YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb


YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb


YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ You Are my Buddi ☆ Evénement #115
Une mission de seb - 20 octobre 2019
Une mission toute mignonne, toute gentille !

Partagez
 

 Tu as besoin de quelque chose ? (Diane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Peggy S. Cumulus


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Peggy S. Cumulus


╰☆╮ Avatar : Elle Fanning

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Pégase

☞ Surnom : Peggy, Evie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 93

Tu as besoin de quelque chose ? (Diane) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 25 Mar 2019 - 14:15

Tu respire profondément. Ta solitude avait été bouleversée par Hermès mais au fond, tu es toujours seule lorsque tu es chez toi. Non pas que cette solitude te gène. Mais le fait de te découvrir comme une solitaire change beaucoup de choses. Après tout, tu n'étais jamais seule au manoir des dieux. Diane a toujours été là pour toi, pour faire ton deuil. Et depuis que tu es partie pour vivre ta propre vie, tu es seule. Te contentant des petits rien que la vie te donne. Tu te demandes ce que te dirais Eloise sur ce sujet. Voire Diane. Ceci fait longtemps que tu ne l'as pas vue, aussi tu trouvais approprié de l'inviter chez toi pour prendre de ses nouvelles.

Tu es en train de cuisiner quand tu entends la sonnerie. Lentement, tu laves tes mains à l'eau froide, puis tu viens à l'entrée, habillée d'un tablier légèrement tâché. Tu essaies depuis quelques temps d'apprendre la cuisine italienne. Ta patronne te donne souvent des conseils à appliquer chez toi, et tu aimes en profiter. Ou en faire profiter aux autres aussi. Après tout, c'est ta gentillesse et ta sensibilité qui t'as aidé à te bonifier au fil du temps. Tu ouvres doucement la porte après l'avoir déverrouillée. Tu eut un sourire franc envers Diane et tu l'accueilli chaleureusement en la prenant dans tes bras.

"Bonjour Diane. Ca me fait plaisir de te voir. Entre je t'en prie."

Tu la laisse s'installer dans le petit salon, ne comportant qu'un simple canapé et une table basse. Un appartement blanc, avec quelques nuances de bleus. Mais rien sinon le vide. Tu n'as jamais vu de nécessité à faire de la décoration. Ceci ne t'empêche pas de construire tes goûts comme tu l'as toujours fait bien entendu. Toujours en souriant, tu reviens en cuisine pour reprendre ta recette.

"Ca fait vraiment longtemps qu'on ne s'est pas vue. Quoi de beau ?"

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I wouldn't change a thing about it
This is the best feeling This innocence is brilliant I hope that it will stay This moment is perfect Please don't go away I need you now And I'll hold on to it Don't you let it pass you by

Diane Moon


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


Diane Moon


Tu as besoin de quelque chose ? (Diane) 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt & Kate Winslet + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Tu as besoin de quelque chose ? (Diane) 4nxb

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 18523

Tu as besoin de quelque chose ? (Diane) _


Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Mar 18 Juin 2019 - 21:38


Tu as besoin de quelque chose ?
There's nothing like family

Recevoir une invitation de la part de Peggy, fût quelque chose d’assez inattendue mais d’extrêmement agréable. Ces derniers temps, j’admettais peut-être l’avoir un peut négligée. Même s’il m’arrivait de demander des nouvelles fréquemment à Athéna, cela ne restait pas exactement la même chose que de se voir. Il fallait dire, que notre quotidien à tous, avait une certaine tendance à être constamment bouleversé. Sans parler du fait que gérer Apollon, était un travail à temps plein. Il enchaînait des périodes de « calme » avec des périodes de lubies toutes plus farfelus les unes que les autres. Des fois, il était réellement épuisant. Mais malgré tout, pour rien au monde je ne voudrais que l’on me change mon frère. Néanmoins, c’était le genre d’information que je gardais pour moi. Il serait beaucoup trop content s’il l’apprenait -même si au fond, je le soupçonnais de s’en douter, il me connaissait suffisamment bien pour cela-

Le dernier problème en date, était Chronos. Ironique quand on pensait qu’il s’agissait là du problème avec un grand P. Celui qui pesait sur nous, depuis le tout début. Néanmoins, de savoir qu’il se trouvait là parmi nous, avait provoqué de vive réaction ainsi que des dissension bien plus profonde que celles ayant pu être amené autrefois. Je comprenais les choix de chacun. Pour autant, je me refusais à choisir un « camp. » J’avais été très clair avec Hermès sur ce sujet. Je n’étais ni une ennemie, ni une alliée pour chacun des deux partis. Je savais qu’Elliot souhaitait que l’on trouve un moyen pour l’empêcher définitivement de devenir Chronos et même si cette décision me fendait le coeur, je la comprenais et la respectait. Néanmoins, on ne pourrait pas me demander de lui donner un quelconque coup destiné à tuer. Peut-être avais-je le coeur trop tendre, mais je ne pouvais me résoudre à le voir autrement que comme mon neveu.

Je voulais croire que le futur pouvait être changé, que si on lui laissait une chance, il pourrait ne pas devenir Chronos, quoi qu’en disent les autres. Pour autant, je n’étais pas pour le protéger à tout prix. Cela irait contre sa volonté, et je tenais trop à mon neveu pour aller contre ce que lui voulait. Nous n’avions pas le droit de décider à sa place. Et c’était pour toutes ces raisons, qu’il ne fallait compter sur moi dans aucun des camps.

En plus de Chronos, était à rajouter le « retour » de Phobos, et sa nouvelle apparence. Si j’évitais à ce point Olympe, c’était également à cause de lui. Je craignais de devoir le croiser au détour d’un couloir, et j’ignorais encore comment réagir à sa présence. Je savais, que c’était tendue avec Apollon, et je n’en voulait pas à mon frère, j’aurais très certainement le même genre de ressentie, si j’avais été à sa place. Néanmoins, cela ne faisait que rajouter une couche supplémentaire aux problèmes du moment. C’est probablement pour cela, que je voyais aussi l’invitation de Peggy comme un moyen de souffler.

N’ayant pas besoin, de beaucoup de sommeil je m’étais levée tôt ce matin, afin d’être à l’ouverture des boutiques. J’avais délaissé Storybrooke, le temps de quelques heures afin de me rendre à Portland, où il y avait déjà un plus grand choix de boutiques. J’en étais ressortie avec une peluche duveteuse, me faisant un peu penser à ma nièce lorsqu’elle était sous sa véritable forme, et un assortiment de produits de bains aux senteurs fruitées. J’avais envie de lui rapporter des petites choses, ne serait-ce que pour la remercier de m’inviter aujourd’hui. J’espérais simplement que ses goûts n’aient pas changés. Avec elle, je me retrouvais parfois à agir comme une mère qui ne voulait pas voir ses enfants grandir trop vite. Il fallait dire, que j’avais toujours prit grand soin d’elle. L’accueillant à la maison, lorsque son envie d’indépendance et de découverte avait prit le dessus, et passant de nombreuses nuits et journées à ses côtés, afin de la consoler et de lui changer les idées lorsque nous avions apprit la mort d’Hermès.

Peut-être était-ce pour cela, que j’avais été contre la décision d’Arès de pardonner à Athéna dans un premier temps. Même si je savais que Peggy était l’innocence incarnée et pardonnait avec une aisance qui par moment, faisait bondir mon côté un peu trop protecteur, j’avais encore le souvenir de ces moments passé avec elle, à sécher ses larmes et lui remonter le morale.

Tout ceci, me paraissait bien loin à présent. Des vestiges d’une époque révolue. Ma relation avec Athéna s’était grandement améliorée, au point que nous vivions désormais sous le même toit. Le seul regret que j’éprouvais, c’était de ne pas avoir fait un pas vers elle plus tôt. Nous étions toutes les deux, bête et butée trop occupée à s’envoyer des piques pour se rendre compte, que nous avions plus en commun que ce que nous voulions bien montré. Après mes achats de début de journée, j’avais fait un crochet par la maison afin de faire sortir les chiens puis m’était téléportée devant chez ma nièce qui ne tarda d’ailleurs pas à m’ouvrir.

- Je suis ravie de te revoir aussi, tiens c’est pour toi. J’espère que tu ne t’estime pas trop grande pour les cadeaux. Laisse moi te gâter encore un peu

Peggy aurait peut-être éternellement l’apparence d’une adolescente, ne subissant pas tout comme les autres divins les ravages du temps, néanmoins cela ne voulait pas pour autant dire qu’elle en était une. Et si elle n’avait pas, des milliers d’années comme la plupart d’entre nous, seule Eulalie était plus jeune que Peggy en terme d’années de vies. Mais, je préférais ne pas y penser, de peur que cela ne me chagrine un peut trop. Je la considérais toujours comme une petite sœur, et j’étais peinée que nos divergence d’opinion nous éloigne, néanmoins je supposais que nous ne pourrons rien y faire.

- Eh bien de « beau » pas grand-chose j’en ai bien peur
dis-je avec un léger soupire. Il se trouve, que nous avons apprit qui était vraiment Chronos. Cela n’a fait qu’accentuer des désaccords, et voilà que la famille a décidé de se diviser en deux « camps.» Et je me refuse à prendre un quelconque partie.

J’adressais une sorte de grimace/sourire à ma nièce. J’estimais qu’elle avait le droit d’être au courant concernant ce qui se passait. Néanmoins, Peggy était la gentillesse et l’innocence incarnée. Des fois, je me dit que nous aurions besoin de plus de personnes comme elle, cela éviterait beaucoup de conflit, si nous prônions tous le pardon, et la gentillesse au lieu des conflits, de la mort et de la destruction.


black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Nothing really matters
Nothing really matters no, nothing really matters but you. Nothing really matters no. I can’t fight it, i can’t hide it cause I always give into you. Ooh, nothing really matters no, nothing really matters but you.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne
 Page 1 sur 1

Tu as besoin de quelque chose ? (Diane)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations