« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Venez vous divertir et remporter des récompenses avec le jeu de la Saint Patrick ! Jusqu'au 17 mars 2021 !

Partagez
 

 Give me a millions reasons } Sasa & Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Jamie Skyrunner



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jamie Skyrunner


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 Generation-Kuzco-1

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 742


Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 13 Mar 2019 - 14:52

Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 Tumblr_m11q21ye061qg4blro1_500Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 Original
Every breath you take. And every move you make. Every bond you break, every step you take I'll be watching you.

La tête de Bethany… Fût indescriptible. Un mélange un peu étrange du « 404 not found » et du « Où est la caméra cachée ? ». Elle jeta même un regard à Max, comme pour vérifier qu’elle avait bien comprit. Cela dit, elle s’énerva légèrement quand il se mit à lui traduire en langue des signes, lui donnant une tape sur les doigts. C’était vrai que Bethany n’était pas un choix, disons, conventionnelle, pour une marraine. C’était même sacrément culotté. Mais… Ils en avaient bien parler avec Saoirse, et effectivement, Bethany restait la figure même de la rébellion, une fille ‘cool’ et sans tabou, capable de rentrer dans le tas sans problème mais aussi d’affronter la vie avec beaucoup de panache. Jamie le savait. Il l’avait bien vu, en la suivant. Elle était capable de tout affronté. Absolument tout. De l’isolement à la misère, elle avait su sortir sa tête de l’eau et arriver à bon port. C’était une battante, une vraie chevalier. Une vraie héroïne.

Elle eu une moue, visiblement prise au dépourvu, avant de s’approcher du lit, se penchant légèrement sur Sam. Cela avait beau faire depuis la veille, Jamie n’en revenait toujours pas d’à quel point il était beau. Lui qui n’avait jamais vu un bébé de près le trouvait absolument magnifique. Tout petit, tout fragile, il avait même carrément refuser de le porter jusqu’à ce que Saoirse finisse par le lui caler dans les bras, lui ordonnant gentiment d’aller faire des aller-retour dans le couloir pour le calmer, le temps qu’elle arrive à dormir un peu. Elle s’était bien sûr endormie très rapidement, et Jamie avait passer l’heure suivante à marcher dans le couloir, de long en large, Sam légèrement posé contre lui.

Par moment, il avait gesticulé, figeant Jamie en plein mouvements, persuadé d’avoir mal fait, mais il suffisait en général d’attendre encore un peu, permettant au bébé de trouver une position agréable pour qu’il se rendorme illico. Un vrai petit ange, d’après les infirmières. Jamie s’était contenté d’acquiescer, n’ayant pas de point de comparaison. C’était son premier bébé. Son tout premier bébé.

Beth se racla légèrement la gorge, relevant la tête, en calant une mèche derrière son oreille.

-Euh… Vous êtes vraiment sûrs ? Je veux dire, vous connaissez bien d’autres nana plus qualifiée que moi pour ça, non ? Je te rappelle que tu me suivais pour ivresse sur la voie publique, y a moins de six mois, rappela-t-elle, désignant Jamie d’un air entendu.

Il eue un petit sourire, entendu lui aussi. Comme dit, c’était un choix effronté.

-Oui, et justement, je te connais bien Beth et… J’aimerais vraiment que tu sois la marraine de Sam. Tu es une vraie battante, tu seras un super modèle pour Sam.

Cette fois, Bethany rougit, visiblement très mal à l’aise. Elle passa sa main dans sa nuque, observant Sam un petit instant avant de regarder un à un Saoirse, Jamie, Max, Sam, puis de nouveau Saoirse et Jamie. Sérieusement, ils en avaient beaucoup, des idées comme ça ?!

-Bon… Ok, fit-elle simplement, se dandinant vaguement d’un pied à l’autre.

Saoirse eue un immense sourire, lui tendant le bras pour l’embrasser sur les deux joues. Jamie se contenta d’une poignée de main maladroite, vu que Bethany était plus rouge qu’une tomate, et Max posa même gentiment sa main sur son épaule, un sourire aux lèvres, sous l’oeil très attentif d’Antropy, qui applaudissait comme une andouille. Tout doucement, on toqua à la porte, et l’une des gentilles infirmières vint rappeler qu’il était l’heure de manger pour le petit bouchon. Il y eue un léger flottement, avant que Bethany ne percute, et ne fasse sortir Max et Antropy de la pièce, disant qu’ils reviendraient plus tard. Jamie lui en fut reconnaissant, sachant que Saoirse se sentait plus à l’aise quand elle pouvait donner le sein sans être dévisager comme une bête curieuse.

Lui restait, mais il se contentait de s’asseoir, et en général, de fixer le plafond ou de regarder par la fenêtre. Il avait beau être officiellement papa, il n’avait jamais vu Saoirse… Sans ses vêtements. Autant dire que la voir allaiter l’avait d’abord mit foncièrement mal à l’aise, se donnant l’air d’un pervers. Il savait que ce n’était pas le cas mais c’était quand même très bizarre comme situation, comme si il était un voyeur à deux balles dans une chambre d’hôpital. Il n’était pas vraiment du genre pudique, mais il y avait des choses… Qu’on ne regardait pas. Doucement, il se releva, traversant la pièce pour se rendre à la fenêtre, tranquillement. Il faisait beau, même pour un mois de février, bien qu’il ne fasse pas vraiment chaud, et la fenêtre donnant sur le parking laissait quand même entrevoir quelques traces de gel tardif. C’était étrange, presque comme… De la cendre. Etrange comparaison, mais ce fut tout ce qui lui vint. Comme le souvenir d’un rêve, qui s’accrochait à son esprit.

Il attendit qu’elle l’appelle pour se retourner, revenant s’asseoir près du lit. Elle avait l’air encore épuisée, mais elle reprenait des couleurs de jour en jour. Et Sam… Etait le plus beau bébé du monde. Doucement, il se pencha, venant embrasser Saoirse sur le front.

-ça va? demanda-t-il, réalisant qu’il ne lui avait pas poser la question depuis le réveil.

Elle s’apprêtait à répondre quand la porte s’ouvrit en grand, et qu’un torrent de couleurs, de strass et de paillettes fit irruption dans la pièce. Miss Paul en premier.

-Oh mon Dieu les filles, mais regardez moi cette amour! s’exclama Miss Paul, sans élever le ton pour ne pas effrayer le petit.

-Tellement mignon qu'on en mangerait! renchérit Claude, qui vint se poster près de Saoirse une main sur la bouche.

Laissez moi voir! exigea Monsieur Xavier, poussé dans son fauteuil par son ami Erik.

Trois autres personnes entrèrent à leur tour dans la chambre, ce qui fit sourire Jamie. Décidément, ils n’avaient pas finit d’en entendre parler, à la résidence ! Il salua Latrice et Adore, les connaissant déjà, avant de se tourner vers la dernière venue, sans trop savoir si il devait lui faire la bise ou lui serrer la main. Elle régla directement la question en venant imprimer une marque de rouge à lèvres sur sa joue droite, avant de se pencher sur Sam avec un regard absolument… Incompréhensible. Elle lança quelque chose en russe, qui fit rire tout le monde, et brusquement, Antropy, Max et Bethany revinrent dans la pièce et ce fut une effusion de joie, d’interrogation et de surprise. D’autant plus quand le mari d’Antropy débarqua, près de trois quart d’heure plus tard, pour chercher le rouquin en question….

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Stop ! Let's start over from the beginning.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Invité



Invité


Anonymous



Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________ Dim 17 Mar 2019 - 16:41


I wanna be queen in your story

I wanna know who you are. I want your heart
to be for me. You got that power over me...


C’était un tourbillon de couleurs et de bonne humeur, de quoi chasser la morosité inquiète de Sasa pour laisser place à un sourire franc et des rires doucereux au fur et à mesure que ces fortes personnalités ne manquaient pas d’y aller de leurs commentaires et de leurs compliments. C’était fou de constater à quel point ils étaient entourés, bien plus que ce que Jamie pouvait penser ou qu’elle même puisse le concevoir. Elle avait toujours été gentille avec les gens mais de là à se prendre un retour d’amour de la sorte…

Elle en aurait pleuré si elle n’avait pas si mal au ventre à force de rire, grondant même le prénommé Claude de lui procurer de nouvelles contractions douloureuses ! La douceur de Monsieur Xavier vint l’entourer d’un voile de protection adorable et les quelques mots qu’il eut pour eux furent directement implantés dans son cœur. Il était si compréhensif et observateur malgré les airs qu’il se donnait, tout comme le fait de le voir si naturel et paternel avec Miss Paul signifiaient sans doute beaucoup plus que les apparences.

Une espèce de famille, originale certes, mais une famille quand même.
A leur image, sans aucun doute.

Les amis de Miss Paul furent aussi bavards que couvrant le bébé de baisers, caressant sa peau rose et ne cessant de trouver mille excuses pour le garder un peu plus que leurs voisins ou voisines. Voir autant d’amour à l’encontre d’un nouveau-né lui mit du baume au cœur, la rassura quant à son existence et elle rit même aux éclats quand Claude commença à chambrer la prénommée Katya sur la possibilité de dealer quelques bébés avec la Russie pour qu’ils en aient tous un à élever. Quelle idée !

Si bien qu’une fois le silence revenu et toute cette vie partie, Saoirse sentit un soupir franchir ses lèvres face au silence qui s’imposait désormais dans la chambre. Demain, elle quittait la maternité où elle était chouchoutée et où Sam faisait fondre les visages des infirmières qui venaient le voir ; demain, elle sortirait et elle irait dans l’appartement de Jamie, comme ils se l’étaient convenus en attendant de trouver comment faire pour éviter qu’elle n’ait à voyager entre le foyer et son domicile. Ça allait être très bizarre d’y être « installée » avec le bébé mais, en même temps, c’était quelque chose de si doucereux et tendre comme attention qu’elle n’avait pu se résoudre à trouver autre chose. Chez Jamie, c’était parfait.

Caressant un instant les cheveux de Sam, endormi dans son lit transparent, elle le fixa en se demandant combien de temps allait mettre Jay à revenir ; il s’était rendu chez lui pour rapporter déjà quelques affaires – et cadeaux ! – de la maternité et avais promis au passage de ramener de quoi grignoter. Un appel à la malbouffe qui avait vaincu sur tout le reste, Saoirse ne jurant que par de bonnes frites et un hamburger ce soir ! En attendant, elle tira le petit berceau à roulettes vers la salle de bain et le coinça à l’entrée, pour être sûre de pouvoir le voir quand elle prendrait sa douche. C’était peut-être stupide mais le simple fait de le quitter des yeux la mettait mal à l’aise, alors quand elle avait demandé si elle pouvait faire ça la sage-femme lui avait assuré que c’était normal. Et que d’autres se le permettaient. Alors pourquoi pas elle ?

L’eau chaude lui fit du bien, à elle et à son corps poisseux de transpiration qu’elle avait du mal à supporter désormais. On lui avait enlevé une partie d’elle pour lui donner le plus beau bébé du monde, mais en attendant elle se trouvait désormais bien seule dans son enveloppe charnelle… néanmoins, décidant de profiter de cette journée riche en émotions et en couleurs, la princesse se ressaisit et lutta contre le soudain appel du sommeil pour se laver les cheveux et prendre soin d’elle. Une serviette enroulée autour de la tête et un pyjama propre passé, Saoirse retourna s’installer confortablement sur son lit et redressa même les coussins pour s’adosser à la tête de lit.

Sam décida que c’était le moment d’être mécontent, s’agitant et geignant dans sa turbulette en secouant la tête de droite à gauche tandis que ses pleurs augmentaient de secondes en secondes. Se mordant la lèvre, Sasa essaya de se rappeler des conseils et le pris dans ses bras, le berçant un peu pour voir s’il ne s’agissait que de ça… Peine perdu, il redoubla et se mit à crisper son petit corps. Se mordant la lèvre inférieur, sa nouvelle maman souleva finalement son tee-shirt pour lui proposer le sein et cela sembla être enfin la bonne solution : dans une grimace, elle le sentit s’accrocher et attendit de précieuses secondes avant d’oser tirer le coussin d‘allaitement vers elle pour mieux s’installer. Elle se perdit dans sa contemplation de cet adorable petit être chevelu, caressant sa petite tête de sa paume, obnubilée par la douceur et l’amour qu’elle sentait déborder dans sa poitrine lorsqu’elle le regardait. Qu’est-ce qu’elle pouvait l’aimer. Plus que tout. Plus que ce qu’elle aurait cru. Plus que ce qu’il lui était permis.

On toqua à la porte et, songeant qu’il s’agissait sans doute de Jay, elle s’exclama qu’il pouvait entrer ! Le regard rivé sur son bébé, Saoirse mit un petit temps avant d’entendre le raclement de gorge gêné et de relever le menton pour tomber sur… Pilib ! Son… Son frère était là ? Vraiment là ?! Oh mon dieu, il… Il avait du avoir son message et… Oh la la ! Immédiatement ce fut un déluge d’informations et de sentiments contraire, avant qu’une ne l’emporte sur toutes les autres : un sourire naquit sur le visage de la jeune femme. Encourageant. Doux. Rassuré, presque. Tendre pour celui qui avait été séparé… Mais qui tentait de recoller les morceaux malgré lui. Malgré eux.

« Tu es enfin là ! » S’exclama-t-elle. « Désolée, il… Enfin, c’est l’heure de la tétée mais… Mais je suis contente que tu sois là, Pilib ! Viens ! »

Elle tendit sa main libre dans sa direction, paume vers le haut, comme une invitation évidente. Son grand frère triturait la manche de sa chemise à carreau, peut-être un peu gêné… Mais quand elle fit ce premier pas, il releva la tête vers elle et consentit finalement à avancer, répondant à son sourire par un autre plus timide. Sam, somnolent, relâcha son sein et Saoirse laissa son tee-shirt redescendre correctement pour ne pas non plus avoir l’air mal fagotée face à Pilib !

Il prit appui sur la tête de lit et se pencha un peu, observant le visage endormi du bébé.

« Il est magnifique. Il te ressemble beaucoup, je trouve… » Complimenta le cowboy, avant d’ajouter après plusieurs instants : « Je suis vraiment désolé d’arriver que maintenant… »

Elle croisa son regard et maintint son sourire, avant de bercer doucement son petit bouchon.

« Pilib, voici Sam. Sam, je te présente ton oncle Pilib… Il est en retard mais c’est parce qu’il a beaucoup de choses à s’occuper, notamment des vaches et des chevaux ! » Elle gloussa un peu. « Je ne savais pas si tu voulais venir alors… Je suis contente d’enfin te revoir. Ici. Parce que ça fait… Très longtemps et… Et je sais qu’on a pas eu beaucoup de contacts mais je tenais à ce que tu fasses parti de la vie de ce bébé. Enfin, si tu veux bien ? »

Saoirse avait toujours peur qu’on la rejette et, pire désormais, qu’on rejette son fils ! Ou Jamie. Jamie était le père officiel de Sam à partir de maintenant et, quoiqu’il arrive, il aurait quelqu’un sur qui compter dans cet aspect-là. Elle ignorait où tout cela les mènerait mais elle savait une chose : elle était prête à prendre le risque de l’aventure et à tenter l’impossible. Parce qu’avec lui, elle se sentait infiniment bien. Parce qu’avec lui, elle avait le droit de voir des bons aspects comme d’autres un peu plus bossus… Et parce qu’avec Starrunner, elle pouvait être elle-même sans risquer d’être malmenée ou éconduite. Il l’avait acceptée comme elle était, avec ses défauts et ses qualités, ainsi qu’avec son amour à revendre.

N’était-ce pas ce que tout un chacun cherchait ? Un brin d’humanité et un soupçon d’acceptation, malgré les erreurs, le passé et les pots cassés.

« J’en serai honoré. » Répondit-il, affichant un petit sourire avant de se pencher doucement vers le bébé. « Je veux connaître un peu plus ce petit bout mais aussi je veux passer plus de temps avec toi. Tu voudras bien passer au ranch parfois ? »

La princesse hocha vivement la tête !

« Oh oui ! » S’exclama-t-elle, comme si cette autorisation était attendue depuis des lustres. « C'est important pour un filleul de connaître son parrain.... Est-ce que tu veux le prendre dans tes bras ? »

Le regard de son frère était indescriptible de soulagement, un mélange d’étoile et de soulagement, de bonheur et d’impatience alors qu’il tendait les mains pour s’exécuter. Prudemment, il souleva le bébé et fit bien attention à mettre son bras sous son cou avant d’afficher un sourire encore plus grand que le précédent. A les voir, Saoirse sentit une boule dans sa gorge et retint de justesse un petit hoquet ému… Si elle avait su qu’un jour son frère serait là pour voir son fils, elle n’y aurait pas cru. Et pourtant…

« Salut Sam.. Je suis content de faire ta connaissance. Promis, tonton Pilib viendra souvent te voir. Toi et ta maman. »

Assise en tailleur sur le lit, Saoirse les couvait l’un et l’autre d’une attention toute singulière. Un silence s’installa, prudent et lourd à la fois… Elle fini par se pencher pour embrasser le petit crâne chevelu du bambin endormi.

« Tu pensais qu’un jour… On aurait une telle occasion d’être de nouveau la famille qu’on auriat dû être ? »

« Je sais pas trop, Saoirse. J’aimerais beaucoup que ce soit le cas. Et si on faisait tout pour que ce soit le cas, d’ailleurs ? Soyons une famille. »

« On peut essayer ? »

Confirma-t-elle, aussi incertaine que lui mais bercée d’espoir et d’amour profond pour ces liens qui avaient été arrachés et bafoués sans qu’on leur demande leur avis.

« J'aimerais vraiment apprendre à te connaître, dans cette ville, dans cette vie tout simplement. J'ai l'impression qu'on t'a volé à moi et que, aujourd'hui, on a enfin une chance de repartir sur une autre voie. Tu t'entendrais sûrement beaucoup avec Jamie, c'est le papa de Sam. Enfin, c'est pas son père biologique mais c'est son père depuis sa naissance alors ça compte encore plus. »

Pilib afficha un air songeur, continuant de contempler son neveu dans ses bras.

« Tu as l'air heureuse alors je suis sûr que ce Jamie est une bonne personne. Je veux faire partie de ta famille alors je ferai tout pour que ça marche. »

« Tu es une bonne personne aussi, Pilib. » Complimenta-t-elle, posant une main sur son poignet et esquissant un sourire encourageant. « J’espère que toi aussi, tu as trouvé ta bonne personne. »

Le cowboy eu une petite moue, comme s’il n’y croyait qu’à demi, avant de vite reprendre un air heureux. Il fini par hocher la tête, lui donnant en quelque sorte raison.

« On peut dire ça, oui. Une personne spéciale. »

« Oh ? Qui c’est ?! Oh non, maintenant que tu l’as dis j’ai le droit de savoir ! »

Elle venait de se tourner vers lui, sautillant comme une puce tandis qu’il s’asseyait sur la chaise à côté du lit. Un rire sur les lèvres et des gestes tendres envers Sam.

« Un homme qui m’aide au ranch. Si on peut dire ça… »

« Oooooh.... Oh ! Oh mais... Oooooooooh ! Et il... Il te plait ? Beaucoup ? Tu es avec lui depuis quand ?! »

Si elle avait songé que son frère était du genre a… Enfin, on s’en moquait pas mal qu’il aime une femme ou un homme mais… Oh lala, elle n’y aurait jamais songé ! Et étonnament, son cœur s’accéléra d’envie d’en savoir plus. Comme quoi, elle ne le connaissait vraiment pas autant qu’elle le vaudrait ; surprise d’ailleurs qu’il se livre de cette manière. Spontanéité. Gentillesse. Presque timidité quand on le connaissait…

« Il me plait énormément mais c'est compliqué. Tout les deux, ont a des situations compliquées.. Tout ce que je sais c'est que je me suis beaucoup attaché à lui. Je te le présenterai promis ! »

« J’y compte bien ! »

C’était bien plus que ce qu’elle avait espéré !

Elle le désigna du doigt, comme pour qu’il se rappelle cette promesse, avant d’entendre toquer de nouveau à la porte.

« Ca doit être Jay qui revient ! »

Elle se leva d’un bond, se maudissant quelques pas après d’avoir été si vive, pour rejoindre Jamie qui apparu effectivement dans l’encadrement de la petite chambre. Doucereuse, elle vint poser ses mains sur ses bras et se hissa sur la pointe des pieds pour l’embrasser tendrement. Heureuse de le retrouver. Heureuse de le revoir. Heureuse… Simplement.

« Jay, Pilib est finalement passé voir Sam ! » Présenta-t-elle, toujours d’aussi bonne humeur. « Pilib, voici Jamie, mon… Enfin, mon petit ami ? » Elle chercha une validation dans son regard, rougissant de le prononcer à vois haute. « Petit ami, c’est ça. »

Son ventre gargouilla pour terminer de la mettre mal à l’aise, ce qui la fit bien rire pour le coup.
black pumpkin

Jamie Skyrunner



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jamie Skyrunner


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 Generation-Kuzco-1

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 742


Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 19 Mar 2019 - 21:54

Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 Tumblr_inline_np30a5xRss1ssflgq_500Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 Tumblr_inline_nsqydyh5e51s6az9p_400
Family is not blood.

C’était dingue de constater tout ce qui avait changé, en si peu de temps. Il y avait encore un mois à peine, il ignorait de quoi l’avenir serait fait et maintenant, il était officiellement papa et petit-ami, deux choses qu’il n’avait encore jamais été et ne pensait pas être avant un très long moment. Tout au mieux, il avait été le ‘copain’, vaguement le ‘mec’ de quelqu’un, mais jamais rien de si… Gentil. De si simple.

C’était assez dingue de voir à quel point Saoirse pouvait tout arranger, tout simplement.

C’était un peu comme si elle avait un truc magique en plus, un truc incompréhensible mais qui dénouait soudain tous ses muscles, son coeur et son âme et lui donnait l’impression que tout était beaucoup plus simple soudain. Plus léger, plus agréable. Moins lourd à vivre.

Quand elle lui présenta son frère, Jamie lui tendit spontanément la main, sans rien ajouter. Il savait que Saoirse et son frère avaient une histoire… Compliqué, aussi bien à Storybrooke que dans leur vie d’avant. Elle avait promit de lui expliquer un jour, étant donné qu’elle était en train de perdre les eaux quand elle avait entreprit de lui raconter, et Jamie n’avait pas eue le temps de vraiment se repencher sur le sujet depuis. Mais il restait intrigué. C’était tout un pan de son histoire à découvrir.

-Ravie de te rencontrer.

A son regard, Jamie put facilement voir qu’il le jaugeait, au moins un peu. Normal, en un sens.

-De même. Merci de prendre soin de ma soeur et de ce bébé.

-Je ne sais pas trop si c’est moi qui prend soin d’eux ou l’inverse, rit-il un peu, s’attirant un gloussement de la part de Saoirse, qui se colla encore plus à lui, avant de finalement retourner s’asseoir sur le lit.

Malgré tout, elle gardait de petites cernes, et Jamie veillait à ce qu’elle se repose le plus possible. Néanmoins elle demanda à récupérer Sam, qu’elle se mit à bercer tranquillement.

-Je pense que ça marche dans les deux sens. En tout cas je suis content de mettre enfin un visage sur ton prénom. Saoirse m'a souvent parlé de toi.

Il eu un sourire pour elle, avant de proposer une chaise à Pilib, qui s’assit pendant que lui allait rapidement dans la cuisine pour chercher de quoi boire pour tout le monde. Citronnade pour Saoirse, bière pour Pilib. Lui se contenta d’une bouteille d’eau, revenant s’asseoir près d’eux.

-Je suis sûr que la moitié de ce qu’elle t’a dit est enjolivé, sourit-il, s’attirant une petite tape de la part de Saoirse. Saoirse me disait que tu tenais une sorte de ranch, c’est ça ? C’est à l’extérieur de Storybrooke?

-C'est ça, confirma-t-il, hochant la tête. [color=#483D8B]Je suis plus doué avec les animaux qu'avec les humains on va dire..

Il eue une sorte de moue, comme gêné, jetant un regard rapide à sa sœur.

-Je fais des cours pour tous les âges. D'enfant à senior et j'en fais aussi une thérapie. Les chevaux calment beaucoup les douleurs physiques et morales, continua-t-il, un peu nerveusement, triturant sa bouteille de bière. Et toi, tu es assistant social c'est ça ?

Cette fois, ce fut au tour de Jamie de faire une petite moue.

-Plus maintenant, fit-il simplement, avant de sourire. Saoirse était ma ‘cliente’, expliqua-t-il simplement, devant l’air interrogatif de Pilib, c’est contraire à l’éthique du métier de sortir avec sa cliente. Alors devenir le père de son bébé… J’ai déposé ma démission hier, donc je suis techniquement sans emploi désormais.

Sur le lit, Saoirse ouvrit légèrement la bouche, à mi chemin entre la surprise et la tristesse. Il ne lui en avait pas parler pour ne pas la stresser, même si ils en avaient déjà discuter avant la naissance de Sam. C’était inéluctable et c’était ainsi. Il avait beau adoré ce travail… Il le laissait sans hésiter si c’était pour rester avec eux. Il prit une gorgée d’eau, se retournant vers Pilib. Il avait conscience qu’il y avait légèrement plus accrocheur comme discours, surtout face à sa belle famille. Mais il préférait opté pour la vérité. Au final, c’était toujours mieux de dire la vérité.

Pilib marqua une petite pause, buvant une gorgée avant de se pencher vers lui, déposant sa bouteille sur la table basse.

-Je vais te faire une proposition alors. Est ce que ça te dirait de travailler pour moi le temps de trouver quelque chose d'intéressant ? J'ai mes .. frères qui m'aident parfois et j'ai embauché quelqu'un il y a peu de temps mais j'ai de plus en plus de monde et j'ai du mal à gérer le téléphone et les chevaux en même temps.

Il marqua une petite pause, laissant Jay légèrement abasourdit.

-Bien sur je te laisse le temps d'y réfléchir et c'est provisoire, je ne vais pas te forcer à faire quelque chose que tu n'aimes pas...

-C’est… Très généreux de ta part, je… Je ne sais pas quoi dire. Je… N’ai jamais approché un cheval de ma vie, je dois dire mais...

-Mais il adore la country et il a un look de cow-boy, ça devrait aller ! l’interrompit Saoirse, trépignant à moitié d’excitation sur le lit.

Pilib eu une sorte de rire, vite imité par Jamie, qui passa une main sur son visage, toujours abasourdit.

-C’est vraiment très généreux de ta part Pilib. Je serais ravi de travailler pour toi, même à mi-temps, le temps que je trouve de quoi rebondir. C’est vraiment… Merci infiniment.

Il ne l’avouerait jamais, mais cela l’avait énormément rongé et miné depuis la veille, de ne pas savoir comment il allait faire pour subvenir à leurs besoins. Certes, il avait des économies, mais il était fils d’aubergiste, et il connaissait la galère des fins de mois où il ne reste même pas de pain à se mettre sous la dent. Cette offre… C’était un don du ciel. La générosité devait être de famille dans la leur.

-Sasa n'a pas tort, on dirait un vrai cowboy et puis je vais t'aider ne t'inquiète pas, fit-il simplement, levant les deux mains en signe d’innocence. Ne me remercie pas, je veux seulement vous aider. Et puis je veux que Sam soit un fan de chevaux, comme moi, finit-il par avouer, un petit sourire au coin des lèvres. Bien sûr, je te laisse profiter du bébé avant de venir travailler. Si besoin je vous aiderai financièrement, et j'y tiens. Je gagne bien ma vie et puis.. Je veux me faire pardonner pour le passé.

Nerveusement, il passa une main dans sa nuque, avant de regarder Jamie puis Saoirse, avant de finir par Sam. Et aussitôt, Jamie sentit un sentiment de gratitude immense enflé dans sa poitrine. C’était si… Simple, soudain. Des solutions certes pour le court terme, mais en même temps si spontanée, si généreuse. Si douce et tellement… Simple. C’était vraiment l’adjectif que Jamie ne pouvait s’empêcher de mettre dans chaque phrase quand il parlait de sa vie désormais. Simple. Sa vie était enfin redevenue simple.

Et cela faisait un bien fou….


FIN

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Stop ! Let's start over from the beginning.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Contenu sponsorisé








Give me a millions reasons  } Sasa & Jay - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Give me a millions reasons } Sasa & Jay





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville