MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Le diable est dans les détails } feat Jamie Skyrunner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Théodore H. Folmeiner


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Dragons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Harold le fils du chef viking

✓ Métier : Chef viking /Colonel dans l'US FORCE & Ingénieure mécanique aéronautique & Géographe & Instructeur de vol depuis Avril 2015 & Patron de la société de modélisme aéronautique Airgoon
La solitude de l âme est inévitable ...

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 777
✯ Les étoiles : 3822




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Lun 22 Oct 2018 - 22:02



❝Le diable est dans les détails❞
Jamie & Théodore
L’excitation qui régnait dans la colocation n’atteignait malheureusement pas Théodore. Si Michel-Ange et Eulalie étaient excités comme des puces à l’idée de se déguiser pour aller fêter Halloween, ce n’était pas son cas. Il n’avait pas envie de se grimer en monstres où autres bêtises de ce genre, il n’avait pas envie de sortir dans la rue et encore moins dans un bar pour se faire toucher par des inconnus sur la piste de danse, et il n’avait pas envie de donner des bonbons à des petits enfants, chose qu’il avait trouvé très glauque dès le départ. A Berk, ce n’était pas totalement Halloween que les vikings célébraient mais Saïman, la fête des esprits. Les morts donnant leur bénédiction sur le village pour qu’il puisse passer une nouvelle année sous de bonnes augures. Il y avait un grand repas autour d’un immense feu de joie, des chants sobres, des danses vénérant les anciens mais rien d’autres. Pas d’effervescence, pas de blagues de mauvais goûts, juste du recueillements et de la sobriété. Certes, souvent la fin de nuit était très arrosé, les chants se faisant entendre plus, les étreintes plus nombreuses mais ce n’était pas la même chose. Ici tout avait l’air commercial, des promotions au supermarché, aux publicités infernales à la télévision, sans passer par la case bien entendu du mauvais goût. Or cette année, il y était obligé. Si ces deux colocataires n’avaient pas réussi à le faire sortir de sa tanière, malgré leurs insistances, il avait plié sous la force de son plus vieil ami, Jamie. Ce dernier savait comment appuyer, il le connaissait par coeur, depuis des années, tellement d’années que Théodore s’était fait avoir. Ils avaient eu des hauts et des bas, des moments forts dans les deux cas, et maintenant, ils remontaient la pente, petit à petit, pour atteindre leur niveau d’avant. Avant quoi ? Les cavaliers, la vérité sur sa maladie, et cette soirée, qui avait basculé dans l’horreur, surtout pour lui, vu que Jamie ne lui en voulait pas, “il ne faut pas mourir idiot Théo” lui avait il même dit en haussant les épaules. Certes, il était aussi de cet avis, mais pas sur ça, pas comme ça, pas avec lui, pas de cette manière là. Encore maintenant il regrettait, de lui avait fait subir ça, de ne pas avoir été maître de ses pulsions, et d’avoir couché avec lui. Mais encore, si à la limite, il avait été maître de ses moyens, non déja ça ne serait pas arrivé, si à la limite il, le viking en lui n’avait pas imaginé une scène de guerre, de vengeance comme son peuple avait l’habitude de faire, peut être qu’il aurait mieux accepté. Il se souvenait encore des bleus sur son torse, et des marques sur ses poignets. Trois expériences sexuelles au cours de ses cinqs dernières années et il fallait que Jamie soit dans le lot. Sa vie était vraiment pourri. Le viking rigolait de la situation, s’amusant à rabaisser continuellement l’intello’ qui se morfondait dans son éducation. Bien entendu que ça allait mieux, il pouvait à nouveau le regarder en face, dans les yeux, mais il y avait toujours cet arrière goût amer, de trahison qu’il avait fait à son plus fidèle ami, à celui qui se rapprochait le plus de la notion de frère.

Poussant un énième soupir de frustration, il regarda la montre au dessus du réfrigérateur avant de boire la bière que Mich-mich lui avait donné, pour l’encourager dans sa démarche. Il n’était pas en retard mais si justement, il voulait être à l’heure, il devait aller se préparer, maintenant. D’un pas lourd, il se dirigea vers sa chambre où un élégant costume trois pièce l’attendait, pendu à son armoire. Or ce n’était pas ça le plus long, c’était bien les accessoires. Attrapant une petite mallette, il se rendit dans la salle de bain, posant d’un geste sec le tout sur le lavabo. Il fallait venir déguisé, c’était obligatoire et déroger aux règles ne faisaient pas parti de sa vision des choses, alors il avait opté pour le costume le plus sobre qui existait, qui au final aurait pu se porter sans encombre lors d’une soirée, celui de vampire. Ouvrant le coffre, il en sorti des résines spéciales, qu’il commença à faire chauffer avec l’appareil fait exprès. Il s’était renseigné auprès de Livio, qui en était un vrai de son état, parce qu’il ne faisait jamais les choses à moitié. Il avait mesuré ses dents rétractables, il lui avait posé une multitude de questions sur ses capacités, ses fonctions, il avait prit des notes sous le regard amusé de son médecin qui, dans une bonté généreuse, lui avait même prêté un de ses anciens manteaux. Au moins, il ne serait pas ridicule avec une cape acheté au magasin de farces et attrapes du coin. Cependant il avait du refuser plus, comme la poche de sang frais qu’il avait posé nonchalamment sur la table. Comme ça tu seras vraiment dans le rôle. Si le viking avait failli la prendre, parce qu’on ‘ne sait jamais’, son coté raisonnable avait décliné poliment l’offre. Il en aurait certainement plus besoin que lui pour ce genre de chose. La résine céramique dentaire qu’il avait commandé était prête à être façonné, et il frissonna quand la matière rentra en contact avec sa canine. Avec la même précision qu’il utilisait pour souder les composants d’une carte mère, ses dents de vampire prennaient forme, petit à petit. Une demi heure après, son sourire faisait peur à voir, et Livio aurait certainement été fier de lui. Il ferait une photo, une fois qu’il serait habillé, chose qu’il allait faire de ce pas. Tranquillement, alors que ses deux colocataires sortaient en trombes, déguisés et habillés, lui hurlant qu’ils se retrouveraient certainement au bar. Le silence était enfin revenu, et l’esprit de Théo’ ne s’en trouva que soulagé, apaisé. Se regardant dans la glace, il y avait effectivement quelque chose qui manquait à son costume. Peut être que Livio avait eu raison de lui proposer cette poche de sang. Foutu manique qu’il était, foutu perfectionniste. Il ne pouvait pas sortir comme ça, ce n’était pas bien, ce n’était pas réaliste. Allant dans la cuisine, tout en se maudissant, il se stoppa devant le plan de travail. Il se pencha pour atteindre le placard et en sortir une bouteille de vodka qu’il posa vivement dessus. Il l’a regarda pendant quelques minutes. Etait il prêt à aller aussi loin juste pour un costume ? Oui parce qu’il était comme ça, maladivement scrupuleux. Pour une fois, le viking et l’intello étaient d’accord sur ce qu’il allait faire. Pas pour les même raisons, mais ils étaient apaisés, tous les deux. Ouvrant la bouteille d’alcool, il en bu plusieurs gorgées, comme s’il buvait une bouteille d’eau après un marathon. Il secoua vivement la tête, serrant fermement le goulot alors qu’il pouvait suivre le liquide dans son oesophage et son estomac. Le viking en lui s’agitait, réclamant qu’il continue, mais non, il ne devait pas, sinon ça allait mal finir, très mal finir. Il se contrôla, rangeant en cherchant dans les tiroirs ce pourquoi il avait sorti la dudit bouteille. Là, dans ses mains, un énorme couteau de boucher qui reflétait la lumière de la cuisine. Relevant les manches de sa chemise immaculée, plus pour très longtemps, il appuya la lame sur sa chaire pâle. Puis, d’un coup, son bras fit un mouvement, rapide, précis et le sang gicla. Immédiatement il porta son avant bras sur son ventre, tamponnant sa chemise du fluide qui s’échappait. Il n’avait rien fait, pas cillé, son visage de marbre, alors qu’il continuait à se salir ainsi. Il préférait avoir son sang sur lui, que celui d’un inconnu. Ensuite, il refit le même geste mais cette fois, partant du coté gauche de son cou, descendant en diagonale vers sa clavicule, un trait fin mais assez important pour en imbiber son col. Au moins, il s’éloignait un peu de son rendez vous médical en se vidant lui même de son propre sang. Il refit le geste, plusieurs fois, avant de se stopper quand il sentit un vertige le prendre. Posant le couteau sur la table, il attrapa la bouteille, buvant un nouveau coup. Et ensuite … et ensuite il fit comme avec Jamie, quand il se blessait devant lui, ou avec lui. Il se versa le contenu de la bouteille sur ses plaies, alors que ses poings se fermèrent avec force, et que ses dents crissèrent, se coupant même la lèvre avec ses prothèses. Pas un son ne sortit de sa bouche, pas une expression se lisait sur son visage mais le feu était dans son esprit. Le viking avait allumé un brasier, se réjouissant de ses actions, de la douleur que son cerveau lui faisait parvenir, de ses endorphines libérés en masse dans son sang, alors que le scientifique pleurait dans un coin, comme toujours quand il faisait ça, même s’il lui avait donné son accord. Après tout, c’était de sa faute s’il avait ce coté si pointilleux, alors que le viking ne lui apportait que de la barbarie. Le mélange des deux était détonnant, déconcertant. Il pouvait hurler à la mort, se laisser emporter par ses sentiments, ses sensations comme être froid, rigide, placide. Laissant tout en place, il se dirigea d’un pas presque robotique vers le miroir du hall d’entrée et ce qu’il vit dans son reflet lui convient particulièrement. Là on aurait dit qu’il avait tué quelqu’un, qu’il était un vampire assoiffé de sang et de violence. Les tâches étaient irrégulières, allant de son cou à son ventre, et la fissure de sa lèvre ajoutait quelque chose en plus qu’il appréciait grandement. Descendant sa chemise sur ses bras, il grimaça que maintenant en se maudissant. Bon au moins, avec l’alcool il ne risquait pas d’infections et c’était le principal. Allant dans sa chambre pour prendre le grand manteau noir, il fit enfin sa photo qu’il envoya à Livio.“Pas besoin de poche de sang, je suis un viking je te rappelle.” Prenant son porte feuille, le fourrant dans sa poche, il sortit de l’appartement en trombe en voyant l’heure que son portable lui indiquait. Avec ses conneries il allait arriver en retard et ce n’était pas bien, mais l’appareil vibra dans ses mains, et il se stoppa pour répondre tout en remontant les escaliers, se rendant compte qu’il n’avait pas fermé à clef la coloc’. “Théodore ! Je peux savoir ce que tu as fais ?” La voix inquiète de son amie le fit rire, avant de le rassurer. “Rien, rien du tout !” “Bien sur prend moi pour un con ! Justement t’es un putain de viking .. t’es tout aussi dangereux que moi !” “Voyons Livio, ne te sous estime pas, je pense que tu ES plus dangereux que moi ! Personnellement je n’ai pas besoin de sang humain pour me nourrir.” Il pouvait entendre le soufflement de dépit du chef de service à l’appareil alors qu’il avait sorti sa logique implacable, se souvenant après coup qu’il n’appréciait pas qu’on lui rappelle sa part d’animalité. Mais c’était vrai, tout aussi vrai que ce qu’il lui avait dit. Avant il aurait crié, il aurait dit non. Maintenant il acceptait un peu mieux ce coté brutal qu’il avait. “C’est rien ok ? T’en fait pas ! Et vas t’amuser un peu !” “C’est Monsieur Folmeiner qui me parle d’amusement ? J’aurais vraiment tout entendu ce soir … Ah non pardon ça doit être ton ton cynique que l'appareil ne retransmet pas ... Bon tu fais attention … j’aimerais éviter que tu reviennes dans mon service au bord de la mort et dans le coma …Surtout que ce n'est pas moi de garde cette nuit ! J'ai des projets justement !” Son ton n’était pas méchant, juste inquiet. Il suivait le jeune homme depuis si longtemps que la barrière patient-medecin s’était abrogé. Il aimait bien ce grand gaillard pleins de surprises, et c’était réciproque. Théodore adorait parler histoire avec lui, ce qui était pratique à la vue de sa longévité. “Il n’y aura pas de problèmes, j’ai fais ma saigné pour éviter ce genre de désagrément et … oh je dois te laisser ! Bye”

Il avait rangé expressément son portable alors que son sens pointu d’ancien chasseur de dragon l’avait alerté d’un danger. Il était dans la rue, seul, la nuit était tombée, un moment parfait pour se faire agresser. Alors forcément, dès qu’il avait eu ce pressentiment, cette clairvoyance il avait préféré stopper toute conversation pour ce concentrer uniquement sur ce point, être prêt où cas où il aurait à se battre. “Vous attaquez à moi maintenant ne serait pas très malin.” Sa voix était calme, dénué d’émotions, et il préparait ses poings qu’il mettrait en plein face de la potentielle personne qui pourrait lui vouloir du mal. De plus ça lui ferait du bien de se dégourdir, l’alcool commença à agir vraiment sur lui. Se retournant doucement, il haussa les sourcils et poussa un long soupir qui voulait tout dire. “T'es Encore là toi…” Il scanna la jeune femme de haut en bas, la détaillant dans ce costume de … vampire … alors que son coeur se calmait légèrement, un tout petit peu, pas autant qu’il aurait voulu en réalité. “Qu’est ce que tu veux ?” "Détends toi, je ne viens pas te sucer le sang !" Mettant les mains dans les poches de son grand manteau, son regard ne put se détacher de ce corset rouge vif, assorti à ses cheveux qu’elle avait teint. Depuis quand les vampires portaient ce genre de chose ? Vraiment, il devrait poser la question à Livio. Certes, il savait que parfois, leurs petites sauteries débouchaient sur autre chose, tous les plaisirs après tout se mélangeant mais quand même. Etait ce comme ça que les femmes du 19e Siècle s’habillaient ? Après tout, la cape qu’elle portait devait être de cette époque, et il fallait avoir une certaine cohérence dans le costume, comme il l’avait eu lui même. Tout était assorti chez lui, dans un soucis de précision, jusqu’au sang, c’est pour dire. "Sauf si tu en as envie !" Qu’est ce qu’il disait … vraiment il devrait se renseigner. Déglutissant, lui qui ne comprenait pas les sous entendu l’avait particulièrement bien saisi celui là …L’alcool sans doute… comme à chaque fois. Mais ce n’était pas une raison, en aucun cas. “Je me répète une dernière fois … qu’est ce que tu veux Candice ?” Sa voix était tout aussi ferme, accentuant le prénom de la jeune femme avec son intonation grave. Pour toute réponse, elle lui fit une moue boudeuse avant de se rapprocher un peu plus de lui. "Rooh c'est Halloween, on devrait s'amuser, Grincheux !” C’est bien, elle parlait mais ne répondait pas à sa question, ce qui avait le don prodigieux de l’énerver. Il serra ses poings au fond de ses poches pour se contenir. “Tu es déguisé après tout... ou alors tu t'es déguisé pour quelqu'un ?" “Parce que j’y étais obligé …” Il ne mentait pas, c’était vrai, s’il avait pu aller au bar normalement, en jean et en chemise il l’aurait fait, ce qui aurait aussi éviter ses scarifications sur son bras, sa prise de boisson et très certainement sa rencontre avec la blonde. Quoi que pour cette dernière, il était persuadé qu’elle l’aurait rencontré ‘par hasard’ comme à son habitude. "Théo qu'est-ce qu'il se passe ?" Il haussa un sourcil. Entendait il de l’inquiétude dans sa voix ? Pourquoi ? Pourquoi se faisait elle du soucis ? Non, ça n’était pas ça, il n’y avait pas de raison, après tout, il n’était pas différent de d’habitude, toujours aussi glacial et disant, même si l’alcool qui réchauffait son sang le poussait à aller plus loin, comme maintenant, en souriant, étant plus touché qu'il ne l'aurait voulu par le ton qu'elle avait employé. “Rien, il n’y a rien ... j’ai juste accepté l’invitation présent d’un de mes plus vieux amis, alors que j’aurais préféré resté chez moi.” La blonde, nouvelle rouge, lui fit un grand sourire, très grand sourire qui ne valait rien de bon et forcément, son pressentiment fut juste. "Et bien, accepte mon invitation plutôt !” Il l’a regarda, fixant son regard azur sans rien dire, croisant juste les bras sur sa poitrine. “Je ne peux pas.” Mais diable pourquoi n’avait il pas dit non ? C’était quoi ça .. qu’est ce qu’il faisait là ! Il fut même étonné des mots qu’il avait prononcé, mais il ne le montra pas. Aurait il voulu passer la soirée avec Candice plutôt qu’avec Jamie ? Oui … enfin non ! Jamie était son meilleur ami, et il était grand temps qu’il le redevienne véritablement, il avait trop besoin de son soutien, pour … pour justement des choses comme ça. Mais le bar, c’était une autre paire de manche. Trop de gens, trop de bruits, trop de tout … Quand à passer la soirée avec Candice … sans doute l’attrait de l’inconnu. Les quelques moments qu’il avait passé avec la jeune femme, outre celles où ils avaient failli se faire dévorer par des zombies en quête de chaire fraîche avaient été plutôt agréable, même si son esprit lui bloquait certaines souvenirs voulant sans doute le protéger d’une nouvelle syncope. Ils s’étaient revu après, plus parce qu’elle avait cette fâcheuse manie de le suivre plus que par autre chose et malgré son caractère brut, Théo pouvait être d’une grande politesse, surtout quand la personne était agréable dans son ensemble.

“Parce que cela fait trop longtemps que j’ai laissé tomber Jamie et qu’il est temps que j’agisse en adulte responsable avec lui.” Il avait baissé la tête, détournant son regard, honteux de ce qu’il avait fait de cette relation si précieuse pour lui. La jeune femme, quant à elle, esquissa un doux sourire, regardant toujours le grand gaillard devant elle. "D'accord. Mais ne soit pas trop "adulte", oublier de s'amuser c'est nul. J'ai déjà assez à faire dans l'éducation de Chris." Forcément, il leva les yeux au ciel. Chris. Il aimait beaucoup le policier, qui avait finalement passé outre ce qui s’était passé en juin, ayant des problèmes beaucoup plus grave que ça, surtout qu’au final c’était lui, qui était rentré dans un état grave et pas son fils. “S’amuser et prendre ses responsabilités n’a rien avoir …ne confond pas tout !” Il s’avança à son tour, laissant quand même une petite distance de sécurité, parce qu’on ne sait jamais ce qui peut se passer avec Candice, avant de reprendre, avec son ton de professeur. “Comme le dit Serge Uzzan, un grand nom du domaine de la publicité, “La plus grande difficulté n'est pas tant de prendre des décisions que de les assumer…. J’ai fait des choses, des choix il y a quelques années que je n’ai jamais assumé et il est temps de tourner la page, d’avancer.” Il soupira, passant une main dans ses cheveux plaqués au gel pour cette soirée. “Quand à l’amusement, on verra sur le moment mais ce n’est pas nécessaire, je n’en ai pas besoin, c’est inutile.” Candica haussa les sourcils. "C'est... très bien. Vraiment, c'est cool. Mais s'amuser c'est pas inutile. Tu ne te sentiras jamais bien si tu ne sais pas t'amuser." Elle lui fit un clin d'oeil. "Je suis là pour ça." Etait ce son imagination qui lui avait fait voir son clin d’oeil, ou l’avait elle bien fait, comme ce mordillement de lèvre. Merde pourquoi réagissait il comme ça, pourquoi son corps réagissait il ainsi à ces quelques mots ... Il avait chaud, vraiment chaud, si chaud qu’il était obligé d’enlever son manteau. Bon ce n’était pas une première, il était de notoriété publique que le viking préférait les températures froides. Combien de fois Michel-Ange avait il crié pour qu’il allume le chauffage dans son appartement quand il venait lui livrer des pizzas ? “Je me sens bien en travaillant, j’ai de nombreux projets en cours comme la création d'algorithmes qui permettraient de définir le nombre statistique de maladies génétiques dans une population !” Voila, parler de son travail, de ce qu’il aimait, le remettait sur le droit chemin, faisant partir le viking au loin, très loin même de la jeune femme. “Et il faut que je règle cette histoire de balance de roberval qui est détraqué sur l’une de mes intelligences artificielles. C’est sans doute parce que normalement c’est une simple balance que j’ai doté d’une IA de type faible je suis arrivé à construire par dessus le fléau, une mini processeur réalisant des tâches plus sérieuses qu’uniquement peser, parce que franchement c’est comme si une machine à café ne servait qu’à faire du café.” Voila, quand Théo’ commençait à parler de technologie, surtout de ses propres travaux, il s’emballait, faisant ressortir la fougue qui le caractérisait, explosant le masque de froideur qu’il mettait continuellement. Candice ne comprenait pas tout, mais trouvait tout ça assez craquant, au fond. Elle finit alors par dire "Bon, très bien. Tu es sauvé parce que tu es occupé pour ce soir." Puis, volontairement provocatrice, elle s'approcha de lui alors qu’il faisait un pas en arrière et qu’elle continuait d’avancer. "Mais je n'ai pas dit mon dernier mot." elle s'approcha alors et l'embrassa sur la joue de façon... très sensuelle."On se reverra, vampire." fit-elle avant de tourner le dos. Pouvait il enlever maintenant sa chemise ? Pour que l’air frais de la nuit lui remette les idées en place ? Mais correctement cette fois ci ! Bordel ça l’énervait d’être soumis autant à son corps, à ses envies. Il était entrain de parler d’un truc hyper important, et maintenant, juste parce qu’elle s’était trémoussait devant lui, et qu’elle l’avait touché, sans son autorisation qui de plus, il avait perdu le fil de sa réflexion, de sa pensée et du chemin vers son cerveau. Voila pourquoi il disait que le corps humain était faible. Dès qu’il trouvait quelque chose d'appétissant à se mettre sous la dent plus rien ne comptait, et ça, Théodore ne l’avait jamais apprécié. Puis son corps réagissait comme si ce n’était pas la première fois, ce qui l’inquiétait encore plus alors qu’il avait retenu ses mains de se poser sur ses épaules. “Si je ne meurs pas ce soir, un pieu planté dans le coeur, malheureusement c’est le lot de nos congénères ..” D’ailleurs c’est là qu’il pensa, quelle coïncidence, que le hasard faisait bien les choses … Mais il fallait avouer, que ça lui allait bien, qu'elle était bien foutu. Retenant sa respiration en ayant cette pensée, alors qu'elle partait de dos, lui faisant un signe de la main, il se cogna, se donnant lui même un coup de poing sur sa tempe. Non pourquoi diable avait il cette pensée maintenant, alors que son regard s'était fixé sur ses formes entraînantes.... Non il ne fallait pas, ce n'était pas bien, surtout qu'en plus de ça, elle était avec cet illuminé de Jefferson ... qu'il avait bien failli laisser crever aux mains des zombies sans aucune honte. Fermant les yeux, chassant ses pensées, il resta là, quelques minutes au milieu du trottoir pour reprendre ses esprits.

Forcément, il était en retard, et la colère grondait dans ses oreilles. Dieu qu’il était énervé contre lui même. Depuis quand était il comme ça, aussi influençable ? Surtout qu’au final il n’avait pas réellement comprit le but de cette conversation. Certaines choses lui échappaient, ajoutant du charbon dans l’antre de sa rage. Il avait envoyé un rapide texto à Jamie pour lui dire de ne pas s’inquiéter, qu’il arrivait rapidement, qu’il venait. Et il était entrain de courir à travers les rues pour essayer de limiter la casse. Bon il n’était pas totalement en retard, c’était juste son côté pointilliste qui le faisait stresser. Il avait prit de l’avance, justement, où cas ou, et le où cas ou s'était présentée en la personne de Candice. Comme s’il s’en doutait, qu’elle viendrait le taquiner, le titiller. Il ne fallait pas être devin, juste bon en mathématique et en statistique prévisionnel, ce qu’il était. Mais ça le dérangeait, véritablement, le perdant encore un peu plus qu’il ne l’était déjà. Soupirant, en ralentissant la cadence, il sortit son paquet de cigarette, il en avait bien besoin. La fumée envahit sa bouche, ses poumons et ses connexions neuronales attrapèrent les molécules de nicotine qui arrivaient dans son sang, lui procurant un sentiment de bien être immédiat. Il profita de sa cigarette comme s’il était un condamné à mort, comme si elle était sa dernière, sans penser que cela pourrait être le cas.. Chassant toutes ses pensées pour quelques minutes, il la termina tranquillement avant de se remettre bien. Il ajusta sa chemise, vérifia que ses dents très pointus n’allaient pas tomber et enfila son manteau gris à gros col, dont les tâches vieillis n’étaient pour le coup, pas son sang. Poussant la porte du bar, il eut le réflexe de fermer les paupières. Comme il avait pensé en discutant avec Candice, trop de monde, trop de bruits, trop de couleurs, trop de tout, et il hésita vivement à faire demi tour. Non, il ne devait pas, il devait s’assumer, comme un grand garçon qu’il était. Ne prêtant pas plus attention au décor, ayant remit son masque polaire digne d’en faire frissonner plus d’un, il chercha Jamie frénétiquement avant de le trouver, au niveau du coin du bar, une chaise vide à côté, l’attendant patiemment. “Sérieusement Jamie … un pirate de l’espace …” Même après toutes ses années, ses blancs, ses non dits, ses dépressions, ses coupures, c’était comme s’ils s’étaient quittés hier. “C’est comme si je m’étais déguisé en viking … tu me diras ça aurait été beaucoup plus simple … pas besoin de vrai sang au moins !” Enlevant sa veste, la posant sur le comptoir parce qu’il avait décidément trop chaud, le rouge sur ses joues n’étant toujours pas parti, il brisa son air détaché et froid, qu’il avait remis pour faire un sourire sincère à son ami, qui, lui aussi, comme à son habitude devait s’inquiéter. Mais ça Théo’ n’en prit pas la mesure, préférant lui faire un calin. Oui, Théodore, celui qui hurle au moindre contact venait de prendre dans ses bras Jamie, qui était toujours assis sur sa chaise, ne lui laissant le temps de rien faire de plus. “Pardon, pardon pour tout … j’ai été nul .. vraiment .. un gros lâche et c’est pas moi. Viking ou Surdoué j’ai toujours affronté en face les choses, et … je voulais te dire que je m’excuse pour mon comportement de ces dernières années.” Voila, c’était dit, c’était fait, il pouvait passer à autre chose, ou du moins essayer. Théo’ était un homme de parole. Il avait dit à Candice qu’il prendrait ses responsabilités, il venait de le faire dans un bel exemple de maturité, sans doute aidé par la moitié de la bouteille de vodka qu’il s’était enfilé avant. Soufflant de ce gros effort, mine de rien, il écarta un peu son col serré, dévoilant subrepticement sans qu’il ne s’en rende compte la blessure qu’il s’était faite. “J’ai trop chaud … Il pourrait mettre la clim quand même !” Contournant le pirate, il s’assit sur le tabouret avant de lever la main vers le cerveau, plantant son regard dans celui de Jamie. “Je suis sérieux tu sais.. je me suis rendu compte à quel point j’étais un idiot fini de t’avoir laissé tombé comme ça … en pensant qu’à ma gueule alors que tu avais besoin de moi.” Son regard se perdit ensuite sur les nombreuses bouteilles d’alcool, soupirant de lassitude. Oh oui, il avait été le plus gros des idiots de la terre, et son sentiment de culpabilité ne partirait pas, même si Jamie lui pardonnerait, lui avait sans doute déjà pardonnait. “Qu’est ce que je vous sers ?” Sortant de ses pensées, il regarda le serveur, et il hésita pendant quelques secondes. Le raisonnable aurait été qu’il prenne une bière, une simple petite bière, mais les paroles de Candice venait le frapper de plein fouet. L’amusement hein … Il regarda en coin de l’oeil Jamie. La dernière fois ça c’était très mal passé, le fameux amusement et l’intello tremblait à l’idée qu’il pourrait recommencer. “Une vodka frappée, avec des glaçons.” Non, il avait grandi, il était devenu plus mature, il se contrôlait mieux depuis qu’il avait accepté cette chose en lui, qu’il avait comprit qu’elle faisait parti de lui. Or quelques secondes après, il se cogna la tête contre la banque, se maudissant de son choix. Si jamais il se passait un truc, il ne pourrait pas avoir de deuxième chance comme il l’avait actuellement et il ne voulait pas gâcher ça. “Bordel Candice tu fais chier ….” Il avait parlé pour lui même en se relevant, passant sa main sur son visage qui arborait toujours des couleurs rouges, alors que le serveur arrivait avec leurs commandes. Pourquoi il l'avait écouté ? Pourquoi diable sa langue, sans son autorisation avait commandé ça ... Ah oui, peut être parce que son coté viking appréciait trop la blonde, ses paroles lui rappelant celle d'une ... autre blonde qui le mettait aussi dans des états pas possible. Il attrapa le grand verre, et le leva en direction de son ami, qui avait prit la même chose que lui. “Si jamais ...cette fois ci, tu m’assomes et tu me jettes à la mer !” Il était assez sérieux quand il disait ça, mais son sourire trahissait qu’il pouvait avoir une certaine forme d’humour. “Je risque plus de perdre la mémoire en passant la frontière et ça sera mieux pour tout le monde ... “ Cette fois ci, il éclata de rire, alors que son verre cognait contre celui de Jamie. Finalement, il avait bien fait de venir, et de ne pas rester enfermé dans sa chambre comme un ermite qu’il pouvait être. “Sympa le collier, tu l’as trouvé ou ?” Bon par contre, son sens de la discussion ne s’était toujours pas amélioré .. après tout Rome ne s’est pas construite en un jour !



©️ Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Play with the Devil
✠ Undo these chains, my friend i'll show you the rage I've hidden... Perish the Sacrament .. Step inside, see the devil in i, too many times, we've let it come to this ! You and I, wrong or right, traded a lie for the leverage. In between the lens and light ...You're not what you seem !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79369-on-est-des-vik http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79377-trois-millenaires-de-traditions-balayes-en-une-seconde-grace-a-qui-a-bibi-theo-le-viking#959776 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79400-les-aventures-de-theodore-le-viking#960840

Jamie Skyrunner


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1498
✯ Les étoiles : 2726




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 25 Oct 2018 - 17:49

Friendship never dies.

Jamie avait toujours aimé Halloween. Avec Noël et Pâques, il s'agissait sans aucun doute de ses fêtes préférées. Pour une raison très simple: peu importait tout le côté commercial de la chose, chacune de ces fêtes demeuraient une fête de famille. On déguisait les enfants, on accueillait sa famille autour d'une table, on mangeait un repas qui durait approximativement six heures, on mangeait bien plus de sucrerie que d'ordinaire d'ailleurs, on s'amusait, on riait, on se racontait toutes les histoires déjà entendu une vingtaine de fois, bref, il s'agissait toujours d'un évenement familial. Et Jamie n'en avait en réalité jamais vécu. Plus que la fête, c'était l'idée de la fête qui lui plaisait, et si il ressentait toujours un petit pincement au coeur en voyant des parents dévoués céder aux demandes de leurs gamins concernant tel ou tel calendrier de l'avent, ou tel ou tel déguisement de princesse ou de vampire, il ne pouvait pas non plus s'empêcher de vraiment trouver ça chouette, comme fête.

Il avait très vite prit à coeur de célébrer ces instants à l'orphelinat. Ne pas avoir de famille ne signifiait pas ne pas pouvoir faire la fête, cela aurait été un comble! Alors bien évidement, ce n'était pas forcément au goût de Miss Pine, la directrice d'alors, une vielle chouette aigrie que Jamie avait malgré tout réussi à convaincre de se déguiser effectivement en chouette pour le Charivari de ses douze ans -sans aucun doute sa victoire personnelle préférée, suivit de près par celle d'être parvenu à faire danser Théo avec une fille à la fête de fin d'année de leur treize ans, mais ça s'était une autre histoire- mais il avait finalement obtenu gain de cause, et chaque soir d'Halloween, il s'amusait à maquiller les plus jeunes et à comploter avec les plus vieux pour faire de cette soirée une vraie soirée de fête familico-amicale!

Et ce n'était certainement pas ce soir là qui ferait exception! Surtout pas alors que Théo avait accepter de se joindre à lui au Phantom, hors de question! Pour l'occasion, il avait même revêtu son plus beau costume de pirate -chemise ouverte, s'il vous plait- et abordait un magnifique pistolet laser -pour le côté pirate de l'espace- et un collier en forme de sphère compliqué que Loki lui avait fait parvenir de Russie et qui ressemblait beaucoup au tatouage qu'il avait entre les omoplates. Petit souvenir d'un autre temps... Par réflexe, il le toucha, le serrant entre son pouce et son index, avant de balayer pour la enième fois la foule des yeux. Théo était du genre ponctuel pourtant... Avec un soupir, il fit gentiment signe à la barmaid -un petit chaperon rouge loin d'avoir l'air innocent- et demanda une bière, pour patienter. Cela faisait un sacré bail qu'il n'avait pas eue l'occasion de revoir Théo autrement que rapidement entre deux portes ou deux caddies de supermarché. Pas faute d'avoir essayé cela dit, mais Théo... Etait Théo. Jay le connaissait trop bien pour s'en formaliser, et il avait depuis très longtemps apprit à lui laisser le temps. Il devait juste se contenter de l'attendre, de le laisser venir, après tout, rien de bien sorcier. Même si là, il avait un peu abusé quand même.

L'espace d'un instant, Jamie cru apercevoir une certaine tignasse blonde qu'il commençait à un peu trop connaitre à force de travailler avec elle, et il espéra fortement s'être trompé et qu'elle ne l'ai pas vu -vu ce qu'il avait aperçut de son déguisement et vu le sien, aucune distance professionnelle ne serait respecter si ils venaient à se croiser, mais avant qu'il n'ai pu véritablement le déterminer une silhouette finit par emplir tout son champs de vision. Jamie n'eut même pas le temps de réagir à ses remarques concernant son costume -ni à l'inquiétante mention de 'vrai sang'- que soudain, Théodore Folmeiner fit la chose la plus improbable qui fut jamais: il lui fit un câlin. Genre, un vrai câlin. De lui-même. Certes un peu maladroit et crispé, mais quand même! Un câlin! C'était assez improbable pour que Jamie s'inquiète, fronce les sourcils et soit en même temps ravi de la chose.

-Wow, laissa-t-il échapper après ses excuses, qui lui firent l'effet étrange d'un deuxième câlin, ben... T'inquiète, c'est pas grave. Je sais comment tu fonctionnes. Je suis content de te voir cela dit. Pour de vrai.

Théodore avait l'incroyable capacité à rendre tout beaucoup plus cérébral et beaucoup compliqué que les choses ne l'étaient en réalité. Mais Jamie s'y était fait, à la longue. Il trouvait même ça facile à comprendre, maintenant qu'il travaillait pour les services sociaux et avait tous les jours affaire à des personnes fonctionnant 'différement' de la norme. Jay détestait lorsque ses collègues le disaient ainsi, même si, au fond, il était d'accord, mais pour lui cela ne constituait en aucun cas un défaut ou une tare. Ils ne voyaient juste pas forcément le monde comme lui, quel mal à ça? Avec gentillesse, Jamie donna une petite tape dans le dos de Théo, le rassurant du mieux qu'il put.

-Vraiment, t'en fais pas. Je sais que t'as eue des coups durs, on en a tous, t'inquiète pas. Je suis content de savoir que tu vas mieux.

Vu la moue que Théo affichait, il n'était pas près de se pardonner la chose, mais Jamie se contenta de hausser les épaules, voyant Théo commander au moment où sa propre commande arrivait. Il l'entendit jurer, avant que Théo n'ose enfin aborder le sujet qui revenait toujours sur le tapis, peu importe le lieu, l'endroit et la date. La seule et unique fois où Théodore avait échappé à sa propre conscience: la fois où ils avaient couché ensemble. Malgré lui, Jamie en leva les yeux au ciel.

-Sérieux Théo, faut vraiment que tu passes à autre chose! Je t'ai déjà dis que c'était du passé, on était drogué, et puis même, j'étais si nul que ça pour que tu t'en remettes pas?!

Le simple fait de blaguer sur le sujet fit immédiatement rougir Théo, ce qui fit rire Jamie, qui en (re)leva les yeux au ciel.

-Théo, c'est arrivé, c'est arrivé, faut vraiment que t'arrêtes de te bloquer dans le passé.

Rapidement, il but une gorgée, attendant que la boisson de Théo ne finisse par arriver, pour pouvoir enfin attaquer les choses sérieuses.

-Bon alors, fit-il, se penchant légèrement vers Théodore, un air complice sur le visage. C'est qui cette 'Candice' contre qui tu jures tant?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Screaming to the stars just to feel alive. Maybe one more chance and we'll get it right. I won't believe, that all these 
days and all these dreams were only meant to fade, meant to fade. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Théodore H. Folmeiner


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Dragons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Harold le fils du chef viking

✓ Métier : Chef viking /Colonel dans l'US FORCE & Ingénieure mécanique aéronautique & Géographe & Instructeur de vol depuis Avril 2015 & Patron de la société de modélisme aéronautique Airgoon
La solitude de l âme est inévitable ...

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 777
✯ Les étoiles : 3822




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Jeu 1 Nov 2018 - 16:41



❝Le diable est dans les détails❞
Jamie & Théodore

Une certaine forme de soulagement l’avait envahi au moment même ou Jamie lui avait dit que tout irait bien, qu’il était content de le voir. Pourquoi maintenant cela marchait et pas avant ? Le mystère insondable du cerveau de Théodore mais l’on pouvait sans doute placer ça sous le signe d’une certaine maturité dans certains domaines. Enfin, ce qu’il laissait entendre, la petite musique de la culpabilité ne s'arrêtant pas d’un seul coup, elle diminua simplement en intensité, alors qu’il but une gorgée de son verre d’alcool. Son regard se porta du liquide au visage de Jamie qui rigolait, lui remémorant pourtant ce qu’il voulait oublier. Il ne se souvenait pas de tout, comme si son cerveau était dans le brouillard, comme à chaque fois qu’il dépassait les limites, ayant une sorte de protection pour lui éviter le clash. Or les sensations que son corps lui envoyaient à cette évocation lui signifiaient que cela avait été bien, bon, et c’était sans doute pour ça qu’il s’en voulait encore plus. La tradition viking, l’éducation catholique stricte, l’armée, toutes ses choses qui l’avaient structuré dès le plus jeune âge lui interdisaient ce genre de relations. Les hommes ne l’attiraient pas, en plus du son carcan mental qu’il avait. Il préférait véritablement le galbe moelleux d’un sein que les muscles tendus d’un torse. C’était comme ça, c’était inné et ça ne changerait pas. Il n’était pas homophobe, se fichant particulièrement de qui pouvait faire quoi avec sa sexualité, mais pas lui. Pas de la sienne. Déja que le concept même de prendre du plaisir était abstrait, le distrayant de ses véritables passions comme la mécanique, le vol, où le dessin alors, faire une chose, qui brisait en plus sa morale … “Non non, de ce que ma mémoire corporelle me fait sentir, c’était … bien ..” Il grimaça, de cette odieuse vérité, finissant son verre avant de claquer le serveur des doigts. “Un deuxième, non la bouteille merci !” Les mots étaient comme des lames de rasoirs qui coupaient sa bouche, et il voulait rincer ça, le plus vite possible. “Mais pas mon éthique et mes principes … on ne va pas revenir là dessus .. passons à autre chose s’il te plait !” Son regard était suppliant. Il ne fallait pas non plus trop le pousser à bout. Il s’était excusé, il avait même fait un calin à Jamie pour lui prouver sa sincérité, et il venait d’avouer à demi mot qu’il avait aimé, là il n’était pas loin du clash. Heureusement son ami le vu, rebondissant sur sa question du collier en rigolant avant de de poser la question qui le fit déglutir, trop réfléchir dans l’état où il était.

“C’est une femme.” Bien Théo’, très bien, toujours plus d’éloquence et d’argumentations …Il se maudit mentalement pour cette réponse, il aurait très bien pu l’évacuer rapidement, en inventant un mensonge, c’est une employée qui m’énerve, c’est la vendeuse de composants électroniques, mais non, il savait que Jamie saurait. C’était comme ça depuis le début, il découvrait à chaque fois quand il mentait, levant très rapidement le coin sur la vérité. Puis de base, il n’était pas un très bon menteur, le mensonge n’ayant jamais fait parti de son vocabulaire. Sans doute pour cela, que la malédiction l’avait proclamé lanceur d’alerte dans ses souvenirs. “C’est …” Il hésite longtemps sur la dénomination, jusqu’à ce que le serveur vienne en réalité lui apporter la commande. Immédiatement il se jeta sur la bouteille, se servant un verre, ayant besoin de rassembler son courage, entendant déjà les ricanements de son meilleur ami. “Je sais pas .. une amie je pense ?” Il se retourna sur sa chaise, affrontant enfin l’autre homme, dont le sourire ne trompait pas. “Oh non … je te vois venir ! Il n’en ai rien ! Pourquoi il y aurait quelque chose d’abord ?” Il hocha la tête, pourquoi il y aurait quelque chose d’abord ! “C’est juste, que nous avons traversés une épreuve ensemble. Tu en as peut être du entendre parler, Jefferson s’étant régalé de le dire à tout le monde pour se faire passer une victime mais cet été je suis parti en vacances à cause d’Eulalie et Michel Ange qui m’y ont forcé …” Tout comme les autres principes, ce concept était étranger à Théodore, lui qui préférait se noyer sous le travail plutôt que de se dorer la pillule sur une plage de sable fin. “Nous sommes allés dans le pacifique et forcément … comme par hasard, il y avait Jefferson, Christopher le policier, et sa soeur, Candice.” Il avait failli repartir immédiatement si la tortue ninja et l’autre viking ne l’avaient pas retenu quand il avait vu le sourire mielleux du chapelier. “Sauf que deux jours après notre arrivée … tout s’est transformé en cauchemar, comme d’habitude j’ai envie de dire …” C’était sans doute ça, la véritable malédiction qu’ils avaient à subir, que toutes les actions tournent mal, qu’à chaque fois un petit grain de sable venait se mettre dans la machine pour tout enrayé, et il n’avait jamais été aussi proche de la vérité que ce soir … “La quasi’ totalité de l’île s’est transformée en zombie sanguinaire et nous avons dû combattre pour notre survie. … Ah un moment donné nous avons été séparé en petit groupe, et je me suis retrouvé avec Candice.” Il se pinça l’arrête du nez, pour essayer de calmer ses nerfs. Jamais plus il ne partirait en vacances, c’était un fait qu’il avait décidé alors qu’il avait combattu à côté de la jeune femme pour essayer de ne pas se faire tuer. “Forcément … ça crée des liens … et quand nous sommes rentrés, et bien … elle ne m’a plus lâchée d’une semelle.” Un petit sourire s’étira sur ses lèvres, alors qu’il finissait une fois de plus son verre, écoutant Jamie parler. “Hum, j’ai peut être oublié de te préciser que je suis dans une relation en fait !” La tête de Jamie était magique, ce qui n’avait rien d’étonnant quand on savait qui était la personne qui venait de dire ça, d’un ton plutôt nonchalant. “Elle s’appelle Janet ! Et c’est une intelligence artificielle qui vient du logiciel de Dereck et Duncan. Ils sont arrivés à la sauver, et je leur en suis éternellement reconnaissant !” Il n’aimait pas le terme de robot, que Michel Ange lui avait sorti la première fois qu’il l’avait rencontré, où encore que Bru’ n’arrêtait pas de lui répéter, sans arrêt à chaque fois qu’ils se voyaient. “Tout est sur le plan intellectuel, nous avons des discussions passionnées sur la fusion thermonucléaire, ou bien le génie mécanique. Regarde !” Il claque des doigts, tout en prononçant le nom de l’IA, qui apparut devant eux, souriante. “Bonsoir Théodore ! Comment vas tu ?” “Très bien, Janet, je te présente Jamie, mon plus ancien ami, et le meilleur !” La jeune femme tendit sa main d’une manière robotique tout en souriant. “Enchanté Jamie, je suis Janet.” “Nous disions justement que nous sommes dans une relation neuronale intense ! Quelle est la discussion que nous avions avant hier soir déja ?” “Nous parlions de la statique d’un point qui est un cas particulier de la statique. Un point matériel est immobile ou en mouvement de translation uniforme dans un référentiel galiléen si la somme des forces extérieures qui s'exercent sur lui est nulle, les forces s'opposent et s'annulent.” La jeune femme sortit un panneau avec une formule mathématique inscrite dessus tandis que Théo’ hochait la tête, reprenant les rennes de son esprit à l’évocation des chiffres. “Merci Janet, on se voit dans la semaine !” Janet parti dans un petit pop, tout aussi rapidement qu’elle était venue. “Et cela me convient très bien ! Certes elle n’a plus la forme physique qu’elle avait avant mais son logiciel marche impeccablement bien, de quoi stimuler l’acetylcholéine et le GABA de mes synapses !” Il avait tellement été heureux quand les jumeaux lui avaient cette belle surprise, le sortant d’un coup de pied de sa dépression, de ce remord qu’il avait de ne pas avoir pu sauver la belle brune. Effectivement, elle ne ressemblait plus à l'athlétique guerrière qui l’avait séduit mais, il s’en fichait, totalement. Au moins, pas de prise de tête pour un quelconque ressenti physique, pour une quelconque attirance sexuelle, leurs discussions n’étaient ainsi pas dérangées par ces basses pulsions primaires et animales. L’intello’ était heureux, comme il ne l’avait jamais été auparavant, mais le viking, le viking en lui grognait, soupirait, se fichait de cette mascarade de technologie.

“Soit un homme mon fils !” La voix qu’il entendit parfaitement, sans tremblement, sans grésillement auditif le fit sursauter, renversant un peu d’alcool sur lui. “Pardon ?” Il s’adressa à Jamie, pensant en priorité que c’était lui, qui avait dit ces mots, sans doute pour lui faire une mauvaise blague. Or le viking en lui s’agitait plus que d’habitude, des sensations oubliées ressurgissant. “Il te faut une compagne, quelqu’un qui pourra t’épauler dans le rôle de chef de clan tout comme ta mère l’a été pour moi !” Il n’avait plus de doute sur l'origine de la voix, mais c’était impossible, tout bonnement impossible, son père étant mort quelques temps après son arrivée à Storybrook, dans ces faux souvenirs, l’étant depuis plus longtemps en réalité. Se tournant légèrement, il s’accrocha au bar pour ne pas tomber sur la stupeur, la frayeur. Se frottant les yeux, il avait vraiment abusé de la vodka. Pourtant il n’avait pas vraiment bu, pas autant que son corps pouvait supporter. Se frottant les yeux, il tendit le bras vers la silhouette de son père, mais il y passa à travers .Qu’est ce que c’était que cette blague… cette mauvaise blague. “Laisse tomber cette ignominie et prend toi une épouse digne des Horrendous !” Vraiment, il fallait qu’il se calme sur la boisson, c’était la seule explication logique et rationnelle que son cerveau pouvait lui fournir à cet instant précis. “On ne va pas recommencer avec ces histoires de mariages !” Il s’entendit prononcer ces mots sans même qu’il n’eut le temps de faire quoi que ce soit, le viking se fichant de savoir si c’était l’alcool qui le faisait halluciner. “Je t’ai toujours dit que je me mettrais avec la personne qui me plairait et pas pour faire des arrangements économico-politique !” “Est ce que j’ai dit le contraire fils ?” Non, c’était vrai, mais il avait eu cette conversation des dizaines et des dizaines de fois avant que la guerre entre clans n’éclate. Il fallait stabiliser la lignée, avoir quelqu’un de confiance qui pourrait le réguler ou prendre les décisions en son absence, les femmes étant tout aussi importante que les hommes dans la civilisation viking. “Ne fait pas honte aux ancêtres et prend une combattante, une femme qui sera ton égale, et avec qui vous pourrez avoir de vaillants enfants !” Il se tourna virulant vers, Jamie, pointant du doigt le fantôme de son père qu’il était le seul à voir. “Tu entends ça Jay’ ! Il me dit encore quoi faire ! Comme si Janet n’était pas une combattante ! Elle l’était avant de mourir, et … je suis persuadé qu’elle l’est toujours ! Puis je veux pas d’enfants !” Or tout comme lui, Jamie était ailleurs, parti, dans son monde. Attrapant la bouteille, il but directement, au diable les convictions, il devait prendre du courage pour affronter son père, comme il le faisait avant. Il alla répondre quand il se rendit compte que la silhouette avait disparu. Soufflant fortement, il se frotte fermement le visage tandis que le viking reprenait sa place dans son esprit. “Toujours la même, on ne peut pas discuter avec toi …” Et c’est là qui se rendit compte de la chose, comment avait il pu avoir une discussion avec son père … mort … Mais ce n’était pas tout…. la soirée ne faisait que commencer.

“Excusez moi jeunes gens ! Mais vous pourriez me dire quel est cet endroit ?” Si Théodore ne s’était finalement pas plus formalisé que ça de voir son père, sa mâchoire se décrocha véritablement en voyant la silhouette s’avancer vers eux. Son bras agrippa Jamie, qu’il secoua comme un prunier, lui glissant tout doucement. “C’est Napoléon ! C’est Napoléon !” La crédulité ne faisait pas pourtant parti de son esprit, analysant et décortiquant tout, mais là, l’ambiance du lieu était particulière, l’alcool jouant aussi beaucoup là dessus. Puis maintenant qu’il y faisait attention, il y avait des gens, étranges, qui étaient dans les coins quand il était arrivé mais qui fendaient la foule, se mouvant comme s’ils étaient engluer, une démarche d’un ancien temps. “Non je te dis que c’est le vrai.” Il chuchotait toujours à Jamie, de peur qu’il l’entende alors que son ami parlait. “Ok tu veux qu’on vérifie ? tu vas voir !” S’éclaircissant la voix, il fixa l’empereur, le saluant militairement. “Colonel Théodore Folmeiner, mon général !” Immédiatement, le visage de Napoléon se fit moins stricte, un sourire barra même son visage. “J’ai une question mon général ! Pouvez vous nous parler de la campagne d’Italie ?” En tant qu’empereur légèrement mégalomane, Napoléon commença à conter son histoire, avec des détails bien trop particuliers pour que ce ne soit qu’une réplique ou un fan. Théo’ donna un coup de coude à Jamie, ses yeux pétillants d’une joie intense. “J’ai raison, c’est lui, oh par Odin c’est merveilleux !” Comment ce petit miracle était possible ? Il n’en avait pas la moindre idée et pour le moment il s’en fichait. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut rencontrer une figure de l’histoire française. “On devient l’homme de son uniforme !” “Vous avez de très bonnes références ! Mais cela ne me dit toujours pas où nous sommes. et pourquoi vous avez tout le peuple s'est grimé en monstres.” L’empereur était calme, sympathique, et accepta même le verre que le viking lui proposa. Verre qui se brisa à la suite, justement de la phrase de ce dernier. “Au bar le Phantom, Storybrook, ville du Maine, Etats Unis d’Amérique, 31 Octobre 2018. Jour d'Halloween, Fête des morts et des créatures obscures.” La délicatesse et Théo’ ça faisait deux, et sa patience avait des limites. Il l’avait déja ménagé en le mettant dans des conditions optimales, mais il ne fallait pas exagérer. Sa soif de curiosité avait besoin d’être étanché, rapidement. “Et sinon, vous pouvez me raconter la campagne d’Egypte ? Est il vrai que vous êtes allez visiter la pyramide de Gizeh après avoir défait les cavaliers mamelouks ?”


©️ Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Play with the Devil
✠ Undo these chains, my friend i'll show you the rage I've hidden... Perish the Sacrament .. Step inside, see the devil in i, too many times, we've let it come to this ! You and I, wrong or right, traded a lie for the leverage. In between the lens and light ...You're not what you seem !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79369-on-est-des-vik http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79377-trois-millenaires-de-traditions-balayes-en-une-seconde-grace-a-qui-a-bibi-theo-le-viking#959776 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79400-les-aventures-de-theodore-le-viking#960840

Jamie Skyrunner


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1498
✯ Les étoiles : 2726




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Sam 3 Nov 2018 - 21:39

Friendship never dies.

La tête qu'affichait Théodore en lui avouant quelque chose à partir de cette 'fameuse nuit' fit éclater de rire Jamie. C'était pas faute d'avoir essayer de dédramatiser le sujet ! Jamie adorait Théodore mais parfois, son esprit se bloquait totalement sur un détail et il lui semblait impossible de s'en détourner. Et cette fameuse nuit, clairement, c'était plus qu'un 'détail' pour Théodore ! Jamie se serait bien frapper le front une demi-douzaine de fois si il avait du réagir à la moindre de ses esquives du sujet... Rien que le mentionner relevait du blasphème, alors en parler ouvertement... Il était temps !

Hochant vivement la tête, il encouragea le blond à tout lui raconter concernant cette 'Candice' dont il avait capté le nom et dont il voulait absolument tout savoir, surtout en ce qui concernait son attirance pour Théodore. Ça aussi, c'était pas faute d'avoir essayé mais Théodore semblait visser à ses maquettes et ses problèmes de mathématiques, et n'avoir d'yeux que pour ses modélisations et ses créations. Ce qui, honnêtement, dépassait un peu Jamie. Pas qu'il porte un intérêt flagrant et tonitruant pour les histoires d'amour de son ami, en vérité, il n'avait aucune envie d'en savoir plus que nécessaire pour le savoir heureux, mais il trouvait tout de même dommage que Théo ne relève pas le nez de ses affaires pour trouver quelqu'un avec qui partager sa passion... Quoi que, visiblement, il se trompait un peu.

L'apparition de Janet manqua littéralement de le faire hurler comme une fillette, tant il ne s'y attendait pas. En même temps, qui aurait pu s'attendre à voir apparaître ainsi, sortie du néant le plus total, une personne ?! Il avait beau être paré à beaucoup d'éventualité, il n'était pas encore près à ce genre de chose. Du tout même. Il eue même un peu de mal à lui tendre la main et à la saluer, finissant par le faire un peu gauchement, attrapant sa bière tout en hochant la tête à ses explications. Alors certes, Théodore semblait avoir trouver quelqu'un pour partager sa grosse cervelle mais... Ce n'était pas exactement ce que Jamie avait en tête et pour être franc, cela l'inquiéta un peu. Comment il faisait, le viking pour toujours tomber à moitié à côté ?...

Il allait lui faire la réflexion, dès que Janet disparut, ce qui lui fit étouffer un juron dans sa barbe, quand au-dessus d'eux, les néons se mirent à grésiller légèrement, et l'air autour d'eux se fit soudain un peu plus frais, comme si une fenêtre avait soudain été ouverte, le faisant légèrement frissonner. Une impression étrange se répandit dans son sang, comme si il avait soudain été traversé par... Quelque chose, et, à l'instant où il s'apprêtait à se tourner vers Théodore, qui se mit soudain à parler beaucoup plus vite et fort, Jamie manqua le comptoir de son coude, se faisant sérieusement mal.

-Oh putain de m...

-Jim, est-ce une façon de parler ?

Il aurait pu hurler, bondir, se mettre à courir ou fondre en larmes. Il aurait pu avoir toute une myriade de réactions. Pourtant, il n'en eue qu'une. Sourire. Avec surprise.

-M'man?

-Qui t'as dont apprit à jurer comme ça ? releva-t-elle, essuyant un verre derrière le comptoir, avant de le ranger.

-C'est toi, quand t'étais bourrée, expliqua-t-il calmement, avant de secouer la tête. Tu ne peux pas être là, fit-il tristement après un instant. J'ai du trop boire cette fois.

Il secoua la tête, une énième fois, passant sa main devant ses yeux en soupirant.

-Je croyais que tu ne buvais pas. Que tu détestais ça, reprit pourtant Sarah, se penchant sur le comptoir.

-J'ai appris à ne pas tout faire en fonction de toi, Maman, soupira-t-il, relevant la tête vers elle, simplement. Je détestais te voir boire. Mais je ne suis pas toi.

Elle eue une sorte de sourire, tendant la main vers lui, lui ébouriffant les cheveux.

-ça je le sais, mon Jimbo.

Il sentit sa main passer dans ses cheveux, doucement, comme elle le faisait quand il était tout petit, quand il commençait à s'endormir, doucement, ses yeux se fermant par réflexe quand soudain, les grandes paluches de Théodore lui aplatir les épaules, se mettant à demi à le secouer comme un prunier en lui affirmant que Napoléon -pas un gars déguiser en Napoléon, non, LE Napoléon, le mec mort depuis des siècles- venait d'entrer dans le bar. Malgré lui, Jamie cligna des yeux plusieurs fois, fixant un point devant lui qui était désormais vide de toute présence, connue ou non. Comment... Qu'est-ce qui s'était... Est-ce qu'il avait rêvé ? Halluciné à cause de l'alcool ? Il n'avait pourtant pas beaucoup bu... En tout cas, beaucoup moins que Théo pour affirmer que Napoléon venait d'entrer dans leur bar !

-Mais qu'est-ce que tu racontes encore ? Napoléon est mort depuis... J'en sais rien, des siècles au moins! s'exclama-t-il, secouant la tête de gauche à droite.

Pourtant, le viking insista, lourdement, jusqu'à le tirer par le bras pour se rapprocher dudit homme, en l'apostrophant de questions militaires auxquelles Jamie ne comprit pas grand chose -pour sa défense, il n'avait jamais été très brillant en histoire, préférant largement la géographie et le sport. Mais même en n'y connaissant pas grand chose, il devait bien avouer que les réponses de cet homme étaient un peu trop... Précises. Un peu trop réalistes. Un peu trop... Naopléonienne en fait. Rapidement, Jamie sentit une sorte de légère angoisse se nicher dans sa nuque, léchant son échine d'un frisson désagréable, finissant par tirer Théodore par le bras, le coupant en pleine réflexion sur il ne savait quelle campagne dont il ne connaissait rien.

-Excusez-moi, Monsieur, je vous l'emprunte quelques secondes... Théo putain de merde est-ce que tu réalises ce que tu es en train de faire?!

Rien qu'au visage de Théodore, Jamie comprit qu'il réfléchissait à une chose qu'il aurait pu dire de travers, mais Jamie le secoua par les épaules.

-Tu parles avec un homme mort Théo ! Tu parles avec un homme mort depuis trèèèèès longtemps et ça n'a ABSOLUMENT rien de normal, tu réalises ça au moins?!

Pour un génie, ce viking pouvait s'avérer être un vrai crétin...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Screaming to the stars just to feel alive. Maybe one more chance and we'll get it right. I won't believe, that all these 
days and all these dreams were only meant to fade, meant to fade. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Théodore H. Folmeiner


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Dragons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Harold le fils du chef viking

✓ Métier : Chef viking /Colonel dans l'US FORCE & Ingénieure mécanique aéronautique & Géographe & Instructeur de vol depuis Avril 2015 & Patron de la société de modélisme aéronautique Airgoon
La solitude de l âme est inévitable ...

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 777
✯ Les étoiles : 3822




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 11 Nov 2018 - 2:29



❝Le diable est dans les détails❞
Jamie & Théodore

Tout le paradoxe de Théodore se révélait actuellement. S’il pouvait être la personne la plus cartésienne au monde, il pouvait être le croyant le plus fervent et dans cette même croyance, il était le saint et le pêcheur. Son esprit était morcelé, toujours d’une façon binaire. Soit il éprouvé un bien être particulier, comme quand il était avec Eulalie, qu’il considérait à tort comme une valkyrie, n’enregistrant pas qu’il eût était possible qu’une autre religion puisse avoir le dessus sur la sienne. Soit il était dans un état de panique avancé, comme quand il pensait, encore une fois à tord, que le pauvre Nate était possédé par Fenrir, le loup mythique. Or là, il y avait une troisième chose. Un troisième fragment de sa psychologie dérangée par la malédiction qui n’était en réalité, qu’un mélange des deux autres. Nonchalant, il n’avait pas réellement pris conscience qu’il avait eu une véritable hallucination de son père. Après tout, il entendait des voix, depuis toujours, alors une autre, ce n’était que son quotidien quand l’alcool coulait un peu trop dans son sang. Cependant, il aurait du être étonné de voir un mort, lui qui était si attaché aux signes, lui qui était si fervent pratiquant en cachettes de nombreux rituels mais non, tout simplement parce que la personne qui leur parlait tranquillement était l’une de ses idoles, et qu’au final, au lieu de chercher le pourquoi du comment, il se concentrait sur la chance qu’il avait de pouvoir discuter avec une figure si charismatique de l’histoire de France. “Oui ! Je suis entrain d’avoir des détails importants sur la campagne d’Egypte ! Ça peut toujours servir !” Toujours à coté de la plaque … parfois Théo’ pouvait avoir des comportements autistiques, ne réalisant que bien trop tard les actions qu’il était en train de faire. Heureusement que Jamie était là pour essayer de le remettre dans les rails, sans penser que comme d’habitude, il allait se faire entraîner par le bulldozer que pouvait être le viking. “Et alors ? Parfois il arrive qu’il y a des projections astrals qui veulent nous dire quelque chose ! Odin le faisait bien !” Se détachant de Jamie tout en levant les yeux au ciel, il se plaça à nouveau devant Napoléon. “Avez vous un message important à nous communiquer ?”

Cependant, au lieu d’entendre la réponse du fantôme, les deux compères entendirent un cri, un hurlement de terreur. Théo’ tourna sa tête vers Jamie, qui s’était rapproché de lui. Puis un mouvement de foule se fit sentir, et ils arrivèrent à distinguer les mots sang et psychopathe. “Jay … je le sens pas là …” Son instinct de survie c’était enclenché .. et bien entendu il attrapa la bouteille de vodka pour la finir, se donnant du courage. "EVACUATION DES LIEUX !!!! ON A PERDU LE CONTROLE !! CECI N'EST PAS UN ENTRAINEMENT !! BARREZ-VOUS !!"! Théo attrapa le bras de son ami pour le tirer avec lui, passant derrière le bar pour éviter la foule."ALLEZ VOUS PLANQUER, ILS SONT TOUS DEVENUS DINGUES !! GERARD POSE CETTE HACHE TOUT DE SUITE !! J'AI DIS POS... NON METS PAS LE FEU !! LE PATRON IL VA PAS ETRE CONTENT ENCORE !!" Il n’en fallait pas plus pour que le viking prenne entièrement le contrôle de l’esprit du pauvre scientifique. “C’est la guerre Jamie !” Effectivement, la dernière phrase des hauts parleurs avait déclenché quelque chose d’absolument incontrôlable. Les gens hurlaient à la mort, des explosions se firent entendre et la fumée envahissait les lieux. Théo’ voyait la porte d’entrée non loin, et il accéléra la cadence, vérifiant que son ami le suivait toujours, ainsi que .. Napoléon Or ce moment d'inattention lui fut fatal. Il regarda Jamie qui venait de hurler en son encontre avant de sentir la douleur se répandre dans son corps. Il baissa les yeux au niveau de son flanc, une tache de sang se répandant sur sa chemise blanche. L’auteur du crime s’était décalé, couteau pointé vers le devant dans une expression de pure folie s’approchant dangereusement du pirate. “Colonel prenez les armes !” “Fils ! Défend toi comme un viking !” Et Théodore commis l’irréparable. Brisant la bouteille en verre sur le comptoir, il se jeta dans un cri de rage sur l’homme dément, se fichant de la douleur qui irradiait tout son être. Il attrapa sa tête, la tira vers lui fortement, entendant des bruits de craquement, et lui trancha la gorge en appuyant fortement avec le tesson de bouteille. Le sang gicla et l’homme convulsa avant que le viking ne le jette au sol, comme un vulgaire mouton. Il se saisit du couteau avant de donner les tessons de verre et la bouteille tranchante à son ami. “Tiens, pour te défendre … si l’on veut sortir vivant de cet enfer…” Il appuya en même temps sur sa plaie, qui continuait de saigner pour essayer de la comprimer. Se pliant pour qu’on ne le voye pas, profitant de l’agitation qui régnait, ils arrivèrent finalement devant la porte de sortie. Napoléon s’agitait, baragouinant des mots qu’ils ne comprenaient pas mais ce n’était pas le moment d’attendre que monsieur l’empereur se souvienne de ce qu’il avait à dire. D’un coup d’épaule, il poussa la porte, la tenant au pirate pour la refermer sur cet enfer avant d’inspirer un grand coup. L’air frais lui faisait un peu de bien, mais n’arrivait pas à calmer le monstre dans sa tête qui réclamait la guerre, poussé encore plus par les paroles de l’Empereur qui s’était glissé entre lui et Jamie...



©️ Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Play with the Devil
✠ Undo these chains, my friend i'll show you the rage I've hidden... Perish the Sacrament .. Step inside, see the devil in i, too many times, we've let it come to this ! You and I, wrong or right, traded a lie for the leverage. In between the lens and light ...You're not what you seem !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79369-on-est-des-vik http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79377-trois-millenaires-de-traditions-balayes-en-une-seconde-grace-a-qui-a-bibi-theo-le-viking#959776 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79400-les-aventures-de-theodore-le-viking#960840

Jamie Skyrunner


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1498
✯ Les étoiles : 2726




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Mar 13 Nov 2018 - 23:43

Friendship never dies.

Alors il allait quand même falloir qu'on lui explique quelque chose: pourquoi à chaque fois qu'il passait une soirée de base normale avec Théodore, il fallait que ça finisse dans un bordel improbable?! Une simple soirée film et popcorn, pouf, ils finissaient par coucher ensemble! Une simple soirée d'Halloween, et pouf, voilà que Théodore se transformait en tueur ! Et attention hein, pas le tueur de mouche dont Jamie avait souvenirs durant leur enfance, non, un vrai tueur qui tue vraiment un vrai gens! C'était... Juste improbable. Impossible. Pas possible.

Hébété, la chemise tâchée de sang encore liquide et chaud, Jamie battit plusieurs fois des paupières, abasourdi. Qu'est-ce qui venait de se passer? Qu'est-ce qu... Pourquoi? Comment? Putain, il en avait vu des choses impossibles et improbables dans son existence, mais de là à assister à un meurtre- certes en légitime défense- commit par son meilleur ami, quand même, la marge était assez large! Et ce mec là, qui se prenait pour Napoléon et qui beuglait des répliques digne d'un très mauvais film de genre... Non vraiment, c'était vraiment trop pour Jamie, et le capharnaüm ambiant n'aidait absolument pas. Tout autour de lui, ce n’était que cri et hurlement, un mélange de fumée nocturne, et de fuites à la débottée, de peur et d’excitation mêlés, sans qu’aucune limite ne parvienne à en définir les contours, ce qui amena, forcément, Jamie à résumer la situation en un tonitruant :

-Merde!

Son cri de frustration et d’hébétude résonna dans la nuit, cependant que Pseudo-Napoléon continuait à beugler des ‘chaaaaaaargez’ plus ridicule les uns que les autres et que Théodore tournait la tête de droite à gauche, frénétiquement, comme si il cherchait quelqu’un des yeux, ou quelque chose. Tout d’abord, Jamie cru qu’il le cherchait lui, mais il se rendit bien vite compte que ce n’était pas le cas et lorsqu’il comprit, Jamie se figea d’horreur. Théodore ne le cherchait pas. Il cherchait une nouvelle proie à détruire. Une proie à tuer.

Aussitôt, Jamie se crispa, l’adrénaline se mettant à irriguer son sang à en faire battre son coeur dans ses oreilles. Pendant deux secondes, il songea à fuir, à mettre le plus de distance entre lui et cette situation, cette espèce improbable de malentendu qui en devenait horrible, ce triste coup du sort qui lui rappelait encore une fois que sa vie ne serait jamais normale, du moins, jamais totalement, mais finalement, ce fût un autre instinct qui prit le dessus. Serrant les dents avant d’inspirer profondément, il avança de quelques pas vers Théodore…. Avant de lui asséner une baffe magistrale.

Le moins qu’il puisse constater, ce fut que Théodore ne s’y attendait pas du tout. Au contraire même puisque son corps fut entrainer par la force de l’impact, titubant de quelques pas en arrière, se massant la joue avant de relever des yeux interloqués vers Jamie. Qui perdit totalement son calme.

-Non mais ça va pas ?! Tu te rends compte de ce que tu as fais?! éructa-t-il, en désignant la porte par laquelle ils étaient sortis. Tu as tué quelqu’un bordel de merde !

Certes, en légitime défense, mais tout de même ! Il devait bien y avoir une autre solution ! L’assomer ! Lui péter le nez ! Sortir sa rotule de son axe pour l’obliger à s’effondre, il ne savait pas exactement, mais n’importe quoi qui n’impliquait pas la mort directe de quelqu’un ! Pour être honnête, plus encore que le fait que Théodore ai tuer quelqu’un, c’était ce regard fou qu’il avait qui rendait Jamie fou de rage. Il pensait connaître Théodore. Savoir à peu près tout de son esprit génial mais bizarre. Mais apparemment, il existait de nouveaux paramètres auxquels il n’avait pas eue accès. Et cela le blessait. Egoistement, cela lui faisait du mal parce qu’il se rendait compte que son meilleur ami… N’était pas exactement l’homme qu’il pensait être. Il avait changé. C’était logique, en si longtemps, mais tout de même. Naïvement, Jamie avait espérer que l’absence ne changeait pas le coeur des gens. Visiblement, il avait eue tord.

-Putain de bordel de merde Théo ! T’aurais pu le foutre k.o sans le tuer ! Pourquoi t’as fais ça?! s’énerva-t-il, essuyant le sang qu’il avait sur la joue, avant de se retourner, empoignant Pseudo-Napoléon qui n’avait pas cesser de tout l’échange de hurler des ordres militaires qui eurent tôt fait de rendre Jamie chèvre, le plaquant sèchement au mur le plus proche. Et vous, fermez votre gueule ! Vous êtes pas Napoléon, vous avez un grain, comme la moitié des gens de cette ville moisie!

Le petit homme eue une sorte de hoquet, visiblement choqué, mais plus par le ton utilisé par Jamie et ses propos que par son coude contre sa gorge, ce qui acheva de mettre Jamie hors de lui. Levant les yeux au ciel, il finit par le relâcher, le laissant retomber au sol en se massant la gorge, maugréant des paroles inaudibles, avant de se tourner vers Théodore, qui abordait un air penaud.

-J’en ai marre. Je me casse.

Pragmatique. Direct. Cette fois, Jamie en avait sérieusement ras le bol. Même ça. Même une simple soirée entre potes, il fallait que ça dégénère. Que rien ne se passe comme prévu. Il commençait à sérieusement saturer de cette malchance improbable qui lui collait aux basques comme un vieux chewing-gum dégoûtant…. Mettant ses mains dans ses poches, il jaugea vaguement Théodore du regard, avant de lui tourner le dos, se dirigeant malgré le chaos vers le parking. Apparemment les pompiers et les flics étaient arrivés. Super. Eh ben qu’on le laisse rentrer se doucher tranquille alors. Ras le bol de cette ville de tarée.

Et si Emma Swan venait lui casser les pieds, il le jurait, cette fois, il finirait en cellule pour outrage à agent !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Screaming to the stars just to feel alive. Maybe one more chance and we'll get it right. I won't believe, that all these 
days and all these dreams were only meant to fade, meant to fade. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Théodore H. Folmeiner


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Dragons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Harold le fils du chef viking

✓ Métier : Chef viking /Colonel dans l'US FORCE & Ingénieure mécanique aéronautique & Géographe & Instructeur de vol depuis Avril 2015 & Patron de la société de modélisme aéronautique Airgoon
La solitude de l âme est inévitable ...

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 777
✯ Les étoiles : 3822




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Hier à 14:58



❝Le diable est dans les détails❞
Jamie & Théodore

“C’était lui ou nous …” Sa voix était calme, bien trop calme, et froide, glaçante, rappelant les contrées sauvages de là où il était originaire. Il enleva la main de son coté, montrant ainsi à Jamie la plaie béante qu’il avait. “C’est parce que je me suis défendu rapidement qu’il ne m’a pas saigné comme un sanglier …” Si l'adrénaline coulait encore dans ses veines, le mettant dans une sorte de transe de survie à la vue des cris qu’il continuait à entendre, il était déçu. Déçu de la réaction de son ami. “Je ne suis pas désolé de le préférer à ce que je considère comme important et il m’est regrettable d’imaginer que tu puisses ne pas en faire autant.” Il croisa les bras sur sa poitrine, s'arqueboutent un peu, la douleur irradiant son ventre, le faisant, finalement reprendre un peu ses esprits. Mais merde, qu’est ce qu’il avait fait … Ce n’était pas tant la conception d’avoir tué quelqu’un qui l'inquiétait, mais plutôt le fait que Jamie puisse lui en vouloir. Il avait accepté d’aller à cette soirée dans l’unique but de se réconcilier avec lui, pas de creuser encore plus le fossé … Soupirant, soufflant plusieurs fois, se comprimant la blessure, il décida de le rejoindre, alors qu’il atteignait le parking du bar. Mais avant qu’il n’ai pu faire quoi que ce soit, un homme s’arrêta devant Jamie. Enfin un homme .. une créature spectrale … décidément ils n’en avaient pas encore fini, alors que la silhouette de Napoléon s’était aussi retrouvé de l’autre côté de son ami. “Jay ! Attention !” Cette fois, au lieu de foncer tête baissé, il préféra le prévenir, hurlant, quitte à n’être pas discret du tout. La chose esquiva la main de Jamie qui voulait lui enlever son drap pour voir, et répéter inlassablement un bonbon ou un sort … “On ne veut rien ! Dégagez !” Son ton était toujours aussi dur, mais rien n’y faisait, l’individu ne voulait pas partir, devenant de plus en plus insistant. Théo’ coula un long regard vers son ami, ricanant même à la fin. “Tu vois, parfois, il n’y a qu’une solution …” Se mordant la lèvre, l’exaspération commençait à devenir de plus en plus forte, tout comme celle de Jamie. C’est le Napoléon qui se plaça à coté de l’autre spectre, et qui leva la main vers eux. “Ecoutez ce que ce noble conteur porte comme message ! Il est sans doute fort intéressant.”

Peut être que Jamie avait raison après tout … il s’était sans doute emballé en pensant qu’il avait eu affaire au vrai Napoléon. Se frottant les yeux d’une main, il soupira pour la énième fois. Pourtant il avait vu son père, il l’avait entendu, et il savait que ce n’était pas l’alcool qui lui avait fait faire cette vision. “Bon allez ! Le sort ! Vu comment on est parti de toute façon ça ne peut pas être pire !” Il esquissa un petit sourire, dodelinant de la tête alors que l’homme se mit à parler d’une façon encore plus étrange. Sa voix avait changé, il n’y avait plus aucune tonalité différente, elle était totalement monocorde, monotone, comme s’il était un robot et il en connaissait un rayon niveau robotique. "Le Clan Pour la Liberté des Entités, la Mondialisation de la Possession et la Découverte de l'Au-Delà tenait à vous remercier de votre participation inconsciente à sa soirée de test grandeur nature.Notre Spécialiste des Effets Surnaturels étant un incapable qui n'a pas réussit à bien faire son travail, nous vous informons que les Entités qui vous accompagnent disparaîtront à minuit. Toute ressemblance avec des personnes réelles ne pourra cependant nous être reprochée, puisqu'elles sortent tout droit de votre esprit. Les cas de fausses possessions sont quant à eux décevants, mais vous recevrez un questionnaire de satisfaction prochainement afin d'étudier plus précisément vos ressentis suite à cette expérience. Le Clan ne prendra aucune plainte suite aux perturbations de la soirée et nous n'assumerons pas la responsabilité des conséquences, parce que le travail de nos adhérents est entièrement bénévole. En cas de réclamation, veuillez vous en prendre au manque de moyens que nous avons dû subir. Afin néanmoins de vous prouvez notre reconnaissance, nous ferons parvenir un un bon de réduction pour l'achat d'un cercueil à votre domicile.Nous espérons que vous avez passé un agréable moment et que vous n'hésiterez pas à venir à notre prochain rassemblement. Pour l'Au-Delà !"

Puis l’homme partit comme si de rien n’était, allant rejoindre sa troupe un peu plus loin. Ils étaient des dizaines, et des dizaines, parlant à toutes les personnes qui avaient été dans le bar. Les deux jeunes hommes étaient comme sonnés, et Théo’ se tournant lentement vers Jamie. “Alors soit j’ai vraiment trop bu … soit il y a beaucoup plus cinglé que Jefferson dans cette ville.” Et dieu seul sait combien Théodore trouvait Jefferson totalement taré. Il était au sommet pour lui de la folie pure. Mais là, ce qu’il venait d’entendre le laissait encore plus sous le choc que le geste qu’il avait fait, chacun ses priorités. Se massant les tempes pour faire partir l’énorme migraine qui s’annonçait, il continua d’essayer de réfléchir. “Donc … tout ce qu’on vient de vivre n’était qu’une expérience …” Décidément, il fallait croire qu’ils étaient abonnés à ça. “Et pour prouver quoi ? Dans quel but ?” Le scientifique commençait à revenir un peu, soufflant ses pensées au viking qui les transmettait. “Pour nous montrer notre nature face à la mort ? Pour nous montrer que nous sommes dépendant totalement de nos ancêtres ?” L’adrénaline qui courrait dans ses veines et qui le poussait à combattre se transformait en nourriture pour son cerveau. Il devait faire quelque chose, il ne pouvait pas rester inactif et le fait de réfléchir au pourquoi du commun était la meilleure des solutions. “Mon père m’a dit comporte toi comme un homme, comme un viking, comme un chef et même si nos rapports étaient compliqués je l’ai écouté. Cette expérience sert elle à démontrer que nous ne pouvons pas aller contre nos origines ?” Il commençait à s’emballer, à parler vite. Il avait besoin d’air, alors il déboutonna les premiers boutons de sa chemise, dévoilant par la même occasion les plaies qu’il s’était fait en début de soirée. Passant une main sur son visage, il le baissa pour observer pendant quelques instants sa chemise. “Et dire que Livio voulait me prêter des poches de sang pour que ça soit plus réaliste …Je sens qu'il va me passer un savon...bon je lui donnerais le bon du cercueil, je passerai outre comme ça...” Heureusement qu'il avait dit au medecin que tout se passerait bien. Il avait finalement dans la chance dans son malheur, il n'était pas là ce soir, dans le ballet des ambulances et diable sait ce qu'il lui aurait fait s'il l'avait vu arriver encore une fois, à l'article de la mort ...Il grimaça légèrement avant de se tourner vers Jamie. “Ecoute, que dirais tu que l’on aille à la plage ? Comme avant ?” Quand tout allait bien, quand leur amitié était inébranlable, quand Jamie avait été le premier à l'accueillir ici, à Stroybrook dans ces faux souvenirs. Quand tout allait bien. “Je t’aurais bien proposer de venir à la coloc’, mais … je pense que ça va être légèrement le bordel …” Il avait du dans la folie Eulalie et Michel Ange, qui avaient criés, hurlés, et il savait pertinemment qu’en rentrant, il aurait droit à débrifing agité. Il n’avait en aucun cas envie de ça. “Où n’importe où, cela me conviendra, tant que l’on est ensemble ! Enfin si tu as envie !”



©️ Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Play with the Devil
✠ Undo these chains, my friend i'll show you the rage I've hidden... Perish the Sacrament .. Step inside, see the devil in i, too many times, we've let it come to this ! You and I, wrong or right, traded a lie for the leverage. In between the lens and light ...You're not what you seem !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79369-on-est-des-vik http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79377-trois-millenaires-de-traditions-balayes-en-une-seconde-grace-a-qui-a-bibi-theo-le-viking#959776 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79400-les-aventures-de-theodore-le-viking#960840

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Le diable est dans les détails } feat Jamie Skyrunner





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Le Phantom