« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Venez vous divertir et remporter des récompenses avec le jeu de la Saint Patrick ! Jusqu'au 17 mars 2021 !
-39%
Le deal à ne pas rater :
SONY SRSXB10 Enceinte portable – Bluetooth – Waterproof (noir ou ...
29.99 € 48.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Morgan Madden



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Morgan Madden


╰☆╮ Avatar : Daniel Gillies

Ѽ Conte(s) : Toons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Horace

✓ Métier : Employé aux écuries de la ville
☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 19

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 24 Aoû 2018 - 23:35


Le Sentiment de Légende


"Horace, c'est le moment ! Toi et Clarabelle, vous devez revenir ! Vous devez vous souvenir ! Retrouve ce que vous avez perdu, s'il te plait. Reviens-moi, mon frère !"

C'était franchement étrange d'avoir une voix qui vous ordonnait de vous bouger les fesses pour parvenir à réunir la famille. C'était encore plus choquant quand, alors que vous n'aviez même pas eu le temps de bouger, une femme apparaissait dans un nuage noir dans votre salon. Et autant une telle apparition aurait pu ne pas le gêner dans certaines situations, là, c'était franchement pas le bienvenu.

Et s'il avait été un cynique comme Mickey, sans doute qu'il aurait balancé une phrase bien sentie pour saluer l'apparition. Mais n'étant pas de ce genre, il se contenta de regarder la nouvelle venue, méfiant, car il se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir lui demander.

"J'attends notre rencontre depuis un moment maintenant. Alors comme ça tu ne serais pas un toon comme les autres ? Ça me va, tu ne te mettras pas à chanter." Dit-elle après l'avoir dévisagé un moment."Pardonne mes manières, je suis Holly Tessmacher, tout ce que je veux, c'est une toute petite goutte de ton sang et je n'aurais pas à en faire couler davantage. Je partirai de ta vie aussi vite que je suis venue ici. Seras-tu coopératif ou non, Horace le Nouveau ?" Ajouta-t-elle après avoir eu un rire qu'il n'avait pas apprécié, sans savoir pourquoi.

En tout cas, la façon dont elle l'avait appelé, insistant bien sur le "Nouveau" était assez bizarre. Comme toute cette situation d'ailleurs. Dyson les avait tous mis au courant qu'Holly, plus connue sous le nom d'Hortensia chez les Toons, cherchait à faire revenir un sorcier noir...

- Pourquoi poser la question alors que la réponse est évidente ? Répondit-il Bien sûr que non... Vous n'aurez pas mon sang Sorcière Noire...

Sur ces mots, Morgan essaya d'attraper discrètement son téléphone pour joindre les autres - sans se rappeler qu'il n'avait que le numéro de Dyson et que celui-ci n'était pas en capacité de lui répondre - mais Holly leva les yeux au ciel et envoya valdinguer son téléphone contre un mur. Celui-ci se fracassa lors de la rencontre, rendant au passage son dernier soupir. Il devrait penser à lui faire des funérailles s'il s'en sortait, juste pour le fun...

"Tu sais, moi aussi l'histoire m'échappe un peu, mais il y a des choses que je sais, et que tu devrais savoir toi aussi, si la famille de ton cher Dyson n'avait pas supprimé tes souvenirs. Vous connaissez Koléana depuis quelques mois désormais, vous savez quel protège une grande bibliothèque qui représentent les souvenirs des toons. Mais je crois que tu n'étais pas avec eux quand elle leur a raconté l'histoire, alors, pour te la faire brièvement, Bendy a déjà tué Oswald, Mickey et Félix, et lorsque le Sorcier les a recrée, il a demandé à Koléana d’effacer leurs souvenirs. Et puis d'autres toons sont arrivés ensuite, et encore l'année d'après. Selon cette histoire, tu vas bientôt avoir 100 ans, né de la dernière génération de toons. Et bien, laisse moi te dire la vérité : tu n'as pas 100 ans. Tu en as beaucoup plus, tu existais déjà durant cette attaque de Bendy, et tu as quelques petits souvenirs qui t'ont été retiré à toi aussi. Koléana n'en a même pas conscience mais la situation est ce qu'elle est : cette famille n'est pas la tienne, elle est celle qui t'a détourné de tes véritables origines. Tiens-tu vraiment à te battre pour ça ?"

- J'aimais ce téléphone... Dit-il en soupirant avant d'écouter attentivement. Ça a un rapport avec ce surnom d"Horace Le Nouveau ? Demanda-t-il, sans trop s'émouvoir. Ce n'est pas pour une cause que je me bats. D'ailleurs, je ne me bats même pas. Je refuse juste de t'aider.

Peut-être racontait-elle la vérité, peut-être pas. En tout cas, il n'avait aucune envie de lui faire confiance, ça, c'était certain !

"Et bien tu vas devoir apprendre à te battre, puisque j'aurais ce sang, de gré ou de force. Nous comptons bien te voler le rôle que tu as dans l'équation, le Nouveau."

Encore ce titre... À croire qu'il y avait réellement quelque chose qui le distinguait des autres toons pour qu'une cinglée comme elle s'acharne à ce point.

- Tu as l'air d'en savoir beaucoup sur mon soit-disant rôle... En tout cas, ma réponse est toujours la même. Dégage de chez moi.

"Que veux-tu ? Servir le côté obscur rend moins bête."

- Ah ? C'était pas mon impression...

Puis Holly disparut dans un nuage de fumée pour réapparaître juste à côté de lui, lui prenant le bras au passage tout en tendant un couteau vers sa main. La menace était assez claire... Et si Morgan était d'ordinaire un gentleman, il ne fallait pas non plus pousser mémé dans les orties. Aussi tenta-t-il de la frapper à l'estomac. Holly réussit à esquiver le coup à la dernière minute, mais le palefrenier parvint à libérer son bras. Il tâcha donc d'attraper la tête de la jeune femme pour la cogner contre le mur afin de l'assommer, avec peu de succès puisqu'elle s'échappa encore en utilisant sa magie. La sorcière était à présent derrière lui, dans son dos, et prête à le poignarder lâchement.

Une lumière bleue turquoise l'en empêcha alors. Un homme apparut et il tint la main d'Holly un moment, alors que la brunette faisait les gros yeux, apparemment plus que surprise de trouver son interlocuteur dans le coin. L'homme enveloppa Holly dans une aura de puissance de couleur turquoise puis elle disparut et l'inconnu se tourna vers lui.

"A chaque fois que j'utilise ma magie, ces vêtements reviennent... Je les déteste." Dit-il en regardant ses vêtement avant de lever la tête vers lui, en soupirant. "Je suis désolé d'avoir mis autant de temps Horace. Je ne voulais pas participer à ces guerres, mais je crois que je n'ai plus le choix. Viens, mon fils, tu dois revoir ta sœur. Et Clarabelle."

C'était quoi ces conneries ?
black pumpkin

Kara Walters



« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Kara Walters


╰☆╮ Avatar : melissa benoist

Ѽ Conte(s) : les toons (mickey & cie), epic mickey
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ortensia

✓ Métier : journaliste au weekly-planet
[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 Tumblr_pamfe2CmZO1wh7al4o1_1280

☞ Surnom : gina
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 836

✓ Disponibilité : entre colombina, dyson et mon sujet libre, j'ai encore de la place.

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 26 Aoû 2018 - 23:42

TOONS
Toujours là, assise au bord de l’eau. Sur le ponton. Ma tête me fait mal, mes yeux virent au vert. Non, elle ne doit pas prendre ma place mais c’est tellement dur de garder le contrôle. Papa n’est pas là pour m’aider, Tante Alura n’est pas là non plus, je ne peux pas lutter toute seule. Je me mords la lèvre avant de reprendre contenance, enfin c’est ce que je croyais, Lucy prends soudainement ma place et se met à chanter, sans que je ne puisse contrôler quoi que ce soit.

« I've never been one

To step out of my comfort zone

Whenever I try

I am afraid to just let go

Don't know why I run

Don't know why I hide

Never let them know

What I feel inside

Don't know why I'm scared

Just to take a chance

While I'm just standing here

I've never been one 
To break free

'Cause I've always cared

What everyone thinks of me

Don't know why I run

Don't know why I hide

Never let them know

What I feel inside

Don't know why
I'm scared

Just to take a chance

While I'm just standing here

Like a bird

Free to fly

Spread my wings and fly my life

Like a bird

Up so high out of the cage

It's my time to shine

Like a bird

I'm free to fly

So tell me (tell me)

Why don't I »


La chanson s’arrête, mon regard se tourne de l’horizon pour se poser sur la femme qui vient d’apparaître après que le nuage de fumée gris se soit dissipé. Moira. Elle me regarde avec une petite moue. Sans doute me trouve t’elle décevante. Mais je l’emmerde.

« Qu’est-ce-que tu me veux ? » « Il paraîtrait que sous ton apparente banalité, tu ais du sang de Sorcière Noire dans les veines… »

Je comprends très rapidement ce qu’elle compte faire. Réveiller Lucy. Pour le réveil de Bendy mais qu’elle rêve pas ! Je refuse de les rejoindre.

« Je sais ce que tu veux Moira ! Pour la dix millième fois, je ne suis pas une sorcière noire ! Ni moi, ni ma sœur ! »

Moira voyant sans doute que je ne veux pas la suivre dans ses conneries lève la main et me frappe avec la force des vents. Kara la furieuse finit par se réveiller, enfin Lucy pour le coup mais c’est pareil, on partage le même corps. J’use de ma télékinésie pour étrangler Moira à distance.

« J’ai fait une promesse et je ne compte pas la rompre ! »

Tante Alura veille sur moi.

Moira se défends rapidement de mon attaque et use de la magie pour me faire faire un joli vol plané mais Lucy se réveille et ce n’est pas une bonne chose. Je retombe sur mes deux pieds qui par chance grâce à Lucy m’a permis de ne pas me faire mal. Mes yeux virent intensément au vert et je lève les deux mains vers Moira avant d’user de mes pouvoirs sur l’eau et que l’eau ne se lève pour foncer droit sur la sorcière noire. Moira est repoussée mais ne tarde pas à riposter et me jeter des boules de feu.

Un sourire mauvais né sur mon visage alors que j’esquive son attaque en usant de ma télékinésie contre elle, déviant ainsi les boules de feu pour qu’elles s’écrasent dans l’eau. Usant de ma télékinésie, je frappe mes deux mains pour faire une intense onde de choc mais qui rate. Moira plus rapide que moi lève des bourrasques de terres et de cailloux qui se dirigent droit vers moi et me griffent le visage, m’entaillant de partout. Furieuse, je sens soudainement l’obscurité m’envahir. Mes yeux virent au noir, mon coeur s’assombrit et mon sang se met à bouillir. Mes origines de sorcière noire reviennent en force.
(c) ANAPHORE

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
kara walters

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85252-miaou-fais-le-chat-ta http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84968-nouveau-sujet-de-liens-rp http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86275-_karawalters_

H-Midnight U. Valeriùs



« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


H-Midnight U. Valeriùs


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown (U-X01]/ Katerina M. Valeriùs/ Ioueseni/ Punch/ Midnight A. Storm & Alessa /Capucine/ Harleen-Maxine H. Withers/ Alice Angel "Gaby"

✓ Métier : Inconnu
[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 2q3dmzc

☞ Surnom : Kath/Kitty Kat/Most Wanted
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1984

✓ Disponibilité : Absente pour une durée indéterminé.

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Lun 27 Aoû 2018 - 8:02



LE SENTIMENT DE LEGENDE
Nous partageons ensemble un moment privé au cœur des ténèbres.

Feat. Des toons et des chanceux comme moi. Youpiiii [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 2852471132 [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 3392629739 [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 563794906

.




« Tu dois te poser beaucoup de questions. Laisse moi te montrer quelque chose que m'a offert un démon il y a longtemps. »

Sans grande surprise, mon kidnappeur en plus d’être un mauvais menteur était le pire des devins. Puisque celui-ci semblait être persuadé de savoir ce qu’il y avait dans ma tête, en imaginant que son « incroyable révélation » m’avait complètement chamboulée et que j’étais avide d’en savoir plus. Alors que non. Etonnamment. Mais comme toujours depuis le début, mon avis n’avait aucun intérêt et sans grande surprise, il m’avait téléporté une nouvelle fois ailleurs dans un nuage noir, pour me montrer une… machine. En panne. C’était sympa les balades avec lui… Vraiment.

« La machine à encre est cassée, je ne cherche pas à la réparer. J’ai déjà tout ce que j’ai besoin. Mais il est important de rappeler où tu es née. »

Et il continuait de faire comme si nous étions liés. Comme si j’étais sa fille. D’ailleurs à l’entendre, on aurait presque pu croire, qu’il s’intéressait réellement à moi. Qu’il ne voulait que mon bien. Mais contrairement à d’autres, je n’étais pas aussi facile à duper. Sa manœuvre était très simple. Il voulait me faire croire que récupérer ces souvenirs était une bonne chose pour moi. Que la vérité me serait enfin révélée sur ma « destinée » et sans doute jouait il aussi sur ce fameux lien père-fille, pour endormir ma méfiance. Quel idiot.

Néanmoins, il y avait quelque chose auquel je pensais encore, et qui n’avait pas encore trouvé de réponse. A savoir, comment avait-il su ou chercher ? A croire qu’il avait une sorte de… lien avec elle. Qui fonctionnait même à travers la mort…

« C’est ici que je t'ai crée. Première toon qui était ma fille et pas celle de ma soeur. » Reprend l’inconnu après un long moment de silence alors qu’il attendait une réaction de ma part. « La première création démoniaque des toons. Angel, un ange noir dans les engrenages des ténèbres, prête à faire écrouler le monde si lumineux de mon père. Cette même machine qui a crée Bendy, l'ultime démon des toons. Tu n'as plus qu'un pas à faire pour retrouver le passé que tu as perdu. »

Et ça ne m’intéressait absolument pas. D’autant plus, que je n’étais pas concernée par ses conneries. Mais révéler cette information trop tôt serait une erreur stratégique. Pour moi. Car cela le forcerait à se poser tout un tas de question, question qui pourrait sans doute aboutir à la révélation de son existence. Tant que je n’avais aucune information sur lui ou sur elle, il fallait que je me montre prudente. Que je sois plus maligne et intelligente que lui. Et plus important encore, il fallait que je trouve un plan pour nous sortir de là. Et pour que tout cela ne soit possible, il ne me restait plus qu’une chose à faire. Gagner du temps. Et quoi de mieux que de le faire, en grappillant quelques informations au passage ?

- Comment avez vous su que j'étais celle que vous recherchiez ? Je demande curieuse, après avoir tourné furtivement le regard vers lui. Puisque cette "Angel" est profondément enfouie, vous n'aviez aucun moyen de savoir qu'elle pouvait être une partie de moi. Qu'est-ce que vous ne me dite pas ? Je vous écoute Zauberbiest.

« Il m'a suffit de chercher l'encre qui t'a conçu. Elle est proche de toi... tu n'en as simplement pas conscience. Pas encore. »


Pas de trace de mensonge dans ses paroles. Cela voulait dire que quoi, qu’il avait été capable de sentir l’encre de sa fille morte ? Parce qu’elle était bien morte non ? Oui, elle l’était. Je le sentais. Alors comment pouvait-il… Ah merde. A tous les coups, son truc ne se limitait pas seulement au présent. Du genre, il possédait la capacité de ressentir le lien d’un toon avec l’encre, même après sa mort ou quelque chose comme ça. Ce qui voulait dire, que s’il découvrait pour moi, il n’y avait aucune chance qu’il ne me foute la paix et passe à autre chose. J’en avais de la chance..


- Je vois. Je reprend impassible. Et je suppose que cela fait de moi, une sorte de prisonnière qui doit se plier à votre volonté non ? Je demande cette fois, après avoir tourné la tête vers lui.

Il n’était pas très subtil dans son genre. En effet, il était assez doué dans le sens, ou il jouait la carte de me faire croire que sa proposition était la meilleure chose pour moi tout en essayant de me persuader, que c’était aussi ce que je voulais. Mais ces dernières paroles laissaient clairement sous entendre que je n’avais pas d’autres options. Je n’étais pas surprise, j’avais déjà compris qu’il n’avait en aucun cas l’intention de me laisser partir mais… cette fois, les choses étaient bien claire. Il voulait que son ange démoniaque revienne et tant que ce ne serait pas le cas, il ne me lâcherait pas la grappe. Quelle joie.

- J’imagine que vous avez du au préalable vous renseigner sur ma personne ? Ou en tout cas essayer ? Avez vous appris quelque chose d’utiles me concernant, ou vous êtes vous juste contenté de ce qui était "important" pour votre plan ? A savoir, que vous vouliez ramener votre fille "démoniaque" pour vous venger de votre père et blablabla...

« Mon plan n'est pas que tu te plies à nous... mais te réveiller, et te redonner la puissance que tu as perdu. »

Oui donc, il continuait sur sa lancée. Avec le speetch du « c’est la meilleure chose pour toi ma fille» avec une petite touche de « je peux te donner un pouvoir et une puissance que tu n’imagines même pas ». L’idée d’évoquer la « puissance » très souvent relié au « pouvoir » était très judicieux de ça part. Car il y avait toujours des gens prêt à tout pour obtenir le pouvoir et la puissance. Malheureusement pour lui, ce n’était pas mon cas.

- Votre plan est de me faire miroiter pouvoir et puissance ainsi que d'attiser ma curiosité, pour que je tombe dans le panneau. Je commence alors que je croise les bras contre ma poitrine, mon regard planté dans le sien. C’est aussi simple que ça. Mais ma « personnalité » comme vous dites, n’a aucune importance pour vous. Car celle que vous voulez vraiment, c’est elle, votre « ange ». Quand à cette fameuse puissance dont vous m’avez parlé, nous savons très bien tous les deux que je n’en verrais pas la couleur. Tout du moins, pas directement. Car celle qui en héritera réellement, sera votre fille, lorsqu’elle aura écrasé ma personnalité pour prendre le dessus. J'apprécie l'effort, vous êtes plutôt doué dans votre domaine, mais ça ne suffira pas pour me convaincre.

S’il pensait encore avoir une chance de me tromper avec ces belles paroles, cette fois, le message était claire. Je n’étais pas dupe, et il allait devoir trouver une autre solution pour obtenir ce qu’il voulait.

- Heureusement pour moi, je ne recherche ni le pouvoir, ni la puissance. Car même si votre proposition à l’air innocente presque désintéressé, nous savons tous les deux que la puissance de votre fille, ne sera qu’un moyen de plus pour arriver à vos fins. Alors je répète. Avez vous apprit quelque chose d'utile me concernant ? Ou vous êtes vous contenté de la seule information qui était importante pour votre plan ? Car je crains fort, que le seul moyen d’obtenir ce que vous voulez ne soit pas appréciable pour l’un de nous deux.

Autrement dit, lui.

L’inconnu après avoir marqué un petit temps de pause se met à rire. Visiblement, ça ne le dérangeait pas plus que ça que je résiste à ses tentatives un peu faiblardes pour me convaincre de ramener sa fille. Sans doute trouvait-il amusant - voir distrayant - de tomber sur quelqu’un, qui n’était pas facilement influençable et qui avait un minimum de réflexion pour se dire, qu’elle était clairement prise pour une idiote.

« J'aime... la personne que tu es, quelle qu'en soit la nature. » Je lève les yeux au ciel et pousse un soupire de lassitude tandis qu’il continue. « Très bien, je m'incline dans ce cas là, ça ne fonctionnera pas. »

L’inconnu bouge de sa place et s’approche de la machine avant de s’y adosser dans une attitude nonchalante.

« Alors appelle là. Celle que je cherche. Que je fasse affaire avec elle, si tu ne m'apporte rien. Une guerre se prépare, et maintenant que tu es chez moi, il n'est pas bon d'y rester trop longtemps avec les temps à venir. »

Et il m’avait sorti ça, sans trembler des genoux. Est-ce qu’il c’était au moins écouté parler ? Que je l’appel ? Qu’est-ce qu’il croyait ? Qu’il suffisait de crier son nom pour qu’elle apparaisse aussitôt devant nous ? Déjà, elle n’était pas en moi. Et même si ça avait été le cas, ce n’était pas comme s’il suffisait de lui dire de venir pour qu’elle rapplique aussitôt ! Il était plutôt pas mal certes, et visiblement, ce n’était pas le dernier des imbéciles. Et pourtant, on pouvait se poser la question. Tant il semblait enclin à sortir des idioties sans en avoir conscience. Où en tout cas, c’est ce que je supposais.

- Vous en avez d'autres des idées à la con comme celle-la ? Je rétorque à son attention, après avoir levé les yeux au ciel et poussé un nouveau soupire. A vous entendre, on dirait vraiment que vous croyez qu’il suffit de l’appeler pour qu’elle rapplique comme un bon petit toutou obéissant. Mais après tout, c’est vous qui voyez hein ? Alors on commence par quoi ? L’appel télépathique ? Ou l’appel téléphonique ? Je crie son nom pour voir ce que ça donne ? Un rituel démoniaque ? Oh je sais ! Je vais aller me coucher. On sais jamais, peut être qu’elle prendra le dessus pendant mon sommeil. Ce qui m’arrangerait quelque part, puisque que tout ça commence sérieusement à me gonfler. Sans oubliez que vous me fatiguez avec vos conneries alors autant joindre l’utile à l’agréable.

« Il va falloir trouver un moyen dans ce cas, parce que tu vas trouver le temps long, autrement. »

S’il était vexé par mon comportement ou énervé, il ne l’avait pas montré. Au lieu de ça, il c’est contenté de me répondre avant de disparaître dans un nuage de fumé noir. Me laissant seule dans une pièce scellé physiquement et magiquement. Ce qui laissait d’autres questions en suspend.
Pourquoi n’avait il pas tenté d’utiliser la force pour obtenir ce qu’il voulait ? Et pourquoi c’était il montré aussi patient ? On dirait presque, que j’étais la seule à pouvoir prendre cette décision. Et qu’il fallait que je sois consentante pour qu’elle puisse revenir. C’était une des possibilités. Même si j’avais des sérieux doutes. Notamment parce qu’encore une fois, je n’étais pas la personne qu’il recherchait vraiment. C’était elle.

Je tourne mon regard vers l’esprit lorsqu’un flash rouge illumine subitement la pièce et qu’un petit groupe de personne apparaît après que celui-ci ait disparut. Ils étaient 5. Et ils étaient presque tous des toons. Il y avait même un toon-dragon parmi eux. Un dragon comme je l’étais visiblement devenu depuis que la voix, c’était dit que bousiller ma journée était tout à fait acceptable. Ce qui n’était toujours pas passé et qui ne risquait pas de changer vu la tournure que prenaient les choses.

J’observe les nouveaux arrivants avec attention. Quatre d’entres eux ont l’air surpris d’être ici mais le cinquième, lui, semble sur de lui. Il s’adresse alors à moi.

« C'est toi le dragon ? Super. J'ai besoin de toi. »

Super. Pas de boujour, de s’il-vous plait, rien. Le zauberbiest était peut-être irritant mais lui au moins, semblait être capable de faire preuve de politesse. Alors que le nouvel emmerdeur, non. On allait bien s’entendre tous les deux, c’était couru d’avance avec le début de journée pourri que je venais de passer…

- Et la politesse, c'est pour les chiens ? Je demande les bras croisé contre ma poitrine avant de reprendre avec une certaine froideur. C’est ce qu’il parait oui. J’ai eu droit à la promotion tout à l’heure. Et a ce que je constate, vous en êtes un aussi. Très bien. Dans ce cas, vous pourrez sans doute m'expliquer ce qui se passe non ? S'il-vous-plait.

« Super, vous pouvez venir avec moi ? On a une équation à résoudre, ensemble. » Je fronce les sourcils alors que le toon-dragon me tend la main. Il se foutais de moi, c’est ça ? Non seulement il balançait la politesse au chiotte mais en plus, il ne répondait pas à mes questions. Et après tout ça, il s’attendait encore à ce que je le suive sans rien dire ? Après la matinée pourrie que je venais de passer ? Et puis quoi encore ?

« Un dragon, pas un démon » La voix de l’inconnu invisible résonne de nouveau dans ma tête pendant que je lui répond intérieurement.

LA BARBE !

Jusque là j’avais été extrêmement patiente mais là, j’allais vraiment me mettre en colère.

HJ : Personnes présentent dans la pièce : Javier, Pablo, Donald, Chris et Daisy [Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 2852471132

.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
EXTRAIT AUDIO N° [42.21-43.81-32]

« Il parait que tout n’est qu’affaire de perception. Chose qui me parait de plus en plus crédible et qui expliquerait pourquoi, certaines personnes me perçoivent d’une certaine manière quand d’autres me perçoivent d’une façon différente.  »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84295-harleen-midnight-a-storm-reborn#1172829

Eugene Richardson



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Eugene Richardson


╰☆╮ Avatar : Finn Jones :ohqueoui:

Ѽ Conte(s) : Raiponce
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Eugène Fitzherbert

✓ Métier : Au chômage après avoir délaissé la fortune familiale
☞ Surnom : Evie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 67

✓ Disponibilité : 4/4 (Raiponce ; Anna ; Charlie ; bientôt Stanford)

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 27 Aoû 2018 - 16:48

Alors que le canard sortait de l'antichambre, quand il se retrouva dans une pièce où il était seul. Il supposa un instant que les autres membres du groupes étaient en train de rencontrer la juge bavarde. Elle était sympathique, mais il ne souhaitait pas supporter davantage son flot de paroles incessant. Une musique lui vint à l'esprit, en concordance parfaite avec son sentiment actuel, son état d'esprit. Le sentiment de Légende ! Il était temps de chanter !

When darkness falls
And surrounds you
When you fall down
When you're scared
And you're lost, be brave
I'm coming to hold you now
When all your strength has gone
And you feel wrong
Like your life has slipped away


Une lumière vive commença à poindre au loin, dans la ville. Sentant qu'il était sur la bonne voie, le canard continua à chanter de plus belle, et fit de son mieux.

Follow me
You can follow me
And I will not desert you now
When your fire's died out
No one's there
They have left you for dead
Follow me
You can follow me
I will keep you safe
Follow me
You can follow me
I will protect you


Bien sûr qu'il était passionné ! Son envie de les protéger tous portait au loin, dans l'air, dans sa voix. La lumière devint de plus en plus intense, tandis qu'il terminait sa chanson.

I won't let them hurt
Hurting you, no
Ooh yeah
When your heat is breaking

You can follow me
You can follow me
I will always keep you safe
Follow me
You can trust in me
I will always protect you, my love
Feel my love
Feel my love


La lumière fut enfin stable, même s'il avait l'impression qu'elle n'était qu'un mirage. De la vapeur, se dissipant en un instant. Donald laissa la lumière et sa position imprégner sa rétine. Il voulait s'en souvenir, car personne ne semblait la voir à part lui. Il fit à peine un pas et... Plus rien. Elle n'était plus là. Donald ressenti une sorte de vide en lui, et ne s'aperçut pas tout de suite de la présence des autres, près de lui.

"Je sais ce qu'il faut faire ! Comment exploiter le pouvoir qu'on m'a découvert il y a quelques mois !" ss'écria Javier qui le prit par la main. A peine il eut le temps d'ouvrir la bouche qu'il fut transporté avec sa fiancée et les autres dans une pièce. Face à une femme qui était, à son sens, de très mauvaise humeur.

L'attitude de Javier n'atténua en rien son agacement. Il était tellement pressé qu'il en fit de même : "Donald Duck, Javier, Pablo, et Daisy Duck. Pas le temps pour les politesses, j'ai l'un des éléments pour résoudre l'équation ! J'ai vu une lumière dans le ciel qui indique l'armure du Chevalier Blanc."

Il va regarda les autres et demanda : "Je suppose que vous avez plein de choses bizarres à raconter alors faisons vite !"

L'attitude de la jeune femme lui indiquant qu'elle ne comprenait strictement rien à ce qu'il se passait, il songea à changer de tactique tant et si bien qu'il s'expliqua :"Le sentiment de Légende a commencé. Tous les Toons sont concernés. Ca a commencé par des rêves, puis l'ouverture d'une porte vers l'Océan Perdu. On cherche des dragons, et une armure afin de repousser Bendy, les Sorcières, et Nicolas. Et si on est avec vous, c'est que vous êtes vous aussi importante. Il s'est passé un truc bizarre ce matin ?"

Il laissa la jeune femme lui répondre, puis eut la surprise de voir ses mains briller intensément. Une lumière aveuglante enveloppa tout le groupe, le transportant devant... la forêt de Storybrooke. Donald plissa des yeux pour s'habituer à ce brusque changement d'ambiance.

"C'est toi qui a fait ça Donald ?" demanda Pablo avec étonnement.

"Non. C'est le souhait que j'ai formulé à la juge. Et je suis aussi étonné que toi."

Alors qu'il allait faire le point pour savoir quoi faire, Donald fut engloutit par un rai de lumière blanche. Personne ne semblait le voir, aussi, le canard supposa qu'il s'agissait encore d'une indication de la position de l'armure. Il se mit à sourire mais songea à "l'avertissement" de la juge la concernant.

"Je sais où est l'armure, mais la juge m'a précisé quelque chose de flippant : l'armure contient l'âme de Claire. Donc l'armure est maudite."

"Alors... va la trouver !" dit Pablo.

Donald se rappela alors les instructions de la juge. Il devait chanter. Alors qu'il cherchait une chanson adéquate, celle-ci s'imposa à lui, dans un automatisme mystique :

A warning to the people,
The good and the evil,
This is war.

To the soldier, the civilian,
The martyr, the victim,
This is war.

Il se sentait bien. La chanson commençait à changer en intensité. Il la sentait, cette envie de continuer à chanter. Bien sûr, il n'aurait pas pu se stopper s'il le voulait.

It's the moment of truth, and the moment to lie,
The moment to live and the moment to die,
The moment to fight, the moment to fight
To fight, to fight, to fight!

To the right, To the left
We will fight to the death!
To the edge of the earth
It's a brave new world
From the last to the first

To the right, To the left
We will fight to the death!
To the edge of the earth
It's a brave new world
It's a brave new world!


Un vent commençait à s'élever, soulevant ses cheveux, le bas de son T-shirt, les herbes, les feuilles, les branches... Puis le vent devint proportionnel à la force de voix que le canard mettait dans sa chanson. Un paysage de cerisiers en fleurs l'entourait, le décor devint beaucoup plus ensoleillé. Une chaleur intense mais qui le rendait vivant.

A warning to the prophet,
The liar, the honest,
This is war.

To the leader, the pariah,
The victor, the messiah,
This is war.

It's the moment of truth, and the moment to lie,
The moment to live and the moment to die,
The moment to fight, the moment to fight,
To fight, to fight, to fight!

To the right, To the left
We will fight to the death!
To the edge of the earth
It's a brave new world
From the last to the first

To the right, To the left
We will fight to the death!
To the edge of the earth
It's a brave new world
It's a brave new world
It's a brave new world!

I do believe in the light
Raise your hands into the sky
The fight is done, the war is won
Lift your hands toward the sun
Toward the sun
Toward the sun
Toward the sun
The war is won


Le chevalier apparut à lui. Dans une lumière blanche. Une longue épée immaculée contre lui.

To the right, To the left
We will fight to the death!
To the edge of the earth
It's a brave new world
From the last to the first

To the right, To the left
We will fight to the death!
To the edge of the earth
It's a brave new world
It's a brave new world
It's a brave new world!

A brave new world
The war is won
The war is won
A brave new world


Donald reprit le contrôle de lui-même. Il se sentait bien. Heureux. Comme lors de son rêve. Et il vit l'épée. Elle était là. Salie par la terre, mais tout de même présente. Il s'en saisit, l'essuyant sur son jean.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85936-le-crapaud-le-cheval- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85954-assez-de-ces-manieres-venons-discuter-entre-amis

Invité



Invité


Anonymous



[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 27 Aoû 2018 - 22:26

La rouquine ne savait plus quoi vraiment s’y rendre face à cette fameuse lumière bleue.. Que faire, de plus Carmen voulait voir un vieille ami qu’elle n’avait pas vu depuis son arrivée dans cette ville, même si elle les croise quand elle joue à l’établissement de temps en temps.. Errant dans les rues de la ville, la jeune femme se permet de chantonner une chanson de son passé… Celle qu’avait créé sa petite protégée. D’y repenser, les larmes subviennent aux bords de ses yeux, elle dut se contrôler pour ne pas fondre en larme, comme à chaque fois.. Se reprenant doucement, elle remarque qu’elle s’était arrêté au port… Comme le disent si bien les mortels, le destin ne peut être détourné, que c’est dommage.. Remettant son écharpe autour de son cou, elle ne vit aucune lumière bleu comme lui avait annoncé son ancienne interlocutrice.
-Il doit s’agir d’une blague ce n’est pas possible.. soupire l’ancienne toon, Le lieu était désert, pas un chat à l’horizon.. Enfin si deux silhouettes se dessinent au loin.. Au fur et à mesure, Carmen reconnue Horace, mais étrangement l’autre homme ne lui disait rien.. Elle fut quand même contente de le voir, même si elle espérait qu’il ne soit pas en danger.. Des questions se bousculent dans la tête de la rouquine et ne put s’empêcher de lancer un regard méfiant vers l’inconnue tout en se dirigeant vers eux..


Morgan ?? Toi aussi tu as vu une lumière bleu et c'est qui lui?? Demande la rousse en le montrant du regard, même si au fond d’elle-même , Clarabelle ne savait pas pourquoi elle devait se trouver ici, surtout ce qu’elle ne supportait pas, c’est l’impolitesse,   surtout les personnes qui ne répondent pas aux questions qu’on leur pose et surtout dire bonjour enfin bref, la rouquine le fait bien comprendre de manière sarcastique :
-et bien ce n'est pas la politesse qui l'étouffe.
Au regard de  son ancien compagnon, elle comprend qu’elle devrait se calmer puis l’écoute sans le  couper, parce que oui Morgan se met à soupire en entendant Carmen aussi véhémente "Il m'a sauvé. Sois gentille tu veux." La tancera-t-il légèrement avant d'être plus doux "Il m'a sauvé d'Hortensia... Et il serait soit-disant mon père"
Désolé horace j'avoue que tout ça me rend folle.. soupire-t- elle en remettant une mèche derrière son oreille, avant de tiquer.. *ton père ??? Mais on en a un général a ce que j'ai pu comprendre..
Pour Carmen, même si elle ne voulait pas l’admettre, tous les Toons possédaient le même père qui les avaient créée pour la même chose, celle de donner du bonheur aux enfants. Enfin c’est ce qu’elle croyait.


"Clarabelle, te sens-tu puissante quand tu te tiens ici ?"
La voix de l’homme la sort de ses pensées avec sa question qui rendit la Toon perdu et perplexe. Il se tient immobile, le regard rivé sur l’océan, Clarabelle échange un regard avec Morgan qui était également surpris par la phrase de cet homme. Une question brûle les lèvres de la rouquine donc le questionne..
-Excusez-moi… mais pourquoi puissante, demande la rousse complètement perdu en lançant un regard interrogatif à Horace, qui est également perdu que la jeune femme à la chevelure rousse grâce à un petit signe de tête..Puis tourne son regard vers celui qui se trouve être le père d’Horace: 
Tu le saurais, si tu te sentais puissante. C’’est quoi encore cette histoire, alors qu’elle va pour lui demander, il reprend la parole.
"Ton rôle ne s'est pas réveillé... j'aurais préféré que tout soit plus simple, et que je n'ai pas à m'en mêler..." S’il a tellement marre de la situation, il avait qu’à régler tout ça lui même; non mais, Carmen n’a jamais demandé d’avoir des ennuies comme ça..  Alors que Clarabelle reste silencieuse, Horace prend la parole.
"On m'a toujours dit qu'il ne fallait pas trop se forcer à faire les choses vous savez... Sans quoi, ça peut tourner au drame."
A sa phrase, Carmen remarque qu’un sourire va se dessiner sur son visage. "Tu aurais été excellent si tu étais resté ce même Récupérateur, en initiant Clarabelle."
Elle le regarde complètement perdue, elle ne supportait pas quand la situation lui échappait, elle lui lance un regard complètement désabusé (même si elle ne savait même pas si c’était ça comme regard) : Comment ça mon rôle... vous en avez pas marre de parler qu”en énigme...*croisant les bras  tout en l'écoutant...*ce même récupérateur... c'est quoi ça encore... et pourquoi m'initier.. * Elle n'aimait pas trop ce qu'elle entendait mais le cachait.
"Le Nouveau, le Récupérateur... Va falloir vous mettre d'accord un jour sur mon nom vous savez"


L'homme va grincer des dents.
"Ne t'appelle jamais le Nouveau. Il n'y a que les serviteurs de Nasfarus qui t’appelaient comme ça, pour désigner le dernier et faible protecteur."il se retourne vers Morgan. "Tu n'es pas faible."Puis vers Carmen qui ne savait plus où se mettre avec tout ça. "Toi non plus. Et ensemble, vous êtes plus forts."
il lève les yeux vers la ville. "Je crois que Sebastian Dust n'est pas en ville. C'est peut être mieux ainsi pour quelques temps. "
"Tu étais le premier récupérateur de Coralite de l'Océan Perdu, Horace. Tu as oublié tout ça, quand le temps viendra, ces mots auront une signification pour toi. Mais le temps n'est pas venu. Quand il a été corrompu par les héritiers de Nasfarus, j'ai du fermer l'Océan Perdu. C'est alors qu'est née ta soeur, qui gardait la porte, se contentant de réaliser un semblant de ce pourquoi j'ai crée l'Océan. Aider ceux qui en ont besoin, en jugeant ceux qui le méritaient."
il se tourne de nouveau vers l'Océan. "Les souvenirs ont disparu en même temps que ceux de Mickey et de ses frères. Soreth n'a pas conscience non plus qu'une part de son passé ne lui est pas revenu avec tout le reste. Vous avez été amis, tous les deux, dans l'Océan Perdu." Il soupire, perdu dans sa longue tirade avant de se reprendre. "Et ce n'était le seul. Mais, lorsque tout ça s'est terminé, j'ai du prendre mes précautions. Ta soeur pour surveiller la porte, toi, mon fils, avec dans ton coeur toute la magie nécessaire pour l'ouvrir, faisant de toi le seul qui puisse le faire."Et enfin, il se tourne vers Carmen qui n’avait rien dit depuis le début du récit.. Tant d’informations qui te tombent dessus ce n’est pas trop pour la rouquine. 




"Et j'avais besoin que quelqu'un soit rattaché à cette relique. Un protecteur, comme pour le Pinceau et les autres reliques. Je t'ai choisi, Clarabelle, quand j'ai vu le lien qui t'unissait avec Horace. C'était risqué, de nommer un protecteur sans aucun esprit pour veiller sur lui. Mais sans toi, la porte aurait pu être redonnée à nos ennemis. 
Les deux anciens toons l'écoutent sans rien dire, il fait quelques pas vers le couple de Toons, pour ensuite les regarder très sérieusement. "Mais l'histoire de l'Océan Perdu n'est pas important. Pas pour cette quête, qui est d'empêcher le retour de Bendy. Seule la porte doit être retrouvée. Vous devez être réunis, tous les deux, comme les Dragons qui vont devoir se retrouver, les reliques du Chevalier Blanc retrouvées, et les reliques gardées par leurs protecteurs. Et je crains ne plus avoir le choix. Je vais devoir moi aussi assumer mon rôle."


Morgan le regardera, abasourdi et tâchant de comprendre tout ce qu'il vient de dire. Le seul mot qui tourne dans la tête de la rousse, c’est protectrice.. C’est une blague… Vu le sérieux du type, ce n’en ai pas une.. Ok..
Carmen le dévisage en essayant de comprendre ce que l'homme venait de leur dite. Elle avait beaucoup de mal a le croire  * quelle relique... désolé mais ça nous fait trop d'informations dans une seule journée... donc je suis quoi exactement.. et pourquoi horace et moi devions être réunit... elle commençait a etre perdu dans ce charabia.

"Parce que Horace est le seul à pouvoir ouvrir la porte dont tu es désormais la Protectrice. "il se tourne vers Morgan. "Ce que tu ne dois absolument jamais faire sous aucun pretexte, d'accord ?"


J'ai juste une question à vous poser.. J'ai une certaine Ku'u qui est venu me trouver chez moi.. Et m'a demandé que je devais faire chanter tout le monde pour je ne sais plus quoi ... est-ce que je dois mettre ça de côté où non...demande la rouquine en remettant sa guitare comme il le faut, de peur que ça ne soit un piège..
"Le Sentiment de Légende. Ku'u permettra de libérer les démons si nos ennemis l'utilise, ou au contraire, d'affaiblir leurs ténèbres. Pour la libérer, il faut chanter’’il se tait quelques instants avant de reprendre: "Faites en sorte qu'elle n'ouvre pas la prison des démons. Je suis Tarys le Solitaire, esprit protecteur de la tristesse, créateur de la flamme scellée, l'Océan Perdu, et de toi, Horace. Si je me décide enfin à vous aider, aidez moi également. Pendant que je cherche le protecteur de la prison, Sebastian, retrouvez Ku'u Lei. Chantez."
"Je n'ai plus chanter depuis des siècles..." dit l’ancien compagnon de la rousse, qui lui lance un regard désolé, sachant qu’il aimait ça.
Son père soupire, le regarde en lui disant d’une voix douce comme un père à son fils. "Et c'est surement de ma faute."


Pour moi c'est mon quotidien... Mais je ne chante plus pour le plaisirs... trop de tristes souvenirs de mon ancienne vie.. dit-elle en perdant son regard sur l'océan; inconsciemment elle prend la main d’horace pour se donner un peu de courage en entendant le père d’Horace..

"Chante ce que tu as sur le coeur. Et laisse Ku'u l'apaiser si tes chansons sont noires."

Dyson L. Walters



« Et une bouteille de
Shampooing ! »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Toons (Mickey & Cie) et Epic Mickey
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Serveur au Roni's Bar
[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 Lucky-arrow-logo2

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7021

✓ Disponibilité : Ne prend plus de RP actuellement (Déjà avec Alois, Kara&Regina, Violette*2, Amelia, Gretel, Honey, Nora, Mulan, Zelda, Chloe, le RP Lemuria et l'event Jack Jack Land)

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 _


Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Jeu 6 Sep 2018 - 20:18


« LEGENDS »


Puisque je n'étais qu'une âme ici, je ne pouvais pas frissoner. Mais si j'avais pu, j'aurais même attrapé froid. En décembre dernier, Soreth et moi avions récupéré les souvenirs de notre vie antérieure au siècle dernier, et, par conséquent, nous avons retrouvé deux membres de notre famille : Koléana, une grande sœur, et Simon, un petit frère (il était enfant, donc Soreth et moi le considérons comme un petit frère, mais, techniquement, nous somme tous les trois nés en même temps.)

Retrouver Simon a été une véritable lumière dans nos vies. C'était probablement lui qui a permis à Soreth et moi d'enfin nous entendre de nouveau. Ce qui m'a été précieux, lorsque j'ai appris que Mugman, jumeau de Simon, est mort, c'est Soreth qui m'a aidé à ne pas me morfondre.

Mais dans le fascinant et complexe arbre généalogique, il manquait un dernier frère dans le cercle : Félix, enfermé au centre de Wasteland, en hibernation pour protéger le Cœur qui a crée les toons. Et Félix me manquait beaucoup. J'étais très proche de lui, comme de Mickey. Son absence m'a toujours fait souffrir, je m'en étais rendu compte lorsque j'ai récupéré mes souvenirs. Et, quand même Soreth a décidé de me haïr, avoir Felix m'aurait bien aidé.

Et le voilà. J'étais descendu au centre de Wasteland, avec Animatronic Mickey et Assalhor, à travers une longue désescalade. L'avantage d'être séparé de son corps, c'était la fatigue en moins. Mais je doute qu'elle m'aurait ralenti si je pouvais vraiment m'épuiser. Revoir mon frère, et peut être avoir la possibilité de le ramener auprès de Soreth et Simon à Storybrooke, valait le coup de traverser les monts les plus escarpés.

Il était allongé sur un lit d'herbe sèche, endormi paisiblement, respirant doucement. Je m'étais précipité vers lui, tombant sur les genoux pour poser ma main sur son visage. Il dormait, tout simplement. Tout semblait aller bien. Et ce sommeil durait un siècle.

Il ne mérite pas ça. Koléana ne méritait pas d'être enfermée dans cette grotte, Simon ne méritait pas d'être piégé dans le noir, Felix ne mérite pas d'être enfermé ici.

Je tournais la tête vers Assalhor. On sait désormais tout. Le lac que papa voulait nous cacher est désormais à Storybrooke avec Koléana, l'encre s'est réveillée et a trouvé protection auprès de Soreth, Simon est libéré de la prison, désormais gardée par Sebastian. On peut garder le Cœur maintenant ! Donc on peut libérer Felix !

L'esprit protecteur n'eut pas l'air convaincu. Regard que je maudissais, trahissant déjà ce qu'il allait me répondre.

Avec tout ce qu'il se passe, tous ces gens mal intentionnés, je ne suis pas convaincu que libérer le cœur soit une idée judicieuse.

Je me levais, énervé. Et, je me surpris à laisser sortir la colère que j'avais tenu pour mon père ces derniers mois, alors que je pensais être en paix avec ça après avoir parlé à son fantôme à la Réunion au début de l'année. Manifestement, ce n'était pas entièrement le cas.

Et sa vie doit subir ça ? Je vous rappelle que Felix n'a jamais demandé l'hibernation de 100 ans ! Quand Bendy nous a tué, papa a décidé de nous recréer en ne donnant qu'à Soreth et moi la liberté. Cuphead et Félix n'ont jamais demandé l'isolement qui a suivi. Koléana a finit par l'accepter, mais elle ne le méritait pas ! Et je ne parle pas de Mugman, mort en prison alors qu'il y était enfermé injustement ! Felix est un protecteur, et son esprit protecteur devrait pouvoir lui assurer la vie qu'il mérite ! Soreth et moi on peut s'occuper de Simon, on peut s'occuper de Felix, c'est notre frère !

J'avais crié, ça faisait déjà un moment maintenant que je n'avais pas crié comme ça. Durant les trois siècles qui ont composé mon existence, j'avais été le plus grand expert pour refouler tous mes sentiments. Tristesse et colère se sont vues enfouies au plus profond de mon être, et ça finira sans doute par m'être nocif, et dans très peu de temps. Ainsi, crier et laisser un peu de cette colère s'en allait, ça me faisait du bien. Mais il y a avait toujours des progrès à faire.

Animatronic-Mickey n'aimait pas ce haussement de ton, déplaisir qu'il manifesta en leva les bras en l'air et en tournant la tête à 360° à toutes vitesses, comme si c'était une machine détraquée. Mon regard soutenait cependant toujours celui d'Assalhor, j'exigeais son aide pour Felix, et je comptais bien l'obtenir. Pour Felix et pour ma famille. Koroa veille sur Felix, ne doit-elle pas elle aussi aider pour l'équation de la fin ? Une fois libre, elle pourra faire jouer la balance ! Mon corps est dans le coma et mon esprit perdu depuis bientôt 4 mois, alors si on peut envoyer de l'aide, ça vaut le coup ! Voyez-le comme ça si c'est trop dur pour vous !

La défense est une excellente attaque, Oswald.

Ce n'était pas Assalhor qui avait parlé. Je m'étais retourné immédiatement, pour voir quelque chose briller sous le t-shirt de Felix. Une étrange lueur verte, dont la lumière était plutôt reposante, offrant un sentiment de paix et de protection. Je m'approchais de nouveau, remarquant alors le collier qu'il avait autour du cou. Comme Soreth et l'encre, comme Sebastian et la prison du réverbère. J'avais vu juste : c'était une pierre verte qui était le pendentif, s'illuminant doucement. Le coeur des toons. Une fumée s'en échappa, que je reconnu comme de la magie, qui me fit me relever immédiatement, tandis qu'Animatronic Mickey cessait enfin de faire les détraqués, se mettant en position offensive, électrifiant le bout de ses doigts. La fumée s'éleva, eut rapidement une taille humaine, et, lorsque enfin elle se dissipa, c'était une femme que nous avions devant nous.

Koroa, avons-nous dit en même temps, Assalhor pour être son frère, et moi par simple déduction.

Qu'est-ce que vous venez de dire ? Vous voulez garder Felix ici, pour le protéger ? Vous savez que ça veut dire, au passage, que vous lui privez de sa vie ?

Sa vie, ou celle de toute votre famille, le choix est simple, surtout lorsque la réponse lui permet de ne pas mourir, répondit la femme rousse, d'un ton calme, qui n'avait rien à voir avec le mien.

Vous fichez pas de ma gueule, dormir pour l'éternité, c'est pas différent de la mort ! A un détail près, il peut se réveiller, et c'est ce que je veux ! Je suis désolé, je ne fonctionne pas comme ça. Je ne sacrifie pas un peu pour sauver beaucoup, je sauve tout le monde. Il y a 5 mois, j'ai voyagé jusque dans un autre monde, pour renverser le gouvernement des Etats-Unis d'une Terre presque identique à la notre, pour faire comprendre ma morale à la présidente, alors ne croyez pas que je vais laisser passer alors qu'il s'agit ici de mon frère jumeau.

Animatronic-Mickey regarda Felix, puis moi, et de nouveau Felix, avant de lever un regard interrogateur vers moi. Les jumeaux chez les toons ça se ressemble pas toujours, c'est comme ça. Et il n'avait pas rencontré Soreth et Simon. Les autres jumeaux du groupe.

Je sais que ce n'est pas facile, Oswald. Mais sa protection est bien trop importante. Vos ennemis n'ont qu'à détruire le cœur pour tuer tous les toons, nous ne pouvons pas prendre ce risque.

Bordel, à quoi bon d'être protégé si c'est pour être privé de sa vie ? En 3 siècles, j'ai eu mon lot de souffrance qui ont fini par faner l'espoir avec lequel je suis né, mais lorsque l'on parle de ma famille, je ne baisserai jamais les bras. Je suis son frère. Soreth aussi. C'est à nous de protéger Felix. Vous êtes l'esprit de l'avarice, alors vous vous contentez de garder le cœur, bien au chaud, refusant de partager la responsabilité de sa protection à toute cette famille qui est prête à le faire, et bien je ne fonctionne pas comme ça. Jamais avant, jamais après. Le cœur est à l'origine de ma famille ? Très bien. On est soudé, on se protégera.

Ce coeur est à l'origine de bien plus de familles de toons que tu ne le pense, Oswald.

Je n'avais pas trouvé quoi répondre à ça, incertain et troublé par ce qu'elle venait de me dire. Fronçant les sourcils, je n'avais pas bougé, et n'avais pas quitté son regard pendant quelques instants, avant de finalement prononcer quelque chose. Pardon ?

Tu ne connais pas tous les secrets du Continent Dessiné. Certains de ces secrets te seraient mortels, mais dans ceux qui restent, tu ne connais qu'une infime partie de la vérité. De nombreuses espèces vivaient sur le Continent Dessiné. Humains, sorciers, mages, dragons, orcs, ogres, démons... (je confirme, l'un d'entre eux m'a possédé deux mois plus tôt, à Gravity Falls, sur ce même continent) ... et les toons, crées par un homme et une femme, Claire et Saegar, grâce au Coeur que tu vois là, guidé par des outils bien précis. Pour vous créer, ils ont accompagné le coeur par des artefacts d'esprits protecteurs du continent, le pinceau pour le corps et l'encre pour l'essence. Mais ce que tu ne sais pas, c'est que d'autres utilisations de ce coeur ont été réalisées.

Je fis les gros yeux. Il... existe d'autres toons ?

Nicolas fut le premier à voler la magie du coeur, pour créer des toons hybrides.

Des toons hybrides ?

Ces toons sont à la fois démons et toons. Ils ont pour parents Nicolas, sorcier noir, et Bill Crypto, démon à l'origine de la recette. C'est ce dernier qui donna à Nicolas les ingrédients pour accompagner la magie du coeur. Une de ses flammes bleues, ainsi qu'une machine à encre de sa création.

J'ai cru que mon coeur allait exploser. Ce qui était en réalité déjà le cas depuis quelques mois, quand Thanos me l'a découpé en deux. Merci Regina pour le coma magique.
Bill Crypto... Cette ordure m'avait possédé il y a encore quelques semaines pour réveiller une ancienne entité. Et ce démon était le deuxième père de Bendy ? Quelle ironique petit couple d'enfoirés il formait avec Nicolas.

Crypto... cette ordure, il a... attendez. Vous parlez au pluriel ?

Bendy n'est pas le seul. Alice, Alisson, Boris, Tom et Sin. Sin était le premier, mais la folie du démon le rendait trop imprévisible, et Nicolas n'était pas satisfait. Il a alors crée Bendy à partir du corps d'un toon de Saegar, et le résultat lui fut bien meilleur. Alice, Alisson, Boris et Tom vinrent ensuite. Mais les résultats ne furent pas concluents. Tom tua Alice, Nicolas tua Tom, Boris mourut éventré par un de ces sombres protagonistes, et Alisson disparut mystérieusement. Il ne reste plus que Bendy, mais les rumeurs racontent qu'Alice se cache encore quelque part, et que sa présence pourrait être fatale ou salvatrice.

Je dus avaler cette histoire rapidement, devant passer outre le choc pour essayer de réfléchir. Donc le coeur détruit peut nous tuer, mais tuer Bendy aussi ! Quel intérêt pour eux ? De ce que Koléana m'a raconté, Bendy n'a certes pas l'air d'avoir un problème contre le suicide pour tuer quelqu'un d'autre, mais Nicolas ne l'accepterait jamais. Les sorciers noirs essayent de le ramener depuis bien trop longtemps !

Je ne veux prendre aucun risque inutile. Et, comme si elle voyait que cette réponse ne m'allait pas, elle rajouta : Mais d'autres utilisation ont été faites du coeur. Tarys fut le suivant.

Le Solitaire... celui qui devait être l'esprit protecteur de Sebastian, mais qui n'a jamais voulu assumer son rôle.

Exact. Tarys a utilisé le coeur pour créer un nouveau toon pour l'Océan Perdu qu'il créa.

Qu'est-ce que l'Océan Perdu ? Mais elle se contenta de balayer ma question.

Tu le sauras un jour. Quoiqu'il en soit, il a utilisé le crin d'un licorne de Gravity Falls, en guise de pinceau, et la mer qui bordait le Continent Dessiné en guise d'encre, pour donner naissance à Horace.

Je tiquai dès que j'entendais son nom. Horace... n'est pas notre frère ? Je croyais qu'il était crée par mon père lui aussi !

Horace ne le sait pas, puisque ses souvenirs lui ont été arraché. Mais il finira par ce souvenir, et il assumera son rôle dans votre destinée.

Avaler toutes ces informations données d'un coup fut une bien difficile épreuve. Et pourtant, je n'avais pas le choix, j'étais forcé de les accepter pour l'instant. Et j'imagine que le Coeur ne s'est pas arrêté là ?

En effet. Mais je ne peux pas t'en dire plus. Un pacte a été passé entre son père et un démon, qui empêche quiconque d'en dire davantage, pas avant que le démon lui-même ne vienne apporter la vérité. Ce qu'il fera, il est obligé.

Evidemment. J'aurais du m'en douter, trop de réponses d'un coup, je ne pouvais pas tout avoir d'un coup, ça aurait été trop beau.

Le cœur réunit bien trop de vies pour risquer de quoique ce soit. Vous ne pouvez pas tout protéger, vous ne connaissez pas assez bien vos racines. Je voulus lui hurler que c'est parce qu'on essayait de nous cacher la vérité depuis maintenant 100 ans... et même plus ! Mais c'est une idée qui me traversa l'esprit qui m'empêcha de lui scander ce reproche.

Il manque quelqu'un dans la liste. Ku'u Lei. D'où vient-elle ?

Koroa hésita un instant.

Elle n'a pas été créée par le Coeur mais par vos coeurs, manifestation des sentiments des toons, allégorie des chansons qui les représentent.

Un nouveau frisson intense parcourait mon corps.
J'avais la réponse.

Ku'u Lei ne dépend pas du Coeur, mais ce qu'elle incarne, le Sentiment de Légende, confère de la magie. Elle peut protéger le Coeur !

Koroa me regarda un instant. Elle n'aimait pas cette idée. Bon esprit avare. Mais, au fond, je vis qu'elle savait que c'était possible.

En effet... mais le processus désignera naturellement un nouveau protecteur.

Encore mieux ! Personne d'autre ne se trouve ici, donc ce sera forcément quelqu'un de Storybrooke, et on lui évitera l'hibernation de 100 ans !

Cela pourrait être n'importe qui ! Elle allait prononcer une phrase mais se ravisa finalement, pour réfléchir, sous mes yeux surpris. Elle semblait avoir une idée. Si ça doit se passer comme ça, ce sera à vous de trouver un nouveau Protecteur. Le coeur sera donc inutilisable tant que vous serez dans le coma. Et à votre réveil, vous devrez choisir quelqu'un de digne pour le rôle.

Comme l'anneau d'un Green Lantern... Regards interrogateurs. Laissez tomber , fis-je, accompagné d'un geste de la main. Felix sera libre ?

Dès qu'il perdra son titre. Mais il faut activer la magie avant. Lorsque ce sera fait, Felix se réveillera en ville, et votre âme regagnera votre corps. Il sera temps pour vous de protéger le coeur en attendant son prochain porteur.

Et ne plus avoir à me battre, pour pouvoir simplement me réveiller chez moi, je prends.

Je m'accroupis alors aux côtés de mon frère, en prenant sa main. Je fermais les yeux, prit une grande inspiration... et la musique commença à se faire entendre. Les paroles résonnaient en même temps que mon coeur, qui me faisait chanter tout seul.


Si j'étais dans mon corps, des larmes auraient coulé. J'avais chanté pour Felix. J'avais chanté pour Chris que j'avais peur de perdre. J'avais chanté pour Soreth que je voulais retrouver. Pour Simon. Pour Lukas. Pour mes frères, mes soeurs, mes amis, mes enfants....

Je m'étais en allé paisiblement, sachant Felix enfin libéré. Heureux que mon combat se terminait. Lorsque je me réveillerai, je rentrerai enfin chez moi.

Sans savoir que c'était faux, et que je ne trouverai que la cellule de Brainiac le mois prochain.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Magic League's Story : Jack Jack Land
Ouais ouais c'est bien cool mais tout ça n'a aucun sens, on est d'accord ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85253-reboot-termine-un-mon http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88065-le-retour-de-dyson-liens-rps-et-recherche#1255821 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88065-le-retour-de-dyson-liens-rps-et-recherche#1255821 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86271-dlucky_oswld#1223691 En ligne

Contenu sponsorisé








[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende - Page 3 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

[Toons Episode 4] Le Sentiment de Légende





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville