« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike Jordan Air 200E
67.47 € 134.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+4
Ali Nacer
Alexis Rice
Sherlock Holmes
Aisha d'Andros
8 participants
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage


Aguistin R. Marban
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aguistin R. Marban

| Avatar : Andrew Scott

| Conte : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
| Dans le monde des contes, je suis : : Le Porte-Parole de Madame La Mort & sa personnification ☘ La muse d'Egdar Allan Poe ☘ Le porteur de poisse ☘

| Cadavres : 1958



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 19:36

    [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  Tumblr_n76gosROD11tt88v8o1_500
    Aguistin Raven Marban
« L'empalement, ce supplique qui commence si bien mais qui finit si mal ! .... André Malraux ! »


Pornography of the Death .


[list]

♠️ Surnom(s) → Le petit truc chelou, Agui' , Raven , au feeling en général
♠️ Age → 27 ans le 2 Novembre selon la malédiction ! Mais beaucoup beaucoup plus vieux → il est apparu en quelques temps après l'humanité, donc vous vous imaginez bien le nombre d'année qu'il a au compteur ! Or ironie du sort, il a toujours cette bouille d'adolescent

♠️ Occupation / Emploi → Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock ✥ Stalker Tiberius ça compte comme occupation ?

♠️ Votre personnage est-il tiré d'un conte ? : L'étrange Noël de Mr Jack ✥ Du poème d'Edgar Allan Poe ✥ Du folklore européen sur la mort et les créatures de l'ombre
♠️ Si oui, lequel et qui est-il dedans ? : Le petit truc chelou qui décapite les gens ✥ Le corbeau ✥ Le porteur de poisse, l'annonciateur de la mort et sans doute mélangé un peu à un incube ✥ Un familier aussi badass que Salem



« Mort à jamais ! Qui peut le dire ? » Marcel Proust


[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  YAK634Q

Je me pose en m'opposant ~ Jean Paul Sartre

Poisseux: Voir un corbeau n’est pas bon signe. Dans toutes les sociétés, l’oiseau noir est réputé pour flirter avec la mort, allant l’annoncer aux gens qu’elle croise. Pire que les chats noirs, les corbeaux sont associés aux sorcières, au diable, aux démons, à la peur, et à l’anihilement de toutes choses sur terre. Mais pourquoi ? Parce que tel est le destin d’Aguistin, LE Corbeau par qui la rumeur est arrivée. Rumeur justifiée, fait réel, la venue du grand corbeau noir n’est pas guise d’espoir car souvent le trépas survient rapidement. La poisse le suit, sa fidèle amie qui déjoue tous ses plans, qui le fait rire quand ça va mal. Pourquoi prendre les choses du mauvais côté quand on est déjà dans le mauvais côté. Mais Aguistin n’est pas méchant, et ces dires sur les corbeaux qu’il entend depuis des millénaires le blesse profondément. D’accord, il reconnaît qu’aux premiers abords le contact peut être difficile. Avec de la chaire putride dans le bec c’est pas forcément le top c’est clair que la nécrophagie n’a pas arrangé la réputation, mais jamais il ne s’est présenté comme ça, il a toujours vérifié avant que son plumage soit lissé, nettoyé, brillant de milles feux. Or les humains pour conjurer leurs peurs, s’en sont prit à lui, à son espèce. Sa légende est devenu un mythe fondateur, une pensée structurante selon laquelle les corbeaux seraient des médiateurs entre la vie et la mort, apportant les nouvelles de cette dernière, entourant ainsi ses animaux majestueux de cette aura sombre. Réalité pour Aguistin, corbeau mythique, entré dans l’histoire grâce à Edgar Allan Poe, il n’en reste pas moins qu’il est un être magique, unique, venant d’Halloween Town et de la forêt enchanté. Alors forcément, il traîne sa poisse partout avec lui, encore pire que le chat noir ! S’il porte malheur aux gens, il le fait aussi sur lui même. A chaque fois, à chaque jour, il va lui arriver quelque chose. Du petit détail insignifiant comme coincer ses clefs dans la serrure, à s’électrocuter avec le câble de son ordinateur, au gros trucs comme la perte de sa carte bancaire, chuter à travers une plaque d’égoût, tout y passe. Est ce que cela lui pose un problème ? Pas le moins du monde, parce que déja il peut se plaindre ainsi, puis surtout, il trouve ça drôle, très drôle. Vraiment pas le même sens de l’humour que le commun des mortels.

Joueur: Aguistin, tout comme le corbeau qui l’était puis cette chose que l’on nommera par petit truc chelou est très joueur. La vie est un jeu, la mort aussi, il ne prend quasiment rien au sérieux. Pourquoi se prendre la tête avec des complications quand on peut se divertir, s’amuser, et rigoler ? Il aime rire, il aime faire des blagues, son humour étant d’ailleurs plus que douteux, il adore les farces, les calembours, les jeux de mots, un véritable boute en train, même (surtout) dans les situations les plus graves. Aguistin c’est le gars qui rigole à un enterrement, qui arrive en hurlant non quand le prêtre pose la question lors d’un mariage avant de repartir comme si de rien n’était, c’est celui qui fait des vannes sur Auschwitz et le fascisme sans pression. Qui se moque des handicapés, de la sexualité, de la politique, des guerres, de tout, parce que tout peut être tourné en dérision, pour lui, on peut rire de tout avec n’importe qui. Si la personne ne rigole pas, tant pis, ce n’est pas son soucis.

Espiègle/Provocateur: Allant sans doute avec son humour sans limite, Aguistin est un provocateur. Il aime tester les limites, dépasser la frontière, entendre les cris d’indignations. Mais là encore, son but est seulement récréatif, aucunes notions de militantismes dans ses actions. C’est marrant de voir à quel point l’homme peut vite être faible face à ses convictions, qu’il peut vite sortir de ses gonds. Souvent son attitude se retourne contre lui, comme la plupart des choses qu’il fait en général mais ce n’est pas grave, il a été satisfait pendant quelques minutes et il recommencerait rapidement, n’apprenant jamais de ses erreurs bien entendu.

Hyperactif: Ce n’est pas à proprement parlé une hyperactivité de caractère dans le sens où il ne s'arrêterait jamais. Non, il sait se poser, appréciant la chaleur d’un plaid sur un canapé, de ne rien faire dans son lit pendant des heures, de procrastiner des weeks end entiers. Le problème auquel se heurte continuellement Aguistin est de faire un choix judicieux de ses activités. A tout moment, il est assailli par mille projets dont l'appel est envoûtant comme le chant des sirènes. Car vivre une vie ordinaire n’est pas suffisant à ses yeux, il veut mener une vie extraordinaire, comme avant. Alors parfois il se noie sous ses idées qu’il n’arrive pas à hiérarchiser car il veut juste toutes pouvoir les faire. Son cerveau fourmille en permanence de chose qui pourrait le propulser sur le devant de la scène, car en vrai, Aguistin ne cherche qu'à bien faire les choses, à améliorer à sa façon le monde dans lequel il vit.

Orgueilleux: L'orgueil et la vanité font habituellement partie intégrante de son comportement. Il aime entendre les gens chanter ses louanges, et l'on peut aisément l'avoir avec des flatteries. "Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute" : notre Aguistin a intérêt à suivre ce conseil du renard de La Fontaine, mais il ne le fera pas parce qu’il n’écoute quasiment personne. Il est une tête brûlée, faisant ce que bon lui chante, ce qu’il a envie au détriment des autres. Peu de personnes sont capables de maîtriser cette tornade sans user de la carte compliment et cela est dire, l’importance qu’Aguistin leur donne.

Bavard: Quand il était un corbeau puis ce petit truc chelou, Aguistin parlait souvent. Son registre était grand, allant du cri grave au croassement très aigu en passant par un crilliardement nasillard. Parfois pour s’amuser, il imitait même certains autres oiseaux quand il allait là bas, chez les vivants. Eux aussi n'échappent pas à ces cordes vocales, provoquant un vrillement intensif de leurs tympans remettant une couche sur sa réputation. Mais certains des sons qu’il pouvait émettre étaient mélodieux, envoûtants. Il lui arrivait de soliloquer pendant de longs moments, berçant les pendus au rythme du vent, mais il se plaisait aussi à s’entretenir avec ses semblables et à chanter avec eux. De plus, cela l’aider fortement dans sa tâche. Grâce à sa voix si envoûtante, à ses mots choisis il arrivait à ses fins, comme toujours. À Storybrook cela n’a guère changé. Dès le plus jeune âge, il a commencé à chanter, d’abord dans une chorale de formation classique, puis ensuite dans un groupe rock qu’il a fondé à l’adolescence avec sa toute sa fratrie. Le chant, c’est sa vie. Il a déjà perdu ses ailes, il en serait vraiment mort s’il avait perdu ses cordes vocales. Sur scène, il est comme dans les airs, libre, se laissant totalement envahir par la musique, charmant, envoûtant son auditoire de sa voix rauque et légèrement éraillé perdant ce ton malicieux qu’il a en temps normal.

Manipulateur: Avec sa bouille d’enfant communiant, on lui donnerait le bon dieu sans confession mais derrière ses fossettes, ce sourire charmant et ses cheveux ondulants se cache un véritable démon, le fils du diable, le fils de la Mort. Pas étonnant qu’il était le chouchou de ces derniers à Halloween Town. Aguistin est capable de faire et de dire les pires horreurs dans un calme absolu, avec un sourire angélique. Ne vous fiez jamais à ce regard amusé, à ses belles paroles, car s’il veut quelque chose, Aguistin l’aura. Sans morale ni éthique, ayant clairement sa propre définition du bien et du mal, il pourra vous en faire voir de toutes les couleurs s’il estime que cela va dans le sens de sa marche, de sa réussite. Ou tout simplement parce qu’il trouvera ça drôle, ce qui est une probabilité à ne pas négliger.

Addict’: Aguistin fait parti de ces personnes qui ne peuvent pas se passer de quelques choses. Quand il aime c’est à l’excès, tombant très rapidement dans l’addiction. Sa liste est très longue, mais quelques unes sont facilement repérable. Le chocolat. Comme les grelims avec l’eau, ne donnez jamais du chocolat au jeune homme sous peine d’être entièrement dévoré, et ce, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Pour une tablette de chocolat au lait, il pourrait vous tuer dans d’atroces souffrances (vraiment). Où qu’il aille, il aura du chocolat dans son sac, sa besace et s’il n’en a pas, il trouvera un moyen pour avoir sa dose quotidienne de cet or noir. Si vous voulez lui faire plaisir, rentrer dans sa top liste d’ami sans passer par les fioritures, offrez lui une grosse boite de chocolat et c’est gagné. Ceci dit, cela marche aussi avec le fromage ! Les plaids. Certaines personnes aiment collectionner les cartes postales, les timbres où encore les pièces de monnaie, Aguistin lui c’est les plaids. Puis cela va au dela de la simple collection, il est véritablement accro à ces bouts de tissus tout doux. Etant un grand frileux, il en a toujours un sur les épaules, en capuche où en jambes de sirènes. Si vous lui demandez, il vous répondra que chaque plaid correspond à quelque chose, les couleurs ayant leurs significations, les motifs aussi. Gare a celui qui les touche, vous pouvez ne pas en repartir indemne, surtout si vous avez le malheur et la malchance (ce qui arrivera très certainement) d’oser saisir ceux offert par ses proches. Là, courrez très vite sans vous retourner. Les nouvelles technologies. Aguistin n’est pas forcément un geek comme pourrait l’être Théodore, les jumeaux où encore Dyson. Il aime juste avoir le dernier portable à la mode, le dernier ordinateur sympathique parce qu’en réalité, il est accro aux réseaux sociaux. Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest, Tumblr, et des dizaines d’autres n’ont plus aucuns secrets pour lui. C’est clair que s’il s’était orienté vers autre chose que la mort, il aurait été un communicant de malade, que tout le monde s’arracherait. Or la mort est sa passion, sa vocation, et il se sert de ses talents de communication pour … communiquer sur lui même. Visiblement Jean de La Fontaine avait dû s’inspirer d’Aguistin pour écrire sa célèbre fable…. un corbeau des temps modernes. Tiberius. Clairement, si un jour, le légiste viendrait à porter plainte pour harcèlement moral et sexuel il gagnerait haut la main. Pas besoin d'avocat, juste de regarder le quotidien du faucheur. Il n'a quasiment pas une minute de repis dans ce bas monde, tout comme les autres d'ailleurs. Tiberius par ci, Tiberius par là, Aguistin l'a constamment à la bouche. Mais est ce que cela le dérange vraiment ? D'être stalker constamment par Aguistin ? Mystère dont seul lui à la réponse, et qu'il ne vaut pas mieux qu'il sache car dans tous les cas, sa réaction sera encore plus. Si c'est possible. N'oublions pas, que finalement, c'est une réaction plutôt banal, pour un familier qui s'ignore que de toujours retourner auprès de son Maître ....

Séducteur: Les aventures constituent l'une des trames de sa vie. Il les recherche, moins par besoin érotique ou sentimental que par peur d'être mal considéré par les autres. Il choisit le domaine de la sexualité comme une arène et entend s'y distinguer et par conséquent se faire admirer. Le physique tient donc une place importante pour lui. Il cherche à épater son entourage et à s’épater lui-même. Inutile de dire que ce choix est aberrant. Personne ne prétend que Casanova ou Don Juan étaient heureux. La fierté qu'il en tire de ses conquêtes est bien éphémère et vaine ; elle cache à peine le sentiment d'insécurité dont il est victime en permanence. En revanche, un amour véritable, construit sur des bases solides et saine (LOL ↑), lui donnera les meilleures garanties de satisfaction et d'assurance. Le jour où il aura trouvé sa moitié, celle ou celui qu’il considère comme la personne la plus extraordinaire du monde, il n’hésitera pas à s’engager. Foncièrement, c’est sa nature de corbeau qui le rend si fidèle et aimant. Comme les inséparables, les corbeaux choisissent à l’adolescence leur partenaire pour ne plus jamais en changer. Ensemble ils conquièrent un territoire, le défendent becs et serres pour qu’il soit protégé, sécurisé, pour construire une famille, un clan. En réalité Aguistin a déja choisi, il y a fort longtemps, quand il était à Halloween Town. Enfin c’est la Mort qui a choisit pour lui, et la Mort ne se trompe jamais. C'est irréversible. S'il s'en éloigne trop sur le temps et la distance couplé, ou qu'il l'abandonne, c'est le retour à la case départ, dans les mains de maman la Mort.

Jaloux/Possessif: Oula … une fois qu’ Aguistin vous a mis le grappin dessus n'essayez pas de vous enfuir vous n’allez pas pouvoir. Désolée de vous l’apprendre, vous allez devoir vivre avec un boulet accroché à votre pied pour le restant de vos jours. Que ce soit en amitié ou en amour, il estime que ce qui est à lui, est à lui. Vous devenez sa propriété. Pour quelques raisons que ce soit, à partir du moment où vous êtes son ami, c’est indéfectible et il aura tendance à être assez exclusif. Vous êtes son ami, à lui, uniquement à lui, et tant pis pour vos autres relations … alors en amour, je n’ose évoquer le sujet. En réalité, il craint de se faire voler ce bien si exceptionnel qu’il a trouvé en votre personne. Cependant, sur ce point précis, le jeune homme fait des efforts. Il a conscience que son comportement n’est pas des plus agréables et il travaille dessus, vraiment (ou pas). Cela lui demande des concessions, de maîtriser quelques pulsions mais il commence doucement à s’améliorer, sans doute parce que ses amourettes ne sont pas vraiment importantes à ses yeux et à son coeur …

Mélancolique: Une chose que l’on ne voit pas de suite chez le jeune homme, et qu’en réalité l’on ne voit pas tout court si l’on ne fait pas parti de son cercle assez proche, c’est cette mélancolie dont il est empli. Il lui arrive, parfois (souvent) de se perdre dans ses souvenirs, dans ses rêveries, dans ce monde si parfait qu’on lui a enlevé, le lassant extrêmement. C’est sans doute pour ça qu’il fait autant de bêtises, qu’il pousse les gens et lui même au bout, pour sortir de cet état alors qu’en réalité, c’est parce qu’il est comme ça, qu’il réalise ces actions. La mélancolie, ou le mot romantique pour parler de la dépression, de ce vide en soi, de cette bête noire mangeant l’esprit jusqu’à pousser la porte de l’au delà, de l'innommable mais qui pourtant, tout comme le corbeau a des significations différentes, des imaginaires surprenant. Anciennement nommé psychose maniaco-dépressive pour certains, elle est l’oeuvre créatrice pour d’autres, cet état de clairvoyance sur la vie, sur la mort, sur ce passage entre les deux mondes. C’est une mise à distance du désenchantement du monde, un recul nécessaire pour la créature mystique qu’il est. L’enfer c’est les autres, l’enfer c’est la vie. Quand on regard le contexte de loin, avec tous les éléments, il est normal qu’Aguistin passe par ce genre de phases, c’est dans une certaine logique des choses

Bordeline: Si son état mélancolique ne date pas forcément d’hier, ce que la malédiction a renforcé les éjectant dans un monde n’étant pas le sien, n’ayant pas les même codes est sa personnalité trouble. Ici, chez les vivants, chez les sains d’esprit, il est considéré comme étant une personnalité bordeline. On lui a apposé ce terme pour la première fois, lors de sa dizaine année, pendant une visite médicale de l’orphelinat. Ses réactions n’étaient pas normales, son comportement non plus, et il fallait mettre des mots sur ce que l’on ne comprenait pas. Sur cette instabilité émotionnelle grandissante et ce comportement impulsif inarrêtable. Bordeline est sorti tout seul, mais ne changea rien dans sa vie. En grandissant, en comprenant ce qu’on lui avait attribué, il rigolait, il s’en fichait. On lui avait bien expliqué que les individus souffrant de ce trouble de la personnalité ressentaient les émotions plus sensiblement, plus profondément et plus longtemps que la normale. Il ne devait pas en avoir peur, il devait les appréhender profondément, faire du yoga. De plus ces émotions ne seraient jamais totalement enfoui, totalement effacées, pouvant refaire surface à tout moment. Ainsi, les individus comme lui, prennent plus longtemps à se stabiliser émotionnellement après une intense expérience émotionnelle. Et quelle intense expérience avait il vécu quatre ans plus tôt ? La mort de ses parents, l’hospitalisation forcée de sa fratrie, alors que lui, était indemne. Le sentiment d’abandon qu’il avait grandissait de plus en plus. Il savait que son père lui disait pour rire, quand il l’énervait à la suite d’une réponse dite trop rapidement, d’un geste brusque, il ne l’abandonnerait pas sur le bord de la route, pourtant c’était ce qu’ils avaient fait. La mort les avait fauché, le laissant seul pendant plusieurs mois, aggravant son syndrome. Avec l’âge, il était arrivé à taire ses peurs, à enfouir tout au fond de sa tête ses angoisses, mais elle réssurgissait toujours, sous la forme de différent comportement. Quasiment toutes les actions qu’il pouvait faire, étaient inconsciemment guidés par ça, par le fait qu’il voulait faire un acte immédiat, libérant ses pulsions, ses frustrations, lui donnant l'occasion de répondre à sa souffrance émotionnelle par quelque chose de tangible. En réalité, ce syndrome apparu à cause de la malédiction, comme celui de son frère et de sa soeur, est totalement structurant dans la personne qu’il est aujourd’hui. Si à l’époque il avait déjà ces symptômes, les ayant toujours eu en lui, la magie les as révélé en les poussant à l’extrême en le faisant devenir un vrai humain. Impulsivité, relations interpersonnelles instables, répétitions de comportements à risques, suicidaires, colères intenses, aucun filtre de perception et d’inhibition, automutilation, provocation, peur de l’abandon, manque d’affectivité, cela est constitutif de sa personne, comme Dolorès avec son syndrome de Coltard et Livio avec celui de Lasthénie de Ferjol ! Vive la famille !

On résume: Aguistin n’est pas facile à vivre, surtout avec son syndrome et la quantité de défaut qu’il a en plus, mais parfois, quand le soleil apparaît derrière les gros nuages noirs, il est généreux, aimant, protecteur, fidèle en amitié comme en amour. Une chose est sûre, on ne s’ennuie jamais avec lui. Et s’il lui arrive de charmer, il ne papillonne pas. Il cherche simplement à briller dans les yeux des autres. C’est un personnage éminemment ambivalent. À la fois créateur et destructeur, dupe et tricheur, généreux et cupide, naïf et malicieux , mais uniformément glouton et libidineux, inventif et rêveur, passionné et passionnel, il est “le dernier insoumis et le premier législateur”. A sa manière, Aguistin aménage la scène terrestre des humains, il « travaille » un monde indifférencié pour en faire naître de la différence, entre les animaux et les hommes, entre la nature et la culture. Corbeau parcourant le vaste monde, seul ou entouré de compagnons de diverses sortes : êtres surnaturels, animaux, humains. Il connaît les aventures les plus extravagantes, mais n’en oublie pas pour autant sa « mission » qui, en définitive, est de faire accepter l’idée de la mort par n’importe quel moyen, de les faire marcher sur le chemin pavé du purgatoire avec une certaine paix, pour que le passage ne soit pas douloureux. Aguistin se mêle de tout, se joue de tout, et d’abord de ce qu’il a créé .. emportant dans son sillage des milliers d’êtres, il met ainsi de l’ordre dans le désordre et du désordre dans l’ordre. ...


Au régime héroïque de l'antithèse va succéder le régime plénier de l'euphémisme. ~ Gilbert Durand

Est le dernier d’une fratrie de trois enfants. Livio le grand frère 6 ans son aîné et Dolorès sa grande soeur ayant 1 an d’écart • Porte la poisse • Adore les jus de fruits (son préféré étant le pamplemousse) • Boit souvent à la paille • Met du clou de girofle partout • Est un grand lecteur (Mais surtout de trucs avec des images comme des bds ou des comics) • A voulu jouer du violoncelle mais n'a pas pu à cause d'un problème à la colonne vertébrale • Aime les roses rouges ainsi que les orchidées • Adore écouter des chansons tristes surtout les chansons d’amours • Fume beaucoup trop de cigarettes • Aime l’odeur de la terre mouillée par la pluie • A peur de l’eau (normal vu que c'est sa faiblesse principale qui peut d'ailleurs le tuer / mais il est résistant au feu à l'inverse) • Fait souvent (toujours) des blagues pas drôles • A toujours besoin d’avoir un truc dans sa bouche • Joue aux jeux d'énigmes et de logiques • Est un profiteur • Ne sait pas du tout cuisiner • Mange souvent sa viande crue • Est facile de le trouver dans des endroits assez lugubres et peu lumineux • Aime beaucoup trop de trucs glauques, sales et vraiment dégueulasse • Est fan incontestable de Mylène Farmer et voue un culte au groupe Queen • Ses cheveux varient de couleurs selon les saisons Il est chatain/blond en printemps/été & brun/noir en automne/hiver • A deux énormes cicatrices dans son dos, le long de ses omoplates, stigmates de ses ailes passées • A une hyperdontie et une malformation en "grain de riz", c'est à dire qu'il a plus de dents que quelqu'un de normal: il a deux paires de canines en plus ainsi trois paires de molaires en fond. Et elles sont mal formés, en forme de grain de riz (donc pointus) • Porte des pulls trop grand • Ne supporte pas l'alcool (et le ne tient pas ) • Est un frileux … • Fait parti d’un groupe de rock dont il en est le fondateur et le chanteur qui se nomme The Silent Soul parce qu'il trouvait ça très drôle des dires les âmes silencieuses vu que de 1 ils sont très bruyants et 2 ils n'ont presque pas d'âmes (oui oui il considère que les jumeaux n'ont pas d'âmes ! Ils sont roux et en plus ils sont les fils de Jeff alors forcément … ) • Chante souvent (pas besoin de radio quand il est dans les parages) par rapport à la situation dans laquelle il se trouve • A une culture musicale énorme, digne d'un critique •

Précision sur Halloween Town: C'est un monde miroir qui reflète un monde où les humains sont au courant du surnaturel, ressemblant à s'y m'épandre au monde de la "réalité". Certains l'acceptent, d'autres non. Mais tout le monde sait, que les légendes n'en sont pas, que les vampires, loup garous, faucheurs, squelettes, fées et autres joyeusetés existent dans un monde que l'on dit inaccessible.

Pouvoirs:• Semi immortalité: il est techniquement immortel, étant donné que les habitants d’Halloween Town représentent les symboles imaginaires de la mort et de son vaste champ. Cependant à cause de la malédiction, il est devenu partiellement mortel. Il ne vieillit toujours pas et il échappe à quelques maladies mais il peut être tué (assez facilement en plus). Il a juste une certaine chance avec la Mort, ce qui permet de la côtoyer souvent mais de rester ainsi chez les vivants. (Son corps pallie aux blessures en fonction de la gravité, mais il a une carte d’abonnement pour le service de réanimation de la ville) • Porte la poisse (mais entre nous je sais pas si c’est un pouvoir méga fun [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 ) • Pressent la mort et les angoisses : Crée à partir des angoisses existentielles autour de la mort et de la peur qu’elle engendre, il arrive ainsi à ressentir quand la mort va frapper, qui se produit en général par un saignement du nez ou des oreilles, un jour ou deux jours avant. (Contrairement au monde des contes, où il avait la possibilité de le savoir véritablement en avance, selon la personne qu’il avait à traiter). De plus c'est vraiment aléatoire, il sait qu'il va y avoir la Mort dans les parages mais il ne sait pas qui précisément (il doit le savoir une fois sur trois si on parle en stat's) . Il peut aussi savoir ce que vous ressentez, vis à vis de cette notion capitale et jouer avec ces angoisses. De plus, il est souvent attiré par les personnes ayant déja connu la mort dans leurs vies, sous quelques formes que ce soit, et par les personnes dont les angoisses sont fortes, qui se rendent ainsi asocial, coupé du monde. • Une ombre reste une ombre: il peut disparaître dans les ombres pour un temps plus ou moins long et peut voyager d’ombres en ombres (sur de courtes distances) Il reste aussi profondément un corbeau, comprenant et parlant avec les oiseaux. Ses doigts pouvant juste se transformer en serres, vestige de son passé ... {d'ailleurs est ce que par hasard c'est possible qu'il récupère ses ailes ? en mode apparition/disparition et pas en permanence comme avant ? Vu que c'est quand même techniquement un invariant de sa personne ? }. • Voix envoûtante: De base, sa voix lui permettait d’apaiser les craintes liées à la mort, et de permettre au condamnée de se confier, de se libérer du poids de l'existence sans remord. A Storybrook, cela ne marche plus autant qu’il voudrait, sans doute la malédiction l’a fait bugger, autant que son coté poissard. Alors quand ça marche, il en profite, l’étant à plus de domaines que la mort. Cependant, quand son intention est véritablement sincère (ce qui en soit n'arrive pas souvent), les chances d’y arriver sont plus élevées.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de


Aguistin R. Marban
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aguistin R. Marban

| Avatar : Andrew Scott

| Conte : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
| Dans le monde des contes, je suis : : Le Porte-Parole de Madame La Mort & sa personnification ☘ La muse d'Egdar Allan Poe ☘ Le porteur de poisse ☘

| Cadavres : 1958



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 19:37

« Puisque la mort est inévitable, oublions là !» Stendhal




[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  The-Nightmare-Before-Christmas-nightmare-before-christmas-33915418-500-300 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  TotalSecondhandDogwoodclubgall-small [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  Tumblr_o6q52lvxue1v3snbqo1_500

De tout temps, l’angoisse de la mort a été présente sur terre. Dès l’aube de la création, elle planait au dessus d’eux, comme un immense oiseau noire. Or il a fallu des heures de réflexion, de nombreuses heures de pensés pour mettre un nom sur ça, sur cette terreur existentielle de disparaître, de ne pas savoir ce qu’il y avait derrière, ce qu’il y avait après et c’est à partir de cet instant qu’Aguistin a prit forme. Dans les limbes du néant du monde d'Halloween Town, la Mort souriait alors que son corbeau apparaissait. Puis avec lui, des dizaines et des dizaines d’autres monstres, créatures surnaturelles naissant de l’esprit de l’homme. L’imaginaire est la magie la plus puissante, protectrice, exutoire des peurs, catharsis de ces angoisses ne pouvant être résolu. Petit à petit, alors que le monde évoluait, un autre se transformait, en miroir. Celui des fêtes, de toutes les fêtes. Halloween Town fut le grand rassemblement, la terre promise à tous ces êtres ayant en réalité un but bien précis. L’eldorado pour ces morts violentes, qui laissent un goût d'inachevé, un purgatoire pour ces esprits ne trouvant leurs places nulle part. Aguistin était bien à Halloween Town, niché en plein coeur de l’arbre aux pendus. Mais même pour les terreurs, des choses horribles peuvent se produire. Il était connu que le corbeau appréciait particulièrement Jack le squelette, roi de la ville. Il faisait tout pour lui plaire, réalisant à chaque fois les meilleures blagues morbides. Alors quand, un jour, au alentour du 17e Siècle, le Dr Finkelstein l’appela pour le faire sortir de son arbre, en lui disant qu’il voulait réaliser une surprise pour le prochaine Halloween, une chose tellement géniale qui lui donnerait sa reconnaissance à Jack, le corbeau ne se méfia pas un seul instant. Au début tout allait bien, il trouvait le scientifique génial, avec des idées magnifiques mais au fur et à mesure, il ne comprenait pas tellement les questions qu’il lui posait. Comment son pouvoir marchait ? Comment était son âme ? En quoi cela pouvait il bien aider à la réalisation du plan ? Ensuite, tout bascula dans l’horreur, même pour lui. Finkelstein réalisa de nombreuses expériences, une multitude, le modelant, le transformant à chaque fois qu’il pensait faire une avancée sur ses recherches. Le scientifique fou, qui avait atterri dans la ville de l’horreur après un très long voyage cherchait le secret de l’immortalité. Les rumeurs qu’il avait entendu sur le corbeau étaient vraies et il en devint son obsession. Au fur et à mesure que le temps passait, Aguistin perdait tout espoir de pouvoir sortir de là, un jour. Quoi qu’il n’eut jamais vraiment d’espoir en lui, ce concept ne faisant pas forcément parti de son vocabulaire. Non, il était embêté par plusieurs raisons. Déja parce que mine de rien il souffrait, et qu’il n’aimait pas souffrir. Puis parce qu’Halloween approchait à grand pas et qu’il n’avait rien prévu. Et enfin, parce qu’il voyait bien que son corps changeait, qu’il n’était plus comme avant, et que ça par contre, c’était le plus grave. Comment allait il sortir d’ici avant le 31 Octobre ? Il ne le savait pas … et finalement c’est la Mort, qui le fit sortir du pétrin dans lequel il s’était mit. Le cinéma avait assez duré comme ça, et elle avait décidé à agir, peut être parce que Finkelstein, en plus d’abîmer le corps de l’oiseau était sur le point de toucher à son essence … Alors la Mort arriva, avec sa grande cape et sa faux pour régler le contentieux. Ne pouvant tuer les habitants d’Halloween Town, elle arracha simplement la colonne vertébrale du scientifique pour lui rendre un peu la pareille d’avoir fait souffrir autant son protégé. En parlant de lui, elle l’attrapa et parti avec, comme s’il n’était qu’un sac de patate. La Mort était plus qu’ embêtée car il ne ressemblait plus franchement à un corbeau, ni même à quelque chose de définissable concrètement. Il était à mi chemin entre la chauve souris, le corbeau, et l’humain. Or ce n’était clairement pas dans ses plans, comment pourrait il faire son travail correctement sous cette forme ? Mais ce n’était pas un problème, elle allait arranger ça ! Après quelques temps, Aguistin sortit enfin du repère de la grande faucheuse. Il n’avait pas changé, il était toujours ce petit truc chelou que Fink’ avait fait et ça ne lui plaisait pas trop. Heureusement qu’il avait toujours ses ailes, beaucoup trop grandes pour son corps maintenant, pour lui remonter le moral. Les habitants de la ville sinistre, pas forcément plus étonné que ça l'accueillent à bras ouvert, le mettant dans le groupe du loup garou pour le prochain Halloween qui avait lieu deux jours après. L’excitation qu’il avait arriva un peu à faire partir ce sentiment négatif qui avait envahi sa poitrine. Il aurait tout le temps de se morfondre dans sa mélancolie au retour de la fête. Et quelle fête grandiose !

Pour la première fois depuis qu’il était devenu ça, il passa le puits, l’une des portes d’entrées du monde des humains, et quelle ne fut pas sa surprise en découvrant qu’il était redevenu un corbeau. Encore plus enjoué, il mit le plan à exécution qu’il devait faire avec son ami loup garou et tout se passa à merveille. Or au lieu de rentrer après, comme c’était prévu, il resta quelques minutes sur sa branche, comme sonné. Il sentait cette énergie étrange le parcourir, beaucoup plus fort qu’avant, puis un lieu s’imprima dans son cervelet. Ses ailes s’ouvrirent et il s’envola sous les cris étonnés du loup. Il savait parfaitement ce qu'il faisait, il savait aussi que la mort allait être là, mais il y avait comme un truc en plus, il n’aurait su quoi dire, mais sa curiosité était énorme, gigantesque. Il se posa, sur le rebord d’une fenêtre, et toqua trois coups à la vitre pour y rentrer. Un homme, dans la fleur de l’âge lui ouvrit, étonné. “Monsieur ou madame, en vérité j’implore votre pardon ; mais le fait est que je sommeillais, et vous êtes venu frapper si doucement, si faiblement vous êtes venu taper à la porte de ma chambre, qu’à peine étais-je certain de vous avoir entendu.” “Ah bah désolé de vous avoir réveillé mais c’était une urgence.” L’homme recula vivement en entendant le corbeau parler avec une voix nasillarde. Aguistin pouvait sentir la peur qui s’insinuait dans le sang de l’homme, qui tâtonna le mur derrière lui, cherchant une poignée. “Bien que ta tête, soit sans huppe et sans cimier, tu n’es certes pas un poltron, lugubre et ancien corbeau, voyageur parti des rivages de la nuit. Dis-moi quel est ton nom seigneurial aux rivages de la Nuit plutonienne !” “Moi c’est Aguistin même si j’ai plusieurs noms, certains de mes amis m’appellent Raven aussi et vous ? Mais je veux pas dire, vous avez une façon de parler un peu étrange quand même. ” Il regarda l’homme, qui semblait être totalement émerveillé par le fait qu’il pouvait parler. “Bon a vrai dire, je sais pas trop pourquoi je suis là .. vous savez ? Enfin si, j’ai une idée mais c’est pas comme d’habitude.” Le corbeau s’approcha encore un peu plus alors qu’un cri retentit dans la pièce d'à côté. “Lénore” L’homme se précipita et l’oiseau suivi sentant que la Mort n’était pas loin. “Hum, je veux pas être pessimiste mais je pense qu’il ne lui reste plus que quelques heures à vivre et encore quelques heures j’suis sympa !” L’homme attrapa la main de la jeune femme, s’accroupissant à ses cotés, alors qu’elle tournait la tête vers eux. Mais là, au lieu de voir un corbeau, il y avait un garçon, aux yeux bleus aussi clairs que l’eau de source et aux cheveux aussi noirs que les ailes qui touchaient les murs. “Infortuné ! ton Dieu t’a donné par ses anges, il t’a envoyé du répit, du répit et du népenthès dans tes ressouvenirs de Lénore ! Bois, oh ! bois ce bon népenthès, et oublie cette Lénore perdue !” Ok, là Aguistin était vraiment perdu. Déja parce qu’il ne comprenait pas pourquoi il avait un corps d’humain, et puis le charabia de l’homme était assez insoutenable.”Déjà parlez correctement parce que c’est vraiment agaçant ! Je comprends pas les mots que vous me dites ! Népenthès ? C’est quoi ça ? Ça se mange ?” Poussant un soupir, il s’approcha de la jeune femme, qu’il essaya quand même de rassurer, poussé par un instinct plus fort que lui. “Mademoiselle ? Vous allez mourir mais ne vous inquiétez pas, ça va bien se passer ! La Mort est très gentille, elle accueille les âmes avec douceur ! Je vous aurais bien accompagné mais en général c’est plus elle qui vient à moi !” La fameuse Lénore tendit sa main vers lui, le visage beaucoup moins tendu que quelques instants auparavant. Ne sachant pas trop quoi faire, il attrapa sa main froide dans la sienne, brûlante et il lui sourit, doucement. “Bonne traversée, vous avez fait le plus dur vous savez ! Maintenant vous n’avez plus qu’a vous laisser porter. Puis je suis sur que la Mort vous fera une accolade en arrivant ! Parce qu’il n’y a que moi qui ai le droit à ses caresses sur la tête.” Dans un soupir, le dernier, la jeune femme rendit son âme. Aguistin l’a vu sortir de son corps pour voler quelques instants au dessus. Encore une fois, il ne savait pas trop quoi faire alors il lui fit simplement un petit coucou, avec un sourire enfantin. L’homme à ses cotés pleura, puis hurla. “Prophète ! être de malheur ! oiseau ou démon, mais toujours prophète ! que tu sois un envoyé du Tentateur, ou que la tempête t’ait simplement échoué, naufragé, mais encore intrépide, sur cette terre déserte, ensorcelée, dans ce logis par l’Horreur hanté, dis-moi sincèrement, je t’en supplie, existe-t-il, existe-t-il ici un baume de Judée ? Dis, dis, je t’en supplie !” “Wow wow doucement là on se calme ! J’ai rien fait moi c’pas ma faute si elle est morte !” Aguistin se recula, par instinct. Ses amis étaient peut être cruels, mais il connaissait aussi la cruauté des humains, il avait vu ce qu’ils pouvaient se faire entre eux, et sur des êtres qu’ils estimaient mauvais, comme les corbeaux par exemple. “Quand au baume de Judée je sais pas ce que c’est mais elle est morte ! Vous pouvez plus rien pour elle, et pour vous, il faut juste accepter cette idée. C’est difficile de perdre un être cher, de ne plus avoir sa présence à ses côtés, mais c’est comme ça, la vie est faite ainsi ! Puis vous inquiétez pas, vous allez pas tarder à la rejoindre.” Mettant les mains dans ses poches, il fit une petite moue tout en continuant de reculer à la vue de la tête assez colérique que l’homme prenait. Puis, sans qu’il ne fasse quoi que ce soit, son corps d’humain disparu et il redevient ce gros corbeau. Immédiatement, il alla se placer sur la tête d’un buste en marbre car le sol était source de danger. “Que cette parole soit le signal de notre séparation, oiseau ou démon ! Rentre dans la tempête, retourne au rivage de la Nuit plutonienne ; ne laisse pas ici une seule plume noire comme souvenir du mensonge que ton âme a proféré ; laisse ma solitude inviolée ; quitte ce buste au-dessus de ma porte ; arrache ton bec de mon cœur et précipite ton spectre loin de ma porte !” “Ouais c’est ça ! Plus jamais j’viens vous aider ! Allez crever dans vos tourments !” Et le corbeau ne se fit pas prier pour sortir par la fenêtre par laquelle il était rentré, cherchant l’une des portes menant à son monde.

Après cette petite aventure, Aguistin se posa une multitude de questions. Il en avait tellement qu’il avait saoulait littéralement les habitants avec. Heureusement, la Mort qui était revenue en ville l'appela dans le cimetière. Elle lui expliqua alors concrètement, répondant à toutes ses interrogations. Les angoisses s’étaient aggravées, et les âmes qu’elle prenait étaient bien trop agités. Son travail, son devoir, était de les apaiser. Tout comme il servait de catharsis en participant à Halloween, puis à la fête des morts, son action continuait sur la durée, plus en profondeur qu’avant. C’est pour ça, qu’elle lui avait octroyé cette double apparence. Si à Halloween Town, ce qu’il était devenu n’était pas dérangeant, bien au contraire, il ne pouvait clairement pas apparaître comme ça devant ses pauvres individus. Alors elle avait réussi, grâce à sa magie, à lui donner une sorte de don de métamorphose ne durant que le temps de son action et sa voix envoûtante, pressante, comme les obligeant à se confier de la lourdeur de leurs âmes faisait le reste. Mais ce n’était pas tout, la Mort avait une surprise pour lui, pour le récompenser à sa juste valeurs disait elle. C’est vrai, grâce à ce qu’il avait fait, l’homme avait écrit un poème, qui n’avait fait qu’accentuer l’image des volatiles terrifiant encore plus les pauvres hères voyant des corbeaux. Jack avait été fier de lui, et maintenant la Mort, Aguistin était vraiment heureux et content, comme un enfant à Noël. La Mort les téléporta dans un autre cimetière, celui des humains. Il se posa instinctivement sur la grande épaule enroulée d’une cape noire alors qu’il ne disait rien, attendant avec impatience sa surprise. Allait elle lui donner à manger ? Oh oui, une belle et grosse charogne de loup ! Il en rêvait depuis tellement longtemps ! Accompagné par des petites baies, pour sur qu’il allait se faire un festin. Mais non, pas de buffet en vue. Rien à vrai dire à part un grand saule pleureur. Puis, d’un coup, un homme apparut. Effrayé, Aguistin coassa avant de mettre sa tête dans le cou encapuchonné de la Mort. “Voyons mon tout doux, c’est toi qui est censé faire peur normalement !” “Pff c’est juste ... de la surprise ! J’ai pas peur !” Vexé, le corbeau s’envola en coassant, préférant faire quelques tours, profitant du fait qu’il pouvait voler, s’enivrant de toutes ses sensations avant que la Mort ne l’appelle d’un ton plutôt amusé. Il laissa la première fois passer, s’amusant plutôt à courser les pigeons pour les attaquer, tout comme la deuxième fois. Il allait faire pareil pour la troisième, pensant venir à la quatrième mais la Mort fut plus rapide que lui. Elle claqua des doigts, et son corps devint plus lourd, changea, se transforma, pour prendre cette apparence humaine. Totalement déstabilisé, il chuta lourdement, ayant quand même le temps d’ouvrir ses ailes pour ne pas se crasher tête la première dans les tombes. L'atterrissage fut difficile, il se cogna quand même contre un immense mausolée, s’ouvrant partiellement l’arrière du crâne. “Mais c’est pas juste !” Se relevant tant bien que mal, pas forcément encore à l’aise avec cette apparence, il se rendit auprès de la Mort qui gloussait. “Genre toi tu peux contrôler ça et moi pas ? Pff ...” Avant même que la Mort ne lui réponde, Aguistin fit une petite moue, en se tournant vers le brun qui le regardait toujours, stoïquement. “C’est lui ma surprise ?” Il passa une main derrière son crâne, grimaçant de douleur, regardant le sang sur sa main avant de s’essuyer sur sa chemise. “Bon, désolé mais vous allez mourir ! Et en plus vous avez de la chance, Madame la Mort est là ! Vous êtes un grand privilégié en fait parce que normalement elle est pas là ! Mais promis c’est pas moi qui vais vous tuer ! Enfin je crois pas mais en général j’aime pas trop me salir les pattes ! Mais ça serait bizarre quand même parce que je ne vois pas où serait la surprise si ce n’est pas moi qui vous tue ! Vous voyez le truc ?” La Mort éclata de rire, tout en se penchant vers l’homme avant de s’approcher d’Aguistin, ébouriffant ses cheveux. “N’est il pas a-do-ra-ble ? C’est mon bébé ça !” Levant un sourcil, retenant sa respiration, il ne comprenait pas trop ce qui se passait à vrai dire. Son ton était interrogateur, avec une légère pointe de déception. Vraiment, c’était nul comme cadeau en vérité. Il y avait tellement de façon de lui faire réellement plaisir que ça ! Surtout qu'il avait un mauvais pressentiment, comme si l'homme d'en face n'était pas réellement humain. “Oh non, Tiberius est déja mort, je me suis déja occupée de ce détail !” Sa tête se retourna vers la dudite personne, et il fronça les sourcils, encore plus perdu. “Bon … d’accord … il est mort .. ok et je fais quoi dans l’histoire ? Oh il veut venir à Halloween Town c’est ça ?!” La Mort passa devant lui, faisant traîner sa grande cape avant de faire un mouvement brusque, sortant son immense faux pour la passer juste derrière Aguistin, qui ne regardait pas ça d’un bon oeil. Puis, d’un coup, elle le poussa vers le brun dans un petit gloussement. “Vous allez faire équipe ! Vous allez travailler ensemble. Aguistin voici ton nouveau compagnon de route !” Forcément, la Mort savait que le petit brun n’était pas encore opérationnel avec son corps, et ce qui devait arriver, arriva, et il trébucha sur l’autre à cause de la force qu’elle avait employé pour le pousser. Il tomba au sol, passant à travers cet inconnu sous les gloussements de la Mort, qui prenait un malin plaisir à les embêter. Aguistin coassa vivement, ne prenant même pas la peine de s’excuser d'avoir envahie la sphère privée de l’autre mort, préférant plutôt reculer, se collant contre l’arbre, ses ailes assez proches de son corps. “Non j’veux pas ! Déja parce que je travaille pas et puis parce que j’ai pas envie ! C’est pas une surprise bien ça ! Moi je veux un truc de cool ! Genre de la viande, des bonbons, où une faux "! Agacé par tout ceci, Aguistin replia ses ailes sur lui, comme une carapce posant cette tête d’humain sur ses genoux. Non la vraie surprise aurait été qu’il retrouve son apparence d’origine pour tout le temps, pas d’être avec cet homme. Il sentit une main sur sa tête, et trop curieux, il regarda. La capuche de la Mort rencontra son visage et il frissonna. “Je te l’accorde qu’il y a meilleur surprise que Tiberius dans ce monde !” Il déplia une de ses ailes, alors que la Mort se reculait un peu, la voix toujours enjouée. “Mais j’ai besoin d’une sentinelle pour mon faucheur, et tu es le meilleur pour faire ça.” Bien entendu, elle savait lui parler, ce n’était pas très difficile d’attraper son attention. “Sentinelle ?” “Toi qui ressens quand je vais frapper, qui adoucit les moeurs, qui envoûte les âmes pour qu’elles ne se rendent pas compte de là ou elles vont, toi qui enlève cette angoisse que j’apporte, qui emmène dans ton sillage de rire et de légèreté ses âmes en peine, toi qui les charme par ta magnifique voix, ton superbe plumage, ta bouille d’ange, donnant cette impression que le paradis les attend est le meilleur pour aider mon plus fidèle partenaire. Je ne te demanderais pas de faire ça, si je n’avais pas une confiance entière en Tiberius, et inversement.” Au fur et à mesure des mots de la Mort, Aguistin avait replié ses grandes ailes dans son dos, s’appuyant dessus tout en hochant de la tête. C’était vrai qu’il était tout ça, et il pouvait bien rendre ce petit service à celle qui l’avait sauvé d’une part, mais sans doute crée aussi. Dépliant ses jambes, faisant bouger ses pieds, un sourire sincère se plaqua sur son visage. “Bon, pourquoi pas !”Je te promets que tu ne le regretteras pas !” Elle appuya sur son nez avant de se retourner vers Tiberius, tandis que le corbeau se redressait. “Et toi non plus d’ailleurs ! C'est le seul familier qui te correspond vraiment !” Bizarrement le faucheur n’avait pas l’air de cet avis, tout comme le plus jeune qui ne s'attarda pas sur le mot qu'il ne connaissait pas, s’avançant vers lui, faisant un immense effort de communication parce qu’il appréciait très fortement la Mort. “Aguistin ! Ou sinon parfois on m’appelle aussi Raven ou bien oiseau de malheur c’est au choix, c’est selon le feeling !” Parce que même s’il était un farceur sans égal, un manipulateur sans éthique, il avait quand même une certaine vision de la bienséance. Il préféra se présenter comme il faut, tendant sa main vers l’homme qui le fixait, sans bouger, sans parler. “J’habite à Halloween Town, c’est, hum, je sais pas trop comment expliquer, c’est comme un monde miroir de celui ci, où on peut suivre tout ce qui se passe et l’influencer légèrement mais ça c’pas le truc, on s’en fout.” Sa main était toujours en l’air, et son regard s’était ancré dans celui de son homologue. Aguistin était têtu, très têtu, peut être trop qui sait, mais il s’en fichait, il avait le temps, même si une sensation désagréable se faisait sentir dans son bras. “C’est de chez nous que vient la fête d’Halloween. Avant ça s'appelait la fête de Saihman mais Halloween ça claque mieux. On fait peur, les monstres sortent du placard pour mettre le bazar, parfois plus.” Son sourire s’élargit dévoilant des dents pointus qui n’avaient rien d'angélique. “C’est le passage, la fin de quelque chose, le début d’une autre. C’est la fin de l’été, la transition avec l’automne et le début de l’hiver. Cet entre deux, entre la joie et la tristesse, cet entre deux entre la vie et la mort. Nous avons un rôle ! Leur montrer la voie à emprunter, les faire hurler de terreur pour qu’en définitive, ils se rendent compte, que la Mort est bien douce comparé au reste de l’imperceptible. Ils sont les monstres que nous devons libérer…” Enfin, il sentit le contact du tissu du gant qu’il portait contre sa peau, ses doigts se refermant prestement sur ses homologues. “J’en étais sûre ! Vous allez vous entendre à merveille ! Vous êtes fait l'un pour l'autre !” Des applaudissements résonnent dans le cimetière et Aguistin rigola face à ça. S’approchant de la Mort, il se planta face à elle, les bras croisés, souriant en coin, ce sourire qui ne disait rien qui vaille. “Très bien, j’ai dit que je l’aiderais, mais une chose, je veux un cadeau, là, maintenant, tout de suite !” La demande aurait pu surprendre, mais avec le corbeau, il fallait s’attendre à tout. La Mort souffla, et s’approcha de lui, posant une main sur son épaule avant de lui chuchoter à l’oreille. “En réalité, tu l’as déja ma surprise, tu ne sais juste pas comment l’utiliser. La prochaine fois, joue avec ton ombre, amuse toi avec elle, et marche dans les autres, tu verras. Tu le fais sans t’en rendre compte mais ça sera plus amusant quand tu auras compris !” Papillonnant des yeux, bouche entrouverte, il était étonné. Regardant ses pieds, son ombre, qui avait toujours la forme d’un corbeau grandit lentement. Il changea de place, puis, il regarda le mur du mausolé d’en face, où elle se répercutait. “Tiberius saura où te trouver, très prochainement. Il t'expliquera un taaaaaas de chose !” Si la Mort aurait pu faire un clin d’oeil, elle l’aurait certainement fait, alors qu’elle s’évaporait en gloussant. Bien, très bien, il allait justement parler avec son nouveau partenaire mais ce dernier … avait aussi disparu. Il était seul, tout seul, et il poussa un immense soupir avant d’avoir une idée folle, qui s’avèra gagnante...

Cet Halloween avait été plus que parfait ! Livio et son groupe de vampires avaient gagné le premier prix d’horreur, lui et Dolorès étaient arrivés seconds. Forcément, un zombie se faisant manger les yeux par un corbeau tout en prédisant l’apocalypse sur la terre, cela avait de quoi en effrayer plus d’un. Aguistin était content, tout le monde faisait la fête en rentrant à Halloween Town, la nuit promettait d’être interminable et elle le fut. Le lendemain matin était difficile pour tout le monde, les sucreries faisant le même effet que de l’alcool et de la drogue sur ces corps étranges. Alors quand l’alarme de la ville résonna, Aguistin grogna, n’ayant en aucun cas envie de se lever, voulant continuer de dormir profondément sur Dolorès qui elle même était sur Livio dont les jambes étaient entremêlés à celle de Belzebuth qui avait dans les bras deux sorcières. Un entrelacement d’êtres qui fut bouleversé quand le Maire passa devant chez le diable en klaxon. Puis voyant que personne ne bougeait, que tout le monde était mort, il arriva en hurlant que Jack avait disparu. Forcément, l’annonce de cette nouvelle fut comme une bombe. Des cris, des pleurs, du mouvement en quelques secondes et tout le monde était sur le pied de guerre pour retrouver leur roi. Aguistin soupirait vraiment, tiraillé entre l’idée de le chercher et celle d’aller dans son nid pour continuer sa nuit, ou plutôt sa journée. Finalement, c'est sur le dos de Livio, accroché comme un sac à dos, soupirant et râlant que les recherches débutèrent. Il était angoissé, c’était clair, mais c’était leur roi, il pouvait bien aller là ou il voulait sans s’inquiéter vraiment. Etrange paradoxe. Heureusement, Jack arriva en cours de journée, tout excité, piquant la curiosité légendaire des habitants au vif. Aguistin ne se reposa que quelques heures avant de rejoindre la grande salle de la mairie qui était bondée. Il y avait même la Mort, chose assez exceptionnelle pour rendre notre petit truc chelou enthousiaste. Elle ne venait que très rarement à Halloween Town, ce qui voulait dire que là, il allait se passer un truc de grandiose. Forcément Aguistin alla se lover dans ses jupons, comme le fils à sa maman qu’il pouvait être, se fichant des moqueries de ses autres camarades de jeu. “Où es Tiberius ?” Sortant la tête de sa grande cape noire, il fit une petite moue avant de grimper sur ses genoux. “Il est en Irlande, Killarney, 478 impasse du lac ! Il avait du boulot, c’est la période n’est ce pas ! Mais vu que moi aussi j’en avais, c’pour ça que je suis pas avec lui .. mais il m’a dit qu’il me ramènerait un souvenir, je lui ai demandé un oeil ! Parce que Greg’ m’a mangé celui que j’avais !” Son rire n’avait rien de chaleureux, ressemblant plus à une craie que l’on fait courir sur un tableau noir, mais la Mort posa sa grande main squelettique sur sa tête, commençant à lui flatter ce mix qui ne ressemblait ni à des cheveux, ni à des plumes. “Tu sais ce que Jack prépare ?”Non .. sinon je ne serais pas ici !” La voix de la Mort était légèrement inquiète, mais Aguistin ne s’en formula pas plus que ça. Les lumières s’éteignirent, et le roi de la ville commença son show. Et quel spectacle ! A en avoir pour son argent ! Aguistin était subjugué par les lumières vives et colorés, par les cadeaux et il n’avait pas pu rester assis sur la Mort, sautant sur les bancs, rejoignant Gregory qui était tout aussi emballé que lui. “Oh oui j’adore la peste !” Son aile avec checké avec la queue de Belzébuth le démon, tandis que Jack continuait les explications. Mais forcément, quand le roi des squelettes parla de jouets, et de bonbons, Gregory et Aguistin s’excitèrent comme de véritables petits démons. “Oh oui ! Des jouets ! Tu crois qu’ils craquent ?” “Non ils explosent dans le sac !” “Moi je pense même qu’ils mordent les petites filles !” Zarah la momie s’étaient joint au duo infernal, provoquant des rires diaboliques de leurs parts, sautant partout. “Et ils arrachent les yeux des petits garçons !” Le Maire de la ville, sous cette excitation enfantine tapa dans ses mains, heureux de voir sa ville dans un bonheur latent “Motion Adoptée par le conseil municipal !” Aguistin n’écoutait pas, courant derrière Gregory pour essayer de montrer comment les fameux jouets pouvaient énucléer. C’est Livio, qui le stoppa, l’attrapant par ses ailes alors qu’il passait devant son groupe de vampire. “Jack n’a pas fini de parler petit monstre !” Effectivement, le squelette qui avait rigolé devant cette scène reprit avec beaucoup plus de sérieux. Le meilleur pour la fin. Sagement, enfin, tout aussi sagement que pouvait l’être les garnements de cette ville, ils l'écoutaient très attentivement. Leurs yeux s’ouvrirent en grand quand Jack parla d’un roi, d’un gigantesque roi et d’une reine qui poussait au crime, commettant des meurtres atroces. “Il faut qu’ils viennent ici !” Aguistin hocha la tête aux dires de son ami, s’extasiant devant leur propre roi, pétri d’admiration pour le squelette qui donnait des frissons à toute l’assemblée.

Quelques jours après, c’était la grande effervescence, Noël allait être à eux ! Aguistin connaissait la fête que de nom, ayant eu à prévenir des malheureux de leurs trépas en cette période et il fallait dire, qu’il aimait bien. On offrait des cadeaux, on mangeait beaucoup, on chantait, c’était bien. Bon cela manquait de morts et de cris d’horreur mais la base était bonne, il savait que Jack pourrait en faire quelque chose d’extraordinaire. Alors quand le Maire les avait tous convoqués dans la grande salle, il y était allé, enjoué, avec Dolorès, Gregory et Zarah, pour savoir ce qu’ils devaient faire. Après tout ce n’était pas un vrai travail, ils faisaient ça en s’amusant, pour rendre Noël encore plus effrayant, une mission de service publique en quelques sortes. Tout le monde travaillait à Halloween Town, chantant, dansant, mettant tous leurs imaginaires morbides à bon escient pour faire plaisir au roi d’Halloween. Le temps passait à toute vitesse et le jour J arriva enfin. L’ambiance était digne d’un 31 Octobre. La sonnerie aux morts améliorée résonna quand le cercueil de Jack se posa sur les rennes que Finkelstein avait créé. Tout était fin prêt, Aguistin et les autres petits monstres étaient tout autour du traîneau, essayant de voler les cadeaux qui se trouvaient dans les hottes. Ils en voulaient aussi. Le Maire voyant ça leur jeta des friandises pour les calmer, ce qui bien entendu ne marcha pas, faisant l’effet contraire. Encore plus quand la bande à Oogie arriva avec un énorme présent. Tout le monde hurla quand Am ouvra le sac et que le gigantesque Perce Oreille sorti sa tête. Il n’y avait que le courageux Jack qui alla lui parler. “C’est Santa Claus, c’est Santa Claus !” Aguistin mit son aile sur la bouche de Dolorès qui hurlait de joie en voyant le bonhomme rouge. “Chut, tu vas l’effrayer en hurlant comme une sirène !” “Mais Agui c’est Santa Claus, en chaire et en os ! Je veux aller lui faire un calin !” “Tu iras après ! Laisse Jack lui expliquer qu’on a tout pris en main !” Le roi parlait à un autre roi et ça ne les regardait pas mais visiblement tout se passait à merveille. “Allez au travail les enfants !” Jack vola le bonnet de noël avant d’envoyer en vacances le pauvre Perce Oreille, pour reprendre là où ils avaient été arrêté. Tous réunis sur la place centrale du village, l’orchestre jouait des airs de musiques entraînantes, Aguistin chantait avec les vampires, les sorcières dansaient, tout le monde attendait. Puis le Maire arriva pour prononcer son discours, que le petit truc chelou n’hésite pas à commenter, tout en se moquant. Mais quelque chose vint gâcher la fête, un épais brouillard. Si en temps normal, les habitants de la ville aimaient purée de pois, là c’était une autre affaire. “On ne peut pas décoller !” La sentence tomba comme la guillotine sur la tête de Jefferson et la dépression arriva elle aussi par paquet. Jack se lamenta dans son traîneau, les vampires entonnèrent des chants mortuaires et les enfants terribles pleuraient. La déception était mélangée à la colère, la rage de ne pas avoir réussi. Aguistin avait enroulé dans ses ailes Dolorès, dont la crise de larme était tellement violente que ses yeux étaient sortis de leurs orbites. C’était Gregory qui les avait récupéré, lui aussi pleurant à chaudes larmes. “Couché Zéro ! Ce n’est pas le moment !” Le chien fantôme était passé entre les monstres pour aller réconforter son maître, et c’est par là que le salut vint ! Son nez brillait de milles feux, Noël était sauvé. Jack parti ainsi, dans son grand manteau rouge recouvrant son squelette et son magnifique cercueil pour répandre la joie et la bonne humeur façon Halloween Town. Le Maire avait invité pour la suite des festivités les quelques habitants qu’il appréciait dans sa grande demeure, où un puit était installé en plein milieu du salon. Ainsi, ils étaient tous réunis pour regarder les aventures de Jack. Et quelles merveilleuses aventures ! Les cris des enfants étaient des bénédictions à leurs oreilles, ils ne nourrissaient de leurs sanglots, ils étaient repus de leurs angoisses. Seule Sally voyait l’apocalypse qu’ils étaient entrain de créer et se soucier des conséquences. Mais c’était trop tard, bien trop tard pour faire quoi que ce soit. Aguistin s’en rendu compte quand il sentit la présence de Tiberius dans les parages, au moment où le Maire hurla en voyant les images dans le puit. Jack était attaqué par les humains, et puis, ce tir, fatal, qui ne rata pas sa cible, les plongeant tous dans un état de sidération avancé. “Je savais que ce Noël n’était pas une bonne idée !” Le Maire attrapa son chapeau et se dirigea vers la sortie pour annoncer la funeste nouvelle. “La pire tragédie des temps modernes !” Suivant le cortège en prenant la main de Dolorès et Gregory, il ne pouvait pas le croire, ce n’était pas normal. Il ne l’avait pas senti, Jack ne pouvait pas mourir, personne ici à Halloween Town le pouvait. Alors dès qu’il put, il s’éclipsa, à travers une ombre, passant de la place du village au cimetière de la ville. Comme à son habitude, le faucheur se trouvait au pied du grand saule, nonchalant, attendant patiemment que la furie débarque. Aguistin hurla avant de se précipiter sur les jambes de l’homme, s'agrippant à lui. “Il ne peut pas mourir ! C’est notre Roi !” Les sanglots s’entendirent dans tous le cimetière, faisant sortir les fantômes de leurs tombes, venant essayer de rassurer ce drôle d’animal qu’ils connaissaient si bien. “Il devait réussir … parce que c’est le meilleur … et les humains l’ont tué !” Puis la rage, deuxième passage obligé dans l’étape du deuil après le déni. Il s’écarta de Tiberius, cognant à s’en faire mal sur les tombes. “Ce n’est pas possible que de simples humains aient pu l’anéantir comme ça ! Comment ont il fait ? Comment ?” Les angoisses morbides qui le constituaient ressortaient autour de lui, dans une aura noire, comme une carapace. “Jack est pourtant le roi ! Il est fort et invincible ! Qu’est ce qui s’est passé ?” Sa question restant sans réponse, le faucheur préférant rester silencieux comme à son habitude, surtout quand Aguistin partait comme ça. “Regarde !” Un fantôme osa braver le regard d'acier de Tiberius en s’approchant de la créature qui s’agitait, passant à travers elle pour lui montrer l’entrée du cimetière. Le Maire passa avec son corbillard mais au lieu d’entendre des lamentations, se fut des cris de joies. “Jack n’a rien ! Il revient de loin !” Immédiatement, Aguistin alla sauter sur le mur pour voir ça de plus près. Jack était bien là, sur le toit de la voiture, saluant la foule, se rendant en centre ville pour annoncer la bonne nouvelle. Il souffla, longuement, les angoisses repartant dans sa tête, les fantômes regagnant leurs dernières demeures. Mais quelque chose avait changé, quelque chose s’était brisé. La confiance. Se retournant vers Tiberius, qui était toujours là, il claqua de la langue en s’asseyant sur une tombe. “Je ne comprends toujours pas pourquoi il n’est pas arrivé à faire ce qu’il devait faire ! Un Roi n’échoue jamais !” Quand les masques tombent, la vérité peut être difficile à entendre. Or pour le moment, Aguistin ne s’en focalisa pas, changeant radicalement de sujet et de ton en croisant le regard bleu de son faucheur. “Hum ! Pourquoi t’es là ? Quelque chose ne va pas ? Normalement tu avais encore du travail je crois !” Tout comme la Mort, il était assez rare qu’il vienne dans la ville, mais ce n’était pas pour lui déplaire. De l’eau avait coulé sous les ponts, les siècles étaient passés, et il l’appréciait véritablement. Alors autant en profiter. Son prénom résonna, et il tourna la tête, reconnaissant la voix qui l’interpellait. “Oh Tiberius tu es là !” Comme par un réflexe, il se plaça devant lui, pointant une aile devant la zombie. “Qu’est ce qu’il y a Dolorès ?” “Jack est revenu ! On fait une grande fête et tout le monde te cherche de partout !” Elle pencha la tête sur le coté avant de rajouter. “Tiberius peut venir aussi pour une fois ! Ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu !” Mais personne n’eut le temps de répondre quoi que ce soit, qu’un phénomène météorologique fit son apparition. Des flocons de neige tombaient en grosses quantités, blanchissant à une vitesse faramineuse les alentours. “C’est froooiiid!” Sautillant, il s'agrippa à nouveau à la jambe de Tiberius avant de sentir l’inquiétude de ce dernier. Et pour cause, il n’y avait pas seulement un manteau blanc qui recouvrait pour la première fois Halloween Town en des siècles d’existences mais un nuage violet, qui fonça droit sur eux, et qu’ils ne purent éviter.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de


Aguistin R. Marban
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aguistin R. Marban

| Avatar : Andrew Scott

| Conte : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
| Dans le monde des contes, je suis : : Le Porte-Parole de Madame La Mort & sa personnification ☘ La muse d'Egdar Allan Poe ☘ Le porteur de poisse ☘

| Cadavres : 1958



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 19:37

« La mort est un voyage, le voyage est une mort » Gaston Bachelard





[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  Tumblr_n6yr1m3NNj1qa3emao1_500 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3z6bcuk

« Mr Marban, vous savez que si vous restez aussi muet qu'une tombe, nous en avons pour des heures encore ? » Regardant le plafond avec un intérêt particulier, comme s'il allait trouver la solution de la relativité d'Einstien, Aguistin poussa un énième soupir. En fait non, ce n'est pas la relativité qui s'inscrivait, mais plus comment il allait pouvoir tuer son patron dans une souffrance particulière. Il n'avait strictement rien à faire dans cet endroit, dans ce cabinet, sur ce fauteuil pas du tout confortable, allongé comme les cadavres qu'il côtoyait. Il était en train de perdre un temps précieux, qui allait se répercuter sur son week end l’empêchant ainsi de faire les activités qu'il avait prévu. Soufflant bruyamment, mais n'ouvrant toujours pas la bouche, sauf pour répliquer violemment au Dr Hopper, il pensa pendant une minute prendre ses affaires et sortir de là. Cette idée lui avait déjà traversé l'esprit plusieurs fois, mais il savait pertinemment que s'il ne faisait pas d'efforts, la menace d'être rétrogradé comme un simple conseiller allait lui tomber sur le nez, et plutôt mourir que de redevenir un simple employé. Il avait mérité sa promotion et ce n'était pas à cause de son petit problème qu'il perdrait son salaire et tous les efforts qu’il avait fait pour en arriver jusque là … Il avait menti, trompé, dupé, fait travailler les autres à sa place, pour pouvoir asseoir enfin une autorité. Maintenant qu’il était bien, qu’il commençait vraiment à prendre du plaisir en travaillant, ce qui relevait quand même du miracle quand on connaissait un tant soit peu l'énergumène, ils n’allaient pas tout gâcher ! « Qu'est ce que vous voulez ? » Les mots lui écorchèrent les lèvres, mais il savait que le toubib' avait raison. S'il ne faisait pas d'effort, il serait encore là demain. Sauf qu'il avait un concert ce soir, qu'il ne raterait pour rien au monde. Voyant du coin de l’œil, le sourire bienveillant de son médecin, il croisa les bras sur sa poitrine, comme pour se retenir de se moquer de lui, voulant mimer une personne vomissant . « Moi ? Rien mise à part vous aider. Si vous êtes là c'est pour une bonne raison, c'est pour .. » « Non c'est juste pour ne pas perdre mon job, et pour rien d'autres. Pas de conflits intérieurs, pas d'introspection au point de vouloir me foutre une balle dans la tête, rien de tout ça. Juste pour le PO-GNON ». Faux … S'étant relevé d'un bond, il ne s'était presque pas aperçu qu'il avait élevé la voix en un quart de seconde, prêt à lui sauter à la gorge. « Vous en êtes sur ? » Si demain, le Daily Miror ne titrait pas sur l’assassinat d'un psy' dans son cabinet, en plein centre ville, Aguistin pourrait se sentir très heureux. Ravalant la colère qui bouillonnait en lui, se concentrant au maximum sur un point fixe du mur pour paraître serein, son oui sorti naturellement, comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes, lui accordant un sourire mutin.

« Pourquoi vous êtes là alors ? » Non mais sérieusement, cet Hooper faisait exprès de vouloir le mettre en colère. Ne voyait il pas, qu'il s'était rapproché dangereusement, que son sourire s'était effacé pour un rictus dévoilant sa polydontie, pointu effrayante. “J’avais envie de jouer aux echecs avec quelqu'un parce que Tiberius était occupé ..Et je suis persuadé que je vous défonce !” Lançant un regard noir au pauvre psychiatre, qui avait affaire à un patient récalcitrant, il se voyait l'étrangler, passer ses mains sur son cou et serrer, fortement, à entendre la nuque se briser et déjà il allait mieux. “Remerciez moi plutôt de vous laissez un gros chèque à la sortie.” Le rouge qui apparut sur les pommettes de l'autre homme satisfa le chatain “Parce qu'entre nous, juste entre tous les deux, vous avez choisi ce métier pour l'argent que vous pouvez toucher et pas par charité. Pourquoi aideriez vous des inconnus ? Et vu les tarifs, c'est encore mieux que la prostitution. C'est toujours avec la bouche mais on a moins de chance d'attraper une maladie.” Aguistin reprenait la main sur le duel auquel il participait. Au début, il avait été effrayé et assez anxieux par cette visite, les psy' et lui, ce n'était pas la meilleure des histoires d'amour, mais il fallait croire qu'il avait bien un monde bien trop complexe dans sa tête pour qu' Archie puisse rentrer comme ça, sans permission dans son esprit. Se levant, il parcourut la pièce, se plaçant devant la fenêtre, regardant ainsi les aller et retour des personnes dans la rue, alors que le silence devenait pesant dans le cabinet. Voila pourquoi tout au début, il avait choisi de travailler avec les morts. Parce qu'il appréciait le silence qu'il pouvait y avoir dans la morgue. Silence qu’il s’amusait bien entendu à briser, leur parlant naturellement. Au moins avec eux, pas de gémissements incessants sur le pourquoi du comment. Or les études de médecine étaient bien trop longue pour cet impatient compulsif et il changea son fusil d'épaule. Les pompes funèbres de la ville recrutaient un employé capable de remplir toute la paperasse administrative et d'accompagner les familles dans le deuil, même parfois à l'enterrement. Puis c'était plutôt pas mal payé, à la vue du fait que personne ne voulait faire ce travail, un peu comme fossoyeur, mais parce qu'entendre pleurer des gens toute la journée c'était pas forcément la meilleure chose pour être de bonne humeur. Il fallait supporter les cris, les gérémiades, les reproches, les disputes, tout ce que la mort faisait ressortir au grand jour. Contre tout attente, contre l'avis de tout le monde, Aguistin y était allé et ça avait matché, sous les yeux ébahis de ses proches. Le turbulent garçon, l'emmerdeur pas possible qui n'hésite pas à clasher tout ce qui pouvait bouger pouvait ressentir de la compassion, être doux, sensible et à l'écoute. Un visage qui avait ravit son grand frère, pensant qu'il allait pouvoir faire enfin quelque chose de lui.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes, jusqu'à ce que son patron, fier de son travail, le nomme conseiller funéraire supérieur, gérant ainsi le service, de l’accueil à la commande de cercueil par les familles. Or, son vrai caractère ressorti, son syndrome avec, dès qu'il s'assit sur son beau fauteuil tout neuf, celui d'un perfectionniste, autoritaire, n'aimant pas que les choses sortent de son cadre alors qu’il pouvait être d’un bordel sans nom dans son domicile.Il était le jour et la nuit. Chaleureux et conciliant avec les familles, exécrable et machiavélique avec les employés.Leurs souffrances résonnaient en écho avec celle qu'il apaisait, et plus il les voyait descendre aux enfers, plus il en était heureux, comme une sorte de balancier. Il fallait qu'il pousse à bout, comme il se poussait à bout lui même. Il voulait voir chez eux la même douleur qu'il avait en réalité dans sa tête. Alors insidieusement, il les faisait avancer sur la ligne, comme des funambules, puis d'une petite pichenette, il en avait fait tomber deux, de l'autre coté de la passerelle, dans ce gouffre béant qui appelait l'humanité. Il avait réussi à s'en sortir, comme à son habitude, mentant, dissimulant, falsifiant, pour que la faute retombe sur d'autres. Il n'avait qu'un simple avertissement, mais avec une demande de suivi, connaissant ses antécédents psychiatriques. “Vous savez ce qu'on va faire pour abréger nos souffrances mutuelles ? Je vais vous raconter deux ou trois petites choses, comme si cette séance c'était bien passée, où cas où l'instigateur de cette torture viendrait à vous dire de rendre des comptes, et je rajouterais un zéro sur mon chèque.” Finissant de s'approcher de lui, posant ses mains sur son bureau, sa tête à quelques centimètres de la sienne, ne laissant pas le choix au pauvre Docteur Hooper. “Je n'ai rien contre vous, je me fiches de votre vie, mais si vous venez à ruiner la mienne a cause de ce rapport, sur le soi disant fait que mon syndrome ne fait aller qu’en s’aggravant, il se pourrait que j'ai affaire à votre famille dans mon bureau plus rapidement que vous n'y penserait.” Sa voix était devenu beaucoup plus grave, ses yeux bleus fixaient sans une once de remord l'homme qui essayait de ne pas avoir peur. Il en avait vu des fous dans son bureau, des gens hurlants, criant, délirant, mais des psychopathes de sang froid, très rarement. Pourtant il savait qu'il n'en fallait pas beaucoup pour qu'il bascule de l'autre coté, qu'il passe à l'acte. Il voyait les poignets fins trembler sous la retenue de la colère. Il avait entendu les trémolos légers dans sa voix qui se voulait sobre, il lisait la tempête d'émotion qu'il y avait dans ses yeux. "Bien, allez y !" Le ton serein qu'il avait apaisa pour quelques instant le jeune homme qui se mit alors à parler.

“Je m'appelle Aguistin Raven Marban, je suis originaire de Dublin mais natif de Storybrook. Mes arrières grands parents sont venus aux Etats Unis lors de la vague d'immigration des irlandais et des italiens, depuis nous y avons plus bougés. Vous qui aimez vous attacher à des détails insignifiants, sachez que j'ai toujours eu un rapport à la mort, très jeune. J'ai perdu mes parents à l’âge de six ans, et au lieu d'en avoir peur, j'ai toujours été fasciné. Puis, Marban signifie petit mort en Irlandais, Raven, vient sans doute du gaélique signifiant corbeau, et quand à Aguistin, cela veut dire « bonne augure. » même si en vrai je m'appelle Augustin, que ça a quasiment la même signification .. c'est juste que l'employé de la mairie devait être aussi rempli qu'un cubi de vin ou ta mère en fin de soirée. Analysez cela comme vous le voulez, mais moi j'ai trouvé ça très drôle quand je l'ai découvert. Et je ne vous raconte pas les anecdotes pour ceux de ma soeur et de mon frère, respectivement Dolorès et Livio, vous le ferez vous même !Je vais pas non plus vous mâcher votre travail! ” Il laissa éclater un rire légèrement hystérique, alors que son débit de parole augmentait et que ses pieds tapaient contre le bureau vu qu’il s’était assis dessus, sans une once de gêne. “Pendant des heures et des heures, des jours et des jours j’ai attendu ! Attendu quoi ? Je ne sais pas, qu'la mort vienne me parler et elle est venue ! Enfin il, enfin c’est pas la mort, pas tout à fait, c’est juste le gentil médecin légiste qui m’a trouvé endormi sous la table d’autopsie quand j’ai attendu mes parents .... Du coup, il a quand même fallu nous mettre quelque part, malheureusement la morgue ne faisant pas crèche ! Nous avons été placé à l’orphelinat de la ville, j’ai été placé en premier étant donné que Dolorès perdait ses boyaux et que Livio perdait toujours son sang vu qu’ils étaient dans la voiture au moment du crash, quel idée aussi d’avoir voulu me chercher à mon cours de chant, tous ensemble ! Ils m’ont finalement rejoint quand ils s’en sont sortis, et nous avons grandi là bas, sans famille, sans maison parce que personne ne voulait adopter ce trio infernal ! Ah si, j’ai comme parrain Jefferson Hatters, je pense que vous le connaissez, c’est le mec ultra riche et ultra chelou ! C’est sympa, j’l’aime bien, il est cool ! Mais vu que j’suis pas une pie j’vole pas son argent, je sais me débrouiller par moi même ! Après je sais qu’il m’aide en ninja, parce que c’est un ninja, j’en suis sur, parfois on le voit plus du tout pendant des mois et des mois, c’est un peu flippant ...une fois j’ai même cru qu’il était mort mais non !Il était là, à stalker les gens un peu bizarrement! D'ailleurs si y en a bien un à psychanalyser c'est lui, il raconte des trucs tellement chelous parfois ...” Au fil de la conversation et comme d'habitude, Aguistin se perdait, se mettant à parler comme une machine, sans s’en rendre réellement compte, se sentant obligé de faire sortir cette angoisse qui lui étreignait la poitrine. “Je passe sur les années orphelinats, je pense que si vous faites votre taff correctement vous avez lu mon dossier, mais je vous préviens, il n’y a que des bêtises là dedans ! J’avais dix ans à l’époque, j’étais mal, mais maintenant ça va mieux, je me soigne, je fais du yoga ! J'suis hyper souple, l'autre toubib' là il a dit que ça s'appellait une hyperlaxité ligamentaire, je peux faire ce que je veux de mon corps c'est pratique, ça va avec le truc de mes dents là !” Comme pour affirmer ses dires, il plaça ses jambes en tailleur, sur le bureau, puis il joua avec ses doigts dans une grande souplesse, assez dégoûtante , avant de reprendre comme une machine. "C'est Livio qui nous a fait sortir de l'orphelinat quand on avait 12 et 14 ans ! Lui il en avait 18 et il a commencé à travaillé très jeune, d'abord comme infirmier pour pouvoir payer le loyer vu que nous on était trop petit. Puis après il a passé les échelons et maintenant il est chef de service, parce que Livio il est trop fort d'abord !" La fierté transpirait du visage d'Aguistin quand il parlait de son grand frère. Même s'il pouvait être tout aussi exécrable avec lui, Livio représentait beaucoup pour le jeune homme. Sans lui, il n'aurait plus rien, sans lui, il aurait subi l'enfer de l'orphelinat pendant des années. Il s'était sacrifié à leurs dépends, ayant prit le rôle du paternel et même s'il ne le disait pas, il lui en était éternellement reconnaissant, comblant le vide que la mort avait laissé dans son corps. Même s'il était récalcitrant, comme toujours, Livio était la personne qui pouvait le stopper dans ses provocations incessantes. “Je voulais faire médecin légiste, parce que bon, hein Tibérius est vraiment trop classe, un peu casse couille quand il fait son rabat joie mais on lui pardonne, la blouse lui va trop bien ... ça lui tombe tellement bien, on dirait un mannequin de blouse super sexy, je lui ai déja dit d’aller défiler, il a pas voulu, j’ai pas compris pourquoi ou sinon y avait thanatopracteur mais les études étaient bien trop longues, j’ai eu la flemme. Genre j’ai commencé puis ça m’a gavé mais vu que je suis doué, on m'a quand même embauché là ou je voulais. Car oui, Mr le psy', souvent je réussis ce que j'entreprends, la volonté je crois que ça se nomme comme ça, enfin j’suis pas sur c’est vous le spécialiste ! Alors j’ai fait un stage d’abord à la morgue et promis j’ai pas couché avec le chef vu que genre Faust c’est mon pote ! Puis promis j’ai pas non plus couché avec les autres médecins légistes enfin pas encore parce que c’est en projet mais y a que moi qui suit au courant, mais du coup c’est pas grâce à ça que je l’ai eu. Puis j’ai fait, et je fais toujours des stages au service d’hémato’ parce que bon … mon frère est chef de service, là d’accord, forcément, j’suis pistonné ! Et après j’suis allé dans une boutique de pompes funèbres pour faire vendeur, mais là c’était vraiment pas drôle. J’ai demandé à être conseiller parce que je suis toujours de très bon conseil et voilà où on en est !” Son sourire était cynique, tout comme le ton de sa voix, alors qu’il avait attrapé un stylo sur le bureau qu’il porta immédiatement à sa bouche pour le mordre fortement. “Comme vous l'avez remarqué, je n'aime pas parler de moi, donc on va se stopper là. Ah si peut être pour votre rapport j'ai des amis et autres choses agréable, genre l’amitié augmentée si vous voyez ce que je veux dire. Genre note bien ça, que je suis pas seul et que je fais des trucs normaux, genre le cinéma, le bowling !” Il faillit ajouter la scarification mais il préféra mordre dans le bouchon du stylo pour se taire, ayant une sorte de lucidité d'inhibition. “Oh et j’ai un groupe de rock tellement cool qui déchire grave !Il s'appelle The Silent Soul, parce qu'on est des âmes silencieuses, tapis dans l'ombre, et en fait les jumeaux ils sont roux, ils ont pas d'âmes. J’suis le chanteur, forcément avec la voix que j’ai, ça aurait été une hérésie de mettre quelqu’un d’autre à ma place. Dolorès joue de la basse, Livio de la batterie, Dereck de la guitare et Duncan du synthé et de la batterie, ou l’inverse, je sais plus c’est pareil t’façon. On reste dans la famille” Il essaya de hausser les sourcils séparément pour faire un effet mais comme d’habitude ça ne marcha pas. “Après pour les amis j’en ai pas beaucoup, faut pas non plus pousser mémé dans le caveau ! Déjà parce que voilà, et puis ceux qui arrivent à me supporter sont pas nombreux parce que j’suis pas très simple à comprendre.” Le jeune homme gloussa tout en haussant les épaules. Il le savait, il n’était pas naïf au point de croire qu’il était le mec parfait, même s’il disait qu’il était le mec parfait. Il avait des défauts, des gros défauts, son fameux syndrome de bordeline mais il s’en fichait, il était comme ça, et il était bien, puis ce n’était pas comme s’il pouvait changer alors .. “Oui j'ai un problème de gestion de ma colère enfin non c’est pas ça, c’est le truc du syndrome là, l’instabilité émotionnel et le fait que je ressente tout plus fort que tout le monde et plus longtemps ! La plaie, t'imagine si j'avais été Jésus ! J'aurais sentit la crucifixion au moins trois fois plus longtemps !" Il mima forcément Jésus, tirant la langue, se moquant clairement de la religion, en pensant qu'en fait ça aurait pu être cool, alors qu'il passait sa main devant ses yeux, une idée pas forcément sain traversant son esprit totalement dérangé. "Non, je ne continuerais certainement pas de vous voir pour qu'on discute, que vous m'hypnotiser ou toutes ses autres conneries pour me changer. Je suis bien tel que je suis, car maintenant j’ai appris à gérer les choses, à ne plus trop montrer certains trucs et le seul point qui pourra soulager votre cœur de samaritain c'est que oui, je vais essayer de moins crier sur les gens avec qui je travail quand leur travail n'est pas satisfaisant mais c'est tout. Maintenant je vous souhaites une agréable journée, et surtout à jamais !"

Tout en parlant, il avait sorti son chéquier, inscrit un montant un peu au hasard étant donné que ce n’était pas lui qui payait et attrapé sa veste grise, ne laissant aucune chance, au pauvre médecin de répliquer quoi que ce soit. "Bien entendu si vous croyez un traite mot de ce que je vous ai dit, c'est vraiment que vous êtes le premier de con ! Mais j'men fous !" Il aurait pu fermer son grand bec mais non, il avait fallu qu'il l'ouvre au dernier moment. Lui faisant un signe de tête, Aguistin sortit du bureau aussi rapidement qu'une ombre, tout en n'oubliant pas de claquer bruyamment la porte pour lui faire comprendre que tout ceci n'était qu'une mascarade. « Excusez moi, vous savez s'il faut attendre ou si c'est le Docteur Hooper qui vient nous chercher ? » Se tournant vers la personne qui venait de dire ça, Aguistin fit craquer sa nuque avant de lui hurler dessus, faisant ainsi ressortir toute la frustration qu'il avait eu dans cette pseudo' consultation. "Il n’y a que la mort qui vient vous chercher et je suis bien placé pour le savoir ! Après si vous voulez, on peut tester comme ça notre ami Hoopy arrivera peut être plus vite !" La femme se recula au fond de sa chaise, surprise et choquée que le visage si angélique qu’elle avait vu sortir soit en réalité celui du démon. Son téléphone sonna, et plus rapide que l’éclair alors qu’il se trouvait dans la salle d’attente il décrocha, un petit sourire satisfait sur son visage qui s’était aussitôt calmé. “Hum ? Vuiii Tiberius ? Mon rendez vous ? Comment il s’est passé ?” Son rire cristallin résonna dans la salle d’attente tandis qu’il se dirigeait dans le couloir, se fichant de ce que les gens pouvaient entendre. “J’ai été malencontreusement obligé d’insulter tout le monde !” Le soupir qu’il entendit à l’autre bout du téléphone le fit glousser alors qu’il reprit. “Non mais tu te rends compte … j’ai été obligé de raconter ma vie ! … Comment ça, ça change pas de d’habitude ?? Mais c’est pas pareil là ! J’le connais pas ce Hooper, puis il a dit des trucs trop chelous au tout début de la séance par rapport à ce que le psy’ de mes 10 ans avait marqué dans mon dossier. Le syndrome de personnalité Bordeline … il a encore dit pleins de conneries dessus ...fin’ c’est un psy … donc c’est un con t’façon, j’suis bien plus intelligent que lui !” La voix grave le sermonnait assez doucement et il s’amusa à l’imiter tout en faisant un joli doigt d’honneur à la secrétaire qui ne fit même pas attention à lui. “Et bah qu’ils me virent ! En fait j’men contrefiche !” Non ce n’était pas vrai, au fond de lui, il n’avait pas envie de perdre ce job, mais son côté provocateur ne pouvait pas l’avouer à Tiberius. “J’finirais Manager chez McDo, visiblement j’ai déja le coté je gueule sur tout le monde, avec ça j’suis en topliste pour qu’ils me prennent. Puis en plus j'veux pas dire mais au final je changerais pas beaucoup d'endroits, McDo tue quand même beaucoup de gens et t'imagines qu'en plus ils sont payés pour mourir ? Franchement je devrais lancer une idée sur ça ! D’ailleurs ces conneries ça m’a donné faim , j’vais y aller ! Tu veux me rejoindre où t’as envie de faire ton rabat joie sur la malbouffe ? Non mais sinon tant pis, j’vais aller chercher Greg' et Lolo’, on ira ensemble, j’ai pas reçu de messages d’elle, ça m’inquiète un peu .. t’as pas reçu son cadavre par hasard ? ” De l’autre coté du fil, il pouvait clairement s’imaginer Tiberius rouler des yeux tout en plantant un scalpel dans le corps d’un pauvre homme subissant une autopsie. “Bah ouais justement, c’est ma soeur, j’dis ce que je veux d’abord ! Mais sérieux, elle est pas dans ton congelo hein ?” Le non sec qu’il se reçut le fit juste rire, un peu soulagé quand même que Dolorès ne se retrouve pas là bas, elle en était bien capable avec sa maladie … “Elle est pas chez Livio ! Il nous a dit qu’il fallait pas le déranger aujourd’hui … genre il a son truc là de transfusion ! Enfin moi j’suis sur c’est une excuse pour ramener des nanas et les sauter ! J'suis même persuadé qu'il fait une putain d'orgie et même pas ils nous invitent !” Ah, le médecin légiste commencerait il à perdre patience ? Quand il lui disait juste Aguistin Langage ! Il savait qu’il commençait à sortir de route.Allait il braquer pour revenir dans le droit chemin ? Quelqu’un de normal oui, pas Aguistin. "Quoi ? Ah oui c'est vrai tu préfères me prendre dans un coin sombre en solitaire !" Le soupir de l'autre coté du téléphone voulait tout dire, le légiste regrettant très certainement ce jour où il l'avait rencontré. Non, il regrettait certainement le terrible passage de l'adolescence, dans lequel le jeune homme se trouvait toujours, qui avait décidé de le coller, à vie, pour son plus grand malheur. "Whesh, dit pas ça ! J'suis que secrètement tu me kiffes aussi!" La provocation, toujours, un jour il se ferait certainement étrangler par Tiberius pour qu'il arrête de parler, malheureusement pas aujourd'hui. “Mais je sens ce genre de trucs ! Oh et ce soir j'ai un concert ! Tu veux toujours pas venir ? C'est au casino de Louis, et il va y avoir full de monde, ambiance casino quoi!" Il avait littéralement hurlé dans son smartphone tant l'excitation était grande. Son groupe, sa plus grande réussite, ce qu'il chérissait extrêmement fortement, montrant qu'en s'appliquant un minimum, il pouvait y arriver, et très bien même. Bref, j’vais essayer de trouver Lolo et on file au McDo ! Hahaha ça fait des rimes, vas y appelle moi Edgar Alla Poe !” Il rigola de sa propre connerie, c’était bien, au moins il ne lui fallait pas grand chose. “Oh et Tib’ au fait, un truc que je voulais te dire mais que j’avais zappé ! Si les urgences t’appellent tu viens cette fois ! Parce que franchement l’infirmière qui m’a enlevé les points de suture à la jambe elle était pas aussi bonne que toi !” La conversation se termina ainsi vu que le dudit Tib’ raccrocha dans un énième soupir, ne prenant même pas la peine de répondre, provoquant un énième fou rire au jeune homme qui traversa la route sans regard, manquant de se faire écraser par la même occasion. “Et alors Connard ! La chaire prime sur le fer ! J’vais t’faire un procès et tu vas voir c’est moi qui vais t’niquer !” Toujours dans la délicatesse, et dans une maturité digne des plus grands, Aguistin tira la langue au chauffeur qui avait pillé pour déja, éviter de l’écraser, même s’il aurait du, et de deux, sortir de la voiture pour ne pas se laisser faire. Or rien que ce geste, d’ouvrir la portière, de poser les pieds sur le goudron, il n’y avait plus personne, juste l’écho d’un rire moqueur.



« Il n'y a qu'une minute de la vie à la mort » François Renée de Chateaubriand




[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  QDqWII9 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  WyiqKwI

“Take a litle walk to the edge of town, Go across the tracks Where the viaduct looms, Like a bird of doom” Précautionneusement, il avançait dans le couloir, tenant les tubes de sang bien droit. Il lui était déja arrivé de se les renverser dessus et il avait hurlé. Pas tant par le fait que c’était du sang, mais plus parce qu’il était contaminé, et avec la poisse qu’il se traînait à nouveau, il était sur à 90% de déclencher une épidémie, dont il en serait la première victime. “As it shifts and cracks Where secrets lie in the border fires, In the humming wires Hey man, you know You're never coming back” Une belle arnaque cette malédiction, peut être pire que celle que le Dr Finkelstein lui avait faite des siècles auparavant. Comment avaient ils pu se faire piéger ainsi ? Perdre tout, ne pas pouvoir revenir en arrière ? C’était fou, totalement insensé et il y avait des choses qu’il ne comprenait pas encore. Parce que tout avait changé, tout avait été révélé, mais les secrets de leurs existences continuaient encore à être protégé sous le fin voile qui les recouvrait. Il voulait retourner à Halloween Town, sa véritable maison lui manquait, son véritable monde lui faisait sentir tous les jours qu’ici il n’était pas réellement à sa place, lui ajoutant une angoisse de plus à celle qui était revenue. Ses amies d’antan, son essence même, qui tourbillonnaient dans sa tête, le poussant à aller toujours plus loin, comme si elles ne le reconnaissaient plus, qu’elles doutaient même de son identité. Alors il faisait, il obéissait, et il réussissait, au prix de gros sacrifices “On a gathering storm comes, a tall handsome man in a dusty black coat with a red right hand. He'll wrap you in his arms,tell you that you've been a good boy, he'll rekindle all the dreams it took you a lifetime to destroy.” Sa voix rauque emplissait l’espace, sous le regard parfois interrogateur des patients, mais dont le regard ne pouvait se détacher de cette tête blonde si charmante, qu’il balançait en fonction du rythme de musique qui sortait de la poche de sa blouse, déja taché de sang par endroit, qu’il n’avait pas prit la peine de nettoyer. Il commençait à partir dans sa chanson, les contours de la réalité s’effaçant pour lui, qui ne noyait éperdument dans la musique, mais aussi pour les autres, envoûté, charmé, par ces mots prononcés parfaitement. Il ne chantait quasiment rien au hasard, tout avait un sens, certes parfois obscur pour le commun des mortels, mais Aguistin laissait parler son esprit, ses sensations, ses sentiments que la malédiction avaient accentués, torturés, brisés, augmentés. “He'll reach deep into the hole, Heal your shrinking soul. don't you worry buddy, Cause here he comes .. ” Comme un écho à ce qu’il avait subit quelques mois avant par Finkelstein qui l’avait trouvé, à nouveau, même ici, pour voir comment il faisait pour être .. pour être si lui ! Il n’avait pas été seul dans la torture du scientifique et c’était peut être ça qui l’avait sauvé. Une minute d'inattention, qui avait fait basculer la situation en leur faveur comme la fameuse minute qui avait justement donné l’opportunité au scientifique fou de pouvoir l’attraper et de le mettre en cage. Puis le silence, pendant des jours et des jours. L’oiseau ne chantait plus malgré sa liberté. L’inquiétude de ses proches n’avait rien fait, même s’il s’en voulait, véritablement de leur faire subir ça. Mais il ne pouvait pas leur dire, pas encore. S’il savait qu’à Halloween Town, c’était passé, ici, ça ne serait pas le cas. Les données avaient changés, et eux aussi. Il était faible, encore plus faible qu’avant, avait il pensé et il était inimaginable pour lui d’oser, un instant en parler à qui que ce soit, dire une chose pareille à Tiberius. Il avait inventé un mensonge, quand il était venu le récupérer au bord de la mort, la véritable, un grossier mensonge dont les ficelles étaient visible mais c’était tout ce dont il était capable à cet instant précis, trop faible, physiquement, mentalement. “Through the ghettos and the barrio And the bowery and the slum A shadow is cast wherever he stands.” Alors, il avait trouvé un moyen, un génialissime moyen de se venger pour assouvir ce sentiment de culpabilité qu’il avait, qui le rongeait et les choses avaient repris le cours du temps, cette histoire enfouie pour tout le monde, ou presque.Le passé était passé, il fallait aller de l’avant, comme il le disait. Foutage de gueule, mensonges. S’il y avait bien quelqu’un resté dans son passé, c’était le jeune homme, nostalgique de son monde, mélancolique de son être, revanchard de la vie qu’on avait voulu lui donner. Mais ça, c’était le secret, son secret entre lui et lui, caché tout au fond de son esprit, se mêlant à toutes les autres angoisses qui le constituaient. Trois ans étaient passés depuis ce mois de Mars et même si en réalité il n’avait pas changé d’un pouce dans son comportement, sa concentration était portée sur des détails, des choses insignifiantes mais qui avaient une importance fondamentale, le rendant encore plus trouble qu’il ne l’était avant. “And the bowery and the slum A shadow is cast wherever he stands You'll see him in your nightmares, you'll see him in your dreams. He'll appear out of nowhere but he ain't what he seems ...” Il était presque arrivé à la morgue sans aucun dégât pour le moment, les flacons d’analyse étant tous là, et entier. Mais il avait en plus, quelques personnes qui le suivaient, ayant été charmé par sa voix éraillé, ayant vu la vérité comme il avait l’habitude de faire avant. Rassurer, montrer le chemin, les amener sereinement vers la mort, pour que la transition entre lui et Tiberius se fasse en douceur. Et si son pouvoir avait quelques ratés quand il l’utilisait volontairement, il était toujours aussi actif quand il était sincère dans ses intentions. “You'll see him in your head, On the TV screen And hey buddy, I'm warning You to turn it off.” Il poussa la porte d’un coup d’épaule et la referma d’un coup de pied, ne se souciant même pas du fait que quelqu’un aurait pu la prendre en pleine figure, ce qui se passa, les cris qu’il entendait ne faisait que renforcer sa mélodie mortelle. Au moins, cela eu le don de faire sortir de leurs transes les pauvres victimes qui frissonnaient en découvrant l’endroit où ils avaient atterri et qui repartaient aussitôt sans se poser de question. Cet hôpital ayant déjà fait les frais d’expériences pour le moins insolites et mystérieuses. “He's a ghost, he's a god, He's a man, he's a guru”. Sa voix se répercuta contre les murs insonorisés de la morgue tandis qu’il posa à coté de Tiberius (qui avait du déja au moins soupirer deux fois en le voyant arriver) , le support en bois qui contenait les cinqs échantillons de sang. Coupant la musique de son téléphone maintenant qu’il avait les mains libres, il poussa un long soupir avant de s’appuyer nonchalamment sur la paillasse en métal. “Nick Cave franchement, toujours des paroles coupés au couteau !” “Qu’est ce que c’est ?”Nick Cave ? C’est un rockeur des années 1980 de Melbourne, son groupe s'appelait The Bad Seed mais il a eu pleins d’évolutions … je te raconte pas le truc ! Oh et si tu parles des tubes, bah ce sont les examens de Madame Parbelas !” Bizarrement, le sourire en coin qu’Aguistin faisait n’était pas bon signe, et le légiste le savait très bien. “Attends je vais aller la chercher dans les casiers pour te montrer sa gueule !” Il s’élança, légèrement, trop enjoué pour ce lieu qui en avait vu passé. “Il n’y a pas de Parbelas ici …” Le ton stoick contrasta fortement avec l’éclat de rire qui suivit, et le bruit métallique. “Ooooh nooon, me serais je trompé ?” Il s’était arrêté au milieu de la pièce, grimpant sur la table d’autopsie, au niveau des pieds d’un pauvre macchabée. “Salut toi ! Déso, je te pousse un peu, t’avais qu’à être plus sympa avec moi avant hier !” Et il fit ses dires, poussant sur les voûtes plantaires pour le décaler, s’asseyant plus confortablement sur la table en métal. “Quoi ? Avant hier je lui ai dit, il a pas voulu me croire ! Il m’a même frappé steuplait !” Le jeune homme pointa l’oeil au beurre noir qu’il avait, tout en faisant une grimace. “Alors normal qu’il me laisse un peu de place, c’pas ma faute s’il a un gros cul ! En tout cas il est pas mort de malnutrition celui là !” Son rire assez sadique allait se transformer en fou rire quand Tiberiu le coupa dans son élan de vie. “Pourquoi tu es là ? Avec de fausses analyses ?” Une petite moue passa, tandis qu’il mettait dans sa bouche le premier truc qu’il trouva dans sa poche, un crayon à papier cassé en deux. “Alors déja, de un, ce ne sont pas des fausses analyses. Madame Parbelas est au service gériatrie, d’ailleurs j’ai jamais compris pourquoi il n'était pas rattaché directement à la morgue, franchement l’organisation laisse à désirer, mais c’pas le sujet. Elle a eu du sang dans ses urines la nuit dernière, il lui on fait passer toute une série de test, et des prises de sang of course ! Du coup je les ai volé, en disant que Faust en avait besoin !” Il secoua un papier qu’il avait sorti de son autre poche, les dudit résultats d’analyse. “Bien sur j’ai pas dit que c’était celle de la vieille, j’suis pas con non plus ! Puis j’ai pris les tubes pour que ça fasse réaliste et voila où on en est ! En fait je m'ennuyais grave là haut, ça m’a saoulé là de compter les globules rouges, je préférais être avec toi et les cadavres ! Livio m’a prit pour quoi ? Une calculatrice ? ” Le légiste qui devait sans douter, leva les sourcils avant de retourner à ses occupations, préférant ne pas répondre pour que le plus jeune n’ai pas l'occasion de rebondir.

Une musique résonna encore une fois, la marche funèbre de Chopin comme sonnerie personnalisée. “AGUISTIN RAVEN MARBAN JE TE DÉTESTE”. Poussant un peu le téléphone de son oreille, il n’aimait pas tellement quand la voix de Dolorès devenait criarde au point de lui vriller les tympans.”Oui moi aussi je t’aime ma soeur ! Attends j’te mets sur haut parleur.” Tiberius aurait dit non, que de toute façon, il l’aurait quand même fait. Posant son téléphone sur le ventre du cadavre, ce dernier vibrait tant la colère de la jeune femme se transmettait. ”Tu n’es qu’une saloperie ! Une pourriture … une ordure … une espèce de petit crétin … un .. un ..” Il éclata de rire, voyant qu’en plus elle n’arrivait plus à sortir un mot correct tant elle était énervée. Il secoua la tête, tout en balançant ses pieds qui touchaient le métal dans un bruit sonore. “Oh je suppose que tu as reçu mon cadeau ma Lolo” “Va te faire foutre ! Mais va te faire foutre tellement profond que ça t’explosera le bide ! T’es ignoble ! Un espèce d’enfoiré !”Fait gaffe à ta proposition je pourrais aimer ça !” Continuant de rire, il était en passe d’avoir un fou rire, alors qu’il avait essayé de faire un espèce de clin d’oeil sous entendu à Tiberius qui se pinçait l’arrête du nez. “Pardon mais t’es trop, t’es géniale ma belle !” La jeune femme hurla à nouveau, ne faisant qu’augmenter le rire du jeune homme, sous le regard plus que blasé du légiste. “ T’es dégueulasse de faire ça, c’est pas gentil !” La voix de Dolorès commençait enfin à reprendre des fréquences plus basses alors que l’affreux garnement essuyait les larmes qui coulaient le long de ses joues tant il pleurait de rire, imaginant parfaitement la scène qui avait mis sa soeur dans un état pareil. “Pas gentil ? Tu t'fous de ma gueule ! C’est le meilleur cercueil et le meilleur caveau de tout le marché !” “Mais j’en veux pas !” Il prit un air offusqué, avant de remettre son bout de crayon dans la bouche. “Livio lui il a été super content ! T’abuses franchement !” “Mais c’est un vampire ! Il dormait dedans à Halloween Town, c’est normal qu’il ai été heureux du cadeau !” “Bah voila, pourquoi tu fais chier alors !” La logique d’Aguistin défiant toutes les lois de la logique, ne suivant que la sienne, unique, comme lui. “Parce que j’ai jamais dormi dans un cercueil !” “Merde Lolo ! T’es un zombie, un putain de zombie ! Un mort vivant ! Et tu l’as toujours été alors qu’est ce que tu fais à me chier une pendule là ! Sois contente ! Des dizaines de morts aimeraient l’avoir, t’as un truc de luxe en plus ! T’es vachement ingrate de réagir comme ça !” Et forcément, ce qui devait arriver arriva, la jeune femme éclata en sanglots, de gros sanglots entrecoupés de mots qui semblaient être je suis morte … caché par des flots de jérémiade. Il se mordit la lèvre tout en passant ses mains dans ses cheveux, rapidement, les ébouriffant. Il n’aimait pas la faire pleurer, et il regretta immédiatement les paroles qu’il avait dit, un fort sentiment de culpabilité le prenant à la gorge. “Pardon”. Il était rare qu’il s’excuse pour son comportement, mais Dolorès restait Dolorès, malédiction, pas malédiction. Elle avait été celle pour qui la Mort avait accepté son caprice, sa grève de la faim , grâce à l’appui de Tiberius, elle avait été sa meilleure amie pendant des siècles, elle avait été sa soeur pendant trente ans, elle avait une place importante dans son coeur. “Je suis désolé Lolo !” Il avait voulu bien faire, l’intention était bonne, celle de faire plaisir, mais la manière laissait encore désirer. Pourtant il savait que cette malédiction les avait changé, pas beaucoup, mais assez pour que leurs réactions ne soient plus tout à fait les même. Dolorès avait été traumatisé, encore plus quand la vérité éclata. Le syndrome de Coltard qu’elle avait depuis ses 8 ans était vrai. Son cerveau lui disant qu’elle était morte le disait pour une bonne raison, car elle était morte. Alors lui faire un truc pareil, si peu de temps après, c’était débile et de mauvais goût, mais pourtant, elle aurait dû en rire, les blagues de ce genre, c’était leurs ADN, ou peut être que le sien…juste le sien, lui qui avait été façonné dès le départ à Halloween Town … “Regarde, pour qu’on soit quitte, t’as qu'à me virer de la maison, et tu me dis va te faire un nid dégueulasse avec des feuilles, des aiguilles d'arbres, des toiles d'araignées, va manger des vers et de la charogne en décomposition !” Le petit rire qu’il entendit le rassura un peu, à travers les sanglots toujours fort. “J’ai jamais dormi dans un cercueil parce que c’était Belzébuth qui me logeait !” “Je sais, c’était pour la vanne Lolo ! Genre la blague quoi ! Même si bon, ton cercueil est quand même ultra cool ! Il est molletonné !” Il poussa un petit soupir, en faisant une grimace en entendant un grand reniflement. Il voulait retrouver les autres, les monstres comme eux, qui formaient une famille. Certes il avait avec lui ses quatres amis les plus proches, mais il mourrait d’envie de retrouver le reste de son petit gang Où était Zarah la momie ? Pétronille la chauve souris ? Belzébuth le diable ? Clark le monstre sous le lit ? Et Madame la Mort ! La grande prêtresse qu’il aimait tant ! Toutes ses créatures qu’il connaissait depuis la nuit des temps, qui l’avait fait grandir quand il n’était qu’un oisillon, qui l’avait couvé, protégé des dangers, plus ou moins bien, qui lui avait appris comment bien se comporter en société, leur société. Il voulait les revoir, de tout son coeur noirci. Il voulait faire des blagues, comme avant, tout aussi spectaculaires et mortellement dangereuses, avec ses amis, surtout maintenant qu’ils étaient ici, un peu comme des espions pouvant tout appréhender. “Ecoute, je passe chez le boucher en rentrant et je te fais un bon plat pour me faire pardonner d’accord ?” Ce fut à son tour de rigoler, sa crise de larme s’étant enfin calmer. “Mais tu sais pas cuisiner ! Même un enfant de 5 ans à plus de base que toi !” “Non mais dit pas ça devant Tib’ quoi !” “Quoi ? Tiberius est là ? Oh mon dieu mais non mais je ne suis pas correcte …” L’ancien oiseau fit une grimace, soufflant, pour ne pas être vexé. Il l’avait mérité, et puis ce n’était pas faux. Il était nul en cuisine, alors que pourtant il adorait manger. S’il pouvait faire ça toute la journée, il passerait son temps à table entrain de dévorer des petits plats. Or son aversion pour apprendre, sa flemme inné faisait qu’il aimait n’avoir qu’a mettre les pieds sous la dudite table et se faire servir. Comme avant, où il allait se servir une fois que l’animal en question était bien mort. Il n’y avait que de très rares fois, où il se bougeait les ailes pour aller tuer par lui même, en général des lapins, et des belettes. A Storybrook, ce n’était pas forcément possible alors il s’était rabattu sur les fast food, et toutes les conneries inimaginables. “Oh mon dieu mais Tiberius, je suis tellement désolée !” “Mais t’as fini oui ! Tu vas vraiment finir par l’emmerder si tu t’excuses comme ça alors arrête de lui parler comme si tu avais tué père et mère !” Une pointe de jalousie se fit entendre dans ses paroles, l’agacement aussi, alors que le faucheur disait un vague ce n’est pas grave, priant tous les cieux pour que cette mascarade habituel cesse. Finalement, Dolorès reprit, pas rancunière pour un sous. “Je cuisinerais ! Pâtes à la bolo’ ça te vas ?” Un sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’il fouillait vivement les poches de son jean pour y trouver un bonbon, parler de nourriture, lui avait donné faim. “T’es pas obligé Lolo, c’est moi qui doit m’excuser ! Je te ferais un massage si tu veux !” “T’as pas le choix ! Je cuisines ! Sinon on va encore manger kebab et la dernière fois il est pas passé ...” “Peut être parce que t’as mangé le cuistot avec !” La jeune femme, tout aussi instable que lui, fit un bruit de la bouche sec, montrant son mécontentement. Elle allait répondre quand la porte de la morgue s’ouvrit dans un grand fracas. “AGUISTIN JE VAIS TE TUER” “Pitié … achevez moi …” Lolo je te laisse, je crois que Liv’ nous fait une crise...” Raccrochant aussi sec, il enfouit son portable dans sa poche avant de sauter de la table d’autopsie dans une cabriole, se mettant au niveau de la tête pour essayer de se cacher, alors que le dudit Livio, d’ordinaire aussi calme qu’un cours d’eau en été, rugissait comme un torrent. “Comment as tu oser faire ça ! Je vais t’apprendre moi ! A te moquer du laborantin !” L’homme était clairement terrifiant, et Aguistin en avait véritablement peur, mais malheureusement, avec Tiberius dans les parages, l’autorité naturelle du vampire et du frère aîné passait à la trappe. A nouveau, comme avant, il n'y avait véritablement que le faucheur qui pouvait le contrôler, le lien invisible de propriété et d'appartenance réciproque étant devenu aussi voyant qu'un néon de boite de nuit “Genre il s’est plaint ? Mais quel bâtard !” Un jeu du chat et de la souris était entrain de se faire, Livio, s'enragea encore plus aux paroles de l’insolent, qui osait rire et qui eut en plus le dernier mot, non sans en payer le prix. "Je comprends pourquoi ils t'ont virés aux pompes funèbres !!!" "C'est pas vrai d'abord parce que le rapport psychiatrique était bon ! C'est moi qui suit partit parce que ce sont des enculés et qu'ils arnaquent les gens avec le prix des cercueils !". C'était vrai. A la levée de la malédiction, Aguistin n'avait pas aimé cette marchandisation de la mort. La mort ne connait pas la crise lui avait t'on dit ! Forcément, c'était la seule chose de sur dans ce monde capitaliste. Dégouté, il avait fait scandale, s'énervant, hurlant que tout ceci était honteux avant de partir en claquant la porte, promettant de se venger. Ce qu'il avait fait par la suite. Trébuchant tout seul, sans l’aide de personne, sa cheville se torda dans un bruit sordide, parce qu’elle en avait envie, le faisant ainsi s'étaler de tout son saoul sur le sol. Or s’il y avait bien une chose qu’il avait aussi repris de son ancien comportement d’oiseau, c’est qu’être au sol signifiait être vulnérable, en danger. Surtout que Livio était rapide, à quelques centimètres de sa jambe. Se relevant rapidement, tant bien que mal en couinant, s’étant forcément fait assez mal, la poisse ne le suivant pas partout pour rien. Il en profita pour faire un bond, se glissant dans l’ombre du légiste, disparaissant ainsi de l’endroit. "Trop tard Livio !". Son rire ne fit qu'augmenter le cri de rage de l'hématologue, qui donna un violent coup de poing dans les armoires métalliques. "Il te faudra bien sortir de là, et je te jure petit frère, que je vais te faire passer l'envie de rire .." "Jamais !" Le calme se fit un instant, mais Aguistin revient quelques minutes après, par le même endroit, vu que Tiberius n'avait pas bougé,sortant uniquement son torse, par peur quand même des représailles, car il savait que la probabilité de se faire tabasser avoisinait les 95%. “Tiens tes analyses, elles sont là ! Et si tu veux récupérer le sang de la vieille pour le boire, il est sur la paillasse ! ” Il jeta la feuille de papier, tout en gloussant, sous le regard plus que noir de son frère. “Tu ne payes rien pour attendre toi … je te jure qu’à la moindre occasion, tu vas te l’as prendre cette dérouillé !” Comme à Lolo tout à l’heure, moi aussi je t’aime !” Il lui envoya un bisou avec sa main droite avant de lui faire un petit aurevoir. “Je ne t'oublie pas Tib', mais la blouse qui te va si bien de face, te cache tes fesses de dos ! J’peux pas me rincer l’oeil !” Et cette fois, il repartit vraiment pour de nouvelles aventures, évitant à moitié le tube de sang que Livio lui lança dessus, énervé qu’il ne prenne pas la mesure de la situation.





©️️ CREDIT



Administration


Célébrité de votre Avatar : Dane Dehaan [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688
Est-ce un poste vacant ? : Nop

Multicompte ? : Vraiment ? [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723

Entre nous


Pseudo / Prénom : Chess
Votre avis sur le forum : Toujours le même [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688 J'serais pas revenu sinon [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688
Comment l’avez vous découvert : Oulala dans des temps anciens et obscurs [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739

Si vous deviez choisir entre héros, vilain, magique, prince(sse), contes de fées, Roi Lion, Ancien animal, rebelle, ou wonderland pour votre team vous choisiriez quoi ? : Vilain [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 parce que c'est clairement pas un enfant de coeur malgré sa bouille d'ange [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1688994477 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1605220895

Le mot de la fin : Ce troll de fiche était beau [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 y avait vraiment qu'avec Agui' que je pouvais le faire [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 Mais en vrai ça m'a trop stressé [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3213561239 Quand j'ai vu que ça rentrait pas [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3213561239 j'ai paniqué en plus [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  563794906 en mode comment je fais faire [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782 puis je me suis dit non poster la fiche à la fin c'pas possible [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  563794906 Du coup j'ai pleuré à Didi d'amour dans la CB (y a des témoins [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 ) [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739 et elle a dit oui [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 Puis j'lui ai dit qu'elle pouvait me traiter de cassos et de blonde parce que c'est le combot que je suis [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 mais dans sa gentillesse elle a dit qu'elle le ferait pas [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 mais vous pouvez [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 Bref [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739 première fois à tout comme on dit [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1634017881 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1605220895


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de


Stanford Pines
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stanford Pines

| Avatar : Harrisson Ford

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  Tumblr_inline_pbbh1u4stS1rxppp7_250


You feed the madness
And it feeds on you



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  221a320c9885883d743435fa03b0a891c0ebe039

CHANGE
is inevitable

slow and painful sometimes, but

✢ INEVITABLE ✢


| Conte : ??
| Dans le monde des contes, je suis : : Le magicien

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  Test-3

| Cadavres : 397



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 21:40

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  D7beefca83be0b1bf5adee3a9bd4229db33ba634_hq

Regarde-ça, je te connaissais déjà avant [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  332879724


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




Golden Heart • Pure Mind
(c) Miss Pie



Aguistin R. Marban
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aguistin R. Marban

| Avatar : Andrew Scott

| Conte : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
| Dans le monde des contes, je suis : : Le Porte-Parole de Madame La Mort & sa personnification ☘ La muse d'Egdar Allan Poe ☘ Le porteur de poisse ☘

| Cadavres : 1958



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 21:49

Nop [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 ça c'est Madame La Mort [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1634017881 c'pas moi [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564

Si t'avais bien lu tu aurais vu que j'étais un PUTAIN DE CORBEAU TROP BEAU [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739

Mais visiblement la vieillesse à touché tes yeux [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 pauvre de toi [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 j'te plains [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de


Stanford Pines
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stanford Pines

| Avatar : Harrisson Ford

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  Tumblr_inline_pbbh1u4stS1rxppp7_250


You feed the madness
And it feeds on you



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  221a320c9885883d743435fa03b0a891c0ebe039

CHANGE
is inevitable

slow and painful sometimes, but

✢ INEVITABLE ✢


| Conte : ??
| Dans le monde des contes, je suis : : Le magicien

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  Test-3

| Cadavres : 397



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 22:20

Mais si [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 Tu sais... Quand tu t'es cassé les os de tes poignets tellement tu étais fragile [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 Je me suis dit que ce ne serait que le commencement [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688
Ensuite le côté "TROP BEAU [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 " du corbeau on va peut-être repasser, hein [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Je sais pas si t'as un miroir suspendu également dans ton arbre, mais comment dire qu'à force de passer ton temps avec tes amis décédés que tu manges, tu dois pas avoir bonne mine [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2724229657
[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3213561239

D'ailleurs, il le vit bien ton copain [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2724229657 ? Dans l'haleine ? Tout ça [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2724229657 ? Non vient pas me clasher avec ma vieillesse e.t.c [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Je suis toujours en vie juste pour éviter d'avoir à rencontrer des gens comme toi [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 Et je le vis bien [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 On atteint pas les gens qui ont tout pour être heureux [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




Golden Heart • Pure Mind
(c) Miss Pie



Aguistin R. Marban
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aguistin R. Marban

| Avatar : Andrew Scott

| Conte : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
| Dans le monde des contes, je suis : : Le Porte-Parole de Madame La Mort & sa personnification ☘ La muse d'Egdar Allan Poe ☘ Le porteur de poisse ☘

| Cadavres : 1958



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 23:45

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Ah non ça c'est juste parce que j'y suis allé trop fort [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 mais tu peux pas test' [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 enfin si visiblement Dae' m'a dit que t'avais envie de lui [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1634017881 il pourrait te faire ça [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1634017881 j'suis sur que tu kiffera à mort [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1634017881

Et bah si justement [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 tu savais pas que les vers ça mangeaient justement les chaires putrides [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 on les utilise d'ailleurs dans le service des grands brulés pour renouveler la peau plus vite et avoir une peau de bébé comme la mienne [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1688994477 Allez papy faut être à la page niveau technologie [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1634017881

Alors oui étant donné que je n'ai pas de copain techniquement [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Mais ne me confond pas avec toi [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 moi je ne suis pas en décomposition comme toi par exemple [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 Et si tu parles de Tib' [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 enfin je suppute et pas je suce une pute [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739 j'pense qu'il va légèrement te défoncer tu vas moins faire le malin sans colonne vertébrale [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870

Ah mais t'es pas le mec qui a défoncé son neveu parce qu'il le croyait posséder par The Chaos [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 ? [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Ah bah VIVE LE BONHEUR ALORS [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 Ah jpp de ses humains franchement [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de


Aisha d'Andros
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aisha d'Andros

| Avatar : Kiana Ledé


[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  J8e7

If I could fly across this night
Faster than the speed of light
I would spread this wings of mine
Through the years and far away

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2ce8e7714d5b582d31e1da1ef61320092e75471c



| Conte : Winxclub
| Dans le monde des contes, je suis : : Layla d'Andros, fée des fluides

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  201105074320284592

| Cadavres : 1065



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Lun 29 Oct 2018 - 1:12

La génération d'aujourd'hui ne sait pas respecter des personnes qui ont traversé les mondes pendant plus de trente ans alors qu'ils restent dans leur taudis (pour toi le cimetière [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  388527696 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1634017881) à manger tout ce qui bouge [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Que les ordures restent avec les ordures [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Vous êtes bien [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4049562214 Changez pas [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1375884928


Ah mais c'est vrai que tu traînes tes plumes de pivert partout toi [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 ! Il te faut environ combien de temps pour contaminer le reste de Storybrooke ? Tu pourrais te limiter au cimetière ? [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Pour ce qui est de la décomposition... J'ai justement stoppé mon vieillissement [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Donc... Voilà. Mais bon, oui on peut toujours prévoir. [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132

Woodpecker [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 Voyons, te fait pas avoir par des rumeurs sur moi [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Ma célébrité me perdra [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688
Allez retourne jouer au pendu [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870
Ooooooh, on fait un véritable pendu et plus la personne se trompe, plus on tire sur la corde [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264
ASH !!! Tu donnes des idées au mauvais camp là !!! [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3213561239 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2750729395
Pardon [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2381383065 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782
[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Mais qu'est-ce que j'ai fait pour finir ici [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870
OOOHHHH un WHAT IF où les persos se demandent comment ils ont atterris ici et réalisent qu'ils sont enfermés dans un forum [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 !!!!
[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Tais-toi. Juste... Tais-toi.

*tousse et revient à Aguistin*
Mes paroles ne changeront rien aux tiennes, tu es pourri jusqu'à la moelle, comme ton ami [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Je n'attends rien d'intelligent de votre part.

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4iNK



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88461-2nd-round-layla-d-and http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88475-liens-feeriques-d-ash http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88476-chrono-d-aisha#1262756


Aguistin R. Marban
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aguistin R. Marban

| Avatar : Andrew Scott

| Conte : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
| Dans le monde des contes, je suis : : Le Porte-Parole de Madame La Mort & sa personnification ☘ La muse d'Egdar Allan Poe ☘ Le porteur de poisse ☘

| Cadavres : 1958



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Lun 29 Oct 2018 - 2:11

Ah mais du coup je devrais te manger [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 vu que je manges les ordures [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 et tu m'en as l'air d'être une bonne [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1634017881 Sauf que si tu t'étais renseigné un peu [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 les corbeaux ne mangent pas les ordures [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132

Puis j'ai envie de te dire que tu te contredis [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 à la vieillesse c'est dur de s'y retrouver [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 tu parles de respect mais tu viens juste de traiter le cimetière de taudis [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 c'est bien [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 les proches des morts vont être content [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1375884928

Pivert pivert [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 va falloir changer ses lunettes Papy [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 si tu confonds un pivert avec un corbeau [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 c'est que t'as un gros soucis [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 et j'espère pour toi que c'est que de vue [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 sinon ça veut dire que le cerveau est touché [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782 la fin est proche [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782

Encore une attaque sur le cimetière [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 et bah bravo pour le respect des morts [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132

Attends tu finis par cette phrase [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 genre et ben .. voila ? [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 et en plus tu t'auto clash avant en mode j'ai limité ma décomposition [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 T'es magique Papy [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 en vrai j'ai rien à faire juste à regarder [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 Rien que pour ça tu vois, je te ferais la grâce de ne rien dire [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 et de te laisser t'enfoncer tout seul [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723

Non ta vieillesse te perdra [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 pas ta célébrité [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Ah moins que tu ne meurs écraser par des groupie mais ça m'étonnerais fortement [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 mon sixième sens me le dit [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 et ta tronche aussi [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 VAS Y J'ADORE CE JEU EN PLUS [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 comme tu peux le voir dans le mp [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688 Et je sais d'avance qui sera le gagnant [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  242150264 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3109594688

*Chess pat' pat' Ash' [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 * Je sais ce que c'est [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723

Merci Papy pour le compliment [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 et je te le retourne [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de


Aisha d'Andros
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aisha d'Andros

| Avatar : Kiana Ledé


[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  J8e7

If I could fly across this night
Faster than the speed of light
I would spread this wings of mine
Through the years and far away

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2ce8e7714d5b582d31e1da1ef61320092e75471c



| Conte : Winxclub
| Dans le monde des contes, je suis : : Layla d'Andros, fée des fluides

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  201105074320284592

| Cadavres : 1065



[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________ Lun 29 Oct 2018 - 2:58

Je prends la place de Ford, il est parti à son labo' résultat [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739 Pas grand, grand chose à faire, il dit, de s'occuper d'un gamin.

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  Tumblr_owqat3Iiui1vz5kcso2_540

Donc [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 Moi je suis gentille, hein. Donc je viens en paix [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1574146564 (Hein, Chess [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782 Tu lui dis au corbeau [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782 je vais me faire pendre, sinon [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739)

Alors... Déjà, il disait que tu étais une ordure, pas que tu en mangeais [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Mais il dit également que tu penses ce que tu veux de ta nourriture tant qu'elle te permet d'apprendre à lire [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870
Ensuite, il réprime encore ton problème de lecture qu'il trouve fréquent et inquiétant [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Car il parlait de "respecter des personnes qui ont traversé les mondes pendant plus de trente ans" et il ne pense pas que ce soit ton cas [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Il s'excusera si tu lui confies que c'est le cas mais pour l'instant, il pense simplement que t'es trop jeune et que la seule chose qui te vaut le respect c'est ta connexion avec la mort qu'il trouve fascinante, sans pour autant souhaiter faire partie de ta collection de cadavres (pas Fooord s'il vous plait [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782).
Par ailleurs, si lui ne respecte pas les "morts", Aguistin - qui s'en occupe et les mange [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 - ne respecte pas ceux qui vont y passer [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 Bientôt ou pas. D'ailleurs, il dit également que tu pourrais mourir avant lui et que si c'est le cas... Ben rien. Parce qu'il en aura toujours rien à faire [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132
Ensuite (j'ai l'impression faire une thèse [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  453450723 On parle pas d'un diplômé pour rien !), en tant que scientifique il n'est pas stupide - au cas où tu le pensais, c'est bien de le rappeler, car il paraîtrait que toi tu ne le lui aurais pas dit [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 -. En fait, il sait ce qu'est la décomposition et il sait qu'il est âgé [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Mais son cerveau fonctionne toujours et puisqu'il a stoppé son vieillissement, ses membres vont assez bien également. [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Pour ce qui est du physique, car tu t'attaquerais beaucoup sur le sujet... Pareil. Il en a rien à faire.
En fait, le fait qu'il en ai rien à faire c'est l'introduction et la conclusion [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Le développement c'est simplement pour montrer à quel point tes paroles n'ont pas de sens [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  4114364782 OH ! Y a un titre aussi !! Je l'avais pas vu [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2724229657
Extrait de thèse sur les têtes à claques [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2724229657
C'est soutenu par Chess, apparemment [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870
Évidemment, tu es dédicacé [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  2852471132 Que tu le veuilles ou non, dit-il.


Je vais vous laisser, hein [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  1139808870 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739 [FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  3392629739

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88461-2nd-round-layla-d-and http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88475-liens-feeriques-d-ash http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88476-chrono-d-aisha#1262756


Contenu sponsorisé




[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban  _



________________________________________

 Page 1 sur 4
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

[FINI]Tout comme le cadavre je suis exquis } La vrai fiche du légendaire troll ! Aguistin R. Marban





Disney Asylum Rpg :: ➸ Bienvenue à Storybrooke :: ♥ Présentation :: ➹ Persos validés