MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Phoebus Light


« Y'a pas de saucisses ! »


Phoebus Light


The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP 378254admin

╰☆╮ Avatar : Alexander Skarsgård

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP Vox4

☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6998

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP _


Actuellement dans : « Y'a pas de saucisses ! »


________________________________________ Sam 23 Mar 2019 - 16:35

 
the cold never bothered me anyway
It's time to see what I can do,
to test the limits and break through.

Evidemment, rien ne s'était passé comme prévu. Apollon n'en avait même pas été si surpris que ça puisque c'était une habitude divine à laquelle il faisait souvent face depuis quelques années. Ils avaient un plan, une marche à suivre, une idée au moins, et tout était remis en question en moins de deux secondes parce que quelqu'un décidait de faire les choses à sa façon sans prendre la peine de prévenir qui que ce soit. Que ce quelqu'un en question soit Hadès ne l'avait pas étonné non plus.

Il s'inquiétait malgré tout. Il n'était pas parti seul, à priori, puisqu'Aphrodite et Sasha étaient hors des radars elles aussi, tout comme Alexis. Si le dieu aurait pu s'amuser de leur départ en cachette en compagnie du Hollandais, il n'en était rien. Il savait que ce n'était pas une croisière de vacances qui était planifiée et devoir rester sur place puisqu'ils n'avaient aucun moyen de les joindre ou de les rejoindre l'agaçait prodigieusement. Il aurait voulu faire quelque chose, n'importe quoi pour les aider, mais il se retrouvait tous plus ou moins démunis. Non seulement les voyageurs étaient potentiellement en grand danger, sauf que c'était le cas de toute la planète à l'heure actuelle. Le froid ne diminuait pas, c'était même tout le contraire. Et pour la première fois de sa vie, Apollon y était sensible. Autant dire qu'il s'en serait bien passé.

Au moins le look esquimau lui allait à merveille. Il avait autant de classe avec un manteau polaire que quand il ne portait rien et il aurait aisément pu être mannequin pour les collections "hiver 2019" de cette année, quoi qu'il préférait quand son corps était davantage mis en valeur. Il évitait de sortir pour cette raison, préférant rester au chaud à la maison près de la cheminée ou encore à Olympe à chercher un moyen pour pouvoir retourner la situation. Sauf aujourd'hui. Il était armé de sa veste rembourrée qui cachait trop ses muscles en plein milieu d'un jardin verdoyant - ou plutôt recouvert de verglas et de neige étant donné le climat actuel.

"Je sais pas où il a rangé Gabrielle, sinon je te l'aurai présenté, t'aurai pu devenir pote avec elle."

Heureusement, il avait pensé à emmener Luna avec lui également et elle gambadait gaiement, la langue pendu en sautillant près du muret où il avait délicatement posé le lézard.

"Tu t'appelles comment déjà ? Rango ? Tortue Ninja ?" questionna-t-il distraitement, Luna lâchant un aboiement d'approbation qu'il ne comprit pas vraiment. "Ah non c'est vrai. Godzilla. T'es petit quand même pour porter un prénom pareil."

Un sourcil levé, il détaillait l'animal avec curiosité et une légère méfiance. Est-ce qu'il était magique et pouvait augmenter sa taille tout seul ? C'était possible après tout. L'amazone était bizarre, son compagnon devait l'être un peu également. Il n'avait pas le talent d'Artémis qui lui aurait permit de communiquer plus simplement avec mais il se contenta de hausser les épaules et de poser le panier en osier qu'il avait emporté avec lui également, faisant apparaître une couverture dans ses mains qu'il secoua dans l'air avant de la poser par terre.

"On va être bien ici. C'est cool comme coin et il devrait pas tarder."

Il supposait que les deux êtres qui l'accompagnaient n'en avaient rien à faire mais il jugeait quand même utile de le préciser tout en s'asseyant sur la couverture et en étirant ses jambes devant lui. Afin de faire en sorte que Luna cesse de tenter de manger le lézard, il avait aussi amené une balle qu'il sortit du panier pour la laisser aussi loin que possible, le golden n'hésitant pas une seconde et se mettant à courir aussi vite que possible derrière. Cette scène aussi absurde du quotidien lui fit esquisser un sourire tandis qu'il sentait l'aura du Titan se manifester au même instant.

"Salut Tonton." lâcha-t-il nonchalamment sans se retourner, son regard suivant la course de la chienne avec attendrissement. "Pile à l'heure. J'ai amené le pique-nique."

Ce n'était clairement pas la saison pour un tel repas. Ou du moins, ça aurait dû l'être, mais finalement c'était pas le cas. Ca n'empêchait pas Apollon de l'avoir prévu pour autant. Il avait fait les choses biens en envoyant une lettre à Hypérion, parce que c'était une manière de faire assez vintage et qu'il savait qu'il ne pourrait pas refuser l'invitation. Il serait trop curieux de savoir ce qu'il voulait.

Il n'avait pas fait preuve d'une grande originalité pour le lieu. Il n'avait pas eu envie de le retrouver à la Cité, trop d'oreilles indiscrètes s'y trouvaient et ça faisait trop solennel. A la place, il avait opté pour le jardin de la maison de Jules. Il s'y incrustait un petit peu mais ça dérangeait jamais. Apollon ne savait pas si c'était l'écrivain ou Bernadette qui se chargeait de s'occuper des fleurs - de toute façon elles allaient pas se mettre à pousser avec les températures du moment - mais l'endroit était plutôt joli. C'était un bon choix. Il faisait toujours de bons choix.

"J'ai invité Godzilla aussi." précisa-t-il en désignant le lézard sur le muret qui se contentait de faire cligner lentement ses deux grands yeux. "Il aime bien les Curly. Même si il a faillit s'étouffer quand je lui en ai offert un en miettes tout à l'heure. Faut faire attention il est fragile. Vous l'avez déjà rencontré ? C'est le copain d'Eulalie. Enfin le copain, elle est pas zoophile, c'est juste un ami, après Basile m'a dit qu'elle avait un vrai copain en ce moment, je crois, ou que c'était compliqué. On s'en fiche."

Tout en parlant pour ne rien dire, le dieu avait complètement ouvert le panier où se trouvait un paquet de Curly, bien évidemment, ainsi que divers sachets de bonbons, des boîtes de pâtisseries diverses et de la brioche accompagnée de pots de confitures. Il avait toujours été plus sucré que salé en grande majorité.

"C'est un pique-nique-dessert-goûter. J'aime bien le concept. Si vous préférez un sandwich ou des chips vous pouvez toujours en faire apparaître."

Il s'appliquait à sortir le tout pour les poser autour de lui, sans oublier les canettes de Coca Light qui étaient un indispensable dans un repas. Il aurait pu inviter Cassandre à les accompagner mais elle devait être en train de traîner avec Merida quelque part. C'était une journée mecs de toute manière. Du moins c'était comme ça qui le voyait maintenant, Luna étant l'exception, vu que son projet de base n'avait pas pu aboutir.

"Je voulais faire un petit truc familial vu que le voyage a été annulé, histoire de nous changer les idées. J'avais prévu d'emmener Eulalie mais elle doit être en train de faire la tête dans son coin, c'est pour ça que j'ai emmené le lézard. C'est pas un kidnapping hein !" se défendit-il en levant enfin la tête en direction du Titan. "Elle va croire que ça en est un ? Au pire ça la fera venir comme ça. Elle s'énervera un bon coup et ça lui passera. Ou elle s'exilera."

Elle faisait constamment la tête depuis février et ce n'était pas près de changer après tout. Pourtant il fallait bien se rabibocher avec ses proches de temps en temps en situation de crise. Au moins elle avait cru comprendre ça. Ou elle avait juste eu envie de sauver ses amis qui vivaient à Storybrooke. Le fait étant que Argos parti, elle avait tapé une crise de nerfs et ne voulait plus voir personne.

"C'est pas trop dur à gérer sa crise d'adolescence ?" interrogea-t-il innocemment. "Ah, les enfants de toute façon, c'est imprévisible... Je me demande toujours pourquoi les Titans ont voulu en avoir. Quoi que y'a pas eu le soucis de la crise avec nous, les dieux, vu qu'on a été cachés dans une Vallée et que nos parents ont préféré nous laisser sous votre surveillance. Au lieu de vous appeler Tonton, je devrais opter pour Nounou en fait."

D'accord, ça allait paraître suspect si il se mettait à parler comme ça en ricanant comme un débile.

"Vous voulez un bout de mille feuille ?" lança-t-il pour se détendre en désignant une des boîtes en papier d'un geste de la main.

Il avait envie d'aborder le sujet depuis des mois mais il ne savait pas comment s'y prendre. C'était délicat. Ils avaient le Temps de toute manière. Ils ne pouvaient que parler en attendant que toute la planète et que même tous les univers finissent congelés.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Yours are the sweetest eyes I've ever seen.
And you can tell everybody this is your song. It may be quite simple, but now that it's done, I hope you don't mind, I hope you don't mind that I put down in words how wonderful life is while you're in the world.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Anatole Cassini


« La Mort est la dernière
aventure qu'il te reste. »


Anatole Cassini


The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP 378254admin

╰☆╮ Avatar : ➹ Dylan O'Brien

Ѽ Conte(s) : ➹ Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Un mystère

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP M4O1vd0

☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10753

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP _


Actuellement dans : « La Mort est la dernièreaventure qu'il te reste. »


________________________________________ Jeu 28 Mar 2019 - 13:07



Le monde est remplis de surprises.
Petites. Grandes.
On peut s'émerveiller d'un rien.



    Je tournais en rond. Je me sentais démunis. J'avais tenté d'empêcher Hadès de partir, mais il s'était montré bien plus futé que moi. Il fallait se faire à la raison que je n'étais plus le Titan que j'avais été.

    « Tu n'aurais pas pu l'empêcher d'agir. C'est quelqu'un de têtu. Il est comme son père. Indomptable. » précisa Thémis.

    Je levais la tête en direction de ma soeur. J'avais pris la décision de me reposer quelque heures chez Jules. J'habitais ici, mais ces derniers jours je ne savais plus trop où était ma place. J'étais sans cesse dépassé par tous les événements qui nous arrivaient. Cassie s'en était déjà rendu compte. Les autres n'allaient pas tarder à le découvrir. Je n'étais plus capable de prendre des décisions censés. Tout m'échappait. Constamment.

    « Il n'a pas conscience du danger. Volsunga est un lieu ancestrale. Bien plus ancien que cet univers ci. »

    « Je sais. » répondit-elle.

    « Je voulais y aller. » ajoutais-je.

    « Je sais. »

    Elle me connaissait mieux que personne. Je me sentais si vieux.

    « Tu voulais comprendre ce monde. Tenter de trouver une solution au problème. C'est ce qu'il souhaite aussi. »

    « Mais il n'a pas les connaissances nécessaires. »

    « Il ne parle pas notre langue. Il ne dispose pas de la connaissance et du savoir que nous possédons. »

    Je la fixais. Elle approuvais ce que je disais au lieu de me dire que j'avais tord et de me rassurer ?

    « Tu voulais partir avec Eulalie... » ajouta t'elle en secouant la tête.

    Je n'aimais pas quand elle me jugeait.

    « Elle est faite d'argile. Son aura nous aurait protégé. »

    « Ou pas. Tu te rends comptes de qui elle est ? Tu as conscience du danger que cela représente ? »

    Je la regardais une nouvelle fois fixement. Elle savait ce que je pensais. Elle pouvait du moins s'en douter.

    « Je sais. J'ai créé les amazones. Mais c'était une erreur. Je ne savais pas. Je ne pouvais pas savoir à ce moment là. Hyperion... elles sont dangereuses. Tu le sais tout autant que moi. Qu'est ce qui t'es passé par la tête ce jour là ? »

    Je détournais mon regard. Je ne connaissais pas la réponse à cette question. J'avais eu l'occasion de créé une amazone. Je l'avais fait. C'était tout. J'en avais ressentis le désir et le besoin. Ce n'était pas la première fois qu'un Titan donnait vie à un être vivant.

    « Ils trouveront un moyen de revenir. Et quand ça sera fait, nous partirons à notre tour. »

    Je secouais la tête. Ca, il n'en était pas question. Je ne ferais pas deux fois la même erreur.

    « Quoi ? Tu ne comptes tout de même pas y aller seul, n'est ce pas ? »

    Je soupirais. Puis, je détournais une nouvelle fois mon regard d'elle.

    « Tu penses vraiment que c'est la seule solution ? Ca signifie que Hadès a toutes ses chances. Parce que si avec toute la connaissance et le savoir dont tu disposes, tu arrives à une décision aussi stupide, j'imagine qu'il peut faire mieux. »

    Je n'appréciais vraiment pas quand elle me jugeait.

    « Tu devrais partir. Apollon va pas tarder à arriver. Et je crois qu'on a fini cette discussion. »

    Elle me regarda avec son petit air, son petit sourire. Elle savait qu'elle avait une fois encore le dessus sur moi. Je n'aimais pas ça.

    « Tout va bien se passer. J'en suis persuadée. » dit-elle avant de disparaître.

    C'était son fils qui était partit. Celui que je lui avais promis de protéger dans la Grande Vallée. Si j'avais agis comme il le fallait, c'était moi qui lui aurait redonné confiance et non l'inverse. Mais au lieu de cela, c'était elle qui avait joué ce jeu avec moi. Je m'en voulais. J'avais rejoins Apollon au dehors quand j'avais sentis son aura à proximité. Il était assis sur l'herbe, avec un lézard, son toutou et de la nourriture. Je n'avais pas pu m'empêcher de sourire. Je me demandais ce qu'il était venu chercher ici. Et en même temps ça me faisait du bien de le voir. Il était toujours fidèle à lui même, quelle que soit les circonstances. C'était quelqu'un de très fort. Physiquement, mais aussi mentalement. J'étais tellement fier de ce qu'il était devenu.

    « Je vais plutôt opter pour ceci. » dis-je en prenant un éclair au chocolat dans l'une des nombreuses boites à pâtisseries qui nous entouraient.

    Je m'étais assis à côté d'Apollon. Mon petit péché mignon, c'était les éclairs au chocolat. D'ordinaire je me fournissais discrètement chez Robyn. Mais depuis quelque temps, ce n'était plus possible. Encore une chose que je n'avais pas réussi à éviter. Tournant la tête vers Apollon, je lui adressais un sourire tout en mordant dans l'éclair.

    « C'est succulent ! » laissais-je échapper.

    Ca l'était réellement. Je me demandais d'où ils venaient. Et ça me changeait tellement de ce que préparait d'ordinaire Bernadette. D'ailleurs en parlant d'elle, il fallait que j'en informe Apollon...

    « Bernadette est partie dans les Enfers quelque temps. Elle y donne des ballets pour divertir les créatures qui y sont, le temps que Hadès soit de retour. C'est une idée qu'elle a juste après leur départ. Par conséquent, on pourra manger sainement les prochains jours. » dis-je avec un petit sourire.

    Ca en était fini des cookie à la javel. Du moins jusqu'au retour d'Hadès. Un retour que j'espérais rapide, et en même temps, si ça pouvait encore attendre un ou deux jours, ça serait pas mal.

    « Qu'est ce qui t'amène ici, Apollon ? » lui demandais-je.

    Ce n'était sans doute pas pour un pique nique.

    « J'ai apprécié ton invitation. Elle était originale. »

    Les lettres ça changeait de la manière habituelle qui s'appellait la téléportation. Car on était dérangé à tout bout de champs sans qu'on le demande réellement.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥





Il est difficile de dire adieu, lorsqu'on veut rester.
Compliqué de sourire, lorsqu'on veut pleurer.
Mais le plus terrible est de devoir oublier...
...lorsqu'on veut aimer.


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74520-fiche-personnage-anat http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74520-fiche-personnage-anatole-cassini-hyperion#815321 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74520-fiche-personnage-anatole-cassini-hyperion#815321

Phoebus Light


« Y'a pas de saucisses ! »


Phoebus Light


The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP 378254admin

╰☆╮ Avatar : Alexander Skarsgård

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP Vox4

☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6998

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP _


Actuellement dans : « Y'a pas de saucisses ! »


________________________________________ Sam 30 Mar 2019 - 12:23

 
the cold never bothered me anyway
It's time to see what I can do,
to test the limits and break through.


"J'ai tout acheté chez Amelia. Elle est cool. Elle m'a montrer comment faire des crêpes. Enfin elle a essayé..." précisa-t-il sans parvenir à dissimuler son contentement à l'idée que le Titan appréciait au moins les pâtisseries qu'il avait prit le soin d'apporter.

Luna était revenue près d'eux, son ballon maladroitement tenu entre ses crocs. Elle le lâcha près du dieu qui le récupéra avec hésitation, remarquant qu'elle avait déjà réussi à percer l'objet qui commençait tout doucement à se dégonfler. L'animal ne tarda pas à aboyer en signe d'impatience avant de se rapprocher d'Hypérion pour commencer à renifler à sa hauteur et sans attendre, le dieu lança de nouveau la balle au loin pour la distraire. Elle aurait parut malpolie si elle se mettait à piquer l'éclair dans les mains de leur invité au pique-nique. Il avait eu du mal à l'éduquer là-dessus. Il ne résistait jamais à ses grands yeux suppliants et il finissait toujours par lui donner à manger. Mais le chocolat c'était pas bon pour les chiens.

"Bernadette est adorable. Le ballet c'est pas mal. Je suis meilleur en tango perso. Si elle a besoin d'aide, ou si elle veut varier la diversité des cours, vous savez où me trouver... Je pourrais vous apprendre aussi." enchaîna-t-il avec un énorme sourire, avant d'adopter une mine de réflexion l'espace de quelques secondes. "Quoi que ce serait peut-être bizarre. Puis vous devez déjà savoir danser à votre âge ! Comme Jules. Vous avez dû connaître des bals, tout ça. Même si vous êtes pas si vieux que ça !"

Il était en train de s'enfoncer là, n'est-ce pas ? Pour arrêter de raconter n'importe quoi et pour éviter sans la moindre subtilité sa question sur les raisons de sa présence, il s'empara de la boîte de macarons et en enchaîna plusieurs. Il grimaça en mâchant celui à la pistache. Ce n'était pas ses préférés. Il était si transparent que ça ? Pourtant inviter quelqu'un à manger en plein air, alors qu'il faisait froid et qu'il y avait de la neige partout, c'était commun. Puis Apollon étant un dieu adorable, gentil et prévenant, ça n'avait rien de surprenant venant de lui.

"Je voulais pas vous laisser tout seul." affirma-t-il après un léger silence tout en haussant les épaules. "Un peu de compagnie ça fait pas de mal. J'étouffais à Olympe alors je me suis dis que ça nous ferait du bien. Puis ça fait un moment que je voulais vous voir. Je suis content que la lettre vous ait plu ! Au départ je voulais vous envoyer un garde avec un costume d'Olaf pour passer le message, histoire de faire encore plus fun et original mais... ça aurait été exagéré. Je veux plus trop les déranger maintenant. Je les laisse profiter du calme."

Depuis qu'Ouranos avait montré qu'il pouvait en faire de bons petits soldats si jamais l'envie lui plaisait, il continuait de les traiter comme des égaux sans exiger leurs services à moins que ce ne soit vital. Un délire personnel n'était pas une raison valable. Pas aux yeux de tout le monde en tout cas.

"Vous pensez qu'ils vont revenir bientôt ?" demanda-t-il sans à propos, les lèvres pincées en tournant sa tête vers le Titan. "C'est pas que je m'inquiète. Je sais qu'ils sont solides. Il s'en sort toujours Hadès, je sais pas comment il fait. Il a dû être béni par des bonnes fées à la naissance."

Il émit un rire amusé à cette supposition, imaginant un bébé dieu avec les cheveux enflammés dans un berceau avec des créatures ailées paniquées tout autour de lui parce qu'il était en train de tout faire cramer. C'était une image mentale assez drôle.

Cela dit, même s'il prétendait le contraire, il ne pouvait pas s'empêcher de se faire du soucis. Etant donné qu'il ne pouvait pas y faire grand chose, il évitait de tourner et retourner ses interrogations, puisque cela ne faisait que l'agacer davantage, mais il cherchait certainement à être rassuré... Non. Rien ne pourrait le faire se sentir pleinement bien tant que la troupe ne serait pas de retour. Il avait juste eu envie de le dire.

"Je dis toujours que le futur n'est pas écrit. Je pensais pas que c'était vrai à ce point. Je veux dire on craint le Ragnarok, que Chronos se rate, tout ça, et peut-être qu'on va juste tous finir congelés comme à l'Âge de Glace." poursuivit la divinité en passant une main dans ses cheveux et en resserrant le col de son manteau contre sa nuque. "Vous avez froid vous aussi ?"

Il se demandait comment chacun le ressentait. Les humains devaient trouver ça horrible au quotidien. Lui avait vraiment beaucoup de mal à se faire à l'impact de la température sur son corps. Au moins, c'était une bonne excuse pour tenter de se réchauffer avec Cassandre plus souvent que d'habitude.

Dans un soupir pensif, il retourna la tête en direction de Luna qui courrait follement vers eux et fit apparaître un bâton, cette fois, pour le lui lancer dans la direction opposée. Il n'avait jamais vu ce chien aussi heureux. Godzilla Junior lui restait silencieux sur le côté, clignant des yeux de temps en temps, dans une posture de camaléon-moine en pleine méditation. Comment une amazone aussi intenable pouvait posséder un animal aussi sage ?

"Je crois que je veux des enfants." lâcha-t-il alors brusquement, même si sa voix restait pleine d'incertitude. "Je croyais... Avant, je croyais que non. Avec ce qui s'est passé pour Néphélé, c'était pas fait pour moi. Je pense que ça l'est toujours pas en fait et avec les événements de maintenant, c'est juste impossible à envisager ou à gérer mais... Je crois que j'aurai bien aimé. Avec Cassandre bien sûr. Pas avec quelqu'un d'autre !"

Même si Hypérion n'avait rien dit, il avait opté pour un ton défensif, comme si un autre scénario lui semblait des plus aberrants.

"Je sais pas si elle y a déjà pensé. On en parle pas. Déjà qu'on a pas encore pu faire de mariage dans les règles de l'Art..." continua Apollon en secouant la tête, un léger sourire au coin des lèvres.

Ca leur allait bien de ne pas faire comme tout le monde, avec un planning carré et une date fixée. C'est ce qui les rendait aussi uniques et inimitables.

"Je veux pas imposer une vie chaotique à un nouvel être vivant, d'un autre côté. Ce serait égoïste. Je suis pas égoïste. Vous pensez que je suis égoïste ?"

Les sourcils froncés, perplexe au possible, il tourna sa tête vers le Titan avant de mâcher lentement son macaron à la violette. Ca c'était pas mal du tout. Il aimait bien tout ce qui était violet. C'était joli.

"Est-ce que vous pensez que vous l'êtes, vous ? Vous n'avez pas eu de petit dieu. Je crois. Pourquoi ?"

Là. C'était une bonne introduction pour rentrer dans le vif du sujet. Il était plutôt fier de lui.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Yours are the sweetest eyes I've ever seen.
And you can tell everybody this is your song. It may be quite simple, but now that it's done, I hope you don't mind, I hope you don't mind that I put down in words how wonderful life is while you're in the world.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Anatole Cassini


« La Mort est la dernière
aventure qu'il te reste. »


Anatole Cassini


The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP 378254admin

╰☆╮ Avatar : ➹ Dylan O'Brien

Ѽ Conte(s) : ➹ Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Un mystère

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP M4O1vd0

☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10753

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP _


Actuellement dans : « La Mort est la dernièreaventure qu'il te reste. »


________________________________________ Mer 3 Avr 2019 - 13:45



Le monde est remplis de surprises.
Petites. Grandes.
On peut s'émerveiller d'un rien.



    Apollon parlait beaucoup. C'était un fait. On pourrait croire que c'était parce qu'il était nerveux, vue qu'il voulait évoquer - semble t'il - un sujet un peu particulier avec moi. Mais Apollon parlait toujours beaucoup. Cela dit, je ne pensais pas qu'il m'avait fait venir ici afin d'évoquer la possibilité d'avoir des enfants avec Cassandre. Je ne me doutais pas que c'était quelque chose qu'il désirait. Ni elle d'ailleurs. Par conséquent, je l'avais laissé parler jusqu'au bout. Il n'était pas question de l'interrompre alors qu'il s'embrouillait à merveille.

    « Je comprends totalement ton choix de ne pas vouloir d'enfants dans un monde aussi chaotique. Et je comprends aussi ton désir d'être père. Si ça peut t'aider, le monde sera toujours un peu chaotique. Tu ne pourras rien y changer. Il y a aura toujours des personnes malintentionnés. »

    Je ne voulais pas le dissuader d'en avoir, tout comme je ne souhaitais pas le pousser à enfanter. C'était une décision personnelle. D'ailleurs, il aurait peut-être été préférable que ce soit avec Cassandre qu'il ait cette discussion et non avec moi. Je trouvais surprenant son choix de venir me voir, moi.

    « Tu n'es pas égoiste. Tu es juste vivant. » dis-je. « Les êtres vivants ont le désir d'évoluer. Ils veulent aller de l'avant et gouter de nouvelles choses. Une vie de père peut-être très captivante. Tu as envie d'essayer. C'est normal. Ce n'est pas de l’égoïsme c'est de la curiosité. Un désir d'avancer. »

    Je me tus quelque secondes. Réfléchissant bien à chacun de mes mots pour ne pas influencer son choix.

    « J'ignore si Cassandre a envie d'enfants. Je ne sais pas non plus si elle peut en avoir d'une manière... enfin... je ne sais pas. Elle est unique. Maintenant que tu sais pour Elliot, tu n'ignores pas qu'elle est fille de Titan, elle aussi. Les dieux n'ont pas été créé dans le but de féconder. Les enfants de Titans n'auraient pas du avoir d'enfants. Tout ça est bien trop complexe pour des êtres comme nous. C'est la Nature elle même qui a fait ces choix de vous permettre d'enfanter. »

    Je ne m'étais jamais posé la question sur le fait que Cassandre pourrait oui ou non avoir des enfants. Je me demandais simplement comment Elliot prendrait la chose, si Apollon et Cassandre allaient lui annoncer qu'il serait bientôt grand père. Il n'acceptait toujours pas l'idée que la jeune femme et le Gardien soient ensemble.

    « Mes frères et soeurs, ont pratiquement tous eu des enfants. C'était grâce aux nymphes. C'est un peu particulier comme procédé. Ces créatures sont capables de se lier avec toute création de la Nature et d'enfanter pour elle. » dis-je en regardant Apollon.

    C'était une méthode comme une autre. J'espérais juste qu'il ne comprenne pas par là que je lui proposais de tromper Cassandre. Car ce n'était pas tout a fait ça. Il allait comprendre ça ? Peut-être que Cassandre ne devrait pas avoir vent de notre discussion... j'espérais qu'il se montrerait discret et garderait tout ça pour lui. Mieux valait changer de conversation.

    « Je n'ai pas eu d'enfants, car je n'en ressentais pas le besoin. A dire vrai... »

    Je m'étais stoppé. L'esprit songeur. J'avais laissé échapper un petit sourire en songant à ce que je voulais dire. C'était tellement bête.

    « Je crois que j'ai toujours considéré que j'étais père. » avouais-je. « J'ai toujours eu la sensation d'avoir eu une fille. »

    C'était quelque chose qui me tenait à coeur. Même si je ne pouvais pas le partager avec la dite personne. Elle ne comprendrait pas. Elle ne me verrait pas comme son père. Mais en quelque sorte, je l'avais toujours considéré comme ma fille.

    « La première fois que j'ai tenu l'un de ces bébés dans mes bras, j'ai ressentis quelque chose de très fort. Quelque chose que je n'avais jamais ressentis auparavant. Quelque chose d'unique. Ce n'était pas étonnant, vue tout l'Amour qu'est capable de dégager Aphrodite. »

    J'étais là le jour où elle était venue au monde. J'étais là pour Aura. J'étais là pour son enfant. Je l'avais tenue dans mes bras. Je ne voyais pas ces bébés comme ce pour quoi ils avaient été créés. Je les voyais comme quelque chose de bien plus merveilleux.

    « Je n'ai jamais ressentis le besoin d'être père, car j'avais déjà ressentis tout l'amour possible pour un bébé. » avouais-je.

    Je me confiais peut-être un peu trop à Apollon. Mais dans un sens, je me sentais à l'aise à ses côtés. Détournant tout de même quelque instants mon regard de lui, j'avais légèrement souris, avant de reprendre mon sérieux.

    « Ils vont revenir. C'est évident. Ils reviennent toujours. » lui confirmais-je.

    Il m'avait posé la question un peu plus tôt.

    « Mais ce que je crains, c'est la raison qui a poussé les Elohim à agir. » confiais-je au Gardien. « Aussi loin que s'étendent mes connaissances, les Elohim sont des enfants de Chaos. Ce dernier était un Céleste. Un de nos parents que l'on n'a pas connu. Quand nous, les Titans, sommes apparus, nos parents avaient disparus. Il ne nous restait que des traces de leur passage dans l'univers. Des amas de roches, des mondes cachés, une planète où on s'est tous réveillés. Il nous a fallu du temps pour nous relever. Pour nous bâtir un foyer, un Empire. On a d'abord tenté de suivre leurs traces, puis on s'est détaché d'eux. C'est Nature notre mère. C'est ainsi qu'elle se fait appeler. Elle est l'opposée de Chaos. Ce qui nous a toujours laissé penser que les Elohim étaient nos opposés. D'ailleurs, ils sont au même nombre que nous. Pour chaque Titan naît, un Elohim a vue le jour. On pense que c'est aussi pour cette raison qu'ils sont immortels et qu'on l'est également. Il faudrait que nous mourrions des deux côtés pour cesser réellement d'exister. »

    Je me rendais compte que tout ce que j'expliquais à Apollon faisait partit de mon passé et non du siens. Il n'avait pas les même connaissances. Il ne pouvait pas comprendre les choses de la même manière que moi.

    « La seule chose à retenir, c'est que les Elohim vivent dans leur monde. On vie dans le nôtre. Nous ne sommes pas censés co habiter ensemble. Si ils font une incursion ici et de cette manière, c'est qu'ils veulent nous faire comprendre d'aller à eux. Ils ne peuvent pas venir par eux même. Mais j'ignore pourquoi ils utilisent ce procédé et ce qu'ils veulent. Ca aurait été moins dangereux si un Titan faisait partit du voyage. Et la véritable raison qui faisait que je ne voulais pas qu'Hadès parte là bas, c'est parce que j'avais peur que ce qu'il découvre là bas, le pousse à y rester plutôt qu'à revenir avec nous. »

    Je laissais échapper un petit soupire. Je m'en voulais de lui avoir dit non. Mais c'était mieux ainsi. Enfin ça aurait dû l'être.

    « Il vient de là bas. Une part de lui est née là bas. Hadès n'a jamais réellement trouvé sa place, ici, dans ce monde. Là bas c'est un monde en feu qui s'ouvre à lui. Il y a tellement de possibilités qui s'offriraient à lui si il restait là bas. Tellement de réponses. Et on sait tous les deux qu'il est un très grand opportuniste. »

    Je regardais toujours Apollon. Est ce qu'il comprenait ce que je voulais dire avec tout ça ?

    « Thémis ne voulait pas de cette vie pour lui. C'est pour cette raison qu'elle me l'a confié. Elle voulait que je l'amène avec les autres enfants, à l'écart. Que je le fasse grandir avec vous. Elle ne voulait pas que son père découvre son existence et le conduise à Volsunga. Je lui ai parlé avant que tu arrives. Elle donne l'impression que tout va bien, mais je sais qu'elle a peur. Peur de ce qui pourrait arriver. De ce qu'Hadès pourrait décider. »

    Je me rendais compte que tout ce que je disais n'étais pas très rassurant. Pourquoi je parlais à Apollon comme si c'était un ami, plutôt que l'enfant que j'avais vue grandir et que je devais protéger ? Parfois j'avais l'impression de le voir comme un égal, plutôt que quelqu'un à dorloter. A dire vrai, dès que je me trouvais avec lui, j'avais la sensation de voir Elliot. Quand ce dernier était venu dans mon monde. A la recherche de connaissances. Adulte. Mature. Bien trop pour son âge. Même si Apollon a un âge bien plus avancé que le jeune Elliot qui était venu à moi par le passé.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥





Il est difficile de dire adieu, lorsqu'on veut rester.
Compliqué de sourire, lorsqu'on veut pleurer.
Mais le plus terrible est de devoir oublier...
...lorsqu'on veut aimer.


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74520-fiche-personnage-anat http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74520-fiche-personnage-anatole-cassini-hyperion#815321 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74520-fiche-personnage-anatole-cassini-hyperion#815321

Phoebus Light


« Y'a pas de saucisses ! »


Phoebus Light


The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP 378254admin

╰☆╮ Avatar : Alexander Skarsgård

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP Vox4

☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6998

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP _


Actuellement dans : « Y'a pas de saucisses ! »


________________________________________ Ven 19 Avr 2019 - 23:35

 
the cold never bothered me anyway
It's time to see what I can do,
to test the limits and break through.


Il ne s'attendait pas à ce que le Titan puisse l'éclairer au sujet de ce désir d'enfant indésiré. C'était assez complexe comme problématique, et il ne savait même pas vraiment pourquoi c'était avec lui qu'il avait décidé de l'aborder. Sans doute parce que cela rendait le passage à une autre conversation plus facile, ou parce qu'il avait besoin de l'exprimer et que l'occasion s'était présentée - ou plutôt il l'avait causé. Apollon n'avait pas les idées assez claires pour en discuter directement avec Cassandre, après tout il ignorait en effet si elle pouvait ou le voulait et ils avaient d'autres choses à gérer, justement, dans tout ce chaos. Tout comme il n'osait pas exposer toutes ces interrogations face à Artémis alors qu'elle devait elle-même se faire à la présence de Phobos qui, bien qu'étant son fils, avait après tout été crée par Elliot, ce qui rendait à l'évidence toute connexion difficile à établir. Il arrivait au moins plus aisément à parler de Néphélé ou même de Priam, avec moins de douleurs et de regrets, et c'était déjà un grand pas.

"Votre histoire de Chaos et de Nature, si je peux me permettre, ça a l'air tordu. Je comprends pourquoi notre famille est dysfonctionnelle avec une base pareille. Créer des êtres qui ne peuvent pas se côtoyer... ça a quelque chose de tragique." estima-t-il alors, sa tête se penchant sur le côté tandis qu'il fronçait légèrement les sourcils. "Peut-être qu'ils voulaient qu'on vienne pour faire une grande réunion entre frères et soeurs à leur manière ? Ou qu'ils tentaient de faire passer un message. Ou qu'ils avaient besoin de nous. On le saura à un moment, quand les autres reviendront pour tout nous raconter."

Il était habité par la conviction que tout se terminerait... au mieux. Il n'allait pas dire "bien", rien ne se passait jamais "bien". Il se focalisait seulement sur les scénarios aux issues plus ou moins positives, préférant ne pas s'imaginer ce qui se passerait si cet hiver continuait à se prolonger sans qu'on ne puisse l'arrêter. C'était bien assez frustrant d'être planté là et de ne plus pouvoir agir.

"Aphrodite ne vous déteste pas." articula simplement le dieu en relançant un baton au loin pour Luna, qui gambadait plus gaiement que jamais. "Vous devez penser qu'elle vous déteste, mais je ne suis pas sûr que ce soit ça. Je pense qu'elle... a du mal. On a tous du mal à notre manière. C'est compliqué tout ça. Et vous ne nous facilitez pas les choses en nous faisant des cachotteries, mais je savais pour Elliot depuis un moment et je n'ai rien dis non plus alors... Je suppose que je comprends mieux maintenant."

Apollon haussa légèrement des épaules, s'allongeant sur la couverture en prenant appui sur ses coudes pour rester surélevé.

"Il y a cinq ans, on pensait tous être une grande famille avec une seule mère, Gaïa. On s'imaginait avoir toujours été tels que l'on est maintenant, sans aucun autre grand projet en train de planer au-dessus de nos têtes. Puis il y a eu Elliot, la Guerre d'Olympe, Storybrooke. Vous. Tout le reste. Vous savez ce que ça fait de réaliser que tout ce que vous pensiez acquis sur votre existence, tout ce que vous pensiez connaître sur vous-même, toute votre vie est basée sur des manipulations qui vous échappent totalement ?"

Il n'y avait pas une seule trace de reproche ou de colère dans ses mots. Apollon s'exprimait avec détachement, ayant prit du recul sur toutes les révélations qu'ils encaissaient depuis longtemps maintenant, et il parvenait à voir les choses sous un autre angle. Il ne s'était jamais estimé être un grand sage, loin de là même, il était le petit capricieux, la diva éternellement insatisfaite, le rival parfait pour Hadès, mais il savait faire preuve d'indulgence. Et il n'était que rarement rancunier.

"Je peux résumer ça simplement : ça fait mal. Très mal." poursuivit-il avec une moue en tournant sa tête vers Hyperion. "Je me souviens de l'Australie, de la première fois que j'ai vu à quoi je ressemblais quand j'étais gamin, des souvenirs qui me sont revenus, et de ma rencontre avec Mnémosyne aussi. Et je me demande si j'aurai évolué de la même façon si j'avais su toutes ces choses avant. Je pense que oui. Ou plutôt : je pense que je serai aussi parfait peu importe la manière dont j'aurai pu être éduqué, donc vraiment, j'ai pas de regrets."

Il afficha un grand sourire à sa dernière réplique, arborant un air de fierté qui lui était propre. Il le pensait vraiment. Il n'était pas du genre à s'attarder sur le passé, il regardait de l'avant et parfois, quand il avait de la chance, il pouvait même littéralement voir un futur possible se profiler devant ses yeux. Il n'avait jamais comprit pourquoi il avait hérité de ce don - mais il estimait, en riant, que ça faisait partie de sa perfection d'être aussi unique.

"Cela dit, je suis un peu vexé pour être honnête. Je pensais que c'était moi votre préféré, pas Aphro." poursuivit-il sur un ton théâtralement outré. "Mais je me console en me disant qu'elle est votre déesse préférée, et que moi je suis votre dieu favori. Ca me va aussi."

Il se mit à rire alors que Luna, la gueule grande ouverte et la respiration haletante, reposait son baton près de ses jambes avant de s'affaler sur la pelouse enneigé dans un soupir bruyant.

"Vous vous inquiétez trop pour nous." continua le dieu avec un sourire plus léger, plus adouci et plus emprunt d'émotion. "Vous nous voyez encore comme des enfants, alors qu'on est capables à présent de faire nos propres choix, même si vous l'avez peut-être réalisé en fin de compte. Mais c'est touchant je dois dire, de savoir que vous tenez à ce point-là à nous malgré tout ce qui a pu se passer."

C'était ce qu'il avait retenu d'une partie des paroles d'Hyperion. Certaines lui échappaient et il tentait de son mieux de faire le tri et les liens par lui-même, mais c'était cela qui en ressortait avec tant de force qu'il se sentait presque flatté de tant d'affection, même si elle n'était pas directe.

"Vous avez juste oublié un détail concernant Hadès." estima-t-il sans cesser d'observer le Titan. "Il n'est plus seul. Il ne l'a jamais été cet imbécile, puisque même si je lui dis pas, je l'adore. Mais maintenant, il a sa propre famille qu'il a construit. Je ne prétends pas le connaître par coeur, mais Thémis ne connaît malheureusement pas son fils si elle s'imagine qu'il pourrait laisser Hope et Autumn derrière lui sans réfléchir. Ca n'arrivera jamais, aussi opportuniste soit-il. C'est le pouvoir de l'Amour il paraît."

Il ignorait ce qui pouvait se passer là-bas, à Volsunga, mais il savait à quel point Hadès tenait à sa femme et à sa fille. Ce n'était un secret pour personne. Il aurait pu faire exploser la planète pour elles, si cela était nécessaire, et peut-être... peut-être qu'il pourrait y rester si son retour pouvait les menacer, en y pensant de cette façon. Dans ce cas, les raisons de son non-retour seraient différentes, mais Apollon préféra ne pas y penser trop longuement au risque que son coeur se serre de trop d'inquiétudes.

"Les Titans ne sont pas des parents comme les autres, ils vous manquent une sorte de fibre parentale je dirais, pour certains en tout cas. Je ne dis pas ça comme un reproche, plutôt une constatation. Je ne sais pas ce qui vous a poussé à nous avoir mais ce n'était pas pour de bonnes raisons. Et je ne veux pas reproduire les mêmes erreurs que vous."

Il se rappelait de la sensation de trahison en réalisant que Mnémosyne avait pensé utiliser Artémis, et de la déception qu'il avait ressenti par la suite, alors même qu'il était si admiratif et heureux de savoir qui lui avait donné la vie - même si le fonctionnement était encore flou à ses yeux, c'était mieux ainsi. Il savait que si Priam avait pu vivre, il ne l'aurait jamais traité comme un objet, tout comme à présent qu'il se demandait si il pouvait fonder la moindre famille, il ne le ferait pas ni par égoïsme, ni pour une quelconque machination.

"Je me trouve super ingrat de dire tout ça, mais je préfère être sincère avec vous. Ce serait complètement stupide de vous demander d'être honnête mais de pas l'être moi-même." ajouta le dieu en se redressant assez pour attraper un nouveau macaron. "Et pour continuer cette discussion à coeur ouvert, j'avoue que je suis assez surpris que vous n'ayez pas fait le lien vous-même."

Il prit son temps pour mâcher son macaron au caramel, reportant son regard sur le paysage face à eux. Définitivement, la maison de Jules était entourée d'une sorte d'atmosphère où tout semblait bien plus apaisé et presque facile. Ca devait être à cause des plantes. Ou alors c'était le vent froid qui donnait cette impression.

"Lorsque tout le monde était endormi il y deux mois, vous avez ramené Nora un instant. Elle nous l'a dit. Et Chronos a ramené Cassandre. Parce qu'il ne voulait pas qu'elle soit là, parce qu'elle risquait de mettre ses plans en péril, parce qu'il voulait la protéger... Les raisons peuvent être multiples, autant pour lui que pour vous. J'y ai longuement réfléchi et elles ne comptent pas réellement si on regarde le tableau dans son entièreté. Il n'a pu en ramener qu'une et il l'a choisit elle. Tout comme vous concernant Sinmora."

Il se demandait si Hyperion se jouait de lui, ou si vraiment il ignorait où il voulait en venir. Qu'il s'agisse de l'une ou l'autre de ces options, cela le peinait d'une certaine façon. Il l'avait dit : savoir qu'on a pu nous mentir, ça fait mal. Toujours.

"La question, c'est de savoir pourquoi... Est-ce que c'était vraiment un choix ?"

Pour une fois, Apollon était celui qui avait les cartes en mains et qui pouvait se permettre de se montrer vague. Lui avait déjà la réponse à cette interrogation.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Yours are the sweetest eyes I've ever seen.
And you can tell everybody this is your song. It may be quite simple, but now that it's done, I hope you don't mind, I hope you don't mind that I put down in words how wonderful life is while you're in the world.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Contenu sponsorisé







The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

The cold never bothered me anyway ❄ TONTON HYP





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Maison à la Tour