MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 These Are The Days Of Our Lives ✰ APOLLON + SASHA + ARYA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

S&C Hale


« Dis-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


S&C Hale


╰☆╮ Avatar : Ksenia Solo & Ryan Reynolds

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Peine (Charlie) & Panique (Sasha)

✓ Métier : Maîtresse des Enfers
These Are The Days Of Our Lives ✰ APOLLON + SASHA + ARYA - Page 3 33xx7xz

☞ Surnom : Marjo
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6715

These Are The Days Of Our Lives ✰ APOLLON + SASHA + ARYA - Page 3 _


Actuellement dans : « Dis-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Dim 16 Juin 2019 - 21:46



❝These are the days of our lives❞
Keep yourself alive...and rocking !
Je continuais de m’esclaffer tout en m'éloignant de plus en plus du bord de l'eau, Roger toujours derrière moi et malgré la vitesse à laquelle j'allais, je ne fut pas assez rapide, il se trouvait à présent à mes côtés et il fit de son mieux pour m'attraper et me pousser sous l'eau, bien sur comme je n'avais pas eu le temps de prendre ma respiration, je bu la tasse ce qui était très désagréable vu comment l'eau était salé. Gesticulant sous l'eau, je finis par me dégager et remontais à la surface, crachant légèrement pour me dégager le goût de l'Océan sous les rires du batteur et sans attendre une seconde de plus, je m'avançais rapidement dans sa direction et le poussais à mon tour sous l'eau, le retenant pendant quelques secondes avant de le laisser remonter à la surface.

"Alors elle est bonne ?"Demandais-je tandis qu'il toussais, lui aussi avait bu la tasse."Ne me regarde pas comme ça, tu l'a chercher."Ajoutais-je alors qu'il me foudroyait du regard.

"Je te déteste."Répondit-il en croisant les bras sur son torse et je roulais des yeux, je le connaissais assez bien maintenant pour savoir qu'il ne pensait pas un seul mot de ce qu'il venait de dire.

"Ne t'en fais pas, ça te passera avant que ça me prenne."Et sans ajouter un mots de plus, je me penchais en arrière et poussais mes jambes vers la surface, me mettant en position de la planche. Fermant les yeux, je me laissait entraîner par les vagues, me laissant bercer par les bruits autour de moi, si ça avait été possible j'aurais presque pu m'endormir tellement j'étais relaxer, mais je ne pouvais pas, dormir ne faisait pas partis du kit des êtres divins. Je trouvais que dormir était une perte de temps, rester immobile pendant des heures ne me faisait pas du tout envie et au moins je n'avais jamais cette sensation de fatigue dont tous les mortels parlait, ce qui faisait que je pouvais faire plein de chose fatigante, sans m'arrêter, c'était très utile quand on s'entraînait moi et mon frère.

"C'est moi où ça s'agite ?."J'ouvrais un oeil pour observer Roger qui était un peu plus loin, lui aussi en position de la planche avant de regarder en direction du ciel puis de la plage, le vent semblait souffler un peu plus fort qu'avant et en y faisant un peu plus attention, je remarquais que l'eau semblait s'agiter un peu plus, fronçant les sourcils devant ce changement soudain, il me fallu quelques secondes pour me rappeler que nous étions menacés par une moule divine et que ça n'avait rien à voir avec la météo. "Fait ch-..."Soudain une grosse vague venu de nulle part me retourna et je sombrais sous l'eau pour la seconde fois aujourd'hui, j'aurais du me douter que le dieu des Océans n'en n'avait pas finit avec sa crise de jalousie, mais j'avais été distraite, trop distraite, ça m'arrivais souvent depuis quelques années maintenant, surtout quand j'étais en présence des Queen mais je n'arrivais pas à comprendre pourquoi, je trouvais ça très perturbant. La voix d'Aphrodite me coupa dans ma réflexion, heureusement pour moi que je pouvais tenir ma respiration plus que les autres, sinon il y avait bien longtemps que je me serais noyé.

Je tournais la tête dans toute les directions, cherchant Roger du regard et le trouvais un peu plus loin sur ma gauche en train de se débattre et je fit mon possible pour arriver à sa hauteur au plus vite, ce qui n'était pas du tout simple avec une mer aussi agiter, Poséidon semblait déterminer à vouloir se débarrasser de Roger, mais je ne le laisserais pas faire, il était hors de question qu'il le tue et si par malheur il réussissais, je ferais mon possible pour le trouver et lui planter un couteau dans le cœur. Une fois à la hauteur du batteur, j'encerclais mes bras autour de son torse avant de ne pousser vers le haut, il ne bougeait plus et ça m'inquiétais. Je nageais le plus vite possible vers la plage, ce qui n'était pas simple quand la mer cherchais à vous tuer et que vous aviez un mortel inconscient dans les bras, mais je finissait par quitter l'eau, m'éloignant de celle-ci le plus rapidement possible avant de déposer Roger sur le sable, sans perdre de temps, je lui pinçait le nez et lui ouvrait la bouche, Dolos m'avait un jour expliquer comment ça fonctionnait, j'avais trouver ça inutile, mais aujourd'hui j'étais plutôt heureuse de l'avoir écouter.

Au bout de plusieurs secondes, Roger ouvrit les yeux et cracha l'eau qu'il avait avaler par accident, et je poussais un soupire de soulagement, même si mes sens était toujours autant en alerte, la menace n’était surement pas encore lever et Poséidon trouverais surement un autre moyen pour nous pourrir la vie.”Keskicépassé?”Demanda le batteur, confus parce tout ce qui venait d’arriver.

“Tu à bien faillis nous quitter darling, heureusement pour toi Sasha était là.”Je levais les yeux et croisais le regard de Freddie, il semblait à la fois secouer et soulager, je lui offris un maigre sourire avant de regarder les autres, tout le monde semblait être dans le même état que le chanteur.”On devrait peut être t’emmener à l'hôpital pour voir si tout va bien.”

“Pas la peine, je vais bien.”Roger se redressa et je l’aidais à se lever, il tituba légèrement et je resserrait mon emprise sur lui pour ne pas qu’il tombe comme une masse dans le sable.”Je vais juste aller m’asseoir et si vraiment ça va pas, j’irais voir quelqu’un.”Freddie ouvrit la bouche pour protester mais Roger fut plus rapide.”Je vais bien Fred’, ne t’inquiète pas.”Il lui tapota gentiment l’épaule avant de commencer à s’éloigner, bien sur comme je le tenais toujours, je devais le suivre, ce qui n'avait pas l’air de le déranger plus que ça.”Merci.”Murmura-t-il tandis qu’on s'avançait vers nos affaires, je jetais un rapide coup d’oeil dans sa direction avant d’hausser les épaules.

“Je voulais épargner les garçons la galère de devoir trouver un batteur remplaçant, c’est toujours long et compliqué.”
Je l’aidais à s’installer sur une chaise longue, jetant un coup d’oeil vers l’eau, les vagues semblait s’être calmé et le vent aussi, mais j’avais comme le sentiment que ce n’était pas terminé.”Je vais nous chercher à boire, je reviens, essaie de ne pas tomber dans les pommes.”

“Je te manquerais beaucoup trop, n’est-ce pas ?.”
Me dit-il taquin, je levais les yeux au ciel, on pouvait voir ça comme un signe positif qu’il allait bien si il racontait des bêtises. Je choisissait de ne pas lui répondre et m’éloignais, sachant pertinemment que les autres veillerais sur lui le temps que je revienne. Je n’avais pas spécialement soif mais je sentais comme le besoin de m’éloigner un peu, je ne savais pas quel était la raison de ce besoin, mais je le faisait quand même. Ce n’est qu'arrivée près de la paillote que je remarquais que Brian m'avait suivi, je le regardais avec curiosité.

“Tu avais peur que je me perde entre ici et nos affaire Curly ?”Questionnais-je avec un petit sourire qu’il me rendit, levant légèrement les yeux au ciel en entendant le surnom que lui avait trouver par le passé, il n’en n’était pas vraiment friand, mais ce n’était pas pour autant qu’il m'empêchait de l’employer.

“Non.”Dit-il en secouant la tête et je fronçais légèrement les sourcils, il y avait un problème ? Je jetais un coup d’oeil en direction de notre petit groupe pour voir que tout semblait normal, Roger était en pleine conversation avec les autres.”Il ira bien tu sais, tu as été rapide pour le sortir de là et pour le réanimer.”Je me plaçait derrière un groupe de nana qui faisait la queue, le barman derrière son comptoir semblait déborder.

“Je sais, je ne suis pas inquiète.”Je ne savait pas pourquoi le guitariste m'avait suivit juste pour me dire ça, je savait parfaitement que Roger irait bien, je n’étais pas une enfant qu’on avait besoin de rassurer. Je tournais la tête pour regarder Brian qui continuais de me fixer du regard avec une expression que je n’arrivais pas à comprendre.”Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ?” Demandais-je légèrement agacée alors que nous arrivions enfin près du comptoir, je passais commande pour tout le monde avant de reporter mon attention sur Brian, attendant toujours qu’il veuille bien m’expliquer son problème.

Il ouvrit la bouche, il semblait avoir trouver ses mots, mais au dernier moment, ses épaules s'affaissent et il secoua la tête.”Rien, c’est moi qui me fait des idées.”Je le fixais du regard pendant un long moment sans rien dire avant de simplement secouer la tête, je ne chercherais pas plus loin, si il changeait d’avis, j’étais certaine qu’il me ferait signe. Je récupérais les premiers verres.”Laisse, je me charge des autres et de payer, je te dois bien ça pour ce que tu as fait pour Roger."Il me sourit et je tournais les talons pour rejoindre les autres, tendant un verre en direction de Freddie qui l'accepta avec un sourire dans ma direction, il bu une assez longue gorgée, il ne semblait pas encore avoir l'esprit tranquille, je tendais un autre verre en direction d'Aphrodite, lui jetant un regard incertain.

Tu pense qu'on devrait rentrer ? ou l'autre algue divine à enfin terminer sa crise ?Questionnais-je par télépathie, personne ne semblait vouloir retourner dans l'eau et je n'avais pas penser à embarquer quoi que se soit pour jouer, ni de scrabble, ni de frisbee; en plus nous avions encore du temps devant nous avant que ce ne soit l'heure du repas, peut être que simplement rester à bronzée était la meilleur des solutions pour le moment.



© Pando




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
These are the days of my life
Those were the days of our lives. The bad things in life were so few. Those days are all gone now, But one thing is true,When I look and I find ....I still love you.
En ligne

Aryana Cloud-Sandman


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Aryana Cloud-Sandman


These Are The Days Of Our Lives ✰ APOLLON + SASHA + ARYA - Page 3 378254admin

╰☆╮ Avatar : Dianna Agron & Charlize Theron

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aphrodite

These Are The Days Of Our Lives ✰ APOLLON + SASHA + ARYA - Page 3 808687arya

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9956

These Are The Days Of Our Lives ✰ APOLLON + SASHA + ARYA - Page 3 _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Mar 2 Juil 2019 - 17:14



Cette année-là, je chantais pour la première fois.
Le public ne me connaissait pas.


Une vague plus forte que les autres avait bien failli emporter Roger, mais heureusement Sasha l'avait arraché à la mer tumultueuse. Après un bouche à bouche dans les règles de l'art, le batteur était revenu à lui. Je m'étais précipitée vers le couple, tout comme ses amis ainsi que Miami Beach, trempé des pieds à la tête -sans doute que l'océan n'avait pas été clément avec lui non plus.

La démone s'assura de mener le blondinet jusqu'à une chaise longue avant d'aller chercher à boire. Elle était si prévenante avec lui. C'était attendrissant. Tandis que Brian la rejoignait, je me tournais vers les autres garçons. Ils observaient tous Roger d'un oeil soucieux alors que ce dernier avait enfilé des lunettes de soleil et arborait une expression décontractée, bien qu'il soit étalé sur la chaise longue comme une crêpe.

"Ah, les hommes. Toujours à rouler des mécaniques, mais dès qu'ils ont un petit souci, c'est la fin du monde."
soupirai-je, ironique.

Roger redressa la tête et je pouvais aisément deviner le regard noir qu'il me jetait à travers ses lunettes. Nullement impressionnée, je m'agenouillai à côté de sa chaise longue et posant les mains sur son bras, je murmurai :

"Je suis sûre que tu as fait semblant de te noyer pour que Sasha te réanime."

"Oui d'ailleurs, super ingénieux d'avoir avalé de l'eau de mer. Très réaliste."
appuya Freddie, qui paraissait toujours pas mal chamboulé.

C'était une manière comme une autre de flatter l'égo du batteur, et qu'il récupère plus vite. J'avais lu dans un magazine que le mental a un rôle prépondérant dans les chocs extérieurs ou les maladies.

"On peut rien vous cacher." admit Roger à retardement avec un faible sourire espiègle. "Faut se donner à fond dans tout ce qu'on fait, même la drague."

Sur cette réplique, il laissa retomber sa tête contre le dossier de la chaise longue, à bout de forces.

"Et vous, monsieur Beach ?" demandai-je en me redressant et pivotant vers lui. "Tout va bien ?"

"Hormis le fait que j'ai pris l'eau, oui."
sourit-il, ruisselant dans son costume trois pièces.

"Vous devriez vous déshabiller." déclarai-je sans détour.

Je plongeai mon regard dans le sien et il frémit, mal à l'aise.

"Sinon, vous risquez d'attraper du mal." repris-je d'un ton empreint de sollicitude.

"Je... Je vais attendre de retourner à l'hôtel." bégaya-t-il légèrement.

"Dommage..."
soufflai-je.

Il s'éclaircit la gorge et détourna brusquement les yeux, ce qui m'arracha un sourire amusé. J'adorais le taquiner. Il était si guindé et adorable !

J'eus une expression légèrement absente tandis que j'entendais Sasha me parler par télépathie.

Tu pense qu'on devrait rentrer ? ou l'autre algue divine à enfin terminer sa crise ?

Excellente question. Je levai les yeux vers le ciel et constatai, sans surprise, que de gros nuages noirs s'amoncelaient au-dessus de nos têtes, chassant le soleil. Les vagues devenaient des rouleaux furieux qui s'écrasaient sur le sable dans un fracas épouvantable.

La fête est finie
, répondis-je à mon amie par la pensée.

Poséidon était vraiment doué pour tout gâcher. Mais si nous ne pouvions nous amuser à la plage, nous avions d'autres endroits où nous distraire. Mon frère ne faisait que nous forcer à nous déplacer. Rien ne pourrait nous séparer de Queen.

Bientôt, la pluie commença à tomber, clapotant contre les parasols.

"Bon, je crois que tout tombe à l'eau."
soupirai-je.

Le retour à l'hôtel se fit dans le désordre le plus total. Freddie et Brian soutenaient Roger et l'emmenèrent jusqu'à sa chambre. Il y resta une bonne partie de l'après-midi tandis qu'une averse assombrissait le paysage.

"C'est incroyable. Pourtant, la météo prévoyait un grand soleil."
déclara Miami Beach qui avait sauté dans un costume sec depuis longtemps.

"Anarcartésien." annonça Freddie, solennel, tout en posant les quatre premières lettres du mot sur le plateau. "Mot compte triple."

Brian avait déjà ouvert le dictionnaire et secoua la tête, excédé.

"Ca n'existe pas."

"Ton dico n'est pas à jour."
riposta Freddie avec un geste désinvolte de la main. "Je suis donc toujours en tête avec cent quarante six points."

Il nota tranquillement le score sur une feuille de papier.

"Qu'est-ce que ça veut dire, 'anarcartésien' ?"
demanda Deacy, la tête dans les mains, l'ennui se lisant sensiblement sur son visage.

"Eh bien c'est un anarchiste qui a un esprit logique."
répondit le chanteur sans hésitation.

"Tu as inventé." articula Brian entre ses dents.

J'étouffai un rire nerveux et me frottai le front. Nous venions d'enchaîner la troisième partie consécutive. J'avais beau m'amuser en leur compagnie, il arrivait un stade où je ne supportais plus les jeux de société.

"Si on faisait autre chose ?"
proposai-je.

"Tout ce que tu veux." fit Brian en refermant le dictionnaire d'un geste sec, car il était assez mauvais perdant et ne supportait pas quand Freddie commençait à inventer des mots.

"Ouuh... tout ce qu'elle veut." répéta Freddie avec un large sourire en direction de son ami (sourire auquel il répondit tandis que je me contentai de lever les yeux au ciel, amusée malgré tout).

"C'est une phrase à ne jamais dire en ma présence. Bon, qui est partant pour un Twister ?"
proposai-je, faussement ingénue.

Je lançai un regard complice à Sasha. Elle allait adorer.

"Ok, mais uniquement si on fait un Strip-Twister."
souligna Freddie.

Deacy esquissa une moue plutôt emballé. En revanche, Brian croisa les bras, réticent.

"Pas en version Strip." protesta-t-il. "Parce que c'est toujours moi qui perd."

C'était le moins souple de tous, celui qui ne dansait jamais. Pas étonnant qu'il y laisse à chaque fois ses vêtements.

"C'est très bien que tu perdes."
dis-je en posant sur lui un regard lourd de sens.

Il répondit à mon regard avec une lueur de défi, mais à ma grande déception, il resta hors jeu. Cependant, au bout de trente minutes, n'en pouvant plus de nous observer tous enchevêtrés sur le plateau de jeu et à moitié dévêtus, il se leva d'un bond et voulut quitter la pièce. Cependant, à ce moment-là, Roger apparut, échevelé avec une feuille couverte de son écriture à la main. En nous voyant, il se stoppa net et fronça les sourcils.

"C'est l'orgie la plus bizarre que j'ai jamais vue."
déclara-t-il en se grattant la tête.

Je haussai un sourcil dans sa direction, alors que je me contorsionnais entre Deacy et Sasha, et que je sentais le souffle de Freddie sur mes genoux.

"Tu ne sais pas ce qu'est une orgie."
répliquai-je d'un ton assuré.

Il ouvrit la bouche, fit une moue et finalement secoua la tête. Visiblement, il n'avait pas envie d'argumenter.

"N'empêche, ça tombe bien que vous soyez là les filles, parce que j'ai eu une idée pendant que je bossais sur mon album."

"Monsieur Taylor sort un album solo."
précisa Freddie d'une voix grandiloquente, depuis mes genoux.

Je tressaillis, car cette nouvelle faisait écho aux angoisses que Deacy m'avait confiées la nuit précédente, concernant le fait qu'ils s'éloignaient tous. Si Roger se lançait dans une carrière solo... cela annonçait-il la fin prochaine de Queen ? J'aurais voulu connaître la réaction de Sasha, mais enchevêtrés comme nous l'étions, c'était impossible.

"Et il va être super cool." renchérit le blond. "Bon, vous pourriez vous désemmêler ? Parce que ça me perturbe de parler aux fesses de Sasha. Même si ça a un côté sympa aussi..." fit-il avec un sourire canaille.

Deacy fut le premier à s'extirper du pêle-mêle que nous formions. Je me redressai souplement alors que Freddie, en slip et chaussettes, effectuait une roulade arrière sans aucun effort. Il resta étendu sur la moquette, les jambes croisées.

"Nous t'écoutons, Darling."

Roger plissa des yeux, guettant une quelconque plaisanterie de la part de son ami, mais ce dernier se contenta d'attendre, ses chaussettes battant la mesure d'une musique imaginaire.

"J'ai eu une idée pour Future Management. C'est une de mes chansons. Je vais passer à Top of the Pops pour la promouvoir et..."

"Rog' a écrit, chanté, interprété et produit toutes les chansons lui-même."
coupa Brian, à l'autre bout de la pièce.

Le batteur se retourna, à la fois surpris et déstabilisé. Il eut un sourire reconnaissant envers le guitariste qui l'observa d'un oeil bienveillant. Alors, la boule que j'avais au ventre se dégonfla comme un ballon de baudruche. Je compris qu'il n'existait aucune réelle tension entre eux, et qu'ils acceptaient l'album solo de Roger comme une nouvelle expérience. Queen n'en serait pas lésé. Au contraire, cela pouvait enrichir le "vaisseau-mère".

"Ouais, j'ai bossé comme un dingue dessus." reprit Roger en bombant le torse, sa fierté exacerbée par le soutien de ses amis. "Et j'ai envie que vous participiez aussi, les filles."

Je lançai un regard indécis à Sasha avant de revenir sur le blondinet. Qu'allait-il nous proposer ? De faire les choeurs sur une musique ? Ca serait pour le moins inhabituel mais après tout... pourquoi pas ?

"En fait, histoire d'animer un peu mon passage à Top of the Pops, je m'étais dit..."

Faisait-il exprès de ne pas achever sa phrase afin d'entretenir le suspense ? En tous cas, c'était réussi : j'étais suspendue à ses lèvres. Ses yeux bleus plongèrent dans les miens. Si je n'étais pas qui j'étais, j'aurais déjà succombé à son charme depuis longtemps.

"Vous connaissez Claude François ?"

Et là bam! l'excitation retomba tout net. Comment faisait-il pour être aussi irrésistible et son contraire la seconde qui suivait ? Je fronçai les sourcils, attendant la suite avec nettement moins d'entrain.

"C'était un chanteur français qui avait du succès." assura-t-il. "Et puis il a changé une ampoule dans son bain et il est mort."

Il chercha du soutien auprès de Brian, Freddie et Deacy mais ils se contentèrent d'arborer une expression indécise. Ne se laissant pas démonter, Roger poursuivit d'un ton plus vaindicatif :

"Bref, quand il montait sur scène, il avait des Claudettes avec lui. C'était des nanas qui dansaient pendant que lui chantait. Elles avaient un succès fou aussi."

"Claudettes." s'esclaffa Deacy en mettant sa main devant sa bouche.

Roger lui jeta un regard oblique.

"DONC, mon idée c'est que vous les filles, soyez mes Rogettes."

Il nous désigna l'une après l'autre.

"Ca serait super élogieux pour vous." appuya-t-il en hochant lentement la tête. "Et vous serez bien payées bien sûr. C'est pas du bénévolat. Alors réfléchissez bien à mon offre."

Je me mordis les lèvres pour m'empêcher de rire. Les garçons, eux, ne s'en privaient pas.

"Tu es sérieux ?"
fit Brian, qui se tenait les côtes.

"Je suis très sérieux, Brian." dit-il, et il me rappela l'époque où il avait dû les convaincre que I'm in love with my car n'était pas une blague.

"Juste une question... on portera des vêtements ?"
demandai-je, suspicieuse.

Je faisais évidemment allusion à la fois où il m'avait proposée de faire partie du peloton de femmes nues pédalent dans le clip de Bicycle Race, plus de deux ans plus tôt. Avec lui, je préférais connaître toutes les clauses du potentiel contrat.

"Evidemment." fit-il avec l'expression de quelqu'un qui semble outré que l'on puisse imaginer le contraire.

Il marqua une pause, réfléchissant, et ajouta avec une moue qui le rendait à la fois adorable et machiavélique :

"Mais peut-être pas beaucoup."

"Préviens-nous le jour de la diffusion." glissa Freddie, très intéressé.

Il haussa les épaules devant l'étonnement général.

"J'aime tout ce qui est beau à regarder. Et vous les filles, êtes des chef d'oeuvre."

J'accueillis le compliment avec un sourire radieux. Je le savais, mais c'était toujours agréable de l'entendre de la bouche de quelqu'un d'aussi talentueux que lui.

"On va réfléchir." répondis-je enfin à Roger. "N'est-ce pas, Sassy ?"

Je tournai la tête vers elle, impatiente de connaître sa réaction.

lumos maxima

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Why so serious?
I was born to love you with every single beat of my heart. I was born to take care of you every single day of my life.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7310-i-am-the-origin http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8991-l-eternite-est-ephemere
 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

These Are The Days Of Our Lives ✰ APOLLON + SASHA + ARYA





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ L'Europe