MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Pornography of the Death } Aguistin R. Marban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aguistin R. Marban


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 721
✯ Les étoiles : 3119




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 8 Nov 2018 - 18:07


    Aguistin Raven Marban
« L'empalement, ce supplique qui commence si bien mais qui finit si mal ! .... André Malraux ! »

Au régime héroïque de l'antithèse va succéder le régime plénier de l'euphémisme. ~ Gilbert Durand

Est le dernier d’une fratrie de trois enfants. Livio le grand frère 6 ans son aîné et Dolorès sa grande soeur ayant 1 an d’écart • Porte la poisse • Adore les jus de fruits (son préféré étant le pamplemousse) • Boit souvent à la paille • Met du clou de girofle partout • Est un grand lecteur (Mais surtout de trucs avec des images comme des bds ou des comics) • A voulu jouer du violoncelle mais n'a pas pu à cause d'un problème à la colonne vertébrale • Aime les roses rouges ainsi que les orchidées • Adore écouter des chansons tristes surtout les chansons d’amours • Fume beaucoup trop de cigarettes • Aime l’odeur de la terre mouillée par la pluie • A peur de l’eau (normal vu que c'est sa faiblesse principale qui peut d'ailleurs le tuer / mais il est résistant au feu à l'inverse) • Fait souvent (toujours) des blagues pas drôles • A toujours besoin d’avoir un truc dans sa bouche • Joue aux jeux d'énigmes et de logiques • Est un profiteur • Ne sait pas du tout cuisiner • Mange souvent sa viande crue • Est facile de le trouver dans des endroits assez lugubres et peu lumineux • Aime beaucoup trop de trucs glauques, sales et vraiment dégueulasse • Est fan incontestable de Mylène Farmer et voue un culte au groupe Queen • Ses cheveux varient de couleurs selon les saisons Il est chatain/blond en printemps/été & brun/noir en automne/hiver • A deux énormes cicatrices dans son dos, le long de ses omoplates, stigmates de ses ailes passées • A une hyperdontie et une malformation en "grain de riz", c'est à dire qu'il a plus de dents que quelqu'un de normal: il a deux paires de canines en plus ainsi trois paires de molaires en fond. Et elles sont mal formés, en forme de grain de riz (donc pointus) • Porte des pulls trop grand • Ne supporte pas l'alcool (et le ne tient pas ) • Est un frileux … • Fait parti d’un groupe de rock dont il en est le fondateur et le chanteur qui se nomme The Silent Soul parce qu'il trouvait ça très drôle des dires les âmes silencieuses vu que de 1 ils sont très bruyants et 2 ils n'ont presque pas d'âmes (oui oui il considère que les jumeaux n'ont pas d'âmes ! Ils sont roux et en plus ils sont les fils de Jeff alors forcément … ) • Chante souvent (pas besoin de radio quand il est dans les parages) par rapport à la situation dans laquelle il se trouve • A une culture musicale énorme, digne d'un critique •

Précision sur Halloween Town: C'est un monde miroir qui reflète un monde où les humains sont au courant du surnaturel, ressemblant à s'y m'épandre au monde de la "réalité". Certains l'acceptent, d'autres non. Mais tout le monde sait, que les légendes n'en sont pas, que les vampires, loup garous, faucheurs, squelettes, fées et autres joyeusetés existent dans un monde que l'on dit inaccessible.

Pouvoirs:• Semi immortalité: il est techniquement immortel, étant donné que les habitants d’Halloween Town représentent les symboles imaginaires de la mort et de son vaste champ. Cependant à cause de la malédiction, il est devenu partiellement mortel. Il ne vieillit toujours pas et il échappe à quelques maladies mais il peut être tué (assez facilement en plus). Il a juste une certaine chance avec la Mort, ce qui permet de la côtoyer souvent mais de rester ainsi chez les vivants. (Son corps pallie aux blessures en fonction de la gravité, mais il a une carte d’abonnement pour le service de réanimation de la ville) • Porte la poisse (mais entre nous je sais pas si c’est un pouvoir méga fun ) • Pressent la mort et les angoisses : Crée à partir des angoisses existentielles autour de la mort et de la peur qu’elle engendre, il arrive ainsi à ressentir quand la mort va frapper, qui se produit en général par un saignement du nez ou des oreilles, un jour ou deux jours avant. (Contrairement au monde des contes, où il avait la possibilité de le savoir véritablement en avance, selon la personne qu’il avait à traiter). De plus c'est vraiment aléatoire, il sait qu'il va y avoir la Mort dans les parages mais il ne sait pas qui précisément (il doit le savoir une fois sur trois si on parle en stat's) . Il peut aussi savoir ce que vous ressentez, vis à vis de cette notion capitale et jouer avec ces angoisses. De plus, il est souvent attiré par les personnes ayant déja connu la mort dans leurs vies, sous quelques formes que ce soit, et par les personnes dont les angoisses sont fortes, qui se rendent ainsi asocial, coupé du monde. • Une ombre reste une ombre: il peut disparaître dans les ombres pour un temps plus ou moins long et peut voyager d’ombres en ombres (sur de courtes distances) Il reste aussi profondément un corbeau, comprenant et parlant avec les oiseaux. Ses doigts pouvant juste se transformer en serres, vestige de son passé ... {d'ailleurs est ce que par hasard c'est possible qu'il récupère ses ailes ? en mode apparition/disparition et pas en permanence comme avant ? Vu que c'est quand même techniquement un invariant de sa personne ? }. • Voix envoûtante: De base, sa voix lui permettait d’apaiser les craintes liées à la mort, et de permettre au condamnée de se confier, de se libérer du poids de l'existence sans remord. A Storybrook, cela ne marche plus autant qu’il voudrait, sans doute la malédiction l’a fait bugger, autant que son coté poissard. Alors quand ça marche, il en profite, l’étant à plus de domaines que la mort. Cependant, quand son intention est véritablement sincère (ce qui en soit n'arrive pas souvent), les chances d’y arriver sont plus élevées.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Meet my friend the lonesome. It's killing time
Be Careful Little CrowWhat's hot as hell the same, won't leave you cold ! I'm a believer, my world is a good one. Walkin' a fine line, need to go. Bless my soul, I can't resist. I want your love. Fire! ×
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de En ligne

Aguistin R. Marban


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 721
✯ Les étoiles : 3119




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 8 Nov 2018 - 18:07

« Mort à jamais ! Qui peut le dire ? » Marcel Proust



Je me pose en m'opposant ~ Jean Paul Sartre

Poisseux: Voir un corbeau n’est pas bon signe. Dans toutes les sociétés, l’oiseau noir est réputé pour flirter avec la mort, allant l’annoncer aux gens qu’elle croise. Pire que les chats noirs, les corbeaux sont associés aux sorcières, au diable, aux démons, à la peur, et à l’anihilement de toutes choses sur terre. Mais pourquoi ? Parce que tel est le destin d’Aguistin, LE Corbeau par qui la rumeur est arrivée. Rumeur justifiée, fait réel, la venue du grand corbeau noir n’est pas guise d’espoir car souvent le trépas survient rapidement. La poisse le suit, sa fidèle amie qui déjoue tous ses plans, qui le fait rire quand ça va mal. Pourquoi prendre les choses du mauvais côté quand on est déjà dans le mauvais côté. Mais Aguistin n’est pas méchant, et ces dires sur les corbeaux qu’il entend depuis des millénaires le blesse profondément. D’accord, il reconnaît qu’aux premiers abords le contact peut être difficile. Avec de la chaire putride dans le bec c’est pas forcément le top c’est clair que la nécrophagie n’a pas arrangé la réputation, mais jamais il ne s’est présenté comme ça, il a toujours vérifié avant que son plumage soit lissé, nettoyé, brillant de milles feux. Or les humains pour conjurer leurs peurs, s’en sont prit à lui, à son espèce. Sa légende est devenu un mythe fondateur, une pensée structurante selon laquelle les corbeaux seraient des médiateurs entre la vie et la mort, apportant les nouvelles de cette dernière, entourant ainsi ses animaux majestueux de cette aura sombre. Réalité pour Aguistin, corbeau mythique, entré dans l’histoire grâce à Edgar Allan Poe, il n’en reste pas moins qu’il est un être magique, unique, venant d’Halloween Town et de la forêt enchanté. Alors forcément, il traîne sa poisse partout avec lui, encore pire que le chat noir ! S’il porte malheur aux gens, il le fait aussi sur lui même. A chaque fois, à chaque jour, il va lui arriver quelque chose. Du petit détail insignifiant comme coincer ses clefs dans la serrure, à s’électrocuter avec le câble de son ordinateur, au gros trucs comme la perte de sa carte bancaire, chuter à travers une plaque d’égoût, tout y passe. Est ce que cela lui pose un problème ? Pas le moins du monde, parce que déja il peut se plaindre ainsi, puis surtout, il trouve ça drôle, très drôle. Vraiment pas le même sens de l’humour que le commun des mortels.

Joueur: Aguistin, tout comme le corbeau qui l’était puis cette chose que l’on nommera par petit truc chelou est très joueur. La vie est un jeu, la mort aussi, il ne prend quasiment rien au sérieux. Pourquoi se prendre la tête avec des complications quand on peut se divertir, s’amuser, et rigoler ? Il aime rire, il aime faire des blagues, son humour étant d’ailleurs plus que douteux, il adore les farces, les calembours, les jeux de mots, un véritable boute en train, même (surtout) dans les situations les plus graves. Aguistin c’est le gars qui rigole à un enterrement, qui arrive en hurlant non quand le prêtre pose la question lors d’un mariage avant de repartir comme si de rien n’était, c’est celui qui fait des vannes sur Auschwitz et le fascisme sans pression. Qui se moque des handicapés, de la sexualité, de la politique, des guerres, de tout, parce que tout peut être tourné en dérision, pour lui, on peut rire de tout avec n’importe qui. Si la personne ne rigole pas, tant pis, ce n’est pas son soucis.

Espiègle/Provocateur: Allant sans doute avec son humour sans limite, Aguistin est un provocateur. Il aime tester les limites, dépasser la frontière, entendre les cris d’indignations. Mais là encore, son but est seulement récréatif, aucunes notions de militantismes dans ses actions. C’est marrant de voir à quel point l’homme peut vite être faible face à ses convictions, qu’il peut vite sortir de ses gonds. Souvent son attitude se retourne contre lui, comme la plupart des choses qu’il fait en général mais ce n’est pas grave, il a été satisfait pendant quelques minutes et il recommencerait rapidement, n’apprenant jamais de ses erreurs bien entendu.

Hyperactif: Ce n’est pas à proprement parlé une hyperactivité de caractère dans le sens où il ne s'arrêterait jamais. Non, il sait se poser, appréciant la chaleur d’un plaid sur un canapé, de ne rien faire dans son lit pendant des heures, de procrastiner des weeks end entiers. Le problème auquel se heurte continuellement Aguistin est de faire un choix judicieux de ses activités. A tout moment, il est assailli par mille projets dont l'appel est envoûtant comme le chant des sirènes. Car vivre une vie ordinaire n’est pas suffisant à ses yeux, il veut mener une vie extraordinaire, comme avant. Alors parfois il se noie sous ses idées qu’il n’arrive pas à hiérarchiser car il veut juste toutes pouvoir les faire. Son cerveau fourmille en permanence de chose qui pourrait le propulser sur le devant de la scène, car en vrai, Aguistin ne cherche qu'à bien faire les choses, à améliorer à sa façon le monde dans lequel il vit.

Orgueilleux: L'orgueil et la vanité font habituellement partie intégrante de son comportement. Il aime entendre les gens chanter ses louanges, et l'on peut aisément l'avoir avec des flatteries. "Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute" : notre Aguistin a intérêt à suivre ce conseil du renard de La Fontaine, mais il ne le fera pas parce qu’il n’écoute quasiment personne. Il est une tête brûlée, faisant ce que bon lui chante, ce qu’il a envie au détriment des autres. Peu de personnes sont capables de maîtriser cette tornade sans user de la carte compliment et cela est dire, l’importance qu’Aguistin leur donne.

Bavard: Quand il était un corbeau puis ce petit truc chelou, Aguistin parlait souvent. Son registre était grand, allant du cri grave au croassement très aigu en passant par un crilliardement nasillard. Parfois pour s’amuser, il imitait même certains autres oiseaux quand il allait là bas, chez les vivants. Eux aussi n'échappent pas à ces cordes vocales, provoquant un vrillement intensif de leurs tympans remettant une couche sur sa réputation. Mais certains des sons qu’il pouvait émettre étaient mélodieux, envoûtants. Il lui arrivait de soliloquer pendant de longs moments, berçant les pendus au rythme du vent, mais il se plaisait aussi à s’entretenir avec ses semblables et à chanter avec eux. De plus, cela l’aider fortement dans sa tâche. Grâce à sa voix si envoûtante, à ses mots choisis il arrivait à ses fins, comme toujours. À Storybrook cela n’a guère changé. Dès le plus jeune âge, il a commencé à chanter, d’abord dans une chorale de formation classique, puis ensuite dans un groupe rock qu’il a fondé à l’adolescence avec sa toute sa fratrie. Le chant, c’est sa vie. Il a déjà perdu ses ailes, il en serait vraiment mort s’il avait perdu ses cordes vocales. Sur scène, il est comme dans les airs, libre, se laissant totalement envahir par la musique, charmant, envoûtant son auditoire de sa voix rauque et légèrement éraillé perdant ce ton malicieux qu’il a en temps normal.

Manipulateur: Avec sa bouille d’enfant communiant, on lui donnerait le bon dieu sans confession mais derrière ses fossettes, ce sourire charmant et ses cheveux ondulants se cache un véritable démon, le fils du diable, le fils de la Mort. Pas étonnant qu’il était le chouchou de ces derniers à Halloween Town. Aguistin est capable de faire et de dire les pires horreurs dans un calme absolu, avec un sourire angélique. Ne vous fiez jamais à ce regard amusé, à ses belles paroles, car s’il veut quelque chose, Aguistin l’aura. Sans morale ni éthique, ayant clairement sa propre définition du bien et du mal, il pourra vous en faire voir de toutes les couleurs s’il estime que cela va dans le sens de sa marche, de sa réussite. Ou tout simplement parce qu’il trouvera ça drôle, ce qui est une probabilité à ne pas négliger.

Addict’: Aguistin fait parti de ces personnes qui ne peuvent pas se passer de quelques choses. Quand il aime c’est à l’excès, tombant très rapidement dans l’addiction. Sa liste est très longue, mais quelques unes sont facilement repérable. Le chocolat. Comme les grelims avec l’eau, ne donnez jamais du chocolat au jeune homme sous peine d’être entièrement dévoré, et ce, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Pour une tablette de chocolat au lait, il pourrait vous tuer dans d’atroces souffrances (vraiment). Où qu’il aille, il aura du chocolat dans son sac, sa besace et s’il n’en a pas, il trouvera un moyen pour avoir sa dose quotidienne de cet or noir. Si vous voulez lui faire plaisir, rentrer dans sa top liste d’ami sans passer par les fioritures, offrez lui une grosse boite de chocolat et c’est gagné. Ceci dit, cela marche aussi avec le fromage ! Les plaids. Certaines personnes aiment collectionner les cartes postales, les timbres où encore les pièces de monnaie, Aguistin lui c’est les plaids. Puis cela va au dela de la simple collection, il est véritablement accro à ces bouts de tissus tout doux. Etant un grand frileux, il en a toujours un sur les épaules, en capuche où en jambes de sirènes. Si vous lui demandez, il vous répondra que chaque plaid correspond à quelque chose, les couleurs ayant leurs significations, les motifs aussi. Gare a celui qui les touche, vous pouvez ne pas en repartir indemne, surtout si vous avez le malheur et la malchance (ce qui arrivera très certainement) d’oser saisir ceux offert par ses proches. Là, courrez très vite sans vous retourner. Les nouvelles technologies. Aguistin n’est pas forcément un geek comme pourrait l’être Théodore, les jumeaux où encore Dyson. Il aime juste avoir le dernier portable à la mode, le dernier ordinateur sympathique parce qu’en réalité, il est accro aux réseaux sociaux. Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest, Tumblr, et des dizaines d’autres n’ont plus aucuns secrets pour lui. C’est clair que s’il s’était orienté vers autre chose que la mort, il aurait été un communicant de malade, que tout le monde s’arracherait. Or la mort est sa passion, sa vocation, et il se sert de ses talents de communication pour … communiquer sur lui même. Visiblement Jean de La Fontaine avait dû s’inspirer d’Aguistin pour écrire sa célèbre fable…. un corbeau des temps modernes. Tiberius. Clairement, si un jour, le légiste viendrait à porter plainte pour harcèlement moral et sexuel il gagnerait haut la main. Pas besoin d'avocat, juste de regarder le quotidien du faucheur. Il n'a quasiment pas une minute de repis dans ce bas monde, tout comme les autres d'ailleurs. Tiberius par ci, Tiberius par là, Aguistin l'a constamment à la bouche. Mais est ce que cela le dérange vraiment ? D'être stalker constamment par Aguistin ? Mystère dont seul lui à la réponse, et qu'il ne vaut pas mieux qu'il sache car dans tous les cas, sa réaction sera encore plus. Si c'est possible. N'oublions pas, que finalement, c'est une réaction plutôt banal, pour un familier qui s'ignore que de toujours retourner auprès de son Maître ....

Séducteur: Les aventures constituent l'une des trames de sa vie. Il les recherche, moins par besoin érotique ou sentimental que par peur d'être mal considéré par les autres. Il choisit le domaine de la sexualité comme une arène et entend s'y distinguer et par conséquent se faire admirer. Le physique tient donc une place importante pour lui. Il cherche à épater son entourage et à s’épater lui-même. Inutile de dire que ce choix est aberrant. Personne ne prétend que Casanova ou Don Juan étaient heureux. La fierté qu'il en tire de ses conquêtes est bien éphémère et vaine ; elle cache à peine le sentiment d'insécurité dont il est victime en permanence. En revanche, un amour véritable, construit sur des bases solides et saine (LOL ↑), lui donnera les meilleures garanties de satisfaction et d'assurance. Le jour où il aura trouvé sa moitié, celle ou celui qu’il considère comme la personne la plus extraordinaire du monde, il n’hésitera pas à s’engager. Foncièrement, c’est sa nature de corbeau qui le rend si fidèle et aimant. Comme les inséparables, les corbeaux choisissent à l’adolescence leur partenaire pour ne plus jamais en changer. Ensemble ils conquièrent un territoire, le défendent becs et serres pour qu’il soit protégé, sécurisé, pour construire une famille, un clan. En réalité Aguistin a déja choisi, il y a fort longtemps, quand il était à Halloween Town. Enfin c’est la Mort qui a choisit pour lui, et la Mort ne se trompe jamais. C'est irréversible. S'il s'en éloigne trop sur le temps et la distance couplé, ou qu'il l'abandonne, c'est le retour à la case départ, dans les mains de maman la Mort.

Jaloux/Possessif: Oula … une fois qu’ Aguistin vous a mis le grappin dessus n'essayez pas de vous enfuir vous n’allez pas pouvoir. Désolée de vous l’apprendre, vous allez devoir vivre avec un boulet accroché à votre pied pour le restant de vos jours. Que ce soit en amitié ou en amour, il estime que ce qui est à lui, est à lui. Vous devenez sa propriété. Pour quelques raisons que ce soit, à partir du moment où vous êtes son ami, c’est indéfectible et il aura tendance à être assez exclusif. Vous êtes son ami, à lui, uniquement à lui, et tant pis pour vos autres relations … alors en amour, je n’ose évoquer le sujet. En réalité, il craint de se faire voler ce bien si exceptionnel qu’il a trouvé en votre personne. Cependant, sur ce point précis, le jeune homme fait des efforts. Il a conscience que son comportement n’est pas des plus agréables et il travaille dessus, vraiment (ou pas). Cela lui demande des concessions, de maîtriser quelques pulsions mais il commence doucement à s’améliorer, sans doute parce que ses amourettes ne sont pas vraiment importantes à ses yeux et à son coeur …

Mélancolique: Une chose que l’on ne voit pas de suite chez le jeune homme, et qu’en réalité l’on ne voit pas tout court si l’on ne fait pas parti de son cercle assez proche, c’est cette mélancolie dont il est empli. Il lui arrive, parfois (souvent) de se perdre dans ses souvenirs, dans ses rêveries, dans ce monde si parfait qu’on lui a enlevé, le lassant extrêmement. C’est sans doute pour ça qu’il fait autant de bêtises, qu’il pousse les gens et lui même au bout, pour sortir de cet état alors qu’en réalité, c’est parce qu’il est comme ça, qu’il réalise ces actions. La mélancolie, ou le mot romantique pour parler de la dépression, de ce vide en soi, de cette bête noire mangeant l’esprit jusqu’à pousser la porte de l’au delà, de l'innommable mais qui pourtant, tout comme le corbeau a des significations différentes, des imaginaires surprenant. Anciennement nommé psychose maniaco-dépressive pour certains, elle est l’oeuvre créatrice pour d’autres, cet état de clairvoyance sur la vie, sur la mort, sur ce passage entre les deux mondes. C’est une mise à distance du désenchantement du monde, un recul nécessaire pour la créature mystique qu’il est. L’enfer c’est les autres, l’enfer c’est la vie. Quand on regard le contexte de loin, avec tous les éléments, il est normal qu’Aguistin passe par ce genre de phases, c’est dans une certaine logique des choses

Bordeline: Si son état mélancolique ne date pas forcément d’hier, ce que la malédiction a renforcé les éjectant dans un monde n’étant pas le sien, n’ayant pas les même codes est sa personnalité trouble. Ici, chez les vivants, chez les sains d’esprit, il est considéré comme étant une personnalité bordeline. On lui a apposé ce terme pour la première fois, lors de sa dizaine année, pendant une visite médicale de l’orphelinat. Ses réactions n’étaient pas normales, son comportement non plus, et il fallait mettre des mots sur ce que l’on ne comprenait pas. Sur cette instabilité émotionnelle grandissante et ce comportement impulsif inarrêtable. Bordeline est sorti tout seul, mais ne changea rien dans sa vie. En grandissant, en comprenant ce qu’on lui avait attribué, il rigolait, il s’en fichait. On lui avait bien expliqué que les individus souffrant de ce trouble de la personnalité ressentaient les émotions plus sensiblement, plus profondément et plus longtemps que la normale. Il ne devait pas en avoir peur, il devait les appréhender profondément, faire du yoga. De plus ces émotions ne seraient jamais totalement enfoui, totalement effacées, pouvant refaire surface à tout moment. Ainsi, les individus comme lui, prennent plus longtemps à se stabiliser émotionnellement après une intense expérience émotionnelle. Et quelle intense expérience avait il vécu quatre ans plus tôt ? La mort de ses parents, l’hospitalisation forcée de sa fratrie, alors que lui, était indemne. Le sentiment d’abandon qu’il avait grandissait de plus en plus. Il savait que son père lui disait pour rire, quand il l’énervait à la suite d’une réponse dite trop rapidement, d’un geste brusque, il ne l’abandonnerait pas sur le bord de la route, pourtant c’était ce qu’ils avaient fait. La mort les avait fauché, le laissant seul pendant plusieurs mois, aggravant son syndrome. Avec l’âge, il était arrivé à taire ses peurs, à enfouir tout au fond de sa tête ses angoisses, mais elle réssurgissait toujours, sous la forme de différent comportement. Quasiment toutes les actions qu’il pouvait faire, étaient inconsciemment guidés par ça, par le fait qu’il voulait faire un acte immédiat, libérant ses pulsions, ses frustrations, lui donnant l'occasion de répondre à sa souffrance émotionnelle par quelque chose de tangible. En réalité, ce syndrome apparu à cause de la malédiction, comme celui de son frère et de sa soeur, est totalement structurant dans la personne qu’il est aujourd’hui. Si à l’époque il avait déjà ces symptômes, les ayant toujours eu en lui, la magie les as révélé en les poussant à l’extrême en le faisant devenir un vrai humain. Impulsivité, relations interpersonnelles instables, répétitions de comportements à risques, suicidaires, colères intenses, aucun filtre de perception et d’inhibition, automutilation, provocation, peur de l’abandon, manque d’affectivité, cela est constitutif de sa personne, comme Dolorès avec son syndrome de Coltard et Livio avec celui de Lasthénie de Ferjol ! Vive la famille !

On résume: Aguistin n’est pas facile à vivre, surtout avec son syndrome et la quantité de défaut qu’il a en plus, mais parfois, quand le soleil apparaît derrière les gros nuages noirs, il est généreux, aimant, protecteur, fidèle en amitié comme en amour. Une chose est sûre, on ne s’ennuie jamais avec lui. Et s’il lui arrive de charmer, il ne papillonne pas. Il cherche simplement à briller dans les yeux des autres. C’est un personnage éminemment ambivalent. À la fois créateur et destructeur, dupe et tricheur, généreux et cupide, naïf et malicieux , mais uniformément glouton et libidineux, inventif et rêveur, passionné et passionnel, il est “le dernier insoumis et le premier législateur”. A sa manière, Aguistin aménage la scène terrestre des humains, il « travaille » un monde indifférencié pour en faire naître de la différence, entre les animaux et les hommes, entre la nature et la culture. Corbeau parcourant le vaste monde, seul ou entouré de compagnons de diverses sortes : êtres surnaturels, animaux, humains. Il connaît les aventures les plus extravagantes, mais n’en oublie pas pour autant sa « mission » qui, en définitive, est de faire accepter l’idée de la mort par n’importe quel moyen, de les faire marcher sur le chemin pavé du purgatoire avec une certaine paix, pour que le passage ne soit pas douloureux. Aguistin se mêle de tout, se joue de tout, et d’abord de ce qu’il a créé .. emportant dans son sillage des milliers d’êtres, il met ainsi de l’ordre dans le désordre et du désordre dans l’ordre. ...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Meet my friend the lonesome. It's killing time
Be Careful Little CrowWhat's hot as hell the same, won't leave you cold ! I'm a believer, my world is a good one. Walkin' a fine line, need to go. Bless my soul, I can't resist. I want your love. Fire! ×
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de En ligne

Aguistin R. Marban


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 721
✯ Les étoiles : 3119




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 8 Nov 2018 - 18:08

Time Line.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Meet my friend the lonesome. It's killing time
Be Careful Little CrowWhat's hot as hell the same, won't leave you cold ! I'm a believer, my world is a good one. Walkin' a fine line, need to go. Bless my soul, I can't resist. I want your love. Fire! ×
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de En ligne

Aguistin R. Marban


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 721
✯ Les étoiles : 3119




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 8 Nov 2018 - 18:15

Tout chose a un commencement

La transformation

Halloween Town

De tout temps, l’angoisse de la mort a été présente sur terre. Dès l’aube de la création, elle planait au dessus d’eux, comme un immense oiseau noire. Or il a fallu des heures de réflexion, de nombreuses heures de pensés pour mettre un nom sur ça, sur cette terreur existentielle de disparaître, de ne pas savoir ce qu’il y avait derrière, ce qu’il y avait après et c’est à partir de cet instant qu’Aguistin a prit forme. Dans les limbes du néant du monde d'Halloween Town, la Mort souriait alors que son corbeau apparaissait. Puis avec lui, des dizaines et des dizaines d’autres monstres, créatures surnaturelles naissant de l’esprit de l’homme. L’imaginaire est la magie la plus puissante, protectrice, exutoire des peurs, catharsis de ces angoisses ne pouvant être résolu. Petit à petit, alors que le monde évoluait, un autre se transformait, en miroir. Celui des fêtes, de toutes les fêtes. Halloween Town fut le grand rassemblement, la terre promise à tous ces êtres ayant en réalité un but bien précis. L’eldorado pour ces morts violentes, qui laissent un goût d'inachevé, un purgatoire pour ces esprits ne trouvant leurs places nulle part. Aguistin était bien à Halloween Town, niché en plein coeur de l’arbre aux pendus. Mais même pour les terreurs, des choses horribles peuvent se produire. Il était connu que le corbeau appréciait particulièrement Jack le squelette, roi de la ville. Il faisait tout pour lui plaire, réalisant à chaque fois les meilleures blagues morbides. Alors quand, un jour, au alentour du 17e Siècle, le Dr Finkelstein l’appela pour le faire sortir de son arbre, en lui disant qu’il voulait réaliser une surprise pour le prochaine Halloween, une chose tellement géniale qui lui donnerait sa reconnaissance à Jack, le corbeau ne se méfia pas un seul instant. Au début tout allait bien, il trouvait le scientifique génial, avec des idées magnifiques mais au fur et à mesure, il ne comprenait pas tellement les questions qu’il lui posait. Comment son pouvoir marchait ? Comment était son âme ? En quoi cela pouvait il bien aider à la réalisation du plan ? Ensuite, tout bascula dans l’horreur, même pour lui. Finkelstein réalisa de nombreuses expériences, une multitude, le modelant, le transformant à chaque fois qu’il pensait faire une avancée sur ses recherches. Le scientifique fou, qui avait atterri dans la ville de l’horreur après un très long voyage cherchait le secret de l’immortalité. Les rumeurs qu’il avait entendu sur le corbeau étaient vraies et il en devint son obsession. Au fur et à mesure que le temps passait, Aguistin perdait tout espoir de pouvoir sortir de là, un jour. Quoi qu’il n’eut jamais vraiment d’espoir en lui, ce concept ne faisant pas forcément parti de son vocabulaire. Non, il était embêté par plusieurs raisons. Déja parce que mine de rien il souffrait, et qu’il n’aimait pas souffrir. Puis parce qu’Halloween approchait à grand pas et qu’il n’avait rien prévu. Et enfin, parce qu’il voyait bien que son corps changeait, qu’il n’était plus comme avant, et que ça par contre, c’était le plus grave. Comment allait il sortir d’ici avant le 31 Octobre ? Il ne le savait pas … et finalement c’est la Mort, qui le fit sortir du pétrin dans lequel il s’était mit. Le cinéma avait assez duré comme ça, et elle avait décidé à agir, peut être parce que Finkelstein, en plus d’abîmer le corps de l’oiseau était sur le point de toucher à son essence … Alors la Mort arriva, avec sa grande cape et sa faux pour régler le contentieux. Ne pouvant tuer les habitants d’Halloween Town, elle arracha simplement la colonne vertébrale du scientifique pour lui rendre un peu la pareille d’avoir fait souffrir autant son protégé. En parlant de lui, elle l’attrapa et parti avec, comme s’il n’était qu’un sac de patate. La Mort était plus qu’ embêtée car il ne ressemblait plus franchement à un corbeau, ni même à quelque chose de définissable concrètement. Il était à mi chemin entre la chauve souris, le corbeau, et l’humain. Or ce n’était clairement pas dans ses plans, comment pourrait il faire son travail correctement sous cette forme ? Mais ce n’était pas un problème, elle allait arranger ça ! Après quelques temps, Aguistin sortit enfin du repère de la grande faucheuse. Il n’avait pas changé, il était toujours ce petit truc chelou que Fink’ avait fait et ça ne lui plaisait pas trop.



b l a c k f i s h

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Meet my friend the lonesome. It's killing time
Be Careful Little CrowWhat's hot as hell the same, won't leave you cold ! I'm a believer, my world is a good one. Walkin' a fine line, need to go. Bless my soul, I can't resist. I want your love. Fire! ×
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de En ligne

Aguistin R. Marban


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 721
✯ Les étoiles : 3119




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 8 Nov 2018 - 18:20

Dis-moi quel est ton nom seigneurial aux rivages de la Nuit plutonienne !

La légende

Aguistin & Edgar

Il avait toujours ses ailes, beaucoup trop grandes pour son corps maintenant, pour lui remonter le moral. Les habitants de la ville sinistre, pas forcément plus étonné que ça l'accueillent à bras ouvert, le mettant dans le groupe du loup garou pour le prochain Halloween qui avait lieu deux jours après. L’excitation qu’il avait arriva un peu à faire partir ce sentiment négatif qui avait envahi sa poitrine. Il aurait tout le temps de se morfondre dans sa mélancolie au retour de la fête. Et quelle fête grandiose ! Pour la première fois depuis qu’il était devenu ça, il passa le puits, l’une des portes d’entrées du monde des humains, et quelle ne fut pas sa surprise en découvrant qu’il était redevenu un corbeau. Encore plus enjoué, il mit le plan à exécution qu’il devait faire avec son ami loup garou et tout se passa à merveille. Or au lieu de rentrer après, comme c’était prévu, il resta quelques minutes sur sa branche, comme sonné. Il sentait cette énergie étrange le parcourir, beaucoup plus fort qu’avant, puis un lieu s’imprima dans son cervelet. Ses ailes s’ouvrirent et il s’envola sous les cris étonnés du loup. Il savait parfaitement ce qu'il faisait, il savait aussi que la mort allait être là, mais il y avait comme un truc en plus, il n’aurait su quoi dire, mais sa curiosité était énorme, gigantesque. Il se posa, sur le rebord d’une fenêtre, et toqua trois coups à la vitre pour y rentrer. Un homme, dans la fleur de l’âge lui ouvrit, étonné. “Monsieur ou madame, en vérité j’implore votre pardon ; mais le fait est que je sommeillais, et vous êtes venu frapper si doucement, si faiblement vous êtes venu taper à la porte de ma chambre, qu’à peine étais-je certain de vous avoir entendu.” “Ah bah désolé de vous avoir réveillé mais c’était une urgence.” L’homme recula vivement en entendant le corbeau parler avec une voix nasillarde. Aguistin pouvait sentir la peur qui s’insinuait dans le sang de l’homme, qui tâtonna le mur derrière lui, cherchant une poignée. “Bien que ta tête, soit sans huppe et sans cimier, tu n’es certes pas un poltron, lugubre et ancien corbeau, voyageur parti des rivages de la nuit. Dis-moi quel est ton nom seigneurial aux rivages de la Nuit plutonienne !” “Moi c’est Aguistin même si j’ai plusieurs noms, certains de mes amis m’appellent Raven aussi et vous ? Mais je veux pas dire, vous avez une façon de parler un peu étrange quand même. ” Il regarda l’homme, qui semblait être totalement émerveillé par le fait qu’il pouvait parler. “Bon a vrai dire, je sais pas trop pourquoi je suis là .. vous savez ? Enfin si, j’ai une idée mais c’est pas comme d’habitude.” Le corbeau s’approcha encore un peu plus alors qu’un cri retentit dans la pièce d'à côté. “Lénore” L’homme se précipita et l’oiseau suivi sentant que la Mort n’était pas loin. “Hum, je veux pas être pessimiste mais je pense qu’il ne lui reste plus que quelques heures à vivre et encore quelques heures j’suis sympa !” L’homme attrapa la main de la jeune femme, s’accroupissant à ses cotés, alors qu’elle tournait la tête vers eux. Mais là, au lieu de voir un corbeau, il y avait un garçon, aux yeux bleus aussi clairs que l’eau de source et aux cheveux aussi noirs que les ailes qui touchaient les murs. “Infortuné ! ton Dieu t’a donné par ses anges, il t’a envoyé du répit, du répit et du népenthès dans tes ressouvenirs de Lénore ! Bois, oh ! bois ce bon népenthès, et oublie cette Lénore perdue !” Ok, là Aguistin était vraiment perdu. Déja parce qu’il ne comprenait pas pourquoi il avait un corps d’humain, et puis le charabia de l’homme était assez insoutenable.”Déjà parlez correctement parce que c’est vraiment agaçant ! Je comprends pas les mots que vous me dites ! Népenthès ? C’est quoi ça ? Ça se mange ?” Poussant un soupir, il s’approcha de la jeune femme, qu’il essaya quand même de rassurer, poussé par un instinct plus fort que lui. “Mademoiselle ? Vous allez mourir mais ne vous inquiétez pas, ça va bien se passer ! La Mort est très gentille, elle accueille les âmes avec douceur ! Je vous aurais bien accompagné mais en général c’est plus elle qui vient à moi !” La fameuse Lénore tendit sa main vers lui, le visage beaucoup moins tendu que quelques instants auparavant. Ne sachant pas trop quoi faire, il attrapa sa main froide dans la sienne, brûlante et il lui sourit, doucement. “Bonne traversée, vous avez fait le plus dur vous savez ! Maintenant vous n’avez plus qu’a vous laisser porter. Puis je suis sur que la Mort vous fera une accolade en arrivant ! Parce qu’il n’y a que moi qui ai le droit à ses caresses sur la tête.” Dans un soupir, le dernier, la jeune femme rendit son âme. Aguistin l’a vu sortir de son corps pour voler quelques instants au dessus. Encore une fois, il ne savait pas trop quoi faire alors il lui fit simplement un petit coucou, avec un sourire enfantin. L’homme à ses cotés pleura, puis hurla. “Prophète ! être de malheur ! oiseau ou démon, mais toujours prophète ! que tu sois un envoyé du Tentateur, ou que la tempête t’ait simplement échoué, naufragé, mais encore intrépide, sur cette terre déserte, ensorcelée, dans ce logis par l’Horreur hanté, dis-moi sincèrement, je t’en supplie, existe-t-il, existe-t-il ici un baume de Judée ? Dis, dis, je t’en supplie !” “Wow wow doucement là on se calme ! J’ai rien fait moi c’pas ma faute si elle est morte !” Aguistin se recula, par instinct. Ses amis étaient peut être cruels, mais il connaissait aussi la cruauté des humains, il avait vu ce qu’ils pouvaient se faire entre eux, et sur des êtres qu’ils estimaient mauvais, comme les corbeaux par exemple. “Quand au baume de Judée je sais pas ce que c’est mais elle est morte ! Vous pouvez plus rien pour elle, et pour vous, il faut juste accepter cette idée. C’est difficile de perdre un être cher, de ne plus avoir sa présence à ses côtés, mais c’est comme ça, la vie est faite ainsi ! Puis vous inquiétez pas, vous allez pas tarder à la rejoindre.” Mettant les mains dans ses poches, il fit une petite moue tout en continuant de reculer à la vue de la tête assez colérique que l’homme prenait. Puis, sans qu’il ne fasse quoi que ce soit, son corps d’humain disparu et il redevient ce gros corbeau. Immédiatement, il alla se placer sur la tête d’un buste en marbre car le sol était source de danger. “Que cette parole soit le signal de notre séparation, oiseau ou démon ! Rentre dans la tempête, retourne au rivage de la Nuit plutonienne ; ne laisse pas ici une seule plume noire comme souvenir du mensonge que ton âme a proféré ; laisse ma solitude inviolée ; quitte ce buste au-dessus de ma porte ; arrache ton bec de mon cœur et précipite ton spectre loin de ma porte !” “Ouais c’est ça ! Plus jamais j’viens vous aider ! Allez crever dans vos tourments !” Et le corbeau ne se fit pas prier pour sortir par la fenêtre par laquelle il était rentré, cherchant l’une des portes menant à son monde.



b l a c k f i s h

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Meet my friend the lonesome. It's killing time
Be Careful Little CrowWhat's hot as hell the same, won't leave you cold ! I'm a believer, my world is a good one. Walkin' a fine line, need to go. Bless my soul, I can't resist. I want your love. Fire! ×
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de En ligne

Aguistin R. Marban


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 721
✯ Les étoiles : 3119




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 8 Nov 2018 - 18:33

Liés pour l'éternité !

La rencontre

Aguistin & Tiberius



Après cette petite aventure, Aguistin se posa une multitude de questions. Il en avait tellement qu’il avait saoulait littéralement les habitants avec. Heureusement, la Mort qui était revenue en ville l'appela dans le cimetière. Elle lui expliqua alors concrètement, répondant à toutes ses interrogations. Les angoisses s’étaient aggravées, et les âmes qu’elle prenait étaient bien trop agités. Son travail, son devoir, était de les apaiser. Tout comme il servait de catharsis en participant à Halloween, puis à la fête des morts, son action continuait sur la durée, plus en profondeur qu’avant. C’est pour ça, qu’elle lui avait octroyé cette double apparence. Si à Halloween Town, ce qu’il était devenu n’était pas dérangeant, bien au contraire, il ne pouvait clairement pas apparaître comme ça devant ses pauvres individus. Alors elle avait réussi, grâce à sa magie, à lui donner une sorte de don de métamorphose ne durant que le temps de son action et sa voix envoûtante, pressante, comme les obligeant à se confier de la lourdeur de leurs âmes faisait le reste. Mais ce n’était pas tout, la Mort avait une surprise pour lui, pour le récompenser à sa juste valeurs disait elle. C’est vrai, grâce à ce qu’il avait fait, l’homme avait écrit un poème, qui n’avait fait qu’accentuer l’image des volatiles terrifiant encore plus les pauvres hères voyant des corbeaux. Jack avait été fier de lui, et maintenant la Mort, Aguistin était vraiment heureux et content, comme un enfant à Noël. La Mort les téléporta dans un autre cimetière, celui des humains. Il se posa instinctivement sur la grande épaule enroulée d’une cape noire alors qu’il ne disait rien, attendant avec impatience sa surprise. Allait elle lui donner à manger ? Oh oui, une belle et grosse charogne de loup ! Il en rêvait depuis tellement longtemps ! Accompagné par des petites baies, pour sur qu’il allait se faire un festin. Mais non, pas de buffet en vue. Rien à vrai dire à part un grand saule pleureur. Puis, d’un coup, un homme apparut. Effrayé, Aguistin coassa avant de mettre sa tête dans le cou encapuchonné de la Mort. “Voyons mon tout doux, c’est toi qui est censé faire peur normalement !” “Pff c’est juste ... de la surprise ! J’ai pas peur !” Vexé, le corbeau s’envola en coassant, préférant faire quelques tours, profitant du fait qu’il pouvait voler, s’enivrant de toutes ses sensations avant que la Mort ne l’appelle d’un ton plutôt amusé. Il laissa la première fois passer, s’amusant plutôt à courser les pigeons pour les attaquer, tout comme la deuxième fois. Il allait faire pareil pour la troisième, pensant venir à la quatrième mais la Mort fut plus rapide que lui. Elle claqua des doigts, et son corps devint plus lourd, changea, se transforma, pour prendre cette apparence humaine. Totalement déstabilisé, il chuta lourdement, ayant quand même le temps d’ouvrir ses ailes pour ne pas se crasher tête la première dans les tombes. L'atterrissage fut difficile, il se cogna quand même contre un immense mausolée, s’ouvrant partiellement l’arrière du crâne. “Mais c’est pas juste !” Se relevant tant bien que mal, pas forcément encore à l’aise avec cette apparence, il se rendit auprès de la Mort qui gloussait. “Genre toi tu peux contrôler ça et moi pas ? Pff ...” Avant même que la Mort ne lui réponde, Aguistin fit une petite moue, en se tournant vers le brun qui le regardait toujours, stoïquement. “C’est lui ma surprise ?” Il passa une main derrière son crâne, grimaçant de douleur, regardant le sang sur sa main avant de s’essuyer sur sa chemise. “Bon, désolé mais vous allez mourir ! Et en plus vous avez de la chance, Madame la Mort est là ! Vous êtes un grand privilégié en fait parce que normalement elle est pas là ! Mais promis c’est pas moi qui vais vous tuer ! Enfin je crois pas mais en général j’aime pas trop me salir les pattes ! Mais ça serait bizarre quand même parce que je ne vois pas où serait la surprise si ce n’est pas moi qui vous tue ! Vous voyez le truc ?” La Mort éclata de rire, tout en se penchant vers l’homme avant de s’approcher d’Aguistin, ébouriffant ses cheveux. “N’est il pas a-do-ra-ble ? C’est mon bébé ça !” Levant un sourcil, retenant sa respiration, il ne comprenait pas trop ce qui se passait à vrai dire. Son ton était interrogateur, avec une légère pointe de déception. Vraiment, c’était nul comme cadeau en vérité. Il y avait tellement de façon de lui faire réellement plaisir que ça ! Surtout qu'il avait un mauvais pressentiment, comme si l'homme d'en face n'était pas réellement humain. “Oh non, Tiberius est déja mort, je me suis déja occupée de ce détail !” Sa tête se retourna vers la dudite personne, et il fronça les sourcils, encore plus perdu. “Bon … d’accord … il est mort .. ok et je fais quoi dans l’histoire ? Oh il veut venir à Halloween Town c’est ça ?!” La Mort passa devant lui, faisant traîner sa grande cape avant de faire un mouvement brusque, sortant son immense faux pour la passer juste derrière Aguistin, qui ne regardait pas ça d’un bon oeil. Puis, d’un coup, elle le poussa vers le brun dans un petit gloussement.

“Vous allez faire équipe ! Vous allez travailler ensemble. Aguistin voici ton nouveau compagnon de route !” Forcément, la Mort savait que le petit brun n’était pas encore opérationnel avec son corps, et ce qui devait arriver, arriva, et il trébucha sur l’autre à cause de la force qu’elle avait employé pour le pousser. Il tomba au sol, passant à travers cet inconnu sous les gloussements de la Mort, qui prenait un malin plaisir à les embêter. Aguistin coassa vivement, ne prenant même pas la peine de s’excuser d'avoir envahie la sphère privée de l’autre mort, préférant plutôt reculer, se collant contre l’arbre, ses ailes assez proches de son corps. “Non j’veux pas ! Déja parce que je travaille pas et puis parce que j’ai pas envie ! C’est pas une surprise bien ça ! Moi je veux un truc de cool ! Genre de la viande, des bonbons, où une faux "! Agacé par tout ceci, Aguistin replia ses ailes sur lui, comme une carapce posant cette tête d’humain sur ses genoux. Non la vraie surprise aurait été qu’il retrouve son apparence d’origine pour tout le temps, pas d’être avec cet homme. Il sentit une main sur sa tête, et trop curieux, il regarda. La capuche de la Mort rencontra son visage et il frissonna. “Je te l’accorde qu’il y a meilleur surprise que Tiberius dans ce monde !” Il déplia une de ses ailes, alors que la Mort se reculait un peu, la voix toujours enjouée. “Mais j’ai besoin d’une sentinelle pour mon faucheur, et tu es le meilleur pour faire ça.” Bien entendu, elle savait lui parler, ce n’était pas très difficile d’attraper son attention. “Sentinelle ?” “Toi qui ressens quand je vais frapper, qui adoucit les moeurs, qui envoûte les âmes pour qu’elles ne se rendent pas compte de là ou elles vont, toi qui enlève cette angoisse que j’apporte, qui emmène dans ton sillage de rire et de légèreté ses âmes en peine, toi qui les charme par ta magnifique voix, ton superbe plumage, ta bouille d’ange, donnant cette impression que le paradis les attend est le meilleur pour aider mon plus fidèle partenaire. Je ne te demanderais pas de faire ça, si je n’avais pas une confiance entière en Tiberius, et inversement.” Au fur et à mesure des mots de la Mort, Aguistin avait replié ses grandes ailes dans son dos, s’appuyant dessus tout en hochant de la tête. C’était vrai qu’il était tout ça, et il pouvait bien rendre ce petit service à celle qui l’avait sauvé d’une part, mais sans doute crée aussi. Dépliant ses jambes, faisant bouger ses pieds, un sourire sincère se plaqua sur son visage. “Bon, pourquoi pas !”Je te promets que tu ne le regretteras pas !” Elle appuya sur son nez avant de se retourner vers Tiberius, tandis que le corbeau se redressait. “Et toi non plus d’ailleurs ! C'est le seul familier qui te correspond vraiment !” Bizarrement le faucheur n’avait pas l’air de cet avis, tout comme le plus jeune qui ne s'attarda pas sur le mot qu'il ne connaissait pas, s’avançant vers lui, faisant un immense effort de communication parce qu’il appréciait très fortement la Mort. “Aguistin ! Ou sinon parfois on m’appelle aussi Raven ou bien oiseau de malheur c’est au choix, c’est selon le feeling !” Parce que même s’il était un farceur sans égal, un manipulateur sans éthique, il avait quand même une certaine vision de la bienséance. Il préféra se présenter comme il faut, tendant sa main vers l’homme qui le fixait, sans bouger, sans parler. “J’habite à Halloween Town, c’est, hum, je sais pas trop comment expliquer, c’est comme un monde miroir de celui ci, où on peut suivre tout ce qui se passe et l’influencer légèrement mais ça c’pas le truc, on s’en fout.” Sa main était toujours en l’air, et son regard s’était ancré dans celui de son homologue. Aguistin était têtu, très têtu, peut être trop qui sait, mais il s’en fichait, il avait le temps, même si une sensation désagréable se faisait sentir dans son bras. “C’est de chez nous que vient la fête d’Halloween. Avant ça s'appelait la fête de Saihman mais Halloween ça claque mieux. On fait peur, les monstres sortent du placard pour mettre le bazar, parfois plus.” Son sourire s’élargit dévoilant des dents pointus qui n’avaient rien d'angélique. “C’est le passage, la fin de quelque chose, le début d’une autre. C’est la fin de l’été, la transition avec l’automne et le début de l’hiver. Cet entre deux, entre la joie et la tristesse, cet entre deux entre la vie et la mort. Nous avons un rôle ! Leur montrer la voie à emprunter, les faire hurler de terreur pour qu’en définitive, ils se rendent compte, que la Mort est bien douce comparé au reste de l’imperceptible. Ils sont les monstres que nous devons libérer…” Enfin, il sentit le contact du tissu du gant qu’il portait contre sa peau, ses doigts se refermant prestement sur ses homologues. “J’en étais sûre ! Vous allez vous entendre à merveille ! Vous êtes fait l'un pour l'autre !” Des applaudissements résonnent dans le cimetière et Aguistin rigola face à ça. S’approchant de la Mort, il se planta face à elle, les bras croisés, souriant en coin, ce sourire qui ne disait rien qui vaille. “Très bien, j’ai dit que je l’aiderais, mais une chose, je veux un cadeau, là, maintenant, tout de suite !” La demande aurait pu surprendre, mais avec le corbeau, il fallait s’attendre à tout. La Mort souffla, et s’approcha de lui, posant une main sur son épaule avant de lui chuchoter à l’oreille. “En réalité, tu l’as déja ma surprise, tu ne sais juste pas comment l’utiliser. La prochaine fois, joue avec ton ombre, amuse toi avec elle, et marche dans les autres, tu verras. Tu le fais sans t’en rendre compte mais ça sera plus amusant quand tu auras compris !” Papillonnant des yeux, bouche entrouverte, il était étonné. Regardant ses pieds, son ombre, qui avait toujours la forme d’un corbeau grandit lentement. Il changea de place, puis, il regarda le mur du mausolé d’en face, où elle se répercutait. “Tiberius saura où te trouver, très prochainement. Il t'expliquera un taaaaaas de chose !” Si la Mort aurait pu faire un clin d’oeil, elle l’aurait certainement fait, alors qu’elle s’évaporait en gloussant. Bien, très bien, il allait justement parler avec son nouveau partenaire mais ce dernier … avait aussi disparu. Il était seul, tout seul, et il poussa un immense soupir avant d’avoir une idée folle, qui s’avèra gagnante...


b l a c k f i s h

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Meet my friend the lonesome. It's killing time
Be Careful Little CrowWhat's hot as hell the same, won't leave you cold ! I'm a believer, my world is a good one. Walkin' a fine line, need to go. Bless my soul, I can't resist. I want your love. Fire! ×
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Pornography of the Death } Aguistin R. Marban





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit tour chez Granny? :: ♛ Evolution Personnage :: ➹ Chrono Perso