PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Dernières Forces Mystiques ☆ Evénement #110
Une mission de Dyson - Depuis le 8 juin 2019
La suite de Magic League sur Disney Rpg ! Une aventure de Super Héros !

Partagez
 

 [FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1207
✯ Les étoiles : 6258


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mar 23 Avr 2019 - 18:48





Magic League : Le monde perdu

J'crois qu'il y a erreur sur la personne en fait

Quand on se retrouvait dans ce genre de situation, c’est fou à quel point on pouvait développer des trésors d’ingéniosité pour communiquer. Je venais, justement de terminer une conversation non verbale avec Honey, soulagée de quelque part, ne pas être la seule dans cette galère. J’étais pas rassuré pour autant, mais il y avait plus important, aussi me contentais-je d’un simple hochement de tête comme pour dire, que ça irait, je m’en sortirais qu’elle aille donc s’occuper d’affaires plus urgentes. De toute façon, le dénommé Stark nous fit signe d’approcher à un autre type et moi même :

« Banner, essayez de comprendre ce qu’il se passe avec mademoiselle d’Arendelle. Vous reviendrez plus tard pour l’accueil de Monsieur Brooke. »

Comme j’avais manifestement, pas mon mot à dire. Et que si c’était le seul moyen pour qu’ils se rendent compte que je n’étais pas la personne qu’ils pensaient, je suivis sans rien dire le dénommé « Banner ». Passant, devant Chris au passage, je levais timidement mon pouce en l’air

- Bon courage lui glissais-je

De toute façon, à l’heure actuel je pouvais pas faire grand-chose de plus, que de prodiguer des encouragements. Ça restait un moyen de dire « hey, apparemment on est dans la même galère, alors sache que je te soutiens, et qu’on finira bien par trouver un moyen pour régler tout ça. » Restons optimiste, ça me connaissait justement l’optimisme. J’avais toujours préféré voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide, c’était donc pas le moment de baisser les bras, et ce même si l’idée qu’on me trifouille éventuellement le cerveau que ce soit par des « trucs de sorciers », ou par des engins scientifique me plaisait moyennement, c’était pas comme si j’avais vraiment matière à protester. Aussi, une fois dans ce qui semblait être une salle d’examen, m’assis-je dès qu’on me le demanda :

« Alors dites moi tout, quand est-ce que vous avez eu ces souvenirs d’une autre vie ? »

- En me réveillant. Et ce ne sont pas des souvenirs d’une autre vie, croyez moi je sais de quoi je parle. Si ça avait juste été des souvenirs comme ça qui seraient sortie de « nul part », ils se seraient « mélangés » à ve qui aurait apparemment, dût être ma vrai vie. J’aurais donc pu démêler le vrai du faux. Là c’est pas le cas.

Je me basais surtout, sur ce qu’il s’était passé après la malédiction. Au moment, où elle s’était levé j’avais d’un coup retrouvé tous mes souvenirs de qui j’étais vraiment. Mais, ce n’est pas pour autant que ceux imposé par le sort, avaient totalement disparu. A la place, ils m’avaient justement aidé à me rendre compte qu’ils étaient faux, et que les flashs qui me revenaient eux étaient bien réels. D’ailleurs, elle semblait avoir eu un double effet, parce que même si ça avait prit plus de temps, ça m’avait aussi permit de retrouver les souvenirs que mes parents avaient fait effacé par Grand Pabie.

« Intéressant, un cas similaire à monsieur Brooke... » reprit Banner après quelques instants de réflexions « Et votre mission pour retrouver Captain Marvel avec les Gardiens de la Galaxie est-elle totalement effacée ? Ou votre stage avec Hawkeye avant ça ? Votre séjour au Wakanda ? Votre formation, auprès de Tony Stark ? Vous en avez quelques traces ou tout a disparu de votre mémoire ? »


Honnêtement, il y avait de quoi vous foutre un complexe. La Anna d’ici, avait l’air d’avoir une vie bien plus palpitante que la mienne. Jusqu’ici j’avais jamais eu à me plaindre, mais là je commençais à me dire qu’a être chocolatière, j’avais raté ma vie.

- Même si tout ça a l’air très gratifiant...Je mentirais si je disais que oui, je m’en souviens sans soucis.

Ça aurait été cool, clairement. Mais, c’était pas ma vie, même si elle avait l’air hyper chouette le but n’était pas d’oublier qui j’étais et d’où je venais.

« Quand vous, vous êtes réveillé c’était quand ? La mission Captain Marvel était-elle déjà terminée ? »

- Apparemment, en tout cas c’est ce que j’en ai déduit vu qu’elle avait échoué selon ce que j’ai compris

Au moins, maintenant je débarquais moins, je savais ce que c’était ce « Marvel », dont ils me parlaient tous avant, et où je comprenais pas du tout. C’était déjà, une bonne chose.

«Je vois...Un réveil qui a du être à peu près à la même heure que monsieur Brooke...Connaissez vous Chris Brooke ? »

- Pas de manière personnelle, mais à moins de vivre dans une grotte, normalement tout le monde connaît le shérif de sa ville. Surtout si c’est un coin paumé du Maine.

Oui, bah clairement Storybrooke, pouvait être qualifié de « coin paumé », c’était une petite ville, elle semblait peut-être plus grande qu’il n’y paraissait, mais ça faisait pas la superficie d’une mégapole. En plus, le fait qu’elle n’apparaisse sur aucune carte, la rendait encore plus « difficile » d’accès. Généralement, les gens la trouvaient en se paumant justement.

« Vous avez la même version que lui...Avez-vous des pouvoirs Anna ? »


Bon, je sais que c’était pas polie. Que ça pouvait être mal interprété et tout et tout mais honnêtement, j’y pouvais rien, c’était une réaction spontanée. Et donc, bah j’éclatais tout bonnement de rire :

- Moi ? Des pouvoirs ? Vous vous êtes trompé de sœurs je crois. Non moi j’ai rien, c’est Elsa qui a hérité de pouvoirs.


Ils allaient quand même pas me dire, qu’ici elle avait des pouvoirs ? Que ça s’était inversé entre ma sœur et moi. Non parce que si c’était le cas, j’aurais plus jamais le droit de lui dire qu’elle pourrait être un peu plus libérée délivrée à ce niveau là. Sachant que je le faisais uniquement, parce que ça l’agaçait et que ça piquait sa fierté. Avec Elsa, c’était souvent comme ça qu’il fallait procéder. Savoir titiller son orgueil, avait neuf fois sur dix pour finalité qu’elle décide de s’entraîner encore plus. Bon après, à la limite si jamais c’était le cas. Elle était pas non plus obligé de le savoir….Ce qui me donnait l’impression d’être une horrible sœur ultra manipulatrice en fait.

« Anna et Elsa, c’est drôle » commenta-t-il sous mon air légèrement blasé.

Apparemment, ils avaient aussi La Reine des Neiges par chez eux. Et comme, tout le monde plus ça semblait évident, et moins ils captaient que oui, j’étais bien la même Anna et ma sœur la même Elsa. Alors que pourtant, des gens qui s’appellent « D’Arendelle » ça court pas les rues, donc ça plus les cheveux roux, et la mèche blanche...Je savais pas ce qu’il leur fallait de plus. La nana qui l’interprétait dans le dessin animé avait exactement la même voix que moi en plus. Qu’est qu’il fallait ? Que je me coiffe et m’habille exactement, comme dans le dessin animé et que je me mette à chanter « je voudrais un bonhomme de neige ? » Non parce que si c’était le cas, ils pouvaient toujours courir.

« Je vais vous demander de porter un annihilateur en attendant d’être certain, de comprendre totalement ce qu’il vous arrive. C’est la procédure je suis désolé. Les tests qui ont déterminé que vous n’en aviez pas besoin à votre naissance ne sont plus valables si ce n’est pas vraiment vous. »

- Génial... Soupirais-je si c’est la procédure faites donc. C’est pas comme si il allait me manquer quelque chose, j’ai jamais eu de pouvoirs de toute façon conclus-je en haussant les épaules.

Il sortie un tout petit cercle métallique, qu’il posa sur mon cou. Hormis une sensation de froid pendant une ou deux secondes, le temps que ça s’adapte à la température de ma peau je suppose, il y eu rien du tout.

« Pensez-vous que d’autres personnes à part vous et monsieur Brooke sont arrivés ici avec le même cas ? »


Oh bah oui, vous en avez eu tout un tas sous les yeux. Sauf que j’allais pas dire ça, et griller la couverture de Honey notamment. A la place, on allait trouver une autre formulation pour dire la même chose.

- Juste nous deux ça ferait un peu gros, donc à mon avis on doit être plusieurs oui.

« Pourquoi ça fait un peu gros selon vous ? Vous avez une vague idée de ce qui a pu vous amener ici ? »

Sérieusement ? Il me posait réellement la question ? Parce que, okay je venais de la ville la moins normale des Etats Unis mais quand même. Deux personnes arrivaient, déclarant ne pas être les personnes que eux connaissaient et eux ils trouvaient ça très normal.

- Soyons logique
rétorquais-je une personne faut déjà se poser des questions. A partir de deux, la cause de la coïncidence peut directement être écarté. Après concernant quoi exactement nous a amené ici, je ne peux qu’émettre des théories, que j’ai pas d’idée concrète.

« Il n’est pas regrettable de constater que vous êtes aussi intelligente que…  notre Anna. »


J’étais pas spécialement habitué à ce genre de compliment, si bien que mes joues prirent une teinte se rapprochant dangereusement de celle de mes cheveux. Essayant de reprendre un peu contenance, je me raclais la gorge et me mit à triturer ma mèche blanche, tandis-que le chargé d’interrogatoire se dirigeait vers son ordinateur, sans avoir pourtant l’air de savoir quoi chercher :

« De là où vous pensez...Pardon, où dîtes venir, quelque chose serait capable de vous téléporter ? »

- En écartant la cause divine, parce qu’à un moment faut arrêter de tout leur mettre sur le dos...Il reste deux possibilités. Celle de la magie, mais il faudrait vraiment avoir un sacré niveau pour ça. Il reste la théorie du portail, mais même avec cette théorie je vois un hic admis-je.

« Du portail... » Ça avait l’air de lui parler, puisque ses doigts pianotèrent plus vite sur le clavier de son ordinateur « Quel hic vous y voyez dans cette théorie ? »

- Eh bien, je m’y connais pas des masses en portail, mais à moins de nous assommer et d’utiliser des dons de télékinésie pour nous déplacer, le but d’un portail c’est justement de le passer. Hors, admettons qu’on en ai passé un, ça n’explique pas comment, tout d’un coup nous nous soyons retrouvé là où nous, nous sommes réveillés. Nous n’étions pas à 100 % seuls, il y avait des gens autours. Et pourtant, personne ne semble rien avoir remarqué qui sortait de l’ordinaire. C’est ce détail précisément qui me chiffonne.

Ça restait quand même pas logique, sans parler du fait que aucun de nous, ne semblait avoir de souvenirs de comment il était arrivé là.

« Oui, c'est sur que si nous déterminons la façon dont vous êtes arrivés, il y aura toujours de nombreuses questions auxquelles répondre.. »

Il semblait à moitié concentré sur la conversation, manifestement occupé à chercher quelque chose. Finalement, il projeta un symbole

« Connaissez-vous ce schéma ? »

A vu de nez comme ça non, mais en l'observant plus attentivement, j’eus comme un flash. Ce fût rapide, un peu comme une espèce de fragment de souvenir . Sauf que je ne m’en rappelais pas du tout, de ce souvenir en question. J’étais en train de tomber, et ce symbole précisément était tracé au sol. En tournant, la tête à droite, une fois complètement au sol, je remarquais Chris et Dyson inconscient. Clignant plusieurs fois, des yeux, afin de m’encrer dans la réalité j’essayais de reprendre contenance alors que Banner s’était levé, totalement au courant qu’il venait de se passer quelque chose de mon côté :

« Anna ? Tout va bien ? »


- J'ai eu comme un flash répondis-je. C'est peut-être un fragment de souvenirs, je suis pas certaine alors c'est à prendre avec des pincettes. Je suis tombée, il y avait ce symbole sur le sol. J'étais pas seule, Chris était là et Dyson aussi

« Dyson ? »

Ah ouais, c’est vrai je lui en avait pas parlé à lui...

- C'est le leader de la Magic League. Si nous on est là, alors lui aussi doit être quelque part


« Magic League... » Oui, je sais j’parlais chinois pour lui. Pour autant, il décida d’enchaîner directement « Si vous êtes arrivés sur un tel symbole, peut-être est-ce Odin lui même qui vous envoie en exil... »

Son ton se fit subitement, différent comme s’il se méfiait de moi. Sauf que Odin...Comment dire...J’le connaissais pas personnellement. Il était un mythe, une croyance. Il y en avaient qui étaient chrétiens, bah moi ma religion comportaient plusieurs dieux. Je savais bien qu’ils n’existaient pas réellement. Mais vous allez demander à quelqu’un de renier ses croyances, juste parce que le ou les dieux auxquels ils croient n’existent pas physiquement ? Non. Ce qui fait, que ça me paraissait un peu bizarre cette histoire quand même. Il y a aucune raison, pour qu’on se fasse envoyer en exil qui plus est. Ça va, il pouvait comprendre qu’a Storybrooke, j’pouvais pas faire autant d’offrande qu’à Arendelle.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Dyson L. Walters


« Dernière force. Dernière chance. »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader des Avengers ✗ Adjoint du maire
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 17005
✯ Les étoiles : 0


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mer 24 Avr 2019 - 23:13

UNIVERS

PERDU
Héros
et
Justiciers








« Le soleil brillera de nouveau sur nous. ».
Δ Avengers

Richard ! M'exclamai-je en chuchotant, en le tirant par le bras si fort qu'on en est tombé dans le couloir à notre droite. Je plaquai ma main contre la bouche de mon nouvel ami, arrêtant ma respiration par la même occasion, avant de nous coller au mur pour être le moins visible. Alors, cachés, Bruce Banner ne nous vit pas lorsqu'il passa à côté de nous... avec Anna à ses côtés. Un frisson me parcouru.

Je me relevai alors, une fois que le docteur ait fait quelques pas, avant de me pencher pour les observer. Il n'y avait aucun doute, c'était bien Anna, qui s’entraînait avec moi depuis déjà un bout de temps. Je ne savais pas si je devais être rassuré de voir que la liste de mes alliés s'allongeait, ou inquiet du nombre de personnes piégées dans ce monde qui s'agrandissait.

Tu les connais ? Me demanda Richard tout doucement.
Lui, non. C'est bien le Bruce Banner des Avengers que tu connais. Elle, oui. C'est l'une des miens. Et manifestement, elle est aussi perdue que moi.

On les regardait encore quelques secondes jusqu'à ce qu'ils rentrent tous les deux dans le cabinet médical de Banner. On fait quoi maintenant ? Je veux dire... je nous felicite de tout ce qu'on a fait dans cette opération infiltration, le sous sol, maintenant l'étage de conférence... mais on avance pas beaucoup niveau plan.

Je tournais la tête vers la direction opposée à celle de Banner et d'Anna. Voyons d'où ils viennent.

Prudemment, en nous assurant que personne ne nous surprendrait, nous continuons à marcher jusqu'à atteindre les fenêtres d'une grande salle de conférence dans laquelle étaient réunis un nombre très impressionnant de super-héros. Les Avengers au complet, et au sens très large.

Mais mon visage s'éclaircit lorsque je vis, indiqué par Richard, Chris au milieu, aux côtés de Vision (qui était, je crois, le mien puisqu'il se tenait avec lui) et de Tony Stark. Chris avait l'air d'aller bien, c'était pour le moment suffisant pour me rassurer.

Alors, nous avons un problème sur le point d'être réglé, Evelyn Nichols, la sorcière qui a battu contre Strange, vient d'être arrêtée avec ses complices. Strange et Honey les interrogent en ce moment, alors, mettons ce problème de côté et célébrons une nouvelle bien plus réjouissante. Mesdames et messieurs, voici Captain America, en vie et en forme !

Alors que tous les héros applaudirent, mon regard tourna vers Richard, inquiet. Evelyn, qui était prise pour une sorcière, ses complices qui devaient être Alfred et Géo que j'avais envoyé pour les aider, et Stark venait de prononcer le nom de... Bon sang, Honey aussi.

Richard haussa les sourcils. La directrice scientifique de Stark Industries est AUSSI l'une des tiens ? Bon sang...

Honey travaillait, dans cette vie du moins, avec Stark, le leader des Avengers. Chris était un héros recherché par les Avengers. Evelyn une criminelle recherchée par les Avengers. Anna... quelqu'un qui était avec les Avengers....

Richard, retournons aux sous-sols.
Il en fut étonné, ne comprenant pas pourquoi. C'est la première chose qu'on a exploré. Les Avengers y ont leurs reliques, leurs archives, rien qui peut nous aider pour libérer les tiens.

Je ne sais pas encore comment on va faire pour les libérer. Ce qu'on peut faire par contre, c'est essayer de comprendre qui ils sont vraiment. Les Avengers, je veux dire. Tous mes agents sont avec eux. Et en fait, même moi, je suis avec eux, puisque j'ai une bourse donnée par Stark. Je veux savoir pourquoi tout tourne autour d'eux.

Alors nous sommes redescendus au point de départ, les sous-sols, le rangement des archives des Avengers. Nous avons parcouru la salle dès que nous avions pu entrer dans la zone interdite au public de la tour, mais rien ne nous avait aidé pour pouvoir me rapprocher de ceux que je connaissais. Mais parfait si je voulais en savoir plus sur les mystérieux héros dont tout le monde parle sans cesse dans ce monde étrange.

Les origines, Richard. Comment sont-ils nés ? Demandai-je alors que je commençais à parcourir la salle en quête d'indications importantes.

Grâce à Captain America, en fait. Howard Stark et Peggy Carter ont crée le SHIELD à la fin de la seconde guerre mondiale, qui est devenue une organisation mondiale très influente dans la protection du monde. Et depuis les années 90, quand le directeur a rencontré une optimisée, Captain Marvel, il a été inspiré par elle et Captain America avant ça, pour former un groupe de héros optimisés dans son genre. Fury a commencé a réunir de tels héros, et a accéléré le processus quand Loki a voulu détruire la Terre. Les Avengers sont nés et n'ont cessé de grandir depuis, et en seulement quelques années, ils ont réglé de façon radicale tous les conflits du monde, et des mondes alentours.

Je me tournai soudainement vers lui en remarquant le ton qu'il avait employé à la fin de son discours. De façon radicale ? Richard, tu n'aimes pas les Avengers ?

Il haussa les épaules. Bah si, quand même, ils ont sauvé le monde, et c'est super de plus entendre des nouvelles de terrorismes ou de guerre depuis quelques temps. C'est juste qu'ils ont été assez cash.

"Assez cash" ?

Il n'avait pas besoin de me répondre, puisqu'en fait la fin de ma question s'est étouffée. Pendant que nous parlions, j'avais ouvert un écran pour fouiller les archives dediées à Captain America, qui manifestement était voulu chez les Avengers depuis un bout de temps. Ce qui était déjà étrange, s'ils ne savaient pas qu'il allait revenir. Mais ce n'est pas ça qui m'avait fait tiqué. C'était l'histoire que j'y lisais. Le récit qui racontait comment Chris Brooke, connu comme Captain America, a sauvé des milliers de vie en vainquant Hydra et le Crâne Rouge durant la seconde guerre mondiale.

Je n'ai jamais lu quelque chose d'aussi horrible.

Richard... quand tu dis assez cash, est-ce que tu veux dire dans le même genre que Captain America ? lui demandai-je en frémissant.

Il hocha la tête. Bah oui. Je croyais que les Avengers c'était connu chez toi comme fiction plus ou moins similaire ?

Je me levais, toujours presque choqué, et surtout effrayé par ce que je commençais à comprendre. Chez moi, les Avengers ce sont des héros, qui se sont battu pour la JUSTICE ! Bon sang, ce que je viens de lire sur votre Captain America est si horrible que j'ai eu pitié pour le Crâne Rouge. J'ai 300 ans, j'ai vu des trucs horribles dans ma vie, mais juste ce que j'ai lu sur la cruauté du Captain envers son ennemi, ça m'a fait blêmir. Et en plus, pour "régler toutes les guerres du monde" ils ont interdit l'utilisation de pouvoirs avec des annihilateurs, ils font quoi à ceux qui s'en servent sans avoir le droit ? Ils les jettent sur le soleil en guise de châtiment ?

Richard recula d'un pas et leva les mains pour montrer son innocence. Hé, cris pas sur moi, c'est pas moi qui ait déchiré le Crâne Rouge en deux. J'ai jamais aimé leur pratique, je te dis.

Je ne t'accuse pas Richard, je suis juste révolté que ce monde idolâtre un groupe pareil... oh bon sang. Il faut que je retrouve mon groupe, maintenant. Rapidement.

Je laissais tomber ce que j'avais dans les mains, avant de courir vers la sortie, arrêté par mon coéquipier qui, encore une fois, ne comprenait pas mon affolement soudain. Attends, je peux savoir quelle est la révélation qui vient de te traverser ? Je veux dire... oui, faut les retrouver, mais en quoi ça urge encore plus maintenant ?

Ici, Chris est un pro dans la torture et le massacre. Evelyn est une sorcière du mal. Honey travaille pour le chef de ce groupe de tortionnaires. Et Anna apprend à être comme eux. Si je les laisse trop longtemps avec eux, les Avengers vont les transformer en ces personnes horribles, et ils vont me tuer. Chris avec une force surhumaine, Evelyn avec de la magie noire, Anna avec des gadgets en tout genre, et Honey en tant que génie du mal avec la puissance de frappe de Stark. Je vais les perdre si on attend encore longtemps. Je crois être certain, maintenant, que tout ça est orchestré par Ultraman. Comment, pourquoi, j'en sais rien, mais si il réussit...

Mais pourquoi ils voudraient te tuer toi ?

Et bien... tiens. C'est vrai. Ultraman a toujours promis de nous tuer. La Magic League. Jamais moi personnellement. Alors... Non... je crois que moi aussi je suis dans le lot en fait. La bourse de Stark... j'étudie pour être à son niveau... Ils veulent tous nous avoir...

Ok... mais pour quoi faire ? Ca sert à quoi d'avoir plus de... monstres dans un monde qui les a tous accepté ?

J'égarais mon regard quelques instants au fil de ma reflexion et finalement... se posa sur Richard. Pas tout le monde. Il y en a un qui les trouve trop violents. Toi.

Effrayé, il recula d'un pas. Hein ? Les Avengers essayent de former toi et les tiens pour me tuer ? Qu'est-ce que j'ai fait pour ça ?

Est-ce que tu es le seul, je peux pas le dire, là, mais ça m'a l'air évident. Tu es le premier, depuis que je me suis réveillé, à dire que tu n'es pas fan de leurs pratiques. Si ce monde est faux, tu fais parti de ce qui est réel. Je ne sais pas qui tu es, ou pourquoi toi tu as les souvenirs de cet univers contrairement à moi, mais Richard, tu es concerné. Tu te détache de tout ce décor artificiel, ça ne peut pas être pour rien. Je vais te dire, quand je me suis réveillé, tout ressemblait à un film de chez moi. Cette veste jaune, le groupe scolaire, les personnages... sauf toi. Je n'ai aucune idée de qui tu es. De visage ou de nom. Et Dyson Walters n'est également pas dans le film.

Je m'y étais mal pris. Richard ne savait pas quoi dire, pour une bonne raison : il était inquiet, pas très certain de tout ce que cela signifiait. En réalité, si j'avais raison, je venais de lui dire que toute sa vie était fausse. Ca avait de quoi inquiéter, oui. Alors, calmant ma précipitation et mes inquiétudes personnelles, je m'approchais de lui en posant une main rassurante sur son épaule.

Richard, quoique tout ça veuille dire, je te protégerai. Et tous ces gens là-bas, que je veux retrouver, ce ne sont pas seulement mes agents, ce sont mes amis, je les connais, et eux aussi, te protégeront. Et on comprendra ce qu'il nous arrive, tu retrouveras ta vie, et tes proches. Alors si tu veux bien venir avec moi, tout se passera bien, d'accord ?

Il attendit quelques instants, avant d'avaler sa salive, et d'hocher la tête, en rassemblant toute la détermination qu'il avait en lui. Ok... je suis avec toi. Mais... tous ces héros, j'en suis pas un, moi.

Je ne te demanderai pas de te battre. Je dois juste m'assurer que tu sois en lieu sûr. Je ne sais pas encore où, mais quelque part dans cette tour, il y a quelque chose qui va nous permettre de trouver ce lieu sûr. Et... je ne sais pas encore quoi non plus. J'ai juste eu l'indice qui m'a guidé ici. Ce qui n'est pas grand chose, mais on trouvera.

Il hocha la tête plus vivement cette-fois. Allons-y alors.

Mais en nous dirigeant vers la porte, je m'étais arrêté devant un caisson, annoté avec l'indication MATERIEL INTERDIT. Et en l'ouvrant...

Et bien voilà, comment on va faire, fis-je avec un sourire ravi.

© Gasmask



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
if you let this universe wins
YOU'LL LET YOURSELF LOSE
(c) princessecapricieuse

Chris L. Brooke


« Dernière force. Dernière chance. »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3061
✯ Les étoiles : 17785


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Jeu 25 Avr 2019 - 19:48

L'univers Perdu
I tried so hard And got so far. But in the end, It doesn't even matter. I had to fall to lose it all. But in the end it doesn't even matter.

Honey faisait aussi partie de ce merdier alors. Elle s'était réveillé dans une vie qui n'était pas la sienne. Elle avait le même nom mais ça s'arrêtait là, tout comme Chris. Et maintenant elle devait partir avec le docteur. Il aurait aimé qu'elle reste prêt de lui pour tenter de fuir cet endroit de plus en plus étrange. Il se demandait combien de personnes étaient coincés dans des vies qui n'étaient pas les leurs. Chris se retrouvait coincé devant un groupe de héro qui n'attendaient qu'une chose, un discours de sa part ou alors un speech qui pouvait qu'il allait passé sa vie à travailler pour les Avengers. Mais Chris n'était pas ce Captain America, Chris ne voulait pas faire parti des super-héros et surtout il détestait les discours. Son regard se posa sur Tony alors que ce dernier venait de mettre sa main sur son épaule. Le milliardaire semblait fier de le présenter à tous les Avengers mais.. il aimerait leur faire comprendre qu'il n'était pas LE Chris qu'il attendait. Contrarier des héros ne semblait pas être la meilleure des solutions après. Il ne voulait pas invoquer la colère d'un dieu ou encore voir ce fameux Stark enfiler le costume de sa machine de guerre. Alors Chris se contentait de se tenir droit au côté du leader des Avengers.

« Alors, nous avons un problème sur le point d'être réglé, Evelyn Nichols, la sorcière qui a battu contre Strange, vient d'être arrêtée avec ses complices. Strange et Honey les interrogent en ce moment, alors, mettons ce problème de côté et célébrons une nouvelle bien plus réjouissante. Mesdames et messieurs, voici Captain America, en vie et en forme ! »
Tout le monde se mit à applaudir alors que Stark reprit la parole. « Ça ne va pas être forcément très facile, pour lui, au début. Je compte sur vous pour l'aider du mieux que vous le pouvez pour l'aider. Maintenant, parce que ça doit être gênant d'être là pendant que d'autres parle de soi, je vais plutôt laisser la parole à Monsieur Brooke. »

Ce qu'il craignait le plus arriva, parler et faire un discourt devant une foule de personne qu'il ne connaissait pas. Il se mordit l'intérieur de la joue avant de s'avancer un peu plus vers les autres. Tout le monde avait les yeux rivés sur lui. Il ne savait pas quoi dire, il ne savait même pas comment se comportait exactement ce Captain mais il décida de faire un discours digne de l'armée. Ça il savait faire, vu qu'il était un ancien militaire. Il se racla alors doucement la gorge.

« Déjà merci de m'avoir sauvé et ensuite je n'ai qu'une chose à dire.. J'ai sauvé l'Amérique, il y a 70 ans. Je n'hésiterai pas à le refaire. » un petit sourire forcé prit place sur son visage.

Sauver son pays avait toujours été son objectif, son père l'avait élevé en sorte d'en faire un parfait petit soldat et il avait réussi dans un sens. Il avait travaillé pour l'armée un bon moment mais.. Cela faisait un moment qu'il l'avait quitté maintenant et il n'avait pas de ce super sérum dans son corps. Un combat contre un super-vilain pourrait lui être fatal. Après ce discours à son honneur, il essaiera de trouver un moyen de sortir d'ici sans se faire prendre. Quelqu'un sortit de la foule pour se mettre en avant et ce quelqu'un Chris le connaissait. Peter Quill.. Mais il était censé être mort, Dyson avait pleuré sa mort. Cette dimension était complètement étrange, il avait l'impression que tout était inversé. Mais ce n'était le cadet de ses soucis.

« Tant mieux ! La prochaine guerre qui approche sera réglée en encore moins de temps ! »


Chris ne pût s'empêcher de froncer les sourcils tandis qu'il fit deux pas en arrière montrant qu'il était complètement paumé. Une guerre ? Qu'elle guerre ?

« Une guerre ? » demanda Chris en fixant les Avengers.

« S'il vous plaît, ce n'est pas le moment pour parler de ça. »


Le blond serra violemment sa mâchoire avant de se tourner finalement vers le milliardaire tout en lui lançant un regard complètement perdu. L'embaucher pour directement le foutre dans la gueule du loup. Étrange ces Avengers. Il croisa finalement ses bras contre son torse avant de secouer négativement la tête.

« Désolé monsieur Stark mais j'aimerai savoir de qu'elle guerre parle votre soldat. »

« C'est pas... juste une bataille, captain. Un truc qui vient de l'espace sans grande envergure, vous en faîtes pas. »


Il n'aimait pas ça. Des héros différents de ceux qu'ils connaissaient, des morts qui revenaient à la vie et maintenant des cachotteries et sûrement des mensonges. Le genre de comportement que le shérif ne supportait pas. Chris voulait mettre les choses au clair entre lui et les Avengers et il allait le faire maintenant. Ce n'était pas parce qu'il était complètement paumé, que les autres avaient le droit de le rouler dans la farine. Il claqua alors sa langue contre son palais avant de soupirer et de se tourner vers Tony Stark, se tenait maintenant face à lui.

« Écoutez, vous voulez que je fasse parti de votre groupe, d'accord. Mais je vais vous dire une chose Stark. Je déteste les secrets et les mensonges. Je suis peut être un peu à la ramasse mais je pense que je mérite de savoir qu'elle guerre se prépare. »

Vision semblait à l'écart de la conversation, comme toujours. Il se tenait derrière Chris, tête baissé. Il semblait concentré à faire quelque chose ou à se préparer à le faire. Le blond n'avait pas vraiment besoin de lui pour l'instant, il voulait juste se faire entendre.

« Écoutez... »

Tony n'eut pas le temps de finir sa phrase que Vision posa directement sa main sur l'épaule du blond. Il n'avait pas eut peur de ce geste, il était juste surpris. Vision se comportait de façon étrange depuis tout à l'heure. Chris tourna la tête vers ce dernier alors qu'il semblait surpris et frustré à la fois.. Que se passait-il ? Vision n'avait pas l'air serein.

« Un problème ? Votre capacité à phaser à travers la matière est hors service ? »

Phaser ?... Si Vision voulait phaser, cela voulait dire que.. Vision voulait passer à travers le sol avec lui pour.. Fuir Tony et les autres. Le policier fronça directement les sourcils avant de tourner brusquement sa tête vers le milliardaire qui se tenait toujours en face de lui. La dernière phrase de Tony était vraiment louche en plus de cela. Chris plaça Vision derrière lui avant de prendre sa distance avec tout le groupe. Tout en jetant un coup d’œil autour de lui, cherchant une issue ou de quoi se défendre au cas ou.

« Qu'est ce que vous lui avez fait ? »

« Ils ont pris leurs précaution... Mais pas toutes. »

Chris fronça les sourcils quand il entendit la phrase de son ami. Précaution ? Mais ce n'était pas censé être un groupe de gentil.. Il était complètement paumé. Il n'eut pas le temps de dire quelque chose que Vision laissa un rayon laser sortir de la LED qu'il avait sur le front. Le rayon frappa le sol sous leurs pieds et rapidement Chris et Vision tombèrent à l'étage d'en dessous. Chris tomba sur le ventre et poussa une injure quand il sentit la douleur de la chute parcourir son corps. Le blond se releva rapidement et tomba nez à nez sur un jeune homme vêtu d'une veste jaune. Une veste d'étudiant.

« Saluut.. » lâcha l'inconnu, timide.

« Dyson est là, il vient de me contacter. Il m'a dit de faire confiance à ce garçon, il s'appelle Richard. »


Le policier afficha un petit sourire quand il entendit que Dyson était aussi dans ce monde étrange. Et puis cela ne faisait pas de mal de tomber sur une personne normal qui n'avait pas l'air de vouloir quelque chose de sa part. Chris s'apprêtait à prendre la parole pour saluer ce fameux Richard mais il entendit du mouvement au dessus de leurs tête. Il serra alors ses dents pour se retenir de jurer avant de faire signe à Vison de courir. Il tira la manche jaune de Richard pour l'aider à courir dans ce long couloir. Un vrai labyrinthe cet immeuble. Mais sans réfléchir Chris donna un violent coup de pied dans un des portes et cette dernière tomba par terre à cause du choc.

« Vision, ils sont ou les escaliers ou l’ascenseur de ce foutu immeuble ! »


« Il faut monter sur le toit de cette tour, vite. »

« Le toit ? Pourquoi le toit ? Ils ont un dieu avec eux et un robot qui vole alors pourquoi on irait en hauteur alors que je sais pas voler et toi non plus je suppose ! »

« On a un plan. Dyson est... »

Un immense fracas se fit entendre et quelque chose passa soudainement à travers le mur. Quand la fumée s'estompa un peu il vit Spiderman dans le costume de l'Iron Spider. C'était Dyson, mais pourquoi il avait le droit à une tenue alors que Chris était habillé comme un mec des années 40. Le pauvre Dyson essaye de se relever avec beaucoup de mal.

« Richard, le plan n'a pas marché. - Oui, je vois ça... » Il fixa Chris. « Chris... Y a un Hulk qui me poursuit. »

Le blond s'attendait à des retrouvailles plus touchante mais.. apparemment ils n'avaient ni le droit et ni le temps pour ce genre de chose. Chris afficha une petite grimace quand il vit Hulk sortir du trou dans le mur en poussant un cri digne d'un animal sauvage. Le policier n'avait aucune envie de se prendre un géant poing vert dans son visage, pas alors qu'il était en civil.

« Sur le toit, y a moyen de sortir de là. Faut tous nous réunir avant. Anna est derrière Hulk, pour commencer. »


Chris n'avait vu Anna qu'une fois dans sa vie, mais c'était assez d'information pour savoir qu'il fallait la sortir de là. Dyson se mit alors devant Chris, Vision et Richard pour les protéger de Hulk qui fonçait directement vers eux. Le policier ne pouvait pas laisser son ami encaisser tous ces coups alors il décida d'agir. Il regarda un peu partout autour de lui avant de prendre un plateau en argent qui était posé sur un petit guéridon. Le blond afficha un petit sourire avant de le prendre et de le lancer en plein dans la tête du géant vert.

« Si on doit tous y aller, cesses de jouer aux héros et fuis avec nous ! Tu n'as aucune chance contre lui ! »

Dyson semblait heureux de reprendre du service et cela fit sourire Chris. Spiderman tira alors une toile pour récupérer une mallette qui se tenait derrière Hulk. La mallette s'arrêta au niveau de l’ascenseur qu'ils auraient du prendre et rapidement Dyson tira la mallette juste devant lui et l'ouvrit pour en sortir le bouclier de Captain America qu'il mit directement au dessus de lui tandis que Hulk frappa violemment dessus, ce qui provoqua une onde choc et envoya le géant vert un peu plus loin.

« Sacré bouclier Captain. »

Dyson tendit le bouclier à Chris et le blond l'accepta sans rechigner. Cela lui faisait du bien de retrouver une arme familière. Il aurait aimé avoir une tenue comme le brun mais ce n'était pas vraiment le moment de penser à ce genre de détail.

« Il faut trouver Evelyn, Honey, Alfred et Géo. Anna est juste dans le laboratoire derrière. Ensuite... j'ai un plan pour nous sortir de là. Mais je t'avoue que je ne suis pas certain que ça fonctionne. »


« Okay, d'abord on s'occupe de Anna. Je m'occupe du géant vert et toi tu t'occupes d'elle ça te va ? » il jeta un regard à Hulk. « C'est quoi ton plan délirant ? Tu sais c'est pas la première fois que tu en proposes. »

« Ouaiiip, mais au moins je suis original. C'est la première fois que je vais essayer de créer notre propre pierre d'infinité. » dit-il en haussant les épaules. Avant de fouiller dans la mallette pour en sortir une seringue. «Attention ça va piquer. »

Chris regarda son ami un peu perdu avant de sentir l'aiguille se planter dans sa peau. Il lâcha un aie tout en lançant un regard noir à Dyson pour ce qu'il venait de faire. Mais ce dernier était trop occupé à prendre gadget noir dans la mallette avant de la tendre à Richard.

« Ne la perdez pas. »

Le blond regarda Dyson tirer une toile sur le visage de Hulk pour gagner du temps avant de foncer chercher Anna comme l'avait conseillé, Chris. Le policier fixa son adversaire prêt à se battre mais il sentit une soudaine douleur dans tout son corps. Il poussa un gémissement de douleur avant de prendre appuis contre le mur sentant son corps.. Changer, gonfler et devenir presque invincible. Le blond serra un peu sa mâchoire avant de fixer Hulk en affichant un petit sourire.

« Richard, je te conseille de rester prêt de Vision. »

Chris se tourna vers ses partenaires mais ces derniers étaient déjà en train de courir dans une autre direction. Le policer poussa un petit soupir, apparemment tout le monde avait le droit à sa petite mission mais celle de Chris n'était ni petite, ni facile. Un sourire en coin s'afficha sur le visage du shérif tandis qu'il serra son bouclier contre son torse.

« A nous deux, mon gros. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Perfect paradise, tearin' at the seams - it's been a difficult year And terrors don’t prey on innocent victims. It’s been a loveless year, I'm a man of three fears: Integrity, faith and crocodile tears.

Evelyn Nichols


« Dernière force. Dernière chance. »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 586
✯ Les étoiles : 709


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Sam 27 Avr 2019 - 12:31


MAGIC LEAGUE 4 : L'Univers Perdu
Terrorisée et l'anxiété au maximum, Evelyn s'était retrouvé dans cette salle de tribunal pour un crime qu'elle n'avait pas commis et un jugement qui s'annonçait terriblement déloyal. Le coeur au creux de la gorge elle avait vu alors apparaître une Honey qui se révelait apparamment être la sienne. Iris l'avait senti de la même façon puisqu'elle se détendit rapidement lorsqu'elle senti que la jeune femme la prenait dans les bras et Evelyn laissa échapper un léger et discret soupire de soulagement, évitant de craquer littéralement sous la pression, rassurée de voir que sa fille était désormais protégée et en bonne compagnie. Qu'importait à présent ce qu'il pouvait lui arriver, Iris s'en sortirait. Honey était intervenu pour se placer en tant qu'avocate de la défense et désirait qu'on commence par les chefs d'accusation mais la scientifique n'en avait rien à faire. Tournant les yeux vers Strange, elle lui demanda :

- Qu'est-ce qui va arriver à ma fille ?

Elle éviter de regarder trop son amie. Apparamment, elle avait réussi à infiltrer l'ennemie ou du moins passer pour quelqu'un de leur camp, il ne fallait surtout pas qu'elle lui fasse voler en éclat sa couverture. Elle était désormais la seule à véritablement pouvoir protéger Iris.

- Votre fille sera certainement placée aux bons soins des services sociaux. C'est une enfant, nous n'allons pas la condamner, évidemment.
- Services sociaux ? Vous rigolez j'espère ? Je suis tout ce qu'elle a et je suis innocente !
- Ma client a raison, elle est innocente jusqu'à preuve du contraire. Ca s'appelle la présomption d'innocence.

Evelyn commençait sérieusement à s'énerver et elle posa les yeux sur sa fille qui s'était assise calmement sur les cuises d'Honey et observait la scène sans rien dire, apparemment consciente qu'elle n'avait pas de rôle à y jouer. Stange ouvrit la main et un cercle de lumière apparut au milieu de la pièce. La blonde plongea son regard sur l'espèce d'écran et pu s’apercevoir une nouvelle fois en tenue de sorcière, se battant contre le docteur, ayant à plusieurs reprises l'occasion de le tuer, ce qu'elle s'apprêtait apparemment à faire sans sourciller si Strange ne s'était pas défendu de justesse à chaque fois. Elle était forte, extrêmement forte et Evelyn ne put s'empêcher de déglutir en se demandant comment contrer cet argument.

- Voilà la preuve du contraire, mademoiselle Lemon
- C'est vrai qu'elle ressemble à ma cliente. Cependant... Avez-vous la preuve formelle que la personne sur ces images est bien la même personne qui est en face de nous ? Prélèvement d'ADN comparé ? Autre ? Vous savez ce qu'on dit : chacun a, en moyenne, 7 sosies sur Terre. Evelyn Nichols, qu'avez vous à dire pour votre défense ?
- Je suis le sorcier suprême, je sais identifier ma pire ennemie.
- Ecoutez... je sais que ça paraît dingue mais cette fille n’est pas moi, je suis originaire de Terre 1, pas de Terre 2... je ne suis pas cette femme!
- Terre 1 ? Terre 2 ? Combien il y a de Terres selon vous ?

Elle essayait tant bien que mal dépatouiller le vrai du faux, tentant également de comprendre où ils avaient atteri. Alfred avait supposer que c'était Terre 2 mais beaucoup de choses semblaient indiquer le contraire. Pourtant, Strange ne semblait pas au courant des différentes Terre ce qui n’était pas normal, les Avengers devait normalement savoir qu'il existait une autre Terre, que c'était elle qui les avait nommé ainsi...

- En plein dans le mille, Evelyn Nichols ! La théorie des multivers !

Elle observa l'assistance d'un air pétillant, excitée à l'ide d'apprendre quelque chose à tout le monde. Au moins, elle avait l'air de bien s'amuser, se croire dans une émission pédagogique sur la science et ses mystères. La blonde aurait pu la comprendre et même la suivre dans sa satisfacton si seulement elle n'avait pas l'impression d'y jouer sa vie.

- Qui peut me dire ce que c'est ?
- J'ai une bonne connaissance du multivers pour en avoir traversé une bonne distance. Le monde noir, le monde quantique... Ce qui ne change pas : ce que vous dites n'a pas de sens.
- Il se trouve que je connais aussi le monde quantique... mon pouvoir est de modifier mon corps de façon extrêmement réduite ou étendue et de là où je viens, on m’appelle “La Guêpe”... et dans ce monde quantique j’y ai rencontré mon double... celle que vous cherchez sans doute.
- La Guêpe fut une héroïne respectable, Evelyn. Utiliser sa mémoire en la salissant ainsi ne vous défendra pas.

L'ancien robot soupira avec la vague impression d'avancer de cul de sac en cul de sac. Quoi qu'elle disait ne l'aidait pas. Il y avait toujours une parade, un préjugé, qui empêchait de tenter de comprendre ce qu'elle était en train de dire. Ramenant toutes ses connaissances à propos du sorcier suprême, elle l'observa de nouveau :

- Il me semble que vous avez la capacité de voir l’avenir n’eT ce pas ? Et le passé ? Alors lisez en moi pour vous prouver que j’ai raison.

Elle posa un regard sur Honey pour qu'elle appuie ses dires :

- Exactement, lisez dans ma cliente ! .... Euh... c'est pas un peu bizarre comme formulation ?

Pour toute réponse, l'ancien robot se contenta d'un petit geste de négation de la tête accompagné d'une moue qui signifiait clairement "t'inquiète, tu assures". Elle s'était contenté de le faire discrètement pour éviter de faire comprendre à ses ennemis qu'elles étaient plus intimes qu'une simple relation avocate/accusée.

- L'utilisation de la pierre du temps n'est pas destinée à ces choses aussi futiles.

Il réfléchit un instant.

- Qu'est-ce qu'une sorcière comme vous a trafiqué dans son passé pour me demander ça en connaissant son pouvoir ?

Avant qu'elle ne puisse répondre, il s'éxécuta néanmoins et ses doigts s'entourèrent d'un cercle vert. Une lumière verte entoura la jeune femme et les mêmes images vu précédemment apparurent de nouveau. Comme si son passé et celui de la sorcière ne faisait qu'un. Sous le choc, la bouche légèrement entrouverte, elle senti ses yeux vriller, se brouiller sous l'effet de la peur. Elle était piégée, elle n'était pas cette femme et pourtant tout semblait l'indiquer.

- Je suis pas une experte mais... est-ce que, à tout hasard, docteur Strange, vous ne seriez pas aussi en mesure de trafiquer votre pouvoir ? Je m'explique. Vous n'êtes pas neutre dans cette affaire et n'avez visiblement pas d'avantage à ce que la suggestion de ma cliente fonctionne. Je me trompe ? Je m'avoue assez ignorante de vos pouvoirs et leur fonctionnement mais je suppose que quel que soit notre camp, nous pouvons tous tricher quand ça nous arrange.
- La pierre du temps ne se trafique pas. Et elle ne peut être gardée par un homme qui jouerait d'elle. Le temps est une magie puissante, si la mauvaise personne l'utilisait, toute la réalité se déchirerait.

Il foudroya Honey du regard avant de reposer son attention sur Evelyn :

- Et c'est pourquoi il a fallu empêcher cette sorcière de s'en emparer.

Quelqu'un frappa alors à la porte. Le docteur ne bougea pas d'un pouce, préférant continuer de fixer une Evelyn impuissante et sans voix, sans recours pour tengter de sauver sa peau.

- On a frappé. Vous voulez que j'aille ouvrir ?

Aucune réponse ne lui vint alors la jeune femme décida de prendre les devant, elle ouvrit la porte avec un sourire et une voix enjouée :

- Ouiiii ? C'est pour quoi ?

Evelyn coula un regard à son tour en direction de la porte pour observer un garçon en veste jaune, souriant et peu sûr de lui :

- Saluuut, euuuh, je vieeeens... Zut, je sais déjà plus quoi dire, je suis vraiment nul pour ça.
- Pas grave.

Un homme à la peau rouge que la scientifique renconnu comme Vision fit alors son apparition et tira un trait de lumière orange droit sur le crâne de Dr Strange qui fnit expulsé sur le mur derrière lui. Le garçon observa alors Evelyn, abasourdie :

- Rapide. Salut, je suis Richard, ça vous dit d'être libérés ?
- A priori je ne suis pas prisonnière mais ça marche pour moi !

Elle topa dans la man du-dit Richard mais Evelyn fut plus méfiante. Se levant d'un bond, elle récupéra Iris sur les genoux d'Honey qui se blottit contre sa mère. Apparamment, elle avait eu très peur que la scène se termine de façn plus tragique.

- Vous êtes qui ?
- On peut lui faire confiance, c'est un de mes élèves. Euh.. je suis conducteur de bus scolaire dans cette vie. Bref, ça veut dire que Dyson est ici.

Géo s'était levé à son tour. Honey intervint :

- Y a aussi Chris et Anna. Et Evelyn et moi, manifestement.
- D’accord, dépêchons nous alors ! Honey rappelle moi de t’être reconnaissante jusqu’à la fin de ma vie.

Elle sera avec force et rapidité son amie dans ses bras avant de se diriger vers la sortie à pas rapide. Alfred se leva à son tour en ajoutant :

- Et Alfred, Géo, Vision, et Iris. Mais cette dernière ne devrait pas être dans l'équation. Allons y.
- J'ai quelque chose pour v....

Richard avat levé une malette dans sa direction tandis qu'ils avançaient mais Strange était réapparut, debout, tenant Evelyn par sa main libre. La jeune femme fit volte face pour l'observer et Honey démarra au quart de tour, essaynt de rouler sur les pieds du sorcier :

- TU...

Elle roula dans un sens.

- LÂCHE

Elle fit demi-tour.

- MA

Elle roula une nouvelle fois dans un autre sens.

- COPINE !!

Evelyn aurait pu être touchée de l'action si elle n'avait pa constaté avec une peur non dissimulé que Strange était parvenue à éviter tous ses assauts. Tirant sur son bras pour se dégager de l'emprise de l'homme, elle précisa :

- Je refuse de vous faire du mal, lâchez moi !

Il agita alors la main et une espèce de vague transparente miroita, comme un verre géométrique ou les parois d'un diamant. Il s'apprêtait à lancer un nouvel assaut mais Vision fut plus rapide et tiraun nouveau jet de lumièr, suivi d'Alfred qui activa son pouvoir à son tour.

- Allez-y !!

Cria Alfred. Sans se faire prier, Evelyn se mit à courir, Iris toujours dans ses bra,s Honey à ses côté, Rochard les guidant pour les mener juqu'au toit.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je t'attendrai, là où l'aube naît
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon


« Dernière force. Dernière chance. »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3621
✯ Les étoiles : 3131


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Sam 27 Avr 2019 - 20:01

Honey avait mis le turbo sur son fauteuil roulant afin de suivre Richard qui, lui aussi, était à pleine vitesse dans les couloirs de la tour. Malgré leur vitesse (et sa myopie), Honey nota cependant l'ambiance générale agitée : divers bruits de fracas et autres scènes de combat lui parvenaient de toutes les directions.
Après un moment, Richard les fit entrer dans un ascenseur, direction non pas le septième ciel mais le sommet du bâtiment qui était, en plus d'un toit, également une piste d'atterrissage pour les nombreux avions et vaisseaux des Avengers, ainsi qu'ils pouvaient le voir depuis l'autre côté de la vitre car Richard ne s'y intéressait pas, trop occupé à observer un immense compteur électrique à la pointe de la technologie sur lequel on pouvait lire "ARC". Cet acronyme, si tant est que c'en soit un, ne disait rien à Honey. Elle nota cependant que Richard s'évertuait, en vain, à ouvrir le compteur et c'est naturellement qu'elle s'avança pour lui prêter main forte :
- Pourquoi tu veux à tout prix ouvrir ça ? D'ailleurs, qu'est-ce ? Peut-être que je peux t'aider ?
- Le réacteur ARC a été crée par Tony Stark quand il avait besoin d'un nouveau réacteur dans la poitrine quand le premier lui était trop toxique. Aujourd'hui il n'a plus rien dans la poitrine comme il s'est fait opéré, mais le générateur est si puissant qu'il peut alimenter toute la tour, et plus encore s'il le voulait. Et Dyson croit avoir compris que c'est ça qu'il lui a été demandé de retrouver par ses amis, mais j'ai pas compris pourquoi. Il le dira surement lui-même, j'ai juste compris que ça vous aidera à partir. En attendant... je crois que vous pouvez aider. Ce truc est contrôlé par l'intelligence artificielle de Stark et vous êtes... la directrice scientifique de Stark Industries alors... peut être que vous pouvez... euh... lui parler ?
Honey opina tandis que son cerveau processait les informations qu'il recevait :
- Hm... En fait, je lui ressemble, j'arrive à me faire passer pour elle sans trop éveiller les soupçons mais je ne suis pas elle, précisa la jeune femme qui se sentait suffisamment en confiance avec Richard pour l'avouer - s'il ne l'avait pas déjà compris, ça, c'était une autre question qu'elle ne posa pas. Mais je crois que ton idée est bonne ! Je vais essayer... Hum... Bonjour intelligence artificielle de Stark ? Tu m'entends ? A...llô ?
Si elle pouvait parler (ce dont Honey n'était pas certaine), elle ne parla pas. En revanche, il y eut du mouvement. Un petit groupe d'Avengers venait en effet de les retrouver.
Par chance, Vision et Alfred, qui avaient manifesté maitrisé ou semé Dr Strange, arrivaient aussi en renfort et s'interposèrent face aux Avengers. Malheureusement, étant donné qu'un des Avengers avait manifestement la faculté de devenir un géant, cela compromettait nettement les chances de réussite de Vision et Alfred.
Richard coula un regard vers Evelyn :
- Ah oui, j'ai un truc pour vous ! Dyson m'a dit de vous le donner quand on l'a trouvé.
Le jeune homme ouvrit en effet une mallette d'où il extirpa un costume qui allait probablement l'aider à redevenir la Guêpe pour titiller l'Avenger géant (ndlr : oui donc c'est Ant-Man mais comme Honey connait pas elle sait pas qu'il s'appelle comme ça).
Evelyn ne se fit pas prier pour revêtir ce nouveau costume. Elle confia ensuite Iris à Géo afin qu'il s'éloigne de la zone de combat. L'instant d'après, elle rapetissait pour s'élancer - de ce que Honey pouvait vaguement en voir - vers la ceinture de l'Avenger pas si sympa.
Maintenant que tout cela était réglé, Richard put de nouveau se concentrer sur Honey :
- Euh, peut être devriez vous l'appeler JARVIS ? C'est son nom.
- Merci du tuyau, répondit Honey avec un clin d'œil. Hello JARVIS, c'est Honey Lemon. Tu vas bien depuis... la dernière fois ? demanda-t-elle ensuite en se tournant vers le réacteur.
- Ravi de vous revoir, Mademoiselle Lemon. On peut dire que je vais bien. Que puis-je faire pour vous ? répondit JARVIS.
Ca marchait ! Honey adressa un sourire triomphal à l'attention de Richard. Mais du coin de l'œil, elle comprit que JARVIS avait déconcentré Alfred. Il s'était en effet tourné en entendant ce nom et, de fait, n'avait pu parer un méchant coup qui l'envoya au sol, l'obligeant à redoubler de concentration.
- Un petit point général sur la situation dans la tour ? C'est possible s'il vous plait ? demanda Honey qui, comme sa joueuse, ne savait pas par où commencer.
- La tour subit des dommages. Quelques affrontements ont lieu à divers endroits. Dois-je faire venir Monsieur Stark pour vous évacuer ?
Richard hocha la tête avec vigueur en faisant les gros yeux pour signifier "non surtout pas", ce avec quoi Honey était d'accord.
- Oh bah non, pas la peine de le déranger pour si peu. Je m'en sors bien, merci de demander. Et vous, ça va ? On le vit comment ce genre d'attaque quand on est un réacteur super puissant ? On... Tu as des capacités d'intervention à distance ?
Glaner quelques informations par ci par là paraissait une bonne idée à Honey, surtout si elle pouvait retourner l'intelligence contre son propriétaire le moment venu.
- Je peux intervenir dans tous les dispositifs de Monsieur Stark, confirma JARVIS. Que voulez-vous que je fasse ?
A cet instant, Honey découvrit qu'il y avait un projecteur holografique qu'elle décida d'allumer, sentant poindre le début d'un plan dans son esprit de génie.
- Est-ce que tu peux projeter les images des caméras de surveillance afin que je visualise les autres zones de conflit de l'immeuble ? Je suis presque certaine que toi et moi pouvons intervenir à distance.
Une première image parvint à Honey, celle de Dyson / Spiderman et Anna / Batgirl derrière une brute épaisse verte qui combattait Captain America et son bouclier. Vint ensuite une deuxième qui montrait les affrontements juste derrière elle que Honey passa donc rapidement étant donné qu'elle connaissait déjà la situation. La troisème vidéo rappelait que Dr Stranger était inconscient dans la salle d'interrogatoire, recouvert par la glace qui le figeait au mur. Enfin, la quatrième vidéo donnait à voir le reste des Avengers enfermés dans la salle de conférence par de solides murs métalliques.
C'est à ce moment que JARVIS choisit d'intervenir :
- Mon protocole a été piraté pour fermer les portes. Je n'arrive pas à les rouvrir, la tentative de nettoyage de mon code source est en cours.
Dyson et Anna étaient sans doute à l'origine du piratage. Cela leur offrait de précieuses minutes qu'il serait judicieux d'allonger au maximum afin de réunir tout le monde avant que les Avengers au grand complet n'arrivent. Il fallait donc trouver un moyen de les retenir avant que JARVIS ou leurs pouvoirs ne les libèrent.
Honey se dépêcha de connecter ses neurones puis demanda à JARVIS de la mettre sur hauts-parleurs. Quand elle le fut, et après avoir eu l'assurance que tout le monde, indépendamment des groupes qu'elle avait vus, allait l'entendre, elle s'éclaircit la gorge et commença :
- Bienvenue à bord de JARVIS Airlines. Je suis Honey Lemon et serai votre cheffe de bord pendant que vous patientez plus ou moins tranquillement dans la salle de conférence juste au-dessus de l'étage Hulk qui sera ouverte dans les plus brefs délais mais va encore falloir un peu patienter. La compagnie JARVIS Airlines vous informe que la tour connait quelques zones de turbulences dans les sous-sols où, faute de lumière qui fonctionne, j'ai un peu de mal à voir ce qu'ils font mais bref, y a des méchants. Par contre, bonne nouvelle, tout est sous contrôle dans la salle d'interrogatoire. Les Avengers sont donc attendus dans les plus brefs délais en bas de la tour et comme je suis toujours en fauteuil roulant, m'en voulez pas, je viens pas avec vous.
Avec un peu de chance, Dyson, Chris et Anna comprendraient qu'elle essayait de leur donner leur position par rapport au reste et d'indiquer qu'il fallait qu'ils montent.
Richard, pour sa part, sourit :
- Vous êtes encore plus cool en vrai, c'est génial ! Parfait, on a du temps, vous pouvez lui demander de nous ouvrir ça ? dit-il en regardant le compteur.
- Toi aussi t'es très cool, assura Honey, un peu étonnée par le "en vrai" - mais peut-être que son sosie était une star, allez donc savoir ! JARVIS ? Est-ce que tu peux ouvrir le réacteur s'il te plait ?
- Mademoiselle Lemon, puis-je vous demander pourquoi ? demanda JARVIS, étonné.
- Pour m'en servir contre nos ennemis, bien sûr ! J'ai un plan. Tony ne vous a jamais dit que quand j'avais un plan fallait me laisser faire mes trucs bizarres ? s'enquit la jeune femme, presque outrée.
JARVIS ne répondit pas. Pendant un long moment. Un très long moment, si bien que Richard commençait à angoisser :
- Oh non on est grilléééé..., gémit-il, affolé, dans un murmure.
Mais finalement le compteur s'ouvrit pour faire apparaitre un cercle blanc lumineux, le fameux réacteur ARC.
- Voilà, mademoiselle Lemon, commenta JARVIS.
Honey se saisit d'ARC pendant que Richard explosait de joie dans un grand YES victorieux. Sa joie était communicative. Naturellement, la chimiste leva la main pour lui en taper 5. C'était sans doute une pratique courante dans ce monde-là aussi.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1207
✯ Les étoiles : 6258


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 28 Avr 2019 - 18:35





Magic League : Le monde perdu

J'crois qu'il y a erreur sur la personne en fait

Ma situation, ne semblait pas vraiment s’améliorer. Et j’avais pas hyper envie, de commencer à me mettre des gens à dos, surtout pas des gens comme Banner, parce que bah...j’étais peut-être l’optimiste de service, prête à devenir pote avec tout le monde, mais j’y pouvais rien si je le trouvais gentil. Pour l’instant, de toutes les personnes « inconnus » qui composaient la vie de cette autre Anna, c’était celui avec lequel je me sentais peut-être le plus à l’aise. Il avait pas cherché à triturer mon cerveau, d’une manière ou d’une autre se contentant simplement de me poser des questions, et ce sans chercher à me presser ni même volontairement me soutirer des informations. Sauf qu’avec cette histoire de symbole, je craignais que nos relations ne tournent brutalement au vinaigre en fait. Heureusement, je fût comme qui dirait sauvé par le gong. Ou par des coups à la porte plus tôt. Le doc s’empressa d’ouvrir, afin de me laisser voir le visage familier de Dyson avec une espèce de grosse veste noire sur le dos. Même si j’étais hyper soulagée, de voir un nouveau visage familier -ce qui voulait dire que ça y est, on allait éventuellement pouvoir trouver une solution afin de se sortir de ce guêpier-

« N’es-tu pas pas le jeune étudiant de la bourse Stark ? »
Demanda d’ailleurs Banner l’air étonné

« Euh...Si. Je viens de la part de Monsieur Stark, qui demande Anna. »

J’étais pas certaine que « monsieur Stark » m’ait vraiment demandé. Et j’étais pas certaine d’en avoir de toute façon envie. Là, tout ce que je voyais, c’était mon ticket pour la sortie. Alors, il allait falloir la jouer fine.

- Ah, bah s’il me demande autant ne pas le faire attendre non ?

J’essayais de jouer le jeu, tout en croisant mentalement les doigts parce que c’était hyper risqué. On y allait clairement au culot là, autant Dyson que moi. Donc soit ça passait, soit ça cassait. Et comme, cette histoire de symbole avait pas franchement aidé, on aurait bien besoin d’un petit coup de chance. Genre maintenant tout de suite.

« Pourquoi il t’envoie toi ? » Demanda le doc les sourcils froncés

« Les étudiants ont été appelé pour Captain America »
improvisa Dyson, mentant certainement comme un arracheur de dent

« Non c’est faux » répondit Banner

Ça sentait la cata tout ça. Et les cata ça me connaissait, aussi tentais-je pitoyablement d’intervenir en faveur de Dyson. Même si quelque chose me disait, qu’on allait de toute façon forcément finir par s’attirer des ennuis, autant les retarder le plus possible, et ne pas forcément provoquer les choses tout de suite. Faisant fonctionner mes neurones à vive allure, pour trouver quelque chose à dire :

- Pourquoi ? Enfin j’veux dire, pourquoi les étudiants n’auraient-ils pas été appelé ?

« Parce que je sais que ce n’est pas le cas. »


Boooon, on allait pas s’en sortir là. Et j’allais pas me contenter de juste cette réponse, Il allait falloir se montrer un chouïa plus convaincant, si on voulait, un minimum endormir la méfiance de ce cher docteur. Le pire, étant que j’en étais presque à me sentir coupable. C’est pas ma faute, il avait l’air vraiment gentil comme ça au premier abord, alors fatalement je me sentais un peu mal, de jouer la carte de la « manipulation ». Mais d’un côté, il fallait aussi, que je pense à Dyson.

- Cela n’empêche pas qu’il a l’air de de connaître monsieur Stark continuais-je. Je veux bien admettre que je sois un peu paumée, mais s’il dit qu’il m’a appelée c’est que ça doit être vrai non ? Ca servirait à rien de s’introduire ici et de dire ça avant de lancer « Hé au fait, poisson d’avril avec deux mois de retard ! »

Et bien sur, ça n’eu pas l’air de plus le convaincre étant donné à quel point ses sourcils étaient froncés là. Il nous regarda tour à tour, Dyson et moi, un looong moment -trop long si vous voulez mon avis- avec un air hyper méfiant :

« Que voulez-vous ? »
Demanda-t-il hostile

- Rentrer définitivement chez moi, retrouver ma vrai vie. Parce que clairement cette vie là n’est pas la mienne ? Tentais-je

J’avais tenté la carte de la sincérité, manque de bol ça n’eut pas vraiment l’effet escompté

« Pas moquer de HULK ! » Se mit-il à hurler d’une voix qui n’était absolument pas la sienne, étant donné que celle-ci était vachement plus rauque et vachement plus grave

« Ecoutez, je... »
Commença Dyson tentant de s’approcher

Mauvaise tactique, bye bye Banner, bonjour Hulk. A la place du gentil docteur, se trouvait maintenant un géant vert, qui s’empressa de coller une baffe envoyant valser Dyson littéralement à travers le mur. Moi, je regardais la veste noire, qu’il portait avant qui se trouvait au sol, mais sans son propriétaire d’un air hébété. C’est fou, comme il me faisait penser à Marshmallow le gros monstre de glace crée par Elsa, pour nous chasser de son palais avec Kristoff. Ils avaient le même caractère et les même tendance violente :

- Hey ! M’exclamais-je, ce n’est pas gentil d’expédier des gens qui ne vous ont rien fait dans le mur !

J’avais manifestement, toute son attention étant donné sa manière de se retourner vers moi, et de se mettre à hurler tellement fort que des objets finirent leurs courses parterre -au moins ils tomberaient pas plus bas-

« LUI PAS GENTIL! »


- Il n’a rien fait de mal ! m’entêtais-je et en plus personne ne s’est moqué de vous ! On ne règle pas ses conflits par la violence gratuite !

Il devrait sérieusement, prendre des cours de gestion de la colère. Depuis quand, taper et détruire des choses résolvait les problèmes ?

« Toi ennuyante ! »

Et alors, qu’il criait ces mots, il ne trouva rien de mieux que de lancer un bureau dans ma direction. Si j’évitais l’impacte qui aurait clairement fait très mal, je me retrouvais néanmoins bien coincé, pendant que Hulk sortait de la pièce. Même mon fils qui avait un an et demi, ne lançait pas ses jouets quand il était en colère, c’était pour dire le niveau de maturité…M’extirpant tant bien que mal, de derrière le meuble c’est ce moment que choisit Dyson, dans un costume métallique de Spiderman, avec tout un équipement dans ses mains :

« Anna, j’ai trouvé une tenue et des gadgets de Batgirl dans les sous-sols. C’était marqué INTERDIT, alors je suppose que ça manquera à personne si tu les prends. »


- Très certainement à la Anna d’ici, mais comme elle est pas là pour protester, je vais pas me faire prier.

Au moins, je serais à armes égales cette fois-ci. Une fois le costume enfilé, et la panoplie de gadgets bien en place, je rejoignis Dyson à l’extérieur de la salle. A l’étage supérieur, il y avait l’air d’y avoir du mouvement. Et du mouvement, qui n’était pas forcément bon pour nous, si tous les Avengers prenaient connaissance de ce qui se passait et se liguaient contre nous, ça allait pas être une partie de plaisir…

« Ton équipement, peut peut-être rentrer dans le système de JARVIS pour fermer les portes autour d’eux. »


Peut-être ou peut-être pas, quoi qu’il en soit autant tenter sa chance

- Eh bien, on va tester directement ta théorie
lui répondis-je. Autant mettre toutes les chances de notre côté.

Utilisant le petit écran sur mon bras gauche, je pianotais rapidement afin de hacker les protocoles de JARVIS. Un gros bruit, que j’identifiais comme étant des rideaux métalliques se fit entendre. De quoi je l’espère emprisonner les Avengers, pour nous laisser le temps de maîtriser la situation. Néamoins le message de Honey se voulait rassurant

« Ils sont réussit à monter. Et si les portes fermées ne suffisent pas, au moins ils prendront une mauvaise direction. On peut les rejoindre alors. »


D’ailleurs, un peu plus loin dans le couloir, Chris semblait être la nouvelle cible de Hulk, et il fallait faire rapidement quelque chose. A droite, au fond du dit couloir se trouvait les ascenseurs et les escaliers, et à notre gauche se trouvait le géant vert entre nous et Chris. Même à trois, il y avait très peu de chance qu’on arrive à le battre, donc à défaut de faire ça, une solution permettant à notre coéquipier de nous rejoindre, était encore la meilleure idée. Une diversion, serait donc la bienvenue. Attrapant un fumigène, je le lançais dans le but de brouiller la vision de Hulk, dans la fumée il aurait plus de mal à trouver ses repères, et ça laisserait le temps nécessaire pour qu’on puisse partir à trois.

Dans la fumée, Hulk se mit à se débattre à en croire les bruits et les tremblements, causés par sa silhouette massive heurtant à peu près tout ce qu’il se trouvait sur son passage. Il était clairement en train de fragilisé la tour, et à ce rythme là il y avait plus de chances pour qu’il la détruise qu’autre chose :

« HULK PAS AIMER LA FUMÉE! »

J’étais désolée, mais là moi je lui demandait pas vraiment son avis. On venait de récupérer Chris, et on pouvait foncer droit vers l’ascenseur. Sauf, que comme d’habitude c’est toujours quand on est pressé que rien ne marche comme il faut. Et là, l’ascenseur il était apparemment tout en haut, si bien qu’il prenait son temps pour redescendre. Si bien, que ça en laissa suffisamment à Hulk pour se rapprocher. Notre salut, ne fût dût qu’à Dyson et ses réflexes. Il nous tira in extremis, d’un coup sur le côté. Étant donné que lorsque l’ascenseur arriva ENFIN, le gros monstre vert fonça directement dessus le rendant hors service. Plan B, les escaliers :

« TROP DE MARCHES ! » S’écria notre poursuivant

Au moins, ça nous laissait une légère avance sur lui. Arrivés en haut, il y avait déjà les Avengers, en train de se battre avec les nôtres. Plus loin, se trouvait Honey, en compagnie de Géo et d’un type inconnu au bataillon -probablement faisait-il partit de cet « univers » contrairement à nous- et de la petite fille, de tout à l’heure brièvement aperçu, avant que je ne parte avec Banner. D’ailleurs, Honey tenait un petit truc lumineux blanc dans les mains.

« Ils ont le réacteur ! C’est notre ticket de sortie. Vous pouvez retenir Hulk le temps que je l’actionne ? A mon signal, vous sautez tous dans ce qui va apparaître ok ? »

Je hochais simplement la tête, pour affirmer que j’avais compris lorsqu’une voix se fit entendre devant nous

« Et on est sensé vous laissez faire ? »

Face à nous, Hawkeye arc en main, accompagné par Gamora armé de deux épées semblaient prêt à se battre. Et comme Hulk fonçait droit sur Chris, c’est bibi qui allait devoir s’occuper d’eux.

- Personne n’a dit qu’on demandait leurs avis aux autres rétorquais-je prête à en découdre.

Ils voulaient la bagarre, ils allaient l’avoir. Parce que j’étais absolument pas prête à me laisser faire. Cela fit sourire Dyson :

« Magic League en avant !»

Il courut faire sa part de l'opération tandis-que l'archer levait son arc et que l'alien guerrière foncèrent droit sur moi.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Dyson L. Walters


« Dernière force. Dernière chance. »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader des Avengers ✗ Adjoint du maire
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 17005
✯ Les étoiles : 0


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Lun 29 Avr 2019 - 18:27

UNIVERS

PERDU
Héros
et
Justiciers








« Le soleil brillera de nouveau sur nous. ».
Δ Avengers

Il se pouvait bien que j'étais arrivé au bout des escaliers absolument mort de rire à côté de Anna et Chris, avec un peu de mal pour garder mon sérieux. A ce stade, on ne savait pas ce qu'était réellement cet univers, mais c'était assez certain, pour moi en tout cas, que tout ça était artificiel, et après le TROP DE MARCHES que venait nous crier Hulk, raison de mon fou rire, on pouvait supposer que celui qui nous a fait ça était sans doute un fou fan de Marvel. Dommage qu'il était de toute évidence notre ennemi, ça aurait été énorme d'être son ami.

Mais pas le temps pour plus de rires. Magic League, en avant !
Chris était face à Hulk, Anna face à Hawkeye et Gamora, Evelyn face à Ant-Man. Moi, je me dirigeais vers Géo, Richard et Honey, cette dernière tenant le réacteur ARC dans sa main.

Vous êtes top ! Et ravi de te revoir, Honey, désolé que ça soit dans des circonstances aussi précipitées... Tu as quelque chose pour moi, je vois ! Fis-je avec un sourire derrière le masque métallique de mon costume.

Honey baissa les yeux sur l'objet dont elle ne comprenait visiblement pas l'utilité. Ca me fait plaisir de te rendre service ! Déclare-t-elle. Au fait, c'est quoi ?

J'aurais certainement dû me maîtriser et répondre avec moins d’enthousiasme, mais je trouvais ça tellement cool que je n'ai pas pu m'empêcher de lui répondre avec excitation, et un débit de parole certainement assez rapide. Et bien le réacteur est un élément crée par Tony Stark lui même, en se basant sur les recherches que son père avait fait à son époque sur le Tesseract, ou Pierre de l'Espace, une pierre née avec l'univers lui même. Son père avait étudié le schéma des atomes et l'avait dessiné, persuadé qu'il pourrait en faire un truc révolutionnaire, mais il a pas trop pu avec la technologie de son époque, alors il l'a légué à son fils pour qu'il le fasse avec plus de moyen.

Je m'étais arrêté là, puisque c'était clair dans mon esprit, mais manifestement non. Alors je tentais de reprendre plus clairement. En grooos, Tony a crée l'élément du réacteur sur le schéma de la pierre d'infinité de l'espace ! Pierre qui permet de voyager n'importe où dans l'univers ! Donc je crois que y a moyen de considérer ce truc comme une nouvelle pierre d'infinité ! Je marquais une pause, juste pour laisser le temps d'assimiler à quel point l'info était cool. Nouvelle pierre d'infinité qui nous permettra de retrouver son modèle, qui est en possession de quelques amis qui sont cachés quelque part, et qui nous ont contacté il y a quelques mois.

Honey cligna des yeux le temps que son esprit analyse toutes ces informations, en plus de mon enthousiasme - incompréhensible pour elle à en juger par son expression. Finalement, elle tenta de reproduire cet enthousiasme et dit : Youhou, c'est parti pour de nouvelles aventures, on va pas s'ennuyer !

J'eus un nouveau sourire, avant de déconnecter totalement le réacteur du compteur électrique. A cet instant, tout le courant électrique de la tour Avengers disparut, ce qui fit un bruit assez remarquable. Le petit cercle lumineux dans ma main, je me retournais pour chercher quelque chose. Si on veut pouvoir se déplacer avec, il faut pouvoir l'alimenter dans quelque chose de plus mobile, comme... Bingo ! pensais-je en claquant des doigts. Ca ! Indiquais-je en montrant du doigt le vaisseau spatial des Gardiens de la Galaxie dans lequel Anna était arrivée sur Terre.

Géo tenait Iris dans ses bras, et Richard aidait Honey avec son fauteuil pour pouvoir y aller plus rapidement, tandis que nous nous y dirigions tous ensemble, en essayant d'esquiver les affrontements qui avaient lieu autour de nous. Ils avaient tous l'instruction : à mon signal, repli immédiat. J'avais juste besoin que les quelques ennemis qu'on avait soient suffisamment occupés. Arrivés au vaisseau, je pus facilement forcer l'ouverture avec la force de Spiderman et quelques toiles, pour y entrer aussitôt.

Mais alors qu'on s'approchait du tableau de bord pour tenter de le démarrer et de brancher quelque part le réacteur, quelque chose arriva violemment devant l'ouverture du vaisseau. Je me retournais, et déglutis lorsque je vis que c'était Thor qui venait nous arrêter.

Vous nous quittez déjà ? Ça commençait enfin à devenir marrant ! Je me surpris à penser qu'il se serait bien entendu avec Harley Quinn/Midnight avec une réflexion pareille.

Je tendis la main vers Géo pour lui donner le réacteur ARC. Essayez de brancher le réacteur, et appelez moi quand c'est fait, ok ? Je m'occupe de notre ami.

Roger ! Je veux dire... Pas toi. Tu t'appelles Dyson, ça je m'en rappelle, c'est pas ton prénom, c'est pour dire que j'ai compris... Bref... Vas y faire, ton truc, on fait le nôtre !

J'eus un sourire amusé, avant de me diriger vers toi. Je lançais deux toiles vers sa poitrine, mais alors que je m'élançais vers lui, il se contenta de m'esquiver pour me laisser aller derrière lui, et continuer à se concentrer sur le groupe que je laissais derrière moi.

Vous n'allez pas vous échapper aussi rapidement ! S'écria-t-il.
Ils ne sont pas ton problème, tête de marteau, je le suis ! M'écriai-je en me relevant avec une grande rapidité, sautant soudainement, pieds en avant, pour lui abattre un violent coup de pied au visage. Il avait l'air surpris, d'ailleurs, sur la rapidité de mes coups, et de la rapidité à laquelle je bondissais autour de lui pour lui en infliger d'autre, comme une balle rebondissante. Surpris, puisqu'il semblait plus grand, plus fort et plus puissant, mais qu'il n'arrivait ni à me voir ni à m'attraper, alors que je le frappais à répétition au moins sept fois. C'était facile pour moi, j'arrivais à prévoir ses gestes qu'il avait à peine le temps de faire avec mon spider-sens.

Je dois avouer que j'étais assez fier de moi de le battre aussi facilement. Mais c'était à croire que dans le multivers de tous les mondes réels et fictifs qui existaient, les Spidermen feront tous l'erreur d’énerver un peu trop son adversaire. Thor finit par appeler son marteau, et lever le bras dès qu'il le put, me percutant alors au hasard mais assez fort pour m'expédier à l'autre bout de la zone d’atterrissage de la tour Avengers. Je mis quelques secondes pour m'en remettre, un peu sonné, pour me relever rapidement après un instant. Juste assez rapidement pour voir le ciel s'assombrir soudainement au-dessus de la tour : Thor invoquait la foudre, qui s'abattit sur lui, pour la rediriger dans ma direction. Je fis alors un saut rapide vers la droite pour me protéger derrière un jet de Stark, qui prit toute la foudre à ma place. Mais l'avion fut projeté en arrière, et donc, sur moi, qui me le prit en plein fouet.

Je fus donc expulsé, avec l'avion, hors de la tour, percutant violemment un gratte-ciel plus petit plus loin dans Manhattan, ce qui m'aurait tué si j'avais été un homme ordinaire. De nouveau sonné, je me relevais moins rapidement cette fois-ci, essayant de me dégager des débris d'avion et de bâtiment, me massant la tête avant de m'approcher de l'ouverture pour lever les yeux... et les grossir. Je voyais Mjöllnir, le marteau de Thor, foncer vers moi à toute vitesse. Je tirais une toile vers un morceau de la coque de l'avion pour l'utiliser comme bouclier géant sur lequel le marteau s'écrasa avec une force remarquable dans un bruit énorme, m’éjectant contre le mur à l'autre bout du bâtiment.

Mais pas le temps de me remettre : alors que Mjöllnir repartait, je tirais une toile sur le marteau pour m'y accrocher, partant alors avec immédiatement. Les mains fermement sur ma toile, ma trajectoire se rapprochait de plus en plus de la tour, jusqu'à ce que Thor, main tendue pour attraper son arme, me voit avec elle. Seul celui qui en est digne peut soulever Mjöllnir, araignée ! Tu n'y arriveras jamais !

J'eus un sourire vicieux. Le marteau s'approcha... et c'est moi qui prit les devant pour tendre les pieds et lui asséner le coup de pied le plus violent de tous, ma super-force agrémentée par la vitesse du marteau. Thor fut projeté contre un autre avion qui explosa en le percutant, et Mjöllnir s'écrasa contre le sommet de la tour qui se fracassa d'un seul coup et s'effondra juste devant la piste d'atterrissage et devant les combats de mes alliés qui l'avaient échappés belle. Désolé !

Je m'approchais de l'avion explosé, regardant à travers les flammes, le corps inconscient de Thor. Mais il respirait encore -tant mieux, je ne voulais pas le tuer. Simplement, je savais que je n'allais pas le tuer de toutes façons. Je savais juste que s'il se réveillait, les ennuis pouvaient continuer pendant longtemps. Sois digne du super Spider-Manège !

Je reculais pour tirer une toile sur son torse, et tourner rapidement sur moi même pour en faire un lasso au poid assez conséquent, avant de le lancer au loin. Bon, maintenant on se dépêche avant que le dieu revienne...

© Gasmask



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
if you let this universe wins
YOU'LL LET YOURSELF LOSE
(c) princessecapricieuse

Chris L. Brooke


« Dernière force. Dernière chance. »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3061
✯ Les étoiles : 17785


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mar 30 Avr 2019 - 17:49

L'univers Perdu
I tried so hard And got so far. But in the end, It doesn't even matter. I had to fall to lose it all. But in the end it doesn't even matter.

L'aide de Honey n’avait pas été de trop, Chris ne disait jamais non à son super cerveau et en plus dans ce monde elle travaillait pour Stark, parfait. Grâce à la blonde, ils allaient tous pouvoir sortir avec plus de facilités. Enfin, il disait ça mais Hulk se trouvait toujours devant lui. Pourquoi tomber sur un univers ou les Avengers étaient des tarés psychopathes ? Cela ne pouvait pas être plus facile pour eux ? Stark ne pouvait pas se contenter d’être le riche agaçant qu’il avait connu ? Thor le surhumain qui leur avait filé un coup de main sans en faire trop. Au moins, Chris pouvait dire que c’était la deuxième fois qu’il allait se battre contre Hulk. En avait-il envie ? Pas vraiment, un poing de la part de ce géant vert et il finissait au tapis. Chris devait utiliser sa force, son bouclier mais pas que… Il devait utiliser un atout que Hulk n’avait pas dans cette condition. L’intelligence. Quand Anna, Dyson et Chris se retrouvèrent tout en haut, Chris reprit doucement son souffle avant de remercier la rousse qui venait clairement de l’empêcher de se battre contre un poids lourd.

Il regarda Dyson partir vers Honey, Richard et les autres. Apparemment leur première mission était un succès. Tout le monde était là et Honey tenait l’ARC dans ses mains. Ne demander pas au policier ce que c’était cette chose, il ne serait pas quoi vous répondre. Lui et la technologie, vraiment, ça faisait deux. Mais un petit sourire se dessina sur son visage quand il comprit qu’ils allaient pouvoir partir d’ici, malheureusement un énorme fracas se fit entendre derrière lui et quand il se retourna, il vit Hulk foncer rapidement vers lui. Apparemment ce taré vert en revoulait encore. Chris se mit en position d’attaque quand Dyson lâcha le signal pour montrer que tout le monde avait du travail à faire et celui de Chris était d’assommer ce gros bébé vert. Il fléchit alors ses jambes et mit le bouclier juste devant lui. Hulk donna un violent coup de poing dans son bouclier ce qui provoqua une onde de choc et fit reculer son ennemi de quelques pas.

« Bon, quand faut y aller. »

Marmonna Chris avant de se mettre à courir rapidement vers son ennemi. Il fonça directement vers lui avant de bondir sur ce dernier, prenant toute la vitesse et la hauteur qu’il fallait. Quand Chris retomba vers Hulk, il plaça correctement son bouclier de sorte à ce que le coin de ce dernier tape violemment dans la tête du géant vert. Quand Hulk se prit le coup du bouclier, il recula en titubant tout en se tenant la tête à cause de la douleur. Puis il poussa un rugissement fort et violent avant d’attraper le shérif par le bouclier pour le balancer un peu plus loin. Chris essaya de se rattraper mais sans succès, il eut néanmoins le temps de mettre le bouclier sous son corps pour s’en servir d’amortisseur. Une fois sur le sol, il afficha une petite grimace avant de se relever rapidement. Un vrai sauvage ce Hulk. Il jeta un regard vers ses partenaires qui semblaient tous occupés à faire quelque chose. Chris savait qu’il devait se concentrer sur Hulk, ce dernier ne devait blesser personne. Il respira un grand coup avant de courir rapidement vers le géant.

Sans réfléchir, Chris jeta violemment le bouclier sur le sol, ce dernier rebondit et frappa directement le menton de Hulk. Il profita de ce moment pour s’accrocher au géant et l’assaillir de coups de poings dans des endroits qui faisaient très mal. Il devait le blesser, le temps de trouver la solution pour le mettre hors d’état de nuire. Hulk avait beau être grand et fort, il subissait quand même les coups de Chris et le pauvre géant passa à travers le mur avant de tomber dans les escaliers tout en détruisant plusieurs morceaux dans sa chute. Et maintenant ? Prenait-il le risque de tourner le dos à son ennemi sans savoir s’il était vraiment inconscient ou pas. Ou prenait-il le risque de retourner avec les autres alors que Hulk pouvait revenir à tout moment. Le choix du policier fût très rapide. Il se tourna vers ses partenaires.

« Je reviens vite ! »

Tant pis si personne ne l’avait entendu. Il ne voulait pas prendre le risque de laisser un Hulk encore plus en colère revenir vers eux alors qu’ils étaient près du but. Chris courut rapidement dans les escaliers faisant attention au trou que son ennemi avait créé pendant sa chute. Franchement, il ne pouvait pas tomber sur moins gros ? Chris s’arrêta brusquement dans les escaliers quand il vit Hulk allongé sur le sol.

« J’espère que tu fais un somme… Sinon je vais devoir t’en remettre une couche mon gros. »

Manque de pot, l’imbécile vert poussa un nouveau rugissement avant de bondir pour retourner à l’endroit où ils s’étaient battus, et merde. Chris n’aurait clairement pas dut descendre, il poussa un long soupir puis il remonta quelques marches avant d’entendre Hulk, crier.

« HULK CHERCHE LES FESSES DE L'AMERIQUE ! »

« Non mais je rêve… Pourquoi les gens ont une fixation sur mes fesses. C’est gênant. »

Le blond poussa un long soupir montrant clairement qu’il en avait marre de monter et de descendre les escaliers. Hulk était vraiment bête mais bon sang, il était imbattable. Il se retrouva enfin en haut des marches. D’ailleurs le géant était dos à lui. Le shérif profita de ce moment pour lancer une nouvelle fois son bouclier sur la tête de son ennemi avant de reprendre un peu son souffle.

« Au faite, cervelle de petit pois. Moi c’est Chris et rien d’autre. »

Hulk tomba une nouvelle fois et glissa contre le mur qui séparait l’intérieur et l’extérieur. Sous le choc, il brisa ce dernier. Le géant se releva avant de crier une nouvelle fois. Un vrai animal ce Hulk.

« NON ! TOI FESSES DE L'AMERIQUE ! »

Bon, si il y tenait. Chris était devenu les fesses de l’Amérique et non Captain America. C’était un nom de super héros plutôt original pour le coup. Un nom qui agaça rapidement notre shérif. Le blond jeta un petit coup d’œil aux morceaux de mur qui se trouvait sur le sol. Hulk courut vers Chris, le poing levant, prêt à le frapper à tout moment. Il attendit le bon moment avant de glisser entre les jambes de son ennemi avant de courir rapidement vers les morceaux de mur, qu’il attrapa sans trop de difficulté avant de le lancer violemment sur Hulk. Il en lança quatre ou cinq essayant de ne pas en faire tomber un morceau sur les membres de la League, il s’en voudrait sinon.

« Mais c’est quand que tu vas dormir ? »


« TOI ARRETER ! »


Il rugit une nouvelle fois et Chris était prêt à ramasser à nouveau un morceau de mur mais Hulk se prit un marteau dans la tête, plus précisément Mjöllnir l’arme divine de notre cher Thor. Le blond fronça les sourcils avant de voir Hulk se fracasser une nouvelle fois contre un mur. Cette fois-ci tout le haut de la tour s’effondra et Chris recula de quelques mètres pour éviter de se faire écraser. Il tourna son visage vers l’endroit d’où provenait l’arme. Il vit Dyson lui faire signe alors que Thor lui était inconscient, au sol.

« Désolé ! »
Cria Dyson.

Chris lâcha un petit rire ne pouvant pas s’empêcher de trouver cette scène plutôt hilarante. Il haussa simplement les épaules montrant à l’araignée que ce n’était rien de grave.

« Tu pouvais pas le faire plutôt sans rire ? J’ai bien cru que j’allais devoir casser toutes les brisques de cette tour pour l’endormir ! Mais merci en tout cas ! »


« Pas ma faute, il est coriace ce Thor ! Attention ! »


Captain fronça une nouvelle fois les sourcils quand il entendit la mise en garde du leader de la League. Il se tourna et vit Hulk sortir des débris. Sans rire, il était encore debout ? Enfin il avait l’air un peu sonné quand même.. Le géant essaya de ramasser le marteau mais sans résultat, ce n’était pas surprenant. Il n’en était pas digne.

« TOI MARTEAU NUL ! MARTEAU SERT A RIEN ! »

Chris ne savait pas comment réagir face au comportement de son ennemi, à cet instant, il avait juste envie de regarder le spectacle. Hulk mit un coup de pied dans le marteau avant de hurler de douleur. Il prit un morceau de la tour et par habitude, Chris mit son bouclier devant lui. Sauf que ce mur n’était pas pour lui mais pour le marteau. Une fois que Hulk s’était défoulé contre l’arme divine, il se tourna vers Chris avant de courir vers lui. Son ennemi courrait maladroitement vers le policier et il comprit qu’il ne manquait plus que le coup de grâce pour notre cher Hulk. Le blond jeta un regard à son bouclier avant de simplement hausser les épaules avant de le lancer directement sur la tête du géant qui s’écroula juste devant lui. Chris ramassa son bouclier avant de se tourner vers Dyson.

« C’est normal que je commençais à le trouver mignon ce Hulk ? »

« C'est normal, moi aussi je le trouve trognon ! »

La tour se mit subitement à trembler et le sol se déroba juste devant Captain. Le corps inconscient de Hulk disparût dans les débris. Chris et Dyson avaient vraiment abimés la tour et le blond s’en voulait presque à ce moment-là. Surtout quand l’alarme de la tour se mit à sonner. Cela n’annonçait rien de bon et cela allait sûrement alerter les tarés d’Avengers.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Perfect paradise, tearin' at the seams - it's been a difficult year And terrors don’t prey on innocent victims. It’s been a loveless year, I'm a man of three fears: Integrity, faith and crocodile tears.

Evelyn Nichols


« Dernière force. Dernière chance. »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 586
✯ Les étoiles : 709


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mer 1 Mai 2019 - 23:35


MAGIC LEAGUE 4 : L'Univers Perdu
Iris était désormais en sécurité et Evelyn n'avait pas hésité une seconde de plus à foncé droit sur le Antman géant qui risquait de leur causer quelques problèmes. A sa grande surprise, ses ailes se déployèrent immédiatement lorsqu'elle les activa malgré le côté oldschool de la tenue. Le combat face au géant fut loin d'être gagné d'avance. Celui qui aurait dut être son coéquipier se battant avec une agilité assez impressionnante mais Evelyn avait fini par lui asséner un coup dans la mâchoire qui l'avait désarçonner juste suffisamment de temps pour se rapetisser et se glisser jusqu'à sa ceinture afin de la désactiver. L'homme récupéra une taille normale et Evelyn l’assomma d'un coup derrière la tête afin de le mettre hors d'état de nuire. Il s’effondra sur le sol et la jeune femme eu le temps de faire un tour d'horizon afin de voir l'avancée des différents combats.

SpiderDyson avait envoyé Thor valser plus loin,le sommet de la tour s'était effondré et Hulk, assommé par Captain Chris était tombé dans les étages inférieur par le trou creusé par le sommet de la tour. Une alarme retentit alors, plongeant Dyson dans l'urgence. Il s'élança vers le vaisseau avant qu'Evelyn n'ai pu lui proposer la moindre aide mais Iron Man s'invita à la partie pour corser les choses.

- JARVIS, charge électrique.

Les projectiles leur foncèrent droit dessus et aucun d'eux n'eu un mal particulier à les esquiver mais Alfred, apparamment trouvé face aux paroles de Tony, semblait figé au sol, à la proie des charges électriques. La jeune femme s'élança droit sur lui, se rapetissant pour gagner du terrain plus vite par bonds de tailles et le poussa hors de portée des charges.

- Alfred ? Mais qu’est ce qui se passe ?
- Rien, excusez moi. Merci.

Interrompant un possible dialogue, Black Panther s'élança à son tour vers eux et le majordome prit les devants, se relevant et défendant la scientifique grâce à ses pouvoirs. Mais c'était sans compter le héros de métal qui lui fonça droit dessus à travers les airs. Toujours sous sa forme réduite, Evelyn décolla aussi vite qu'elle le put afin de l'éviter mais, se réduisant à l'évidence qu'elle ne ferait pas ong feu, elle se stoppa en plein vol et fit volte face tout en réactivant sa ceinture, assénant un violant coup de point à Stark qui fut expulsé violemment contre le sol de la tour, la fissurant un peu plus.

- Ce costume appartenait à la femme d'un des collègues de mon père, il ne vous appartient pas.


Il se releva en l'observant avant d'ajouter :

- Mais ce n'est pas pour autant que je vais hésiter à vous abîmer.

Sans lui laisser le temps de répondre, il tendit les bras et une dizaine de petits missiles létaux lui foncèrent dessus. la scientifique les évita avant de répliquer :

- C’est précisément le collègue de votre père qui me l’a donné la première fois... si tant est que nous parlons bien des mêmes personnes ce que je doute...
- Vos divagations commencent à m'agacer sérieusement.

Il appuya sur un bouton de son armure et les missiles explosèrent assez proche d'elle, suffisamment proche pour la sonner sérieusement, l'obligeant à tomber au sol. Tony s'approcha alors à une allure folle et la jeune femme parvint à stopper son assaut de justesse. Retant son poing, à quelques centimètres de son visage.

- Mais qu'est-ce qu'on vous a fait pour que vous deveniez comme cela ?
- On n'aime juste pas la guerre, alors on la détruit à la source.

Il redoubla d'effort pour tenter de la toucher mais Evelyn tint bon. Fronçant les sourcils, elle ajouta :

- Alors prenez-en vous aux bonnes personnes, on vous trompe et vous vous trompez de cible.
- Loki était très bon pour les mensonges. Je crains que vous soyez pitoyable à côté de lui.

Il n'était clairement déterminé à ne pas l'écouter, ne se posant pas une seule seconde la question de pourquoi elle n'utilisait pas ses soit-disants pouvoir de sorcière au lieu de combattre avec le costume de la Guêpe. Son costume s'ouvrit d'ailleurs, laissant entrevoir des armes dans son dos. Dans un murmure presque désolée, elle implora :

- Ne me forcez pas à me défendre...

- JARVIS, pleine puissance, ne ménage pas la folle qui usurpe la fourmis.
- Je suis sincèrement désolée...

Elle activa une nouvelle fois sa ceinture pour se réduire mais Iron Man l'en empêcha, tirant sur sa ceinture et l'endommageant au passage. Evelyn laissa échapper un gémissement de douleur et avant qu'elle ne put observer l'étendu des dégâts, une décharge assez conséquente se déversa sur les deux protagonistes, toujours reliés par les mains. Sans pouvoir lutter, les deux se retrouvèrent alors réduit dans l'univers quantique et tandis qu'Evelyn s'y trouvait suffisamment à l'aise pour se repérer, Tony éprouvait la sensation pour la première fois, ne maîtrisait pas complètement ses mouvements. Les deux chutaient, dans ce monde qui semblait bien plus chaotique qu'à l'accoutumé. Fronçant une nouvelle fois les sourcils, elle constata avec incompréhension que Stark semblait parfois se démultiplier avant de refusionner, aléatoirement. Ce n'était pas habituel, c'était même la première fois qu'elle voyait ça. Elle bougea son bras droit en l'observant et constata qu'elle même avait tendance à se dédoubler avant de refusionner.

Tout en déglutissant, Evelyn plongea à la verticale vers le vide, droit sur Stark, les deux poings tendu pour le mettre hors d'état de nuire le temps de trouver une solution pour sortir de là. Pourtant, la solution sembla se trouver d'elle-même car, lorsqu'elle frappa le milliardaire, les deux récupérèrent leur taille normale, Evelyn tombant sur les fesses par la violence du mouvement.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je t'attendrai, là où l'aube naît
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon


« Dernière force. Dernière chance. »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3621
✯ Les étoiles : 3131


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Jeu 2 Mai 2019 - 22:17

Il fallait trouver un moyen de connecter le réacteur ARC au vaisseau mais comme personne parmi les gens occupés à ne pas se battre ne savaient comment il fonctionnait - ou ce qu'il était réellement - ce fut un échec. Honey ne s'avouait pourtant pas vaincue mais dût admettre que maintenant que Vision tenait si fermement son bras ça allait être compliqué de s'y échiner.
- Que quelqu'un m'arrête, je ne contrôle pas mes mouvements.
- Ah oui, ça c'est fâcheux, nota Honey.
Contrairement à Richard, elle ne paniqua pas, bien que l'emprise sur son bras ne soit pas spécialement agréable (pour le coup, s'il avait pu littéralement lui tenir la jambe ç'aurait été moins gênant). Quant au jeune garçon, il sauta finalement sur le dos de Vision afin de lui immobiliser les bras. Du moins d'essayer.
- Tu es sûr de ton coup ? s'enquit Honey.
- Pas du touuuuuuut, s'affole Richard.
- C'est ce qui me semblait, approuva la scientifique.
Vision se débattait avec acharnement. Mais comme il était a priori encore maître de sa parole, il pouvait communiquer - et c'est ce qu'il fit :
- Je détecte une autre intelligence artificielle qui essaye de prendre le contrôle d'OMEGA, la mienne.
- Est-ce que l'autre s'appelle JARVIS à tout hasard ? Enfin si tu sais, sinon c'est pas grave, je sens encore mon bras !
L'optimisme, c'était souvent la clé. En tout cas, le désespoir n'avait jamais aidé à rien résoudre.
- Le nom JARVIS ressemble à la signature du code que je détecte, affirma-t-il.
- Yes ! souffla Honey en serrant le poing de son bras libre en signe de victoire - OK, semi-victoire vu là où nous en sommes.
Demi-victoire d'autant plus car Vision parvint finalement à se débarrasser de Richard, qui tomba, du fait des lois gravitationnelles qui régissent le monde. Honey fit la moue. Elle aurait aimé roulé à son secours mais elle était prise. Et de toute façon, elle n'aurait pas eu le temps puisque le front de Vision s'alluma soudainement avec dans l'idée, peu plaisante, de tirer sur Honey !
Par chance pour elle, Richard se releva et frappa le robot trop fortement pour sa corpulence en particulier et un Homme en général. Vision vola littéralement - ce qui, au moins, eut pour effet de l'éloigner de Honey.
- C'est moi qui ait fait ça ? s'étonna l'intéressé.
- En tout cas c'est pas moi. Jolie droite ! le félicita Honey.
Ils n'eurent pourtant guère le temps de s'en réjouir davantage ou se questionner là-dessus : Vision ne resta pas à terre bien longtemps. Il reprit la parole :
- Je ne sais pas combien de temps je peux lutter contre JARVIS.
On voyait en effet à sa cadence ralentie et saccadée qu'il luttait véritablement, au sens premier du terme. A ce moment-là, Géo confia Iris à Richard et lui intima de rester en retrait pour la protéger. Il se baissa ensuite vers le fauteuil roulant, et essaya d'ouvrir la coque sous le projecteur holographique, puisque JARVIS y avait accès.
Géo bidouilla sur quelques fils, et finalement, le projecteur holographique afficha un écran de contrôle de JARVIS. Honey avait tous les accès aux commandes de l'IA et constata que l'IA contrôlait actuellement la sécurité de la tour, l'armure d'Iron Man - down grâce à Evelyn, heureusement - et s'attaquait à présent à Vision. Ce qu'elle savait, en fin de compte, déjà.
- Ce serait risqué, mais que dîtes vous d'encourager JARVIS à faire avancer Vision vers nous, pour essayer de le brancher à votre fauteuil ? Comme ça, vous pouvez le contrôler, mais une fois branché, vous pourrez carrément enlever JARVIS de sa matrice. Vous êtes partante ? Ce serait potentiellement prendre un risque, je vous préviens, indiqua Géo.
- Vous en faites pas pour moi, j'ai une réputation d'inconsciente à entretenir ! On y va ! s'écria la jeune femme avec détermination.
Ou plutôt : qu'il vienne à nous puisque Honey resta bien en évidence, sur la trajectoire de l'IA, les bras écartés comme pour l'y accueillir.
Vision s'approcha prudemment et quand il fut à bonne distance Géo relia le fauteuil au crâne de sa structure robotique ce qui permit d'afficher un écran qui montrait des milliers de connexions entremêlées : les connexions JARVIS qui cherchait à s'implanter comme un virus dans celles d'OMEGA, l'IA de Vision. Honey ne comptait pas perdre de temps pour démêler tous ces nœuds informatiques mais, malheureusement, les ennuis continuaient !
Heureusement, Alfred et Spiderman arrivèrent dans le vaisseau à ce moment-là pour occuper les méchants mais, toute tête baissée sous le poids de la concentration qu'elle était, Honey ne remarqua pas tout de suite un homme afro-américain au crâne chauve avec un bandau sur l'oeil gauche. Il était vêtu tout de noir et Honey le reconnut (grâce aux instructions de Cyril, hein, parce que Camille elle y connait toujours rien) comme étant cette version de Nick Fury. Qui avait l'air.... en furie, nota-t-elle en s'amusant mentalement de son trait d'esprit.
- Pouvez vous m'expliquer comment l'une des collègues principales du leader des Avengers s'est retrouvée dans le camps de ses nouveaux ennemis ? Depuis quand complotez-vous contre nous, mademoiselle Lemon ?
- J'appellerai pas ça comploter en fait. Plutôt suivre ses intimes convictions. Tiens, vous savez qu'il y a une Anna qui a d'autres souvenirs que ceux de votre Anna ? Bah tout pareil, sauf que je n'ai pas les souvenirs d'Anna, j'ai les miens et manifestement, j'ai réussi à berner pas mal de monde. Vous le prenez pas trop trop mal, hein ?
A ces mots, Honey pencha la tête comme si elle était réellement soucieuse de l'avoir ennuyer.
- Nous avons éliminé toutes les menaces qui se dressent contre nous. Vous ne ferez pas exception. Et vos paroles ne joueront pas en votre faveur lors de votre procès, si toutefois vous en avez un.
- J'en prends bonne note, assura Honey. Est-ce que vous voulez bien me laisser travailler en attendant ce fameux potentiel procès qui n'aura potentiellement pas lieu ? Sans vouloir vous commander, précisa la jeune femme avec un sourire radieux.
A en croire la façon dont il posa la main sur son arme à la ceinture, il n'appréciait pas la remarquer.
- Donnez moi une bonne raison de ne pas vous éliminer, là, tout de suite, mademoiselle Lemon. Prouvez moi que celle que les Avengers et Stark Industries a connu n'était pas seulement un voile.
- La théorie des multivers. Personnellement je trouve que c'est une raison non seulement convaincante mais en plus intrigante. Ca et, éventuellement si la première raison ne vous convient pas, la solidarité entre personnes en situation de handicap ?
Honey était légèrement moins certaine du deuxième argument.
Il ricana et enchaina :
- L'oeil que j'ai perdu ne me rendra pas plus solidaire envers un ennemi, sachez le. Vous êtes en train d'empêcher l'IA de Stark de prendre le contrôle de leur arme de destruction, je ne peux pas vous laisser faire.
- Très bien, j'arrête tout, annonça subitement Honey en levant les mains. Vous voulez bien me laisser déconnecter ? Ensuite, promis, je remballe.
- Merci de votre coopération, dit-il simplement.
Honey prit ça pour un oui et pianota une nouvelle fois sur l'écran. Elle n'avait pas le temps de démêler les connexions alors elle opta pour une solution radicale : au lieu de cliquer sur "déconnecter", Honey fit semblant que son doigt ripait sur l'écran tactile de sorte à cliquer sur l'option "reset" de Vision. Elle avait pour espoir qu'ainsi Vision reviendrait aux paramètres par défaut, c'est-à-dire à une version sans corruption en espérant que les pertes pour l'IA seraient minimes.
Vision tomba instantanément au sol, inerte. Nick fut surpris mais il lui fallut un laps de temps pour comprendre qu'elle lui avait menti et encore quelques secondes de plus pour porter la main à son arme. Ces quelques secondes furent suffisantes pour que Vision se relève et le frappa assez fort et rapidement pour l'assommer avant qu'il ne fasse quoique ce soit.
- Merci, mademoiselle Lemon.
- Je t'en prie Vision.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Contenu sponsorisé







[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes :: Terre-2