MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


CHATPERLI :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ ChAtPeRlIpOpEtTe ☆ Evénement #102
Une mission de Saoirse A. Bennet - Depuis le 3 décembre 2018
« La mission qui a du chat... ! »

Partagez | .
 

 [Broken Hearts Rhapsody] - It's a Hard Life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Honey Lemon


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2491
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Mar 13 Nov 2018 - 23:17

L'opération, ou devrais-je dire la réopération, avait eu lieu plus de dix jours plus tôt et Honey Lemon avait quitté l'hôpital depuis un moment. Pourtant, ce mardi-là, elle était bel et bien de retour au service neurologique de l'hôpital de Storybrooke, un service qu'elle connaissait à bien connaitre.
Tout avait commencé après son agression de septembre, quand on avait dérobé son sac à main, au prix d'une réparation (certes pas onéreuse car réalisée par Go Go) de son fauteuil roulant et de quelques points de suture sur sa tempe. C'était ce jour-là que la scientifique avait rencontré deux personnalités fascinantes. La première était Robyn Candy, la shérif haut en couleur, qui s'était déplacée pour prendre sa déposition. La seconde était l'interne en médecine Shaun Murphy, un brillant autiste persuadé d'avoir 30 % de chances de refaire marcher Honey Lemon.
La scientifique avait eu du mal à y croire. Après tout, Caitlin, qui l'avait opérée en urgence sur Terre 2 au printemps dernier, était très douée. Elle n'avait pas mal fait son travail. Mais du fait de la vision du monde bien particulière que possédait Shaun, peut-être avait-il capté quelque chose que les autres avaient manqué. Dans tous les cas, ils avaient longuement discuté, presque d'égal à égal, et Honey avait accepté l'opération.
Aujourd'hui, elle était de retour pour un bilan post-opératoire. Elle ne marchait toujours pas et c'était normal. Si les résultats étaient encourageants, elle pourrait commencer une longue rééducation qui, peut-être, parviendrait à restimuler ses nerfs. Ou peut-être pas. Honey ne plaçait pas la charrue avant les bœufs. Elle attendait, simplement curieuse de voir ce qu'il en résulterait ou n'en résulterait pas.
En ce moment, la jeune femme agissait ainsi sur bien des points, en fait, dont le retour de Tadashi, dans un piteux état, il fallait bien le dire. Il avait fait une crise, une fois, quand il s'était vu, et se faisait presque fantomatique depuis. Par chance, il avait toujours Cassie, employée chez Amelia's, pour lui donner des nouvelles, elles aussi, encourageantes.
Les choses étaient différentes, c'était vrai, mais cela faisait plusieurs mois que les choses le devenaient dans la vie de Honey. Elle n'y pensait actuellement pas. Il était midi passé et ses résultats n'étaient pas encore arrivés. Malheureusement, elle avait déjà lu toutes les revues à disposition, y compris celles sur les célébrités et deux fois le programme télé. La scientifique aimait certes se nourrir de science et d'idées mais elle disposait d'un organe qu'elle avait besoin de nourrir tout court. Et comme Michel-Ange avait donné peu de nouvelles récemment, la jeune femme décida de faire d'une pierre deux coups.
Honey connaissait le numéro de la pizzeria par cœur et n'imaginait pas Michel-Ange du genre à prendre les commandes au téléphone. Comme elle l'avait espéré, elle tomba sur son autre frère, le grand blond qu'elle avait croisé une ou deux fois.
- Salut ! C'est Honey Lemon, la copine de Michel-Ange ! Tu me remets ?
Il indiqua que oui, en beaucoup moins de mots que cette phrase n'en contient. Alors la jeune femme poursuivit :
- Cool ! Bah... du coup, j'appelle pour commander une pizza aux fruits de mer. Et... je me demandais... Vous faites les livraisons à l'hôpital ? Parce que j'attends des résultats et apparemment ils ne vont pas arriver tout de suite. Ca serait vraiment, vraiment sympa de l'envoyer à la salle d'attente numéro 3 du service neurologie au 7e étage. Et ce serait encore plus cool d'envoyer Michel-Ange avec. Il est distant en ce moment, j'arrive pas à le joindre. Il me... Bref, on peut faire ça alors ?
Honey battit farouchement des cils même s'il ne pouvait pas la voir (elle n'avait pas appelé en FaceTime). A l'autre bout du fil, il se contenta de répéter les informations avant de raccrocher après les politesses d'usage et la fameuse promesse de la pizza chaude et livrée en moins de trente minutes.
Y avait plus qu'à attendre.
Encore.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 15 Nov 2018 - 13:28



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






Michel-Ange était au coin d’une ruelle, sa capuche sur les yeux. Appuyé contre le mur, cela faisait maintenant plusieurs jours qu’il n’était pas aller au travail. Sa vie était de plus en plus complexe, et il avait besoin de souffler. Entre les multiples disparitions d’Eulalie pour des problèmes divins et le départ de Noa, il commençait vraiment à trouver le temps long et à moins apprécier les relations amicales. Préférant passer plus de temps seul, il était en train de discuter avec un petit gamin qui avait une casquette Gavroche sur la tête.

« Non, dit à Holmes que j’bosse plus pour lui. J’bosse plus pour personne, et tu ferais bien de faire pareil petit… »


Le garçon hocha la tête et se contenta de récupérer le petit mot sans état d’âme qu’il avait rédigé pour Sherlock. Le regardant partir au coin de la rue, il se détourna sans rien dire. Finalement, son portable vibra et il déclara en répondant d’un ton un peu sec :

« Quoi Raph ? »


Il entendit son frère soupirer. D’habitude, il aurait eu droit à une remarque cinglante et tranchée de la part de son frère, mais au lieu de ça, il se contenta d’un :

« Ca va ? »


Haussant les sourcils, Michel-Ange s’amusa à compter le nombre de fois où son frère le plus renfermé de tous lui avait posé cette question. Regardant distraitement autour de lui, il répondit sobrement mais tout de même en prenant un ton satisfait pour montrer qu’il soulignait l’effort :

« Oui, oui. Qu’est que tu veux ? »


« Ta copine a commandé une pizza, elle est à l’hôpital. Tu sais, celle en fauteuil... »


Fauteuil. Hôpital. Sans même prendre le temps de lui dire merci, il raccrocha et se mit à courir dans les rues de Storybrooke. Honey était à l’hôpital ! Mais que lui était-elle arrivée encore ? Avait-elle la pouasse ? Courant à toute allure, il grimpa avec agilité sur le toit d’un immeuble par escalier de service. Quelques bonds sur les toits plus tard, il atterrit sur le toit de l’hôpital et descendit en rappel le long de la gouttière. Une grand-mère en déambulateur haussa les deux sourcils en le voyant faire. Rentrant à l’intérieur comme une furie, il se rua à l’accueil.

« Bonjour ! Je voudrais le numéro de chambre de Honey Lemon s’il vous plait ? »


La jeune femme regarda les registres sur son ordinateur à une vitesse proche du zéro. Elle avait été Paresseux dans une autre vie ou quoi ? Finalement, après un temps indéterminable où il avait passé sa nervosité à caresser sa casquette et enlever sa capuche elle lui annonça le numéro de l’étage et la chambre. Courant vers l’ascenseur, il doubla un homme avec un bouquet de fleur dans les mains, passant à coté de lui, il lui vola les fleurs et rentra dans l’ascenseur avant qu’il ne ferme en sautant pour passer par dessus le détecteur de mouvement afin que cela ne déclenche pas l’ouverture automatique.

« Merci ! Je vous les rembourserai ! »


Regardant l’homme confus disparaître derrière les portes de l’ascenseur, il oublia l’incident et fonça en courant dans les couloirs, manquant de bousculer un infirmier.

« Pardon ! Je suis pressé ! Et je connais River Frost ! Il est aussi infirmier ! C’est un ami ! Je suis en urgence ! »


Une fois arrivée devant la porte, il inspira et se calma. Qu’allait-il trouver derrière la porte ? Une Honey en sang, et couverte de bandage à cause d’une mésaventure avec la Magic League ? Une Honey sans jambes ET sans bras ? Inspirant pour se donner du courage, il ouvrit la porte. Elle l’attendait, dans son lit d’hôpital, radieuse comme toujours. Avançant comme sur un lit de mort, il regarda autour et l’observa bien pour voir ce qu’il n’allait pas.

« On m’a dit que tu étais hospitalisé… Ca va ? Qu’est ce que tu as fais ? Il s’est passé un truc ? Je… Euh… Je t’ai amené des fleurs. Pourquoi tu me regardes comme ça ? Tu attendais à ce que je t’amène une pizza ? »
ricana-t-il.

Il pensait que lui parlait serait plus complexe au vu de ce qui s’était passé la dernière fois. Mais visiblement, pas du tout.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2491
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Ven 16 Nov 2018 - 0:14

(Honey est dans une salle d'attente en fait, comme précisé, par une chambre, elle est pas hospitalisée, elle avait un RDV ^^)

La jeune femme connaissait la rapidité de Michel-Ange mais elle ne se doutait pas qu'il serait aussi rapide. Elle avait passé commande moins de dix minutes avant et le voilà déjà qui débarquait, les bras chargés de fleur et... sans pizza. Honey se trouva alors partagée entre deux sentiments difficiles à concilier : d'un côté, elle était profondément ravie, voir soulagée, de le revoir. De l'autre, elle avait toujours faim et ses résultats n'étaient toujours pas arrivés, ce qui signifiait qu'elle était clouée ici.
Naturellement, elle l'observait d'un air surpris, qu'il ne manqua pas de noter, tandis que son cerveau faisait le lien : s'il avait été aussi rapide, c'était parce qu'il n'était pas passé par la case pizzeria. Peut-être d'ailleurs que Raphaël avait lancé (et achevé) la commande qui finirait par refroidir.
- Je suis tellement contente de te voir ! s'exclama la jeune femme en guise de préambule.
C'était vrai, de toute façon. Michel-Ange lui avait terriblement manqué. Elle n'aimait pas qu'il soit si distant mais n'aimait pas non plus voir qu'il était arrivé le visage inquiet. Pourtant, Honey avait tout bien précisé à son frère de façon relativement concise. Mais visiblement l'information s'était perdue en chemin.
- Elles sont ravissantes tes fleurs ! C'est pour quoi faire ? voulut ensuite savoir la scientifique, non sans intérêt. Pas pour manger, en tout cas. Cette variété là ne se mange pas. Parce que certains se mangent, figure toi ! C'est de plus en plus populaire, surtout chez les vegans. Mais... peut-être que Raphaël n'a pas bien compris ma commande ? Je lui avais demandé une pizza aux fruits de mer parce que je suis coincée ici le temps qu'ils aient les résultats de mes scans et... j'ai faim, conclut platement la jeune femme.
On pouvait avoir 187 points de QI, on en restait pas moins humain et un humain dont les besoins primaires avaient besoin d'être satisfaits.
Voyant que cette histoire de scanners ne risquait pas d'arranger les inquiétudes de Michel-Ange, Honey jugea bon d'éclaircir cette histoire :
- Ne t'inquiète pas pour moi, je ne suis pas hospitalisée. Plus. Pas aujourd'hui, du moins. Y a quinze jours je l'étais mais c'était trois fois rien, juste une petite opération du dos... j'ai comme l'impression que ce que je raconte ne te rassure pas du tout. Tu sais quoi ? On va reprendre du début, ce sera beaucoup plus clair ! Vas-y, assieds toi ! Moi je t'ai pas attendu pour le faire, de toute façon.
Honey gloussa puis reprit son sérieux :
- Juste avant que la Magic League ne reparte la dernière fois je me suis fait agresser. J'ai dû passer quelques scans et me faire recoudre la tempe, là, juste ici, indiqua la scientifique en pointant son front. C'est le docteur Murphy qui s'est occupé de moi et comme il est autiste Asperger il voit les choses différemment. Il est persuadé qu'il peut me faire remarcher alors on m'a rouverte, on a un peu bidouiller certaines choses et je suis revenue aujourd'hui pour un bilan post-opératoire qui sera déterminant dans la suite de mes aventures médicales. Et comme apparemment tout le monde est parti déjeuner avant de m'apporter ces analyses et que j'ai déjà lu toutes les revues disponibles, j'ai commencé à avoir faim alors je me suis dit : pourquoi pas commander une pizza de Michel-Ange ? Et te voilà. Sans pizza. Mais tu es là, c'est le principal, le rassura la blondinette en tendant sa main pour attraper celle de Michel-Ange et en caressant la paume avec affection. Oh j'ai aussi fait des selfies avec l'équipe médicale en attendant, si tu veux voir, ajouta Honey comme si c'était important en dégainant son téléphone, prête à lui montrer. Et toi ? ça va bien ?
C'était quand même poli de demander.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Ven 16 Nov 2018 - 13:21



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






Debout comme une andouille dans la salle d’attente, Michel-Ange regarda les fleurs. Comme d’habitude, il avait agi avant de réfléchir. Paralysé par sa propre stupidité, il remarqua que ça ne faisait qu’augmentait la joie et l’amusement de Honey. Bon point pour lui alors. La bouche entre-ouverte et les souvenirs de la dernière fois encore bien gravé dans sa mémoire malgré la Vérité, il regarda à droite puis à gauche. Puis finalement, il comprit que quand on parlait de Pizza, on parlait de lui.

« C’est Dony qui va les amener, je suis en congé… Euh… Indéterminés. »


Finalement, il remarqua que les fleurs n’étaient pas forcément ce qui faisait le plus plaisir à Honey. Les posant sur la table basse, il s’installa à côté d’elle, ses converses croisées à côté des fleurs. Tressaillant légèrement quand elle lui prit la main, il la retira doucement pour montrer l’hôpital de la main d’un geste vague et circulaire :

« Le Docteur Murphy ? Tu veux dire, le Docteur Doolittle… Murphy c’est l’acteur. Ne me dit pas que c’est lui qui t’as opéré et qu’il est passé du monde des contes à ici ! C’est un vétérinaire ! »


Pris d’un doute et en proie à la panique, il se leva et chercha quelqu’un du personnel médical pour demander confirmation. Mais tout le monde semblait en pause déjeuner, et le service tournait au ralenti.

« Désolé pour la Pizza, j’travaillais pas. Je te l’ai dis. De toute façon, je me serai pas déplacé pour une pizza aux fruits de mer. Elles sont dégueulasses, j’ai toujours été contre cette idée farfelue. C’est comme les Pizzas à l’Ananas. Ca devrait être interdit. »


Cherchant toujours des yeux quelqu’un du personnel médical, il finit par abandonné et s’assaillit à nouveau dans le fauteuil en s’écroulant. Soudain, il leva la tête vers Honey, un détail lui avait échappé. Elle avait dit qu’elle s’était faite opérée…

« Attends ! On t’a opéré pour que tu remarches ? Mais y’avait un risque non ? Et tu m’as pas prévenu ? T’as agi comme ça ? C’est que ce Docteur Murphy doit être vraiment con...pétant. Pour agir aussi vite. »


Mettant sa main sous son menton, il sen renfrogna quelques peu. D’habitude, ses exclamations admiratives étaient réservé rien qu’à lui. Pas à Eddy Murphy. Fronçant les sourcils, il ne masqua pas sa jalousie. Qu’avait-il de plus que lui ? C’était l’autisme ? C’était trop facile de jouer cette carte là pour se rendre intéressant aux yeux de Honey. Ayant quelques connaissances sur le handicap, il commença déjà à réfléchir aux codes qu’il allait employé pour lui parler afin qu’il comprenne bien qu’elle était chasse gardée dans sa tête. Le problème des autistes étaient qu’ils ne comprenaient pas les interactions sociales. Il fallait trouver des substituts. En cherchant un dans son esprit, il fit un monsieur arriver avec un dossier sous le bras.

« C’est lui ? »


Mais ce n’était pas lui. L’homme passa droit devant eux sans les regarder. Faisant une moue, il se renferma un peu plus dans son fauteuil en déclarant :

« Quand est-ce qu’il arrive, ce Docteur Doolittle qui t’a tant taper dans l’oeil qu’on en finisse. J’aimerai savoir si tu pourrais participer au Storybrooke Marathon Trophy 2019 moi. C’est en binôme et normalement les gens y vont en cou... »

Mais à cette dernière phrase, ses pommettes devinrent toutes rouges. Les visages de Honey et de Noa passèrent à une vitesse folle devant ses yeux. Maladroitement, il roula sur le côté tellement il fut perturber par ces paroles. Tombant de tout son poids sur la table basse, il la brisa en deux. Son nez et sa joue se collant avec force sur le magazine « Gala : Johnny avait-il la diahrée au poids que Laura et David lui firent la tête et brisèrent leur famille ??!! »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2491
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Ven 16 Nov 2018 - 18:55

Des congés indéterminés. Honey ne put s'empêcher de tiquer, ostensiblement, sans toutefois demander davantage d'explications. Si Michel-Ange avait souhaité en donner, nul doute qu'il l'aurait fait de lui-même.
La jeune femme ne comprit rien à ce qui suivit, quand il commença à parler d'un docteur vétérinaire dont elle n'avait jamais eu vent. Michel-Ange avait le don de raconter les histoires les plus surprenantes et peut-être aussi les moins en lien avec ce qu'on lui disait en échange. Mais ce non-sens eut au moins le don de la faire rire aux éclats, quelque chose qui n'arrivait peut-être pas si souvent dans pareil service.
- Je ne sais pas de qui tu parles mais mon Docteur s'appelle Shaun Murphy et je ne crois pas qu'il soigne les animaux. Il est brillant, absolument brille. C'est fréquent chez les autistes Asperger, précisa la jeune femme pendant qu'il cherchait visiblement quelqu'un, en vain.
Par la suite, elle jugea préférable de ne pas mentionner qu'elle était particulièrement friande des pizzas aux fruits de mer. Ca avait tout l'air d'un sujet sensible pour Michel-Ange et elle ne voulait pas qu'ils se chamaillaient. Elle retint jusqu'à sa petite leçon de biologie humaine sur le sens fascinant du goût.
Honey attendit patiemment qu'il revienne près d'elle, affalé cette fois et continua de l'écouter en souriant. Et pouffant devant sa réaction.
- J'ai rencontré Shaun Murphy en septembre, il m'a opérée début novembre, le temps de mettre sa procédure en place et que nous puissions étudier ensemble les risques et les avantages, expliqua calmement la jeune femme. Je n'ai pas voulu te déranger avec ça, il y avait peu de risques pour que je meure et de toute façon je suis déjà paralysée. Il y avait quasiment pas de chance pour que ça empire. Et puis... tu avais l'air occupé, fit-elle remarquer plus timidement.
Occupé à quoi ? avec qui ? C'était des questions qui étaient récemment revenues dans l'esprit de la chimiste. Michel-Ange avait-il trouvé une amoureuse ? Allait-il bientôt la lui présenter ? Honey serait tellement contente de faire un selfie avec le mignon petit couple ! Bref, Honey mourait de tout savoir mais ne voulait pas paraître envahissante.
Et toute à ces réflexions, la jeune femme ne prêta pratiquement pas attention aux mimiques boudeuses de Michel-Ange, ne revenant au présent que lorsqu'il l'interpella pour désigner un médecin. Qui n'était pas Shaun et qui ne sembla d'ailleurs pas les voir. Honey le contempla d'un air encore un peu absent.
L'impatience (incompréhensible) de Michel-Ange finit par totalement ramener Honey Lemon vers lui. Elle l'observa alors avec attention et curiosité. Il n'avait pas l'air comme d'habitude. Peut-être plus perturbé. Mais il était fréquent que les hôpitaux soient des facteurs de stress. Elle aurait peut-être pu y penser. Honey lui adressa une moue inquiète et compatissante. Mais déjà il avait commencé à parler d'un événement dont, une fois de plus, elle n'avait jamais eu vent de sa vie. Et comme il était entre temps tomber sur la table basse (comment avait-il fait son compte, telle était la question) si bien que la fin de sa phrase se perdit dans le rien.
- Les gens y vont en courant ? suggéra la jeune femme, incertaine et préoccupée par les réactions imprévisibles de Michel-Ange.
Elle tendit la main vers la sienne mais se ravisa. Il n'avait pas semblé à l'aise avec ce type de contact juste avant.
- Tu sais, il n'y a que 30 % de chances que son idée fonctionne et même si elle marche je ne retrouverais jamais mes capacités d'avant. Je serai toujours un peu différente. C'est trop tôt pour imaginer ce que sera ma vie dans un an voire plus. Il ne faut pas en être triste, je ne suis pas malheureuse comme ça. Mais je ne crois pas que je serai un jour en mesure de courir de nouveau. Il faut y aller par étape. Il y a beaucoup de rééducation qui m'attend, ça ne va pas être très drôle mais je suppose que c'est ce qui arrive quand on se fait écraser par un immeuble.
La petite blonde sourit. Puis Honey marqua une pause avant de se rappeler d'un commentaire qu'il avait fait. Avec précaution, elle demanda :
- Pourquoi tu crois que le docteur m'a tapé dans l'œil ? Parce que moi aussi j'ai des doctorats ? Ce n'est pas logique, fit-elle doucement remarquer. Le Docteur Murphy est incroyablement brillant et j'apprécie sa compagnie mais il ne comprend pas à quoi ça sert de se prendre la tête avec l'amour. Il pense que c'est une perte de temps. Il ne m'intéresse pas. Le Docteur Murphy est seulement mon médecin. Ce n'est pas déontologique de sortir avec un patient. Il n'aurait pas eu le droit de m'opérer s'il y avait eu quelque chose entre nous pour éviter les soucis. Tu sais, au cas où.
Toujours préoccupée, elle observait Michel-Ange quand la silhouette du fameux médecin se découpa à l'horizon.
- Oh, il arrive, nota simplement Honey pour attirer l'attention de Michel-Ange sur ce fait.
Comme à son habitude, il triturait ses mains, dont il savait rarement quoi faire. Il avançait, souriant et l'air dans la lune.
- J'ai vos résultats, annonça-t-il trop fort au vu du calme ambiant en brandissant les scanners. J'avais raison : mon idée a fonctionné. Vous avez officiellement trente pourcent de chances de pouvoir remarcher. Trente pourcent, répéta-t-il le doigt en l'air.
Honey, de son côté, avait récupéré ses résultats pour lire les conclusions.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Lun 19 Nov 2018 - 12:38



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






Se redressant, il s’épousseta sans rien répondre à Honey. Shaun par ci, Shaun par là, et Shaun et moi on a fait plein de trucs ensemble. Et Shaun et moi on partage plus qu’une simple relation scientifique. Ce n’était pas ce qu’elle avait dit mais c’était ce qu’il avait entendu. Faisant une moue, il mit ses mains dans ses poches et se renferma un peu plus.

« Je vois que tu as passé du bon temps scientifique avec ce Shaun White. »


C’était décidé. La légende du Snowboard et Skateboard Shaun White, son idole, venait de descendre dans son estime simplement à cause de son prénom. Tournant la tête quand elle lui parla des 30 %, il s’en voulu un peu d’être aussi égoïste. Après tout, c’était lui le responsable aussi non ? Il s’était détourné d’elle, dans la peur de s’engager dans une relation. Finalement, il avait tenté le coup avec un Fée pour chasser Honey de son esprit, mais ça n’avait pas marché.
Bien que rassuré par ce qu’elle lui annonça, il détourna quand même à nouveau la tête comme un enfant. Elle avait dit qu’il était brillant. Plusieurs fois. Il lui fallait quoi pour l’impressionner ? Qu’il devienne Maire de la Ville ? Ca c’était envisageable. S’il devenait Maire, tout le monde serait impressionné, même ses frères et Eulalie. Il forcerait les gens à l’appeler « MONSIEUR LE MAIRE » et pas autrement. Et là, Honey lui roulerait dans les bras pour lui dire que « C’est le meilleur ». Parce que c’est ce qu’il était, le meilleur. Mais personne ne semblait vouloir en tenir compte.

« 30 % c’est déjà pas mal. Oh, vous m’en direz tant. Déontologique mon c**, c’est juste qu’il ne sait pas apprécier une superbe nana quand il en voit une et... »


Détournant le regard cette fois-ci par timidité plutôt que par haine, ses joues rosirent légèrement et il passa sa main sur son nez d’un air un peu nerveux.

« Enfin bref. On va oublier ce Docteur Murphy. Peut être d’ailleurs que c’est lui qui a établi la Loi de Murphy… Tu lui demanderas. »


Toujours les mains dans les poches, Michel-Ange se tourna vers la voix qui venait d’arrivé. Se mettant bien droit pour paraître imposant, il le regarda de haut en bas avant de reporter son attention sur Honey. Elle semblait contente. Reportant à nouveau ses yeux sur le Docteur, il chercha à capter son attention en lui passant la main devant les yeux plutôt que sur ses manches. C’était important pour un Asperger de regarder son interlocuteur, même si c’était dur. Faisant le vide en lui et mettant toute haine et jalousie dans un coin, il déclara d’un ton sans émotions, sans sentiments pour ne pas le perturber :

« Merci Docteur. Oui, 30 % c’est pas mal. Mais 100 ça aurait été mieux. Comment se passera le protocole ? »


Pas de blague, pas de métaphore, pas de comparaison qui puisse le perturber. Fixant le docteur, il se demanda sérieusement ce qui pouvait lui donner autant d’admiration. Il avait l’air assez simple. Prenant lui même les résultats et les regardant d’un air pensif, il les tendit à Honey.

« Trente pour cent, c’est bien. Mais y’a pas de quoi sauter au plafond... »


Se mordant la lèvre, il se rendit compte de sa blague. Bien évidemment, le Docteur Murphy le regarda étrangement. Il était certains qu’il ne comprenait pas et qu’il s’imaginait déjà Honey en train de sauter réellement au plafond.

« C’est une expression » dit-il gentiment. « Ca veut dire qu’elle n’a pas de quoi être heureuse. La route est longue, mais ses amis les plus intimes et les plus dévoués seront là pour s’occuper d’elle… Y compris sur des canapés dans des maisons abandonnées. N’est ce pas Ney ? »


Toujours les mains dans les poches, il se tourna vers elle pour lui faire un clin d’oeil.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2491
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Lun 19 Nov 2018 - 22:29

Honey comprenait des tas de choses. La fusion nucléaire ou encore la formation des trous noirs en faisaient partout. Mais ce qui la laissait perplexe, pour ne pas dire totalement baba, c'était la réaction de Michel-Ange quand elle avait le malheur de mentionner Shaun. Elle avait beau chercher, émettre des hypothèses, elles étaient toutes plus grotesques les unes que les autres. Honey n'aimait pas ne pas comprendre. Eut-elle été plus puérile, elle aussi aurait pu commencer à bouder mais la jeune femme savait pertinemment que ça n'aurait servi à rien. Au fond, Michel-Ange avait peut-être juste besoin d'être rassuré sur quelque chose. L'intérêt qu'elle lui portait, peut-être ? Mais c'était tellement stupide de sa part de se mettre en compétition avec une personne qui n'avait quasiment aucun point commun avec lui ! Honey restait pourtant souriante, décidant de s'en amuser plutôt que de s'en agacer.
Cependant, Michel-Ange ne lui facilitait pas la tâche. Vraiment pas. Elle resta un peu baba devant le langage qu'il dévoila, empreint de rage et de bouderie. Sans rien dire, Honey referma sa bouche bée. Dans tout cela, il y avait quand même un compliment plutôt adorable qu'elle ne manqua pas de retenir en priorité. C'était de toute façon trop dur d'être fâchée contre Michel-Ange, d'autant plus quand il rougissait comme un petit garçon. Adorable, c'était vraiment adorable.
Et drôle, ce qui ajoutait à son charme.
- La loi de Murphy, releva la jeune femme gloussant. Sans doute parce que ce n'est pas lui qui l'a établie mais Edward A. Murphy Jr, un ingénieur aérospatial américain. Il l'a énoncée de la façon suivante : "Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera mal." Je la trouve un peu défaitiste, si tu veux mon point de vue. Ce n'est pas réellement une loi scientifique, plus un trait d'humour de la part d'un scientifique. Et Murphy est un patronyme horriblement commun. Rien qu'aux Etats-Unis c'est le 59e patronyme le plus utilisé, Smith étant le premier. Alors que Turtles, c'est pas dans le classement. Si tu inventes quelque chose on ne devrait pas te confondre avec grand monde, ajouta Honey avec entrain et un clin d'œil appuyé.
Ce serait peut-être suffisant pour lui rendre le sourire.
Dans tous les cas, avec l'arrivée de Shaun, le centre de la conversation avait quelque peu changé. L'attitude de Michel-Ange.
Comme à son habitude, Shaun regardait quelques centimètres au-dessus de la tête de son interlocuteur. C'était rare qu'il baisse le regard vers les yeux de celui ou celle à qui il parlait. Il répondait cependant toujours aux questions.
- La médecine ne fait pas de miracles. 30 % est une estimation que j'estime être correcte à 99,9 %. Il existe un protocole de réalité virtuelle qui permet d'accroître les résultats d'un rééducation kinésithérapeutique plus classique et qui a démontré de meilleurs résultats chez les sujets féminins, récita Shaun en regardant les néons de la salle d'attente. Il paraît aussi qu'elle peut augmenter significativement le désir et les performances sexuelles. Je vais vous recommander à un expert qui vous fera faire les exercices de rééducation, conclut l'interne en médecine.
Honey se surprit à songer que ce serait peut-être bien que cet expert soit en fait une femme. Sinon tout ceci lui donnerait des migraines, elle en était certaine. Depuis l'accident, ça faisait partie aussi des nouvelles composantes de sa vie.
Honey chassa cette pensée de son esprit pour se concentrer sur la suite des choses, assez surprenante, d'ailleurs. Elle ne s'était pas attendue à ce que cette après-midi de vérité sur un vieux canapé qui n'était pas à eux refasse surface. Mais par chance, Shaun ne comprit pas la référence :
- Un canapé ne me paraît pas l'endroit le plus approprié pour de la rééducation, fit observer l'interne en médecine avant de tourner les talons.
Il n'était pas du genre à s'embarrasser des politesses d'usage et de toute façon, Honey avait ses résultats sur ses genoux. La jeune femme resta pensivement un instant, fixant les feuilles sur ses genoux. Finalement, elle releva la tête, replaça une mèche blonde derrière son oreille et demanda :
- Est-ce que tu essayais de sous-entendre que tu aurais envie d'être là ? Pour tout ça, je veux dire, précisa la jeune femme en agitant son dossier médical. Mais à la réflexion, tu es peut-être plus adéquat qu'Evelyn. C'est une brillante scientifique mais c'était un robot, avant. Il y a des aspects humains qu'elle ne maitrise pas encore totalement. Et je ne connais pas assez bien Wilson pour lui proposer de me tenir compagnie. Et puis, même si Wasabi va très certainement insister pour s'occuper de moi, les autres Big Hero 6 sont tous très près occupés par la santé de Tadashi. Je t'ai pas raconté ça non plus, d'ailleurs, soupira Honey, dans un souffle qui avait brutalement gonflé sa poitrine et empestait les regrets.
La chimiste chassa cette dernière pensée d'un ample geste de la main qui manqua de balayer également son dossier.
- Dans tous les cas je ne suis pas persuadée que la rééducation des sujets paraplégiques soit particulièrement passionnante pour un sujet non paraplégique mais... si tu veux me tenir compagnie, j'en serais ravie, assura-t-elle, sincère.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 22 Nov 2018 - 13:13



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






Tadashi. Murphy. Ca commençait à faire beaucoup. Son visage n’exprima aucune émotion lorsqu’elle mentionna le nom de ce dernier, mais ses narines se dilatèrent un peu à la manière d’un taureau l’espace d’un instant. Regardant également le Docteur partir, il n’accorda aucune importance à son manque de politesse, mais il avait cependant légèrement rougi lorsqu’il avait compris la référence avec le canapé. Effectivement, il était bien Asperger.

« Bla bla bla… Pourcentages, calculs, théories… Il va vraiment falloir arrêter de vous miner la tête avec tout ça. Le psychologique, c’est aussi important ! Et c’est pas quantifiable ! Donne moi ça tiens. »


C’était pas vraiment une demande. Lui prenant le dossier des mains, il n’y compris pas grand-chose, hormis les suivis thérapeutiques simples en matière de rééducation.

« Ah bah voilà ! De la piscine ! C’est bien la piscine. Je nage très bien. Ca doit être mes restes de Tortues ça. Je vois, tout le monde a l’air occupé autour de la santé du héros, mais celle d’une autre de la bande importe peu. Tu ferais mieux de rester qu’avec moi en ami, ça irait beaucoup mieux pour toi ! »


Il avait dit ça en la menaçant avec le dossier. C’était une petite boutade, mais c’était la vérité. Tadashi par ci, Tadashi par là… C’était pénible à la fin. Puis c’était l’amour de la vie de Honey. A cette pensée, une petite boule se forma dans sa gorge. Lui rendant le dossier, il la souleva comme il avait l’habitude de faire pour la poser sur son fauteuil.

« Bien évidemment que ça m’intéresse.J’adore perdre du temps avec mes amis ! C’est ma spécialité ! On va manger un morceau, et comme tu peux pas marcher et que c’est moi qui pilote, c’est moi qui décide où. On va t’éviter une pizza aux fruits de mer dégueux. »


Passant le couloir, il rentra dans l’ascenseur qui se ferma automatiquement sur eux. Uniquement qu’eux dans cet endroit clot, fit monter légèrement le rosé sur les joues de Michel-Ange. Aussi, il déclara :

« T’as pas vraiment besoin d’autant de monde tu sais. Je sais lire un protocole, j’ai quand même fait un peu d’étude. Uniquement Michel-Ange Turtles devrait suffir. Puis si tu coules dans la piscine, j’irai te chercher va... »


L’ascenseur descendit progressivement. Profitant de ce peu d’intimité, il poursuivit sur un sujet plus sensible. Depuis qu’il travaillait avec Eulalie à mieux parler aux filles, c’était beaucoup mieux.

« Tu sais euh… Pour l’autre fois… Je suis vraiment désolé. J’ai mal agi. Je veux dire, c’était très bien tu vois. Mais c’était peut être un peu tôt non ? Enfin… Euh, mal fait. Non, pas mal fait mais fait un peu sans passer par des étapes essentielles et... »


La porte de l’ascenseur s’ouvrit et Michel-Ange sortit avec le fauteuil. Passant le hall rapidement en trottinant, il poursuivit sa conversation rapidement. En fait, il détestait les hôpitaux. D’où sa petite accélération.

« On s’est quitté un peu vite, sans en reparler. Et il faut en reparler je pense. Bref, je suis désolé, je me suis comporté un peu comme un goujat, à pas te donner de nouvelles comme ça. Qu’est ce que je peux faire pour me faire pardonner ? Un starbuck ? Un truc chez Granny ? Une reconnaissance de dettes ? Je suis tout ouï. »


Sortant à l’air libre, il respira à pleins poumons. Ca faisait du bien d’être dehors. La fraîcheur hivernale était là mais les rayons du soleil frappait son visage. Roulant dans les rues, il mit son manteau correctement.

« Tu veux une couverture, comme dans Intouchables ? »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2491
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Ven 23 Nov 2018 - 0:10

Michel-Ange marquait un point intéressant. Il avait soulevé quelque chose auquel Honey n'aurait jamais pensé d'elle-même car la psychologie ne faisait pas réellement partie de ses champs de compétences. Il arrivait parfois qu'elle ait du mal à en sortir. Les chiffres, les probabilités, les théorèmes, les lois, les règles, les réactions programmées... tout ceci avait quelque chose de rassurant, loin du chaos que pouvait être sa vie. La science était, parfois, ce que Honey préférait dans le monde, une sorte de refuge, de havre de paix.
Mais il faudrait peut-être qu'elle s'astreigne à voir plus loin, ou autrement, par les yeux de Michel-Ange peut-être même, pour apprécier d'autant plus cette façon d'appréhender les choses qu'il avait et qu'elle aimait tant chez lui - même si elle ne comprenait toujours pas la logique de toutes ses réactions. Michel-Ange, il faut le dire, produisait une alchimie unique en son genre.
Honey n'avait pas vu le dossier lui échapper des mains. Il faut dire qu'il n'y avait pas que les réactions de Michel-Ange qui étaient uniques : il y avait aussi ses actions ! Il était incroyablement rapide, ce que Honey lui enviait parfois. Elle avait toujours apprécié d'aller vite.
La chimiste l'observa en train de gesticuler avec le dossier, pouffant quand il la menaça pour du faux. Depuis quelques temps, elle avait observé qu'il était plutôt possessif, mine de rien. Parfois, elle se demandait s'il agissait de la sorte avec ses colocataires, qu'elle savait féminines. Malheureusement, Honey n'avait pas encore pu vérifier son hypothèse lors d'une rencontre. Dans tous les cas, Honey préféra ne pas préciser qu'elle ne comptait pas tourner le dos à ses autres amis car ce fait lui paraissait suffisamment évident pour que Michel-Ange le comprenne de lui-même.
En attendant, la jeune femme était dans ses bras et n'avait manifestement pas d'autre chose que de le laisser prendre les commandes : c'était plutôt amusant, bien qu'elle ne comprenne pas son aversion pour les pizzas aux fruits de mer. Mais il y avait plein de choses qu'elle ne comprenait pas quand il s'agissait de Michel-Ange.
- Eh bien j'imagine que je te suis, dans ce cas ! déclara-t-elle de bon cœur.
Ils prirent l'ascenseur et elle continua de l'écouter en train de se vendre.
- Ca a vraiment l'air de te tenir à cœur, nota la jeune femme, sincèrement touchée, d'autant plus qu'il avait une fois de plus rougi, ce qui lui donnait un air encore plus adorable. Face à autant de conviction, je ne peux qu'accepter. Tu auras l'exclusivité de ma rééducation, mais faudra pas venir râler si c'est pas funky funky tous les jours, le prévint-elle, l'index levé et les yeux pétillants de malice.
Cette étincelle se fana pourtant bien vite, quand, profitant de l'intimité de la cabine d'ascenseur, Michel-Ange remit sur le tapis cette histoire de canapé et de vérité. Honey n'était pas surprise. Elle voyait bien que ça le travaillait. C'était peut-être ce qui les avait éloignés, d'ailleurs. Mais le plus triste, c'était que Honey ne voyait pas comment l'apaiser. Enoncer des théorèmes les yeux fermés, c'était un jeu d'enfant. Mais dire les choses de la vie pouvait parfois s'avérer plus complexe qu'une équation à deux inconnues.
Ils sortirent rapidement de l'hôpital. Honey n'avait pas l'habitude qu'on pousse son fauteuil et n'était pas certaine d'apprécier totalement. Est-ce que cela faisait d'elle une impotente ? Cette question attendrait. Elle qui aimait bien parler les mains pouvait au moins y voir un avantage.
- Tu n'es pas un goujat, fut la première chose qu'elle répondit quand Michel-Ange vint à bout de sa tirade. Tu es beaucoup de choses, Michel-Ange Turtles, mais certainement pas un goujat.
Honey marqua une pause avant d'enchainer :
- Je suis désolée que ça te mette dans cet état. Tout ça, je veux dire. Mais je comprends. C'était particulier. Ca m'a rendue triste que tu ne donnes pas de nouvelles mais ça aussi je comprends. Et puis maintenant tu en donnes alors tu es déjà pardonné ! s'écria Honey en tournant la tête pour croiser son regard et lui sourire. Cela étant dit, reprit-elle en reportant son regard sur le chemin, j'ai toujours faim. Tu crois qu'ils ont des frites chez Granny's ? Ca... tu es d'accord que j'en mange, pas vrai ?
Mallicieuse de nouveau, elle ajouta pour la forme :
- Je ne suis pas intouchable, donc je n'ai pas besoin de couverture. Et j'ai des bras donc j'ai droit au chocolat. D'ailleurs, je compte bien prendre un dessert. Tu savais que c'est prouvé par la science que le chocolat fait du bien au moral ? Peut-être que ça fait du bien aux jambes, lança-t-elle sans toutefois y croire.
Honey savait cependant que ce genre de commentaires s'intégrait bien dans les conversations sociales. Au demeurant, elle trouvait l'idée agréable à concevoir.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Ven 23 Nov 2018 - 13:04



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






Michel-Ange poussait toujours Honey dans la rue. Les trottoirs n’étaient absolument pas adaptés à la circulation pour les fauteuils roulants. D’ailleurs, ça l’énerva au plus haut point. Levant le fauteuil à bout de bras pour surmonter un obstacle, il soupira :

« Cette ville n’est vraiment pas adapté pour les fauteuils... »


Soupirant, il écouta avec attention ce que Honey lui avoua. Elle n’était pas fâchée. Loin de là. Au contraire. Dans son dos, ses joues rosirent à nouveau mais il continua de pousser le fauteuil pour qu’elle ne se retourne pas pour le voir. Arrivant devant chez Granny, il dut encore lever le fauteuil pour la faire rentrer.

« Ca m’énerve. »
répéta-t-il

« Qu’est ce qu’on attend pour... »


Mais ses yeux étaient déjà ailleurs. Une affiche annoncé les nouvelles élections à la Mairie. Arrachant l’affiche d’un seul coup, il se tourna alors vers Honey et lui mit sous le nez.

« Voilà ce que je vais faire ! Me présenter aux élections ! Et y’aura des places adaptées partout pour les fauteuils roulants ! Te marre pas. Je vais le faire. Tu m’en crois pas capable ? »


Sur ces mots, il plia en quatre l’affiche et la plaça à l’intérieure de sa veste. Son visage habituellement si enfantin prit instantanément en maturité en quelques secondes. Regardant Honey pour la première fois sérieusement, il reprit.

« Je vais le faire. Les gens me considéreront peut être enfin comme je suis réellement. »


C’était vrai. Dans sa fratrie, il était le petit dernier, le petit rigolo et il n’était jamais pris au sérieux. Dans sa colocation, pareil. Son coeur fit un bond dans sa poitrine quand il s’imagina ses frères et ses amis en train de lui faire une révérence en l’appelant « MONSIEUR LE MAIRE ». C’était parfait. Honey lui tomberait alors dans les bras. Il serait son héros. Le pouvoir, il paraît que ça plaisait aux femmes. Sortant de sa rêverie, il rebondit sur ce qu’elle avait dit tout à l’heure, passant du coq à la brebis.

« Mais non ça va être fun. Tu verras, je suis un excellent maître nageur. Puis j’ai pas grand-chose à faire, j’ai divisé ma masse de travail par deux, on a pris un employé. Même avec mes dons, j’avais du mal à assurer les commandes avec Léo. »


Poussant la porte de chez Granny’s, il se dirigea directement à sa table de prédilection libérée. Poussant Honey jusqu’à la banquette, il l’a laissa se débrouiller et s’installa.

« Regarde moi ça. Depuis l’attaque de Dolos, je crois que les gens ont peur de sortir. C’était vraiment pas une blague, pour cette Mairie. Je pense qu’il leur faut un héros. Un Guide… NON PAS UN GUIDE, CA C’EST HITLER ! Point Godwin, je gagne. »


S’esclaffant à sa propre blague, il commanda un soda et s’installa dans sur la banquette confortablement.

« Ouais, il paraît que c’est aphrodisiaque aussi, le chocolat, donc doucement sur les plaquettes… »


Il avait envie de reparler de la Mairie. Il était comme ça. Quand il avait une idée en tête, ça devenait obsessionnel chez lui. Sirotant son soda et s’étalant sur la banquette, il fit semblant d’agiter une banderole sous les yeux de Honey.

« Michmich Maire ! MM's ! Ou mieux ! Une Tortue avertie en vaut deux ! C’est pas mal ça. Mais j’suis trop jeune, je saispas si on votera pour moi. AH ! Voilà tes frites ! »


Levant les bras au ciel, il prit les frites, les observa avec attention et déclara satisfait.

« Votre futur Maire est ravi d’avoir ce genre de met délicat ! »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

[Broken Hearts Rhapsody] - It's a Hard Life





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ L'hôpital