LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 And the dark side belongs to the moonlight ▲ Daemon & Sebastian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

B. Daemon Crypto


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


B. Daemon Crypto


Meilleur personnage dark - Award Survivor 2019

╰☆╮ Avatar : Bill Skarsgard

Ѽ Conte(s) : Gravity Falls
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bill Crypto, Bill Cipher, le meilleur ami de Stanford pour l'éternité....

✓ Métier : Conservateur du musée
And the dark side belongs to the moonlight ▲ Daemon & Sebastian - Page 2 LmshZJx

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 562

And the dark side belongs to the moonlight ▲ Daemon & Sebastian - Page 2 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 21 Jan 2019 - 20:02


▲ And the dark side belongs to the moonlight ▲
Pendant un court instant, une profonde vague de haine pour Sebastian. Soudainement, sans prévenir, il sentit une colère intense envers lui, qui le fit serrer des dents alors qu'il le regardait. Il était... beaucoup... beaucoup trop attiré par cet homme. Et ça ne lui plaisait pas. Ou pas dans l'instant.

Premièrement, il était addict à ce sable qui faisait rêver son âme qui en était pourtant rêver. Daemon n'était pas dépendant. L'accepter était déjà compliqué, mais il l'avait fait. La solution ne semblait pas compliquée, il lui fallait se rapprocher de Sebastian, et de profiter des rêves qu'il lui fournirait. Ce qu'il n'avait pas prévu c'était... tout le reste. Ses yeux d'une fascinante profondeur qui racontaient des milliers de choses sans avoir besoin de voix. Cette peau tachée d'une douceur infinie. Ce visage et ce corps innocent.

Et bon sang, ce regard si songeur lorsqu'il regardait ces étoiles. Tout en lui attirait le démon. Tout en lui, de ses pensées jusqu'à son corps, avaient besoin de Sebastian. En entier. De sa présence. De ses pouvoirs. De son innocence. De ses pensées. De son visage. De ses lèvres. De cette peau. Jamais. Jamais Daemon n'avait ressenti ça pour un autre être vivant. Et en s'en rendant compte, une haine sans égale naquit en lui. Qui était cet être qui, à chaque seconde, le rendait de plus en plus dépendant ?

Daemon avait des amants. D'ordinaire, tout était rapide. Il se dirigeait vers eux, et prenait possession. Il embrassait, et couchait. Il pénétrait, et appréciait la chaleur des corps les plus exquis qu'il connaissait. Mais aujourd'hui, il n'avait pas envie de tout ça. Il voulait le corps de Sebastian, mais ne voulait pas en prendre possession. Pourquoi ? Il ne pouvait pas comprendre, il ne pouvait pas concevoir, qu'il avait besoin que cette envie soit réciproque et acceptée.

Il ne le savait pas alors, mais le démon ne connaissait rien du plaisir. C'est avec lui, qu'il en apprendrait toute la saveur à son paroxysme.

Mais il s'était calmé, avant de laisser paraître ce profond agacement. Naturellement à vrai dire. Simplement lorsque le marchand répondit aux désirs que le démon lui avait enfin révélé. Il laissa un instant de silence, qui lui servit pour assimiler les mots rédigés par le sable de Sebastian, mais aussi pour contempler un instant de plus les yeux si silencieusement bavards qui était les siens. Il jalousait les étoiles pendant un instant, qui avaient la chance d'avoir un tel regard posées sur elle.

Alors laissez moi être sceptique. Mes souvenirs sont mauvais, l'espoir n'est pas une bonne amie, la bonté n'est pas un qualificatif avec lequel on a eu le loisir de me décrire, et les cauchemars ont été une compagnie omniprésente. Il se détourna alors de lui, rangeant ses mains dans ses poches, et marchant quelques pas songeurs dans le planetarium. Alors, pensez-vous toujours que j'ai réellement commencé à rêver ?

Puis, il s'arrêta dans sa marche et tourna de nouveau la tête vers l'immortel au sable étincelant. Pourtant, j'en ai besoin. Cela me ronge de ne pas rêver. Sauriez-vous être la clé à ce manque profond ? En prononçant cette dernière question, il s'était rapproché de lui, et aux deux derniers mots, il était si près de son visage, qu'il pouvait presque sentir le souffle du marchand.

Il prit sa main dans la sienne, pour la lever et coller la paume contre son torse, alors que ses yeux scrutait les siens. Sentez-vous ces battements si creux, qui souffrent d'un vide que je n'arrive pas à compléter ?

Il laissa un instant de silence, intense moment ambigu entre deux hommes étonnamment proches, avec la main de Sebastian posée sur la poitrine du conservateur. Je m'excuse des intentions égoïstes qui m'ont animées, mais je suis certains que vos rêves, et tout votre être, sauront parfaitement soigner ce vide qui a perforé mon âme.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
imagine toi une arme -Lewis Caroll a inventé un Pays des Merveilles dans lequel la meilleur arme contre la réalité est l'imagination. La réalité a de nombreuse fois saigné, avec nous.

Sebastian Dust


« Un KangourouX c'est plus sexy
qu'un kangou brun! »


Sebastian Dust


╰☆╮ Avatar : Eddie Redmαyne.

Ѽ Conte(s) : Les Cinq Légendes.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Mαrchαnd de Sαble.

And the dark side belongs to the moonlight ▲ Daemon & Sebastian - Page 2 LmshZJx

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7272

And the dark side belongs to the moonlight ▲ Daemon & Sebastian - Page 2 _


Actuellement dans : « Un KangourouX c'est plus sexy qu'un kangou brun! »


________________________________________ Dim 24 Mar 2019 - 10:24





It feels like the sky is fallin'

« There's nothing that we can do... »


Sebastian ressentit quelque chose d’étrange le traverser, faisant frissonner sa nuque et vibrer son échine sous une vague aussi chaude que glaciale. Un avis contraire. Une force antipathique et une caresse des plus doucereuse… Il cru un instant avoir fait quelque chose de mal : avait-il écrit ou songé d’une manière déplacée ? Avait-il patienté trop longtemps ou s’était-il montré trop ému ? Peut-être n’avait-il pas le droit de s’asseoir dans ce planétarium ?! Non, pourquoi Daemon l’y aurait amené si c’était pour ne pas pouvoir profiter pleinement de l’expérience ? Le gardien s’entortilla les doigts et se mordit l’intérieur de la joue, tentant de chasser cette sensation. Se ressaisir. Même si tout autour de lui semblait enclin à le laisser dériver dans des stratosphères éthérées…

Ses yeux contemplant l’abîme infinie, les constellations chantantes, Sab fini par reporter son attention sur son vis-à-vis pour l’observer des pieds à la tête à nouveau : costume impeccable, col pris dans un nœud de cravate qu’il avait desserré lors de leur repas, mocassins vernis, attitude altière, dos légèrement cambré, cheveux blonds repoussés soigneusement en arrière, bouche close dans un rictus amusé et des yeux… Ses yeux dans lesquels il se perdait malgré lui, fasciné, attiré et appelé par leur noirceur polaire et leur chaleur abrasive. Comment n’avait-il rencontré cet homme plus tôt ? Ou, pourquoi, l’avait-il rencontré aujourd’hui et pas à un autre moment ? L’aurait-il seulement aperçu, alors que Louise occupait sa vie et ses songes ? Aurait-il ressentit ces mêmes choses frémissantes parcourir sa peau, tremblant à l’idée d’imaginer ses mains se poser sur les siennes pour tout autre caresses que juste le saluer ? Il l’ignorait.

Mais il était curieux de savoir ce que l’avenir réservait à présent dans son lot de surprises.

Lorsque l’étranger – plus si étranger – bougeait, le marchand de sable ne pouvait s’empêcher de le suivre pour imprimer dans sa mémoire chaque geste. Chaque attitude. Etrange manière de connaître quelqu’un que de vouloir absolument tout retenir. Alors quand Daemon revint vers lui, se penchant de telle manière qu’il cru un instant à tout autre chose de sa part… Sebastian retint malgré lui son souffle. Son attention. Sa proximité était électrisante, agissant telle un aimant mais repoussant aussi toute possibilité autre. Il avait la très nette impression que quelque chose se communiquait dans le silence, mais rien ne fut suffisamment palpable pour parvenir à en donner le nom.

La chaleur de sa paume dans la sienne était étourdissante, mais la sensation des battements incessants qui retrouvèrent ses doigts au contact de sa chemise… Le gardien du se faire violence pour ne pas la retirer vivement, craignant d’être brûlé, dans un premier temps ; puis de ne pas la laisser glisser vers la gauche pour toucher ce torse qu’il sentait ferme sous le tissu. Chaud. Comme escompté. Comme… Imaginé ? Il se perdit dans ses sensations, accueillant ce contact comme quelque chose de nouveau, peut-être de positif, lui qui n’aimait pas la proximité. Lui qui n’aimait pas les étrangers et les foules. Lui qui n’appréciait pas d’être utilisé… Et pourtant, blâmerait-il ce directeur pour ça ?

Il l’ignorait.

Enfin il releva les yeux vers lui, se rendant compte de leur impressionnant rapprochement physique. S’il n’avait pas été encore assis, sans doute serait-il tombé en arrière sous la surprise ! Mais là, il ne sentait que le dossier moelleux du siège dans son dos et ne pouvait reculer. Fuir. Peut-être éconduire ? Il eut envie de se relever, de retirer sa main et de retourner dans cet abri personnel en mettant de la distance. Il aurait pu, il suffisait de se relever et d’accepter de le toucher davantage pour enfin s’en écarter… Mais en lieu et place, Sab resta immobile. Figé. Fasciné, sans doute un peu, par la tristesse profonde qu’il lisait en Daemon.

« Si ce ne sont des cauchemars, peut-être deviendront-ils des songes un peu plus apaisés ? »

Ecrivit le sable, dansant entre eux lorsque le gardien recula enfin la tête pour s’appuyer contre le dossier. Résister. Et pourtant, l’appel de ses lèvres pour les siennes avait été si clair, si intense, si impérieux qu’il ne savait que trop bien pourquoi il n’y avait pas répondu : la décence, la bienséance, et ce petit quelque chose de pudique qui l’empêchait de comprendre lorsqu’une invitation se profilait de la sorte. Il n’était pas de ceux qui s’élançaient sans savoir ou qui se disaient confiant de leurs ressentis ; s’il pouvait partir à l’aventure par pure curiosité, il n’en était pas de même pour son cœur qu’il protégeait bien davantage depuis que son amour s’en était allée dans une implosion de lumière.

Il devait se préserver. Il devait aussi avancer. Et ça n’avait rien d’évident quand aucun chemin ne se traçait devant vous… Ou plutôt, lorsqu’il y en avait tant qu’il était impossible de choisir/

« Je n’ai pas prétention de croire que je saurais résoudre la tempête de votre esprit. Mais si je peux vous aider à apaiser un peu votre… âme, alors j’essayerai. »

Une espèce de promesse, une sorte de ligne de conduite. Au moins pour quelque chose… Si ce n’était la seule chose qu’il était capable d’effectuer correctement ? Ses sourcils se froncèrent, incertain, inquiet soudain.


« Mais… M’avez-vous fait venir en sachant qui j’étais depuis le départ, afin de m’utiliser pour vous ? »

La perspective fut terrifiante, le prenant comme un étau à la gorge tandis qu’il retirait soudain sa main de son torse. Il s’appuya sur les accoudoirs et consentit à se lever, son corps rencontrant le sien malgré lui dans un contact si suffoquant, si particulier, qu’il cru un instant défaillir et se ruer sur sa bouche pour l’embrasser ainsi que tout son être le lui ordonnait. Mais il se retint à ses épaules, appuya légèrement et décala ses hanches pour se retrouver dans l’escalier de l’allée. Droit. Digne. Mais emplit d’un doute sinueux et venimeux.

Une intuition. Un déjà-vu. Une sensation infime et pourtant présente.

« Nous nous connaissons. »

Affirma le sable, quand Sebastian hocha la tête comme en accord avec lui-même et ses pensées.

« Nous nous sommes déjà rencontrés, pourtant votre visage, Daemon, ne m’est pas familier. Mais je suis certain de vous avoir déjà rencontré. Plusieurs fois. De… Nombreuses fois. »

Il se souviendrait de si beaux traits à l’attrait dur, de la douleur au fond des iris claires et du style indémodable qui le rendait tout chose rien que d’y songer. Le sable voletait autour de lui, remontant le long du dos de son interlocuteur et venant frôler les cheveux, la nuque, dans une chaleur apaisante mais aussi remplie d’informations. De transmissions. De… possibilités et de souvenirs affluents sans ordre ni préférence. Des moments volés. Des moments imagés, imaginés ou réels.

L’image de son propre visage claqua comme un souvenir gravé. L’odeur aseptisée qui allait de paire était inquiétante. Il retint un hoquet de surprise, secouant la tête avant de reporter son attention sur l’homme qu’il avait envie de toucher à nouveau, de prendre sa tête entre ses paumes pour apposer son front et écouter ses pensées, mais que la décence l’empêchait de considérer comme acquis. Ou simplement proche. Pas encore. Bientôt ?

« … Où nous sommes-nous connus ? »

Etrangement, cette question sortie aussi vivement que lourdement. Comme la prémisse de quelque chose, l’évidence et le flou artistique à la fois. Sebastian n’était pas sûr de vouloir la réponse, pourtant sa curiosité mourrait d’être éclaircie. Et l’honnêteté requérait la vérité.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis. - Edgar Allan Poe
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79350-from-nothing-comes-a-
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

And the dark side belongs to the moonlight ▲ Daemon & Sebastian





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Le Musée