« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
One Piece TCG: où précommander la display [OP-02] Paramount War en ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Fe] Evénement #105 : Civil War

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+4
Elena Atkins
Chris L. Brooke
Tadashi Hamada
Dyson R. Parr
8 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7303



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Sam 23 Fév 2019 - 13:50 « Cours Dydy, cours ! »


(CIVIL WAR)
Où est Adèle ? Demandais-je en panique à Alfred en voyant qu'elle n'était plus dans le Cerebro, mais nul part dans le Q.G. pour autant. Si elle aussi avait disparue, comme Géo et tous les civils... Mais l'expression d'Alfred me rassurait un peu, il avait l'air de savoir où elle était partie en sortant du Cerebro. Si elle était partie seule, ça n'avait rien de bon, mais c'était déjà une meilleure perspective que de la savoir disparue. Alfred ?

Celui-ci croisa les bras. Je ne vais pas te mentir, ce n'est pas ce que je fais avec toi. Bonne nouvelle, mais sa réponse commençait déjà mal tout de même. Je ne sais pas, elle ne me l'a pas dit. Mais pour autant, je pense que pour le moment, nous ne devons pas la chercher, pas tout de suite. Elle sait où est Peter et... j'ai l'impression qu'elle sait comment l'aider.

Elle était seule contre Peter ? Mon cœur failli manquer un battement. Comment Alfred a-t-il pu la laisser ? Ne s'était-il pas souvenu que je ne voulais même pas relancer le projet 017 à la base ? Aussi inquiet et paniqué qu'en colère, j'allais ouvrir la bouche pour dire quelque chose mais il m'interrompit, parlant en premier. Je trouve que au contraire, c'est mieux. La situation est dramatique, en effet, alors imagine qu'on gache tout et que ça empire ? Adèle a voyagé dans la tête de Peter, elle a l'air d'avoir compris quelque chose qu'on n'a pas encore, elle a l'avantage sur nous, elle ne sait pas seulement, elle a ressenti. L'équipement du Phoenix a un balise, on pourra la retrouver lorsque le bon moment sera venu.

Je soupirais. Que devais-je répondre à ça ? Que je voulais retrouver Adèle maintenant ? Mais si je le faisais, si ça se trouve j'allais en effet empirer la situation, ce qui pouvait lui attirer des problèmes, si vraiment elle savait ce qu'elle faisait. Je me mordis la lèvre inférieure, j'étais dans une impasse.

Alfred reprit alors. Il nous reste les autres à trouver. Géo. Les civils. Les policiers. Chris, qui est parti les voir mais qui n'est jamais arrivé auprès d'eux. Nous n'avons pas vu Elena et Tadashi rejoindre le hall non plus. Pour le moment, concentrons nous là dessus, veux-tu ?

Je passais une main sur mon visage, soupirant, avant de prendre une grande inspiration et de remettre mon masque. D'accord... Je regardais un à un Vision, Citizen Cold, Wonder Woman et Poison Ivy. On se sépare. A l'extérieur et l'intérieur. Si un danger nous attaque, on avertit l'équipe. C'est un ordre.

Avec un hochement de tête général, nous prîmes tous nos directions, équipés et avertis. Pour ma part, je m'étais dirigés vers l'arrière, pour vérifier du côté où Star Killer a été trouvé la première fois, avec son vaisseau découvert non loin par Elena et Tadashi.

C'est là que je l'avais trouvé. Seul. Par terre. Au milieu d'une flaque rouge. Au début, je n'avais pas cru que c'était lui. Mais je m'étais voilé la face : je reconnaîtrais son visage entre milles. Je détestais les frissons d'angoisse qui venait de parcourir mon corps.

J'avais hurlé son nom en courant vers lui. J'avais retiré son masque, plus rien n'avait d'importance. Elena aurait pu me voir, m'arrêter pour trahison ou je ne sais quoi, je m'en fichais. Je ne m'étais pas accroupi près de lui, je m'étais effondré dans la précipitation. Par réflexe, j'avais porté mes mains sur la plaie pour empêcher qu'il ne perde trop de sang, mais il en avait déjà perdu beaucoup, et la blessure le transperçait jusque dans le dos.

Chris, je t'en supplie. Reste avec moi. Pitié, me fais pas ça... En réalité, je n'avais pu qu'émettre un murmure, trop paralysé par l'angoisse qu'il ne meurt pour parler pleinement à haute voix. Une angoisse qui grandissait encore et encore au fil des secondes, parce que je ne savais pas quoi faire.

Je portais une main, tachée par son sang, à mon oreillette. Vision, je m'en fiche absolument de tout ce que tu fais en ce moment, j'annule toutes tes missions en cours, viens me trouver à l'arrière du centre commercial, MAINTENANT, c'est un ordre !

Heureusement, en quelques secondes seulement, le corps de Vision, qui traversait les murs, étaient finalement arrivé face à moi, et se rendit rapidement compte de l'état de Chris. Je n'eus besoin de rien dire, sentant certainement à quel point j'étais déboussolé, et se chargea de porter son corps avec précaution, et se diriger vers le Q.G. de la ligue, pouvant s'y rendre en une petite poignée de seconde.

Je repris alors mon masque, et tirais une toile vers le toit du centre commercial, pour y courir aussi vite que les pouvoirs de l'araignée me le permettaient. Les dents crispées. Le coeur qui battait trop vite. J'avais atteint les locaux de la ligue quelques minutes après que Vision y soit arrivé. Je le trouvais alors face à Chris, allongé sur la table d'opération qu'utilisait Géo. Celui-ci était livide, je pouvais mieux voir son teint blanc sous la lumière du spot au dessus de sa tête.

Un nouveau frisson me parcourait. Le visage de Vision était fermé, tandis qu'il essayait de recréer les tissus tranchés du policier. Mais il n'avait rien d'un chirurgien optimiste... même pour un corps artificiel, les émotions affichées sur son visage n'annonçaient rien de vous.

Et si... il allait...

C'est à cet instant que je m'étais effondré en larmes. D'un coup, la possibilité de sa mort me frappant en plein visage. La dernière fois que nous nous étions parlé, nous étions...
Non. Ca ne pouvait pas arriver.

Pleurant sans pouvoir me calmer, je m'étais rapidement avancer pour prendre sa main dans la mienne. La serrer, espérant pour un instant qu'il la serre en retour. Chris, je t'en supplie, réveille toi. Chris, entends ma voix, on peut te sauver, par pitié, ne me quitte pas.

Les larmes abondantes qui coulaient sur mes joues, tombaient finalement de mon visage pour mouiller la peau de son bras, faisant couler le rouge du sang qui y était.

Je suis désolé... je suis tellement désolé. Pour tout ce que je t'ai infligé depuis qu'on s'est rencontré. Je sais que tu me déteste, je sais que tu as raison de me détester. J'ai pas essayé de changer ça, plus tu étais en colère contre moi, et moins tu viendrais me voir. Tous les gens autour de moi finissent par souffrir. Les larmes redoublaient, rendant les paroles compliquées. Et regarde... j'avais raison. Je... je veux pas que tu payes pour ce que j'ai fait, c'est moi qui dois être à ta place ! Je voulais juste que tu sois heureux... je t'ai toujours empêché de l'être. Quand on était ensemble, je t'ai imposé de m'attendre quand j'étais dans ce coma. Je t'ai imposé de quitter ta famille pour les affaires de la ligue, deux fois. Je... je me rappelle de la façon dont tu m'as regardé, quand tu as appris que j'avais prévu de me sacrifier contre Brainiac. C'est ça, la haine que tu as eu pour moi à cet instant, qui résume tout le malheur que je t'ai causé. A mon retour, je t'ai vu t'éloigner de moi pour te rapprocher de Jefferson, comme tu n'as jamais été avec moi. J'ai su qu'il fallait que je rompe, que c'était avec lui que tu pourrais arrêter de souffrir et d'être heureux. Je t'ai évité, parce que tout ce que je fais moi, c'est faire souffrir. Alors... alors c'est normal que tu me déteste. Parce que moi je me déteste. Mais malgré tout ça, tout ce que je voulais, c'est que tu sois heureux. Tu es le premier, en trois siècles d'existence, qui ait bien voulu m'aimer. Tu mérite d'avoir une vie heureuse. C'est pour ça que j'ai tout coupé, que j'ai supprimé la Magic League, que j'essaye de me débrouiller seul, que j'ai crée Vision pour ne plus avoir à vous appeler. Pour qu'avec Jefferson, tu puisse juste faire la vie que tu n'as pas eu avec moi. Pour la même raison que je dois éviter cet homme qui m'a rendu si heureux il y a quelques temps... parce que je ne veux pas qu'il finisse par souffrir comme toi et n'avoir pour échappatoire qu'un autre homme. Alors, par tous les esprits des mondes que j'ai visité, par tous les dieux qui puissent exister dans ce monde incompréhensible, par toutes les entités magiques et je ne sais quoi, je t'en supplie, Christopher, réveille toi. Parce que si tu meurs, je pourrais pas le supporter. Je te promets, que si tu te réveille, j'arrêterai de tout gâcher. Rouvre les yeux, s'il te plait. Je veux juste te voir ouvrir les yeux. Ou sentir ta main. Ta respiration. Juste un signe qui me montre que tu n'es pas parti.

C'était moi, sans m'en rendre compte, qui avait serré sa main, comme pour espérer qu'il le fasse en retour. J'espérais entendre Vision me dire que tout allait bien, il avait l'air d'avoir fini de réparer sa blessure, mais il ne savait pas si c'était suffisant. Mes yeux étaient rouges, et ma vision n'était pas claire à cause des larmes qui l'embrouillait. A ce stade, je n'arrivais plus à parler davantage. Je voulais juste avoir la certitude qu'il se réveille.

Et puis enfin. Il ouvrit les yeux.


( Pando )

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Tadashi Hamada
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Tadashi Hamada

| Avatar : Seo Kang Joon

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 500_30690_1531853647
• Ça fait vraiment du bien de boire ! Je crois que j'avais un peu soif ..

✈️

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Yldmkf9
• Alors ? Qu'est ce que tu en dis ?
• Tu as beaucoup progressé depuis que tu es rentré dans la police ! C'est très bien !




| Conte : Les Nouveaux Héros!
| Dans le monde des contes, je suis : : Tadashi Hamada

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 C6c

| Cadavres : 64



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Sam 23 Fév 2019 - 20:08

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 F1b6e3f52c694c96d8ec429706523c11[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Explosion_mode
Un sentiment de déjà-vu...


Quand il vit la lame plonger dans le corps de Chris et le sang teinter son costume de rouge, Tadashi sentit une décharge violente transpercer son corps, sous le coup de l’horreur et de la peine. L’homme qui l’avait sauver, l’homme qui revenait de lui sauver la vie en le protégeant de son bourreau venait de se faire poignarder, dans une violence inouïe qu’il ne put absolument pas empêcher. Trop vite. Trop surprenant. Trop choquant. Trop… Terrifiant. On n’imaginait jamais que la personne à côté de vous allait subitement mourir. Cela arrivait toujours aux autres, ou seulement dans les films. On n’imagine pas que l’être humain, qui respire et dont le coeur bat près de vous puisse soudainement tomber inerte sur le sol, morte alors même qu’elle vivait l’instant d’avant.

Il y eu un flottement, une seconde qui sembla durer des heures, avant que Tadashi n’agisse par pur instinct. Son bras se releva, à l’instant où Star Killer relevait le sien, pour achever Chris, et sans même y penser, Tadashi appuya sur la gâchette, tirant en pleine tête de l’homme qui hantait ses nuits, et le ferait longtemps encore. Il y eu un impact, un bruit sourd, une lueur bleue. Star Killer disparut, et alors que Chris s’effondrait sur le sol, le monde entier se transforma en poussière, et Tadashi se redressa au milieu des flammes. Dans ses bras, un corps lourd, inerte, vaguement couvert de suie, qu’il traîna vers la sortie. Une double porte, qu’il poussa du bras, happant l’air frais du dehors comme un noyé sortant de l’eau. Il y eu du mouvement, un brouhaha incompréhensible, des mains qui vinrent le palper, le toucher, le tirer plus loin. Il cru entendre une sonnerie semblable à celle des pompiers, et on lui retira le poids de ses bras, le faisant tomber au sol.

-Tadashi ! s’écria la voix de Hiro, tout près de lui. Tu vas bien ?! Tu n’as rien !?

-Tadashi, dis moi que tu vas bien ?! renchérit la voix de Tante Cassie, légèrement trop aiguë, comme quand elle paniquait.

-Je crois qu’il faudrait le laissez resp... commença la voix de Wasabi, avant d’être coupé à son tour.

Relevant la tête, à bout de souffle, Tadashi réalisa qu’autour de lui, un petit groupe s’était formé. Tante Cassie, Hiro, Go go, Honey, Wasabi, Fred, et même le professeur Callaghan, bien que celui-ci soit aussi mal en point que lui et prit en charge par un infirmier. Il eue du mal à reprendre son souffle, ses poumons ayant été passablement brûler par la vapeur et la chaleur, et il tu tousser plusieurs fois avant de pouvoir ne serait-ce que tenter de répondre. Tante Cassie prit son visage entre ses mains, lui posant une nouvelle salve de questions, mais il fallut encore un moment pour que Tadashi ne remarque qu’Elena se trouvait à proximité, l’air ébahie elle aussi, à ne pas sembler savoir où elle se trouvait.

-Elena ! s’écria-t-il, attirant l’attention de la brune, qui posa son regard sur lui.

D’un bloc, ses amis se tournèrent vers la nouvelle arrivée, l’air de ne pas comprendre.

-Tu n’as rien ? Il ne t’a rien fait ?!

Il cru entendre Wasabi demander si elle avait été dans l’incendie elle aussi, mais Elena se contenta de secouer la tête, visiblement perdue.

-Je crois que ça va...

-J’ai eue si peur ! l’interrompit Tante Cassie, appuyant sur ses joues pour le forcer à le regarder.

Au plus profond de lui, Tadashi sentit l’incompréhension l’envahir. Tout… Ressemblait à cette dernière soirée qu’il avait passé sur Terre, avant que Brainiac ne le kidnappe et ne le garder prisonnier plusieurs années. Le bâtiment dont il était sorti était le show case de l’université où il avait fait ses études, l’homme qu’il avait sauvé était son professeur, tout autour de lui se trouvait ses amis, et même si, au fond de lui, il avait l’intuition que cela n’avait aucune logique, que tout cela… était impossible… Il ne peut s’empêcher de ressentir de la joie et du soulagement en les voyant tous réunit autour de lui.

-Vous n’avez rien ? Tout le monde va bien ?

Du regard, il les engloba tous, soulager de constater un hochement de tête unanime. Il y eu une sorte de soupir commun, et on l’aida à se relever, avant que Tante Cassie ne prenne sa main.

-Venez, on rentre à la maison.

Malgré lui, Tadashi se crispa, observant les visages lui faisant face. Quelque chose clochait. Clochait vraiment. Et… Se tournant vers Elena, il vit qu’elle aussi ne semblait pas sereine.

-Où est-il ? Il t’a fait du mal ? s’enquit-il.

-C’est plutôt à moi de te demander ça. Je t’ai vu partir en poussière.

-C’est moi qui… Je t’ai vu partir en poussière moi aussi ! J’ai… Qu’est-ce que…

Lentement, ses yeux dévièrent du visage de la brune, observant ce qui Tante Cassie, Hiro et tous les autres avancer, partant en direction du salon de thé, avec tristesse. Il l’avait su immédiatement, mais cela n’enlevait pas la peine.

-Ce n’est pas réel, murmura-t-il, pour lui même, endeuillé de sa vie passée.

-Notre esprit serait-il encore manipulé ? s’enquit la brune, s’approchant de lui, cependant que Tante Cassie et les autres continuaient d’avancer.

-Qu’est-ce que tu as vu en dernier ? se tournant vers elle pour ne plus les fixer.

Cela lui coûtait, mais il savait que cela n’avait rien de réel.

-Je ne me souviens que du centre commercial. Et de Star Killer qui se trouvait derrière moi...

-J’ai... commença-t-il, avant de se crisper, les yeux exorbités. Chris ! Chris est blessé ! Il faut…. Il faut qu’on l’aide !

Par réflèxe, il avait agripper le bras d’Elena.

-Téléportes nous ! Vite !

-Je ne peux pas me téléporter si je ne vois pas où je vais. J'ai besoin d'un lieu précis...

-Le centre commercial! Le... Les... l'espace de livraison! Je crois...? Il faut qu'on le retourne il va se vider de son sang!

Elle eu l’air d’hésiter, avant de hocher la tête, l’air déterminé. Elle prit sa main, ferma les yeux un instant, et Tadashi sentit une nausée intense lui retourner l’estomac, comprenant qu’ils avaient changé de localisation. Malheureusement, ils ne réapparurent pas dans l’espace livraison du centre commercial. Au contraire. Tout autour d’eux, des murs de flammes se dressèrent, les encerclant de toute part. Derrière lui, il sentit la main d’Elena se serrer dans sa sienne, son autre main venant attraper son bras, dans un réflexe pour s’éloigner des flammes. Pendant de terrifiantes secondes, il ne se passa rien puis, devant eux, des flammes s’éloignèrent, prenant forme humaine, sans être foncièrement distinctives. Elle ressemblait cependant à Star Killer et Tadashi se crispa de colère.

-Que voulez-vous ? Demanda la silhouette. Ce n'est pas clair..

-Toi ! Espèce de lâche ! Montre toi ! lui hurla-t-il, couvrant par instant son visage pour éviter les braises qui voletaient tout autour d’eux.

-Que voulez-vous ? Votre objectif ?

-Que tu sois jugé au nom de la loi pour tes actes, répondit Elena, lui faisant face à son tour.

--Sauver Chris! Il a besoin d'aide!

-Je n'en ai rien à faire ! éructa la voix, intensifiant la chaleur et les flammes autour d’eux. Que voulez-vous dans la vie, insectes ? Dans quelle armée vous rangez vous ?

-Et toi quelle réponse veux tu ?

Surprit, Tadashi se tourna légèrement vers Elena.

-Armée ?

-Je suppose qu'il demande si on est avec ou contre lui...

L’air se chargea de braiser, la silhouette grossissant avant de brusquement disparaître, laissant place à d’autres visions. A leur droite, des silhouettes d’hommes et de femmes se ruaient en avant, tentant d’échapper à des sortes de symbiotes. A leur gauche, des ombres de super-héros luttaient, égorgés pour la plupart par des tentacules à l’allure mécanique. L’une des silhouette, plus frêle, plus petite que les autres lui rappela Hiro, et avant même que la voix de Star Killer ne leur demande de choisir, Tadashi fit un pas en avant, un bras devant son visage.

-Hiro !!

Brusquement, les ombres disparurent, reformant un amas informe de bois et de béton brûlé. Devant eux, la silhouette reprit place.

-Parfait, fit-elle, presque sobrement. C'était ce que je pensais de base. Votre sentence est donc décidée.

Il n’eut pas le temps de comprendre, car à peine eut-il cligner des yeux que tout autour de lui changea à nouveau. Il n’était plus entouré de flammes, mais il se trouvait au beau milieu d’une piste d’atterrissage. Plus que cela, il se trouvait au plein milieu de l’aérodrome de Storybrooke ! Et il n’était pas seul. Tout autour de lui, un nombre incalculable d’hommes en uniformes, de policiers, de civils, tous allongé sur le sol, inconscients. Rapidement, Tadashi fit un tour sur lui-même, battant des cils sans rien comprendre, jusqu’à apercevoir Elena, au sol elle aussi. Inconsciente comme les autres. Il ne réfléchit pas. Il marcha droit vers elle.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Boulevard of
Broken Dream
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81049-vois-les-choses-sous-


Lucy Wright
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lucy Wright

| Avatar : jessica chastain

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Tumblr_inline_oltkjawbAc1t80jpm_250
Bouille d'ange, coeur de pirate.
Sourire bienveillant, ingéniosité pure.
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Tumblr_inline_oltkqqD8Nr1t80jpm_250

✘❍✘

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 M1Odp1

| Conte : la famille pirate
| Dans le monde des contes, je suis : : lucile macbernik

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 XqPb9

| Cadavres : 1117



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Sam 23 Fév 2019 - 22:36

CIVIL WAR
On m'a toujours traitée de criminelle mais on ne m'a jamais demandée mon avis.

Lucy & les autres ;
Les ordres étaient les ordres, je n’étais pas allée contre. Après tout, j’étais agent, il fallait agir en conséquence et là, pour le coup, avant toute chose, il fallait retrouver les civils et les policiers. Puis bon, surtout Star Killer en fait. Je me mets soudainement à courir avant de me rendre jusqu’à l’aérodrome. Une fois sur place, je remarque rapidement la présence des civils, des flics, d’Elena…Tous inconscients. Et Tadashi au centre, conscient. C’était quoi cette ânerie ?! Je balaye le paysage du regard avant de m’approcher de Tadashi. « Oh… Tadashi ? Mais…Comment vous êtes arrivés là ? » Tadashi relève le regard vers moi, il a l’air tout ce qu’il y a de plus paumé. « Je… Je ne sais pas…où…Pourquoi est-ce-qu’ils sont tous inconscients ? Il était là. Star Killer…entouré de feu et… on a vu…des ombres. C’était…pourquoi ils sont inconscients ?! »

J’ai l’air d’avoir la racine infuse moi ? Je croise les bras sous la poitrine. « Je sais pas pourquoi ils sont inconscients mais Star Killer ? Il est où ? » Après tout, j’étais là pour trouver Star Killer aussi et le ramener au QG, c’était ce qu’il fallait faire. « Je ne sais pas ! La dernière fois que je l’ai vu, il était en train de tuer Chris ! » « Oh je… » Je respire longuement en regardant autour de moi avant de finalement ramener mon regard sur Tadashi. « Mais…C’était où ? » « Quelque part dans le centre commercial, à … l’espace de livraison je crois ! J’en sais rien ! Il faut le rattraper ! Il faut qu’il paie ! » « Non. » répondis-je d’un ton froid « …quoi ?! » « Je vais le retrouver et le ramener, il ne mérite pas de payer quoi que ce soit. Pas dans l’état actuel des choses. » « Il ne le mérite pas ?! Après tout ce qu’il a fait ? Il a failli me tuer, il a tuer Chris ! Il a fait exploser le centre commercial ! Il doit payé pour ce qu’il a fait ! » « Dans ce cas, si vous voulez l’atteindre, il faudra m’arrêter parce que je suis clairement de son côté, c’est bête » déclarais-je avec un petit sourire.

Oui je sais que Star Killer est un criminel, qu’il n’a pas fait que des trucs bien mignons et tout mais je fais partis des héros et le protéger est important. Je ne sais pas pourquoi mais je suis les ordres et de toute manière, je ne suis pas pour la violence qu’ils entrainent tous. Je me comprends. Je lève mes yeux bleus vers Tadashi « C’est un homme avant tout et il a fait des mauvais choix mais je vous empêcherais de faire quoi que ce soit contre lui. Que vous soyez d’accord ou pas, je m’en fous. » « Mais qui est ce que vous défendez, les victimes ou les criminels ?! Il a tué Chris ! Il m’a torturé des mois entier ! Il est dangereux et il mérite d’être enfermé pour ses crimes ! » C’est bon, tu vas arrêter de pleurnicher fillette ? Je lève les yeux au ciel avant de froncer les sourcils « Vous ignorez si Chris est mort. Vous voulez juste le voir derrière les barreaux parce qu’il vous a fait du mal. Si on se mettait à mettre derrière les barreaux tous ceux qui ont fait une connerie, la prison de Storybrooke exploserait. Et puis, je crois que vous avez deviné de quel côté je suis. » énonçais-je finalement avant de faire apparaître des lianes entourant les pieds de Tadashi « Pour assurer mes arrières pendant que je vais chercher Star Killer parce qu’il est hors de question de ne pas accomplir ce que je dois faire. »

C’était un test, je voulais voir s’il allait réagir ou continuer à chialer comme une nana. Oui je sais, je suis une femme mais un homme qui pleure et qui se plaint tout le temps même un homme comme Tadashi qui a sans doute été torturé et patati et patata, je trouve ça vite ennuyeux. Je suis pas méchante, je suis du poison, c’est pas pareil. Bref, je me comprends « Des conneries ?! De la torture pour vous ce sont de banales conneries ?! Allez vous faire foutre !! » Ah bah voilà, il se réveille un peu. Il devient intéressant finalement « On dirait que j’ai touché un point sensible… » un nouveau petit sourire né sur mon visage « C’est tout ? On ne va jamais être d’accord de toute manière alors aucune raison de vous fatiguer. Vous avez qu’à rester là. » dis-je en faisant disparaître les lianes, de toute manières, il allait pas agir, je le savais. Cependant, je ne bouge pas, j’avais vraiment envie de voir s’il allait faire quelque chose ou continuer à s’apitoyer sur son pauvre petit sort.

b l a c k f i s h

panic!attack

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
lucy wright
“my asylum, my asylum is in your arms. when the world gives heavy burdens. i can bear a thousand tons. on your shoulder, on your shoulder. i can reach an endless sky. feels like paradise”
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78702-lucy-wright-j-ai-touj http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84968-nouveau-sujet-de-liens-rp http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80684-lucy_wright


Elena Atkins
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Elena Atkins

| Avatar : Emeraude Toubia

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Kyws



| Conte : Le Bossu de Notre Dame
| Dans le monde des contes, je suis : : La gitane qui embrase Paris

| Cadavres : 91



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Dim 24 Fév 2019 - 22:43

«La victoire au prix du sang des innocents n’est pas la victoire de la justice...»
☾ Civil War☾



Comment était-elle arrivée là déjà ? Elle se souvenait son échange avec Star Killer, la disparition en poussière de Tadashi, une foule, un lieu totalement inconnu, des flammes, un choix cornélien et puis... encore un changement de décor. Cette fois-ci, elle se trouvait dans un aéroport en compagnie des policiers et des civils qui avaient disparus auparavant. Tadashi, quant à lui était inconscient. Elena courut vers lui afin de vérifier que tout allait bien. Elle vérifia son pouls et tenta de le réveiller en le secouant légèrement mais en vain. Il semblait dormir d'un sommeil profond. La jeune femme se redressa d'un seul coup, se rendant finalement compte de la présence d'un homme dos à eux, portant une cape ainsi qu'une capuche. Elle eut à peine le temps de se rapprocher de lui qu'il prit la parole.

- Patience, tout va bientôt se terminer pour vous.
- Se terminer ? Que voulez-vous dire ? Qui êtes vous ?
- Vous êtes la population d'arrière plan. La nourriture qui ne sera que... Déclara-t-il avant de se stopper, comme s'il pesait le sens des mots qu'il utilisait face à elle. ... l'accompagnement nécessaire pour l'élément principal du plat. Vous serez livrés en premier. Acceptez ce temps là pour faire face à la mort. Vous n'avez plus réellement d'autres options maintenant.

Elena ne savait pas comment réagir, ce qui expliqua sans doute son inaction durant un cours instant. Il avait dit cela d'une voix tellement calme, comme ci cela était presque triste. Que voulait-il dire par là ? Dans quoi ils avaient été mené ? Plus elle avançait dans cette histoire et plus elle avait l'impression d'en perdre le contrôle, de perdre simplement le contrôle de sa propre vie à cet instant T. Mais elle ne devait pas se laisser aller. Elle devait se reprendre en main, ici ce n'était pas seulement sa vie qui était en jeu mais celles d'une centaine de personnes présentent. Elle avait beau se le répéter comme un credo, elle n'avait pas l'impression d'en voir le bout. Et si elle n'était simplement pas à la hauteur ? Elle devait comprendre ce qui allait leur arrivé pour essayer de trouver une solution à tout prix...

- L'accompagnement d'un plat ? Je ne saisie pas complètement ce que vous voulez faire de nous. Vous allez nous sacrifier ? Pour quoi ?
- C'est toujours ce pourquoi on m'envoie. Affirma-t-il d'un ton mélancolique.
- Mais pourquoi vous envoie-t-on bon sang ?!
- Je n'ai jamais choisi ça. Lui, en revanche, je pense qu'il est né pour ça.

L'homme à cape tourna la tête en direction du bâtiment. A travers les vitres de l'aéroport, la gitane pouvait clairement distinguer la silhouette de Star Killer au loin qui donnait l'impression de chercher quelque chose.

- Je me demande ce qu'il cherche dans ce bâtiment.

La procureure ne chercha pas à poser plus de question. Comprenant clairement qu'il ne ferait que dévier ce qu'elle comptait lui demander, la laissant dans un flou total. Elle se dirigea donc non sans peur au ventre en direction de Star Killer. Elle entendit l'homme reprendre:

- Ne lui en voulez pas. Il n'est pas mauvais, il a juste été tiré sur le mauvais chemin par les mauvais démons.

Comment pouvait-elle ne pas lui en vouloir ? Elle savait que parfois les choix étaient compliqués, qu'on en regretté certainement plus d'un. Mais nous devions assumer nos choix pour qu'ils soient pardonnés et elle ne connaissait pas cet homme. Tant qu'elle n'avait pu lui parler réellement, elle ne pourrait pas prendre son parti comme le faisait simplement ces supers-héros, qui n'était d'ailleurs sans doute que des complices.

- Il n'y a personne là-bas pour vous. Vous le trouverez endormis. Vous êtes sélectionnée pour le lot commun de l'extermination à venir. Vous n'êtes pas dans un espace physique. Pour eux, c'est vous qui êtes inconsciente. C'est leur perception qui est exacte, d'ailleurs.

Elle s'arrêta lorsqu'ils prononça ces paroles et se retourna vivement vers lui.

- Vous voulez donc dire que c'est comme ci nous étions déjà mort ?

La gitane sembla réfléchir rapidement à ces informations, comme ci elle essayait de nouveau de comprendre la situation. Elle n'était donc plus sur le plan réel ? Mais alors... qu'allaient-ils advenir d'eux ? Etaient-ils déjà condamné à une mort certaine ?

- Mais pourquoi ? Pouvons-nous changer cela ?
- Pas encore. Mais vous lui avez prouvé que vous n'êtes pas avec les super-héros. Il est venu pour eux. Guider les super-héros pour épuiser leurs âmes. Les autres n'ont pas d’intérêt à vivre. Je crois qu'il était furieux de voir que l'un d'entre eux semblait préférer ne pas en être un, d'ailleurs.
- Son raisonnement est totalement stupide ! Tout le monde a besoin d'être guidé ! Nous n'aurions même pas dû avoir ce choix à faire. S'il veut guider les héros, soit qu'il le fasse mais il n'a pas à s'en prendre à des innocents. Si pour lui être un simple être humain est inutile alors il n'est pas ce qu'on peut appeler un héros mais un pêcheur égoïste.
- Vous n'avez pas compris. Les héros mourront aussi à la fin. Il veut juste leur puissance. Vous n'en avez pas.
- Cet homme est un monstre. Je ne vois pas comment vous pouvez encore le défendre.- N'avons nous aucune chance de nous en sortir ?

L'homme haussa les épaules, détaché face à la situation.

- Je ne défends personne. Mais il est comme moi. Il n'a pas vraiment le choix.
Il marqua de nouveau une pause. Il n'y a jamais eu de chance. Certains ont cru qu'il y en avait une. Ils s'appelaient... les 4 Fantastiques. Ils sont morts à cause de leur espoir. C'est toujours ainsi que cela se finit, la mort.

Elena n'était pas d'accord avec ces dires. Il y avait toujours le choix, celui de sa cacher ou celui d'agir en était déjà un. Elle n'était pas du genre à attendre sagement son heure, elle devait agir. C'est pourquoi elle tenta de nouveau une téléportation et atterrit à ses côtés, elle laissa ressortir son serpent et chercha à lui faire mordre de la chair afin d'injecter un venin , seulement... elle passa au travers de lui.

- Jamais eu de chance... Répéta-t-il encore une fois avec ce même ton mélancolique.

La bohémienne ne savait que penser de cet homme. Allaient-ils vraiment attendre la fatalité ainsi ? En étant simplement inutile face à une soif égoïste. Elena ne l'espérait pas. Elle devait agir, elle avait toujours su que cet homme n'était pas bon. Les héros avaient fait une énorme erreur en le protégeant. Ils allaient sans doute tous mourir à cause de ça et pourtant au fond d'elle, elle se disait que l'erreur était humaine, que les héros aussi devaient se sentir énormément coupable d'avoir laissé un tel être se balader dans la nature.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Mes amis nous avons couronné le mauvais fou, car le plus fou ici, c’est vous !-
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79800-terminee-les-bannis-o


Chris L. Brooke
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Chris L. Brooke

| Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Rm4t

I feel my time has come. I don't know which way I'm going. I don't know which way I've come. For you I'd wait until kingdom come, until my day is done. And say you will come and set me free just say you will wait for me.

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 K0gx


| Conte : Le monde de Nemo & Dory ♒
| Dans le monde des contes, je suis : : cяυsн, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

| Cadavres : 1163



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Lun 25 Fév 2019 - 16:23

«Terrors don't prey on innocent victims.»
☾ ☾ ☾ Les criminels & les civils


Le sang, le vert et le regard apeuré de ce pauvre Tadashi, voilà les dernières choses dont Chris se rappel. Il savait qu'il allait mourir avant l'heure et d'une façon plutôt atroce parce qu'il avait toujours fait un métier à risque, parce que le danger faisait partie de sa routine. Mais jamais il n'avait pensé mourir de cette façon, planté par quelqu'un qui avait été son allié dans le passé. Aussi jeune alors qu'il avait encore tellement de chose à vivre avec James et Althea. Alors que Adèle n'avait pas encore accouché de sa petite princesse et qu'il n'avait pas pu fliquer Arthur sur son rôle de père. Alors qu'il n'avait jamais vu sa meilleure amie, Queenie, heureuse et comblée ou qu'il n'avait pas pu clarifier les choses avec Jefferson. C'était toujours quand la fin arrivait que les regrets faisaient surface. Toujours à ce moment là qu'il se rendait compte que sa vie ne faisait que commencer. Il aurait aimé redevenir ami avec Dyson, il aurait aimé tenir sa nièce dans ses bras, revoir ses sœurs et ses frères puis ses parents bien sûr. Il aurait aimé parler à Jefferson et déposer des fleurs sur la tombe de sa femme pour la saint valentin. Le blond avait beau vouloir faire toute ses choses, il ne se réveillait pas. Il faisait sombre et plus aucun bruit ne se faisait entendre autour de lui. Chris comprit alors que c'était la fin, qu'il n'avait donc plus le choix, il ne pouvait plus faire demi-tour. Il essaya de ravaler sa peur et de se laisser couler vers la mort abandonnant toute espérance. Mais ce fût à ce moment là qu'un chaleur étrange recouvra son corps, une chaleur plutôt agréable.

Il se décida alors d'ouvrir doucement les yeux cherchant d’où pouvait venir cette chaleur étrange. Il reconnut rapidement sa chambre mais sa chambre de l'époque ou sa femme n'était pas encore morte. Toutes les photos étaient accrochés sur le mur alors que normalement Chris les avaient rangés dans un tiroir de la commode. Les plantes un peu partout, surtout des tournesol qui étaient les fleurs favorites de Eleonore. Le plus surprenant était sûrement l'éclairage de la pièce, la luminosité était plutôt blanche et sur le lit à côté de lui se trouvait sa femme décédé depuis maintenant plus de dix ans.

« Eleonore ? Qu'est ce qui.. Je suis en train de rêver ? »

« Je ne suis pas vraiment Eleonore. Mais ton rapport à la mort se concentre essentiellement sur elle, c'est toi qui a crée cet endroit, et moi avec. »

Le cœur de Chris se serra quand il entendit la réponse de cette dernière. Il s'en doutait un peu que ce n'était pas elle et pourtant il avait espéré. Alors cette femme était en quelque sorte la mort ? Il se redressa doucement sur le lit prenant appuis sur la tête de ce dernier avant de baisser son regard vers son torse, il n'y avait plus aucune trace de blessure dessus et cela ne l'étonnait pas vraiment. Un soupir triste sortit alors de sa bouche.

« Je vais vraiment mourir c'est ça ? »

« Tu devais mourir avec les autres. Pourtant, il a décidé de te tuer maintenant, il était... en colère. Pourquoi la bague n'a pas fonctionné ? »

La question qu'elle venait de lui poser le perturba un peu. Peut être parce qu'elle avait prit l'apparence de sa femme mais aussi pourquoi lui poser la question sur la bague alors qu'ils s'étaient passés beaucoup de chose entre temps. Mais tout tourné autour des Green Lantern apparemment vu qu'il était en tenue de Lantern et que la bague était encore autour de son doigt. Il fronça alors les sourcils.

« Parce qu'elle ne fonctionne pas sur notre Terre. Pourquoi vouloir connaître ce genre de réponse ? » il marqua un petit temps de pause avant de reprendre. « Tu n'est pas vraiment la mort c'est ça ? »

« Ça n'a rien à voir avec l'endroit. C'était un test, qu'il a voulu faire en voyant ta colère envers les super-héros. Il a besoin d'eux, il n'a pas du apprécier que tu ne sois plus à leurs côtés. Que la bague n'ait pas marché, à mon avis, veut dire que tu t'es perdu en route. Mais... c'est la colère de Peter qui a essayé de te tuer, je pense. Il avait envie d'avoir ton aide, peut-être ? »

Chris fronça les sourcils. Pourquoi tout ce qu'elle venait de dire semblait avoir du sens, de la logique. Une partie de lui avait envie de se dire que non, Peter était simplement un connard sans cœur mais d'un autre.. Il se rappelait de sa première rencontre avec lui. Quill n'avait connu que la souffrance dans sa vie, il l'avait compris dès sa première rencontre avec lui mais quelque chose lui échappait. Pourquoi Peter ne se contentait pas des héros qu'il avait, pourquoi Chris devait-il faire partit de l'équation ? Le policer tripota alors sa bague.

« Quelque chose m'échappe. Dyson était prêt à aider Peter avec Vision et tous les autres alors pourquoi Peter aurait-il besoin de moi ? Et pourquoi ne pas demander simplement.. au lieu de me planter. » la fin de sa phrase était sèche.

« Peter n'a jamais eu le droit de faire ce qu'il voulait. Personne ici n'en a le droit, à présent. » Elle marqua un instant de pause. « Pourquoi ne veux-tu pas mourir ? »

Plus la discussion avançait et plus il avait du mal à saisir tout ce qu'elle lui répondait. Pourquoi plus personne n'avait le droit de faire ce qu'il voulait ? Que sous-entendait elle par là ? Le blond se leva alors du lit pour marcher doucement vers la photo qui était accroché sur le mur, celle de Eleonore tenant James dans les bras, plus bas se trouvait une photo de Althea qui se collait contre Jefferson.

« Pour ma famille, mon entourage. Pour améliorer les choses avec Dyson et aider ceux qui ont besoin de moi actuellement. J'ai encore plein de choses à faire et je ne veux pas qu'on m'oblige à choisir un camp. Je suis du côté de la loi et de la police parce que c'est mon métier mais je suis aussi du côté des super-héros, il y a juste des limites à ne pas dépasser.. »

Chris afficha une moue montrant que cette situation ne lui plaisait pas, il ne savait plus quoi faire, il ne savait pas comment régler les choses. Quand il se tourna vers elle, il fût surpris de voir Dyson à la place de Eleonore et la chose en face de lui semblait aussi surpris que lui. Dyson regardait ses mains.

« Tu l'as aussi vu mourir... La mort rode beaucoup dans ton histoire affective. »

Le blond hocha simplement la tête ne sachant que dire de plus. La mort rodait beaucoup trop dans son esprit, c'est vrai. Il entendit alors une voix qui était celle de Dyson mais.. Ce n'était pas le Dyson en face de lui qui parlait, plutôt celui du monde des vivants. L'homme araignée avait sûrement du trouver son corps vu comment la voix de son ancien partenaire tremblait. L'homme en face de lui reprit la parole.

« Il a peur que tu meurs à ton tour... »


Chris déglutit difficilement sentant comme une immense peine qui gagnait tout son être tandis qu'il entendait parfaitement tout le discours que Dyson était en train de lui faire.. Le leader avait besoin de lui et ce n'était d'ailleurs pas le seul. Il se tourna alors doucement vers l'homme qui se trouvait en face de lui et qui avait encore l'apparence de son ami.

« S'il vous plaît, laissez moi retourner là bas. Il a besoin de moi.. Ils ont besoin de moi. »

« Qu'allez vous faire, là-bas ? »


Chris jeta un rapide coup d’œil à sa bague avant d'afficher un petit sourire.

« Aider mes amis, qu'importe la tenue que je porte. »

Le Dyson qui se trouvait en face de lui afficha un tendre sourire avant de poser délicatement sa main sur la joue de Chris. Le blond ferma ses yeux un quart de seconde collant un peu plus sa joue contre la main de ce dernier avant de poser son regard sur celui de Dyson.

« Je suis désolé pour tout cela. »


Chris ne comprenait pas vraiment cette dernière phrase et il n'aura sûrement aucune explication à cette dernière vu qu'il se réveilla dans ce qui semblait être les locaux de la League. Il afficha une petite grimace avant de baisser son regard vers Dyson qui pleurait encore. Chris remarqua aussi que sa tenue de Lantern semblait avoir disparût et s'était donc retrouvé se tenue de police. Il décida alors de poser difficilement et délicatement sa main sur le crâne de Dyson.

« Me semble te l'avoir déjà dit.. Ne m'appelle pas Christopher, Chris c'est très bien. Et tu le sais que je te pardonne alors ne te mets pas dans des états pareilles. »

Il n'eut aucune réponse de la part de son ami. Dyson se contenta juste de venir prendre Chris dans ses bras ce qui valut un gémissement de douleur de la part du policier.

« Doucement .. Vision soigne très bien mais je reste un simple humain Dyson.. Je vais bien d'accord ? »


« Je ... pardon, » dit-il en prenant ses distances avant d'essuyer ses larmes. « La toute première fois qu'on a travaillé ensemble, je t'ai dis, quand tu es tombé du ciel au Wakanda, que je t'interdisais de mourir. Même si tu n'es plus avec moi, ça tient toujours. » Dyson haussa les épaules timidement. « Je n'ai oublié aucun moment que j'ai passé avec toi. »

« Je sais bien gros bêta. Faut juste que tu arrêtes de tourner le dos à tout le monde, c'est comme ça que tu fais du mal aux autres. Mais on en reparlera tranquillement après s'être occupé de cette situation. Alors, qu'est ce qu'on devrait faire à ton avis Spiderman ? »

Dyson semblait être gêné de la situation et Chris pouvait entièrement comprendre. Son ami s'était en quelque sorte mit à nu, il avait avoué la raison de sa rupture et beaucoup de chose qui allait avec mais le blond allait essayé de le détendre un maximum, lui faisant comprendre que tout allait bien.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé, comment c'est arrivé ? »


Le Policier s'assit alors sur la table d'opération avant de pousser un petit soupir tout en haussant les épaules.

« Peter m'a fait passé un genre de test. J'avais ma tenue de Lantern et la bague et j'ai voulu m'en servir mais elle n'a pas marché. Je pense qu'il a besoin de nous et voir que je n'ai plus ma tenue l'a sûrement mit hors de lui. »

« Il faut qu'on sauve Peter avant que les autres ne s'en prennent à lui. »
Dyson se leva avant de rajouter. « C'est Ultraman, il cherche à nous sacrifier comme il l'a promis. Peter devait sûrement espérer que tu comprennes avant qu'il ne te fasse ça. » Il finit alors par enfiler son masque avant de se tourner vers Vision. « Ordre de première priorité : Empêche à tout prix que Chris sorte de ce lit. » Spiderman se tourna finalement vers Chris. « Je suis désolé, je peux pas te laisser sortir avec cette blessure. J'ai promis que tu ne souffrirais plus à mes côtés. »

Le policier fronça les sourcils en voyant que Vision avait clairement entendu l'ordre que Dyson venait de donner. Mais il ne fallait pas rêver, le blond n'allait pas rester ici les bras croiser juste parce qu'il s'était fait embrocher. Il poussa un long soupir d'agacement avant de descendre de la table d'opération tout en lissant son haut.

« Arrête tes conneries, je viens. Peter a besoin de me voir et j'ai besoin de lui parler. Je vais bien alors ne mêle pas Vision à ça et laisse moi venir. »

« Chris.. » Dyson semblait retenir une nouvelle fois ces larmes. « Je ne peux pas supporter l'idée que tu puisses mourir. »

« Je ne vais pas mourir, promis. Mais je viens, arrête de vouloir mettre tout le poids de ce bordel sur tes épaules. Tu n'es pas le seul ici qui veut sauver cette ville et qui veut aider les âmes perdues. Alors je viens. »

Dyson semblait hésitant pendant un moment mais il finit alors par prendre Chris dans les bras, le blond enroula délicatement ses bras autour du corps de son ami avant d'afficher un petit sourire.

« D'accord, allons trouver Peter. »

« C'est partie, allons sauver ce sale gosse. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Let
the water rise

Can you hear me. I am begging from you for the last time. Hear me. Please forgive me. I am calling out to you for the last time.


Adele B. Atkins
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Adele B. Atkins

| Avatar : Bryce Dallas Howard.

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Arthur-adele01

YOU'RE JUST A MAN
WITH SOME
BROKEN BONES

Voyageur égaré, j'ai traversé l'orage. Le vent s'est levé j'ai pu tourner la page. Tu m'as dit cette victoire ne s'ra pas la dernière, suis une étoile, un phare, une terre...

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Chris-adele


| Conte : Le monde de Nemo.
| Dans le monde des contes, je suis : : Dory.

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 086e

| Cadavres : 85



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Mar 26 Fév 2019 - 22:04


And I've started feeling helpless, This war cannot be won.
And I'm used to seeing colours 'cause I thought you were the one.
- KALEIDOSCOPE -


Se rendre à l’aérodrome était simple de base : cinq à dix minutes à pied, contourner un bâtiment et passer par le portail déjà ouvert. Très facile. Très simple. Mais alors, enceinte… C’était carrément une autre paire de manche ! Déjà qu’elle était franchement épuisée d’avoir du bouger autant, là elle avait tout simplement béni les capacités de son casque pour lui permettre de flotter dans les airs. Un moment de repos assez salvateur quand on savait qu’elle comptait les minutes angoissantes entre chaque douleur sourde qui tordait son ventre dans un sens, puis dans l’autre. Heureusement qu’elle avait bien écouté les conseils de son médecin et qu’elle apprenait à respirer, se souvenant de la manière de faire d’Arthur, convenablement pour calmer tout cela… Mais Adèle n’était pas certaine de tenir encore longtemps à ce rythme.

Se retrouvant à proximité des bâtiments, la jeune femme suivie son instinct pour se laisser guider et ne tarda pas à se diriger vers le hall d’entrée : bingo, une silhouette en cuir rouge se dessinait nettement au milieu de l’environnement lactescent, face à un plan intérieur des locaux.

« Les avions en papier font quand même un peu moins de bruit que les vrais ou les vaisseaux. » Déclara-t-elle doucement.

A son approche, prudente, elle le vit se retourner vivement et porter sa main vers sa ceinture où un étui était facilement reconnaissable. Un instant, elle cru avoir fait une mauvaise chose et se mordit l’intérieur de la joue pour sa bêtise – qui serait venu seule ici, sincèrement ?! – mais rapidement, la surprise passée, Peter se détendit. Il eu même un soupir rassuré quand elle fut à côté de lui.

« Mais ce sont les vrais qui vont me permettre de m'en aller. J'espère. »

Un sourire doux apparu sur le visage d’Adèle, malgré ses interrogations quant à la faisabilité d’une telle idée.

« Vous pensez pouvoir passer au travers du dôme ? »

« Non, j'espère pouvoir réparer mon vaisseau et repartir sur Terre-2. J'voue avoue que cette dernière partie tient surtout sur l'espoir que le portail s'ouvre comme la première fois. J'voulais demander l'asile ici mais tant pis, on veut me tuer alors vaut mieux laisser tomber. Je repartirai chez moi, avec l'énorme risque que Ultraman me retrouve. Il me tuera, mais vous m'avez fait comprendre, quand vous êtes venue dans ma tête, qu'en fait, j'ai pas vraiment d'intérêt à vivre puisque plus personne ne m'attend, alors… »

Quill haussa les épaules, dépité. Encore plus triste que lorsqu’elle s’était retrouvé dans sa tête.

« Si je meurs, tant pis. » Ricana-t-il. « Ça aura bien servit de rester en vie jusqu’à aujourd’hui, tout ça pour ça… »

Par réflexe, la rousse secoua la tête avant de poser une main sur son bras pour l’arrêter. S’ils se perdaient dans se périgrinations défaitistes, il n’allait jamais pouvoir s’en sortir. Les gens défaitistes la rendaient triste, parce qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de les comprendre et elle ne parvenait absolument pas à lutter contre ça. Et là, elle avait tout sauf envie de se sentir triste ; son cœur faisait déjà le yo-yo continuellement depuis le début de cette catastrophe, il était temps de lui accorder un peu de répit.

« Non, vous n'avez pas compris. » S’inquiéta la jeune femme. «  Peut-être que plus personne ne vous attend là-bas, c'est vrai, mais il n'est peut-être pas encore trop tard pour ce monde-ci. Il y a forcément une raison à votre présence ici. Et à tout ce qui arrive. »

Elle avait penché la tête sur le côté et cela avait fait un peu hésiter Peter qui, après un instant, poussa un soupir à nouveau.

« Juste, il se passe quoi ? Elle est bizarre votre ville, j'ai pas tout suivi. »

« Si ça peut vous rassurer, je n'ai pas tout suivi non plus. Mais il semblerait que votre arrivée soit concomitante à l'apparition d'un dôme invisible autour de nous, empêchant toute sortie à l'extérieur... et aussi toute communication. »

S’excusant du regard, Adèle se laissa glisser près du mur pour s’y appuyer. Ses jambes étaient encore bien trop lourdes… Si Arthur ou Christopher la voyait, ils allaient clairement la gronder.

« Heureusement, il y a des gens en qui j'ai confiance qui sont aussi à l'intérieur alors... J'ai un peu moins peur de ce qui est en train d'arriver. »

Peter émit un sifflement impressionné.

«  Vous utilisez des mots compliqués vous ! Vous êtes bien plus intelligents que les pirates avec qui j'ai grandi, on dirait la présidente de Xandar. Enfin, vous êtes bien plus agréable qu'elle, rassurez-vous. » Passé son trait d’humour – qui fit rougir Adèle – il reprit un air sérieux. « Ouais mais j'ai jamais fait de dôme moi, j'suis sûr que j'ai pas cette option là sur mon tableau de bord. Il s'est passé quoi ensuite ? C'est juste pour ça que tout le monde veut ma tête ? »

« Je pense… » Avoua-t-elle. « Dyson a parlé de votre venue suite à l'apparition du Dôme, il me semble. J'ai dû le capter quand j'ai remis mon casque de Phoenix... Mais plus nous avançons, plus j'ai l'impression que ce n'est pas directement de votre fait qu'il soit là. J'ai plutôt la sensation que ce dôme a été mis là pour vous retenir à l'intérieur une fois que vous serez arrivé à Storybrooke. »

Il passa une main dans ses cheveux, essayant de réfléchir dans le même sens qu’elle… Puis, après un instant, il remonta son regard dans le sien.

« Mais pourquoi vous, vous voulez pas me tuer ? »

« Pourquoi est-ce que je voudrais vous tuer ?! O_o » S’exclama la rouquine, surprise. « A part faire s'effondrer un centre commercial qui n'a pas fait de victimes... Vous n'avez rien fait, non ? »

Du moins, pas qu’elle sache. Pourtant le soupir que poussa son interlocuteur en disait long sur ses secrets… Et ses aveux à venir.

« J'ai fait d'autres choses. J'ai grandi avec des pirates alors fatalement... puis j'ai été forcé de travailler pour un sale type qui m'a obligé de faire des trucs dont j'suis vraiment pas fier. »

Il prit une mine si sombre qu’elle ne put s’empêcher de poser une main sur son bras. Simple contact. Simple soutien. Simple présence rassurante en un sens, comme elle l’avait tant fait pour d’autres.

« Et vous regrettez ce que vous avez fait ? »

«  a mère était déjà pas contente que je revienne avec un œil au beurre noir alors si elle savait ça… »

« Ce n'est pas exactement ma question. » ^^

«  J'ai refusé de rejoindre Brainiac au début. Pour me réprimander, il a détruit la planète Krypton avec tous ses habitants dessus. Des milliards de vies mortes à cause de moi, vous regretteriez pas, vous ? »

Brainiac, Brainiac… Ce nom lui disait quelque chose. A nouveau la porte close de son esprit resta irrémédiablement close et Adèle pesta intérieurement, se mordant la joue pour s’empêcher de jurer à voix haute. Ce n’était pas son genre et c’était très malpoli ! À la place, elle hacha la tête à la question triste de Peter.

« Les regrets sont le premier pas vers la rédemption. » Murmura la jeune femme. « Je reste persuadée que tout le monde mérite une seconde chance. Tenez, moi par exemple, là j'ai des souvenirs parce que je suis enceinte mais en temps normal j'oublie à peu près toutes les trois minutes ce qu'il vient de se passer. Je souffre d'un trouble de la mémoire immédiate et ça provoque de sacrée erreurs... Je ne dis pas que c'est au même degré que vos actes mais comprenez simplement le raisonnement : si on m'avait jugé dès le départ, je ne serais pas là, avec vous, à vous parler pour essayer de comprendre ce qu'il se passe. »

« Ouah, c'est trop pas pratique ça, bonne chance. »

Adèle le remercia malgré elle, puis lâcha un soupir lourd avant de froncer les sourcils en reprenant le fil de leur conversation.

« … Au début. Donc vous l'avez rejoint par la suite ? Et... Aujourd'hui, où en êtes-vous ? »

« Aujourd'hui, j'essaye de fuir celui qui veut tuer 14 milliards de personnes, toujours pas top comme condition. »

« Et... vous ne pensez qu'il vous a quand même retrouvé ? » Hasarda-t-elle, incertaine. «  S'il est aussi puissant pour détruire une planète entière, qu'est-ce qu'un portail pour lui sinon une porte d'entrée ? »

A ces mots, le visage de Peter se décomposa et une bouffée de panique sembla s’emparer de ses sens. Par réflexe, elle se ratatina contre le mur, comme si elle craignait qu’il ne la secoue comme un prunier !

« QUOI ? IL EST ICI ? SERIEUSEMENT ? ET ÇA VOUS PANIQUE PAS PLUS QUE ÇA ? VOUS N'AVEZ PAS CONSCIENCE DE CE QU'IL VEUT ? TUER TOUT LE MONDE !!! »

« Je n’en sais rien ! » Se défendit Adèle. « C'était une supposition ! Mais... Mais si nous voulons être sûr peut-être que je peux... Le chercher ? Vous savez à quoi il ressemble ? »

« Et bien... Spiderman, quand il en a parlé, il avait dit "Superman maléfique". Je connais pas de Superman, mais peut être que dans votre culture, c'est répandu ? »

Il ne connaissait vraiment pas superman ? O_o

« Ah oui, une cape et un slip sur ses collants. Je crois… Si je le trouve ici... Qu'est-ce que vous ferez ? »

« Qu'est-ce que je ferai ? On devrait se suicider pour pas qu'il nous tue ! »

Superbe optimisme. Flagrant. Décoiffant.

« Pourquoi ? N'avez vous pas fuit pour rester en vie ? »

«  Ouais, mais ça va être difficile de fuir avec un dôme ! »

« C'est peut-être aussi le seul moyen de le garder lui aussi à l'intérieur. Et de le renvoyer d'où il est venu. » Le reprit-elle, tentant de garder le cap au lieu de céder à la panique comme lui. « S'il est ici, peut-être que c'est parce qu'il vous a suivi ; si vous pensez sincèrement être capable de retourner d'où vous venez, alors il y a un moyen de le faire repartir à votre place. »

Peter Quill n’avait absolument pas l’air serein et Adèle mit cela sur la perspective d’avoir son ennemi possiblement à proximité de lui. Elle essuya la sueur qui perlait de son front, se redressant sur ses pieds.

« Bon bah... vous pouvez le trouver ? »

« Je vais essayer. Mais il va nous falloir un endroit sécuritaire et... Du silence. »

« C’est plutôt silencieux ici je trouve. »

Alors qu’elle portait la main au casque fin qui parcourait ses cheveux roux, un gros bruit résonna à l’extérieur comme pour contredire spécialement son interlocuteur. Sous la surprise, Adèle sentit son cœur rater un battement et ses yeux papillonnèrent pour se poser sur le visage de Peter Quill… Aux globes oculaires entièrement rouges… avant de redevenir parfaitement normaux l’instant d’après !

« Plus maintenant…  »

Adèle ne vit pas la silhouette de Poison Ivy à travers les fenêtres, affrontant quelqu’un d’invisible pour eux. Non. Elle ne vit pas qui se trouvait en plein duel, pour la bonne ou la mauvaise raison. Elle ne vit rien parce qu’au lieu de tourner la tête comme elle l’aurait fait d’ordinaire, son corps ne lui répondit pas et se mit soudain à fourmiller de toute part. Elle sentit brutalement une onde de chaleur sourde s’emparer de son être, se glisser dans ses veines et inspirer à même ses poumons ce souffle qu’elle ne parvenait pas à reprendre. Quelque chose en elle venait de se réveiller, méfiant, vicieux, prêt à bondir en avant face à la menace. Prêt à déployer ses ailes pour la défendre. Se défendre.

Des flammes surgirent soudain de son dos lorsque le Phoenix se révéla face à Peter Quill.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Please go slowly I can feel you move my way
All the darkness will fade away
Until the light of day you're my stars tonight


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76146-finding-someon


Tadashi Hamada
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Tadashi Hamada

| Avatar : Seo Kang Joon

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 500_30690_1531853647
• Ça fait vraiment du bien de boire ! Je crois que j'avais un peu soif ..

✈️

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Yldmkf9
• Alors ? Qu'est ce que tu en dis ?
• Tu as beaucoup progressé depuis que tu es rentré dans la police ! C'est très bien !




| Conte : Les Nouveaux Héros!
| Dans le monde des contes, je suis : : Tadashi Hamada

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 C6c

| Cadavres : 64



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Jeu 28 Fév 2019 - 21:35

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 F1b6e3f52c694c96d8ec429706523c11[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Explosion_mode
Un sentiment de déjà-vu...


Il avait envie d’arracher les cheveux de cette fichue rousse. Certes, c’était probablement puéril, mais c’était presque épidermique à ce stade ! Une connerie ? Elle osait qualifier des mois de tortures de conneries ?! Mais pour qui elle se prenait ? Pour qui ils se prenaient, tous ? De quel droit ils décidaient au nom de tous ? Est-ce que c’était eux qui avait subit, jour après jour, des décharges électriques à en claquer des dents jusqu’à perdre connaissance ? Est-ce que c’était eux qui avait subit, jour après jours, la peur au ventre à l’idée de mourir, ou pire, de voir son petit frère traîner dans le même vaisseau et torturer à son tour ? Il les emmerdaient, tous ! Il n’avait jamais exiger quoi que ce soit de personne. Il n’avait pas chercher vengeance quand leurs parents étaient mort. Il n’avait pas chercher vengeance quand on lui avait fait des coups bas à l’université. Il n’avait jamais chercher vengeance mais maintenant, il exigeait de pouvoir l’assouvir.

Il allait lui hurler dessus, à deux doigts de l’explosion mentale, mais avant même de pouvoir ouvrir la bouche, une voix horripilante, qui l’avait hanté des mois entier, le coupa dans son élan.

-ça suffit maintenant !

Rien qu’à l’entendre, Tadashi sentit un frisson désagréable, douloureux, lui griffer l’échine, et sans prévenir, il se précipita vers Star Killer, près à lui exploser la mâchoire d’un coup de poing, mais avant d’avoir pu faire un mètre, il sentit le sol se dérober sous ses pieds, s’élevant à quelques centimètres du sol. Du regard, il chercha à comprendre, cherchant inconsciemment Elena des yeux, mais il n’aperçut que la jeune femme rousse qu’il avait aider, quelques heures plus tôt, la main tendue vers lui. Elle eue un autre tour de poignet, et Star Killer et Poison Ivy s’envolèrent également du sol, provoquant un hurlement de frustration de la part du jeune homme.

Mais pour l’amour du ciel, est-ce qu’on pouvait arrêter de se mêler de ses affaires ?!!

-Et dire que j'ai aider Black Panther et les autres à te sortir du vaisseau de Brainiac ! Tu sais ce que c'est de coordoner des actions avec Black Panther ? Il a beau être sage et tout le blabla de roi du Wakanda, mais il garde cette espèce d'impulsivité de félin qui est insupportable. Regardez, le soir même il a couché avec le Soldat d'l'hiver.

-Mais j'en ai rien à foutre putain, explosa-t-il, perdant sa politesse et son sang-froid, le fusillant du regard. TU m'as torturé! Tu m'as détruit le cerveau, tu m'as donné envie de mourir! Je me FOUS que tu sois soit disant du côté des gentils!!

-Non mais l'autre ! fit-il, comme vexé qu’il puisse lui parler de la sorte. Thanos t'éléctrocutait chaque jour pour te torturer, et CA, ça grille le cerveau. Et moi j'étais obligé de travailler avec lui alors j'ai au moins empêché le dinosaure barbie de continuer et te torturer à la lumière qui fait mal mais beaucoup moins que la chaise électrique, sans parler des dangers bien inférieurs pour la santé du cerveau ! Rien que pour ça, Brainiac aurait pu m'arracher une jambe.

Cette fois s’en fut trop, et Tadashi sentit des larmes de rage couler sur ses joues.

-Tu veux quoi, que je te remercie?!
-ça suffit ! hurla la jeune femme rousse, dont le corps se mit à exhaler des flammes de lumière.

Tadashi ouvrit grands les yeux, toujours incapable de ne pas s’étonner des pouvoirs que pouvait receler ce monde. Ces mondes.

-... Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer calmement ce qu'il se passe ici ?! demanda-t-elle, presque timidement, comme si elle s’en voulait de les avoir interrompu. Baissez votre arme, vous ! Ceux ne sont pas des ennemis.

-Pas des ennemis... z'êtes bien gentille, il essaye pas de vous assassiner vous !

-Non, et c'est bien pour ça que c'est un ami. Enfin… Je crois?

-Elle est facile votre justice, il peut me tuer mais si il vous tue pas c'est un gentil, c'est un jugement assez subjectif à mon goût je trouve, répliqua-t-il, levant les yeux au ciel, comme exaspéré.

-Je ne suis PAS son ami! éructa Tadashi, se débattant dans le vide.

-Peter, vous avez accepté de me faire confiance... Faites le jusqu'au bout s'il vous plait.

-Laissez moi descendre! le coupa-t-il, exaspéré.

-Je vous laisse descendre si vous promettez de rester immobile !

-Mais c'est pas possible!! Mais qu'est-ce que vous avez tous à vouloir me faire oublier que cet espèce de connard m'a torturé des mois entiers?!

-Je vous fais confiance si on l'attache. Il veut tuer des gens, et ça se fait pas.

-Attendez... Vous avez torturé cet homme ? fit-elle, visiblement très étonnée.

ENFIN une réaction normale !

-JE NE VEUX PAS VOUS TUER ! explosa-t-il de nouveau, essuyant rageusement les larmes qui parcheminaient ses joues depuis un moment.Mais il dois payer !


-Z'avez déjà oublié le chapitre sur l'obligation de faire des choses quand j'étais retenu par Brainiac ? fit-il, d’un ton presque blasé.

-Et tu veux quoi, que je te fasse une bise et qu'on aille boire un café?!

La rousse eue un soupir, exaspéré visiblement, se pinçant l’arrête du nez. A nouveau, des flammes se mirent à luire tout autour d’elle, et brusquement, elle se courba en deux, comme piquer par une douleur vive. Mais elle eue les yeux luisant, un instant. Presque… Menaçant.

-Est-ce que... tout le monde... Peut cesser de hurler... deux minutes.

Il s’apprêta à ouvrir la bouche mais à nouveau, il eue à peine le temps de le faire. Spiderman apparut de nul part, saucissonnant Star Killer, et l’emporta avec lui, lançant un rapide :

-Désolé, on a besoin de lui pour sauver le monde !

Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. De frustration,Tadashi balança ses bras en l’air, lançant un puissant :

-Mais c’est des plaisanteries !

-C'est bien, c'est pas du tout humiliant, gronda Star Killer, levant les yeux au ciel à son tour.

Il eue un geste brusquement, tendant le bras… Mais au lieu de le viser lui, comme il l’aurait cru, il visa Adele et… Appuyant sur la détente.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Boulevard of
Broken Dream
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81049-vois-les-choses-sous-


Lucy Wright
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lucy Wright

| Avatar : jessica chastain

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Tumblr_inline_oltkjawbAc1t80jpm_250
Bouille d'ange, coeur de pirate.
Sourire bienveillant, ingéniosité pure.
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Tumblr_inline_oltkqqD8Nr1t80jpm_250

✘❍✘

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 M1Odp1

| Conte : la famille pirate
| Dans le monde des contes, je suis : : lucile macbernik

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 XqPb9

| Cadavres : 1117



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Jeu 28 Fév 2019 - 23:01

CIVIL WAR
On m'a toujours traitée de criminelle mais on ne m'a jamais demandée mon avis.

Lucy & les autres ;
Quelqu’un peut m’expliquer ce bordel ? Après avoir fait plus ou moins joujou avec les nerfs de Tadashi, voilà que Star Killer se joint à la fête et qu’on est finalement rejoints par Adèle, enfin Phoenix, enfin, c’est assez dur à expliquer parce que être aussi haut au dessus du sol, ça me plaît pas trop. Je les laisse déblatérer entre eux, espérant trouver un moyen de me dégager de là. Et ça parle encore de vengeance et de tsoin tsoin. Je pousse un soupir avant de lever le regard vers Spiderman qui se joint à son tour à la fête mais voilà que Phoenix pète littéralement un cable et un amas de lumière assez puissant nous envoie valser bien loin. Je retombe lourdement sur le sol, légèrement assommée. J’aurais bien besoin d’une talasso après tout ça, c’est sûr. Je me relève avant de me rendre compte qu’Adèle est à peu près aussi flippante qu’un film d’horreur bien réalisé. Et je parle en connaissance de cause.

Dark Phoenix. Les yeux rouges, les cheveux volants derrière elle. J’avoue que ses cheveux flottant derrière elle, ça fait très stylé. Mais elle est là, debout, au milieu et l’expression étrangement agressive et j’avoue que ça ne me mets pas en confiance du tout. J’inspire longuement en ne quittant pas Adèle des yeux avant de dire aux autres « Je veux pas paraître paniquée ou quoi mais…on a un problème là… » Bon, je n’allais clairement pas rester là sans rien faire, il fallait agir. Je réfléchis quelques instants et devant la dangerosité de la situation, et surtout parce qu’Adèle semblait vraiment menaçante, je fais apparaître devant nous une énorme plante carnivore qui répondrait à la moindre de mes demandes. Elle était bien plus grande que moi « Je ne veux pas blesser Phoenix mais j’avoue que je commence à flipper. » et c’était peu de le dire. Spiderman se relève et tente de calmer le jeu « Euh…Agent 017 ? » Elle ne répond pas. Sa peau se strie par endroit, comme si elle était brisée. Elle nous fixe tour à tour mais ne dit rien. Elle à véritablement l’air furieuse. Des flammes l’entourent et semblent loin d’être toutes gentilles, toutes mignonnes.

Elle ignore même ma plante carnivore. Ne voulant pas qu’elle se brûle plus qu’elle ne l’était, parce que ça m’atteindrait moi aussi, je l’a fais disparaître. Adèle saigne au niveau de l’épaule mais ne semble pas s’en inquiéter. Dyson porte une main à son oreillette « Dark 017…Je vous avais prévu et je vous vous en veux beaucoup. » Il devait sans doute parler à Alfred. Je le vois s’approcher de Phoenix, les mains tendues, il semble prêt à essayer d’immobiliser Adèle « Spiderman, j’ai l’impression qu’elle ne veut pas être approchée. » énonçais-je avant de me concentrer. Je fis apparaître des lianes sous les pieds de Dark Phoenix pour tenter de la maintenir de cette matière mais je savais bien que c’était vain. Je pose mon regard sur Star Killer, toujours au sol qui tente de récupérer son arme. Phoenix tourne la tête vers les lianes et avisant de ma tentative tend la main vers moi. Je sens soudainement un étau qui m’enserre la gorge et tente de m’étouffer sous une brûlure intense. Je ne suis même pas capable de crier tellement la douleur est intense. J’ai l’impression de brûler de l’intérieur et aperçoit rapidement que mes lianes sont en train de brûler et que je ressens sans doute la même douleur.

Adèle reporte son attention sur Dyson et tends sa main dans sa direction. Mais c’est Star Killer qu’elle vise. Elle le plaque violemment contre l’un des murs de l’aérodrome « J’ai dit que..Je te ferais pas mal. » Je me débat et finit par retrouver l’entièreté de mes esprits et tout le tutiquanti avant de faire apparaître des ronces autour de Phoenix, me doutant bien que les flammes auront raison des ronces « Spiderman, les toxines peuvent fonctionner sur Dark Phoenix ? » « Non ! Elle n’est pas toute seule dans le taxi, je te rappelle ! Très mauvaise idée ! » « Je sais ! Mais si je l’approche d’assez près, je peux peut être tenter les phéromones mais tant qu’il y aura les flammes, je ne peux pas utiliser les plantes, si elles brûlent, je brûle aussi. » et c’est pas super cool comme sensation, je vous l’avoue. Dark Phoenix réagit et m’envoie littéralement sur Spiderman. Je le percute de plein fouet « Aïe. » On a quand même voler de plusieurs mètres plus loin. Phoenix se retourne pour se trouver face à face avec Chris. Adèle est là…je le sais…Elle semble agir par instinct.

Je me relève et regarde Dyson mais ne dis rien avant de poser mon regard sur Star Killer qui vient de se relever, arme à la main. Instinctivement, je fais apparaître un amas de ronces en levant la main qui se dirige tout droit sur Star Killer pour le désarmer « NON ! » Dyson me glisse doucement « Il faut les isoler. » Je regarde Spiderman avant de reprendre doucement « Je ne peux pas m’occuper d’Adèle, ses flammes sont dangereuses, mes pouvoirs n’auront aucun impact. Je ne peux pas l’approcher. » Et j’avais essayé plus d’une fois hein, vous en avez la preuve. Je pose mon regard sur Star Killer avant de le ramener sur Spiderman « Mais lui...c’est un homme alors ça risque d’être amusant. » dis-je en faisant un sourire à la Ivy. J’avais des ressources pour Star Killer « Ne l’abîme pas. Si on perds Star Killer, si on perds le Phoenix…nous mourront tous. » Je le regarde, sans rien dire mais il avait compris que j’agirais comme il se doit. Mais Star Killer est un homme...Et je suis Poison Ivy... Vous avez saisi ?

b l a c k f i s h

panic!attack

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
lucy wright
“my asylum, my asylum is in your arms. when the world gives heavy burdens. i can bear a thousand tons. on your shoulder, on your shoulder. i can reach an endless sky. feels like paradise”
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78702-lucy-wright-j-ai-touj http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84968-nouveau-sujet-de-liens-rp http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80684-lucy_wright


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7303



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Ven 1 Mar 2019 - 8:14 « Cours Dydy, cours ! »


(CIVIL WAR)
Septembre 2018
Q.G. de la Magic League

Géo avait passé des heures devant son ordinateur, et avec le dispositif du Phoenix. Il fonctionnait sur Adèle Atkins, ce qui était inespéré, étant la seule avec un cerveau assez résistant pour accueillir les capacités mentales et physique d'un projet aussi ambitieux. Mais, durant les premiers tests, si tout avait été un succès, une sombre donnée est apparue dans ses résultats. Il devait tester cette donnée à tout prix, avant de prendre davantage de risque.

Lorsque enfin sa programmation fut prête, il se tourna vers Alfred, indiquant que c'était prêt. Comme Dyson était encore dans le coma, ils s'occupaient de faire évoluer la ligue à deux, alors il se prépara à son tour, et alluma le dispositif d'OMEGA.

Alfred plongea alors dans la simulation de l'intelligence artificielle. Face à lui s'était matérialisée Mademoiselle Atkins, qui, normalement, était programmée pour avoir un cerveau qui réagissait de la même façon que la réelle. Alfred s'approcha, tandis que Géo, dans le monde physique, lui matérialisait une reproduction virtuelle du casque du Phoenix. L'homme à tout faire le plaça alors sur la tête de la femme rousse, sous ses cheveux. Après quoi il sortit de sa poche quatre disques, qu'il plaça tout autour d'elle.

A son signal, Géo les activa. Les disques se mirent alors à émettre des sons très puissants, parfois des voix angoissantes, parfois des cris, parfois des bruits d'explosion, le tout se succédant dans un vacarme énorme. La simulation d'Adèle commença, après quelques minutes, à trembler légèrement. Jusqu'au moment où ses yeux se colorèrent de rouge.

J'ai bien peur que le test commence à être positif, dit-il à l'intention de Géo.
Alors passe à la dernière étape, indiqua ce dernier.

L'arme de Citizen Cold lui apparu dans les mains. Alfred la leva vers Adèle, et lui tira une forte salve de glace sur elle. La suite s'enchaîna rapidement. La simulation de la jeune femme accueillit la puissance du coup, et le fit disparaître dans une flamme. Adèle quitta alors le sol, les yeux enflammés et le corps parcouru de la même couleur. Leurs craintes se confirmaient donc : derrière le Phoenix se cachait Dark Phoenix.

Fin de simulation. Abandon du projet Phoenix. Géo le remplaça par celui du Soldat de l'Hiver.

Novembre 2018
Q.G. de la Magic League

Je tenais le dispositif 017 dans mes mains, le tournant pour regarder sa simple structure sous tous ses angles. Si ce n'était que ça, ça semblait si simple et dénué de danger qu'on pourrait difficilement soupçonner que cette chose était dangereuse. Pour tout le monde, et finalement même pour la seule avec un cerveau assez résistant.

Donc, vous voulez mon avis là-dessus, parce que vous avez fait assez de découvertes pour me dire que le Dark Phoenix n'est pas un danger, donc vous voudriez que moi, je demande à la soeur de mon petit-ami qui est de plus en plus distant avec moi depuis la dernière mission, de revenir et que je valide la reprise du projet ? Alors, que vous ayez fait ça c'est vraiment incroyable, mais... on va peut être se calmer ? Après ça sera quoi ? Un programme SHAZAM pour son fils James et un équipement Aquaman pour son frère Cyan ? Je jetais un regard noir sur Géo en voyant qu'il venait vraiment de considérer cette possibilité quand je l'avais prononcé. Ce que moi j'étais venu vous dire en venant ici, c'est que je songeais à annuler tous les projets. Captain America, Wonder Woman, le Soldat de l'Hiver,... tous. Je viens de voir ce que la Magic League a fait sur Chris, ce que moi je lui ai fait, alors vous conviendrez que lancer un nouveau projet sur sa soeur n'est pas tellement l'idée qui m'enchante le plus... surtout qu'elle est ENCEINTE, par tous les dieux de la désolation ! Vous savez que le père de son enfant a demandé mon aide pour l'accompagner, et que j'aimerais bien essayer de les rendre heureux, contrairement à ce que j'ai fait avec tout mon entourage - Chris en premier - ces dernières... 100 années ?

Géo soupira. Il s'était attendu à un tel refus. Ce que nous avons compris, c'est que le Dark Phoenix est certes une conséquence imprévue dans le projet initial, mais l'éveil de sa personnalité n'est pas un danger. Dark est une force protectrice. Sur Adèle, et sur son enfant surtout. Certains de mes tests soupçonnent même que le système immunitaire du bébé pourrait en être renforcé.

Tu ne peux pas prendre la charge de toutes ces responsabilité et culpabilité, Dyson. Nous avons annulé le projet Phoenix quand nous y avons vu un danger. Aujourd'hui, on a découvert l'inverse. Et dissoudre la ligue...

Je détournais le regard. Alfred et Géo étaient certainement venu au mauvais moment. Je perdais Chris qui se rapprochait de Jefferson, je perdais sa famille que j'avais longtemps vu comme la mienne, qui ne l'était plus. Et je ne voulais plus détruire une autre famille. Même si je n'avais plus le droit d'en faire partie.

Désolé. Ma décision est prise.

Le projet 017 ne vit jamais le jour. Dark Phoenix ne put jamais s'entraîner à ce à quoi elle était capable.

Janvier 2018
Q.G. de la Magic League

Donc, on récapitule cette fabuleuse journée d'anniversaire. Pour mes 301 ans, je n'avais voulu rien fêter, refusant de voir davantage de monde dont je pourrais gâcher les vies par ma simple présence, et à la place, j'avais... gâché d'autres vies. Après cette mission, je m'isolerai dans mon bureau à la mairie ou dans les locaux de la ligue, si c'était la solitude absolue qui était véritablement la solution. Dans la même journée, je m'étais engueulé avec la personne que je voulais revoir depuis des mois, avant de lui révéler ce que je voulais lui cacher pour lui éviter de se rapprocher de moi, j'avais perdu des centaines de civils, bouleversé quelques autres, les policiers qui allaient avec et...

... Dark Phoenix s'était réveillée, pour l'exacte raison que j'avais refusé il y a bientôt deux mois.

En ayant vu Star Killer dans cet affrontement sur l'aéroport, j'avais été rapide. Il fallait que je l'isole. Que je retrouve le chemin autant vers Terre-2 que vers Storybrooke pour rétablir les choses avant qu'elles ne tuent tout le monde. Parce que ce qui planait au dessus de nos têtes n'était pas quelque chose à prendre à la légère. Mais la main du Phoenix nous avait retenu dans les airs, utilisant sa télékinésie pour bloquer notre chemin, ce qui eut l'air de faire incroyablement souffrir Peter. En effet, aussitôt qu'Adèle nous avait stoppé, mes sens d'araignée avaient lu en lui au moins une dizaine, si ce n'était pas plus, de signes de souffrance intense. Il leva son arme, et mit fin à sa douleur avant que je n'ai le temps de l'en empêcher.

Il avait tiré sur le Phoenix. Dark Phoenix s'était réveillé.

Ne l’abîme pas. Si on perd Star Killer, si on perd le Phoenix…nous mourrons tous, avais-je dis à Poison Ivy, tandis que je m'inquiétais du manque de réponse de Géo et Alfred quand je les avais blâmé, par l'oreillette, du réveil de Dark Phoenix. Géo avait disparu il y a un moment, tandis que Vision, Alfred et Jezabel étaient partis plus tôt quand j'avais séparé la ligue pour retrouver tout le monde.

Le sol trembla, assez fort pour faire tomber tous ceux qui étaient debout, à part Dark 017 qui se tenait sans les airs. Détectant le nouvel arrivant avec mon ouïe accrue, j'avais tourné la tête vers Vision, dont la lumière jaune sur son front brillait plus fort, la main tendue vers le sol pour... arracher plusieurs plaques de béton et entourer Adèle comme pour la protéger, et nous protéger d'elle.

Plus loin, Star Killer activa ses jet-packs et se dirigea vers Vision. Il... allait l'attaquer ? J'avais compris ce qu'il avait en tête. C'était l'une des raisons pour lesquelles je m'inquiétais du réveil de Dark Phoenix, après l'inquiétude que j'avais pour Adèle en premier. Je courrais vers lui, tendant mes bras pour tirer mes toiles. Il fallait à tout prix isoler Adèle et Peter. Et Vision, maintenant. La prochaine en danger sera Poison Ivy si ça continuait, ce pourquoi même j'avais aussi été réticent au 018. La situation se compliquait. Entre ça, Tadashi qui ne voulait rien entendre vis-à-vis de Peter Quill, et Elena qui allait dans son sens avant sa disparition...

Peut-être qu'un jour j'aurais une vie simple. Que je pourrais passer mes journées avec Mattéo, en lui tenant la main, sans m'attrister du devoir d'être seul, sans m'angoisser d'une situation chaotique et d'un monde qui risquait la fin deux fois par an.

J'en doutais fort.

Je m'étais élevé vers Star Killer, attrapant ses bras pour le ramener vers le sol, la priorité étant qu'il n'atteigne ni Vision, ni Dark Phoenix. Appuyant sur un bouton, il électrisa son costume pour faire passer une décharge dans mon corps. Serrant les dents, je l'avais lâché, me reprenant cependant aussitôt. J'écartais les bras pour déployer les membranes du costume afin de planer dans les airs. Je lançais une nouvelle toile sur le pied de Star Killer, et tira dessus avec toutes mes forces pour l'expédier vers le sol, juste avant qu'il ne puisse s'approcher de Vision.

Je me posais enfin sur le sol. Mais comme c'était trop dommage de terminer la fête ici, nous fûmes tous, Adèle et Vision y compris, balayés par une onde d'énergie qui nous percutait de plein fouet, heureusement beaucoup moins violemment que celle survenue à l'arrivée du dôme. Juste assez forte pour nous faire tomber.

Je levais la tête. Vers là d'où était venue cette énergie, se tenait Elena, qui venait de se réveiller.



( Pando )

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Elena Atkins
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Elena Atkins

| Avatar : Emeraude Toubia

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 Kyws



| Conte : Le Bossu de Notre Dame
| Dans le monde des contes, je suis : : La gitane qui embrase Paris

| Cadavres : 91



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________ Ven 1 Mar 2019 - 17:12

«La victoire au prix du sang des innocents n’est pas la victoire de la justice...»
☾ Civil War☾



Les policiers s’approchèrent en levant leurs armes en direction de l’inconnu. Eux aussi étaient sur leur garde et ils comptaient bien agir avant de laisser tout le monde mourir. Elena comprenait ce qu’ils vivaient ou ressentaient, ils devaient se sentir aussi démuni qu’elle. Ils étaient entraînés et formés pour défendre des vies et les voilà condamner sans rien pouvoir faire. Mais ils ne devaient pas se laisser dicter par l’instinct. Ils ne devaient pas perdre le contrôle de leurs sentiment face à la peur de leur échec. La peur de leur mort.

- Ne tirez pas pour le moment. Ordonna Elena.

Actuellement, elle était leur supérieur hiérarchique, elle pouvait donc se permettre de donner des ordres afin qu’ils la suivent sans faire déraper la situation plus qu’elle ne l’était déjà. La jeune femme perdait aussi patience mais elle ne devait pas céder. Ils devaient trouver une solution pour sortir de là. Tous ensemble.

- Qui est-ce ? Demanda alors un policier.
- Pour le moment je n'en ai aucune idée. Mais il est le seul à savoir ce que nous faisons ici et ce qui va nous arriver.
- Vous n’êtes pas des super-héros, ce n’est pas de votre faute. Répliqua de nouveau l’homme mystérieux sur un ton neutre.

En tout cas, ce n’était pas l’envie de lui mettre une balle qui lui manquait. Elle se demandait vraiment pourquoi elle s’acharnait à être dicter par la voie de la raison parfois.

- Bon sang mais nous tournons en rond ! A quoi allons nous vous servir précisément ?! Nous en sommes d’aucune utilité. A quoi cela rime de nous tuer si vous ne le souhaitez pas ?
- Vous avez fait une erreur. Retentit une voix derrière le groupe.

La gitane ainsi que les policiers se retournèrent en direction de cette dernière. Elle n’appartenait à nul autre qu’un super-héros. Firestorm, se rappelait Elena. En voilà une bonne surprise en tout cas. Cela les sortirait peut être de ce pétrin. Il se posa à leur côté en reprenant :

- En présumant qu’il n’y a pas de super héros parmi nous ! J’en suis un !

L’homme à capuche sembla décontenancé devant cette révélation. Il n’avait clairement pas l’air d’avoir pris en compte l’éventualité de se tromper.

- Non, c’est un… mensonge !

La procureure arqua un sourcil face à la situation. Bien. Elle ne les portaient certes plus dans son coeur depuis ce qui avait pu se passer dès le début de cet histoire mais au moins cette apparition pourrait leur être bénéfique pour une fois. Ils allaient peut être avoir l’avantage.

- Oh. Visiblement vous n'avez pas vu juste dans votre jugement. Et qui êtes vous pour décider si nous sommes un héros ou pas ? Ce n'est pas parce que nous ne portons pas de costume que nous n'en sommes pas un. Nous pouvons être un héros à une petite échelle. Pas besoin de sauver le monde pour en être un.
- Non... il n’y a qu’un qui porte des couleurs de héros, alors... c’est faux !
- Et vous ne l'aviez pas vu. Qui vous dit que nous ne sommes pas tous des héros ? Les policiers en uniformes n'en sont pas ? Et pourtant ils risquent leur vie au quotidien pour protéger des gens et leurs valeurs.
- Et qui vous dit que je suis le seul à porter de telles couleurs ?

Apparut alors avec une toile Spiderman qui se posa aux côtés de son compagnon. Le visage de certains civils s’éclaircit devant cette nouvelle apparition soudaine, se pensant ainsi sauvé. L’inconnu quant à lui était désormais encore plus troublé que précédemment.

- Mais... non !


A vrai dire, Elena aussi commençait à être perdu face à la situation. Pourquoi ces héros étaient-ils caché ici tout ce temps sans rien faire ? Pourquoi avaient-ils décidé de ne se manifester que maintenant ? Même elle ne savait plus que faire d’une telle situation. Peut-être allaient-ils réussir à s’en sortir ainsi ? Cela ne lui faisait pas plaisir mais au moins elle l’espérait.

- Hé bien... vous avez effectivement bien dû vous tromper...
- Mais... il y aura des problèmes…

Il prit un air effrayé avant de se contracter et de tenir sa tête entre les mains comme s’il avait ressenti une douleur fulgurante. Cela ne paraissait rien inaugurer de bon encore une fois.

- Ça ne... fonctionnera pas !

Une décharge d’énergie émana de son corps et s’élança pour percuter les personnes présentent. La bohémienne s’apprêta à recevoir le choc mais l’instant d’après, elle se trouvait debout face à tout le monde en compagnie des policiers ainsi que des civils. Ils avaient réussi ? Ils étaient sortie de cet sorte d’autre dimension ! Mais Elena ne laissa pas tomber ses défenses pour autant, la menace était toujours présente et ce qui les attendait pouvait surgir d’un moment à l’autre. Elle observa quelques instants les personnes se trouvant autour d’elle, Spiderman était au sol et Firestorm avait disparu… mais n’étaient-ils pas avec eux il y a quelques minutes.

- Spiderman ? Vous n’étiez pas avec nous ?

- Par...don ? Avec vous, où ? Vous avez tous disparu ! Répondit l’intéressé surpris par sa question.
- Oh, super. Énonça-t-elle les mains sur les hanches d’un ton sarcastique. Alors maintenant on a même des clones qui sont dans notre camp.
- Des quoi ?

Star Killer utilisa ce moment pour se relever et pointa une arme en direction d’Elena.

- Que faites vous ici ?
- Une arme contre moi ? Vraiment ? Bon écoute, moi même je ne sais pas ce que je fais là. Mais toi tu as visiblement envie d'être arrêté.
- Personne ne tire contre personne, et personne n'arrête personne. Je pars avec Star Killer pour le bien de tout le monde. Tout ça a assez duré !

Spiderman avait dit cela en s’interposant entre les deux. Il rigolait ? La procureure ne comptait pas le laisser repartir avec ce fugitif de nouveau. Il allait être arrêté. Qu’elle doive se battre pour cela ou non. Ce super-héros commençait sérieusement à lui courir sur le haricot. Cela faisait plusieurs fois qu’il venait avec ces grands airs et ces valeurs à deux sous mais elle n’avait pas de temps à perdre avec ses gamineries. Ce n’était pas une cours de récré où les héros réglaient toute la situation et happy end. Ils étaient ici tous en danger à cause d’un individu. Et les super-héros n’aidaient en rien. Au contraire ils leur m’étaient intentionnellement des bâtons dans les roues.

- Vous comptez encore repartir avec ce type ? J'espère que vous vous moquez de moi. En le laissant partir une première fois il a créé tout ce pétrin. Vous pensez réellement que je compte vous laisser gérer ça ? Actuellement vous et votre équipe en collant êtes les complices de ce qui pourrait être une tentative d'attentat.

- On n'attend pas à ce que vous compreniez. Ce n'est pas pour ça qu'on aide les gens.

Aider les gens ? Il se payait vraiment sa tête n’est ce pas ? Elena allait renchérir lorsqu’elle fut interrompu par Star Killer qui, visiblement, était encore présent et en colère.

- Je ne pars avec PERSONNE.

Et pour la énième fois durant cette mission, une onde de choc sortit du fugitif et percuta tout ceux se trouvant dans les alentours. La dernière chose que put voir la gitane fut l’éclat de Dark Phoenix qui avait de nouveau grandit.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Mes amis nous avons couronné le mauvais fou, car le plus fou ici, c’est vous !-
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79800-terminee-les-bannis-o


Contenu sponsorisé




[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 4 _



________________________________________

 Page 4 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

[Fe] Evénement #105 : Civil War





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial