CIVIL WAR:
02.02.19
de Dyson


DESTINATION
PACIFIQUE:

10.03.19
de Tigrou


L.V. de L.:
16.03.19
de seb



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Vents de l'Hiver ☆ Evénement #107
Une mission de Hadès - Depuis le 16 mars 2019
« Insoumis, Invaincus, Intacts. »

Partagez | .
 

 Never Forget ☾ LAPINOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nyx L. Hartwin


« Je suis la lumière qui rallume l'aube. »


Nyx L. Hartwin


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : The Guardians of Childhood
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightlight

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1006
✯ Les étoiles : 12977




Actuellement dans : « Je suis la lumière qui rallume l'aube. »


________________________________________ Mer 2 Jan 2019 - 20:38


never forget

yesterday is history, tomorrow is a mystery.

 

Tout n'était que changement perpétuel. Les saisons, les jours, les années. Les personnes aussi. Le Temps s'effilait et modifiait tout sur son passage. Cette ville n'était plus la même que lorsqu'elle l'avait quitté quatre ans plus tôt et elle ne ressemblait plus à celle qu'elle était quand elle y vivait encore. Ce n'était pas dérangeant, ni angoissant, encore moins perturbant. Nyx adorait le changement. Que rien ne soit figé, cette évolution constante et inévitable, c'était la preuve ultime qu'il existait de la vie d'une certaine manière.

Si elle avait attendu quelques jours, en profitant pour s'installer correctement dans l'appartement qu'elle avait loué une fois sa décision de revenir prise, elle était à présent prête à apporter autant de perturbations dans l'existence d'autres individus que dans la sienne. Elle s'était renseignée sur les habitants qui l'intéressait particulièrement, longuement hésitante sur celui qu'elle devrait approcher en premier. Pitch avait été une option sur laquelle elle s'était penchée toute une nuit avant de se décider à le garder pour plus tard. Elle ne pouvait pas se rendre chez lui sans réfléchir. Elle avait tant de choses à lui raconter ! Ou plutôt à lui avouer, après avoir apprit grâce à une jolie petite fille tout ce qui avait pu lui arriver à Storybrooke sans même avoir besoin d'insister. Elle avait donc restreint son choix aux Gardiens. C'était déjà beaucoup pour commencer. Jack ne comptait même pas dans cette liste. Il ne la connaissait pas. Pas vraiment. Un pincement au cœur la prenait toujours dès qu'elle s'aventurait à penser à lui. De ce qu'elle avait comprit, il avait eu des occupations variées, jusqu'à être maire avant de laisser sa place. Elle avait d'abord cru à une blague, s'imaginant difficilement celui avec qui elle avait grandit tenir une telle place dans la ville mais... tout changeait.

Son bonnet vissé sur la tête, elle se tenait dans la rue face à la chocolaterie où elle avait décidé de se rendre. Ce n'était pas la décision la plus instinctive, ni la moins risquée. Beaucoup se serait tourné plus naturellement vers Sable, plus posé, avec ce petit air adorable dont lui seul avait le secret. Aster, lui, n'était pas réputé pour être le plus aimable de tous. Mais il lui inspirait toujours confiance et apaisement malgré les apparences. Il faudrait juste... qu'elle se dévoile en douceur ? Elle était restée de longues minutes à réfléchir à la marche à suivre, avant de finalement se lancer sans aucune idée de la façon dont elle allait s'y prendre.

Une clochette tinta quand elle passa la porte et ce bruit la fit presque sursauter, alors qu'il n'avait rien de surprenant. Elle mettait cette réaction sur le compte de sa nervosité mélangée à toute l'excitation de cette rencontre qu'elle ressentait. Jusqu'ici, elle parvenait à contrôler les changements physiques que pouvaient provoquer toutes les émotions qui la traversaient depuis qu'elle avait reposé pieds à Storybrooke. Elle avait bien dû apprendre à le maîtriser un minimum dans le monde réel où un tel phénomène l'aurait fait passer pour une bête de foire.

« Bonjour ! » prononça-t-elle avec un peu trop de gaieté, son sourire ne parvenant à se réduire même si elle cherchait vainement à le faire disparaître.

Elle n'avait pas pour habitude de parler auparavant. C'était même tout le contraire. Il s'agissait là aussi d'un réflexe qu'elle avait dû acquérir pour se fondre dans la masse et ne pas attirer inutilement l'attention des humains. Parler dans la tête des gens, ce n'était pas très bien vu, et surtout pas comprit. Elle n'en avait usé qu'à très peu de reprises et seulement lorsqu'elle avait été certaine que ça ne lui apporterait aucun problème.

« Je viens pour... du chocolat ? » ajouta-t-elle tout en se mordant la lèvre, indécise.

Avançant timidement dans la boutique, son regard se portait à tous les coins. Bien évidemment qu'elle venait pour du chocolat, pour quoi d'autre ? Faire sa lessive ? Elle hésita à frapper son propre front pour se remettre les idées en place, mais si elle se faisait surprendre, ça la ferait passer pour une folle. A moins que ce soit déjà le cas.

Finalement, une figure imposante se dessina près du comptoir et elle eut du mal à masquer le scintillement qui éveilla son propre regard. Si ça ne se voyait pas, son cœur battait néanmoins très vite dans sa poitrine. Etait-il moins grand que par le passé ? Elle aurait difficilement pu le dire. Elle n'avait plus réellement le même gabarit non plus. Ses oreilles étaient plus petites, ça, c'était une évidence qu'elle ne pouvait rater. Cette pensée lui arracha un nouveau sourire béat qu'elle effaça rapidement en secouant sa tête pour arborer une expression aussi neutre que possible.

« Hum... Je cherche le responsable. »

Elle savait que c'était lui. C'était instinctif. Elle le reconnaissait. Et elle avait peut-être un peu fouillé aussi sur les réseaux sociaux qu'elle affectionnait tant pour savoir qui était qui, dans cette ville où tout lui était encore si inconnu.

« Ce serait pour une commande spéciale. » poursuivit-elle, en se raclant la gorge. « Ou plusieurs. Ce n'est pas encore décidé. Il me faudrait quelque chose de précis, de très... lagomorphe, si je peux présenter les choses ainsi. »

Elle ponctua cette précision d'un léger rire qu'elle fit s'atténuer en espérant qu'il ne le prendrait pas contre lui. Elle aimait simplement les mots que personne n'utilisait jamais. Lapin, lièvre, c'était banal et tellement souvent prononcé. Lagomorphe, ça sonnait pourtant si bien.

« On m'a dit que le meilleur chocolatier se trouvait ici, donc je suis venue. » enchaîna-t-elle, tout en laissant son regard vagabonder ailleurs que sur lui en réalisant qu'il pouvait mal l'interpréter. « Je me suis peut-être trompée d'adresse ? »

Un autre trait d'humour nerveux, encore. Elle n'allait jamais réussir à tenir si elle continuait comme ça. Elle s'était dit qu'elle devait faire les choses en douceur, mais si elle pouvait éviter de se ridiculiser ce serait encore mieux.

DESIGN ϟ  VOCIVUS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

What do you know of fear ? Fear is for the winter, when the snows fall a hundred feet deep and the ice wind comes howling out of the north. Fear is for the long night, when the sun hides its face for years at a time, and little children are born and live and die all in darkness while the direwolves grow gaunt and hungry, and the white walkers move through the woods.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80962-nyx-remember-me-in-dr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80976-the_dreamcatcher#1023114 En ligne

Aster Spleaster


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aster Spleaster


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 343
✯ Les étoiles : 3656




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 8 Jan 2019 - 0:28


Never Forget

But today is a gift.
La boutique s’offrait une légère accalmie en ce début de Janvier. Le folie des fêtes de fin d’années étaient passés, et avec elle la foule de client qui se bousculaient sans arrêt pour des commandes ou bien tout simplement pour acheter. Évidemment, Noël restait la période où il y avait le plus de monde. Et s’il se disputait sans arrêt le titre avec North, quant à celui ayant la meilleure fête. Quelque part, il aimait l’idée que les gens offrent du chocolat à leurs proches à Noël. C’était un pied de nez au gardien de l’émerveillement et évidemment, Aster jubilait. Cela faisait un moment, d’ailleurs qu’il n’en avait plus entendu parler. Tatiana semblait gênée d’en parler, ce qui n’était jamais bon signe quand on connaissait la fée des dents.

Pour sa part, il avait passé Noël en compagnie de Maara. Des films d’action, du chocolat ou même des films gnangnan au possible juste pour le plaisir de se foutre royalement de la tronche des personnages ou du scénario, c’était devenu son rituel depuis qu’il avait commencé à fréquenter Nightmare. Pour autant, il y avait toujours une sorte de barrière invisible entre eux. Une étape qu’il n’arrivait pas à franchir. Dire que ça l’emmerdait royalement était un euphémisme. Parce qu’Aster n’arrivait pas à mettre le doigt sur ce que c’était. Oui, il la considérait bien plus que comme une simple amie. Mais, c’était quelque chose dont il n’avait pas l’habitude. C’était vraiment tout nouveau pour lui. Et donc, ça l’emmerdait et pas qu’un peu. Bloquer sur un truc aussi con, ce n’était vraiment pas son genre.

En plus de North, l’autre « problème » au sein de l’équipe semblait être Frost. Ou plutôt Frost, et sa relation avec son unique employée. Il aimait pas être l’annonciateur de mauvaises nouvelles, et de voir son visage se fermer dès qu’il lui disait qu’il ne pouvait pas donner plus de nouvelles, que celles qu’il lui communiquait. Il savait l’esprit de l’hiver un peu débiles sur les bords, mais là ça commençait à atteindre des sommets selon lui.

C’était une matinée calme, une comme il y en avait rarement. Aussi, en avaient-ils profité avec Anna pour pouvoir s’occuper des livraisons et de l’inventaire. La rouquine, était partis sur son vélo s’occuper des livraisons et lui c’était évidemment l’inventaire. Du moins, jusqu’à ce qu’elle ne revienne lui filer un coup de main.

Néanmoins, alors qu’il était penché derrière le comptoir à noter en terme d’emballage ce qui leur restait, la cloche annonçant l’arrivé d’un client retentit, alors que sa silhouette se dessinait à l’arrière de ce même comptoir, il laissa dans un premier temps la jeune femme parler. Il y avait quelque chose d’étrange chez elle. C’est la première chose qu’il nota. Comme un sentiment de déjà-vu. Mais à la réflexion ça ne voulait franchement rien dire. Pour ce qu’il en savait ils avaient très bien pu se croiser au supermarché, ou bien dans la rue. Ce genre de machin, c’était pas vraiment fiable. Il l’écouta parler dans un premier temps, avant d’attraper le petit carnet qui traînait toujours sur un coin à côté de la caisse enregistreuse.

- C’est moi le responsable dit-il d’un ton un peu plus bourru qu’il ne l’aurait voulut

Il essayait de faire des efforts, enfin avec les clients qui méritaient qu’on en fasse. Aster avait toujours été du genre à penser que l’on prenait les gens avec la personnalité qu’ils avaient, et qu’on les acceptait en tant que tel, soit on allait tout bonnement voir ailleurs si ce qu’il se passait. Mais, il savait que pour les affaires, il avait l’accueil à travailler. Il refourguait toujours les pénibles à Anna, n’intervenant que si vraiment ils poussaient le bouchon trop loin, et les éjectaient séance tenante. Faire tourner son commerce, ne nécessitait pas de supporter des clients mal élevés se prenant pour les rois du monde. En revanche, il fronça légèrement les sourcils, devant sa description. Lagomorphe...Était-ce un moyen de lui faire passer un message ? Décidant, de jouer à celui qui n’avait absolument rien comprit afin d’avoir un peu plus d’infos sur les attentes de la cliente, il ouvrit son carnet prêt à prendre des notes :

- Lagomorphe, répéta-t-il serait-ce des lapins en chocolat que vous souhaiteriez ? Normalement, c’est le genre de truc qu’on fait pour Pâques, mais il y a toujours des exceptions à la règle. Comme vous semblez avoir une idée précise, j’vais vous poser plusieurs questions, ça me permettra d’y voir plus clair quant à votre demande. Si vous le souhaitez on a également un catalogue concernant ce qu’on fait et des échantillons, attendez j’vais vous chercher tout ça, c’est dans l’arrière boutique.

Pour une fois, qu’un client qui passait commande savait ce qu’il voulait...Généralement, il finissait par avoir envie de leur balancer son carnet de note en pleine poire tellement ils étaient hésitant. C’était pourtant pas compliqué de choisir le bon genre de chocolat, on écoutait les conseils du chocolatier dont c’était la spécialité. Mais, non il y en avait toujours pour jouer au plus malin. Se dirigeant vers le fond de la boutique il passa la porte à double battant menant à l’arrière boutique. Là où se trouvait l’atelier entre autre ainsi que les machines permettant à la fève de devenir chocolat. Attrapant, les échantillons servant généralement aux sculptures, il attrapa tout de même ceux destinés aux ballotins des fois que, puis fit de même avec le catalogue, que l’imprimeur d’à côté avait bien voulu leur faire, et reprit le chemin inverse :

- Voilà,
dit-il en posant le tout sur le comptoir. Les échantillons dit-il en ouvrant les deux boîtes. Et le catalogue continua-t-il en lui tendant magasine.

Il tourna ensuite les talons, pour se diriger vers une machine à côté du comptoir, qu’il actionna, laissant le temps à la jeune femme de faire son choix.

- Tenez grommela-t-il en tendant une tasse. Ça caille dehors, ça vous réchauffera un peu.

Ça avait été l’idée de la rouquine de faire du chocolat maison. De quoi fidéliser un peu plus la clientèle. L’idée était plutôt bonne il devait l’admettre, et au moins avec les invendus de la journée, il savait quoi faire. Certes, les remettre en vitrine c’était aussi une solution, mais il détestait faire ça. Ce qui n’était pas vendu, trouvait toujours une nouvelle utilité. Il en filait aux bénévoles de l’orphelinat, à Anna, il en prenait aussi pour chez lui, et maintenant ça servait à faire du chocolat chaud maison.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
So i lay down this armor
I'm not bullet proof when it comes to you. Don't know what to say when you made me the enemy. After the war is won, There's always the next one. Maybe I'll crash into you, Maybe we would open these wounds. We're only alive if we bruise. So I lay down this armor for you

Nyx L. Hartwin


« Je suis la lumière qui rallume l'aube. »


Nyx L. Hartwin


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : The Guardians of Childhood
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightlight

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1006
✯ Les étoiles : 12977




Actuellement dans : « Je suis la lumière qui rallume l'aube. »


________________________________________ Dim 13 Jan 2019 - 12:49


never forget

yesterday is history, tomorrow is a mystery.

 

Elle avait tenté de dissimuler son sourire à l'entente de sa voix et de contrôler le rire qui voulait s'échapper de ses lèvres face à son air renfrogné, mais elle était parfaitement conscience de ne pas être une actrice de talent. Son entrain devait se lire sur ses traits et, à l'instant où il s'éclipsa dans l'arrière-boutique, elle remarqua que même sa chevelure commençait à la tromper. Les pointes s'étaient éclaircies à l'extrême et avaient pris une teinte d'un blond éclatant qui menaçait d'irradier la moindre mèche. Cette vision lui fit perdre son entrain au profit d'une légère anxiété et, tandis qu'elle se forçait à prendre le dessus sur ses émotions, elle parvint à regagner sa couleur brune habituelle une seconde avant qu'il ne revienne face à elle. Le timing avait été des plus serrés et elle retint de justesse un soupir de soulagement. Cela aurait été une façon bien brutale de dévoiler sa véritable identité.

« Merci, vous êtes vraiment très gentil ! » ne put-elle s'empêcher de dire malgré tout en s'emparant délicatement du catalogue qu'il venait de tendre. « Je peux vraiment tout goûter ? C'est gratuit ? »

Ses yeux grand ouverts se relevèrent en direction du Gardien, pétillant face à tant d'attentions. Elle se doutait que ce n'était pas que pour elle qu'il agissait ainsi et que tout client devait avoir le droit au même traitement. Même s'il laissait transparaître une rudesse naturelle, autant par le passé qu'avec son apparence actuelle, il lui faisait toujours autant penser à une peluche vivante qu'elle aurait prit grand plaisir à serrer dans ses bras. Encore davantage lorsqu'il revint avec la tasse fumante dont une agréable odeur de chocolat se dégageait.

Elle ne s'était pas préparée à un tel accueil, à l'évidence. Nyx savait se sentir à sa place peu importe où elle se rendait, mais c'était encore plus différent ici. Il y avait quelque chose de réconfortant dans l'air, qui la réchauffait de l'intérieur sans qu'elle n'ait besoin de consommer la moindre boisson chaude.

Si j'avais su, je serai venue bien plus tôt... se mit-elle à penser, cessant de tourner les pages face à elle pour entourer la tasse de l'une de ses mains. Elle le remercia poliment, avant de s'emparer d'un des échantillons dans l'une des boîtes face à elle, hésitant un instant sur celui sur lequel elle allait jeter son dévolu. Elle opta pour du chocolat blanc. Ça avait toujours été son préféré.

« Vous faites partie de ceux qui ne supportent pas le froid ? » l'interrogea-t-elle, certainement indiscrète en agissant de la sorte, avec un léger sourire. « J'ai toujours adoré l'hiver. Je trouve que c'est paradoxalement la période de l'année où tout le monde se montre le plus chaleureux possible. »

Elle avait de nouveau abaissé ses yeux vers le catalogue qu'elle s'était remise à feuilleter, s'imaginant bien qu'il ne devait pas porter grand intérêt à son avis sur la saison. Elle ne pouvait s'empêcher d'être une inconditionnelle amoureuse du froid, malgré les souvenirs douloureux d'une ancienne vie qui s'y rapportait. Elle évitait simplement de patiner à nouveau, depuis. Mais dès qu'elle voyait les premiers flocons de neige tomber tomber, alors même qu'elle était loin de Storybrooke, sa première pensée allait à Jack. Elle se disait qu'il n'était ainsi jamais très loin d'elle.

« Vous proposez tellement de choix, je dois avouer que je suis un peu perdue... » prononça-t-elle ensuite, une moue pensive prenant place sur ses traits pour faire fuir sa distraction. « Je sais que je veux un lapin... qui n'a pas l'air très content, mais qui l'est quand même. Puis surtout, qu'il soit très imposant. »

Pour accompagner ses paroles, elle posa sa tasse afin d'y ajouter des gestes, mimant de ses mains une taille démesurée.

« J'en avais fais un dessin d'ailleurs, je peux vous le montrer ! »

Sans vraiment attendre qu'il accepte de lui-même, elle avait sorti le carnet qui ne la quittait jamais de son sac. Elle en tourna de nombreuses pages, parsemés de dessins divers, certains inspirés par ses rencontres passagères, d'autres par les souvenirs qui vivaient toujours dans sa tête. La lune était souvent représentée, sous toutes les formes possibles. C'était ce qui l'inspirait le plus.

« Voilà. » énonça-t-elle enfin, tournant l'objet dans sa direction.

C'était un effet le croquis d'un lapin d'une taille inhabituelle qu'elle lui montrait. Loin d'être illustré comme c'était le cas généralement pour de tels animaux, ses traits avaient quelque chose de réaliste, presque... d'humain. Elle avait fait son possible pour que ce ne soit pas le portrait craché d'Aster, quand il était encore sous cette forme. Certes, cela éveillerait forcément ses soupçons. C'était un peu le but.

« C'est pour une personne spéciale. Je veux ce qu'il y a de mieux pour elle. Elle mérite amplement la plus grandioses des sculptures possibles. » poursuivit-elle en hochant la tête. « Justement, elle adore Pâques, et moi aussi. C'est bien plus festif que Noël. »

Elle ne cessait de faire s'accumuler les indices. Nyx trouvait finalement cette situation des plus amusantes. C'était comme un jeu de Qui est-ce ? auquel il n'avait pas conscience de jouer. Il lui en voudrait certainement quand il s'en rendrait compte, n'est-ce pas ? Il pouvait se montrer rancunier. Elle ne pourrait pas lui reprocher d'être contrarié, mais elle espérait que son grand sourire et que ses yeux brillants suffiraient à la faire pardonner.

« Je ne connais pas ses arômes favoris par contre. C'est une surprise alors... je n'ai pas été lui demandé. Vous êtes un expert, je vous fais confiance, vous n'avez qu'à choisir ceux qui ont votre préférence. »

Evidemment, c'était bien plus simple de présenter les choses ainsi. Comme il était celui à qui elle comptait le donner, une fois la commande effectuée, autant le laisser se permettre de faire ce qu'il souhaitait. Elle aurait pu lui donner toutes les libertés et lui indiquer clairement de faire ce qu'il préférait et ce qui le contenterait, mais ça paraitrait bien trop étrange.

« Oh, et peu importe le prix ! Je n'ai pas de limite de budget. »

Elle en avait oublié que les notions économiques pouvaient avoir leur importance dans une telle affaire. Elle trouvait qu'il s'agissait d'une notion abstraite. Nyx n'en était pas non plus au point de faire l'éloge de l'époque du troc ou de celle où les billets n'existaient pas, c'était simplement qu'elle considérait que cela avait prit trop d'importance, dans l'existence de chacun. Combien de fois avait-elle pu croiser des individus dont les moyens les empêchaient de faire ce qu'ils souhaitaient réellement ? Elle trouvait ça affreusement triste. C'était nécessaire pour maintenir un ordre, mais trop de rêves étaient brimés par ce concept de finance.

« Vous travaillez seul, ici ? » interrogea-t-elle distraitement, tout en tournant de nouveau la tête vers le reste de la boutique.

Elle avait cru comprendre que non. Elle se demandait qui avait bien pu réussir à se faire apprécier au point de rester en tant qu'employé, en sachant à quel point il pouvait se montrer exigent quand il le souhaitait. Sans doute une personne exceptionnelle. A dire vrai, elle considérait que chaque être vivant l'était, à sa manière.
DESIGN ϟ  VOCIVUS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

What do you know of fear ? Fear is for the winter, when the snows fall a hundred feet deep and the ice wind comes howling out of the north. Fear is for the long night, when the sun hides its face for years at a time, and little children are born and live and die all in darkness while the direwolves grow gaunt and hungry, and the white walkers move through the woods.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80962-nyx-remember-me-in-dr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80976-the_dreamcatcher#1023114 En ligne

Aster Spleaster


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aster Spleaster


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 343
✯ Les étoiles : 3656




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 19 Jan 2019 - 23:39


Never Forget

But today is a gift.
Dire que les choses devenaient bizarre, ce serait un gros euphémisme si l’on demandait son avis à Aster. On pouvait le traiter de parano, ou lui dire qu’il interprétait. Mais là, pour lui le petit bout de femme devant son comptoir, essayait clairement de lui faire passer un message, c’était pas possible autrement. L’homme de la lune avait choisit un nouveau gardien et on l’avait chargé de faire babysitter ? Il avait pourtant pas la tête de l’emploie. Suffisait de demander à sa rouquine d’employée. Combien de fois est-ce qu’elle s’était tendue, ou avait sursauté à son approche lorsqu’elle était encore apprentie ? Honnêtement, il avait perdu le compte. Au bout d’un moment ça l’avait saoulé. Il pouvait comprendre, mais merde il était pas Pitch. Son truc c’était l’espoir pas la peur.

- Mon truc à moi, c’est plus le printemps admit-il toujours d’un ton bourru

L’hiver, ça allait bien à North ou à Frost. Mais pas à lui. Il était le Lapin de Pâques, le porteur d’espoir. C’était justement, ça qu’apportait le Printemps : l’espoir. Après la rudesse de l’hiver, les gens voyaient les beaux jours revenir. C’était notamment pour ça que s’il avait pu le choppé, Jack Frost se serait méchamment fait soufflé dans les bronches lors de ce fameux Pâques 68. Quel imbécile déclenche une gelée le jour de Pâques ? La réponse : Jack Frost évidemment.

Mais pour en revenir au fameux message, c’était surtout le dessin qu’elle lui avait tendu. Déjà, c’était loin d’être un gribouillage. Et en plus...Il était un peu trop familier ce lapin, puisqu’il s’agissait de lui. Les gens s’imaginaient le Lapin de Pâques, comme une petite peluche toute mignonne. La vérité, était bien loin. Il fallait dire qu’Aster était un Pooka. Il était même le dernier Pooka. C’était un peuple de lapin guerrier là d’où il venait. Autant dire que cette taille là, c’était tout a fait normal pour quelqu’un de son espèce. Peu de gens, savaient donc. Certes, ce n’était pas son portrait craché, alors peut-être était-il en train de psychoter. Mais quand même…Ça faisait un peu gros pour une coïncidence non ?

Il fronça franchement les sourcils, dévisageant la jeune femme, sans n’en avoir rien à faire que ça paraisse impolie, lorsqu’elle évoqua Pâques. Il y avait peu de personne, qui préféraient cette fête à Noël. Même son unique employée, ne voyait pas la suprématie de Pâques sur Noël, se contentant de dire que pour sa part elle aimait les deux. On voyait, qu’elle avait jamais rencontré North…A sa connaissance, et à sa connaissance uniquement, excepté lui : il n’y avait qu’une personne qui n’appréciait pas plus que ça cette fête et c’était Maara. Hors, si lui n’était pas un modèle de sociabilité, elle, elle était encore un cran au dessus. Et la petite brune en face de lui, était beaucoup trop enjouée pour être dans les petits papiers de Nightmare. Elle lui faisait un peu pensé à Frost d’ailleurs. En beaucoup moins pénible. Mais il y avait quand même un truc. Donc clairement pas le genre de fréquentation de Blacky.

- Eh bah au moins, une personne qui a du goût lâcha-t-il

C’était plus fort que lui, dès qu’il pouvait prouver sa supériorité sur le gardien de l’émerveillement il ne s’en privait pas.

- L’idée c’est pas le prix dit-il c’est plutôt la taille que vous voulez pour votre sculpture en chocolat, j’ai besoin d’une unité de mesure. Ou au moins une fourchette, pour que je sache comment m’y prendre.

S’il allait devoir le faire seule, ou bien s’ils ne seraient pas trop de deux pour cette tâche. Parfois, il se disait qu’une paire de bras en plus, ne serait pas de trop pour les aider. Mais, c’était difficile de trouver des gens compétant aux yeux d’Aster. Anna, avait peut-être eu du mal au début. Mais, aujourd’hui il ne pouvait pas nier qu’elle était faite pour le métier. C’était sa petite protégée, et il en était fier. Autrement dit, passer après elle risquait d’être nettement plus...Compliqué.

- J’ai une employée
répondit-il. Partie en livraison, elle devrait revenir dans pas longtemps, ça fait déjà un moment qu’elle s’est absentée.

Il ne pouvait s’empêcher de regarder ce bout de papier sur lequel s’étalait un croquis. Qui était cette fille ? Est-ce quelqu’un lui faisait une blague ? Il y avait une caméra cachée quelque part ? Parce que si c’était le cas, il n’allait sûrement pas leur donner le plaisir d’être le dindon de la farce. Ils pouvaient être deux à jouer. Et, s’il s’agissait vraiment d’une farce orchestrée par un quelconque animateur de télé-réalité con comme ses pieds, ils ne pourraient pas le suivre sur le terrain sur lequel il allait jouer. Seul une personne venant de leur monde, ou un potentiel futur gardien -même si cette hypothèse lui semblait débile, la brioche semblait vouloir faire sa vie dans son coin, et en plus il y avait une trêve en place-

- Mes prix sont adaptables reprit-il. Seuls les produits vendus ici, en ont un fixe. Le reste est adapté en fonction de la bourse du client et du marché. En revanche, j’suis étonné par votre croquis. Ça me rappelle une légende dit-il mais vous en avez peut-être jamais entendu parlé. J’me demande si votre « ami » l’a lut dans un livre ou bien peut-être s’est-il inspiré d’une adaptation à la télé.

Peu de gens savaient qu’il y avait d’abord eu des bouquins d’écrit. Et des bouquins très fidèle à leur histoire. Par moment, il en arrivait à se demander exactement comment une telle chose pouvait être possible. Bon bien sur, comme dans tout il y avait des détails en plus, ou bien des choses qui n’apparaissaient pas, alors qu’elles s’étaient pourtant bel et bien passé. C’était pour ça, qu’il la poussait sur ce terrain là.

- J’aime le chocolat noir admit-il. Peu de personnes, le reconnaissent à sa juste valeur, lui préférant le chocolat au lait plus doux. Mais j’estime qu’avec le chocolat noir, on ressent mieux les arômes. Je choisis mes fèves avec soin. Et je fais toujours en sorte, de leur rendre justice une fois transformé en chocolat.

Il pourrait aussi parler du fait, qu’il avait un penchant pour le caramel coulant, c’était pour ça qu’il avait une gamme de ballotins fourré avec ce caramel. C’était l’un des produits les plus vendus. Mais, ce n’était pas pour autant qu’il n’innovait pas. Il avait même lancé une nouveauté en fin d’année : les oursons en guimauve artisanaux. On en trouvait beaucoup dans les super marchés. Mais les siens, avaient le plus d’être fin main. De la guimauve au chocolat tout était fabriqué dans l’atelier de l’arrière boutique.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
So i lay down this armor
I'm not bullet proof when it comes to you. Don't know what to say when you made me the enemy. After the war is won, There's always the next one. Maybe I'll crash into you, Maybe we would open these wounds. We're only alive if we bruise. So I lay down this armor for you

Nyx L. Hartwin


« Je suis la lumière qui rallume l'aube. »


Nyx L. Hartwin


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : The Guardians of Childhood
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightlight

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1006
✯ Les étoiles : 12977




Actuellement dans : « Je suis la lumière qui rallume l'aube. »


________________________________________ Mar 22 Jan 2019 - 18:42


never forget

yesterday is history, tomorrow is a mystery.

 

Est-ce qu'elle aurait pu sautiller sur place face à son compliment ? Oui, si elle ne s'était pas retenue de justesse. Elle avait conscience de toutes les failles de son comportement, chacune étant volontaire, pour la plupart. Elle savait qu'il appréciait cette remarque sur Pâques, tout comme elle se doutait que le dessin ne le laisserait pas indifférent. Il n'était pas non plus très doué pour dissimuler ses ressentis : elle le percevait dans le regard qu'il posait sur elle.

« Pour la taille... et bien... hum grand ? » poursuivit-elle, une moue hésitante prenant place sur son visage.

Elle aurait bien tenté une sorte de taquinerie, en lui disant qu'une fourchette serait certainement trop petite, ou qu'elle préférait les cuillères, mais son humour était trop particulier pour qu'il y adhère. C'était souvent le cas. Des remarques décalées la faisaient rire aux éclats pendant que les autres ne comprenaient pas. Elle ne s'en vexait jamais, cela dit.

« J'ai hâte de la rencontrer ! » ne put-elle s'empêcher de s'extasier, alors qu'il admettait avoir bien une autre personne travaillant à ses côtés.

Qui avait réussit à percer suffisamment sa carapace pour se faire accepter à ses côtés ? Tout le monde changeait avec le Temps, et la malédiction avait impacté les caractères de chacun. Elle ne l'ignorait pas puisqu'elle en avait elle-même subit les contrecoups avant de les remarquer sur d'autres. Certaines différences la surprenaient d'ailleurs toujours. En bien, pour la plupart. Comme celles qui concernaient le Croque-Mitaine.

« Vous connaissez ? » prononça-t-elle alors, presque sur le ton de la confidence, tandis que la conversation prenait un tout autre tournant.

Nyx avait totalement oublié la structure en chocolat qu'elle souhaitait commander. Il commençait à s'interroger. Et il le lui faisait comprendre. Ses yeux brillaient d'une lueur intéressée, autant que d'une impatience brûlante. Son cœur battait follement dans sa poitrine tant elle avait attendu qu'il fasse la moindre remarque pouvant lui confirmer qu'il n'était pas dupe.

« J'ai un talent certain pour le dessin. » fit-elle remarquer de son sourire grandissant, telle une constatation plutôt qu'une vantardise. « Et je me suis peut-être inspirée de certaines histoires en effet pour le contenter, c'est un grand fan de l'histoire originale... »

Elle faisait de son mieux pour garder une intonation mystérieuse mais sa voix tintait d'une joie qu'elle peinait à dissimuler. Son timbre était toujours emprunt de douceur même quand l'excitation prenait le dessus cela dit, ça faisait partie intégrante de sa nature. Elle se pinça les lèvres, baissant les yeux vers son propre carnet.

« Je me suis renseignée aussi. Je préfère les bouquins. Il y a tellement de personnages délaissés dans l'adaptation. »

La jeune femme hocha la tête comme pour appuyer ses dires. Elle avait mit un moment avant de finir par céder à la curiosité pour visionner cette histoire qui était la leur. Elle avait été étonnée par la presque-exactitude des faits et la représentation admirable de chacun de ceux qui avaient été ses compagnons de route, à un moment ou un autre. Cela dit, elle se demandait pourquoi l'Homme de la Lune n'avait pas été montré, rien qu'une seconde. Ou pourquoi elle... Non, étant donné le pan d'histoire qui avait été développé, elle ne pouvait pas y être. Elle n'avait pas le droit de se trouver à leurs côtés à ce moment-là de leur existence.

Sa gaieté était soudainement mêlait à une certaine nostalgie dans laquelle pointait une légère peine. C'était toujours le cas dès qu'elle se remémorait un souvenir de l'époque d'avant-Jack, de pendant-Jack, d'après-Jack... elle les triait par périodes. Depuis qu'elle avait récupéré l'entièreté de ses souvenirs, elle avait dû faire le tri pour ne pas en perdre le fil.

« Oh ! » laissa-t-elle échapper dans une exclamation de surprise. « Pardon... ça m'arrive parfois. »

Les yeux baissés, elle n'osait pas relever la tête dans sa direction. Cette fois elle n'avait pas pu le retenir ou le dissimuler. Ses cheveux s'étaient illuminés pour tirer vers le blanc tandis que ses émotions avaient prit le dessus sur sa réflexion. Elle poussa un léger soupir, presque soulagée finalement qu'une telle chose se soit produite. Après tout, ce n'était qu'un indice de plus sur sa nature et cela lui demandait un effort considérable de devoir le retenir. Mentalement, c'était exténuant de devoir conserver une neutralité constante.

« Ce n'est pas dangereux, évidemment ! C'est juste... Un vestige de celle que j'étais par le passé. » jugea-t-elle utile de préciser dans un sourire plus léger. « C'est très pratique en pleine nuit. Je n'ai pas besoin de lampe torche. »

Elle laissa échapper un rire jovial tout en se débarrassant du bonnet qu'elle avait posé sur sa tête pour le placé sur le comptoir. Elle ne comptait pas partir tout de suite dans tous les cas. C'était certain maintenant, elle s'attarderait autant que possible à cet endroit. Elle s'y sentait bien.

« J'approuve le chocolat noir. Je l'adore aussi. J'aime beaucoup le chocolat blanc aussi même si ce n'est pas vraiment le plus pur de tous. Ça doit être la couleur. Et je n'ai aucun doute quant à vos talents dans votre domaine, je n'ai entendu que de bonnes choses sur votre entreprise et vous avez une réputation irréprochable ! »

Elle ne lésinait par sur les compliments. Une façon comme une autre de détourner l'attention même si... est-ce que c'était véritablement nécessaire dans de telles conditions ? N'aurait-elle pas dû tout lui dire étant donné qu'elle en mourrait d'envie ? Sa sentimentalité voulait la faire craquer. Pour pouvoir le prendre dans ses bras, lui dire à quel point il lui avait manqué, lui parler de tout ce qu'elle avait pu voir, de tout ce qu'elle avait pu faire, lui poser tant de questions... Et une autre part d'elle-même, bien plus patiente et aimant les jeux de piste, voulait voir si il était capable de trouver lui-même qui était celle qui lui faisait face.

« Je m'appelle Nyx, au fait. Pour... le nom de la commande. Il n'est jamais trop tard pour les présentations ! » lança-t-elle, de nouveau enjouée, tout en lui tendant sa main alors que sa peau avait recouvrée une certaine pâleur elle aussi.

DESIGN ϟ  VOCIVUS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

What do you know of fear ? Fear is for the winter, when the snows fall a hundred feet deep and the ice wind comes howling out of the north. Fear is for the long night, when the sun hides its face for years at a time, and little children are born and live and die all in darkness while the direwolves grow gaunt and hungry, and the white walkers move through the woods.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80962-nyx-remember-me-in-dr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80976-the_dreamcatcher#1023114 En ligne

Aster Spleaster


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aster Spleaster


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 343
✯ Les étoiles : 3656




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 23 Fév 2019 - 19:27


Never Forget

But today is a gift.
D’a...ccord, « grand » pour la taille. Ça allait pas franchement l’aider. Il faudrait qu’il consulte son carnet afin de voir les dimensions de la dernière sculpture en chocolat qu’ils avaient faites avec Anna. Elle avait été pour un concours en ville. C’est comme ça, qu’il avait pu prouver sa suprématie sur les autres chocolatiers de Storybrooke, gagnant le droit de mettre sur sa porte d’entrée la petite plaque indiquant qu’il était le meilleur chocolatier ici. De quoi boosté un peu son égo, et de faire affluer encore plus les clients. Dire que la boutique tournait bien serait très en dessous de la réalité. Mais c’était pas vraiment le moment de penser à ça. Il av ait d’abord cru que la petite brune en face de lui, faisait partie d’une blague débile. Néanmoins, plus la conversation avançait, et plus cette théorie lui semblait inadéquate.

Déjà, elle était trop enjouée pour ça. Qu’ils embauchent des gens avec le sourire okay. Mais ils poussaient pas à ce point là. Ça foutrait tout en l’air. Et puis justement, fallait un minimum de discrétion. Hors elle, elle avait plus l’air d’être la personne qui balançait tout, lorsqu’une surprise party était organisé. Et seconde surprise, elle savait de quoi il parlait. En résumé, elle était définitivement trop honnête pour que ce soit un coup monté.

Cela eu au moins, le mérite de le détendre légèrement. Néanmoins, restait à savoir qui elle était. Il lui restait, la théorie du nouveau gardien. Mais là, encore il admettait que c’était tiré par les cheveux. Si il y avait eu besoin de babysitté un petit nouveau, l’homme de la lune l’aurait adressé à Tooth ou bien Sab. Pas à lui. Restait, donc la possibilité qu’elle provienne de son passé. Néanmoins, il fut totalement coupé de ses pensées, lorsqu’elle se mit à se transformer en un genre de lampadaire humain.

- Le chocolat blanc est souvent considéré comme le moins « noble » des trois types de chocolat, dit-il essayant de reprendre le fil en se concentrant sur la conversation. Étant donné qu’il ne provient pas directement de la transformation de la fève. Néanmoins, ça ne veut pas forcément dire, qu’il est moins bon que le chocolat noir ou le chocolat au lait. D’ailleurs, ceux qui ne mangent que du chocolat noir sous prétexte qu’il n’y a que comme ça qu’ils peuvent sentir les arômes du chocolat j’les vois comme des snobinards.

Il préférait le chocolat noir, ça voulait pas dire qu’il ne mangeait que ça. Il y avait une nuance. Et puis, le boulot du chocolatier c’était aussi de savoir faire apprécier son chocolat peu importe le type. Si, il n’arrivait pas à sublimer un chocolat blanc, ça voulait dire qu’il faisait son job avec les pieds et qu’il était nul point barre. Il fallait dire qu’il tenait son métier en très haute estime. Alors, la médiocrité n’était pas vraiment toléré. Certains pouvaient apprécier ce trait de sa personnalité, d’autres pas. En tout cas, lui il était comme ça et si ça plaisait pas, franchement c’était le cadet de ses soucis.

Finalement, il eu enfin un nom à mettre sur un visage : Nyx. C’était pas le nom d’une déesse dans la mythologie grecque ? C’était l’une des leurs ? Il était pas hyper calé de ce côté là. Il savait que l’ex -plus si ex que ça, apparemment vu ce que lui avait raconté une certaine autre brune- de l’autre cancrelat des carpettes était une déesse, et que Blacky ne la portait manifestement pas de son coeur, vu sa manière d’en parler. Lui, pour sa part il s’était retenu d’éclater de rire devant l’ironie de la situation. Le croque mitaine qui avait un soucis avec l’homme de la lune et la lune d’une manière général, se retrouvait en couple avec la déesse qui la représentait justement. C’était presque le début d’une histoire drôle.

Mais encore une fois, l’ex lapin fût tiré de ses pensées, et assez brutalement il admit étant donné le barouf d’enfer venant de l’arrière boutique. On l’entendait d’ici. Qu’est qu’il se passait ? Il eu bientôt la réponse, lorsqu’une rouquine essoufflée, passa la porte pour arriver à l’intérieur de la boutique, une lampe torche en main :

« L’ampoule du garage a pété. Il faisait tout noire, alors j’ai essayé d’utiliser la lampe torche. Mais j’crois que j’lai faite tombé. »


Aster roula des yeux, suite à ses explications. Pourquoi, est-ce qu’il était même pas surpris en fait ? Restait plus qu’a espérer qu’elle avait rien pété d’autre dans le garage, sinon ils allaient être sacrément emmerdés.

- T’es vraiment pas croyable soupira-t-il

« Hé ! C’est pas ma faute » s’indigna son employée « T’as qu’a mieux t’occuper de l’électricité, ça éviterait qu’on se casse la figure en rentrant de livraison. Si mon vélo est pété tu me payes la réparation ! »

- Et si quelque chose d’autres est pété j’le retiendrais sur ta paye


Anna ouvrit la bouche, et la referma plusieurs fois cherchant sans doute à répliquer sous le regard goguenard d’Aster. Bon, et avec tout ça il en était presque à oublier la cliente qui avait manifestement des gênes de luciole ou de ver luisant. Ce qui...En fait pouvait être pas mal utile maintenant qu’il y pensait.

- Dites, vous seriez d’accord pour aider la pas douée ici présente ?
Demanda-t-il en désignant Anna d’un mouvement de tête.

Si elle pouvait juste leur filer un coup de main, pour essayer de changer cette foutu ampoule, il était même prêt à lui faire une remise sur sa commande. Il y avait juste qu’a espérer que la seule chose qui soit pété ce soit la lampe torche -et l’équilibre d’Anna mais, ça c’était pas spécialement important. Peut-être qu’ils pourraient reprendre leur discussion pendant qu’il filerait à la rouquine de quoi s’occuper. Il lui manquait un élément, quelque chose titillait sa mémoire, et ce n’était pas anodin il le sentait. Aster, étai sûr et certains qu’il connaissait la jeune femme. Mais, il n’arrivait pas à savoir où ni comment et c’était frustrant.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
So i lay down this armor
I'm not bullet proof when it comes to you. Don't know what to say when you made me the enemy. After the war is won, There's always the next one. Maybe I'll crash into you, Maybe we would open these wounds. We're only alive if we bruise. So I lay down this armor for you

Nyx L. Hartwin


« Je suis la lumière qui rallume l'aube. »


Nyx L. Hartwin


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : The Guardians of Childhood
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightlight

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1006
✯ Les étoiles : 12977




Actuellement dans : « Je suis la lumière qui rallume l'aube. »


________________________________________ Jeu 14 Mar 2019 - 19:43


never forget

yesterday is history, tomorrow is a mystery.

 

Qu'est-ce qu'elle pouvait apprécier l'entendre parler de son travail. Il dégageait une passion certaine, une connaissance qu'elle admirait en même temps qu'elle aurait pu l'envier, et il était beaucoup plus avenant quand il s'étalait sur le sujet des divers chocolats et de leurs variétés. Elle se rappelait avec un sourire mutin de la ferveur dont il pouvait faire preuve lorsqu'il était question de défendre Pâques face à Santa. Elle aimait bien compter les points, voir lequel des deux céderaient en premier quant à la suprématie de sa fête, même si elle ne le faisait toujours que dans sa tête. Elle eut presque un rire à l'appellation ''snobinards'' dont il usa. Ça lui ressemblait bien.

Elle était prête à continuer à se présenter, à discuter, à partager, quand une véritable petite tornade rousse décida de les rejoindre. Nyx cligna des yeux, d'abord surprise par une telle entrée, avant que son sourire ne se fasse encore plus large – au point qu'on pouvait se demander comment il lui était physiquement possible d'en afficher un si grand. Ses cheveux continuaient de briller avec plus ou moins d'intensité et étant donné que le Lapin n'avait pas fait de remarques à ce sujet, elle ne cherchait plus à le contrôler. Elle laissait tout son enthousiasme se manifester à sa guise, gardant ses mains jointes sur le comptoir pour ne pas se mettre à vouloir serrer cette jeune femme dans ses bras.

C'était donc elle, la fameuse employée qu'il gardait à ses côtés ? En les entendant discuter, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'ils s'étaient bien trouvés. Elle avait ce côté adorablement maladroit (qui lui rappelait un peu sa propre personne) tout en ne faisant pas preuve d'hésitation pour répondre à ses grognements indignés dignes d'un vieil oncle ronchon. Ses yeux pétillaient tandis qu'elle dévisageait la jeune femme, mais elle tourna la tête vers le propriétaire à sa question.

Durant quelques secondes, elle afficha une moue quelque peu indécise. Elle n'était jamais contre apporter son aide à qui que ce soit - encore moins si c'était Aster qui le lui demandait ! - mais elle ne savait pas trop ce qu'elle était en mesure de faire contre une ampoule cassée. Les sourcils froncés, elle se pinça légèrement les lèvres, avant que ces dernières ne viennent à former un « O » comme si elle venait d'avoir une révélation.

« Bien sûr ! » s'exclama-t-elle trop joyeusement. « Avec grand plaisir ! »

Définitivement, elle était bien trop enjouée. C'était une autre façon de se rapprocher ou de se faire bien voir que de rendre service après tout. Il allait réaliser qu'elle était une bonne personne, peut-être qu'il lui en voudrait moins quand il se souviendrait d'elle et se rendrait compte qu'elle était restée aux abonnés absents pendant des siècles... Elle grimaça subtilement à cette pensée, avant de secouer la tête et de s'écarter du comptoir pour rejoindre la rousse.

« C'est par là, c'est ça ? » s'enquit-elle en désignant la porte qu'avait passé la jeune femme quelques minutes plus tôt d'un geste de la tête. « Je vais faire l'éclaireuse ! »

Ce fut en presque en sautillant qu'elle passa devant elle, sa chevelure lâchée tombant souplement sur ses épaules à chacun de ses mouvements. Durant toutes les années passées dans le monde réel, elle n'avait jamais pu faire usage de ce don. Cela s'était avéré complexe, surtout les premiers temps, et elle avait l'impression de se sentir de nouveau complète à présent. Non seulement elle n'avait plus à dissimuler qui elle était vraiment, mais elle avait retrouvé ceux qui comptaient pour elle. Du moins c'était en cours.

Elle aimait bien observer cette arrière boutique dans laquelle elle imaginait le chocolatier s'afférer au travail. Combien de choses avait-elle raté pendant ses expéditions à travers le monde ? Plus qu'elle ne pouvait en compter, à n'en pas douter. Tellement de choses restaient encore à découvrir, c'était comme une... troisième vie ? Quatrième plutôt. Ou cinquième. Elle en avait vécu tellement.

« Vous pouvez m'appeler ''la lampe torche'' si vous voulez, ou Nyx, ou Lux. Même si je préfère Nyx. » poursuivit-elle après un instant en tournant légèrement la tête vers celle qu'elle accompagnait. « Aster a brièvement parler de vous tout à l'heure. Vous travaillez avec lui depuis longtemps ? Il ne vous maltraite pas trop ? »

Elle ponctua sa question d'un rire cristallin tout en reportant son regard sur le chemin qu'elle prenait. Elle n'avait pas prêté attention au fait qu'elle avait usé naturellement du prénom de son patron. Elle pouvait toujours prétexter le connaître grâce à la publicité faite pour sa chocolaterie, plutôt que d'avouer qu'elle avait mené ses propres recherches afin de retrouver les Gardiens. Ou alors elle pouvait simplement tout déballer à cette inconnue pour ne plus être la seule dans la confidence. Non, ce serait trop risqué.

Suivant son instinct, elle finit par atteindre la porte qui menait au garage. Sans aucun mal, la lumière que son propre corps dégageait permettait d'éclairer de manière assez tamisée l'environnement qui l'entourait. Rien ne semblait avoir subit de trop gros dégâts, même si certaines étagères semblaient avoir été quelque peu bousculée.

« Vous auriez pu vous faire mal... Vous n'avez rien n'est-ce pas ? »

Une légère pointe d'anxiété se fit entendre dans sa voix, ce qui eut au moins l'avantage de faire étinceler encore plus les mèches qui ornaient le haut de sa tête. Il aurait été dommage que cette pauvre petite se soit blessée à cause d'un problème électrique. On ne pouvait vraiment pas se fier aux lumières artificielles.

« Je vais trouver une ampoule de rechange ! » proposa-t-elle avec entrain, estimant qu'il n'était pas nécessaire que la rousse prenne le risque de se prendre les pieds dans d'autres objets encombrants en se frayant un chemin avec elle.

C'était plutôt bien organisé, sans grande surprise. Il n'y avait pas de place pour l'improvisation ou le désordre dans les affaires du Lapin. Souriante, Nyx trouva sans grande difficulté l'endroit où tout le nécessaire de bricolage pouvait être entreposé. Elle fit tourner plusieurs outils entre ses doigts avant de mettre la main sur une ampoule lisse et en bon état. Elle laissa même échapper un petit « Bingo » de réussite dans un murmure, sa bouche tressaillant de contentement.

« Je suis un peu... trop petite, pour la changer. » estima-t-elle avec une moue déçue.

Même l'employée la dépassait largement. Elle n'avait jamais été très grande par le passé, ce qui lui servait de corps étant semblable à celui d'un adolescent, mais sa forme humaine définitive ne l'avait pas doté de centimètres supplémentaires. Elle s'y faisait plutôt bien.

« Je pourrai... trouver un tabouret ou... » supposa-t-elle dans un premier en tournant sur elle-même.

Dans sa main, l'ampoule s'illuminait au contact de ses doigts, sa lumière se déversant à l'intérieur de l'objet de verre jusqu'à illuminer la pièce d'une clarté nouvelle.

« Aster ? » cria-t-elle soudainement avec un naturel imprévu qu'elle n'avait pas réussit à contenir. « Un lapin ne serait pas de trop pour atteindre le plafond ! »

Pendant quelques secondes, elle eut un sourire joyeux. Puis, ses yeux clignant tandis qu'ils se reposaient sur la silhouette de la jeune femme, elle ouvrit la bouche, pleine d'incertitude et de confusion. Est-ce qu'elle venait vraiment d'admettre à haute voix qu'elle avait conscience de son ancienne identité ? Ce n'était pas une confession qui la trahissait tant que ça, non ? Tout le monde pouvait être au courant. Il ne s'agissait pas d'un secret. Le plus suspect était davantage la manière dont elle avait prononcé cette phrase, sans gêne, comme si elle s'adressait à un vieil ami. C'était le cas, oui, mais il n'était pas censé le savoir.

DESIGN ϟ  VOCIVUS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

What do you know of fear ? Fear is for the winter, when the snows fall a hundred feet deep and the ice wind comes howling out of the north. Fear is for the long night, when the sun hides its face for years at a time, and little children are born and live and die all in darkness while the direwolves grow gaunt and hungry, and the white walkers move through the woods.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80962-nyx-remember-me-in-dr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80976-the_dreamcatcher#1023114 En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Never Forget ☾ LAPINOU





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques