YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb


YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb


YOU ARE
MY BUDDI

OCT 2019
de seb



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ You Are my Buddi ☆ Evénement #115
Une mission de seb - 20 octobre 2019
Une mission toute mignonne, toute gentille !

Partagez
 

 Can you feel the love ? ☾ LAPINOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nyx L. Hartwin


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Nyx L. Hartwin


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : The Guardians of Childhood
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightlight

✓ Métier : Assistante de S.H. & Créatrice de Rêves
☞ Surnom : Le Lampadaire / La Luciole
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1762

Can you feel the love ? ☾ LAPINOU _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Lun 17 Juin 2019 - 23:07


there's magic everywhere

And with all this romantic atmosphere,
Disaster's in the air.

 

Ces derniers jours, la jeune femme n'arrivait plus à définir si c'était le fait d'être à Storybrooke qui lui permettait de se sentir aussi vivante, ou s'il s'agissait simplement de l'atmosphère pleine de chaleur, de festivités et de promesses de l'été. Si Nyx préférait toujours l'hiver entre toutes les saisons, par conviction personnelle et en raison de son histoire particulière, cela ne signifiait pas qu'elle ne supportait pas les journées rallongées et les montées de températures qui rythmaient le milieu de l'année. Au contraire, elle y trouvait une énergie nouvelle, une sorte de dynamisme ambiant qui l'électrisait encore plus qu'elle ne l'était déjà naturellement. Autant dire qu'elle était la plus intenable des lucioles et que sa peau scintillait de milles feux à longueur de temps, ses cheveux et son sourire aveuglant les passants lorsqu'elle se promenait dans la rue, au point qu'elle tentait à présent de faire attention à ne pas "briller" trop intensément dès qu'elle se trouvait en public. Elle n'y pouvait rien si pour elle l'été rimait avec opportunités et possibilités, des mots qui la faisaient vibrer, autant que les promesses qui étaient portées par le vent chaud, ou encore cet élan de félicité qui semblait habité chaque habitant à cette période et qui l'aurait presque étouffé si elle n'en était pas si ravie. Toutes les histoires pouvaient se réaliser l'été. C'était comme une parenthèse en plein milieu d'une année, comme une bulle d'air ardente qui la faisait bouillir d'impatience et d'enthousiasme, et elle voulait y entraîner tout ceux qu'elle croisait pour que chacun puisse ressentir cette vie qui l'habitait. Evidemment, ses proches étaient les premiers à subir cet assaut de volonté, d'amour et d'acharnement de sa part.

Sherlock en faisait les frais, autant que Madame Hudson, dès qu'elle mettait les pieds à Baker Street. C'était une véritable tempête qui passait à chaque fois que Nyx se trouvait dans les parages, pleine d'idées, d'envies, de désirs qu'elle extériorisait en parlant pendant des heures et en s'extasiant d'un rien. Elle le faisait subir également à l'orphelinat, couvrant les enfants de cadeaux et d'étreintes et enchaînant les sorties pour qu'ils profitent autant que possible du beau temps en sa compagnie. Puis, fatalement, il y avait Aster. Sans doute celui avec lequel elle se déchaînait le plus.

"Je te promets que ça va être génial ! C'est simplement im-po-ssible que tu t'ennuies !" s'exclamait-elle en tirant le Lapin de Pâques par le bras, bien qu'il la dépasse largement, ses jambes sautillant contre le sol à chacun de ses pas. "On va rencontrer plein de gens et j'ai entendu dire qu'ils distribueraient des cocktails gratuits, c'est tellement gentil de la part des organisateurs ! Et si vraiment tu veux rentrer, on rentrera, mais je suis persuadée que tu vas adoooorer !"

C'était faux. Elle se doutait qu'il détesterait cette expérience, en tant que Maître Grognon, mais elle s'était fait la promesse intérieure de le sortir de sa zone de confort par tous les moyens possibles. Elle savait qu'il ne pouvait refuser de l'accompagner et elle en abusait largement, puisqu'elle misait gros en l'emmenant à une telle soirée, mais c'était une manière radicale de lui permettre de voir de nouvelles têtes et de le faire sortir, surtout. Elle avait toujours eu la fibre sociale la plus prononcée d'entre eux deux, sans doute même de tous les Gardiens si on excluait les enfants avec qui ils étaient tous particulièrement doués, et si ce n'était pas elle qui poussait Aster à dépasser ses limites, personne d'autre le ferait.

"La prochaine fois ce sera toi qui choisira le programme, c'est promis." poursuivit-elle en relevant la tête dans la direction de son ami, son bras serré contre le sien, sans jamais cesser de sourire. "Même si tu dois bien admettre que mes plans à moi sont toujours originaux, distrayants et que rien qu'être en ma compagnie te permet de passer un bon moment, non ?"

Personne ne pouvait être aussi modeste que Nyx et il était évident qu'une telle question de sa part n'était prononcée que pour le détendre et faire une touche d'humour. Maintenant qu'elle l'avait retrouvé et qu'elle n'avait plus à se cacher, elle se sentait bien plus à l'aise avec lui et elle voulait simplement que lui aussi le soit, bien qu'elle le traîne vers la plage sans lui avoir donné les détails sur ce qui était prévu. C'était mieux qu'il s'en rende compte une fois sur place. Ca laissait un effet de surprise.

Sa jupe blanche ainsi que sa veste en jean volaient quelque peu dès qu'un petit coup de vent se levait à mesure qu'ils se rapprochaient de la surface sableuse, et ses cheveux bruns détachés s'emmêlaient constamment autour de son visage à l'expression la plus enjouée. Aster était le premier et le seul à qui elle avait penser pour venir avec elle à un tel rassemblement, en réalité. Sherlock n'aurait pas été intéressé et il n'en avait aucunement besoin, en plus de cela. Le Lapin était également son plus ancien et plus proche ami, en dehors de MiM, alors c'était évident qu'elle voulait partager cette première expérience avec lui.

"Regarde ! Ils ont mit des tables en bambou, c'est tellement mignon !"

Elle criait presque tant son engouement était présent, ses yeux brillant de hâte alors qu'elle traînait son accompagnateur en accélérant le rythme. Une sorte d'arche également en bambou, était placée sur le sable dans lequel ses sandales commençaient doucement à s'enfoncer. Elle aimait bien ce contact chaud alors que le soleil encore levé les éclairait toujours, bien que l'après-midi touchait déjà bien à sa fin. Sans attendre davantage, elle passa sous l'arche en traînant Aster et atteignit une sorte de stand derrière lequel des jeunes gens dont les prénoms étaient inscrits sur des papiers autocollants collés à leur poitrine.

"Enchanté... Brandon !" s'extasia-t-elle après avoir détaillé l'un des jeunes hommes qui se chargeait de l'accueil, tandis qu'elle peinait de plus en plus à dissimuler son exaltation. "Je suis Nyx et voici Aster, on est inscrits la liste des participants."

Son entrain était quelque peu voilé par une sorte d'anxiété naissante. Elle ne savait pas comment réagirait son ami en découvrant dans quel "piège" elle l'avait entraîné, bien qu'elle ne le fasse que pour son bien, et elle appréhendait déjà le mécontentement qu'il pourrait ressentir à son égard.

"Nyx... ça me dit quelque chose, je vous ai eu au téléphone, en effet ! précisa le jeune homme alors qu'elle hochait la tête en pinçant ses lèvres, sans oser regarder directement son ami à son bras. "Voilà, j'ai vos fiches ! Et vos autocollants !"

Avec précipitation, elle récupéra de sa main libre les bouts de papiers ovales qu'il tendait dans leur direction pour plaquer directement contre son tee-shirt sa propre étiquette. Sans lui demander son autorisation, elle en fit de même sur le torse d'Aster, en plein milieu, le tapotant doucement.

"Gardez les toute la soirée, c'est ce qui nous permettra de vous mettre en duo et ça peut être pratique pour tous se reconnaître."
précisa l'inconnu avec une amabilité qui lui plaisait. "On attend encore du monde mais je vous laisse vos calepins et vous entendrez la petite sonnette quand on commencera. Vous pouvez déjà allez vous faire servir au bar si vous en avez envie !"

A nouveau, Nyx hocha vivement la tête tout en attrapant les carnets de feuilles et les stylos qu'il leur offrait, et elle entraîna le Lapin à sa suite en se dirigeant vers le bar en bois clair proche des tables rondes dispersés un peu partout sur une terrasse posée sur le sable.

"Je sens que tu me regardes de travers, mais je t'ai promiiiis que tu allais t'amuser alors fais moi confiance !" insista-t-elle malgré tout en sentant que l'incompréhension de son ami grandissait au fur et à mesure que les secondes passaient.

Elle ne se rendait pas compte que son effet de surprise était sur le point d'être gâché. En effet, Aster allait vite comprendre dans quoi il était en train de se faire embarquer en voyant cette grande banderole au-dessus du bar, indiquant en grandes lettres couleurs rosés et saumon : "BIENVENUE A LA 5EME EDITION DU SPEED-DATING ESTIVAL DE STORYBROOKE !" ... Mais c'était au moins prometteur, puisqu'en toutes petites lettres, juste en-dessous, était précisé : "Déjà 35 couples se sont formés ici, se sont mariés et ont eu beaucoup d'enfants. Peut-être serez-vous les prochains ?" ... Il allait forcément adorer !
DESIGN ϟ  VOCIVUS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

We have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, and nitrogen in our brains. 93 percent stardust, with souls made of flames, we are all just stars that have people names.  

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80962-nyx-remember-me-in-dr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80976-the_dreamcatcher#1023114

Aster Spleaster


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aster Spleaster


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 415

Can you feel the love ? ☾ LAPINOU _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 5 Juil 2019 - 16:33


Can you feel the love ?

And if he falls in love tonight, it can be assumed His carefree days with us are history
Qu’on se le dise, Aster n’avait strictement rien contre l’été. Sa saison, c’était le printemps elle allait de paire avec son rôle de gardien de l’espoir, et Pâques arrivait toujours au printemps et ce même si sa date changeait tous les ans. S’il représentait le printemps, l’Eté n’était pas une saison qu’il détestait. Bon, bien sur, c’était un chouïa plus compliqué en terme de chocolat, qui disait Eté disait montée de température et malheureusement, personne n’avait encore trouvé le moyen pour que le chocolat ne fonde pas au contact de la chaleur. Heureusement, sa boutique, son présentoir et sa vitrine étaient réfrigérés. Les clients profitaient de la climatisation, et rien des produits qu’il exposait, ne se trouvaient gâchés.

Avec le retour de la saison chaude, la ville bourdonnait encore plus d’activités qu’à l’accoutumée. Tout le monde, semblait avoir mit la main à la patte afin d’organiser des activités permettant de distraire les petits comme les plus grands citadins. Lui-même s’était proposé pour animer un stand de création de chocolat pour les enfants. S’il n’avait aucun tact avec les adultes, avec les enfants c’était évidemment une autre paire de manche. Après tout, son rôle c’était de les protéger. Et étrangement, il se trouvait être très bon pédagogue quand il s’agissait des plus jeunes. Evidemment, la rouquine était là pour veiller au grain si jamais. Elle en profitait pour amener son bout de chou avec elle, dans ces moments là. Et le petit garçon d’un an et demi se faisait un plaisir de reproduire tout ce que sa maman faisait.

Son seul « soucis » avec l’été résidait en la personne qui le tirait, vers il ne savait trop quelle activité qu’elle avait décidé de faire. Depuis que Nightlight était revenu dans leurs vies -dans la sienne surtout si on considérait son point de vu-, il n’y avait clairement pas de place pour l’ennuie. Il avait oublié à quel point, elle pouvait être pile éléctrique. Malheureusement, autant il pouvait envoyer paître Frost sans éprouver aucun scrupule, autant il lui était impossible de dire « non » à Night’. Et les gens, devaient probablement rire de voir ce grand gaillard d’1m85 d’attitude ronchonne se faire mener par le bout du nez, tout ça par une petite brune qui devait faire au moins double moins sa taille. Faire de nouvelles rencontres, se sociabilisé et tout et tout, c’était clairement pas sa tasse de thé. Il n’aimait pas faire un effort et se montrer aimable avec les gens. Il le faisait quand ça l’arrangeait et quand il en avait envie. En gros extrêmement rarement, et c’était ça l’ennuie lorsque l’on avait une amie aussi ultra sociable que l’était Nyx.

Bon gré, mal gré et surtout parce qu’il n’arrivait rien à lui refuser il s’était laissé embarquer sans AUCUNE infos concernant ce qu’elle avait préparé. C’était pas faute, d’avoir essayé pourtant. Mais apparemment, ça « gâcherait la surprise. » Ce n’est pas pour autant, qu’il était obligé d’être d’accord. Aussi, une fois arrivé à la plage l’avait-il laissé géré et ce malgré sa suspicion grandissante et lorsqu’il vit la grande banderole au niveau du bar

- Un Speed-dating ? Sérieusement Night ? J’ai l’air désespéré selon toi ? Non écoute tu sais quoi, ne prends même pas la peine de répondre à cette question. Surtout pas.

Il avait pas spécialement envie de l’entendre dire que effectivement, elle le trouvait un peut désespéré. Vraiment, il l’adorait mais il y avait des limites. Le pire dans tout ça ? C’est qu’elle était incapable de penser à mal. Et pour le coup, franchement à choisir il aurait préféré que ce ne soit qu’une vaste blague pour se foutre de lui. Mais, ça c’était plus le genre de Maara. D’accord, ça n’avait pas vraiment marché entre eux, et il avait eu la « brillante » idée, d’évoquer ça à Nyx. Mais de là, à l’amener à un Speed-dating…Se passant une main sur le visage pour contenir son exaspération, il n’avait de toute façon pas vraiment le choix que de rester :

- J’vais nous chercher à boire, des cocktails de fruits 100 %
sans alcool grommela-t-il

Il préférait qu’ils aient tous les deux les idées clairs avant que cette histoire ne commence. On ne sait jamais, quelqu’un pourrait abuser de la gentillesse de Night et lui pourrait bien être plus ronchon que d’habitude ce que personne ne tenait évidemment à expérimenter.

- Deux cocktails de fruits, demanda-t-il arrivant au comptoir

« Vous êtes sûr ? » Demanda le barman « Nous faisons des mojito et des piña colada à se damner. Ça vous aidera d’avantage si vous voyez ce que je veux dire » reprit-il avec un clin d’oeil

Non, il ne voyait pas ce qu’il voulait dire. Probablement était-ce une remarque sur sa sociabilité digne d’un grizzli mal léché mais si c’était le cas en toute franchise il s’en tapait mais royalement. De plus, si la moitié des gens consommaient de l’alcool avant que ça ne commence, il comprenait mieux comment des couples pouvaient se former. Il croyait moyennement à l’efficacité des speed-dating.

- Non merci, deux cocktails de fruits sans alcool.

Et pour bien appuyer ses dires, il fit glisser un billet afin de payer les consommations. Le barman fit la moue mais aucun commentaire. Tant mieux, Aster n’avait pas franchement envie de taper la causette, malheureusement ses espérances se retrouvèrent rapidement mise à néant, lorsque le barman occupé à faire les cocktails estima qu’il avait envie de discuter et ce au plus grand malheur de l’ex lapin.

« Vous êtes pas le premier sceptique que je vois vous savez. Mais croyez le ou pas ça marche vraiment. J’ai rencontré ma fiancée lors de la deuxième édition. »

- Tous mes vœux de bonheur
lui répondit Aster d’un ton absolument désintéressé.

Le barman n’eut pas l’air de se formaliser du manque d’enthousiasme de son auditoire, ni même se décourager d’ailleurs au grand dam du dit auditoire. C’était pas que ça ne l’intéressait pas d’écouter un inconnu déballer sa vie mais si clairement ça ne l’intéressait pas le moins du monde. A croire qu’il y avait un écriteau sur sa tête avec écrit « bavard casse pied, venez tapez la discut’ avec moi. » Le pire étant, qu’il croyait vraiment à l’absurdité de ses propos concernant le fait de trouver « l’âme soeur » dans un tel endroit, il n’en démordait pas. Selon lui, il avait vu assez de couple se former pour ça. Même les plus sceptiques apparemment, ne repartaient pas célibataire. Ne l’écoutant que d’une oreille, Aster eu tôt fait de filer, le remerciant du bout des lèvres lorsque les cocktails furent prêt.

- J’ai trouvé ton double masculin grommela-t-il à l’adresse de son amie en lui tendant son cocktail. Jamais vu un type aussi bavard, et aussi optimiste. Il est persuadé que ça marche à tous les coups.

Aster lui, restait toujours sceptique pour sa part. En tout cas, il espérait que le message soit passé chez Nyx : Non, il ne lui en voulait pas. Même si elle l’avait quand même un peut piégé, en revanche la prochaine fois, c’est lui qui déciderait de ce qu’ils feraient.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Our own iconic duo
I could be Joey, you could be Chandler. You tell the jokes, and I will straight man you. Maybe that was not always the plan ? But so what ? If you wanna love, I'll love you forever. If you wanna run, let's run together. When you go high, I will go low, I'll harmonize while you solo. Yeah, you and I. We could be our own iconic duo

Nyx L. Hartwin


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Nyx L. Hartwin


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : The Guardians of Childhood
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightlight

✓ Métier : Assistante de S.H. & Créatrice de Rêves
☞ Surnom : Le Lampadaire / La Luciole
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1762

Can you feel the love ? ☾ LAPINOU _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Ven 2 Aoû 2019 - 10:40


there's magic everywhere

And with all this romantic atmosphere,
Disaster's in the air.

 

La jeune femme afficha ce petit sourire distinctif, mélange de gêne et d'innocence qui lui était propre, lorsque son ami de toujours finit par exprimer son avis sur cet événement où elle venait de le traîner (de force, soyons honnêtes). Elle se retint de répliquer quoi que ce soit, puisqu'il ne le désirait pas, ses lèvres se pinçant tandis qu'un brin de culpabilité l'envahissait. Bien sûr que non elle ne le considérait pas comme désespéré, c'était loin d'être le cas ! Elle voulait juste le voir se distraire et s'amuser après ce qu'il avait vécu. Elle ne supportait pas de s'imaginer qu'il puisse être en train de faire un début de dépression (puisque c'était parfois le cas après des ruptures difficiles), ou encore que son coeur soit brisé et qu'il ne prenne pas le temps d'en prendre soin et de le réparer. Elle voulait être là pour lui, l'aider, l'accompagner, lui changer les idées. Elle avait juste des méthodes assez extrêmes, en effet. Et pas très subtiles.

"Mais je..."
commença-t-elle timidement, s'interrompant lorsqu'il proposa (ou imposa) qu'il irait chercher à boire.

Elle se contenta de hocher vivement la tête pour approuver, le regardant avec appréhension s'éloigner d'elle pour se diriger vers le comptoir. Elle prit une grande inspiration lorsqu'il fut à quelques pas de distance, ses sourcils froncés dans un angle étrange démontrant son léger malaise. Elle se reprit vite cependant, contrôlant sa respiration et redressant ses épaules en observant les gens aux alentours. Tout allait bien se passer ! Il n'était pas très réceptif à sa démarcher pour l'instant, mais c'était parce qu'il n'était pas habitué à ce genre de sorties. Elle finirait par le convaincre que ce n'était pas une mauvaise idée. Et Nyx était persuadée qu'il passerait une excellente soirée, même si il n'y mettrait peut-être pas du sien. Elle ferait ce travail pour deux. Elle ne le laisserait pas tomber comme ça à cause d'un grommellement ou deux.

Patiemment, ses mains serrées contre le carnet qu'elle avait récupéré, elle patienta avec ses yeux brillants rivés sur le décor. L'ambiance était paradisiaque, joyeuse et presque intimiste malgré le lieu public choisi pour la réception. Tout était fait pour que l'atmosphère soit propice aux discussions et aux rapprochements. Dans cet attroupement qui se présenterait ce soir, elle ne doutait pas qu'au moins une personne pourrait réussir à voir quelle personne exceptionnelle se cachait derrière la carapace d'Aster le Lapinou Ronchon, et si il fallait vanter ses mérites auprès de toute la gente féminine pour l'aider, elle n'y manquerait pas. Elle avait un certain talent pour convaincre autrui et de toute manière, personne ne pouvait nier qu'un Gardien était un bon parti. Elle avait déjà en tête toute une liste de qualités et de bons points à donner à quiconque prendrait la peine de le demander.

"Merci !" s'exclama-t-elle joyeusement en récupérant le verre qu'Aster lui ramena alors, tout en l'écoutant avec une attention bien trop accrue. "Oh ? Tu vois que je ne suis pas la seule à le penser !"

Elle faisait abstraction du pessimisme exprimé par son ami, tapant de son coude dans les côtés du Lapin (même si en raison de leurs tailles très différentes, ce n'était pas un geste qui la faisait se mouvoir naturellement). Elle avait bien saisi qu'il ne lui tenait pas rigueur de son manque de tact à l'avoir emmener ici, et elle ne comptait pas se confondre en excuses puisqu'il ne le supporterait pas non plus. Elle préférait... surfer sur la vague de son acceptation, en quelques sortes, mieux valait en profiter tant qu'il ne se mettait pas à fuir et qu'elle n'avait pas à aller lui courir après.

"On dit que ce qui se ressemble s'assemble, c'est peut-être lui mon âme soeur ?" s'interrogea-t-elle donc, ingénue et rêveuse, en cherchant ce fameux "double masculin" du regard. "Après... c'est vrai que les opposés s'attirent, donc c'est potentiellement une fausse piste."

Sa bouche se plissa dans une expression indécise tandis qu'elle battait des cils, portant sa paille à sa bouche pour boire une gorgée de ce jus de fruit aux effluves de vacances et de tropiques.

"C'est délicieux !" s'extasia la jeune femme, heureuse pour un rien comme elle en avait l'habitude, avant de baisser sa tête en direction de son carnet. "On devrait commencer à se mettre en condition. Je vais rester à côté de toi si tu n'es pas à l'aise ! Regarde, ils ont même mit des notes pour qu'on ne soit pas perdu. Pour un premier échange, se présenter convenablement, mais surtout intéressez vous à la personne à qui vous vous adressez. C'est un bon conseil."

Distraitement et en hochant la tête pour approuver, elle tournait les premières pages où plusieurs autres suggestions de la sorte figuraient. Les questions à poser en premier lui, celles à éviter ensuite, tout était là pour assurer des échanges respectueux sans être gênants, et surtout pour que les participants puissent se faire de suite une idée de la potentielle compatibilité qui pouvait exister entre eux.


"Ils ont même fait un tableau, ils se sont donnés beaucoup de mal." fit-elle remarquer, presque admirative, en étudiant les intitulés de chaque colonne.

Vous avez les mêmes projets futurs concernant le domaine de la famille, trois points. Vous êtes intéressés par les mêmes loisirs, un point. Vous avez chacun voyagé dans de nombreux pays (ou mondes des contes), deux points. Et la liste ne semblait jamais s'arrêter... Tout en bas de la deuxième feuille, une note stipulait que la moyenne des couples s'étant formé était de 87 points sur 100, ce qui lui fit ouvrir de grands yeux ébahis.

"Je trouve que cette initiative est formidable, pas toi ?" fit-elle observer en continuant à siroter son cocktail, de plus en plus émerveillée par les moyens mis en place. "Tellement de personnes ont dû se retrouver seules après la malédiction, c'est forcément bénéfique. Et ça permet de découvrir de nouveaux horizons !"

Elle l'avait fait elle-même, en voyageant dans le monde entier pendant des années. Même si, elle ne pouvait le nier, elle ne s'était pas senti aussi bien depuis longtemps à présent. Si découvrir le monde lui avait apporté énormément, par ses rencontres et ses visites, rien ne valait le bonheur qu'elle ressentait à l'idée d'être près des siens. L'émotion d'une telle pensée fit scintiller davantage sa chevelure qu'elle secoua dans le sens du vent frais qui permettait à la chaleur de la soirée d'être supportable.

"Ils offrent même un voyage aux Bahamas à ceux qui trouveront leur bonheur ce soir ! Je me demande qui finance tout ça. Sans doute une personne avec un grand grand coeur. Ou alors quelqu'un qui veut faire une bonne action pour rattraper ses mauvaises."

Elle haussa les épaules, peu intéressée finalement par ce détail, bien que sa curiosité la poussait à toujours vouloir tout savoir. Elle aurait bien aimé rencontré l'individu, ou peut-être le groupe à l'initiative de ces speed dating annuel, rien que pour le remercier de penser avec tant de bonté au bonheur des autres.

"On peut s'entraîner tous les deux si tu veux ?" proposa-t-elle, aussi impatiente qu'adorable, en levant ses yeux vers son accompagnateur. "Ce serait drôle ! Et puis ça te mettra dans l'ambiance. Dis oui, dis oui, dis oui, s'il te plaît !"

Elle affichait cette moue à laquelle il ne pourrait résister, son carnet sous le bras tandis qu'elle trépignait face à lui. Elle était assez douée socialement pour s'en sortir avec des inconnus, mais c'était pour Aster qu'elle faisait tout ça. Seul son bien-être lui importait pour cette soirée spéciale. Elle était plus qu'assez motivée à le faire sourire comme jamais auparavant et cet élan d'optimisme prononcé plein d'insouciance lui fit se demander si son cocktail était vraiment dénué de toute substance alcoolisé. Après tout, arracher un rire en public à Lapinou, c'était quand même un sacré challenge, même pour elle. L'Espoir était après tout l'une de leur spécialité.

DESIGN ϟ  VOCIVUS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

We have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, and nitrogen in our brains. 93 percent stardust, with souls made of flames, we are all just stars that have people names.  

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80962-nyx-remember-me-in-dr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80976-the_dreamcatcher#1023114

Aster Spleaster


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aster Spleaster


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 415

Can you feel the love ? ☾ LAPINOU _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 21 Aoû 2019 - 15:54


Can you feel the love ?

And if he falls in love tonight, it can be assumed His carefree days with us are history
Certaines personnes pourraient le prendre pour un casse ambiance. Et Aster leur aurait probablement donné raison. Pourtant, ce n’était pas qu’il soit du genre à aimer démolir les rêves des gens tel un buldozer -il était un gardien tout de même-, mais il y avait certaine chose qui pour lui n’avaient pas autant d’importance que pour les autres : trouver « l’âme soeur » par exemple. D’un côté il n’avait pas vraiment d’expérience avec les « femmes. » Les deux personnes de sexe féminin qu’il avait côtoyé furent Nyx et Tatiana. Et si pour la première, il y avait eu un net changement au niveau de l’apparence, depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. Ce n’était pour autant, pas le genre de choses auxquelles il faisait attention. On pouvait le voir comme une sorte de célibataire endurcie qui ne faisait pas vraiment d’effort pour remédier à la situation. Il avait cru que les choses changeraient avec Maara mais ce ne fût pas le cas. Pour autant, il ne se sentait pas « triste » puisqu’ils étaient restés amis malgré tout.

Évidemment, Nyx c’était une autre paire de manche, et il ne sortirait pas d’ici avant d’avoir participé à ce foutu speed dating qu’il le veuille ou non. Elle trouvait toujours le moyen de voir le bon côté des choses, et lui de toute façon n’arrivait pas à lui dire non. Probablement que ça le perdrait un jour, et probablement que ce jour était arrivé d’ailleurs.

- T’inquiète pas va. J’suis sure que tu la trouveras ton âme sœur

Il avait veillé à faire attention, avant de poser sa grosse main sur son épaule. Vu la différence de gabarie, il aimerait autant éviter de lui faire mal involontairement. Néanmoins, de son côté il aimerait bien savoir qui était l’organisateur de ce speed dating, parce que pour offrir un voyage aux Bahamas c’était clairement pas la mairie. Peut-être un type avec de l’argent à ne plus savoir qu’à faire, Aster était trop respectueux de la gente féminine pour imaginer qu’une idée aussi débile puisse sortir d’un cerveau féminin et il n’essaya pas de contredire Nyx, lorsqu’elle estima que ça devait être une personne avec un grand coeur. Gardant, pour lui le fond de sa pensée -à savoir que ça devait être quelqu’un avec deux neurones se battant en duel dans sa boîte crânienne-

Il avait bien envie de dire qu’il n’avait pas besoin de s’entraîner, parce qu’il ne se sentait pas nerveux. Il avait juste AUCUNE envie de se retrouver ici à écouter des personnes déblatérer sur leur vie, et ce un temps limité. Pour lui, cette idée était à ranger dans la même catégorie que celle qu’Anna lui avait sortie l’autre jour, comme quoi 25 % des salariés rencontraient l’amour sur leur lieu de travail et donc à ce titre, il devrait être plus aimable avec la clientèle parce qu’il pourrait passer à côté de son âme sœur -cette bonne blague- malheureusement, Nyx le connaissait trop bien et avait clairement la technique pour le faire céder :

- Ca va ça va c’est bon bougonna-t-il on va s’entraîner ensemble puisque t’y tiens tant que ça.

Mais clairement pas ici, au beau milieu de tout le monde, plutôt crever. Non il leur fallait un coin tranquille et à l’écart. S’entraîner avec Nyx okay mais à la vue de tout le monde pas okay.

- Attends moi là, j’vais voir si un bénévole peut pas nous aider à nous trouver un endroit pour ça.


Il y avait pratiquement que ça, ce serait pas difficile à trouver. Et histoire de correspondre avec ce qu’il pensait, arriva pile à ce moment là une brune arriva vers lui tout sourire -bien que de son point de vu, il trouvait difficile à définir qu’elle était sa véritable couleur de cheveux sachant que ça partait du brun pour finir sur un dégradé blond au niveau des pointes.

« Je peux vous aider ? Je m’appelle Sarah, je suis l’une des bénévoles qui encadrent l’évènement » Dit-elle en désignant fièrement son badge.

- Ouais, mon amie et moi aimerions savoir s’il y a un endroit pour s’entraîner, avant d’être jeté dans la fausse aux lions.


« Oh mais c’est parfaitement compréhensible ! Beaucoup de personnes ont déjà demandé à s’entraîner, c’est normal d’être un peu nerveux vous savez, après tout ce n’est pas tous les jours que l’on va rencontre son autre moitié ! »

Et c’était repartie pour un tour, pendant que Sarah déblatérait sur l’évènement, lui il en profita pour faire signe à Nightlight de le rejoindre. Quitte à l’écouter parler, autant qu’elle ait quelqu’un avec qui le partager. Il était certain, que Night’ se ferait un plaisir d’entretenir la conversation. Lui en revanche, préféra ne rien dire, alors qu’elle les conduisait vers l’ensemble de table réservé aux personnes souhaitant s’entraîner.

- Vu, que tu as décidé de faire ça pour moi. J’te propose de commencer en premier. Dit-il une fois qu’ils furent installés

De l’extérieur ça pouvait passer pour de la bonne volonté. Mais en fait, Aster n’avait qu’une envie : se débarrasser au plus vite de cette corvée. Se présenter, s’intéresser à l’autre tout ça c’était facile avec Nyx. Il n’avait pas d’effort particulier à faire pour s’intéresser à elle, ça venait naturellement spontanément. Mais si vous mettiez North ou Jack Frost par exemple, il ferait mine d’être occupé par autre chose. Avec Blacky par exemple, c’était venue naturellement mais les clients pénible de la boutique eux, il préférait laisser Anna s’en charger sans quoi il les jetterait dehors sans ménagement.

- Je m’appelle Aster Spleaster, j’suis chocolatier et je tiens la meilleure boutique de la ville.

Il jeta encore un coup d’oeil au tableau afin d’être sûr :

- Quand ils disent se « présenter. » Est-ce qu’on doit aussi dire qui on est dans le monde des contes ? Ils veulent dire quoi par « convenablement » on doit déballer ses deux vies, sa date de naissance et tout le reste ?


Ce qui aurait pu passer pour de l’intérêt était en fait de l’agacement à l’état pure. Ils avaient même pas encore commencé le « vrai » speed dating, et il en avait déjà marre, pour la patience on reviendra. Mais en même temps, Aster n’avait jamais dit être quelqu’un de très patient enfin...Disons que ça dépendait des fois. Lorsqu’il s’occupait de ses chocolats il était très patient, quand il devait s’occuper d’un client casse pied là il était pas patient. Donc on en fait, ce trait de caractère se manifestait quand ça l’arrangeait en somme :

- Bon tu sais quoi, oublie. Le mieux c’est que toi tu commences, et que je prenne exemple sur comment tu t’y prends.


Ça lui éviterait de s’énerver, surtout qu’il n’avait qu’une envie : fuir cet endroit le plus vite possible. S’il restait, c’était uniquement pour faire plaisir à le petite brune devant lui -et aussi un peut pour pouvoir décider de la prochaine sortie-

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Our own iconic duo
I could be Joey, you could be Chandler. You tell the jokes, and I will straight man you. Maybe that was not always the plan ? But so what ? If you wanna love, I'll love you forever. If you wanna run, let's run together. When you go high, I will go low, I'll harmonize while you solo. Yeah, you and I. We could be our own iconic duo

Nyx L. Hartwin


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Nyx L. Hartwin


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : The Guardians of Childhood
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightlight

✓ Métier : Assistante de S.H. & Créatrice de Rêves
☞ Surnom : Le Lampadaire / La Luciole
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1762

Can you feel the love ? ☾ LAPINOU _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Dim 6 Oct 2019 - 3:17


there's magic everywhere

And with all this romantic atmosphere,
Disaster's in the air.

 

N'était-il pas adorable, à avoir voulu qu'ils se retrouvent dans un coin tranquille pour pouvoir expérimenter un tête à tête d'essai avant de se lancer chacun de leur côté dans le grand bain (elle préférait voir ça comme une exploration plutôt qu'une fosse dangereuse, question de point de vue) ? Elle le regardait avec un air presque émerveillé tandis qu'il faisait l'effort - parce que oui, pour Aster, c'était un effort et elle en était consciente - de se renseigner auprès d'une inconnue afin qu'ils ne soient pas dérangés. La jeune femme fut également surprise, dans le bon sens, de savoir que d'autres personnes s'investissaient réellement afin de mener à bien cette soirée. C'était aussi triste de s'imaginer que certains étaient stressées avant de potentiellement rencontrer l'individu qui les comblerait d'Amour jusqu'à la fin de leur existence. Elle ne voyait aucune raison d'être angoissée, loin de là ! L'entraînement n'était qu'une partie de plaisir supplémentaire, surtout en compagnie de son acolyte favori. Même si lui ne le vivait certainement pas de cette façon, elle n'appréciait que davantage qu'il accepte de la suivre dans sa lubie et ce fut avec une joie non dissimulée qu'elle conversa distraitement avec la bénévole de l'événement tout en sautillant près de son Lapinou.

Elle la salua chaleureusement lorsqu'elle les laissa finalement, avant de s'asseoir sans réussir à atténuer la brillance de sa chevelure, tandis qu'elle frappait des mains pour manifester son enthousiasme grandissant. Ses yeux pétillaient de curiosité et d'impatience en restant rivés sur Aster, les oreilles grandes ouvertes et un sourire se faisant de plus en plus large de seconde en seconde alors qu'elle l'écoutait parler. Il n'était pas un conteur né, c'était une certitude, du moins pas lorsqu'il s'agissait de faire de simple présentation. Elle savait, elle, personnellement, qu'il était captivant quand cela concernait l'une de ses passions - comme Pâques, ou le chocolat de manière générale. Elle se rappelait avec quels détails il avait été capable de la renseigner lorsqu'elle l'avait retrouvé à sa boutique et un rire léger et cristallin lui échappa malgré elle à ce souvenir - en même temps qu'il affirmait (à raison) que son commerce ne subissait aucune concurrence. Si elle le rencontrait pour la première fois, elle aurait pu se faire des idées, concernant un possible ego surdimensionné en plus d'un côté bourru prononcé, bien que même sans le connaître, elle ne se serait jamais arrêtée à cette première image qu'il dégageait pour autant.n

"Hum..." commença-t-elle en affichant une moue à son interrogation, se la posant à présent elle-même.

Elle ouvrit la bouche, puis la referma, indécise quant à la réponse à apporter. Elle n'était pas dupe, elle savait qu'il n'était pas à ce point impliqué dans cet essai amical. Il devait trouver l'organisation bancale, ou encore le sujet banal inintéressant, et se demander pour la millième fois ce qu'il pouvait bien faire ici. Elle aurait pu s'en soucier et s'excuser de lui imposer une activité aussi peu distrayante à ses yeux si elle ne s'amusait pas autant - et surtout si elle ne considérait pas agir pour son bonheur à lui. Parfois, en voulant trop bien agir, Nyx finissait par faire abstraction de l'évidence sans même s'en rendre compte, ne pouvant supposer que quiconque la suive sans le vouloir réellement. Il aurait déjà fuit très loin si tout cela le dérangeait à ce point, puisque pourquoi autrement aurait-il prit la peine de continuer à subir cette exaspération ? Probablement pour le plaisir de sa compagnie qui devait en valoir le coup, mais elle était trop modeste pour avoir ce genre d'idée.

Il finit par la prendre de court en lui intimant - ou en lui imposant - de lui servir d'exemple. Elle aurait pu en être flattée, mais elle s'imaginait qu'il s'agissait d'une tournure de phrase utilisée pour dissimuler son irritation et cela la fit à vrai dire sourire encore davantage. Peu importe la raison au fond, elle ne pouvait être que ravie d'une telle proposition. Tapotant ses mains sur le bord de la table et ouvrant son carnet, elle hocha la tête vivement, bien trop heureuse qui le lui ait proposé. Elle n'attendait que ça, elle qui adorait parler presque autant qu'écouter, simplement parce qu'elle estimait que partager la moindre de ses pensées était libérateur et permettait d'éviter bien des malentendus et des regrets - et cela pouvait aussi créer des problèmes, certes, mais c'était une autre histoire.

"Je suppose que tu n'es pas obligé de suivre les règles qu'ils ont écrite, ce n'est qu'une trame..." envisagea-t-elle avec assurance tout en faisant tourner son crayon à papier entre ses doigts. "Il faut juste être spontané. Parler de ce dont tu as envie sur toi, de ce qui te représente le mieux. Tu pourrai dire que tu manies le boomerang comme personne, c'est un talent inhabituel qui peut attiser l'intérêt."

Cette remarque de sa part était des plus sérieuses alors que son regard se faisait rêveur à l'image des souvenirs fugaces qui lui traversaient l'esprit. Elle secoua finalement sa tête et sa chevelure scintillante se souleva légèrement pour retomber sur ses épaules suite à ce mouvement.

"Mais à mon tour alors ! C'est un tel honneur d'être votre mentor de speed-dating, Monsieur Spleaster. J'espère être à la hauteur !"

Nyx se redressa, le dos droit, rendant cette phrase formelle d'apparence mais elle était tant teintée d'humour, ponctuée par son sourire éclatant, qu'il était aisé d'en déceler l'amusement. Elle laissa s'écouler quelques secondes avant de se racler la gorge, se concentrant pour se remettre dans ses conditions de "faux entretien de rendez-vous" en fermant ses paupières un instant, et les rouvrit pour fixer l'homme face à elle avec une expression avenante et un poil éblouissante en raison de sa brillance naturelle qui ressortait sous l'effet de l'excitation.

"Enchantée, je m'appelle Nyx, ou Lux, ou Nightlight. J'aime les trois, tu peux choisir celui que tu veux ! Je peux te tutoyer ?" questionna-t-elle en haussant les sourcils, feignant la perplexité avant d'appuyer son interrogation d'un geste vague de la main. "Je trouve ça plus convivial, je préfère. Hum je suis assistante pour un détective très connu dans le coin, un peu autoritaire sur les bords, et un peu inadapté socialement parfois, mais c'est ce que j'aime bien chez lui, parce qu'il est très intelligent et très incompris, au fond. Mais je ne vais pas te parler de lui, ça n'aurait pas d'intérêt, son coeur est déjà pris ! De ce que j'ai entendu, sa copine est d'ailleurs très jolie."

Il ne s'agissait que d'un jeu, puisqu'elle conversait avec un ami de longue date à cet instant, et pourtant elle parvenait déjà à s'embrouiller et se perdre dans son récit sans aucune structure. Il en était toujours ainsi quand elle parlait... de la vie, de manière générale.

"Je n'ai pas beaucoup de temps à moi, je pense que c'est ce qui me pose problème, même si je rencontre beaucoup de gens. Je suis bénévole à l'hôpital, je fais des gardes de nuit à l'orphelinat, je suis en free-lance aussi, même si ce n'en est pas vraiment, c'est juste que j'aime aider les autres alors je propose mes services en quelque sorte. C'est comme ça que j'ai rencontré Sherly !" s'extasia-t-elle avec une étincelle de ravissement dans le regard, satisfaite de parvenir à faire des liens entre chacune de ses anecdotes. "Enfin tout ça pour dire que j'ai déjà eu des relations qui ne se sont pas toujours bien passées, en dehors de Storybrooke. Ce n'était pas évident de devoir cacher qui je suis réellement, surtout que chez moi ce n'est pas très discret..."

Elle laissa échapper une grimace, ne pouvant nier cette évidence. Depuis qu'elle était revenue, elle parvenait moins à contrôler ses changements physique variant selon l'intensité de ses émotions. Après tout, pouvoir enfin relâcher cette pression constante après des années à tout contenir, c'était une vraie libération.

"J'adore mon histoire. J'adore l'histoire des gens avec qui j'ai grandi. J'ai eu des vies merveilleuses." poursuivit-elle, pensive, sans même réaliser qu'elle griffonnait sur son carnet depuis quelques minutes tout en discutant.

Comme souvent, il ne s'agissait que d'ébauches d'astres, de lune et de flocons plus ou moins travaillés.

"J'ai eu beaucoup de mal à ne pas pouvoir les raconter et il ne faut pas le dire, mais j'ai peut-être un touuut petit peu fait la lecture à des enfants à travers le monde en leur narrant ce que j'ai vécu avec MiM et tout ce qui s'en est suivi... Ce n'est pas si mal que ça, non ? C'était plaisant et puis ce ne sont que des enfants, ils pourraient aller partager ça avec n'importe qui que personne ne les croirait. A tord, d'ailleurs, et c'est ce qui est triste. Mais on ne sait jamais, les générations futures de cette planète seront peut-être amenées à connaître notre existence, nous pourrions cohabiter en toute sérénité, et je pourrai me voter d'avoir poser quelques bases de ce futur meilleur !"

Est-ce que Nyx voyait le bien partout et s'accrochait à son optimisme en toute circonstance ? Bien évidemment, plus personne n'en doutait. Même après Volsunga et le peu qu'elle en avait comprit (comme la possibilité qu'une menace plane au-dessus de leur tête à tous sans que personne n'en sache rien), elle ne cessait de se dire que l'avenir ne pourrait être que merveilleux, puisque c'était à eux de le construire. Et qui ne voudrait rien construire de merveilleux ?

"En tout cas, puisque nous sommes là pour parler de ça, je dois être avec quelqu'un qui puisse tout savoir. C'est un critère important. Pas de secrets, pas de problème de confiance." se reprit-elle, sérieusement malgré l'originalité de cette entrevue. "Puis j'adore les enfants alors forcément, ça doit aussi être dans les cases à cocher... Je n'ai pas dis que j'en voulais, ce n'est pas ça ! Enfin ce n'est pas le sujet. Oh et j'adore danser ! Tu aimes danser ? Ou faire de la peinture ? Du ski ? J'ai beaucoup de loisirs, je m'adapterai si on doit prévoir un autre rendez-vous et choisir une activité que toi tu as envie de faire."

Elle avait relevé la tête de son cahier, ayant presque oublié qu'elle devait se contenter de faire semblant, de jouer le jeu, mais engageant finalement la conversation sur des sujets qu'ils n'avaient pas beaucoup eu l'occasion d'aborder ensemble. Elle lui avait raconté beaucoup de choses, sur son existence d'humaine, mais jamais elle n'avait vraiment évoqué ce que lui ou elle... étaient à présent. Ou ce qui les animaient encore. Il ne s'agissait plus d'un Lapin géant et d'une boule d'énergie volant dans les cieux avec une mission précise à accomplir. En tant qu'êtres humains, leurs habitudes et leurs envies n'étaient forcément plus les mêmes. Quand elle l'avait retrouvé, elle avait eu l'impression de ne jamais l'avoir perdu, ce qui n'avait pas été pour lui déplaire à l'évidence, et elle avait retrouvé cette fraîcheur à ses côtés, un mélange de nostalgie en raison de leur passé commun et de bonheur intense au fait de pouvoir l'intégrer à son présent. Cette sensation ne s'estompait pas avec les semaines, c'était même le contraire. Et elle avait envie de tout savoir.

Elle connaissait Aster, son Lapinou, ami pendant des siècles et Gardien exemplaire, mais elle était moins familière avec l'humain, bien qu'elle aimait penser le contraire. Pour elle, il s'agissait du même individu. Et c'était le cas. Sauf qu'il y avait eu du changement également, non ? C'était tout ce qui faisait la beauté des individus de cette petite ville.

Elle pouvait voir Aster sous un autre angle, en évaluant les choses ainsi... C'était un homme. Il était toujours aussi gentil avec elle, prévenant, protecteur, elle ne pouvait en être que touchée, sans compter qu'il la connaissait presque par coeur. Il remplissait pas mal des cases à la réflexion, si elle se fiait à ce qu'elle avait coché par réflexe sans même vraiment calculer son geste. Elle ne venait pas ici pour elle, bien sûr, mais pour lui, ce qui ne l'empêchait pas de réfléchir à l'éventualité de tomber par hasard sur une personne extraordinaire qu'elle n'aurait jusque là pas encore eu le plaisir de remarquer. Mais ça ne pouvait pas être lui, il faisait déjà parti de ses proches, ce serait idiot et ridicule. Surtout ridicule. Il était trop grand. Et leur relation n'était pas comme ça. Et... est-ce qu'elle venait de lui proposer d'avoir un prochain rencard comme le suggérait le fameux guide, d'ailleurs ? Elle brûlait des étapes si c'était le cas, elle aurait dû attendre encore au moins cinq minutes de conversation avant de prendre une telle initiative. Et c'était déplacé, non, de se comporter comme ça avec son ami ? Elle ouvrit grand les yeux en prenant conscience de cette innocente invitation de sa part. Qu'elle ne trouvait plus si innocente, finalement. Est-ce que ça l'était ?

"Euh... excusez-moi ?" prononça une voix indécise qui lui fit tourner et lever la tête, ce qui vint également interrompre le fil de ses pensées. "Je crois que c'est à vous. Il était posé là-bas, où vous étiez tout à l'heure et je vous ai observé un peu alors... je vous le ramène. Mais je ne vous espionnais pas, c'est promis ! Je passe pour un psychopathe là, non ?"

Le rire nerveux qui s'échappa de la bouche de l'individu lui fit naturellement répondre par la même sorte d'exclamation fébrile tandis qu'elle récupérait le verre qu'il lui tendait et le vidait d'un trait, sentant sa gorge sèche alors que ses cheveux auraient pu lui brûler le crâne si ils avaient été faits de flamme. Ce n'était pas plus mal que cet homme soit intervenu, ou elle aurait été capable de partir très loin dans son imaginaire, trop loin, et ce beaucoup trop vite pour que son propre esprit parvienne à suivre.

"Merci, vous êtes adorable !" prononça-t-elle d'un ton trop enjoué et reconnaissant, se levant même pour serrer la main de cet homme qui semblait aussi surpris qu'elle par son comportement. "Je regarde beaucoup les gens moi aussi, ce n'est pas un défaut, c'est même plutôt une qualité d'être hum... observateur. On peut remarquer des... choses. Et des gens, aussi."

Elle ne cessait de gigoter tout en parlant, ses mains se mouvant dans tous les sens pour habiller ses phrases et heureusement que la pâleur de sa peau irréelle masquait la rougeur de ses joues qui aurait pu trahir sa gène injustifiée. Qu'est-ce qui la faisait se sentir ainsi ? Elle n'avait eu aucune pensée déplacée ! Tout allait pour le mieux !

"Vous êtes là pour trouver l'amour de votre vie... Harry, c'est ça ?" supposa-t-elle en jetant un coup d'oeil à l'autocollant qu'il portait à sa poitrine.

Il était plus grand qu'elle, lui aussi, bien que plus petit que son ami. Elle se sentait encore plus minuscule néanmoins. Elle aurait bien eu envie de vider un autre verre, là tout de suite.

"Nous aussi ! N'est-ce pas, Aster ? On est là pour ça. Pour se marier et partir en nuit de noces aux Bahamas... Pas se marier entre nous, évidemment ! De manière générale. Ou le mariage n'est pas obligatoire. Je l'ai été une fois, à Las Vegas, c'était marrant, c'est une longue histoire cela dit alors... Vous aimez les mariages, les bagues et les buffets à volonté... Harry ?"

Elle s'enfonçait dans sa maladresse, son manque de tact et ses conversations ni queue ni tête. C'était sa façon à elle de tenter de reprendre contenance. Elle s'était rassise face à Aster, comme si son énergie venait d'être drainée d'un coup, en prononçant les deux dernières syllabes, son regard désespéré de honte dévisageant le jeune homme qui la regardait avec un air de poisson clown qui serait en train de s'étouffer. Mais elle y voyait un peu d'amusement, aussi, c'était déjà ça.

"Je vais... Je veux pas..." commença-t-il, dérouté, à l'évidence, hésitant à faire demi-tour si elle en croyant ses gestes. Puis un grand sourire en coin finit par orner ses lèvres alors qu'il secouait la tête et indiquait du pouce la direction opposée. "Je vais retourner là-bas pour l'instant. Mais... on se revoit tout à l'heure, je suppose ?"

Elle était prête à répondre "Avec plaisir !" en se relevant pour lui serrer la main mais elle préféra rester enfoncée sur sa chaise, une moue dubitative ornant ses traits tandis qu'elle observait cet Harry s'éloigner. Il leur lança bien quelques coups d'oeil, de temps à autre, mais elle ne savait si c'était parce qu'il la trouvait folle ou potentiellement intéressante.

"Je crois que c'est pour ça que je suis seule. Je ne sais jamais m'arrêter." estima-t-elle dans un soupir en appuyant ses coudes contre la table et en posant sa tête sur l'une de ses paumes, son autre main retournant griffoner des formes inexactes dans les coins des feuilles de son carnet. "De toute manière, je pense que je ne suis pas faite pour la vie de couple. Je suis une femme libre qui doit donner de son corps et de son âme à la Terre entière ! En tant que Gardienne, je n'ai pas besoin de ça. Mon rôle c'est d'aider à la bonne tenue de la vie de conte de fée des autres !"

Pas de le vivre. Le pire était qu'elle le pensait réellement mais qu'elle le disait avec insouciance, souriante et apaisée, comme si cela lui importait peu - et c'était le cas, au fond. Finalement ce n'était pas d'être avec quelqu'un qui lui apporterait le moindre bonheur, c'était de satisfaire son entourage qui l'animait. Et l'Amour était universel, il ne se résumait pas à un prince et une princesse vivant heureux dans un château, ni à un couple. Il était présent partout, en toute chose. Elle en recevait tous les jours, continuellement, par tellement de gens. Elle vivait très heureuse ainsi, ce n'était pas un problème pour elle, ce n'était pas quelque chose qui lui manquait ou qu'elle recherchait, elle s'était juste laissée transporter par l'expérience. Ou son coeur d'humaine réclamait une attention plus particulière, c'était aussi une possibilité.

"Et sinon, tu préfères les balades en forêt ou à la montagne ?" enchaîna-t-elle sans la moindre transition, sans oser le regarder pour autant après s'être ainsi montrée idiote. "C'est important de poser des questions, en dehors de la présentation, ça permet de faire connaissance. Tu dois t'intéresser à l'autre, note bien ce conseil ! Comme tu as pu le remarquer, je suis une pro dans le domaine de la séduction, tu peux me faire confiance."

Fort heureusement pour elle, Nyx était dotée d'une auto-dérision sans limite. Elle n'aurait jamais survécu socialement jusque là si ce n'était pas le cas et, même si elle n'appréciait pas particulièrement de passer pour une idiote, elle finissait toujours par s'amuser de n'importe quelle situation - même celle qui ne la mettait pas à son avantage - en arborant le même sourire en coin qu'elle avait à cet instant.
DESIGN ϟ  VOCIVUS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

We have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, and nitrogen in our brains. 93 percent stardust, with souls made of flames, we are all just stars that have people names.  

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80962-nyx-remember-me-in-dr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80976-the_dreamcatcher#1023114

Aster Spleaster


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aster Spleaster


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 415

Can you feel the love ? ☾ LAPINOU _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 16 Oct 2019 - 22:58


Can you feel the love ?

And if he falls in love tonight, it can be assumed His carefree days with us are history
Si certains pouvaient lui reprocher son attitude bourrue et son côté pas franchement sociable, il est vrai qu’on pourrait reprocher à Nyx de s’emballer très rapidement. Néanmoins, ils étaient tous comme ça chez les gardiens, chacun avait une personnalité bien à part, et personne n’entrait dans les standards que la société se voulait d’imposer aux gens. Lui, il était habitué. Aussi, cela ne le ne dérangeait-il pas, il connaissait la personnalité de Nyx et avait appris à composer avec. Il s’étonnait lui-même de sa capacité d’adaptation, après tout ça faisait quand même un sacré moment qu’ils ne s’étaient pas revus. Nightlight était la foi semblable et différente de celle qu’il avait connus il y a de cela bien des siècles.

En revanche, il ne fit aucun effort pour retenir sa grimace lorsqu’elle dit être devenue l’assistante d’un certain détective. Sérieusement, Sherlock Holmes ? Cet individu bouffi d’orgueil qui s’estimait meilleur que tout le monde, alors que tout ce qu’il savait faire, c’était gesticuler dans tous les sens, émettre des théories fumeuses qui n’avaient au final aucune utilité, tout en s’enfonçant un peu plus dans la médiocrité. Aster, ne l’avait rencontré qu’une seule fois, et c’était déjà une fois trop. Il ne voyait pas en quoi, la plupart des gens louaient son intellect. Pour sa part, Holmes avait brillé par son inefficacité tout en dénigrant les idées des autres, alors qu’elles faisaient ce que les siennes ne faisaient pas -c’est à dire avancer leur quête- le pire, ou le meilleur dans tout ceci, c’est qu’il avait réussit à les faire tomber d’accord avec Deborah Gust concernant leurs avis sur sa personne.

Par la suite, il sembla être totalement absorbé par ce qu’elle disait. Se contentant simplement de hocher la tête, sans jamais l’interrompre allant jusqu’à oublier le but de l’exercice. Elle lui avait raconté pas mal de choses c’est vrai, mais elle ne lui avait pas tout raconté non plus, et elle ne parlait pas beaucoup de ce qu’elle faisait ici à Storybrooke. Alors, il se rendit compte qu’il appréciait simplement rester assis là à l’écouter parler d’elle, et ce même s’ils furent interrompus par un certain Harry qui finit de toute façon par s’en aller, non sans leur jeter un regard que lui jugeait bizarre. Il haussa de toute façon les épaules sans s’en préoccuper plus, se contentant de froncer les sourcils au niveau des paroles qui suivirent :

- Pitch a quelqu’un. J’la connais pas, j’sais juste que c’est une déesse. C’est Tooth qui m’en a parlé, une vrai commère celle là grommela-t-il. Mais si lui, a réussi à se dégotter quelqu’un alors toi tu ne devrais avoir absolument aucun problème.

Bon la comparer avec l’espèce de brioche cauchemardesque était peut-être pas l’idée du siècle. Mais il voulait simplement pointer que si quelqu’un comme lui avait réussis à faire tomber amoureuse une déesse, alors Nightlight avait tout les chances de son côté. C’est vrai ils étaient carrément à l’opposé. Elle était tellement vivante, pétillante, enthousiaste. Qui est-ce qui pourrait trouver ces traits là repoussant ? Il était persuadé que Nyx avait tout ce qu’il fallait pour plaire, et en plus elle s’intéressait vraiment aux autres, elle ne faisait pas semblant, et si on devait personnifier la gentillesse ce serait elle sans conteste :

- J’ai pas énormément de loisirs, admit-il. Mes journées de travail sont plutôt longues, je suis debout très tôt, même avant que la boutique n’ouvre. Et j’ai tendance à rester après la fermeture pour m’assurer que tout est en ordre et prendre un peu d’avance sur le lendemain. Mais j’aime bien me balader, sans grandes préférences avec la forêt ou la montagne, j’crois que temps que c’est en lien avec la nature ça me va. Je ne fais pas de bénévolats, mais j’travaille avec des bénévoles. En fait, j’organise tous les ans une chasse à l’oeuf pour Pâques, si jamais tu veux, on pourra faire ça en duo pour cette année…

Il ne proposait JAMAIS à personne, de l’aider dans les préparatifs. Aster était un brin perfectionniste, et encore plus lorsque ça touchait à Pâques, aka la fête la plus importante du calendrier si on lui posait la question. Aucun autre gardien n’avais jamais été invité à préparer sa grande chasse à l’oeuf. Tooth, qui était présente chaque année, était bénévole et rien d’autres. Ça en disait long sur la confiance qu’il en avait en Nyx.

- En ce qui concerne les loisirs, j’en ai pas vraiment parce que je ne me laisse pas le temps d’en découvrir, mais j’suis pas contre de nouvelles expériences du moment qu’elles ne mènent pas au genre de catastrophe coutumière à la ville.

A Storybrooke, on pouvait se réveiller et être en pleine apocalypse zombie, voir en pleine apocalypse tout court que tout le monde trouverait ça normal. Elle obéissait à ses propres standards et les habitants faisaient plus ou moins avec.

- J’ai jamais réfléchit à la question des enfants, mais ça me semble logique d’avoir quelqu’un qui les aime, j’suis un gardien après tout, ça fait partie de qui je suis de les protéger. Quant à en avoir par moi-même c’est un truc auquel j’ai jamais pensé, si la discussion viens un jour pourquoi pas, dans le cas contraire ça ira bien aussi.


Peut-être était-ce le côté gardien qui faisait que...Après tout, ils avaient en quelque sorte voué leur vie à s’occuper des enfants, à les protéger envers et contre tout. C’était un travail très prenant mine de rien, et ce même si les choses ici étaient différentes. Au final, ils restaient tous plus ou moins des bourreau du travail, lui peut-être plus que les autres mais quelque part il l’avait toujours été même avant. Aster s’accordait peu de temps libre, en fait ce n’était que depuis que Nyx avait de nouveau débarqué dans sa vie qu’il faisait d’autres choses -principalement parce qu’elle l’y tirait qu’il le veuille ou non-

- Tu vois mademoiselle l’experte en séduction, j’essaye de suivre tes conseils


Il esquissa un sourire, essayant de détendre l’atmosphère. En fait, il s’était lui aussi un peu emballé et laissé porté par la discussion. Il avait éprouvé le besoin de la continuer, de répondre à ce qu’elle disait, d’ajouter de nouvelles choses. Il aurait aimé lui demander comment est-ce qu’elle avait rencontré Holmes, comment était le temps qu’elle passait avec les orphelins, est-ce que le bénévolat n’était pas trop dur et comment est-ce qu’avec tout ça, elle trouvait encore du temps pour venir le voir et même lui filer un coup de main à la boutique et ce sans qu’il ne demande rien mais un haut parleur l’interrompis violemment alors qu’il commençait à prononcer ses premières phrases :

« A tous nos célibataires, j’espère que vous avez bien pris note, et que vous êtes près car notre speed dating commence maintenant ! »

Pour un peu Aster aurait vraiment grogné. Pile au moment, où il commençait un minimum à apprécier ce machin, voilà qu’il se faisait violemment ramener à la réalité

- Est qu’on y va vraiment ? Demanda-t-il. On pourrait, simplement rester là et...Parler

Il savait bien que ce n’était pas vraiment une option envisageable, Night’ était persuadée qu’il trouverait son âme sœur ici, et insisterait pour qu’il rencontre d’autres célibataires. Elle estimait faire ça pour lui, puisque de toute façon son plus gros défaut c’était de faire passer les autres avant elle. Défaut qui pouvait également être une qualité, c’était à prendre dans les deux sens maintenant qu’il y songeait

- J’suppose que quand faut y aller, faut y aller maugréa-t-il. Et toi, pense à ce que j’tai dit, si tu sors de là avec personne ça ne veut dire que deux choses : soit ils sont tous aveugles, soit ils sont tous complètement con, voir les deux.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Our own iconic duo
I could be Joey, you could be Chandler. You tell the jokes, and I will straight man you. Maybe that was not always the plan ? But so what ? If you wanna love, I'll love you forever. If you wanna run, let's run together. When you go high, I will go low, I'll harmonize while you solo. Yeah, you and I. We could be our own iconic duo

Contenu sponsorisé







Can you feel the love ? ☾ LAPINOU _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Can you feel the love ? ☾ LAPINOU





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage