou presque : seul Castiel ne semblait pas être rentré depuis la veille, peut-être avait-il passé la soirée avec son chasseur, ce qui n'aurait rien de réellement étonnant en soi... -, toujours est-il que l'ancienne souris s'était levée assez tôt pour pouvoir préparer un petit déjeuner convenable et conséquent avant d'aller réveiller Simon. Son petit frère semblait toujours avoir un appétit d'ogre au réveil, et ne mettait jamais plus de quelques minutes à gagner la cuisine pour s'attabler et dévorer tout ce qui se trouvait à portée de main pendant que lui faisait la vaisselle, ses tasses de café ayant la fâcheuse habitude de s'accumuler un peu partout dans la maison. C'était une routine bien rodée à présent, et tous deux discutaient souvent de tout et de rien pendant leurs petits moment "à eux". Jusqu'à ce que...

« Dyson il revient aujourd'hui ? »

La question parvint encore à le surprendre - après tout, cela faisait bien plusieurs jours que ce sujet épineux et douloureux n'était pas revenu sur le tapis - et le fit suspendre son geste. Son regard fixa un point imaginaire pendant quelques secondes, quelque part entre la tasse et l'éponge, et il finit par réprimer un soupir avant de sortir ses mains de l'eau et de se saisir d'un torchon pour les essuyer, se décidant enfin à se tourner pour faire face au petit garçon dont les yeux pétillaient d'un mélange d'espoir et de joie. Décidément, ce qu'il haïssait devoir se faire le porteur de mauvaises nouvelles, coup après coup...

« Je ne pense pas, non. Même si j'aimerai beaucoup...»

Laissant sa phrase en suspens, son regard dériva vers la fenêtre, comme s'il espérait voir une voiture s'arrêter non loin de leur allée pour leur ramener leur frère... En vain.

« Mais tu serai le premier que je préviendrai s'il devait revenir. Il reporta son attention sur l'enfant et esquissa un sourire. Je te le promets.»

« Mais pourquoi il dort aussi longtemps ? »

« Il a besoin de temps pour se remettre de ses blessures. Mais je peux t'assurer qu'il se réveillera. Vois ça comme... Une trèèèès longue sieste. Un peu comme la Belle au bois dormant ?»

La comparaison eut le mérite de faire rire Simon.

« Il attend son prince charmant lui aussi ? »

Le plus âgé fit mine de réfléchir une fraction de secondes, avant d'acquiescer d'un air malicieux.

« Hm... Peut-être. Je devrai prévenir Chris qu'un bisou magique serait peut-être le bienvenu...»

Cela sembla satisfaire sa curiosité quasi insatiable, et il le laissa terminer de manger tandis qu'il reprenait la tâche passionnante que représentait la vaisselle. Quelle ne fut pas sa surprise d'entendre un« Bonjour ! » enjoué dans son dos, et il fronça les sourcils tout en répétant silencieusement le mot comme si ça allait l'éclairer sur sa raison d'être et, une fois encore, il finit par se retourner.

... Pour découvrir une femme aux longs cheveux noirs et à l'air un poil lugubre dans son salon. S'il n'avait pas été aussi rationnel, il aurait pu la penser tout droit sorti d'un film d'horreur, mais il relégua bien vite cette pensée au second plan : une inconnue - potentiellement dangereuse - se trouvait chez lui. Son premier réflexe fut de s'avancer pour se mettre un peu en devant de Simon sans toutefois lui masquer complètement la vue au cas où il devrait s'enfuir rapidement, et observa l'intrus un moment avant de se racler la gorge dans l'espoir d'attirer son attention, puis il prit la parole.

« ... Je peux vous aider ? Qu'est-ce que vous faites chez moi ? Comment êtes-vous entrée ... ? »

Dans ses souvenirs, aucune fenêtre n'était encore ouverte, et la porte d'entrée avait de très forte chance d'être fermée à clef. De plus, il ne l'avait pas entendu s'ouvrir... Il ne comprenait définitivement pas comment elle était entrée, et cela n'avait rien de rassurant. Enfin, elle sembla lui prêter un minimum d'attention et le regarda.

« Dyson est sur le point de retrouver Félix, là où il est. Ainsi que sa protectrice, ma sœur. »

(Qu'est-ce que... ?)

« Dyson ? ... Comment... »

Ses propos n'avaient tout simplement aucun sens. Et elle ne fit pas plus cas de lui puisqu'elle se tourna vers Simon.

« [color:ae73=#0CB7E2J]Je suis en revanche certaine qu'il ne se réveillera jamais. Il est beaucoup trop endommagé. Quel dommage. »

Son ton monocorde avait presque quelque chose de sentencieux et de menaçant. Les yeux du plus jeune s'écarquillèrent sous le coup de la surprise, tandis que les siens s'assombrissaient - et si un regard aurait pu tuer, la femme ne serait plus.

« Je ne vous permets pas... »

Son ton était clairement acerbe, et il se faisait violence pour ne pas la saisir par le col et la plaquer contre le mur le plus proche - histoire de lui mettre un peu de plomb dans la tête... - néanmoins, il s'en abstint pour préserver le plus jeune, préférant lui porter son attention pour l'apaiser, lui assurant qu'il ne s'agissait là que de mensonges...

« De nombreux hommes qui m'étaient importants, ont finir par mourir de tristesse, trop emportés par l'espoir de revoir leurs proches se réveiller, faites attention. »

... Parce qu'elle en rajoutait une couche ? Certaines personnes ne semblaient pas dotées du minimum de bon sens nécessaire pour savoir lorsqu'il fallait s'arrêter... S'il envisagea un moment de l'ignorer purement et simplement, il finit pas se redresser pour lui adresser un regard légèrement dédaigneux et exaspéré.

« Je me moque de ce que vous pourrez dire, cela ne me fera pas changer d'avis pour autant, et peu m'importe si je fini par rejoindre ces hommes. »

Et il le pensait réellement. S'il faisait l'effort de continuer à mener une vie plus ou moins normale, c'était uniquement pour Simon et Lukas. Il ne pouvait tout simplement pas les abandonner, pas dans un moment aussi critique de leur vie... Et, pour la première fois depuis le début de leur désagréable conversation, l'inconnue sembla éprouver une sincère compassion envers lui, teintée de... Tristesse ? Il n'était pas sûr qu'il s'agisse là d'une réelle amélioration tout compte fait. Néanmoins, cela ne dura qu'un temps et elle revint à son masque d’impassibilité.

« Enfin. Bonjour. Je suis votre protectrice. Allons-y.»

... Plait-il ? Devant l'absurdité de la situation, il ne put réprimer un éclat de rire fugace et sarcastique - presque fou. C'était bien sa chance... La vie avait réellement fait en sorte de le gâter. Et la voilà qui s'éloignait déjà. D'un geste presque rageur, il lui saisit le poignet pour la retenir.

« ... Quel genre de protecteur se permettrait des mots pareils devant un enfant ? Sa voix était basse, presque menaçante. Vraiment, il semblerait que j'ai une chance folle de ce côté-ci... Cherchant à se calmer un minimum, il se pinça l'arrête du nez et soupira. Vous pouvez penser ce que vous voulez sur ce sujet, je reste persuadé qu'il se réveillera un jour, peu importe le temps que ça lui prendra. Vous n'êtes pas si différente de ses médecins... »

Se rendant compte que, pendant tout ce temps, il n'avait pas fait mine de la lâcher, il desserra sa prise et se recula de quelques pas comme s'il recouvrait seulement ses esprits.

« Et à quoi rime votre présence ici ? Vous devez être une bien piètre protectrice pour vous montrer une fois que tout est fini, comme une fleur... »

« Tout n'est pas fini. Je ne peux qu’apparaître maintenant, parce que les choses sérieuses sont en train de commencer, Soreth. »

Il plissa les yeux et ne se priva pas pour la dévisager.

« ... Quelles choses sérieuses ? »

« Le Sentiment de Légende a commencé Soreth. Ce qui veut dire que l’Équation de la Fin se rapproche et... le chapitre suivant va commencer. Il est grand temps que vous héritiez de la vérité. C'est moi, Ulya, qui ai écrit l’Équation, et ce qui va arriver ensuite. Un terrible secret que personne ne connait. Vous devez vous préparez à toutes les victimes de cette histoire. Avec un peu de chance, vous réussirez à empêcher les quelques morts qui s'annoncent. »

« C'est... »

Attendez, cela faisait bien trop de choses à assimiler en si peu de temps. Il secoua la tête, comme pour se donner le temps de bien intégrer les miettes d'informations qu'il venait d'entendre, avant de reprendre.

« C'est vous qui l'avez écrite ? ...Comment avez-vous pu savoir tout ça ? A nouveau, une lueur sombre traversa son regard. Et au lieu de l'écrire et de laissez les choses suivre leur cours, pourquoi n'avez vous essayé d'intervenir ? ... Qui sont ces victimes ? Si vous n'avez qu'une chose à me dire, faites que ce soit ça. Je ne veux perdre personne d'autres, c'est... Peu à peu, l'inquiétude prenait le pas sur ses mauvais sentiments, il ne pouvait pas laisser ça se réaliser... Ce n'était sûrement pas ce qu'aurait voulu Dyson. Je veux tout savoir à ce sujet. Afin de faire tout ce qui sera en mon pouvoir pour l'en empêcher. »

« Nasfarus vit depuis longtemps. Trop longtemps. Elle marqua une pause après cette phrase, et il ne put s'empêcher de lui lancer un regard interrogateur. Peut-être que c'était clair pour elle, mais lui ça lui faisait l'effet d'une mauvaise énigme...Sebastian peut mourir. Et il y a une façon de le sauver... qui tuerait son héritier. Et il se peut que ça viennent à tuer Simon. A moins que Tarys ne soit convaincu de rencontrer Sebastian à temps... mais il est bien trop entêté, il ne sera jamais prêt. L'absence de Dyson va également élargir les victimes requises pour le fin mot de l'histoire. Beaucoup d'incertitudes se sont également glissées dans cette nouvelle époque. Vous avez mon encre Soreth. Essayez de trouver Morgan Madden. Sauvez le de la mort qui l'attend. Et lorsque vous comprendrez son rôle, ainsi que le rôle de Carmen, et des porteurs d'armures, Morgan et vous serez en mesure d'écrire l’Équation de la Fin au complet. Avec l'équation rédigée, vos ennemis ne peuvent pas triompher. »

A l'entente de toutes ces victimes potentielles, ses yeux s'écarquillèrent : c'était trop... Beaucoup trop. Il ne pouvait pas laisser de telles choses se produire...

« Et où peut-on trouver ce Tarys ? Il doit bien exister un moyen de le faire réagir, il ne peut pas rester les bras croisés pendant que d'autres risquent leur vie... »

Par le passé, il devait y avoir eu une promotion sur les producteurs défectueux, il ne voyait clairement pas d'autres explications à ça... Enfin. Il acquiesça : il pouvait toujours essayé de commencer par venir en aide à ce Morgan.

« Et Madden ? Où est-il ? Par quoi est-il menacé ? ... Combien de temps me reste-t-il pour l'aider ? »

Mais ses questions semblaient destinées à rester sans réponse, déjà Ulya regardait ailleurs, comme si elle percevait des choses qui échappaient aux deux frères.

« Je dois y aller. Dyson est en danger. »

Sur ces belles paroles, elle disparut, le laissant seul avec un Simon pour le moins angoisser et qui tirait un pan de sa chemise.

« Dyson va pas bien ? »

On pouvait clairement lire l'inquiétude et la peur dans son regard, et Soreth maudit silencieusement sa protectrice... A la place, il prit son petit frère dans ses bras et le porter.

« Je... N'en sais trop rien. Mais si jamais c'était le cas, je pense qu'on peut compter sur Ulya pour lui venir en aide. Peu importe ce qu'elle disait plus tôt, il semblerait bien qu'elle se fasse du souci à son sujet. Il lui ébouriffa les cheveux affectueusement. Rien de mal ne pourra lui arriver, je ferai tout pour m'en assurer, d'accord ? »

Il n'obtint aucune réponse, et l'enfant se contenta de venir nicher son visage dans son cou pendant qu'il pleurait. Et... Il n'avait absolument aucune idée de ce qu'il était supposé faire. Perdu, il lui caressa le dos pour lui montrait qu'il était là, avec lui, tout en réfléchissant à tout allure. Ulya avait dit que les choses pourraient se montrer dangereuses pour lui... Le laisser ici était une idée, mais il n'aurait pas la possibilité de veiller sur lui, et s'il s'agissait bien là du début du Sentiment de Légende, très peu de toons resteraient à ne rien faire... La solution s'imposa bien vite d'elle-même.

« Hey, Simon. Il attendit de parvenir à capter un minimum son attention pour poursuivre. La dame nous a confié une mission, tu as entendu ? Et je suis sûr que ça aidera Dyson. Alors... Est-ce que tu veux être mon super co-équipier ? »

L'enfant leva ses yeux rougis vers lui, avant d'acquiescer.

« D'accord ! »

Tout en le gardant dans ses bras, Soreth se débrouilla pour lui attraper un mouchoir et le lui tendre.

« Ça va aller. On va faire un duo de choc, tu vas voir ! »

Et le sourire qu'il obtient en retour méritait qu'on se batte pour arranger les choses.

code et gifs par SWAN.

Contenu sponsorisé








[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville