PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Dernières Forces Mystiques ☆ Evénement #110
Une mission de Dyson - Depuis le 8 juin 2019
La suite de Magic League sur Disney Rpg ! Une aventure de Super Héros !

Partagez
 

 [FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage

Evelyn Nichols


« Dernière force. Dernière chance. »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 586
✯ Les étoiles : 709


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Jeu 23 Mai 2019 - 0:09


MAGIC LEAGUE 4 : L'Univers Perdu
Il ne restait plus qu'Evelyn, face à un Alfred désamparé. La jeune femme se tourna vers lui, le jaugeant froidement et calmement :

- Pourquoi c’est ce qu’il fallait faire ? Vous avez dit que vous avez fait ce qu’il fallait... alors pourquoi est ce que cette trahison était ce qu’il fallait faire ?

Elle haussa un sourcil, toujours aussi implacable et l'homme baissa les yeux en soupirant :

- Parce qu'il allait tuer ma femme.

Il marqua une pause avant d'ajouter :

- Je ne sais même pas si elle se souvient de moi à l'âge qu'elle a aujourd'hui...

Elle haussa les sourcils, surprise de cette réponse :

- A l’âge qu’elle a aujourd’hui ? Comment ça ?
- Elle a...

Il se mit à réfléchir un instant, en proie à une intense réflexion, les yeux emplis de tristesse, comme s'il cherchait désespérément à rattraper le temps en comptant les années qui le séparaient de l'amour de sa vie.

- 97... non 98 ans.

Evelyn déglutit, comprenant la douleur de cet homme qui semblait visiblement avoir traversé les années malgré lui, perdant à jamais celle qu'il aimait. Evelyn s'approcha de lui et posa son index et son majeur sur sa tempe avec douceur avant de lui demander dans un presque murmure :

- Vous voulez bien vous laisser aller ?

L'homme ne répondit rien mais Evelyn commença à apercevoir des pans de sa tête avec de plus en plus de netteté, des souvenirs. Elle vit un monde, qui ressemblait à Terre-2, un enfant à l'école marquant son nom sur une feuille blanche : Edwin Jarvis. En 1941, la seconde guerre mondiale faisait rage et Edwin s'engagea dans la Royal Air Force à l'âge de 20 ans. Il prit sa retraite à 24 ans, lorsque la guerre prit fin et elle se retrouva alors au mariage des deux époux : celui qu'elle connaissait comme Alfred et Ana. Elle vit ensuite l'homme se ranger dans une vie qu'il espérait plus calme, devenant le majordome d'Howard Stark. Il se rendit vite compte que le long murmure de la vie paisible n'était pas pour lui : Stark était le fondateur du SHIELD et Edwin eut par la suite souvent l'occasion d'assiter Peggy Carter, première agent de l'organisation, dans ses missions. En 1946, il prit les commande d'un avion pour aider la jeune Carter à détourner les projets d'un criminel de guerre et sauver de nombreuses personnes. Mais c'est pendnat ce vol qu'il disparaîtra, à l'âge de 25 ans à peine. Evelyn le vit se faire emporter dans le vaisseau de Brainiac puis cryogénisé, ce qui expliquait que son corps soit resté dans un si bon état malgré son incohérence vitale. L'homme ne se réveilla de son sommeil glacé qu'en 1985, homme de 64 ans dans le corps d'un jeune homme de 25 ans.

Brainiac lui ordonna alors d'apporter son soutien à sa cause d'une façon simple : lorsqu'un jour un homme décidera de fonder une organisation de super-héros, il se devra de s'y infiltrer pour lui. Dans le cas contraire, Brainiac tuerait sa femme. Le monstre l'envoyer alors dans la Forêt Enchantée pour y subir la malédiction et en 2013, lorsque Edwin retrouva enfin ses souvenirs dans la ville de Storybrooke, il attendra jusque 2017, à ses 29 ans, pour parfaire la mission qui était désormais la sienne. Il entendit l'annonce de Dyson, alors adjoint, répondre présent à l'appel du dieu Apollon dans la création d'une ligue de super-héros. Dès lors, Alfred y offrit son aide pour que la ligue se passe bien, afin que Brainiac puisse un jour la trouver. C'est d'ailleurs ainsi qu'il décida de changer son nom en celui du majordome connu des comics de Batman. Evelyn se retrouva ensuite dans une conversation entre Dyson et Edwin où ce dernier lui demandait de respecter sa vie privée en ne lui posant jamais une seule question sur son passé, ce que le premier fit. C'est ainsi qu'Alfred devint un espion à la solde de Brainiac, ce dernier faisant toujours pression de la vie d'Ana, à ce moment âgée de 93 ans. Mais lorsque la Magic League affronta Brainiac, le majordome se remit à avoir espoir, voyant tous ces héros former les Avengers en grandissant leurs rangs, ayant enfin une véritable chance de le détruire. C'est dans cette mission qu'il fut frappé par la matière noire, lui offrant ses pouvoirs sans aucun doute en lien avec son passé de cryogénisé. A présent le corps d'Edwin a 31 ans, malgré son mental de 98 ans et Ana Jarvis doit se reposer quelque part, paisiblement, toujours en vie, à présent que le monde est libéré. Il ne l'aura plus revu depuis 1946.

Emue, Evelyn retira sa main et déglutit. Elle ne pouvait en tenir rigueur à cette homme d'avoir voulu protéger tout ce qu'il avait de plus précieux. D'un voix faible mais décidée, elle lui précisa :

- Je suis désolée... nous ferons notre possible pour que vous la revoyiez tout de même si vous le désirez...

Il hocha la tête sans rien dire de plus, sans aucun doute effondré par le poids de la douleur et la jeune femme reposa son attention sur Bruce qui venait d'arriver :

- Ultraman a ...

Mais l'homme n'eût pas le temps d'en dire plus, rattrapé par l'horreur de la réalité. Ultraman utilisa la pierre de réalité et tous, les uns après les aurtres furent transformés en statut de marbre. Evelyn eut juste le temps de voir Iris se transformer dans les bras de Géo mais son hurlement mouru dans sa gorge tandis qu'elle finissait emprisonnée à son tour.

A moitié inconsciente, elle tenta de se mouvoir mais fut brusquement envoyée une nouvelle fois dans l'univers quantique, se trouvant face au corps d'Eve, inanimée. Evelyn se précipita droit sur elle, observant ses fonctions vitale, mais la jeune parvint à trouver la force de lui parler :

- Il faut... recommencer.
- Si tu le refais tu risques de te détruire définitivement ...

Elle hésita un moment, tentée par l'idée de de proposer à la place d'Eve comme convecteur d'énergie, donnant ainsi l'occasion à la jeune femme de se régénéré un peu, peut-être suffisamment pour être sauvée lorsque tout serait fini. Mais les yeux d'Iris apparurent dans son subconscient. Faire cela, c'était se condamner à une douleur atroce, potentiellement fatale, qui laisserait sa fille seule, orpheline, peut-être (avec un peu de chances) au main du double de son père et du double de sa mère. Une vision horrifique d'Evelyn refusait de voir arriver. Déglutissant, elle se mordit la lèvre inférieure avant de demander tragiquement :

- Je le dirige vers qui ? Ultraman directement ?
- On peut faire mieux. Il... il faut que tu me fasse confiance. Absorbe mon énergie, jusqu'à ce que je disparaisse. Détruis-moi.

Elle attrapa alors la main de son double pour la poser sur son coeur, les yeux fixés sur les yeux, déterminés. Cette vision arracha à Evelyn un sanglot déchirant. Elle se voyait tout bonnement, la même rage au fond des yeux, la même certitude au fond du coeur. Le soldat prêt à tomber au combat pour sauver les autres. Elle devait se détruire elle-même, c'était surréaliste et tellement inconcevable tant la femme qu'elle avait en face d'elle ressemblait à une étrangère, bien plus proche de la jumelle que du double non avorté. Serrant les dents, fermant les yeux, sanglotant toujours plus fort, Evelyn finit par exécuter sa demande avec toute la concentration dont elle était capable. Eve disparut sous ses yeux, tandis que le fil de lumière qui s'échappait d'elle se fusionna à Evelyn. Cette dernière se sentit alors étrange, prise de vertiges, comme si une autre âme s'était serré à la sienne, ou plutôt... comme si plusieurs âmes se bousculaient en elle sans qu'elle ne puisse en comprendre la signification.

Evelyn se donna l'impulsion suffisant pour sortir du royaume quantique malgré sa prison de marbre qui l'attentait mais une force nouvelle était née en elle. Ce n'était plus une force surhumaine c'était bien plus grand, plus grand encore que cette magie générée par la pierre de Réalité. Elle brisa d’ailleurs le marbre, libérant sa puissante à l'air libre. Ouvrant les yeux, Evelyn aperçut alors que tout autour d'elle se tenaient plusieurs versions d'elle-mêmes, des doubles parfait en tout point, jusqu'à leur apparence sauf une. Une se détachait du lot. Celle juste à côté d'elle, vêtue dans cette tenue noire qu'elle avait toujours eu depuis qu'elle l'avait rencontré : Eve. Elle s’approcha de la scientifique avant de préciser :

- L'énergie quantique est liée à toute chose. Désormais, elle est enfin tienne. A part entière. Ce que la Pierre de la Réalité a fait, tu peux le défaire à ta guise.
- Ah oui, vraiment ? C'est ce qu'on va voir.

Ultraman revenait vers eux en volant, ladite Pierre dans les mains. L'ancien robot sentit qu'elle pouvait alors pleinement contrôler ses doubles, même la concentration que cela lui demandait la fatiguait, même elle, malgré son développement cérébral important. Il fallait être un tout et partout en même temps et c'est pour cela que la blonde décida de rester en retrait, utilisant dans un premier temps ses doubles seule, le temps de s'y habiter. L'une d'elle s'élança droit sur Ultraman en plongeant sur lui, poing tendu, sa taille augmenté. L'autre avait déjà fait le tour du tyran et lorsqu'il encaissa le coup, partant vers l'arrière, la seconde lui lança un coup de pied ciseau dans la tête. Deux petites se faufilaient à présent droit sur la Pierre pour la retirer de sa main mais Ultraman était habile et se servir de l'objet pour anéantir ses doubles mais ceux-ci revenaient toujours, la Pierre n'ayant aucun effet sur eux. Il revint alors à ses propres pouvoirs et bien que diminué par la kryptonite d'Anna, ils apparaissaient doucement maintenant qu'il avait retiré son batarang. Il bougea avec rapidité, les frappant assez fort pour les mettre autre d'état de nuire avant de foncer droit sur elle.

Aussi vite qu'elle le put, Evelyn ramena ses double à elle avant de se démultiplier une nouvelle fois, toutes devant elle comme un bouclier tandis qu'elle s'envolait pour se mettre hors d'atteinte. Il avait beau les violenter, la scientifique ne ressentait aucune douleur. Elles étaient désormais tant qu'elle parvinrent à être assez fortes pour expulser le tyran sur le mur opposé, l'assourdissant quelques secondes seulement mais suffisamment longtemps pour que la véritable Evelyn plonge en piqué, lui volant droit dessus pour asséné le coup final. Assommé pour de bon, la pierre de Réalité roula au sol lorsque son poing se desserra et Evelyn la ramassa à ses pieds, essoufflée, mais heureuse.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je t'attendrai, là où l'aube naît
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Chris L. Brooke


« Dernière force. Dernière chance. »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3061
✯ Les étoiles : 17785


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Ven 24 Mai 2019 - 1:03

L'univers Perdu
I tried so hard And got so far. But in the end, It doesn't even matter. I had to fall to lose it all. But in the end it doesn't even matter.

La joie sur le visage de ses partenaires, les petits rires de victoire que Chris pouvait entendre faisait croire que la mission touchait à sa fin. Plus de méchants dans les alentours, pas de pleure, pas de désespoir. Tout montrait qu'ils avaient gagnés le combat et pourtant Chris restait méfiant. Ultraman était un ennemi de taille, tout comme Brainiac. Cela ne pouvait pas se finir aussi subitement. Les anciennes missions de la League ne se finissait jamais aussi vite. Alors non, Chris ne souriait pas, il posa directement son regard sur le leader de la League qui semblait toujours inquiet. Dyson avait vu quelque chose d'horrible apparemment et il ne voulait en parler à personne. Un soupir sortit de la bouche du blond tandis qu'il passa nerveusement sa main dans ses cheveux. Son rôle était de donner espoir à la troupe et surtout à Dyson alors il se contenta de respirer un bon coup avant de s'avancer vers Dyson mais toute la league avait omis un léger détail. Ultraman était le chef d'une organisation de super-vilains. Et un des membres arriva rapidement à son secour.

Quelque chose passa rapidement prêt de tous les membres de la League pour les faire tomber un à un sur le sol. Johnny Quick, un méchant Flash. Aucun membre de la Magic League n'eut le temps de se redresser vu que le reste du Syndicat du crime fît son entrée. Chaque ennemies se concentraient sur un des héros et pour Chris ce fut Superwoman, une Wonder Woman méchante et sombre. La preuve, sa tenue était entièrement noir mais Chris n'allait pas critiquer vu que la femme avait l'avant bras plaqué contre sa gorge. Le policier fronça légèrement les sourcils essayant de parler correctement alors qu'il manquait un peu d'oxygène.

« Vous voilà enfin. On pensait que Ultraman faisait cavalier seul maintenant. Retire ton bras de ma gorge. Me force pas à te frapper, vraiment. »

La jeune femme se mit à ricaner devant le visage de Chris. Le blond leva les yeux au ciel avant d'entendre un autre rire mais cette fois-ci, il était masculin. Il posa rapidement son regard sur un nouveau membre du Syndicat. L'homme venait d'arriver en volant et venait à peine de poser ses pieds sur le sol. Contrairement à Superwoman, il n'était pas vêtu de noir mais de vert. Un vert que Chris connaissait parfaitement bien, un vert qui n'allait tout simplement pas aux méchants.

« Christopher Leon Brooke. Le dernier Green Lantern en qui les Gardiens ont fait confiance lorsque les précédents ont tous cédés à la peur et l'anneau jaune. »

Oui, il avait bien en face de lui un Green Lantern mais ce n'était pas un Green Lantern comme les autres. Comme il l'avait été auparavant. La volonté nourrissait normalement l'anneau de Green Lantern mais là c'était différent. Chris avait l'impression que la peur nourrissait l'anneau de Power Ring... Ce n'était pas logique. Le blond fronça une nouvelle fois les sourcils posant directement son regard sur l'anneau de son ennemi.

« Le seul et l'unique Green Lantern. Alors pourquoi ? Pourquoi tu es vert alors que tu pues la peur à des kilomètres. Ce n'est pas la volonté qui fait ta force mais la peur. » lâcha froidement Chris.

Power Ring s'accroupit juste à côté de Chris, posant un regard malsain sur le policier. Regard qui eut le don de l'énerver.

« Parce que j'ai eu la volonté d'écraser les plus faibles. »

Chris serra immédiatement sa mâchoire quand il entendit la phrase de ce dernier. Pourquoi un déchet comme lui avait le droit de porter une merveille autour de son doigt ? Les anneaux des Green Lantern n'étaient pas fait pour faire souffrir les autres. Il crispa alors son visage avant de commencer à se débattre faisant comprendre à Superwoman et Power Ring qu'il n'était pas prêt à se laisser faire. Il donna un violent coup de pied dans le ventre de la jeune femme avant de jeter un regard noir à l'homme qui était encore accroupis à ses côtés.

« Espèce de taré, je vais te retirer cette anneaux que tu ne mérites pas. Même si je dois te couper le doigt. »


Il avait beau essayé de se débattre, cela ne servait à rien. Power Ring avait quelque chose que lui n'avait pas. Il avait les pouvoirs de l'anneau. L'ennemi créa d'ailleurs une chaîne autour des jambes du policier ainsi que des bras et du cou. C'était impossible de bouger malgré le sérum qui coulait dans son sang grâce à Bruce Wayne.

« Bien sûr. J'ai hâte de voir comment tu vas t'y prendre. Misérable... »

Chris était prêt à rappliquer et même à cracher au visage de Power Ring pour faire comprendre à cet imbécile qu'il n'était pas prêt de se laisser faire. Mais une voix dans sa tête calma directement la colère du blond. Une voix qu'il connaissait un peu trop bien d'ailleurs.

« Tu n'as pas besoin de son anneau. Nous t'en avons donné un pour une bonne raison. »


Un anneau ? Oui, il avait eut celui de Abin Sur, un grand Green Lantern qui n'avait pas survécu, comme tous les autres. Mais il n'avait pas revu son anneau depuis Civil War, il ne l'avait pas vu depuis le début de sa mission, voilà pourquoi il se contentait d'être Captain America. Le policier fronça les sourcils avant d'arrêter de gigoter dans tous les sens, se concentrant sur la voix du Gardien de Green Lantern qui était en train de lui parler.

« Je le sais bien mais ou ? Ou est-il ? »

« Christopher. Quel est le moteur de notre Lanterne ? »

« La volonté, bien sûr. Cela veut dire que... Que si j'ai suffisamment de volonté en moi ? La bague apparaîtra ? »


Aucune réponse de la part du Gardien, laissant Chris sans réponse et se faisant aussi passer pour un fou. C'est vrai qu'il venait de parler dans le vide pendant presque deux minutes mais lui savait que c'était pour la bonne cause. La volonté, c'était tout ce qu'il comptait. La volonté de gagner, la volonté de survivre, la volonté d'aider ses amis. La volonté de.... Son regard se posa sur les membres de la League avant de finir sur Dyson. Chris ferma finalement les yeux se concentrant un maximum alors que les mots du Gardien tournait en boucle dans sa tête. Il sentit soudainement une énorme puissance gagner son corps, puissance différente de celle du sérum qu'il avait dans le sens. C'était de la magie, de la magie qu'il connaissait parfaitement bien. Quand le blond rouvrit les yeux, il vit une lumière verte et aveuglante au niveau de sa main et comprit que la bague venait d'apparaître. Sa tenue de Captain America changea de couleur, regagnant son vert et rapidement il fit apparaître un immense marteau, qu'il écrasa contre le visage de Power Ring.

« C'est qui le misérable maintenant ? »


Johnny Quick et Superwoman qui étaient dotés d'une super vitesse foncèrent vers Chris pour essayés de l'arrêter. Le policier s'envola à quelques mètres du sol avant de faire apparaître un immense mur de brique, cherchant à stopper ces ennemis qui fonçaient tête baissé vers lui. Il se concentra un maximum avant de faire apparaître un bus en plus, le lançant sans réfléchir sur Superwoman et Quick. Le véhicule écrasa sans gêne les deux ennemis, malheureusement ils étaient bien plus dans le Syndicat du Crime. Barracuda, la version maléfique d'Aquaman et Owlman la version maléfique de Batman, foncèrent aussi sur Chris. Barracuda lança de l'eau vers le policier, chose qui ne semblait pas mortel sauf que Owlman lança un gadget électrique dans cette eau. Le liquide était maintenant électrique et dangereux. Green Captain resta alors en position de combat dans les airs et forma rapidement une sphère protectrice autour de lui avant de poindre une cage en verre qu'il fit tomber sur ses nouveaux ennemis. A ce rythme là, il ne serra peut être plus capable de tous les gérer.

Chris pensait avoir un petit moment de pause avant le prochain round mais il s'était lourdement trompé. Il vit Blood Eagle, le méchant Hawkman, foncer sur Chris en déployant ses ailes tout en sortant ses griffes. Tandis que derrière lui se trouvait Deadeye, le méchant Green Arrow qui était lui aussi vêtu de noir, en train de grimper sur le mur à l'aide de son grappin. Le blond poussa un petit soupir alors qu'il fit surgir une chaîne de sa main, qui s'enroula autour des ailes de Blood Eagle. Avant de se tourner vers Deadeye qui était prêt à sauter sur lui. Chris fît apparaître une dizaine d'oiseaux qui volèrent rapidement vers l'archer, l'aveuglant et lui faisant perdre l'équilibre. À l'aide d'un ciseau entièrement créer pas sa bague, il coupa le fil du grapin.

« Vous allez bien la League ? »


Le combat n'était pas terminé, Ultraman se releva alors que Anna l'avait pourtant mit k.o.

« Tu es un idiot fini, si tu crois pouvoir triompher... Debout, misérables ! Attrapez le ! »


Le pire fût peut être à venir... Tout ceux qu'il venait de combattre : Quick, Superwoman, Power Ring, Barracuda, Owlman, Deadeye et Blood Eagle foncèrent encore une fois sur Chris. Sauf que maintenant, c'était tous en même temps et Ultraman se rajouta même à la partie. Chris posa un regard inquiet sur toute son équipe, ce n'était même pas sa survie qui le faisait paniquer sur le coup mais sur celle de ses partenaires. Le blond fit alors apparaître un bouclier immense autour de lui et du Syndicat du Crime.

« Ça va faire mal... » marmonna Chris.

Il ne parlait pas pour les ennemis mais plutôt pour sa santé à lui. Il avait la volonté, il ne disait pas le contraire mais cela semblait presque impossible. Il fit d'abord apparaître un immense T-Rex qui stoppa la course du Syndicat en donnant un coup de queue bien placé et sans attendre, Chris fit apparaître un lance rocket. Il visa ses ennemis avant de tirer trois fois sur ces dernières. Plusieurs explosions se firent entendre et heureusement qu'il avait créer se bouclier autour d'eux, les explosions auraient pût être dangereuses pour la League. La fumée empêcha Chris de voir si il avait réussi ou non mais pour ne pas prendre de risque, il décrocha son bouclier de son dos pour le mettre devant lui afin de se protéger. La fumée se dissipa et il vit enfin le résultat de ses coups. Le Syndicat fût gravement touché, s'écroulant tous sur le sol, faible. Ultraman également grâce à l'intervention de Anna plutôt. Mais cela n'empêcha pas le leader du Syndicat de prendre la parole.

« Tant pis. Il n'aura pas eu vos consciences... mais vous avez mené vous-même les deux mondes au grand sacrifice. Il se passera de vous, grâce aux 28 milliards de victimes que vous lui avez donné... »

Chris fronça les sourcils avant de foncer rapidement vers lui. Il attrapa sans honte le costume de son ennemi avant de rapprocher le visage d'Ultraman du siens.

« Que veux-tu dire par là ?! 28 milliards de victime ? »
Chris se tourna vers Dyson complètement perdu. « Que veux t-il dire par là ?! »

Dyson retira son masque réfléchissant avant d'avoir une moue terrorisé quand il tourna son visage vers la machine dans laquelle il avait mit la pierre de l'espace à la place de celle de la réalité pour renvoyer tout le monde.

« Non... on les a juste renvoyé chez eux ! »

« Oui, exactement comme prévu. Leurs esprits marqués grâce à la Pierre de la Réalité, et de nouveau répartis dans les deux mondes pour que l'emprise de Dormammu s'étendent absolument partout. Bravo, vous vous êtes échappés de la marque, mais vous vous êtes sauvés tout seul. Quels héros vous faîtes... »

Justement, quand Ultraman termina sa phrase, le ciel dehors changea complètement de couleur. Il était maintenant sombre presque noir avec des teintes de rouges. Chris leva la tête pour observer ce spectacle effrayant avant de se tourner une nouvelle fois vers Dyson.

« Qu'est ce qu'on a fait encore ? »

Dyson ne répondit pas à sa question, trop occupé à regarder l'horreur qui se trouvait devant ses yeux. Chris regarda de nouveau au loin et il remarqua rapidement une multitude de créatures noirs tomber du ciel. Magic League venait de déclencher l'Apocalypse.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Perfect paradise, tearin' at the seams - it's been a difficult year And terrors don’t prey on innocent victims. It’s been a loveless year, I'm a man of three fears: Integrity, faith and crocodile tears.

Dyson L. Walters


« Dernière force. Dernière chance. »


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader des Avengers ✗ Adjoint du maire
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 17005
✯ Les étoiles : 0


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Ven 24 Mai 2019 - 21:25

UNIVERS

PERDU
Héros
et
Justiciers








« Le soleil brillera de nouveau sur nous. ».
Δ Avengers

Pendant un instant, une grande sensation d'avoir froid me recouvrit, qui ne s'avérait être que les frissons intenses et effrayants qui parcouraient mon corps, alors que mes yeux terrorisés fixaient le ciel sombre et déchiré de rouge, duquel tombait des monstres mystiques de couleur noire. Au loin, les cris de centaines d'innocents commençaient à retentir.

Ils... ils se faisaient tuer. J'usais de toute mon énergie pour penser à autre chose. Qu'ils ne les tuaient pas. Mais tous les cris que nous entendions... c'était des cris de douleur. De torture. Et... c'était moi qui avait fait ça. J'avais envoyé les 14 milliards d'habitants de chaque Terres se faire détruire à leur propre maison, par les créatures de Dormammu, venu consommer le sacrifice qui lui était offert. Alors que les larmes commençaient à troubler ma vision et que j'en perdais ma respiration, j'en venais à oublier d'user de mes jambes, ma force les abandonnant totalement, à deux doigts de m'effondrer par terre.

J'avais commis le plus grand génocide de l'Histoire.

C'est Chris qui me rattrapa, alors qu'il essayait de ne pas perdre pied lui aussi. Je te permets pas de craquer maintenant ! On va avoir besoin de tout le monde alors s'il te plait, reprends toi. On doit les aider !

Il avait pu sentir que je tremblais face à lui. Et ma respiration difficile s'accélérait, alors que j'avais du mal à parler. Chris... j'ai envoyé ces gens se faire tuer... je voulais pas ça... je...

Chris resserra ses mains sur mes épaules. Tu ne pensais pas à mal. On fait tous des erreurs. Mais tu peux réparer, on peut réparer. Allons y !

Un tremblement immense frappa, si bien que plusieurs d'entre nous tombèrent au sol en perdant l'équilibre. Personne n'avait besoin de le dire, ça voulait dire que les monstres étaient ici.... Ils étaient ici, alors que Anna étaient encore à l'extérieur depuis qu'elle avait affronté Ultraman. Alors que Miles était ailleurs depuis qu'il était face à Venom.

Non. La réponse de Vision à Chris fut directe, à m'en glacer le sang. Nous ne pouvons rien faire. La population de ce monde vient de baisser de 35%... 40%... 50%.... 55%....

Si Chris ne me tenait pas, là c'était certain, je serais vraiment tombé. Ce monde, comme Terre-2, était censé faire 2 fois la taille de notre Terre à nous, et il y avait désormais moins d'humains en vie que chez nous.

J'entendis du bruit dehors. Une voix, qui m'était familière. Et en quelques secondes, derrière l'ouverture du mur, Miles arrivait dans les airs, de toiles en toiles... mais ne parvint jamais à nous. MILES !!! Mon cri de terreur avait couvert les siens, lorsque trois monstres lui étaient sauté dessus, le serrant mortellement jusqu'à... ce que je vois quelques traits rouges parcourir son corps avant l'explosion en étincelle, comme dans ma vision.

Alfred réagit de suite, utilisant ses pouvoir pour boucher le trou dans le mur avec de la glace épaisse. Vision, reprend la pierre de l'espace et alimente l'Epée. Il faut qu'on rentre à Storybrooke, rapidement.

Quoi ?! Hurlais-je. On ne peut pas partir comme ça ! Pas alors que...

Si, Dyson ! On ne peut plus rien faire ici, il faut partir avant que ça soit notre tour !

Alors que Vision venait de reprendre la pierre bleue, je tournais la tête de droite à gauche. Non ! Anna... elle est encore dehors...

ANNA VIENT DE MOURIR DYSON ! Hurla-t-il. J'avais reculé, portant une main à ma bouche, choqué, bouleversé. J'aurais pu vomir tellement le coup venait de me retourner l'estomac. Elle était dehors, et tous ces monstres sont dehors. Tu as entendu à quelle vitesse la population vient de disparaître, elle n'a pu avoir aucune chance.

Chris n'avait pas pu me retenir cette fois. J'étais tombé. Alfred s'était approché de moi, prenant une voix plus douce cette fois-ci. J'attends... depuis 1946... pour revoir celle que j'ai épousé. Elle vient de mourir, sans même que je puisse avoir le temps pour le réaliser. Sa voix tremblait. Il était tout aussi bouleversé que moi, mais faisait de son mieux pour ne pas pleurer. Ces monstres, ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils viennent nous détruire pour Dormammu. Tu as entendu Ultraman, nous ne sommes pas marqués. Alors si nous allons à Storybrooke, il ne nous retrouvera pas.

Je ne détecte plus aucun signe de vie dans ce monde, finit par informer Vision.

En tournant la tête, je vis que même Lisa semblait terrorisée. Jamais je n'avais vu cette expression sur le visage de Killer Frost...

Les yeux rouges du torrent de larmes qui venait de couler sur mes joues, je finis par hocher la tête, indiquant à Vision d'ouvrir ce portail. Il s'éloigna alors du groupe, pour plaquer la pierre contre l’Épée afin de l'alimenter. Cela prit quelques instants, avant que l'artefact asgardien se mette à briller. Vision le dirigea alors sur le sol, en insufflant les données de Storybrooke, ce qui créa un portail de couleur bleu face à nous, comme on en avait l'habitude pour les voyages entre notre ville et ces mondes de comics.

Aucun d'entre nous n'eut le temps de les traverser cependant. Les 4 murs, mais aussi le plafond, explosèrent tous en même temps, sous la force d'une quantité de monstres bien trop importante pour qu'on puisse le compter. Ils foncèrent d'abord sur Vision qui en perdit l'Epée et la pierre. Dans le mouvement, je pus apercevoir la pauvre Pepper étouffer sous le poids d'une dizaine d'entre eux, avant que sa peau ne rougisse, jusqu'à ce qu'elle explose en étincelles. NON !

Je n'avais pas pu en voir davantage. Me battre davantage. Je n'avais plus entendu la voix de Chris. Je n'avais plus rien entendu, soudainement plaqué au sol par tout un tas de monstres, qui m'étouffaient, encore et encore, jusqu'à ce que le néant m'envahisse entièrement...

******
*****

Je caressais du doigt le petit front de Milo, l'observant endormi avec un regard paternel. Milo n'était pas mon fils, mais au fil des mois passés avec lui et son père, je l'avais aimé comme tel. Le bébé le plus adorable à mes yeux.

Un grand sourire se dessina sur mon visage lorsque j'entendis Mattéo rentrer de sa journée de travail. Il s'approcha de moi pour m'embrasser tendrement pour un long moment. Je... me sens un peu bizarre, répondis-je quand il me demanda comment j'allais. Mais tout va bien, Milo a été adorable. Comme toujours. Toi, tu vas bien ? Je sens bien que tu es fatigué... mon grand héros.

Je le tirais vers la chambre, enlevant sa veste de pompier pour passer mes mains sur ses épaules. Tu es tout tendu, viens, tu mérite bien un massage, lui dis-je avec un sourire alors qu'il retirait son haut. Je le fis asseoir sur le lit, me mettant derrière, commençant à le masser doucement. On parlait, de tout et de rien certainement, avant qu'il ne m'interrompe, pour m'embrasser avec plus d’insistance cette fois-ci, avant de m'allonger sur le lit, son corps sur le mien.

Et bien je crois qu'il y a plusieurs façons de masser quelqu'un... soupirai-je pour lui répondre en défaisant mes propres vêtements. Et je crois que celle là est ma préférée.

Je fermais les yeux, pour les ouvrir face au berceau. Je caressais du doigt le petit front de Milo, l'observant endormi avec un regard paternel. Je... je me sens bizarre. Mais tout va bien, Milo a été adorable, répondis-je à Mattéo, amoureusement, lorsque celui-ci rentra de sa journée de travail pour me demander comment j'allais.

© Gasmask



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
if you let this universe wins
YOU'LL LET YOURSELF LOSE
(c) princessecapricieuse
En ligne

Honey Lemon


« Dernière force. Dernière chance. »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3621
✯ Les étoiles : 3131


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Sam 25 Mai 2019 - 18:07

Des hordes de monstres noirs à la peau luisante et aux pattes musclées qui se terminaient sur d'immenses griffes (ambiance) envahissaient l'espace où ils se trouvaient. Bien qu'inconsciente d'ordinaire, Honey avait plutôt conscience du danger alentours, presque suffisamment pour se laisser envahir par la peur, ce qui n'aurait vraiment pas été une bonne chose.
Elle était à présent isolée des autres et peinaient à les entendre autant qu'à les voir. Dans l'agitation ambiante, elle aperçut pourtant le petit frère de Violette qui essayait (en vain) de courir mais disparut bien vite entre les griffes (littéralement) d'une multitude de pattes effrayantes. Puis il explosa en une multitude d'étincelles et rien ne subsista de lui. Honey sentit une boule tomber au fond de sa gorge.
L'instant d'après, elle tombait aussi au sol, sous le poids des monstres. La jeune femme se demanda si c'était comme ça que sa vie allait se terminer, auquel cas elle était résignée et prête à l'accepter. Mais très vite, les bras d'Alfred la relevèrent. Il avait, constata Honey, réussit à former un dôme de glace au-dessus d'eux.
- Je ne sais pas combien de temps je vais tenir. Vous êtes capable de faire un trou au sol ?
- Ca dépend, vous voulez quoi comme trou ? Profondeur ? Superficie ? Rapidité d'exécution ?
La situation était suffisamment urgente pour que la scientifique tente de s'en tenir au minimum d'informations dont elle avait besoin. Ils manquaient de temps, en témoigner quantités d'informations qui leur parvenaient, notamment les coups que le dôme d'Alfred encaissa. Celui-ci reprit pourtant :
- Assez profond pour passer à l'étage inférieur, assez grand pour le traverser, et assez rapide pour que ça soit finit avant qu'on meurt, ce serait parfait, je dirais.
Honey opina pour signifier qu'elle avait compris sa demande et s'agenouilla, en proie à une intense réflexion. Percer du béton en un temps record demeurait une sacrée prouesse technique.
- D'accord Alfred. En sachant que 2/3 des bâtiments sont construits en béton de ciment, nous avons statistiquement plus de chances de nous en sortir en prenant pour hypothèse que c'est ce que nous avons sous les pieds. Vous avez déjà entendu parler du mortier de démolition non explosif ? demanda-t-elle plus pour faire la conversation pendant qu'elle préparait un énième mélange avec des gestes rapides et maitrisés. Eh bien c'est ce que nous allons utiliser. En temps normal, ça s'achète tout prêt dans les magasins spécialisés pour ceux qui ne veulent pas utiliser de burin mais étant donné que nous n'avons pas le temps d'aller faire les courses...
Honey regarda au-dessus de sa tête l'espace d'un instant avant de se concentrer sur la poudre grise qui prenait forme tout en continuant de parler (mais sans trop de termes techniques cette fois parce que j'ai pas trouvé la composition chimique de ce truc mais ça existe).
- Normalement, il faudrait percer des trous puis verser la poudre en la mélangeant à l'eau mais... Je suppose que vous n'avez pas pris votre perceuse à béton ?
Des fois que, la jeune femme tenta sa chance en relevant la tête vers Alfred. La situation était, de toute façon, suffisamment critique pour tenter avec ou sans perceuse de faire quelque chose.
Pour toute réponse, il tendit la main, et l'entoura d'une épaisse couche de glace à la forme de foreuse.
- Où ça ? demanda-t-il d'un ton très distingué.
Bingo ! songea Honey, soudain toute excitée avant de retrouver son sérieux :
- Si on considère que notre futur trou sera ici, expliqua la jeune femme en délimitant un cercle grossier avec ce qui lui restait de dentifrice, ça serait pas mal de criblé ledit cercles de trous espacés. Une douzaine devrait suffire, à vue de nez, estima la chimiste.
Alfred s'exécuta, faisant tourner sa foreuse fait maison le plus vite qu'il pouvait. Il était concentré mais stressé, d'autant que les cognements contre le dôme n'avaient pas cessé.
- Voilà, à vous, commenta-t-il simplement une fois les trous, peu profonds, percés.
- Top ! s'écria la jeune femme qui avait eu le temps de retrouver sa réserve d'eau et de terminer sa poudre.
Honey se hâta de répandre poudre et de verser de l'eau dans chacun des trous et de laisser la formule agir.
- Nous venons de fragiliser le béton. Y a plus qu'à attendre que ça s'effrite tout seul. Mais libre à vous d'aider un peu le tout avec une massue de glace. En théorie, ce sera inutile de porter des coups surhumains, précisa la jeune femme en se relevant.
Alfred se contenta plutôt de solidifier leur dôme protecteur le temps que la réaction chimique s'opère.
Lorsque le sol commença enfin à s'effriter, il reprit la parole :
- Comment vous pouvez avoir un crâne d'une taille normale et avoir autant d'informations dedans ? A vous l'honneur.
Honey sourit, rayonnante de plaisir après un pareil compliment.
- Le secret c'est ma mémoire éidétique qui me donne la faculté de me souvenir d'une grande quantité d'informations dans leurs moindres détails, répondit-elle simplement avant de sauter dans le trou.
Alfred sauta après elle puis leva la main pour boucher le trou derrière eux, ce qui était une brillante idée. Dans la salle d'en bas, il se dirigea vers le fond pour y examiner le plafond, réfléchissant manifestement à quelque chose, ce qui ne l'empêcha pas de s'adresser à Honey en même temps.
- Je suis désolé.
- A quel propos ? voulut savoir Honey. Le fait d'avoir trahi Dyson et sa ligue ou vous venez de faire une découverte alarmante ?
- Désolé que la vérité sur moi vous soit révélée juste avant... tout ça, et par quelqu'un d'autre que moi et puis... désolé pour nos amis. Je ne sais pas combien d'entre eux ont survécu là-haut.
Honey se mordit la lèvre inférieure avant de s'approcher d'Alfred pour poser sa main sur son épaule :
- Pour vos révélations, et si on suit la philosophie d'Emmanuel Kant, ce sont vos intentions qui priment sur leurs conséquences, or vous êtes le seul à connaitre ces intentions. Je ne puis vous juger sur ces intentions que si elles étaient mauvaises. Quant à nos amis... Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus. C'est comme d'aller se coucher à la fin d'une très très longue journée. C'est pas de moi, nota toutefois la jeune femme après un temps. C'est de Dumbledore.
- Ne m'en voulez pas mais... je n'ai pas pour autant envie d'y passer..., répondit Alfred.
- Moi non plus, assura Honey. J'ai des projets que j'aimerais mener à terme. Mais si ça doit arriver, je ne partirais pas malheureuse.
Alfred fixa encore un instant le plafond un instant, finissant ses estimations, avant de se mettre sous un coin précis.
- Là, juste au dessus de moi, c'est là où Vision avait ouvert le portail vers Storybrooke. Si j'ouvre le plafond juste à cet endroit, je pourrais nous prendre la Pierre de l'Espace et l’Épée pour qu'on puisse sortir d'ici sains et saufs. Vous pouvez me redonner votre mixture ?
Honey se douta qu'il comptait utiliser la glace.
- Et les autres ? demanda-t-elle. Vous êtes absolument sûr qu'ils ne sont plus en vie ?
- S'ils sont en vie, je pourrais utiliser le portail pour les faire venir à nous. Et quand je le ferais... j'espère sincèrement qu'ils vont nous apparaître.
- Très bien, soupira Honey en lui remettant ce qu'il demandait.
Mais avant qu'il puisse faire quoi que ce soit, le plafond céda dans une explosion qui recracha une masse infernale de monstres. En quelques secondes seulement, ils plaquèrent Honey au sol, resserrant leur prise de plus en plus jusqu'à ce qu'elle ferme les yeux.
Définitivement ?

***

- Je me sens pas très bien, papa, constata Honey, perplexe, en levant sa petite blonde vers papa qui était très grand et très beau.
Aujourd'hui, elle avait 8 ans. On était le 13 mai et il faisait beau, comme souvent au mois de mai. Papa lui adressa un sourire complice et lui fit signe de s'approcher. C'était l'heure des cadeaux et c'était une heure qui mettait la petite Honey en joie. Elle accourut aussi vite que possible, manquant de perdre ses lunettes à un moment. Papa lui remit un énorme paquet qu'elle ouvrit méthodiquement, contrairement aux autres enfants de son âge, révélant bientôt...
- Un téléscope ! Un vrai de vrai ! Oh papa, t'es le meilleur papa de tous les potentiellement existants multivers !
Honey enlaça papa très fort et ferma les yeux. Elle les rouvrit pour faire face à papa, qui était bien plus grand qu'elle et très beau :
- Je me sens pas très bien, papa, constata-t-elle, perplexe.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1207
✯ Les étoiles : 6258


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Dim 26 Mai 2019 - 21:10





Magic League : Le monde perdu

Grey clouds roll over the hills bringing darkness from above

Je ne savais pas exactement ce qu’il s’était passé. Je me souvenais d’Ultraman utilisant la pierre de la réalité, et l’instant d’après plus rien, il y avait un genre de blackout totale, jusqu’à ce que je ne revienne à moi. Quoi qu’il en soit, le connard pompeux n’était plus devant moi, ce qui était déjà une bonne chose. En revanche, ce qui était beaucoup moins quelque chose de bien, c’est la couleur que prit le ciel : noir, avec des lueurs rouge. Clairement, ça avait des allures d’apocalypse. Ça plus, les monstres qui tombèrent au loin, vraiment ça n’annonçait strictement rien de bon, et je ne parlais même pas des cris. Il y avait de quoi vous glacer le sang, et pour autant j’arrivais à faire face à beaucoup de choses, mais là je devais admettre que je faisais pas la fière. Je rassemblais tout mon courage possible, en voyant ces créatures tomber par centaines, et de plus en plus proche de moi jusqu’à pouvoir m’atteindre. Il ne fallait pas rester là, je devais partir, essayer de retrouver les autres. Mais à peine eus-je fait trois pas dans la direction opposés, que trois d’entre elles tombèrent derrière moi avant de me courir après à une vitesse folle. D’autres au nombre de quatre, arrivèrent devant moi, me barrant la route. A ce stade, il ne semblait y avoir plus qu’une seule possibilité : l’attaque est paraît-il la meilleure des défenses. Alors, il était plus que temps de le vérifier.

L’ennuie, alors que j’avais déjà utilisé presque toute mon énergie, et mes gadgets c’est que rien ne semblait leur faire d’effet, ils demeuraient bien plus fort. C’est à ce moment, que quelque chose dans le ciel attira mon attention : il ne s’agissait pas d’un monstre, mais plutôt d’un visage familier. C’était Captain Marvel, manifestement accompagnée par quelqu’un d’autres en train de voler. L’autre personne quitta ses côtés afin de se diriger vers la prison où était resté mes coéquipiers.

« Il faut s'en aller. Votre costume vous permet-il de respirer dans l'espace ? » Me demanda-t-elle en me tendant la main afin de pouvoir échapper aux monstres par voie des airs

- C'est la question à un millions de dollars répondis-je Où sont les autres ?

L’autre personne était partie en direction de la prison, elle devait bien les avoirs aperçus non ?

« On ne peut plus rien pour eux. Il va falloir retenir votre respiration le plus possible, je vous préviens. »

Wow wow, doucement. Pause, stop, on rembobine. Il était pas QUESTION, de partir si les autres étaient toujours là. Non mais et puis quoi encore ? J’allais pas les abandonner comme ça en mode crevarde. Je m’en foutais de sauver ma peau, du moment que eux ils étaient en sécurité. J’crois qu’il allait me falloir un peut plus d’infos là, parce que moi je bougerais pas d’ici sans ça.

- Comment ça on ne peut plus rien pour eux ? Ils ne sont quand même pas...Non, je refuse de croire qu'ils ont pu se faire avoir comme ça, ils ont forcément trouvé un moyen de s'en sortir.

Je les avaient vus à l’oeuvre, ils savaient se sortir même des situations les plus impossibles. Alors, je restait butté sur mon idée. Ils s’en étaient forcément sorties indemne. Peut importe, ce qu’on me dirait. Tant que je n’aurais pas eu la preuve formelle, qu’ils leur étaient arrivés quelque chose, je continuerais à y croire.

« Ce que vous voyez autour de vous c’est la récolte de Dormammu. Il dévore tous les habitants du monde avant de le détruire. Ce n’est pas sa première fois, et ça se déroule en quelques minutes seulement. Il est trop tard, vous êtes la dernière survivante de la Terre. »

C’est faux. Je persistais à croire que la Magic League, et tous les autres avaient trouvés un moyen de partir d’ici. Mais si moi je restait, ça ne servirait à rien. En allant avec Carol, je trouvais bien un moyen de les contacter. Tournant une dernière fois, mon regard en direction de la prison, je serrais le poing et me tournait vers Captain Marvel :

- J'vous suis

De la lumière commença tout à coup à nous entourer : Il semblerait que nous soyons sur le départ. Mais malheureusement le départ fût interrompus par trois créatures qui se jetèrent sur nous, me faisant lâcher la main de Carol par la même occasion. Je fût subitement prise, d’une sensation d’étouffement avant que tout ce que je ne vois ne soit plus que du noir.


***

Elsa était passé me voir, depuis la naissance de Matthew, elle le faisait de plus en plus souvent et je ne pouvais qu’en être heureuse. Après tout ce temps passé moi à lui courir après, et elle à m’éviter, nous redevenions enfin proche, c’était tout ce que j’avais toujours voulut, et je le devais entièrement à mon fils.

- Je ne me sens pas très bien admis-je, c’est peut-être la fatigue m’empressais-je de rassurer ma grande sœur, Matty a du mal à faire ses nuits.

Euphémisme du siècle. Mais, je ne voulais pas pour autant, que cela empêche Elsa de venir me voir. Même, si j’étais fatiguée, je voulais continuer de voir ma grande sœur. Elle m’avait tellement manquée durant toute ces années, que je ne voulais plus perdre une seule seconde pour échanger avec elle. Je savais, qu’elle travaillait sur ses pouvoirs, elle me l’avait confié à la maternité lorsqu’elle était revenu me voir, elle ne voulait plus avoir peur. Et je lui avait promis d’être toujours là pour l’aider.

Elle m’ordonna de rester assise, tandis-qu’elle se dirigeait vers la cuisine, comme la porte du salon n’était pas fermé, j’entendis plusieurs bruits d’ustensiles et quelques minutes plus tard elle revint avec une tasse de chocolat chaud dans les mains, qu’elle me tendit. La remerciant chaleureusement, j’en bus un gorgée tout en fermant les yeux afin de mieux apprécier la boisson chaude avant de les ouvrir à nouveau pour faire face à Elsa, elle était passé me voir. Depuis la naissance de Matthew elle le faisait de plus en plus souvent.

- Je ne me sens pas très bien. C’est peut-être la fatigue
m’empressais-je de la rassurer.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Evelyn Nichols


« Dernière force. Dernière chance. »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 ZHNKp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 586
✯ Les étoiles : 709


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Lun 27 Mai 2019 - 19:35


MAGIC LEAGUE 4 : L'Univers Perdu
Les monstres les entouraient. Il n'avait pas fallu plus d'une poignée de secondes pour que ces coéquipiers disparaissent de sa vue. Seule Géo, Eve et, à son plus grand soulagement, Iris dans les bras du scientifique étaient toujours présents. Le toon n'avait d'ailleurs l'air pas très à l'aise, n'ayant aucn moyen de se défendre. A bien décrypter son visage, il paraissait même entièrement effrayé et Evelyn décida de l'aider à garder la tête froide en se démultiplinat suffisamment pour créer un bouclier solide tout autour d'eux.

- Qu'est-ce qu'on fait ? On attaque ?

Evelyn n'était pas certaine de vouloir donner la première offensive. Ils étaient tout de même au centre d'un cercle, il n'y avait pas pire endroit pour lancer une attaque et elle ne voulait surtout pas risquer de faire blesser sa fille. Mais pour toute réponse, Eve se contenta d'ouvrir la bouche sans qu'aucun son n'en sorte. Ses doubles commencèrent alors à faiblir et Evelyn les ramena à elle pour leur offrir le repos de sa puissance mais Eve tomba à genoux, tandis qu'elle se sentait elle-même faiblir. Portant sa main à sa gorge, elle commença à suffoquer et la jeune femme se précipita à côté de son double pour tenter de l'aider.

- Eve ? Qu'est-ce qui se passe ?

La jeune femme releva la tête vers elle, tentant tant bien que mal de parler :

- Dormammu... a corrompu l'univers quantique.

Evelyn sentit sa main mais sur l'épaule d'Eve perdre de l'emprise et au bout de quelques secondes seulement, elle avait disparu, la laissant à la merci des monstres avec Géo et Iris. La scientifique se releva lentement, le cœur battant, reculant à présent vers les deux autres. Iris avait une bonne partie de sa main dans sa bouche, trahissant son appréhension et sa petite voix fluette, teintée de stress ne fit qu'accentuer le soupons que sa mère avait déjà. Pourtant, courageusement, elle se proposa pour réaliser une fois de plus une expérience de baby Hulk :

- Grosse colère ?

Evelyn se contenta d'un simple non de la tête tout en visant de son poing un maximum d'assaillant, espérant que les missiles dont l'avait équipé Bruce seraient suffisants. Les monstres se rapprochaient à présnet dangereusement et Iris sentait d'autant plus l'urgence, insistant avec une voix de plus en plus aigue :

- Pas grosse colère ?
- Non chérie, maman s'en occupe, d'accord ? Géo, surtout protège la autant que tu peux, je m'occupe de tes propres arrières.

L'offensive fut lancée par les autres quelques secondes après seulement. Evelyn tint bon quelques minutes, parvenant à repousser ceux qui revenaient toujours en surnombres mais au bout d'un moment, trop prise par l'action, elle perdit Iris et Géo de vue. Elle entendit alors sa fit pousser un hurlement qui lui déchira littéralement le cœur et les tympans, se mettant à hurler à son tour :

- IRIIIIIIS ????

Mais submergée par le nombre, elle ne peut rien faire d'autre que de succomber et tout devint noir...

*******

Elle était à l'hôpital de Storybrooke. Sa peur n'était que décuplée par la douleur lancinante que son corps lui infligeait. Elle avait coupé tous ses contrôles sur son corps, elle avait refusé la péridurale, ne souhaitant que vivre cette douleur chaque seconde un peu plus, mesurant toute l'ampleur de sa chance. Elle était un robot, elle avait été un robot et à présent elle était sur le point de donner la vie. Sebastian était toujours à ses côtés, lui tapotant la main maladroitement, tentant visiblement de jouer un rôle qui n'était pas le sien.

Elle sentait le stress monter en elle. Et si Wilson n'arrivait pas à temps ? Et s'il loupait l'important le plus important de leur vie ? Mais soudainement, la porte s'était ouverte à la volée, dévoilant une Alexis essoufflée mais triomphante, présentant un Wilson aux cheveux en bataille, rougit par l'effort de la course, s'approchant fébrilement d'elle en tremblant de tout son être.

Sebastian et Alexis avaient alors décidé de quitter la salle pour les laisser dans leur intimité, dans ce profond moment d'amour qu'ils vivaient à présent. Elle sentait le baiser sur son front, la main de son amoureux dans la sienne, tandis que les sage-femmes préparaient enfin ce travail qui s'annonçait. Elle poussa à plusieurs reprises, sentant son énergie s’amoindrir à mesure que les minutes passaient. Et pourtant, elle le savait, elle était invincible. En cet instant, rien ne pouvait l'empêcher d'atteindre son but. Ni la douleur, ni la fatigue. Elle n'était plus un robot, plus une humaine, juste une mère en devenir qui donnait à sa progéniture à venir toute sa peur, son stress, sa puissance et son amour.

Et voilà qu'elle était enfin là. Dans une ultime poussée, Evelyn avait poussé un gros soupire, relâchant son dos contre le matelas mais toujours à la recherche de cet enfant qu'elle aimait déjà tant. Pourquoi ne criait-elle pas ? Elle ne s'était posé la question que dans sa tête mais Wilson avait répondu d'un seul trait, comme s'il avait en cet instant la capacité de lire dans ses pensées : elle allait bien, tout irait bien.

Et enfin le cri déchirant et englué de la vie. Evelyn sentit alors tout son corps lâcher, elle sentit sangloter, bavant misérablement une grosse bulle d'où pendait un filet léger. Ses larmes se mélangeaient à sa sueur et on lui posait à présent la toute petite chose dans ses bras. Elle sentait son Wilson à ses côtés qui allait manquer de s'effondrer, prenant une chaise pour éviter l'évanouissement, observant la personne la plus magnifique que cette terre n'avait jamais porté, le trésor le plus cher, le plus bel accomplissement de leur vie. Elle était magnifique. Il n'y avait plus qu'elle. Iris. Ce serait son nom. A trois ils étaient désormais encore plus fort. L'enfant avait cessé de pleurer et malgré sa fragilité, elle déglutit avec un petit bruit discret, plongeant ses grosses billes bleus consécutivement dans les yeux de sa mère et de son père. Il y eu un petit "oh" de surprise qui était sorti de sa bouche et Evelyn pleura de plus belle. Déglutissant, elle sentait alors que sa tête tournait, qu'une nausée s'emparait de son estomac et de sa gorge, elle avait peur de lâcher la petite...

- Wilson... je ne me sens pas très bien...

Elle ferma les yeux un instant pour reprendre ses esprits puis les rouvrit.Elle était à l'hôpital de Storybrooke. Sa peur n'était que décuplée par la douleur lancinante que son corps lui infligeait. Elle avait coupé tous ses contrôles sur son corps, elle avait refusé la péridurale, ne souhaitant que vivre cette douleur chaque seconde un peu plus, mesurant toute l'ampleur de sa chance....

...

- Je ne me sens pas très bien...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je t'attendrai, là où l'aube naît
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Chris L. Brooke


« Dernière force. Dernière chance. »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3061
✯ Les étoiles : 17785


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mar 28 Mai 2019 - 23:44

L'univers Perdu
❝Sea may rise, Sky may fall.Go on, Go bravely on, Into the blackest night... I will not say goodbye❞

L'atmosphère qui s'était installé autour d'eux était vraiment étrange. L'air était pesant, presque irrespirable. Il y avait quelques minutes déjà ils entendaient les civils hurler à mort non-loin d'ici et maintenant, plus rien. Ce silence lourd de sens fit réagir Chris, il voulait les sauver. Sauver ce qui restait au moins, ils avaient déjà perdu Terre 2, ce n'était pas le moment de perdre une autre planète mais Vision le stoppa dans son hélant, annonçant à l'équipe que la civilisation était en train de mourir à petit feu. Qu'il était impossible de les sauver à cause de bêtes noirs qui avaient maintenant envahis la Terre. Chris serra son poing tandis qu'il jeta un regard noir au ciel chaotique qui se trouvait au dessus de leurs tête. Comment rester impassible face à ce qui était en train de se passer devant lui ? Et maintenant il devait rentrer à Storybrooke et abandonner cette planète dans les mains des monstres qui se trouvaient en face d'eux. La colère le rongeait de plus en plus. Tellement qu'il ne pouvait plus se concentrer sur Dyson. Chris se détacha de lui essayant de ne pas se faire ronger par la colère. Dormammu était leurs ennemi ultime maintenant mais pour l'instant la League était impuissante face à ce qui était en train de se passer. Si Vision le disait, Chris lui faisait confiance. C'était une intelligence artificielle après tout.

Le pire fût peut être d'apprendre que plus aucuns êtres-vivants ne vivaient sur cette planète. Vision venait d'annoncer qu'il ne détectait plus de signe de vie, hormis celle de la League. Les monstres avaient tués tout une population en seulement quelques minutes. Des monstres sans cœur et sans âme. Chris finit alors pas baisser la tête, fixant le sol tandis que son ancienne colère l'abandonna rapidement laissant place à de la tristesse et de la culpabilité. Ils n'avaient rie pût faire, rien de rien et maintenant ils devaient renter chez eux et faire comme si de rien été ? Le regard du blond croisa celui de Lisa tandis que Vision était en train d'ouvrir le portail grâce à l'épée et à la pierre. Chris ne lâcha pas la jeune femme du regard tandis qu'il essayait encore de se persuader qu'il y avait une solution pour tous les sauver. Les civils, Anna et Miles.

La lumière du portail refléta sur le visage de Killer Frost et Chris comprit rapidement que le portail était enfin créé, il se tourna vers Vison, hésitant. C'était bien la première fois qu'il n'avait pas envie de rentrer à la maison tout de suite, la première fois qu'il se sentait aussi mal en sortant d'une mission de Magic League et pourtant il en était déjà à sa troisième. Le policier baissa son regard vers son anneau le fixant un long moment. La volonté... Il ne méritait pas autant de pouvoir autour de son doigt. Pourquoi le Gardien lui avait donné cette responsabilité alors qu'il venait d'échouer et lamentablement. Un soupir sortit de sa bouche tandis qu'il traîna des pieds vers le portail mais impossible de l'atteindre.

Chris s'arrêta subitement quand il entendit le bâtiment trembler et en quelques secondes, le plafond tomba sur les membres de la League. Il crispa sa mâchoire avant de faire apparaître un mur vert au dessus de sa tête et de celle de Lisa, de son autre main il protégea les autres membres de la League en créant un autre mur. Mais cela ne fût pas suffisant vu que les monstres de Dormammu firent leur entrée. Chris se fit plaquer sur le sol et manqua donc de concentration. Ces murs vert disparurent laissant les mur de plafond tomber finalement sur le sol. Il lâcha une injure tandis que les monstres n'arrêtaient pas de se jeter sur lui. Ces bêtes allaient si vite et elles étaient trop nombreuses. Chris ne voyait plus personnes et n'entendait plus personne. La seule chose qu'il arrivait encore à voir c'était la lumière bleu du portail vu qu'il n'était pas loin de ce dernier.

Mais il ne comptait pas partir sans les autres, ce n'était pas son genre. Alors avec Killer Frost, ils attaquaient pour éliminer un maximum de ses choses. Lisa se servait de sa glace et Chris lui.. De tous ses pouvoirs. Il fit apparaître une mitraillette et sans réfléchir, il tira partout et dans tous les sens. Quand son arme fût décharger, il posa son bouclier sur le sol avant de faire apparaître un marteau dans ses mains. Il tapa de toute ses forces dans le bouclier ce qui créa une onde de choc et fit valdinguer les ennemis plus loin. Tous ces efforts ne servaient à rien, les monstres revenaient plus nombreux que jamais et encore plus en colère et Chris se retrouva rapidement submerger.

« Chris, il va falloir que tu passe à travers le portail avant qu'il ne soit trop tard... »

« Jamais ! Pas sans vous ! Je ne partirai pas sans vous... »

Il afficha une petite grimace tandis qu'il sentit des douleurs un peu partout sur son corps. Des douleurs que les monstres étaient en train de lui infliger mais ce n'était pas le plus grave. Il ne voyait pas les autres, il ne pouvait pas aider les autres. Il avait de plus en plus de monstres sur lui, impossible de bouger maintenant et la volonté l'avait quitté pour ce combat. Mais ses yeux bleus se posèrent sur Lisa qui se tenait juste à côté du portail et sans hésitation, il lui donna un ordre.

« Toi, passes par ce portail ! Vas-y Lisa ! Sauves-toi ! »

« PARDON ? Jamais sans toi! »


Il vit Lisa marcher dans sa direction, elle voulait le sauver mais c'était impossible. Chris le savait et Killer Frost aussi. Chris dans sa dernière volonté fit apparaître un mur transparent devant cette dernière, l'empêchant de faire un pas de plus vers lui.

« Lisa, va t-en ! Pour ta sœur, vas-y. »


« NON. CHRIS JE T'ORDONNE D'ENLEVER CE MUR, MAINTENANT ! »

Les hurlements de la jeune femme lui faisait mal au cœur mais il n'avait pas le choix. Les membres de la League étaient perdues mais elle, pouvait-être encore sauvé. Il serra alors sa mâchoire pour s'empêcher de lui parler. Si Chris ouvrait la bouche, il savait que ce serait pour lui demander de passer un message à sa famille. Comme quoi il les aimait et qu'il ne les oublierait jamais mais c'était trop dur.

« CHRIS TU ES EGOISTE, ENLEVE MOI CA ! FAIS PAS LE CON, ARRETE ! »

« Je suis désolé princesse des glaces... »

Sans prendre en compte ce qu'elle venait de dire, Chris déplaça doucement le mur vers le portail. Il força alors Killer Frost à le prendre grâce à ses pouvoirs de Lantern. C'était la dernière bonne action qu'il pouvait faire, le dernier service qu'il pouvait rendre, la dernière vie qu'il pourrait sauver. Le blond vit alors Lisa passer à travers le portail et ce fût la dernière chose qu'il vit vu que les monstres se jetaient de plus en plus sur lui puis plus rien. Le noir total.

_______________

Chris afficha un énorme sourire alors qu'il déchirait des morceaux de sa barbe à papa pour le mettre dans sa bouche. Il la partageait avec Candice et d'ailleurs cette dernière en mangeait bien plus que le jeune garçon. Les faux-jumeaux avaient neuf ans depuis seulement quelques mois. Ils étaient des grands maintenant ! Ils avaient le droit de faire des manèges à sensation parce qu'ils avaient la taille et l'âge requît. Voilà pourquoi leur mère les avait emmené dans cette fête foraine qui se trouvait en bord de mer. Le père de Chris n'était pas là, il assistait au match de foot de Charly son grand-frère. Aujourd'hui, ils étaient en petite comité. Sa mère, sa jumelle, Cyan et Cassiopée. Sa mère ne pouvait pas gérer huit enfants dans un lieu pareil après tout. Chris fixait la grande roue en affichant un immense sourire, il voulait monter dedans mais il afficha une petite grimace qui eut le don d'inquiéter sa mère. Elle s'accroupit devant Chris et demanda tendrement ce qu'il avait.

« Je me sens pas très bien, maman...» il posa sa main sur son petit ventre. « Peut-être à cause de la barbe à papa. » il donna finalement toute la barbe à papa à sa sœur jumelle avant de se retourner vers sa mère. « J'arrête, promis. »

Sa mère afficha un petit sourire en coin, un sourire fière avant de passer délicatement sa main sur la joue de Chris. Elle rapprocha finalement son visage de celui de son fils et embrassa délicatement son front. Chris ferma les yeux pour profiter de ce geste. Quand le petit garçon les rouvrit, il eut de nouveau la barbe à papa dans ses mains. Il se promenait dans la fête foraine avec sa famille avant d'afficher une petite grimace tandis que sa mère s'était accroupis devant lui.

« Je me sens pas très bien, maman... »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Perfect paradise, tearin' at the seams - it's been a difficult year And terrors don’t prey on innocent victims. It’s been a loveless year, I'm a man of three fears: Integrity, faith and crocodile tears.

Violette Parr


« La Mort est la dernière
aventure qu'il te reste. »


Violette Parr


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Apprentie Policière
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5017
✯ Les étoiles : 0


[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans : « La Mort est la dernièreaventure qu'il te reste. »


________________________________________ Mer 29 Mai 2019 - 19:27

Evénement #108 : Magic League 4, l'Univers Perdu
Scène POST-GENERIQUE


Qu’est-ce qui se passait ? Violette avait l’impression de revivre la destruction de Terre-2, l’attaque qu’il y avait eu sur sa planète lors de la seconde mission de la Magic League. Mais là, c’était pire. C’était l’apocalypse. Des milliards d’innocents étaient en train de mourir, hurlant leur peur et leur douleur. Des monstres étaient apparus par dizaine, centaine voire peut-être plus dans certains endroits. Ces bestioles ne laissaient aucune chance à personne. Désespérément Violette chercha les têtes qu’elle connaissait, d’abord celles de sa famille, puis celle d’Honey, Dyson et Chris. En vain. Elle percevait à peine quelques bruits…Constatant qu’elle était seule, Violette sentit son cœur se resserrer. Même si elle avait des dons, qu’elle savait se battre, se défendre et survivre, elle était totalement paniquée. Les murs de la salle de la prison étaient détruits, laissant apercevoir le ciel rouge…qui paniqua encore plus Violette. Il fallait qu’elle retrouve ses amis, qu’ils se défendent et qu’ils survivent. Malheureusement elle n’en n’eut pas l’occasion lorsque plusieurs monstres tombèrent devant elle. En se retournant pour fuir de l’autre côté, elle remarqua qu’il y en avait également derrière elle. Violette utilisa ses champs de force pour les envoyer valser. Néanmoins, il y en avait beaucoup trop. La meilleure solution était la défense. Elle se protégea alors à l’aide de son légendaire champ de force, créant une bulle protectrice tout autour d’elle.

Jamais Violette n’aurait imaginé que cela serait aussi dur de tenir son bouclier. Les créatures étaient très très puissantes. Elles étaient bien haut dessus des robots qui avaient attaqués Jean-Balthazar et Violette lors du concert organisé par la mairie. Violette serra les dents, bien déterminé à ne pas mourir aujourd’hui. Mais son champ de force diminuait petit à petit sous le poids des créatures. Puis tout à coup, dans un fracas soudain et puissant, quelqu’un venu du ciel se posa brusquement à côté d’elle. Violette leva les yeux vers son champ de force. Il était pourtant toujours là, toujours actif. Mais l’individu venait de traverser sans aucun problème sa bulle protectrice. C’est IMPOSSIBLE ! Personne n’avait jamais réussi à tel exploit ! L’homme, dont les globes oculaires étaient illuminés de jaune et qui venait de débarquer, était finalement sorti de sa bulle pour attaquer sans dire aucun mot. Même pas un pardon d’avoir pénétré ton espace intime. Rien. Non. Il s’était contenté de fermer les poings et de jetter une sorte d’énergie qui frappa les monstres et les éloigna. Violette l’observa bouche bée. Il se pressa de revenir vers Violette, et toujours sans dire un homme, il passa un bras à sa taille et s’envola pour regagner le ciel, fuyant toutes ces créatures. Violette lâcha sa concentration pour réaliser son champ de force. Ceci lui permit alors de voir que la personne qui venait de sortir Violette de la mouise n’était autre que … RICHARD !

« Mais t’es qui exactement ??? »

Depuis quand Richard avait des pouvoirs ? Ils avaient passé un petit moment ensemble lorsque le reste de l’équipe était à la tour Avengers…et à aucun moment il n’avait fait part de ses dons à Violette. Cela semblait pourtant important. Peut-être même que cela aurait permis de sauver … le reste de la population non ? Violette ne savait plus quoi penser. Plusieurs sentiments se mélangeaient…tout comme Richard qui la regarda avec un regard à la fois rempli de tristesse et de colère profonde.

« Je suis comme toi. Le dernier survivant du monde. »

Les mots de Richard eurent l’effet d’une bombe. Impossible. Il ne pouvait pas rester qu’eux deux. Où étaient passé la famille Parr, Honey, Dyson, Chris et le reste de la Magic League ? C’était impossible qu’ils soient morts. Impossible. Violette ne voulait pas y croire. Cette nouvelle terrifiante et impensable avait carrément fait oublier à Violette que Richard n’avait pas réellement répondu à sa question sur son identité.

« NON ! Les autres ne sont pas morts, c’est pas possible. Ramène-moi là où ils sont. Il faut les aider, les sauver. »

Les yeux de Violette s’humidifièrent au fur et à mesure qu’elle prononçait ses paroles. Les larmes étaient prêtes à couler.

« Je….c’était trop tard….quand je suis descendu, il n’y avait plus que toi dans la salle. » Richard marqua une pause. « Mais il n’a fait que retarder le rôle que nous avons tous. On ne l’a pas empêché d’agir, mais on va les venger en accomplissant notre destin. »

Tout son petit discours n’était que des mots sans réel sens pour Violette. Elle n’arrivait même pas à se concentrer sur ce qu’il disait car elle était en train de réaliser petit à petit qu’elle venait de perdre tout ceux à qui elle tenait.

« Nooooon….ce n’est pas possible…. » se lamenta-t-elle en laissant les larmes coulés sur ses joues rouges. Elle serra son poing, folle de rage, de colère et de chagrin. « Quel rôle ? De quoi tu parles ? Le monde est en train de disparaître, tout le monde est mort….Ma famille…De quel destin tu parles ? »

Violette serra les dents, essuyant avec sa main les larmes qui coulaient. Elle n’arrivait pas à y croire. Elle ne voulait pas croire qu’elle ne reverrait plus ses proches.

« Qui es-tu Richard ? » demanda-t-elle avec un ton un peu sec, tandis qu’elle se tenait à lui au cas où.

Mais aucune réponse. Richard se contenta de voler dans une direction. Ils parvinrent rapidement à l’endroit où se trouvait Captain Marvel, toujours dans le ciel.

« Je n’ai pas pu sauver Batgirl non plus… » annonça-t-elle.
« Vous n’avez pas réussi à protéger Batgirl ????? » déplora Violette totalement bouleversée, accrochée autour de Richard.
« Alors il n’y a plus que nous…et c’est suffisant pour le détruire. » expliqua Richard avant de tourner la tête vers Violette. « Prends une grande inspiration. Comme tu en es incapable, la Sorcière Suprême va te donner la faculté de respirer dans l’espace, mais lorsque nous arriverons sur la Lune, il te faudra un temps d’adaptation. »

Violette fit les yeux ronds à Richard. A quel moment allait-elle comprendre ce qui se tramait ?

« Quoi ??? Sur la lune ? La sorcière suprême ? Je ne comprends rien. Mais… » Violette marqua une courte pause. « …je suis bien obligé de vous faire confiance. »

Après tout…Si tout ce qu’ils disaient était vrai, Violette ne pouvait plus compter que sur Richard et Captain Marvel. La brunette prit une grande inspiration. Et même si ce fut très dur, Violette fut obliger de se retenir d’ouvrir la bouche lorsqu’elle aperçut un cercle de lumière se former devant eux.

Le trio nouvellement formé traversa le portail et ils se posèrent sur la Lune. Violette sentait qu’elle n’arrivait plus à respirer. Elle sentait également l’air qu’elle avait emmagasiné dans ses poumons s’utiliser très rapidement. Fort heureusement, d’un seul coup, l’air présent sur la Lune entra dans ses poumons. Elle parvenait à respirer alors qu’elle était dans l’espace, sans aucune combinaison ! Richard avait relâché Violette mais était resté proche d’elle, il s’était même tourner vers elle.

« Il est temps de t’expliquer le rôle que tu as dans le destin de cet univers. La raison pour laquelle…tu es née. »
« Je suis vraiment sur la Lune là ? Genre sans combinaison, sans rien ?? C’est incroyable…et totalement flippant. Tout comme ce que tu dis là. Je suis née parce que je suis le fruit de l’amour entre mes parents, deux super-héros. C’est tout. »


Impossible pour elle d’avoir un rôle quelconque à jouer. Elle ne venait même pas de ce monde-là.

« Oui. Et à cela les Gardiens de l’Oa ont rajouté en toi le dernier composant nécessaire à la grande équation qui détruira Dormammu. »

Violette tomba de haut. C’était assez désagréable de découvrir que sa naissance n’était que dans un but…qu’elle serait utilisée pour quelque chose. Violette fronça les sourcils, fixant Richard dans les yeux.

« Explique-toi ! Tu es en train de dire que je suis née juste dans le but de détruire l’ennemi le plus puissant de tous les temps ? Qu’est-ce qu’ils ont rajouté en moi ? » demanda-t-elle avec un regard légèrement plus dur.

Beaucoup de sentiments se mélangeaient en elle. La colère et la tristesse d’avoir perdu tous ses proches. Mais également l’incompréhension et la déception face à ce qu’elle découvrait. Elle ne comprenait pas tout ce que cela voulait dire. Mais cela la décevait quelque peu de savoir qu’elle était née dans un but précis…c’était un peu comme si elle ne servait qu’à une chose : détruire un vilain.

« Non. Tu es née dans le but de me permettre de détruire l’ennemi le plus puissant de tous les temps. »
« Encore mieux. »
soupira-t-elle en croisant les bras contre sa poitrine. Le sentiment de n’être qu’un objet qu’on utilise à une fin bien précise se renforçait. « Qui es-tu Richard ? Tu ne m’as pas répondu tout à l’heure. Et comment puis-je te permettre de détruire cet enfoiré, qui a détruit ma famille et mes proches, qui est en train de me détruire à l’intérieur ? »
« Je m'appelle Richard Rider. J'étais comme toi, un simple étudiant, je vivais dans le Queens sur Terre-3. Et un jour, Rhomann Dey, un alien qui combattait pour la planète Xandar, m'a choisi pour hériter de son pouvoir avant sa mort. Le pouvoir destiné à détruire la plus puissante des menaces : j'ai en moi les Forces Mystiques qui régissent cet univers. Je suis devenu le champion terrestre de Xandar. Je suis devenu Nova. »
Il s’arrêta un instant et tourna la tête vers le Terre. Violette suivit son regard. « J'ai longtemps cru que je devais trouver Dormammu pour le détruire avec ces pouvoirs. Je me trompais. Et à cause de mes erreurs... il a détruit Xandar. J'ai fini par découvrir qu'il n'y avait pas que moi. Il y a tout un schéma qui doit mener à sa destruction. Un schéma composé de grandes puissances qui rivaliseraient contre Dormammu au combat jusqu'à ce que mes pouvoirs l'anéantissent. Je les ai tous trouvés, sauf une personne. Celle qui serait capable de le maintenir pour qu'il ne nous échappe pas. Celle qui est la seule personne capable de l'empêcher de fuir dans les retranchements de l'univers où nous ne pouvons pas l'atteindre. Toi. Lorsque les Gardiens de l'Oa ont perdu les Green Lantern, ils ont voulu placer des pouvoirs cachés sur la Terre. L'autre Terre, Terre-2, la tienne. Mais le tien était le plus important : les champs de force que tu es capable de créer sont capable de maintenir des entités très puissantes. Dont le pire d'entre tous. Maintenant... c'est notre seule et dernière chance, Violette. »

Face à toutes ses explications, Violette resta bouche bée. Tout cela tenait la route et pourtant il y avait un hic. Violette n’arrivait à croire que ses champs de force étaient aussi puissants. Elle, qui des années auparavant avaient du mal à tenir correctement et suffisamment longtemps un champ de force autour d’un petit objet. Depuis elle avait fait du chemin, avait gagné en puissance. Mais est-ce que cela était suffisant ? Violette doutait totalement d’elle-même. Et il fallait que Richard et Captain Marvel soient au courant.

« Mais pourtant il y a plusieurs années j'étais incapable de protéger un vulgaire avion. Certes aujourd'hui j'arrive à protéger un vaisseau entier. Mais là on parle d'une entité. Vous êtes sûre qu'il n'y a pas une autre Violette Parr, dans les autres mondes, plus puissante ? Vous êtes sûre qu'on parle bien de moi là??? »
« Sers les dents. »
ordonna Captain Marvel en s’approchant de Violette.

Elle ferma son poing et le leva dans la direction de Violette. Cette dernière voulu prendre la parole, mais elle n’en n’eut pas le temps. De la lumière sortit du poing de Marvel, fonçant violemment sur la brunette et la frappa fortement au niveau du torse. Cette attaque la projeta un peu plus loin, la faisant lourdement tomber sur le dos.

« Eh ! Mais ça va pas ! On est dans le même camp ! » se plaignit Violette qui se releva difficilement. Et pourtant, au lieu d’avoir mal, elle se sentait devenir plus forte. « Qu’est-ce que vous venez de me faire ? » demanda-t-elle en arqua un sourcil.
« Tes pouvoirs sont à leur maximum, désormais. » expliqua Captain Marvel
« Quelle sensation bizarre mais tellement agréable »
avoua Violette qui pensait pas que cela serait aussi simple d’accéder à plus de puissance.

Le sol de la Lune se mit à trembler légèrement, mettant Violette sur la défensive.

« Dormammu a réussi à nous ralentir. M’effacer la mémoire dans cet univers perdu, quand il n’a pas réussi à me tuer. Alors … il a détruit la Terre. Mais désormais il ne fera plus de mal à aucun monde. Prêts ? » demanda Richard.
« Allons-y ! » répondit Violette avec une détermination de fer, poing fermé, n’ayant plus qu’une idée en tête : vengeance.

Un nuage noir et gigantesque fit son apparition un peu plus loin, face au trio. Mais ce nuage ne resta pas bien longtemps. En effet, il laissa place à un personnage que Violette redoutait, mais dont le destin était aidé à sa destruction. Dormammu leur faisait face et Violette ne pouvait cacher sa panique de se retrouver face à l’ennemi le plus puissant de tous les temps. Il lui faisait plus peur que les hommes blancs de Volsunga. Mais pas le temps de se perdre dans les souvenirs des autres aventures vécues. En effet, Violette fut ramener à la réalité par la transformation soudaine de Richard. Ce dernier avait fermé ses poings et une vive lumière l’avait entouré. Lorsque cette lumière s’éteignit, Richard portait désormais une armure. Il était devenu NOVA.

« Tu n’as jamais réussi à me tuer. Maintenant tu vas payer ! »

Une fois la menace faite, Nova/Richard fonça tout droit sur Dormammu en volant, et il le frappa de plein fouet, violemment au visage. Mais Dormammu l’attrapa dans sa main de géant pour l’abattre au sol de la lune, un peu plus loin. Violette se mordit nerveusement la lèvre. Le combat n’était pas gagné d’avance.

« Crois-tu encore pouvoir me détruire comme on te l’a promis un jour ? » demanda Dormammu avec sa terrible voix, tout en ricanant.
« Oui. Parce que je ne suis pas venu seul. » affirma Richard.

Violette espérait de tout cœur qu’il ne parlait pas d’elle, ni de Captain Marvel. Car à deux, elles n’arrivaient pas à la cheville de ce colosse. Violette n’était même pas encore sûre d’elle à cet instant. Mais elle fut soulagée lorsque Captain Marvel se leva et cria :

« MAINTENANT ! »

Un cercle de lumière s’ouvrit aux côtés de Marvel, laissant passer Vision qui avait réussi à fuir la Terre lui aussi. L’espace d’un instant, Violette espérait voir sortir toute la Magic League et sa famille. Malheureusement une fois Vision sortit, le portail se referma. Déçue, Violette tourna la tête vers Vision et Captain Marvel qui venait tous les deux de s’envoler à droite et à gauche de Dormammu afin de lui tirer dessus. Marvel tirait avec ses poings, tandis que Vision utilisait la lumière sur son front. Puis soudain, un nouveau cercle de lumière fit son apparition, devant Dormammu. Ce nouveau cercle laissa apparaître l’Ancien, protectrice de la réalité. Il s’agissait d’une femme chauve habillée d’une tunique jaune. La femme tomba sur Dormammu avec de la lumière autour de ses poings, pour le combattre directement face à face.

Mais alors que tout ceci était déjà époustouflant, un nouveau nuage se forma au-dessus de Dormammu, duquel tomba Odin et ses éclairs. Le roi d’Asgard en personne venait de faire son apparition, plongeant directement sur Dormammu pour le combattre aussi. Autant dire que Violette se sentait carrément inutile face à autant de puissance. Alors elle restait là, à regarder le combat, à se préparer à agir lorsque viendrait son tour. Néanmoins, il fallait bien avouer que même si le combat qui venait de tomber sur Dormammu était puissant, ce dernier résistait plutôt bien !

« Violette, le champ de force, avant qu’il ne soit trop tard ! » s’écria Richard.

C’était le signal qu’elle attendait. Ni une ni deux, Violette ferma les yeux, prit une grande inspiration et se concentra. Réouvrant les yeux, elle remarqua qu’elle était parvenue, sans trop de mal, à produire un unique mais énorme champ de force qui entoura toutes les personnes participantes au combat et surtout Dormammu, qui désormais était coincé. L’entité ne l’entendait pas de cette oreille. Il ne semblait pas du tout aimer cette situation. En effet, il essaya tout naturellement d’en sortir. Et ce que Violette n’avait pas prévu c’est qu’en agissant contre son champ de force, celui la ferait autant souffrir.

Dormammu hurlait, faisant toujours face au reste du combat, mais forçant toujours autant sur le champ de force de Violette. D’un aspect naturellement bleu/violet, le champ de force de Violette rougit sous la force. Violette avait de plus en plus mal. Elle sentait la douleur l’irradier dans chaque partie de son corps. La douleur était atroce, intenable…et pourtant…

« Aies confiance en toi Violette. Tu peux le faire. » annonça Richard.
« Il est trop puissant. J’ai…tellement…mal… » s’efforça de dire entre deux cris de douleur la brunette dont les larmes coulaient sur ses joues.

Mais il ne fallait pas lâcher. Elle ferma de nouveau les yeux, puissant désormais son énergie et son mental dans la douleur, la rage, la tristesse et la colère d’avoir perdu ses proches. Elle voulait qu’il meure. Elle voulait se venger de celui qui était responsable de tout ça. Alors malgré la douleur qui se faisait de plus en plus atroce à travers tout son corps, Violette ne lâcha pas son champ de force. Elle arriva même à rouvrir les yeux pour observer la suite du combat.

Nova était en pleine concentration. Des lueurs noires, bleues, jaunes, rouges, oranges et violettes étaient en train de tournoyer autour de lui. Il s’agissait sans doute des forces mystiques dont il lui avait parlé quelques instants plus tôt. Les forces qui étaient destinées à détruire Dormammu. Il fonça alors sur l’entité, les poings en avant et les abattirent contre lui. Maintenu par les autres, Dormammu ne pouvait pas l’en empêcher…sauf s’il arrivait à prendre la fuite. Chose impossible puisque Violette maintenait son champ de force. Mais cela devenait de plus en plus compliqué puisque Richard prenait beaucoup de temps à concentrer ses pouvoirs afin d’avoir plus de force.

« Encore un peu ! » hurla Richard à Violette comme pour l’encourager dans la douleur.

Serrant les dents, sentant des gouttes de sang perler à la sortie de sa narine gauche, Violette tenait toujours. Mais Dormammu se mit à ricaner.

« Que vous êtes naïfs de croire que vous avez une chance… »

Violette observa alors l’entité faire apparaitre une pierre rouge dans sa main : la pierre de la Réalité. Ceci n’était clairement pas dans l’équation. Et sans avoir eu le temps de se concerter ou quoi que ce soit, Dormammu ferma son poing sur la pierre. Tous ses ennemis autour de lui se figèrent…dans du marbre. Nova avait subi le même sort. Désormais il n’y avait plus que Dormammu et Violette, ainsi que son champ de force. L’entité avait arrêté de forcer dessus. Son champ de force pu alors retrouver une couleur normale. Mais cela annonçait bien que c’était la fin. Violette déglutit lentement lorsque Dormammu tourna la tête vers elle…A son tour elle se transforma en statue de marbre.

Le plan avait échoué…

***

Le combat était fini. Dormammu n’avait pas bougé d’un centimètre. Les statues de marbre, elles, avaient pris place sur la Lune. Cela ressemblait un peu à un trophée. Il y avait la statue de Nova, celle de Captain Marvel, de l’Ancien, d’Odin, de Vision et enfin, celle de Violette. Tout à coup, un homme arriva derrière Dormammu. C’était Ultraman.

« Et voilà, tout est prêt. Vous avez gagné, maître. »

Et pourtant...Dormammu se tourna vers lui avec colère. Il l'attrapa brusquement dans sa main, tout en le serrant de plus en plus fort.

« TOI tu as échoué misérable kryptonien ! »
cria-t-il face à Ultraman qui semblait totalement troublé
« Mais... vous m'avez chargé de trouver les héros de Storybrooke... Et ils ont aussi péri avec le reste du monde ! »

Dormammu le sera encore plus, lui faisant de plus en plus mal.

« Non seulement tu les as laissé sans la marque lorsqu'ils ont échappé à ton univers, mais en plus tu as oublié d'en amener un. »
« Non ! Ils étaient six... »
se défendit Ultraman
« LE DERNIER QUE TU AS PRIS ETAIT UNE ENFANT. ES-TU ASSEZ IDIOT POUR CROIRE QUE JE VOULAIS UN ENFANT ? »

Ultraman semblait confus. Il ne savait plus quoi dire, sans doute effrayé par ce qu'il allait lui arriver.

« Mais... le monde est à vous, et vous avez arrêté Nova qui avait les forces mystiques capables de vous détruire...»
« Si j'ai pris la peine de t'envoyer à Storybrooke ce n'était pas pour en rire, crétin. Les dernières forces mystiques existent encore par ta faute ! »


Et sur ces mots, Dormammu sera encore plus Ultraman, le réduisant alors en petites particules. Il venait de le tuer. La seconde suivante, il tourna la tête vers la Terre, et d'un geste de la main, il la détruisit...

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 ML5-TEASER


☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Une fille vaut bien mieux que vingt garçons

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi En ligne

Contenu sponsorisé







[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu - Page 5 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 5 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

[FE] Evénement #108 : Magic League 4, L'Univers Perdu





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes :: Terre-2