PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Dernières Forces Mystiques ☆ Evénement #110
Une mission de Dyson - Depuis le 8 juin 2019
La suite de Magic League sur Disney Rpg ! Une aventure de Super Héros !

Partagez
 

 La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Théodore H. Folmeiner


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Théodore H. Folmeiner


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Dragons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Harold le fils du chef viking

✓ Métier : Chef viking /Colonel dans l'US FORCE & Ingénieure aéronautique et PDG de la société Airgoon & Instructeur de vol
La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner Tumblr_n7ccioKIQo1twaufoo9_250

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1033
✯ Les étoiles : 3469


La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 23 Mar 2019 - 10:20

Jamie ∞ Théodore
Choisis tes amis avec soin, ils seront les parfums de ton chemin de vie ∞ Romain Guilleaumes, Le Bûcher des Illusions

Tout était passé tellement vite que Théo’ n’en revenait pas. Le mois de Mars était déjà presque fini et il ne l’avait pas vu passer. Enfin, cela dit, il n’avait pas vu passer non plus les derniers mois, bien trop occupé par ses pensées qui tournaient sans cesse. Il avait beau se noyer dans le travail, son cerveau n’arrêtait pas de chauffer, pas loin de l’implosion. Et même quand des événements extraordinaires venaient briser sa routine, il ne restait pas longtemps stupéfait par ce qui se passait, la vie reprenant rapidement son cours. Il était tracassé, véritablement tracassé par l’apparition de Sverek. Qui aurait pu croire que Drago avait un fils, qui voulait venger sa mort ? Si d’un côté Théo’ pouvait comprendre, ayant fait la même chose, ce qui avait amené cette situation, il trouvait ce viking vraiment gonflé. C’était son père, après tout, qui avait déclaré la guerre à Berk et aux îles d’Aland. Depuis de nombreuses années Drago avait comme projet de faire tomber le conseil. Il avait mené des révolutions presque tous les cinq ans, mais à chaque fois cela râté. Soit il n’était pas du tout suivi par les autres, soit il était lâché par ses soutiens au dernier moment. Cependant sa dernière campagne avait marché étant donné qu’ils étaient entrés en guerre quand Drago avait prit le contrôle de l’Alpha des dragons, lui qui pourtant, quelques années auparavant avait houspillé les chefs qui étaient pour une alliance, menant son double jeu dans l’ombre. Ainsi Stoïck avait été obligé de riposter et Drago l’avait tué, même si sa cible première était Harald, le garçon capable de parler aux dragons. Tout s’était enchaîné si vite que parfois il regrettait son geste de violence pure. Mais avait il eu le choix de laisser Drago en vie ? Non, Harald était devenu le chef que sa tribu attendait parce qu’il n’y avait justement pas d’autre choix. Guelford avait répété toutes ses années lors des entraînements qu’un jour sa vikingnitude allait ressortir. C’était le cas. Harald était bien le fils de son père, de son grand père et de toute la lignée des Horrendous qui commandait Berk et le conseil depuis des générations et des générations. Il avait su redonner du courage à la population, prendre la tête de l’armée et reprendre le contrôle de son dragon, faisant de lui le seul et unique Alpha. Il avait déchaîné la foudre des dieux, assumant pleinement la conséquence de ses actes. Alors que Sverek vienne maintenant réclamer justice lui restait en travers de la gorge. Ce n’était pas tant ses menaces qui l’impressionnaient. Il en avait vu d’autres, le milieu dans lequel il se trouvait actuellement étant très sélect, mais plutôt la façon qu’il avait utilisé pour l’attirer, dans ce piège grossier. Toute cette mise en scène était ridicule.

Théo’ en était venu à la conclusion que Sverek avait tout simplement eu un coup de chance avec le crash de leur mini avion. Comme si les dieux avaient décidés qu’il devait tomber pour justement découvrir toute cette manigance. Il avait mené son enquête. Il connaissait les pilotes et copilotes, qui travaillaient pour lui depuis un moment. Le steward était tout aussi net que les deux autres, lui ayant fait passer un interrogatoire digne de la CIA. Quand à la dernière personne, c’était tout simplement impossible. Même si les doutes avaient traversé son esprit, il avait rapidement mis Candice hors de cause. Elle ne pouvait clairement pas connaître ce Sverek, étant donné qu’elle avait découvert une partie de son histoire dans cette embrouille … et il lui avait tiré dessus. Ils étaient tout simplement tombé au mauvais endroit. Certes la coïncidence était énorme, et son coté rationnel lui disait que ce n’était pas possible, mais les faits tendaient à faire pencher la balance du côté du viking pour une fois, pensant ainsi à une intervention divine. Après tout, Sverek n’était pas prêt. Théo’ le savait, il l’avait lu dans son regard lors de leur confrontation. Il avait eu beau faire le malin, faire son spectacle, l’autre viking avait du improviser, et c’était d’ailleurs pour cela qu’il les avait laissé repartir. Parce que son plan n’était pas achevé, et qu’en combat à corps à corps, il se ferait certainement laminé, confortant le scientifique dans sa théorie du hasard. Or les mois étaient passés, et il avait l’impression que cet épisode était hors du temps. Il n’avait pas trouvé traces de Sverek à Storybrook, venant même à croire qu’il avait rêvé … mais la blessure de Candice lui rappelant que non, tout ceci c’était bel et bien passé. Alors lui, le paranoïaque, qui pourtant s’était calmé, était reparti de plus belle dans la suspicion d’autrui. Ou se cachait il ? Avait il des contacts ici ? Que prévoyait il de faire ? Qui allait il attaquer ? Quand ? Avec quelle armes ? Il n’avait rien dit à personne, préférant garder ses doutes et ses certitudes pour lui même, pour ne pas affoler ni son clan, ni ses amis, mais cela commençait à devenir pesant. Heureusement il avait quelques moments d’évasion, où il ne pensait plus à Sverek. Quand il était parti visiter internet, même si au début, il avait fortement imaginé qu’il était le responsable de tout ceci avant de penser qu’il n’était pas assez intelligent pour faire une chose pareille. Il en avait profiter pour lire des articles sur Wikipédia qui sortait de l’ordinaire, et essayer de mémoriser le fonctionnement de l’intérieur pour s’en servir sur ses prochaines créations. Mais dès qu’il était revenu, et après avoir bien récupéré, ne supportant vraiment pas du tout la numérisation, il s’était encore perdu dans ses élucubrations. Heureusement qu’un événement important lui avait fait remettre les pieds sur terre. Il avait apprit que Jamie était devenu papa par la voix de ce dernier. Cette nouvelle l’avait totalement sidéré. D’abord parce qu’il ne savait pas qu’il avait mis une jeune femme enceinte, et ensuite parce que cela lui rappelait les paroles de son propre père sur la descendance. Même si au final il avait compris que ce n’était pas son fil de chair et de sang, il l’avait reconnu, et comptait bien l'élever comme le sien. Ainsi Théo’ se posait encore plus de questions sur sa propre personne. Avoir des enfants … ce n’était vraiment pas quelque chose dont il rêvait. Pas qu’il ne les aimait pas, tout simplement il ne se sentait pas prêt, et peut être jamais. Il n’avait pas de temps pour se consacrer à ça. Déja qu’il s’ouvrait à la race humaine petit à petit, à force d’être quasiment harcelé par ses colocataires et ses proches ce qui finalement lui coûtait en dispersion, il n’allait pas non plus s’engendrer plus de complications. Puis de toute façon avec le projet qu’il avait en tête pour régler définitivement son soucis, il ne pourrait plus en avoir. C’était comme si, il s’était fait presque une raison puis, ses dragons étaient presque comme ses enfants, et il mettait tout en oeuvre pour les retrouver.

Regardant l’heure sur sa montre, il hocha la tête pour lui même. Il était plus qu’à l’heure, toujours aussi précis, à la seconde prêt. Déja qu’il ne supportait pas le retard, l’être quand il s’agissait de passer un bon moment lui était encore plus insupportable. Toujours aussi rigide. Vérifiant qu’il avait prit son portefeuille dans son manteau, il sortit discrètement de l’appartement, ne voulant subir les effusions de ses colocataires. Quand il leur avait dit que finalement, il se prenait ce samedi soir pour lui, ils ne l’avaient d’abord pas cru. Cela faisait des jours qu’il était enfermé dans sa chambre, à travailler sur ses différents prototypes. Mais finalement, ils avaient dû se rendre à l’évidence quand ils avaient vu Théo’ revenir avec un sac cadeau du magasin pour les bébés. Ce n’était clairement pas pour lui. Ils étaient content, que les efforts de le pousser hors de sa tanière ait marché. La nuit était entrain de tomber en ce début de mois de Mars, et Théo’ préféra se rendre au centre ville à pied. Pas besoin de prendre sa voiture quand le temps était aussi doux. Il aurait pu y aller en dragon, mais ce n’était pas possible, beaucoup trop gros pour une ville comme ça. A cette pensée, il eut un petit sourire avant de secouer la tête. Il pouvait se trouver vraiment idiot quand il faisait ça. Classant ses pensées justement, il essaya de se fixer des objectifs et l’un en priorité. Ne pas tuer des gens ce soir. Il se souvenait encore de cette soirée d’Halloween désastreuse … et du regard que Jamie lui avait lancé. Lui qui essayait de recoller les morceaux avait vraiment tout foirée. Surtout qu’il n’avait fait ça uniquement dans le but de lui sauver la vie. Ce n’était pas sa faute si son coté viking avait prit le dessus quand il avait vu cet homme étrange vouloir agresser celui qu’il considérait comme son propre frère. C’était de l’urgence, et avec les fantômes qui trainaient dans le coin, le scientifique n’aurait rien pu faire. Et puis, il y avait eu encore plus de carnage dans ce bar, il n’avait finalement été qu’une goutte d’eau dans l’océan; Cependant, il ne voulait pas que Jamie pense qu’il n’arrivait pas à se maîtriser, qu’il était un fou furieux comme le chapelier. Alors ils passeraient une soirée tranquille, au bowling, et tout irait bien dans le meilleur des mondes. En plus, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas été dans ce genre de lieu, qu’il ne s’était pas détendu surtout. Rapidement, il arriva devant le bâtiment, où une multitude de personnes se trouvaient. Pourquoi n’avait il pas dit à Jamie de se retrouver plutôt en semaine qu’un week end ? Ah oui, parce qu’il voulait paraître normal bien sur. Serrant fortement la lanière du sac, il observa attentivement les alentours. Il regarda une famille, avec ses enfants surexcités, qui devait fêter l’anniversaire de l’un d’eux vu que d’autres enfants arrivaient les bras chargés de présent. Puis son regard se porta sur trois couples d’amis, qui discutaient joyeusement, deux d’entre eux faisant mine de se disputer. Puis des cris surexcités le firent sursauter. Une bande de filles déguisés arrivèrent en courant. Il fronça les sourcils, ne sachant pas trop pourquoi elles étaient comme ça. Il haussa les épaules pour lui même, en vérité il s’en fichait. Heureusement il entendit le moteur d’une moto. Il n’avait même pas besoin de se retourner pour voir que c’était Jamie. Restant droit comme un piqué, il sourit néanmoins en entendant son nom. Levant la main pour le saluer, il était vraiment très heureux de le voir

. “Comment vas tu ?”

Il avait l’air, assez épuisé. Voila pourquoi aussi il ne voulait pas d’enfants. Il avait bien trop de choses à faire pour élever un petit monstre. Entrant rapidement dans le bowling, il retient Jamie par l’épaule avant que ce dernier n’atteigne la banque pour demander les chaussures et une piste.

“Tiens ! C’est pour toi.” Il lui tendit alors le paquet avant de se reprendre.

“Non c’est pour le bébé, bien entendu mais c’est d’une certaine manière aussi pour toi et Saoirse.” Il lui fit un petit sourire, avant de lui tapoter le bras en guise de félicitations, qu’il n’avait pu lui donner en direct.

“Je ne savais pas trop la taille alors j’ai pris plusieurs choses. Il y a le ticket si jamais ça ne va pas, où si ça ne vous convient pas. La responsable m’a dit qu’il n’y avait aucun soucis pour l’échanger.”

Il avait passé des heures dans ce foutu magasin pour trouver quelque chose qui lui convenait, l’éternel insatisfait. Il avait prit plusieurs bodys, aux couleurs plutôt sombre, bleu foncé, marron. Il avait trouvé marrant celui où il y avait des avions dessus, ainsi que celui avait des étoiles, comme pour faire un clin d’oeil au papa.

“Il y a aussi des jouets. J’en ai acheté pour quand il sera plus grand, étant donné qu’à l’âge qu’il a, il n’en aura pas conscience. Je lui expliquera plus tard si tu veux la symbolique du cheval de Dalécarlie. C'est la figurine en bois rouge, c'est moi qui l'ai faite. ” Théo’ pouvait être maladroit parfois dans ces paroles, mais jamais volontairement. De plus, il pensait avoir raison étant donné que les premiers souvenirs des enfants apparaissent vers l’âge de trois quatre ans.

"C'est une coutume viking. Je lui souhaite une vie sans danger mais remplie d'aventures et de libertés. Dalécarlie le protégera du mal et sera son compagnon de voyage."

Ancré dans ses traditions, il ne pouvait se résoudre à faire uniquement des cadeaux modernes. Il estimait important de perpétuer ce que ses ancêtres avaient fait, ayant lui même reçu cette petite figure de bois lors de sa naissance.

“Et comment va la maman ?” Mais il était quand même poli, intéressé, vu que cela touchait Jamie. Alors pour lui, il ferait tous les efforts du monde.
code by Silver Lungs


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Broken Mirror ☾ Shard of heart
Deep in the ocean, dead and cast away where innocences burn in flames. A million mile from home, I'm walking ahead. I'm frozen to the bones, I am A soldier on my own. The sound of iron shocks is stuck in my head, the thunder of the drums dictates, the number of deads. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79369-on-est-des-vik http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79377-trois-millenaires-de-traditions-balayes-en-une-seconde-grace-a-qui-a-bibi-theo-le-viking#959776 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79400-les-aventures-de-theodore-le-viking#960840

Jamie Skyrunner


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Jamie Skyrunner


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner Generation-Kuzco-1

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1812
✯ Les étoiles : 1795


La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Dim 5 Mai 2019 - 4:55

La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner Tumblr_inline_n6z2bv4omU1s5jzudLa valse des quilles } feat Jamie Skyrunner Tumblr_o5jqo5d0hg1rmbtmjo1_250
Brothers.

Ce que Jamie appréciait vraiment avec Théodore, c’est qu’il ne changeait jamais vraiment tout à fait. Bien sûr, comme tout à chacun, il évoluait, améliorait ou modifiait une habitude ou une façon de voir les choses ou de parler, mais, au fond, il ne changeait jamais vraiment. Jamais totalement. C’est pour ça que, lorsqu’il l’avait appelé, Jamie n’avait pas hésité une seconde. Déjà parce qu’il savait exactement ce que ça coûtait à Théo de revenir vers lui, encore plus en lui proposant une soirée bowling. Théo n’aimait pas la foule. Du moins, il ne s’y sentait pas à l’aise. Et pourtant il était capable de le lui proposer, juste pour se ‘réconcilier’ -bien que Jamie ne considère pas qu’ils aient à le faire, Théo et lui, c’était toujours la même chose : ils se voyaient, il se passait un truc, ils paniquaient, et ensuite, ça allait toujours mieux. A croire qu’ils étaient voués à la bizarrerie et à l’étrange, chose qui ne dérangeait pas tant Jamie.

Enfin, dernièrement beaucoup de choses avaient changés dans sa vie, certaines apportant une dose de bizarrerie agréable, d’autres beaucoup moins. L’arrivée de Saoirse dans sa vie, et bien sûr, de Sam, avait considérablement changé la donne. Il avait maintenant des responsabilités qu’il ne se serait jamais vu avoir, et plus que cela, il avait désormais une sorte de routine franchement agréable, en tout point dissonante avec celles qu’il avait pu avoir jusqu’ici. Bon, cela demandait des adaptations, bien sûr, notamment fumer moins, ce qui lui fut bien plus facile qu’il ne l’aurait cru d’ailleurs, mais cela valait vraiment le coup. Rien que pour le plaisir de pouvoir le bercer un peu, quand il rentrait du ranch de Pilib, sans avoir à passer par la ‘case lavage de main’.

En revanche, le retour du Cavalier n’était en aucun cas une bonne nouvelle. Pire que cela même, c’était tout ce que Jamie avait redouter, inconsciemment, toute sa vie, car il avait toujours su, au fond, que cela n’avait pas pu juste ‘s’éteindre’ de la sorte. Certes, il était parvenu à s’éloigner de toute personne de son entourage, pour prévenir le risque de les tuer sans même s’en rendre compte, et il était pratiquement parvenu à une vie monacale et muette, et au fond, il s’était dit que, peut-être, cela était parvenu à ne serait-ce qu’endiguer un peu de cette apocalypse naissante, mais il avait eut tord. On n’arrête pas une catastrophe. On ne peut que prier pour qu’elle arrive le plus tard possible.

Soupirant, il gara sa moto, retirant son casque pour le ranger. Le bowling était déjà prit d’assaut par des enfants en tout âge, leurs parents, et d’autres groupes, notamment d’enterrement de vie de jeunes filles, ce qui fit légèrement sourire Jamie. Au milieu de toute cette foule, impossible de ne pas reconnaître le grand dadais un peu crispé, une main sur sa lanière de sac, fixant la foule autour de lui avec la tête d’un homme qui se demandait si finalement, il n’allait pas rentrer chez lui.

-Eh, Théo! lança-t-il tranquillement, s’approchant du viking avec un sourire.

Il avait l’air fatigué. C’était ça de rester des heures sur ses IA sans doute. Lui serrant simplement la main, il ne put s’empêcher de sourire, ayant soudain l’impression qu’ils avaient à nouveau 16 ans, et qu’ils parcouraient la plage à la recherche de coquillages particuliers. C’était si simple, avec Théo, et pourtant… Ils s’avancèrent dans le bowling, avant que Théodore ne tende son cadeau à Jamie, qui ne put s’empêcher d’imaginer Théo dans un magasin pour bébé. A tout les coups, il avait du paniquer, ou s’énerver, et rien que pour ça, il mesurait tout l’importance du geste.

Mais ce qui le toucha le plus, ce fut le petit cheval de bois, réaliser par Théodore lui-même. C’était si simple et pourtant, Jamie était persuadé de l’importance que cela devait revêtir, pour Théo. Une tradition ancienne, très ancienne, qu’il avait envie de partager avec son fils…

-Théo, siffla-t-il, ému, c’est… Génial, merci beaucoup. Tu n’étais pas obligé mais…. Merci. Merci infiniment.

Même si il savait que Théodore n’aimait pas les contacts, Jamie lui tendit la main, la serrant avec une véritable émotion dans le regard. C’était vraiment une attention charmante, et venant de Théo, elle avait un véritable sens. Une texture en plus.

-Elle va bien, répondit-il simplement, faisant signe au responsable des chaussures, qui terminait de s’occuper d’un groupe de jeunes hommes. Crevée, tu peux t’en douter, même si on a de la chance, Sammy dort plutôt bien. C’est plus les bains qui posent problèmes, Sammy n’aime pas trop l’eau.

ça les faisait surtout rire avec Saoirse, mais c’était vrai qu’ils étaient toujours bon pour nettoyer toute la salle de bain ensuite. L’homme au comptoir finit par les approcher, leur demandant leurs pointures, avant de disparaître pour chercher des chaussures à leur taille. Ils payèrent leur partie, laissant leur sacs en guise de caution, et après s’être déchaussés et rechaussés, ils furent abordés par des jeunes femmes qui réclamèrent aussitôt des photos, soit disant pour leur album souvenir. Vu l’air gêné de Théodore, Jamie accepta de poser pour une photo, leur souhaitant rapidement du bonheur, avant de disparaître avec Théo, direction, les pistes.

-Eh bien, c’est animé ce soir! fit-il remarquer, en désignant le monde présent.

Fort heureusement, il restait une piste, entre une famille avec des enfants et un quatuor de jeunes hommes. Au moins, comme ça, ils seraient tranquilles. Il y avait même une carte, avec les boissons servies au bar, que Théodore parcouru rapidement. Jamie en profita pour entrer leur nom sur la machine : pour ce soir, ils seraient ‘Super Viking’ et ‘Astro Boy’. Petit souvenir du flipper de l’orphelinat.

-Bon tu bois quoi ? Moi bière, comme toujours. Tu as déjà jouer au bowling ? C’est la première fois que j’y mets les pieds! avoua-t-il, soupesant une boule de bowling.

Fallait dire que ça pesait son poids… La reposant, il se tourna vers Théodore, venant se poser à ses côtés.

-Et toi alors, qu’est-ce que tu deviens? Ça fait un moment qu’on ne s’est pas vu quand même…

Il l’avait dit sur le ton du regret, et il était sincère.

-Tu es toujours avec… Janet, c’est ça?

Cette intelligence artificielle lui faisait peur, honnêtement, ressemblant plus à une sorte de spam trop souriant qu’à une vraie femme, mais Théo… etait Théo. Et si il était heureux ainsi, alors soit !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- S.T.A.R.U.N.N.E.R-
La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner Https%3A%2F%2F78.media.tumblr.com%2Fb8ffa78e7bbe6dfdaf92880c013013a9%2Ftumblr_o60f4cQ9Ms1uigduro8_400 La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner 1552481599-yonkt5f La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner Tumblr_p3ejyhjxYj1rutcjwo5_250
She's cunning as a fox, clever as a crow, solid as a rock, hhe is stubborn as a stone, she's a hardheaded 
woman, and the best one that I know. And I love her.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Théodore H. Folmeiner


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Théodore H. Folmeiner


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Dragons
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Harold le fils du chef viking

✓ Métier : Chef viking /Colonel dans l'US FORCE & Ingénieure aéronautique et PDG de la société Airgoon & Instructeur de vol
La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner Tumblr_n7ccioKIQo1twaufoo9_250

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1033
✯ Les étoiles : 3469


La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 8 Mai 2019 - 9:01

Jamie ∞ Théodore
Choisis tes amis avec soin, ils seront les parfums de ton chemin de vie ∞ Romain Guilleaumes, Le Bûcher des Illusions



Théo regardait autour de lui, d’un air nerveux. Il y avait bien trop de stimuli pour qu’il reste concentré, voulant analyser tout ce qui se passait dans son environnement. Heureusement qu’il avait un point d’accroche en la personne de Jamie, pour se fixer sur des choses vraiment importante. Il aurait été capable de dire à la personne de l'accueil du bowling que les logiciels qu’elle utilisait n’était pas à jour et que cela était honteux de faire payer un prix pour une publicité mensongère. Ce n’était pas parce qu’il ne s'intéressait pas aux interactions sociales des gens, qu’il ne regardait pas son environnement. Il l’observait juste d’un point de vue différent les choses, d’une focale assez unique en son genre, de ce prisme que peu de personnes arrivait à saisir et surtout arrivait à comprendre qu’au fond, il n’était pas méchant. Qu’il ne faisait pas, ne disait pas ces mots brutes de décoffrage pour vexer mais uniquement parce qu’il pensait qu’il se rapprochait le plus de la vérité absolue, celle de la science. Quand bien entendu, ce n’était pas le viking aux commandes de son esprit tortueux prônant le retour d’un monde traditionnel et bien plus équilibré que maintenant. Des points de vue différent que Jamie arrivait à associer sans trop se vexer maintenant, ayant l’habitude de maîtriser le Théo’. Ce dernier attendait avec une certaine fébrilité la réaction de son ami. Il avait suivit différents conseils pour faire plaisir car en soit, le jeune homme pouvait être qualifier de tout sauf de radin. Quand il mesurait l’enjeu du plaisir de la personne, il dépensait des milles et des cents, d’argents et d’énergie. Et c’était actuellement le cas. Il espérait sincèrement que ce qu’il avait acheté était d’abord bon, que le petit garçon pourrait être habillé avec. Théo ne faisait jamais rien d’inutile ou de superflue. Tout comportait une dimension utilitariste. Alors quand il vu l’état émotionnel de son ami, il ne put s’empêcher d’avoir un grand sourire. Il était content. Ce qu’il voyait lui plaisait, il ne s’était pas trompé. Une part de lui même, égocentrique lui disait que c’était obligé que Jamie ait cette attitude, il ne se trompait jamais, où que très rarement, la probabilité était ainsi quasi nulle.

“Si. C’est le respect.”


Toujours rigide, dans sa voix comme dans ses gestes, il accepta de serrer la main de Jamie en guise de remerciement, un poid s’enlevant de ses épaules. Marchant jusqu’à l’endroit pour prendre les chaussures de bowling, il l’écouta attentivement, hochant la tête à sa réponse sur l’état de santé de la maman. Oui, il imaginait assez bien la fatigue qu’elle pouvait avoir. Mettre au monde un enfant et commençait son éducation n’étaient pas des choses à prendre à la légère. Il y avait de multiples facteurs de risques qui pouvaient entraîner des dégâts en un battement de cil. Une inattention et le rêve se transformait en cauchemar.

“Ah oui ? Saoirse n’avait pas un pouvoir lié à l’eau par hasard ?”


Immédiatement son gros cerveau s’était mit en marche pour trouver un début d’explication sur la cause du problème, qui était que le petit n’aimait pas l’eau. Il y avait un tas de raisons illogiques, la peur étant pour certaines choses irrationnelles, ce qui se transformait en phobie au bout du processus. Et il en savait quelque chose, la malédiction lui ayant donné toutes sortes de peurs irrationnelles, comme celle de la foule. Enfin, il l’avait certainement déja avant, mais il n’y avait pas grande foule à Berk. Or il s’y tenait à l’écart, regardant d’un oeil mauvais et lointain les grandes réunions hebdomadaires du village. Il préférait largement resté enfermé dans ce qui pourrait s’apparenter à une bibliothèque, où même se promener seul dans la forêt qu’assister à ces rassemblements. Il détestait par dessus tout quand son père l’obligeait à venir avec lui, soit disant son rôle de futur chef, pour écouter pendant des heures tous les clans des îles lors d’assemblées interminables. Néanmoins, il ne put y réfléchir plus longtemps car la sociabilité nécessaire à la soirée le ramena les pieds sur terre, quand justement on lui demanda sa pointure. Il lâcha l’information d’un ton sec, ses doigts tapotant nerveusement sur le comptoir. Or si là, il essayait déjà de faire abstraction de tout, il tomba de charybde en scylla. Des gens l’abordaient. Des inconnus venaient lui parler, des femmes survoltés qui voulaient prendre des photos. Les yeux du jeune homme s'écarquillèrent assez rapidement avant de reculer. Elles rentraient sans vergogne dans sa zone de confort et il n’était absolument pas d’accord. Jamie, voyant du coin de l’oeil qu’il était prêt à être cassant et horripilant, comme à son habitude prit les choses en main. Restant à l’arrière plan, il leva clairement les yeux au ciel, espérant de tout son coeur gâcher la photo. Il ne comprenait pas cet acte. Pourquoi mettre des hommes inconnus sur leurs souvenirs ? Ne valait il mieux pas mettre des amis ou des gens proches ?

“Ceci est totalement stupide.”

Il n’avait pu s’empêcher de faire un commentaire, tandis que Jamie l'entraîner ailleurs après s’être occupé de la bienséance.

“Il faut croire que cette activité permet de se détendre d’une manière ou d’une autre.”


Il y avait effectivement beaucoup de monde, et Théo’ prit une grande inspiration en passant d’une piste à l’autre. Il aurait clairement préféré être chez lui entrain de bricoler son robot que de lancer des boules dans des quilles, mais soit, cela faisait plaisir à Jamie, il pouvait prendre sur lui l’instant d’une soirée. Le laissant faire les choses qu’il fallait, l’autre ayant peut être peur qu’il arrive à craquer et hacker le logiciel qui s’affichait sur l’écran, ce qui avait une probabilité plus qu’élevé, il s’assit au bord d’un fauteuil, ses yeux scannant tout ce qui passait à sa porté, comme la carte. Il n’avait pas mangé avant de partir, ne sachant pas réellement comment la soirée allait se passer. Or il n’y avait rien à déguster, juste des boissons. Si le viking lui disait de prendre la chose la plus forte, d’entrée, l’intello était plus modéré, comme toujours. Il nota sur un bout de papier ce que Jamie venait de lui dire, marquant en dessous sa propre commande, un panaché, encore moins fort qu’une bière, pour ne pas l’oublier. Certes, il ne l'oublierai pas, sa mémoire étant suffisamment grande pour se rappeler de ça. Rejoignant Jamie, il fit tourner la boule dans le présentoir.

“Et bien non. Nous avions différents jeux à Berk. L’un d’eux étaient de faire passer un mouton dans des anneaux à dos de dragons. L’on peut considérer ainsi que le mouton était une analogie à cette boule. Ce n’est bien entendu pas la même chose stricto sensu car il n’y avait pas de quilles mais tu as compris là où je voulais en venir.”

Il leva la boule comme si elle pesait le poid d’une balle de tennis. Il se souvenait de ses parties de moutonnades. Il n’était pas pour au début, mais finalement il s’était prit au jeu, pouvant montrer son adresse à monter un dragon, même s’il préférait sans aucun doute la course pur et simple. Krokmou était imbattable quand il s’agissait de faire des pointes d’extrême vitesse, et il avait la maîtrise entière et totale de son dragon, ce qui lui assurait en permanence la victoire.

“Je ne pense pas qu’il y ai des règles si compliqué que cela, le but étant de faire tomber les maximum de quilles."

Théo prenait souvent pour acquis les choses qu’il disait sans se soucier de la compréhension des autres, sans doute, car par excès de ce narcissisme intellectuel dont il faisait preuve, cette condescendance exaspérante dont il ne se départissait jamais. Levant un sourcil, il lança d’abord la boule qu’il avait dans la main comme si de rien n’était sur la piste. Il fit tomber deux quilles avant de regarder Jamie.

“Depuis le 31 Octobre soit une durée de 133 jours, 20 heures, 20 minutes et 58 secondes.”


Encore une fois, Théo’ s'attribuait cette faute. C’était à cause de lui s’il pensait que Jamie ne voulait plus le voir. Certes il avait réagit sur le coup de l’émotion. Comme il le lui avait dit sur le parking du bar le Phantom. C’était soit lui, soit cet homme, et en aucun cas il n’aurait laissé Jamie se faire agresser sans réagir. Des choses épouvantables s'étaient passées dans cet endroit, en ce jour d’Halloween et Théo’ était clairement passé en mode survie. C’était instinctif, le viking présentant ce genre de choses. Par la suite, ils avaient appris qu’un rituel avait été fait et que des gens cherchaient vraiment à en tuer d’autres pour tester des apparitions spectrales. Il ne regrettait pas son geste, et si cela était à refaire, il le referait. Oui c’était violent, brutal et sauvage. Oui c’était la partie de son être qu’il essayait de réfréner, de cacher, d'annihiler, mais elle avait permit de leurs sauver la vie. L’homme qu’il avait tué de sang froid n’était pas là pour leur faire de cadeaux, et Théo’, quoi qu’il puisse affirmer sur le genre humain, était hyper protecteur avec ses proches. Or, quand la tempête était passée, l’intello n’avait cessé de le faire culpabiliser pour son geste, pensant aux paroles que Jamie lui avait balancé, certes sous le coup de la colère, mais qui était gravé dans son esprit. Alors il avait préféré se retirer dans sa grotte de solitude.

“Il s’est passé un nombre important de choses. J’ai accepté de me remettre en question, et quand je l’ai fais en essayant d’être plus normal comme tu me l’a dis, en acceptant la proposition de Candice de faire en road trip, cela à mal tourné. Comme d’habitude.”

Un léger soupir d’exaspération se fit entendre. Il avait vraiment l’impression que la poisse le suivit. S’il savait que cela n’était pas vraiment le cas, ce concept abstrait dont il avait pu en parler pendant des heures avec Aguistin, il n’appréciait guère les constantes dans sa vie qui le faisait pencher vers le catastrophisme.

“Je te passe les détails de notre crash d’avion sur une ile déserte en Novembre. Ile non déserte car habité par un peuple de barbares à la solde du fils de mon plus vieil ennemi, Drago. Sverek s’est ainsi dévoilé pour je cite ‘Annihiler toute la lignée des Horrendous.’ Cependant son plan ne réside pas seulement en cette chose qui consisterait en mon assassinat mais à prendre le contrôle du clan, et par extension de créer en moi un sentiment de souffrance extrême en touchant aux personnes qui seraient susceptible d’avoir étable avec moi des liens d’affections .”

Cette fois ci, la boule qu’il lança avec force allait s’écraser sur toutes les quilles, cognant même contre le mur d’en face, provoquant un fracas sonore, faisant que les personnes se trouvant à proximité se retournèrent vers le jeune homme qui avait lancé ce canon. Si Théo’ était pourtant aussi stoïque que la pierre, ce geste reflétait toute la colère qu’il accumulait depuis ce jour tragique.

“Il a ainsi tiré dans la jambe de Candice avant de s’enfuir comme le lâche qu’il est. Depuis je réfléchis à un plan d’attaque, car selon mes prévisions, Sverek n’est absolument pas prêt. C’est une concours de circonstance que nous soyons arrivés là bas. Sans doute les dieux voulant me faire découvrir ce stratagème.”



Il se rapprocha de Jamie en haussant les épaules, avant de tendre le papier de la commande à la jeune femme qui venait d’arriver.

“Par la suite, j’ai aussi été victime d’une sorte d’enlèvement pour résoudre un mystère lié à une intelligence artificielle. J’ai voyagé dans les confins d’internet mais étant donné que je n’étais pas seul, je n’ai pas pu en retirer tous les bénéfices que j’aurais voulu.”

Il avait pensé à retourner dans ce lieu incongru pour prendre des notes, se gorger de ce savoir infini, mais à la vue de comment il avait fini à la sortie, encore une fois évanoui dans les bras de Livio, il hésita à deux fois avant de le refaire.

“Quand à Janet, je ne suis en aucun cas avec elle.”

Il fronça les sourcils à sa réponse. Pourquoi Jamie croyait il une chose pareille ? Avait il faire croire à un moment donné que Janet était ce qui pourrait se rapprocher le plus d’une relation amoureuse ? Non, pas qu’il lui semblait. Oui, il lui avait présenté justement, le soir d’Halloween, mais il lui avait bien précisé que tout n’était qu’intellectuel.

“J’ai bien un lien important avec elle, mais il n’est pas de cet ordre là. Peut être que oui si l’on se base sur les relations cérébrales que nous avons. Comme tu le sais, elle est d’une richesse conceptuelle forte, étant donné qu’elle est connectée H24 et qu’elle met à jour sa base de donnée toutes les 15 secondes, nous permettant d’avoir des discussions forts agréables. Mais il n’a jamais été question d’être un couple ou tout autre forme qui pourrait s’en rapprocher.”

Si à la base de la base, il avait véritablement eu un attachement fort à Janet, celle qu’il avait rencontré dans le logiciel des jumeaux. Il n’en était rien avec la nouvelle version. Certes, il l’a défendé bec et ongle quand on se moquait d’elle, ou de lui. Janet comptait toujours, mais ce n’était pas la même chose, leur lien avait évolué, comme l’apparence physique de cette dernière, expliquant sans doute pourquoi Théo’ était plus apte maintenant à se concentrer. Il lui avait dit, qu’au final il préférait sa version 2.0. Le packaging était moins beau mais le processeur plus performant, et c’était tout ce qui comptait.

“D’ailleurs, Janet a proposé une solution par rapport à ce problème hormonal qui devrait me permettre de ne plus être déconcentré, donc plus productif.”

La serveuse arriva avec les boissons, et Théo’ la remercia juste d’une signe de tête avant de saisir le verre de panaché qu’il leva face à Jamie.

“Trinquons !” Il eut l’air de réfléchir avant d’ajouter. “J’espère que même s’il se passe des choses étranges, nous nous rabibocheront toujours.”


Le bruit des verres était agréable, tout comme le liquide qui passait dans sa gorge. Il avait finalement assez soif. Il regardait toujours son ami, qui s’était levé pour jouer à son tour. Jamie était important. Vraiment très important, et à chaque fois, il souffrait de son absence, ne voulant l’avouer à personne, préférant se renfermer sur lui même. Il était souvent fautif, ajoutant une couche de plus sur son ressentiment. Il était l’une des rares personnes ne faisant pas parti des vikings à l’accepter comme tel. Il avait été la première personne qu’il avait rencontré à Storybrook, qui l’avait aidé, qui lui avait tendu la main quand il était dans des situations, encore une fois, dangereuse et étrange. Il essayait de faire de même, même si le succès n’était pas toujours au rendez vous. Dans tous les cas, Jamie savait qu’il pouvait compter sur lui.

“Et toi ? Mise à part ta nouvelle expérience d’être papa ! Des événements significatifs ont ils eu lieu ? Des choses dont tu aurais envie de parler pour te sentir mieux ?”

Théo n’était pas trop porté sur la psychologie. Cependant, dans son chemin pour être normal, il avait appris que parler de ses problèmes aidait à soulager sa conscience. Il n’était pas sur de pouvoir avoir les réactions adéquates mais il écouterait attentivement, surtout parce qu’il posait la question à son meilleur ami. N’allait pas croire que son oreille attentive était ouverte à tout le monde. Théo’ restait Théo’.


code by Silver Lungs


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Broken Mirror ☾ Shard of heart
Deep in the ocean, dead and cast away where innocences burn in flames. A million mile from home, I'm walking ahead. I'm frozen to the bones, I am A soldier on my own. The sound of iron shocks is stuck in my head, the thunder of the drums dictates, the number of deads. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79369-on-est-des-vik http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79377-trois-millenaires-de-traditions-balayes-en-une-seconde-grace-a-qui-a-bibi-theo-le-viking#959776 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79400-les-aventures-de-theodore-le-viking#960840

Contenu sponsorisé







La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

La valse des quilles } feat Jamie Skyrunner





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Le bowling