PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Dernières Forces Mystiques ☆ Evénement #110
Une mission de Dyson - Depuis le 8 juin 2019
La suite de Magic League sur Disney Rpg ! Une aventure de Super Héros !

Partagez
 

 The particular cinder of luck ♠ Mattéo & Dyson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Dyson L. Walters


« Dernière force. Dernière chance. »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader des Avengers ✗ Adjoint du maire
The particular cinder of luck ♠ Mattéo & Dyson - Page 2 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 16819
✯ Les étoiles : 24195


The particular cinder of luck ♠ Mattéo & Dyson - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mar 21 Mai 2019 - 12:48



burning
Everythings is blue, his pills, his hands, his jeans, and now i'm covered in the colors pull apart at the seam, and it's blue, and it's blue. Everything is grey, his hair, his smoke, his dreams, he don't know what it means, and he's blue, and he's blue.
Je crois que j'étais content qu'il fasse nuit, ou que les lumières colorées recouvraient nos visages, parce que je rougissais tellement que je me sentais ridicule, et je n'avais pas vraiment envie de paraître bête aux yeux de Mattéo. Je ne sais pas... je n'avais pas envie que Mattéo ait une image niaise de moi, alors que jamais avant je n'avais été préoccupé de la place que j'avais aux yeux de quelqu'un. Le phoenix était trop important pour moi, si bien que je voulais vraiment être parfait pour lui. Qu'il m'ait trouvé en train de déprimer ne me rendait pas très fier... mais ce n'était pas grave. Il avait fallu qu'il vienne là, et qu'il me prenne la main, pour faire s'envoler toutes les peines.

Mattéo... je suis désolé que ça ne se passe pas bien avec ta famille, je n'aime pas savoir que tu te dispute aussi souvent avec eux... Mais je lui avais serré la main un peu plus, comme si lui dire ça allait le convaincre de ne pas rester avec moi, pour une raison que j'ignorais. Tu ne peux pas savoir à quel point je suis content moi aussi, que tu sois avec moi.

Il n'avait pas lâché ma main, je n'avais pas lâché la sienne. Mattéo me disait toujours qu'il n'avait pas le pouvoir magique de soigner les gens, mais j'étais convaincu du contraire. Il n'avait qu'à me tenir la main pour faire partir tout le reste. Le ciel pouvait s’effondrer, je savais que je n'aurais rien pour autant, quand il le faisait. C'était étrange. Peut être niais de ma part. Qu'importe. Je m'en fichais si mes sentiments étaient ridicules. Je pouvais me contenter de lui tenir la main en marchant doucement à côté de lui dans cette rue froide et aussi colorée que le ciel. Pour l'instant, ça m'allait plus que parfaitement.

Je rigolais, avant de lui rendre son sourire.Le bon boulot c'est à toi que je le dois. Storybrooke ne serait pas aussi belle ce soir, si tu ne m'avais pas trouvé minablement devant ce compteur. Merci. Je marquais une pause, alors que mon sourire grandissait. Merci beaucoup.

Mon regard se teinta d'une grande tristesse cependant, quand je vis tous ces gens contraints à rester dehors. Bien sûr que j'avais suivi Mattéo volontiers, avant d'être surpris en les entendant le saluer avec une grande joie. Je crois que mon sourire n'avait pas pu être plus grand qu'il ne l'était désormais. La sensation d'être avec un homme parfait pouvait être effrayante. Elle avait l'air irréelle, d'être un avertissement avant une tempête chaotique. Mais ce n'était pas de la peur qui me traversait. C'était quelque chose de bien plus beau.

Mes yeux admiratifs s'étaient remplis d'étoiles, tout autant que ces gens autour de moi, lors du spectacle que le pompier leur offrait. Je savais à quel point il avait peur de dévoiler ses pouvoirs. Et pourtant il me les avait montré.. et il leur avait montré, pour leur offrir autant de joie qu'il pouvait. Et ces visages émerveillés étaient magnifiques.

J'avais cru pouvoir brûler à force de rougir, quand il me présenta. Oh... vous n'avez pas à m'applaudir vraiment, Mattéo exagère. Il a un cœur beaucoup trop grand, fis-je en le regardant dans les yeux, un sourire rêveur sur le visage.

Ces gens n'étaient pas décidés à me croire, restant de l'avis que Mattéo avait donné de moi. Je me demandais comment c'était possible que cet homme me voit comme ça, avec toute la colère que je n'arrêtais pas d'avoir pour moi même. J'étais convaincu de ce que je disais. Mattéo avait un cœur beaucoup trop grand. Auprès duquel j'avais besoin de rester.

Je m'étais approché d'une petite fille, avant de m'accroupir vers elle, lui rendant le sourire adorable qu'elle m'adressait. Je fouillais dans ma poche, avant de tendre un billet et quelques pièces. Au fond de la rue, il y a un magasin de jouets. Il est fermé, mais le 26 il rouvrira, et je sais qu'à l'intérieur ils vendent une grande peluche, que tu pourras acheter avec cet argent, pour avoir les meilleurs câlins qu'il puisse t'offrir. Je déposais alors soigneusement l'argent dans sa main alors qu'elle me remerciait de sa petite voix, avant de me relever vers sa mère à côté d'elle. Prenez le comme une promesse que je tiendrai coûte que coûte, je mettrai un toit au dessus de vous. Je le jure.

Elle eut un sourire reconnaissant. Voilà pourquoi Mattéo a raison sur vous, dit-elle reconnaissante.
Je me tournais vers lui un peu plus loin, l'observant un instant. Oh, vous savez... Il est bien meilleur que moi. Bien meilleur. C'est moi qui ai de la chance de l'avoir.

Après quelques instants, nous nous étions éloignés d'eux avec un dernier salut bienveillant, me promettant de revenir les voir, reconnaissant envers Mattéo pour eux. J'avais de nouveau plongé ma main dans la sienne, restant tout près de lui, avant de l'entendre chuchoter à mon oreille. Je finis par tourner ma tête de lui, tout près de lui, mon regard dans le sien... et j'avais levé la pointe des pieds pour l'embrasser. Le gout ses lèvres avait allumé un incendie de bonheur en moi, mon cœur s'était emballé, ma main dans la sienne s'était serrée davantage.

Je finis par reculer, confus. Je... pardon. Je sais pas ce qu'il m'a prit, je sais que tu es marié, même si entre vous c'est pas vraiment... pardon, je... Mais je finis par arrêter de parler alors que Mattéo faisait ce qu'il savait faire de mieux avec moi. M'apaiser. Me faire comprendre que tout allait bien. Mon sourire finit par revenir.

Etre avec toi, c'est tout ce que je veux.

Alors nous étions resté un peu dehors comme il l'avait proposé, tous les deux dans les rues festives pour noël, profitant de la neige et du charme de décembre, du froid rendu agréable par la chaleur du phœnix. Il avait rendu cette soirée tellement belle. Ce noël avait tout pour être le pire de tous, et il avait fait en sorte que ce soit le meilleur.


Et finalement, nous étions arrivés chez lui, après un temps que je n'avais pas vu défiler dehors. Je ne sais pas combien de fois je vais devoir te remercier mais je crois que ça ne sera jamais assez. J'étais resté là un long moment, juste à le regarder dans les yeux, juste à l'observer, magnifique et si beau face à moi. Je ne m'étais plus retenu. De nouveau, je m'étais levé pour l'embrasser, d'abord doucement, avant de me rapprocher de lui encore davantage et de perdre mes mains dans ses cheveux. Le baiser s'intensifiait, et devenait de plus en plus long.

Et la force des choses nous entraîna sur ce lit sur lequel nous avions basculé. J'ouvris les yeux, éloignant mon visage pour un instant. Voilà ce que je veux. Juste toi, avec moi. En l'embrassant de nouveau, j'avais déboutonné ma chemise, avais retiré la sienne. Mes mains parcouraient la ligne de ses muscles, dans son dos, sur son torse, avant de descendre de plus en plus bas, dans des mouvements de bassin qui trahissaient l'envie qui les prenait tous les deux.

Quelques instants plus tard, les derniers vêtements étaient retirés, quelques soupirs et gémissements de plaisir résonnaient au contact de nos corps entièrement nus, et mes mains descendaient vers nos intimités réchauffées par cette envie intense. Mes lèvres, elles, descendaient sur son corps quand elles quittèrent les siennes, suivant le chemin que mes doigts avaient dessinés sur son torse, pour continuer à descendre comme ça.

J'avais envie de ça plus que jamais. L'amour.



Dyson FT. Mattéo || The particular cinder of luck






♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
if you let this universe wins
YOU'LL LET YOURSELF LOSE
(c) princessecapricieuse

Matteo P. Solano


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Matteo P. Solano


╰☆╮ Avatar : тнεσ נαмεs

Ѽ Conte(s) : ғσℓкℓσяε & мүтнεs/ sυρεяηαтυяαℓ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ℓ'σιsεαυ ∂ε ғευ: ℓε ρнεηιx

✓ Métier : ρσмριεя & ∂εαℓευя ∂ε ∂яσgυε
The particular cinder of luck ♠ Mattéo & Dyson - Page 2 Weqp

☞ Surnom : мαтт'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 137
✯ Les étoiles : 2211


The particular cinder of luck ♠ Mattéo & Dyson - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 30 Mai 2019 - 19:04

LE◬D ME B◬CK TO YOU


28 Mai 2019

Matteo afficha un petit sourire tandis qu'il leva doucement son visage vers le ciel entièrement bleu. Il n'y avait pas une once de nuage, juste du bleu à perte de vue. Il huma l'odeur de l'herbe coupait et il ne pouvait s'empêcher d'être heureux. Pourquoi ? Le beau temps, la chaleur. Tout pour rendre heureux notre cher Phoenix mais aussi le fait qu'il sortait avec Dyson maintenant, enfin cela faisait un moment maintenant mais la culpabilité c'était envolé. Cyan ne lui en voulait pas, il était trop gentil pour ça mais savoir qu'il tournait autour de Pilib maintenant le soulageait et étrangement, il en était même heureux. Il avait trompé Cyan après tout mais maintenant tout était rentré dans l'ordre. Nina ne voyait pas d’inconvénient à ce que Dyson fasse partie de sa vie mais aussi de la vie de Milo. Aussi étonnant que cela pouvait paraître, il avait vite comprit que cette folle de Nina aimait bien Dyson. Elle demandait toujours de ses nouvelles et quand ils se croisaient, elle parlait un moment avec lui. Lui qui pensait que Nina n'aimait personne à part son Nicolas. Et pourtant. Enfin tout allait bien dans sa vie pour le moment, il était heureux malgré son travail difficile ou les annonces de son père. D'ailleurs en parlant de travail, il était devant la caserne en tenue de pompier. Il venait à peine de finir sa journée de boulot. Il allait devoir chercher Milo chez Nina et il irait faire une visite surprise à Dyson au restaurant. Tout un programme !

D'abord, il devait se changer et discuter un peu avec ses collègues histoire de socialisé un peu. Sarah frappa violemment l'épaule de l'italien avant d'afficher un petit sourire. Elle posa finalement son menton sur l'épaule de Matteo qui poussa un petit soupir. Désespéré par le comportement de sa collègue de travail. Heureusement qu'elle était belle, cela la pardonnait de beaucoup de chose. Elle plongea son regard dans celui du phoenix.

« Toi, tu vas voir ton Roméo aujourd'hui. » elle papillonna des yeux. « Tu oublieras pas de lui dire que j'attends encore des bons de repas gratuit pour son resto ! »

« Tu as un culots. Je me demande toujours pourquoi on est amis. »

La jeune femme lâcha un petit rire avant de hausser doucement les épaules. Les deux avaient un humour spécial ensemble, un humour qui pouvait laissé croire qu'ils se détestaient ce qui n'était pas vrai. Ils se connaissaient depuis un moment maintenant. Matt était triste de cacher sa nature à la jeune femme tellement il l'adorait mais il n'avait pas le choix. Son père avait été formel puis avec le temps, Matteo avait compris que beaucoup voulait voler ses pouvoirs. Il se dirigea alors vers les vestiaires pour se changer rapidement, une fois fait. Il sortit de la caserne, saluant Sarah avant de prendre la voiture pour se rendre au supermarché. Il devait acheter quelques couches et aussi des fleurs pour Dyson, tiens ce ne serait pas une mauvaise idée ça. Déterminé, il se dirigea alors vers le supermarché le plus proche. Il entra dans le bâtiment et prit un panier avant de voyager dans les rayons pour finalement tomber nez à nez sur Pilib qui tenait dans ses mains un gros sac de carottes. Le cowboy afficha un immense sourire.

« Matty! Je pensais pas te voir ici, comment tu vas ? » Pilib baissa son regard vers le sac de couche avant de sourire en coin. « Toi, tu vas retrouver ton fils. »

« Oui, je vais le chercher chez Nina. Ça fait quatre jours que je l'ai pas vu et... »

L'italien s'arrêta de parler quand il vit Cyan se rapprocher de Pilib. Il ne savait pas que son ex serait avec lui. Il regarda l'homme avec surprise avant d'afficher un petit sourire.

« Bonjour Cyan. Comment vas-tu ? »

Le roux sembla surpris de le voir ici lui aussi. Il vit Pilib se mettre en retrait, sûrement parce qu'il savait que Matteo et Cyan avaient des choses à se dire. Son ami tendit ses bras vers le pompier mais il les rebaissa rapidement. Pourquoi ? Cyan avait le droit de lui faire un câlin, il avait entièrement le droit d'ailleurs.

« Matteo ! » le ton de Cyan changea. « Ça....va, et toi ? »

Le phénix ne répondit pas à sa question, il prit directement Cyan dans ses bras tandis que Pilib resta derrière, les bras croisés contre le torse. Il vit le cowboy afficher un petit sourire, heureux de voir cette scène. Matt ferma les yeux pendant quelques secondes avant de se décoller de son ami pour le regarder dans les yeux avant de hocher vivement la tête.

« Très bien, je suis content de vous voir ensemble. Je devrais passé vous voir un de ces quatre ! »


« Ca serait avec plaisir... Enfin, moi ça m'irait beaucoup ! »
Il se tourna vers Pilib, attendant une réponse de sa part. Après tout, c'était le propriétaire de ce Ranch. Le cowboy hocha alors la tête en souriant tandis que Cyan reprit la parole. « Comment va Dyson ? »

Matteo fixa les deux hommes pendant un moment ne sachant pas quoi répondre. Il avait peur de dire quelque chose de travers. Il tripota nerveusement son paquet de couche avant de se contenter de sourire comme un imbécile. Cyan était loin d'être rancunier après tout et il avait l'air d'être bien avec ce macho sur pattes.

« Très bien, plus lumineux que jamais. Il bouge beaucoup entre la mairie et le restaurant mais cela ne l'empêche pas de vouloir garder Milo le soir. Il me prépare souvent à manger quand je rentre. Là je vais lui rendre visite au restaurant avec Milo pour lui faire une surprise. Vu que personne ne pense à lui faire de surprise. Enfin c'est Dyson quoi... Désolé, je parle trop.» finit-il par dire honteux.

Cyan afficha un petit un petit sourire tout en posant délicatement sa main sur l'épaule de Matteo. Le phénix aimait vraiment cet homme, c'était son ami depuis longtemps maintenant et Cyan avait le cœur sur la main, il comprenait tout rapidement, alors le voir lui faisait du bien.

« C'est bien qu'il aille enfin mieux grâce à toi. Il avait besoin de ça et... Toi tu avais besoin de quelqu'un comme lui. » Cyan inspira un bon coup avant de tourner le regard vers Pilib. « Ca serait vraiment cool de se voir un de ces jours. »

« On fera ça tout les quatre. Et avec plaisir ! » finit par répondre Pilib.

Matteo hocha doucement la tête avant de regarder son paquet de couche pendant un long moment avant de se racler nerveusement la gorge.

« Je vais devoir y aller. Nina m'attend pour que je récupère Milo. On se tient au courant, j'espère vous revoir rapidement. »

« Oh, oui, pardon on te retient pas ! »

Cyan et Pilib agitèrent leurs mains et Matt fit la même chose avant de se diriger rapidement vers le rayons des fleurs pour prendre un jolie bouquet de tournesol, il adorait ses fleurs et ils trouvaient que ces dernières allaient bien pour le lapin. Il passa alors rapidement en caisse avant de retourner dans son véhicule se dirigeant rapidement chez Nina. La jeune femme lui donna son fils avant de prendre un peu de ses nouvelles et de lui apprendre qu'elle comptait passer à la maison un moment. Elle voulait un dîner avec toute la famille de Milo, c'est à dire : elle, Nicholas, Matteo et Dyson. Sacré famille mais au moins Milo était aimé. Après ça, il mit Milo dans son siège bébé dans la voiture avant de se diriger vers le centre commercial. Il y avait un peu de monde mais rien de comparable à un samedi midi et heureusement. Matteo aimait beaucoup avoir Milo plaquait contre son ventre grâce au porte bébé mais quand il y avait du monde, les gens avaient tendances à bousculer son pauvre fils. Le pompier passa délicatement sa main sur le crâne de son fils avant de lui embrasser tendrement le front.

« On va voir notre lapin aujourd'hui mais chut, il n'est pas au courant. »

Milo poussa un petit cris avant de se mettre à sourire. Apparemment il était content de le savoir. Matteo marcha alors avec détermination vers le Comics Burger avant de finalement rentrer dans le restaurant. Dyson n'était pas devant, il devait sûrement être aux arrières. Matteo aperçût Clark, le cuisinier. Il le connaissait bien depuis le temps. Il fit signe à ce dernier de se rapprocher pour lui faire une requête.

« Bonjour Clark, j'ai une demande à te faire. Tu peux demander à Dyson de venir à la table 11 sans dire que c'est moi qui le demande ? » le cuisinier accepta sa requête. « Merci beaucoup. »

Il s'assit alors sur cette fameuse table 11 attendant sagement l'arrivé de son petit ami. Quand ce dernier se pointa devant sa table, il afficha un immense sourire avant de lui tendre le bouquet de tournesol tandis que Milo poussa des petits cris de joie en voyant Dyson.

« Bonjour, très cher. Puis-je commander du lapin pour ce soir ? »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Don't take it away
☾ ☾ ☾On the verge of almost bleeding you out. Are we too wounded now to ever come down? How I long for us to find common ground, I got nothing but you on my mind. I'm not ready to be just another of your mistake, Don't wanna let the pieces fall out of place. I was only just a breath removed from going to waste. Till I found salvation in the form of your— grace.
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

The particular cinder of luck ♠ Mattéo & Dyson





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial