LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Amazonbie ☆ Evénement #113
Une mission de Anya - Depuis le 30 juillet 2019
Don't be Evil

Partagez
 

 Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

B. Daemon Crypto


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


B. Daemon Crypto


Meilleur personnage dark - Award Survivor 2019

╰☆╮ Avatar : Bill Skarsgard

Ѽ Conte(s) : Gravity Falls
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bill Crypto, Bill Cipher, le meilleur ami de Stanford pour l'éternité....

✓ Métier : Conservateur du musée
Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 LmshZJx

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 555

Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 4 Aoû 2019 - 17:51

Prévision Fil Rouge [Semaine du 12 aout]
Posté

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥






Parfois je deviens vicieux comme Lou Reed
Je connais déjà la ville de son corps
Mais je l'ai visité comme un touriste, ah
Entre nous, y'avait qu'une barrière
On se rapproche en la sciant
©️ Frimelda

Dyson L. Walters


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader de la Magic League ✗ Adjoint du maire ✗ Scénariste pour le cinéma
Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 17974

Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 _


Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Mar 6 Aoû 2019 - 20:58

Prévision Fil Rouge [Semaine du 19 aout]
Posté

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Amoureux perdus - Si les lourdeurs du coeur sont celles qui nous tueront, alors, mon amour, je n'ai pas de chance de survie. Mon cœur est rempli de souffrances : celles du passé, et celles causées à l'idée de te perdre.

Saoirse A. Bennet


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Saoirse A. Bennet


╰☆╮ Avatar : Yvonne Strαhovski.

Ѽ Conte(s) : Lα Belle αu Bois Dormαnt.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Δurore & Lα Dαme du Lαc.

Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 Drama2

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1016

Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 12 Aoû 2019 - 21:14

Hop, pour le fil rouge Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 3109594688


If I told you we could bathe in all the lights
Would you rise up, come and meet me in the sky?
Would you trust me when you're jumping from the heights?
Would you fall in the name of love?

Marcher ici, alors que les premières décorations n’étaient pas encore installées et qu’il leur restait encore quelques jours de paix relative avait de quoi gonfler le cœur d’Adèle. Un mélange d’appréhension et d’impatience, de stress mais aussi d’importance face à cet événement qui allait marquer un tournant dans leurs existences. Se mordant l’intérieur de la joue, elle tentait d’enregistrer les détails qui allaient peu à peu s’effriter de son esprit et se perdre dans le méandres des souvenirs oubliés – à son plus grand désespoir. Elle savait que cette vision était limitée, que ce sentiment serait éphémère, aussi tentait-elle chaque soir de mettre des mots dans un carnet pour s’aider à retrouver un jour ces sensations aussi intenses que fugaces ; Arthur la laissait faire. Au mieux, le poisson se rappellerait. Au pire, leur fille retrouverait elle aussi ce journal dans des années pour aider sa mère à revivre ces beaux moments que son propre esprit lui volait sans scrupule…

Mais en attendant, chassant toutes ces horribles perspectives de sa tête de linotte, Adèle tentait de se remémorer tout ce dont Rozenn leur avait parlé quelques instants plus tôt. Leur wedding manager semblait parfaitement à l’aise au milieu des préparatifs et n’avait pas manqué de leur soumettre la plupart des décisions, comprenant très rapidement qu’Arthur voulait quelque chose de simple et tranquille quand la rousse appréciait les jolis détails. Elle avait parfaitement su gérer les réservations des invités comme les arrangements floraux, négocié les prix du traiteur, assuré d’une bonne ambiance musicale, conseillé un photographe, passé des heures avec Adèle à parler de la décoration et du déroulé de l’événement…

Les deux femmes s’étaient très bien entendues – que Rozenn soit une amie de Joanne avait du grandement aider à cette entente – et aujourd’hui, Adèle commençait à apercevoir l’ampleur du travail écoulé par cette organisatrice. Tout semblait… Parfaitement se dérouler. Et eux pouvaient profiter d’une tranquillité relative avant leur grand jour, même si les premiers invités commenceraient à arriver dès le lendemain. Ils n’en avaient pas beaucoup, principalement de la famille et des amis proches, mais ce serait largement suffisant pour eux. Pourquoi inventer des relations alors qu’on a juste envie d’être au milieu de ceux qu’on aime ?

Le bras d’Arthur passé autour de ses épaules, ses doigts entrelacés aux siens, la rousse balaya la petite allée esquissée au milieu des chaises et releva les yeux vers son compagnon. Il avait l’air si sérieux et pourtant si doux à la fois… Un grand ours ronchon qui cachait sept cœurs plus gros les uns que les autres.

« Mais… Si Andrew vient avec Eleonore… Qui va t’accompagner toi jusqu’à l’autel ? » Ne put-elle s’empêcher de demander, craignant absolument qu’il avance seul dans cette journée qui lui était consacrée. « Je sais que la tradition veut que ce soit un membre de ta famille qui te guide jusque là-bas mais tu n’as qu’Andrew et il sera avec notre fille… Comment va-t-on faire ?! Oh non, tu ne le feras pas tout seul ! Hors de question ! Peut-être qu’il faut rappeler quelqu’un ? Peut-être que Joanne voudra bien ? Ou encore… »

Il l’interrompit en lui appuyant sur le nez, l’obligeant à se recentrer avant de déposer un baiser sur son front en lui affirmant qu’il ne serait pas tout seul pour faire ça. Adèle fronça les sourcils et fit la moue, penchant la tête sur le côté devant tant de mystères… Mais fini par hausser les épaules en se résolvant à patienter. Tant qu’il n’était pas à attendre tout seul, ça lui allait. Et tant qu’il avait trouvé quelqu’un d’important pour l’accompagner dans les derniers mètres de son célibat… C’était ce qui comptait.

« D’accord. Eleonore va être tellement mignonne dans sa petite robe ! Ne tombe pas trop amoureux d’elle quand tu la verras avec ton frère. »

Un sourire plus tard, le retour de Rozenn pour leur montrer la salle de réception que l’hôtel leur avait réservée en bord de plage et voilà que mille autres pensées surmontaient l’angoisse du grand jour en devenir. Ou presque. Jusqu’à ce que la nuit ne tombe, qu’ils partagent un bon repas et qu’Eleonore ne se pelotonne dans son lit en y tombant comme une masse endormie. Si elle était stressée elle aussi, elle ne le montrait pas plus que cela : se contentant de faire la petite fille adorable qu’elle était et de vivre au jour le jour en découvrant plages, océan, bateaux et autres activités à faire en Australie. Bientôt elle retrouverait ses oncles et autre famille qu’elle connaissait bien. Bientôt elle ne serait plus exclusivement à eux, sans compter qu’ils allaient devoir la confier durant leur voyage de noce… Cette perspective n’enchantait qu’à moitié Adèle. Trop inquiète. Trop attachée.

Trop maman…

* * *



* * *

« Tu crois qu’on va être en retard ? Peut-être qu’ils sont déjà arrives ? Oh la la, on va les faire attendre ! Et s’ils n’ont pas de chapeaux ou de lunettes de soleil ? J’espère qu’ils n’ont pas perdus leurs bagages durant les vols… Tes chemises peuvent éventuellement aller à Chris mais pour Althea, Eleonore est bien trop petite ! »

Parler semblait considérablement détendre Adèle, malgré la nervosité dont elle faisait preuve : ils avaient un peu trop trainé au lit le matin et voilà qu’ils étaient partis en retard de l’hôtel en direction de l’aéroport ! Eleonore gazouillait joyeusement à l’arrière de la voiture, loin de l’excitation de sa mère qui ne cessait de se ronger les ongles et de fixer la route. Heureusement que c’était Arthur qui conduisait pour l’occasion, sinon ça aurait été un grand n’importe quoi…

« Tu penses que leur vol s’est bien passé ? Et que la chambre va leur plaire ? J’ai tellement hâte de retrouver tout le monde même si nous étions bien tous les trois ! Normalement ils sont quasiment tous dans le même avion mais je crois que certains arrivent demain… Là, l’aéroport, regarde ! »

Evidemment qu’il l’avait vu, sans doute même avant elle, mais il eut la sympathie de ne pas la reprendre. De toute façon, Adèle ne tenait déjà plus en place. Pire qu’une enfant une veille de Noël ! Sauf qu’ils étaient à la fois le cadeau et Santa Claus !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

WE'RE THE FRAGMENTS OF OUR LOST SOULS
mΔybe we’re just two stΔrs borИ from differeИt coИstellΔtioИs, we were Иever meΔnt to coИИect, but how we tried, we reΔched, we screΔmed, we yeΔrИed, but it wΔs Иever eИough. we are scΔttered Δcross ΔИ eИdless gΔlΔxy.


Arthur Cane


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Arthur Cane


╰☆╮ Avatar : Stephen Amell

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hank, le poulpe septopode !

✓ Métier : Responsable de l'aquarium du zoo
Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 086e

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 669

Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 19 Aoû 2019 - 23:52

Prévision Fil Rouge [Semaine du 2 septembre]

The Pacific sand of Pacific souls


Adèle, fit Arthur calmement, ayant toutefois attendu avec un petit sourire amoureux, qu'elle finisse de s'inquiéter dans toutes ses paroles pressées. Tout est allé à merveille pour nous deux, rappela-t-il alors. Alors tout ira bien pour eux. Et il le pensait vraiment, puisque c'était lui, l'inquiet, au départ : il n'avait jamais pris l'avion, ne s'était jamais éloigné de Storybrooke aussi loin depuis qu'il était un humain dans ce monde, et, pas très à l'aise dans les transports en commun de surcroît, l'idée de prendre l'avion n'avait pas été l'idée la plus charmante, simplement très motivé par la clé du mariage qu'il y avait à la fin. Et finalement, il n'y avait pas eu de problème, un voyage parfait pour une issue parfaite. Alors Arthur était totalement serein pour le reste de la famille, et c'était parfait pour calmer un peu les adorables inquiétudes de sa fiancé.

Arrivés à l'aéroport, c'est avec une Eleonore toute souriante sur les épaules, Adèle tenue par la main, qu'ils s'étaient dirigés vers la salle d'attente des arrivée, n'ayant d'autre choix que de patienter maintenant, et de repenser aux quelques mots qu'Adèle lui avait prononcé la veille. Non, il était hors de question que Joanne l'accompagne jusqu'à l'autel. Cette femme avait beaucoup aidé Adèle, c'est vrai, il lui était au moins reconnaissant pour ça, ayant même pris leur défense auprès des membres plus... sceptiques, de leur famille (ou celle d'Adèle en tout cas), mais il n'en restait pas moins méfiant envers elle, ne pouvant pas s'empêcher de voir en elle une personne qui cachait un sombre jeu, et quelques squelettes dans le placard. Il n'était de toutes évidences pas assez proche d'elle pour qu'il soit à ses côtés à son mariage.

Mais Arthur y repensait peut être, mais n'y réfléchissait pas réellement Ca n'avait pas grande importance pour lui, il avait surtout en tête de faire plaisir à son frère et de combler celle qui deviendrait sa femme à l'issue de cette aventure. Aller jusqu'à l'autel seul c'était un rien sans importance. Pas pour cette têtue que faisait Adèle cependant. Mais de toutes façons, il n'y réflechissait pas et n'avait pas eu besoin d'y réfléchir : quelqu'un l'avait fait pour lui.

La famille arrivée, les enfants (et les plus grands) se réfugiant dans les bras d'Adèle pour la saluer (avec un accueil moins physique mais tout aussi attentionné à son égard), Arthur fut bien content de les voir ici. Déjà parce que la présence de sa famille rendait Adèle tout à fait ravie, et excitait Eléonore au plus haut point. Mais aussi parce que leur arrivée faisait sonner une heure en moins qui les séparait du mariage, et était reconnaissant qu'ils aient accepté de faire le chemin, l'Australie était la destination qui lui tenait le plus à coeur pour l'occasion.

Il sursauta cependant quand une des Brooke, et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agissait de la soeur jumelle de son ami et futur-beau-beau-frère, s'approcha de lui pour passer un bras autour de ses épaules. Tu sais que je finis toujours par tout savoir ? Demanda Candice avec un sourire à la fois vicieux et fier sur le visage. J'ai donc fini par avoir vent que môsieur Hank avait le projet de marcher seul jusqu'à l'autel où il attendrait sa future épouse ? Précisa-t-elle enfin sur un ton presque accusateur et mécontent.

Arthur haussa un sourcil. Comment diable pouvait-elle déjà savoir ce détail ? Mais qui donc a pu te dire...

Candice ne le laissa pas vraiment répondre, l'interrompant dans sa phrase. Heureusement pour toi, je connais la personne parfaite, qui est presque née pour faire ça le jour de ton mariage ! Arthur fronça les sourcils, sa curiosité attirée vers ce nouveau détail plutôt que du précédent. Il ne voyait vraiment pas de qui elle pouvait parler, et une affirmation aussi certaine semblait tenir de l'exceptionnel. Ce qui ne l'avançait pas du tout, Candice le comprenant.

La jeune femme sortit alors un papier plié qu'elle tendit à Arthur, papier qui était en réalité une photo. Et en voyant le visage dessus... Arthur fut un peu troublé, ne sachant pas comment réagir, passant de l'image à Candice du regard. On lui avait dit que Deb avait eu des soucis de personnalité avec son reflet, mais c'était fini, ça, normalement... Candice leva les yeux aux ciels en voyant qu'il ne comprenait toujours pas.

Moi, grand idiot ! S'exclama-t-elle, enfin beaucoup plus directe et précise. Je vais t'accompagner jusqu'à l'autel, futur beau-beau-frère-frère (ou un truc comme ça) ! Acheva-t-elle avec un grand sourire entièrement fier cette fois.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Hey you with the pretty face, welcome to the human race

Contenu sponsorisé







Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans ! - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Mais je tire pas la chasse, je veux garder ce que je mets dedans !





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ⚔ Toilettes Publiques