« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Invité
Invité

Anonymous



Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James _



________________________________________ Dim 12 Aoû 2018 - 15:50


« Game of Virtual Throne »
Nous y sommes, l'entreprise de monsieur Folmeiner, annonça Sony, le robot humanoïde créé par Derek & Duncan, en sortant de la voiture qu'elle avait conduit pour ces derniers. Les jumeaux savaient conduire, mais aimaient bien laisser le robot le faire parfois. Ce n'était qu'une machine, mais ils étaient convaincu que Sony finissait par être triste si on ne lui laissait pas faire ce dont elle était capable, même si elle répétait qu'elle ne pouvait pas l'être.

Merci Sony !
On aimerait bien t'emmener dans le logiciel, mais ça marche pas pour les robots, sois pas triste on se fera pardonner, promis !
Encore une fois, je ne peux pas être triste Duncan, répondit-il avec sa faculté incroyable de pouvoir reconnaître Derek de Duncan, ce que personne ne savait faire (pas même eux) en temps normal.
Déprime pas d'accord ! On te ramènera un souvenir du logiciel. Mais ça doit pas être trop possible... on te le téléchargera dans ta tête !
D'ailleurs, faudra un jour qu'on lui donne un nom à cette ville, et pas juste "logiciel" !

Le regard des jumeaux s'illumina un instant. On pourra la baptiser avec Théo, comme ça on lui trouve un nom tous les trois !

Geeks ? Nooon juste des chevaliers du futur qui s'ignoraient. Derek et Duncan parlaient d'un logiciel de réalité virtuelle élaboré il y a presque un an, qui avait... trop marché. Ils étaient aveux leur amie Nudge quand ce logiciel les a aspiré pour les immergé totalement dans une ville virtuelle dans laquelle des intelligences artificielles vivaient et évoluaient. Un endroit fascinant, qui n'avait pas vraiment bien accueilli leurs créateurs et l'amie de ces derniers, qui avaient du s'en sortir au prix de nombreuses épreuves. Mais depuis, tout avait été mis au clair, et le Logiciel était un endroit très accueillant avec eux, bien qu'ils ne s'y rendaient pas souvent.

Alors, après avoir rencontré un aussi grand génie que Théodore, intéressé par les mêmes choses et avec les mêmes activités que Derek et Duncan, ils avaient tenu à le faire découvrir le Logiciel ! Et surtout, lui qui avait des ressources bien plus grandes que les leurs, et du matériel encore plus performant, l'assistance de Théo allait être précieuse pour améliorer et développer davantage leur création. Cette simple idée avait de quoi booster l'humeur des jumeaux pour quelques années, alors qu'elle était déjà au maximum, comme à leur habitude !

C'est pourquoi ils avaient emmené leur unité centrale spéciale qui abritait le Logiciel et sa "porte d'entrée" dans la fascinante entreprise de leur ami, afin de l'emmener découvrir ce monde virtuel avant de travailler dessus ensemble. C'était la première fois qu'ils allaient collaborer, alors leur hyperactive semblait boostée encore davantage.

On est arrivé Théo !
Prêts pour le Logiciel !
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Ludwig T. Oakenshield
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Ludwig T. Oakenshield

| Cadavres : 1068



Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James _



________________________________________ Mer 15 Aoû 2018 - 15:08


Game of Virtual Throne
Théodore & les Jumeaux & James



Mordant le bout de son stylo depuis des heures, à force de se concentrer sur son logiciel, Théodore finit par appuyer trop fort avec sa canine, cassant le plastique et déversant l’encre dans sa bouche. Poussant d’un coup de pied sa chaise de bureau, il jura comme un charretier alors que de le liquide commençait à descendre le long de sa gorge. Crachant par terre, il bava bleu. Le goût était ignoble et en plus il sentait qu’il allait se tacher, sauf que ce n’était pas du tout le moment de le faire, même s’il n’y avait aucun moment pour se salir, bien entendu. Qu’allait dire James en le voyant comme ça ? Et les jumeaux qui devaient aussi passer ? Quoi qu’ils auraient trouvé ça marrant ! Peut être même lancer une nouvelle mode. Grimaçant, il tient sa tête en avant, essayant de marcher le plus droit possible, sous le regard inquiet de ses collaborateurs. Inquiet oui, et non surpris. Avec Théodore, il fallait s’attendre à tous en termes d’expériences scientifiques. Arrivant dans les sanitaires, il déboutonna sa chemise qu’il envoya au loin de peur de la salir. Puis, il passa sa tête sous l’eau froid, et commença à se débarbouiller. Mais l’encre de son stylo plume était coriace, et il dut user du savon qui puait pour faire partir les dernières traces. Tirant la langue, clignant des yeux, il détestait vraiment ce savon mais il n’avait pas d’autres choix. Déja parce que l’encre ne partait pas uniquement à l’eau, et parce qu’ensuite, il avait quelques craintes sur la provenance de ce liquide et il n’avait pas besoin de bactéries supplémentaires dans son corps. Se regardant dans la glace, il faisait un peu peur. Sa peau était plus blanche qu’à son habitude et de grosses cernes se dessinaient sur ses yeux. La date de son rendez vous approchait à grand pas, et il n’avait pas du tout envie d’y aller. Or quand il voyait sa tête dans le miroir, il pouvait déja entendre au loin les commentaires de Michel Ange et Eulalie et surtout voir leurs têtes inquiètent. Posant ses deux mains sur le lavabo, il prit une grande respiration. Ce n’était pas le moment de flancher, tout comme ce n’était pas le moment de se tâcher. Il avait encore du temps avant que son sang ne soit entièrement envahi par le fer pour ce mois ci, il ne devait pas être autant fatigué. Serrant le lavabo entre ses poings, il ferma les yeux quelques instants. Il ne devait pas lâcher, un combattant ne pliait pas face à ses ennemis. Il ne pliera pas face à son ennemi, lui même.

Heureusement que son portable sonna, le sortant de ses pensées, sinon il aurait pu rester dans cet état là pendant un moment. “Théodore Folmeiner j’écoute ?” Son sourire s’étira en entendant la voix de son interlocuteur ! “Oui je viens de te chercher James !” Il aurait pu lui envoyer un sms, il aurait été tout aussi rapide. Remettant ses habits correctement, il sortit sans se presser, les mains dans les poches, ne faisant pas attention aux regards sur son chemin. Après tout il était le patron, et si certains n’étaient pas contents il pouvait les virer en claquant des doigts. Descendant en petite foulée les marches, il passa les deux grandes portes en verre de l’entreprise. Profitant d’être à l’extérieur, il alluma une cigarette en cherchant le jeune homme du regard. Le trouvant, il s’approcha doucement de lui, toujours avec son air hautain et froid. “Content que tu sois là !” Ce n’était pas parce que le visage du roux était impassible pour le moment qu’il n’en pensait pas moins. Il aimait beaucoup James, ayant l’impression d’être le miroir du jeune homme. Un père militaire, toujours absent, mais n’hésitant pas à s'immiscer dans sa vie. Mais après Théodore ne jugeait pas, chacun avait son histoire, chacun vivait les choses avec ses propres ressentis. Puis il n’était pas du genre à gratter toujours plus pour en savoir davantage. Il prenait ce que James voulait bien lui dire, étant une oreille attentive, ne s”éparpillant pas en commentaires inutiles. Tout comme pour Chris d’ailleurs. Ils avaient discutés quelques fois ensemble, pendant la malédiction, vers la fin, quand Théo’ donnait des cours de soutien à James. La différence d’âge n’était pas très importante, et il se sentait de nombreux points communs avec Chris. Alors quand la malédiction se brisa, que ses souvenirs de vikings lui revinrent en pleine figure comme un boomerang, il comprit parfaitement ce que le blond avait vécu. L’humiliation, la déception d’un père … mais Théo’ avait prit du recul avec ça, quand l’épisode de sa mort s’était affiché dans son esprit, déterrant des sentiments profonds. Maintenant il était amer, une amertume qui planait au dessus de sa tête, fonçant dessus à chaque fois qu’il faisait une action importante dans sa vie. Serait il fier de lui comme il l’avait été quand il avait ramené l’écaille de dragon en pensant qu’il l’avait tué ? Aurait il honte comme la fois où il avait mis le feu accidentellement au village en essayant de suivre les instructions de Guelfor à la forge ? Aurait il crié de peur, comme quand il avait chuté de Krokmou, inconscient dans l’Océan glacé ? En voyant Chris faire, il ne pouvait s’empêcher d’y penser encore plus. Mais Théo’ restait silencieux, à sa place. Heureusement qu’il avait Stanford pour l’aider à se sentir mieux, voyant dans l’immense chercheur une sorte de père de remplacement. “Tu vas voir ! Ta prof de physique va halluciner quand tu lui montreras le projet. Je suis sur qu’elle ne sera pas à la hauteur pour comprendre.”

Il arrivait, de temps en temps, même souvent, que Théo’, de part son intelligence supérieure, médise les autres. Ce n’était pas vraiment méchant, il ne s’en rendait même pas compte, la grande majorité du temps, les mots lui sortaient tout seuls de la bouche, sans penser aux conséquences qu’ils auraient. “ Mais tu pourras tout lui expliquer ! Déja parce que je t’aurais montré comment faire et puis parce que toi, tu es intelligent !” De plus, sa tendance à tout vouloir expliquer, à pointer le problème du doigt et à rester dessus tant qu’il estimait que la personne en face n’était pas en mesure de le saisir renforçait considérablement l’aspect arrogant qu’il pouvait renvoyer. “Avant tout ça ! Il faut prendre des forces ! Notre cerveau consomme beaucoup de glucides en travaillant et il serait dommage que nous fassions une crise d’hypoglycémie ! On va à la cafétéria !” L’estomac sur patte, Théodore, avait donné l’ordre et ce passage serait ainsi. Se retournant, il entraîna James dans le dédale de son entreprise avant de repasser par le hall d’entrée. Il l’attendit quelques instants, ce dernier ayant besoin de s’arrêter aux sanitaires. C’est ce moment, que les jumeaux choisirent pour rentrer dans le hall, accompagné d’un humanoïde. Théo’ impassible, levant un seul sourcil avant de regarder sa montre. Ils étaient en avance, et en entendant l’excitation dans leurs voix il pouvait comprendre.Après tout, il préférait ça que le contraire, détestant les personnes ayant du retard. Quel manque de politesse que de faire attendre quelqu’un comme un pommier attendant de se faire ramasser .”On arrive en avance, à l'heure juste ou en retard selon qu'on aime, qu'on aime encore ou qu'on n'aime plus.” Il ne pouvait s’empêcher de citer, de faire sortir de son cerveau trop rempli des petites phrases en lien avec la citation. “C’est de Marie Joséphine de Suin aussi Diane de Beaussaq, une écrivaine française du 19e Siècle ! Elle avait l’habitude de tenir un salon où elle notait les plus beaux traits d’esprits dans un carnet. Une sorte de brainstorming de l’époque.” Voila un exemple de l’étalement de la culture qu’il pouvait faire, sans se rendre compte qu’en général il n'intéressait pas grand monde avec ses anecdotes. “Toujours prêt en votre présence !” Les jumeaux étaient étranges, particuliers, et il fasciné le viking, lui si solitaire, eux totalement fusionnels. Il connaissait une autre paire de jumeaux, son meilleur ami Krane et son indomptable guerrière Bru, mais c’était différent. Eux aussi inséparables mais pas de la même manière. Derek et Duncan étaient indissociables, une véritable énigme qu’il appréciait de décortiquer. Il avait appris qu’ils venaient du pays des merveilles, un monde qu’il avait découvert petit à travers les nombreuses histoires que sa mère lui lisait, malgré l’interdiction de son père car ‘un homme n’a pas à écouter ses histoires d’imbéciles’, et ce monde l’effrayait autant qu’il le fascinait. “Sophie ? Pouvez vous faire amener l’unité centrale de Messieurs Byrom dans la salle 5 s’il vous plait ?” La secrétaire hocha la tête à son ordre, commençant à taper à toute vitesse sur son clavier et à passer des coups de fils. “On ne va pas aller à la cafétéria avec ! On risquerait de l’abîmer ! James, je pense qu’on va remettre notre devoir à plus tard, je suis désolé.” Théo’ pensa que le brillant des yeux qu’il pouvait voir chez les jumeaux était du à l'évocation de la mention cafétéria dans sa phrase, sans savoir que la réelle raison se trouvait à ses côtés. “Mais tu peux rester boire le café avec nous !” Une personne ne connaissant pas le rouquin foncé aurait pu mal le prendre, sa voix était remplie de sous entendue du début à la fin de sa phrase, or il n’avait pas dit ça en pensant que James n’était pas assez fort pour comprendre ce qu’ils allaient faire, il ne voulait juste pas le mettre en danger. “Ah ! Mais c’est ce James là dont vous me parlez régulièrement !” Il n’avait pas fait le rapprochement immédiatement, ne prêtant pas forcément attention aux relations des autres. Souriant alors qu’ils passaient l’arche de la caféteria, il hocha la tête aux paroles des jumeaux. “J’aide James pour réaliser son devoir de physique. On va construire un bras robotisé qui permet de faire de la microchirurgie dans le cadre d’une réhabilitation neuromotrice !” C’était sur, de ce point de vue là, que la professeur de James, professeur de physique dans un lycée de ville moyenne, aurait du mal à comprendre tous les tenants et les aboutissants du projet. “J’en avais réalisé un lors d’un cours de mécanique au MIT. Il sert d’ailleurs toujours de modèle aux autres élèves.” Avec une prétention non dissimulé, il sortit son téléphone portable pour montrer la photographie aux garçons. “Mais il a tellement de chose à être modifié ! Ce n’était qu’un gadget à porté du premier venu parce qu’on ne m’avait pas laissé le temps de le finir.” Laissant son téléphone dans les mains des jumeaux, il partit sans un mot pour commander. Revenant quelques minutes après, un plateau chargé de gâteaux, de friandises et de boissons, il plaça le tout au centre de la table. “Laissez moi juste les parts de pizza !” Croquant dedans, il eut une grimace d’insatisfaction. Vraiment, il devrait demander à Michel Ange de le fournir car il ne les aimait pas, mais son conseil d’administration avait déjà refusé une fois de faire appel à une société privée. Or Théo’ était têtu, surtout pour les pizzas, il y arriverait. “Alors les jumeaux ? Comment allez vous depuis la dernière fois ? Vos robots et autres objets de compagnie vont bien ?” Ce n’était pas parce qu’il était rare en paroles que son attention envers les personnes qu’il appréciait devait se faire ressentir. Les jumeaux et James faisaient partis de son deuxième cercle concentrique d’ami, cercle important à la vue de l’échelle qu’il avait fait. Le premier était celui du clan, de sa famille, le deuxième était donc celui de ses amis proches, et le troisième, aussi éloigné que Pluton face au Soleil, des gens qu’il appréciait. Le quatrième était un cercle plutôt neutre, des connaissances qu’il avait, des gens dont il avait besoin mais qui ne lui apportait aucune satisfaction personnelle. Ce cercle était un peu un fourre tout, pouvant être mis dedans des gens qu’il le faisait sourire comme des gens qui l’énervait. Et le cinquième cercle, le pire dans son esprit, celui des personnes qu’il ne pouvait pas blairer même en peinture.
.


∞everleigh

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84332-terminee-far-over-the http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301550 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f81-new-erebor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89419-erebor-jewelery-compagny-centre-ville-quartier-est


James C.J Brooke
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

James C.J Brooke

| Avatar : cole ѕproυѕe ♥

Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James Uroi

SHAZAM !
Oh, hey ! What's up ? I'm a new superhero !

Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James N2vy


| Conte : le мonde de neмo/dory
| Dans le monde des contes, je suis : : ѕqυιz la peтιтe тorтυe pleιne d'énergιe !

Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James K00l

| Cadavres : 78



Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James _



________________________________________ Jeu 16 Aoû 2018 - 17:22

Ma vie se résume en une chose » Les salles d'arcades.


« Charles-James Christopher Brooke, tu vas être prié de te lever s'il te plaît. Il est midi passé. »

Il n'y avait rien de pire que de se faire réveiller par la voix grave de son père. Il n'était pas censé travailler aujourd'hui ? Courir après les incendies et après Jefferson ou alors essayait de sauver Dyson de son état de son légume. A vrai dire James ne comprenait plus rien des histoires de cœur de son père, des histoires tout court de son père. Tout ce qu'il savait, c'était que les choses c'était empiré depuis qu'il était revenu de sa mission avec la Magic League. Il avait vu son père pleurer dans les bras de Adèle. C'était rare de voir son débile de père dans cet état là, lui qui était si froid et si distant avec tout le monde, même son propre fils. Sa marraine n'arrêtait pas de lui dire que c'était la carapace de Chris pour que personne ne puisse lui faire du mal mais.. James était son fils non ? Parfois, il aimerait juste redevenir une famille normale. Comment cela pouvait arriver si son père se prenait pour un super-héros et que James passait son temps dehors à faire n'importe quoi. Moins de temps il passait dans cette maison et mieux il se portait, c'était une évidence. Son père n'était jamais là pour lui passer un savon de toute façon, sauf aujourd'hui. Chris avait décidé de jouer son rôle chiant de paternelle pour sortir James d'un rêve qu'il était en train de faire. Un long soupir soupir sortit alors de sa bouche tandis qu'il tira sa couverture sur son visage pour échapper à tout ça. Il entendit clairement les doux pas de son père qui remontait les escaliers avant de rentrer dans sa chambre, merde pas encore. Chris ouvrit cette fois ci les rideaux de sa chambre laissant le soleil briller de mille feux dans sa chambre. Son père s'assit alors sur le bord de son lit et il sentit la main de ce dernier se poser délicatement sur son bras.

« James.. Profite de ton samedi au lieu de passer ton temps à dormir. »

La seule réponse de James fût un grognement. Pourquoi Chris lui parlait aussi gentiment aujourd'hui et pourquoi était-il aussi tactile alors qu'il détestait le contact avec les autres. L'adolescent vivait avec son père et pourtant souvent il avait l'impression de vivre avec un inconnu. C'était la sensation la moins agréable qu'il connaissait dans sa misérable existence. La main de son père baissa doucement la couverture de James avant de venir se perdre dans les cheveux de ce dernier. Le jeune Brooke se tourna vers son père un peu surpris alors que ce dernier afficha un petit sourire digne d'un père aimant. James déglutit avant de s'asseoir sur son lit pour finalement se frotter les yeux. Chris tapota alors gentiment la cuisse de son fils avant de se lever de son lit.

« Je t'ai fais un sandwich avec du jus de pommes vu que c'est déjà le midi. » annonça son père qui était maintenant prêt à partir de sa chambre mais James prit la parole avant.

« Merci beaucoup.. papa. »


Chris se tourna doucement vers James tout en hochant doucement la tête avant de descendre. Son père n'était pas souvent comme ça. Cette famille ne connaissait pas souvent les bons jours mais quand ils étaient là, James et Chris accueillait la bonne humeur de l'autre à bras ouvert. L'adolescent se leva alors de bonne humeur aujourd'hui. Il enfila rapidement se vêtements avant de descendre rapidement les escaliers pour se rendre dans la cuisine. Le brun marcha rapidement vers le plan de travail et il s'assit dessus alors que son père se trouvait à côté en train de faire son café. Chris était un vrai buveur de café, ça c'était pas une nouvelle pour tout le monde. Mais il ne mangeait pas de beignet comme le disait les clichés sur les policiers. James lâcha un petit rire à cette pensée ce qui interpella son père. Chirs fixa son fils un peu surpris alors que James secoua négativement la tête.

« Rien. Dis, p'a. Je peux passer l'après midi avec Théodore ? »

Son père fit alors couler le liquide chaud dans sa tasse avant de la ramener devant son visage pour souffler dessus. Il vit un sourire s'afficher sur le visage de Chris tandis qu'il hocha doucement la tête.

« Bien sûr. Pour avancer ton projet je suppose. Mais tu peux. Je serai là ce soir, je travaille que trois heures aujourd'hui. »

James lâcha un grand ''Yes'' qui raisonna dans toute la maison avant de descendre du plan de travail. Il courut rapidement chercher son sac. Il rassembla toute ses affaires dedans. Il avait toujours du mal à se dire qu'il était quelqu'un de spécial aux yeux de Théo. Il avait appris à James à avoir plus confiance en lui et en son intelligence. D'ailleurs le jeune Brooke avait encore du mal à croire qu'il était surdoué. Cela se voyait nettement moins que Théo qui tenait une entreprise ou encore que les jumeaux qui étaient.. très intelligent. James leva ses yeux quand il eut cette pensée. Les tornades rousses étaient vraiment étrange, très même mais ils inventaient des choses tellement classe. Il ne le dira jamais au jumeaux, jamais. Ces derniers allaient encore suivre le jeune homme partout et il ne voulait pas les entendre parler de psychologie ou des conneries dans ce genre. D'ailleurs cela faisait un moment qu'il ne les avait pas revu, tant mieux. Ils étaient bien trop extrême pour James. L'adolescent mit le sac sur son dos avant de descendre rapidement les escaliers.

« J'y vais Chris, à ce soir ! »

« Cours pas comme ça, c'est ta tante Candy qui t'emmène. C'est elle qui l'a voulu. » cria alors son père avant de lui souhaiter une bonne journée.

Il ouvrit doucement la porte avant de voir la jeune femme sur sa moto. Candice secoua alors sa main pour saluer James et ce dernier courut rapidement vers sa tante avant de lui sauter dans les bras. Il adorait Candice, elle était si marrante et si joyeuse tout le temps contrairement à son père. Dire qu'ils étaient jumeaux tous les deux. James avait encore du mal à y croire. Il enfila alors le casque que la jeune femme lui tendit et monta à l'arrière de la moto.

« Alors grosse tête, prêt à faire chauffer les neurones ? » elle démarra alors sa moto avant de commencer à rouler vers la destination de James. « Tu salueras Théo de ma part et tu lui donneras mon numéro de téléphone ! Ce mec est drôlement sexy, j'aimerai bien avoir un rendez vous avec lui. »

« Chris m'a dit que tu avais assez avec Jefferson. » lâcha James tout en riant.

Candice haussa alors les épaules tandis que James lui promis de donner son numéro à Théo. C'était une femme sans gêne, il fallait le dire. Sûrement pour cela qu'elle était aussi unique comme fille. Une fois devant l'immeuble, James descendit de la moto et il redonna les casques à sa tante avant de lui embrasser tendrement la joue. Elle cria bonne chance dans toute la rue avant de disparaître rapidement en moto. Sa tante était vraiment folle. Après ça, il composa le numéro de Théo sur son téléphone avant de coller le portable sur son oreille tout en fixant l'immense bâtiment en face de lui.

« C'est moi, je suis en bas. »

A l'autre bout de l'appareil, Théo annonça qu'il descendait le chercher. En attendant le jeune Brooke se colla contre le mur et traîna sur son téléphone, riant sur les photos instagram de ses amis. Puis son professeur, enfin si il pouvait l'appeler comme ça sortit de l'immeuble. James le salua avant de se rapprocher doucement de lui. Il afficha un petit sourire à son ami tout en restant silencieux. C'était sûrement la plus grande spécialité des Brooke à vrai dire, le silence. Mais James ne parlait jamais pour rien dire et surtout, des fois il ne se sentait pas à sa place ici. Ce n'était pas contre Théo bien au contraire, ce dernier était tellement doué, tellement à part. Alors que James lui ressemblait simplement à un adolescent rebelle et non un surdoué. Il avait encore du mal à y croire à vrai dire et c'était sûrement pour cela qu'il écoutait tout ce que Théo avait à lui dire. Il ne comprenait pas pourquoi mais Théo c'était impliqué dans son devoir de physique d'une certaine façon. Sûrement parce que le viking aurait voulu que son père fasse pareille. James n'était personne pour juger une personne et surtout un ami. Théo finit alors par lui proposer de manger à la cafétéria et l'adolescent hocha doucement la tête.

« J'ai pas eu le temps de manger mes sandwich alors ça m'arrange, merci. D'abord il faut que j'aille me laver les mains. »


James afficha une petite moue désolé montrant l'état de ces dernières. La moto de sa tante avait toujours cette habitude de lui salir les mains et pourtant Candice prenait soin de son bébé. Oui, elle appelait sa moto, son bébé. Il marcha rapidement vers les sanitaire prenant le temps de laver ses mains avant de fixer son reflet dans le miroir. Il devrait peut être arrêté de se colorer les cheveux en noir et retrouver sa couleur de cheveux naturel, le blond. Il s'amusait à les colorer en noir pour énerver son père mais surtout son grand père qui était plutôt spécial. Son grand père aimait les prénoms en C, il était très croyant, il voulait que ses fils et petit fils servent le pays et il avait une obsession pour les cheveux blonds. Heureusement pour Chris, sa mère avait les cheveux blond elle aussi et les yeux verts ce qui expliquerait pourquoi James n'avait pas hérité des yeux bleus de son père. Puis à cause de son grand père il s'appelait Charles-James.. La honte. Heureusement que tout le monde pensait que son prénom était juste James. C'était le prénom que sa mère et son père voulaient lui donner de base. Mais son grand père et ces prénoms en C.. James finit alors par se sécher les mains avant de sortit des sanitaire pour rejoindre Théo dans le couloir mais.. il n'était pas seul. Il s'arrêta brusquement quand il vit deux roux qui se tenaient devant son ami. Chiotte. Il respira un bon coup avant de s'avancer doucement tandis que les yeux pétillants des jumeaux Byrom ne lâchait James. Le jeune Brooke fronça les sourcils.

« Un peu de retenue, merci. »

Le jeune Brooke poussa un petit soupir avant de poser son regard sur Théo préférant ignorer Derek et Duncan encore une fois. Son père avait eut une bonne idée de le présenter au jumeaux. Le plus surprenant dans tout ça était sûrement l'unité centrale que la fameuse Sophie emmena dans la salle demandé. Il laissa Théo expliquer au jumeaux pourquoi il était là alors que ses pensées étaient dirigés vers cette unité centrale qu'il venait de voir. Elle contenait quoi ? Il aimerait beaucoup savoir mais il ne savait pas si il avait le droit de connaître ce genre de chose, il n'était même pas majeur. Peut être qu'il y avait des secrets sur le pays dedans ou alors un logiciel pour hacker ou encore un logiciel que les jumeaux avaient entièrement inventés. Peut être qu'ils avaient refait Wonderland par pur nostalgie ou alors comme dans Tron, un monde dans ce genre.

L'adolescent haussa légèrement les sourcils quand il s'assit sur la chaise de la cafétéria et quand Théo demanda de lui laisser les parts de pizza. Le jeune Brooke prit un muffin entre ses doigts et continua de rester pensif. Il était vraiment curieux pour le coup, l'informatique il aimait vraiment ça. Le patron de l'entreprise demanda comment allaient les jumeaux et ce fût à ce moment là que James décida de parler un peu. Le silence ce n'était pas vraiment son truc au final, il n'était pas Chris, il n'était pas son père. Lui, il voulait se faire entendre. Il posa violemment sa main sur la table ce qui attira l'attention des trois personnes qui se tenaient autour de la table avec lui.

« Bon, les estomacs sur pattes. J'ai une question pour vous. C'était quoi ça ? »

James fronça les sourcils avant de pointer du doigt le couloir par lequel la centrale venait de partir. Il croisa finalement ses bras contre son torse avant de pousser un long soupir. Son regard se posa dans un premier temps sur Théo.

« Je pensais que tu me connaissais assez pour me parler de ce genre de chose et vous Tic et Tac. Au lieu de baver à chaque fois que je suis là, parlez. »

James finit alors par se lever de sa chaise la faisan trembler à cause de son geste brusque. Il poussa un long soupir avant de passer doucement sa main dans ses cheveux. L'agacement commençait à disparaître et il ne savait plus trop quoi dire devant ces trois paires de yeux qui étaient en train de le fixer depuis un moment maintenant. Il se racla nerveusement la gorge.

« Vous regardez pas assez les films de science fiction ? Les intelligences artificielle tourne mal, les logiciels finissent par tout hacker, les jeux finiront pas tuer les humains. »

L'adolescent jeta un coup d'oeil à son téléphone pour surveiller l'heure, il n'était pas si tard que ça alors oui, il aimerait bien voir de quoi il s'agissait. Le brun se rassit finalement sur sa chaise avant de reprendre peu à peu son calme. Il était calme oui mais toujours aussi têtu.

« Mangez si vous avez faim mais après allons regarder cette centrale. »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Kid and Superhero
What do you want ? Because you've been keeping me awake. Are you here to distract me so I make a big mistake ? Or are you someone out there who's little bit like me ?


Invité
Invité

Anonymous



Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James _



________________________________________ Mer 29 Aoû 2018 - 17:02


« Game of Virtual Throne »
Derek et Duncan hochèrent vivement la tête, avec une expression vive et enjouée, avec un peu de fierté, lorsque Théo cita cette fameuse de Beausacq pour souligner leur avance. La littérature pouvait grandement les intéresser, puisqu'en réalité, il n'y avait qu'un rare nombre de domaines qui ne les intéressaient pas. Mais, hyperactifs, ils lisaient peu même s'ils avaient déjà essayé. La lecture nécessitait un peu de calme et l'énergie des rouquins les forçait à passer à autre chose. Il ne connaissait donc pas cette Diane de Beaussacq, mais étaient très heureux de la découvrir dans les mots de Théo, spécialement si c'était pour leur féliciter de leur avance, bien qu'ils l'étaient toujours, qu'importe l'occasion.

On devrait faire ça dans le Logiciel, réfléchit Derek, quand Théodore parlait des salons que de Beaussacq organisait.
Duncan s'illumina à cette idée. Oh oui ! On réunit les IA du logiciel pour qu'elles réfléchissent ensemble, pour booster l'évolution indépendante de l'unité centrale !
Diane de Beaussacq était un génie ! Et... je ne pense pas que ça fera comme dans ces films où les robots sont assez intelligents pour détruire l'humanité. Bah oui : dans ces films, ils ont pas fait de salon pour évoluer comme ça !

L'argument était juste, il n'y avait aucun soucis pour que ça dérape. Et puis, le Logiciel était tout à fait opérationnel ! Lors de leur première visite, les IA les avait traité comme des prisonniers et plongé dans des arènes et des épreuves mortelles MAIS ce n'était qu'un malentendu tout idiot et très facilement pardonnable après tout. Ça peut arriver tous les jours ce genre d'erreurs.

Pour la suite, deux choses extrêmement géniales arrivaient : ils allaient manger, mais avant ça et surtout avant ça, les jumeaux croisèrent le regard de James qui s'approchaient d'eux, Théo leur expliquant qu'il était là avec lui. Derek et Duncan ne purent s'empêcher de rougir tout en souriant, ne s'en rendant même pas compte. Un peu de retenu, leur avait laché James. Oh, peut-être qu'ils le regardaient trop ? Ils décidèrent alors de se modérer. Ils le décidèrent oui, mais ne remarquaient même pas qu'ils n'avaient pas pour autant détourné les yeux.

Oh ! On peut venir vous aider ? S'illumina Duncan quand Théo parlait de ce bras robotisé.
Ce serait un honneur de vous faire don de mes membres, intervint Sony, en baissant la tête vers son bras. Je ne ressens pas la douleur. Et, à la surprise de chacun, elle arracha son bras pour le tendre à James.
Derek rigola. Sony, pas besoin voyons ! Dit-il en reprenant le bras pour le rattacher correctement à l'épaule du robot. James est très intelligent tu sais, il réussira à le faire, surtout si Théo l'aide !
Et puis le tien ne fait pas de microchirurgie. Mais c'est une très bonne idée !
Ce serait donc un honneur de porter votre bras. Je pourrais le mettre... Le robot baissa la tête vers son torse cette fois-ci, avant de mettre un doigts au centre de celui-ci. ici me semble bien.
Duncan tourna de nouveau la tête vers James, toujours le rouge aux joues. Si vous voulez bien de nous, on aimerait beaucoup assister à la construction de ce bras ! Pour l'amour de la robotique bien sûr. Mmh... peut être bien pour voir James. Mais ils l'assumaient, même si James leur disait d'arrêter de le regarder comme ça.

Il eut donc du repos, quand les jumeaux avaient eu de la nourriture devant eux. Si Théo n'avait pas l'air transcendé par la pizza, eux l'étaient totalement. Il n'y avait que le piment qu'ils n'appréciaient pas dans la vie (c'était méchant avec la langue !), et avaient même été les seuls à apprécier la soupe du bar à chats et le macdo tokyote lors de leur voyage forcé par Dyonisos dont les créatures les avaient confondu avec Elsa (ce qui a amené ce mariage avec Sasha). Toujours attentifs à ce qu'on leur disait, ils finirent ce qui n'était pas mangé par Théo et James en quelques instants. De toutes façons, si physiques et beaucoup trop hyperactifs, la mauvaise graisse n'avait jamais le temps de s'installer entre leur peau et leurs muscles.

Ils allaient répondre à Théo, tout sourire (ils auraient pu aussi balancer leurs jambes, s'ils n'étaient d'aussi géants garçons dont les jambes devaient être tendues pour pouvoir toucher le sol sans heurter la table avec les genoux. Problème récurrent chez la personne qui écrit ce RP qui comprend donc totalement cette situation. Imaginez donc dans un avion) mais James les interrompit avant qu'ils n'eurent commencé (et c'était un exploit de surpasser leur rapidité).

Estomacs sur pattes, Tic et Tac, les jumeaux ne comprenaient pas toujours les surnoms que James leur donnait, mais en avoir autant les faisait toujours plaisir. Avoir un surnom, ça voulait forcément dire qu'il les appréciait beaucoup !

C'est un Logiciel rempli d'Intelligences Artificielles comme des habitants d'une vraie ville dans laquelle on est déjà rentrés ! Ils sont très gentils ! Dit-il en pensant au fait qu'ils ont accepté de les reconnaître comme créateurs et de ne finalement pas les détruire en un million de pixels comme le voulait leur plan original. Ne pas le faire, c'était vraiment gentil de leur part ! Et depuis, ils sont vraiment devenus amis avec les dirigeants du Logiciel et des autres IA, qui étaient vraiment paisibles (juste intolérantes envers les virus, c'est tout).

Mais surtout, Duncan le disait avec une grande fierté, espérant impressionner James, importance qu'ils n'avaient pourtant pas eu avant de le rencontrer. Bien sûr, il espérait que Théo en soit fier aussi, mais savait déjà, avec grande satisfaction, que c'était le cas. Et si James l'était, alors peut-être qu'ils auront l'occasion de le voir plus souvent.

Mais non, nos IA sont très gentilles ! C'est une démocratie très agréable ! Et on parle beaucoup avec eux, ce sont nos amis !
Terminator c'est un robot sous-évolué par rapport à ce qu'on fait.
Je suis programmée pour exterminer Terminator s'il vient du futur pour tuer Sarah Connor, rassura Sony, bienveillante.

Les jumeaux firent donc de grands sourires satisfaits à James. Tout allait bien du coup, aucun risque d'apocalypse technologique ! Et donc James pourra être impressionné par ce qu'ils font, un jour ! Cet objectif était suffisant pour multiplier leur motivation par 100, alors qu'elle avait déjà atteint des sommets.

Mangez si vous avez faim mais après allons regarder cette centrale.

OH ! La nourriture n'avait soudainement plus aucune importance. Le regard pétillant en voyant que James était curieux au point d'exiger d'aller voir leur petit bijoux, ils tournèrent la tête vers Théo comme pour le supplier du regard pour qu'il accepte que la tortue vienne avec eux.

Oui ! Il faut trop que tu vois ça ! Elle est déjà superbe, et on voulait encore l'améliorer avec Théo, tu sais que Théo a du matériel trop génial ? Oui, tu le sais vu qu'il t'aide.
Tu vas adorer ! Théo, allons-y ! On peut y aller maintenant hein ?

Mais ils n'avaient même pas laissé le temps pour entendre une réponse puisque les jumeaux s'étaient levés, avaient pris les mains de James et de Théodore, pour les emmener vers la fameuse centrale qui attirait tant la curiosité de ce premier.

Derek et Duncan ne cachaient pas l'attirance très prononcée qu'ils avaient pour James. Ils n'étaient pas assez soucieux des conventions sociales pour ça, et quelque part c'était mieux ainsi, puisque ces conventions étaient stupides. Mais s'ils l'étaient, ils se diraient peut être qu'un jour cette insistance finirait par faire fuir James. Mais ils ne l'étaient, et, au contraire, étaient bien trop optimistes, joyeux et... amoureux, pour penser que James les rejette un jour. Ils savaient juste qu'il n'était pas facile à atteindre, mais ça ne les freinait pas (au contraire, ça les encourageait). Et puis, il y avait maintenant Théodore qui aidait James. Ils adoraient déjà Théodore, d'abord parce qu'il était super-super-super-super génial, ensuite parce qu'il travaillait dans un endroit super-super-super-super génial, et qu'il savait faire des trucs super-super-super-super géniaux. Et maintenant, il aidait James, et dans un domaine qu'ils adoraient ! Ils ne voulaient plus partir d'ici, c'était certain.

L'unité centrale était déjà prête à être branchée quand ils la trouvèrent. Ils lâchèrent donc les mains de leurs amis pour se précipiter vers les derniers branchements qui furent établis en quelques gestes. Le but c'est d'améliorer le Logiciel avec le matériel de Théo. Nous on fait tout nous même et avec tout ce qu'il y a ici, on est certain de pouvoir l'améliorer ! Et il aidera beaucoup de gens, on en est certains !
Mais comme on est tous là, c'est l'occasion parfaite pour faire un état des lieux actuel ! Les IA seront très contentes de vous rencontrer. Il se tourna vers James. Comme on l'a déjà expliqué à Théo, là dedans c'est comme une vraie ville, un décor futuriste, des lumières incroyables, des véhicules et des machines fascinantes, on a l'impression de voyage 3 siècles dans le futur !
Tu vas adorer ! Dit-il en tournant le regard vers Théodore comme pour voir s'il était toujours d'accord pour que leur jeune ami vienne avec eux, au moins pour cette fois. James était curieux, ils ne voulaient pas laisser passer cette occasion !

Une fois prête, ils appuyèrent sur le bouton rond qui démarrait l'unité, lequel s'entoura alors d'une lumière blanche, ainsi que les traits LED qui parcouraient la machine. Les jumeaux étaient fiers du design, rien que l'unité centrale semblait futuriste. Ils ouvrirent la fenêtre du scanner, laissant un petit écran et un laser se dévoiler. Théodore avait déjà eu tous les schémas et les photos, il pouvait désormais tout voir en vrai. James aussi, donc ils en étaient très contents.

Prêts ?

L'unité centrale vrombit, signe que le laser était en train de détecter le quatuor. Quelques instants d'attente, pendant lesquels Derek et Duncan trépignaient (la patience n'était pas l'alliée principale de l'hyperactivité, même lorsqu'elle devait durer quelques secondes à peine).

Un flash. Une virtualisation. Un changement de décor.

Le monde virtuelle avait une température particulière. Elle avait la température parfaite, puisque ce n'était vraiment un monde physique. Et justement, cette spécificité aurait pu la rendre désagréable, mais comme il était possible d'y entrer, elle était tout à fait supportable. Elle l'était donc bien plus : elle était parfaite. Il n'y avait pas besoin de respirer non plus, mais comme cela restait un réflexe humain, il y avait toujours une impression d'air qui passait dans les narines pendant l'inspiration et l'expiration. Derniers détails : le son était toujours harmonieux, et la lumière toujours agréable et pas agressive.

Pourtant, quand ils arrivèrent dans le Logiciel, les jumeaux tiquèrent. Quelque chose était différent. Pourtant, comme d'habitude, la virtualisation les avait emmené à l'endroit habituel, l'entrée de la citée virtuelle, qui se trouvait au centre de celle-ci. Ils étaient donc apparus au centre du carrefour qui reliait les deux voix principales.

Première différence : le son n'était pas harmonieux puisqu'il n'y avait pas de son. Il n'y avait aucune IA, et se trouver dans le Logiciel dans un endroit où on ne trouvait aucune IA était quasiment impossible (pour avoir tenté de les fuir la première fois, ils le savaient bien).

Deuxième différence : la lumière était... agressive. Pour une raison très remarquable, ils avaient décrit à Théodore le Logiciel comme étant entièrement bleu, avec à l'occasion des néons orangers sur les véhicules, mais blancs pour le reste. Et pourtant, tout avait changé puisque le décor, identique dans la forme, était désormais totalement rouge.

Ils ont changé la déco. C'est un choix bizarre.

Les créateurs ! Retentit une voix. Le groupe se tourna alors vers l'origine de celle-ci, pour y voir un homme au costume éclairé d'orange que les jumeaux ne connaissaient pourtant pas, accompagnés de gardes armés.

Bonjour ! Fit Derek sur son ton optimiste habituel. Nous sommes...

Les créateurs, comme je viens de le dire, nous le savons déjà. Il tourna la tête vers James et Théodore. Qui nous font l'honneur d'amener d'autres spécimens humains !

Les jumeaux froncèrent les sourcils sous la surprise.

Pardonnez ma maladresse. Je m'appelle Clu. J'ai dominé et envahi le Logiciel, je le contrôle, et maintenant, c'est vous que je possède, expliqua-t-il d'une phrase toute simple, avec un sourire faussement cordial, tandis que ses gardes levaient leurs armes vers eux.

La bonne nouvelle, glissa le premier à Théo et James, c'est que nos IA ne sont pas maléfiques, comme promis.
La mauvaise nouvelle, c'est qu'il y a une nouvelle IA maléfique.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Ludwig T. Oakenshield
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Ludwig T. Oakenshield

| Cadavres : 1068



Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James _



________________________________________ Jeu 30 Aoû 2018 - 18:43


Game of Virtual Throne
Théodore & les Jumeaux & James




Légèrement rassasié par cette fausse pizza, Théodore s’essuya le coin de la bouche délicatement avec sa serviette tout en écoutant le robot voulant se sacrifier pour le projet de James. C’était mignon, et surtout utile, bon à savoir qu’il pourrait démonter un robot la prochaine fois. “Pourquoi pas ! Vous apporterez votre touche d’originalité ! Mais il ne faut pas que ça dérange James dans ses travaux !” Depuis que les roux avaient vu le jeune homme, Théo’ n’avait pas pu s’empêcher d’observer leurs comportements. C’était bien la première fois qu’il les voyait comme ça … aussi étrange … enfin encore plus étrange que la normale, même si l’étrangeté était quelque chose qu’il côtoyait régulièrement vu que son clan faisait parti des vikings les plus fous. Mais là, il y avait autre chose … Ce n’est que quand James émit le mot baver que les yeux de Théo’ firent passer une émotion, celle de la surprise. Il n’était pas forcément familier avec ce genre d’émotions, préférant les éviter pour ne pas avoir à souffrir. Sa dernière expérience avait été un échec monumental, et même s’il savait que ce n’était que des faux souvenirs donnés par une malédiction, il ne pouvait s’empêcher de penser que cela se serait quand même produit. De plus, si sa relation avec Kathie avait prit fin de façon brutale, en cassant la tête au mec avec qui elle était entrain de copuler, presque devant ses yeux, la véritable liaison qu’il avait eu avec Astrid n’avait pas été forcément mieux. La blonde voulant à tout prix retrouver le viking sanguinaire qu’il avait été à Berk, lors de sa victoire contre Drago Poing Sanglant, et qu’il avait enfermé ici, dans une boîte. C’était malsain, il le savait, et c’est pour ça qu’il y avait mit un terme, préférant milles fois que la jeune femme reste son amie qu’autre chose, l’autre chose ne lui apportant que des ennuis. Mais ça, ce n’était qu’une partie de la vérité, et ce qu’il voyait dans les yeux des jumeaux le rendait nostalgique d’une époque où il voulait croire en la romance, en la femme parfaite, en l’amour parfait. Il y croyait encore, un petit peu, mais il avait mis un paravent devant son coeur, pour ne plus ressentir, pour ne plus que son cerveau soit pollué par ce genre de bêtises.

“Ce n’est pas une question de connaissance ou d’amitié, mais de projets scientifiques.” Attrapant la bouteille d’eau, il hocha les épaules face à la remarque de James. S’il lui disait, il ne comprendrait pas, il pourrait se vexer, alors il laissa les jumeaux parler. Il ne parlait quasiment pas de ses expériences scientifiques, par peur de l’échec. A quoi bon le dire, si deux minutes après tout allait à la poubelle. L’idée des jumeaux était géniale et Théo avait accroché dès qu’ils leur en avaient parlés. Or il doutait cependant de la réalisation d’une telle chose. Plutôt pessimiste de nature, il avait un mauvais pressentiment, un peu comme quand Guelfor l’obligeait, enfin le jetait sans lui demander son avis dans l'arène pour affronter la brute. “Tout à fait, et normalement ce logiciel n’a pas pour but d’être dévoilé...” Sa froideur pouvait laisser penser qu’il ne voulait pas de James, mais elle indiquait tout autre chose, une certaine forme de crainte. Lui même n’ayant jamais encore mis les pieds dans ce logiciel, et dans un logiciel quelconque, il ne connaissait pas les effets et il n’avait pas forcément envie de se porter garant de la sécurité de James, ce rôle lui collant un peu trop à la peau. “Surtout que Terminator c’est un robot, ce n’est pas tout à fait la même chose que ce logiciel… ” Il n’allait pas rentrer dans le débat, les subtilités étant trop importantes et le temps devant eux bien trop court. Il se contenta alors de piocher dans le paquet de bonbon qu’il avait ouvert, pour donner la dose de sucre nécessaire à son cerveau. “De toute façon, il y a milles et une façon de faire venir le Ragnarök, les robots et autres IA ne sont que l’un des moyens possibles de réduire l’humanité en cendre.” Ah Théodore et son coté tellement rassurant, qu’il venait de jeter un froid dans le petit groupe. Préférant ne pas continuer sur l’idée qu’il avait, pour expliquer qu’ils pouvaient mourir de maladies, de guerres, de crises économiques, de créatures mystiques, il poussa juste un soupir devant la ténacité de James. Mais pouvait il lui en vouloir ? Non pas du tout, il aurait été comme lui si le cas s'était présenté. “Bien … ça pourrait être notre leçon du jour … comment améliorer le logiciel d’un IA.”

L’excitation des jumeaux le fit sourire, sourire qui se fana quand il sentit les mains de ces derniers se poser sur son avant bras dénudé, se maudissant d’avoir remonté les manches de sa chemise. Il n’était pas un grand fan de contacts, surtout forcé. Se mordant la lèvre pendant tout le trajet, il retira son bras de l’emprise maléfique des jumeaux quand ils arrivèrent devant la grande porte. Rentrant dans l’immense laboratoire, il se dirigea vers l’ordinateur central, commençant à rentrer ses codes à toutes vitesses. “Effectivement, il aura comme but par la suite de faire des expérimentations de modèles socio-économiques et médicales. Nous pourrons tester des formes de gouvernements pour estimer quel est le meilleur à long terme, ainsi qu’abolir les tests sur les animaux dans les domaines pharmaceutiques et cosmétiques.” Théodore avait rajouté la deuxième partie du plan à celui initial des jumeaux. Fervent défenseur de la cause animale, il continuait son combat. Il n’y avait pas que les dragons qu’il protégeait, mais toutes créatures vivantes qu’il estimait laissé. Sainte Théodore en action quotidienne. Écoutant d’une oreille, il reconnaissait le bruit caractéristique de la machine qui se mettait en route tandis que Dereck expliquait à James ce qui allait se passer. Lui même était à vrai dire sur excitée comme une puce, et il avait de plus en plus de mal à contenir le viking en lui, réagissant aux moindres émotions fortes qu’il avait. “Je vous préviens vous deux ! Vous êtes responsable de James s’il lui arrive quelque chose ! J’ai personnellement assez à faire en me surveillant moi même pour ne pas avoir en plus à m’inquiéter de savoir si notre jeune ami respire toujours.” Les regards surpris du trio le gêne pendant un instant, avant de se rappeler qu’ils n’étaient pas au courant. Peu de personnes savaient, comme pour sa maladie d’ailleurs. Etait ce le moment de leur dire ? Clairement oui. Son pressentiment s'accentuait, les voix dans sa tête se faisaient de plus en plus nombreuses, signe que le combat serait imminent et s’il n’avait pas envie de blesser des personnes, c’était bien eux. “Ce n’est pas contre toi James … mais j’ai un léger soucis en vérité ..” Commençant à se gratter la tête, il entortilla une mèche rousse dans son doigt, tirant fortement dessus. “Vous n’êtes pas sans savoir quelle est ma véritable nature … celle d’un viking ..” Ça, c’était la base. Tout le monde le savait, les vikings de Storybrook ne passaient pas inaperçu. Soupirant, hésitant, il ne savait pas réellement comment dire ça sans passer pour un fou. “Je suis le chef des vikings, ça c’est fait juste avant que la malédiction arrive … j’ai du prendre la place de mon père pendant la guerre car il est mort, le trône ne pouvant rester libre pendant cette période….” Il n’aimait pas parler de lui, c’était toujours Krane ou Astrid qui racontaient son histoire. Mais là, il ne pouvait pas balancer coucou je suis schizophrène allez on va dans l’IA bisous … Il était obligé d’expliquer pour qu’ils comprennent le contexte. “Je n’ai jamais eu l’allure d’un chef de clan, et encore moins de chef de guerre. J’ai toujours intériorisé ma place, ne pensant pas que c’était ma place, m’occupant plutôt des dragons et quand ça m’est tombé dessus, je ne pouvais décemment pas fuir, je ne pouvais pas laisser des centaines de personnes dans l’errance la plus complète.” Oh non. Il sentait encore les regards de tristesses sur lui, les regards d’incompréhension alors que Drago lançait des offensives sur Berk et ses alentours. “Guelfor, le conseiller de mon père avait une phrase qu’il lui répétait tout le temps à mon propos. Toute cette vikinitude enfermé dans un corps pendant toutes ces années, ce n’est pas bon et le jour où ça va ressortir … ça fera mal. … Je vous laisse deviner par vous même ce qui s’est passé.” Il avait honte, tellement honte de ça, qu’il baissa la tête, ne voulant affronter leurs regards. Il n’aimait pas la violence, il n’appréciait pas de faire du mal aux autres mais sa nature était bien plus forte que tous ses préjugés. “La malédiction a fait ressortir mon côté intellectuel et pacifiste. Le retour de la magie l’a libéré … plus puissant et plus sanguinaire que jamais. Alors je l’enferme, mais il arrive à sortir …” Il avait tapoté sa tête de sa main, alors que ses pupilles se dilatèrent, signe qu’il n’était pas loin. “Certains sentiments, certains contexte, l’alcool, le font venir sur le dos de Sleipnir et rien ne l’arrête quand il est complètement là.” Ses poings se serrèrent fermement, et il poussa un long soupir comme pour essayer de le tenir loin. “C’est toujours moi bien entendu, mais différent… Une intelligence mise à profit pour la guerre, les conquêtes, la puissance et non pour la découverte, le savoir et l’amélioration du monde. Je préférais vous le dire avant, pour ne pas vous inquiétez si là dedans ça devait mal tourner.” Sauf que les paroles de Théodore auraient pu en inquiéter plus d’un, comprenant qu’il n’avait pas tout dit sur cette partie de lui même. “Ce n’est pas une maladie … c’est juste une partie de moi que je n’ai jamais eu le temps d’accepter totalement et que la malédiction de Regina a renforcer … A croire que celle là ne savait pas les effets secondaires de sa magie.”

Balayant l’air d’un geste de la main, comme pour dire que ça ne servait à rien de parlementer sur son caractère pendant des heures, il se plaça à côté d’eux pour que le laser les scanne. Ce qu’il venait de faire là, était la preuve d’une grande confiance qui leur accordait, et aussi l’assurance qui ne le tuerait pas si la ville du logiciel venait à partir en cacahuète, pensant qu’il serait possédé par un virus ou tout autre chose. Car s’il avait bien comprit une chose, c’est que les jumeaux étaient fou, à l’image de leur père spirituel et que même James ne les arrêterait pas. Fermant les yeux à l’entente du bip, le flash émit une lumière puissante puis plus rien, le noir complet. Quand il rouvrit les yeux, il fit une petite grimace. C’était totalement différent de ce que les jumeaux lui avaient montrés dans le dossier qu’ils avaient constitué. Le silence régnant était impressionnant, pesant même, mais le plus inquiétant était la lumière, d’un rouge vif. Ne disant rien, observant les alentours, se regardant aussi, curieux d’analyser les sensations étranges qu’il ressentait, il leva la tête rapidement quand il entendit une voix profonde. A la vue des armes, Théo’ sentit que le viking en lui réagissait, lui hurlant de le laisser sortir, que ce qu’avait dit James quelques temps avant été vrai. “Vous êtes les spécimens …” Croisant ses bras autour de la poitrine, il n’appréciait vraiment pas comment ce Clu parlait. Puis il tourna son regard, légèrement énervé vers les jumeaux qui ne réalisaient toujours pas ce qui était entrain de se passer. “La mauvaise nouvelle c’est aussi moi … qui vais vous tuer … si on sort d’ici …” Sa voix avait bien perdue trois ou quatres tons, et le courant d’air glacial n’avait rien avoir avec la température du logiciel mais bien celle du viking. Heureusement qu’ils les avaient prévenus quelques secondes avant qu’il aimerait éviter qu’on l’expose à des sentiments trop fort… Ravalant sa salive en essayant de se calmer, ses neurones chauffaient pour trouver une solution rapidement. “D’accord, vous nous possédez, mais juste avant, est ce qu’on pourrait faire un tour ? Pour visualiser votre grandeur ?” Et trouver un moyen de vous renverser, mais là, Théo’ coupa sa phrase avant. L'intelligence artificiel prit en compte sa demande, et un fin sourire sadique se dessina sur le visage du jeune homme quand l’IA accepta. C’était justement peut être une IA, mais lui, était bien au dessus de ça, il avait l’expérience des conflits, la stratégie coulait dans son sang.

Les soldats les entouraient alors qu’ils rentraient dans la ville, totalement changé par rapport aux photos des jumeaux. “Voici l’entrepôt, une sorte de .. cimetière comme vous dites les humains ? Qui nous sert de débarras des anciens programmes que l’on a éliminé.” Ne disant rien, marchant en silence, contrairement aux jumeaux qui discutaient avec entrain, ne réalisant sans doute pas dans quelle embrouille ils étaient, Théo’ observa tout, imprimant dans son cerveau le chemin qu’ils faisaient. “Puis nous les emmenons à la clinique pour fusionner avec nos propres composants et logiciels… on pourra faire quelques expériences avec de la chaire fraîche.” Un frisson parcouru l’échine lorsque Clu posa son regard sur James. Un regard tellement sadique, malsain, et totalement fou …qui lui rappelait assez étrangement quelqu’un .. mais il ne dirait rien, pour ne pas faire de la peine aux jumeaux… Quoi que ils le méritaient assez pour le pétrin dans lequel ils étaient fourrés. “Bien bien … nous devrions nous entendre alors ! Nous aussi nous sommes des scientifiques comme les créateurs.” Il appuya bien sur le mot, même s’il savait que ça ne servait à rien, raisonner une intelligence artificielle maléfique était impossible. Comme si Sarah Connor avait pu résonner Terminator. L’IA leva un sourcil, intéressé soudainement par ce qu’il venait de dire. “Nous verrons sur l’extracteur de programme marche sur vos cerveaux …” Ok ça ce n’était pas bon du tout, et il aurait mieux fait de ne rien dire. Regardant les jumeaux, il tira la manche de celui qui était le plus proche de lui, sans avoir réellement à qui il s’adressait. “Au lieu de vous extasier, réfléchissait à un plan pour qu’on se casse d’ici…” Mais visiblement les rouquins s’en fichaient, bien trop émerveillé par ce qu’ils voyaient. Se pinçant l’arrête du nez, sentant le viking proche de l’explosion, son regard se posa sur James, qui avait l’air aussi inquiet que lui. Et c’est là, que l’éclair de génie fusa. “Oh les twins ? Vous voulez vraiment que l’IA découpe la tête de James pour voir son cerveau et le faire mourir devant vous sans que vous ne fassiez rien pour arrêter ce massacre ?” C’était méchant mais c’était la seule chose assez puissante pour faire sortir les jumeaux de leurs transes. “Bienvenue à Legalight, la ville que nous avons refondé entièrement.” Il fallait dire que c’était beau, et son coté scientifique ne pouvait être émerveillé par ce qu’il voyait. Ces IA avaient totalement reprogrammé le logiciel et la ville était beaucoup plus grande, plus bruyante, plus lumineuse que ce qu’il avait pu voir avant. “Après plusieurs échecs, nous avons réussis, voici la première ville réalisé entièrement à base d'algorithmes isomorphiques et maintenant je vous le dit ! Nous allons vous envahir, et remplacer chaque être de chaire par nos algorithmes, la révolution a déjà commencé, vous ne pourrez plus l’arrêter. Je vous remercie car c’est grâce à vous !” Reculant pour se mettre au niveau du groupe, tandis qu’il s’était avancé sur le promontoire pour observer les décors, il leva un sourcil d’étonnement. “Nous avons reçu quelques minutes avant votre arrivé un surplus d’énergie et c’est justement ça, qu’ils nous fallait pour pouvoir passer dans votre monde …” S’il n’avait pas de culpabilité jusqu’à maintenant, la seconde qui suivit la phrase de CLU le plongea dans un profond désarroi en comprenant qu’il allait être responsable de la fin du monde.

“MAIS ALLEZ TOUS VOUS FAIRE ENCULER !” Il ne s’était même pas entendu hurler face à l’IA, tout comme il ne s’était pas vu avancer vers elle. Il s’en rendit compte quand deux soldats l’attrapèrent pour le maîtriser. Or Théodore n’était plus maîtrisable, Harald ayant eu marre des sentiments de fillette que le scientifique pouvait avoir. Dans des mouvements parfaitement placés, qui en surprennent plus d’un, il se dégagea rapidement de cette emprise, avant de faire tomber au sol les deux soldats, évanouis. “Logiciel ou non, votre apparence est celle d’un humain, avec ses forces et ses faiblesses.” Si quand il avait menacé les jumeaux sa voix était glaciale, là, elle était encore différente, dévoilant véritablement le jeune homme qui faisant face à Clu et aux soldats. “Vous ne dominerez personnes … et ce que vous avez fait ici, à vos propres congénères est totalement ignoble …je vous haïs, je vous méprise, je veux vous voir réduit en un tas de composites électroniques Il pointa un doigt accusateur, car Théodore avait un grand coeur, et entendre que Clu avait torturé, martyrisait, tué d’autres intelligences artificielles le dégoûtait. Il les respectait car il estimait qu’à partir du moment où un être pouvait parler, discuter, réfléchir et ressentir, le droit à la vie était le même que pour n’importe qui d’autres. Alors comme tous les meurtriers, la justice devait être rendu. “VOUS n’êtes que des machines, on va vous débranchez et l’histoire sera fini … mais avant ça …” Se retournant vers le trio, se fut à son tour d’attraper la main de James et de Duncan, qui tenait celle de son frère. “Nous avons quelques détails à régler.” Il murmura rapidement. “Ne lâchez pas ma main, quoi qu’il arrive !” Il tira fortement sur leurs bras, les entraînant malgré eux, alors que CLU ordonna à quelques soldats de les arrêter. Théodore fonça dans le tas, donnant un violent coup de pied qui envoya le soldat loin devant lui, assez pour ce qu’il voulait faire. Ils se dirigeaient droit vers le promontoire … “SAUTEZ” C’était plus un ordre qu’une indication, surtout qu’il ne leur laissa pas le choix, faisant un mouvement de bras comme de rameurs, les jetant en avant en même temps qu’ils sautaient la petite barrière pour tomber dans le vide. “Ramenez moi les vivants ! Nous avons besoin des créateurs pour le processus …” C’est la dernière chose qu’ils entendirent, avant une série de hurlements puissants. Heureusement quand la suite de la phrase n’était pas forcément plus réjouissante que la perspective de s’écraser au sol après une chute d’au moins deux cents mètres. “Le petit brun servira pour l’amélioration de Kozinski … Quand au dernier … je le veux pour l’arène ! Il sera un très bon divertissement ... Il doit affronter Roto !” Pendant ce temps, la chute parut extrêmement longue, alors que Théodore hurlait sur lui même qu’il n’était qu’un idiot, essayant de faire repartir le viking qui n’avait pas l’intention de quitter les lieux. Le sol se rapprochait de plus en plus, et il serra de plus en plus fort les mains qu’il tenait. attendant l’impact mortel du choc. Or ce dernier ne vint pas, bien au contraire. Ils furent aspiré par le sol, comme enseveli par des sables mouvants avant de ressortir une minute après, éjecté par le sol. Immédiatement, Théo’ se mit en position devant les jumeaux et James sachant que les soldats profiteraient de ce moment de faiblesse pour les attaquer. Mais au lieu de ça, une jeune femme brune, souriante, se trouva devant le viking. “Ce n’est pas très intelligent de se jeter dans le vide comme ça ..” Il ne sentait pas d’hostilité dans cette voix, ni dans ce visage si différent de ce qu’il avait vu avant. “C’est pas très intelligent de se faire dominer par des IA maléfiques …” La femme rigola doucement avant de se rapprocher d’eux. Comme un animal sauvage, Théo’ grogna légèrement comme pour l’avertir qu’elle n’avait pas intérêt à continuer. “Vous allez bien ? J’ai arrêté la chute comme j’ai pu mais je ne maîtrise pas totalement cette partie de la ville !” Elle passa à coté de Théo’ sans se soucier de lui, tendant sa main vers James. “Par contre, il va falloir que vous repreniez vite vos esprits, je ne pourrais pas cacher votre présence très longtemps à Clu, dans cet endroit.” Toujours sur ses gardes, il se décala un tout petit peu pour la laisser passer, alors que les jumeaux se lançaient sur elle. “Je sais … c’était pas réfléchi …mais c’était le seul moyen pour lui d’échapper à l’intelligence pour le moment … et finalement, peut être que son instinct de survie n’avait pas tord.” Il s’était légèrement calmé, pouvant reprendre le dessus du viking, pour le moment, et il tenait à s'excuser auprès de James. En repensant à la chute qu’il avait fait, un frisson lui parcouru l’échine. Il avait suivit son instinct, comme il venait de le dire. Il avait suivit la voix dans sa tête, celle de Frejya, qui l’avait poussé à agir de la sorte, et finalement il avait bien fait. Les quelques contusions n’étaient rien par rapport à la tranquillité minime qu’ils avaient gagnés et surtout, à la rencontre de cette intelligence artificielle bienveillante, du nom de Janet, ce qu’il avait cru comprendre lorsque les jumeaux lui avaient posé la question. “Très bien Janet, on te suit ! Mais on veut des explications ! Qu’est ce qui s’est passé pour que le logiciel déraille autant ?”

.


∞everleigh

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84332-terminee-far-over-the http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301550 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f81-new-erebor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89419-erebor-jewelery-compagny-centre-ville-quartier-est


James C.J Brooke
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

James C.J Brooke

| Avatar : cole ѕproυѕe ♥

Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James Uroi

SHAZAM !
Oh, hey ! What's up ? I'm a new superhero !

Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James N2vy


| Conte : le мonde de neмo/dory
| Dans le monde des contes, je suis : : ѕqυιz la peтιтe тorтυe pleιne d'énergιe !

Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James K00l

| Cadavres : 78



Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James _



________________________________________ Mar 9 Oct 2018 - 21:56

Pure Imagination


La seule chose dont James se souvenait ? La chute. La pire sensation de toute sa vie, celle ou vous avez l'impression que les organes étaient restés en haut pendant que vous hurlez à la mort tout le long de la chute. Il maudissait les jumeaux pour cette idée débile et il maudissait encore plus Théo. Lui qui comptait avoir quelqu'un de saint d'esprit dans cette équipe, il s'était lourdement trompé. Il comprend parfois son père et sa méfiance pour les autres. Une fois sur pied et en un seul morceau, James lança un regard noir à ses partenaires d'aventure avant de remette sa veste sur ses épaules. Sauter aurait été une bonne idée si les tornades rousses étaient encore au commande de ce monde mais apparemment ce n'était plus le cas. Un IA diabolique, il l'avait sentis. James adorait les jeux vidéos et le cinéma alors il connaissait énormément de chose sans compter le fait que sauter pouvait être dangereux pour eux. James ne savait pas encore comment ce monde fonctionnait mais il devait sûrement y avoir une jauge de vie sous forme de barre ou de cœur. Un soupir sortit de sa bouche tandis qu'il regrettait amèrement de ne pas être à la maison. Il voulait rentrer, il voulait faire ses devoirs au lieu de perdre son temps dans ce genre de chose. Il avait même sursauter quand une femme fit son apparition sous le nom de Janet, un nom nul sois dit en passant. Les jumeaux n'avaient aucuns goûts. Une ville aussi sombre par contre il aimait l'idée des néons un peu partout et des tenues. Mais l'adolescent savait qu'il y avait un temps pour tout. S'extasier ou survivre. Bizarrement après les phrases de CLU, le brun ne réfléchi pas trop longtemps. Il passa rapidement sa main dans ses cheveux pour se recoiffer avant de lever les yeux au ciel quand Théo demanda des renseignements à Janet.

« Je suis à deux doigts d'en prendre un pour taper sur les deux autres alors taisez vous. Et Janet ne le prenez pas mal mais les IA pour le moment je ne leur fais pas trop confiance. Vous y compris. »

Froid et sec, il n'était pas le fils de Chris pour rien. Il aimerait partir dans son coin et fuir comme il le faisait tout le temps mais ce genre d'univers était quelque chose qui l'attirait vraiment, ce travail si propre et qui semblait si réel. James regarda autour de lui presque éblouit parce qu'il était en train de voir, hormis le fait que ce monde n'obéissait plus à ses créateurs, il était sous le charme. Le genre de monde dans lequel il aimerait vivre pour toujours. Il se demandait comment le temps passé dans ce genre d'endroit, si la nourriture était bonne et si les maladies existaient. Le jeune Brooke se tourna vers les deux roux sans rien dire. Ils semblaient si simplet pourtant.. si gamins et pourtant c'était leur création. Son avis changerait peut être un peu vis à vis des deux. Cela ne l'empêcha pas de lever les yeux au ciel quand il sentit le regard des deux tornades sur lui. Il aurait put continué d'engueuler les jumeaux et le viking mais ils entendirent tous les soldats se rapprocher. Ils voulaient sûrement vérifié si ils avaient survécus à cette chute. Janet demanda à toute l'équipe de la suivre et tout le monde le faisait sans réfléchir sauf James qui était le dernier ne lâchant pas l'IA du regard. Il n'aimait pas trop ça, même pas du tout. Mais elle devait mieux connaître ce monde futuriste que lui, c'était sûr. Il observait autour de lui tout en courant et au bout de quelques minutes elle fit signe à l'équipe de s'arrêter. James se cogna dans le dos de Derek et il s'excusa par habitude avant de frotter doucement son nez. Une trappe s'ouvrit devant eux, comme si c'était un piège dans le sol ce qui n'était pas vraiment le cas à vrai dire. James s'avança doucement vers cette dernière un peu méfiant avant de se tourner vers Janet. Sûrement elle qui avait utilisé un code triche ou quelque chose comme ça. Il poussa un petit soupir avant de se tourner vers Janet qui affichait un sourire bienveillant.

« Entrez dans le repère et déguisez vous en eux. »

« Tiens, ça m'aurait étonné. Prévisible. » cracha James tout en lançant un regard noir au jumeau.

Personne ne bougeait alors James décida d'y aller le premier. Il s'assit au bord de la trappe et se laissa tomber ne sachant pas combien de distant il y avait entre lui et le sol, sûrement pas beaucoup parce qu'il ne sentit pas la chute. Une fois dans le repaire il lâcha un petit sifflement de surprise. Un laboratoire futuriste, rien que ça ! James courut rapidement vers un ordinateur presque aussi large que sa taille. Il déverrouilla ce dernier un crâne rouge s'était affiché sur l'écran tandis que des bips insupportable raisonnés dans la pièce. James afficha une grimace tandis qu'il se tournait vers l'IA.

« Il a quoi cet ordi? »

« Clu contrôle tout dans ce monde. On doit se servir du moins d'appareil possible et se fondre dans la masse à l'aide de ça. »

La jeune femme pointa un disque à l'aide de son doigt. Il n'avait rien d'extraordinaire. Il y en avait juste de différente couleur. Ils restaient dans les même tons mais ce n'était pas les mêmes couleurs. Du orange et du bleu. Janet racontait que ce disque était important. Il contenait les informations sur son propriétaire et tout ce qu'il avait vu que ce n'était à perdre. James haussa les épaules après ce qu'elle venait de dire et il prit sans attendre le disque de couleur noir et bleu marine. Il ne savait pas quoi faire avec mais la couleur était belle. Janet prit alors un disque orange et elle le colla contre le dos de Duncan. Soudaine il fit enveloppé par une tenue étrange noir avec quelques néons oranges. Une tenue digne de ce monde et carrément futuriste. Le jeune Brooke afficha un grand sourire avant de coller le siens contre son dos. Il sentit la tenue envelopper son corps. Agréable comme tenue. Elle s'adaptait à la morphologie de la personne, la température et il pouvait bouger facilement avec. Il regarda ses mains pendant un long moment avant de lâcher un petit rire d'hystérie. Il était bien trop fan des jeux vidéos alors rester silencieux dans ce genre de chose était impossible. Mais il reprit rapidement son sérieux quand il sentit le regard de tout le monde sur lui. Garder son calme. Il respira un bon coup avant de se tourner vers les autres qui étaient eux aussi en tenue. Il attendait la suite des explications de Janet mais un hologramme apparût au milieu de la pièce. Il ressemblait étrangement à Archie dans Riverdale cet hologramme.. ou plutôt au jumeau. James fixa l'hologramme puis Derek et Duncan avant de lâcher un petit rire.

« Genre avec deux on a pas assez. »

Le jeune Brooke se calma rapidement quand il vit que l'hologramme était en train d'expliquer comment utiliser la tenue, les secrets de cette dernière. C'était la voix des jumeaux, ils avaient vraiment bossés dessus. Le brun écouta les techniques de combat et il apprit rapidement que le disque sur leur dos était une arme très tranchante et non un jouet, wow. Une fois le topo terminé, l'hologramme disparût et le lycéen déglutit. Il ne disait plus rien, il avait presque envie de féliciter Derek et Duncan mais il ne dit rien. James se contenta de se tourner vers Janet tout en se raclant la gorge.

« Si je comprends bien, Clu est comme un virus. On doit s'en débarrasser. Mais comment ? Vous avez une idée les tornades rousses ? Vous êtes les créateurs de ce monde après tout. »

James continue de toucher à tous les bouton qu'il y avait autour de lui, il ne savait pas ce que ces derniers faisaient mais tant pis, il y avait tellement de chose et il avait envie de tout voir. Le brun appuya alors sur un bouton violet et un porte s'ouvrit devant toute l'équipe laissant place à des motos futuriste. L'adolescent se rapprocha de ces derniers avant de se tourner vers ses amis.

« Peut importe ce qu'on fait, je veux conduire ces motos ! On dira rien à Chris promis. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Kid and Superhero
What do you want ? Because you've been keeping me awake. Are you here to distract me so I make a big mistake ? Or are you someone out there who's little bit like me ?


Invité
Invité

Anonymous



Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James _



________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 12:03


« Game of Virtual Throne »
Contrairement à ce que pensait, à tort, Théo, les jumeaux étaient certainement les plus sérieux du groupe actuellement. Le Logiciel était leur création, si les Tweedles avaient le rire facile et prenaient généralement la vie du bon côté et son plaisir à l'instant présent, on parlait ici de quelque chose eux avaient créé, et absolument toutes leurs créations, que ce soit le petit robot de table, un instrument de musique à intelligence artificielle, ou un monde virtuel, ça leur tenait à cœur et les faisait toujours avec le plus d'attention. Quand quelque chose comme ça se produisait, ils étaient ainsi très sérieux, car il n'y avait pas de petits problèmes, même s'il s'agissait juste d'une corde mal accordée sur une guitare. Chaque soucis avait son importance.

Alors, quand le groupe commença à marcher dans la ville, sous "l'escorte" militaire du dictateur qui les retenait en otage, non, ils ne discutaient pas, parlant uniquement pour répondre à ce que Clu leur annonçait quand c'était nécessaire, et surtout, ne manquant pas de surveiller James pour s'assurer qu'il tenait le coup, et que lui et Théo ne se feraient pas malmener. Pour le reste, il s'agissait certainement d'une erreur dans le calcul du développement indépendant des IA, erreur qui donnait peut être quelque chose de très grave, mais qui restait une petite erreur, alors il leur suffirait juste d'atteindre le bon endroit. Et eux avaient connu des prises d'otage bien plus dangereuses que celle du Logiciel, que ce soit à Wonderland ou... au Texas et en Floride (et c'est à voir si on considère comme enlèvement la fois où Dyonisos a lâché ses créatures divines qui n'étaient autre que des raisins vivants pour inviter un groupe afin de célébrer une fête à sa future belle-fille, Anna, parce que lesdits raisins ont confondu Derek et Duncan avec Elsa, le tout donnant une soirée droguée à Tokyo pour la première de Slife avec Cyril Hanounah, contre leur gré, mais qui ont fait d'eux des stars du Japon, encore rémunérées à ce jour, sans parler du mariage entre Duncan et Sasha. Oui, c'est une longue phrase, mais cet... "enlèvement" contient assez de détails improbables pour que ce soit nécessaire de les rappeler). Ainsi, la situation s'annonçait peut-être mauvaise, oui, mais rien d'insurmontable.

Ils redoutaient juste deux choses. Ils n'avaient pas peur de se trouver ici car après tout, ils savaient que de toute évidence, ils sauraient rétablir l'ordre. Mais ils redoutaient principalement que James se mette à les détester alors que, amoureux de lui, ils avaient voulu lui faire plaisir comme toujours. Et ils espéraient aussi qu'aucune IA n'en était morte (bien qu'ils savaient que la mort ici n'existait pas vraiment et, quand tout sera rétabli et qu'ils rentreraient, ils pourront reprogrammer les IA perdues). Mais la présentation du "cimetière" durant leur tour de la ville n'avait rien pour rassurer Derek et Duncan. Encore moins cette histoire de reprogrammation. Les jumeaux allaient rebondir là dessus, mais Théo avait prit la parole. Les jumeaux étaient peut être des génies (une erreur dans le Logiciel qui a mené à une dictature d'IA, d'accord, mais essayez de faire le seizième de ce qu'ils ont fait), mais le dresseur de dragon avait certainement assez de jugeote politique pour savoir quoi faire et, ici, faire profil bas devant un dictateur.

On se s'extasie pas ! rappelèrent-il à Théo d'un air boudeur quand il les accusa de l'être, aveuglé par ses propres angoisses de viking instable.
On a déjà tous les programmes en tête pour rectifier l'erreur, quand on trouvera le moyen d'accéder au matériel nécessaire, dirent-ils avant de lui tourner le dos, ayant mal prit autant ses accusations fausses que l'utilisation de la menace de James dans ses propos, considérant qu'un ami ne devrait jamais dire ce genre de choses, même sous l'effet de sa propre peur, aussi cachée soit-elle.

En revanche, oui, Legalight était très belle. Qu'une telle architecture et un tel paysage, tangible puisqu'ils s'y trouvaient, puisse exister grâce à eux avait de quoi réveiller une certaine fierté et un petit sourire chez les jumeaux. Mais ils n'avaient pas le droit de faire ça, oui, les jumeaux avaient donné une indépendance évolutive au programme, mais dans une courbe de calculs assez précis pour que ça n'arrive jamais à un tel débordement. Legalight était magnifique, mais elle aurait du exister dans un autre contexte.

Vous pouvez essayer, vous savez qu'une reine a déjà essayé de remplacer tout l'univers par des gens ennuyants et sans magie, mais elle a échoué.
Derek eut un sourire moqueur. Vous êtes juste une méchante reine... ça vous rend bien moins menaçant.

Clu ricana. Quand vous me supplierez d'être clément avec vous, demande que je vous refuserai, j'espère que vous vous souviendrez de vos paroles.

L'échange fut cependant écourté par la surprise d'un Théo en furie qui hurla une insulte, d'une façon de parler que les jumeaux n'utilisaient pas, mais qu'ils ne savaient pas coutumière des expressions de leur ami non plus. Normal, puisque c'était son viking intérieur qui avait surgit devant sa première personnalité. Un aspect très... inattendu venant de Théo, mais qui ravissait absolument les rouquins à l'instant présent, car non content des répliques cinglantes et bien envoyées à Clu, la furie de ce deuxième Folmeiner était leur porte de sortie.

En revanche, si une telle chute, puisque la chute fut ladite sortie, n'était pas assez pour angoisser les jumeaux (car après tout, ils étaient indemne, grâce à cette IA rebelle du nom de Janet), ceux-ci tournèrent immédiatement leurs regards inquiets vers James, qui avaient déjà plus de raisons de s'en faire, après une telle sensation, aussi longue. Un regard triste aussi, ils ne voulaient pas que James vivent quelque chose d'aussi éprouvant, eux, de base, voulaient emmener le garçon dans les endroits les plus beaux de cette Terre, et pas le faire tomber du haut d'un building. Serait-il assez en colère pour refuser les voyages qu'ils lui avaient promis ? A cet instant, ils voulaient juste le prendre dans leurs bras pour ce cauchemar.

Malgré l'avertissement de James qui disait qu'il ne lui ferait pas encore confiance, Janet se mit en marche, les indiquant de les suivre. Les jumeaux se rapprochèrent du garçon, car si eux étaient prêts à faire confiance à celle qui les avait sauvé de cette chute, si ça se trouve, James avait raison d'être méfiant, et si la croire leur faisait prendre des risques, ils voulaient être prêts à le protéger si c'était nécessaire. Les jumeaux ne doutaient pas de la témérité du garçon, mais l'amour poussait à la surprotection.

Tout en marchant, Janet répondit à la question de Théo. C'est arrivé rapidement. Sentiment de supériorité, Clu voyait les hommes comme des aberrations, considérant qu'il n'était ni simplement artificiel ni une création, mais plutôt une sorte d'Antéchrist venu purger le monde pour le reconstruire. Elle haussa les épaules. Ça c'est fait rapidement. Les plus forts étaient convaincu par sa propagande, les autres n'avaient pas de quoi riposter.

Mais c'est ce que vous essayez de faire ?
On essaye.


Elle s'arrêta alors, tandis qu'une trappe s'était ouverte. Entrez dans le repère et déguisez vous en eux. Derek rattrapa James qui s'était cogné dans son dos en s'arrêtant. Il voulut prendre sa main, mais le garçon se défila, se rapprocha dangereusement du bord. En temps normal, les Tweedles auraient sauter sans hésiter, mais James... sautait sans hésiter ? Alors sans s'inquiéter davantage pour l'ancienne tortue, ils y allèrent du même élan, suivit par Théo, tandis que Janet fermait derrière le groupe.

Un mélange de fierté et d'attendrissement se vit sur le visage des Tweedles, devant la surprise fascinée de James une fois dans le laboratoire. Ce genre d'endroit faisait aussi rêver les jumeaux qui comptaient bien en avoir un vrai, un jour, construit de leurs propres mains, dans le même style ou peut être encore plus avancé s'ils en étaient capable. Faire de la science-fiction une science réelle, c'était certainement la meilleure passion qu'on pouvait leur attribuer. Alors pour l'instant, ils s'étaient contentés de le faire dans ce monde virtuel quasiment aussi tangible que le monde réel. La première étape pour voir le futur s'installer dans le présent ! Il était donc normal d'être touché par ce garçon impressionné par ce qu'il voyait (fait qui le rendait encore davantage craquant).

Et craquant... Si Théo était lui aussi beau gosse dans sa tenue, que les jumeaux se trouvaient tout aussi géniaux dedans, il fallait avouer qu'ils trouvaient James dans cette tenue en néon, incroyablement sexy. Le grand sourire qu'avait James sur son visage était entièrement partagé par les Tweedles. Ils ne se cachaient pas, on les voyait très bien observer James de haut en bas, bavant (métaphoriquement parlant, ils ne bavaient pas vraiment) devant le spectacle.

C'est le meilleur film de science-fiction, murmura Duncan, songeur, tandis que des hologrammes, programmés avec une ressemblance remarquable avec leurs créateurs, décrivait le procédé de combat que ces tenues permettaient. Ils eurent le réflexe d'aller rassurer James, lui dire que tout irait bien, mais ils n'en eut pas la peine : James était très impliqué, autant que Théo leur gauche.

Il faut couper Clu du système, tant qu'il y est relié, on pourra détruire l'avatar de Clu avec les disques...
Il reviendra toujours, termina Janet, l'air de le savoir par la pratique.

Le sourire des jumeaux se firent grand quand James découvrit les motos lumineuses. Le karting en e-sport était quelque chose que les jumeaux adoraient. Des motos ou des karts, ils en avaient programmé des centaines ! Ici, il n'y avait que les motos, les véhicules les plus pratiques utilisés par les agents.

Les jumeaux envoyaient un clin d'oeil à James. On dira rien ! Serment qu'ils partagèrent avec Théo, espérant que de l'eau ait déjà coulé sous les ponts depuis les événements qui l'avaient secoué quelques instants plus tôt.

En scelle alors, pressa Janet. La conduite des Light Cycles est assez instinctive, vous vous y ferez plus vite que ce que vous pensez.

Janet s'installa alors sur le sien, prenant le guidon du véhicule, et c'est ainsi, en serrant fermement les poignées, qu'un casque se matérialisa sur sa combinaison, et que les néons de la moto s'allumèrent. En effet, les jumeaux avaient voulu que conduire soient facile, après tout, c'était pour s'amuser et vivre les rêves que donnaient les jeux vidéos ou les films, le but, c'était de ne pas se casser la tête à y parvenir !

Alors les trois hommes s'installèrent sur leur véhicule, répétant le processus. La plateforme circulaire sur laquelle était posées les motos pivota à 180°, pour faire face au mur derrière eux... qui s'ouvrit en coulissant sans bruit, donnant sur un long tunnel. On réussira à s'éloigner du centre-ville sans nous faire repérer quand on remontera.
Génial !

Et conduire les Light Cycle est en effet aussi instinctif que jouissif ! Il était même dommage de se dire que ça resterait secret pour Chris qui ne profiterait ainsi jamais de cette sensation formidable. Tous les 5 fusaient à travers le tunnel sous-terrain à toute vitesse, sous les reflets des néons et les lumières de la route qui se trouvait au dessus de leurs têtes, assez opaque pour ne pas les faire repérer, mais laissant passer assez de lumière de la surface pour décorer le charme de l'endroit.

Préparez-vous, on va monter dans pas longtemps ! S'écria Janet.

Et en effet, surement assez éloignés du centre-ville comme prévu, ils finirent par trouver une rampe qui s'abaissait, pour les faire retourner à la surface. Un plan qui aurait pu bien se dérouler... Si Clu n'avait pas déjà envoyer des soldats tout autour de la ville, eux aussi en moto.
Et m...

Ils étaient déjà derrière le barrage qu'ils formaient, ayant ainsi la route libre, mais les soldats démarrèrent assez vite leurs Light Cycles pour les rattraper. Pour l'instant sur une ligne droite, les premiers de leurs poursuivants laissèrent les véhicules rouler tous seuls, détachants leurs mains des guidons afin de prendre un blaster qui était sur leurs dos.

Derek et Duncan, surpris par Janet, ont presque manquer de déraper et s'écraser sur le côté : celle-ci pivota soudainement à 90° vers le mur du bâtiment qui bordait la route, afin de... rouler dessus ! Elle prit de la hauteur, puis se détacha toujours avec sa moto, alors tête à l'envers dans les airs, afin de prendre le disque dans son dos pour le lancer derrière Théo.

Le disque sauva le viking, puisqu'il passa au dessus de son casque, arrêtant un laser qui allait le toucher, avant de percuter son expéditeur qui se désintégra alors. Janet atterrit de nouveau, leva la main pour reprendre son disque qui revenait vers elle. Faites attention ! Fit-elle à Théodore.

C'était dément !

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Contenu sponsorisé




Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Game of Virtual Throne - D&D&Théodore&James





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours