Ce n'est pas une Victoire, Victoire [Victoire ahaha] {Fe}






« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 Ce n'est pas une Victoire, Victoire [Victoire ahaha] {Fe}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hermès



« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2402

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Ce n'est pas une Victoire, Victoire [Victoire ahaha] {Fe} _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Jeu 27 Sep 2018 - 10:16


Qu'est ce que tu vois? Un Survivant.






Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Hermès était arrivé. Fatalement, il avait fui ses pairs, mais ces derniers s’étaient entêtés à le retrouver. Apollon, Athéna, puis Artémis. Aussi, il savait que ce n’était plus qu’une question de Temps, avant que Héra, sa sœur, le retrouve. Et contrairement aux autres, ça ne serait pas réellement une partie de plaisir. Même Diane était une enfant de choeur à côté de ce qui l’attendait. Aussi, pour cette fois-ci, il avait décidé de prendre les devants. Sortant de sa petite cabane très sommaire et très rustique qu’il avait installé à la lisière de la Forêt de Storybrooke, il vérifia son accoutrement. Toujours très chic habituellement, il avait opté cette fois-ci pour une tenue beaucoup plus décontractée, faites d’un simple t-shirt, d’un jean et de converses. Une fois dehors, il se téléporta aussi facilement que s’il avait fait un pas de plus. Jamais il ne se téléportait à l’intérieur des bâtiments, sauf en cas de réelle urgence. C’était pour lui un manque de savoir-vivre, et il n’aimait pas particulièrement apparaître au beau milieu des autres. C’était donc également valable pour sa propre maison, même rustique.
Quand il réapparut, ce fut dans l’anti-chambre de la salle de réception d’Olympe. La dernière fois qu’il était venu, il était directement apparu dans la salle du trône, et les Gardes avaient cru à une intrusion. Le Garde Olympien, qui n’était, à son grand regret pas Basile, l’observa un petit moment d’un air suspicieux.

« Bonjour, veuillez décliner votre identité et ce qui vous amène dans notre cher Olympe. »


Une phrase toute prête, qui sentait la bureaucratie. Malgré tout cela, Wallace se permit un sourire. Dans l’Autre Olympe, dans l’Autre Monde, c’était si différent. A vrai dire, c’était presque agréable de se retrouver ici. Grattant sa barbe naissante et négligée, il se prêta à sourire au Garde qui remplissait sa fonction avec beaucoup d’enthousiasme.

« Je m’appelle Wallace McFly. Ca c’est mon nouveau nom super cool que j’ai trouvé en venant ici ! Mais on me connaît mieux sous le nom d’Hermès ! Je viens voir Dame Héra. Qui, si j’en crois mes sources, est ma sœur... »


Un air malicieux dans les yeux, il laissa le Garde vérifier les registres, en fronçant les sourcils. Depuis sa venue dans ce monde là, beaucoup de choses avaient changé pour eux. Des Dieux nouveaux, hostiles ou non, venus d’un autre Monde. C’était pas très facile à gérer.

« Vous vouliez la voir dans ses quartiers, Seigneur Hermès ? »


Seigneur Hermès. L’appellation lui fit légèrement tressaillir les paupières. Même dans l’autre monde, où à leur Apogée, les Dieux étaient au centre du Monde, jamais il n’avait aimé ce titre.

« Non, ici sera très bien, si vous nous laisser tranquille. Vous pouvez m’appeler Wallace, ou Hermès. Mais sans le Seigneur. Et on peut se tutoyer. Ca me dérange pas, vous savez... Tenez, prenez une pause. Nous nous chargeons de l’anti-chambre… Je ne pense pas que des invités nuisibles viendrons nous perturber. Prenez une pause bien méritée en paix. »


Le Garde inclina la tête.

« Très bien, Monsieur Wallace. »


Puis il disparut. Observant le décor, les mains dans les poches, il chercha quelques similitudes avec son propre monde. C’était étrange. Tout semblait si étranger et si familier à la fois que s’en était presque perturbant. Au bout d’un certain Temps, qu’Hermès n’arriva pas à estimer précisément, Héra lui apparut. Toujours aussi belle, toujours aussi droite, toujours aussi… Divine.
Son coeur fit un petit bond dans sa poitrine, et son visage commença à rayonner un peu plus, laissant entrevoir un sourire sincère et rassurant. Ses yeux, pétillants de malice, observèrent sa sœur pour qui il avait tant d’affection.

« Tu es en retard, mais bon, je commence à m’y être habitué… Qu’est ce que c’est que ce visage ! Tu pourrais sourire quand même quand ton petit frère vient te rendre visite. C’est pas tous les jours non ? Quoi, ma présence ici te plaît pas, ok, j’m’en vais ! »


Et il se téléporta. Quelques secondes plus tard, il réapparut au même endroit, un bouquet de fleur dans les mains.

« Je déconnais. Tiens, j’avais oublié ça. Alors qu’est ce que ça te fait d’être libérée délivrée de Zeus ? Ca à l’air sympatoche ici, quoi qu’un peu vieillot… »


Marquant une pause, il remarqua que sa sœur ne répondait pas.

« Oh, je vois, tu m’en veux. Oui j’ai disparu quelques temps, mais c’était pour reprendre un peu goût à la vie ! Tiens, par exemple, tu savais que dans ce monde, mon pote Alan Turing s’était fait castré chimiquement ? »


Bah quoi ? Autant commencé la conversation par un sujet intéressant.





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.


Victoire Adler



«T'es vraiment qu'une p*tain d'armoire, Commode !»


Victoire Adler


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

Ce n'est pas une Victoire, Victoire [Victoire ahaha] {Fe} 5ys2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 705

✓ Disponibilité : FULL ♛ Rps en cours : Adam, Hermès, Diane, Hadès & MINI-MISSION : Ni Dieu, ni Maître

Ce n'est pas une Victoire, Victoire [Victoire ahaha] {Fe} _


Actuellement dans : «T'es vraiment qu'une p*tain d'armoire, Commode !»


________________________________________ Jeu 22 Nov 2018 - 22:40


Ce n'est pas une victoire, Victoire
- S’cusez-moi, Dame Hera ?
- … Oui ?

Elle avait juste relevé les yeux de son livre sans pour autant relever la tête, ce qui lui donnait un air beaucoup plus sévère que le jeune homme lui gratifia d’un déglutit qui l’amusa beaucoup. « Dame Hera », qui avait pu lui coller une idée dans la tête ?! « Votre Altesse » à la limite si ce petit garde était d’un autre temps mais « Dame »… ça n’avait jamais été approprié.

- Vot’ frère vous attends dans l’antichambre de la Cité…
- Mon… « frère »… lequel ? Sur toute la ribambée de frères qu’on m’octroie faussement, rare sont ceux qui valent le coup d’être vu et je préfèrerai éviter de me déplacer pour rien …
- Hermès, madame.

La déesse eu un petit sourire en coin tandis qu’il fermait son livre d’un geste sec, tout en se relevant. Si elle avait pris l’habitude d’avoir un style plus décontracté lorsqu’elle était sur Terre, elle préférait encore mettre ses longues robes et garder ses longs cheveux blonds quand elle était chez elle. C’est comme cela qu’Il l’avait toujours formaté, comme cela que la Cité l’avait toujours connu et elle n’avait pas réellement ressenti le besoin de déroger à la règle jusqu’alors. Victoire et Hera étaient les deux faces d’une même pièce et cette dualité faisait partie de son être tout entier. Avec calme, elle se dirigea vers la sortie, se dirigeant à pieds, de sa démarche gracieuse et sinueuse jusque le lieu de rendez-vous. Nul besoin de se presser, après tout, il l’avait bien fait attendre pendant plusieurs semaines avant de revenir à la raison et de se donner la peine de la contacter. Lorsqu’il lui spécifia son retard, elle balaya l’argument d’une main :

- Une dame n’est jamais en retard, elle se fait attendre, crée un suspense, c’est différent. Et en matière de « retard » je doute que tu sois le mieux placé pour me faire la remarque…

Elle lui lança un regard mi réprobateur, mi amusé, accompagné d’un sourire en coin. La déesse avait toujours été d’une patience infinie, à la différence de son frère qui semblait toujours faire les choses dans l’urgence, comme chargé d’électricité… Qui qu’étaient leur parents, ils n’avaient certainement pas conçu l’un comme l’autre…

- Et puis… on ne t’a jamais dit qu’une reine n’est jamais en retard et que ce sont les autres qui sont en avance ?

Lorsqu’il se téléporta, Hera se contenta de soupirer, levant les yeux au ciel, attendant qu’il revienne. Un petit pouffement de rire ému s’échappa de sa gorge en constatant une fois de plus à quel point il était similaire à son frère. C’était un piège, un gouffre dans lequel elle ne voulait pas tomber et qui semblait pourtant déjà l’avaler tout entière. Elle se revoyait encore le jour où Zeus l’avait libéré de sa prison, ce jour où il lui avait présenté celui qui aurait pu être son frère et qui l’était pourtant tellement. Les larmes avaient coulés instantanément tandis qu’elle prenait dans les bras cet être qui ne s’y attendait pas. Elle lui avait expliqué le lien qui les unissait, qui aurait pu les unir, ce lien qu’elle ne devait pas lui attribuer et qu’elle ne pouvait s’empêcher de lui donner malgré elle. Elle eut un pouffement de rire tout en prenant le bouquet dans les mains.

- Au moins, on t’a bien élevé, c’est déjà ça.

Elle se dirigea vers l’un des gardes olympiens et lui tendit le bouquet.

- Vous pouvez vous en charger ? Vous connaissez le chemin jusqu’à mes appartements, merci.

Elle ne lui avait pas laissé le temps de lui expliquer qu’il n’était pas livreur, qu’il était garde olympien et qu’il devait garder cette salle, revenant directement vers son frère qui avait repris son discours. Elle avait choisi le silence quand il lui parla de Zeus, se contentant de déglutir en touchant machinalement le pendentif qu’elle portait autour du cou et qui renfermait la petite graine qui lui avait donné avant sa mort. Parler de son mari ou de son bourreau en fonction de ses journées de colère n’était pas chose aisée pour elle. Il était sa terreur, son monstre et son créateur, il avait façonné ce qu’elle était à grand coup de manipulations et de sévices et il restait à présent vivant dans un pan de son esprit, un pan aussi secret qu’un jardin, qu’elle ne dévoilait à personne de peur de faire saigner ses plaies béantes. Elle avait pourtant gardé le contrôle de ses émotions, restant froide et impassible, ce qui lui avait permis de croire faussement qu’elle lui en voulait. Se contentant d’un rire amer, elle s’était servi un nouveau verre de vin avant de lui préciser d’un air désabusé en lui prenant le bras, l’invitant à la faire marcher hors de la salle du trône.

- Mais non je ne t’en veux pas, gros bêta. Tu avais besoin de prendre tes marques dans ce nouveau monde, c’est normal. Je t’en aurai plutôt voulu si tu ne l’avais pas fait, il est primordial que tu prennes ce qui s’offre à toi. Le Temps passe vite, même pour les immortels, et il ne faut pas le gâcher.

Elle avait bu une nouvelle gorgée tout en le dirigeant vers les jardins.

- Ce n’est pas parce que je suis ta sœur… en quelque sorte (elle avait grimacé en y pensant) et que je prends mon rôle de GRANDE sœur au sérieux que je ne veux t’avoir que pour moi. Tu dois bouger, être libre, crois-moi la prison j’ai testé bien trop d’années et ce n’est pas vraiment le top.

Elle s’assit alors sur l’un des bancs, juste en face de la fontaine et croisa les jambes en l’invitant à s’asseoir aussi en tapotant la place à côté de la sienne de sa main.

- Pendant ton absence, je me suis occupée d’un jeune homme, ma foi, fort sympathique mais complètement pommé. Tu devrais peut-être tenter de te lier avec lui ? Il vient du même monde que toi, où il y avait tout perdu. Un humain qui a été ramené par Apollon et sa bande pour remplacer sa version d’ici, plongeant femme et enfant dans la plus grande douleur. Je pense qu’il a besoin d’amis. Il s’appelle Wilson Wallander, il habite en ville…

Après tout, Hermès aussi allait peut-être avoir besoin d’amis. Et Hera commençait à penser qu’il était peut-être nécessaire que les dieux s’unissent aux humains pour parvenir à obtenir compréhension et harmonie. Zeus les avait toujours gardé à part, leur refusant son monde prestigieux et il lui avait à présent donné la mission de poursuivre son œuvre, de recommencer plutôt son ambition si les choses se gâtaient. Comme Victoire n’avait aucune idée de la fonction de cette graine, elle s’attelait à l’idée de ne jamais avoir à l’utiliser.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Là ou Dieu a un temple, le diable aura une chapelle
L’attribut le plus sacré d’un temple, c’est que c’est un endroit où les hommes pleurent ensemble.

Hermès



« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2402

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Ce n'est pas une Victoire, Victoire [Victoire ahaha] {Fe} _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Lun 26 Nov 2018 - 12:39


Qu'est ce que tu vois? Un Survivant.






Les mains dans les poches de son costume, et mâchonnant son chewing-gum, Wallace écouta sa sœur sans la couper. Il avait eu envie de rouler des yeux et de soupirer au moins quatre fois. Pas de doute, c’était bien elle. La perspective que Dolos ait pris l’apparence de l’un des leurs lui avait frôlé l’esprit plus d’une fois. Et en réalité, cette entrée qui était la sienne avait eu pour unique objectif de vérifié cette hypothèse. Dieu merci, ce n’était pas le cas. Roulant une seule fois véritablement des yeux, quand elle demanda à un garde de s’occuper des fleurs, Wallace soupira. Sans rien ajouter, il la suivi dans les jardins. Toujours les mains dans les poches et trainant un peu des pieds, il trouva cependant l’endroit merveilleux. Dans l’autre monde, il y ressemblait beaucoup. Mais ce n’était pas aussi beau que de véritables jardins. Et dans son monde, ça n’existait plus depuis bien longtemps. Ca n’existait plus tout court d’ailleurs. Passant son doigt sur un sourcil, comme un tique d’agacement à cette idée.

« Reine de quoi ? Reine des Jardins ? »
ricana-t-il.

C’était taquin, mais c’était vrai. Ici, elle n’était reine de rien. Mais elle se considérait comme telle, c’était déjà pas mal. S’asseyant à côté d’elle, il prit soin de se mettre à une bonne distance pour ne pas ramasser un coup de coude dans les dents. Même si ça guérissait vite, ça faisait quand même assez mal. Expérience vécue.

« Ca va. Je plaisante. Tu devrais souffler toi aussi. Être moins royale. Plus rien ne t’oblige à rester enfermer ici tu sais. Tu devrais voir le monde. Venir faire un tour de moto. Je peux en acheter une, et on peut aller faire un tour si tu veux. Le cuire, je suis sûr que ça te va bien ! »


Il respira une fleur en disant ça et fit une grimace. Elle puait. Pourtant, lui aussi aimait la Nature. Son projet était la construction de Jardins Suspendus à Olympe. Mais ce n’était encore qu’un projet. D’abord, il voulait voir sa sœur en combinaison de cuire et se faire siffler par les gardes. Ca c’était amusant. Et comme toutes les choses amusantes, c’était prioritaire au travail selon lui.

« Oui, oui… MA GRANDE SOEUR. »
beugla-t-il.

Ne tenant pas en place sur ce fichu banc, il se redressa pour respirer une autre fleur. Celle là puait moins. Reniflant aussi le parfum de sa sœur, il le considéra entre les deux. Il ne puait pas vraiment, mais il n’était pas à son goût.

« C’est vrai. On doit toujours écouter sa grande sœur. Toujours… Hm… J’en ai entendu parlé. On me l’a aussi recommandé. De toute façon, j’y comptais bien. Il s’agit d’un des derniers représentants de mon monde. Il est sous ma protection. Tu ne l’as pas martyrisé ? »


C’était une vraie question, car elle en était capable. « Prendre soin » pouvait prendre des proportions différentes en fonction de la vision de l’hôte. Passant son bras par dessus-elle sans réfléchir, il l’attira à elle pour la forcer à lui faire un câlin.

« Toujours aussi démonstrative dans tes marques d’affection. Fait un câlin. Voilà… »


Finalement, au départ, ça avait été comme beaucoup de chose, un jeu. Mais le fait d’entendre son coeur battre à côté du sien presque au même rythme que lui avait quelque chose de rassurant. C’était bien sa sœur, il en était persuadé. Quelque soit le monde, finalement, ça ne changeait pas grand-chose. La libérant des on étreinte, il poursuivit :

« Ta proposition me fait doucement rire. Je ne sais pas si tu veux que je m’occupe de lui, ou l’inverse. Dans les deux cas, la possibilité pour que ce soit ton idée est possible, et ça me fait beaucoup rire. Bon. »


Se levant d’un seul coup, il s’étira. Baillant aux corneilles, il regarda autour de lui les Jardins avant de dire :

« Apollon doit pas venir beaucoup ici. C’est un peu ennuyant. On part sur l’idée de la moto, ou on se concentre sur « Comment ne plus être une reine rigide » »


Cette fois-ci, il détendit ses jambes, prêt à reculer à la moindre gifle qui pouvait partir.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.


Contenu sponsorisé








Ce n'est pas une Victoire, Victoire [Victoire ahaha] {Fe} _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Ce n'est pas une Victoire, Victoire [Victoire ahaha] {Fe}





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Olympe d'Amour