MAGIC LEAGUE 4
AVRIL 2019
de DYSON


PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League 4 : L'Univers Perdu ☆ Evénement #108
Une mission de Dyson - Depuis le 13 avril 2019
« Le soleil brillera de nouveau sur nous. »

Partagez
 

 [FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Evelyn Nichols


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 556
✯ Les étoiles : 609


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Dim 12 Mai 2019 - 21:42


MAGIC LEAGUE 4 : L'Univers Perdu
En entrant dans la cellule, Evelyn avait observé les tris caméras, calculant rapidement l'angle mort de chacune qui lui serait nécessaire pour ne pas être soupsonnée de quoi que ce soit et gagner de précieuses minutes lors de l'extraction de la famille. Les mains dans le dos, elle se balada devant la cellule, parfois dans l'angle mort, d'autres fois non, en observant la famille puis se stoppa à couvert pour commencer sa tirade de méchante :

- Détenus, nous sommes ici pour vous interroger. A qui avez vous volé le vaisseau dans lequel nous vous avons retrouvé ?

Le ton était froid, cinglant, mais les gestes qu'elle faisait à l'abris de tout regard signifiait clairement qu'ils étaient de leur côté, qu'il fallait se préparer à sortir rapidement. Elle activa sa ceinture et sauta en version miniature sur la première des caméras pour en arracher les fils sans se faire voir.

- Répondez !

Elle était revenue à sa taille normale, passant un instant en champ visible pour se dédouaner de son action avant de faire exactement la même chose avec la seconde puis la troisième. Ils étaient à présent invisible et inaudibles.

- Bon il faut faire vite ils ne vont pas tarder. Présentation rapide des pouvoirs de chacun d’entre vous ?

Les embrassades seraient pour plus tard, elle avait besoin d'un inventaire précis de l'arsenal qu'elle était en train de libérer. Ce fut le garçonnet blond, surexcité et à l'air impressionné qui lui répondit :

- OUAWH ! C'est trooooop coool ! Moi je suis le roi de la vitesse ! Violette, elle, c'est la reine de l'invisibilité et des champs de force. Maman s'étire mieux que quiconque & Papa a une force extraordinaire. Quant à Jack ...

Le garçon semblait chercher ses mots mais sa soeur le coupa :

- On a demandé rapidement Dash. Tu avais bien commencé, c'est dommage.

Elle se tourna vers Evelyn avant de reprendre :

- Pour Jack Jack...il a pas mal de dons en stock. Malheureusement ils sont peu fiable vu qu'il n'a que 6 ans.
- Non ! C'est pas vrai ! J'arrive parfaitement à me mettre en feu !

Il se concentra brusquement, apparemment avide de montrer ce qu'il savait faire mais une fois de plus, Violette intervint :

- STOP ! On te croit. Merci beaucoup de nous libérer !

Elle s'intéressa bien plus à Honey, qu'elle connaissait vraisemblablement, expliquant le pouls rapide qu'elle avait senti chez son amie :

- Ravie de te revoir même si les conditions sont pas les meilleures. Mais vous êtes bien vous ??

Du coin de l'oeil, Evelyn avait vu Alfred s'avancer et poser sa main sur la porte de la cellule, souhaitant sans doute la fragiliser avec sa glace. Malheureusement, la prison bloquait leurs pouvoirs :

- Il va falloir l'ouvrir à l'ancienne, donc.

Evelyn hocha la tête dans un signe entendu. Mais "faire à l'ancienne" n'avait jamais été dans ses plans. Elle n'avait jamais appris le stade primtif de l'humain lambda et son propre pouvoir relevant bien plus de ses capacités intellectuelles que d'un quelconque pouvoir, elle savait en être toujours en possession, tout comme elle accueillait v
avec bonheur que sa combinaison fonctionne toujours, due à la technologie et non pas à une habilité surnaturelle. Elle se tourna une nouvelle fois vers la jeune fille pour lui sourire avant de préciser :

- Nous sommes bien nous... si tu entends par là qu’Honey, est originaire de Terre 2 et Vision, Alfred et moi de Storybrooke. On se pousse...

Après leur avoir laissé quelques secondes pour réagir, son bras se transforma à cette arme blanche à propulsion qu'elle avait toujours détenue robot et lança une décharge droit sur la serrure qui céda immédiatement. Elle se détourna ensuite pour aller toucher les fils de l'une des caméras, remontant le système de sécurité pour bloquer les agents à leur poursuites dans certains couloirs et calculer le meilleur itéraire de sortie. Une fois ceci fait, Evelyn le fit un signe de tête de les suivre au dehors.

- Ils nous ont même pas laissé le temps de nous défendre avant de nous enfermer là dedans !! Alors allons-y !

Avançant vers les ascenceurs avec précaution, Alfred précisa :

- Captain Marvel vous a emmené ici ? Comment avez vous croisé son chemin ?
- Oui. Carol est celle qui a permis à nos souvenirs de rester intact ! Elle avait une machine bizarre dans le vaisseau dans lequel nous nous sommes réveillée. Elle arrive à protéger les souvenirs lors des mises à jour...malheureusement, elle n'a pas réussi pour elle ! Ses souvenirs ont subi la mise à jour....elle est devenue aussi méchante que les autres...Elle nous a capturé sans même nous laisser le temps de nous défendre...et nous a emmené ici...sur Xandar, si j'ai bien compris ?!

Ils étaient à présent parvenus au vaisseau des Gardiens de la Galaxie qui les avait ammené jusque là et Evelyn les invita à entrer dedans :

- C'est pour ça qu'elle est recherchée pour trahison par les Avengers. Jusque là, elle avait ses propres souvenirs et ne les a pas suivi, avant de finalement en avoir de nouveaux.

Il hésita un instant :

- Est-ce qu'on peut essayer de la raisonner et la faire revenir à elle même ?

Mais avant qu'Evelyn ne put lui répondre, Captain Marvel venait de faire son apparition dans un fracas des plus saisissant, entourée de lumière et folle de rage. Se posant devant le vaisseau, elle précisa :

- Je déteste les traîtres...
- Parlez pour vous ! Vous étiez de notre côté avant !!!
- Je ne pense pas qu'on puisse la raisonner mais il y a peut-être moyen de récupérer son ancienne mémoire en trafiquant sa machine.

Elle avait parlé très vite, s'avançant vers l'avant du vaisseau pour mieux l'observer.

- Préparez-vous elle ne nous laissera pas partir comme ça ! Vision, Alfred, vous pourrez faire diversion ?

Tout le monde était déjà en train de ressortir du vaisseau mais Evelyn attrapa Violette par un bras et Dash par l'autre bras. Les enfants semblaient plutôt décidé à combattre comme le petit Jack Jack qui avait tout à l'heure attendri l'ancienne robot, lui rappelant sa propre fille mais elle avait une meilleure mission pour eux, beaucoup moins dangereuse aussi parce que la femme semblait surpuissante.

- La machine, elle ressemblait à quoi? Petite, grosse ? Lourde ?
- De ce que j'ai vu, la machine est assez petite et avec plein de petites lumières.
- Bien alors ton frère et toi, vous foncez jusque là bas, il nous faut cette machine pour sauver Carol, d'accord ?

La jeune fille avait hoché la tête et le sourire du garçon semblait clairement signifier qu'il était tout aussi partant que sa soeur. Violette créa une boule de champs de force et Dash se mit à courir rapidement pour la faire rouler le plus vte possible et le plus loin, les protégeant des éventuels tourments. Au moment où Evelyn ressortait du vaisseau, Alfred s'écrasa juste à ses pieds.

- Allons-y !


"Maman" et "Papa" ainsi que Honey et Jack Jack s'élancèrent à leur tour pour aider Vision qui lui tenait pour le moment tête mais tout en ne parvenant qu'à se protéger, ses coups ne faisant pas le poids face à la femme. Evelyn prit le temps de vérifier qu'Alfred n'avait rien de grave. Pendant ce temps, Jack Jack avait éternué, lançant de puissantes flammes, l'envoyant balader au loin, juste avant qu'elle ne puisse frapper Vision. Elle se releva pourtant immédiatement pour s'avancer vers les Indestructibles et Vision. Alfred n'étant pas en danger mortel, elle s'élança à son tour en volant, arrivant derrière la jeune femme. Grandissant de manière démesurée, elle abattit un coup de bras derrière sa tête avec une force phénoménale, espérant l’assommer. Mais une fois de plus, Carol se releva comme si de rien n'était. Apercevant en contre bas une toute petite boule de champs de force revenir vers elle à toute vitesse, elle abandonna son poste, laissant les autres s'en occuper et retrouva sa forme normale pour se diriger vers les enfants en courants. Ils avaient posés la machine à l'abri et Evelyn ne prit pas une minute de plus avant de poser sa main sur l'engin et tenter de le comprendre.

La bête était assez rudimentaire, on sentait que Carol l'avait faite elle-même, bien que la technologie soit bien plus avancée que ce que Storybrooke pouvait connaître. Elle parvint pourtant dans un premier temps à détecter les mises à jours avant de comprendre le sens de la machine : elle absorbait les codes ! Si la jeune femme parvenait à trouver les bonnes lignes de codes, il serait carrément possible de supprimer tout cela : les détails qui les avaient tous accompagnés, les nouveaux souvenirs, les nouveaux éléments dans l'univers mais il ne semblait pas y avoir de traces d'eux-mêmes dans le code. Le briserait ne les détruiraient donc pas de ce lieu.

- Violette, j'avais besoin d'une concentration optimale, peux-tu nous protéger à l'aide de tes champs de force afin d'être sûr que rien ne nous arrive pendant la manipulation ?

La jeune femme s'exécuta et Evelyn se plongea plus profondément dans le code ignorant le combat qui faisait rage à côté. Captain Marvel venait d'attraper Mr Indestructible par le cou et avec force. Elle s'envola rapidement dans le ciel qui devint de plus en plus menaçant...

- PAPA !!!

L'ancien robot n'avait pas entendu le cri du coeur de Violette, cette rage sourde et cette envie de tuer l'assaillant de son père, elle avait simplement trouvé les lignes de codes qu'elle cherchait et s'était occupée à les détruites...

BOOOOM !!

Un bruit assourdissant retentit dans l'univers tout entier, accompagné d'un courant d'air puissant. Levant les yeux vers les combattants, la blonde remarqua qu'Honey venait de voir son matériel de chimie disparaître soudainement. Captain Marvel, toujours dans les airs, semblait sonnée. Elle lâcha le père de Violette et tous deux chutèrent avant que Carol ne se réveille et ne comprenne ce qui se passe. Reprenant son envol, elle attrapa avec soin l'homme qu'elle avait combattu et rejoignit le sol. Inquiète, elle demanda :

- Vous allez bien ?

Elle remarqua alors Honey, Vision, Alfred et Evelyn qui avait quitté la machine et s'avançait à présent à quand pas vers elle. Danvers se tourna vers la famille :

- Vous les connaissez ?

Sans laisser à personne le temps de répondre, l'ancien robot toucha la gorge de Robert pour constater les dégâts avant de se tourner vers Violette avec un sourire encourageant :

- Il va bien. Ce sera un peu douloureux mais rien de grave.
- La bonne nouvelle, c'est que si tout ce qui est venu avec nous a été effacé, les Avengers ne nous connaissent plus, et nous recherchent plus.

Sur la réflexion d'Alfred, Evelyn constata qu'elle portait toujours la combinaison de la Guêpe malgré la disparition du matériel de chimie d'Honey. Le matériel avait donc été ajouté à leur arrivé dans ce monde, à l'inverse du costume qui était déjà là, comme le reste du décor, puisque son double vait déjà été connu ici comme la sorcière.

- Ouf. Je suis ravie de vous revoir Carol ! Vos souvenirs ont été modifié...mais tout est revenu dans l'ordre !

Décidant qu'il égtait peut-être temps de répondre à la blonde qui lui faisait face, Evelyn précisa :

- Evelyn, Honey, Vision, Alfred, on est venu pour vous aider eeeet... vous sauver accessoirement

Elle montra tour à tour ses coéquipiers pour les présenter avec bien moins de classe qu'Honey, il fallait bien l'avouer. Elle n'avait jamais été douée pour les présentations. Carol fronça les sourcils.

- Comment vous avez fait pour ramener mes souvenirs ?
- J'ai utilisé votre machine en la trafiquant légèrement afin de vous rendre ce que vous aviez perdu... quelque chose ne va pas ?
- Cette machine... je l'ai faite de mémoire en essayant de me souvenir des technologies de mon monde, dans mon univers. Elle est censée lire dans les entités les plus puissantes de l'univers. Si vous avez utilisé ça pour contrer un effet de cet endroit... ça veut dire que ce qui nous a emprisonné est vraiment... vraiment puissant.

Ce qui n'était pas vraiment, vraiment rassurant.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Oh dear, we are in troubles...
I can finally see, it's not just a dream when you set it all free, all free, all free


©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Chris L. Brooke


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2998
✯ Les étoiles : 17085


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Lun 13 Mai 2019 - 17:46

L'univers Perdu
I tried so hard And got so far. But in the end, It doesn't even matter. I had to fall to lose it all. But in the end it doesn't even matter.

Chris savait maintenant pourquoi les Avengers étaient méchants dans cette dimension. Ce n’était pas vraiment une planète mais une dimension qu’Ultraman avait inventé. Les explications de Bruce Wayne étaient si compliqué à comprendre. Une machine qui pouvait tout contrôler et même les souvenirs… Pourquoi les méchants devaient toujours faire dans le complexe ? La seule chose qu’il avait retenue était le plan bourrin de notre chère Lisa, un plan que le blond aimait beaucoup. Mettre Ultraman et sa bande hors d’état de nuire et permettre aux civils de retourner chez eux. Mais les plans n’étaient pas faits pour être aussi facile. A partir du moment où lui et le reste de l’équipe devait se rendre sur Asgard, il comprit que la mission ne serait pas du gâteau. Surtout quand ils se faisaient accueillir par un dieu en colère. Pour une fois, il n’était pas d’accord avec le plan de Lisa, attaquer des dieux, c’était du suicide ! Mais la discussion que Anna essaya d’avoir avec le dieu prit rapidement fin vu que les gardes attrapèrent toute l’équipe pour les enfermer dans une cellule peu commune. Chris fronça les sourcils, encore une pièce blanche. Il en avait marre de voir du blanc partout… Un soupir sortit de sa bouche.

Baisser les bras maintenant ? Ce serait mal le connaître, il n’était pas prêt d’abandonner. Le policier examina rapidement la cellule trouvant étrange qu’elle soit ouverte côté couloir. Ils pouvaient clairement prendre la fuite, mais il eut rapidement la réponse à sa question quand il vit un champ de force orange séparer la cellule et le couloir. Encore une fois, ils étaient enfermés pour un certains moment. Chris croisa ses bras contre son torse pour réfléchir à une solution. Ses pensées furent rapidement coupées quand il entendit un bruit sourd dans le couloir avant de sentir un courant d’air. Ce ne fût pas le plus étrange cependant. Le policier se tourna vers Dyson et Anna et il vit leurs costumes disparaître devant ses yeux. Le blond vit même son bouclier disparaître dans le couloir comme si les costumes n’avaient jamais existés. Il se rapprocha alors rapidement du champ de force avant de pousser un petit grognement de frustration.

« Mais qu’est ce qui vient de se passer encore ?! » Il pointa la tenue de Dyson du doigt. « Nos costumes viennent de se volatiliser. »

« Ils ont réussi. Votre autre équipe. Ils ont annulé les effets qui sont venus avec votre arrivée. »
Répondit Bruce avec un air inquiet.

Cela voulait dire que beaucoup de choses avaient disparût en même temps que leurs tenues. Chris se mordit nerveusement la lèvre inférieure. C’était une bonne chose que le reste de l’équipe ait réussie la mission mais à quel prix. Comment pouvaient-ils sortir d’ici sans leurs pouvoirs ou leurs tenues ? Décidément, Chris n’aimait vraiment pas cette histoire de faux univers.

« Le gamin que vous avez laissé au Pentagone, avec une enfant et deux d'entre vous. Richard, c'est ça ? Il ne se souvient plus de vous non plus. Au moins il n'est pas seul. »

Il n’aimait vraiment pas la tournure que cette histoire était en train de prendre. Iris se retrouvait seule et maintenant c’était à elle de gérer un lycéen qui ne se rappelait plus de rien. Heureusement c’était la fille de Evelyn, il savait qu’elle n’allait pas perdre son sang-froid. Chris crispa sa mâchoire, prêt à lâcher une injure et dire que cette situation devenait ingérable. Comment battre un ennemi qui était maître de son propre univers. Une voix féminine raisonna dans le couloir et une femme fit son entrée, se tenant droite devant la cellule. Cette femme n’était pas n’importe qui. C’était Friga, reine d’Asgard. Comment le savait-il ? Don accoutrement en disait long sur qui elle était dans ce royaume. Chris ferma son visage, il ne faisait plus confiance en personne.

« Vous n'êtes pas seul non plus. Peut être que je suis fausse. J'en ai conscience. Mais qu'importe, votre ennemi a fait une erreur en créant cet univers. Il m'a créé moi. J'ai été élevée par des sorcières. Je vois ce qui ne va pas, et rien ne va. Alors, dîtes moi. Que cherchez-vous, à Asgard ? »

Que cherchaient-ils ? Cela faisait déjà plusieurs fois que Anna avait demandé gentiment si il pouvait avoir cette épée dont ils avaient tant besoin. Cette sorcière serait-elle capable de leur donner cette arme ? Et pourquoi le ferait-elle ? Le blond se posait bien trop de questions et il décida de s’arrêter et de tenter sa chance. Parfois, il suffisait juste d’être polie et de poser la bonne question. Le blond se rapprocha alors un maximum du champ de force, se trouvant face à la reine.

« Mon amie l’a déjà demandé plusieurs fois. On aimerait vous prendre l’épée des dieux afin de sortir de ce faux univers qu’il a créé. Nos intentions ne sont pas mauvaises, au contraire. On aimerait mettre fin à tout ça. Mais on ne peut rien faire sans cette épée. »

« L'épée du Bifrost fonctionne avec le Bifrost. C'est pourquoi vous ne pourrez pas l'utiliser ailleurs... sauf si vous l'alimentez avec la source appropriée. »

Une moue se dessina sur le visage de Chris quand il entendit la réponse de la reine. Une épée qui avait besoin d’un endroit pour pouvoir fonctionner, cela servait à quoi au juste ? Et la source appropriée, Odin l’avait reprise. Le Tesseract n’était plus à eux. Mais la reine fit apparaître dans sa main gauche, le caisson ou se trouvait la pierre magique avant de reprendre la parole.

« Une pierre d'infinité serait parfaite. Quand bien même je suis fausse, je ressens l'authenticité de sa force. L'épée du Bifrost est artificielle, mais la chose qui a créé cet univers est bien plus puissant que celui qui l'a manipulé, alors elle fonctionnera »

De sa main libre, Friga fit apparaître l’épée du Bifrost presque aussi longue que la femme qui se trouvait devant Chris. Elle était magnifique, d’un doré aveuglant et d’une taille immense. Le blond fronça les sourcils ne comprenant pas pourquoi la reine était en train de leur faire tout ça.

« Utilisez la pierre pour alimenter l'épée, puis dirigez celle-ci vers le sol pour y dessiner le schéma des voyageurs. Tenez-vous debout sur celui-ci, et penser à votre destination sera suffisant pour l'atteindre. En revanche, cet univers est artificiel, alors vous devrez ouvrir une porte dans un espace prêt à en accueillir une. Vous devrez vous rendre au centre de cet endroit pour le faire. Savez-vous où est-ce ? »

Chris hocha vivement la tête.

« Oui, la tour Avengers. Mais d’abord votre majesté, j’aimerai savoir pourquoi vous faîtes ça ? »


Elle leva sa main avec énormément de grâce et le champ de force disparût rapidement, montrant que l’équipe de Dyson était enfin libre. Chris fût alors le premier à sortir de la cellule attendant une réponse de la part de la reine. Elle afficha un sourire doux et rassurant.

« Parce que j'espère que la vraie version de moi, dans le vrai univers, ait la même sagesse. »

« Je ne doute pas, madame. Merci beaucoup. »

Le blond afficha un petit sourire avant d’aider ses amis à sortir de la cellule pour finalement se positionner tous en rond autour du Caïd qui tenait l’épée et le Tesseract. Pour une raison de corpulence, il était plus apte à supporter ce genre de poids. Mais ce ne sera pas à lui à dessiner le symbole sur le sol et à penser à cette maudite tour Avengers mais sûrement au leader de cette équipe, Dyson. Chris tourna son visage vers l’homme araignée avant de pousser un petit soupir. Cette mission semblait vraiment… risquée.

« Qu’est ce qu’on va faire sans nos tenues ? Et je ne dirais pas non aux pouvoirs des Green Lantern, tu sais. Cette bataille à l’air perdue d’avance, Dyson. Tu ne penses pas ? »

« L'année dernière, je suis tombé amoureux de toi quand tu m'as sauvé d'un géant vert dans la guerre de New-York. A ce moment, si tu te souviens bien, cette bataille était perdue d'avance. Des machines dans le monde entier allait effacer l'humanité et muter les plus résistants, donc même si on se battait, au final ça serait pour rien. Mais on l'a fait, quand même. Et surtout, parce qu'on était ensemble. En équipe. J'ai trois siècles de bataille perdue d'avance, et pendant des mois il n'y a pas si longtemps, ça m'a détruit toutes forces morales. Et bien qu'il y a un merveilleux pompier qui m'a beaucoup aidé à me relever, j'y serai pas arrivé si tu ne m'avais pas rappelé que rien n'est désespéré. »


Un petit sourire se dessina sur le coin de son visage tandis que tout le reste de l’équipe regardait Dyson avec une lueur d’espoir dans les yeux. C’était bien la première fois qu’il voyait son ami de cette humeur-là, la première fois qu’il le voyait aussi optimiste. Un petit rire sortit alors de la bouche de Chris avant qu’il ne pousse un long soupir tout en haussant les épaules.

« Qu’est ce que je peux être fatiguant. C’est vrai que je n’aime pas la défaite. Faut croire qu’on aime bien se faire botter le cul par les méchants. Vous avez entendus notre capitaine ? C’est partie pour la grande guerre. » Il posa son regard sur le visage de Dyson avant de lui donner une petite tape à l’épaule. « Tu vois, un discourt digne d’un leader. Je suis fier de toi. Alors maintenant, à toi de jouer Spiderman. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
don't give up on me ♒︎ I will fight for you. I always do until my heart is black and blue. And I will stay with you. We'll make it to the other side like lovers do.I'll reach my hands out in the dark and wait for yours to interlock.

Dyson L. Walters


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader des Avengers ✗ Adjoint du maire
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 15304
✯ Les étoiles : 14314


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Mar 14 Mai 2019 - 23:43

UNIVERS

PERDU
Héros
et
Justiciers








« Le soleil brillera de nouveau sur nous. ».
Δ Avengers

J'eus un sourire à l'attention de Chris avec les quelques mots qu'il adressa sur moi. Qu'est-ce que j'étais content de l'avoir avec moi !
Alors, maintenant que c'était dit, et que nous avions tout le matériel pour rentrer, avec les indications appropriées, on se retournait tous vers Caïd qui tenait le Tesseract, prêts à rentrer. Mais c'est à ce moment là qu'un *bip* se fit entendre dans nos oreillettes.

Euh... vous m'entendez ? Fit la voix de Richard.

Mais j'entendais également d'autres voix, qui nous indiquaient que la connexion était établie avec le groupe d'Evelyn et Honey aussi.

Richard ? Fis-je avec surprise. Tout va bien ? On s'apprête à revenir, justement.

Non, ne rentrez pas ! Les Avengers vont vous trouver si vous venez ici ! S'écria la voix du garçon, effrayé.

Je fronçais les sourcils. Les Avengers ? Bruce nous avait dit que grâce à Evelyn, Honey, et le reste de leur groupe, les Avengers ne se souviendraient pas de nous.

Les Avengers... Richard, est-ce que te souviens de nous ?

Non, mais j'étais dans mon appartement en train de cuisiner, et d'un coup je me suis trouvé sous... le Pentagone. Cette femme, Pepper, elle m'a tout expliqué, donc je... je crois que je comprends même si c'est dingue. Mais en tout cas, les Avengers pensent que y a quelque chose de suspect qui se trame, et ils ont suivi une piste jusqu'à nous ! Enfin, l'un d'entre eux seulement, Hulk ! Donc y en a qu'un à gérer, mais si vous venez ici, vous détruirez toute votre avance en ramenant tout le monde contre vous !

Je frémis un instant. Ok, merci de nous prévenir mais... Hulk ? Il est où ?

Au loin dans l'appel, j'entendis un grand fracas suivi d'un cri sauvage assez remarquable, qui m'apporta une réponse. Il est là... frémis Richard. Eve est en sécurité dans sa chambre, elle est toujours inconsciente mais tout est verrouillé. Par contre, quand Hulk nous a trouvé, il a assommé Pepper qui s'est mise devant moi pour me protéger, et j'ai couru avec Iris, mais on est au bout du bâtiment là.

Tant pis pour les Avengers, on vient t'aider, immédiatement !

Non ! Vous allez mettre un temps fou pour rentrer si vous faîtes ça ! Euh... j'ai un plan. Qui me fait flipper mais c'est une idée qui pourrait marcher. Combattre le feu par le feu, hein.

Je fronçais les sourcils, me demandant ce qu'il voulait dire par là. Le feu par le feu ? Hulk par... Oh ! Richard, me dis pas que tu es en train de fouiller dans la mallette ?

Si, mais je gère. Ah j'ai trouvé ! Comme y avait tout le matériel interdit des Avengers là dedans, y a aussi des échantillons du sang de Hulk, très contagieux, donc j'ai qu'à m'en injecter, et je serai aussi fort que lui, et je pourrai essayer de l'assommer...

Richard, tu ne vas pas te transformer en Hulk quand même ! C'est pas rien ce que tu dis là et...

Si je le fais pas, je meurs et en fait bah j'suis pas trop fan de cette possibilité, alors... Il eut l'air surpris pendant un instant de silence, avant de reprendre. Je... j'y arrive pas. L'aiguille transperce pas ma peau... Ca me fait même pas mal quand je force, mais qu'est-ce que...

J'haussai les sourcils alors qu'une ampoule imaginaire s'allumait au dessus de ma tête. J'ai dit dès le début qu'il y a quelque chose de spécial chez toi. Ta peau doit être plus forte qu'une aiguille ! Malgré tous les dégâts qu'on a fait à la tour Avengers, tu n'as eu aucune égratignure...

Euh... je me souviens pas de ça, mais spécial ou pas, mes os sont certainement pas plus fort qu'un HULK ! Alors à moins de trouver une peau plus tendre pour... Il s'arrêta dans sa phrase, comme sur un ton songeur. Je me demandais un instant à quoi pouvait-il songer, avant de me rappeler qui était dans la pièce avec lui.

Richard non !

Une voix retentit alors immédiatement, puisque je n'étais manifestement pas le seul à avoir compris ce à quoi Richard songeait. C'est HORS de question tu m’entends ?? RICHARD ??? Hurla la voix d'une Evelyn si en colère qu'elle pourrait bien se transformer en Hulk sans serum.

Un nouveau fracas se fit entendre. Et un second. Toujours de plus en plus fort, Hulk se rapprochait dangereusement. On put d'ailleurs percevoir un frémissement de la part de Richard, mais également une autre petite voix : À moi !... donne ! ... viiiiiiiite ! Pressa Iris bien plus motivée par le plan que l'était sa mère.

D'accord, je le ferai pas, répondit Richard à la mère de l'enfant. Et alors, un nouveau fracas encore plus fort s'entendit. Hulk n'était plus qu'à un mur d'eux. Mais je crois que je pourrai plus protéger votre fille dans quelques secondes, je suis désolééééé.... Gémit-il avec terreur.

Richard, il n’y a pas d’autres solutions ? Fit Evelyn sur une voix paniquée. Mais un autre bruit retentit, pressant tout le monde une dernière fois. D’accord donnez lui ! Mais restez près d’elle par pitié ! Ça ne lui fera aucun mal ? Elle saura redevenir elle même ?

Euuh... oui, normalement... j'imagine.

Ce n'est pas très encourageant, Richard...

*****

Je suis désolé petite... Souffla Richard à Iris, bien qu'il n'en avait pas besoin : Iris, elle, n'était pas désolée, elle pressait même Richard de le faire. Alors il prit une grande inspiration, et planta soigneusement l'aiguille dans le bras de la petite.

Il recula alors, se mordant les lèvres, anxieux, tout en regardant l'enfant. Et... rien ne se passa. Oh non...

Comme ça n'avait aucun effet, et qu'il n'arrivait pas à tester sur lui même, il se rendit bien compte que la situation était désespérée. Alors il se rapprocha de nouveau du mur et s'y colla, se baissant jusqu'au sol, pour garder Iris près de lui.

L'instant d'après, le mur opposé explosa sous le coup de Hulk. Richard trembla, et ferma les yeux tout en serrant poings et mâchoire. Il s'attendait au pire, mourir écrasé sous la main verte énorme du géant, c'était une perspective horrible.

Et alors... rien. Il ne sentit pas le coup venir. Il ouvrit donc les yeux, et haussa les sourcils lorsqu'il vit que la main du géant avait été arrêté par une mini-version de lui-même : Iris était face à lui, Baby Hulk, l'ayant sauvé de la version King Size.

Et c'était avec la bouche bée qu'il fut le spectateur d'un face à face remarquable. Hulk leva l'autre main pour frapper Hulkiris, mais celle-ci l'esquiva et sauta à son cou, pour le tirer au sol grâce à une force incroyable. De ses petites grandes mains vertes, elle le tira par les cheveux en arrière, l'éloignant de Richard, et eut assez de force pour le lever au dessus d'elle et le faire tomber de l'autre côté, répétant le processus comme si ce n'était qu'une simple poupée.

Mais finalement, Hulk se releva et prit la petite radioactive pour la porter face à son visage. Une erreur : la petite leva son pied si fort dans sa tête qu'il quitta le sol pour percuter le plafond avant de retomber. Et enfin Hulkiris frappa son petit poing dans le visage du géant, ce qui l'assomma alors, redevant Bruce Banner. Quelques instants après, Richard avait de nouveau une innocente petite fille devant lui.

*****

Alors que nous attendions tous, inquiets, des nouvelles dans nos oreillettes, la voix de Richard, après un long moment, revint finalement. J'ai vu un jour un documentaire qui disait que certaines espèces dangereuses étaient encore plus redoutables bébé que adulte. Bah je pense que c'est pareil pour les Hulk parce que Iris l'a méchamment assommé, c'était... DINGUE !

J'eus un énorme sourire en entendant ça, mais quelqu'un d'autre était encore plus surexcité que moi : Youhouuuuu c’est ma fille ! Mais Evelyn reprit un air sérieux et anxieux. Comment elle va ? Elle est redevenue elle ? Je peux lui parler ?

Richard donna son oreillette à l'enfant. Maaaaamaaaaan ?

Oh mon bébé ! Ça va ?

Oui. Evelyn eut un petit rire, nerveux mais soulagé. T’es où ?

Je reviens très vite mon coeur, Richard m’a dit que tu avais été une vraie héroïne ?

Oui... je l’ai tapé... Cette fois-ci, le rire de la mère était un rire fier.

Je suis fière de toi mon coeur, j’arrive vite d’accord ?

Oui je t’aime.

C'était bête mais... cet échange touchant me rappelait à quel point Milo me manquait. Il était encore trop petit pour savoir parler, mais je l'aimais comme mon fils, pour toutes ces journées et ces nuits que j'avais passé à m'occuper de ce petit être. J'aimerais tellement le revoir et le tenir dans mes bras, et voir Pirate aboyer de jalousie, mais pas parce que son maître en chérissait un autre, non, parce que lui aussi voulait voir l'enfant qui était devenu son meilleur ami. Puis j'embrasserai Mattéo, et serrerai sa main dans la mienne. Bon sang, qu'est-ce que j'avais hâte de rentrer et les revoir !

On entendit Iris, grande habituée du téléphone avec sa mère, essayer de raccrocher l'oreillette, avant de la redonner au garçon. Tiens Richard. Je rigolais un instant, de cette petite qui avait "raccroché" sans hésiter et laisser Richard se débrouiller avec le reste.

En parlant de rentrer... où on doit se retrouver alors, si le Pentagone n'est plus un endroit sûr ? Demandai-je une fois mon sérieux repris.

Je sais pas mais... si Hulk nous a trouvé, les autres pourront nous trouver, il faut qu'on parte d'ici aussi ! Il y eut un moment de silence avant qu'il finisse. Oui c'est vrai, même si j'ai une super Iris pour me protéger ! Dit-il pour satisfaire la petite.

On ira là où je suis resté caché avant Gotham City. J'ai eu le temps d'y construire certaines choses qui vous intéresseront, d'ailleurs.

*
**
***
**
*

Nous étions tous réunis. Wayne avait utilisé ses pensées pour diriger le Tesseract, afin de ramener tous les groupes dans son bunker au sud de New-York. La première chose que je remarquais en étant revenu sur Terre, c'était l'heure. Le soleil se levait, je n'avais même pas réalisé à quel point on avait mis du temps dans nos missions respectives. Ce qui voulait dire que nous étions au matin du 3 juin. En sachant que nous sommes arrivés le 1er... on nous cherchait depuis déjà un bout de temps, à Storybrooke.

Je soupirais, mais repris vite d'aplomb devant deux choses : d'abord, j'étais content de voir les Parr, ça faisait déjà longtemps que je n'avais pas revu Violette, que je pris dans mes bras. Et ensuite, les fameux cadeaux de Wayne : en attendant la mise à jour, il avait eu le temps de préparer notre arrivée en nous faisant des équipements incroyables ! Anna avait eu un costume de Batgirl et moi de Spider-Man, les deux encore meilleurs que ceux trouvés dans la mallette des Avengers. Honey elle avait eu une tenue toute entière aussi, avec encore plus d'outils chimiques qu'on lui en avait donné. Chris avait également une tenue de Captain America, avec un nouveau serum puisque le premier avait disparu de son système.

C'est dingue tout ça ! Fis-je, tout excité devant cette mine d'or.

Dingue, peut-être, mais encore faudrait-il pouvoir les utiliser. On a de quoi sortir mais on a plusieurs problèmes : d'abord, votre épée s'ouvre uniquement au sommet de la tour Avengers. Mais la tour est remplie d'Avengers, justement. Ensuite, le coeur qu'il y a en dessous, s'il envoie une nouvelle mise à jour avant qu'on parvienne à sortir, on perdra tout. Alors vous avez un plan, au moins ?

Un silence s'installa. C'était bien vu. Mais je n'allais pas baisser les bras maintenant. On avait réussi à réunir tellement de choses, on était à deux doigts de la sortie, alors on avait toutes les raisons d'être optimistes pour la suite.

Et heureusement, la stratège qu'était Lisa faisait carburer son esprit.

Très bien, voilà ce qu'on va faire. Elle réfléchit un instant, regardant tout le monde, un par un, cherchant les groupes à former pour un plan idéal. Finalement, elle reprit : Caïd, Alfred, Carol, Dyson, Anna et Honey, vous trouvez le coeur sous la tour et vous le gelez, vous saurez faire ça ?

L'optimisme de Honey s'exprima : Même si cette nouvelle panoplie de parfaite petite chimiste disparaît aussi, il me restera mes cellules grises. Ca va le faire !

Très bien. Une fois que vous vous en êtes assurés, vous montez dans la tour. Caïd fait parti de votre groupe pour une bonne raison : il attirera l'attention des Avengers en leur parlant. Il est bien placé pour parler à des professionnels du mal. Pendant qu'il le fera, attaquez les par derrière, discrètement, pour les neutraliser sans qu'ils aient le temps de riposter. Est-ce que ça vous va ?

Un grand sourire se dessina sur mon visage. Une opération neutralisation dans la discrétion la plus totale ? J'ai joué à Spider-Man PS4 pendant des mois en rêvant de le faire en vrai. Ca me va parfaitement !

Parfait. Evelyn et Chris, vous irez directement au sommet de la tour, avec Pepper, Géo, Vision et Miles. Miles et Vision aideront à porter l'épée et le Tesseract, et Pepper et Géo vous aideront à alimenter l'épée avec la pierre de l'espace. Dessinez le schéma, et dîtes nous quand tout est bon. On se rejoindra. Je reste ici avec Bruce et les Parrs pour veiller sur Richard, Iris et Eve dans le doute où certains Avengers seraient à notre recherche. On sera là quand la porte s'ouvrira.

Non, refusa Bruce. Vous devrez protéger la maison sans moi. Si on sort tous d'ici, c'est avec ma famille. Je vais chercher Kate, Dick et Damian. Même sans leurs souvenirs, c'est toujours eux. Ne vous inquiétez pas, on sera là quand il le faudra.

Attends, non, on les libérera quand on sera dehors !

Je regardais Bruce en me mordant la lèvre inférieure. Je repensais encore à Mattéo et Milo. A Kara et les Brooke. Tous ceux qui m'étaient chers. Non, il a raison, je voudrais pareil pour ma famille.

Et bien de toutes façons... on a une Mini-Hulk pour nous aider, si jamais, alors on ne manquera pas de protection ! Intervint Richard en regardant Iris en souriant.

Alors, Magic League, en avant !

Selfie d'avant aventure ? Reprit Honey et son éternel sourire.

© Gasmask



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
if you let this universe wins
YOU'LL LET YOURSELF LOSE
(c) princessecapricieuse

Honey Lemon


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3420
✯ Les étoiles : 3931


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Mer 15 Mai 2019 - 22:48

Honey Lemon reçut un équipement dernier cri et l'examina avec des yeux brillants d'excitation, passant en revue les substances chimiques à sa disposition : thermite, dentifrice, bicarbonate de soude, vinaigre et tellement plus !
- Waouh c'est presque le paradis du chimiste ! s'écria-t-elle. Il manque juste... Ah non, c'est bon, je l'ai trouvé.
Victorieuse, la savante folle agita une petite boîte d'acide acétylsalicylique - parce que son auteure prend un malin plaisir à écrire ce mot trop long qui fait gagner 560 points au scrabble. Puis ses yeux verts se posèrent sur des espèces de petites piles rangées par groupe de duo. Elle en approcha ne très très près de ses yeux pour l'observer, perplexe. Finalement, elle se tourna vers Bruce et demanda :
- Pardon mais... ça je ne connais pas. Qu'est-ce que c'est ?
Il s'approcha avant de répondre, un peu mystérieux :
- Ca ne dépend que de vous, l'opération est simple, mais il faut votre total consentement.
Honey fronça les sourcils puis son visage s'éclaira quand elle crut comprendre.
- Attendez... vous voulez dire que ce sont des implants ? Pour marcher ?
Elle était abasourdie et ne savait pas comment accepter cette possibilité. Honey s'aimait telle qu'elle l'était, qu'on puisse ou non le comprendre. Elle ne voyait pas le fonctionnement de ses jambes comme nécessaire pour mener une vie satisfaisante et peut-être que si ses proches (Michel-Ange en tête) ne s'étaient pas montrés aussi enthousiastes à l'idée qu'elle puisse remarcher, elle ne se serait pas lancée dans cette éreintante rééducation.
- Si vous le voulez, bien sûr. Vous n'aurez toujours aucun sens dans vos jambes, mais ça vous aidera à les faire fonctionner simplement en stimulant votre cerveau. J'ai pensé qu'en temps de guerre... vous voudriez peut-être y penser. Je refuserais de le faire si vous n'êtes pas d'accord, cela dit, précisa-t-il clairement.
Honey opina, se focalisant sur le fonctionnement de l'objet en tant que tel et non ses effets probables sur elle.
- C'est comme un implant cochléaire, c'est bien ça ? Supprimer l'intermédiaire nerveux et... marcher avec le cerveau. Marcher sur la tête, pourrait-on dire, pour faire un très d'esprit, ce qui reste... mental... Bref, se reprit la jeune femme. Eh bien... aux grands maux les grands remèdes, je suppose... allons-y !
Il sourit.
- Beaucoup de scientifiques apprécieraient grandement votre blague.
C'était pile ce qu'elle avait envie d'entendre.
Sur ces mots, Bruce injecta plusieurs implants au niveau des articulations dont Honey aurait besoin. Comme elle était paralysée, elle ne sentit pas les injections et l'opération fut rapide, ainsi qu'il l'avait annoncé. Quand il eut terminé, Bruce recula et attendit de voir si son invention fonctionnait. Honey se sentait un peu comme un cobaye mais choisit de le prendre du bon côté.
- L'heure de vérité, annonça-t-elle solennellement. Lève-toi et marche, fit-elle d'une voix plus grave. Comme dirait le héros de la Bible. Vous saviez que c'était le livre le plus vendu au monde ? Bien devant Harry Potter et Game of Thrones.
- Et le deuxième livre le plus vendu au monde est le Petit Livre Rouge de Mao Zedong, comme quoi la popularité ne souligne pas que des bonnes choses, nota très justement Bruce.
Honey opina, ravie de tomber sur un connaisseur et désolée de le rencontrer dans des circonstances si peu propices à la conversation autour d'une tasse de thé avec petits gâteaux et friandises.
Du coup, histoire d'en revenir aux faits, à côté, Dyson et Anna découvraient leurs équipements, Evelyn ses nouveaux gadgets, et Chris aussi. Ce dernier avait reçu un sérum que Bruce l'aiderait probablement à utiliser. D'ailleurs, celui-ci reprit :
- Pour le moment, il serait appréciable de constater la réussite de l'implantation dans un bref délais.
- Pertinente remarque, répondit Honey en descendant ses pieds des repose-pieds sur lesquels ils étaient immobiles. Elle s'aida de ses bras pour se mettre debout et une fois stabilisée, elle pensa très fort à ce qu'elle voulait (bien que ce soit inutile : le cerveau ne fonctionne pas tout à fait ainsi) et avança de quelques pas sans pour autant rien sentir, ni le sol, ni ses mouvements.
- C'est comme se remettre à marcher alors qu'une anesthésie des membres inférieurs fait encore effet. De vous à moi, je pense que si je me tords la cheville je ne sentirais rien.
- Je fais confiance à votre Vision pour être votre Baymax du jour, en cas de cheville tordue non détectée. En attendant, je suis satisfait du résultat. L'êtes-vous ?
- Je le suis ! Rien à redire sur votre technologie, elle est vraiment facile de prise en main, c'est le pied ! Métaphoriquement, je veux dire. Euh... selfie de réussite ? demanda-t-elle pleine d'espoir.
On va pas se mentir, cette demande prit Bruce de cours mais il accepta volontiers.
- Je vous identifierai sur Instagram, enfin, si vous êtes dessus, commenta Honey en regardant le résultat avant satisfaction. Les souvenirs, c'est important.

Tout se mit ensuite très rapidement en place. Le groupe d'Evelyn et Chris disparut avec le Tesseract, tandis que Bruce sortit vêtu de noir et s'en alla chercher sa famille.
- Eh ! Me laissez pas là !!! Je vous serais utile là-bas ! gémit Violette alors que tout le monde (sauf elle, du coup) s'apprêtait à partir.
Honey lui adressa une moue désolée et s'approcha d'elle pour essayer de la réconforter :
- On aura peut-être aussi besoin d'une héroïne par ici, tu sais ! Et si c'est le cas tu es notre meilleur atout !
Peu convaincue, Vi' rétorqua :
- Tous les ennemis seront concentrés dans la tour Avengers. Cela m'étonnerait qu'ils se pointent ici. Puis, je ne veux pas te re laisser seule...pas comme l'année dernière...
- Et moi je ne veux pas que ma petite sœur finisse comme j'ai fini il y a un an. Désolée, je gagne l'argumentation.
Violette soupira.
- Bon ok. Tu gagnes. Je reste pour assurer la sécurité du bunker. Mais fais attention à toi hein ???
Honey promit, Vi' retrouva le sourire et les deux femmes se firent un gros câlin.

Honey était à présent en compagnie du grand et imposant Caïd, de la fière Carol, et de coéquipiers qu'elle connaissait mieux, à savoir Alfred, Dyson et Anna. Tout ce beau monde monta dans un nouveau véhicule en suivant les indications de Bruce, qui conseilla de contourner les rues autour de la tour Avengers, jusqu'à trouver plus loin une entrée souterraine menant au cœur de l'univers perdu.
Ca aurait donc pu bien se passer, mais c'était oublier que vous lisez une mission de Cyril : la route était donc littéralement semée d'embûches. Ainsi le groupe fut rapidement encerclé par plusieurs véhicules Avengers, conduits, pour ce qu'il en virent, par des agents lambda et armés qui descendirent rapidement pour les menacer.
Alors, Caïd, Alfred, Dyson et Anna sortirent également et se répartirent pour en neutraliser autant qu'ils pouvaient. Ils n'étaient cependant pas assez et une partie d'entre eux n'étaient entravés par aucun élément de la Magic League. Captain Marvel s'apprêtait à s'en occuper. Honey se rappela que ses pouvoirs n'étaient pas très discrets et pouvaient potentiellement attirer plus d'attention sur eux - ce qui n'était pas souhaitable. Honey posa donc sa main sur le bras de l'héroïne afin d'attirer son attention et dit :
- J'ai une meilleure idée. Suis-moi. On a besoin d'Anna.
A couvert, les deux femmes avancèrent discrètement pour s'approcher de la zone où la rouquine combattait. Une fois suffisamment près, la merveilleuse capitaine se joignit au combat d'Anna afin d'attirer son attention sur Honey qui était cachée plus loin et lui faisait des signes absolument pas discrets lui demandant de se rapprocher d'elle. La rouquine comprit le message et s'approcha.
- Quoi qu'est-ce qu'il y a ?
Honey lui adressa un sourire malicieux avant de lui montrer un briquet et un petit flacon de poudre blanche et opaque :
- Deux bata-boomerangs contre du feu et de la farine, ça te dit ?
Anna parut sceptique :
- Va falloir m'en dire un petit peu plus et si tu as une préférence concernant le type de batarang.
- Un batarang (Honey se concentra pour prononcer) qui lance des choses avant précision. Enfin deux puisqu'on est deux. Quant à la farine, tu la répands et soit tu y jettes le briquet allumé, soit tu enflammes quelque chose et tu le jettes dans la farine. La farine a des propriétés hautement inflammables. Ca créera une sacrée explosion potentiellement capable de tuer, en tout cas de blesser sérieusement alors je te conseille de partir vite en courant te mettre à couvert.
- Je crois que j'ai saisi, répondit Anna. Je peux proposer des batarangs téléguidés, ils ont une plus grande portée de précision particulièrement si la cible est loin.
- Ca serait top ! s'écria Honey.
Anna décrocha deux batarangs de sa ceinture et dit :
- Et voilà chose promise chose due.
Puis elle retourna au combat et la merveilleuse capitaine retrouva Honey qui lui montra les boomerangs.
- Euh... Pour quoi faire ?
Elle aussi avait l'air sceptique. Les gens avaient toujours l'air sceptique avec Honey. C'est fou !
- Tu regardais des documentaires animaliers quand tu étais petite ? poursuivit la scientifique.
Captain Marvel ne sembla pas voir le rapport (et peu de gens l'aurait vu de toute façon) alors Honey poursuivit :
- Tu sais, quand le vétérinaire lance des seringues pour endormir les animaux sauvages ! Bah on va faire presque pareil sauf que nos fusils ce sont les batarangs d'Anna et que mes seringues de travail ne servent en principe pas à ça, poursuivit Honey en les déposant sur ses genoux avant de sortir des chewing-gums. Et qu'on va corser la réaction fer, acide et tétrachlorométhane pour obtenir un chlorophorme maxi dosé pour plus d'effets garantis.
Par politesse elle en offrit un à Carol puis mastiqua pendant qu'elle préparait son chlorophorme maison, juste le temps de rendre la pâte suffisamment collante afin de fixer les deux seringues aux batarangs d'Anna.
- C'est peu ragoûtant mais ça va tenir. Toi, tu vas te placer en première ligne pour récupérer les batarangs. Ils sont peut-êtr téléguidés mais une fois plantés dans la chair, j'ai de gros doutes quant à leur retour à l'envoyeur. Et comme ça tu pourras aussi cacher les corps pendant que je recharge afin que notre intervention soit la plus discrète possible. Mais avant ça, il faut aussi trouver le contrepoids qui activera la libération de la substance une fois la seringue plantée, c'est pourquoi je vais aussi fixer...
Honey réfléchit en observant son environnement. Elle aperçut une plaque dont elle dévissa rapidement deux boulons.
- Je pense que ça ira. Prête ?
- Je suis née prête, répondit Carol avec détermination.
- Top ! En position, alors. On fera le selfie "copines badass" plus tard.
Sur ce, elles mirent le plan de Honey en marche et firent un strike.
Quand tous les agents furent à terre, des toiles d'araignée s'abattirent sur eux : Spider-Dydy s'était empressé d'expédier le tas d'hommes inconscients dans un coin sombre derrière les poubelles en prenant soin de les attacher, éloignant aussi leurs véhicules par la suite.
- Du travail de pro ! S'écria Dyson à l'intention de tout le monde.
Il ne restait donc plus que quelques mètres à parcourir pour découvrir la fameuse entrée souterraine indiquée par Bruce... qui était malheureusement bloquée par un éboulement de bitume, sans parler des ruines alentours. Oups.
- L'onde de choc qui a annulé la précédente mise à jour a sérieusement chamboulée les alentours du coeur... Je pourrais tout exploser, mais ça pourrait faire s'effondrer tout cet endroit, et si le coeur se détruit, je ne sais pas ce qu'il adviendrait de nous, commenta Carol.
Honey se frotta les mains, l'air tout excité.
- J'ai une autre idée. Est-ce qu'une personne avec plus de force physique que moi peut aller chercher la porte sortie de ses gonds qui traine sur le tas là-bas ?
Dyson la rapprocha en moins de deux à l'aide d'une de ses toiles. Honey s'agenouilla alors et vida un tube de dentifrice de sorte à dessiner les contours de la porte. Puis elle sortit le reste de sa panoplie et commença les explications dont tout le monde se fichait :
- La thermite est un mélange d'aluminium métallique et d'oxyde d'un autre métal, généralement l'oxyde de fer, en tout cas c'est ce que j'utilise présentemment. Sa réaction dite aluminothermique dans laquelle l'aluminium est oxydé et l'oxyde métallique réduit, a été découverte par Hans Goldschmidt en 1893 qui a breveté le procédé en 1895. Les brevets, c'est important, on ne le dit jamais assez. Et comme vous le savez peut-être déjà cette réaction chimique génère une chaleur intense permettant d'atteindre une température de 2 204,4 °C précisément. La thermite est utilisée le plus souvent pour souder ou faire fondre de l’acier. Cependant, un dérivé beaucoup plus réactif de la thermite appelé nanothermite ou superthermite est notamment utilisé comme carburant pour les fusées. La nanothermite peut aussi être utilisée sous la forme d'explosif extrêmement puissant mais ci le dentifrice et la petite quantité de thermite que je saupoudre actuellement dessus va permettre normalement de diriger son action, sans compter l'action de la porte. Il me faut simplement mon briquet (Anna le rendit à Honey) pour allumer cette mèche (elle la sortit d'une de ses nombreuses poches) et on est bon. Des questions ?
Dyson, pour tout réponse, alla placer la porte contree la barrière de bitume et ajouta :
- Richard dirait quelque chose comme... "j'ai pas compris mais je trouve ça cool" !
Honey sourit, radieuse. Une fois la porte placée, elle alluma la mèche et repartit se mettre à l'abri aussi vite que possible, rendant au passage son briquet à Anna.
Et puis "boum".

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Anna D'Arendelle


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Anna D'Arendelle


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1149
✯ Les étoiles : 6058


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Ven 17 Mai 2019 - 0:07





Magic League : Le monde perdu

Magic League Vs Les Avengers round 2

Honey était un génie. Non pas que j’en ai douté à un quelconque moment, mais simplement il fallait savoir reconnaître ce genre de choses quand c’était le bon moment. J’aurais aimé, pouvoir rester là et m’extasier encore plus, mais malheureusement pour ça, c’était pas le moment. Aussi, comme tout le monde pris-je le chemin de la cavité souterraine, grâce à la porte ouverte par mon amie blonde. Après un certain moment passé à marcher dans les couloirs, le tout non seulement avec une certaine prudence mais également en se découvrant des dons de contorsionniste afin d’éviter tout ce qu’il s’était écroulé à l’intérieur, tout ça pour finalement arriver à une grande pièce au centre de laquelle se trouvait une sphère noire plutôt grande. Dans un coin de la dite pièce, se trouvait également un ordinateur branché. Probablement l’endroit où monsieur Wayne avait dit faire ses recherches. Notre nouvelle coéquipière en revanche, fronça les sourcils avec un air surpris :

« Ça ressemble au genre de technologie créée par les premiers protecteurs de l'univers, des objets mystiques comme mon détecteur que j'ai construit. Si c'est ça qui reçoit les mises à jour, ce qui les envoie est quelque chose de puissant. »

C’est fou ce que ça filait envie tout ça. J’avais l’impression que plus on avançait, et plus dangereuse la menace se faisait. C’était pour autant pas le moment de se laisser démonter. Dyson, qui s’était approché de la sphère se figea brusquement alors que ses globes oculaires se teintèrent d’une couleur rouge franchement pas normal ni même rassurante.

« Gelez ce truc ! » S’écria Carol

Alfred s’exécuta immédiatement, utilisant ses pouvoirs afin de geler la sphère dans le but de la désactiver sans grand effet sur Dyson, qui arborait toujours une tête à ranger dans la catégorie « flippante .» A côté de ça, on rajoute l’inquiétude palpable de Carol, et il est inutile de faire un dessin pour expliquer qu’on était sacrément dans la galère.

« Allez-y, il ne faut pas ralentir dans le plan, vous devez encore arrêter les Avengers pour qu'ils ne tombent pas sur les autres. Je vais m'occuper de lui. »


J’hésitais un instant. C’est pas que j’avais pas confiance en Carol, loin de là même. C’est simplement l’idée de laisser un coéquipier, un ami derrière qui m’emballait jamais des masses. Néanmoins, je savais qu’on avait pas d’autres choix aussi me résignais-je avec un hochement de tête

- On se retrouve tout à l'heure une fois qu'on en aura finit avec les Avengers.

« Comptez sur nous. » Répondit-elle en me rendant le hochement de tête.

C’était tout ce dont j’avais besoin. Avec un dernier sourire, je tournais les talons afin de suivre le restant du groupe. Il fallut nous frayer un chemin dans un autre couloir qui lui débouchait directement jusqu’aux portes des sous-sols. Empruntant un petit escalier, nous arrivâmes dans ce qui semblait être leur espace de stockage. La suite était simple, enfin...Si on en croyait Lisa. Il suffisait simplement d’en sortir et d’attirer nos ennemis, son plan était que Caïd se charge de la partie communication puisqu’il avait l’habitude de fréquenter le côté obscur de la force on allait dire. Après quoi, on aurait plus qu’à se charger d’eux discretos en attaquant derrière un par un. Simple et efficace quoi.

Après que tout le monde soit monté dans l’ascenseur, il fallut encore arriver dans le hall du musée Avengers à la base de la tour. C’est à ce moment là que Caïd prit les choses en main. Il s’approcha près des entrées de la tour, veillant à rester bien au milieu afin de se faire repérer par les caméra de surveillance  :

« AVENGERS ! DISCUTONS OU J'EXPLOSE CET ENDROIT ET LA VILLE AVEC ! » Cria-t-il en sortant deux armes qu'il leva en l'air pour tirer quatre coups afin de réunir tous nos opposants face à lui.

Au moins, on pouvait pas remettre en question son efficacité. La vingtaine de héros présent ce matin, arriva en position défensive, tous prêt à en découdre si besoin. Tout devant, je reconnu Hawkeye avec qui je m’étais battu il y a quelques heures.

« Qui êtes-vous ? Posez vos armes et déclinez votre identité. » Ordonna-t-il son arc pointé en direction de Caïd

C’était notre chance. Tous leurs regards étaient rivés vers lui, l’occasion idéale pour neutraliser les Avengers sans qu’ils n’ait le temps de riposter, nous étions derrière eux maintenant le plus gros restait encore à faire : s’occuper d’eux sans se faire repérer. Alfred me regarda, tout en utilisant des gestes afin de me faire comprendre qu'il allait silencieusement attirer l'attention de celui le plus au fond. En résumé, dès qu’il serait près de nous, ça allait être à moi de finir le boulot. Ce qui m’allait parfaitement :

- Attaquer par derrière, c'est peut-être lâche en tant ordinaire, mais comme ils ont aucun honneur faut pas compter sur moi pour en avoir.
Murmurais-je

Ce qui en résumé, voulait tout simplement dire que son plan m’allait parfaitement. Alfred s’empressa de créer un petit glaçon qu'il lança à l'épaule du dernier du groupe, le faisant se retourner. A présent, qu’il s’était éloigné des autres, ne restait plus qu’à l’attirer avec un batarang téléguidé. Ça me permettait de rester à couvert, pendant que lui s’approchait de moi de manière à ce que je puisse le neutraliser

« Vous devez réfléchir à deux fois avant de chercher à me neutraliser. Vous prétendez avoir anéanti toutes les guerres et tous les conflits dans le monde, et j'ai pourtant échappé à toutes vos actions » Reprit Caïd

«Et qui prétendez-vous être ? »
Demanda Hawkeye

«Le roi de tous les réseaux criminels des Etats-Unis »


Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il se débrouillait bien. Je l’écoutais que d’une oreille, occupé par ma tache courante à savoir neutraliser le plus possible d’Avengers. Alfred cherchait maintenant à isoler un petit groupe à gauche, qui était légèrement éloigné du reste en faisant un léger bruit de glace avec du verglas derrière eux.

« Au moment où ils perdront connaissance, attrape les avec des grappins, tu n'auras qu'une seconde avant qu'ils fassent du bruit. »

Je hochais la tête, tandis-qu’il fit monter en toute discrétion un filet de glace imperceptible sur leurs vêtements, et ce jusqu'au niveau du coeur afin de tous les geler d'un seul coup. Fidèle à la marche à suivre, j’utilisais le grappin de ma ceinture afin de les attirer tous derrière un poteau, où je m’occupais de les installer sans bruit une fois sûr qu’ils étaient bien tous inconscient. Mais on était encore loin du compte, il en restait et j’allais m’en occuper personnellement cette fois. Le truc, c’est qu’apparemment ils avaient jamais entendu parler des risques d’incendie, parce que TOUT ici, était conducteur d’électricité. Et pour moi, c’était du pain bénie. Utilisant un batarang électrique et visant au bon endroit entre le coeur et la tête, il y eu suffisamment de jus pour tous les assommer. Après quoi rebelote, grappin et je les cachais dans l’ombre. Seul soucis, j’avais pas été hyper hyper discrète sur ce coup là. Jurant silencieusement, je me cachais bien dans l’ombre en voyant les deux autres s’approcher de nous. J’avais pas spécialement l’intention ni l’envie qu’ils nous trouve et déclenchent l’alarme.

« Donc quoi ? Nous devrions vous engager parce que vous maintenez l'ordre dans le crime ? » Demanda Hawkeye à Caïd

« Vous devriez faire affaire avec moi. Car si je suis contrarié, c'est toute une puissance nationale criminelle qui se lèvera contre vous. Vous êtes affaiblis, avec les récents événements... dans l'ombre, les "mauvais types" comme moi commencent à voir l'opportunité parfaite pour vous attaquer. »

Profitant de la diversion, je les choppais tous les deux avec mon grappin, et utilisait une matraque pour assommer le premier. Le second, tenta de crier pour alerter ses coéquipiers, mais Alfred lui gela la gorge. Il émit néanmoins un bruit étranglé qui attira l’attention des autres avant que je n’utilise l’autre matraque pour lui faire subir le même sort que son copain. Le peut qui restait encore debout, en avait suffisamment entendu pour se retourner et...Se rendre compte qu’ils étaient seuls

« Et tu croyais qu'on allait tomber dans le panneau ? Qui sont tes alliés ? »

Je levais les yeux au ciel. Ça servait à rien d’essayer de faire le malin maintenant, et de faire croire qu’ils s’étaient pas fait avoir comme des bleus. S’ils étaient vraiment pas tombé dans le panneau comme ils le clamaient ils seraient pas en effectif réduit. Hawkeye restait concentré sur Caïd, mais les 4 autres avaient décidés de faire un tour, à l’affût du moindre mouvement ou bruit.

- Je vais tenter de les distraire en restant à couvert. Si je parviens à n'en neutraliser ne serait-ce que deux ce sera déjà ça de prit et si jamais les autres attaquent ils seront de toute façon en effectif réduit


Sans plus attendre, je rasais les murs, faisant bien en sorte de rester dans l’ombre avant de lancer un batarang tout simple dans la direction des deux que je visais. Ce fût suffisant, pour attirer leur attention, et pour les attraper avec mon grappin afin de les traîner jusque devant moi, avant de les assommer. En voilà, déjà deux en moins. De son côté, Alfred fit de même en gelant ceux qui restaient. Bilan, Magic League 1 – Avengers 0. Ne restait qu’Hawkeye qui n’allait clairement pas faire long feu, étant donné que Caïd s’approchait de lui tout sourire. Au moins, l’archer essaya de se défendre en envoyant une flèche dans l’épaule de Caïd. Dommage pour lui, ça ne lui faisait rien, il l’enleva comme si c’était une simple flèche à ventouse, comme celles qu’on vendait avec les arcs en plastique pour les gamins, et la jeta avant que son poing ne finisse dans la figure de l’Avengers. Ouch, ça devait pas faire du bien. En attendant, on les avait eu. Enfin...Presque, puisqu’un le bruit étouffé d’un « boom » au dessus de nos têtes se fit entendre

« Ils n'étaient pas tous là.. » dit Caïd entre ses dents.

C’est qu’ils devenaient pénible à force…


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Ready set time to be a fighter
So if it takes forever, We'll save the world together. We were born ready, We were born ready. And if your heart surrenders, We'll hold it up together. We were born ready, We were born ready. Don't care if the world ain't ready for me


Evelyn Nichols


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 556
✯ Les étoiles : 609


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Sam 18 Mai 2019 - 12:18


MAGIC LEAGUE 4 : L'Univers Perdu
Evelyn et son groupe se téléportèrent au sommet de la tour Avengers et Evelyn observa un instant les gagdgets que lui avait rajouté Bruce : des blasters de couleur jaune lui permettant de tirer à distance ainsi que des disques collants permettant de modifier la taille des objets à sa convenance afin de faire apparaître des obstacles pour les ennemis et en faire disparaître pour son équipe. La suppression de la dernière mise à jour avait fonctionné à merveille : la tour était comme neuve, ignorant tout de la dernière bataille qui y avait fait rage.

A peine arrivé sur place, le groupe se mit en formation : Vision et Miles s'occupèrent de porter l'épée et le Tesseract, tandis que Pepper et Géo tentaient d'alimenter l'arme asgaardienne, le tout sous le regard attentif de Chris et Evelyn qui montaient la garde.

Mais Miles rompit le silence, entrant dans la conversation avec une pointe d'inquiétude perceptible :

- Imaginez que c'est nous qui ayons tort... Qu'on a des faux souvenirs dans un monde qui nous croit fou et dangereux à juste titre à cause de ça. Ca voudrait dire qu'il n'y aurait pas de porte de sortie ?


Evelyn prit le temps de réfléchir à cette éventualité qui lui glaçait le sens, tout en observant le garçon avec une expression si neutre qu'elle devait presque en être effrayante. Puis après ce silence, elle lança d'un ton sans appel :

- C’est impossible. Iris en est la preuve. La sorcière n’a aucun enfant spécifié dans ses données, Iris n’a même pas de vie ici et pourtant elle est là. Elle est ma fille, ma fille et celle de Wilson. Sans compter qu’elle se souvient d’un autre Wilson également.
- Un autre... vous avez un multivers chez vous aussi ? Mince, ça en fait beaucoup... Et bien j'espère que vous avez raison, parce que mes souvenirs me disent que la vie était vachement cool avant tout ça. Enfin... avant Ultraman, y a longtemps...

Elle observa le garçon avec un sourire compatissant, comprenant qu'il s'inquiétait du fait qu'il n'y avait que la guerre, partout où il allait.

- Ne t’en fais pas, ça va aller. Tu retrouveras ce monde merveilleux et en paix.

Miles semblait alors un peu plus optimiste tandis que Vision détruisait en arrière plan le tesseract à la demande de Pepper. Il s'empara de la pierre de l'Espace qu'il serra contre le pommeau de l'épée pour lui donner de la puissance. Mais brusquement, Vision eut un vertige et la lumière jaune présente sur son front s'éteignit, lui retirant ainsi sa capacité à tirer à distance. L'adrénaline se déversant dans son corps brusquement, Evelyn tourna la tête en direction de l'horizon, s'approchant du bord de la tour, redoutant l'ennemi. Une puce avait était lancée sur Vision, elle n'était pas arrivée là par hasard. En effet, Iron Man et Ant Man fonçait droit sur eux. Elle remarqua que celui qui aurait dut être son coéquipier ne portait pas sa tenue habituelle mais une tenue métallique qui avait l'air d'être sortie tout droit de l'esprit génial de Stark. Voilà qui remettait les compteurs à zéro : Ant man et la Guêpe avaient tous deux de nouveaux gadgets à montrer à son adversaire.

- Ca suffit les clowns, le carnaval est terminé.

Evelyn lança un regard atterré à Chris à l'entente de cette phrase qu'il semblait avoir préparé tout le long de son voyage jusqu'ici et tourna rapidement la tête vers les opposants qui se jetaient déjà sur eux. Chris hérita de Stark tandis qu'elle se retrouva tout naturellement contre Ant Man. Sans plus attendre, elle leva son bras et lança un des blasters en direction de l'homme, ce qui l'expulsa remarquablement loin et le fit traverser une vitre. Le temps sembla incroyablement long pendant lequel il ne se passa... rien. Evelyn tourna la tête et se dirigea vers Chris pour l'aider avec Iron Man mais un violent coup dans le ventre la désarçonna, suivi d'un coup dans le menton. Il était revenu à la charge sous sa taille microscopique.

- C'est pas très gentil ça...

Elle se rapetissa à son tour pour enfin pouvoir l'observer correctement et pris son envol pour rester hors de porter. Observant un caillou qui semblait énorme vu de sa taille, elle lança un disque dessus et celui-ci se réduisit au point de n'être qu'une toute petite pierre dans ses mains. De toutes ses forces, elle la lança vers l'opposant avant de relancer un disque dessus afin de lui faire prendre le double de sa taille. L"homme se retrouva violemment percuté et tomba du haut de la tour. Courant vers le bord pour observer la chute. Le rocher immense se recouvrit brusquement d'une lumière rouge avant de reprendre sa taille normale. La luminescence s'était emmagasinée dans le poing de son assaillant qui avait absorbé toutes les particules nécessaire au changement de taille du rocher, les convertissant en un puissant blaster. Celle-ci, elle l'avait pas vu venir. Le jet de lumière la percuta à la tête et la jeune femme fut propulsée vers l'arrière, complètement sonnée. Cela laissa le temps à l'homme fourmi de monter sur l'un de ses insectes ailés et de foncer droit sur elle, poing en avant. Tentant de se relever tant bien que mal, Evelyn tira de nouveau quelques coup de blasters tout en précisant dans son oreillette :

- On en est où les amis ? C’est pas qu’on s’ennuie mais c’est bien compliqué...

Ant-man était tombé de sa fourmi et devint géant instantanément, frappant le sol au coude, ce qui fit trembler toute la tour. Tout le monde s'effondra au sol, ce qui ralentit l'opération. Evelyn était revenue à sa taille normale pour éviter de trop subir les secousses et serra les dents en voyant que l'opération était en danger : il ne fallait surtout pas qu'elle soit arrêtée. Toujours aussi gigantesque, Ant-Man attrapa Evelyn et l'entoura de son poing en la tenant si fermement qu'elle commençait à sentir ses os craquer, ses poumons suffoquer. Une pulsion électrique parcourait tout le costume, l'empêchant de changer de taille et la pression était telle qu'elle ne pouvait pas demander de l'aide. Elle allait mourir là si elle ne trouvait pas de solution rapidement. Ce fut une voix dans l'oreillette qui modifia tout. La voix de Lisa.

- Les gars... Eve a disparu.

L'instant d'après, elle disparut à son tour, son corps reprenant vie en même temps qu'elle reprenait sa respiration. Elle se trouvait désormais dans le monde quantique, en présence d'une Eve extrêmement blessée, qui se blessait d'avantage à mesure que le chaos environnant l'entourait. Ce monde quantique était artificiel et extrêmement dangereux. C'était pourtant elle qui l'avait fait venir ici, en dépit de sa peau qui se déchirait doucement. Bouleversée, les larmes aux yeux, Evelyn s'avança vers elle, la gorge serrée :

- Mais qu’est ce que tu fais ? Tu vas mourir ! Il faut qu’on reparte!
- Tu dois rentrer. Pour notre fille.

Les yeux de son double devinrent jaune tandis qu'elle tendait les bras vers elle, dirigeant les mains dans sa direction. De l'énergie colorée entoura alors Evelyn, comme dans une de ses mission précédente, mais cette fois-ci, son corps l'absorba. Une énergie puissante qui résidait désormais en elle, la rendant plus forte, elle le sentait. En revanche, Eve avait maintenant les mains en sang, le visage en sang et sa gorge commençait à se fissurer. Il n'y avait rien de plus dérangeant et angoissant que de voir son double finir de cette manière. Elle parvint tout de même à articuler :

- Détruis cette ordure.

Elle la poussa violemment, la faisant grandir d'un seul coup, se retrouvant une nouvelle fois face à Ant-Man mais avec une force surhumaine encore plus imposante que celle qu'elle avait en changeant de taille. Toit en grandissant, elle asséna un violant coup de poing à l'homme, prenant encore plus d'élan que nécessaire. Il fut envoyé au loin, son casque se fissurant et s'écrasa au sol dans un bruit sourd. Se servant du blasters de ses poings, il la visa, prêt à tier mais Miles intervint alors, ne tenant plus que l'épée à une main, tirant une toile vers les bras de l'homme fourmi. Celui-ci tira alors brusquement pour s'en libérer et les pieds du jeune garçon quittèrent le sol, se retrouvant écartelé entre l'épée qu'il tenait toujours et le fil qui le retenait à Ant-man. Il était à la merci d'Evelyn pour le coup de grâce et il fallait faire vite avant que Miles ne lâche. Courant vers lui, elle lança un coup de pieds ciseau, terminant directement dans sa tête et une espèce d'onde de chose rouge partie de son torse jusqu'à ce qu'il... disparaisse entièrement. Le souffle court, elle resta bouche-bée face à ce qu'elle semblait avoir réalisé : elle venait de supprimé littéralement Ant-Man de cet univers artificiel.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Oh dear, we are in troubles...
I can finally see, it's not just a dream when you set it all free, all free, all free


©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Chris L. Brooke


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2998
✯ Les étoiles : 17085


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Dim 19 Mai 2019 - 0:58

L'univers Perdu
I tried so hard And got so far. But in the end, It doesn't even matter. I had to fall to lose it all. But in the end it doesn't even matter.

Bruce Wayne avait une intelligence que Chris respectait énormément. Il trouvait toujours une solution à tout comme pour les jambes de Honey. Il ne pensait pas revoir la jeune femme marcher un jour. Chris avait été là quand cette dernière avait perdu l'usage de ses jambes, la fin de leur mission avait été horrible. Ils avaient subit des pertes et en plus de cela, la chimiste s'était retrouvé dans une chambre d'hôpital à apprendre qu'elle n'aurait plus la capacité de marcher et maintenant, là voilà qui marchait devant toute la league. Un petit sourire se dessina sur le visage du blond avant qu'il ne s’aperçoit que Bruce Wayne se tenait maintenant devant lui. Il haussa les sourcils regardant le milliardaire dans les yeux. Le policier reconnut le liquide bleu qui se tenait dans le seringue et il fronça directement les sourcils avant de hocher doucement la tête.

« Celui-là risque d'être permanent. Vous voulez être un super-soldat à plein temps ? »

« Et bien, on a pas vraiment le choix. Alors je ne vais pas dire non. En tout cas, merci pour ce que vous faites monsieur Wayne. »

« Ne me remerciez pas. Après tout, c'est dans mon intérêt de vous aider, si je veux sortir de là moi aussi. Asseyez-vous. » Le milliardaire tira la chaise pour faire signe à Chris de s'asseoir. « Vous devriez enlever votre t-shirt. Il ne vous ira plus. »

Le blond poussa un petit soupir avant de retirer son t-shirt devant les autres avant de finalement prendre place sur la chaise. Si cela pouvait les aider à sortir de ce monde pourri, il ne dira pas non. Puis tout le monde avait besoin de la League et comptait sur la League, encore une fois. Sans attendre, Bruce Wayne planta délicatement la seringue dans le bras droit de Chris. Le blond sentit une immense douleur parcourir son corps, il ne pût s'empêcher d'ailleurs de grimacer de douleur avant de rouvrir les yeux quand cette dernière s'atténua. Il avait légèrement grandit, il sentait la différence et ses muscles avaient prit un peu de volume aussi (comme si il en avait besoin...) Il regarda alors son corps un court instant avant de hocher vivement la tête.

« Bon, il me faudrait juste des habits pour ma mission maintenant. »


« Enfilez ça. »

Wayne lui tendit latenue de Captain America avec le bouclier qui allait avec et Chris l'enfila rapidement, prêt à partir en mission. De retour à la tour Avengers, les membres de la League se mit en place pour la mission sauf que tout ne se passa pas comme prévu, comme à chaque fois d'ailleurs. Ant-Man s'attaqua à Evelyn et lui tomba sur Iron-Man, le pire du pire. Le policier poussa un petit soupir avant de craquer sa nuque avant d'afficher un petit sourire en coin.

« Alors Stark, ça vous dit une danse ? »

« On m'a toujours dit que le catch, ce n'était rien de plus que de la danse. »


Chris haussa les sourcils ne sachant pas comment réagir à ce qu'il venait de dire. L'amure de Tony émit un bruit avant de voir l'amure au niveau de ses bras se changer et grandir. Il avait maintenant des mains immenses digne de marteau qui était prêt à frapper Chris à tout moment. Merci Bruce Wayne pour le sérum, le bouclier et la tenue en tout cas. Iron Man fonça alors rapidement vers Captain America, prêt à le frapper en plein visage. Sans réfléchir, le blond mit son bouclier devant son visage et il entendit rapidement un énorme fracas sur ce dernier. Il comprit que Tony venait de frapper son bouclier, il profita de ce moment pour pousser violemment son bouclier contre le visage de Iron Man pour essayer de l'aveugler quelques secondes et sans attendre, il frappa violemment l'armure du playboy, essayant de la mettre en morceaux.

« J'ai autre chose à faire que de m'occuper de toi, Stark! »

« Tu sais quoi, moi aussi. »

Tony se releva difficilement à cause du coup qu'il venait de prendre. Et rapidement le milliardaire fit sortir plusieurs projectiles de l'arrière de son armure. Les projectiles fonçaient les blonds et heureusement pour lui Pepper sauva sa vie. Elle prit la main de Vision qui alimenter l'épée du Bifrost pour créer un portail en face de Chris, les projectiles disparurent dans le portail pour finalement réapparaître dans le dos de Stark. Pepper venait de faire les trois quart du travail vu que la déflagration fit perdre l'équilibre d'Iron Man et l'expulsa vers Captain America. Après ça, Pepper redirigea la main de Vision sur l'épée pour continuer de charger la pierre. Le policier afficha un énorme sourire avant de lancer parfaitement son bouclier sur le cœur de l'armure du playboy, faisant clignoter le réacteur qui protégeait le cœur de notre cher Tony Stark.

« Toi aussi, Pepper... » marmonna Tony.

« Je ne suis pas votre Pepper. Parce que vous n'avez rien de mon fiancé. »

« J'espère au moins que votre cul de l'Amérique va sauver ce pays. »

Sauver ce pays ? Que voulait-il dire par là ? Il ne comptait pas sauver cette univers purement inventé et d'ailleurs il voulait juste rentrer chez lui. Sa fille l'attendait, James, Jefferson, sa famille et sa petite nièce Eleonore. Il voulait profiter de sa famille et non voir des personnes mourir devant ses yeux encore une fois. C'était bien pour cela qu'il ne se concentrait que sur sa mission. La lumière de l'épée le sortit de ses pensées et heureusement, parce qu'il commençait vraiment à regretter d'être de nouveau dans ce genre d'emmerde. La pierre avait finit de charger et Vision profita pour diriger l'arme vers le sol pour dessiner le signe des voyageurs. Le symbole s'illumina en bleu et ce fût à ce moment là que Chris appuya sur son oreillette afin de pouvoir prévenir toute la League.

« Magic League, la mission est un succès. Revenez quand vous le pouvez au point de rendez vous. On va pouvoir quitter cet endroit.»

Le reste de l'équipe ne mit pas longtemps avant de venir au point de rendez vous. Ils avaient réussis à neutraliser le reste des Avengers, tant mieux. Tout ce qui étaient restés à la base arrivèrent sur un chemin de glace que Killer Frost avait créé en compagnie de la Batfamily. Puis Captain Marvel atterrit en face de toute l'équipe en compagnie d'un Dyson complètement bouleversé. Le leader de la League ne donna aucune réponse, il se contenta de dire.

« S'il vous plait... partons d'ici rapidement. »

Chris fronça les sourcils, ou était partie la bonne humeur de notre cher Walters ? C'était pourtant lui qui lui avait remonté le moral il n'y avait pas si longtemps que ça. Dyson était pourtant heureux de sa situation actuel, de cette équipe alors pourquoi afficher une tête pareille ? Le policier s'avança doucement vers le brun, posant délicatement sa main sur son épaule avant de murmurer à son ami pour ne pas que les autres puisse entendre la conversation.

« Quelque chose ne va pas ? »


« Quelque chose ne va pas, je l'ai senti en m'approchant du coeur. J'ai juste... peur de ce que cet endroit va nous faire. On doit sortir, vite. »

Il poussa un petit soupir, cela ne changea des missions qu'ils avaient habituellement mais l'air de Dyson l'inquiétait vraiment. Le cœur de cette planète pouvait leur faire quelque chose de mal ? Le policier passa délicatement sa main sur le dos de son partenaire, par habitude. Sûrement une mauvaise habitude, une habitude qu'il avait prit depuis qu'il sortait avec Dyson. Enfin plus maintenant.

« Tu veux m'en parler ? Le cœur ? Qu'est ce que tu veux dire par là ? »

« Tout ce que je sais, c'est qu'en m'approchant du coeur, j'ai ressenti un vide que je n'ai jamais ressenti avant. »
Dyson prit délicatement la main de Chris avant de reprendre sa phrase. « Cet endroit ne nous fera aucun bien. Viens, prenons le portail, s'il te plait. »

Chris ne chercha pas plus loin, il se contenta alors de hocher doucement la tête serrant la main de son ami un peu plus fort avant de se rapprocher du portail. Si Dyson voulait partir de cet endroit et bien Chris n'allait pas discuter de son choix, il faisait confiance à l'instinct de son ami.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
don't give up on me ♒︎ I will fight for you. I always do until my heart is black and blue. And I will stay with you. We'll make it to the other side like lovers do.I'll reach my hands out in the dark and wait for yours to interlock.

Honey Lemon


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3420
✯ Les étoiles : 3931


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Hier à 0:06

Honey fut étourdie pendant quelques instants mais ouvrit finalement les yeux dans un couloir assez morne, un couloir de prison, vide, froid et désert. En se retournant, elle put apercevoir quelque chose qui ressemblait à une unité centrale, sur laquelle est écrit "Confinement n°45". Cette unité centrale était recouverte d'une lumière rouge qui s'agitait tout autour tel... quelque chose de Honey ne connaissait pas. D'aucun auraient dit de la magie mais à ses yeux c'était une notion encore absurde.
De toute façon il y avait plus urgent puisque des bruits de pas lui parvenaient à l'oreille. La jeune femme se tourna encore une fois, pour reprendre sa position initiale et noter qu'en fin de compte elle n'était pas seule.
Une femme, armée d'un bâton de combat s'avançait nonchalamment vers Honey. Elle s'arrêta à quelques mètres à peine et lui sourit tout en l'observant.
-Salut, moi c'est Honey Lemon, docteur en astrophysique et en chimie. Enchantée. Je suppose. Les probabilités que tu m'agresses avec ton bâton si tu avais été hostile étaient assez fortes, sans compter que je ne décèle aucune malveillance dans ton sourire. Je suppose donc que comme moi tu viens en paix ?
Il fallait tout de même que Honey en ait le cœur net, c'est pourquoi son affirmation avait pris des allures d'interrogation. En l'occurrence, la jeune femme en face d'elle défia les probabilités de Honey. Le rire moqueur qui lui répondit valait mieux que mille discours et une expression désolée s'afficha sur le visage d'ordinaire jovial de la scientifique.
- Je me demandais qui sortirais en premier. Je savais que la pierre se défendrait si vous parveniez à sortir, mais qu'un habitant d'un de nos mondes réussiraient au moins à passer. J'aurais parié sur Marvel, ou le petit prodige. Mais au fond j'espérais bien pouvoir rencontrer en face à face celle qu'on appelle Honey Lemon sur Terre-2, pour voir à quel point elle est différente de moi, répliqua la femme au bâton.
Sans trop douter de ses conclusions, cette fois Honey conclut qu'elle était en face de son double maléfique, double qui, à présent, l'observer de la tête aux pieds.
- C'est si décevant que j'en serais presque vexée. Pour toi, Honey Lemon n'est même pas un surnom, mais ton identité civile ? Plus américain culcul ça se fait chez toi ? Dis-moi au moins que le multivers nous a donné un point commun et que tu sais te battre ?
- J'appellerais pas ça "me battre", nuança Honey, désolée de constater que son double était bien différente d'elle. J'appellerais ça "improviser de façon ingénieuse pour prendre l'adversaire de cours".
- Moi je me bats, rétorqua l'autre. Certains me surnomment Honey Lemon sur ma Terre. J'ai fini par tuer ceux qui le faisaient. Donc, tu devrais retourner à l'intérieur de ce truc avant que je ne te fasse du mal... mais ce serait mentir si je disais ne pas espérer que tu te défendes. Ca aurait pu être bien plus rapide, et demander à Ultraman de te briser la nuque, mais ce serait bien trop décevant de s'y prendre comme ça.
- Dans ce cas, je présume que tu attaqueras et que je parerais. J'imagine que la voie diplomatique ne te tente pas ? Elle tente rarement ceux dont les discours débutent par "je me bats", fit calmement observer Honey.
- Tu es intelligente... mais qu'est-ce que tu parles trop ! dit-elle, exaspérée, en se mettant enfin en position offensive avec son bâton de combat pour s'avancer vers Honey.
Cette réflexion, la chimiste y était habituée. Mais elle avait aussi l'habitude d'improviser en très peu de temps, grâce à la multitude de connexions qui se faisaient dans son cerveau.
- C'est un beau bâton, commenta Honey sans le lâcher du regard, de sorte à être la mieux à même de parer les coups futurs. C'est de l'argent, non ? Donc l'élément chimique 47 selon la classification de Mendeleiev. Symbolisé par les lettres Ag. Il est composé de 3 isotopes, notamment utilisé par les bijoutiers mais je préfère l'or, observa la chimiste.
Elle se tenait toujours à bonne distance de son double car elle n'était pas encore totalement prête à agir.
- Bien. Si déjà on doit se battre, si tu permets je vais refaire mes lacets d'abord, on est jamais trop prudent.
L'autre Honey était totalement soûlée à présent. Ce n'était pas une belle expression, nota la chimiste tout en poursuivant son petit manège. Elle savait qu'elle allait devoir agir rapidement et que sur ses jambes nouvelles animées aux muscles frêles, ça n'allait pas être du gâteau. Mais bon, qu'est-ce que la vie sans un peu de risques ?
Aussi vite que possible, elle sortit le chalumeau qui avait toujours été caché dans sa botte droite et se releva en le dissimulant. Honey comptait sur la forte probabilité que son double se rapproche et c'est ce qu'elle fit.
- Eh bien viens voir mon joli bâton de plus près ! s'écria le double avant de s'élancer.
Les mains croisées dans le dos, Honey Lemon ne bougea pas. Elle ne chercha pas à éviter le choc mais s'y prépara et, au moment opportun, dégaina le chalumeau qu'elle maintenait allumé à l'abri du regard de son double. La jeune femme aurait pu chercher à la blesser en visant son visage mais n'en fit rien. Tuer n'était pas dans ses habitudes et elle voulait éviter de blesser autant que possible, bien que, cette fois, ce ne serait pas possible. Et pour cause, elle brandit de sa main droite le chalumeau devant elle comme on aurait brandi une arme à feu pour faire barrage et surtout afin que sa flamme entre en contact avec le bâton en argent. Pendant ce temps, sa main droite fourrageait à la recherche de son bicarbonate de soude et de vinaigre. Il fallait y aller à tâtons afin que l'autre ne devine rien de ses intentions.
- Ce que j'aime bien aussi avec l'argent c'est qu'il s'agit du corps métal meilleur conducteur de la chaleur, annonça Honey quand le chalumeau et le bâton entrèrent en contact.
Honey poursuivait sa leçon sur la chimie comme si elle n'était pas en plein combat. De son côté, le double se brûla si violemment les mains qu'elle lâcha son bâton dans un juron. Il fallait agir vite. Sans perdre un instant elle lança par terre les fioles de bicarbonate de soude et de vinaigre, ce qui provoqua une explosion suivie d'une épaisse fumée blanche. Les quantités d'éléments étant ce qu'elles étaient (c'est-à-dire moindre), Honey n'eut que peu de temps pour jeter de l'acide sulfurique (tout son stock) sur le bâton qui gisait plus loin.
- Le fait que l'argent se dissolve dans l'acide sulfurique et que j'ai justement pensé à en prendre me plait également. Mais c'était un joli bâton, concéda Honey quand la fumée se dissipa et que les deux femmes purent à nouveau se faire face.
L'autre ne parla pas, trop occupée à tousser à cause de la fumée. Dans ses yeux, Honey vu de la rage et bientôt sa gorge put en sentir le poids quand elle l'y attrapa. L'air vint rapidement à lui manquer, rendant ses gestes plus pénibles à exécuter. Honey savait pourtant que paniquer augmenterait son rythme cardiaque et donc son besoin en oxygène, c'est pourquoi elle tâcha de concentrer son esprit non pas sur la sensation de suffocation mais sur ce qu'elle voulait faire, à savoir lever la main droite, régler le chalumeau qu'elle tenait encore sur la position la moins douloureuse et viser son assaillante pour la faire lâcher prise.
Lever un bras ne lui avait jamais paru aussi difficile, pourtant Honey y parvint et la flamme du chalumeau frôle le bras. L'effet fut immédiat : le double lâcha prise, Honey reprit son souffle, chancelant sur ses jambes instables.
Mais le double alors commis deux erreurs :
1) elle tourna le dos à son adversaire
2) elle perdit du temps en cherchant son bâton qui avait eu le temps de se dissoudre totalement.
Ces quelques secondes furent suffisantes pour que Honey s'empare d'une d'une autre de ses seringues et y injecta du propofol, un puissant anesthésiant général couramment utilisé pour les opérations et qui avait le mérite de ne pas être un barbiturique.
Une fois armée de sa seringue, elle se précipita vers son adversaire et visa la nuque. Malheureusement, le double n'était pas sans réflexes et fit volte face pour attraper la main de Honey avant de balayer sa jambe sous ses pieds pour la précipiter en arrière. Elle prenait, littéralement, le dessus. Honey la regarda lever le poing mais s'arrêter avant un quelconque impact, distraite par le bruit de l'unité derrière elle.
Les deux femmes conclurent qu'elle préparait l'arrivé des autres éléments du groupe. Cette distraction offrit également le temps au propofol d'agir. Le double citronné s'effondra à côté de Honey, inconsciente, blessée au bras et à la main mais vivante.
- Tant pis... il n'a pas besoin de vous pour la grande destru... marmonna-t-elle sans pouvoir finir.
La seconde d'après, tous les autres apparurent effectivement. Honey était toujours au sol mais, polie, leur fit un grand signe de bienvenu avant de s'aider de ses mains pour se relever.
- Honey ? Est-ce que tu es arrivée ici avant nous ? demanda Dyson, surpris.
- C'est exact. Mais pas plus de cinq minutes avant vous, je dirais. Peut-être dix, grand maximum. J'ai eu le temps de faire connaissance avec mon double et comme elle voulait se battre j'ai riposté. Elle va bien, cela dit. Elle est juste anesthésiée. Oh, bien sûr, je n'ai pas fait les études appropriées mais pas d'inquiétude, j'ai injecté une toute, toute petite dose de propofol, alors elle va se réveiller.
Miles cligna des yeux en l'obervant, épaté.
- Vous avez vaincu Aiko Miyazaki ? Je sais que c'est votre double mais elle est pas commode, de ce qu'on sait sur elle sur notre Terre ! Bravo !
- Je dirais plutôt que je me suis défendue et que ma stratégie de défense a été payante puisqu'elle est à présent endormie, nuança Honey. Mais merci.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Dyson L. Walters


« Le soleil brillera
de nouveau sur nous. »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader des Avengers ✗ Adjoint du maire
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 15304
✯ Les étoiles : 14314


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans : « Le soleil brillera de nouveau sur nous. »


________________________________________ Hier à 21:21

UNIVERS

PERDU
Héros
et
Justiciers








« Le soleil brillera de nouveau sur nous. ».
Δ Avengers

Alors que nous aidions notre Honey Lemon à se relever, Miles s'occupait d'attacher son double au mur avec quelques toiles d'araignées. Puisque nous étions tous prêts, je me retournais vers tout le monde, prêt à organiser la suite des événements, avant de noter que notre groupe semblait réduit. La Magic League, la famille Parr, le groupe de Lisa, la BatFamily...

Où sont Richard et Carol ? Demandai-je avec une pointe de panique dans la voix.

Lisa s'était retournée immédiatement derrière elle, surprise de ne voir là qu'un mur, et personne. Ils étaient là. Ils étaient avec moi quand on est arrivé ici !

Alors ils sont où maintenant ? Grommela la voix mécontente de Caïd.

Si j'avais cette info, j'aurais commencé par dire où ils sont maintenant au lieu de me contenter d'où ils étaient avant, crétin, répondit Lisa tout aussi sec.

C'est avec un pressentiment encore plus grand que celui que j'avais déjà en moi que je m'étais tourné vers les couloirs de la prison. La suite me faisait vraiment peur.

*****

Quelques instants plus tôt

Nous étions chargés de geler le coeur de cet univers artificiel, ce qui était possible grâce à Honey qui nous avait brillamment ouvert le passage. Mais, alors que je m'étais approché de l'étrange machine, je senti quelque chose de puissant en moi. De très désagréable. Et alors que mes yeux ici devenaient rouges, ma conscience avait été projetée ailleurs.

J'étais face à une grande ville. Une ville qui ne venait pas de la Terre, mais qui ne ressemblait pas non plus à l'architecture kryptonnienne que nous avait dépeinte Robin quand il les a parcouru lors de notre aventure contre Brainiac. Je finis par comprendre ce que j'observais. Xandar. Je ne savais pas vraiment comment j'avais pu le savoir. La réponse m'était juste... venue.

J n'avais même pas pu faire un pas vers elle que la ville explosa, le sol se fissura, le ciel perdit de ses couleurs, et l'air devint aussi rouge que le souffre. Je reculais d'instinct, surpris et effrayé par ce spectacle horrible qui s'était produit sous mes yeux en une fraction de seconde.

Et puis j'avais fini par distinguer une silhouette marcher face à moi. La personne dû s'approcher pour que je puisse distinguer son visage à cause des ondulations de chaleur. Je fronçais les sourcils. Richard ? Son regard était inquiétant. Ses yeux rouges pour avoir pleuré étaient habités par un regard plein de haine. Mais il ne me regardait pas. Il ne me voyait pas. Il fixait quelque chose derrière moi, de plus grand, que je ne pouvais pas voir, me retrouvant dans l'impossibilité de me retourner.

Et puis je me rendis compte qu'il n'était pas seul : à ses côté, Captain Marvel marchait également, avec un regard identique. Puis je frémis quand je vis derrière eux plusieurs personnes que je reconnaissais... des personnes puissantes, aux côtés de Richard. Mais qui pouvait-il bien être, pour être entouré de ces forces mystiques ?

La seconde d'après, Richard fut recouvert de traits rouges, avant d'exploser en milliers d'étincelles. Sous mon regard terrifié, Carol disparut de la même façon, et ce fut ensuite au tour des puissantes personnalités derrière. De la fumée noire s'éleva devant moi, pour prendre la silhouette remarquablement grande d'un être encapuchonné... qui n'avait qu'un crâne pour seul visage.

Lorsque je me réveillais dans la salle du coeur, c'est rassuré que je regardais Carol bien en vie devant moi, mais terrifié par la vision que je venais d'avoir, sans que je ne la comprenne pour autant.

*****

Maintenant

Dépêchez-vous. Ils vont mourir.

Je commençais à courir, incitant tout le monde à faire de même et n'avais pas pris le temps d'en dire davantage, ou pour m'excuser de lâcher ça sans explication, mais ce pressentiment terrible qui grandissait en moi n'était pas normal. Ce n'était pas simplement une appréhension ordinaire qu'on pouvait avoir. Non... je ne savais pas comment mais je le savais. Je le savais comme la chose la plus certaine qui puisse y avoir :

Des gens allaient mourir.
Beaucoup.
Je n'avais jamais autant ressenti la mort elle même. Jamais à part ce jour où... j'ai tenu la Pierre de la Mort.

Une autre chose inquiétante que nous ayons pu remarquer en chemin, ce fut la multitude d'espèces d'unités centrales mystiques qui se trouvaient dans cette prison. Il doit y avoir des milliers d'univers artificiels... c'est comme ça qu'Ultraman a enfermé la population des deux mondes. 28 milliards d'êtres humains confinés dans des espaces irréels. C'est... insensé, rajoutai-je dans un murmure tremblant.

Alors j'avais accéléré ma course. Il fallait arrêter tout ça le plus rapidement possible. Trouver la source de toute cette énergie. Libérer les deux mondes. Mais cette fois, nous devions faire tout ça maintenant. Je le savais : l'histoire ne finira pas bien sinon. Pour aucun d'entre nous.

Finalement, nous nous étions arrêté dans une grande salle au fond de laquelle quelqu'un nous attendait à côté de la fameuse source.

Venom... reconnut Miles.
La pierre de la réalité... frémis-je pour ma part.

La pierre de la réalité, pierre d'infinité rouge, m'était apparue en rêve, dans des visions similaires à celles que j'avais faite près du coeur de l'univers artificiel qu'elle avait créée, et ce depuis que j'avais été en profonde connexion avec la pierre de la mort, une de ses soeurs, qui avait failli faire de moi le Ghost Rider sans l'aide de mes amis.
Venom, pour sa part, était un symbiote originaire de Terre-3, un alien polymorphe qui avait suivi le plan de Brainiac, avant de manifestement se ranger avec son rival, Ultraman.

Qu'est-ce qu'il y a ? Tu cherches le pardon avec ce cher Ultraman maintenant que celui que tu as décidé de suivre est mort grâce à nous ? Et tu pense vraiment avoir une chance cette fois ?

Voilà pourquoi je sais que vous ne vaincrez pas. Vous ne savez même pas qui est votre ennemi... siffla Venom dans un sourire malsain et affreux.

Tu parles de Dormammu. Je sais qu'il est au-dessus de tout ce plan. Mais je fus bien confus sous le rire inquiétant que mon ennemi fit à ma réponse. Comment pouvais-je me tromper ? Dormammu était une entité mystique, que même les protecteurs des deux Terres craignaient, qui n'avait que le désir de dominer les deux mondes. Même la création de la Magic League, c'était à cause de lui, puisque nous avions été manipulés par Brainiac pour que son plan contre Dormammu réussisse.

Et puis je frémis en me souvenant d'un détail. Loki... Un frisson parcourut mon corps. C'est avec Loki que tu es rentré sur Terre-3 lors de notre dernier combat. Thor a essayé de le retrouver, en vain...

Venom ricana de nouveau. Thor n'a jamais été capable de grand chose de toutes façons. A part porter un marteau que je pourrai porter, ridicule.

Personne ne peut porter le marteau de Thor. A part Michel-Ange, je suppose, il dit toujours qu'il saurait le faire. Je soupirais. Non. Tu ne peux pas me faire croire qu'un simple asgardien, qui n'est pas un dieu dans notre réalité, peut manipuler les plans d'une entité surpuissante. Tout ça me fatigue. Je n'ai pas de temps à t'accorder. Je viens récupérer la Pierre de la Réalité.

Je repris alors ma course, suivi de Miles et du reste de mon groupe, sous le son morbide du rire de Venom. Celui-ci appuya sur un bouton au mur, qui fit descendre un mur blanc entre lui et nous au milieu de la pièce. Je tournais mon regard vers Miles, avant d'hocher la tête en même temps que lui. Alors, à l'unisson, nous tirions tous les deux nos toiles sur le sol de l'autre côté de ce mur qui baissait rapidement, pour nous y tirer rapidement, glissant de justesse pour parvenir devant Venom.

Le reste de mon groupe n'avait pas pu passer. Ce n'était que les Spider-Men contre Venom. De nouveau en même temps, deux toiles furent tirées sur ses épaules pour l'attirer à nous. Miles le frappa au menton, tandis que je sautais derrière lui pour l'attraper par les pieds et le faire tomber en avant. Je tirais une toile au plafond pour m'y suspendre, pieds en avant pour le frapper au crâne lorsqu'il se releva. Mais nous perdîmes rapidement le dessus, lorsqu'il attrapa Miles par la tête pour me frapper violemment avec. Il nous sauta alors dessus pour nous serrer fermement dans ses bras, et traverser quelques barres de fer qui étaient censées bloquer une fenêtre.

Nous étions en chute libre le long du mur de l'énorme prison d'Ultraman, et la structure du symbiote commençait à avaler Miles. Active le mode Mort Instantanée. L'intelligence artificielle de mon costume était manifestement très similaire au deuxième costume de Spider-Man que j'avais eu de Géo l'année dernière pour notre première aventure sur Terre-2. La lumière au niveau de mes yeux se fit rouge, et quatre bras métallique sortirent de mon dos, me permettant de me défaire de l'emprise de Venom.

Au passage, je libérais les mains de mon confrère qui put utiliser son don plus poussé d'homme-araignée pour électrocuter l'alien. Il le lâcha alors complètement, nous permettant de tirer une toile plus haut pour arrêter notre chute et nous faire remonter. Mais Venom agrippa ses griffes sur la paroi, y laissant de profondes marques, avant de bondir et nous percuter dans notre trajectoire, nous faisant traverser un nouveau mur. Nous percutions alors tous les trois une des unités centrales, qui relâcha ses résidents pour un instant, des wakandais que je reconnus, confus de se trouver là, avant de se faire de nouveau aspirer par la machine.

Venom leva sa main pour ouvrir la poitrine de Miles, mais, instinctivement et poussé par le mode combatif de mon costume, je bondis à mon tour sur l'alien, le transperçant de mes bras métalliques, et arrachant de mes vraies mains la peau noire de son corps. Deux des bras du costumes se levèrent vers la peau du visage, se plantant dans ses grands yeux blancs pour tirer en arrière, tentant d'enlever toute la structure de Venom du corps, mais il leva l'autre bras pour me frapper du coude dans le ventre, avec une force égale à la mienne, qui m'envoya à l'autre bout de la salle, avant que je ne pus arracher quoique ce soit sur lui.

Ce fut à moi d'être visé par les griffes de Venom, mais Miles s'était relevé à temps, tirant deux toiles sur les mains de notre némesis, qu'il électrocuta pour le paralyser. Remonte Dyson ! Il ne sera pas comme ça longtemps, il faut que tu retire la pierre !

J'eus un moment d'hésitation. L'idée de le laisser combattre seul ne me plaisait pas du tout. Mais mon regard se tourna vers cette unité centrale. J'avais croisé le regard de Black Panther pendant un instant, qui était enfermé dans cet univers-là. Et dans tous les autres, de nombreux êtres humains comme lui étaient torturés pour le plan de Dormammu. Il avait raison.

Fais attention à toi s'il te plait.

Miles hocha la tête pour me répondre, avant que je ne saute de l'ouverture dans le mur pour le remonter avec mes toiles et revenir au niveau de la Pierre. Appuyant sur le bouton, je fis remonter ce qui me séparait de mon groupe, pressant Vision de s'approcher vers moi.

Dès que je retire la pierre de la réalité, tu y mettras la pierre de l'espace. Au lieu de les torturer, ça va les téléporter chez eux, que ce soit sur Terre-2 ou Terre-3. Tout le monde rentre.

Alors c'est ce qu'il fit. J'enlevais, avec force, la pierre rouge de la machine, rapidement remplacée par la pierre bleue. Vision ferma les yeux, concentrant ses pensées pour renvoyer ces 28 milliards de personnes chez elles. Et il réussit, quand une vague d'énergie bleutée traversa toute la prison.

Mais si nous avions libéré tout le monde... pourquoi ma certitude de mort persistait toujours ?

© Gasmask



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
if you let this universe wins
YOU'LL LET YOURSELF LOSE
(c) princessecapricieuse

Contenu sponsorisé







[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 4 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 4 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes :: Terre-2