PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 

٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Dernières Forces Mystiques ☆ Evénement #110
Une mission de Dyson - Depuis le 8 juin 2019
La suite de Magic League sur Disney Rpg ! Une aventure de Super Héros !

Partagez
 

 [FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1201
✯ Les étoiles : 6258


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Ven 3 Mai 2019 - 23:23





Magic League : Le monde perdu

J'crois qu'il y a erreur sur la personne en fait

J’étais peut-être une fonceuse, mais dans le genre de situation dans laquelle je me trouvais actuellement, c’était totalement exclu. Pour me battre contre Hawkeye et Gamora, j’avais besoin d’un minimum de stratégie. J’aurais pu me lancer en premier contre la guerrière extraterrestre. Elle maniait après tout, un type d’arme avec lesquelles j’étais familière. Mais, ça permettrait à l’archer d’attaquer à distance et compliquerait sérieusement le combat. Si je pouvais, le laisser désarmer, et après m’occuper de Gamora ce serait déjà un chouïa plus facile. Cette idée en tête, je sortie rapidement un batarang, que je lançais droit dans la direction de l’Avengers à l’arc. Il l’attrapa sans trop de difficulté, mais une petite surprise l’attendit. Ce n’était pas un batarang tranchant typique que j’avais utilisé, celui-ci déclenchait une impulsion électrique, suffisante pour déstabiliser l’adversaire pendant un petit laps de temps. Temps, bien évidemment utilisé par Gamora pour m’attaquer. Je n’avais pas d’épée à disposition dans ce monde. La mienne, étant resté dans mon placard à Storybrooke. Néanmoins, j’avais suffisamment d’expérience dans le combat avec cette arme précise, pour pouvoir me défendre correctement.

Tout aussi rapidement, afin de ne pas laisser la possibilité à l’ennemie d’en profiter pour trouver une ouverture, j’attrapais les matraques, afin de les assembler en un bâton de combat. Je devais reconnaître que j’avais une adversaire coriace, et rapide. Elle ne me laissa pas beaucoup de répit, avant qu’épées et bâton ne s’entrechoquent. Mais bien, que n’ayant pas mon arme habituelle, je décidais néanmoins de faire comme si, appliquant ce que je savais à mon combat, si bien que je pu profiter d’une ouverture de son côté afin de la frapper au visage. Ce que je n’avais pas prévu, c’était la violence de Gamora. Elle, était bien plus vicieuse que moi, et n’hésitait pas à mettre toute sa force brute, tandis-que je m’économisais au maximum. Et c’est là, où j’aurais dût faire attention, puisqu’elle joua sur mon équilibre, me frappant au genou pour me faire tomber, et me menacer avec la pointe d’une épée sur la gorge.

A nouveau, il fallait réfléchir bien et vite. Alors, le plus rapidement possible j’étendis ma jambe droite, afin de lui faire un croche patte, la regardant basculer en arrière. Quelque chose me disait que son pote avec l’arc, allait pas tarder à revenir. Alors, si je pouvais la neutraliser elle, pour n’en avoir plus qu’un à combattre, ça arrangerait pas mal mes affaires. Manque de chance, il fallut que ce soit ce moment précis, pour que le dit pote m’assène un coup par derrière. Okay, ils voulaient la jouer comme ça manifestement. Eh bah tant pis, j’allais me mettre à leur niveau. Pas de combat à la loyale, et au diable mes principes. J’avais d’autres type de batarang en stock, et un en particulier pouvait m’aider dans la situation présente. J’avais toujours, pour but de déstabiliser mon adversaire. La force brute, c’était bien mais encore fallait-il pouvoir l’utiliser correctement.

Immédiatement, un son aiguë se déclencha dès le lancé du batarang. J’en profitais, bien que toujours sonné pour me remettre rapidement sur pied, et les utiliser pour lui donner un bon coup dans les genoux. Il tomba à nouveau, perdant son équilibre et se heurtant au mur. N’ayant pas de corde, le mieux à faire était encore de l’assommer. Ne restait plus que Gamora, et ça en ferait deux hors jeux. Et heureusement d’ailleurs, quelque part qu’elle était toujours une « menace » puisque cela m’avait permit de m’éloigner suffisamment à temps pour voir Hulk, se prendre un marteau divin dans la tête, et percuter la tour dont le sommet, venait de complètement s’effondrer sur lui et sur Hawkeye. Même s’ils s’agissait « d’ennemi » quelque part, j’espérais que hormis des os brisés, ils n’aient rien de trop « grave. »

C’était pas vraiment le moment de penser à ça. La guerrière alien, avait largement profité que je sois occupé avec son copain l’archer pour filer droit dans la direction des autres dans le vaisseau. Et clairement, il était pas question qu’elle l’atteigne. Attrapant de nouveau un batarang, je le lançais droit dans sa direction, afin de re-focaliser son attention sur moi. Le temps que je la rattrape il serait déjà trop tard. Le gadget tranchant, la faucha d’ailleurs au niveau de la jambe, lui arrachant un cri de douleur. Ma mission était de toute façon réussit puisqu’elle lança l’une de ses épées dans ma direction. Épée, que j’esquivais d’ailleurs et qui tomba derrière moi, tandis-que sa propriétaire ne semblait pas vouloir abandonner. La voilà, qui courrait vers moi, n’hésitant pas à s’appuyer sur sa jambe blessée pour ne pas boiter. S’il ne lui restait qu’une seconde épée, ce n’est pas ce qui l’empêcha de vouloir me la planter droit dans la poitrine.

Utilisant mon bâton que j’avais toujours en main, je contrais son attaque, laissant malgré moi une ouverture qu’elle tenta d’utiliser en levant son poing pour me frapper, en retour je levais mon genou et le fit violemment entrer en collision avec son ventre. Notre affrontement, nous ayant mené jusqu’au bord de la tour, Elle recula, mais m’attrapa le bras me faisant basculer dans le vide m’accompagnant également dans ma chute. Sauf que personnellement j’avais pas hyper envie de m’écraser au sol en mode crêpe -même si je savais, que c’était pas vraiment ce qui se produirait ce serait moins jolie à voir- j’utilisais le grappin intégré à ma ceinture afin d’arrêter la chute.

Évidemment l’extraterrestre verte ne semblait pas décidé à me lâcher, puisqu’elle essayait à présent de m’attraper dans le but de me faire tomber. Ce qui, je l’avoue commençait à bien me gonfler. Je n’aimais pas leur manière de faire. Du peu que j’en avais vu, ils semblaient répondre à la violence par la violence. A mes yeux, ils ne méritaient pas le titre de « héros .» Cela ne voulait pas pour autant dire, que je souhaitais les voir mort et enterré. La mort, n’était jamais une solution. C’était pour ça que je faisais toujours en sorte de désarmer, et au pire d’assommer en dernier recours.

- Si je lâche on va s’écraser toutes les deux ! M’agaçais-je vous tiendrez pas pendant trois ans avec votre épée dans le vide.

Sa seule réponse fût un sourire mauvais

« Alors faisons simple et lâche »

- Il vous manque sérieusement une case répondis-je en secouant la tête dépitée.

Je sais pas comment, ils en étaient venus à agir de la sorte. Il y avait pas à dire, ils étaient vachement plus cool dans les films qui sortaient chez nous.

« Je n’ai jamais trahis les miens au moins, au moins »
dit-elle d’un ton méprisant

C’est cool pour elle. Ça me faisait pas grand-chose, mais c’était cool pour elle. Au moins, on avait un minimum en commun. Même si ses copains et elle, étaient carrément du mauvais côté de la force à mon avis. Ils valaient pas mieux, que les « méchants » qu’ils combattaient.

- Moi non plus rétorquais-je vous n’êtes pas mon équipe. Vous êtes celle d’une autre Anna, dont j’ai sérieusement honte. Mais c’est pas parce que je n’approuve pas vos méthodes, que je souhaite vous voir vous écrabouiller au sol.

« C’est là où on se démarque. Je n’ai aucun problème à te voir écrabouillée au sol. »


Foutu bourrique. Ils étaient tous aussi chiant dans son équipe. Non parce que même Elsa, était moins bornée et plus facile à raisonner.

- Effectivement, c’est là où on se démarque. J’ai de la compassion. C’est ce qui me sauvera et vous perdra.


Et je ne parlais pas nécessairement de là maintenant. Mais, généralement le genre de méthode radicale qu’ils semblaient appliquer, ne durait jamais très longtemps. Tôt ou tard, les gens finissaient par en avoir assez, et c’est ce qui provoquait leur « chute » en quelque sorte.

« Te sauvera ? C’est ce qu’on va voir. »

Clairement, elle avait genre rien compris au film. Vu sa manière, de me ramener vers elle, et m’entourer avec ses jambes pour tenter de retirer son épée du mur. Je savais ce qu’elle essayait de faire. Foutre bien tout son poids sur moi, afin de me faire lâcher. Sauf, que désolée mais l’obstination c’était un trait récurent dans ma famille, je l’étais autant que ma sœur -si ce n’est plus- aussi essayais-je légèrement de me dégager. Il fallait que je trouve un moyen pour nous remonter toute les deux, et bien évidemment Gamora ne partageait pas du tout ma vision des choses. Elle venait de finalement retirer son épée, et s’appuyait entièrement sur moi pour tenir dans le vide tandis-qu’elle levait son épée pour couper net le fil du grappin. Aussi tôt, j’attrapais son bras, et le bloquais, serrant son poignet le plus fort que je pouvais, dans l’espoir de lui faire lâcher son arme.

A la place, elle se mit à faire un mouvement de balancier, afin de créer une sorte de poussée et lâcha subitement toute emprise. Le poids était bien trop lourd pour que je puisse le supporter, si bien qu’elle tomba mais grâce au mouvement de balancier effectué juste avant, sauta vers le mur et traversa une vitre. La guerrière extraterrestre, tomba et se releva presque aussi tôt. Elle était jamais fatiguée ou quoi ? Avec tout ce qu’il venait de se passer, elle piquait encore un sprint dans ma direction. J’essayais de remonter tandis-qu’elle courrait mais il fallait que je me fasse une raison : elle était rapide, et le temps que j’arrive au sommet, elle m’aurait déjà rejoint de plus longtemps. Aussi, au moment même où elle sauta ma décision fût prise. Armée d’un nouveau batarang, je le lançais aux pieds de Gamora, pendant que je remontais en sécurité. Néanmoins, la tour déjà bien fragilisé à cause des assauts de Hulk se mit à trembler, et le circuit électrique entier s’alluma d’un coup avant de s’éteindre tout aussi rapidement dans une explosion d’étincelles, partout dans la tour.

« Qui a fait ça ? C’était hyper dangereux...C’est trop génial ! C’était tout ce qu’il manquait, Magic League préparez-vous ! »
S’exclama Dyson.

Ravis d’avoir pu aider, mais hors de question de crier victoire trop tôt pour autant.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Dyson L. Walters


« Dernière force. Dernière chance. »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader des Avengers ✗ Adjoint du maire
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 16941
✯ Les étoiles : 24995


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 5 Mai 2019 - 0:29

UNIVERS

PERDU
Héros
et
Justiciers








« Le soleil brillera de nouveau sur nous. ».
Δ Avengers

J'avais rejoint Honey dans le vaisseau pour aider avec ce fameux réacteur ARC qui ne semblait pas si facile que ça à maîtriser... si tant est que mon idée fonctionnait. Et là, vu la situation un peu tendue, elle avait bien intérêt à fonctionner. Alors on s'était arrangé pour connecter tant bien que mal ce petit engin au vaisseau, en espérant pouvoir l'alimenter ainsi. Mais puisque la chose ne s'activait pas comme je l'imaginais, il manquait manifestement quelque chose.

Boom. Une vague d'énergie gagna tout l'immeuble d'un coup, et fit disjoncter très dangereusement le vaisseau. Qui a fait ça ? C’était hyper dangereux...C’est trop génial ! C’était tout ce qu’il manquait, Magic League préparez-vous !

D'une façon ou d'une autre, ça avait activé le réacteur qui réagissait aussitôt. Brillant de plus belle, je le sentais vibrer dans ma main. Bonne nouvelle ? Certainement mais en attendant... le reste des Avengers s'était ramené alors que nous avions plus ou moins maîtrisé ceux qui avaient été déjà là. Et là, avec toute l'armée présente, c'était plus que problématique. Me mordant la lèvre inférieure, je faisais carburer mon cerveau pour changer de plan. Ok, changement de plan.

Je fermais le vaisseau avant de m'asseoir à la place du pilote. J'avais eu l'occasion de piloter quelques vaisseaux du Wakanda l'année dernière, assez pour pouvoir espérer piloter aisément un vaisseau de ce genre. Et bien fact n°1 : ce sont des conneries. Y a vraiment que dans les films où piloter un truc alien est facile "parce que c'est pas plus dur qu'une voiture". Alors tout naturellement, quand j'ai finalement réussis à faire bouger l'engin, c'est pour le faire décoller violemment dans un élan trop fort qui manqua de nous faire tomber, puis un virage qui manqua de nous faire plonger dans les rues étroites de Manhattan, avant de finalement, une fois bien secoué, de m'apaiser sur les commandes. Je m'éloignais toutefois, volontairement, de la tour, avant de le retourner vers elle.

Il est temps de voir si j'avais raison.

Je pris le réacteur dans ma main, et souffla un bon coup. Je fermais alors mon poing sur le cercle de lumière, avec force, en essayant de me concentrer comme si je devais utiliser une pierre mystique, ce que j'ai eu l'occasion de faire une fois. Ce n'est qu'au bout de quelques secondes que je sentis un effet : un picotement dans mon bras, qui augmenta encore et encore, jusqu'à devenir une vraie douleur qui m'arracha une plainte involontaire.

Et alors un vent violent s'éleva tout autour de moi dans le vaisseau même, alors que des images brusques m'envahissaient l'esprit. La pierre de la mort que j'avais tenu au début de l'année, le crâne démoniaque du Ghost Rider, les voiles rouges que je voyais parfois en rêve ou la lueur bleue du Tesseract. Les images défilaient encore et encore, et la douleur augmentait aussi avec elles. Je n'étais pas réellement sûr de ce que je faisais, si je m'effondrais ou si je hurlais, je sais juste que même si ça ne durait que deux ou trois secondes, ça me paraissait comme quelques heures. Et puis d'un coup, j'ouvris les yeux, je me vis entouré d'une lueur blanche, et je sentais une énergie puissante sortir de mon corps. La vitre devant nous se brisa alors, et l'éclat de lumière fusa tout droit avant d'ouvrir un portail immense entre nous et la tour Avengers.

A tous mes potes à moi, c'est ça le signal, plongez là dedans ! M'écriai-je sur un ton victorieux. Je me tournais alors vers Honey, avant de tirer des toiles sur elle pour l'attacher solidement à son fauteuil. Ceinture de sécurité ! Parce que ça va secouer. Géo s'était tout de même chargé, avant, de d'enlever la connexion sur son fauteuil high-tech pour que Stark ne nous retrouve pas grâce à JARVIS. Alors, je pris les commandes du vaisseau une dernière fois, pour mettre les pleins gaz vers le portail.

J'ouvris alors le véhicule, et entourait Richard de toiles à son tour, alors qu'il tenait fermement Iris. Alfred, j'ai besoin de toi !

Richard fronça les sourcils. Attends, tu vas faire qu... oiiiiiiiiiiiiii Pas vraiment le temps pour parler, puisque je l'avais... balancé hors du vaisseau. Bien sûr, je ne l'avais pas jeté simplement, mais le balancier l'avait envoyé vers Alfred qui se tenait au dessus du vide sur sa plateforme de glace, qui l'avait réceptionné, puis Géo ensuite, et Honey après. Chris, Evelyn et Anna se devaient de sauter à travers le portail, suivi du chemin de glace d'Alfred, et quant à moi, je sautais finalement de l'appareil pour y accrocher une toile, jouant sur la force de mes jambes pour un balancier assez fort, et finalement me lancer à travers le portail qui se ferma derrière Vision qui me suivait de près.

Alors les Avengers eurent la mauvaise surprise de voir un vaisseau foncer sans pilote sur ce qu'il restait de leur tour.

*
* *
*

Je m'étais réveillé dans un sursaut, sur un lit tout simple, après ce qu'il me semblait être un long sommeil réparateur. La pièce dans laquelle je me trouvais était simple, blanche et vide, à part un lit et une petite table de chevet sur laquelle était posée une lampe. Le costume d'Iron Spider était sur le lit à mes pieds, ainsi que la veste jaune d'étudiant. Moi, je portais simplement ce que je portais depuis que j'étais sorti de "mon" appartement.

Je me levais alors, méfiant, pour aller vers la porte, qui n'était pas fermée. Je n'étais donc surement pas captif (espérons, en tout cas), mais c'était le deuxième réveil dans un endroit que je ne connaissais pas, et n'ayant aucune idée de là où le réacteur nous avait envoyé, je préférais me méfier tant que je n'avais pas la confirmation que nous étions avec les alliés qui nous avais dirigé jusqu'à eux.

Je parcourais le couloir, pour aller vers la première porte que je trouvais. Et là mon sang se glaça en voyant la personne allongée là. EVELYN ! Je m'étais précipité vers mon amie qui, allongée et inconsciente dans un lit similaire, souffrait de blessures graves, comme si sa peau s'était déchirée à plusieurs endroits de son corps.

Ce n'est pas Evelyn, fit alors une voix derrière moi.

© Gasmask



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
if you let this universe wins
YOU'LL LET YOURSELF LOSE
(c) princessecapricieuse

Honey Lemon


« Dernière force. Dernière chance. »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3584
✯ Les étoiles : 3031


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 5 Mai 2019 - 20:44

Honey se réveilla dans une pièce sommaire, qu'on ne pouvait pas réellement qualifier de chambre, sur un lit moyennement confortable. Elle attrapa ses lunettes, se redressa à l'aide de ses bras et avisant son fauteuil, s'y transféra aussi vite que possible. La jeune femme commençait à être lasse de ces réveils étranges dont la logique lui échappait. Mais elle oublia bien vite son agacement quand elle entendit le cri de Dyson.
- Evelyn, répéta-t-elle alarmée par l'urgence dans la voix de son ami.
Honey roula vers la porte de sa "chambre" qui n'était heureusement pas fermée à clé. Elle déboucha sur un couloir aussi dénué de décoration et, suivant la provenance du cri de Dyson, ne tarda pas à le rejoindre dans une autre chambre occupée par une Evelyn salement amochée, un homme à la peau foncée qu'elle n'avait jamais vu et Dyson, au chevet de la patiente.
- Je crois qu'elle a besoin de sérieuses greffes de peau, commenta Honey. Est-ce que c'est la nôtre ?
- C'est la nôtre mais pas la nôtre de notre temps, enfin si, mais pas en même temps, expliqua Dyson, au moins aussi confus que Honey alors qu'à ce moment-là c'était lui, quand mêle, qui fournissait les explications.
Honey haussa un sourcil.
- Du moins c'est ce qu'a essayé de dire Miles, ici, compléta Dyson.
Le garçon leva une main gênée pour la saluer.
- Salut Miles, moi c'est Honey. De ce temps-ci, précisa la jeune femme sur le ton de la conversation en se tournant vers la personne précédemment écrite comme "l'homme à la peau foncée". Dois-je comprendre que c'est mon Evelyn du futur ou que c'est un doublon ? A moins qu'elle vienne du passé ? Mais elle m'aurait dit si un truc pareil lui était déjà arrivé. Non ? T'en dis quoi ?
Miles réfléchit un instant, ses yeux se baladant un peu partout au fil de sa réflexion pour finalement dire :
- Et bien, normalement... cette Evelyn a 4 mois de moins.
Devant le regard interrogateur de Dyson et Honey, il fit un effort pour développer :
- Bon je vais essayer de me souvenir de ce qu'elle a expliqué... Alors apparemment, Evelyn il y a quelques mois a passé quelques minutes dans euh... le truc petit... le royaume quantique ! Mais c'est un endroit où on ne doit rester que quelques secondes, pas des minutes, parce que le temps n'agit paaas pareil là bas. Donc en fait, elle y est entrée en septembre et au bout de 5 minutes là- bas, elle devait sortir en janvier chez nous. Mais y a la sorcière suprême qui y a remédié en retenant les effets quantiques... Ce qui a retenu un double d'Evelyn. C'est la même, qui est sortie en janvier et qui aide parfois votre Evelyn par leur connexion étrange.
Un temps, puis :
- Tu t'en es très bien sortie pour tes explications ! C'est complexe mais presque pas compliqué. Alarmant, possiblement. J'ai deux questions : 1) qui est la sorcière suprême ? 2) ce qui arrive à cette Evelyn affecte-t-il l'autre Evelyn étant donné qu'elles sont connectées ?
- La sorcière suprême on l'appelle aussi l'Ancien et elle est chargée de protéger la réalité des forces mystiques ou un truc comme ça. Enfin elle a dû se louper vu ce qu'il nous arrive.
Les forces mystiques, ce n'était toujours pas un concept qu Honey maîtrisait particulièrement mais qu'elle acceptait, de même que l'existence de personnes qui se faisaient appelés "dieux" puisqu'elle en avait aussi rencontré un.
- Votre Evelyn va bien, elle doit encore dormir avec sa fille dans sa chambre, poursuivit Miles. Mais d'après Lisa et Pepper, elle est dans cet état à cause du dernier voyage de Evelyn dans le royaume quantique. Elle y est allée avant votre arrivée, n'est-ce pas ? Et bien cette Evelyn est très sensible aux énergies quantiques mais ici tout est faux alors quand elles se sont agitées, ça lui a fait beaucoup de mal de ressentir cette force qui n'est pas la sienne.
- Je crois que j'ai tout compris à l'exception d'une point, reprit Honey. Comment ça "ici tout est faux" ? Dans quel sens ? On est dans Inception et personne m'a prévenue ?
- Et bien tout est faux parce que rien n'est réel. On ne sait pas où on est, on sait juste qu'on doit en sortir. Quand Eve (c'est comme ça qu'on appelle notre Evelyn) est sorti du royaume quantique, elle est arrivée quand tout le monde était déjà dans les prisons d'Ultraman. Et à ce moment, il était sur le point de faire quelque chose de gros. On pensait que c'était simplement de tuer tout le monde pour nous sacrifier, alors Eve nous a aidés, on a pris leur source d'énergie, la pierre de l'espace, pour fuir, mais ils en avaient une autre. Et en fait, ils ont pas tout détruit, mais plutôt, tout envoyé ailleurs, dans un univers complètement faux. Nos souvenirs ne sont pas modifiés, puisqu'on a échappé à la vague qui devait les modifier en se téléportant, mais cet univers s'est quand même construit autour de nous. De nouvelles personnes arrivent régulièrement, on utilise la pierre pour se téléporter quand ça arrive, parce que chaque nouvelle arrivée crée de nouvelles vagues de faux souvenirs qu'on doit éviter pour rester nous-mêmes. Sauf Lisa, elle n'y est pas sensible.
- Ca fait beaucoup d'infos d'un coup, non ? s'enquit Honey en se tournant vers Dyson. Enfin... J'ai tout bien enregistré, c'est pas le souci, c'est plus un constant, tu vois ?
La jeune femme reporta son attention sur Miles et demanda :
- Sait-on pourquoi Lisa n'y est pas sensible ?
- JE SAIS ! S'écria Dyson. Et si j'ai raison, j'y suis pas sensible non plus, mais toi oui, Honey.
- Ah oui ? Et pourquoi ?
Pour le moment, Honey n'était pas angoissée. Elle se sentait elle-même. Ses questions étaient avant tout suscitées par de la curiosité scientifique et l'envie de retrouver sa vie routinière à Storybrooke - après avoir sauvé ceux qui devraient l'être, naturellement, et fait un selfie souvenir en fin d'aventure.
- Depuis que j'ai découvert Terre-2, j'ai appris que beaucoup de choses qui fonctionnent chez vous ne fonctionnent pas chez nous. Par exemple, Chris a le pouvoir des Green Lantern sauf à Storybrooke (à moins qu'un portail vers Terre-2 soit ouvert comme pour faire passer le... réseau de magie si tu veux), commença Dyson tandis que Honey opinait à intervalles réguliers pour signaler qu'elle comprenait. Et Lisa vient de Storybrooke, les premiers ennemis que la Magic League a affronté venaient de notre monde, et elle c'est la sœur de l'un d'entre eux, ils ont été envoyés sur Terre-2 ensuite. Alors son corps doit l'immuniser contre les étranges vagues de souvenirs. Par conséquent, les nôtres aussi, excepté toi, Honey, qui vient de Terre-2. En revanche, c'est bien cool tout ça, mais j'ai pas eu l'idée pour sortir de là dans mon éclair de génie.
- J'ai peut être une idée pour ça, intervint alors une jeune femme en faisant irruption dans la pièce.
- Lisa, je suppose ? tenta Honey. Eh bien nous vous écoutons.
Quand l'intéressée croisa son regard, elle afficha une mine attristée à laquelle Honey s'était habituée, bon gré mal gré depuis plus d'un an.
- Vos jambes... je suis désolée.
Honey balaya ses excuses d'un ample geste de la main qui manqua de finir au beau milieu de Dyson qui, par chance, avait de bons réflexes.
- Oh, vous savez y a pire ! Et puis que je sache vous n'êtes pas l'immeuble qui m'est tombé dessus. Je ne vous tiens pas responsable de ma paralysie. D'autant que, regardez.
A ces mots, Honey prit une mine très concentrée et... rien. Rien ne se passa pendant deux bonnes minutes presque gênantes.
- Attendez... Ca va finir par marcher - haha, presque littéralement ET métaphoriquement - juste un peu de patience.
En effet, elle parvint, une bonne minute plus tard, à remuer légèrement son pied droit.
- Ca, c'est des mois de travail. Bref, tout ça pour dire que ça va, faut pas s'en faire pour moi.

***

Honey apprit encore deux choses :
- 1) ils se trouvaient dans les profonds sous-sol du Pentagone, un endroit sûr puisque le Pentagone avait été abandonné dans la version de ce monde dans lequel les Avengers faisaient figure d'autorité. Pas besoin, de fait, de surveillance par cet organisme qui rappela quand même sa maman à Honey puisqu'elle avait travaillé dans la version "pentagonienne" de sa planète.
- 2) ils avaient été amenés ici plus de 24 heures auparavant, autant d'heures qu'ils avaient tous passées à dormir étant donné que la téléportation avait été coûteuse en énergie. Mais tous allaient bien.
Pepper Potts, un homme qui se faisait appeler le Caïd et qui portait bien son nom, l'équipe de Miles et Lisa et celle de Dyson, tous étaient réunis autour d'une table - grande, de fait - pour discuter de l'idée de Lisa.
- La grosse difficulté dans cet univers, c'est de différencier les vraies personnes des fausses. Les vraies personnes ont des souvenirs modifiés, à part nous, de ce qu'on sait. Mais il y a, je crois, davantage de fausses personnes, qui sont celles qui ont été créées avec cet univers. Les Avengers, je crois, en sont, même si on n'en a pas la preuve formelle. Maintenant, les probabilités pour qu'on soit les seuls personnes authentiques qui ont leurs souvenirs, sont faibles, je pense. Alors j'aimerais qu'on trouve d'autres personnes éveillées, qui seraient en mesure de nous aider à sortir d'ici. J'ai deux idées, et la première c'est Bruce Wayne. D'une façon ou d'une autre, cet univers a su lire dans ma tête et le façonner comme je visualise l'univers Marvel que je connais dans mon monde. Tout est Marvel, sauf depuis une récente arrivée : Gotham City s'est rajoutée à la carte, certainement pour abriter de nouvelles personnes. Gotham, c'est chez DC. En même temps, votre Anna est arrivée, et est reconnue comme Batgirl, je crois que ce n'est pas une coincidence. Il faut trouver Bruce Wayne. Ma deuxième idée est moins précise, mais les Gardiens de la Galaxie étaient envoyés récemment pour trouver quelqu'un, et je pense qu'il faut savoir qui c'est.
- Peut-être que j'aurais dû me prendre un après-midi, une fois, et lire des comics, juste pour avoir les références, constata Honey, plus pour elle-même que les autres.
- Ne t'inquiète pas, tout est différent de toutes façons, la rassura Lisa.
Honey lui sourit.
- On va faire plusieurs groupes. J'y ai déjà réfléchi : Honey, Evelyn, Alfred et votre... Vision, essayez de retrouver le vaisseau des Gardiens de la Galaxie pour enquêter dedans. Depuis que vous l'avez fait foncer sur la tour Avengers avant de venir ici, il est posé un peu plus loin à Manhattan, incapable de décoller. Géo, Dyson, Chris et Anna, dirigez-vous vers Gotham City pour trouver Wayne. Moi et mon groupe on va essayer de continuer à chercher une sortie quand même en attendant. Quant à votre ami, Richard, il restera ici, protégé, avec Iris, et Eve.
Honey opina. Ca lui avait tout l'air d'un bon plan. Puis Richard s'avança pour intervenir :
- Oh et bien si on doit se séparer, j'ai encore des trucs dans cette mallette, que j'ai trouvée en fouillant dedans à mon réveil tout à l'heure. Y a plein de trucs colorés, des produits chimiques marrants qui ont l'air super efficaces en combat. Qui les veut ?
- PREUMS ! s'écria Honey en levant haut la main. Je veux dire... Moi j'ai un doctorat en chimie.
Richard sourit et lui remit tout l'équipement qui avait de quoi faire briller d'excitation les yeux de Honey. Il avait tout ce qu'elle aimait manipuler, des éléments les plus basiques en passant par le thermite et des éléments plus communs tels que du dentrifice, du bicabornate de soude, du vinaigre et un tube de...
- Oh ils ont même pensé à l'acide acétylsalicilique ! C'est pas trop génial ?
- J'ai aucune idée de ce que c'est, mais ça a un nom cool ! s'écria Richard, contaminé par son enthousiasme.
- Plus communément appelé aspirine. On sait jamais, avec tous les coups qu'on se prend toujours les probabilités d'un mal de tête sont quand même relativement élevées, mieux vaut être paré !
Honey fit tournoyer le tube entre ses doigts pour le rangea dans une de ses poches.
- Les amis... On dirait bien que Honey Lemon is back.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Chris L. Brooke


« Dernière force. Dernière chance. »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3052
✯ Les étoiles : 17785


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Lun 6 Mai 2019 - 20:56

L'univers Perdu
I tried so hard And got so far. But in the end, It doesn't even matter. I had to fall to lose it all. But in the end it doesn't even matter.

Chris ouvrit subitement ses yeux, se demandant dans un premier temps si il n'avait pas rêvé de son combat contre les Avengers. Cette histoire de Magic League lui montait clairement à la tête parfois. Mais quand il sentit que le lit sur lequel il était couché n'était pas aussi confortable que le siens, il comprit rapidement qu'il n'était pas rentré à la maison. Il regarda autour de lui légèrement perdu, la pièce était entièrement blanche et dedans il n'y avait que son lit, une table de chevet et son bouclier contre le mur qui se trouvait prêt de lui. Il n'entendait aucuns bruits, au moins il n'y avait pas la radio avec un match des années 45 qui grésillait en fond, ou il n'était pas en tenue serré et pas d'infirmière en petite tenue de l'époque. Un soupir de soulagement sortit de sa bouche, manquerait plus qu'il revive la même journée encore et encore. Le blond décida alors de se lever du lit sans trop traîner. Il prit rapidement son bouclier avec lui, juste au cas-où. Après ce qu'il venait de vivre dans la tour Avengers, il avait du mal à faire la différence entre les gentils et les méchants. Délicatement, Chris ouvrit la porte de sa chambre et tomba dans un petit couloir. Il remarqua rapidement que sa pièce était la dernière du couloir mais cela ne l'empêcha pas de s'avance vers la pièce principale tout en étant sur ses gardes. Il remarqua rapidement une grande table sur laquelle une femme aux cheveux blanc travaillait dessus. Femme qu'il reconnut rapidement.

Chris resta méfiant quelques secondes, se demandant si c'était la vrai Lisa mais quand elle se tourna vers le policier et qu'elle afficha son petit sourire, il comprit. Et il fût encore plus rassuré quand il vit la jeune femme ravaler son sourire. Elle était trop fière pour afficher ce genre d'expression devant tout le monde. Et ce comportement pouvait confirmer que c'était bien la Lisa qu'il connaissait. Le blond posa délicatement son bouclier contre la table avant de venir se blottir délicatement contre son amie.

« Pas de ça avec moi, Lisa. Je suis content de te revoir et oui, ta sœur va parfaitement bien. »


Elle n'osa pas bouger dans un premier temps mais il sentit rapidement les bras de la jeune femme s'enrouler autour de son corps et quand il entendit Lisa murmurer un merci dans son oreille, il afficha un petit sourire avant de se décoller doucement de la jeune femme. Il passa délicatement son pouce sur la joue humide de cette dernière avant de simplement hocher la tête avant de regarder autour de lui, légèrement confus.

« Je sais même pas si j'ai envie de savoir où on est. C'est toujours compliqué ces histoires de multivers alors je vais simple dire que je suis content de te voir. Et aussi, ou son les autres et qu'elle mission nous est attribués ? »

Oui, il fallait dire que Chris avait vécu trop d'aventure au sein de la Magic League pour être surpris par ce genre d’éventements.

« Tant mieux, on ne sait même pas où on est. Peut-être sur Terre-3 dans un endroit virtuel qui reproduit un autre univers artificiel, ou peut être carrément sur une autre Terre, je ne sais pas vraiment. Mais j'ai une idée pour en sortir. Viens, on va réunir tout le monde. »

Le policier hocha simplement la tête essayant de faire croire qu'il avait compris quelque chose à son charabia mais inutile de préciser que Chris était complètement perdu, comme tout le temps. Il se contenta de tapoter gentiment l'épaule de son amie avant de se réunir avec les autres. Chris resta en retrait, les bras croisés. La seule chose qu'il attendait, c'était les ordres et rien d'autre. Il commença à récupérer son bouclier quand Lisa parla de se séparer en deux groupes. Lui devait allé à Gotham avec Dyson, Anna et Géo. Il se rapprocha alors de son groupe pour se préparer et une fois prêt Lisa se mit devant Chris.

« Si tu meurs, je te tue. »

Le policier fronça les sourcils avant de pousser un gémissement de douleur quand la jeune femme frappa brusquement son épaule.

« Ça, c'est parce que j'aimais ton couple avec Dyson et que vous n'avez déjà plus l'air ensemble. Tu en auras un deuxième si tu répète ce que je viens de dire à quelqu'un. »

Il n'eut pas le temps de rajouter quelque chose que Lisa prit Chris dans ses bras. Étrange cette femme décidément.

« Ça c'est pour ma soeur. »


« Ouais, enfin tu sais que si je meurs bah je reviendrai pas pour que tu me tues à nouveau, hein ? C'est le principe de la mort, quoi. Et puis Dyson est très heureux, regarde-le. On dirait un lycéen qui vient de perdre sa virginité. C'est ce qu'on appelle l'amour ma chère. On va bien lui et moi alors cesses de trouver des excuses pour me frapper. Je vais revenir entier et tu auras le droit à un coup dans l'épaule à mon retour. »

Un petit sourire se dessina alors sur son visage avant qu'il ne vienne embrasser délicatement le front de son amie, ce n'était pas un au revoir. Juste un geste pour détendre Lisa. Elle jeta un regard noir au blond avant de le repousser doucement tout en affichant un petit sourire amusé.

« On se revoit avec la clé pour sortir d'ici, Captain. »

Chris salua la jeune femme tout en lui faisant un petit clin d'oeil avant de rejoindre le reste de son équipe. Il remit correctement son bouclier contre lui, tenant correctement ce dernier par les sangles avant de pousser un long soupir. Cette mission n'allait pas être de tout repos, il le savait. Il le sentait dans ses tripes mais heureusement, il était avec Dyson qu'il connaissait parfaitement et il allait pouvoir faire équipe avec Anna, qu'il aimerait mieux connaître. Pour sortir des sous-sols du Pentagone, tout le monde prit l’ascenseur qui mena rapidement au rez de chaussée. Une fois à cette étage, tout le monde se salua et se souhaitait bonne chance. Le groupe de Lisa se téléporta grâce au Tesseract et le groupe de New York prirent un véhicule discret tout comme le groupe de Chris.

Le trajet ne fût pas si long que ça. Chris avait compté à peu prêt une heure ce qui n'était excessif. Ce n'était pas le temps du trajet qui l'inquiétait mais plutôt l'état de la ville dans laquelle il se trouvait. James lui avait appris que Gotham était une ville sombre et triste mais là.. Les bâtiments étaient délabrés, il n'y avait plus personnes dans les rues, les poubelles étaient reversés. Pour résumer, Gotham était un vrai dépotoir. La voiture s'arrêta devant la grand tour Wayne qui était dans le même état que la ville. Chris afficha une petite moue alors que Dyson prit finalement la parole.

« Si Wayne est à l'intérieur, je suppose qu'on peut s'inquiéter... »

« Je peux savoir en quoi un Playboy milliardaire va nous aider ? »
demanda Chris avant de marquer un petit temps de pause. « A moins que dans cette dimension, il est Batman. Rah je comprends plus rien. »

« Bruce Wayne est une anomalie dans cet univers marvel. Il sait forcément quelque chose. »

Anomalie ? Ça fait un peu mal à entendre quand même. Chris n'aimerait pas qu'on lui dise ce genre de chose. Mais il haussa simplement les épaules avant de pousser un long soupir tout en s'enfonçant une nouvelle fois dans son siège. Ils sortirent tous de la voiture et Chris fît rapidement de même accrochant son bouclier dans son dos. Le groupe rentra dans la tour qui était extrêmement sombre. Le blond ne le sentait pas vraiment mais bon, il n'avait pas le choix et c'était Dyson le chef. Ils entendirent tous un léger bruit et Chris se mit directement en garde. Rapidement une jeune femme arriva derrière Anna pour glisser un couteau sur sa gorge alors qu'à l'opposé, deux hommes arrivèrent. Un était armée de bâtons de combat et l'autre d'un batarang doré, un peu dans le même genre que Anna. Le plus grand (celui qui tenait les bâtons) pointa Anna avec sa lampe torche avant de prendre un air surpris. Oh, il semblait la connaître.

« Kathy, c'est Anna ! »


La jeune femme qui se tenait derrière Anna, jeta un regard sur le visage de Batgirl avant de se reculer tout en retirant le couteau de sur la gorge de la jeune rouquine.

« Qu'est-ce que... vous faites là ? »

Cette Kathy semblait connaître Anna mais leur relation ne devait pas être bonne vu l'intonation de sa voix. Chris fronça alors les sourcils avant de s'avancer doucement pour finalement se mettre devant Anna. Il ne comprenait pas vraiment ce qui était en train de se passer mais il profita de la question de cette Kathy.

« On cherche Bruce Wayne. Et nous, on peut savoir qui vous êtes ? »

« On ne cherche pas la bagarre... juste des réponses en fait. »

« Kathy... » murmura Dyson. Spiderman semblait connaître cette femme, il était à fond sur les comics après tout. « C'est la batfamily ! » Tout le monde fronça les sourcils, y compris Chris. « Kathy Kane, la cousine de Bruce Wayne. Avec les batons, c'est Dick Grayson, recueilli par Bruce durant l'enfance, et voilà... Damian Wayne, je suppose, son fils. Respectivement Batwoman, Nightwing, et Robin. Anna complète le tout puisqu'elle est Batgirl, voilà pourquoi ils la connaissent. »

Maintenant qu'il le disait.. James lui parlait souvent de l'univers de Batman. C'était son comics favoris mais si Chris devait retenir toutes les choses que lui disaient son fils, il n'était pas sortie de l'auberge. Il regrettait un peu maintenant. Le blond grimaça légèrement, cela ne lui disait pas ou se trouvait Bruce Wayne. C'était l'anomalie qu'ils devaient trouvés.

« Vous êtes là pour Bruce alors ? Qu'est-ce que vous lui voulez ? Vous savez quoi, je m'en fiche, de toutes façons, les Avengers, donc pour qui vous travaillez, l'ont déjà enfermé à Arkham. Mais tu aurais pu le savoir, Anna, si tu nous avais pas abandonné sans plus jamais prendre de nouvelle, pour quoi ? Oh, pour travailler pour eux. »

« Okay alors déjà on bosse pas pour les Avengers. C'est...compliqué. »


Chris passa rapidement sa main dans les cheveux avant de pousser un petit soupir. Comment expliquer quelques choses d'aussi complexe à des personnes qui en voulaient à Anna. Sauf que ce n'était pas la bonne Anna. Il se mordit nerveusement les lèvres avant de fixer la femme et les hommes qui se trouvaient devant lui.

« Bon, vous allez trouver ça bizarre mais on ne vient pas de cet univers. On ressemble à ses personnes que vous détestez mais on est loin d'être comme eux. On a besoin de Bruce Wayne et pour vous prouvez qu'on à rien contre lui... On peut vous aidez à le faire sortir de cet enfer ? »

« Et pour tout vous dire on viens légèrement de se mettre les Avengers à dos" va rajouter Anna "Après je peux vous déballer ma vie de A à Z pour vous prouver que je ne suis pas "vôtre" Anna mais il y a des trucs un chouïa plus urgent quand même. »


Chris hocha simplement la tête pour acquiescer les dires de la rousse mais cela ne semblait pas convaincre la famille de Bruce. Le plus jeune regarda même Chris de la tête aux pieds avec mépris avant de lever les yeux au ciel pour finalement s'asseoir un peu plus loin. Lui ne semblait pas vouloir coopérer avec eux. En même temps, si il était le fils de Bruce Wayne, il ne pouvait que comprendre.

« Nous aider ? Personne ne le sortira de là, ce sont les Avengers qui l'y ont mis, idiot. Retournez d'où vous venez et l'histoire s'arrête là. »

Chris croisa ses bras contre son torse.

« On aimerait mais chez nous n'est pas ici, pas dans cet univers. Et si vous ne voulez pas venir avec nous. On le sortira d'ici, nous. On a un spécialiste de Gotham avec nous. » finit par dire Chris tout en jetant un coup d'oeil à Dyson faisant comprendre qu'il faisait allusion à lui. Ce qui fit d'ailleurs sourire son ami.

« Oh vous pensez pouvoir le faire sortir, vous êtes adorables. C'est Anna qui a cet effet optimiste et inconscient ? »
elle s'éloigna tout en riant avant de se retourner vers eux. « Vous savez quoi ? Vous allez aller à Arkham trouver Bruce ? Et bien on va vous faire entrer. »

Les deux hommes de son équipe ne semblait pas être content du choix qu'elle venait de prendre. Celui aux bâtons comptait rétorquer quelque chose mais elle les interrompt d'un geste de la main. Elle semblait faire la lois dans cette petite équipe.

« On vous fait juste entrer, débrouillez vous pour le reste. On devrait rire. »


« Mieux avoir un effet optimiste et inconscient qu'un esprit défaitiste comme le vôtre. »


Chris fronça les sourcils n'aimant pas trop le ton qu'elle était en train de prendre. Personne ne les croyaient de toute façon. Ils allaient toujours se faire insulter par les autres pour des choses qu'ils n'avaient jamais fait. Le blond ne voulait plus lui lancer de piques en tout cas, ce n'était pas la peine. Il se contenta alors de hocher doucement la tête avant de tendre sa main en direction des élèves de Bruce Wayne.

« Marché conclu alors ? »


Les trois jetèrent un regard à Chris avant de tourner leurs têtes vers Anna avant de finalement disparaître dans l'ombre. Le blond resta immobile alors qui se tenait en avant par rapport au reste de la League. Il avait toujours sa main tendu et il attendait que la fameuse Kathy fasse son retour pour conclure ce marché. Les trois firent leur retour comme attendu mais dans une autre tenue. Devant eux se trouvait Batwoman, Kathy. Nightwing, Dick et Robin qui était Damian. Batwoman prit seulement la parole et ce fût à ce moment là que Chris rangea sa main.

« Marché conclu. »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Perfect paradise, tearin' at the seams - it's been a difficult year And terrors don’t prey on innocent victims. It’s been a loveless year, I'm a man of three fears: Integrity, faith and crocodile tears.

Evelyn Nichols


« Dernière force. Dernière chance. »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 579
✯ Les étoiles : 709


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mer 8 Mai 2019 - 0:23


MAGIC LEAGUE 4 : L'Univers Perdu
Lorsqu'Evelyn se réveilla, elle remarqua qu'Iris dormait toujours profondément. Laissant à sa fille le temps nécessaire pour se reposer, elle constata qu'elle se retrouvait de nouveau dans une chambre sommaire avec un lit de mauvaise qualité. Chris par faire irruption au moment où Iris ouvrait les yeux et Evelyn l'a prit dans les bras tandis qu'elle se dirigea vers la table des discussions. Iris courait partout, visiblement amusée par une chose que celle avait pu voir. Evelyn approuva la mise en place du plan et des équipes, tout en coulant un regard vers sa fille, insouciante et à des années lumière de leur conversation, se demandant comment elle allait lui faire comprendre qu'elle allait devoir la laisser seule ici. Pepper se proposa cependant de détourner son attention en la laissant voir son double, cette Evelyn qui n'était autre qu'elle même.

- Mademoiselle Nichols, je crois que vous devriez la voir avant de partir.

Elle avait demandé à Iris d'attendre devant la porte, la compagne de Stark l'ayant averti de son mauvais état physique. Cela aurait pu perturber l'enfant, d'autant plus qu'elle avait le visage de sa mère. L'ancien robot entra donc seule avec la rouquine et ne put s'empêcher de déglutir en voyant son corps partir en lambeaux. Pendant le trajet qui la séparait de cette chambre, Pepper lui avait racontait toute l'histoire, comment elle s'était dédoublée lors de son premier voyage quantique, comment elle avait tenté de les sauver tous.

- Donc... elle est moi... pas d’une autre dimension mais mon double temporel...?

La jeune femme gardait le silence mais hocha la tête d'un air significatif.

- Alors comment peut elle être une sorcière ? Et une ancienne camarade de Banner ?
- Ca ne se peut pas. On a rapidement compris que quasiment tout ce qui est dit et su dans ce monde n'est pas vrai, on ne peut pas vraiment se fier aux informations qu'on découvre.
- Je vois...

Ce n'était pas la première fois qu'elle se trouvait piéger de la sorte. Elle en avait déjà fait les frais dans un programme informatique orchestré par Elliot Sandman. Toute leur vie était différente dans ce monde futuriste. Rien n'était réel. Voyant que le regard d'Evelyn s’intensifiait sur le corps meurtri, Pepper jugea utile de préciser :

- Je suis optimiste là-dessus, depuis hier elle semble aller mieux grâce aux soins qu'on lui fournit.

Elle marqua une pause avant de poursuivre :

- Elle nous a dit qu'elle a changé depuis cette histoire de double, alors je présume qu'elle n'est pas exactement comme vous, mais la vie que vous avez eu, elle l'a eu aussi, et a du renoncer à elle en sachant qu'il y avait une autre Evelyn qui la mène. C'est à dire, Iris, par exemple. Eve est beaucoup renfermée sur elle même et nous parle peu, elle ne se sent pas réelle, j'ai peur qu'elle déteste sa vie et que si elle venait à mourir elle ne veuille même pas se battre pour rester en vie.


Du bout ds doigts, Evelyn toucha le corps de la jeune femme, comme pour s'assurer d'elle-même qu'elle allait bien tandis que Pepper lui expliquait qu'elle était surveillée régulièrement, relayée par Lisa lorsque Pepper dormait. Elle pouvait voir à son rythme cardiaque que son pouls n'était pas au meilleur de sa forme, ses artères proches de son cœur semblaient abîmées, comme s'il avait fallu refaire partir son coeur, les cellules de sa peau faisait leur travail à vitesse réel, preuve que cette EVE n'avait peut-être plus entièrement le contrôle de son corps, le laissant se guérir de façon humaine, son état demeurait pourtant stable.

- Elle a peut être changé mais je suis sure qu’elle est comme moi. J’aurai réagi de la même façon dans son cas...

Elle s'imaginait soudainement se dédoubler, tout en comprenait qu'elle n'était pas l'original, que sa fille n'était pas la sienne malgré l'amour qu'elle ressentait pour elle, elle se voyait vivre la vie d'une autre sans vraiment être à sa place. C'est ce que cette EVE avait ressenti, c'est ce que Wilson ressentait... Elle se souvint alors de ce double qui avait pourtant été elle lorsqu'elle avaitété piégé dans le jeu du Marchand de Sable, ce virus déterminé à se sacrifié pour le bien de tous.

- Elle le fera. Si la seule alternative qui lui reste est de se sacrifier pour nous sauver, c’est exactement ce qu’elle fera j’en suis persuadée...
- J'espère tout de même que personne n'aura à se sacrifier.
- J'espère aussi... On devrait peut-être la laisser se reposer ?
- Mamaaaan ?

Comme pour confirmé cette supposition, Iris avait faitsentir son impatience derrière la porte et la jeune femme l'avait rejoint le coeur lourd. Il fallait maintenant s'occuper du plus dure : lui faire comprendre qu'elle allait devoir rester seule. La scientfique prit sa fille dans les bras alla s'asseoir plus loin, la petite sur ses genoux, serrée contre son coeur.

- Chérie, il va falloir que maman parte avec Honey et des amies à elle pour...
- ... sauver monde ?
- Euh... oui on peut dire ça comme ça...
- Je viens !

Elle avait hoché la tête d'un air déterminé et frappé dans ses mains, bien décidée à en découvre. Sa mère ne voyait que sa petite tête blonde ais elle n'avait aucun mal à imaginer ses sourcils froncés dans la même expression que sa mère lorsqu'elle était sûre d'elle. Éclatant de rire, Evelyn retourna sa fille sur ses genoux pour qu’elle lui fasse face.

- Non mon coeur, je ne peux pas te prendre avec c’est trop dangereux. Je sais que tu t’en fiche mais c’est comme ça. C’est pas une mission pour les petites filles, même si tu n’es plus un bébé. Mais ça ne veut pas dire que tu n’as pas ta propre mission ! Toi tu vas devoir protéger Richard !
- Richard ?
- Oui tu te rappelle que Dyson a dit qu’il était en danger ? Il faut quelqu’un pour le protéger.

C'était leur seul moyen de la faire lâcher prise, lui faire croire qu'elle aussi avait le droit à sa mission spéciale. Elle était si petite et pourtant déjà si dévouée. A croire que de vivre dans ce monde délirant l'avait fait grandir tout d'un coup. Elle hésita un instant, la tête penché sur le côté, analysant toutes les données avant d'hocher la tête d'un air entendu en direction de sa mère.

- ... D’accord ! Je ferai attention.
- On revient très vite, c’est promis. Je t’aime mon amour.
- Jusqu’au soleil ?
- Et même par delà les étoiles.
- Je t’aime aussi maman.

Elle l'accompagna jusqu'au dit Richard qui lui proposa d'aller jouer plus loin etqu'il le rejoindrait tout de suite. L'ancien robot prit alors le temps de l'observer comme un robot tueur, le visage froid, les yeux glacials :

- Vous y faites attention plus qu’à votre propre vie, compris ? S’il lui arrive quelque chose je vous tue de mes propres mains c’est clair ?
- Euuh oui promis, ça me tente pas trop d'être tué à main nue. D'être tué tout court en fait ça me plait pas vachement vachement.

Le gamin avait l'air intimidé mais de bonne volonté. Il s'éloigna à son tour pour chercher apparemment un jouet dans sa mallette afin de s'amuser avec elle et Evelyn s'en alla sans un mot de plus, déchirée à l'idée de laisser sa fille à un inconnu. Elle reviendrait vite, elle le lui promettait.

***

Le groupe avait pris place à bord d'un petit bolide discret en direction de Manhattan, profitant de l'obscurité grandissante pour ne pas être trop voyant.

A quelques rues de la tour Avengers, le vaisseau des Gardiens était posé là, bien endommagé après la bataille qui avait eu rage quelques heures plus tôt. Malheureusement pour eux, il n'était pas seul mais plutôt bien gardé par 5 policiers en vadrouille. Sortant de la voiture tout en ajustant ses gagdets, Evelyn lança sa proposition sans regardé en arrière :

- Honey, reste là si jamais il y a un problème. Vision, Alfred attendez mon signal.

Elle avait préféré voir sa meilleure amie en arrière car malgré son habileté à manier son fauteuil, les gravas alentours risquaient de la freiner et de la mettre en danger. Sans compter que s'il lui arrivait quelque chose, elle préférait encore que ce soit elle qui s'occupe de sa fille que les deux autres. Ils attendirent d'ailleurs quelques minutes sans comprendre, Evelyn ayant disparu dans une ultime réduction puis soudain, l'un des garde sembla se débattre avec quelque chose d'invisible. Sa tête s'entrechoqua violemment avec la tête du second et le troisième était désormais en proie à une danse folle tandis que le 4e et le 5e reculaient pour prendre de la distance avec la menace potentielle invisible, s'avançant inévitablement vers Alfred et vision qui n'en firent qu'une bouchée. Reprenant sa taille normale, Evelyn tandis les bras les vers le vaisseau d'un air théâtral, un grand sourire en direction de la blonde :

- Le carrosse de madame est avancé !

Pendant que les trois autres la rejoignaient, Evelyn posa la main sur la carcasse et pirata le service de sécurité, ouvrant ainsi la porte du vaisseau. Elle s'y engouffra rapidement et se dirigea vers le tableau de bords pour se connecter aux dernières données de voyage et à l'historique. Une projection holographique fit alors son apparition devant toute l'équipe et tandis que la jeune femme fouillait l'historique à toute vitesse, différentes images défilèrent rapidement avant de se stopper sur un avis de recherche. Une femme blonde portant une combinaison bleue et rouge avec une étoile sur la poitrine les observait dans un goguenard. A côté de sa silouhette s'inscrivait son identité : "CPT. CAROL "MARVEL" DANVERS - Recherchée pour Trahison. Dernière location connue avant disparition:"

Sous cette ligne, une image d'un endroit de l'espace était dessine, dans lequel se situait un pour rouge clignotant qui indiquait la location. La main toujours sur le tableau de bord, Evelyn se tourna vers les trois autres :

- A votre avis, elle est réelle elle aussi ? Est-ce qu'on devrait se risquer aussi loin ?
- Je suis presque sur qu'on est aussi recherché pour trahison ou des trucs dans le genre. Selon la logique de cet univers, Captain Marvel devrait être avec les Avengers, si elle s'est aussi réveillée comme nous et a décidé de les abandonner, ça tomberait sous le sens.
- Si je puis me permettre, si nous sommes dans un univers artificiel, j'estime que nous sommes dans une simulation virtuelle, d'une nature que j'ignore encore. Tout ça pour dire que les distances sont très relatives. On pourrait s'éloigner et rester au même endroit en réalité. Je crois donc qu'une entreprise comme celle-ci ne serait pas si grave.
- Alors allons-y !
- En revanche, il est écrit "avant disparition", ils ne savent pas où elle est maintenant... Tu pourrais accéder à la carte entière et faire une recherche étendue pour détecter la planète habitable la plus proche ?

Evelyn eût un petit sourire en coin en observant Alfred. Elle avait déjà une longueur d'avance mais il était touchant de le voir tout de même avoir une réflexion qu'elle trouvait cohérente et intelligente. Tout le monde n'avait pas l'occasion d'avoir été un ancien robot.

- C'est déjà fait.

Elle tapota alors la place du co-pilote qui revenait selon elle comme une évidence à Honey :

- Allez, et on s'attache.

Elle aida son amie à s'installa sur le siège, repliant son fauteil et le calant dans un endroit où ilne risquerait pas de s'abîmer tandis que les deux hommes prenaient place derrière elles. Evelyn s'installa à la place du pilote et alluma les contact à l'aide de sa connexion avec l'engin. Elle n'avait encore jamais piloté de vaisseau spatial mais ça ne devait pas être si compliqué. Rentrant les données nécessaire dans le serveur informatique, l machine décolla sans soucis, s'éloignant dans l'espace. Ils quittèrent alors l'atmosphère terrestre lorsqu'ils furent suffisamment éloignés, elle précisa :

- Procédure de saut enclenchée. Accrochez-vous, ça risque de secouer. Saut dans 5, 4, 3, 2, 1...


Elle abaissa la manette et l'engin fit un bond dans l'espace, leur réduisant toute visibilité périphérique. Ils étaient collés à leur siège par la vitesse phénoménale du vaisseau et lorsque l'espace sembla se fissurer comme les alvéoles d'un nid d'abeille, Evelyn passa au travers de celui ouvert et relacha la manette de saut, freinant instantanément l'objet mais sans aucune secousse interne.

- Chers amis, je vous présente Xandar, sa dernière destination connue.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je t'attendrai, là où l'aube naît
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Violette Parr


« La Mort est la dernière
aventure qu'il te reste. »


Violette Parr


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Apprentie Policière
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4963
✯ Les étoiles : 7500


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « La Mort est la dernièreaventure qu'il te reste. »


________________________________________ Mer 8 Mai 2019 - 11:28

Evénement #108 : Magic League 4, l'Univers Perdu
Post GUEST


Quelques jours plus tôt

C’était peut-être les légères secousses ou bien le petit bruit que faisait la femme blonde dans la pièce qui avait réveillée Violette. Mais ses yeux s’étaient ouverts brusquement. Quelque chose n’allait pas. Pourquoi sentait-elle quelques vibrations ? Pourquoi entendait-elle une autre personne dans la même pièce. Bizarrement, Violette avait l’impression qu’elle n’était plus dans sa chambre. D’ailleurs, elle ne savait pas trop comment elle s’était retrouvée à s’endormir ! Assez rapidement, Violette se redressa sur son lit afin d’avoir une position assise lui permettant de regarder tout autour d’elle. Premier point, elle n’était absolument pas dans sa chambre…ni sur Terre. En effet, elle se trouvait dans une large et grande salle. L’un des murs était tout simplement une vitre immense qui donnait directement sur…l’espace. Violette fit les yeux ronds. Comment était-elle arrivée là ? Où était-elle exactement ? Vivait-elle son premier voyage dans l’espace ?

Deuxième point, Violette n’était absolument pas seule dans l’immense salle. Tout d’abord il y avait d’autres lits dans lesquels se trouvait toute sa famille, sans aucune exception. Il y avait son père, avec qui elle vivait à Storybrooke. Mais il y avait également sa mère et ses deux frères et ça…c’était tout sauf possible. Ils étaient censés être en sécurité à New-York, loin de tous les problèmes de Storybrooke, loin des missions de super-héros. Pourquoi étaient-ils là ? Comment étaient-ils tous arrivés là ?! Violette soupira, redoutant leurs réactions surtout celle de sa mère lorsqu’ils se réveilleraient. Mais en plus de sa famille, Violette aperçut une jeune femme blonde, qui semblait être en train de réparer quelque chose. Il était tant de montrer que Violette ne dormait plus et qu’elle voulait des explications.

« C'est quoi encore ce bordel ? »


Son ton était totalement agacé. Se réveiller sans comprendre pourquoi et comment, ça ressemblait à du déjà-vu. Violette n’avait pas du tout oublié ce qui s’était passé avec la fausse croisière. Cela lui restait en travers la gorge…Elle n’avait donc tout simplement pas envie de revivre la même chose. Violette se leva rapidement, se dirigeant vers sa famille afin d’évaluer s’ils allaient bien ou non. Elle resta près du lit de Jack-Jack, âgé de 6 ans. Le pauvre. Malgré tous ses dons, il n’avait rien à faire dans l’espace.

« Qu'est ce qu'ils font là?!! » se demanda-t-elle à elle-même avant de se tourner vers la seule personne consciente. « Qui êtes vous ? »

La brunette était sur la défensive. Après tout c’était normal. Elle était dans un endroit qu’elle ne connaissait pas, avec quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Forcément, Violette la mettait automatiquement dans la case ennemi. S’il ne fallait Violette était prête à se défendre. En entendant Violette, la femme blonde arrêta immédiatement ce qu’elle était en train de faire, posant ce qu’elle avait dans les mains et se levant. Elle portait une étrange combinaison rouge et bleue, avec une étoile sur le torse.

« Qui êtes vous ? Ou du moins... qui croyez vous être ? D'où venez vous ? Je dois m'assurer que vos souvenirs sont réels. »


Violette fronça les sourcils. C’était quoi ces questions ? Elle gardait des gens sans savoir de qui il s’agissait ? Pourquoi voulait-elle savoir d’où elle venait ? Que voulait-elle dire par « souvenirs réels » ? Trop de question sans réponse. Mais Violette espérait qu’en coopérant ne serait-ce qu’un petit peu, elle aurait quelques réponses.

« De quoi parlez-vous ?! Je suis Violette Parr. Vous nous gardez ici sans même connaître nos identités ?? Je viens de... » Violette marqua une pause. Donner trop d'information ne serait peut-être pas une bonne idée « À votre tour ! Qui êtes-vous ? Et pourquoi je suis là avec toute ma famille ??? »
« D'où venez vous ? C'est important, votre nom ne l'est pas, tout le monde ici connait son nom sans connaître sa vie. » insista l’inconnue
« Ok. C’est bon je vais vous le dire. » commença-t-elle en levant les paumes comme en signe de paix. « Mais c’est compliqué. Officiellement je viens de Terre 2. Mais j'ai quitté ce monde pour vivre à Storybrooke. »

Violette baissa quelque peu sa garde. En effet, l’inconnue ne lui paraissant pas être une menace. Si elle voulait nuire à Violette, elle l’aurait sans doute déjà attaqué…à moins qu’elle soit fourbe. Cela pouvait être une option. Mais pour le moment, Violette lui laissait le bénéfice du doute. Violette s’éloigna du lit de son frère et se diriger vers la grande baie vitrée.

« J'imagine que si vous me demandez tout ça c'est parce que je ne suis plus à Storybrooke, pas vrai ?? »

La blondinette semblait heureuse. Elle s’avança vers Violette, se mettant entre elle et la baie vitrée.

« J'ai réussi ! Vous êtes-vous même, j'ai réussi à interférer avec la dernière mise à jour ! » s'écria-t-elle sur un ton victorieux. « Je suis Carol Danvers, je viens de l'univers de Terre-3. Nous ne sommes pas dans l'univers 1, 2 ou 3. Régulièrement, des personnes sont rajoutées dans des mises à jours de cet endroit artificiel, dans lesquelles il faut être vigilent, chacune d'entre elles essayent de rebooter notre mémoire comme elle aurait dû l'être à notre arrivée. »

Encore heureux qu’elle était elle-même ? Pourquoi ne le serait-elle pas ? La suite de ses explications permettait de le comprendre. Ils étaient dans un univers totalement faux, où de nouvelles personnes étaient ajoutées. Un peu comme Violette et sa famille. La brunette afficha tout à bord un sourire lorsqu’elle fit la connaissance de Carol.

« Enchantée Carol. Terre 3. Je n'ai jamais eu l'occasion d'y aller. » Violette afficha ensuite une petite moue lorsqu’elle emmagasina toutes les informations. « Nous sommes dans un monde artificiel ?? Ça veut dire..quelqu'un l'a créé? Mais qui ?? Pourquoi ??...Et qu’est-ce que je fais là avec ma famille ? Ma mère voulait prendre une pause. Elle ne devrait même pas être là! »
« Il y a quelques mois, Ultraman a réussi à capturer tous les habitants de sa Terre et de celle de Terre-2, pour les confiner dans des milliers de prisons autour de son monde, dans un but bien précis qui répondrait aux attentes de Dormammu. J'aurais... j'aurais dû la protéger, mais j'étais à Xandar, elle aussi menacée par Dormammu. Il l'a... détruite. J'y ai perdu un ami, des alliés, et c'est sans compter les vies innocentes... Le temps que j'arrive sur Terre, c'était trop tard : Ultraman avait déjà envoyé les résidents de ses prisons dans un endroit artificiel dans lequel les meilleurs d'entres nous ont des idées mauvaises. Il y rajoute régulièrement du monde, quand il en trouve, dans des mises à jour. Ce fut mon cas à mon arrivée. J'ai pu protéger ma mémoire avec mes pouvoirs, mais je n'ai pas pu échapper. J'ai essayé de trouver des alliés mais on ne peut se fier à personne, entre les bonnes personnes devenues mauvaises et les personnes artificielles qui sont créées avec cet univers, impossible à différencier les vrais des faux... Même en cherchant dans la version de Xandar d'ici, je n'ai trouvé que des cohortes maléfiques là-bas aussi. Alors depuis j'essaye de détecter les mises à jour et protéger ses arrivants. J'ai réussi avec vous, vous êtes les premiers à qui je peux parler. »

Violette était abasourdie par tant d'explication et de complexité ! Il y avait beaucoup d’information, beaucoup de mots qu’elle ne connaissait pas réellement, comme Xandar…même si elle comprit facilement que c’était un lieu. Mais elle ne comprit pas comment Ultraman avait réussi à trouver toute la famille Parr pour la mettre dans son monde artificiel. Pourquoi elle ? Y en avait-il d’autres ? Apparemment, ils étaient les seuls.

« Euuuuh....Ok. Donc les gentils de nos mondes sont devenus des méchants ici ? Et pour rendre la chose plus réel, Ultraman a crée des personnes pour son monde artificiel ? Si je résume .... c'est pour voir si j'ai bien tout compris ! » Violette marqua une pause. « Et comment on inverse la tendance ? Comment on détruit ce monde artificiel ? »
« Je... l'ignore... » dit-elle déçue.


Violette ne trouva pas la force de répondre, bien trop choquée et paniquée par rapport à ce qu’elle voyait derrière Carol à travers l’immense vitre. Des projectiles immenses fonçaient sur leur vaisseau, enfin sur le vaisseau de Carol.

« Apparemment, on est pas les seuls à vouloir détruire quelque chose ici !! Quelqu'un nous attaque ! » commença Violette qui avait les yeux bien rond, en pointant le doigt sur les projectiles derrière la baie vitrée.

Mourir aujourd’hui n’était pas une option. Il fallait agir et vite. Ses dons semblaient bien fonctionner. Elle avait eu l’occasion de les utiliser plusieurs fois depuis son retour de la croisière et elle avait réussi à botter certaines fesses. Prenant une grande inspiration, Vi’ ferma les yeux. Il fallait qu’elle se concentre et c’était beaucoup plus facile si elle ne voyait pas la mort approcher. Une lumière bleu sorti des mains de la brunette et commença à grandir petit à petit…Assez rapidement, le vaisseau tout entier fut entourer de cette fameuse bulle protectrice. Violette ouvrit les yeux afin de s’assurer de sa réussite. En constatant qu’elle n’avait pas perdu en puissance, Violette ne put s’empêcher d’afficher un sourire victorieux. Mais il ne fallait pas perdre sa concentration. En effet, les projectiles percutèrent méchamment le champ de force, faisant vaciller Violette et réveillant par la même occasion toute sa famille. Tout le vaisseau se mit à trembler mais Violette ne devait rien lâcher. Il fallait garder ce bouclier, au cas où d’autres projectiles les attaqueraient. Carol courra vers la vitre, semblant chercher un responsable. Violette suivit son regard et put apercevoir à son tour un vaisseau orange et bleu au loin.

« Les gardiens de la galaxie... Du moins c'est le nom qu'ils utilisent, mais ils sont aussi meurtriers que les héros de la Terre avec qui ils travaillent. Ils doivent savoir que je ne suis plus avec eux, dans les souvenirs que j'aurais du avoir, je devais être de leur côté. » Puis elle se retourna vers Violette. « Tu as des pouvoirs, c'est... parfait. Continue à faire ce que tu fais. »

Protéger le vaisseau ? C’était très certainement dans les cordes de Violette. Violette redoubla de concentration tandis qu’elle voyait Carol briller d’une vive lumière jaune tout en se dirigeant vers le SAS. Elle en sortit rapidement, se retrouvant alors dans l’espace sans aucune combinaison spatiale. Ouawh ! C’était réellement badass. Mais le plus badass c’était qu’elle arrivait à contrer les projectiles en fonçant tout simplement dedans, résistant parfaitement aux explosions qu'elle se prenait violemment. Violette, quant à elle, continuait à protéger le vaisseau des derniers projectiles et des restes des explosions provoqué par ceux arrêté par Carol.

« Attention, ça secoue ! » va-t-elle dire à sa famille qui était désormais réveillée. « Je suis contente qu'on soit de nouveau réuni, même si j'espérais que cela se ferait dans de meilleures conditions ! »

Flèche se mit à courir dans le vaisseau à toute vitesse tandis que les autres semblaient essayer de se remettre de leur réveil brutal et de comprendre la situation.

« OUAAAH ON EST DANS UN VAISSEAU SPATIAL ? UN VRAI DE VRAI ? ET C'EST QUI CETTE BOOOOMBE ? REGARDEZ ELLE FONCE DANS DES MISSILES ET CA LUI FAIT RIEN, BOOOM ! » hurla Flèche, sans doute ravi de la situation
« Quelqu'un peut lui appuyer sur le bouton OFF, il y a des gens qui ont besoin de concentration !! » demanda Violette en s’adressant au reste de sa famille.
« Donnez-moi une combinaison spatiale je veux aller dégommer des méchants avec elle ! » ordonna Flèche en s’adressant tout d’abord à Violette.
« Je suis pas ta mère Dash' ! Va lui demander avant. Je veux pas être responsable de tes bêtises. Tu n'as plus 10 ans. Tu en as 15. »

Cette dernière pique lancée par Violette semblait avoir calmer Flèche. En effet, il ruminait dans son coin. C’était bien mieux comme ça, puisque Violette pouvait se concentrer uniquement sur sa tâche précise : protéger le vaisseau. Dehors dans l’espace, Captain Danvers ripostait toujours. De puissants rayons de lumière sortit alors de ses mains et fonça sur le vaisseau, dont les lumières se mit alors à s'éteindre. Profitant du dysfonctionnement du vaisseau, Carol revint vers le bouclier de Violette, et l'attrapa pour pousser dessus. Incroyable ! Elle reproduisait un peu le IncrediBall qu’elle faisait avec son frère Flèche. Le vaisseau commença alors à bouger, de plus en plus vite atteignant finalement une vitesse telle qu’ils avaient besoin de s’accrocher.

Plusieurs longues minutes plus tard, le vaisseau s’arrêta et Carol remonta à bord du vaisseau.

« On les a semé, nous sommes... » commença Captain Danvers qui fut interrompue par un appareil qui va biper sur son atelier. Et ce bruit semblait beaucoup l'inquiéter. « Oh non, une mise à jour... Je vais devoir protéger vos souvenirs, mais c'est la première fois que je le fais pour d'autres personnes, il faut... »

Malheureusement Captain Mavel n’a pas le temps de continuer les explications. En effet les bips étaient en train de s’accélérer tout comme les battements du cœur de Violette. Cette situation était totalement stressante. Carol ouvrit alors les mains pour tenter quelque chose, et tout le vaisseau se retrouva recouvert de lumière. Puis un grand BOOM va se fit entendre dehors. Est-ce que cela annonçait la mise à jour ? Violette regarda dehors, mais elle n’aperçut rien d’autres que le vide spatial. Rien ne semblait avoir changé. Violette avait toujours ses souvenirs. Elle était toujours consciente et cela semblait être de même pour les membres de sa famille. La lumière cessa alors, permettant de mieux voir Carol mais... son regard avait changé. Son regard était rempli de haine. Il n’était pas bien difficile de comprendre que Carol avait réussi à faire garder les souvenirs de la famille Parr mais qu’elle n’avait pas réussi pour elle. Autant vous dire que la famille Parr était dans une sale situation…vu la puissance de Captain Danvers…



☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Une fille vaut bien mieux que vingt garçons

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1201
✯ Les étoiles : 6258


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mer 8 Mai 2019 - 19:09





Magic League : Le monde perdu

Mission sauvetage suicide

C’était fou comme les super héros d’ici avaient l’air vachement plus sympa en film, ou sur le papier des comics qu’en vrai. Je ne m’attendais à me faire accueillir à bras ouverts, et dès le départ mon idée avait été de mettre les choses au point : je n’étais pas la Anna d’ici. J’étais une autre Anna et même si je lui ressemblait nos vies étaient radicalement différentes. Néanmoins, le fait d’être justement prise pour une autre, me faire accuser d’avoir abandonné ce qui semblait être mes amis, et insulter avec mes deux autres coéquipiers me gonflait légèrement. Aussi, avais-je la ferme intention de mener ma mission à bien, ne serait-ce que pour faire ravaler sa personnalité aigrie à Kathy Kane. Je n’allais pas chercher à devenir meilleur pote, avec des gens qui continuaient de nous traiter comme si nous étions responsable de tous les malheurs du monde. J’veux dire si à un moment, on insiste à ce point sur le fait qu’on est pas leurs versions de nous, c’est pas pour le plaisir de les contredire, c’est qu’on est vraiment pas les personnes qu’ils connaissent point barre.

Ruminant dans mon coin, je restais muette et concentré pendant que Batwoman, Nightwing et Robin nous escortaient à travers les rues de cette ville à l’aspect toujours aussi misérable et détruite. Si c’était le genre de truc que faisait les Avengers, j’étais bien contente d’avoir mit de la distance entre eux et nous. Si jusqu’ici j’avais trouvé Gotham City vide et clairement pas accueillante, l’Asile d’Arkham la rendait encore plus lugubre. C’était du moins mon impression, alors que nous nous arrêtions à une certaine distance de ce dernier, et que la seule vu suffisamment importante que nous en ayons, fût pour distinguer le bâtiment entouré de gardes. Les trois autres chevaliers noirs, nous dirent d’attendre là pendant que eux s’éloignaient jusqu’à se fondre dans l’obscurité. Au bout de plusieurs minutes sans indication particulière, je plissais les yeux pour remarquer qu’il n’y avait absolument plus aucun garde. C’est ce moment que nos trois guides décidèrent de faire leur apparition sans prévenir derrière nous :

« Le chemin est libre. Il est au dernier étage, à vous de jouer »

- On est partis alors dis-je simplement en réduisant la distance nous séparant de l’asile

Fidèle à eux même, les trois autres reculèrent et disparurent dans la nuit nous laissant pénétrer dans l’asile qui était à l’image de la ville : en ruine, sale et étrangement inoccupé. Les cellules étaient toutes vides, et étant donné le nombre de garde autour du bâtiment, on se serait attendu à ce qu’il y ai au moins des gens à l’intérieur. Mais non, rien ni fous, ni criminels, ni même membre du personnel. Je supposais, que quelque part cela jouait à notre avantage, il n’y avait plus qu’à rejoindre le dernier étage et s’occuper de récupérer Bruce Wayne. Et une fois arrivé au fameux dernier étage, il n’y avait qu’une seule pièce de fermée. Toutes les autres étaient ouvertes et bien entendu vides.

- C’est quand même bizarre. Pourquoi prendre toutes ces précautions pour un seul prisonnier?

« Les Avengers semblent aussi déterminés pour l’enfermer qu’ils l’étaient pour nous arrêter. Il doit savoir lui aussi que tout ça est irréel et ça ne leur a pas plu j’imagine. »

C’est vrai que vu sous cet angle là…

- C’est vrai qu’ils ont l’air assez psychorigide répondis-je avec une grimace. Étant donné qu’il n’y a qu’une cellule de fermé je suppose que c’est là qu’est monsieur Wayne.

Néanmoins, je préférais m’en assurer avant et également essayer de « prendre la température. » Les choses ne pouvaient être aussi facile que ça, et si nous n’avions pas eu de difficulté pour accéder à Wayne, je supposais que c’était maintenant que nous allions en rencontrer

- Excusez moi, monsieur Wayne ? On est là pour vous aider

« Rien n’est réel » répondit une voix rauque.

Bonne nouvelle il était bel et bien là, mauvaise nouvelle son séjour à Arkham ne semblait clairement pas lui avoir fait du bien. Ce n’était pas comme si je ne m’y était pas attendu pour être honnête.

- Oui on est au courant
répondis-je et c’est justement pour ça qu’on compte vous faire sortir de là.

Terminant la conversation, je m’intéressais de plus prêt à la cellule afin de vérifier comment l’ouvrir mais Wayne lui ne semblait pas décider à abandonner la partie aussi facilement :
« RIEN N’EST REEL » dit-il sa voix devenu hystérique « TOUT EST FAUX. »

- J’peux vous garantir que nous on est tout a fait réel. On a échappé de justesse aux Avengers qui voulaient nous rayer de la surface de la terre, alors s’il vous plaît calmez-vous

Ma voix n’était plus forte qu’un murmure, et mon ton se faisait implorant. Je ne savais pas exactement ce que Batwoman, Nightwing et Robin avaient fait aux gardes ni même combien de temps nous avions devant nous exactement pour sortir Bruce Wayne de là, mais je savais que généralement dans ce genre de situation, pour être une grande fan de l’univers des super-héros qu’ n avait pas 3 heures non plus devant nous pour prendre tout notre temps peinard. Non, il fallait agir rapidement pour pas se faire prendre.

« Partez. PARTEZ »

Bah ouais mais non. On avait dit qu’on le sortirait d’ici, alors on allait le faire point barre. Restait juste à espérer, que la phase 2 du plan se passe mieux que la phase 1. Dyson, me regardait d’ailleurs d’un air interrogateur, pour savoir s’il ouvrait ou pas la porte de la cellule

- Ça va pas être du gâteau s’il est dans cet état-là mais on ne peut pas le laisser répondis-je soucieuse

Il lança trois toiles sur la porte et tira dessus, laissant la porte céder assez rapidement. A l’intérieur de la pièce, tout était sombre, et l’homme à qui nous devions prêter assistance se trouvait assis dans un coin de cette dernière. Prenant mon courage à deux mains, j’avançais touuut doucement, mais légèrement sur mes gardes quand même on ne sait jamais, au cas où il en viendrait aux mains, je préférais rester prudente pour pas finir K.O à cause d’un coup que j’aurais pas vu venir.

- Monsieur Wayne ? Demandais-je avec douceur afin de ne pas le brusquer -qui sait depuis combien de temps il était enfermé là-dedans- je m’appelle Anna, vous ne me connaissez pas mais peut-être connaissez-vous mes coéquipiers : Dyson, Chris et Géo. Je vous promet qu’on ne vous veut pas de mal, on souhaite juste vous faire sortir d’ici, il y a trois personnes qui s’inquiètent pour vous.

Il se retourna en se levant d’un coup, avant de m’attraper par le cou resserrant doucement son emprise. Du coin de l’oeil, je pu voir les autres s’approcher et lui, leur jeter des billes explosives qui les expédia contre le mur. Il fallait donc, que je me débrouille seule tandis-que Bruce Wayne était tout a fait prêt à m’étrangler. Comme j’avais pas spécialement prévu d’y passer, j’essayais d’échapper du mieux que je pouvais à son emprise, ce qui n’eut pas un effet très fructifiant, à la place ça eu l’air de le mettre encore plus en pétard, alors qu’il me plaquait violemment contre un mur. A moitié sonnée, j’essayais tant bien que mal de reprendre mes esprits, et d’aligner une pensée cohérente pour nous sortir de là. Pour les utiliser, je savais que le batarang qu’il venait de sortir était très tranchant comme objet, et j’avais pas spécialement envie de se savoir ce qu’il comptait en faire

- S'il vous plaît tentais-je à nouveau Nous ne sommes pas là pour nous battre

Pas contre lui du moins.

« SI ! » hurla-t-il avec démence. « Tout le monde se bat ! »

- Batwoman, Nightwing et Robin s'inquiètent pour vous. On leur a promis de vous sortir de là nous ne sommes pas vos ennemis insistais-je

Cela n’eut comme effet que de le faire resserrer son emprise, à ce rythme là il aurait même pas besoin de batarang pour en finir avec moi

« Pourquoi vous dites ça ? » Hurla-t-il encore plus fort.

- Parce que c'est vrai
articulais-je comme je pouvais

On tournait en rond là, et j’avais aucune FOUTU idée de comment lui faire entendre raison, tout ce que je pouvais c’était essayer de continuer dans ce sens là, si j’avais de la chance il finirait par entendre raison. Soit c’était ça, soit j’allais finir asphyxié à cause du manque d’air -si il me brisait pas la nuque avant-

« Tout. est. Faux ! »


- On sait que c'est pour ça que les Avengers vous ont enfermés. On vient d'un autre monde nous aussi, on bouleverse leur ordre des choses et ils aiment pas ça, c'est pour ça qu'on les a affronté

Il me lâcha d’un coup, l’air d’être subitement prit d’une énorme douleur à la tête. Je le laissais faire, pendant que j’essayais de reprendre un peu le contrôle de mes émotions -et de ma respiration- c’est pas parce que j’avais manqué de mourir congelé et mariée à un sociopathe, que j’avais peur de rien. Mais, j’étais quand même touché par l’état de Wayne qui était clairement plus mal en point que moi à le voir se prendre sa tête entre les mains et se recroqueviller totalement

« Anna, vous voyez dans les films quand ils frappent sur les gens atteint de démence pour les ramener à la raison ? Ça a l'air complètement dingue. Et bien sachez que ça ne l'est pas. Frappez-le d'un coup fort à la tête, et ne vous retenez pas. Enfin, ne le tuez pas, hein. » Me dit Géo qui venait d’émerger

- J'aimerais autant éviter cette dernière partie
répondis-je

Je m’excusais mentalement à l’adresse de monsieur Wayne, avant de le frapper le plus fort que je pouvais avec mon poing alors qu’il s’effondrait assommé. Géo en profita pour se lever et se précipiter vers lui pour le faire glisser contre le mur, et vérifier son état, avant de le réveiller doucement. Heureusement, il ne resta pas longtemps dans les vapes et eu un sursaut avant de tous nous regarder

« Bon sang, merci. »

De rien. Je me disais qu’on allait peut-être taire la partie où il m’avait étranglé comme un démant, autant pas rajouter de l’huile sur le feu. Dyson eu l’air rassuré, c’était tout ce qui comptait

« Donc c'est bien vous ? Le vrai Bruce Wayne a qui Tony Stark a donné la charge de l'Armée Rebelle quand Gordon est mort l'année dernière ? »


« Bien sûr que c'est moi. Heureusement que vous avez reçu mon message. » Répondit-il en se relevant.

Je préférais rester légèrement en retrait, m’interrogeant silencieusement sur le « message » dont il parlait. Mais avant toute chose, j’avais besoin d’éclaircir certaines choses afin de démêler le vrai du faux dans cet univers :

- Batwoman, Nightwing et Robin Ils sont vraiment avec vous ou bien eux aussi ne sont que des "créations" de ce monde ?

« Ils sont ma famille. Ce sont bien eux, mais leurs souvenirs sont modifiés. Il faut agir, j'ai perdu la notion du temps, ça fait longtemps que vous avez eu mon message ? »

- C'est plus compliqué que ça. On s'est réveillé ici sans savoir comment on y avait atterrit. Et les gens nous prennent pour nos version d'ici. Votre famille d'ailleurs a l'impression de me connaître alors que de mon côté c'est le néant total.

Non pas que ça n’aurait pas été cool, disons que dans un autre contexte j’aurais éventuellement apprécié. Mais là, étant donné l’accueil auquel on avait eu droit, j’aurais autant préféré qu’ils n’aient pas l’impression de me connaître. Quelque part, même si je savais que ce n’était pas vraiment moi, ça me faisait quand même culpabiliser. J’étais la première à dire que je n’abandonnerais jamais mes amis. Et là, c’était clairement ce qui semblait s’être passé

« Oui, je sais. C'est ça mon message. Gotham City, Batgirl. C'est moi qui ait fait tout ça, pour que vous me retrouviez. »


Dyson fronça les sourcils tandis-que je retenais une bouffée d’indignation. C’était de sa faute si je m’étais faite pourrir comme ça en somme. Merci bien, c’était cool. Il faudrait peut-être éclaircir la situation avec les trois autres juste au cas où. Parce que culpabiliser pour des prunes j’aimais pas ça du tout. Surtout que non content de me pourrir moi,i ils avaient aussi pourri mes coéquipiers qu’avaient rien demandé à personne, et ça j’étais directement moins d’accord.

« Hein ? Vous avez... fait Gotham City ? »


« J'ai trouvé d'où arrivent toutes les modifications de cet univers. Sous la tour Avengers, pas leurs sous-sols, mais encore en dessous, un endroit que même eux doivent ignorer. Il y a une... machine. Un truc que j'ai jamais vu, une technologie, je sais pas, alien ou futuriste, allez savoir, quoiqu'il en soit, à chaque nouvelle arrivée, cette chose est alimentée par autre chose -je ne sais pas quoi- qui vient... du ciel, j'en sais rien. C'est vague, mais tout ce que je sais, c'est que chaque nouvelle donnée arrive dans ce truc avant d'être répartie dans le monde, accompagnée d'une vague de souvenirs pour ajouter les nouveaux éléments dans les connaissances de tout le monde. En l'étudiant, j'ai fini par voir une nouvelle... mise à jour. Une nouvelle arrivée. La famille Parr. Ils sont ici, depuis une semaine avant vous. Je ne sais pas où ils sont, mais leur mémoire est sûrement modifiée. En tout cas, comme ils étaient dans votre monde, j'ai vite compris que la Magic League serait la suivante. Alors j'ai piraté cette machine pour que la prochaine mise à jour rajoute Gotham à la carte. J'ai pris soin de faire en sorte que ma famille y soit aussi, pour avoir un oeil sur eux, mais c'était surtout pour vous mettre la puce à l'oreille et vous faire venir. »

Je crois que c’était peut-être le bon moment pour moi, afin de mentionner ce qu’il s’était passé pendant que Banner m’interrogeait. Jusqu’ici on avait tous été un peu occupé, avec les Avengers et tout le reste. En plus, j’avais pile poile les deux personnes concernés avec moi,.

- Quand j'étais en « interrogatoire » avec Banner dis-je en mimant des guillemets. Il m'a montré un symbole, a première vu ça me disait rien mais j'ai eu comme un genre de flash après ça. On était tous les trois continuais-je en désignant Chris et Dyson, vous étiez déjà à terre et je suis tombée moi aussi il y avait justement ce symbole dessiné à terre.

« C'était un cercle, constitué de traits étranges ? »

Ah apparemment, il y en avait déjà un au courant

- C'était exactement ça

« Parfait. Ça doit confirmer ce que je pensais. Ce symbole a du permettre à Ultraman de voyager entre son univers et le votre pour vous chercher, puisque le votre est beaucoup moins accessible que le voyage entre Terre-2 et 3, par exemple. Lorsque la famille Parr est arrivée, dans les données qui ont été reçue par la machine, j'ai vu quels souvenirs devraient leur être retirer, et j'ai vu ce symbole, sous leurs pieds. Il faut retrouver d'où ça vient. Une idée ? »


- Banner a mentionné Odin quand je lui en ai parlé il a eu l'air de se méfier après ça. C'est vrai que ça ressemble à une rune nordique mais je doute que Odin soit derrière tout ça.


Enfin disons que j’avais du mal à y croire, parce que je voyais pas trop « l’intérêt » qu’il aurait à être derrière tout ça plutôt. Après j’avais pas la science infuse non plus, donc je pouvais parfaitement me planter. Néanmoins, si Thor faisait partie des Avengers, Odin qui était son père, devait donc être de son « côté » non ? A moins, qu’Asgard soit une zone neutre qui ne s’occupe que des soucis et pas ceux des autres, ce qui serait la solution la plus arrangeante quelque part.

« Et bien, on va devoir demander aux dieux nordiques. Qui est partant pour une virée divine ? On n'a pas vraiment le choix en fait. Allons-y. »

Si je levais le bras en sautillant et m’écriant « moi, moi, moi » est-ce que je passerais pour une grosse tarée ? J’veux dire, tout ça c’était des mythes pour moi, la bibliothèque d’Arendelle était remplit de bouquins narrant les exploits des dieux et des héros Nordiques. Et j’avais même appelé mon épée comme celle du héros Siegfried. Donc, c’était comme me promettre une virée grandeur nature dans tous ces mythes et légendes qui avaient bercés mon enfance et adolescence, je pouvais pas résister.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Dyson L. Walters


« Dernière force. Dernière chance. »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader des Avengers ✗ Adjoint du maire
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 16941
✯ Les étoiles : 24995


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Jeu 9 Mai 2019 - 22:23

UNIVERS

PERDU
Héros
et
Justiciers








« Le soleil brillera de nouveau sur nous. ».
Δ Avengers

Alors que nous passions devant la tour Wayne sur le chemin du retour, je remarquais le rapide regard, notable bien que furtif, que Bruce eut vers elle. Il pensait à sa famille, sa cousine et ses fils. Ce Bruce était différent que ceux de mes histoires, comme tous les habitants de Terre-2, puisqu'il a bien grandit avec ses parents, et chez moi, je savais déjà que sa famille était important pour lui, alors pour celui-ci, j'imaginais que ça l'était encore davantage. Mais il partait sans hésiter, sachant qu'ils étaient en sécurité ici de toutes façons, puisque leurs faux souvenirs les dissuadent d'agir.

J'eus cependant une réflexion qui me fit tiquer. Hé mais... comment vous avez gardé vos souvenirs vous ?

Bruce, pour toute réponse, se contenta de taper son crâne pour faire sortir... un bruit remarquablement métallique. Je fis les gros yeux. Attendez c'est votre TETE qui fait ce bruit ? Je croyais que c'était juste votre chute quand Anna vous a frappé !

Il haussa un sourcil. Je te trouve vachement gonflé toi, c'est toi qui m'a demandé d'être le chef de l'Armée Rebelle. Tu ne savais même pas que ces types se protègent le crâne d'une plaque depuis que les mutants télépathes du Joker s'amusaient à jouer avec les esprits des innocents ? Alors en devenant chef j'ai du me foutre ce truc dans le crâne comme eux. Bon, au moins, ça m'a aidé. J'ai juste disjoncté quand les Avengers m'ont torturé, mais ça devrait aller.

J'étais resté bouche bée. Vous m'en voudrez pas de ne pas regretter d'avoir donné la charge de l'Armée Rebelle à un autre que moi l'an passé ?

Il ne répondit pas. Normal, je suppose. Autre chose me fit froncer les sourcils, toutefois. Nous aussi on aurait du avoir des souvenirs différents à notre arrivée, c'est ça ? Il hocha la tête positivement. Ce qui n'est pas arrivé, parce qu'on y a été moins sensible à cause de notre origine. Alors on a oublié juste deux trois trucs, comme notre arrivée ici, ça j'ai suivi. Mais comment ça se fait que Honey, qui n'a pas de plaque de métal dans la tête (je crois, je ne sais pas toujours ce que Deborah fait à la mairie mais ça serait de mauvais gout je pense) et qui vient de Terre-2, est arrivée avec ses souvenirs aussi ?

Tiens, ce fut assez pour étonner le grand Bruce Wayne qui avait jusque là un visage fermé (qui parfois avait l'air de vouloir me gifler pour cette histoire de plaque de métal mais au moins cette expression était partie, pfiou). Et bien, il faut croire qu'il y a peut être une autre aide quelque part.

Espérons que Honey et Evelyn la trouvent alors, fis-je plus sur le ton de la réflexion personnelle.

*
**
***
**
*

De retour dans les sous-sols du Pentagone abandonné avec Bruce Wayne cette fois-ci, nous avions eu la surprise de voir que Richard, Iris et Eve n'étaient pas les seuls présents comme on l'attendait, mais que Lisa, Pepper, Caïd et Miles étaient là aussi, assis autour de la table de la salle principale.

Hey ! Alors, vos recherches ont été fructueuses ?

Moins que les votres, apparemment, fit Lisa en voyant Wayne à nos côtés. Donc la piste était bonne, je vois ?

L’intéressé haussa les épaules. Si on arrive à retrouver un cercle magique divin, la piste sera meilleure, se contenta-t-il de dire.

Ce serait avec ça qu'Ultraman nous a ramené ici de Storybrooke, alors on espère pouvoir ressortir avec.

Lisa réfléchit un instant. Vous êtes pas en train de parler du truc qui se dessine aux pieds de Thor quand il voyage avec le portail d'Asgard ?

Ca fit tilt dans ma tête. Mais oui ! C'est pour ça que Banner a pensé à Odin ! Parce que c'est le schéma qui apparaît sous leurs pieds quand ils se téléportent.

Elle eut un sourire. Et bien voilà ce qu'on doit chercher. Leur portail, il s'active avec une épée asgardienne. Il faut qu'on aille la choper, on sort d'ici, Chris redevient un Green Lantern pour créer de la kryptonite avec ses pouvoirs et en enfoncer dans le cul d'Ultraman. Fin de l'Histoire, l'univers est sauvé.

Richard se leva d'un coup pour applaudir. J'ai rien compris à votre discussion mais la fin me plaît !

J'eus un sourire. Bon, j'avais parfaitement conscience qu'on risquera la mort au moins 50 fois dans ce scénario parce que c'était toujours comme ça, mais c'était une façon de voir les choses que j'aimais beaucoup. Alors Lisa fit lever son groupe, indiquant à Pepper de rester avec Richard, et pressant Caïd de sortir le lourd caisson du Tesseract pour nous téléporter.

Je m'approchais alors d'Iris pour m'assurer qu'elle aille bien, et ça avait l'air d'être le cas grâce à Richard, lui faisant un grand sourire avant de reculer prendre la main des autres. Le grand bonhomme tourna alors la poignée, et notre cercle disparut dans un flash bleu.

L'instant d'après, nous voilà devant l'incroyable édifice en or d'Asgard, similaire au véritable que j'avais déjà visité à la différence que celui ci se trouvait au milieu de l'espace.

On aurait pu s'émerveiller... si des gardes ne fonçaient pas vers nous en masse. On aurait peut être dû nous téléporter près de l'épée, plutôt qu'au milieu du centre ville...

© Gasmask



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
if you let this universe wins
YOU'LL LET YOURSELF LOSE
(c) princessecapricieuse

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1201
✯ Les étoiles : 6258


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Ven 10 Mai 2019 - 16:45





Magic League : Le monde perdu

What do we say to the father of all ? Fuck you.

Chouette un comité d’accueil. C’est pas comme si je m’y était pas attendu en fait à bien y réfléchir, c’est même plutôt l’inverse qui m’aurait étonné. Peut importe où nous allions on se retrouvait de toute façon, toujours face aux autochtones locaux, et souvent -pour ne pas dire tout le temps- ils avaient un tout petit problème d’agressivité. Une séance chez le psy, leur ferait pas de mal. Actuellement, plusieurs gardes Asgardien venaient de nous encercler et...Et rien en fait, ils restaient silencieux :

- Heeeu c’est à quel sujet ? Demandais-je

Pourquoi est-ce qu’ils restaient là plantés comme des piquets ? Ils avaient pas un truc spécifique à dire ? S’ils avaient décidé de nous encercler comme ça, c’était qu’ils devaient pas franchement apprécier notre présence ici non ? Donc je captais pas trop leur immobilité et leur silence. Pas que je m’en plaigne, c’est juste que j’aimerais savoir ce qu’il se passe c’est tout. Non parce que hormis rester là à les regarder d’une complètement paumé, ça allait pas faire avancer les choses. En tout cas ma tentative de prise de parole n’eut pas vraiment d’effet vu qu’ils restaient toujours aussi immobile. Ils comprenaient peut-être pas ce que je racontais en fait, je devrais peut-être passer au Norvégien et reposer la question, voir si ça avait éventuellement plus d’effet. Au final, j’en eu pas besoin vu qu’une grosse voix colérique retentit plus loin :

« Qui a osé volé le Tesseract à Asgard ? »

Il suffit juste de ça pour que les gardes se poussent et laissent passer un vieil homme barbu, vêtu d’une armure doré et l’air intimidant. Il nous jaugea d’ailleurs d’un regard noir, et je décidais que j’allais pas rentré ma tête dans les épaules en mode gamine en train de se faire gronder par un adulte. A la place, je haussais un sourcil

- Parce que vous croyez qu'on est genre au courant ?

C’était bien notre veine, on tombait en plein pseudo conflit politique ou je ne sais quoi. Apparemment, un petit rigolo s’était amusé à piquer un truc important aux Asgardiens et comme c’était toujours très facile, à tous les coups la faute allait nous retomber dessus. Déjà, que je faisais de gros efforts pour maîtriser mon impulsivité naturelle, là ma patience elle commençait doucement à être poussé à bout -déjà que j’en ai pas beaucoup d’ordinaire, là on atteignait lentement mais sûrement le stade supérieur.

Deux hommes s’approchèrent de Caïd afin de lui arracher le caisson de la pierre de l’espace nous ayant servit pour notre téléportation et ce avec une facilité déconcertante, alors que le machin semblait quand même peser une tonne. Eux aussi ils avaient une force surhumaine ? Genre comme François et le reste des autres dieux de chez nous ?

« Personne ne s'infiltre dans la salle des trésors d'Asgard. Comment avez-vous fait ? Pourquoi revenez-vous ? »

Bon là, ils commençaient sérieusement à me taper sur les nerfs tous

- Alors primo on est pas revenu, aux dernières nouvelles c'est la première fois qu'on se retrouve ici. Et deuzio, on est là à cause d'une histoire de symbole votre trésor c'est le cadet de nos soucis, on s'en tape royalement.

Merci, j’avais ce qu’il fallait à Arendelle. Et à Storybrooke je me contentais de ce que mon travail m’offrait c’était vachement plus gratifiant. Bon...Je m’étais introduite une fois en douce à l’intérieur du musé de la ville, mais il y a prescription ça remonte à au moins 4 ou 5 ans et en plus, techniquement je n’étais pas là pour voler quoi que ce soit. Je ne faisait que reprendre un bien personnel, qui avait été transféré là-bas depuis la boutique de Gold. S’il devait y avoir un voleur dans l’histoire c’était Gold pas moi. Mais apparemment, mon discours n’eut pas l’air de convaincre le type plus que ça, étant donné qu’il s’approcha de moi afin de me fixer dans les yeux, s’il voulait faire une bataille de regard il était tombé sur la mauvaise personne. Moi, je baisse pas les yeux.

« Alors selon vous, le Tesseract a quitté Asgard tout seul pour venir à vous ? »

- Et ça vous est pas venu à l'esprit, qu'on s'en est peut-être servie sans savoir d'où il venait exactement ? Non parce que accuser les gens, comme ça c'est facile, vous vous dites « oh bah ils sont venus avec, donc c'est forcément eux les voleurs voilà affaire réglé emballé c'est pesé. » Mais chercher la vérité évidemment, c'est tout de suite plus compliqué.

Tous les autres à côté semblèrent choqués de la manière dont je m’adressais à ce que je soupçonnais de plus en plus d’être Odin. Sauf que c’est pas parce qu’il était un dieu, que j’avais l’intention de me laisser intimider pour autant. Mon beau père est un dieu, et j’ai déjà tenue tête à Arès et dit mes quatre vérités à Poséidon. Aphrodite, me foutait les jetons depuis qu’elle avait tenté de me butter avec cette histoire de ceinture, mais j’avais des circonstances atténuantes la concernant. En tout cas, c’est pas un vieux dieu imbu de lui même qui allait me faire peur. Il pouvait me balancer tous les regards noirs de la terre, je continuais de trouver la déesse Aphrodite vachement plus flippante que lui :

« Alors que prétendez-vous faire ici ? »


T’es sourd papy ? T’as besoin d’un appareil acoustique ? Je l’ai dit tout à l’heure sérieusement. Pas décidé à me laisser démonter pour autant, je lui balançait un regard noir de mon cru :

- J'lai dit auparavant, on est là pour une histoire de symbole. Peut-être que si vous nous aviez laissé expliquer les choses depuis le début avant de décider de nous accuser vous auriez pas eu à poser la question

« Enchaînez les. »

Et sur-ce il recula et tourna les talons, ce qui ne faisait qu’augmenter mon agacement -on parlait même plus de patience à ce stade, ça faisait un moment que je l’avais perdu- il me gonflait sérieusement le Odin. J’allais changer de dieu auquel me référer je crois en rentrant à Storybrooke, lui il le méritait clairement pas. Lisa en profita pour se rapprocher de nous et chuchoter au groupe :

« Alors soit on défonce les gardes et on court, soit on lui demande directement l'épée du portail d'Asgard. Vous préférez quoi ? »

Personnellement la première option était celle que je préférais, parce que Odin me cassait sérieusement les pieds. Néanmoins, j’avais été élevé comme une princesse et j’avais donc des notions de politiques et de diplomatie bien que ça m’ait toujours ultra ennuyé et que c’est pour ça que ma sœur faisait une bien meilleure souveraine que moi. Doonc, on allait essayer de dialoguer avant de taper. Et si vraiment il devenait trop saoulant, là il y aurait plus aucune excuse pour se retenir

« Ok, c'est toi qui voit. Tu demande, ou on frappe »


- On vient d'un autre monde repris-je Et il semblerait qu'un type s'amuse à utiliser votre technique de téléportation à son propre compte. Tout ce dont on a besoin c'est d'emprunter l'épée d'Asgard de manière temporaire. On l'utilise pour trouver le type en question, on le déglingue et après on vous la ramène. De toute façon elle nous sert à rien après ça.

Odin s’arrêta de marcher et se tourna vers nous, avec un peu de chance il allait arrêter d’être chiant :

« Donc vous avouez venir à Asgard pour nous voler, alors. »

Mais...Mais, c’est pas possible d’être à ce point bouché. Quelle partie de la phrase il avait pas comprise ? J’avais pourtant été explicite je crois : On emprunte l’épée, on l’utilise pour retrouver Ultraman on lui fait sa fête et on leur ramène leur foutu épée. C’était pourtant pas compliqué à enregistrer. Il avait des bouchons de cérumen dans les oreilles ou quoi ? Une visite chez L’ORL lui ferait pas de mal à ce rythme là.

« Attrapez le voleur et il fera comme s'il demandait. Les prisons d'Asgard devrait être appropriée pour régler le soucis. »


- Bon tu sais quoi dis-je à Lisa On utilise la technique bourrin. Les dieux obtus j'en ai eu ma dose à Storybrooke c'est bon j'ai pas besoin de m'en farcir un en plus ici.

Ça eu pour effet de la faire sourire, tandis-qu’elle lançait une salve de glace sur ceux qui s’approchaient avec les chaînes pour les envoyer plus loin. Dyson et Miles eux, tiraient leurs toiles pour tenter de ramener le caisson du Tesseract, tandis-que Caïd s’occupait d’envoyer valser une autre salve de garde avec ses poings. Néanmoins, cela n’en empêcha pas de revenir vers moi, c’est qu’ils étaient malheureusement nombreux. Aussi lançais-je un batarang tranchant dans leur direction, ce qui les blessa plutôt bien, tous dans un seul lancé tandis-que le batarang me revenait en main. J’allais devoir le nettoyer après usage, mais au moins ceux qui étaient touchés tombèrent, il n’y avait donc plus besoin de s’en préoccuper :

« Cela suffit ! » Hurla Odin d’une voix si puissante qu’elle résonnait dans tout Asgard

Il lança des éclairs avec son poing, qui s’abattirent sur Miles et Dyson avant qu’ils ne puissent attraper le Tesseract et tombèrent plus loin. Le ciel se couvrit, et plusieurs éclairs tombèrent autour de nous, nous empêchant d’agir. Prit au piège, constatais-je en serrant les dents


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Honey Lemon


« Dernière force. Dernière chance. »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3584
✯ Les étoiles : 3031


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Sam 11 Mai 2019 - 20:59

Leur vaisseau venait de faire un saut spatial jusqu'à la planète Xandar où, selon toute vraisemblance, se trouvait Captain Marvel, aussi connue sous le nom de Carol Danvers. Malheureusement, ils étaient à peine arrivés qu'une multitude de petits vaisseaux en forme d'étoile décollèrent de Xandar pour entourer le leur, de vaisseau, et créer un champ dont ils étaient à présent prisonniers.
Manque de bol en revanche, à peine arrivés, une multitude de vaisseaux en forme d'étoile vont s'élever depuis Xandar et entourer votre vaisseau pour former une sphère de laquelle vous ne pouvez pas sortir.
C'est alors qu'une communication du vaisseau mère de la cohorte leur parvint :
- Vous pilotez le Milano, le vaisseau spatial des Gardiens de la Galaxie, et êtes entrés dans le territoire spatial de Xandar. Veuillez décliner votre identité et vos intentions.
Spontanément, la sociable Honey Lemon se chargea des présentations :
- Salut, moi c'est Honey Lemon de Terre-2, et voici Evelyn Nichols, ma BFF, Alfred et l'IA c'est Vision. Euh... Nous venons en paix. Et... vous ? Vous êtes qui s'il vous plait ?
Le silence s'installa au point que ça devienne presque gênant. Honey, soudain moins certaine, coula un regard vers Evelyn :
- J'ai été polie pourtant, non ? Je les ai quand même pas vexés, si ?
Evelyn déglutit :
- C'est moins sur le ton que tu leur a parlé que sur l'identité que tu leur a donnée que ça va poser problème je crois... préparons nous à une possible attaque, conclut l'ancien robot.
Oups ? se demanda Honey sans pour autant formuler son interrogation. Quant à Evelyn, remit les mains sur les commandes et se tourna vers Honey :
- On fait quoi ? On te laisse là où on te remets dans ton fauteuil sécurisé par Alfred et Vison ?
- Je suis bien ici, on attend de voir. Si ça se trouve ils nous entendent. Tu sais signer ? S'ils ont des caméras et qu'ils signent ça risque d'être un souci mais s'ils ont pas de caméra...
La conversation s'arrêta ici quand une réponse arriva :
- Nous sommes les cohortes de Nova, l'autorité spatiale de Xandar. Où avez-vous trouvé ce vaisseau ?
Honey émit un soupir de soulagement. Puis elle se concentra sur la question de la cohorte, qui était légitime, dans l'absolu.
- Sur Terre, me demandez pas numéro combien, je sais pas. J'ai pas fait attention au nom de la rue, j'espère que c'était pas ça la sous question. En tout cas, oui, c'est vrai, on l'a emprunté à des gens mais, pardonnez mon impertinence, est-ce que la question que vous avez envie de poser ne serait pas plutôt : pourquoi êtes-vous ici ? demanda la jeune femme en essayant d'imiter le ton plus grave de l'homme qui communiquer avec eux pour bien signifier que ça aurait dû être sa réplique.
Un nouveau silence s'en suivit mais cette fois Honey n'importuna pas Evelyn avec ses questions de politesse. Les deux femmes se contentèrent d'échanger un regard. Et finalement, de l'autre côté, on demanda :
- Où sont les Gardiens de la Galaxie ?
- Aucune idée. Je les connais pas, en fait. Et toi, Evelyn, tu sais ?
Evelyn connaissait tellement de choses sur tellement de mondes. Les probabilités qu'elle ait la réponse étaient, d'après Honey, encourageantes.
L'intéressée réfléchit quelques instants avant de reprendre, bien plus posée que Honey (ce qui, de toute façon, n'est pas réellement difficile) :
- Ils sont restés sur terre, nous permettant de prendre leur vaisseau afin d'arriver jusqu'à vous.
Honey opina vivement, très convaincue par cette réponse évasive, certes, mais véridique d'un certain point de vue.
- Bon...
L'homme marqua une pause, le temps de ravaler sa fierté pour demander (non sans que Honey ne sourit, victorieuse) :
- ... Pourquoi êtes-vous ici ?Questio
- Pertinente question ! s'exclama la jeune femme. Nous sommes à la recherche de Capitaine Merveille ! Non... attendez c'est pas ça son nom c'est... Captain Marvel ! Oui, voilà, exactement. Héhé, j'étais pas loin n'empêche, commenta Honey en se tournant vers Vision, Alfred et Evelyn.
- Elle... est là. Veuillez nous suivre, nous devrons fouiller le vaisseau avant de vous laisser circuler.
Les vaisseaux se remirent en route et s'assurèrent d'abord que celui de la Magic League les suivait avant de descendre jusqu'à la capitale de Xandar. Une fois le vaisseau posé, il fallut sortir pour laisser place à la fouille des cohortes de Nova qui fouillèrent également le petit groupe. La personne en charge de Honey trouva naturellement ses petits jouets chimiques mais ne sembla pas totalement réaliser de quoi il s'agissait :
- Qu'est-ce que c'est que ça ? De l'alcool ? demanda-t-il d'un ton hostile.
- Non ça c'est mon nécessaire de chimiste pour parer aux éventualités. Là vous avec du dentifrice, ici du bleu de méthylène parce que j'aime bien la couleur et la petite boite là c'est de l'acide acétylsalicylique. Aussi appelé aspirine, répondit Honey avec calme, prenant soin de ne pas pointer les composants les plus dangereux tels que la thermite ou les plus toxiques afin de ne pas se les faire confisquer.
Il fronça les sourcils, toujours aussi incertain :
- Euh... c'est dangereux ?
- Bien sûr que non ! L'aspirine ça soigne très bien les maux de tête, le bleu de méthylène ça fait juste de la couleur - bleu comme vous vous en doutez - et le dentifrice... Oh ça vous avez deviné à quoi ça sert, non ?
- Bien sûr que je sais, c'est contre le soleil, répondit-il d'un air offensé, ayant sans doute l'impression d'être pris pour plus bête qu'il ne l'était.
Honey cligna des yeux. A aucun moment elle n'avait cherché à le prendre de haut avec ses explications, mais parfois les gens ne la comprenaient pas. Ou elle ne comprenait pas les gens. Le résultat était sensiblement le même, de toute façon.
Au moins rendit-il ses affaires à Honey. A en juger par les autres membres de la cohorte, tout avait l'air clean. Le chef de la bande s'avança alors et demanda :
- Alors, pourquoi tenez vous à rencontrer Danvers ?
- Danvers ? Oh, vous voulez dire Captain Marvel, c'est ça ? Eh bien nous avons besoin de son aide et j'ai comme l'impression qu'elle pourrait faire des merveilles avec nous.
Honey n'était pas mécontente de son trait d'esprit mais ne sentit pas qu'on partageait particulièrement son enthousiasme.
- Suivez-moi, intima-t-il avant de tourner les talons.
Définitivement, oui, il n'était pas 100 %.
Le groupe pénétra dans le bâtiment principal de la capitale de Xandar. Ils descendirent plusieurs étages (en ascenseur - pas en escaliers comme l'a dit Cyril dans les instrus avant de se rendre compte que ça n'allait pas) et rencontrèrent finalement une femme blonde en tenue rouge et bleue avec une étoile sur la poitrine.
- Et surveillez-bien les caméras, ces prisonniers sont fourbes, ne les quittez pas des yeux, ordonne-t-elle depuis une porte avant de la fermer pour faire face aux arrivants.
Le chef de la cohorte prit la parole :
- Vous tombez bien, Danvers, ces gens sont envoyés par les Avengers, ils vous cherchent.
Sans autre forme de procès, il les laissa en plan.
- Salut, moi c'est Honey Lemon de Terre-1, elle c'est Evelyn Nichols, ma BFF, lui c'est Alfred et l'IA c'est Vision, reprit Honey d'un ton enjoué. Vous êtes gardienne de prison ? Non pas que ce soit un sot métier, y a pas de sot métier, on le répétera jamais assez mais je... Je sais pas, j'imaginais autre chose.
- Pas besoin de vous présenter mademoiselle Lemon, voyons. Je suis étonnée que Stark vous ait envoyée en mission, et aussi loin de la Terre, surtout. Gardienne de prison, non, mais j'ai au moins contribué à remplir une cellule.
- Oh ne vous en faites PAS, je suis pleine de ressources, bien entourée et je m'y connais en astrophysique, je pense que ça sert dans l'espace. Sans compter que Tony me fait CONFIANCE, et que je fais confiance à l'équipe qu'il m'a fournie pour cette mission. En tout cas, bravo s'enthousiasma Honey. Ca doit être satisfaisant d'attraper des ENNEMIS. Pas vrai Evelyn ?
A ces mots, la scientifique tourna la tête vers sa BFF pour planter un regard insistant avec l'espoir que son message codé allait passer - et qu'Evelyn aurait un plan, tant qu'à faire.
Cette dernière hocha la tête d'un air ravi avant de reprendre :
- Rien n’est plus satisfaisant que de faire son devoir en effet ! Vous avez dit avoir eu l’occasion de remplir une cellule... avec qui l’avait vous remplie ?
- Ils s'appellent les Parr, répondit Carol Danvers. C'est carrément une famille d'optimisés, qui ont volé un vaisseau. Ils sont vicieux, mais j'ai rapidement pris le dessus.
Honey se concentra pour que son visage ne laisse rien paraitre. Elle n'était pas en mesure de deviner quelle vie étaient censés mener les Parr et allait devoir y aller au bluff pour obtenir les réponses qu'elle désirait.
- Parr... Ca me dit quelque chose. Ils étaient recherchés ? demanda Honey qui n'en savait rien en se tournant tour à tour vers Carol puis Evelyn dont elle prit la main comme pour attirer son attention mais en fait et surtout pour qu'elle sente son rythme cardiaque qui avait augmenté et comprenne le danger. Evelyn, ça te rappelle quelque chose ?
Evelyn fronça les sourcils, décidément bonne actrice :
- Vaguement... pouvons nous voir les détenus ? Je suis bien plus apte à me souvenir des gens en les voyant...
Brillant, c'était brillant, songea Honey, tout de suite plus détendue. Mais quand elle croisa de nouveau le regard de Captain Marvel, elle déglutit en attendant sa réponse :
- Je suppose que vous pouvez, ils viennent de la Terre, après tout. Ils sont surveillés par des caméras, mais vous devriez faire attention quand même, ils sont vicieux. Vous voulez que je reste avec vous ? offrit-elle.
- Oh, vous embêtez pas ! Une héroïne comme vous a mieux à faire ! Y a le son sur ces caméras ? demanda nonchalamment Honey.
- Très bien, je vous attendrai près du vaisseau. Vous êtes venus pour me ramener sur Terre, c'est ça ?
Tout en parlant, elle appuya sur un bouton pour appeler deux ascenseurs.
- Bien sûr, on ne prendrait pas le risque d'échapper à ce qu'ils disent, ajouta-t-elle pour répondre à Honey.
- Dans ce cas on aura qu'à crier à l'aide si on a un souci, sourit Honey.
Il faudrait vraiment qu'elle demande à ses amis s'ils avaient appris l'ASL. On avait pas idée à quel point ça pouvait être utile !
Mais pour l'heure, tandis que Captain Marvel montait, le quatuor descendait dans le couloir des cellules. Celle des Parr s'avéra être la dernière.
- C'est bien à eux que je pensais, confirma Honey à Evelyn. Tu crois qu'ils savent qui NOUS SOMMES ? DE VOTRE COTE, je pense que vous êtes dans de sacrés ennuis, ajouta la jeune femme en se tournant vers les Parr.
Mine de rien, Honey devenait plutôt douée en messages codés.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Contenu sponsorisé







[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 3 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes :: Terre-2