MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


VALSE DE
L'HIVER

18.12.19
de Fanny





Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ MAGIC LEAGUE #6 Les ARENES du DERNIER MONDE !
☆ Evénement #116 - Une mission de CYRIL ☆


Partagez
 

 Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Honey Lemon



« Cowabungaaaa ! »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4062

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Dim 24 Mar 2019 - 23:42

Hervé fit la moue. Lèvres pincées comme le faisait souvent Deborah, il jaugea Honey Lemon de la tête aux pieds puis des pieds à la tête.
- On aime les chaussures et la petite robe très sexy - monsieur le maire va a-do-rer le décolleté - par contre, le fauteuil, ça reste bof-bof. Donc ? C'est pour quoi, Blondie ?
Dans sa main droite, il tenait un stylo Bic qu'il agitait de manière impatiente au-dessus d'un calepin largement entamé qui se trouvait en toute logique dans sa main gauche. Hervé semblait apprécier de se donner l'air excessivement occupé et tout autant important. Son attitude amusait Honey même si, parfois, elle préférerait ne pas devoir passer par le secrétaire du maire pour voir son petit ami !
- En fait je voulais voir Michel-Ange. Il est disponible ?
Hervé marmonna, se dandina en passant d'un pied à l'autre, puis lâcha finalement :
- Hmmmm... J'sais pas, c'est pas moi qui gère son planning. Moi je suis juste le secrétaire qui bitche. Faut demander à la grande patronne.
Il parlait naturellement de Deborah, comme le confirma son cri strident quelques instants plus tard :
- DEBBIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE !? Ma chérie est-ce que tu peux ramener tes fesses superbement galbées par ici genre maintenant ?
Derrière Honey, une porte s'ouvrit sur l'expression blasée de l'intéressée.
- La première dame demande si le premier homme est dispo. Et comme c'est toi qui a l'emploi du temps ET que c'est la première dame, si tu pouvais avoir l'obligeance de la renseigner...
Hervé conclut sa demande par une courbette ironique que Deborah préféra ne pas relever. Elle sortit son iPhone, pianota rapidement avant d'annoncer non sans une nonchalance déconcertante :
- Désolée Blondie, j'crois qu'il en a encore pour au moins une heure. Je l'ai bien blindé aujourd'hui pour qu'il arrête de se tourner les pouces. Mais comme j'suis sympa, je lui ai laissé une pause goûter à 16h30. T'as qu'à attendre dans son bureau, Hervé va t'y emmener et je lui dirai que son quatre heures est par là-bas quand il aura fini. On va prévoir plus de cookies.
Sur ces bonnes paroles, la tornade rousse (Debbie approuve ce surnom) tourna les talons et disparut dans son bureau.
- Si madame veut bien me suivre, soupira Hervé en indiquant à Honey le chemin vers ledit bureau (chemin qu'elle connaissait parfaitement, d'ailleurs) dans une courbette exagérée à en devenir presque grotesque.
Honey se mit en route et Hervé lui ouvrit bientôt le bureau vide du maire. Il ne lui offrit ni thé, ni café mais se contenta de repartir vaquer à ses occupations et autres commérages auxquels il s'adonnait si bien à la machine à café ou devant la photocopieuse. La jeune femme, quant à elle, observa le bureau silencieux puis regarda sa montre. 15h12. Elle avait du temps devant elle et de quoi lire.
Mais elle pouvait aussi exercer ses jambes. Et comme Michel-Ange ne devait pas arriver avant près d'une heure et demi, du temps, elle en avait largement assez devant elle.
La rééducation et l'optogénétique avaient eu de bons résultats sur Honey chez qui les émotions fortes avaient aussi commencé à stimuler ses nerfs, si bien qu'elle sentait de temps en temps ses orteils. A croire qu'elle devait, en partie, sa rémission à Deborah et son souvenir de Riley. Car sans lui, elle n'aurait jamais été restaurée par A.S.T.R.I.D. et n'aurait pas été parcourue par de l'électricité non plus. De même, peut-être n'aurait-elle pas eu vent des progrès en optogénétique que Google lui avait suggéré.
Depuis quelques jours, elle parvenait à se tenir debout. Le médecin l'encourageait à s'exercer tous les jours, si douloureux et long cela puisse-t-il être. Bien sûr, la jeune femme aurait pu faire part de cette avancée majeure à Michel-Ange, qui l'avait soutenue et aidée depuis le début. Mais elle considérait que ses progrès n'étaient pas suffisamment significatifs pour le moment. Honey voulait d'abord s'assurer que ça marchait, réellement et dans tous les sens du terme, pour éviter de le décevoir - ou de l'inquiéter si elle tombait. La jeune femme voulait que tout soit parfait pour quand Michel-Ange apprendrait la nouvelle.
Or, tout était loin de l'être.
Honey se trouvait en face du bureau. Un à un, elle descendit ses pieds du fauteuil. Elle était encore pour le moment obligée de s'aider de ses mains pour y parvenir, ce qui la positionnait d'une façon étrange qu'elle n'avait pas envie de rendre publique. Il y avait très peu de gens au courant de ses progrès les plus récents, de sorte que le secret soit bien gardé. Même Vi' ne savait pas encore et, en dehors de sa famille, seul Dyson était réellement dans la confidence depuis qu'il avait vu ses derniers IRM.
Pour ce qu'elle en savait, il n'avait pas vendu la mèche. L'attitude de Michel-Ange n'avait pas changé à son égard et Honey lui en était reconnaissante.
Une fois ses pieds au sol, Honey s'aida du bureau, en face duquel elle s'était volontairement mise, pour se redresser. Les muscles de ses jambes étaient encore faibles. Pour le moment elle n'avait pas fait trois pas avant de chuter. La seule chose que la scientifique espérait ce jour-là était de pouvoir se maintenir plusieurs minutes dans ladite position. Seule. A l'abri des regards et du bruit, dans des conditions de concentration idéales.
Ou pas.
Honey était debout depuis cinq minutes quand elle entendit que, derrière elle, la porte s'ouvrait à la volée. La jeune femme paniqua et perdit bien sûr l'équilibre, se demandant déjà comment elle allait pouvoir expliquer à Michel-Ange qu'elle était tombée de son fauteuil. Il ne pouvait pas être déjà 16h30, en dépit de la lenteur que chaque mouvement lui demandait ! D'ailleurs, sa montre indiquait 15h22.
- Non c'est pas vrai, je faisais rien de mal ! s'entendit-elle dire dans sa chute pour sa défense.
Une fois au sol, la jeune femme tourna la tête vers l'embrasure de la porte où elle reconnut non pas Michel-Ange mais Dyson, ce qui valut un soupir de soulagement.
- Tu sais quoi ? J'ai jamais été aussi contente de voir que quelqu'un n'était pas Michel-Ange qu'à cet instant précis. Et toi, sinon, ça va ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Dyson L. Walters



« We run towards dangers, 'cause that's what heroes do »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader de la Magic League ✗ Adjoint du maire ✗ Scénariste pour le cinéma
Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson Weqp

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 18697

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « We run towards dangers, 'cause that's what heroes do »


________________________________________ Mar 26 Mar 2019 - 7:41

Dyson &
Honey

Ça "marche"
D'habitude quand tout allait bien, je n'étais pas de bonne humeur. Parce que en fait, depuis l'année dernière, jamais rien n'allait bien, donc c'est pas vraiment comme si j'avais eu l'occasion d'être de bonne humeur. Et quand un truc était positif, il ne le restait jamais bien longtemps. Du coup je pouvais me méfier aussi. Mais depuis la fin de la guerre civile, bien qu'elle se soit tristement finie, que je dois encore batailler pour rouvrir un portail vers Terre-2 ou 3, et que le fait d'avoir tenue une Pierre d'Infinité me donnait des visions d'une autre pierre, tout allait réellement bien. Enfin, plutôt "beaucoup" de choses allaient réellement bien. Certaines n'étaient pas idéales encore, mais quoiqu'il en soit, j'avais l'impression de bien gérer ma vie pour la première fois depuis... euhm... ma naissance il y a trois siècles ? J'étais satisfait du travail que je faisais à la mairie, il y a quelques jours nous avons lancé le nouveau Q.G. de la Magic League dans les airs à la discrétion du monde, je m'entendais bien avec Chris, et le plus beau était certainement que je pouvais embrasser et tenir la main de celui dont j'étais amoureux comme un dingue et ça... c'est plutôt bon pour le moral.

Je crois même que je m'habituais aux regards pleins de jugements de Hervé. Non pas que ça me dérange tant que ça, mais il fallait quand même s'y faire pour ne pas être perturbé. Bref, le fait d'être avec Mattéo jouait certainement bien plus que les autres points, mais j'allais bien, tout en ayant conscience de deux nuages noirs qui planaient au dessus de ma tête, qui menaçaient de tomber à tout moment, l'un étant Ultraman, l'autre étant Bendy.

J'avais relancé les entraînements de la Magic League aussi, et cet aspect m'amusait. Techniquement, nous étions recherchés par la police, bien que nous avions un shérif qui fermait les yeux là-dessus. Alors, dans le secret, la salle d'entrainement de l'héliporteur de la ligue ressemblait à un Fight Club secret de super-héros. Et il arrivait d'y voir des proches de nos héros venir s’entraîner simplement pour apprendre à s'y défendre. J'avais envie de contacter les Indestructibles, maintenant que j'avais appris qu'ils étaient de retour en ville. Comme il me fallait présenter le nouvel héliporteur à cette famille, et aux Nouveaux Héros aussi. Revoir Violette et Honey aussi, comme cela faisait déjà un moment, bien que j'avais l'occasion de voir Honey de temps en temps lorsqu'elle passait à la mairie pour voir Michel-Ange.

En revanche, est-ce que je m'attendais à la revoir tomber par terre, juste quand je pensais à elle, quand je venais entrer dans le bureau du maire pour y déposer un dossier complété ? Pas vraiment. Le monde est petit, le destin aussi, manifestement.

Honey ! M'étais-je tout simplement exclamé, évidemment inquiet, en courant vers elle pour m'assurer qu'elle aille bien. Aussi, j'haussai les sourcils, surpris, à sa remarque et dernière question. Moi ? Et bien je crois que je vais mieux que toi, tu viens de...

L'ampoule venait de s'allumer au dessus de ma tête, alors que j'écarquillais les yeux, la bouche en O, et le visage illuminé. Le O se transforma d'ailleurs rapidement en un grand sourire. Alors, je l'aidais à regagner son fauteuil avec précaution, avant de me diriger de nouveau vers la porte, m'assurer que personne n'ait vu ou ne regarde, pour la fermer. Me tournant ainsi de nouveau vers elle, je ne cachais plus la joie sur mon visage.

Tu étais debout là ! Oui, évidemment que tu étais debout, tu ne serais pas tombée si loin de ton fauteuil si tu étais assise dessus. Tu vas bien ? Tu marche ! Je savais que ça allait arriver, je te l'avais dit ! On peut toujours se relever dans notre monde. L'année dernière Thanos m'a bien tué. Et j'ai appris que ce petit enfoiré a fait pareil dans les films aussi. Je m'égare, pardon, j'ai tendance à m'égarer quand je suis heureux, et être heureux c'est encore un peu nouveau pour moi donc j'ai encore bien appris à maîtriser ce que j'appelle la Tweedlite. Tu as déjà rencontré Derek & Duncan ? Je m'égare encore.

Je m'approchais de nouveau, regardant ses jambes. C'est formidable Honey ! Doonc, Michel-Ange ne le sait pas encore, je vois que tu attends le rétablissement complet pour lui faire la surprise ? Il va être encore plus heureux que moi, mais ça tu t'en doute. Ca veut dire qu'il ne sait pas pour les IRM que tu m'as montré ? Et tu en fais d'autres, depuis ? Je peux demander à Vision de te scanner. Vision, c'est OMEGA mais dans un corps artificiel. Ah, non, c'est vrai, tu as ta propre A.S.T.R.I.D., j'oublie toujours. Je secouais la tête de droite à gauche comme pour me reprendre. Il était facile de voir que j'étais sincèrement content quand j'étais comme ça.

Quand est-ce que tu as commencé à pouvoir te tenir debout ? Comme je suis dans la confidence, je peux t'aider, si tu as besoin d'aide.

Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WE'LL DRIVE OUR SHIPS TO NEW LANDS
We come from the land of the ice and snow, from the midnight sun where the hot springs flow, how soft your fields so green can whisper tales of gore, of how we calmed the tides of war ▬ We are your overlords

Honey Lemon



« Cowabungaaaa ! »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4062

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Mar 26 Mar 2019 - 23:10

L'espace d'un instant, Honey avait vraiment cru que, peut-être, Dyson n'allait pas faire le lien et que les choses en resteraient là. Mais c'était sous-estimer l'intelligence du créateur de la Magic League et la surdouée vit bientôt un éclat de compréhension luire dans ses yeux, signe qu'il avait compris ce à quoi il venait d'assister. Raté, songea la jeune femme, non sans apprécier que Dyson l'aide à regagner son fauteuil.
Ce n'était pas tant qu'elle ne pouvait pas le faire elle-même - elle pouvait, c'était un peu long et ça manquait d'élégance mais elle pouvait. C'était simplement plus rapide et plus pratique. Et puisque Michel-Ange était occupé, il était impossible qu'il ouvre la porte et se fasse des films en voyant sa petite copine dans les bras, pendant quelques instants, de Dyson.
Une fois rassise, Honey ne dit rien, se contentant de replacer une mèche de cheveux derrière son oreille, encore gênée mais ne lâcha pas Dyson du regard. Elle avait perçu sa surprise puis sa joie et appréhendait sa réaction, espérant, en fait qu'il n'allait pas sauter au plafond ou pire, crier. La chimiste se trouva donc rassurée quand il ferma d'abord la porte du bureau avant de tourner à nouveau son air ravi vers elle.
Puis il ne lui donna pas l'occasion d'en placer une, bien trop content de partager sa joie. C'était très touchant, très optimiste aussi et... un peu incroyable. Mourir puis renaître, on n'était même pas en mesure de prouver que le Christ en personne l'avait fait, alors que la Bible était le livre le plus vendu au monde. Honey avait encore du mal avec tous ces "miracles" magiques sinon divins qui se produisaient dans cette ville. Elle était, par contre, rassurée de ne pas en être un : si fou cela puisse-t-il paraître, il avait une explication claire, nette et précise sur ce qui était en train d'arriver. Pour une femme aussi cartésienne que Honey, c'était diablement rassurant.
Le trop plein de joie de Dyson, en revanche, semblait atteindre sa capacité à établir un discours cohérent et structuré - c'était bien sûr normal, en tout cas ordinaire, dans pareilles situations, ce qui n'empêchait pas les faits d'être ce qu'ils étaient : Dyson passait du coq à l'âne, métaphoriquement parlant. Honey devait bien reconnaître que c'était amusant.
Quand enfin il se fut calmé, la jeune femme s'attacha à préciser quelques points :
- Tout d'abord, ton bonheur me va droit au cœur et je suis désolée d'apprendre qu'un tel sentiment pourtant si sain au bien être humain, ait été absent de ta vie ces derniers temps. Je ne savais pas, j'en suis désolée. Mais... au risque de te décevoir, je ne marche pas encore. C'est vrai, je sens mes orteils, mais je ne tiens debout qu'en m'appuyant sur des meubles pour me stabiliser. Je suis incapable de faire trois pas - ni deux, ni un, en fait, mais c'est l'expression qui veut qu'on dise trois pas, précisa inutilement Honey. Et donc... oui, Michel-Anhe ne sait rien. Ni pour ça, ni pour l'IRM que tu avais vue. Je ne pense pas pouvoir récupérer mes facultés motrices totales mais...
A ces mots, la blondinette baissa le regard pour fixer ses mains, se sentant incroyablement cruche à cause de ce qu'elle s'apprêtait à dire. Mais comme elle était lancée, ce n'était pas poli de faire machine arrière :
- Tu vas trouver ça stupide mais... il a l'air de tellement y croire, il s'est tellement investi que j'aimerais marcher - en tout cas me lever - et que ce soit spécial. Que... Oui, je pense que j'ai envie qu'il ne voit que le résultat final.
Honey se sentait d'autant plus stupide car d'ordinaire elle arrivait parfaitement à formuler ses idées. Pour penser à autre chose, elle continua de répondre aux questions de Dyson :
- Merci pour l'offre, mais je vais devoir décliner. Mon médecin fait déjà ça très bien. La situation à ce niveau ne devrait pas évoluer mais maintenant j'ai de bonnes chances avec la rééducation et l'optogénétique. C'est assez récent comme technique.
Comme elle était encore très perturbée par la situation, Honey ne développa pas [on va pas se mentir, Camille avait aussi la flemme donc ça tombe bien], se contentant d'un sourire appréciatif du dévouement de Dyson. Et de sa discrétion. Ce n'était peut-être pas évident pour lui, étant donné la fréquence à laquelle il rencontrait Michel-Ange. Mais comme Dyson et elle ne s'étaient que peu croisés récemment, elle n'avait ni eu l'occasion de le remercier, ni celle de lui demander si le secret n'était pas trop pesant, métaphoriquement.
- Ca fait seulement quelques jours que je tiens debout mais j'ai commencé à sentir mes orteils il y a plus longtemps. C'est particulier, la façon dont s'est arrivé. Enfin peu importe. Mes parents sont au courant, ç'aurait été délicat de le leur cacher. Et toi, maintenant. Personne d'autre mais... je me rends compte que je peux réellement compter sur ta discrétion et sache que j'apprécie ça é-nor-mé-ment. Comment est-ce que tu penses pouvoir - ou vouloir - m'aider ?
Comme elle n'avait pas la référence cinématographie, la jeune femme choisit sciemment d'ignorer ce détail. Ce ne fut pas le cas de la "Tweedlite", parce que ce terme lui était indiqué et qu'elle était curieuse de savoir en quoi il pouvait bien être lié à Derek et Duncan, deux personnes n'ont elle n'avait jamais entendu parler :
- A propos, reprit donc la scientifique, non je n'ai jamais rencontré Derek et Duncan. J'ai une excellente mémoire des noms et des faits et ces noms-là ne me disent rien. Je devrais ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Dyson L. Walters



« We run towards dangers, 'cause that's what heroes do »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader de la Magic League ✗ Adjoint du maire ✗ Scénariste pour le cinéma
Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson Weqp

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 18697

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « We run towards dangers, 'cause that's what heroes do »


________________________________________ Mar 21 Mai 2019 - 20:49

Dyson &
Honey

Ça "marche"
Je ne pus m'empêcher de sourire à sa première réplique. J'ai pu dire tout un tas de choses, certaines pertinentes et d'autres moins, mais elle avait commencé par une petite préoccupation pour ma part. Elle s'était écroulée debout, mais prenait quand même le temps de compatir pour quelqu'un d'autre. Oh c'est gentil, mais ne ne sois pas désolée. Aujourd'hui il y a... Je ne pus m'empêcher de rougir, comme à chaque fois. Un merveilleux garçon qui fait tout pour que je dois heureux.

Je reculais pour la laisser respirer sur son fauteuil, prenant place sur le bord du bureau sur lequel je m'assis, la regardant en l'écoutant parler. Le "risque de me décevoir" était assez faible, je ne suis pas déçu. Peut être que tu ne marches pas encore, mais tu défies ta propre colonne vertébrale en te mettant debout. C'est dingue. Je veux dire... tu es super intelligente, ça c'est acquis. Mais tu arrives même à défier la science dans ses propres règles. Tu ne marches pas, mais tu as fait déjà un pas gigantesque je trouve, qu'importe l'état du chemin qui suivra. je marquais une pause avant de lui sourire de nouveau. Tant que tu vas bien, physiquement ET émotionnellement, je suis content et rassuré. C'est normal, après tout, pour une amie.

C'était touchant, ce qu'elle disait à propos de Michel-Ange. Ce n'était en rien surprenant, je connaissais mon ami, et la détermination qu'il avait pour Honey selon les dires de cette dernière ne m'était pas une surprise, d'autant plus que l'aide aux personnes atteintes de handicap pour une considération équitable entre elles et tout les autres a toujours été un de ses objectifs principaux de son mandats, pour lesquels je lui ai apporté mon soutien le plus total. Bien sûr qu'il s'est investi. Je crois qu'il se serait investi de la même façon pour toi, si tu n'avais jamais eu cet accident. Je ne sais pas pour quoi, mais il aurait bien trouvé une cause. Tu es importante pour lui. Je crois que c'est sa façon de montrer en t'aidant que toi tu l'as beaucoup aidé avant ça. J'ai envie de te remercier alors que ça ne me concerne pas, mais c'est comme ça, je suis toujours reconnaissant de savoir que quelqu'un a été si important pour mes amis. Je le suis envers lui, pour ce qu'il fait pour toi également, d'ailleurs.

Je m'étais redressé nerveusement en croyant entendre quelqu'un approcher, mais ce n'était qu'un bruit sourd venu de l'extérieur. C'était important pour Honey de garder tout ça secret pour faire la surprise à Michel-Ange, et je m'en serai voulu terriblement si j'avais gâché tout ça. Tu peux être certaine, en tout cas, que ton secret est bien gardé jusqu'au jour où tu seras décidée de lui montrer le résultat. Je comprends pourquoi tu veux attendre, c'est cool. Mais j'ai hâte, je crois que je pourrai pas m'en cacher devant toi !

Je pris cependant le temps de réfléchir. Elle avait raison, vouloir l'aider était déjà une chose très attentionnée, mais comment le pouvais-je ? Et au fond, même si je me doutais bien qu'elle ne m'en voudrais aucunement, la connaissant, je sais que moi je me sentirais coupable si je ne lui était d'aucune aide. Aider a été tout l’intérêt de ma création. Certes, l'objectif visait les enfants, mais si je pouvais dédier ma vie à aider les petits, je pouvais le faire pour tout le monde. Du moins, c'était bien mon intention depuis toujours, et elle n'a jamais disparu.

Mon visage eut une mine amusée quand elle souligna mes paroles à propos des jumeaux. Oh, je crois que tu t'entendrais bien avec Derek & Duncan, les Tweedles. Des tornades pleines d'énergies et de joie, et avec des ressources intellectuelles certainement aussi incroyables que les tiennes. S'ils étaient docteurs, ils auraient pu soigner tous les maux sur Terre, j'en doute pas !

Je marquais une pause, pour reprendre mon sérieux et revenir au sujet principal. Je ne sais pas comment je pourrais être d'une grande aide mais... au moins laisse moi t'accompagner ! Tu es tombée en essayant d'être debout, et qui sait ce qu'il se serait passé si tu étais tombée pire qu'aujourd'hui et que je n'avais pas été là par hasard ? En attendant de pouvoir montrer à Michel-Ange les résultats que tu voudras obtenir pour les révéler, laisse moi t'offrir un espace où tu pourras entraîner ses jambes sans danger.

Je lui adressais un nouveau sourire. Non seulement ça me ferait plaisir, mais ça me rassurerait beaucoup aussi.

Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WE'LL DRIVE OUR SHIPS TO NEW LANDS
We come from the land of the ice and snow, from the midnight sun where the hot springs flow, how soft your fields so green can whisper tales of gore, of how we calmed the tides of war ▬ We are your overlords

Honey Lemon



« Cowabungaaaa ! »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4062

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Mar 21 Mai 2019 - 23:05

Les bonnes nouvelles, c'était aussi grisant que les découvertes scientifiques. Mais ça l'était différemment. Cependant, l'effet était le même : le cerveau de Honey Lemon avait libéré une sacrée dose d'ocytocine. Si elle avait eu une migraine, peut-être même que le niveau de son intensité aurait diminué mais, par chance, ce jour-là elle n'en avait pas.
- C'est fan-tas-tique, s'écria Honey. On a pas idée, enfin les scientifiques en ont une idée assez précise mais le commun des mortels pas tellement, d'à quel point être amoureux nous fait du bien. Physiquement et chimiquement. Et tout le mal que je vous souhaite, ce qui est, en fait, un bien, observa-t-elle inutilement.
Dyson commençait probablement à la connaitre suffisamment pour ne pas s'en formaliser. Quant à Honey, elle le connaissait bien aussi, suffisamment, en tout cas, pour avoir une bonne opinion de lui et appréciait comme il se devait la sincérité de ses propos - non sans être un peu fière de la perspective de défier les lois scientifiques, ce qu'elle pensait pourtant être faux. L'idée n'en était pas moins séduisante.
- Dans ce cas tu vas être rassuré, je me sens bien physiquement et émotionnellement. Mais je me sentais déjà bien de cette façon après l'accident, quoique certains aient pu en penser.
L'avalanche (métaphorique) de remerciements et autres politesses que certains auraient trouvé un peu niaises continua. L'opinion que Honey avait de Dyson continua, elle, de se bonifier car ce qu'il éprouvait vis-à-vis de Michel-Ange, donc du bonheur d'autrui, était assez incroyable, de son point de vue. C'était touchant, au point qu'elle peina d'abord à trouver ses mots :
- Je... Michel-Ange a été, est et, selon toute vraisemblance, sera très important pour moi et je... Merci de m'avoir dit tout ça, je crois qu'il vaut mieux que je m'arrête là. Il a de la chance de t'avoir comme ami et dans son entourage professionnel.
Les sentiments... c'était tellement moins évident à exprimer que toutes ces théories complexes que Honey aurait été capable d'énoncer en allemand ! Peut-être que ça faisait son charme. En tout cas, exprimer son soulagement mêlé de satisfaction en apprenant que Dyson ne dirait rien fut plus aisé à communiquer. Une expression faciale suffit, tout simplement. Puis Honey opina, songeant que trop de "mercis" feraient chuter la valeur sémantique du mot.
- Ils ont l'air cool, ces Tweedle, observa Honey quelques instants plus tard.
Elle songea que, oui, d'après la description qu'en faisait Dyson, ils avaient de grandes chances de s'entendre. Honey avait bien envie de les croiser un jour, afin de juger par elle-même ces ressources intellectuelles et ce trop plein d'énergie qui la qualifiaient aussi. Mais ce n'était pas vraiment le moment d'organiser une rencontre. Plus tard, peut-être. Pour le moment, elle voyait bien sur le visage de Dyson qu'il avait envie de l'aider, de s'investir et qu'une idée était en train de poindre. C'était trop cruel de court-circuiter ces éclats de la pensée humaine avec une question qui sortait de nulle part.
Et une fois que l'idée fut verbalisée, Honey aurait pu s'adonner à ce petit plaisir sadique très largement employé en société et qui consiste à faire mariner son interlocuteur mais elle n'en fit rien et donna sa réponse immédiatement :
- C'est d'accord. Tu sais sans doute déjà que si Michel-Ange tenait tant à l'aménagement d'une salle de sport à la mairie c'est en partie pour moi et je l'ai déjà utilisée mais, en effet, si je veux garder mes retours partiels de sensations, ça peut-être pratique d'aller ailleurs de temps en temps. Je pourrais, en fait, aménager mon laboratoire mais si tu disposes d'une place toute prête, c'est bien plu sensé de m'en servir puisque tu es d'accord. Merci, à propos, ajouta Honey avant que son explication ne lui fasse oublier la politesse. Et donc ? Ce serait quoi cet endroit ? Les locaux de la Magic League ? Enfin... s'il y en a encore, désolée, j'ai plus trop suivi ce que tu faisais de ton équipe de héros. Ces derniers temps j'ai plutôt fait de la figuration. Mais, pour te remercier de ton offre, et sous couvert que cette ligue existe encore, je te propose mes services de scientifique tarée pour l'amélioration de vos costumes. On a tous pu constater que je suis meilleure pour penser que me battre, sourit la jeune femme. Comme ça c'est donnant-donnant, win-win situation comme on dit aussi. Top là si on a un accord, ajouta la chimiste en levant la main droite. Avec un selfie de connivence en option si tu le souhaites.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Dyson L. Walters



« We run towards dangers, 'cause that's what heroes do »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader de la Magic League ✗ Adjoint du maire ✗ Scénariste pour le cinéma
Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson Weqp

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 18697

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « We run towards dangers, 'cause that's what heroes do »


________________________________________ Mer 29 Mai 2019 - 21:50

Dyson &
Honey

Ça "marche"
Oh crois moi, répondis-je à sa tirage sur l'amour en rougissant quelques peu, du peu que j'en sais, je sais qu'être amoureux me fait vraiment beaucoup de bien aujourd'hui. Ça m'avait même quasiment sauvé la vie, puisque Mattéo m'était venu pour me relever au pire moment de ma vie, quand je ne la supportais plus. Et il était même revenu sans aucun doute, sans aucune réticence, quand je m'étais égoïstement éloigné de lui par peur de le perdre. C'était d'ailleurs un idiot paradoxe donc j'avais conscience maintenant. Et même si j'avais toujours peur, oui, je me sentais parfaitement à ses côtés. Tout ça pour dire que Honey avait raison sur les bienfaits de l'amour, et peut-être que je n'en avais pas tout le savoir chimique, mais mon savoir sentimental était assez grand pour le compenser.

C'est d'ailleurs pourquoi, quand elle me répondit à propos de Michel-Ange pour me flatter de la chance que ce dernier avait de m'avoir (ce qui était réciproque mais pas le sujet), je m'étais retenu de lui dire que Michel-Ange avait surtout de la chance d'avoir Honey dans sa vie. C'était vrai, si l'amour me faisait tant de bien, ça devait beaucoup en faire chez mon ami autant qu'à mon amie. Quelqu'un de toujours vif comme Michel-Ange n'avait jamais l'air triste, donc je n'étais pas totalement au courant des peines qu'il y avait à soigner chez lui, mais je savais que la scientifique le faisait à merveille. Et si je me retenais de le lui dire, c'est que ça en deviendrait gênant pour elle à force de lui dire tout ça. Elle finirait par croire que je veuilles la séduire à force. Je restais donc à la conclusion qu'elle avait compris la sincérité de mes compliments, ne rajoutant que simplement : Je doute toujours de la chance qu'ont les gens à m'avoir, mais je suis content d'être son ami. Comme le tiens, d'ailleurs !

En revanche, c'est sans hésitation que j'eus un plus grand sourire lorsqu'elle me parla de la Magic League pour deux raisons. D'abord pour l'aide qu'elle proposait, qui allait faire drôlement plaisir à Géo, mais aussi pour la brillante idée qu'elle venait d'avoir. Je ne savais pas réellement où emmener Honey pour qu'elle s'entraîne à marcher sans que Michel-Ange ne le soupçonne avant l'heure de la grande surprise. Mon appartement ne devait pas être un endroit idéal, le Comics Burger l'était encore moins... mais les locaux de la Magic League !

Je claquais des doigts victorieusement avant d'effectivement en taper 5 à Honey. Le Q.G. de la ligue serait un endroit parfait ! Il a été rénové, maintenant, il se trouve dans les airs, à bord d'un héliporteur, entièrement aménagé pour les entraînements des membres, et il sera parfait pour le tiens ! J'avais tourné la tête vers la porte, de peur que ma joie me fasse parler trop fort. Rien à signaler, heureusement. On y accède par téléportation. En fait, c'est grâce à tes recherches sur Terre-2 qui a permis à Géo de faire ces portes de téléportation ! On en a une cachée dans la mairie, et une dans le Comics Burger. Et ça nous emmène directement dans le Q.G. secret du ciel, même indétectable par les satellites !

J'avais une mine fière, mais je n'en oubliais pas sa proposition principale. Bien sûr qu'on a un deal ! Géo a beau être brillant, tu ne sais pas combien ça lui ferait plaisir d'être épaulée par ton aide !

Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WE'LL DRIVE OUR SHIPS TO NEW LANDS
We come from the land of the ice and snow, from the midnight sun where the hot springs flow, how soft your fields so green can whisper tales of gore, of how we calmed the tides of war ▬ We are your overlords

Honey Lemon



« Cowabungaaaa ! »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4062

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Mer 29 Mai 2019 - 23:51

Honey appréciait également de compter Dyson parmi ses amis et le signifia au travers d'un sourire radieux. Dans l'absolu, elle aurait préféré le connaitre dans des circonstances moins rocambolesques que celles qui les avaient réunies mais, positive qu'elle était, la jeune femme avait su voir les aspects bénéfiques de cette situation. Leur amitié en faisait naturellement partie. Ils s'entendaient bien, c'était d'ailleurs assez facile de s'en rendre compte et Dyson aussi, quand ce n'était pas l'apocalypse (dans le monde entier ou seulement dans sa vie), était une personne très enthousiaste.
Il le prouva peu de temps après que la chimiste se soit fait cette remarque mentale par son... enthousiasme, justement, vis-à-vis de sa proposition. Quant à Honey, en apprenant où se trouvaient à présent les locaux de la Ligue, elle ne put qu'être très excitée.
- Un héliporteur ! C'est tellement génial comme idée ! Totalement absurde, d'une certaine façon mais absurdement génial. J'achète ! s'écria-t-elle.
A sa connaissance, en dehors des pilotes et autres astronautes, on n'utilisait pas tellement la voie des airs pour des entrainements - sans compter que posséder un héliporteur ce n'était pas donné à tout le monde.
Mais ce n'était rien comparé au processus de téléportation : ça, c'était encore de la science-fiction pour pas mal de gens, surtout sur cette Terre plus primitive que celle où Honey était née. Ses joues rosirent de plaisir en apprenant que ses recherches sur sa planète d'origine avaient permis la mise au point de cette technologie.
- Dans ce cas, j'ai d'autant plus hâte de tester ce téléporteur. Et cette héliporteur. Ca rime, tiens, observa-t-elle. Les rimes étaient dans le cahier des charges de la Magic League 2.0 ou c'est un hasard ?
La question n'était pas pertinente, du moins, pas aux yeux de la plupart des gens, mais Honey la trouvait intéressante et l'avait donc posée, continuant de se réjouir de la tournure des événements.
- On dirait que notre collaboration va être DEMENTIELLE, s'écria encore la jeune femme. J'ai vraiment très, très hâte de voir vos nouveaux costumes et de travailler avec Géo. Je l'aime bien, il est très ingénieux. C'est une super qualité, je pense. Je crois qu'on peut faire du bon boulot lui et moi et je suis vraiment très très contente de voir que mes recherches servent concrètement à quelque chose; C'est la plus belle des satisfactions pour quelqu'n qui cherche : des fois on trouve et alors on peut chercher autre chose. C'est sans fin comme l'univers. Plutôt cool, non ? Et sinon... Michel-Ange le sait qu'il y a un téléporteur secret au sein de sa mairie ? demanda-t-elle aussi nonchalante que possible, ce qui n'était pas très concluant.
Honey voulait s'assurer qu'il n'aurait pas l'idée, comme ça sur un coup de tête, de se téléporter lui aussi pour voir ce qui se passait car cela risquait de gâcher la surprise tout en créant des soucis.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Dyson L. Walters



« We run towards dangers, 'cause that's what heroes do »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader de la Magic League ✗ Adjoint du maire ✗ Scénariste pour le cinéma
Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson Weqp

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 18697

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « We run towards dangers, 'cause that's what heroes do »


________________________________________ Mer 31 Juil 2019 - 15:20

Dyson &
Honey

Ça "marche"
J'eus un grand sourire - ou plus grand qu'il n'avait déjà pu l'être devant tout l’enthousiasme de Honey. Elle était de très bonne compagnie, puisqu'elle avait un énorme avantage : son humeur était sacrément contagieuse. Et comme elle était tout le temps de cette humeur là, c'était assez cool. C'était un exploit, même alors qu'elle s'était réveillée sans l'usage de ses jambes, l'année dernière, elle a quand même été enthousiaste d'être en vie. C'était plutôt inspirant.

Est-ce que ça te dit... de voir tout ça par toi même, plutôt que de te contenter de la théorie ? Lui fis-je avec une lueur d'excitation dans le regard.

Je l'avais alors aidé à atteindre le téléporteur plus bas dans la mairie, en faisant en sorte d'être aussi discret que possible, évitant même le regard de Deborah pour éviter ses piques qui savaient faire du bruit, et donc, attirer l'attention. Et c'est donc sans faire de bruit qu'on avait pu atteindre la fameuse porte cachée, comme dans les cuisines du Comics Burger. Et en la franchissant, le décor changea, les murs de la mairie laissant alors place aux grandes vitres de l'héliporteur qui donnaient sur le ciel de Storybrooke.

Voici la salle d'entrainement 2.0. de la Magic League !

En effet, nous étions face à la grande salle dans laquelle les agents de la ligue prenaient le temps de se familiariser avec les costumes de Géo pour être prêts au combat. Ce n'était qu'une salle vide, mais OMEGA était toujours prête à activer les modules nécessaires à n'importe quel type d’entraînements. Cibles fixes ou mouvantes, adversaires artificiels, piste de course, entraînements au tir, ou à l'esquive, etc... On pouvait quasiment tout demander à l'intelligence artificielle, comme...

OMEGA, personnalise une salle de rééducation à la marche pour mademoiselle Lemon s'il te plaît !

Et alors du sol s'ouvrit plusieurs tapis, et appuis, et tout le nécessaire pour marcher et apprendre à marcher, en rappelant aux muscles des jambes comment se réveiller. J'étais assez fier de moi (alors que OMEGA n'était même pas de ma création, mai celle de Géo). Mais ce n'est pas tout. Si tu veux venir ici autant pour t'entrainer que pour aider... voilà le bonus. OMEGA, les projets en cours de Géo s'il te plait !

Et alors de grandes images se projetaient en hologramme face à nous. Des images de costumes, certaines étaient des améliorations de ceux qu'on avait déjà, et d'autres étaient de nouvelles idées que Géo aimerait élaborer en cherchant encore comment le faire. Plusieurs logo s'affichaient à chaque fois, pour les questions du design, et pour la question technique, les matériaux qu'il souhaiterait utiliser, de la fibre métallique de Krypton (en quantité limitée, puisque Krypton n'existait pas chez non) à la fibre de carbone.

Mademoiselle Lemon, bienvenue au coeur de la ligue !

Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WE'LL DRIVE OUR SHIPS TO NEW LANDS
We come from the land of the ice and snow, from the midnight sun where the hot springs flow, how soft your fields so green can whisper tales of gore, of how we calmed the tides of war ▬ We are your overlords

Honey Lemon



« Cowabungaaaa ! »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4062

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Jeu 1 Aoû 2019 - 0:02

Dyson savait comment mettre Honey d'une humeur encore meilleure que celle qu'elle démontrait déjà. Quand il proposa de lu montrer au lieu de lui décrire, elle envisagea un moment de lui sauter au cou, mais se rappela à temps que ça pouvait être gênant et dangereux et s'abstint.
- ALLONS Y ! s'écria-t-elle à la place, envisageant seulement ensuite que ce cri pouvait déranger les personnes qui travaillaient sans doute dans les bureaux alentours.
Pour une opération discrétion / commando, ça commençait un peu mal (légèrement) mais l'efficacité de Dyson leur permit d'atteindre la Magic League 2.0. sans encombre. Les yeux de Honey en pétillaient d'excitation, alors même qu'ils étaient devant une salle vide.
- C'est cool, y a plein d'espace, c'est très important pour s'entrainer. Je pense même que je pourrais y tester des mini explosions sans tout faire réellement sauter - avoue que ça serait dommage, ajouta-t-elle en gloussant parce qu'elle riait toujours à ses propres blagues, du moins, à ce qu'elle prenait pour des blagues.
Honey retrouva cependant tout son sérieux quand Dyson lui fit la démonstration des capacités de la salle. Il fallait reconnaitre que la salle de rééducation qu'OMEGA fit apparaitre en un rien de temps était digne des hôpitaux les plus à la pointe. C'était du boulot de qualité et il n'y avait rien à en redire. De la salle, son regard se posa sur les hologrammes des idées de Géo. C'était comme visualiser concrètement la pensée d'un homme, ce que la scientifique trouvait fascinant. Elle avait toujours aimé les hologrammes et ceux qu'elle voyait présager des nouveautés absolument sen-sa-tion-nelles.
- Ses projets sont fabuleux ! C'est un excellent début ! Et la salle de rééducation est vraiment très bien pensée même si ce n'était pas une obligation de prévoir quelque chose spécialement pour moi... sauf si tu penses qu'il y aura d'autres blessés graves dans vos futures missions auquel cas, je retire, précisa la jeune femme, au cas où. En tout cas, je veux bien la tester, ta salle. Mais... m'entraîner ? A quoi tu voudrais que je m'entraîne ?
Honey avait froncé les sourcils, perplexe. L'envisageait-il encore comme un membre actif ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Contenu sponsorisé








Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Ca marche ! ... Enfin presque | Dyson





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ La Mairie