LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Amazonbie ☆ Evénement #113
Une mission de Anya - Depuis le 30 juillet 2019
Don't be Evil

Partagez
 

 En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Jefferson T. Hatters


« Si on schtroumpfait ? »


Jefferson T. Hatters


╰☆╮ Avatar : Sebastian Sexy Stan

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le beau gosse à la tête coupée

✓ Métier : Pablo Escobar / Hipster / Richou / Chapelier / Gérant d'un concept store "Le Chat-peau-thé"
Mad Love forever ♥

☞ Surnom : Chess / Chesstilly
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3762

En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Jeu 24 Jan 2019 - 0:15



"En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne !"

Jeff' & Chris & les Pokemons




Entendre les mots de Chris le rassurait légèrement, l'apaiser comme un baume réparateur. S’il le disait, c’est que c’était vrai. Jamais il n’avait encore entendu le policier mentir, alors il lui expliquait la vérité. Personne n’allait mourir. Il s’emballait encore comme d’habitude, toujours, foutu manie de partir en vrille. Se redressant un peu, honteux, il regarda cette main qui lui essuyait les larmes, une furieuse envie de la prendre et de l’embrasser pour la remercier lui étriller le ventre, mais cette fois, il préféra se retenir. Après tout, il était dans cet état là parce qu’il avait cédé à sa putain de pulsion … Passant une main sur son visage, il se recula légèrement, observant Chris qui le rassurait gentiment et qui surtout, lui remettait les idées en place. Décidément, que ferait il sans lui ? Paradoxe intense qui s’était installé dans son esprit et qui devenait de plus en plus ingérable à l’heure actuelle, à la seconde même car les paroles qu’il lui disait … n’était pas que rassurante, elles étaient éminemment remplis de sous entendu. Profiter des plaisirs de la vie ? Pas de soucis, si c’était ça qu’il voulait, il lui donna là les clefs pour ouvrir la boîte de Pandore, sans doute ça qui lui fallait pour qu’il laisse sa culpabilité s’envoler vers d’autres cieux. Saisir les opportunités. Là, ce n’était plus qu’une opportunité, c’était une porte entrouverte qu’il avait préféré défoncer à coup de pied, et il devait bien se l’avouer, il devait l’achever. Il lui donnait sur un plateau d’argent ce qu’il s’était refusé sur des prétextes moraux qui lui échappait à lui aussi, dernier au courant qu’il était pourvu de ce genre de choses. Au diable Dyson, et sa tête de communiant. Tant pis pour les remords et les questions du lendemain matin, il avait en possession de son esprit, ces deux phrases, qui lui faisait voir les choses sous un autre angle. Et puis …le reste rentra aussi, lui remettant les pieds sur terre. La douche froide. Mais quel imbécile il était … un vrai, un pur et dur idiot. Mais ou était passé son cerveau ? Son esprit critique ? Sa réflexion un tant soi peu censé ? Etaient ils tous partis en enfer ? Heureusement, les trois pokémons qui avaient assistés à la scène lui sautèrent dessus. Pikachu et Salamèche grimpant sur lui comme s’il était un arbre à chat. “Hum oui oui vous avez raison ! C’est .. votre coktail là … je ne sais pas ce qu’il y avait dedans mais il m’a encore plus fait déraillé que d’habitude … vraiment c’est … n’importe quoi …” Il lança un regard à Chris, essayant de lui faire comprendre de ne pas prendre en compte ce qu’il avait dit, c’était la meilleure des solutions. Déja parce qu’il ne savait pas lui même qu’est ce que ce bordel au niveau de ses émotions signifiaient, et ensuite parce que cela valait mieux pour lui. Que ferait il avec un fou ? Dyson était sain d’esprit, fiable et honnête, tout ce qu’il n’était pas. “Je te protégerai Jeff ! Comme tu l’as fais pour moi !” Son sourire s'agrandit un peu, caressant la tête du Salamèche qui était au niveau de son visage, frottant son front contre sa joue. Mettant son masque de bienséance, Jeff parcouru l’endroit de long en large et en travers, donnant l’impression de s’amuser, de participer, dans une illusion parfaite pour tout le monde, sauf Chris. Il avait croisé son regard, quelques heures après, et lui avait comprit que tout ceci n’était qu’une comédie burlesque pour faire plaisir aux pokémons qui s’étaient donné tant de mal. Il n’était pas d’humeur. Ses pensées lui enserrait le crâne, le manque de drogue se faisait ressentir et il avait envie de se trouver très loin du policier pour des raisons évidentes. Le plus dur certainement fut quand ils durent se coucher. Cette proximité dangereuse et tentatrice n’aidait en rien à le calmer et à mettre de l’ordre dans ses réflexions, alors fixer le plafond était la seule solution qu’il avait trouvé. La meilleure pour ne pas l’attraper dans ses bras et le serrer comme une peluche.

Il ne dormit pas de la nuit, de grosses cernes violettes étant apparu sous ses yeux. Oh il en avait l’habitude, de ne pas beaucoup dormir, pour ne pas à avoir à laisser les rênes à son subconscient qui s’amusait à le torturer, à le plonger dans des cauchemars dont il se réveillait en hurlant, le mettant dans un état certainement pire, et il n’avait clairement pas besoin de ça actuellement. Mécaniquement, sans dire un mot, il suivit les ordres de Dracofeu, alors qu’il le tuait des dizaines et des dizaines de fois dans son esprit. “Il est comme ça mais c’est pour notre bien !” Le petit Salamèche avait réussi à lui décrocher un sourire, pas forcément rassurant à la vue du ricanement moqueur qu’il avait eu. “Ouais et ça aussi visiblement …” Il avait les bras croisés contre le tshirt noir qu’on lui avait passé, ne se posant pas la question de comment des pokémons avaient pu avoir des vêtements de rechange, ayant vu des choses beaucoup plus étrange au pays des merveilles. Il attendait. Si Chris pensait qu’il allait faire le premier pas pour lui en foutre une, il se mettait considérablement le doigt dans l’oeil. Il ne frappait pas, enfin pas de suite, préférant faire monter la pression avant de décrocher son poing. Cela avait toujours été comme ça entre eux, et cela n’allait certainement pas changé. Il lui fallait quelque chose à laquelle s'accrochait dans cet océan de nouveautés. “Je ne savais pas que profession psychiatrie s’appliquait aussi chez les pokémons … Tss”. Sa voix n’avait rien d’agréable, mauvaise et rancunière alors qu’il lançait un regard frondeur au dragon. “Parler ? Une Option ? On voit que tu ne connais rien à ma vie ni à celle de mon entourage pauvre animal.” Il appuyait bien sur le dernier mot, laissant sortir le venin dont il était capable, versatile humain qu’il était. “Et puis franchement c’est quoi ce jugement … j’ai exactement le même à la maison … Aguistin est toujours là à me rabacher ‘vous les humains, vous êtes faibles’ et patati patata … Maintenant c’est un humain, qu’il ferme sa gueule, tout comme toi d’ailleurs.” Visiblement Dracofeu avait plus de sang froid qu’il ne laisserait paraître, continuant son discours comme si les paroles du chapelier lui étaient passé au dessus de la tête. “Sérieusement ? Mais c’est quoi cet entraînement à deux balles … oh on est pas là pour passer sur le divan du psy … on est là pour combattre … si j’avais su ça .. que dalle que je serais venu vous aider …” Clairement, il n’avait pas envie de parler de ça … de ce qui s’était passé hier. Ça ne regardait personne d’autre que lui, mise à part un peu Chris, d’accord, mais il n’avait pas à dire ça devant tout le monde. “Mais il va fermer sa gueule le lézard ?” L’immense pokémon n’était focalisé que sur Chris, et Jeff sentait la moutarde venir lui chatouiller les narines et il n’était pas le seul, le policier éclatant de colère. Serrant les poings, il fit un pas en avant. Ah oui ? Il pensait être perdu ? Il lui reprochait son avis changeant ? Et il venait de lui foutre un putain de crochet du droit ? Très bien … Après s’être fait secoué dans tous les sens, Jeff appuya sur la détente de ses muscles pour s’élancer, se jetant avec tout la force dont il était capable sur Chris, lui donnant un coup de poing dans le ventre. “Pardon de ne pas avoir voulu être un connard justement !” Il se baissa juste à temps pour éviter un autre coup. “Pardon d’avoir pensé à toi et de mettre mis en retard.” Faisant un petit bond sur le coté, il tacla son genou. “Pardon de ne pas t’avoir violer quand j’en avais la possibilité.” Il ne put esquiver cette fois un autre coup dans son épaule, qui lui arracha une grimace de douleur, mais qui lui rendit bien vite, dans ses côtes. “Pardon d’avoir essayé de changé .. pour toi !” Il l’avait attrapé par le col de son tshirt avant de le lâcher, de pousser un soupir et de se diriger vers Dracofeu. “Et toi, le sale pervers voyeur, je me casse d’ici ! J’ai pas besoin de ce genre d'entraînements.” Remonté comme une pendule, Jeff prit le même chemin par où ils étaient arrivés, n’ayant pas envie de rester là une seconde de plus, mais il savait que Chris l’avait suivi, avec ce qu’il lui avait dit, il n’allait certainement pas en rester là, et la présence des pokémons étaient dérangeantes.

“Oui, je suis fou ! Oui je passe du coq à l’âne comme si c’était une course d'obstacle mais qu’est ce que tu peux ? Rien … alors si tu as des trucs à me reprocher, ce sera tout sauf ça !” Il s’était retourné vers lui, un doigt accusateur, le regard sévère. “Non, en fait non, tu ne peux rien me reprocher ! Oui j’ai fais une bêtise en t’embrassant ! Oui j’aurais du à nouveau me faire électrocuter par Pikachu pour éviter ce genre de chose ! Oui je me suis enfermé dans le silence pour ne pas avoir à te déranger si ça ! Oui j’ai préféré t’éviter toute cette putain de soirée plutôt que quoi ? Plutôt que de rester avec toi, proche, trop proche ! Merde ça me gave !” Rageux, il parlait rapidement, ses mains faisant des grands gestes dans l’air, étant à deux doigts à nouveau de frapper Chris. “Tu crois que j’ai fais exprès d’être attiré par toi ? Non ! Tu n’avais qu’a me dire depuis le début que tu étais en couple ! J’aurais essayé de faire quelque chose ! Depuis ce putain de soir à la plage je ne penses qu’à toi ! Entre ton corps, ton esprit et tes valeurs … Je me suis dit que ça passerait mais non ! Ça ne fait que s’empirer ! Putain j’ai l’impression de me répéter.” Voila aussi pourquoi il n’avait rien dire hier soir. A quoi bon dire toujours les même choses ? Cela ne ferait pas avancer le problème et n’aiderait pas à trouver une solution. “Contrairement à ce que tu peux penser, je ne suis pas égoïste. Si je peux l’être mais là, tu vois, pas avec toi.. c’est bizarre hein … même moi ça m’étonne, ça viendrait presque à me choquer … toute cette attention dont je te couvre, le fait que je veuille te protéger en te mettant comme dans un coton pour t’éviter des coups psychologiques que tu pourrais prendre …” Il avait porté ses mains à son front, s'essuyant en ricanant une goutte de sang qui coulait le long de son arcade. “En fait, je ne sais même pas pourquoi on parle de ça, juste parce qu’un gros reptile nous l’a demandé … j’ai vu des choses bien plus effrayantes que ça et toi aussi pour nous laisser distraire par une chose pareille. Tu veux qu’on débatte pendant combien de temps sur les différentes réponses que je t’apportes ? Oui je suis attiré par toi … Non tu ne coucheras pas avec moi … Oui tu es important pour moi … Non tu ne quitteras pas Dyson parce que de 1 tu es heureux avec lui et de 2 c’est mieux comme ça.” Qui essayait il de convaincre avec son affirmation ? Chris ou son esprit ? Sans doute les deux. Il se martelait que c’était mieux ainsi. Il n’avait pas d’avenir à lui offrir, pas de perspectives de stabilité, ni de garantie de survie. Le seul crédit qu’il s’accordait parce que son égo était quand même assez gros, était le fait qu’il pouvait lui donner une certaine forme de plaisir, comprenant le sexe et la richesse mais c’était tout, pas assez pour une personne comme Chris, il le savait plus que bien. Et puis, ce qu’il ne lui disait pas, qu’il gardait bien caché au fond de son coeur et de son esprit, était le fait qu’il avait l’impression de se tenir devant Priscillia. Pas qu’il eut une attitude féminine, bien au contraire, mais dans ses émotions, dans son ressenti, c’était la même chose. Cette sensation grandissait et il n’arrivait pas à la faire taire, encore pire que son attirance sexuel. Enfin les deux allaient de paire malheureusement. Plissant les yeux, mordant sa lèvre, il ne voulait pas y penser. Que dirait elle d’une chose pareille ? Certainement qu’il était un idiot fini qui ne savait pas tourner la page et qu’à ce niveau ce n’était plus une prise de tête qu’il avait … mais un conflit politique de porté international. “Ecoute .. si tu veux qu’on continue d’en parler … on le fera une fois rentré d’accord ? Parce que là je le répète autant qu’une fleur de lys répétant qu’elle sent bon … ce n’est ni le lieu, ni le moment pour discuter de ça et peser les différents arguments du pour et du contre. Dracaufeu est un énorme con qui ne sait rien … Il dit que les problèmes ressortiront durant la guerre ….FAUX … Est ce que je t’ai embêté durant la mission sur Terre 2 ? Non parce que je sais faire la part des choses, j’en ai peut être l’air mais je ne suis pas un gamin puéril qui mettrait la vie de ses compagnons en danger.” Sa voix était redevenue un peu plus calme, posé, mais assez froide, comme si en réalité il était blessé que Chris le sous estime de la sorte, même s’il savait que ce n’était pas lui qui avait dit ça, mais l’autre futur sac à main. “Au contraire, nous faire parler d’une chose comme ça ne peut que nous dissiper … c’est ce qui est entrain de se passer … l’on s’occupe de notre nombril plutôt que de la raison de notre venu … je trouve ça totalement stupide …”


Code by Sleepy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Your Heart
IN MY HEAD
Au creux de tes rêves c'est notre avenir que j'aperçois

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79170-termine-pourquoi-un-c http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79263-amis-ennemis-tapis-qui-suis-je-pour-juger-le-chapelier-bien-sur#955250 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79345-auto-biographie-d-un-chapelier#958033

Chris L. Brooke


« Toon pour un
et un pour toons ! »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3395

En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Dim 27 Jan 2019 - 18:52

End Of The Line
☾ ☾ ☾ Jefferson, Pikachu & Chris


Chris avait du mal à se dire que à ses 35 ans il avait encore du mal à saisir et comprendre ses sentiments. Lui qui pensait connaître l'amour.. Il l'avait connu avec Eleonore, vraiment. Le blond l'avait su que cette femme et celle de sa vie mais depuis qu'elle était partie, il ne savait plus rien. Voir Jefferson se mettre dans cet état à cause de Chris et Chris se mettre dans cet état à cause d'un simple baiser. Ce n'était pas l'amour qu'il avait connu avec son ancienne femme. L'amour qu'il avait connu avant était plus simple. Il avait connu sa femme de puis toujours, elle avait été son amie avant d'être sa petite amie puis elle avait été sa femme... Mais après réflexion, Chris se rendait compte que ce n'était pas si différent que ça avec Jefferson. Il le connaissait depuis un moment, il l'avait détesté, maudit puis ils étaient devenus amis avant de.. tourner autour du pot. Chris se demandait encore si c'était de sa faute si Jefferson se retrouvait dans cet état là. Parce qu'apparemment cette histoire avait débuté sur la plage. Mais du côté du policier quand cette histoire avait-elle débutée ? Le plage aussi ? Non.. Plus tard.. Pas Magic League.. Après Magic League. Les sourcils du policier se haussèrent quand il trouva la réponse à sa question. Le soir ou il s'était mit à pleurer devant Jefferson, quand il avait vu le chapelier s'occuper de Althéa qui s'était amusé de sa présence. Le soir ou il avait vu James rire des bêtises de Jefferson. Le soir ou il avait eut l'impression que sa maison s'était remit à vivre comme avant. Comme si Jefferson était le cœur manquant de la demeure. Mais Chris baissa sa tête quand il se rendit compte qu'il ne se faisait que des idées. Alors le blond se força simplement à hocher la tête avant de se tourner vers le dragon.

« Je suis d'accord avec Jefferson. Concentrons nous sur les Yakuzas et sur Namba. »


Dracofeu afficha un petit sourire en coin alors qu'il décroisa ses bras tout en s'avançant vers les autres Pokemon. Pourquoi était-il content alors qu'il n'avait rien fait à part aggraver les choses.. Chris fronça les sourcils essayant de comprendre ce qui était en train de se passer dans la tête de ce dragon perfide mais il ne trouva rien. Dacofeu se contenta alors de faire signe aux autres de se mettre en scelle. Il était l'heure d'apprendre à se défendre et à attaquer maintenant.

« Les humains ont raison, la mission avant tout, je comprends. »

Après ça Chris ne se souvenait plus vraiment ce qui s'était passé ce jour là, il avait été complètement absent comme si son esprit avait quitté son corps. Comme si son âme avait eut besoin de se mettre sur pause pour pouvoir trouver des réponses à ses questions. Une semaine pile s'était écoulé entre ce premier jour d’entraînement jusqu'à maintenant. Oui, l'équipe des rebelles n'avaient qu'une semaine à parfaitement s'accorder. Inutile de vous dire que l'acolyte parfait pour le chapelier était Salamèche et que celui de Chris était Carapuce. Cela semblait évident, tellement évident. Mais ils étaient prêt. Vous êtes sûrement en train de vous dire : ce n'est pas censé être une guerre entre les pokémons et Namba? SI c'était tout à fait ça, mais l'équipe des Rebelles n'avait pas été entraîné pour rien. Les six allaient rentrés en toute discrétion dans le repaire. Pikachu s'occupera de chercher Kai, son ami avec Bulbizarre tandis que Chris, Carapuce, Salamèche et Jefferson étaient chargés de trouver la salle des caméras de surveillance pour pouvoir couper toutes les caméras et permettre aux pokémons de pouvoir rentrer dans la base. Le but n'était pas de tuer Namba mais de l'arrêter. Le trafic de Pokémon était apparemment strictement interdit au Japon, ce qui n'était pas étonnant. Le plan était parfait et travaillait encore et encore.

Pour ce qui est de Chris et Jefferson et bien.. C'était une autre histoire. Le blond avait l'impression d'être retourné à la case départ. Ce moment ou ils ne se parlaient jamais et quand ils le faisaient c'était pour s'envoyer un vent ou une connerie dans ce genre. Ce n'était pas que de la faute de Jefferson, Chris y était pour quelque chose aussi. Il avait prit ses distants et il avait reconstruit rapidement se mur autour de lui que Jefferson avait réussi à briser. Il préférait être ce policier froid et méchant que l'homme perdu qu'il avait été une semaine auparavant. Chris ne serait dire si Dracofeu avait voulu les aider mais il pouvait dire que le plan du dragon avait complètement foiré. Le chapelier et le policier n'avaient jamais été aussi distant dans le passé.

Les yeux bleus de Chris se posèrent sur Jefferson un moment, profitant du fait qu'il était encore de dos pour se permettre ce genre d'écart. Il essayait de se remettre dans la peau du méchant flic mais tellement de questions occupés son esprit. Il se demandait si la réaction de ce dernier n'était pas fausse, si il pensait vraiment tout ce qu'il avait dit. Il se demandait aussi pourquoi Jeff lui avait toutes ses choses alors qu'il prétendait vouloir voir Chris heureux avec Dyson. Tout ce qui s'était passé n'avait aucun sens. Le blond était prêt à craquer, à jeter Jefferson encore une fois mais il se ravisa. Il baissa son regard fixant la tenue que les Pokémon venaient de lui donner. Une tenue militaire avec un casque.. Le policier fronça les sourcils redressant son visage vers Mew qui afficha un petit sourire. Ce Pokémon était si doux et si gentil..

« Ne vous inquiétez pas, Chris. Il y a des hommes avec les tenues identiques un peu partout dans la base. C'est pour mieux vous infiltrer, toi et ton équipe. »


« Je comprends mais on a pas d'armes, ni de de cartes d'accès. »

Un nouveau sourire se dessina sur le visage de Mew mais cette fois-ci, il ne répondit pas. Il n'y avait pas besoin de réponse après tout. Chris venait de comprendre. Il n'y avait qu'une seule solution pour obtenir les cartes d'accès et des armes et il obtiendrait tout ça sans aucune difficulté. Leur base se trouvait apparemment dans un vieille entrepôt abandonné prêt d'un port. Il avait bien sûr prit le temps de demander à Mew comment se déplacer jusqu'au port et sa question avait été simple. La forêt magique te fait sortir là ou tu le souhaite. Chris avait rapidement pensé à sa maison, son chez lui mais avant d'y aller, il avait aussi juré d'aider les Pokémon. Alors il enfila sa tenue de militaire et mit son casque sur la tête tout comme Jefferson. Pikachu et Carapuce se mirent dans une cage qui Chris porta en main et Salamèche et Bulbizarre firent de même dans la cage de Jefferson. Une mise en scène pour se faire passer pour des alliés jusqu'au moment ou ce jeu d'acteur ne marchera plus bien sûr. Mew se mit alors devant l'équipe des Rebelles tandis que tous les autres Pokémon étaient derrière eux avec cet air inquiet sur le visage. Ils comptaient tous sur Chris et Jefferson.

« Jefferson et Chris, êtes vous prêt ? »

« Plus que prêt. »
finit par dire Chris.

Mew hocha finalement la tête avec de se décaler sur la droite laissant la place à Pikachu et son équipe pour passer sous une racine du grand chêne qui avait prit la forme d'un arche. Tous les Pokémon derrière eux c'étaient mit à applaudir leurs départs et ce fût la dernière chose que Chris entendit de cette forêt magique. Chris fût un peu perturbé de ce tour de passe-passe vu qu'il se retrouva dans un buisson non-loin de l'entrepôt en question. Il prit une grande inspiration avant de baisser la visière de son casque cachant parfaitement son visage. Pikachu tapota doucement les barreaux de sa cage pour attirer l'attention du policier.

« Tu as un plan pour la carte et pour les armes apparemment ? Mew l'a vu dans ton regard ! Alors on reste sagement dans la cage et on te laisse faire. »


Le blond hocha doucement la tête alors qu'il vit Carapuce afficher un grand sourire. Après ça, Chris sortit discrètement du buisson scrutant les horizons avant de faire signe au reste de l'équipe de le suivre. Il marcha alors vers une des entrées de l'entrepôt qui semblait la plus petite et la moins gardé. Deux gardes habillés de la même façon que Jeff et Chris surveillaient les lieux. Chris tenait fermement sa cage avec Pikachu et Carapuce à l'intérieur qui faisaient semblant d'être endormis. Comme promis les deux gardes se mirent devant la porte.

« Que faites vous ? »
demanda un des gardes.

Chris leva simplement sa cage pointant les deux Pokémon avec son doigt.

« Je ramène deux autres cobayes pour le labo. »

« D'accord mais sans votre carte d'accès ou le mot de passe, vous n'allez nul part. »

Le policier savait très bien que les raisonner ne servait à rien alors il posa délicatement la cage sur le sol avant de hausser doucement les épaules.

« Moi qui voulait être doux avec vous mais apparemment vous avez fait votre choix. »

Les deux gardes se regardaient un court instant avant de lever rapidement leurs armes vers Chris qui leva ses mains en signe d'innocence. Mais cela ne dura pas, Carapuce cracha un jet puissant dans les jambes des méchants qui sous la surprise baissèrent leurs armes. Chris en profita alors pour arracher violemment la mitraillette d'un des soldats avant de lui prendre la tête pour lui casser le cou. Il n'attendit pas que l'autre garde reprenne son arme pour se jeter sur lui. Le blond se mit à frapper à plusieurs reprises sur le visage de son ennemi attendant que ce dernier perde conscient ce qui arriva rapidement. Après ça Chris se redressa, rechargeant son arme avant de faire signe à Jefferson et aux autres de venir. Quand le chapelier se trouva devant lui, il lui lança une arme dans les mains avant de se baisser pour ramasser les deux cartes d'accès. Le policier prit le temps de cacher les deux corps dans les buissons avant de rejoindre Jefferson devant la porte d'accès. Il passa automatique la carte sur le boîtier et la porte ne tarda pas à s'ouvrir. Le blond tourna son visage vers le chapelier.

« Tu es prêt ? »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La rose et l'armure - Suivant la longue métamorphose qui m'éloigne de mon passé j'ai croisé une rose qui ne pouvait pas avancer pas qu'elle n'ose pas la chose mais n'y avait jamais pensé. Alors j'ai mis la route en pause à ses cotés me suis posé puisque cette rose semblait morose d'être seule au jour achevé.

Jefferson T. Hatters


« Si on schtroumpfait ? »


Jefferson T. Hatters


╰☆╮ Avatar : Sebastian Sexy Stan

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le beau gosse à la tête coupée

✓ Métier : Pablo Escobar / Hipster / Richou / Chapelier / Gérant d'un concept store "Le Chat-peau-thé"
Mad Love forever ♥

☞ Surnom : Chess / Chesstilly
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3762

En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Mer 30 Jan 2019 - 23:14



"En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne !"

Jeff' & Chris & les Pokemons




Regardant l’arme avec un petit sourire, Jefferson hocha la tête. “Je suis toujours prêt à décharger.” Il fit un petit mouvement, vérifiant que son arme était bien chargé avant de rentrer dans le bâtiment, concentré sur sa mission au coté de Chris. Une semaine était passée depuis leurs échanges tendus et il fallait dire qu’il s’étonnait assez de sa capacité de résilience. Enfin pas vraiment, il avait ce don, si l’on pouvait parler de dons pour ranger toutes les choses qui l’embêtaient dans une boite et continuer son chemin. La boîte était pleine à craquer, des fissures partout, rafistoler mentalement mais pour le moment elle tenait. Il avait déja utilisé cette technique par le passé. En réalité, il l’utilisait beaucoup plus de fois qu’il ne l’aurait voulu. Quand il voulait faire comme si de rien n’était, quand il voulait passer à autre chose, quand il voulait essayer d’oublier un truc facheu, quand il voulait avoir l’esprit tranquille pendant un moment et surtout quand toutes ces conditions étaient réunis. En somme, il faisait une réaction normale à un sujet sensible, comme pendant cette mission dans ce 9e royaume, où il avait apprit que les jumeaux étaient bien ses enfants naturels, ceux de Priscillia. Il avait enfermé cette information à double tour pour le reste de l’aventure et ne l’avait ressorti qu’une fois qu’il savait qu’elle pourrait faire des dégâts à lui seul. La situation présente était exactement pareille. Après s'être bastonné avec le policier à force que Dracofeu ne les titille. Après avoir dit des choses qu’il regrettait sincèrement car potentiellement explosive pour la vie de Chris, et la sienne aussi au passage, dommage collatéral mais ayant son importance, il avait tout enfermé dans son esprit pour ne plus rien dire. Il avait mit le holà en expliquant qu’il n’était pas là pour se mettre sur un divan et parler de sa vie, qu’il le ferait à un autre moment, beaucoup plus opportun. Il était là pour une unique raison et il ferait comme il en avait l’habitude. Il avait signifié au dragon que ce n’était pas la première fois qu’il faisait un sauvetage de peuples qui n’était pas dans sa première priorité de base du jour, car, il lui avait quand même rappelé, qu’ils étaient venu ici par hasard à la suite de son petit problème de magie alors qu’ils faisaient tranquillement les boutiques, même pas ensemble en plus. Mew était apparu, gloussant de sa voix enfantine pour leur dire qu’il n’y avait jamais de hasard, même si Jeff, dans son coté contradicteur, lui avait bien dit que si c’était du hasard, comme à chaque fois, des années auparavant, où il s’amusait à aller de mondes en mondes. Heureusement le pokémon qui avait cerné cette personnalité étrange et loufoque n’avait plus rien dit, leur souhaitant tout simplement un bon entraînement, avant de réapparaître quelques jours après pour fignoler le plan.

Et c’est comme ça, qu’ils venaient de se retrouver dans le bâtiment, se faisant passer pour des faux soldats, qui amenaient des pokémons aux scientifiques. Très sérieux, parfaitement dans leurs rôles, ils marchaient d’un pas rapide, ne voulant pas que d’autres soldats leurs parlent. “Par là !” Il avait mémorisé le plan que Mew lui avait montré, remerciant pour une fois son hypermnésie. Le couloir était désert, et seul le bruit de leurs bottes résonnaient avant qu’un scientifique en blouse ne sorte d’une porte à gauche, les cheveux totalement ébouriffés comme s’il venait de se prendre une décharge électrique. “Qu’est ce que vous faites là ?” Il leva un sourcil étonné avant que Jeff ne s’avance, s’éclaircissant la gorge, prenant une voix beaucoup plus grave que d’ordinaire. “Nous venons voir Monsieur N. , ordre du commandant, nous avons un ‘cadeau’ à lui remettre.” Plus ironique vers la fin, il leva la cage qui contenait Salamèche, le secouant violemment, un sourire sadique sur le visage. “Je compte bien sur cette chose à foulard pour avoir ma promotion alors tu bouges ton cul et tu nous y amènes d’accord ? Sinon ça serait dommage que tu finisses comme lui ...” Le scientifique avait fait un pas en arrière, pas forcément rassuré de voir les traits de ce brun se tordre dans un rictus maléfique, hochant la tête rapidement en regardant aussi le foulard que les pokémons avaient. “Ce … ce sont les rebelles ?” Dans un magnifique roulement des yeux blasés, Jefferson passa à côté de lui, faisant claquer sa langue contre son palais, jouant à merveille l’homme irrité, irritable et blasé. “Tu me parais assez intelligent pour répondre à cette question toi même … ce qui ne sera plus le cas si tu restes là, planté comme une asperge en plein milieu, m’empêchant d’y aller avec mon collègue.” Le petit homme en blouse blanche enfouit ses mains dans ses poches sans rien dire, ratatinant aussi sa nuque dans ses épaules alors qu’il passait devant eux, les conduisant dans les couloirs. Jeff se retourna rapidement, ne pouvant s’empêcher de faire un clin d’oeil à Chris. Jouer la comédie était l’un de ses passes temps favoris, et mine de rien, il s’amusait comme un petit fou, parfois le poids des responsabilités qu’il avait sur ses épaules ne pesant rien dans sa tête malade. Alors qu’il marchait derrière le scientifique assez apeuré par les deux immenses carrures qu’il avait dans son dos, Jeff fit un petit signe de la main à Chris. C’était l’heure. Discrètement, ils déverrouillèrent les cages des pokémon, mais pas totalement pour ne pas attirer l’attention. Après avoir monté deux autres escaliers, et pris au moins trois couloirs différents, rentrant vraiment dans la partie sécurisé du complexe, Jeff sentant que le bureau du chef n’était pas très loin, car comme tous les mégalomanes, en faisant partie lui même de ce cercle très fermé, la décoration changea. Le sol blanc aseptisé laissait place à de la moquette beige. Les murs du complexe scientifico-militaire se changeaient pour quelque chose de plus extravagant, un papier peint assez hideux selon les goûts de Jeff. “Vous allez avoir besoin de vos badges d'identifications …” “Pas besoin mon coco !” Heureusement que Chris avait quand même sorti le sien, pour donner le change, alors que le chapelier s’avançait vers la caméra qui se trouvait devant la porte. “Regarde petit, c’est ce que j’appelle le talent.” Il sonna, la caméra s’alluma ainsi qu’une voix robotisé demandant effectivement le scan de la carte. Or au lieu de montrer la carte qu’il avait dans sa poche, qui correspondait à celle du garde du complexe, il leva la cage de Salamèche, scannant le pokémon. Une minute de silence se fit, avant que la porte ne s’ouvre, faisant sourire le chapelier aussi fortement que le cheshire. “Le ta-lent”.

“Il a fallu que ce soit deux soldats extérieurs à ma garde personnelle qui soient arrivés à attraper ces créatures.” Le scientifique à la tête de tout ça se tenait là, devant eux, dans une blouse blanche impeccable, par dessus un costume deux pièces que Jeff jugea encore une fois de piètre qualité. Il du même se mordre l’intérieur de la joue pour ne pas faire une réflexion du type mais vraiment, un méchant digne de ça ne peut pas se payer un véritable costume ? Même les miens sont trois fois mieux, bon c’est normal je suis aussi meilleur que vous. Non, il préféra lui faire un petit sourire narquois alors qu’il posait brutalement la cage sur la table, faisant exprès de ne pas faire preuve de grande attention. “Il faudrait peut être revoir votre entourage alors.” Chris fit exactement la même chose, se postant non loin de lui. “Combien de temps déja vous a t’il fallu pour les avoir ?” “Que voulez vous ?” “De Suite les négociations ? On a même pas le droit à un petit verre ?” Grand sourire, voix chaude, Jefferson venait de sortir la carte charme pour s’approcher le plus possible de Namba, le divertir pendant que Chris posait la puce sur son ordinateur. Ce n’était pas tout de le détruire lui, il fallait casser tout le réseau, pour que plus jamais une chose pareille ne se reproduise, et que les pokémons puissent vivre enfin en paix. Laissant courir ses doigts sur le meuble contre le mur, il avait la démarche féline, et le compliment facile. “Vous êtes une légende parmis les soldats, beaucoup rêvent de s’engager à vos cotés …” “C’est votre cas ?” Se mordillant la lèvre inférieur, il poussa un soupir lourd de sens alors qu’il le laissait combler les quelques mètres. “Je n’aurais pas prit tous ces risques pour des animaux de laboratoire si ce n’était pas pour vous.” On lui avait dit d’occuper Namba par tous les moyens, alors il utilisait le moyen qui était le plus efficace pour lui, qui avait fait tomber des tonnes de diamants dans son escarcelle quand il était encore un voleur de renom. Ce n’était pas pour rien si Rumplestiltskin l’avait embauché lui, et pas un autre. “On dit que vous travaillez sur un projet de super soldat ? Parce que vous savez, moi les animaux … je m’entraîne à tirer avec .. pas trop mon truc …” Il avait soufflé ça en regardant avec envie son arme, avant de planter son regard bleu électrique dans celui du scientifique dont le visage abordé les traits de la surprise, de la fierté et de la curiosité. “Les rumeurs vont vites …” “On va dire que je sais écouter aux bonnes portes.” Namba se tourna vers une grande armoire en verre pour sortir une bouteille et Jeff eu le temps de lancer un coup d’oeil à Chris qui traficotait sur l’ordinateur. Parfait, tout se déroulait comme prévu. “Et vous serez prêt à quoi pour faire partir de l’expérience ?” Souriant de toutes ses dents, faisant clairement concurrence au mec dans la publicité pour le dentifrice blancheur, il passa nonchalamment une main dans ses cheveux bruns. “A beaucoup de choses …” Il allait poser une main sur le bras du scientifique quand un toussotement pas discret se fit entendre. Jeff se retourna, les sourcils froncés, penchant légèrement la tête sur le coté. “Oh vous, vous pouvez disposer ! Je ne vous retiens pas plus longtemps !” Le chapelier poussa un petit soupir d’agacement, avant que cette fois ci, finalement, Namba pose son bras sur son épaule. “Mais je garde votre camarade. J’aimerai bien étudier sa musculature de plus prêt … dans un cadre purement scientifique.” Et Jefferson, jouant le jeu ajouta. “Bien sur, j’ai toujours voulu donner mon corps à la science.” Or ce que Namba n’avait pas vu, était le petit geste qu’il faisait à Chris, montrant les cages des pokémons. C’était le moment ou jamais d’attaquer ce savant fou, car Jeff n’avait en aucun cas envie de lui montrer son corps, ni rien du tout….


Code by Sleepy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Your Heart
IN MY HEAD
Au creux de tes rêves c'est notre avenir que j'aperçois

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79170-termine-pourquoi-un-c http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79263-amis-ennemis-tapis-qui-suis-je-pour-juger-le-chapelier-bien-sur#955250 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79345-auto-biographie-d-un-chapelier#958033

Chris L. Brooke


« Toon pour un
et un pour toons ! »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3395

En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Jeu 31 Jan 2019 - 20:24

Lost In The Moment
☾ ☾ ☾ Jefferson, Pikachu & Chris


Chris était bien trop concentré sur l'ordinateur, il n'était pas doué avec la technologie mais ce qu'il était en train de faire était plutôt facile. Il était en train de déposer un virus dans le serveur de Namba pour effacer toutes ses recherches, ses données et les emplacements des Pokémons. En gros Chris et Jefferson étaient en train de rouler le scientifique dans la farine. Il tardait au blond de le mettre derrière les barreaux et de rentrer chez lui, d'oublier toute cette histoire qui ne lui avait causé que du stresse en plus. Ce n'était pas donné à tout le monde d'oublier une histoire aussi facilement mais Chris avait ce don pour effacer les mauvais sentiments de son esprit. Entraînement militaire, il ne fallait pas vraiment lui en vouloir. La colère, la peur, la jalousie, le manque de confiance. Toutes ses mauvaises émotions n'existaient plus quand il était dans le feu de l'action, comme maintenant. Et pourtant il ne pût s'empêcher de se racler maladroitement la gorge quand il vit que Namba rentrait dans le jeu de drague de Jefferson. Voir le chapelier fricoter avec ce vieux savant le rendait presque malade. Mais le pire fût sûrement quand Namba lui demanda de partir parce qu'il allait étudié le corps de Jefferson pour .. La science. Le sang dans ses veines ne fit qu'un tour et ses muscles se crispèrent. Il devait se concentrer sur la mission et ne pas craquer. Comme quand il était militaire. Il respira un bon coup marchant discrètement vers la cage des Rebelles. Il les ouvrit discrètement et Pikachu et sa bande sortirent doucement des cages. Il aurait pu rester sur ça, partir avec les rebelles s'occupait de la salle des caméras pour aider les autres Pokémons à s'infiltrer dans la base mais..

Namba fit quelque chose qui changea légèrement leur plan. Ce dernier posa sa main sur les fesses de Jefferson sans gêne alors que Chris était encore dans la pièce. Le blond serra brusquement son poing et il sentit les petites pattes de Pikachu se poser sur sa main, essayant sûrement de le calmer et de le ramener à la raison. Ce fût trop tard, beaucoup trop tard. Chris ne savait pas pourquoi mais il se laissa agir sur un coup de tête. Il courût rapidement vers le scientifique et le plaqua sans difficulté sur le sol. Pikachu poussa un petit cris de surprise qui attira bien sûr l'attention de Nam, qui comprit rapidement que tout ce cirque n'était qu'un piège. Le savant leva sa main pour attraper une piqûre qui se trouvait au borde de la table et il essaya de piquer Chris mais sans sucés. Le policier prît le poignet de ce dernier et le cassa sans aucun remord. Namba poussa un cris de douleur avant que le blond ne se mette à frapper plusieurs le visage de ce dernier. Encore et encore.

« Chris, stop ! On doit se concentrer sur notre mission ! Chris !! »

Pikachu essayait de le raisonner mais rien ne pouvait enlever Chris de sa colère. Il vit Carapuce poser délicatement sa main sur le dos du ras jaune pour lui faire comprendre que cela ne servait à rien. Une fois que Namba perdit connaissance, il décida enfin de se relever sans dire un mot. Son regard se posa simplement sur ses jointures qui étaient recouvertes de sang. À la vue de ce liquide rouge, il reprit doucement le contrôle se raclant honteusement la gorge tandis que ceux qui se trouvaient dans cette pièce regardaient Chris avec inquiétude. Le policier se contenta de soupirer.

« Au moins, il ne préviendra personne alors arrêtez de me regarder comme ça. »

« Il marque un point après.. »
finit par dire Bulbizarre.

Pikachu se contenta alors de hausser les épaules avant de faire signe de sortir de cette pièce. La salle des caméras n'était pas loin. Ils marchèrent un petit peu avant que Jefferson ne toque à la porte de la pièce en question. Un gardien ouvrit la porte tandis que le deuxième surveillait encore les caméras. Chris fit signe discrètement à Bulbizarre de se faufiler derrière le premier gardien et une fois fait, une liane sortit de la plante qu'il avait sur le dos pour s'enrouler autour du coup du deuxième gardien. Il finit par s'évanouir à cause du manque d'oxygène. Une fois le qu'il fût neutralisé, Pikachu se mit devant le premier gardien et lâcha une décharge électrique sur ce dernier, qui tomba dans les pommes. Chris le rattrapa avant de le traîner pour l'allonger sur le sol. Ils cherchèrent tous des entrées possible pour les Pokémons mais Pikachu se précipita devant l'écran d'une caméra avec un air triste dessiné dessus. Chris se rapprocha alors du leader des Rebelles.

« Que se passe t-il Pikachu ? »


« Kai... Il est enfermé dans une cage, regardez. Je peux pas le laisser comme ça, c'est mon ami. Ça fait trois mois qu'ils l'ont enlevés. Faites ce que vous avez à faire, moi je vais le sauver ! »

« Mais le plan, Pika.. » finit par dire Carapuce.

« Oui mais c'est Kai, il s'est toujours occupé de nous.. »

Chris posa son regard sur l'écran ou se trouvait se pauvre Kai qui était effectivement enchaîné dans une grande cage. Il semblait si jeune et perdu.. Chris voulait que la mission marche c'est sûr mais voir un jeune d'une vingtaine d'année aussi perdu que Kai lui faisait vraiment de la peine. Après tout, ces années de service militaire lui avait bien appris deux ou trois bricoles. Comme savoir faire des détours pour sauver des vies. Le blond respira alors un bon coup avant de se tourner vers Bulbizarre, Carapuce et Salamèche. Il afficha un petit sourire.

« Vous trois, aidez les Pokémons à infiltrer les lieux. Jefferson, Pikachu et moi on va se charger de Kai. On se retrouve dans le Hall principal avec toute l'armée. Bulbi, tu es le chef désormais. »

Le pokémon de type plante fût surpris d'entendre la nouvelle mais il ne discuta pas les ordres pour autant. Carapuce était beaucoup trop brusque et Salamèche n'était pas sûr de lui la plupart du temps. Bulbizarre était peut être un peu timide mais il savait parfaitement gérer ses pouvoirs et ses amis alors Chris savait qu'il ne faisait pas d'erreur sur ça. Les trois pokémon restèrent alors dans la salle des caméras tandis que Pikachu sauta sur l'épaule de Chris. Heureusement pour eux le chapelier avait un très bon sens de l'orientation et grâce à lui, ils ne se perdaient pas dans les couloirs de ce labyrinthe. Quand des gardes faisaient leur ronde, ils se cachaient sans faire de bruit. Ce serait une erreur de commencer à se battre maintenant. Personne ne se doutait qu'ils étaient là alors autant utiliser l'élément de surprise. Les trois continuèrent alors leur chemin se faisant le plus discret possible. Puis ils arrivèrent dans la salle en question. Par chance, il n'y avait aucuns gardes. Ils étaient sûrement occupés à faire leur ronde. Pikachu descendit alors rapidement de l'apaule du policier passant entre deux barreaux pour venir se coller contre la jambe de ce fameux Kai.

« J'ai cru que je t'avais perdu, Kai ! Je suis tellement content de te revoir.. »

« Pikachu .. C'est toi ? »


Le pokémon de type éclair hocha vivement la tête avant de sortir de la cage, courant rapidement vers Chris. Jefferson lui était déjà en train de toucher aux commandes pour trouver comment sortir le japonais de là. Le blond ne pouvait pas s'empêcher de fixer la seule porte d'accès de cette salle. Si un garde rentrait, ils allaient être dans une sacré merde. Il entendit Jeff lâcher une insulte tout en frappant violemment le boité de commande. Pikachu s'avança vers ce dernier et fit signe au chapelier de se reculer. Une fois fait, il lâcha une décharge électrique puissante qui fit vaciller les lumières mais qui libéra aussi son ami. Chris serra sa mâchoire, chargeant son arme pour la pointer sur la porte. Les lumières allaient sûrement prévenir les gardes. Le policier se trompa sur toute la ligne. Ce ne fût pas les lumières qui alerta les soldats mais le docteur Namba qui venait sûrement de reprendre conscience après une vingt minutes de somme.

« Soldats, écoutez. Deux intrus se sont infiltrés dans notre base avec l'équipe des Rebelles. Ils sont dans la prison. Ne tuez pas les Pokémons, juste les humains. »

« Fais chier. Faut courir! »

Chris se rapprocha rapidement de Kai, passant son bras au dessus de sa nuque et Jefferson fit exactement la même chose mais de l'autre côté. Il pointa alors son arme devant lui tandis que Pikachu se mit devant eux. Le groupe s'avança alors rapidement mais prudemment vers la seule sortit de cette salle. Ils ouvrirent la porte et une dizaine de soldats se tenaient devant eux. Sans attendre, Chris vida son chargeur sur ces derniers accompagné de son coéquipier. Il fallait dire que Jefferson et Chris faisaient un bon duo. Une fois le terrain, ils continuèrent leur route.

« Attention les mecs, un sniper est en train de nous viser. »


Kai avait du mal à parler et marcher, sûrement à cause de toutes les tortures qu'il avait vécu mais cela ne l'empêcha pas de participer à la fuite. Ils décidèrent alors de se cacher derrière un mur. Pikachu jeta un regard inquiet à Kai avant de finalement partir en courant vers le sniper. Il fit une queue de fer à l'ennemie avant de revenir rapidement vers eux, leur faisant comprendre que c'était le moment ou jamais pour filer. Chris et Jefferson aidèrent encore Kai à marcher vers le Hall comme c'était convenu. Ils se rapprochèrent du lieu de rendez vous, les trois Pokémon attendaient sagement, les autres n'allaient pas tarder. Tout ce passait pour le mieux, Chris réussissait une mission pour une fois. Il eut un regains d'énergie, d'espoir avant d'entendre un coup de fusil raisonner dans le repaire, dans tout le couloir. Le blond vit le visage de Bulbizarre se décomposer. Il vit le choque dans le regard de Salamèche. Chris vit tellement d'expression aussi horrible les unes que les autres et pourtant il ne sentit rien. Il posa automatiquement son regard sur Pikachu qui venait à peine de se tourner vers eux. Le policier tourna son regard vers Jefferson qui semblait aussi perdu. Mais ses yeux s'arrêtèrent enfin sur le visage de Kai qui paraissait plus pâle que la normale. Le japonais tourna son visage vers Chris avant de se mettre à tousser du sang.

La peur s'empara du corps du blond tandis qu'il refusait de baisser son regard pour voir l'étendu des dégâts et pourtant, il le fallait. Son regard se baissa donc et il vit l'énorme tâche de sang qui était dessiné sur le haut blanc du jeune homme. Les jambes de Kai lâcha et se fût Chris qui eut le réflexe de le rattraper en le collant contre son torse tandis que Jefferson tua rapidement le connard qui venait de viser un jeune adulte sans scrupule. Chris allongea alors doucement Kai sur le sol tandis que ce dernier plongea son regard dans celui de Pikachu. Le pokémon jaune s'avança doucement vers Kai, posant sa patte sur la joue de ce dernier alors qu'il pleurait toute les larmes de son petit corps.

« Kai.. Restes avec nous. On va te sauver.. Les pokémons vont te sauver comme tu nous a tous sauvés.. »


La voix de Pikachu était à peine audible mais Kai semblait avoir compris. Un petit sourire se dessina sur le visage de l'asiatique tandis qu'il secoua négativement la tête. Chris voyait bien que Kai essayait de se retenir de pleurer mais ce fût trop dur. Les larmes perla sur son visage matte.

« Je veux pas mourir.. J'ai peur.. Mais toi et moi nous savons qu'on ne peut plus rien faire. J'aimerai.. putain.. J'aimerai vivre encore avec vous mais.. »

Le japonais n'arrivait plus à continuer sa phrase, il toussait du sang encore et encore. Pourtant Chris appuyait sur la plaie essayant de retarder son heure de décès. Il essayait comme il le pouvait mais Kai n'avait jamais réussi à prononcer la suite de sa phrase. Il était partie avec ce visage si triste et déformé par la peur. Il était partie si jeune et si pur. Un enfant venait de partir devant les yeux de Chris. Pikachu poussa un cris de rage avant de se mettre à pleurer et rapidement le reste du groupe des rebelles se blottirent contre ce dernier. Tous pleuraient la mort de leur ami. Le blond se redressa et s'écarta de la scène laissant un peu d'intimité au Pokémon. Il jeta un regard à ses mains recouverte du sang de Kai et il ne pût s'empêcher de laisser couler quelques larmes. Comment pouvais-t-on tuer des personnes innocentes aussi facilement ? Chris respira un bon coup, s'apprêtant à donner un ordre à l'équipe mais il fût coupé par Namba qui se tenait plus loin du groupe.

« Cela vous apprendra à jouer les héros alors que vous n'êtes que des cobayes. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La rose et l'armure - Suivant la longue métamorphose qui m'éloigne de mon passé j'ai croisé une rose qui ne pouvait pas avancer pas qu'elle n'ose pas la chose mais n'y avait jamais pensé. Alors j'ai mis la route en pause à ses cotés me suis posé puisque cette rose semblait morose d'être seule au jour achevé.

Jefferson T. Hatters


« Si on schtroumpfait ? »


Jefferson T. Hatters


╰☆╮ Avatar : Sebastian Sexy Stan

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le beau gosse à la tête coupée

✓ Métier : Pablo Escobar / Hipster / Richou / Chapelier / Gérant d'un concept store "Le Chat-peau-thé"
Mad Love forever ♥

☞ Surnom : Chess / Chesstilly
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3762

En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Mar 5 Fév 2019 - 22:01



"En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne !"

Jeff' & Chris & les Pokemons




Jefferson avait eu un coin de sa lèvre retroussé quand Namba avait tâté la marchandise. Vraiment, c’était affligeant de voir que cette technique marchait du feu de dieu. Certes son égo surdimensionné y était certainement pour quelque chose, dégageant une confiance en lui excessive qui ne le faisait pas douter dans ce genre de situation, dans ce genre de comédie. Véritable acteur, il excellait dans l’art de se fondre dans d’autres personnages, un éventail digne de la comédie française. Il se fichait bien des conséquences vu que d’un autre coté, ce n’était pas réellement lui, son âme comme détaché regardait souvent avec délectation ce qui se passait. Et il fallait dire, que là, actuellement, il était plutôt très heureux des conséquences. Il n’avait pas fait ça pour ça, il avait fait ça parce que le plan l’indiquait. Enfin non, il avait improvisé en arrivant dans le bureau. Le plan réalisé avec Mew disait qu’il fallait distraire le scientifique, et quoi de mieux que la séduction comme meilleure distraction ? Alors voir Chris sur le point de craquer était finalement une bonne chose. Même s’il avait rangé tout ce qui concernait le policier dans un coin de sa tête, voulant discuter de ça avec lui même quand ils rentreraient à Storybrook, il ne pouvait s’empêcher d’apprécier ce qu’il voyait. Le blond s’était rué en colère, pour ne pas changer, sur Namba, lui assénant de violents coups de poings. Plusieurs hypothèses se battaient en duel dans l’esprit du chapelier. La première, était ce par jalousie qu’il faisait ça ? Un très bon moteur, connaissant lui même particulièrement ce sentiment si dévastateur. La deuxième, l’éthique et la morale, Chris ayant bien trop attendu pour casser la gueule de ce savant fou. La troisième, le fait que le projet de super soldat lui rappelle les projets de Dyson, lui faisant ainsi penser qu’il n’était pas avec lui et qu’en plus il avait embrassé une autre personne que son compagnon, une rage enfoui ressurgissant préférant tabasser Namba en pensant à lui même. Étonnamment, ce fut la première qui remporta un vif succès auprès de l’éminent jury d’experts de son cerveau. Alors, les bras croisés, il buvait du petit lait en voyant toute la colère que le policier faisait ressortir, tout le coeur qu’il mettait à l’ouvrage, celui de défigurer visiblement Namba. Il claqua sa langue contre son palais quand Pikachu prit la parole, inquiet, pour l’arrêter. “Dommage, le spectacle était intéressant.” Tirant un peu sur sa veste militaire, il passa à côté de Chris, ricanant un peu avant de regarder l’ordinateur, sans doute le seul de la pièce à être assez content de ce qui venait de se passer, ne s’inquiétant pas le moins du monde. Le travail avait été bien effectué, ils pouvaient continuer la route. “Joli crochet.” Regardant son arme tout en marchant dans le couloir, il fit un sourire beaucoup moins faux à Chris, avant de toquer à la porte, comme convenu. Quelques secondes à peine, un garde ouvrit et Jeff mit à nouveau son costume de soldat bien trop sur de lui. “Y a un problème à la caméra 19, derrière la porte B dans le couloir d’en bas. On l’a remarqué en faisant notre ronde, le point qui dit qu’elle est allumée ne marche plus.” Et le travail d’équipe paya, le gardien trop occupé à écouter la voix ferme du chapelier ne vit pas les pokémons rentrer, ni le sol qui se rapprocha de lui quand il s’évanouit. Rentrant rapidement, il observa les différents écrans avant de lever le sourcil, en voyant l’air que Pikachu abordait. Se rapprochant, il écouta silencieusement la discussion entre lui et Chris. Ah oui, Kaï, le fameux dresseur s’il avait bien tout compris, plus un ami visiblement qu’une sorte de coach ou d'entraîneur. Quand il jeta un coup d’oeil à l’écran qui retransmettait les images de Kaï, le chapelier eut un énorme frisson. Le voir, enfermé, torturé, faisait étonnamment écho avec son propre vécu. Ajouter en plus le fait qu’il n’était qu’un enfant … Il hocha la tête aux propos de Chris, son sourire bien présent. “Vous écoutez Captain Crochet ! Salamèche je compte sur toi pour bien seconder Bulbizarre !” Le pokémon fit un petit salut militaire avant que le groupe ne se sépare.

Partant dans la direction opposée, le temps pressé et personne ne s’opposa quand le chapelier commença à courir, parlant à voix basse, pour lui même, recrachant la mémorisation qu’il avait faite. Ainsi comme des professionnels qu’ils étaient, ils arrivèrent rapidement au niveau de la prison de Kai. Laissant Chris avec Pikachu, gérer le côté émotionnel et psychologique de la chose, il préféra s'atteler à trouver un moyen d’ouvrir la cage. Le tableau de commande était sophistiqué, et la technologie n’était pas forcément son amie, à part celle pour synthétiser de la meth’. Or ce qui lui manquait était la combinaison qui servait à déverrouiller d’autres commandes. Si Jefferson faisait preuve de beaucoup de patience malgré les apparences, il était arrivé à sa limite. Tapant d’un geste rageur, il passa une main sur son front, se grattant la tête comme si par ce geste, il allait trouver la solution miracle. Mais pikachu avait plus d’un tour dans son sac. “Effectivement, c’est une bonne option.” Levant le pouce au pokémon, il se précipita avec Chris pour aider le jeune homme avant de rouler des yeux. “Pourquoi faut il toujours que l’on veuille nous tuer … vraiment la jalousie de ses gueux …” Passant un bras sous l’épaule de Kaï, arme chargé, ils avancèrent jusqu’à la porte. Forcément, les soldats les attendaient déja, malheureusement pour eux, Chris et Jeff avaient bien autre chose à faire que de papoter ou prendre le thé. Ils avaient un point de rendez vous, et ils s’y tiendraient. La fuite dans le couloir se passa relativement bien jusqu’à ce son qu’il entendit. Instinctivement, Jeff porta les mains à son torse, mais il n’avait pas de douleurs différentes de celle de d’habitude. Ce n’était donc pas lui qui avait été touché. Il jeta un coup d’oeil rapide à Chris, le scannant sans penser à mal pour une fois, pour voir s’il était blessé mais non, il allait relativement bien. Par contre, Kaï, qui avait été devant eux, avec Pikachu, tremblait plus que de raisons, et Jeff savait pourquoi. Il voyait la tâche de sang s’agrandir, et Chris se précipiter pour le rattraper. Baissant la tête, il regarda sa main trembler. Déglutissant, son regard se portait à nouveau sur le policier et le pokémon qui parlaient. “C’est bon j’ai eu le têtard, il nous emmerdera plus celui là.” S’il y avait bien une chose que Jeff ne pouvait contrôler c’était sa folie. Elle était déclenchée par des choses plus ou moins aléatoires pour quiconque ne le connaissait pas, mais suivait un schéma très précis pour les plus initiés. Certains sujets devaient être évités, certains gestes et une précaution prise comme du lait sur le feu, qui de plus quand ce dernier était en manque de drogue, comme actuellement. D’un geste précis, il abattit l’homme qui avait dit cette phrase, qui avait fait la même chose avec Kaï. Car Kaï était un déclencheur. Comment me direz vous, étant donné que Jefferson ne le connaissait pas l’heure d’avant. Certes oui, c’est vrai, mais la symbolique qu’il représente, tout le bagage qu’il pouvait avoir n’était pas difficile à transposer à l’esprit du chapelier. Kaï devait avoir l’âge des jumeaux, et le voir s’effondrer ainsi lui rappela un souvenir fugace de la capture de Dereck et Duncan par la reine rouge, le jour où il avait vraiment penser les perdre, agissant déja comme un père alors qu’il ne savait rien. De plus, tuer un enfant, un adolescent, un jeune en pleine construction, qui ne demandait qu’à vivre était une horreur qu’il ne pouvait supporter. D’ailleurs il éclata d’un rire en entendant Namba parler. Mais pas un de ses rires agréables et cristallins. Non, un de ses rires torturés comme son âme, qui ne présageait rien de bon, cruelle ritournelle. “En plus de n’avoir aucun goût en décoration il se trouve que ce n’est pas l’intelligence qui vous 'étouffe.” Jefferson marchait en travers, fit une petite pirouette sur lui même, avant de reprendre sa trajectoire, en diagonale, se fichant pas mal d’être pointé par plusieurs soldats. Dans cet état là, peu de choses arrivait à l’atteindre, totalement perdu dans son propre monde, ses propres codes, ses propres valeurs. Le monde dont il avait dit à Chris qu’il ne voulait pas qu’il atteigne, celui de la déchéance, de la noirceur et de la folie. “Pensez vous sincèrement que j’ai la tête d’un cobaye. Oulalalala bien sur que non… et j’ai connu un cobaye … ah non c’était un loir, on aurait dit un mignon petit loir sans défense mais il arrachait très bien les yeux, celui du Bandersnatch, qu’il gardait précieusement dans sa théière. Vous saviez qu’il habitait dans l’une de mes théières ? Non bien sur comment auriez vous pu misérable petit humain lambda qui veut être plus grand que le calif à la place du shérif. Oh d’ailleurs c’est drôle hein ! Lambda ça rime avec Namba !” Il se tourna vers Chris, pointa du doigt le scientifique à la gueule amoché qui se cachait derrière la rangé de soldats prêt au sacrifice. “T’as entendu ça ! Elle est quand même drôle la vie … à nous donner des petits indices sur ce qui va se passer.” “Ça suffit ! Tuez le ! Je ne veux plus l’entendre !” Son sourire s’agrandit encore plus et au moment même où il entendit le bruit des armes, il disparu dans une sorte de glitch violet, apparaissant juste derrière Namba. L’entraînement des pokémons avait été efficace, et il n’avait pas fallu bien longtemps pour qu’il arrive à maîtriser son pouvoir. Après tout, ce dernier était constitutif de sa personnalité, et même si Mew lui avait dit qu’il restait du travail, que sa puissance n’était même pas au tiers de ce qu’il pouvait faire, il arrivait désormais à savoir là ou il voulait aller, la volonté sans doute, et des doutes sur ses capacités en moins.

D’an un geste brusque, il attira Namba contre lui, son bras sous sa gorge et le fusil contre sa tempe. “Oh mais … qu’est ce que c’est que ça ? Surpriiiiiise !” Les soldats, désemparés, se retournèrent en entendant la voix de Jeff, et se figèrent en voyant l’otage qu’il avait. Grave erreur que de tourner le dos à Chris. Simple constatation qui fit encore plus sourire étrangement le chapelier. “Captain Brooke !” Se décalant un peu sur le côté, tenant toujours Namba d’une poigne ferme, il lança avec force son arme en direction de son camarade. Heureusement que Bulbizarre eut le réflexe de l’attraper rapidement avec l’une de ses lianes pour lui faire passer, sinon elle se serait écrasée au sol. “Pas très malin de faire passer l’outil de la peur.” Jefferson ricanna quand Namba poussa un couinement pas très viril, en étonnant plus d’un. “Je suis assez old school, même si je maîtrise assez bien la gâchette, ce n’est pas ce qui me fait bander.” S’il y avait bien une chose dont le chapelier ne se séparait jamais, dans n’importe quelle circonstances, c’était bien sa paire de ciseau magique. Même sur Terre 2, il avait fait des pieds et des mains pour la conserver. C’était Géo d’ailleurs qui avait plaidé sa cause, trouvant fort intéressant le matériel dans lequel elle était fabriquée. Il n’avait pas eu à s’en servir, son bras et sa super force dévastant tout sur son passage. Mais en temps normal, il l’avait avec lui, et cela ne faisait pas exception. Même s’il avait laissé ses vêtements à la planque de Pikachu, son manteau et sa chemise foutus, quel drame au passage, il avait bien planqué sa paire dans sa poche, et non ce n’était pas le fait de voir Chris qui donnait cette impression de renflouage au niveau de son pantalon … quoique … “Bien bien, mon camarade ici présent va s’occuper du reste ! Tutututt ne bougez pas Messieurs les toutous !” Les soldats pointaient Chris et les pokémons qui avaient avancés, hors le cri que Namba poussa, fit que certains baissèrent leurs armes. “Ne l’écoutait pas ! Tue le !” “Mais monsieur …” Les soldats hésitaient de plus en plus alors que du sang commençait à apparaître sur le blouse du scientifique, que Jeff faisait avancer sur le côté. Il s'enfonçait plus profondément dans le creux des reins de l’homme avec son arme mortelle. “Je vais te faire passer l’envie de faire des expériences sur quiconque.” Il se recula avec lui quand il vit que Pikachu, qui ne devait certainement plus tenir électrocuta une partie des soldats et que Salamèche en crama quelqu’un. “Je vous laisse vous occuper du reste de l’opération, on va causer tous les deux, science …” Il l’entraîna avec lui, un visage vraiment inquiétant alors qu’il entendait le bruit des armes à feu. Ouvrant la première porte qui passait par là d’un coup de pied puissant, il jeta l’homme comme le mal propre qu’il était. Ce dernier essaya de crapahuter mais Jeff était déja sur lui, comme un prédateur, lui assénant un violent coup de poing. “Capturer des espèces animales est une chose que je n'approuve pas ... tenir en cage un humain en est une autre que j'horripile par dessus tout.” Le rire qu’il entendit l’énerva encore plus, chose que Namba aurait dû éviter de faire. “C’est vraiment dommage que j’ai été obligé de le tuer, il était très intéressant …il pouvait comprendre les pokémons …ce qui est très très rare !” Alors que Jeff enfonça les ciseaux dans l’épaule de l’homme qui cria, il haussa les épaules, l’air de rien. “Et alors, nous aussi et on en fait pas tout un sachet de thé !” Il remarqua que malgré la douleur, les pupilles du scientifique se dilatèrent. “Oh .. je vais peut être revoir mes ordres alors …” Cette fois, se fut au tour de Jefferson d’éclater de rire. “C’est ça ? Et comment ? Par télépathie peut être ? On est pas à Storybrook ici mon gars !” “Non, par oreillette intracutané, la technologie, c’est vraiment fantastique !” Jeff haussa un sourcil en voyant un signal bleu luire derrière son oreille. Qu’est ce que c’était que ce bazar encore … “Capturez le, vivant ! Il a un potentiel supérieur.” Pour une fois, il regrettait que le petit génie qu’il adorait embêter ne soit pas là. Cependant, même s’il n’avait pas trop compris comment cela fonctionnait, il savait que cela avait transmis l’ordre, et il n’était pas bête au point de ne pas comprendre. Il planta ses ciseaux dans la lumière, se fichant du sang giclant partout et appréciant le cri de douleur de Namba. “C’est … trop tard ..” “Hum, c’est pas toi le cerveau ?” “J’ai … donné … des instructions …Il nous faut cette puissance, celle des pokémons … pour contrôler le monde.” Dégoûté des postillons ensanglantés qu’il recevait, Jeff se recula un peu, mettant dans sa poche la puce électronique qu’il avait arraché, avant de continuer sa distraction, torturer sans pitié le scientifique. “Oh alors je n’ai pas de soucis à me faire”. Les ciseaux suivaient la ligne osseuse de la clavicule, avant de descendre sur son torse, ne déchirant pas uniquement que les vêtements. “Tu sais que tu vas mourir ? Parce que contrairement à mon copain, je n’ai pas de pitié. Tu vois, il t’a tabassé tout à l’heure et t’as laissé comme ça, sans attaches, sans rien. C’était une grande erreur. Perso’ j’étais contre, je t’aurais tué immédiatement mais bon, on ne refait pas les hommes bien n’est ce pas.” “Tu .. es .. comme moi …” “Hum nop je ne crois pas …” “C’est … le frisson de découvrir de nouvelles choses qui t’animent … l’inconnu et le pouvoir … c’est ..” Il ne laissa pas Namba finir qu’il planta ses ciseaux déjà bien sanglant dans son cou, l’achevant ainsi des souffrances qu’il devait subir à cause du traitement qu’il lui faisait. Se rapprochant de l’autre oreille qu’il n’avait pas découpé, il lui murmura alors qu’il le voyait partir pour son dernier voyage. “Mais il y aura toujours quelqu’un pour me remettre sur le droit chemin, voilà la différence.” Se levant il donna un coup de pied dans le corps de l’homme mutilé qui tomba lourdement au sol, mort. “Bien, une bonne chose de faite, maintenant Chris …”

Remettant correctement sa veste militaire tachée, il sorti de la pièce comme si rien ne s’était passé. Il traversa plusieurs couloirs, silencieux, beaucoup trop silencieux, il n’aimait pas forcément ça. Ses pieds suivaient sa mémoire des lieux, et il se dirigea vers ce qu’il avait pensé être une sorte de sas, comme un lieu d’entrepôt. Passant la porte qui visiblement n’était plus activé, il plissa les yeux à cause de l’obscurité. “Et après ça se dit haute technologie.” Il avança prudemment, sa paire de ciseau prête à être dégainé. “Jeff ! Ici !” Mettant sa main sur son front en visière, geste qui ne servait absolument à rien à part à faire de l'esbroufe, il se dirigea vers la petite source de lumière, au fond de la pièce. “Salamèche ?” “On est dans des cages ! Chris a été capturé !” “Ouais je sais, je le cherchais justement, partie de cache cache improvisé.” La queue brillante du pokémon éclaira l’endroit. Il n’était pas seul, Bulbizarre et Carapuce aussi présent, dans des cages. “Qu’est ce que t’as foutu hein ? Ils étaient bien trop nombreux !” Levant les yeux au ciel, il commença à triturer les serrures avec ses ciseaux. “D’un coup, une multitude de soldats sont arrivés. On a voulu fuir mais Pikachu voulait pas laisser Kaï.” Les trois pokémons baissèrent la tête alors que Jeff avait prit le parti de couper directement le cadenas. “J’étais fort occupé moi aussi et ne vous inquiétez pas, je pense que tout ceci est bientôt fini.” Il forçait, bandait ses muscles pour appuyer de toutes ses forces et le métal céda. Il répéta plusieurs fois l’opération, soufflant quand ils furent dehors. Ils ne lui laissèrent pas le temps de reprendre sa respiration qu’il était déja entraîné dans les couloirs. “Namba va refaire ce qu’il a fait à Kaï sur Chris.” Se mordant la lèvre, Jeff bifurqua. Il savait où le trouver. Il avait remarqué un endroit qui ressemblait trop à une chambre d'hôpital pour qu’elle soit innocente. Sans subtilité, il enfonça la porte, ce qui fit sursauter les quatre soldats et les deux infirmiers qui étaient autour de Chris, qui se débattait comme un beau diable. “Salut les gars.” Quelques secondes passa, les hommes le regardant étrangement, avant qu’un d’eux ne pousse un cri assez horrible au moment ou Jeff leur lança quelque chose dessus pendant que les pokémons s’occupaient du reste. “Souvenir de votre patron.” C’était un doigt, coupé net. Puis, il sortit la petite puce qu’il avait gardé avec le morceau, la faisant briller à la lumière des néons. “Ça lui appartenait aussi ! Il me semble ! Je l'ai trouvé totalement PAR HASARD en trifouillant dans son cou” Un infirmier, qui tremblait, tenant le doigt dans sa main ouvra la bouche comme un poisson faisant son tour de bocal. “Lui appartenait ?”Oh sérieux ? Vous pensez qu’il dort comme un bébé dans un coin ?” Jeff avait fait une tête d’étonnement avant d’éclater de rire, de secouer la tête, se retenant de passer une de ses mains dans ses cheveux, ne souhaitant pas avoir du sang dedans. “Entre nous, ce n’est pas de la sauce tomate que j’ai sur moi …” Il s’approcha sans soucis du lit sur lequel se trouvait Chris, avant de tomber, se retenant au brancard, un des soldats lui ayant tiré dans la jambe. Criant plus de surprise que de douleur, il grimaça avant de se relever, penchant la tête sur le coté. “Vraiment ? Genre vraiment ? Vous me tirez dessus ! Mais n’avez vous pas honte ? Pas de respect envers votre boss ? Je l’ai découpé, la moindre des choses et de faire pareil !”

Cependant, il n’avait pas pensé que Salamèche aurait pu avoir peur pour lui, et le pokémon qui était derrière lui, sauta sur la tablette qui contenait seringue et autre pour lancer danse flamme sans aucune pitié, lui non plus. Jeff eu juste le temps de pousser le brancard, aidé par les lianes de Bulbizar pour éviter que Chris et lui ne soient brûlés. Il pouvait sentir la température de la pièce augmenter en flèche alors qu’il entendait les hurlements des hommes pris au piège dans le tourbillon de feu qu’il y avait. Heureusement Carapuce, qui avait sauté sur le brancard éteignit les flammes qui se propageait à une vitesse folle dans le laboratoire. Il prit soin cependant d’éviter, dans un sadisme qui réjouit le chapelier, les soldats, dont les cris se turent assez rapidement. Se relevant tant bien que mal, il en profita pour couper les liens qui maintenait Chris. “Je te paierai le restaurant pour me faire pardonner ta capture.” Il essaya un peu de dérider la situation, alors qu’il passait son bras sur l’épaule que le policier lui tendait gentiment. “Comme tu l’as compris, Namba est mort. Il a payé pour les crimes qu’il a fait, et il faut dire qu’il avait une très grosse dette. Je peux être pire que le fisc quand on parle d’argents. C'est métaphorique bien entendu !” Faisant une petite moue, il poussa un soupir en sentant les fourmis dans sa jambe. La douleur était une chose qu’il connaissait que trop bien, sa résistance dépassant toutes les normes standards, et il venait vraiment à regretter que Ninon ne soit plus dans son corps. “Je propose qu’on fasse exploser cet endroit pour définitivement le rayer de la carte ! Tu en penses quoi ? Entre Salamèche, Pikachu et moi, normalement on devrait y arriver ! Et comme ça, plus de labo’, plus de scientifiques, plus de militaires, plus de tortures et la liberté pour tout le monde !” Cette fois, il fit un grand sourire au blond qui le soutenait, claudiquant rapidement pour sortir au plus vite de cet endroit. “Puis bon, effacer les preuves aussi, j’suis un grand spécialiste … je sais que tu es un policier, que c’est pas bien et tout, mais ça serait quand même assez balo qu’Interpol lance une recherche contre nous ? Même si ça m’étonnerait que le commissariat de notre ville y soit relié.” Gloussant, il savait qu’en réalité ils ne risquaient pas grand chose. Ce n’était pas pour rien s’il s’était lancé dans le trafic de stupéfiant quelques années auparavant, et qu’en réalité la criminalité de Storybrook était assez élevé. Car ils n’étaient pas recensés dans le monde, leur donnant un avantage considérable. “C’est toi qui prend la décision Captain mais on a intérêt à se dépêcher … certains doivent encore être trop sidéré par mon oeuvre pour lancer une plus grande offensive. C’est le moment où jamais.”



Code by Sleepy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Your Heart
IN MY HEAD
Au creux de tes rêves c'est notre avenir que j'aperçois

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79170-termine-pourquoi-un-c http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79263-amis-ennemis-tapis-qui-suis-je-pour-juger-le-chapelier-bien-sur#955250 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79345-auto-biographie-d-un-chapelier#958033

Chris L. Brooke


« Toon pour un
et un pour toons ! »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3395

En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Ven 8 Fév 2019 - 1:29

Blooming Star
☾ ☾ ☾ Jefferson, Pikachu & Chris


Namba était enfin mort. Chris n'était pas du genre à souhaiter la mort d'une personne mais à partir du moment ou son ennemi trouvait normal de descendre un gosse, il n'avait aucune pitié pour lui. Puis dans un sens ce n'était pas lui qui l'avait tué mais bien son partenaire. Jefferson l'avait aussi sauvé de cette organisation de fou, il aurait pût finir comme ce pauvre Kai mais heureusement pour Chris, il avait un chapelier fou avec lui et il fallait l'avoué.. Sa folie venait de tous les sauver. A une époque le policier aurait eut peur de cette facette que Jeff montrait parfois mais maintenant il avait l'habitude. Il connaissait ce côté fou et il commençait à vraiment l'apprécier. Sa folie bien sûr, pas Jefferson enfin.. Tout était si compliqué. Mais là n'était pas vraiment le sujet. Les deux se trouvaient dehors, toujours en tenue de soldat en train de réfléchir sur le futur sort de cet endroit. Chris se voyait mal de brûler l'endroit alors qu'il y avait beaucoup d'hommes à l'intérieur. Il ouvrit la bouche pour donner sa réponse qui était un non bien sûr mais rien ne sortit quand il vit quelques pokémons sortirent avec le corps de Kai qu'ils avaient déposés délicatement sur un tissu de couleur rouge. A une époque, Chris aurait largement dit non préférant écouter ses principes, les lois qu'il avait appris durant sa longue existence mais le contexte n'était pas le même aujourd'hui. Jefferson attendait impatiemment la réponse et il sentait la colère de tous les pokémons qui se trouvaient derrière. Kai avait été quelqu'un d'important pour ses animaux magiques. Une soupir sortit alors de sa bouche.

Il sentait le regard de Jefferson sur sa personne, il sentait la tension qu'il y avait dans l'air et il savait que sa décision était dur et lourde à prendre. Pourtant Chris connaissait déjà sa réponse, il la connaissait depuis un moment. Le policier avait tout simplement peur de donner un ordre parce qu'à chaque fois qu'il en donnait un, rien ne se passait comme il le voulait. Le blond finit alors par se tourner vers les pokémons tout en tenant Jeff qui manqua de tomber à cause de sa blessure à la jambe. Beaucoup de ces bêtes pleuraient la mort de leur ami, d'autres avaient cette colère qui déformait leurs visages. Des émotions que Chris ressentait et comprenait totalement. Son regard se posa un court instant sur le corps vide de vie de Kai.

« Namba est mort. Votre souffrance a assez durée. Il est temps de reprendre ce qui est à vous ! »

Son regard croisa celui de Dracofeu et le dragon comprit ce que Chris avait en tête. Il hocha doucement la tête avant de s'envoler dans les cieux faisant signe à tous les pokémons de type feu de le suivre et sans aucuns remords, le policier regarda le hangars prendre feu devant lui. Il sentit la chaleur lui attaquer le visage, entendit le cris de victoire de tous les pokémons qui se trouvaient derrière eux et il sentait aussi le regard bienveillant de Kai qui observait sûrement la scène avec fierté. Chris restait là sans bouger et fixait le feu espérant sûrement que l'âme de ce pauvre enfant jaillisse des flammes pour regagner son corps mais malheureusement, ils n'étaient pas dans un film. Une larme coula sur la joue du blond et heureusement pour lui ce n'était pas le côté ou se trouvait le chapelier, il n'aimait pas pleurer devant les autres. Chris sentit alors quelque chose s'accrocher à son dos et quelque chose s'appuyer contre sa jambe. Pikachu s'était assis silencieusement sur son épaule tandis que Carapuce tenait fermement son pantalon. L'équipe rebelle venait de perdre un ami alors les quatre pokémons restaient silencieux tandis que les autres criaient victoire.

Une fois que le hangars prit complètement feu, Dracofeu fit comprendre aux pokémons de retourner dans l'arbre magique ainsi que Jefferson et lui. Un Ronflex et un Alakazam tiraient doucement le corps de Kai, le ramenant dans leur repère. Ils voulaient sûrement lui donner un enterrement digne de ce nom et Chris serait prêt à faire un discours pour honoré la mémoire de quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Pas besoin d'avoir connu l'asiatique pour savoir que c'était une bonne personne, pour savoir qu'il aurait aimé être à sa place. Il était si jeune et si pur et la science venait de le tuer. Une fois dans leur terre sacrée, ils s'arrêtèrent tous dans la cours attendant la venue des Légendaires. Tous apparurent au même moment mais ce fût Mew qui prit la parole en premier.

« Justice a été rendu, notre peuple peut enfin vivre en paix. »


Kyogre le Légendaire eau afficha une petite moue avant de se tourner vers Groudon et Rayquaza, comme si les quatre Légendaires essayaient de prendre une décision concernant le jeune Kai. Ils hochèrent tous la tête en même temps tandis que Kyogre prit la parole.

« Nous allons lui rendre hommage en lui organisant un enterrement. »


« Après ça les humains pourront retourner chez eux. »

Pikachu fronça les sourcils quand il entendit les paroles de Groudon. Il s'avança sans honte devant le conseil tout en gonflant doucement ses joues à cause de l'agacement. Chris haussa les sourcils, surpris par le comportement de la souris jaune.

« Je pense qu'il mérite un autre nom que les humains. Ils nous ont défendus, vengés et ils ont honorés Kai alors que toi, tu étais resté là. Tranquillement sur la terre sacrée. »


Groudon allait riposter quelque chose mais Mew vola rapidement devant lui, lui faisant signe que ce n'était pas la peine d'aggraver les choses. Pikachu devait être triste et en colère aussi. Il devait sûrement se dire que c'était de sa faute si son ami était mort. Heureusement pour lui, Mew ressentait ce genre de chose. Ce fût d'ailleurs pour cela qu'il vint se blottir contre Pikachu tout en lui caressant délicatement le dos.

« T'en prendre à ton propre peuple n'arrangera rien, Pikachu. Kai aimait nous voir unis alors ne gâche pas tout avec cette colère. »

« Groudon est allé un peu fort aussi. Pikachu a raison, il devrait s'excuser auprès de nos sauveurs. »
finit par dire Rayquaza.

Le Légendaire de type feu haussa les sourcils comme trahis avant de pousser un long soupir. Il posa dans un premier temps son regard sur le corps de Kai avant de finalement hocher la tête.

« Ils ont raison. Je m'excuse Jefferson et Chris et je vous remercie de nous avoir tous sauver des griffes de Namba. Sans vous les Pokémon seraient sûrement en voix d'extinction. »


Les Légendaires s'inclinèrent alors devant le chapelier et le policier pour montrer leur reconnaissance et tous les Pokémons qui se trouvaient derrière eux firent la même chose. A tour de rôle, ils s'inclinèrent devant eux, devant les yeux humides de Chris. Il était extrêmement touché et à vrai dire il ne savait pas vraiment comment ce sentir à ce moment là. Le blond était heureux de les avoir aidés mais à quel prix. A chaque fois que Chris essayait de faire les choses bien, quelqu'un mourrait. Un petit soupir sortit de sa bouche tandis que Pikachu se serra un peu plus contre son visage. Mew décida enfin de s'avancer vers le corps de Kai.

« Nous allons maintenant honoré la mémoire de Kai Hamada. »

Mew leva les yeux vers le haut des arbres et Chris fit exactement la même chose, il vit une centaine de Lixy qui se tenaient sur les branches et qui secouaient doucement leurs dos pour faire des étincelles de lumière, une pluie de lumière plus exactement. Tandis que plusieurs Triopikeur étaient en train de creuser un trou au pied du plus grand arbre. Chris entendit clairement Pikachu renifler à côté de lui essayant de cacher sa peine avec sa queue mais le blond avait parfaitement compris alors il posa délicatement sa main sur les pattes de son ami jaune. Tous les pokémons se mirent à chanter doucement, sûrement une coutume chez les Pokémons, il ne savait pas vraiment. Mew se rapprocha doucement de Pikachu.

« Veux-tu dire un mot ? »


« Oui.. mais.. »


Le pauvre animal arrivait à peine à parler, c'était à peine audible alors Chris se décida alors de se tourner vers l'assemblé des animaux magiques. Il respira un bon coup, faisant comprendre à Pikachu qu'il allait répéter tout ce que ce dernier allait lui souffler à l'oreille. Le pokémon de type foudre se pencha alors vers l'oreille de Chris se mit à chuchoter quelques mots.

« Kai n'était peut être pas comme nous, il était un homme et non un pokémon et pourtant c'est celui qui me comprenait le plus sur cette planète. Il riait de mes blagues, me disait que j'étais un grand détective alors que je savais que les trois quarts du temps il me mentait, pour ne pas me vexer. Il croyait en nous. En un monde meilleur qui existerait entre hommes et Pokémons. Tout le monde prétends que je suis le chef des Rebelles mais.. c'est faux. Kai l'avait toujours été. Il nous a toujours sauvés. »

Pikachu respira un bon coup avant de descendre de l'épaule de Chris, prêt à continuer son discours lui même.

« Il a trouvé Salamèche coincé dans un piège à ours, il aurait pût perdre sa patte et maintenant regardez le. Bulbizarre a failli mourir empoisonné et pourtant il est toujours là et Carapuce se faisait maltraité par ses anciens maîtres alors Kai l'a recueillie. Malgré notre différence, il était toujours présent pour nous, toujours. Alors j'espère qu'il aura sa place parmi les grands esprits de nos ancêtres parce que.. »

La voix de Pikachu se brisa et il se mit à pleurer devant tous les autre Pokémons sans retenue. Salamèche se blottit contre lui, suivis rapidement de Bulbizarre et Carapuce. Mew décida alors de terminer le discours de Pikachu sur quelques derniers mots, des mots qui touchèrent profondément Chris. Des mots lourds de sens.

« Un grand homme est tombé ce soir, un guerrier, un leader, un frère et un ami. »

Un lourd silence s'installa tandis que Rayquaza et Groudon portèrent le corps de Kai pour le poser délicatement dans le trou qui avait était soigneusement creusé. Tout le monde ne disait plus un mot, tous avaient même fermés les yeux rendant un dernier hommage au jeune homme avant de le recouvrir de terre. Les Lixy arrêtèrent de faire tomber de la pluie de lumière et tous les pokémons retournèrent à leurs occupations, le cœur serrait. Seul l'équipe Rebelle et Mew étaient restés avec Jefferson et Chris. Mew posa sa patte sur le tronc du grand arbre avant de se rapprocher de Jeff.

« Voici votre billet de sortie. Cet arbre vous conduira directement dans votre ville, un remerciement de ma part pour nous avoir aidé. » il marqua un petit temps de pause avant de se baisser vers Pikachu qui était encore légèrement bouleversé. « Tu veux partir avec eux ? Je peux comprendre Pikachu.»

« Non. Je vais resté ici avec les miens et mon équipe. On a encore beaucoup de chose à faire, de Pokémons à sauver mais je viendrai souvent vous voir. »

Il afficha un petit sourire avant de finalement bondir dans les bras du chapelier et du policier, frottant son museau contre eux avant de finalement redescendre tout en souriant. Salamèche s'avança doucement et finit par venir se blottir contre Jefferson ce qui fit sourire Chris.

« Essayez de revenir vous aussi.. »

Chris hocha doucement la tête tout en caressant délicatement le crâne de Salamèche avant qu'il n'aille se remettre à côté de Pikachu tandis que Bulbizarre venait se blottir contre les jambes du blond tout en enroulant doucement des lianes autour de Jefferson.

« Vous avez changés nos vies, on parlera de vous longtemps ici ! »

Il finit alors par se décoller laissant la place à Crapuce qui poussa un petit soupir tout en frottant doucement sa patte sur le sol. La tortue faisait croire que ce départ ne lui faisait rien mais Chris voyait bien que c'était le contraire. Carapuce renifla légèrement.

« Tu vas me manquer Chris et toi aussi l'imbécile. Mais je sais qu'on se reverra vite, ce n'est qu'un au revoir. »

Chris aurait aimé leur dire quelques mots sûrement comme Jeff mais Mew annonça qu'il y avait plus beaucoup de temps pour passer le portail alors le pokémon légendaire poussa le chapelier et le policier dans l'arbre et en un simple claquement de doigt, ils sortirent d'un arbre qui se trouvait dans le centre commercial. Heureusement pour eux, personne n'avait vu les deux sortir de ce dernier. Chris posa son regard complètement perdu sur Jefferson.

« En tout cas, cet arbre et plus doué que toi en téléportation. »


Finit par dire le blond avant de marcher rapidement vers un magasin de magazine. Il prit directement le journal et vérifia la date sur ce dernier. Le temps avait donc défilé normalement, cela faisait bien plus d'une semaine que les deux étaient en train de sauver les pokémons. Chris avait tellement de chose à faire comme retrouver ses affaires qu'il avait laissé dans l’ascenseur ou encore trouver une excuse pour ses enfants mais il se contenta de s'asseoir sur un canapé qui se trouvait sur le hall principal du centre commercial sans dire un mot pendant un long moment.

«  On a vraiment sauvé les Pokémons.. » Il marqua un petit temps de pause. « Rappelles moi de ne plus te faire confiance pour la téléportation, merci. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La rose et l'armure - Suivant la longue métamorphose qui m'éloigne de mon passé j'ai croisé une rose qui ne pouvait pas avancer pas qu'elle n'ose pas la chose mais n'y avait jamais pensé. Alors j'ai mis la route en pause à ses cotés me suis posé puisque cette rose semblait morose d'être seule au jour achevé.

Jefferson T. Hatters


« Si on schtroumpfait ? »


Jefferson T. Hatters


╰☆╮ Avatar : Sebastian Sexy Stan

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le beau gosse à la tête coupée

✓ Métier : Pablo Escobar / Hipster / Richou / Chapelier / Gérant d'un concept store "Le Chat-peau-thé"
Mad Love forever ♥

☞ Surnom : Chess / Chesstilly
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3762

En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Dim 10 Fév 2019 - 23:37



"En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne !"

Jeff' & Chris & les Pokemons




Jefferson regardait avec une certaine forme d’appréhension et aussi de hâte le policier. Qu’allait il lui dire ? Lui ferait il la leçon ? Se lancerait il dans de grands discours de moral ? Lui dirait il même quelque chose sur Namba et sa façon peu protocolaire de procéder avec lui ? Et s’il le faisait que penserait il de ça ? S’en voudrait il ? Culpabiliserait il pour ces gestes atroces ? Oh non, pour le coup, il s’en fichait parfaitement. Chris pourrait lui dire qu’il n’était qu’un monstre sans pitié il acquiescerait, assumerait. Il avait toujours tout assumé, ne prenant jamais l’excuse de sa folie pour se dédouaner. Si on voulait lui accorder ce crédit tant mieux, sinon ce n’était pas son soucis. Il faisait ce qu’il semblait juste dans la situation donnée, et là, torturer Namba comme il avait fait été ce qui lui semblait être la meilleure des solutions, rendre justice en quelque sorte. D’accord, il aurait peut être pu éviter de spectaculariser ce qu’il avait fait, mais Jefferson était comme ça, il n’écoutait pas souvent le bon coté de sa conscience, préférant pencher la balance vers le petit démon sans trop savoir pourquoi par ailleurs. Les bras croisés, il attendait, patiemment, voyant presque le débat intérieur que Chris avait, surtout après que les pokémons aient ramené le corps du jeune Kai. Du gâchis, vraiment. Ses yeux fixèrent le drap rouge sur lequel il était étendu, se perdant dans la contemplation des plis que le tissu faisait. Avait il de la famille ? Des amis ? Un ou une partenaire ? Que faisait il à part aider les pokémons ? Aimait il la musique ? La danse ? Le sport ? La nourriture ? Dessinait il ? Cuisinait il ? Des tas et des tas de questions assaillièrent l’esprit du chapelier, le rendant mélancolique. Ces questions, qu’il se posait à chaque fois qu’il voyait un innocent tomber sur le champ de bataille. C’est la voix de Chris qui le sortit de son maelstrom d’interrogation qui donnait cet air triste sur son visage. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres, ses sourcils se haussèrent quand il comprit sa réponse. Il était d’accord. Chris était d’accord avec ce qu’il avait dit. Il venait de répondre positivement à sa demande. Celle d’incendier le complexe militaro-scientifique. Si un jour, on lui aurait dit que le policier qui l’arrêtait quasiment tous les mois pour incendie volontaire ou non lui dirait en sous entendu que oui, il pouvait mettre le feu à un bâtiment, il aurait certainement dit que cette personne était soit folle, soit sous l’emprise de stupéfiant, car même lui, qui pourtant avait les deux dernières choses, n’y avait pas pensé. Or c’était bien le cas, il venait de le voir faire un geste en direction de Dracofeu. Salamèche qui était au niveau de ses jambes leva la tête vers lui. “Allez viens, on le fait ensemble !” Le reptile grimpa sur le chapelier qui s’avança tranquillement, mettant son bras en arrière pour faire un petit geste de la main au policier. Tout se passerait bien, il en avait l’habitude. Restant à distance des flammes, Salamèche sauta de son épaule pour rejoindre les autres pokémons de type feu tandis que Jeff chargeait l’arme qu’il tenait dans les mains. Il avait repéré le tableau d’alimentation électrique sur le côté et il comptait bien mettre du sien dans ce magnifique brasier qui commençait à flamber. Il tira dedans, de nombreuses rafales et le tableau explosa dans un magnifique bruit, se mélangeant aux autres feux. Dracofeu qui survolait la zone en l’incendiant encore plus, passa au dessus de lui pour lui dire de partir, que le clou du spectacle allait être fait. Et effectivement son attaque fut surpuissante, obligeant le chapelier à reculer, allant se mettre à côté de Chris. Puis les deux furent convié à retourner dans le fameux monde légendaire, ce qui n’était pas pour lui déplaire.

Jeff fit un petit salut militaire quand Mew expliqua que justice venait d’être rendu avant de mettre les mains dans les poches de son treillis. Il regardait Pikachu prendre leur défense, un petit sourire sur son visage. “Hum en vrai je m’en fiche comme dit j’ai le même à la maison qui m’appelle l’humain alors hein, ce n’est pas très grave. Laisse Pika’, il n’en vaut pas la peine.” Le chapelier ricana, d’autant plus quand Rayquaza prit leurs défenses. Le gros machin n’avait qu’à bien se tenir. Pikachu avait raison, s’il était si puissant que ça, pourquoi n’avait il pas sortie l’artillerie lourde ? Ce n’était sans doute pas la question. Croisant les bras sur sa poitrine, Jeff prit un air un peu supérieur en voyant tout ce beau monde s’inclinait devant eux. “De rien, c’était un plaisir, ma jambe vous en remercie !” Toujours cynique, Mew pouvait cependant voir la vérité dans ses yeux bleus. Il avait été heureux de faire ça, comme avant, de permettre à un peuple oppressé de se libérer et de reprendre ce qui leur appartenait. Sans qu’il n’eut quoi que ce soit à demander, pendant que la mémoire du jeune homme était célébré, il vit arriver un pokémon de type plutôt moyen, une sorte d’infirmière qui s’occupa en un clin d’oeil de sa jambe. “Et bien, tu devrais rencontrer Ninon pour lui donner des conseils, tu es vraiment très efficace !” “C’est le métier de Leveinard, j’espère que vous n’avez plus mal maintenant.” Bougeant la jambe d’avant en arrière, il avait encore un peu des fourmis mais la douleur n’était plus là, du travail de professionnel. “Nos médecins devraient prendre exemple sur toi ! Merci beaucoup!” Il tapota gentiment la tête du pokémon avant de se concentrer sur la cérémonie. Chris s’était avancé pour parler et Jeff l’écouta attentivement. Il disait les mots de Pikachu, et il pouvait sentir l’émotion dans sa voix. L’envie d’aller le serrer dans ses bras était forte. Après tout, ils avaient tous les deux besoins de réconfort, ce qui semblait être logique avec ce qu’ils avaient vécu. Mais le chapelier n’avait pas besoin de se convaincre pour ne pas le faire, il savait que ce n’était ni le lieu, ni le moment d’une étreinte, aussi amicale qu’elle aurait pu être. C’était le moment des adieux, des aurevoirs, des pleurs et des mouchoirs, des choses qu’il n’aimait pas. Il avait tendance à partir en voleur, préférant qu’on le considère comme mauvais plutôt que d’afficher sa faiblesse, or là, il ne put y échapper. Se mordant la lèvre, il serra fermement Pikachu dans ses bras avant que ce dernier n’aille sur Chris. “Bien sur ! Maintenant que l’on connait le chemin.” Il se laissait faire, toucher, embrasser, enrouler par ses nouveaux amis qu’il appréciait vraiment. “La prochaine fois je reviens avec mes fils ! Ils vont vous adorer.” Salamèche était sur sa jambe et Jeff se plia pour l’attraper, le mettant au niveau de sa poitrine. “C’est triste, tu n’auras pas eu le temps de me faire ta célèbre entrecôte.” Le pokémon gloussa avant de se blottir contre son torse. Si cela ne tenait qu’à lui, il l’aurait embarqué. Il aurait mit sa main à coupé qu’il aurait fait plus d’un heureux, or ce n’était pas la volonté de Salamèche, qui préférait rester avec ses amis, sa famille, ce qu’il comprenait parfaitement. Le déposant avec les siens, il aurait voulu répondre à Carapuce, que l’imbécile c’était celui qui le disait, dans une très grande maturité mais Mew les téléporta, le faisant bouder…. et Chris rajouta une couche. “Ça va je me suis amélioré d’abord … tu l’as bien vu avec Namba.” Levant la tête avec dédain, il commença à marcher dans le centre commercial avant que le policier ne lui dise le jour où ils étaient. Il voulut appeler les jumeaux ou Aguistin mais c’est à ce moment là qu’il se souvint que ses affaires étaient restés dans les maisons troglodytes ou ils avaient été hébergés. “Bien je suis bon pour faire du shopping.” Se tournant vers Chris, il lui fit un grand sourire en levant le pouce en l’air. “Bien sur, on est les meilleurs Captain Victoire ! Et je ne relèverais pas ce que tu viens de dire car tu te répètes, mais tu n’y pour rien si tu es blond. ” Il s’approcha de lui, pour finalement faire cette étreinte dont il avait envie, il pourrait réfléchir à ça dans quelques heures, quand le cours de sa vie aurait repris plus ou moins normalement. Il poussa un grand soupir, passant son bras autour de son cou, sa tête sur son épaule. “J’aurais vraiment été embêter s’ils avaient fait des expériences sur toi. En fait ils n’ont pas compris qu’il n’y avait que moi qui m’était arrogé le droit de t’emmerder.” Sa main passa légèrement dans son dos avant de remonter le long de sa nuque, se perdant à la naissance de ses cheveux. Il resta quelques minutes comme ça, s’enivrant de son odeur avant de se détacher de lui, baissant la tête, un sourire un peu gêné. Il passa sa main dans ses cheveux, les ébouriffant plus qu’ils n’étaient déja. “Bon, bref, laisse tomber, hein, je … je vais rentrer, j’ai des trucs à faire, et .. hum toi aussi, comme heu .. retrouver ton partenaire par exemple.” Il commença à s’en aller, mais il se retourna rapidement pour ajouter. “Oh, embrasse Althéa pour moi ! Vous êtes les bienvenue au salon de thé, puis je lui dois un chapeau, je lui ai promis alors n’hésite pas ! Et aussi James hein !” Et finalement le chapelier partit dans la direction opposée au policier, se plongeant dans la discussion interne qu’il devait avoir.



Code by Sleepy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Your Heart
IN MY HEAD
Au creux de tes rêves c'est notre avenir que j'aperçois

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79170-termine-pourquoi-un-c http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79263-amis-ennemis-tapis-qui-suis-je-pour-juger-le-chapelier-bien-sur#955250 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79345-auto-biographie-d-un-chapelier#958033

Contenu sponsorisé







En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke - Page 3 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

En voiture Simone ! C'est moi qui conduit c'est toi qui klaxonne ! } feat Chris L. Brooke





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Le Reste du Monde