La 12ème Heure :
13.01.19
de seb


LA TOILE :
30.12.18
de Honey


CHATPERLI :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Douzième Heure, Chronos ☆ Evénement #104
Une mission de Hadès - Depuis le 13 janvier 2019
« Viendras-tu ? »

Partagez | .
 

 Dolorès Marban [L'étrange Noël de Mr Jack / Folklore européen ] (RESERVÉ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aguistin R. Marban


« Miaou, oui la gué-guerre ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2590
✯ Les étoiles : 19657




Actuellement dans : « Miaou, oui la gué-guerre ! »


________________________________________ Jeu 15 Nov 2018 - 17:57

Dolorès Marban. aka Aubrey Plaza

©️️ CREDIT


{LIBRE} {RÉSERVÉ} {PRIS}


NOM : Marban
PRENOM : Dolorès
SURNOM : Lolo' par Aguistin et Dolorès
AGE : Physiquement 29/30 mais plusieurs siècles au compteur

METIER/OCCUPATION : Anciennement femme au foyer / Métier au choix à Storybrook ou bien apprentie pâtissière/serveuse à la pâtisserie Fantasia - Bassiste dans le groupe The Silent Soult

Tiré d'un conte ou Disney, si oui lequel? : L'étrange Noel de Mr Jack / Histoire & Folklore européen des lavandières de nuit

→ Particularités
: A eu le syndrome de Coltard pendant la malédiction (vu qu’en réalité elle est vraiment morte.) • Ne ressent pas la douleur (depuis techniquement son accident) • Est rentrée dans une sorte de phase de décomposition depuis deux ans qui fait que ses plaies ne cicatrisent plus. Son sang est comme gélifié en quelques sortes → possède une semi immortalité : il est possible de la tuer si vous lui mettez une balle dans la tête ou tout ce qui a un rapport avec la tête, chose classique pour tuer un zombie. • De part son statut de lavandière, elle peut connaître vos péchés les plus inavouables alors ne laissez pas traîner votre linge dans le coin.

→ Précision sur Halloween Town: C'est un monde miroir qui reflète un monde où les humains sont au courant du surnaturel, ressemblant à s'y m'épandre au monde de la "réalité". Certains l'acceptent, d'autres non. Mais tout le monde sait, que les légendes n'en sont pas, que les vampires, loup garous, faucheurs, squelettes, fées et autres joyeusetés existent dans un monde que l'on dit inaccessible.

Traits de Caractère


Aimante • Amoureuse • Calme • Colérique • Curieuse • Hyperactive • Nocturne • Créative • Joyeuse • Têtu • Entiere • Douce • Naïve • Drôle • Rêveuse • Révolutionnaire • Protectrice • Jalouse • Romantique • Gourmande • Espiègle • Capricieuse • Courageuse • Sociale • Impatiente • Un peu peste • Joueuse • Ingénieuse • Musicienne (possède un rapport vital à la musique)

Tout comme les membres de la fratrie Marban, Dolorès est double. Elle peut être toute aussi joyeuse qu’un pinson et passer en une fraction de seconde au torrent débordant de larmes. Intelligente et enfantine, généreuse et agressive, équitable un jour et injuste un autre, elle est difficile à suivre et quelque peu instables à l’instar de son petit frère. Ils n’ont qu’un an de différence et pourtant, l’on pourrait croire à des faux jumeaux tant leurs caractères sont quelques peu similaires.. Au premier abord elle vous paraît sympathique, avec ses joues rondes, ses robes colorées mais sa verve peut être piquante, désarmante. Elle n'est pas un enfant de coeur pouvant vous faire tourner la tête jusqu'à l'enfoncer sous la terre, vous étouffant avec un grand sourire par ailleurs. Elle possède sa propre vision du bien et du mal, ayant vécu en réalité plus longtemps à Halloween Town que dans le monde des humains. Souple, adroite, communicative au point d'en être très bavarde, elle sait cependant se taire au bon moment, pour éviter le pire.Touche à tout, sa curiosité est sans limite, n'hésitant pas à les repousser et le danger pour elle est la dispersion. émotive, sensible et imaginative. Nerveuse de temps à autre, il peut lui arriver de se sentir abattue quand la vie lui joue un mauvais tour, ce qui arrive souvent.

Possessive, elle n’en est pas jalouse, décidant de partager avec qui bon lui semble. Certes elle restera la propriétaire de ce qu’elle considère à elle, mais elle n’est pas contre vous le prêter, si jamais cela peut vous faire plaisir, car la réalité est là. Dolorès est aimante. Elle aime tout. Le moindre papillon, la moindre fleur, la moindre personne, la moindre créature, qu’elle décide d’aimer. Elle a, ce que l’on appelle un coeur d’artichaut. « Cœur d’artichaut, une feuille pour tout le monde » Comme le légume dont le cœur peut distribuer ses feuilles facilement, et à plusieurs personnes, Dolorès donne son amour à toutes les personnes qu’elle en juge digne. Un coup de foudre pour le premier, une évidence pour le deuxième quelques semaines plus tard, un flash pour le troisième… Cependant coeur d'artichaut ne veut pas dire coeur de pierre, bien au contraire ! C’est parce qu’elle est dotée d’une hypersensibilité qu’elle est comme ça. Romantique et généreuse, elle déverse son amour par kilo. Attendrissante par nature, elle fait de belles preuves d’amour à ceux qu’elle aime. D’une sensibilité rare, il est difficile de ne pas tomber sous son charme. Fleur bleue et romantique, elle pense réellement que la personne du moment est l’amour de sa vie, celui avec un grand A, qui lui donne des papillons dans le ventre, s’investissant corps et âme dans cette relation. Forcément la souffrance n’est pas loin. Choisir est inconcevable et elle a parfois du mal à faire la différence entre le type d’amour qu’elle peut donner. Alors elle se laisse envahir par une souffrance culpabilisante. Cet amour incontrôlable envers l’autre s’accompagne d’un fort besoin d’être aimé en retour. Or, ce besoin n’est que rarement satisfait et le mal-être qui en découle n’en est que plus grand, sans se rendre compte qu’il y aura toujours des personnes autour d’elle qui lui porteront un amour véritable.




Histoire & Philosophie


→ Monde des humains collés à celui d’Halloween Town

Il y a fort longtemps, dans le temps des premiers hommes, une femme a décidé de vendre son âme au diable pour sauver son bébé d’une mort certaine. Elle avait déja perdu son mari quelques jours avant, elle ne pouvait pas laisser la mort emportait la dernière personne qu’elle aimait sur cette basse terre. Alors elle fit un rituel, grand, long, et Satan se manifesta, répondant à son appel. S’ils avaient passé un deal, et que le bébé était sauvé, elle ne sut pas de suite qu’elle n’avait pas lu les petites lignes en bas du contrat. Ce n’est que quand sa fille, âgée de 16 ans, fut frappé des mêmes dons qu’elle, qu’elle comprit. Ce don malheureux qui lui permettait d’accomplir la tâche que le seigneur du mal lui avait demandé de faire. Expier les pêcheurs en lavant leurs linges la veille de leur mort mais en les absorbant, devenant ainsi des âmes à jamais condamné à aller aux enfers. Le diable n’était pas honnête, jamais et ainsi il récupéra toutes les âmes de cette lignée maudite. Toutes ? Non, une seule lui échappa, qu’il céda en réalité à la Mort, ne pouvait rien lui refuser.

Dolorès Lochlan naquit dans une bonne famille irlandaise. Seule fille entourée de deux garçons, elle montra des signes de rébellion dès le plus jeune âge, préférant courir les champs qu’apprendre à faire de la couture. On lui laissa cette possibilité jusqu’à ses 15 ans, où par la suite, on l’envoya dans un couvent. Les pires années de sa vie pensa t’elle, sans savoir que son futur réservé des choses plus terribles. Elle n’aimait pas suivre la messe, elle n’aimait pas prier à table, elle n’aimait pas lire des prieurés toutes les deux heures, elle n’aimait pas apprendre à être une bonne épouse. Elle avait l’impression d’être dans un carcan, une vierge de fer bloquant toute son imagination et sa créativité. Le seul moment où elle avait l’impression de revivre, fut quand elle lavait le linge, la nuit, au clair de lune. Personne n’était là pour l’embêter, elle pouvait parler de ce qu’elle voulait, chanter les chansons populaires qui lui venait instinctivement. Au final, elle arrivait à tenir comme ça, en pensant à ses nuits revigorantes.

Tout s’arrêta à ses 18 ans, quand ses parents l’a sortirent du couvent pour réaliser un mariage forcé. La famille Lochlan devait agrandir ses terres et sa richesse, et le mariage était l’une des solutions de facilité. Si au début la jeune fille refusa catégoriquement, elle changea d’avis à la présentation de son futur époux. Elle en tomba littéralement amoureuse, prête à faire tous les sacrifices possibles. Ce revirement de situation n’était personne, et la vie continua sous de bons auspices pour le nouveau couple, plus amoureux que jamais. Mais voila, la romance ne dura que six mois, et tout se fissura. Dolorès partie batifoler ailleurs, tombant amoureuse du palefrenier, puis du cuisinier tandis que son véritable époux devenait de plus en plus taciturne, morne, sombre, tout l’inverse de la jeune femme. Jusqu’au jour où, il leva la main sur elle, enclenchant une routine infernale. Elle essaya de s’enfuir, de se libérer du monstre mais personne ne l’a cru, pire, sa mère l’a culpabilisa. Tout est ta faute ma chérie ! Si tu n’étais pas allée voir ailleurs, jamais il n’aurait du te remettre dans les rails. Le soleil s’éteint, et elle accepta son sort, sans rien dire, subissant des atrocités toujours plus grave. Dolorès n’était plus que l’ombre d’elle même, se convainquant qu’il faisait ça par amour, parce qu’il avait été vexé qu’elle puisse vouloir une autre vie, des autres vies. Elle resta enfermée tous les jours dans la grande propriété, le regard hagard, se remettant de ses coups, de ses viols, de sa vie cauchemardesque et même le couvent n’était pas aussi terrible. Alors elle reprit ses habitudes, se terant la journée et sortant la nuit, prétextant d’aller laver le linge, pour se purifier. Tu as raison, faire le travail des domestiques te remettra les idées en place lui avait lancé son bourreau. Les années passées, rien ne changeait, jusqu’au jour où, elle aperçut un corbeau, perché sur un arbre qui l’observait. Ayant une imagination hors limite, sans doute cela qui l’a faisait tenir, elle se mit à lui parler, le plus naturellement du monde et un sourire se dessina sur ses lèvres quand il lui répondit. Puis, il sauta de la branche, et un jeune homme, apparut, pour lui annoncer sa mort prochaine. Elle aurait du avoir peur, crier, pleurer mais non, c’était presque un soulagement, son calvaire prendrait fin. Étonné, curieux, le corbeau resta plus longtemps, beaucoup plus longtemps qu’il n’aurait dû, désobéissant pour la première fois à Madame la Mort ainsi qu’à son faucheur. Il retourna toutes les nuits dans ce château pour discuter avec la brune, qu’il appréciait de plus en plus. Il ne comprenait pas les humains, ce désir de vouloir enchaîner, de vouloir mettre en cage la liberté dans son état la plus pure. Les deux mois étaient passés, et quand Tiberius arriva à son tour, Aguistin refusa tout simplement qu’il fasse son travail. Elle ne pouvait pas mourir maintenant, l’injuste était bien trop grande. Mais le destin est inéluctable, une fois l’heure inscrite sur le cahier, rien ne peut la faire changer, à part Madame la Mort. Le faucheur abrégea les souffrances de la jeune femme, dont le mari avait abusé une fois de plus dans une violence rare, barbare même. Aguistin était horrifié, sa haine des humains se renforçant encore un peu plus et il n’acceptait pas cette mort. Voila pourquoi il ne devait pas s’attacher, il ne devait pas lier des liens avec ceux dont il avait la charge.

Pendant des mois et des mois, l’oiseau se referma, laissant une trainée noire d’angoisse là ou il allait, jusqu’au moment où il se terra, dans son nid, au plus profond de l’arbre aux pendus. Il ne faisait plus rien, préférant ruminer que d’aller apaiser des âmes, qui, de toute façon finiraient au même endroit, sans ressenti. Même Tiberius n’arrivait pas à le faire sortir de là. Il fallait faire quelque chose. Alors La Mort accepta la requête du faucheur. Pas uniquement parce qu’elle aimait plus que de raison son corbeau, mais aussi, parce que Satan lui avait réclamé cette âme. Elle l’avait vu, le soir où Tiberius l’avait amené, qu’elle était différente, marqué du sceau du diable et elle n’aimait pas lui en donner, désapprouvant ces petits marchés qu’il pouvait faire. Chacun son job, chacun sa fonction. Alors, elle accepta de la confier à Aguistin, qui serait certainement beaucoup plus clément que Satan envers elle, lui faisant ainsi un pied de nez. Comme à son habitude, c’était par le biais de la surprise que La Mort arriva à faire sortir l’oiseau de son trou. Elle l’attendait avec le faucheur, dans son cimetière habituel. Mais il y avait autre chose, à coté, l’âme de Dolorès flottait, le saluant comme si de rien n’était. Ne comprenant pas trop, il sursauta quand le corps enterré de la jeune femme sortit par la porte d’un caveau, assez abîmé par l’année passée sous terre. “Une fois Aguistin, pas deux.” Un avertissement qu’il prit soin d'enregistrer alors qu’il se jetait sur elle, heureux de cette deuxième chance qu’on lui donnait.

A partir de ce moment là, Dolorès vécu à Halloween Town, chez le fils de Satan, Bélzébuth. Elle s’épanouit rapidement dans cette ville de monstres, de rejetés, de créatures incomprises, comme si en réalité, elle en avait toujours fait partie. Elle profitait à fond de sa deuxième vie, ne laissant personne, cette fois, lui dictait sa conduite. Seule la malédiction aura raison d’elle. Le nuage de Regina va frapper quelques minutes après que Jack soit revenu du monde des humains, et de sa folie de Noël. Elle était dans le cimetière à chercher Aguistin et Tiberius pour faire la fête quand il s’est mit à neiger, puis plus rien, le noir complet.

→ Storybrook

Dolorès est née dix mois avant Aguistin et 4 ans après Livio, dans une famille aimante. Choyée, étant la seule fille, elle s’est épanouie jusqu’au fameux accident. Ils devaient aller chercher Aguistin au conservatoire, le récupérer de son cours de chant pour aller au restaurant après, mais un camion les percuta de plein fouet, sorti de nul part. Tout se passa au ralenti, Dolorès vu la voiture faire des tonneaux, elle sentit quelque chose lui rentrer dans le ventre, le sang coulait de sa bouche puis l’odeur de brulé. C’est Livio qui arriva à la sortir de la voiture, quelques instants avant qu’elle n’explose. Elle ne se souvenait pas très bien du drame, juste de cette incroyable pression sur sa poitrine, comme si la Mort refusait de lui ouvrir les portes. Elle resta dans un coma artificiel pendant deux mois, le temps qu’elle s’en sorte, car avec son grand frère, ils furent des survivants, mais à jamais marqué dans leurs chaires, à jamais marqués dans leurs esprits. Quand elle se réveilla, elle pensa qu’elle était morte. Elle hurla de longues minutes en expliquant qu’elle sentait ses boyaux sortir mais ce n’était rien d’autre que son cerveau qui avait buggé. On pensa d’abord au syndrome du stress post traumatique, mais les crises s'aggravaient, et finalement, le psychiatre de l’orphelinat mit un nom sur sa psychose, le syndrome de Coltard. Elle était tellement passée prêt de la mort que son inconscient l’avait assimilé comme un fait non négocial. Elle était morte.

En grandissant, elle apprit à maîtriser les crises, aidé par ses deux frères qui n’étaient pas en reste avec leurs propres syndromes. La famille Marban, un cas psychiatrie à part entière. Heureusement que Livio sortit les deux petits de l’orphelinat dès qu’il put, à ses 18 ans, falsifiant une autorisation d’émancipation. Dolorès avait 13 ans et Aguistin 12 ans quand ils emménagent dans un petit studio. Elle arriva néanmoins à décrocher un diplôme de sténo dactylographie mais qui ne lui servait à rien. Trop instable émotionnellement, elle ne gardait pas un travail plus de trois mois, augmentant sa frustration, et ses crises, un cercle plus que vicieux. Elle sait l’effort que Livio fait pour les supporter, elle voudrait aider plus que faire la cuisine et le ménage chez eux, elle aussi voudrait rapporter de l’argent, gagner correctement sa vie, en pleine autonomie.

La levée de la malédiction fut un véritable soulagement, une bénédiction. Savoir qu’elle était vraiment morte et pas simplement la fille folle l’a rassuré énormément. Elle s’affirma, redevenant la jeune femme qu’elle était à Halloween Town, malgré ses quelques petits problèmes de décompositions et de pertes de membres.

Lien avec votre personnage

Aguistin R. Marban: Fusionnel, c’est le mot qui vient à l’esprit dans les deux mondes. Pour elle, il a désobéi à ses obligations, il a fait plier la Mort et son faucheur. Pourquoi ? Peut être parce qu’il se reconnaît légèrement dans cette notion de liberté sauvage qu’elle revendique et qu’elle n’avait jamais pu avoir en tant qu’humaine. Et puis aussi, parce qu’il a vu, dans son âme, la marque de Satan, lui, qui est marqué par la Mort. Très protecteur, sa relation n’a guère changé entre Halloween Town et Storybrook. Ils s’aiment, ils se chamaillent, ils s’adorent, ils se détestent, l’un ne fait rien sans l’approbation de l’autre. Ils peuvent avoir des scènes d’intenses câlineries comme des disputes à en faire trembler la terre. L’excès est leur adn mais une chose est sûre, ils ne restent jamais très longtemps fâchés où séparés. Il l'avait viré de sa maison, après une dispute intense, sur le pourquoi du comment elle ne pouvait pas approcher de Tiberius et lui avait interdit de revenir tant qu'elle se le serait pas sorti de la tête, l'obligeant à prendre une chambre dans l'hotel de Stanford Pines. Mais au final, ils n'ont tenu qu'un mois. Dolorès pleurent à chaudes larmes, la nuit, seule dans sa chambre et Aguistin étant plus infernal que jamais. Il a prit sur lui, et l'a autorisé à revenir et finalement, cela leur convient très bien.

Livio G. Marban Le PV: C’est le grand frère de la tribu. A Halloween Town, Dolorès c’est tout de suite senti proche de lui par ses idées révolutionnaires. Cultivée et aimant lire les livres d’histoire, elle a été ébahie et soufflée d’admiration en se rendant compte qu’il était l’un des pères fondateurs de l’Italie de leur monde. Et sachant en prime qu’il combat toujours ses oppresseurs, elle est tombée sous son charme. En réalité, Livio lui a rappelé son propre grand frère, qu’elle avait avant celui qui avait juré de la protéger de tous les dangers mais qui s’est caché les yeux derrière le voile de la bourgeoisie. Chose que le vampire n’a jamais fait et ne fera jamais. Là aussi, leur relation n’a guère évoluée. Elle le voit peut être d’un oeil plus paternel, après tout c’est lui qui s’est sacrifié pour qu’ils puissent grandir, c’est lui qui les as élevé dans ses faux souvenirs et c’est lui qui a autorité sur eux. Elle veut le rendre fier, qu’il n’ait pas honte d’elle et qu’il soit tout aussi admiratif d’elle, qu’elle l’est de lui.

→ Tiberius Wolff
: Ah Tiberius, le faucheur qui a abrégé ses souffrances. Elle aurait du le haïr pour lui avoir enlevé sa vie mais elle ne peut pas, bien au contraire. Déja parce qu’il a été d’une relative douceur avec elle, chose qu’elle n’avait pas connu depuis longtemps avant l’arrivée du surnaturelle. Ensuite parce qu’elle a su, après une longue discussion avec la Mort que c’est lui, qui a intercédé en sa faveur. Certes pour calmer Aguistin et le faire se remettre au travail mais quand même. Sans lui, elle ne serait pas là, à pouvoir profiter aussi joyeusement de sa mort et pour ça, elle lui en est éternellement reconnaissante. Si à Halloween Town, une forme de respect c’est instaurée entre les deux, à Storybrook, Dolorès est passée par plusieurs formes de sentiments envers lui. D’abord la peur. La peur qu’elle soit un jour sur sa table d’autopsie, à le regarder faire son travail comme si de rien n’était (ce qui s’est passé plusieurs fois après la levée de la malédiction, le légiste étant un peu son médecin généraliste. ) La jalousie. Pourquoi diable son frère le collait il comme ça ? N’était il pas heureux avec elle ? Pourquoi voulait il quelqu’un d’autre qu’elle ou Livio ? Pourquoi s'accrochait il à lui alors qu'il le repoussait sans arrêt contrairement à eux ? L’amour. En réalité, cette jalousie ne pouvait venir que d’une chose, elle le voulait, elle aussi. Il est beau, intelligent et mystérieux, le cocktail parfait pour la faire craquer. Mais voila ce crush qui dure depuis avant la levée de la malédiction, qui a connu des hauts et des bas, une sorte d’évanescence entre l’amitié et l’amour en fonction des hommes où des femmes qu’elle avait pu aimer ne plaît pas à tout le monde, en particulier et surtout à Aguistin qui n’hésite pas à être méchant, voir cruel pour défendre le faucheur. Livio et le dudit intéressé étant juste dépité et déprimé de ces chamailleries enfantines, tout cela lui passant par dessus la tête. Bien entendu, Dolorès ignore le véritable lien qu'il y a entre les deux. Elle a toujours pensé qu'ils étaient uniquement partenaires de travaux forcés, quelqu'un qu'on vous assigne au bureau et que vous évitez de voir en dehors. Elle n'a pas encore compris que la nature animale et fidèle d'Aguistin l'a choisit comme seul et unique partenaire. Puis c'est sur qu'avec la pokerface habituel de Tiberius, n'exprimant quasiment rien, cela ne l'aide pas à tout distinguer.

→ Jefferson T. Hatters: Si au début Dolorès fut vexée de ne pas avoir été choisi par cet homme riche quand la directrice lui proposa de parrainer un orphelin, elle laissa rapidement sa rancœur de coté pour profiter de lui. Elle remarqua immédiatement le manque qu'il avait, cette blessure interne et appuya dessus, comme elle savait si bien le faire, en douceur pour qu'il la dorlote. Forcément cela marcha plus ou moins, même si elle ne comprenait pas les grandes phases d'absence qu'il avait. Quand la malédiction se brisa, et qu'elle apprit toute la vérité, un fort sentiment de culpabilité l'envahit, et elle lui avoua tout. Or au lieu de se fâcher, Jefferson passa l'éponge, rigola même, ne pouvant se résoudre, lui qui avait perdu une fille, à l'engueuler ou à ne plus lui parler.

→ Queenie E. Scarletto : Dolorès a grandi sans figure féminine, dans un entourage purement masculin et son expérience dans le monde des contes se limitait à sa mère et aux nonnes, pas franchement ragoutant. Dès le plus jeune âge, son esprit libertaire lui a fait comprendre qu'elle voulait être forte et indépendante, mais pas facile quand votre grand et votre petit frère vous couvent comme la poule aux oeufs d'or. Alors quand Dolorès a apprit l'existence de l'association de Queenie, elle a tout de suite adhéré. Au debut simple militante féministe, elle s'est vite rapproché de la jeune femme, qu'elle a prit comme modèle. Belle, forte, libre, ne dépendant de personnes et surtout pas des hommes. Dolorès à vu en Queenie LA femme qu'elle voulait être plus tard. Elle a commencé à la stalker, cette manie qu'on les Marban de suivre un peu partout les personnes qu'ils apprécient, et le courant est en réalité passé immédiatement quand elle l'a découvert, un soir, en rentrant chez elle. Ainsi, elle l'a prit sous son aile, essayant de l'aider le plus qu'elle pouvait, lui proposant dernièrement un emploi dans sa pâtisserie, connaissant son "léger" problème. Dolorès a aussi fait changer le regard de Queenie sur la famille Marban, qui n'était pas forcément très sympathique, en cause les affres qu'Aguistin avait pu lui faire par le passé et ça, ce n'était pas une mince affaire.

→ River Frost : River est le meilleur ami d'Aguistin alors obligatoirement Dolorès le connait, surtout qu'il traine avec eux depuis l'adolescence. Alors forcément, à un moment donné, Dolorès a craqué, elle est tombée amoureuse de lui. Beau, intelligent, musclé et gentil avec son petit frère, que demandait elle de mieux ? Très réceptif, il accepta de sortir avec elle, même si sortir avec River est un concept assez étrange. Mais Dolorès est Dolorès, est elle rompit, au bout de quelques semaines, s'étant lassé du jeune homme. Oh elle l'apprécie toujours, bien au contraire, mais elle n'avait plus cette petite flamme, ce petit truc qui faisait que ça collait, normal vu qu'elle avait déja craqué pour un autre jeune homme. Néanmoins, elle reste toujours très proche de lui, s'amusant à faire les quatre cents coups avec, essayant aussi de limiter l'égosillation de la voix de Queenie sur River et Aguistin.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I need you tonight 'Cause I'm not sleeping
My life. You electrify my life ! Let's conspire to ignite all the souls that would die just to feel alive. Hold you in my arms, i just wanted to hold ! I'll never let you go, if you promise not to fade away. Never fade away
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80474-littledeath#1022291

Aguistin R. Marban


« Miaou, oui la gué-guerre ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2590
✯ Les étoiles : 19657




Actuellement dans : « Miaou, oui la gué-guerre ! »


________________________________________ Jeu 15 Nov 2018 - 18:07



Coucou toi !

Déja merci de regarder le PV je t'en suis reconnaissante

Comme tu peux le voir il s'agit d'un lien important pour moi et mes camarades Ainsi il y aura quelques petites explications (rien de bien long ne t'en fait pas )

→ Avatar: Difficilement négociable Parce qu' Aubrey a bien la tête à l'emploi et que forcément son rôle de zombie m'a beaucoup influencé mais j'adore cette petite brune dans tout son ensemble A la limite, Rose McIver passe aussi

→ Nom & Prénom: Non Négociable: Etant donné la nature du lien important pour mon perso' et d'autres joueurs ce n'est malheureusement pas possible de changer. Puis il y a une signification derrière ce nom et ce prénom

→ Histoire: Non négociable: Bon on va pas se mentir, j'ai passé du temps à peaufiner son histoire dans le monde des contes et pendant la malédiction, du coup ça serait bien de respecter les points précis ainsi que les autres fiches des joueurs ! Après malgré les points cités tu peux tout à fais changer les détails (par exemple les boulots qu'elle a fait, ect ect) En réalité c'est juste la trame principale et les actions qui ont façonnés sa psychologie qu'il faut garder pour le reste tu es entièrement libre

→ Activité: Alors je demande pas une présence H24 on est tous occupé et c'est bien normal par contre j'aimerai bien une personne qui soit impliquée dans le perso' Qui discute avec moi et les autres de ses liens qui soit quand même présente, et qui ne l'abandonne pas au bout de 2 mois Au niveau de l'écriture, désolée mais là je suis assez pénible il va falloir faire un minimun de paragraphe Les deux lignes qui se battent en duel peuvent passer leurs chemins Je fais des rp longs et les joueurs des liens qu'elle a, aussi, c'est pour ça J'ai pas envie non plus que vous ne soyez pas à l'aise si on fais des gros rp et que vous faites un petit truc (qui ne juge pas de la qualité bien entendu )

Malgré le fait que j'ai l'air chiante je te donnerais autant d'amour que Dolorès en donne aux gens Elle est vraiment attendue par pleins de personnes et ton intégration au sein de notre famille se fera dans la joie et la bonne humeur

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I need you tonight 'Cause I'm not sleeping
My life. You electrify my life ! Let's conspire to ignite all the souls that would die just to feel alive. Hold you in my arms, i just wanted to hold ! I'll never let you go, if you promise not to fade away. Never fade away
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80474-littledeath#1022291

Even G. Jones


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Abigail Breslin

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nala, la lionne qui se tape un boulet :uh:

☞ Surnom : Evie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 113
✯ Les étoiles : 3500




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 18 Nov 2018 - 13:59

Dit, je me demandais comment t'arrives à caser Satan et Belzébuth alors qu'on est en pleine mythologie grecque ? Et du coup, j'ai pas très bien compris son pouvoir de lavandière

Aguistin R. Marban


« Miaou, oui la gué-guerre ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2590
✯ Les étoiles : 19657




Actuellement dans : « Miaou, oui la gué-guerre ! »


________________________________________ Dim 18 Nov 2018 - 15:33

Bah tout simplement parce que c'est pas le même monde On vient tous d'univers différents Ce monde des "humains" est accroché à Halloween Town mais c'est pas le monde des humains réels comme celui de Storybrook et là où nous nous trouvons C'est comme Théo' par exemple qui vit avec la mythologie nordique ou Wonderalnd qui n'a que cure des dieux grecques

En gros elle peut connaître tous tes secrets inavouables "tes pêchés" les plus simples comme les plus cachés en prenant un vêtement et en le trempant dans l'eau


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I need you tonight 'Cause I'm not sleeping
My life. You electrify my life ! Let's conspire to ignite all the souls that would die just to feel alive. Hold you in my arms, i just wanted to hold ! I'll never let you go, if you promise not to fade away. Never fade away
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80474-littledeath#1022291

Dimitri A. Chostakovitch


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Hugh Dancy

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Dimitri

✓ Métier : Professeur d'anglais
☞ Surnom : Evie, Dim', Sasha
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 30
✯ Les étoiles : 1801




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 18 Nov 2018 - 16:33

OK. Du coup, je vois comment faire le caractère de Dolo je vais voir où je suis avec mes personnages et je te dis quoi.

Aguistin R. Marban


« Miaou, oui la gué-guerre ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2590
✯ Les étoiles : 19657




Actuellement dans : « Miaou, oui la gué-guerre ! »


________________________________________ Lun 10 Déc 2018 - 19:25

→ Maj de certains liens

Toujours attendue

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I need you tonight 'Cause I'm not sleeping
My life. You electrify my life ! Let's conspire to ignite all the souls that would die just to feel alive. Hold you in my arms, i just wanted to hold ! I'll never let you go, if you promise not to fade away. Never fade away
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80474-littledeath#1022291

Aguistin R. Marban


« Miaou, oui la gué-guerre ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane Dehaan

Ѽ Conte(s) : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raven le très très mauvais présage annonceur de la dernière heure ☘ Le porteur de poisse au visage d'ange #Incube ☘ Un familier aussi badass que Salem

✓ Métier : Emmerdeur professionnel ✥ Gardien du cimetière de la ville ✥ Stagiaire de temps à temps à l’hôpital #Esclave ✥ Chanteur dans son groupe de Rock


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2590
✯ Les étoiles : 19657




Actuellement dans : « Miaou, oui la gué-guerre ! »


________________________________________ Lun 7 Jan 2019 - 20:13

PV RÉSERVÉ

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I need you tonight 'Cause I'm not sleeping
My life. You electrify my life ! Let's conspire to ignite all the souls that would die just to feel alive. Hold you in my arms, i just wanted to hold ! I'll never let you go, if you promise not to fade away. Never fade away
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80474-littledeath#1022291

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Dolorès Marban [L'étrange Noël de Mr Jack / Folklore européen ] (RESERVÉ)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Bienvenue à Storybrooke :: ♛ Postes Vacants - Persos Libres :: ➹ Persos divers :: ➹ Pv Féminins