« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -25%
-25% Nike Air Max Genome – Chaussure pour Homme
Voir le deal
127.47 €

Partagez
 

 [Fe] Evénement #105 : Civil War

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+4
Elena Atkins
Chris L. Brooke
Tadashi Hamada
Dyson R. Parr
8 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage


Elena Atkins
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Elena Atkins

| Avatar : Emeraude Toubia

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 Kyws



| Conte : Le Bossu de Notre Dame
| Dans le monde des contes, je suis : : La gitane qui embrase Paris

| Cadavres : 91



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 _



________________________________________ Dim 17 Mar 2019 - 22:42

«La victoire au prix du sang des innocents n’est pas la victoire de la justice...»
☾ Civil War☾


Elena poussa un soupir de soulagement. Enfin, tout était terminé. Ils allaient pouvoir reprendre le cours normal de leur vie sans se soucier qu'un dôme ne leur tombe sur la tête. Ils avaient même pu reprendre le discours du maire et c'était avec une profonde fierté qu'Elena avait attribué le titre de Shérif à Chris. Dyson avait eu raison, tout comme la ville avait besoin de quelqu'un pour la diriger, la police devait avoir un chef, et qui d'autre que Chris pour assurer cette fonction mieux que quiconque ?

Lorsque les festivités prirent fin, la jeune femme chercha son amie afin de s'assure qu'elle aille bien. Elle l'avait certes vu devant la remise des titres mais elle n'avait pas encore eu le temps d'échanger avec elle sur les événements.

- Queenie ! Tout c'est bien passé pour toi ?
- Elena !

La jeune femme en armure s'approcha de la gitane, la serrant ainsi dans ses bras, soulagée de voir qu'elle n'avait rien.

- C'était compliquée, mais j'ai de l'expérience dans la gestion des situations de crises. Et toi ? Tu sais ce qui c'est passée ?

- Oui, on a réussi à tout résoudre. Un vrai travail d'équipe.
- Bien. J'espère que tu pourras m'en dire plus à ce sujet à un autre moment. Y a t'il quelque chose que je peux faire pour toi ?
- Oh oui, tu n'imagines même ce que j'ai fait. Cela fait bien longtemps que je n'avais pas été autant en action sur le terrain ! Enchaîna Elena, encore un peu surexcité de l'adrénaline qu'elle avait ressentie. Je voulais savoir si tu aimerais être ramené ? Je ne pense pas tarder pour retrouver ma famille.
- Ah si je peux tout à fait le concevoir. Répondit Queenie avec un petit sourire avant de secouer négativement la tête. Non ne t'en fait pas, va rejoindre ta famille, j'ai ma guilde qui a accouru quand ils ont vu le dôme !

Effectivement, la procureure put voir au loin River, tandis que son autre ami Edan était en service en temps que pompier. Elena sourit devant la situation. Ça devait être bien d'inquiéter quelqu'un et d'être attendu. Elle ne savait même pas si Declan avait appris les nouvelles ou s'il s'était quelque peu inquiétait. En tout cas, elle espérait qu'il s'était bien occupé de leur enfant.

- Quand tu auras un moment dans la semaine, passe au Fantasia, que l'on parle de ça autour d'une boisson chaude et d'une part de gâteau, il n'y a rien de mieux qu'une tarte à la fraise pour remonter les jauges

L'égyptienne ria face à la remarque de son amie. Elle savait qu'elle adorait les fraisiers et elle ne manquait jamais une occasion de pouvoir en manger. Elena était vraiment heureuse d'être tombée sur ce genre de personne à Storybrooke.

- Avec plaisir Queenie. Bonne journée à tous alors !
- Bonne journée à toi aussi ! Et n'oublie pas de te reposer.

Elena fit un dernier signe de main à la rouquine et s'éloigna d'elle, cherchant à rejoindre sa voiture. Elle se stoppa nette lorsqu'elle discerna une silhouette qu'elle ne connaissait que trop bien. Contre toute attente, Declan était venue la rejoindre. Cet acte fit ciller, quelque part il restait sans doute l'homme qu'elle avait aimé mais il n'était que trop peu présent pour qu'elle reste indifférente face à ces actes de violences... sa décision devait être prise... elle ne devait plus reculer et pourtant...

- Ça va ? Tu n'as rien ? Lui demanda-t-il en s'approchant gentiment.
- Ça va. Plus de peur que de mal. Aeden va bien ?
- Il va bien. Il est chez mes parents. Confirma-t-il en hochant la tête.
- Tu l'as quitté récemment ? Tu as passé la nuit avec lui ?
- Je l'ai déposé juste avant de venir voir si tu allais bien.

Elle voyait bien que son mari levait les yeux au ciel devant ses questions incessantes sur leur fils alors qu'il avait décidé de faire le déplacement. Elle aurait sans doute du le remercier mais le fait d'avoir pu perdre son fils dans se dôme avait ravivé son besoin de le voir.

- Bien. Tant mieux. J'avais tellement peur dans ce dôme qu'il lui soit arrivé quelque chose. Je crois que je n'ai jamais autant frôlé la mort.
- Allons le retrouver avant de rentrer à la maison. Enfin si tu veux.
- Evidemment que je veux !

Tandis que le couple marié sortait du centre commercial, ils tombèrent nez-à-nez sur Claymore. La jeune femme ne savait pas encore quoi penser de cet homme qui avait été autrefois son pire ennemi mais ici... il avait été un père, certes sans doute pas le meilleur qui avait pu exister mais il était l'une des seules personnes à avoir adopté une adolescente, ce qui était très rares de nos jours. Pour cela elle lui en était reconnaissante, même si cela ne l'empêchait pas d'avoir un avis partager entre un amour paternel et une vieille rancune enfoui.

- Papa ! Que fais-tu là ? Demanda-t-elle surprise.

Comme à son habitude, son père était habillé de manière classe, avec un costume gris ainsi qu'un grand manteau sombre. Il tourna la tête lorsqu'il entendit sa fille l'interpeller et esquissa un rictus.

- Ma présence à été requise, tu t'en doutes.
Lui répondit-il en les toisant l'un et l'autre. J'ai appris que tu avais géré la situation depuis l'intérieur.
- Effectivement. La tâche était compliquée au départ mais il fallait prendre les choses en main rapidement. Tout cela reste tout de même un travail d'équipe.
- Je n'en attendais pas moins de toi, Elena.
- Merci, papa. Nous nous apprêtions à rentrer avec Declan, tu veux passer à la maison ? Enchaîna-t-elle avec un sourire.

Claymore sembla prendre le temps de réfléchir quelques instants à sa proposition, avant de serrer légèrement le bras de sa fille avec...affection ? Elena ne savait pas trop ce que signifiait ce geste venant de sa part mais cela avait tout l'air d'un acte amicale alors elle se dit qu'elle le prendrait dans ce sens là.

- Je vais être occupé ce soir. Mais demain, dirais-tu d'un brunch ?
- Avec plaisir. Je vais te souhaiter une bonne soirée alors et ne te surmène pas trop !- Jamais trop, juste ce qu'il faut.

Son père, toujours d'un air sérieux, s'écarta de leur passage afin de les laisser repartir chez, non sans jeter un regard noir à l'égard de Declan. Elena fit comme ci elle ne l'avait pas remarqué. Elle savait très bien que depuis qu'il avait appris que Declan buvait, celui ci avait grandement baissé dans son estime. Elle s'étonna même à se demander quelle réaction il aurait s'il savait qu'il était capable de violence conjugale sur sa fille...

La famille De Belfort rentra chez elle quelques temps plus tard après être passé récupéré Aeden. La routine allait de nouveau s'installer lentement après une série de questions posés par son fils. Désormais, Elena n'avait plus qu'à attendre de quoi était fait demain.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Mes amis nous avons couronné le mauvais fou, car le plus fou ici, c’est vous !-
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79800-terminee-les-bannis-o


Lucy Wright
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lucy Wright

| Avatar : jessica chastain

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 Tumblr_inline_oltkjawbAc1t80jpm_250
Bouille d'ange, coeur de pirate.
Sourire bienveillant, ingéniosité pure.
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 Tumblr_inline_oltkqqD8Nr1t80jpm_250

✘❍✘

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 M1Odp1

| Conte : la famille pirate
| Dans le monde des contes, je suis : : lucile macbernik

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 XqPb9

| Cadavres : 1117



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 _



________________________________________ Lun 18 Mar 2019 - 22:40

>
Civil War
feat tout le monde
Je sentais encore les flammes sur mon corps, pendant un court instant, nous avions tous partagé la dangerosité qu’était le pouvoir de la mort. Pendant un court instant qui m’avait paru être une éternité, et tout s’était ensuivie. Je crois que cette partie reste plus ou moins flou dans mon esprit mais en tout cas, tout semblait avoir repris sa place et ma tenue d’Ivy n’était plus là, je me retrouvais vêtue comme avant. Comme quand tout ce bordel n’avait pas encore agit, comme si…comme si rien de tout ça ne s’était produit. Bien qu’on sache avec preuves que c’était le contraire.

Tout était terminé. Dans mon esprit, c’est comme si tout n’avait été qu’un immense cauchemar en fait. Je ne savais pas trop quoi penser, ça avait été tellement extraordinaire d’être Poison Ivy, je m’étais sentie vachement bien, en fait, c’était plus que cool d’être une superhéroine. Mais tout avait une fin même si je savais pertinement que je ferais toujours partie de la Magic League. J’avais eu une chance d’intégrer l’équipe, je le savais. En fait, toute cette expérience m’avait finalement appris beaucoup sur moi-même. Après que Vision m’est soignée de mes blessures en me faisant comprendre que les toxines de Poison Ivy m’avait permise de me remettre, j’avais aidé les personnes que je pouvaient aider avant de partir, il fallait absolument que je retrouve ma fille. Je voulais serrer Lily dans mes bras. Rien d’autre n’avait de l’importance pour moi, là tout de suite, je voulais juste serrer ma fille contre moi et sentir sa douce odeur, je voulais juste sentir son amour et sa douceur.

Courant, j’avais gravi les marches menant chez Eliza deux par deux, mes talons me faisant littéralement mal au pied mais je m’en moquais. Frappant contre la porte, elle ouvre et je récupère ma fille dans mes bras lorsqu’elle se jette littéralement sur moi « Mama ! » je ris à son contact, sentant cependant encore la douleur de mes multiples ecchymoses même si elles étaient moins présentes que précédemment. Je passe ma main dans sa jolie chevelure rousse avant de la reposer sur le sol, tout en posant mon regard sur Eliza « T’as quelque chose de fort à boire ? J’ai une histoire de fou à te raconter. » De fou ? Oui ça l’était vraiment mais que c’était grisant et le plus fou dans tout ça ? Je m’étais amusée, oui comme une folle !
☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
lucy wright
“my asylum, my asylum is in your arms. when the world gives heavy burdens. i can bear a thousand tons. on your shoulder, on your shoulder. i can reach an endless sky. feels like paradise”
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78702-lucy-wright-j-ai-touj http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84968-nouveau-sujet-de-liens-rp http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80684-lucy_wright


Tadashi Hamada
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Tadashi Hamada

| Avatar : Seo Kang Joon

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 500_30690_1531853647
• Ça fait vraiment du bien de boire ! Je crois que j'avais un peu soif ..

✈️

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 Yldmkf9
• Alors ? Qu'est ce que tu en dis ?
• Tu as beaucoup progressé depuis que tu es rentré dans la police ! C'est très bien !




| Conte : Les Nouveaux Héros!
| Dans le monde des contes, je suis : : Tadashi Hamada

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 C6c

| Cadavres : 64



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 _



________________________________________ Lun 18 Mar 2019 - 22:48

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 F1b6e3f52c694c96d8ec429706523c11[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 Explosion_mode
Un sentiment de déjà-vu...


Les choses étaient revenus à la normal. Les secours étaient arrivés, et les uns et les autres avaient pu retrouver leurs familles respectives. Perché sur son surf, Tadashi avait ramené la rouquine à son entourage, et il avait peu à peu vu les uns et les autres s’en retourner vers leurs familles respectives, leurs proches, ou tout autre personne vers lesquelles il était bon de se tourner après une rude épreuve. Tadashi, lui, prit un petit temps avant de se mettre en recherche d’Hiro, tante Cassie, et Max. Il avait une nouvelle fois survécu au pire. Et il était agréablement surprit de voir qu’il s’en était plutôt bien tiré. Cela n’avait pas été la fanfare et les exploits surhumains mais il était parvenu à aider, à sa manière, et ce, malgré les crises et les souvenirs. Dans l’ensemble, c’était plutôt positif.

Alors pourquoi gardait-il ce sentiment amer au fond de lui ?

Malgré lui, il observa les silhouettes alentours, s’élançant ou se jetant dans les bras d’autres silhouettes, soulagement et bonheur mêlés, fatigue et apaisement mélangés. Pourtant, lui demeurait fébrile. Nerveux, même un peu en colère. Tout était finit, alors pourquoi avait-il l’impression de ne pas avoir obtenu réparation ? De ne pas avoir pu… se venger ? Malgré lui, il secoua la tête, profondément déçu par cette réaction. Etait-ce qu’il était devenu désormais ? Juste un être de rancoeur, à la rechercher de sa revanche, incapable de se satisfaire des choses simples comme il l’avait toujours fait jusque là ? Est-ce que ça aussi, on le lui avait volé ? Piétiné, arraché, transformé en quelque chose de sombre et de mauvais ?

Soupirant profondément, il passa une main dans sa nuque, l’étirant légèrement. Il ne pouvait pas laisser la haine gagner. Il ne pouvait pas devenir quelque chose qu’il réprouvait et détestait. Il fallait qu’il se batte. Qu’il trouve un moyen. Il refusait de devenir exactement ce que Brainiac avait tenté de faire de lui.

Sans l’entendre venir, Tadashi sentit soudain une main se poser sur son épaule, celle de Baymax, ou plutôt Max. Il eue une sorte de demi sursaut, incapable de le retenir, avant de simplement tourner la tête vers lui. Il savait, sans doute possible, qu’il était en train de le scanner, d’observer les fluctuations de ses hormones, de ses émotions, ressentis ou autres données qu’il lui avait inculqués. Il y eue un silence, léger, assez doux sans que Tadashi ne se sente ni mal à l’aise, ni jugé. Juste… Un simple silence.

-Tu veux un câlin ? demanda-t-il, simplement, avec cette simplicité déconcertante qui le caractérisait désormais, ce qui fit sourire Tadashi, essuyant un peu ses yeux qu’il sentait légèrement luisant de larmes.

-Non, fit-il doucement, avant de soupirer encore. Je pense qu’il est temps de rentrer à la maison. Hiro et tante Cassie ne sont pas loin ? demanda-t-il, les cherchant du regard.

-Ils ont pris de l’avance. J’ai dis que je t’attendais.

Tadashi hocha la tête, avant de se rendre compte que Max avait passé son bras autour de son épaule, d’un air très solennel.

-Ça n’a pas l’air d’aller très fort. Je peux proposer une boisson chaude ou de l’alcool, à petite dose, si le câlin ne suffit pas. Je connais quelques personnes qui se consolent beaucoup de cette manière.

Malgré lui, Tadashi haussa un sourcil.

-Attends… T’es en train de me dire que tu as une vie sociale ?

Il l’avait dit avec humour, sans vraiment attendre de réponse.

- Je travaille dans un bar et aux urgences, alors je côtoie des gens régulièrement, oui.

A nouveau, il hocha la tête, comme fier de lui. c’était dingue les progrès qu’il avait fait ! C’était vraiment bien !

-… Je crois qu’il est temps que j’essaie de m’en sortir, avoua-t-il finalement, d’une voix légèrement plus grave.

Se confier à Max était plus facile, étrangement. Il n’arrivait pas à en parler à Hiro parce qu’il avait toujours peur de le décevoir, et aussi parce que son ego n’appréciait pas vraiment de ne plus assurer son rôle de ‘grand frère’. Pareil avec tante Cassie. Il ne pouvait pas supporter l’idée de lui faire plus de peine encore. Elle avait déjà tant sacrifier pour eux… Il ne pouvait pas lui infliger cela en plus.

Max c’était différent. C’était si… Neutre et facile. Presque comme se confier à un prêtre ou un psy. Quelque chose de confidentiel et en même temps, apaisant. Presque… Rassurant.

-Mon vieux Max, fit-il, en posant à son tour une main sur son épaule. Il est temps d’aller de l’avant.

-Quand tu marches, tu vas en avant, dit platement Max, ce qui manqua de faire éclater de rire le jeune homme. Mais j’ai cru comprendre que s’attacher au passé empêchait d’apprécier pleinement le présent et le futur. Si on regarde toujours derrière soi on fini par trébucher.

-Est-ce que tu viens d’utiliser une métaphore imagée ?!

- C’est aussi une vérité, non ?  fit simplement l’ex robot, regardant Tadashi avec une certaine sérénité.

Il réfléchit un instant avant de hocher la tête.

-Tu as raison.

Il était temps pour lui d’avancer, envers et contre tout. Cela ne serait pas facile, pas agréable parfois sans doute, et il trébucherait encore de très nombreuses fois, mais il n’était plus seul. Et il savait au fond de lui qu’il n’était pas le type d’homme à se laisser consommer par la haine. Il se brûlerait sans doute encore, mais il pouvait compter sur sa famille pour l’aider à tout affronter. Aujourd’hui. Et demain encore.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Boulevard of
Broken Dream
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81049-vois-les-choses-sous-


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7303



[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 _



________________________________________ Mar 19 Mar 2019 - 8:23 « Cours Dydy, cours ! »


Magic League : Welcome to Phase 2



19 janvier
19heures
Storybrooke | Terre-1... ?

J'avais passé la matinée à vérifier que tout allait bien au Comics Burger, mais il fallait croire que renvoyer la Pierre d'Infinité de la Mort chez elle, en détruisant Ghost Rider et Silver Surfer, avait bel et bien fait redevenir tout le contenu du dôme dans l'état dans lequel il était avant son arrivée. Ainsi, l'incendie qui avait brûlé mon restaurant (et mon cuistot) avait comme été effacé, comme l'effondrement du centre commercial. Ainsi, l'après-midi j'avais pu ouvrir le restaurant, avec... un sourire songeur aux lèvres, avec encore le gout des lèvres de Mattéo sur les miennes.

Ce n'est qu'à 19heures que j'étais rentré chez moi, laissant mon personnel assurer la fin de la journée. Dans l'appartement que j'avais seul au centre-ville, c'est un chien tout excité qui m'accueillit, comme à son habitude, quoique soudainement intéressé par quelque chose, reniflant mes vêtements comme s'il cherchait un truc.

Moi aussi je suis content de te revoir, Pirate, fis-je en rigolant, passant une main dans son pelage long et doux. Mais arrête ton cinéma, le concierge t'a nourri comme à chaque fois que je ne suis pas là, tu crois que je vais t'accorder un extra ?

Mais ce n'est qu'après un instant que je compris ce qu'il cherchait en reniflant mes vêtements. Je soupirai dans un sourire. C'est l'odeur de Mattéo que tu sens, n'est-ce pas ? Il te manque hein ? Tu le verras bientôt. Parfois je me demande si tu n'es pas aussi amoureux de lui que je le suis, dis-je alors, amusé.

Je m'étais levé, et après avoir donné un biscuit à Pirate (me jugez pas, il est trop craquant pour ne pas lui accorder d'extra malgré tout, et il a été éduqué par une ancienne amie à moi qui lui a transmis son caractère mesquin), je m'étais dirigé vers la douche, pour la première fois depuis... hier matin. Bien sûr, ce matin, quand le dôme a disparu, notre état est redevenu le même, alors c'était comme si j'avais pris une douche aujourd'hui. Mais au moins, là, j'en avais une vraie, et ça faisait du bien. N'oubliant pas d'utiliser ma magie pour soigner mon cerveau des effets de la fatigue, je sortais de la douche, passant une serviette autour de ma taille, avant d'essuyer la buée du miroir pour m'observer un instant. Il était 19h. Mattéo allait venir dans une heure. Je me voyais rougir dans le miroir. Je me sentais idiot.

Et puis, lorsque TOUT le décor dans mon miroir devenait rouge, je compris que ce n'était pas réellement normal. Je veux dire... être amoureux ne faisait pas ça, d'habitude.

Fronçant les sourcils, je reculais, toujours en fixant le miroir, dans lequel commençait un spectacle étrange. Le Dyson que je voyais face à moi, tout aussi nu que je l'étais, levait une main dans laquelle il tenait... La Pierre d'Infinité Noire, celle de la Mort, que j'avais vraiment tenu ce matin pour la chasser de Storybrooke. Je m'attendais à ce que la version miroir de moi même s'embrase alors, puisque la Pierre transformait son porteur en le Ghost Rider, mais à la place... la pierre devint rouge. Et le décor changea.

Pas le décor du miroir mais le mien : je venais d'être emmené ailleurs que chez moi.

Mes pieds nus étaient sur de la pierre, un bloc de pierre immense, taillé, qui servait de pont au dessus d'un vide caverneux. J'étais à l'intérieur d'une montagne, dans une grotte géante. En regardant tout autour de moi, j'étais en train d'avoir une vision de déjà-vu, comme si je reconnaissais l'endroit. Je me tournais : derrière moi se tenait deux blocs de pierre, dont le deuxième se trouvait en lévitation au dessus du premier, laissant un léger interstice entre les deux, duquel s'échappait une lumière rouge.

J'avais compris où j'étais. J'étais... Bon sang, je suis dans le début de Thor 2.

En revanche, lorsque, au début de Thor 2, Jane Foster s'est trouvée ici, elle n'était pas entièrement nue, mouillée par la douche, avec les fesses cachées sous une serviette. Moi... si. C'était moins classe.

J'observais les blocs de pierre et la lueur rouge entre les deux. Si tout était identique au film, cette chose était l'Aether. La Pierre de la Réalité. Il est hors de question que je m'approche de toi. Je suis pas aussi idiot que Jane Foster pour me retrouver habité par toi, dis-je à haute voix, en regardant la lumière d'un air méfiant. J'ai un rencard ce soir, je compte m'y rendre sans lui envoyer une décharge mystique au visage.

Mais... si je ne m'approchais pas, je n'avais rien d'autre à faire, en fait.

Et puis quelque chose se produisit. Plus haut, le mur de la grotte s'effondrait, alors que passait une main géant et entièrement noire qui descendait vers moi, lentement. Ça c'était pas dans Thor 2, déglutis-je. La main de géant écrasa alors les deux blocs de pierre pour se fermer sur l'Aether. Je fermais les yeux derrière mes bras pour me protéger des éclats de pierre qui volaient quand il détruisait tout, mais lorsque je les ouvris de nouveau... il n'y avait plus aucun décor. Je flottais dans un vide entièrement noir, incapable de bouger, et face à moi, il y avait cette main géante entourée d'un halo rouge du à la force qu'elle renfermait. Derrière... un oeil géant s'ouvrit.

Dormammu...

Mais finalement... la main s'ouvrit de force, alors qu'une pierre rouge en sortit. Dormammu disparut complètement, me laissant seul dans cet espace entièrement noir dans lequel je flottais, et face à la Pierre de l'infini qui avançait vers moi. Je ne voulais pas la prendre, sachant, grâce aux films, ce qu'elle faisait. Et pourtant elle s'approchait de plus en plus. Allait-elle me toucher ?

DING DONG !

Elle ne m'avait pas touché. La seconde d'après, j'étais de nouveau dans ma salle de bain, devant mon miroir qui était de nouveau normal, reprenant ma respiration après le spectacle que je venais de vivre, ne comprenant pas réellement le message qui m'avait été montré. Etait-ce parce que j'avais tenu la Pierre de la Mort dans ma main ? J'avais déjà tenu une Pierre d'Infinité auparavant, celle de l'espace lorsque Thanos a brisé le Tesseract dans lequel elle se trouvait. Et j'avais pu tenir et utiliser la pierre sans problème. Alors que celle de la mort avait manqué de faire de moi le nouveau Ghost Rider si je n'avais pas eu de l'aide pour la contenir. Pourquoi voyais-je celle de la Réalité, soudainement, n'ayant jamais vu d'autres pierres avant ça ?

DING DONG !

Ça avait sonné, c'était le bruit qui m'avait ramené à la réalité, avant d'oublier. Je ne fis pas attention à ma tenue, me dépêchant d'aller ouvrir avant qu'on ne sonne une troisième fois. Ce ne pouvait pas être Mattéo, ayant fixé le rendez-vous à 20 heures. En sommes : ce pouvait être n'importe qui et j'allais ouvrir en n'étant pas du tout habillé.

Oh, bonsoir Evelyn, fis-je, surpris de la voir en ouvrant la porte. Est-ce que tout va bien ?

D'un air neutre, elle ne semblait pas choquée par ma... tenue légère, mais elle fit un signe de tête vers ma serviette. Je te dérange ?

Euhm, non, j'ai encore du temps devant moi, je m'excuse pour ma "tenue". Je peux faire quelque chose ?

Elle secoua la tête de gauche à droite. Aucun soucis. Je crois oui... mais je ne sais pas comment... La voix que j'entends parfois, celle qui semble être une autre Guêpe, elle vient de me recontacter et m'a dit de... te trouver.

Surpris, je n'eus pas le temps de poser de question. Evelyn leva le bras, un bras qu'elle ne semblait pas, sur le coup, contrôler d'elle même, lorsqu'elle posa sa main... sur mon visage. Et de nouveau, le décor changea. Je sentais un grand vent nous passer dessus, alors que le décor était simplement multicolore et défilait autour de nous, pendant quelques secondes. Et finalement... l'environnement s'arrêta, et Evelyn et moi nous trouvions dans un grand hangar, face à une femme devant son ordinateur.

Je détecte un pic d'activité, fit-elle, sérieuse, en s'adressant à quelqu'un que nous ne voyions manifestement pas. Je crois qu'elle a réussi. Elle les a trouvé tous les deux, rajouta-t-elle en levant la tête dans notre direction, mais d'un regard incertain comme si... elle nous cherchait. Comme si elle ne nous voyait pas.

Pepper ! M'écriai-je, reconnaissant la femme de Tony Stark que j'avais rencontré il y a quelques mois. Mais elle ne nous entendait pas. A la place, une silhouette apparue devant Evelyn et moi, une silhouette noire, floue et vibrante, nous empêchant d'en voir les traits. Cette personne, elle, semblait nous voir. Ce devait être la personne qui était dans la tête d'Evelyn.

Nous devions vous parler, nous n'avons qu'une seule chance...

Qu'est-ce qu'il se passe ? Demanda directement Evelyn.

Derrière, nous entendions des bruits de pas, pour finalement voir une nouvelle femme entrer dans la pièce. Ils sont là ? Ils peuvent nous entendre ?

J'haussai les sourcils. Je reconnaissais Killer Frost, que je n'avais plus revu depuis que Ultraman l'avait kidnappé avec le reste de Terre-2. La silhouette qui nous parlait s'était tournée vers elle. Oui. Ils nous entendent. Vous pouvez leur parler.

Le visage de Lisa, Killer Frost, s'illumina. Dyson. On peut enfin te parler. Ça veut dire que tu as vaincu Ghost Rider et Silver Surfer. Vous pouvez les utiliser pour venir nous trouver ici !

Je me mordis la lèvre inférieure. Cette personne aux traits incertains était liée à Evelyn, et ils avaient utilisé cette connexion pour nous parler et nous aider à venir les sauver mais... Ghost Rider et Silver Surfer n'étaient plus. Je... c'est impossible. Ils ont disparu en poussière. La silhouette vibrante soupira, comme si elle était déçue, avant de répéter mes mots aux deux femmes qui ne pouvaient ni nous voir, ni nous entendre.

Avec tout le respect que je vous dois, vous ne m'aviez jamais dit qu'ils étaient nécessaire à notre retour parmi vous, juste qu'il était impératif de les maîtriser. De là où je viens, maîtriser signifie "par tous les moyens possibles", se défendit Evelyn.

Ce n'est pas grave, fit Frost qui avait tout de même un air embêté pendant quelques secondes. Vous avez une deuxième chance de venir. Mais... on ne sait pas quand, ni... où. Ultraman viendra vous chercher d'une façon ou d'une autre, si sa première tentative a échoué. Alors il vous ouvrira la porte de lui-même, trop confiant pour vous craindre. Vous pourrez essayer de nous retrouver en...

Il faut bientôt rompre le contact, intervint Pepper. Ils vont commencer à nous détecter et trianguler notre position, mes brouilleurs ne tiendront plus.

En quoi ? Pressa Evelyn, que la silhouette répéta aussitôt.

Mais Killer Frost n'eut pas le temps de répondre, puisqu'un nouveau personnage fit son entrée de façon précipitée. Euh les gars, je sens un truc arriver à l'extérieur !

Pepper baissa les yeux vers son écran, et pianota sur le clavier, avant de lever des yeux graves vers Killer Frost. Une cinquantaine de drones, ils nous ont trouvé.

Et enfin, encore un autre homme se rajouta au groupe en arrivant avec une grosse mallette. Il faut déguerpir d'ici, et vite, fit-il en ouvrant la mallette, pour sortir un grand tube de verre dans lequel se trouvait... Le Tesseract !

Frost tourna un regard vers nous. Vous devrez nous trouver en...

Les drones peuvent nous entendre ! L'arrêta Caïd. Tu ne peux pas révéler notre prochaine position à haute voix.

Frost se mordit les lèvres, commençant à paniquer, avant d'avoir une idée. Alors, pour nous trouver, souviens toi que Gordon s'est sacrifié pour ça. Tu connaîtras la signification de cette phrase quand tu seras arrivé dans ce monde, dit-elle à mon attention.

La silhouette noire était sur le point de nous laisser, mais elle se tourna vers Evelyn. C'était la dernière fois que je pouvais nous connecter. Mais l'Ancien, celle qui a crée notre lien, saura guider ton chemin.

Est-ce qu'on se reverra ? Fais attention à toi... J'entendais une émotion sincère dans la voix d'Evelyn : qui que soit cette personne, Evelyn y était attachée, en quelques sorte.

Sans que tu le sache, nous nous voyons chaque jour. Mais... nous nous reverrons pour de vrai très bientôt, c'est certain, répondit-elle et pendant un instant... il m'avait semblé que sa voix ressemblait à celle d'Evelyn.

Pepper Potts, le Spiderman Miles, Killer Frost, et la fameuse silhouette imperceptible se trouvaient autour de Caïd, qui s'apprêtait à utiliser le Tesseract pour se téléporter. Frost tourna alors la tête dans notre direction.

J'espère que Chris prend soin de ma soeur. Et souvenez-vous : cet univers est perdu, faîtes attention au chemin que vous emprunterez.

Ils disparurent dans un flash bleu, alors que Evelyn et moi retrouvions Storybrooke. Nous étions tous les deux restés silencieux pendant un long instant, encore en train de digérer ce qu'il venait de se passer, alors que nous étions, sans vraiment y être entièrement, sur Terre-... combien ? Trop de choses à assimiler d'un coup. Mais finalement, Evelyn se tourna vers moi.

Il faut qu'on les retrouve.

[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 3Fo5ZVl

14 Avril 2019

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Contenu sponsorisé




[Fe] Evénement #105 : Civil War - Page 7 _



________________________________________

 Page 7 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

[Fe] Evénement #105 : Civil War





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial