MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


TOP RP
- bientôt -



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ You Are my Buddi ☆ Evénement #115
Une mission de seb - 20 octobre 2019
Une mission toute mignonne, toute gentille !

Partagez
 

  Lions breeding season (Pv Krystal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Leo Lionstar


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Leo Lionstar


╰☆╮ Avatar : Rob Raco

Ѽ Conte(s) : Fairy Taill
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Loke

 Lions breeding season (Pv Krystal) 190909024920325047

☞ Surnom : Minou
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1480

 Lions breeding season (Pv Krystal) _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 25 Avr 2019 - 1:03

Loki ∞ Krykry
Chez Sarabi
M
i- Mai 2019 , Guilde

Dans ma chambre, en position indienne au centre de mon lit. Coupe a la main, je sirotais a petites gorgées, ce nectar chaud, qui me brulait la gorge. Du vin rouge.  Encerclé par des morceaux de papiers. Malheureusement, pour moi ce n'était pas des pensées flatteuses de mes prétendantes. C'était des factures de toutes  mes dépenses, de ce dernier mois,qui concernait toutes mes conquêtes.  Un bouquet de fleurs par ci.  Un restaurant chic par la. Un cinéma par ci.  Et du shopping par là.  Vous comprenez ? Ces femmes, faisait de moi un fauché.  Malgré les rabais.  Être un loveur, symbolisait avoir le porte feuille vide. Maintenir un budget ce n'était pas ma force.  Être barman, comportait pleins d'avantages,  sauf celui d'être riche. De nature a apprécier , le luxe.  Vivant au dessus de mes moyens. Je n'aidais pas a ma cause.

 Pressé, d'avoir une audition concluante pour vivre mon rêve d'etre acteur. Au moins, je n'aurais plus a me soucier de ma consommation surdimensionnée. Mais je devais laisser le temps a ma manager, de me décrocher des contrats. Après tout, nous étions qu'en Mai. Et ma carrière venait que débuter, grâce une série télévisée.  Ce feuilleton a succès de six personnes qui avaient engendrés une boucle temporelle. Tu en avais peut-être entendue parlée ?  

Heureusement pour moi, il me restait un fond de monnaies, pour solliciter la présence des jumelles mannequins. Riley et Sarah, pour les intimes. Projet ? Une soirée branchée et fastueuse. Ou?  Au club Pandoménum appartenant au celebre et stylé, Sorcier de Broolyn. Dont nos gouts étaient symétriques .  

Buvant les dernières gorgées, de ma liqueur alcoolisée , que je déposais par la suite sur ma table de chevet. Je ramasserais plus tard !  Il était l'heure de ranger le bazar de lit. Pour reproduire un foutoir de fringues. Pour l'ambiance, au pied de mon lit se trouvait mon ordinateur portable. Une recherche youtube et un clic. Et la musique jouait..

Quelques instants plus tard, en train de me perdre dans ma penderie, a la recherche de la tenue parfaite.  Le temps jouant contre moi.  Je devais garer mon carrosse devant leur maison a dix neuf heures précise.  Assidu ? Donjuan a un certain code a respecter. Et en cas d'un pépin, une offrande de pardon, est votre remède miracle pour une réconciliation jouissive. 

 Pavanant devant mon miroir. Paradant dans plusieurs habits, en me trémoussant sous le rythme.  Tranchant pour une chemise au motif jaguar et texture légère. Pantalon ajusté pour mouler mes atouts masculines.  Bottines lacées tel un corset. Pour accessoiriser ma tenue, je portais mes bijoux habituels. Et ma paire de lunettes aux verres bleutées.  Peigne a la main, je léchais ma crinière vers l'arrière.  Aucun produit, cette fois pour garder ma chevelure lisse. Mes pointes ondulaient.  Révélant une rébellion de mon cuir chevelu.  Pour conclure, derrière touche de pouponnage. Une essence parfumée, pour les ensorceler et imprégner. 

Prenant mes derniers effets personnels. Fermant la musique. Enfilant mon veston noir de velour. Scellant de la porte de ma chambre. Quittant la maisonnée. Je montais, dans ma nouvelle acquisition: un  Volkswagen T1 Samba Sunroof.  Voiture de fantasmes, pour ma génération.  Idéale pour ma carrière débutante et mes soirées a l'eau de rose, car l'arrière de mon automobile avait été emménagé et personnalisé a mon gôut.  Ce n'était pas le char de sport du tombeur. C'était mieux ! Remix dans le fond, a la caisse. Mains sur le volant, roulant vers ma destination. Une banlieue résidentielle et chic.  Mais je faisais un  détour vers un fleuriste, pour des bouquets de tulipes. 

Arrivé. Stationnant mon véhicule devant la demeure. Je débarquais pour rejoindre l'entrée. Sans même avoir regarder le nombre de l'adresse. Et j'aurais dut. La porte m'avait jouer un mauvais tour, encore une fois.  Chiffre 22, coté coeur ce chiffre signifiait :  Hyperactif, le chemin de vie , a souvent du mal à se réaliser sentimentalement. Toujours pris par ses projets ou sa profession, il a tendance à mettre en suspend sa vie amoureuse et cela lui vaut de passer à côté de celle-ci. Ainsi, certains choisiront de vivre des histoires sans lendemain, des aventures, mais le grand amour est possible si le partenaire partage les mêmes intérêts. Est-ce que cogner a ta porte symbolisait ceci ?   Apprendre la numérologie aux cotés d'Emaline s’avérait utile..

 De ma tarentelle habituelle de séduction. Fleurs d'une main et de l'autre mon index appuyait sur la sonnette de la porte.  Attendant une réponse..  Mais je tombais en face de...

code by Silver Lungs

Krystal Oliver


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Krystal Oliver


╰☆╮ Avatar : Ashley Benson

Ѽ Conte(s) : Le roi lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tama

✓ Métier : Trop compliqué pour elle
 Lions breeding season (Pv Krystal) 651895tama2

☞ Surnom : Nana/Krys
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1156

 Lions breeding season (Pv Krystal) _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 29 Avr 2019 - 23:58

Je suis pas une mignonne petite chatte
Cours petite chose, tu finiras entre mes crocs ♥
 Lions breeding season (Pv Krystal) Hc6bby lizzou.


Plus de mensonge ! Vingt-huit ans de mensonge c'était bien assez pour ma petite vie, j'en voulais plus, stop, fini ! On m'avait fait croire que j'étais quelqu'un d'autre, on m'avait fait oublié qui j'étais réellement, et tout ça en plus de changer mon corps ! En plus de mon apparence, on m'avait volé toute mon identité. Je ne survivrai pas à une nouvelle perte de moi même. Depuis c'était une lutte constante pour retrouver celle que je suis véritablement, et c'était une bataille de tous les jours, car sans mon physique, je m'oubliais moi-même. Il m'était arrivé de me demandé de qui j'étais vraiment. Autant d'année de mensonge dans la tête, ça s'enlevait pas du jour au lendemain.

Me battre, ça déjà je m'entrainais pas mal, j'étais une sportive, une chasseuse, mon corps musclé devait le redevenir. J'avais déjà perdu toute ma fourrure juste pour une crinière bien plus impressionnante que celle des lions. J'étais la meilleure chasseuse, on pouvait dire que j'étais vraiment frustrée d'avoir tout perdu, j'étais constamment en colère, en rébellion contre le monde qui m'entourait. De ce fait mes sorties étaient très limités, et Sarabi m'avait offert des défouloirs dans la cave, ainsi qu'un endroit où faire ma viande. La cave était donc mon refuge, comme la tanière des lions, mais rien qu'à moi. Ainsi je pouvais faire mes tentatives pour retrouver mes attribues de lionne. Et puis si je faisais mes griffes sur les murs, c'était beaucoup moins voyant que dans le salon... J'avais bien compris la leçon.

Après plusieurs heures à m'entrainer sur les machines pour entretenir son corps, ça devait musclé, mais pas aussi rapidement que je l'aurai voulu, mais je pratiquais tous les jours, je dévorais à pleine dent de la viande que j'avais mise à sécher. J'ai bien du manger presque un kilo de tranche de cerf. Un que j'avais chasser et tuer il y a quelque jour, comme tous les animaux dont je séchais la viande. J'étais fatiguée, en sueur. Je m'étais défoulée comme pas possible. Sauf que moi, j'étais tranquille, pénarde et il fallait que quelqu'un frappe à la porte. Non mais vraiment n'importe quoi ! Qui ça pouvait être ? Me déranger... Tss. Si c'est un herbivore je le dévore !

J'allais donc ouvrir la porte avant de me souvenir que j'étais nue et que Sarabi m'avait bien dit d'éviter de me balader devant les gens ainsi. Je voyais pas pourquoi, de base on était tous tout nu non ? Bon, je m'enroulais dans le rideau et j'ouvris la porte, j'allais pas m'emmerder à mettre des vêtements non ?

« C'est pour quoi ? Il y a personne à la maison pour le moment. »

Qu'est-ce qu'il avait à me regarder comme ça ? Il avait jamais vu de rideau de sa vie où quoi ? Il voulait pas partir en plus ? Bon en même temps s'il était là pour Sarabi ou Simba, je pouvais pas le laisser à la porte dehors, ils m'en voudraient peut-être en rentrant... J'ouvrais donc la porte un peu plus.

« Tu veux attendre ici ? »

J'aurai préféré qu'il dise qu'il voulait bien attendre dehors, mais visiblement c'était raté... Dommage. Je lâchais un soupire. Pas moyen d'être tranquille...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


As cats, I need to sharpen my claws ~~♥️
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8063-terminee-une-lionne-qu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8780-y-a-qu-au-cirque-qu-on-dompte-une-lionne http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8666-la-vie-sauvage-d-une-lionne-a-storybrooke

Leo Lionstar


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Leo Lionstar


╰☆╮ Avatar : Rob Raco

Ѽ Conte(s) : Fairy Taill
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Loke

 Lions breeding season (Pv Krystal) 190909024920325047

☞ Surnom : Minou
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1480

 Lions breeding season (Pv Krystal) _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Sam 4 Mai 2019 - 17:34

Loki ∞ Krykry
Chez Sarabi
C
'était terrible !C'était affreux. Quoi? Et ils se moquent de tout. Qui? Sous les diamants des étoiles .Quel magique univers, mais dans cette romantique atmosphère. Ça sentait mauvais dans l'air.  La pénombre régnait dans le ciel.  Nous étions en soirée quand je cognais a ta porte. Après plusieurs minutes, sans doute le temps que tu quittes ta tanière secrète. Que tu montes les escaliers et que tu finisses ta course enroulée dans la draperie. Cet étoffe qui devient voiler la fenêtre. Tu étais couverte d'un rideau. Comment je le savais? Parce que tu avais encore la pole accrochée a celui-ci.  

Enveloppait a présent ta nudité. Cachottière, tu me dissimulais le mystère de tes courbes, pour que mes pensées te dénudent avec mon imagination. C'est ainsi que tu m’accueillais. Ce n'était pas la première fois qu'on m'offrait l'hospitalité en tenue légère. On en avait eu la preuve durant la diffusion de la série télévisée, ou j'avais été le loveur vedette, de celle-ci. Devant toi, tu avais une célébrité en devenir. Je m'étais retrouvé avec Jacqueline, seulement vêtue d'un peignoir. Et je n'avais pas besoin de dévoiler la suite. Mais quelle sera la notre ? 

La porte s'ouvrait sur l'image d'une pucelle. Une pucelle qui reflète le portrait d'une imitation personnalisée de la petite sirène.  Apparence similaire a celui de ma meilleure amie. Ta beauté était enivrante. Et agréable a lorgner. Mais tu n'étais pas les jumelles. Ni même une d entre elles. Devant moi , je décelais, une étrangère. Sans trop me questionner sur ta présence. J'en jugeais que tu étais peut-être une de leurs amies ou même une nouvelle colocataire qui cohabitait avec elles. 

Derrière ma paire de lunette aux verres azurins. Ma œillade de la même teinte, car je portais a présent des lentilles de couleurs. Scrutant la moindre perle de sueur qui ruisselait sur certaines parcelles de ta peau désertique. Me mordillant discrètement et doucement la levre inférieure. Si nous étions dans un dessin animé, dans mes prunelles, tu aurais pu voir une forme cupidon se dessiner dans ceux-ci. Yeux de coeurs.  Enfiévré par la situation, deux mèches de ma chevelure ébène. Au dessus de ma tête, tel une fleur poussait des oreilles rousses et dressées. Dévoilant un once de mon identité. Toujours planté devant toi, tel un shynx.  Tu me permettais de te reluquer, sans me claquer la porte au nez. Mais ton accoutrement nouait des conclusions précoces, surtout que tu avouais être seule. 

Malheureusement, en mauvaise posture, j'avais que deux bouquets de tulipes a la main. Et ne voulant pas faire de jalouse. Je cueillais une fleur, coupait la tige, pour ensuite m'acoquiner avec toi.  A quelques centimètres l'un de l'autre, d'un geste velouté, je faufilais dans ta chevelure soleil , ce cadeau printanier. Confuse. À ce moment là, que ta voix chatouillait mon ouie, pour me faire découvrir l'élocution de celle-ci.  Tu voulais savoir ma raison de ma venue. -  Je suis venue cherchée Sara..Tu me coupais en me disant qu'il n'avait personne. Intrigué par l'absence des jumelles. Mais toi dans ta tête, tu venais de conclure, que ma visite était pour Sarabi. Même si je ne connaissais aucune lionne personnellement a ce jour.  Sauf peut-être toi dans un avenir proche. 

Tu aurais pu aussi couronner, cette théorie. Celle que Simba et moi, on était amis. Physiquement de son âge. Compatible en amitié. Nous avons beaucoup en commun. Sans aucune sauvagerie, ce qui extrêmement rare dans cette contrée. Tu entrouvrais une ouverture qui me laissait l'opportunité de voir un décor différent a celui de mes souvenirs.  Tu m'invitais a pénétrer dans la demeure. Aucun Refus.  Entrant, je te laissais fermer la porte derrière moi. 

Te frôlant sous mon passage. A coté de toi, je te tendais les bouquets. - Voudrais-tu les tenir si te plait ? Elle pouvait aussi leur trouver un vase. Et les mettre en valeur, pour la chef de sa guilde. Je me penchais pour délacer mes lacets de mes bottines. Avant de me déchausser. Par la suite, en chaussettes, je m'aventurais dans le salon. 

Dos a toi, je déboutonnais mon veston pour l'enlever et le balancer sur le canapé. Je dévoilais ainsi ma tenue excentrique et stylé aux motifs félin. Puis je me retournais lentement vers toi. Avant d'envahir  de mon fessier ,le territoire: le sofa. Mais attendre son rencard, sans socialiser c'était ennuyeux. -Au faites, jolie tenue.  Je suis sincèrement désolé de t'avoir dérangé durant ton occupation .  Au faites, moi c'est Leo, mais tu peux m'appeler Loke. Tu t'appels comment ? 

code by Silver Lungs

Krystal Oliver


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Krystal Oliver


╰☆╮ Avatar : Ashley Benson

Ѽ Conte(s) : Le roi lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tama

✓ Métier : Trop compliqué pour elle
 Lions breeding season (Pv Krystal) 651895tama2

☞ Surnom : Nana/Krys
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1156

 Lions breeding season (Pv Krystal) _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 8 Mai 2019 - 14:45

Je suis pas une mignonne petite chatte
Cours petite chose, tu finiras entre mes crocs ♥
 Lions breeding season (Pv Krystal) Hc6bby lizzou.


Bon le rideau c'était pas vraiment la meilleure idée, mais en même temps je détestais tellement les vêtements que quand je devais m'habiller d'urgence, bah... Je savais pas comment faire. Mais du coup en voulant m'éloigner, je tirais sur la tringle me retrouvant ainsi coincée... Moi coincée ? Jamais ! Je l'avais jamais été en tant que lionne, je le serai pas entant qu'humaine ! Enfin si je l'avais été dans une malédiction et ça me frustrais assez comme ça. La magie... Je ne pouvais rien faire contre ça moi, je n'étais qu'une fauve avec des crocs et des griffes ! J'avais horreur de la magie, c'était pas naturelle.

Enfin voilà, avec un inconnu je ne pouvais pas rester dans cette situation. Du coup tant pis pour la pudeur, de toute façon je comprenais pas cette gêne que les humains avaient d'être nu, on l'était tous non ? D'accord je peux comprendre que quand il fait froid, ils ont pas de fourrures, ceux sont juste des singes sans poils, une erreur de la nature. Comme quoi la nature est vraiment mal faite... Mais quand il fait chaud, pourquoi porter des vêtements ? Ça donne encore plus chaud... Et puis quand il pleut, ça colle à la peau c'est horrible comme sensation, on a encore plus froid ! Faut être idiot !

Abandonnant le rideau je prenais donc le bouquets qu'il me tendait. J'arquais un sourcil, pourquoi des fleurs ? Visiblement il n'était pas là pour Simba, je vois pas pourquoi il lui offrirait des fleurs, on en mangeait pas. Enfin ça servait aussi pour décorer, même si une fois coupé ça mourrait, donc j'arrivais pas à comprendre l'utilité... Dans la nature c'était bien plus beau non ? Elle faisait comment déjà quand elle en avait ? Ah oui dans un truc avec de l'eau. Ils étaient où ? Bon pas le temps de chercher, un inconnu était là et il fallait que je le surveille. Un grand verre d'eau fera l'affaire en attendant.

En tout cas il avait l'air de connaître l'endroit, il avait retiré ses chaussures, lancer sa veste sur le canapé avant de s'assoir tranquillement ! Je lui lançais un regard plein de méfiance, le fixant avec insistance. Je ne l'avais encore jamais vu, je pouvais sans doute pas connaître toutes les relations des autres après tout, mais me prévenir que quelqu'un était invité et devait arriver ça serait pas mal quand même pour la prochaine fois... Je manquerai pas de leur rappeler !

« Merci mais j'ai du l'abandonné, la tienne est étrange, pourquoi ses motifs ? »

D'où les humains essayaient de prendre la même apparence que les félins hein ? Des frustrés, ils tentaient de tout prendre à la nature et se l'approprier, certains se disaient même maitre de la terre ou race supérieur. Cette blague.

« Oui j'ai du arrêter mon sport, mais si tu dois l'attendre, je me ferai gronder de te laisse dehors. Moi c'est T... Krystal. »

J'avais faillis dire mon nom de lionne, mais je le gardais précieusement, c'était celui de la VRAI moi, et seul ceux digne, ou ancien lion avaient le droit de le connaître.

« Au faites tu devais voir qui ? Et pourquoi ? »

Bon car on sait jamais, si ça se trouve c'était vraiment Simba qu'il venait voir et pas Sarabi, car à son comportement je me posais la question. J'allais mettre de la musique et voyant le plaide trainant sur le canapé, je le pris pour me mettre dedans, si Sarabi me voyait nue avec quelqu'un, j'aurai surement le droit à des remarques. Je supportais pas quand il y avait pas de fond sonore, le silence j'arrivais pas, ça m'angoissais, mais du coup j'étais difficile, des sons de la nature ou africain pouvaient seulement me détendre.

« Tu m'as donné deux noms, tu en as un de ta vie d'avant c'est ça ? »

Je continuais de le fixer tout en m'installant en face de lui, enveloppé dans le plaide tout doux en fausse fourrure pour me rappeler cette sensation si agréable sur ma peau.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


As cats, I need to sharpen my claws ~~♥️
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8063-terminee-une-lionne-qu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8780-y-a-qu-au-cirque-qu-on-dompte-une-lionne http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8666-la-vie-sauvage-d-une-lionne-a-storybrooke

Leo Lionstar


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Leo Lionstar


╰☆╮ Avatar : Rob Raco

Ѽ Conte(s) : Fairy Taill
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Loke

 Lions breeding season (Pv Krystal) 190909024920325047

☞ Surnom : Minou
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1480

 Lions breeding season (Pv Krystal) _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Lun 30 Sep 2019 - 0:51

Lions breeding season
 
 Ces soirées-là, avant même qu'elles aient commencées. On est déjà dans l'ambiance. Moi je l'étais ! Je devais faire la tournée des boites de nuit avec des amies. Plus précisément les jumelles.  On commencait par l'endroit le plus branché de la ville. C'était mon projet de ce soir. Et  avec un peu de chance ,  tu voudrais peut-etre nous accompagner.  Parce que pour moi tu n'étais pas une étrangère.  Au début je ne savais pas ton prénom. Enfin l'un de ceux ci, avant que tu me le dévoiles. A la place , tu me dévoilais ton intimité. Dans  un spectacle privé,  dont les hommes qui souffrait de Donjuanisme, n'avait pas l'habitude d'avoir le droit avant le cinquième rendez-vous.  Sans restriction.  Moi j'y avais lap permission le premier soir. Chanceux !  Dans un acte de mignonnerie , tu te débattais avec ta tenue sirène.  Large rictus , trop amusé pour pouvoir t'aider a te débarrasser du tissus.  Il semblait etre un fardeau pour toi. J'aurais pu devenir ton chevalier, mais paralysé et  combler par la vue. Parce que pour ceux qui connaissent l'horoscope du lion, celui ci est attiré par l'exhibition.  Mais cette attirance était toujours accompagnée de sa meilleure amie : l'excitation. Deux mots  étaient au rendez vous. Et  mes oreilles frémissantes était la preuve que tu me laissais pas indifférent. Comme la plupart des femmes mais c'était un détail. Après avoir analysé ton apparence, je passerais a ta personnalité pour voir si je reste accroché. Regard braqué sur toi, tu étais a croquer.  Cette image de toi aurait pu faire craquer mon pantalon,  Suivant la destination, de l'étoffe.  Le drap de fenetre tombait sur le plancher.  Joues rougissantes c'était a ce moment là que ..

Tu n'étais que  pour moi  simplement,  la  séduisante colocotaire , dont on ne m'avait pas parlé.  Mais en réalité, je n'avais pas toujours conscience que j'avais toujours la poisse avec les portes. Et que j'avais cogné a la mauvaise ! Le décor ne m'était pas familier. Mais celui-ci avait peut-etre été transformer depuis ma dernière visite. Ce n'était pas un raisonnement satisfaisant  pour autant.  Mais a peine entré sur la piste, je me metais a l'aise. Enlevant ce qui était encombrant. Lâchant  mon dernier pas, avec bien plus de style que Travolta.  Idole de mon inspiration vestimentaire. Ce dernier pas se faisait dans le salon.   Assis dans le canapé du salon, je m'étalais de mon long. 

Contre les coussins du divan et ma tête sur le coté. Si j'aurais été de nouveau,  un bonhomme de dessin animé, mes pupilles auraient été en forme d'étoiles, si tu insistais d'avantage avec ta nudité, ceux ci auraient sans aucun doute des coeurs  et la bave aurait été coulissante. Mais aujourd'hui de chair et d'os. Et non d'encre et de papier.  De mes prunelles ciel, je suivais ta démarche nuptiale avec attention et envie. Mon coeur palpitait a chacune de tes courbes. Mes palpitations dansaient au rythme de tes mouvements.  Pervers, mon imagination se fertilisait d' illusions de toi et moi dans un autre contexte.  

Déposant les fleurs dans la vie:. J'espérais que celles-ci te plaisaient. Au début, elles ne t'étaient pas destinées.  Mais c'était un détail  inutile ! La porte avait choisie le destin de cette offrande. C'était toi qui avait recue les bouquets floraux, donc tu pouvais te sentir privilégiée, car ce soir j'étais ta vedette. Parce que je défilais de ma présence dans ta demeure. Et la douce attention florale   était symbole d'autographe. C'était ma signature !  

Au lieu d'etre mal propre comme un chat, je laissais ma trace avec des pétales et  d'une essence parfumée a la séduction.  Mais tu n'étais pas encore considérée comme une groupie, parce que tu n'avais pas eu une rose..

Me lancant des œillades méfiantes.  Je pouvais comprendre.. Inconnu qui prenait ses aises. Tu te questionnais sur ma personne. Je t'intriguais, ce qu'il était plutot positif pour moi. Toute ton attention était rivée sur moi. J'étais sous tes projecteurs,donc tu m'illuminais avec ton interrogation.  

Musique d'ambiance. Bruits savaniers. Me fourvoyant encore et encore. Mon imagination me taquinait.  Celle-ci décryptait ton codex féminin. Il manquait que les chandelles, pour qu'on s'enflamme en accomplissant des galipettes . En plus tu m'avais confirmée dans une parole que tu étais sportive. Mais le seul sport se pratiquant nu, était celui ou on froissait des draps ou se faisait dans des endroits peu commun . Mais n'ayant pas eu l'honneur d'etre présenter a quelqu'un d'autre. A moins que tu le cachais. Tu etais donc en train de t'entrainer  seule, donc je ne pouvais que m'imaginer que des pensées ou des scenarios qui vont trop loin.  

Préférant me guetter.  Tu te glissais a mes cotés, enfin en face de moi. De cette manière, les contacts étaient interdits , mais les regards désireux, permis. Mais d'un plaide , tu t'enroulais dedans. Et a cet instant mon assurance et ma virilité descendaient de son piédestal. Tu avais envie de papoter.. Différent des autres séducteurs, il n'avait pas que le corps qui pouvait offrir des sensations. Une voix était suffisante pour succomber au peché sucrée de la curiosité. Parce que je n'avais pas que ton corps a admirer ..mais aussi ta personnalité a dénudée. 

Entamant la conversation avec une tonne de questions sur ma personne. Tu interviewais donc j'avais raison de me considérer comme ton étoile, ce soir.  Tu me confiais que tu allais te faire gronder, si tu me laissais sur le seuil de la porte. Et cette personne avait raison de vouloir te punir, car la seule personne qui avait la permission de me fermer la porte, était ma constellationniste. Mais aussi parce que tu risquerais d'etre témoin d'une crise de panique, car les portes étaient le commencement d'un cauchemar..sans fin..Donc oui tu mériterais une douce fessée amer. 

-  Merci de m'avoir laissée  entrer..Je ne voudrais pas que tu te fasses gronder pour moi..

Tu me demandais qui je venais voir.. C'était évident comme question non ? Ma reponse : Tes colocataires.. mes amies.. 

Tu te présentais sous une lettre.  Étudiant universitaire en l'art de lettres.  Je pouvais deviner que derrière cette lettre, se cachait ton véritable prénom. Mais a cet instant, je me glissais dans la peau du Prince Eric, connu pour etre le plus nul des souverains pour les devinettes.  D'un phénomène magique, mes oreilles de félin disparaissait et ma chevelure de flammes s'assombrissait dun noir de jais.  D'un geste, j'enlevais ma paire de lunettes pour la mettre l'installée sur mon cuir chevelu. 

Entendant toujours les bruits de la nature en fond.  D'un frottement de menton par là. D'un index posé sur le coin de ma lèvre inférieure. Je réfléchissais a cette devinette.  

''T...humm laisse moi deviner tu te nommes Tracy ?  Non..attends.. Thea..non Tamina alors..''

 Mais la chaloupe expressive de ton visage chavirait..Et je tombais dans une situation familière. Autrefois, je prenais l'apparence d'une autre version de moi-meme. Ma version mage ! Et d'un autre prénom, je me faisais me nommer jusqu'à cette partie de cache-cache. Et la découverte de mon véritable moi.  Dans la peau du crabe, tu tatouais dans ma croyance, le prenom d'une pierre précieuse. Une pierre diamantée, aux reflets lumineux. 

Coïncidence il s'agissait d'une gemme relier a mon être. N'ayant pas la possibilité de baiser la paume de ta main, pour te dire enchanté de manière gentleman . Mais aussi parce que ma drague était digne des romances a l'eau de rose. Il avait aussi la raison de l'espace de la pièce. Difficilement atteignable. Je ne voulais peut-etre pas aussi briser mon confort de pacha.  Mais surtout parce que ce geste était trop précoce.  

'' Krystal, je peux enfin mettre un prénom sur ton visage. C'est mieux qu'inconnue..même si tu piques ma curiosité avec le refoulement de ta tangue qui a une préférence pour le son T. Mais je ne te force pas a me dévoiler ta véritable identité, je peux comprendre..'' 

Blabla. J'étais en train de lui balancer une partie de ma vie.  Pourquoi ? Parce qu'elle m'avait posée la question. Je n'allais pas nager dans les profondeurs du fleuve. Du pourquoi je portais deux prénoms..et même trois.. Parce qu'elle pourrait prendre peur a en prenant la vérité. Mais je pouvais lui dévoiler un fragment de mon histoire. 

'' Nous avons tous plusieurs identités depuis, cette malédiction, certaines personnes en ont plus. '' Dans ma tete, j'avais l exemple de mon ami Sultan, qu'il possédait plusieurs identités a cause de son mode de vie Sultan de jour et Roi des voleurs la nuit. Il en avait d'autres en réserve.  '' Mais pour moi , même sans cette malédiction dans mon monde, je porte plusieurs prénoms. Parce que je cachais a mon entourage et le monde, ma véritable nature. Encore Aujour dhui , ses prénoms sont l'étiquette de qui je suis. ''  Tu allais surement poser la question mais quelle était ma véritable nature ? Mais j'allais te devancer , car Aujour dhui je n avais plus en faute de porter mon titre d'esprit.  '' Comme tu le sais, nous avons tous une autre vie, pas forcément humaine, avant que ce sort nous capture, pour le bonheur d'une Reine.. Tu connais cette histoire n'est ce pas ? Et bien.. Loke est mon prénom humain, mais je suis un être du ciel.. Je suis Leo du Lion.'' Est ce que mon véritable prénom allait reveiller une réaction , une compréhension de ma nature ? Est-ce que tu allais comprendre que j'étais l'horoscope du lion. Le cinquieme signe.  Un assemblage d'etoiles. Plus précieusement le coeur du lion.  Et si tu connaissais tes mythes et légendes..J'étais l'incarnation de Lion de Nesmée..Mais vrai ou faux.. Le Roi Celeste me l'avait jamais confirmé. J'aurais voulue te demander, tu étais quii.. tu étais quoi dans ta première vie. Mais ne voulant pas te brusquer. Et devoir froler la porte..Si j'étais trop rapide a te connaitre.  Je m'abstenais donc..après tout tu avais fait ta timide pour ton véritable prénom. Je n'insistais pas.. 

D'ou le fait que ma tenue étrange, parce que tu avais critiquée celle-ci était notre sujet a présent.  Décidément, tu étais curieuse. On croyait moi, a ma naissance dans le monde humain, en plein apprentisage. Mais agacé par cette critique. C'était la première fois, qu'une demoiselle, ne me faisait pas un compliment sur ma facon de me fringuer. Surtout que j'étais groupie de la mode.  Trait de personnalité, ancrée en moi a cause de mon premier modèle humain.  Fallait-il que je change ? Je le pouvais.. Il suffisait d'un petit tour de magie. Je pouvais passer de l'évolution mage a ceux d'esprit céleste. Je pouvais meme etre en armure, mais c'était conseiller pour elle et moi.. Parce que j'allais comater dans le canapé. Parce que sa forme de moi, était trop puissante pour moi.. Surtout dans ce monde dépourvu de puissance magique..Mais aussi a cause de ma coupure de mon monde céleste.

Je porte ses motifs parce que c'est tendance dans la mode. Et parce que c'est a mon gout  et ca me représente bien. Je suis l'incarnation d'un félin.  Mais si ca te déplait.Et que tu te sens plus a l'aise nu. On peut se mettre nu.. Je peux comprendre que ca t'attire, plus que des vetements.  


Tactique de drague. Pas du tout.  Je voulais qu'elle se sente a l'aise avec moi. Et si elle préférait etre nu, pourquoi on devrait mettre des vêtements pour mettre un malaise entre nous pour faire connaissance.  Et ce n'était pas si elle était un homme.. Parce que je lui aurais prêter mes fringues pour en porter d'autres.  Je n'étais pas homophobe mais la vue d'un homme nu me gênait. Même si, on commencait a etre habitué avec le glacon. Mais lui c'était un phénomène a part.. Toujours couché , je commencais a  déboutonner ma chemise. 

Loke et Krystal

(c) morphée/candide

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amour a tellement de visages, a toi d'ouvrir tes yeux.  

Krystal Oliver


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Krystal Oliver


╰☆╮ Avatar : Ashley Benson

Ѽ Conte(s) : Le roi lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tama

✓ Métier : Trop compliqué pour elle
 Lions breeding season (Pv Krystal) 651895tama2

☞ Surnom : Nana/Krys
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1156

 Lions breeding season (Pv Krystal) _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 21 Oct 2019 - 17:59

Je suis pas une mignonne petite chatte
Cours petite chose, tu finiras entre mes crocs ♥
 Lions breeding season (Pv Krystal) Hc6bby lizzou.


Peut-être qu'il avait cru qu'ici on était herbivore ? Ou sinon c'était une insulte les fleurs... Je n'arrivais pas à comprendre. Ça semblait être un geste banale, mais des fleurs sur le point de mourir c'était bizarre comme cadeau, surtout pour des lions. J'avais beau le fixer avec force, aucune réponse ne me venait à l'esprit. Il était étrange, trop à l'aise dans cette maison, pourtant c'était la première fois que j'y sentais son odeur, c'était suspect, intriguant, faisait-il partit de cette race d'humain qui se croyait partout chez lui ? Possible, fort probable même à bien le regarder, même si son odeur n'était pas celui d'un humain, ni même d'un animal d'ailleurs, c'était une odeur que je ne connaissais pas, c'était troublant.

Sans l'ambiance me rappelant ma terre natale, j'aurai surement sortit les crocs face à tant de désinvolture dans la demeure de la reine, c'était déplacé, et j'aurai fait fit des convenances que Sarabi m'avait apprit. Un impoli chez notre reine, qu'importe je mors. Mais il avait de la chance, j'avais un apaisement et un doute quand à sa présence ici, trop de question pour réagir convenablement comme je le ferai d'ordinaire. Quel goût aurait-il entre mes crocs ? Je ne connaissais pas cette espèce, à chaque fois je me demandais alors le goût qu'aurait toutes ses saveurs inconnues à mon palais.

« De rien, j'ai hésité à te fermer la porte au nez, mais tu avais l'air de devoir attendre quelqu'un ici. »

Sinon sans aucune hésitation j'aurai ouvert, observer, refermer sans plus de question quand au pourquoi du comment tu étais arrivé devant cette porte royale. Cela aurait été sans doute beaucoup plus simple si en frappant tu m'aurais tout de suite dit qui tu attendais, hélas ce ne fut pas le cas, me poussant à ouvrir la porte pour savoir qui de Sarabi ou de Simba tu désirais voir.

Puis un sursaut d'effrois, une sueur froide passa le long de mon dos, colocataires ? Amies ? C'était féminin, mais surtout... C'était aux pluriels. Ce n'était donc pas Sarabi, c'était donc... Personne d'ici ! Me voilà plonger dans l'effroi, j'avais l'impression de tomber dans un trou sans fond, des marais mouvants, il me semblait qu'un lointain murmure venait jusqu'à moi. Était-il entrain de me parler ? Possible, là j'étais plonger dans le néant, qu'avais-je fais ? Ma stupidité me perdra, j'avais mal cru, honte sur moi, c'était le déshonneur, j'avais laisser un inconnu pénétré le domaine de ma reine. Comment avais-je pu ? Moi la chasseuse.

Ma fierté, mon honneur, tout s'effondra en moi un une seconde. C'était terrible. Je ne savais plus quoi faire, la panique s'empara de mon être, tel un lion en cage je me sentais prise aux pièges. L'avait-il fait exprès ? Était-il stupide ? Il était ainsi au mauvais endroit et pourtant il faisait comme s'il était chez lui, mais qui était-il ? Comment osait-il même ?

« Rien de tout cela, mais... Mais tu n'as rien à faire ici ! »

La fureur s'installait dans mon regard, ma honte se transformais en colère. J'hésitais, le foutre dehors ou le lacérer de mes crocs pour son audace isolante ? Il était un fourbe, même dans son monde il m'apprenait qu'il mentait à ses proches en cachant qui il était vraiment. C'était vicieux, mes yeux se noircissaient d'avantage. Qu'importe tes beaux discours, tu étais un intrus. Je pris sa veste et lui jeta au visage dans un rugissement pour le faire se lever, le portant jusqu'à la porte, les crocs sortis, jusqu'à ses paroles.

« Un être du ciel ? Léo du Lion ? Qu'est-ce que cela ? »

Me voilà bloqué à la porte, sans même avoir eut le temps de l'ouvrir, me demandant quels étaient ses nouveau mensonges. Un être du ciel et il osait se dire lion ? Je fronçais les sourcils en le scrutant de haut en bas. Mensonge. C'était nos ancêtres dans le ciel, et il n'avait pas l'odeur d'un lion. Ce type était plus fourbe qu'une hyène ! Pire que Scar ! Je m'éloignais comme effrayé par lui, par ses paroles troublante qui mettait en cause mes croyances les plus profondes si bien qu'il m'était impossible de le jeter hors de la maison.

« Tu n'es pas un lion, tu n'en as pas l'odeur. »

Et il n'avait rien du physique d'un lion. Était-ce cela les oreilles que j'avais aperçu ? Grossière oreille pointu dans une crinière humaine. Il tenait plus du chat que du lion, nos oreilles sont bien plus petites et rondes.

« Ce n'est pas le bon félin, et je ne sais pas ce qu'est la mode. »

Je restais méfiante, il était donc stupide, ses motifs n'étaient en rien celui du pelage de l'animal dont il disait faire partie. Mais pouvait-je le foutre dehors s'il avait raison ? Pouvait-il être un être du ciel comme les étoiles ? Non, il ne collait en rien avec nos légendes.

« Effectivement je n'aime pas les vêtements... »

A quel moment on voyait un lion en vêtement ? Jamais, c'était contre nature. C'était des pratique humaine, je n'avais pas humaine, ce corps n'était qu'une prison rien de plus, ici je vivais libre, tentant de retrouver une partie ce que j'étais avant, aussi infime soit-elle.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


As cats, I need to sharpen my claws ~~♥️
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8063-terminee-une-lionne-qu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8780-y-a-qu-au-cirque-qu-on-dompte-une-lionne http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8666-la-vie-sauvage-d-une-lionne-a-storybrooke

Contenu sponsorisé







 Lions breeding season (Pv Krystal) _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Lions breeding season (Pv Krystal)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations