MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


BIENTOT :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magrathea #1 : Rien à Déclarer ☆ Evénement #100
Une mission de Eurus Holmes - Depuis le 28 octobre 2018
« Sera t'elle de retour dans cette mission ?! »

Partagez | .
 

 [ENTRE DEUX SCÈNES] Un peu de fraicheur après l'humidité de la cave } Madeleine Pestch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dane Dehaan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sérieux ?

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5
✯ Les étoiles : 20




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 7 Nov 2018 - 23:20

Un peu de fraîcheur après l'humidité de la cave
Dane & Madeleine
“On peut pas faire une pause là ? Allez franchement James ! En plus l’eau est entrain de refroidir !” Dane avait la tête nonchalamment posé sur son bras, à moitié immergé dans l’immense cuve et son regard allait du réalisateur à la jeune femme allongée sur la table. Ses yeux de biche papillonnait, suppliant avec toute sa force de conviction l’homme derrière la caméra. La matinée avait été rude, et même s’ils avaient fait une micro pause pour que Madeleine se fasse remaquiller, ils n’avaient pas arrêté et psychologiquement la scène était dure. C’était sans doute pour ça, que James accepta d’un geste de la main en soupirant. “Bon bon, allez, je vous donne deux heures ! Mais ne venez pas vous plaindre ce soir en disant que l’on finit tard !” Sans attendre la fin de la phrase, Dane poussa sur ses bras pour sortir entièrement de l’eau, refusant l’aide des assistants pour descendre. Il frissonna, malgré le chauffage qui avait été monté à fond à la vue de la quasi nudité des deux protagonistes, mais attrapa rapidement le peignoir qu’on lui tendait en remerciant la personne d’un coup de tête. Il se dépêcha d’aller au niveau de sa place, se jetant sur son téléphone pour voir s’il n’avait pas un message où toutes autres notifications avant de se s’assoir sur la chaise tout en soupirant. Il s’étira, étant encore engourdi par le fait de ne pas beaucoup bouger dans cette immense cuve. Il sentit une main sur son épaule alors qu’il se frottait le visage, et souria à Jason. A chaque fois c’était la même chose, il s’excusait de ce qu’il lui faisait subir, et à chaque fois Dane répondait que ce n’était rien, même si, en vérité, il était sur le point de penser que cela devenait une habitude. Déja sur le tournage de ‘A Cure for Life’, Jason avait était son bourreau. Mais là, pour Slife, cela dépassait l’entendement. Si avant il avait fait des cauchemars, actuellement il vivait dans une certaine crainte de l’homme, alors qu’il appréciait pourtant. Qui pouvait se targuer d’avoir une carrière comme lui et d’être aussi célèbre pour toute une génération. Il avait grandi avec Harry Potter, et si un jour on lui avait dit qu’il tournerait avec Lucius Malfoy il aurait rigolé. Or c’était le cas, plusieurs fois, et il en était honoré c’était certain, mais il ne pouvait s’empêcher de le craindre, comme si la peur d’Aguistin était en réalité la sienne. Certes tout était fictif, seul le froid de l’eau le transperçait quand ils tournaient longtemps mais les images que James lui avait montré étaient restés imprimés dans son cerveau, ressortant à chaque scène, à chaque torture qui était mimée.

Essayant de ne pas forcément y penser, il se leva finalement de sa chaise, voulant vraiment se couper pour sa pause de cet endroit sordide. Rapidement il alla dans sa loge, saluant les autres acteurs au passage, pour enfiler quelques vêtements pour sortir à l’extérieur des studios. Son portable vibra, et il sauta dessus, avec cet étrange poids dans sa poitrine. Pourtant cela faisait trois ans qu’elle était partie, sans rien dire, comme une voleuse et il continuait d’espérer, un peu. Pas pour elle, mais pour Rose. Les démarches judiciaires étaient longues, beaucoup trop longues à son goût, puis de toute façon, si même les juges ignoraient où elles se trouvaient, rien ne pourrait avancer. Non, ce n’était pas elle, mais une autre jeune femme, qui redonna un petit sourire à son visage triste alors qu’il tapait à toute vitesse sur son clavier. Aubrey le proposait de le ramener à l’hotel étant donné qu’ils n’étaient qu’à quelques chambres de distance. Or comme l’avait dit James, le tournage risquait de finir plus tard que prévu et il ne voulait pas la faire poiroter, elle aussi ayant de longues scènes à tourner. Mais tout comme Dolorès, elle insista, il n’avait pas le choix. Si les prises de vue actuelles l’incommodait assez, comme tout humain normalement constitué, il adorait ses moments avec Aubrey. Leur complicité s’était accentuée depuis leur précédent film, ce qui rendait encore plus crédible leur relation de fraternité, plaisant particulièrement à Abrams. Elle prenait soin de lui, elle avait été là au moment fatidique, ce moment qui avait sans doute fait basculer leur relation vers l’amitié solide. Sortant tout aussi rapidement qu’il était rentré dans sa loge, il prit la direction du petit parc qu’il y avait derrière les studios, pour s’aérer l’esprit, tout en grignotant la barre chocolaté qu’il avait trouvé dans sa poche. Il regarda les alentours, les observant silencieusement. De nombreux acteurs et actrices y prenaient leurs pauses, fumant, bavardant, mangeant leur repas de midi. Un soupir franchit ses lèvres involontairement, en se rendant compte que Cillian ne faisait pas parti des gens présent. Une pointe même de déception vint le titiller alors qu’il aurait bien voulu, passer son moment de pause à lui raconter ce qu’il avait fait, comme un exutoire de ces cauchemars, ou l’écouter parler, de tout est de rien, car heureusement plus bavard que Tiberius, pour son plus grand plaisir. Continuant de marcher sur le chemin, son sourire se fit en coin, en remarquant la présence de sa collègue, sur le banc qui faisait face aux studios. “T’en veux ? J’ai presque fini mais c’est quand même bon !” Elle leva la tête vers lui, et il lui fit un petit geste de la main tout en prenant place sur le banc. “Ça va ?” Si les tortures que son personnage subissait étaient atroces, celle du personnage de Madeleine l’était tout autant, dans un autre registre. “Visiblement tu es autant abonné que moi aux situations glauques !” Il rigola doucement avant de balancer ses jambes sous le banc. Il n’avait pas suivi entièrement la série dans laquelle elle tournait, mais il avait vu le premier épisode, traumatisant à souhait. Mais pas plus que là. “Ça doit être à cause de nos têtes, ils sont jaloux alors ils veulent nous voir souffrir à l’écran !” Il s’était penché un peu vers elle, lui soufflant cette phrase comme si c’était un secret, la fameuse raison de tous leurs tourments.
“Une amitié fondée sur le travail est préférable à un travail fondé sur l’amitié.” J. Rockfeller
Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Qui a dit que je parlais du burger à Jimmy ?
 Page 1 sur 1

[ENTRE DEUX SCÈNES] Un peu de fraicheur après l'humidité de la cave } Madeleine Pestch





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Les Pépites de Disney RPG :: ⚔ Celebrity, nous les Fans ! :: ➹ Celebrity Show