« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Gryf A.-C. WisKas
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Gryf A.-C. WisKas

| Avatar : Paul Wesley

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_lu8d3r3ruZ1r37axwo1_500

L'écho sourd du passé

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_phvx6unY0I1qd49gbo4_500

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Generation-Magrathea-1


| Conte : Les Légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : Anoth-Cha, prince déserteur de Jaguarys. Puis Gryfenfer, ancien monslave devenu Légendaire, appelé Gryf à la chute de... l'âge adulte.

| Cadavres : 221



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Dim 24 Mar 2019 - 19:32



les vents perdus
des contrées sauvages

« Chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface. »
Gryf jouait avec son pendentif jaune qu'il avait autour du cou, pendant qu'il mangeait un burritos à l'aide son autre main. A ses côtés, Solaris semblait bien plus concentrée et impliquée n'ayant rien dans les mains, ni à boire ni à manger, mais il ne fallait pas croire, Gryf aussi était au taquet. Mais en tout cas, Solaris faisait un peu la gueule à son coéquipier : leur mission du soir était trop imprudente à son gout, parce qu'ils n'avaient pas d'infos concrètes, et foncer dès maintenant serait surement inutile, et dans le pire des cas, pourrait gâcher leur avance sur l'enquête. Pourtant, tous les deux en planque dans une voiture comme deux policiers, ils restaient prêts à agir quand ils verront leurs cibles.

Si tout foire à cause de toi, je te jure que je t’assomme à coup de poing. Gryf savait qu'elle pourrait vraiment essayer.

Allons, est-ce que j'ai déjà fait foirer une mission ? répondit-il sur un ton léger.

On a bien failli des milliers de fois, idiot.

"Failli" seulement, releva-t-il en levant l'index vers le ciel. Allez, pète un coup, destresse. Ce soir, on va trouver... comment elle s'appelle déjà ? Legend je crois. On va trouver Legend et sa copine, on va les suivre sans problème, trouver le repère de leurs grands méchants boss, et tout sera niquel. On va rentrer, tu vas trouver ta copine, et moi mon copain, et on va faire ce qu'on fait tous dans un lit le soir entre amoureux. Tout est bien qui finit bien.

Solaris se contenta de lever les yeux au ciel et ne répondit rien. En réalité, elle était aussi sure que ce soir serait le bon soir pour résoudre cette enquête. Legend, c'était tout ce qu'ils avaient sur une mystérieuse criminelle dont le nom leur échappait encore, ainsi que de celui de sa partenaire. Les enquêtes les avaient poussés à croire qu'elles travaillaient pour quelqu'un, et la priorité semblait, avant d'attraper la fameuse Legend, de démasquer le big boss afin de démanteler une affaire à sa source. Un travail de policiers mais ils n'en étaient pas. Gryf n'aurait pas pu en être un, il n'aimerait pas répondre à des ordres.

Et Solaris fut soulagée quand elle vit deux femmes sortir du bâtiments qu'ils surveillaient depuis leur planque. Gryf, lui, en fut bien évidemment fier, et n'hésita pas à s'en vanter auprès de son amie. Alors, qui avait raison ? Bibi, encore une fois, niaf niaf !

Solaris se contenta de lui taper l'arrière du crâne. Démarre la voiture avant qu'on les perde. On les a enfin, on ne peut pas nous permettre de les perdre.

(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Blood slavery


Shimy E. Koléana
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Shimy E. Koléana

| Avatar : Emma Dumont

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tenor

Je ne sais pas ce qui me retiens de te frapper...

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Paul-wesley-Favim.com-373349

| Conte : Les légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : L'elfe élémentaire de sa génération

| Cadavres : 27



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Sam 30 Mar 2019 - 20:10


Les vents perdus des contrées sauvages
Cela faisait désormais 6 ans que Shimy était au service de Dame Joanne. Cela faisait 6 ans que cette étrange femme avait décidé de la prendre sous son aile afin d'en faire l'un des meilleurs éléments de sa pègre. Et cela faisait aussi 6 ans qu'elle avait rencontré sa partenaire et amante Ténébris. Depuis toutes ces années, la jeune femme avait appris à exceller dans ce domaine, décrochant même le surnom de Legend. Ce titre n'était pas seulement là pour ce vanter, il était un code, il était ce qui lui permettait de cacher son identité au reste du monde. Lorsqu'elle était en mission, elle n'était plus Shimy, elle agissait pour un intérêt commun et elle devenait Legend.

En ce jour, Legend et sa partenaire Darkness, avait eu une énième mission. Elles devaient récupérer -après avoir écarté le propriétaire- un parchemin ainsi qu'un objet sans doute magique dont elles ignoraient totalement l'exacte utilité. Avec le temps, la jeune femme avait appris à ne pas poser trop de questions afin de ne pas se retrouver en mauvaise posture. Elle savait parfois le minimum et ça lui allait. Tant qu'elle y trouvait son compte du moins. Evidemment, elle avait acquis en cours de ces années une certaine confiance envers ses compères ainsi que Joanne (enfin si nous pouvons réellement nommer cela ainsi). Et cette "confiance" lui donnait au moins accès à un place relativement élevé dans le gang et lui permettant par la même occasion d'avoir accès à des informations que d'autres sous-fifres n'étaient pas en mesure d'obtenir. Vous vous demanderez sans doute pourquoi elle n'avait alors pas plus d'information sur cette mission là ? Et bien elle n'avait tout simplement pas cherché à en savoir plus. Shimy avait une vague idée de ce que pouvait tramer sa patronne mais elle n'avait nullement envie de s'attarder sur le sujet. Enfin du moins pas aujourd'hui. Joanne les avait contacté tard la veille afin qu'elles puissent exécuter ses ordres, autant vous dire qu'elles n'avaient pas eu l'occasion de passer une soirée tranquille en amoureuse et cela avait eu le don d'exaspérer Legend. Elle n'avait donc que cherché à avoir les infos de bases pour pouvoir rapidement mener à bien le travail.

A la fin de la journée, une fois la dite mission effectuée, les deux femmes sortirent du bâtiment incognito. Enfin du moins c'est ce qu'elles pensaient pour l'heure. N'ayant tout simplement pas remarqué qu'une voiture les surveillait non loin de là. Shimy enjamba sa moto et lança un casque en direction de Ténébris.

- Mission terminée. On rentre au bercail ma jolie.
- Je te trouve bien impatiente.
- Ténébris, je n'ai clairement pas envie de repasser la nuit ici, surtout qu'avec le cadeau que tu leur a laissé je suis pratiquement sûr qu'ils vont rapidement partir à la recherche du coupable.
- Je n'ai fait que suivre les ordres. Déclara sa compagne en levant les yeux au ciel.
- Justement. On y va.

Shimy était follement amoureuse de Ténébris, mais il était vrai que ces méthodes plutôt... tranchantes... Avait parfois un goût d'amertume dans sa bouche. Mais elle ne disait rien... après tout elles étaient de le même bateau. Legend attendit que sa partenaire grimpe à l'arrière de la moto et parti en trompe en direction de leur point de rendez-vous. Au bout de quelques kilomètres, Shimy commença à jeter des coups d'oeil fréquent dans son rétroviseur. Sans crier gare, elle changea brutalement de direction, prenant Ténébris par surprise.

- Mais qu'est-ce que tu fais ?! Lui hurla-t-elle à travers son casque.
- Je crois que notre escapade va être plus longue que prévu chérie. On est en train de nous suivre.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
J'avais ton âge il y a encore quelques pages. Le passage à l'âge adulte est grisant dans le virage.
by wiise


Gryf A.-C. WisKas
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Gryf A.-C. WisKas

| Avatar : Paul Wesley

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_lu8d3r3ruZ1r37axwo1_500

L'écho sourd du passé

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_phvx6unY0I1qd49gbo4_500

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Generation-Magrathea-1


| Conte : Les Légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : Anoth-Cha, prince déserteur de Jaguarys. Puis Gryfenfer, ancien monslave devenu Légendaire, appelé Gryf à la chute de... l'âge adulte.

| Cadavres : 221



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Mar 30 Avr 2019 - 13:33



les vents perdus
des contrées sauvages

« Chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface. »
Et merde ! Pesta Gryf en tapant sur son volant. Elles savent qu'elles sont suivies.

Au fond, ce n'était qu'un demi problème pour Gryf. Lui qui aimait l'aventure, son sang plein d'adrénaline se réveillait peu à peu. Devoir chasser deux criminelles réputées était une perspective plus que séduisante pour le héros qui en demandait toujours plus. Et il fallait doubler ça de sa confiance habituelle : la question n'était pas de savoir s'il allait réussir s'ils leur faisaient face, sachant déjà que oui, non la question ce serait de savoir comment. Et quand bien même c'était irresponsable, il en demandait, finalement ! Mais il avait aussi conscience que ça restait problématique, puisque si la cible avait été elles depuis le début, l'affaire aurait été plus rapide, mais ils avaient voulu viser tout le réseau qui se trouvait au-dessus des deux femmes, et maintenant, l'opération se voyait assez compromise, à moins d'un miracle.

Mais l'instinct de Gryf, qu'il avait toujours eu surdéveloppé, lui faisait ressentir quelque chose d'étrange, également. Comme si... il était sur le point de trouver quelque chose d'important. Ou quelqu'un d'important. Pas pour le business, non. Juste pour... lui. Un présentiment qu'il n'avait jamais eu avant, alors qu'ils étaient toujours fiables, d'ordinaire.

Pourquoi tu dis ça ? Fit Solaris, perplexe, en fronçant les sourcils, alors que le duo d'enquêteurs ne lâchait pas des yeux la moto plus loin qu'ils suivaient toujours. On est suffisamment éloigné, on se fond facilement dans la masse des véhicules, et elles continuent de rouler, elles n'ont pas de raison de se douter de quelque chose.

Gryf hocha la tête de gauche à droite. Un oeil averti et malin saurait faire la différence entre une voiture ordinaire et une voiture en filature même dans le trafic épais et dense des routes de New-York en heure de pointe. Moi je saurais, se vanta-t-il d'ailleurs, ce qui fit lever les yeux de Solaris vers le ciel. Frime ou pas, c'était vrai, en tout cas. Et quand bien même le détective aimait se vanter, il savait aussi que ses talents n'étaient pas toujours forcément uniques. Et manifestement elles aussi. Elles ont tourné plus rapidement que les autres virages, prennent des routes différentes que les premières qu'elles ont prise, avec une vitesse différente justifiée par la précipitation mais également par leur vigilance qui a augmenté : elles sont sorties du chemin habituel, ce qui veut dire qu'elles veulent nous semer avant de rentrer pour qu'on ne retrouve pas leur base.

Attends un peu, tu ne peux pas en être sûr comme ça, tu n'es pas... Si elle s'arrêta, c'est en voyant la moto faire un dérapage de dingue pour prendre un nouveau virage ultra serré, en fonçant sur tout un tas de choses sur le trottoir pour encombrer la route derrière elle.

Ça te semble assez suspect ça ?

Tais toi et dépêche toi. Elles vont difficilement nous donner le chemin vers leur cartel maintenant, pesta Solaris à son tour.

Difficile ou plutôt impossible, maintenant. La seule possibilité maintenant était de les rattraper, puisque elles ne rentreraient surement pas après ça. Et une fois rattrapée, que faudrait-il faire pour extirper des aveux ? Legend n'était pas rien, elle avait sa réputation, ce n'était surement pas elle qui cafterait juste pour avoir un privilège sur sa sentence quand elle serait arrêtée. Mais Gryf ne lâchait pas l'affaire, il y arriverait, il y parvenait toujours.

Où tu vas ? S'écria Solaris en voyant que Gryf ne prenait pas du tout le même virage que les deux fugitives en continuant tout droit. Il ne répondit pas, un silence assuré qui signifiait bien souvent Aies confiance en moi, ce que sa partenaire n'était pas très convaincue à faire généralement, quand il était entreprenant comme ça. Gryf connaissait bien autant les routes de la ville que sa voiture, il maîtrisait parfaitement. Au bout de la rue, il tourna à droite, et donc à l'opposé des criminelles, ce qui ne plut bien sûr pas à sa partenaire. Il s'engouffrait alors dans un réseau de petites rues qu'on avait généralement pas vraiment envie de prendre d'habitude, et assez dangereuse à cette allure. A plusieurs reprise, il percuta des poubelles et était seulement à deux doigts de renverser un animal, s'il n'était pas si à l'aise dans la voiture. Et finalement, il freina brusquement, se cognant violemment, comme Solaris, dans sa ceinture de sécurité qui le retenait de l'arrêt brusque. Brusque, mais les fugitives avait eu plus de violence : la voiture s'était arrêté d'un coup sec sur leur route en sortant nul part, les forçant à freiner immédiatement, l'élan trop fort les faisant tomber du véhicule, qui tourna et fonça dans un mur dans un grand fracas.

Solaris sortit immédiatement de la voiture pour foncer vers celle aux cheveux noirs, se débattant pour l'immobiliser. Alors Gryf sortit à son tour, et fonça sur Legend pour l'empêcher d'aller prêter main forte à sa copine, la plaquant au sol. Il allait, comme à son habitude, sortir une réplique pour narguer sa prise, mais s'immobilisa d'un seul coup en croisant son regard. Allongé sur elle, leurs deux visages étaient proches, et leurs deux regards se croisa alors... et les sens de Gryf s'emballèrent d'un seul coup, comme s'il reconnaissait quelque chose de... fort. Avec l'impression, pendant un instant, que c'était réciproque. C'était ainsi qu'il s'était figé au lieu d'agir, se laissant faire comme un débutant, sans réellement savoir pourquoi.

(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Blood slavery


Shimy E. Koléana
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Shimy E. Koléana

| Avatar : Emma Dumont

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tenor

Je ne sais pas ce qui me retiens de te frapper...

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Paul-wesley-Favim.com-373349

| Conte : Les légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : L'elfe élémentaire de sa génération

| Cadavres : 27



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Mar 30 Avr 2019 - 23:17


Les vents perdus des contrées sauvages

Shimy avait depuis le temps appris l'art de semer le trouble lorsqu'il s'agissait de course poursuite. Non pas qu'elle en faisait souvent mais elle savait généralement s'enfuir dans ce genre de situation. Le déplacement en moto était aussi un avantage pour elles. Elles étaient plus fluides, plus rapides et pouvaient plus facilement disparaître dans des petites ruelles. Elles étaient Legend et Darkness, la ville n'avait pratiquement plus de secret pour elles depuis le temps qu'elles en étudiaient les plans pour se déplacer furtivement. Elles avaient appris l'art de la dissimulation mais l'ancienne voleuse savait aussi reconnaître des professionnels lorsqu'elle en voyait. Ceux-ci avaient été au courant de leur mission s'ils avaient pu les attendre à la sortie. Ils devaient aussi certainement savoir qui elles étaient. Il ne restait plus qu'à savoir ce qu'ils leur voulaient vraiment et qui ils étaient. Tenebris, désormais allongée sur la jeune femme afin de s'accroche fermement pour ne pas tomber du véhicule en pleine course, tenta tout de même de se tourner afin de voir si elles étaient encore suivi. Remarquant la disparition de la voiture, elle hurla dans les oreilles de sa partenaire.

- On les a semé pour le moment ! Qu'est ce qu'on fait ?
- On continu ! On ne sait pas encore combien ils sont, ni ce qu'ils ne veulent. On ne peut pas rentrer comme ça au QG.

Peu importe ce qu'ils étaient et ce qu'ils voulaient elle ne les emmènerait certainement pas dans leur antre. Elle ne laisserait certainement pas sa garde tomber non plus avant un bon moment. Même si elles connaissaient parfaitement les routes, elle se doutait qu'elles n'étaient pas les seuls. Cela était beaucoup trop simple. La voiture avait abandonné trop facilement pour que cela soit vraie. Ils avaient dû passer par un autre chemin mais lequel ?

Evitant les divers obstacles présents dans les ruelles étroites qu'elle prenait désormais, Shimy avançait aussi vite qu'elle réfléchissait pour sortir de ce pétrin. Comment avait-elle pu être aussi étourdi ? Aucune des deux n'avaient remarqué leurs présences avant. Qui sait depuis combien de temps ils les avaient dans leur ligne de mire ?

C'est alors que contre toute attente de sa part, la voiture apparut pile dans sa trajectoire, déboulant pratiquement de nul part. Shimy freina aussi violemment qu'elle le pouvait et fut projetée en même temps que son amante hors du deux roues. Tandis que celui-ci s'écrasait lamentablement contre le mur d'en face, elles tombèrent lourdement sur le sol roulant sur quelques mètres. Sonnée par la chute, la femme aux cheveux verts enleva son casque qui l’étouffait et le jeta plus loin. Malgré le choc, elle se releva d'une agilité surprenante lorsqu'elle vit Tenebris se faire attraper par une inconnue, l'empêchant ainsi de s'enfuir.

- Darkness !

Alors qu'elle comptait s'élançait afin de venir en aide à sa partenaire, Shimy fut de nouveau percutée et immobilisée au sol par un homme. Ce dernier se figea lorsqu'il croisa le regard de la gangster qu'elle était. Etrangement, elle aussi resta fixe pendant quelques secondes, partageant une sorte de... connexion avec l'homme au dessus d'elle. La jeune femme ressentait une sorte de sentiment familier mais ne savait pas le décrire. Elle avait l'impression, au fond d'elle de connaître cet homme et pourtant c'était impossible. Dans ce monde, depuis qu'elle avait appris à se faire des ennemis, elle n'avait jamais oublié un visage. Alors... était-ce sur Astria ? Possible. Mais elle n'arrivait pas à remettre la main sur ce qu'il avait pu être et elle ne comptait pas se laisser capturer pour lui demander. Il était trop subjugué par elle, c'était là l'occasion idéale de se défaire de cette attaque surprise.

D'un mouvement fluide et précis, Shimy remonta subitement son genoux dans les parties sensibles de l'homme au dessus d'elle et le retourna sur le dos. Elle se redressa rapidement et esquissa un sourire de satisfaction face à sa douleur.

- Désolé mon minou mais tu n'es pas vraiment mon genre.

Minou ? Mais... d'où sortait-elle ça ? Le mot était sorti presque trop naturellement pour ne pas la laisser perplexe mais elle devait se ressaisir ! Ce n'était pas le moment de ce demander ce qu'il était. Elle aurait pour ça tout le temps de le faire lorsqu'elle renversera la situation. Pour le moment elle devait aider...

Comme il aurait fallu s'y attendre, Ténébris avait déjà eu le temps de contrebalancer la bataille, menaçant par la même occasion, la femme d'une de ses lames sous la gorge. Shimy ne perdit pas plus de temps avec ses pensées inutiles et se retourna en direction de l'inconnu.

- Bien. Comme tu peux le voir vous n'avez plus l'avantage. Un seul mot. Un seul geste de travers et mon amie ici présente se fera un plaisir de trancher la jolie gorge de votre petite amie. Alors maintenant, c'est nous qui allons poser les questions. Qui êtes-vous et que nous voulez-vous ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
J'avais ton âge il y a encore quelques pages. Le passage à l'âge adulte est grisant dans le virage.
by wiise


Gryf A.-C. WisKas
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Gryf A.-C. WisKas

| Avatar : Paul Wesley

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_lu8d3r3ruZ1r37axwo1_500

L'écho sourd du passé

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_phvx6unY0I1qd49gbo4_500

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Generation-Magrathea-1


| Conte : Les Légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : Anoth-Cha, prince déserteur de Jaguarys. Puis Gryfenfer, ancien monslave devenu Légendaire, appelé Gryf à la chute de... l'âge adulte.

| Cadavres : 221



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Mer 22 Mai 2019 - 16:08



les vents perdus
des contrées sauvages

« Chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface. »
Gryf ferma les yeux instinctivement, en même temps qu'il serra les dents. Ouuuuuuh tu les a pas loupé, gémit-il entre ses dents, par terre, la main sur son intimité brûlante de douleur. Bon sang... t'as fais ça toute ta vie ou quoi ? C'est... malsain !

Il ouvrit un œil pour regarder Legend, parlant toujours entre ses dents, n'ayant même pas bougé d'un poil sous la menace de celle-ci. Le bien de ses testicules étaient bien plus important à l'instant. Merde quoi, il s'en servait, de ces choses là. Je croyais que tu couchais avec elle, dit-il du mieux qu'il put en faisant un mouvement de tête vers ladite Darkness. Enfin, j'imagine, c'est l'impression que vous donnez quoi. C'est pour ça, c'est... surprenant à quel point tu sembles experte en localisation du pénis. J'ai des couilles qui auraient largement préféré que tu saches mieux trouver un clitoris que ma bite.

Gryf... marmonna Solaris, exaspérée.

Quoi, c'est vrai, y a un type qui l'utilise, je te signale, j'en prends soin !

La ferme !

Gryf soupira. Mais, malgré toutes les priorités, et l'urgence actuelle, ou encore la position de force que Darkness et Legend avaient sur eux deux, le détective prit simplement le temps de défaire sa braguette et soulever son caleçon pour s'observer un instant. Pas de bleu, aucun poil en moins, rien n'est gonflé. Parfait, tout est en ordre. Il leva les yeux vers Legend. Y avait intérêt, sinon j'aurais mordu.

Gryf haussa un sourcil, et même Solaris avait fait de même, surpris par ce qu'il venait de dire. Ce n'était pas dans son genre de dire "mordre" dans les piques qu'il envoyait sans cesse. Beaucoup de conneries lui revenaient souvent, mordre n'en faisait pas parti. Ça lui était venu si naturellement en plus. Mais il finit par en avoir un sourire amusé (pas Solaris, pour le coup).

Refermant sa braguette (puisqu'il se doutait que les trois demoiselles ici présentes n'auraient pas envie de mater la magnifique anatomie intime de Gryf pour vérifier d'une façon ou d'une autre qu'elle était en parfait état malgré le coup dangereux infligé) tout en regardant Legend dans les yeux avec un regard provocateur, pour le plaisir de l'agacer en prenant soin de son sexe au lieu de répondre à ce qu'elle a exigé, il resta un instant silencieux juste pour jouer dangereusement.

Il se redressa alors, restant par terre mais prit le temps de s'asseoir, toujours dans cette dynamique de provocation, nullement impressionné par la grosse voix et les yeux noirs que pouvait lui faire la criminelle pour l'intimider en vain. Il prit même le temps de reculer en glissant ses fesses par terre pour trouver la porte écrasée de la voiture comme dossier. Ce moment, qui avait du bien agacer les deux voleuses, avait duré assez longtemps. Et comme il n'y avait plus de pénis à s'inquiéter (bien que cette partie était encore douloureuse), il finit par répondre, mais pas vraiment à sa question.

Bon, on peut pas vraiment répondre, z'avez dit "un seul mot et ta pote nous tranche la gorge". Il ricana. Niaf niaf, cette partie est un peu ratée, j'ai même pu admirer la magnifique chose dans mon caleçon entre temps. Le détective haussa les épaules. Si on répond pas, vous allez nous faire quoi ? Sur la voix publique avec la ville entière pour témoin ? Les portraits robots qu'on pourrait faire de vous après ça auraient tellement de détails qu'on les rangerait dans les galeries d'art surréalistes.

Il baissa les yeux sur sa main, faisant mine d'observer ses ongles. Alors que si on échange des infos plutôt... ça devrait mieux se passer, j'imagine. Et il leva de nouveau les yeux vers elle dans un sourcil malicieux.
(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Blood slavery


Shimy E. Koléana
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Shimy E. Koléana

| Avatar : Emma Dumont

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tenor

Je ne sais pas ce qui me retiens de te frapper...

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Paul-wesley-Favim.com-373349

| Conte : Les légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : L'elfe élémentaire de sa génération

| Cadavres : 27



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Mer 29 Mai 2019 - 14:08


Les vents perdus des contrées sauvages

Shimy s’interrogeait encore sur la réaction qu’elle devait prendre vis-à-vis de l’individu se trouvant face à elle Devait-elle rire, être blasée ou s’énerver ? Cela faisait désormais plusieurs minutes que cet être idiot était en train de s’extasier, ou plutôt de se plaindre, sur le coup que la jeune femme venait de lui balancer dans ses parties génitales et il commençait sérieusement à lui courir sur le haricot. N’avait-il jamais été frappé auparavant ou au contraire essayait-il de gagner du temps pour sauver sa camarade ?

Legend, à présent dénuée de toute émotion sur son visage, arqua tout de même un sourcil lorsqu’il lança le fait que les deux coéquipières étaient en couple. Bien. Alors, ils en savaient plus qu’ils ne le laissaient paraître. Sous son air abruti, l’homme qui se trouvait en face d’elles restait un ennemi, et qui sait, quelle stratégie il était capable d’employer contre elles ? Peut-être que tout ceci n’était qu’une simple ruse depuis le début. S’il s’agissait d’une embuscade, elles risquaient de le découvrir bien trop vite. Les deux femmes étant arrivés à la même conclusion restaient sur leur garde à l’affût de la moindre chose suspecte, en dehors du guignol qui se dandinait sur le sol.

Lorsqu’il avait osé retirer sa braguette, elle avait hésité à lui couper ses parties de manière définitive, et de lui faire avaler en prime. Malheureusement, elle avait laissé passer cette chance et il en avait profité pour se relever. Cet homme se foutait ouvertement de sa gueule et cela ne plaisait pas du tout à la jeune femme. Si elles voulaient garder le dessus, elles allaient devoir agir.

- Je t’accorde le fait que nous t’ayons laisser te soucier de ton pénis, bien trop longtemps à mon goût. Si ma chère partenaire m’avait fait signe, ce qu’elle n’a évidemment, pas fait par bonté d’âme sans doute, j’aurais déjà tranchée le cou de ta gentille petite copine.

Sur ces paroles, Tenebris appuya la lame de son bracelet sur le cou de l’otage, laissant un bref filet de sang couler le long de sa gorge.

- Darkness, pas maintenant. Mais elle a raison sur un point. C’est nous qui posons les questions et non l’inverse. Vu la ruelle dans laquelle nous sommes, nous ne risquons pas vraiment de nous retrouver encerclé par des témoins. Si tu penses que ta menace nous impressionne, tu te trompes lourdement mon mignon. Vous n’êtes pas les premiers à vouloir nous attraper et vous ne serez pas les derniers. Lança-t-elle à travers un regard de défi.

D’un air audacieux, la voleuse se rapprocha de l’homme qui se la jouait un peu trop, gardant une certaine distance de sécurité et reprit.

- Nous n’échangerons rien avec vous. Encore moins des informations, alors vous allez être gentils et retourner dans vos petites maisons. Ce sera mon dernier avertissement, vous oubliez que vous nous avez vu et tout le monde s’en sortira indemne. Compris ?
- Legend ! Tu devrais le tuer tant qu’il est à ta portée ! Les laisser repartir sans rien faire risque de nous jouer des tours. Ils connaissent nos visages. Ou alors devrais-je leur laisser une marque qu’ils ne seraient pas prêt d’oublier ? Ricana Darkness, d’un air dangereux.
- Ce n’est pas la solution Dark… Enchaîna Shimy en grinçant des dents.
- Tu es beaucoup trop fleur bleue chérie.

Elles avaient de nombreuses fois eu des différents dans les méthodes employés au cours de leurs missions. En dehors du fait qu’elles s’aimaient passionnément, Shimy avait une limite que Tenebris avait déjà dépassé depuis un moment. Mais la situation n’était ne leurs donnait ni le lieu, ni le temps de se crêper le chignon pour ça. Sans grande surprise, le détective profita de leur début de dispute pour surprendre la voleuse. Il passa un pied sous ses jambes et fit basculer son poids en arrière sans crier gare. Shimy se retrouva instantanément de nouveau plaquée au sol, immobilisé sous le poids de Gryf. Super, retour à la case départ !

- Très bien, ta bonté jouera en ta faveur devant le juge.
- Tu n’es pas prêt de me traîner devant lui !

Rassemblant toutes ses force, elle tenta de le repousser en vain. Cet homme était certes un abruti, mais il avait de la poigne et sa simple force ne suffirait pas à le faire partir. Elle réentreprit de ramener ses jambes dans ses bijoux de famille mais il ne lui laissa pas la satisfaction de réussir son coup une deuxième fois. D’une souplesse impressionnante, il bloqua ses jambes sur celle de Shimy, l’empêchant de faire le moindre geste.

- Une vraie obsédée par l’intérieur de mon caleçon, ma parole.

Tenebris, voyant sa partenaire en difficulté, plaqua l’otage contre la portière et commença à l’étrangler, plaçant sa lame à la perpendiculaire, prête à la transpercer d’un simple geste.

- Un conseil, lâche Legend, où ta partenaire passera l’arme à gauche très prochainement. Je ne suis pas aussi patiente qu’elle.


L’espace d’un instant, la panique s’afficha sur le visage de Shimy, elle savait que Tenebris était capable de le faire si elle la sentait en danger. Mais si l’homme au dessus d’elle continuait à jouer, elles autant que lui risquaient d’avoir des très très gros soucis. Si elles tuaient une personne innocente sans avoir la protection de l’employeur, elles allaient être traqué pour meurtre. Ils restaient des détectives et elles ne devaient pas jouer avec le feu. La jeune femme changea alors de tactique, elle n’aimait pas montrer toutes ses cartes d’entrée de jeu mais elle n’avait sans doute pas le choix si elles voulaient partir sans débordement. Regardant vivement autour d’elle, Shimy repéra des petites pierres non loin d’elle et commença à tendre le bras en espérant pouvoir les saisir rapidement.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
J'avais ton âge il y a encore quelques pages. Le passage à l'âge adulte est grisant dans le virage.
by wiise


Gryf A.-C. WisKas
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Gryf A.-C. WisKas

| Avatar : Paul Wesley

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_lu8d3r3ruZ1r37axwo1_500

L'écho sourd du passé

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_phvx6unY0I1qd49gbo4_500

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Generation-Magrathea-1


| Conte : Les Légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : Anoth-Cha, prince déserteur de Jaguarys. Puis Gryfenfer, ancien monslave devenu Légendaire, appelé Gryf à la chute de... l'âge adulte.

| Cadavres : 221



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Mer 31 Juil 2019 - 17:20



les vents perdus
des contrées sauvages

« Chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface. »
Gryf ricana. Il avait serré les dents quand cette Darkness avait placé son couteau sous le cou de sa coéquipière, mais il le cachait, et à vrai dire, il n'avait pas de mal à le cacher, puisque le ricanement était sincère. Solaris n'aimait peut-être pas que Gryf ne prenne vraiment rien au sérieux, mais il se montrait très sérieux quand c'était important. Ici, il ne se sentait pas en danger ou sur le point de perdre la partie. Il haussa les épaules, faisant une moue qui se moquait ouvertement de la ridicule tentative de la meurtrière à les impressionner.

Ouuuh... vous voulez pas utiliser la voix de Batman aussi, pour continuer dans le délire de vouloir faire peur avec des phrases de grands méchants ? Vous avez du regarder beaucoup de films de grooos méchants pour sortir des phrases comme ça non ? "lâche Legend, où ta partenaire passera l’arme à gauche très prochainement. " imita-t-il avec une voix ridicule.

Gryf haussa les épaules. Vas-y, et moi je fais pareil avec ta copine, tout simplement. Et quelque chose me dit que tu détesterais cette idée encore plus, Bat-Ratée.

Il se doutait bien qu'il ne fera pas d'effet très impressionnant sur elle juste avec des mots, et pourtant elle aurait fait une erreur de le sous-estimer. Il le cache bien, puisqu'il a grandit depuis sans grand traumatisme, mais son passif d'esclave-gladiateur malsain dans lequel il a été emprisonné durant les 28 années de la malédiction sont toujours en lui. Et s'il poussait sa colère au maximum, toute cette haine, et cet entrainement illégal, reviendrait. Et là, oui, sans prétention, il aurait le dessus sur cette Darkness et ses couteaux cachés dans ses bras. Il n'aimait pas arriver jusque-là, il aimerait plutôt oublier cette période. Mais elle était là, et s'il le fallait, il le ferait.

Alors, il n'était pas très impressionnant aux yeux d'une mercenaire comme la sombre Darkness ? Très bien. Il n'avait qu'à le montrer. Il approcha alors son visage de l'oreille de Legend. Je suis désolé si je te fais mal mais bon... toi tu n'as pas hésité ma jolie, n'est-ce pas ?

Toujours en gardant son emprise sur elle avec force, il la souleva pour la plaquer de nouveau au sol pour lui faire un peu mal, mais surtout pour démontrer la force qu'il pouvait cacher dans ses muscles. Après ça, il fit une prouesse d'agilité, autant que de force, pour réussir à se relever d'un bond toujours avec elle dans ses bras.

Mais la suite... lui échappa, et il ne saurait dire comment. Il ne vit pas ses yeux virer aux jaunes... mais il eut la surprise de voir ses ongles grandir en griffes très aiguisées qui menaçaient la peau tendre de Legend. Et il fut encore plus surpris de... grogner. Et l'instant d'après, il n'était plus au même endroit, fracassant la voiture avec son otage, comprenant que bien plus tard qu'il avait couru dans une vitesse surhumaine.

Qu'est-ce... qu'il s'était passé ?
(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Blood slavery


Shimy E. Koléana
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Shimy E. Koléana

| Avatar : Emma Dumont

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tenor

Je ne sais pas ce qui me retiens de te frapper...

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Paul-wesley-Favim.com-373349

| Conte : Les légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : L'elfe élémentaire de sa génération

| Cadavres : 27



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Sam 31 Aoû 2019 - 23:13


Les vents perdus des contrées sauvages

Ce que cet agent ne comprenait pas de la situation, c'était que Ténébris avait très peu de limites. Et plus il ricanait, plus elle sentait son amante se faire violence de ne pas tracer un ligne directe sur le cou métissé de la jeune femme.

- Tu vas ...
- Dark ! Hurla Legend.

L'un des plus gros défauts de sa coéquipière était sans aucuns doutes de révéler trop de chose lorsque sa fierté en prenait un coup. Et face à des détectives, le moindre indice risquait de leur être fatale. D'un air qui se voulait presque menaçant, l'homme constatant qu'elles ne le prenaient pas non plus au sérieux, s'approcha du visage bien trop pâle de Legend. Elle serra les dents lorsque le sol entra violemment en contact avec son dos. Il était certes stupide mais ce détective avait de la force. Après... l'on pouvait avoir une force surhumaine et une cervelle de moineau. Pour l'instant, il avait juste réussi à prouver qu'il était monsieur muscle et rien de plus.

Son esprit commença à s'embrouiller lorsqu'un second choc, plus violent, la projeta contre la voiture déjà bien endommagée. Outre les griffes qui s'étaient jonchés dans ses côtes à cause de la pression, ses yeux jaunes avaient comment transpercé son être. Ils avaient l'air si... familiers. Pourtant, si Shimy avait déjà croisé des yeux ainsi elle ne les aurait pas pu les oublier. Dans une moue qui laissa place à de la peur, la jeune femme aux cheveux verts se débattit de son emprise bien trop oppressante. Comme un second instinct de survie, et cherchant désespérément à se défaire de ses griffes, Shimy ne se vit pas se faire aspirer par le sol en compagnie du grotesque détective. Mais Ténébris avait été à l’affût dès qu'elle avait vu l'homme se déplacer de manière anormale. Encore perplexe par la scène qui venait de se produire, autant du côté des détectives que du gang, les partenaires ne purent réagir assez vite en les voyants disparaître à travers la surface.

- SHIMY ! Put simplement entendre Legend de la part de son amante.

Dans une chute qui s'avérait à la fois longue et rapide, Shimy eut le simple réflexe de crier en attendant le choc. Celui-ci arriva malheureusement au bout d'un moment dans un bruit sec. Comme si elle n'avait pas déjà eu assez de contusions avec l'autre lourdeau. Lorsqu'elle réussit à ouvrir les yeux au bout de quelques secondes, elle s'aperçut que tout ce qui se trouvait autour d'elle était noir, simplement noir. Aucune faible lumière laissait deviner l'endroit où ils se trouvaient précisément. N'ayant pas la chance de pouvoir utiliser son premier sens, la voleuse se rabattit sur ses oreilles. Mais là encore, les seuls bruits qu'elle entendit furent ceux de gouttes, et la respiration de Gryf. Rien de bien utile. En dehors du fait qu'elle savait désormais que l'autre était encore vivant.

Rembobinant la molette de sa lampe de poche qu'elle avait découvert dans la poche de sa veste, elle éclaira ce qui semblait être un long couloir.

- Je ne savais pas qu'il y avait ce genre de souterrain à Storybrooke.


Voyant du coin de l'oeil que l'homme se relevait à son tour, Shimy se mit en position de combat. Ils avaient peut être atterris ailleurs mais ils restaient ennemis, et baisser sa garde n'était pas vraiment le bon moment. Face au visage déconcerté du détective, Legend laissa tomber les points et accepte de répondre à sa question muette.

- Je pense que je suis la cause de cet "accident". J'ai un certain don que je ne contrôle pas très bien. Et ne me demande pas de nous remonter. J'en suis incapable, tout comme tu ne contrôles pas ta force Superman.


Analysant la situation quelque peu... gênante, elle se racla la gorge avant de reprendre.

- Vu le pétrin dans lequel nous sommes, je te propose de chercher une sortie ensemble. Nous réglerons nos comptes plus tard. Mais crois moi je ne fais pas ça pour me dégonfler, si je le voulais vraiment je te battrais à plat de couture. Peut être pas en force mais en intelligence. Sauf si tu désires tellement que ça me mettre la corde au cou. Mais crois moi Beast Boy, je n'ai pas vraiment l'envie de te tuer.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
J'avais ton âge il y a encore quelques pages. Le passage à l'âge adulte est grisant dans le virage.
by wiise


Gryf A.-C. WisKas
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Gryf A.-C. WisKas

| Avatar : Paul Wesley

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_lu8d3r3ruZ1r37axwo1_500

L'écho sourd du passé

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tumblr_phvx6unY0I1qd49gbo4_500

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Generation-Magrathea-1


| Conte : Les Légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : Anoth-Cha, prince déserteur de Jaguarys. Puis Gryfenfer, ancien monslave devenu Légendaire, appelé Gryf à la chute de... l'âge adulte.

| Cadavres : 221



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Jeu 26 Sep 2019 - 21:20



les vents perdus
des contrées sauvages

« Chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface. »
Gryf s'affola d'un coup, se relevant d'un bond en panique, comme s'il venait de se réveiller d'un mauvais rêve, juste au moment où il chutait dans le vide où qu'un meurtrier était sur le point de le tuer et que le cerveau s'était trop emballé jusqu'à s'alarmer lui même et faire réveiller son hôte avec une dose d'adrénaline et de peur bien trop élevée. Mais là, ce n'était pas un mauvais rêve qui lui valait ce réveil de la part de son cerveau digne d'un bain de glaçon qu'on lui jetait au visage. Mais plutôt un demi-état d'inconscience dans lequel il ne savait pas trop ce qu'il faisait mais c'était trop fort pour son corps, après lequel il reprenait un total contrôle de lui-même, avec tellement d'adrénaline qu'il ne sentait plus les douleurs dues à la chute qu'il venait de faire.

Ou peut-être était-ce qu'il avait sous ses vêtements, le responsable de l'amortissement de sa chute ? Mais... Qu'est-ce qu'il y avait sous ses vêtements ? C'est que ça le gênait affreusement ! Et voilà qu'il paniquait encore plus, suite à son réveil déjà bien animé, s'agitant dans tous les sens pour chasser ce qui semblait attaquer tout son corps. Il s'affola tellement qu'il n'avait aucunement prêté attention à son ennemie qui était avec lui, et donc encore moins à ce qu'elle venait de dire et de proposer.Bordeeel ! Qu'est-ce... que... c'est qui me....

Il continuait à marmonner avec la lus grande des inquiétudes, alors qu'il n'avait plus aucune retenue, désirant simplement se débarrasser de ce qui le gênait autant sur lui. Alors, portant ses mains à son t-shirt, il n'avait pas pas fait attention qu'il se servait de griffes, lorsqu'il le déchira en lambeaux pour se libérer de son haut et découvrir ce qui encombrait son torse.

Pour un être ordinaire, ça n'aurait rien eu d'anormal, d'encombrant ou d’étouffant bien sûr. Ce n'était même rien, à vrai dire, de choquant ou de surprenant pour un homme. Mais Gryf savait que ça n'avait rien de normal : en effet, son torse était complètement poilu. Rien de comparable à une bête, ce n'était pas une fourrure qu'il avait là. Mais l'épais duvet (épais à l'échelle de l'être humain bien entendu), se répandait depuis son cou jusqu'à son entre-jambe. Oh, pas que d'ailleurs, puisque même plus bas, ainsi que ses bras, n'étaient pas épargnés par les poils.

Je suis poilu ?! Hurla-t-il avec une voix qui s'étouffait dans l'agitation. Rien de surprenant pour un être ordinaire, mais pour Gryf, qui avait un torse parfaitement imberbe, qu'il aimait à faire luire sous l'effort pour titiller l'entre-cuisse de Danaël, il était bien placé pour savoir qu'il n'était pas poilu.

Il s'apprêtait d'ailleurs à se déshabiller complètement, comme si, une fois nu, il allait pouvoir se débarrasser de la fourrure qui ne lui appartenait pas, ayant poussé en quelques secondes sans qu'il ne sache comment. Il déchira également son pantalon pour s'en débarrasser, et c'est juste avant d'enlever le sous-vêtement, qu'il entendit la toux de l'autre personne présente avec lui. Legend était là, à sa grande surprise, ayant oublié son existence pour ses problèmes physiques personnels.

Il haussa un sourcil, l'air en colère et les joues rouges. J'en reviens pas, tu me matte là ! Bas les yeux, perverse ! D'abord mon entrejambe et maintenant mon parfait petit corps poilu, t'y crois pas ! Qu'est-ce qu'elle est gonflée l'autre !

A vrai dire, il reprit ses esprits juste après. Car, il venait de remarquer la criminelle avec lui, et ce fut l'occasion de s'attarder enfin sur l'endroit où il était. Ne voyant rien du ciel malgré les dégâts dans le plafond, trou qu'ils avaient fait en tombant ici, il déduit facilement qu'il était sous-terre, et les couloirs qui se présentaient à eux présageaient un labyrinthe en dessous de la ville. Je ne savais pas qu'il y avait ce genre de souterrain à Storybrooke, fit-il, incrédule.

Il fronça soudainement les sourcils vers la dealeuse, énervé de tout autre chose que de le matter, même s'il était encore presque totalement nu devant elle, dans son caleçon, ses chaussures, et ses poils roux. Je suis sûr que tu es la cause de cet accident ! Tu dois avoir des dons bizarres que tu contrôle comme une quiche ! Je suppose qu'il ne faut même pas te demander de remonter ?

Il soupira, essayant de ravaler sa fierté, croisant les bras. Bon, vu le pétrin dans lequel on est, je te propose de chercher une sortie ensemble et de régler nos compte plus tard. Mais crois moi je fais pas ça pour me dégonfler ! Si je le voulais, je te battrais haut les mains. Mais crois moi, Raven, j'ai pas vraiment envie de te tuer.

Gryf n'avait tellement pas écouté Legend durant son déshabillage affolé, qu'il ne s'était même pas rendu compte qu'il venait de répéter tout ce qu'elle lui avait dit dans ses trois dernières répliques. Qu'importe, un soupir de plus, et ils durent bien se mettre en route. Il restait loin d'elle, lui faisant la gueule encore pour les avoir emmené ici dans le seul but de reluquer son corps qu'elle avait même dû rendre poilu pour accomplir ses fantasmes. Gryf était un chat fidèle ! Bien qu'il ne soit pas certain de la raison pour laquelle il pensait à chat en imaginant cette phrase.

Il voulait bien mettre les mains dans les poches pour accentuer son humeur grincheuse en marchant, mais il n'y avait que son caleçon dans lequel mettre ses mains. Il s'abstint donc de le faire. Donc, finit-il parler durant leur marche hasardeuse, puisqu'il n'avait plus rien d'autre à faire, c'est une bonne situation ça, criminelle ? Il s'en fichait en fait, puisqu'il allait l'arrêter. Ce vieux film français sur Astérix lui était juste revenu en tête lorsqu'il cherchait un truc à dire.

Finalement, ils eurent un but à suivre : de la lumière colorée, qui semblait s'agiter du rouge au violet, au vert, et ainsi de suite, sortait d'une salle au loin. Génial, c'est à poil (et littéralement), que je vais découvrir les extraterrestres, grommela-t-il alors.

Ils suivirent donc l'étrange source de lumière sans attendre davantage, pour découvrir une grande salle dans laquelle quelque chose d'autre était tombé de la surface : un journal ouvert à la couverture incrustée de pierres colorées qui brillaient toutes même en l'absence de lumière. Et c'est à cet instant... que Gryf et Shimy se souvinrent soudainement de qui ils étaient.

Comme au réveil de la malédiction de Regina... une deuxième fois.

Gryf fit les gros yeux, alors que tout son passé de jaguarian lui revenait en tête. Et d'un coup... son air changea à la joie intense, alors qu'il se caressait le corps de haut en bas avec la plus grande satisfaction. BON SANG JE SUIS POILU ! Comme un humain certes, j'ai encore froid au dos et au cou, mais ce corps était tellement imberbe c'était tellement....

Il s'était retourné vers Shimy, d'abord immobile, avant d'un grand sourire ne laisse dépasser ses canines. Il se précipita vers elle, la serrant dans ses bras en posant ses lèvres sur les siennes dans un baiser intense. Comme s'il avait attendu de l'embrasser de nouveau depuis des années. Lui dîtes pas, mais absolument pas puisqu'il ne se souvenait même pas d'elle. Bon sang Shimy, je... Son sourire disparut, pour rougir immédiatement, au-delà de la raison, en repensant à toutes les choses sexuelles qu'il avait fait avec Danaël. Oh putain...

Mais cette pensée aboutit sur la suivante. Danaël ! Les autres ! Ils ne se souviennent pas ! Gryf se tourna alors vers l'étrange journal brillant. C'est ce truc ! Il faut prendre ce truc pour le ramener aux autres ! S'écria-t-il alors en courant vers l'ouvrage, avant de froncer les sourcils. C'est le journal du con qui s'adore... et les pierres magiques ! Cet enfoiré nous a complètement réécrit bordel de m...

Griffes au bout des doigts, il voulut s'emparer du journal rapidement... mais se cogna durant contre le rocher sur lequel il était posé. Gryf retentit un cri en tombant presque au sol. Ce truc... est fixé au rocher... saloperie.

Et soudainement, un air inquiet se tourna sur Shimy. Si on n'arrive pas à le décoller et qu'on s'éloigne de lui... on s'oubliera encore ?
(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Blood slavery


Shimy E. Koléana
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Shimy E. Koléana

| Avatar : Emma Dumont

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Tenor

Je ne sais pas ce qui me retiens de te frapper...

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy Paul-wesley-Favim.com-373349

| Conte : Les légendaires
| Dans le monde des contes, je suis : : L'elfe élémentaire de sa génération

| Cadavres : 27



Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________ Lun 30 Sep 2019 - 22:30


Les vents perdus des contrées sauvages


Shimy hésitait encore à savoir s'il se payait vraiment sa tête ou s'il n'avait clairement rien écouté de ce qu'elle avait pu lui énoncer jusqu'à lors. Les deux possibilités étaient forte possible et à en voir son comportement face à la découverte oh combien étonnante de ses poils, elle arrivait même à se demander s'il n'était pas attardé. Franchement, qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire d'un homme désormais à moitié nu ? N'avait-il donc aucune pudeur en face d'elle ? Bon, elle n'avait pas vraiment d'attirance pour les hommes en temps normal mais tout de même... ce corps était quand même assez tentant.

Secouant la tête négativement, la jeune femme aux cheveux verts tenta de se reconcentrer sur ses objectifs. Mais c'était compliqué lorsque l'autre partie n'y mettait vraiment pas du sien. Ils se mirent cependant en route, monsieur continuait à grogner à l'arrière mais la voleuse en avait cure. Cet homme était décidément incompréhensible, il avait toujours les idées mal placées et pourtant, il soulevait quelque chose dans son âme... Elle avait beau essayé de chasser cette sensation, cette dernière lui collait à la peau comme une mauvaise odeur.

Sa lampe de poche toujours à la main, il lui arrivait de s'arrêter quelques fois afin de tourner la manivelle. Si elle avait su, elle aurait pris une lampe à pile. Ou alors elle aurait préféré maîtriser l'élément du feu, il aurait beaucoup plus pratique à cet instant et lui aurait été de s'engouffrer ainsi avec son don de la terre. Et ça lui aurait évité par la même occasion d'entendre sa question stupide.

- Ça dépend de sur qui on tombe. Je suppose que c'est toujours mieux qu'être un détective miteux.

Mais sa réplique n'eut pas l'effet escompté, car déjà, ils apercevaient une étrange lumière vacillante. Décidément, il y avait autant d'ambiance que dans une boîte de nuit dans ces souterrains.

- Tu aurais dû penser à garder tes vêtements avant. Les exhibitionnistes sont aussi des criminels. Déclara-t-elle sèchement.

Shimy fut saisie devant la scène qui se déroulait sous ses yeux. Un livre se tenait là. Comme s'ils les avaient toujours attendu. Des pierres précieuses qui valaient sans doute une fortune sur le marché noir attendaient elle aussi sagement sur la couverture. A cet instant, la femme aux cheveux verts se demanda comme elle pourrait se les procurer sans que l'autre ne la dérange et c'est là... qu'elle se souvenu de tout. Qui ils étaient, ce qu'elle était.

Une elfe, elle avait toujours été une elfe, et de plus une élémentaire. Et... celle qui se trouvait là-haut... Solaris ! Solaris était revenue à la vie avec la malédiction mais comment ? Des larmes perlèrent sur ses yeux à la pensée de sa meilleure rivale qu'elle pensait avoir perdu des années auparavant. Lui aussi était là... la dernière fois qu'elle l'avait vu, ils étaient partis en sachant pertinemment qu'ils ne se reverraient sans doute jamais. Mais il était là. Devant elle, toujours aussi souriant, toujours aussi idiot et... humain.

Lorsqu'il posa enfin ses lèvres sur les siennes, plus rien n'avait d'importance. Elle l'avait retrouvé lui, qu'importe ce qu'il était Jaguarian ou humain, il était en vie et en un seul morceau hormis sa queue. Elle répondit avec passion à son baiser avant de s'écarter délicatement de lui. Dans un sourire radieux, elle se remémora ce qu'elle avait pu faire avec Ténébris, il en serrait sans doute vert de jalousie ou rouge de honte. D'ailleurs, ne lui avait-il pas parlé d'un certain compagnon de vie auparavant ? Peut être le connaissait-elle aussi tout comme... Darkness.

Croisant les bras sur sa poitrine, Shimy tenta d'analyser la situation quand Gryf se fit éjecter par le livre.

- Si c'est le Conquisador qui a fait ce livre, ça veut dire qu'il est ici. Et qu'il sait qui on est. Il a peut être scellé le livre en espérant que nous ne puissions pas changer le cours des choses.

Elle s'accroupit prêt de son fauve et prit son visage en coupe.

- Malheureusement mon amour, j'ai bien peur qu'en nous éloignant nous risquions de l'oublier encore. Les effets des pierres doivent nous protéger de la magie ici mais dès que nous quitterons les lieux... Pourtant, nous aurions besoin d'être tous ensemble pour vaincre ça. Ou de trouver ce fiche trouillard afin de le forcer à nous délivrer de cette deuxième malédiction. Aurais-tu un papier ? Je n'ai qu'un marqueur mais je n'ai rien pour écrire. Nous aurions pu essayé de nous laisser des indices pour ne pas complètement nous oublier. Mon coeur ne risquerait pas de le supporter de devoir à nouveau t'oublier.

Shimy aida Gryf à se relever et se rapprocha du livre.

- Pourtant nous ne pouvons pas rester ici indéfiniment, nous devons prévenir les autres. Je dois même t'avouer que l'idée de te taper dessus ne m'a pas vraiment déplut mon minou. Enchaîna-t-elle d'un ton taquin. Cette malédiction me met terriblement mal à l'aise. J'ai l'impression que nous n'aurons jamais le droit d'être nous même. Le premier sortilège de la Reine n'était pas suffisant. Il fallait qu'il y en ait un autre par dessus. Je vais finir par croire que ce sont nos destinées qui sont maudites.

Se détournant du livre pour regarder de nouveau le corps de son amant, une autre idée émergea dans son esprit.

- Et le sort Jovénia ? Cela signifierait-il que nous ne subissions plus ses effets ici ? Nous n'aurions donc plus de raisons d'être Légendaire et nous pourrions prendre enfin notre retraite... Je n'arrive pas vraiment à savoir si cette nouvelle m'enchante ou me rend triste.

Dans une demande de réconfort, elle se rapprocha de Gryf. Posant sa main pâle sur son torse, elle resta quelques instants à sceller son regard dans le sien. Puis, sans crier gare, elle l'entoura de ses bras.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
J'avais ton âge il y a encore quelques pages. Le passage à l'âge adulte est grisant dans le virage.
by wiise


Contenu sponsorisé




Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Les vents perdus des contrées sauvages ✗ Gryf & Shimy





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours