« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

☣️ Up #47, l'animation Rp ☣️ AllôMairie? , l'animation Mairie ☣️ Fil Rouge Graphique & Rpgique ☣️ Instagram des personnages ☣️
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Zoom Pegasus 38 à 61€
Voir le deal
84 €

Partagez
 

 SOS voleur ♚ ANYA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


ϟ Odeya Weiss ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Odeya Weiss

| Avatar : Britt Robertson

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 Odette-the-swan-princess-39308533-245-143

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 674856Rule1

| Conte : Le lac des cygnes & Le cygne et la princesse
| Dans le monde des contes, je suis : : Odette/Juliette

| Cadavres : 46


SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 _



________________________________________ Mer 21 Aoû 2019 - 15:37



SOS Voleur
« Il n'y a pas d'âge pour la délinquence. »

Elle n’avait pas pu s’empêcher de rire à la remarque d’Anya sur la grossesse. Ce n’était probablement pas quelque chose qu’elle expérimenterait prochainement, mais elle comprenait parfaitement que son amie n’ait pas pour ambition de monter une équipe de foot. Mais c’était vrai que la plupart des séries, ou des livres qu’elle pouvait regarder avaient tendance à vendre la grossesse comme une chose merveilleuse. Elle se doutait bien en vrai que c’était quelque peu éloigné de la réalité. Hollywood avait tendance à rendre le monde beaucoup plus beau qu’il ne l’était. S’il était vrai qu’un peu de rêve ne faisait pas de mal, Odeya estimait cependant qu’il fallait parfois savoir trouver le bon équilibre entre la réalité et la fiction.

- Eh bien, tu as eu l’air d’avoir une vie extrêmement bien remplit. J’aimerais beaucoup rencontre ta fille un jour, et c’est ça j’étudie, je fais des études de danse si tu veux tout savoir. Enfin le cursus est un petit peu spéciale. Notre corps principal c’est bien évidemment la danse, mais après il nous est possible à côté de prendre les matière de notre choix afin d’avoir un autre bagage si jamais, nous n’arrivons pas à concrétiser notre cursus principal. C’est très compliqué le monde de la danse, et très peu y arrive. Pour autant, je ne me laisse pas décourager. Mais, j’ai pris un cursus culturel et littéraire à côté, comme ça si jamais je ne suis pas intégré dans une troupe de danse j’aurais au moins un diplôme et la certitude de pouvoir faire quelque chose que j’aime.

Mais elle n’en était pas encore à penser au futur. Pour l’instant elle se concentrait uniquement sur le présent et mine de rien c’était déjà pas mal. Elle pourrait toujours donner des cours de danses aussi éventuellement. Elle le faisait déjà afin de payer tout ce qui n’avait pas trait aux études, et elle appréciait ce qu’elle faisait. Il fallait dire que ses élèves pour les plus âgés avaient aux alentours de treize ans. Alors, ils n’étaient pas vraiment difficile et ne lui causaient que très peu de tracas.

Avec les adultes, c’était de toute façon trop compliqué avec sa timidité. Elle ne se serait jamais sentie à la « hauteur ». Les enfants, lui convenaient mieux. Au moins il n’y avait aucun risque pour qu’elle devienne toute rouge et qu’elle se mette à bafouiller se couvrant par la même occasion de ridicule. Pas comme l’autre jour, en cours de danse par exemple. Ils étudiaient le lac des cygnes à son plus grand malheur. Décomposant, la chorégraphie du balais. Si c’était Casse Noisette, qu’ils devaient interpréter à la rentrée prochaine, cela n’empêchait pas d’étudier les autres pièces de Tchaïkovsky, afin de s’approprier les mouvements et la mélodie.

Alors, que leur professeur avait demandé qui connaissait les différentes fin possible du ballet, et qu’une de ses camarades s’était empressé de les réciter, Odeya s’était retrouvé à marmonner un peu fort hélas, que celle que personne ne connaissait en revanche, c’était celle où Siegfried se faisait poignarder, laissant Odette ignorante de sa survie. Tous les regards s’étaient tourné vers elle et s’était retrouvé à devenir aussi rouge qu’une écrevisse, bafouillant lamentablement qu’elle l’avait lu sur une brochure de spectacle chez sa tutrice. Heureusement, l’explication était plutôt bien passé, et sa professeur l’avait simplement encouragé à ne pas hésiter à partager ses connaissances à l’avenir.

- Je vie avec Uberta, comme je te l’ai déjà dit. Et je donne des cours de danses également, c’est ma manière à moi de me faire de l’argent pour être indépendante. Je sais qu’Uberta aimerait bien que je la laisse me gâter, mais je n’ai pas été habitué à l’être alors j’avoue que ça me gêne.

Quand on grandissait dans un orphelinat forcément, on était habitué à vivre chichement. Si certains auraient accueillie ce changement à bras ouverts, Odeya n’était pas vraiment faites ainsi. Certains pourraient trouver ce comportement étrange. Après tout, n’avait-elle pas été une princesse ? Sauf que de sa vie de princesse, il ne lui restait pas grand-chose. Elle était été arraché à son royaume bien trop tôt pour cela et puis de toute façon à Storybrooke, tout le monde était logé à la même enseigne. Être une tête couronnée n’avait strictement rien d’extraordinaire ici. Cette ville devait être celle qui en abritait le plus, son voisin pouvait très bien être un ancien roi, ou un ancien prince pour ce qu’on en savait. Et tout le monde semblait s’être parfaitement acclimaté à cette nouvelle vie.

Le serveur arriva rapidement, afin de déposer une part de cheesecake accompagnée de thé à l’amande, s’occupant également de faire de même avec la commande d’Anya. Des deux côtés, on pouvait voir que comme Odeya l’avait dit les portions étaient généreusement garnit, et n’avaient rien de petites parts.

- Même si généralement, c’est avec de l’alcool que ça se fait on peut utiliser nos tasses de thé pour trinquer plaisanta Odeya.

Même si la journée n’avait pas vraiment commencé comme elle l’aurait voulut, passer du temps avec son amie lui faisait plaisir. Ce qui ne devait évidemment pas être le cas de ce pauvre Liam obligé d’archiver. Mais à l’heure actuel, il était bien loin d’être la préoccupation première d’Odeya. Après tout, il devait être punie et c’était justement ce qui était en train de lui arriver en ce moment.

- En tout cas, cet Aloysius Black a l’air d’être carrément antipathique, vu ta manière de le dépeindre tout à l’heure
, dit-elle entre deux bouchées de cheesecake.

Elle le connaissait de nom comme pratiquement toute la ville, après tout il avait quand même été élue maire deux fois. Mais comme elle ne s’intéressait pas tellement aux médias ou bien à ce que les maires pouvaient faire en ville, elle n’en savait pas plus à son sujet. Il lui avait toujours l’effet d’une personne sévère, presque austère. Mais encore une fois, elle ne se basait que sur ce qu’elle avait pu voir mais pour qu’Anya déteste une personne à ce point, c’était forcément qu’il devait il y avoir plus que ce qu’il montrait. Néanmoins, elle ne pousserait pas la curiosité jusqu’à lui demander ce qu’il s’était passé exactement. Chacun avait le droit à son jardin secret après tout.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

God save the swan queen
Far longer than forever. I'll hold you in my heart. It's almost like you're here with me. Although we're far apart. I close my eyes and I am where you are


ϟ Anastasia Romanov ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 Anyadam

Police royale.

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 F1ok

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 6456


SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 _



________________________________________ Mer 21 Aoû 2019 - 18:49

Les danseuses étaient des êtres un peu à part, gracieux comme des signes, délicats comme de la porcelaine et précis comme des horloges. Autant de qualités qu'Anya n'estimait pas spécialement avoir. Pour être une danseuse, il fallait aimer la précision mécanique digne de l'étiquette et c'était clairement quelque chose qui impatientait Anastasia. Quant à la grâce... non, décidément, elle n'était pas certaine de pouvoir en avoir - sans parler de la délicatesse. Accessoirement, quand elle dansait, Anya préférait mener mais même dans le ballet le plus moderne c'était là encore la place de l'homme.
- On viendra te voir sur scène quand tu seras une étoile, commenta-t-elle avec enthousiaste, se rappelant parfaitement du premier ballet - Cendrillon - qu'elle avait vu, à Paris, juste avant de retrouver sa grand-mère. J'ai appris la valse mais c'est tout. Je trouve ça fun, de danser, mais de danser comme je l'entends, pas dans un spectacle et pas sur des pointes. Ca a l'air tellement douloureux ! Et tellement... minutieux. Je suis pas tout ça mais je te souhaite d'y parvenir si c'est ton rêve. C'est top de faire de sa passion un métier. Plus de gens devraient faire ça, y aurait moins de camarade Tuberkulov si c'était le cas, sourit la rouquine.
Elle aimait sa fille mais n'aurait jamais pu travailler au contact d'enfants toute la journée - encore moins à l'orphelinat, d'ailleurs. La police, ce n'était pas réellement une vocation, plutôt une opportunité qui avait apporté l'adrénaline dont sa vie, rangée depuis quelques années, manquait alors. Depuis, son âme impétueuse avait la sensation d'avoir trouvé l'équilibre.
Odeya semblait aussi sur cette voie mais sa remarque sur Uberta esquissa un sourire sur les lèvres de sa compatriote russe. Cette dame avait l'air d'être un sacré phénomène, en effet. Anastasia n'était pas sûre qu'elle aurait autant de tact qu'Odeya si elles étaient amenées à vivre ensemble - et elle ne voulait pas forcément savoir, mais approuva d'un air entendu ce que la blonde avait à en dire.
Le serveur arriva avant que cette conversation qui mêlait passé et présent comme on savait si bien le faire en ville ne s'étire davantage. A la suggestion d'Odeya, Anastasia attrapa sa tasse, prête à trinquer, elle qui, de toute façon, n'aimait guère suivre les traditions et leurs cousines les conventions au pied de la lettre.
- Trinquons à la clémence de la justice et à ta future carrière de ballerine, ajouta-t-elle tandis que leurs tasses s'entrechoquaient légèrement.
De son thé brûlant, Anastasia ne but qu'une gorgée, attendant qu'il refroidisse un peu pour le savourer davantage - de toute façon, elle avait une pâtisserie à température ambiante qui ne demandait qu'à être mangée, ça tombait plutôt bien. Mais l'évocation d'Aloysius Black était loin d'être aussi léger que le goûter de deux vieilles amies.
- Il est surtout dangereux - particulièrement parce qu'il est très intelligent et sait très bien manipuler un grand nombre de personnes loin d'être stupides, asséna Anya sans détour ni politiquement correct. J'sais pas trop d'où il vient et je veux pas forcément le savoir. Je pense qu'il fait des trucs dont on a pas encore conscience et que c'est pas du joli. Mais il sait faire "le bien" quand ça peut l'aider. J'crois que c'est un psychopathe alors si j'étais toi j'essayerais pas d'avoir de contact avec. On a dû travailler ensemble une fois - il a aussi travaillé avec Dimitri à une époque - et crois-moi je m'en serais passée, en dépit de son talent certain pour cerner les criminels et de sa culture très étendue.
Un ange passa. Ce genre de conversation arrivait rarement autour d'une tasse de thé et quand elle arrivait rendait un enchainement naturel des échanges plus délicat. Anastasia s'était doutée qu'elle allait jeter un froid mais elle ne voulait pas non plus faire semblant. Elle n'avait certes aucune preuve contre Aloysius, si ce n'est son instinct qui tirait toutes les sonnettes d'alarme possible en sa présence et comptait bien l'empêcher de nuire à davantage de personnes.
- Désolée pour l'ambiance, ajouta-t-elle après une gorgée réconfortante de de thé. Mais je crois qu'il est encore plus dangereux que Raspoutine.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


ϟ Odeya Weiss ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Odeya Weiss

| Avatar : Britt Robertson

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 Odette-the-swan-princess-39308533-245-143

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 674856Rule1

| Conte : Le lac des cygnes & Le cygne et la princesse
| Dans le monde des contes, je suis : : Odette/Juliette

| Cadavres : 46


SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 _



________________________________________ Ven 20 Sep 2019 - 23:27



SOS Voleur
« Il n'y a pas d'âge pour la délinquence. »

Certes, l’ambiance avait prit une tournure plus sombre suite aux révélations d’Anya. Mais d’un point de vue strictement personnel et donc n’appartenant qu’à Odeya : elle n’avait pas à s’excuser. Si Storybrooke, était un mélange de personnages venants de diverses histoires, il ne fallait pas pour autant penser que c’était tout rose non plus, bien au contraire. Il n’y avait pas que des personnes remplie d’altruisme dans cette ville. On y trouvait également des personnalités bien plus « malfaisante. » Et au premier regard, il était impossible de savoir exactement qui nous avions en face de nous. L’un des effet de la malédiction, fût de donner à tout le monde sans exception une apparence humaine. Ceux qui avaient autrefois été d’anciens animaux, étaient maintenant tout ce qu’il y a de plus humains. Alors, dans tout cet amas d’habitants, difficile de savoir à qui on pouvait vraiment faire confiance ou non.

- Non, non rassure toi. C’est plutôt une bonne chose en fait, comme ça au moins je suis mise en garde.

Raspoutine, c’était un peu le Rotbarth d’Anya. A croire que lorsqu’on était une princesse, il y avait toujours un sorcier ou une sorcière derrière pour te pourrir la vie. C’était peut-être encore une histoire de karma derrière tout ça, pour ce qu’elle en savait… Mais, elle savait que si Anya agissait ainsi c’était que forcément il s’était passé quelque chose. Odeya savait que ce n’était pas dans le caractère de son amie, de détester les gens « comme ça. » Elle ne demanderait rien, elle savait bien que chacun avait ses secrets. Et puis, ce n’était pas son genre d’arracher une confession.

- On ne sait jamais sur quoi on va tomber ici à Storybrooke, alors ce genre d’information, ça ne fait jamais de mal.


Si elle ne forcerait pas la confession, elle ne voulait pas non plus mettre Anya mal à l’aise. Aussi, Odeya se creusa-t-elle les méninges afin de faire dévier la conversation sur un sujet plus léger

- Avant d’attendre de voir si je deviens une célèbre étoile, pourquoi ne pas commencer maintenant ? On a une représentation à la rentrée prochaine, c’est Casse-Noisette. Bon, je ne suis pas la première étoile du ballet, je joue le rôle d’un des flocons de neige mais ça pourrait être un bon divertissement pour toi et ta fille. Et en plus c’est gratuit.

Durant tout le long de leurs études, ils allaient devoir monter un spectacle chaque année, toute promo confondu. Les rôles étaient choisis en fonction des aptitudes de chacun, et non de l’ancienneté. C’est pourquoi Odeya travaillait encore plus dure à l’école de la ville lorsqu’elle ne donnait pas de cours. Elle voulait prouver qu’elle avait sa place, et qu’elle pouvait devenir une étoile. Il y avait de nombreuses académies de danse un peu partout dans le monde, la plus prestigieuse de toute se trouvait bien évidemment en Russsie et avait été fondé par la Tsarine Catherine II. Les danseurs de là-bas, y suivaient une discipline rigoureuse et Odeya s’en inspirait dans sa vie de tous les jours. Ne devient pas danseuse qui veut, cela demandait du temps et des efforts mais le jeu en valait la chandelle selon elle.

Inviter Anya lui avait parut naturel, après tout cela faisait un moment qu’elles ne s’étaient pas vu. Et déjà, Odeya se jura d’être plus attentive à l’avenir. Jongler entre les études, les cours qu’elle dispensait, ses entrainements, et le bénévolat n’était pas toujours facile. Sans parler des soirées mondaine d’Uberta. Et elle mettait toujours un point d’honneur à faire plaisir à sa tutrice. Un mal pour un bien en quelque sorte, et il est vrai que sous cet angle là elle semblait un peu avoir un emploi du temps digne de celui d’un ministre. Mais, en s’organisant bien, elle pouvait tout gérer et même dégager du temps pour Anya. En tout cas, il était hors de question à présent dans son esprit de passer à nouveau plusieurs mois sans la voir.

- L’autre truc bien c’est que tu n’auras pas à mettre une tenue forcément habillé pour venir.


Anya avait beau être de sang royal, elle était surtout réfractaire aux mondanités et tout ce qui s’en rapprochait de près ou de loin. D’un côté, Odeya devait bien admettre qu’elle la comprenait, c’était bien souvent très, très ennuyeux. Pour sa part, elle faisait bonne figure pour Uberta mais tout le monde n’avait pas cette patience et Anya entrait justement dans cette catégorie de personne. Par moment, elle enviait la capacité à s’affirmer de son amie rousse, peut-être qu’un « non » ferme mais gentil une fois de temps en temps ne ferait pas de mal. Mais timide comme elle était, c’était bien souvent peine perdue pour être franche. Cette capacité en revanche, s’effaçait totalement lorsqu’elle était au contacte des enfants. Quant elle enseignait, elle restait toujours gentille mais ferme. Il n’était pas question que ses élèves lui marchent sur les pieds. Et c’était pareil avec les orphelins, donc c’était bien quelque part elle savait s’affirmer c’est simplement qu’elle se sentait intimidé par la plupart des personnes de son âge ou bien les autres « adultes. » Car après tout, elle en était une elle aussi d’adulte, cela faisait un moment déjà que l’adolescence était dépassé. Mais malheureusement, lorsque vous passez la moitié de votre vie sous la forme d’un cygne forcément ne regagnant forme humaine qu’au soir, cela n’aidait pas franchement à la sociabilisation…

Mais, elle n’avait pas l’intention de broyer du noir. Si elle avait toujours la crainte de croiser le sorcier ou sa fille, Odeya ne voulait pas vivre avec la peur constante de devoir regarder derrière son épaule afin d’être sur qu’aucune ombre ne la suivait. Storybrooke lui avait permit un nouveau départ en quelque sorte, qui sait ce qu’il se serait passé s’il n’y avait jamais eu le nuage de la malédiction ? En tout cas, elle préférait éviter d’y penser. Et afin de sceller cet accord, mentale elle reprit une bouchée de cheesecake se contentant simplement d’apprécier son gâteau.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

God save the swan queen
Far longer than forever. I'll hold you in my heart. It's almost like you're here with me. Although we're far apart. I close my eyes and I am where you are


ϟ Anastasia Romanov ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 Anyadam

Police royale.

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 F1ok

SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 6456


SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 _



________________________________________ Sam 21 Sep 2019 - 0:23

Pour Anastasia, la façon presque détachée qu'Odeya avait d'accueillir son ressenti sur Aloysius était un vrai soulagement. Il était tellement réputé et respecté en ville qu'en parlant la rouquine n'avait pas eu, a priori, l'assurance que son amie d'enfance serait de son côté. Mais maintenant que c'était fait, elle se demandait presque pourquoi elle avait douté. C'est commun d'accorder plus de crédit à ses proches qu'aux personnes qu'on connaissait moins. En tant que profiler, elle le savait très bien ! Mais c'était sans doute une bonne chose qu'une fois la porte du boulot passée, la jeune femme raisonne comme une jeune femme et non pas comme un profiler. Il paraissait que les moments de coupure étaient importants, sinon nécessaires au bien-être mental.
Anya voulait bien croire que ce soit vrai.
Et elle appréciait tout autant que la conversation s'éloigne de Raspoutine, Aloysius et toute la noirceur de la ville que tout le monde tâchait toujours d'oublier. Anastasia sourit avec reconnaissance, comme elle était si bien à le dire.
- C'est top ! C'est le début du succès, tu sais, affirma-t-elle alors qu'elle ne se rappelait absolument pas si un flocon de neige dansait beaucoup dans le ballet, qu'elle avait pourtant vu... en accordant son attention pleine et entière aux premiers rôles. On viendra, tu peux compter sur nous. Dimitri inclut, affirma la jeune femme avec un air altier qu'elle tenait de sa famille. Ca sera le premier ballet d'Abby, j'espère qu'elle va aimer.
Ce n'était pas réellement une inquiétude qu'exprimait la jeune maman, plutôt un souhait. Comme de nombreux parents elle ne rêvait que de se découvrir des points en commun avec sa progéniture. Cette réflexion fut cependant chassée par le commentaire entendu qu'Odeya ajouta. Anya croisa son regard et lui adressa un sourire complice.
- Dieu bénisse l'absence d'étiquette ! fut son seul commentaire et il vint du cœur, n'en doutez pas ! Ceci dit, avec les années, ça m'arrive d'apprécier les jolies tenues. Et même parfois le shopping qui va avec. Le côté princesse, sans doute, observa la jeune femme en haussant les épaules. Mais les talons...
Anya ne termina pas sa phrase - ce n'était pas la peine, son visage valait cent discours, sinon mille. Elle était bien mieux dans des chaussures moins apprêtées ou, du moins, moins hautes que celles des stars hollywoodiennes.
Les deux amies pouffèrent, terminèrent leur goûter et, parce qu'elles avaient du cœur, retournèrent aux archives de la police pour récupérer l'intérimaire forcé du jour afin que sa tutrice le ramène à l'orphelinat.
- Il a été sage. IL a de l'avenir dans la profession, assura l'archiviste avec conviction.
L'enfant eut l'air inquiet, craignant sans doute d'être forcé à faire des études d'archiviste (il supposait que ça existait puisqu'on pouvait exercer ce métier de l'enfer et de l'ennui) mais fut rassurer par le sourire indulgent d'Anya :
- T'en as assez fait, t'en fais pas. Tu peux filer.
Elle croisa ensuite le regard d'Odeya et la salua avant de retourner à son bureau où d'autres tâches l'attendaient.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


ϟ Contenu sponsorisé ϟ







SOS voleur ♚ ANYA - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

SOS voleur ♚ ANYA





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Poste de Police