LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Leo Lionstar


« Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


Leo Lionstar


╰☆╮ Avatar : Rob Raco

Ѽ Conte(s) : Fairy Taill
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Loke

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 190909024920325047

☞ Surnom : Minou
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1532

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


________________________________________ Mar 30 Juil 2019 - 3:36

La Mélodie de la Lune 
 
 

Le dénouement nous éclairait . Fairy Tail avait encore vaincu la menace. Mais on se doutait guère, qu'un nouvel arc démoniaque allait peut-etre naître. Grey avait dissimulé a tous un lacrimas. Un artefact relier a l'osbcuriété. Donc cette fin était que le commencement d'une nouvelle ère, pour la guilde.  Qu'on découvrira peut-etre dans une autre aventure. Pour revenir aux précédents événements,  comme a son habitude, nous avions semer destruction sur notre passage . La montagne était qu'un souvenir dans nos mémoires. Comme ma commotion cérebral, causé par mon sauvetage de bébé constellation. Parce que des que j'avais ressenti le ressentiment qu'on allait vivre un l'écroulement de grotte. Mon premier reflexe avait été, de sauter sur Plue. 

L'allonger sur le sol , et me mettre au dessus de lui.  Éliminant de ma lumière, chaque rocher qui me percutait le dos. Jusqu'à recevoir des débris sur la tête et dans la tete qui me mettait KO , un petit instant.  Jusqu'à ce que Plue s'affole, et que j'ouvre les paupières, demandant de l'aide faiblement.  Par la même occasion,  j'avais protegé le bouquet de fleurs et nos bracelets de l'amitié.  J'étais un Kamizaze dans l'âme ! Toujours prêt a me sacrifier..  

J'avais fait de mon mieux, pour me prendre l'impact .  Parce que Plue était un peu l'enfant que j'aurais souhaité avoir.  La lumière de la pureté, qui méritait qu'on le protege de tous ses tenebres présent dans ce lieu. Mon malaise énoncé par Infirmier Frost,  était guérit après quelques instants, grace a mon moment répit que m'avait procurer Plue et son attitude héroique. Mais aussi parce  que j'étais l'incarnation de Wolverine. Serval dans la traduction francaise. Savez vous qu'est-ce qu'un serval ? Un félin sauvage, comme moi. Coïncidence.  

Contrairement, aux autres qui semblaient épuisés par leur quete, qui se reposaient chacun dans leurs coins. Sans se soucier de notre souci :  La Lune.  C'était mon rôle, de conclure ce dénouement pour la grande finale. La Finale que j'attendais depuis un bon moment , celui de retrouver ma démone pour un baiser.  J'étais le seul qui pouvait éteindre la lueur de la lune et faire cesser les larmes de celle-ci.  Je savais exactement, comment la consoler .  C'était un peu le même principe que les fleurs.. La Lune et Soleil , sont des âmes soeurs.  Et se complètent l'un et l'autre.  Mais pour atteindre le ciel ... J'avais besoin d'aide !  Je devais voler jusqu'à ma dulcinée lunaire, pour lui offrir tout mon amour.  La source de mon coeur même , mon Regulus Impact.  Donc avec la complicité de Meredith qui  était la marraine fée.  Elle m'offrait une lampe a l'huile et des allumettes, pour que Natsu devienne la citrouille et me conduise jusqu'à ma Princesse. 

Craquant une allumette,  je faisais naître une flamme pour que le mage de feu la dévore. Ce qui lui donnait assez d'énergie magique pour accomplir mon plan. Celui -ci allait devoir  me propulser vers la lune. Natsu  me  remerciait et engloutissait le feu. -haaaa . J ai à nouveau un peu te force. J'aurais voulu lui offrir plus d'energies magiques, mais il pourrait se reposer avec son amoureux.  C'était l'avantage d'être faible ! On se fait dorloter par la suite.   Et Meredith n'avait pas de pomponne de gaz , ni de dynamite dans son sac, pour que je puisse faire une explosion, pour nourrir d'avantage mon frère. Tant mieux, mais je vais avoir besoin que tu utilises tes dernieres forces pour moi, si tu veux ensuite, une fois la quete terminée, ca sera a ton tour d etre le sac a patate. Je lui disais en blague.. Et il allait la comprendre. Parce que ca avait un lien avec notre histoire intime, qu'on avait vecu dans les escaliers du couloir des fleurs. En parlant de fleurs, je les avais confier a Plue. Comme mes fringues qui valaient une fortune. Et je n allais pas sacrifier un veston fendi pour une dame lunaire. Donc je me déshabillais , pour garder que mon calecon.  Si mon corps brulait, je pourrais me pourrait me regenerer.  Je lui expliquais aussi mon plan.. Il devait faire de moi un Happy version Lion qui volait. Natsu qui parlait trop vite et sans réfléchir disait :  Je ne suis pas un sac à patate et je ne t ai pas porter comme ça....Il se retournait vers son amoureux. Oups... Oui oups ! Il venait d'avouer a son petit copain qu'on s'était chevauché. Qu'on s'était collé l'un contre l'autre.  Qu'on avait fusionnés nos essences parfumées. Et que Natsu était aussi confortable que mon lit . River qui était  étendu dans l'herbe sans bouger, les yeux fermés. Trop faible pour me foutre une claque.  ''Si tu survis à ça, le matou, je vais te tuer...'' disait-il le plus calmement du monde. Mais au fond de lui, on savait qu'il s'enflammait..  Et ca me faisait rire parce que j'aimais taquiner les gens de temps en temps. La preuve avec Wendy et cette histoire de pruneaux lumineux.  Mais je savais que je ne courais aucun risque, pourquoi ?  Parce qu'il appréciait au fond de lui. Et sa jalousie était mignonne non ? Natsu prenait ma défense : Mais non flocon faut pas faire ça. Et me défendre moi-meme je lui disais : Garde tes forces mon frere. Il sait rien passé entre natsu et moi, ta oublié, je suis aux  femmes et natsu est loin d avoir cette apparence.

 Par contre si, un jour une malédiction faisait de moi, un homme , attiré par les hommes. Natsu était un bon choix, pour un flirt. Même si, au fond de moi, ma joueuse me kifferait avec l'ex de Karen. 

.Je suis prêts, je vais faire un minou volant disait le mage de feu.  Je me positionnais dans une pose sexy, pour plaire a la Lune. Natsu souris et frappait un grand coup pour utilisé ses dernières forces magiques. Pour me propulser de ses flammes.  Puis je tombait allongé à terre a corps de son amoureux. Ils pourront faire la sieste ensemble, se faire des calins,  pendant mon rencard avec l'Astre.  Enflammé, dans une cascade je lancais mon Lion Enflammé dans la Lune. Pour accomplir une ÉCLIPSE.. J'étais devenu maitre du jour et de la nuit.  J'étais a la fois lumière et ombre.. 

Mon attaque illuminait le ciel comme en plein jour. Aussitôt, les gouttes cessaient de tomber et la lune reprenait tranquillement sa couleur naturelle.  Mais vu mon attaque, comme elle ne visait rien , sauf la lune, mais n'avait pas atteint celle-ci,  finissait par s'affaiblir et la lumière disparaissait . Et les cieux redevenait sombre, éclairé par la pleine lune blanche...

Moi je retombais sur mes pieds. Tel un chat qui retombait sur ses pattes.  Me retournant vers tout le monde. - Vous avez vu ca ?  J'ai réussi a faire une éclipse pour la première fois..  Je suis le meilleur.  Oui, oui je me lancais des fleurs. C'était prétentieux, mais c'était dans ma nature de lion. -  Bon !  C'était le moment que j'attendais depuis mon départ du village. Celui de pouvoir y retourner et rejoindre Hara. Tout emballé! - Aller, c est finiii la siesteee , on se leve.. C'est le moment de faire la fête.. La nuit n'est pas finie.. Elle fait que commencer.   On va au village ? Peu importe votre reponse , moi je vais au village.  Regardant la dame. - T'aurais pas un moyen de transport dans ton sac ? N'importe quoi, un panier d'épicerie ? Une luge ? Un taxi ?  Une baignoire roulante ?  J'aurais pu lui sortir une tonne de conneries. Mais  il fallait se trouver un moyen de transport pour apporter tout ce monde epuisé.  Donc une fois trouvée, on allait au village... Pourquoi ?  Vous faites ce que vous voulez... Mais moi j'allais récolter mon baiser. Aller c'était le moment de faire nos nains ! 

Donc une fois, vêtue d'un magnifique costard tout beau..tout neuf. Parce que j'étais en mode ''flirt'' .Parce qu'avant de partir de la montagne, sans montagne. Je m'étais changé, Le vieux costume était disparu des mains de Plue. Je reprenais mon bouquet en main.  J'enlevais une fleur que je mettais dans ma chevelure pour la garder pour Lucy. Pourquoi une seule ? Parce qu'elle était unique , comme cette fleur a mon coeur. Et j'avais pleins de cadeaux pour elle. Une fleur, des engrenages et une constellation perdue. Petits détails réglés, on partait jusqu' a la frontière du village...  Et pendant le chemin , je chantonnais la mélodie : ces soirées la pour me mettre dans l'ambiance de la fiesta. Tout en dansant.


Codage par Libella sur Graphiorum

Ebenezer B. McDuck


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Ebenezer B. McDuck


╰☆╮ Avatar : F**cking sexy Peter Capaldi <3

Ѽ Conte(s) : Intrigue Toon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scrooge McDuck ou Balthazar Picsou

✓ Métier : Banquier, Homme d'affaires, Chasseur de trésor
Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 FnBf6YH

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 515

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 30 Juil 2019 - 18:01


Et si on festoyait ?
Et à la fin de l'envoie, je touche !

Nous arrivions bien vite au village. Accueillis par une foule en liesse, je me réjouissais de ce retour qui était le bienvenu après l’accueil mitigé que nous avions reçu lors de notre première visite en ces mêmes lieux. C’est pourquoi, je ne pus m’empêcher de me tourner en direction de River en déclarant

"Eh bien ça fait plutôt plaisir d'être enfin accueilli comme on le mérite, non ?"

"Vous croyez qu'on le mérite ?"

"C'est tout du moins ce qu'ils ont l'air de penser. Il vaut mieux ça que de se faire clouer au pilori."
, dis-je en haussant les épaules.

J’adoptais alors un air plus sérieux pour m’adresser au jeune mage.

"Je te félicite d'avoir voulu rester. Pour les aider. "

"Oui, bon... C'est normal... Il y a des enfants ici et des gens innocents. »
m’adressa-t-il sur un ton un tantinet gêné « Et puis, c'était notre faute tout ce bordel. Il faut bien ranger quand on fout la merde quelque part ..."

"Je me disais bien que tu n'étais pas qu'une tête brûlée.", lui lançais-je alors en un clin d’œil.

C’est alors que le chef Bobo leva sa main en l’air afin d’inviter l’assistance à se taire.

« Mes amis! Je suis heureux que vous soyez revenus sains et saufs de votre périple. Vous avez vaincu les monstres qui gardaient le temple de la Lune et vous avec terrassé le démon de la montagne. Certes, il était enfermé, mais nous vivions dans la peur constante de le voir se réveiller. Maintenant, nous pouvons vivre en paix, grâce à vous. Je vous en prie, acceptez ce repas comme notre humble compensation pour vos efforts. Prenez place, mangez et buvez !"

Je ne pris pas garde aux propos qu’il nous adressait, tout du moins je demeurais en retrait. Je n’avais jamais aimé les discours publics. Dégageant mon regard de cette effervescence, je cherchais du regard notre guide Zuma à qui j’avais promis la sécurité. Cependant, je ne la trouvais pas et rejoignis les tables du banquet sans rien ajouter.

Les plats du banquet s’étalaient alors devant nous dans une profusion qui éveilla mon appétit. Me saisissant alors d’une belle tranche de viande ainsi que de quelques feuilles de « salade », je regardais d’un œil incertain la boisson violette qui reposait dans mon verre. Couleur qui me rappelait vaguement quelque chose et qui me rebutait donc un peu.

"Rassurez-moi ce ne sont pas des larmes de lune ?"

"Des larmes de lune? » lança mon voisin en éclatant de rire « Jamais on ne ferait une chose pareille! Il s'agit d'une concoction de notre guérisseur à base d'alcool et de plantes. En plus d'être délicieux, ça redonne de l'énergie."

"Alors si ce n'est que ça j'imagine que je peux boire. Je meurs de soif."


Je levais alors mon verre et l’entrechoquait avec le sien afin de porter un toast.

"À vous, Monsieur!", dit-il avant d’avaler cul-sec son verre.

"A la confiance que votre village nous a prêtée !"

Je crus alors de bon ton de me présenter puisque je ne pourrais supporter que l’on m’appelle « Monsieur » toute la soirée.

" En fait je m'appelle Ebenezer Mcduck et vous ?"


"Enchanté, Ebenezer McDuck! Je suis Dofu. Je crois que vous connaissez déjà ma femme, Zuma. C'est elle qui vous a accompagné au temple."

Je souris alors d’une manière plus franche lorsque je pus enfin rencontrer la femme que je n’avais eu de cesse de chercher du regard dès notre arrivée au village.

"Alors vous n'êtes plus déçue de nous avoir fait confiance ? Remarquez sans votre engagement, nous n’y serions jamais parvenus ! Je lève également mon verre a votre sante."

"Vous nous avez prouvé qu'il est parfois bon de baisser sa garde et de faire confiance."

Cela dit, il manquait encore un visage connu dans cette charmante petite famille.

« Mais dites-moi, où se trouve votre magnifique petite fille ?"

"Les enfants sont couchés. Ils voulaient attendre votre retour, mais il se faisait tard. Ils nous ont fait promettre de les réveiller lorsque que vous seriez revenus. Dofu, tu veux bien aller chercher les enfants s'il te plait ?"

Obéissant aux instructions de sa femme, son mari ne tarda pas à se relever afin d’aller chercher les enfants.

"Il vaudrait effectivement mieux que vous y alliez. Je sais à quel point les enfants peuvent se vexer si l'on ne tient pas une de ses promesses."

Songeant subitement à mes trois petits-neveux que je n’avais plus pu voir durant des années à cause de cette foute ordonnance d’éloignement, j’affichais soudainement une mine quelque peu affligée sur mon visage.

"Dites cela semblerait peut être abusé de ma part mais il y a-t-il quelque chose que je pourrais rapporter de votre monde ? J'ai pour habitude de toujours rapporter un souvenir des lieux que je visite pour mes petits-neveux ?"

Car bien que je ne puisse pas les voir, je me débrouillais toujours pour envoyer Zaza leur apporter des lettres ou des petits cadeaux de ma part afin qu’ils ne doutent pas de l’affection profonde que je leur portais. Ma réflexion fit sourire ma voisine de table.

"J'ai bien quelque chose que vous pouvez rapporter, mais je vous déconseille de le donner à vos neveux."

Elle sortit de sa poche une fiole violette qui comme vous pouvez vous en doutez contenait des larmes de Lune.

"J'attendais que mon mari soit parti, car je ne suis pas censé avoir ça en ma possession. Et encore moins pour vous le donner."

Elle finit par me tendre le flacon.

"Ce sont ce que j'ai pu ramasser des gouttes de lune pendant que vous étiez dans la montagne."


"Pourquoi les avoir ramassées ? Vous devez pourtant savoir qu'elles causent amnésie ou provoque des pertes de pouvoirs. N'est-ce pas un peu dangereux d'en avoir en votre possession ?"

Accessoirement, cela semblait également très dangereux pour moi et je me méfiais beaucoup de leurs effets secondaires. Je ne tenais en aucun cas à oublier les précieux souvenirs enfermés dans ma mémoire.

"C'était pour vous. J'ai cru comprendre que votre monde regorge de magie. Certaines personnes s'en servent pour protéger, d'autres pour détruire. Avec ça, vous serez en mesure de vous protéger, avec ceux que vous aimez, contre les utilisateurs de magie qui pourraient vous vouloir du mal. Prenez-les, je vous en prie. C'est un cadeau de ma part pour le mal que vous vous êtes donné."


Elle sourit alors tout en déposant la fiole dans ma main qu’elle referma ensuite. Elle ne manqua pas jeter des regards autour d’elle et pour cause, je doutais que les habitants de ce village approuvent sa démarche. Cependant, je ne pouvais nier que son argument faisait sens. Après tout, ce n’était pas les ennemis qui me manquaient et certains d’entre eux possédaient des pouvoirs qui défiaient toute imagination. Ce poison serait donc tout sauf superflu. Je le rangeais alors dans tout discrétion dans ma poche.

"Je vous remercie beaucoup. Ce ne sera pas difficile à en trouver une utilité je vous assure."


Puis, d’un ton sarcastique, je lançais en une moquerie emmiasment maladroite.

"Quoi que j'espère que vous n'en avez pas garder de pleines marmites chez vous !"

"Je ne voudrais pas mettre mes enfants en danger. C'est véritablement tout ce que j'ai pu récolter sans trop m'approcher. Et puis, maintenant que le démon est mort, je ne vois pas pourquoi j'en aurait besoin. On vit paisiblement ici."


« Je vous comprends parfaitement et je suis heureux pour vous si nous avons pu vois aider. Vous pourrez ainsi rêver d'un avenir plus serein pour vos enfants ! Tiens… en parlant du loup ! »

Dofu revint alors avec les enfants. Tenant son petit garçon dans les bras qui était encore tout ensommeillé, alors que sa fillette dans une jolie robe jaune sautillait autour de lui. Je regardais alors la jeune demoiselle tout en souriant.

"Comment vous sentez-vous les enfants ?"

"Est-ce que c'est vrai que vous avez tué le démon ? Et les monstres du temple ? C'est vrai ?"
, lança-t-elle en me sautant dans les bras.

Le petit garçon quant à lui se frotta les yeux tout en s’adressant à son père.

"J'ai faim..."

Sa longue queue d'opossum attrapa alors un morceau de viande sur la table.

De mon côté, j’étais totalement paralysé par le câlin de la gamine. Je détestais plus que tout le contact physique !

"Nous... euh oui tu n'as plus de raisons de t'inquiéter. Le démon est mort et tu pourras tranquillement vivre ta vie d'enfant !"

Je passais alors une main derrière ma nuque, cherchant quelque chose à lui dire. J’avais toujours de la difficulté à trouver un sujet de conversation avec ses charmantes petites têtes blondes. Généralement je me lançais dans le seul sujet de conversation que je connaissais ; le travail.

"Tu sais déjà ce que tu voudras faire quand tu seras plus grande ?"

"Quand je serai grande, je vais chasser les démons, comme vous !"

Elle était si adorable avec son air décidé que je ne pris pas même la peine de la contredire ; bien au contraire ! Parfaitement requinquer depuis le moment où j’avais avalé cette boisson, je choisis de m’amuser avec la petite.

"Tu crois avoir l'étoffe d'une grande aventurière ?", je l’invitais à regarder l’aire de jeux où se trouvais une belle épée en bois "Tu serais prête à le prouver ?"

"Je serai là meilleure !", déclara-t-elle en posant ses mains sur ses hanches. "Je vais le prouver !"

Elle couru alors pour chercher l’épée en question et revint vers moi. Combattive, elle n’hésita pas à la lever dans ma direction en tout en s’adressant à moi.

"En garde!"

"Lika ! N'importune pas M. McDuck comme ça !"


Son père avait ainsi tenté de nous en empêcher, ne comprenant pas que ni l’un ni l’autre n’était prêt à renoncer. Je me plaçais donc devant elle, ma canne au poing.

Alors en garde jeune demoiselle ! Je te promets d'y aller doucement pour ton premier cours."

Nous nous amusions alors follement et c’est ainsi que se poursuivait pour moi ce buffet.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
If love is insanity why are you my remedy ?

You are the piece of me I wish I didn't need
Chasing relentlessly, still fine and I don’t know why
           

Meredith P. Newton


« Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


Meredith P. Newton


╰☆╮ Avatar : Emily Blunt

Ѽ Conte(s) : Mary Poppins
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Mary Poppins

✓ Métier : Conservatrice adjointe du Musée
Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 ZiyIy4g

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1902

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


________________________________________ Mer 31 Juil 2019 - 12:26


Ah mais c'est fini ?
Du repos...

Nous voilà au village. Nous étions vivants. Au fond de moi, je remerciais le ciel que tout aille bien, qu’on aille tous bien surtout. Arrivés au village, ils nous invitent à nous installer pour pouvoir prendre le repas avec eux. Je tentais de manger de la « salade » parce qu’en tant que végétarienne, je ne pouvais tout bonnement pas manger de la viande. Tatant ma lèvre, je comprenais que l’entaille était toujours présente et mon bras en écharpe, je ne mangeais que d’une main mais ça ne me dérangeait pas trop. Je m’installe donc sur le banc et je suis rapidement rejointe par une dame à l’apparence de démon qui me regarde.

« Ma pauvre, vous avez l’air exténuée. Buvez ceci… »

Elle me tend un gobelet de bois rempli d’un liquide mauve fumant.

« Ça vous redonnera de l’énergie. »
me dit-elle en souriant.

Je la vois prendre une bonne gorgée de la boisson. Un liquide violet…

« C’est pas de… »

Non ça n’avait pas l’air d’être des larmes de lune parce que sinon elle ne le boirait pas comme ça. Je bois finalement à mon tour. De toute manière, au point où j’en étais, rien ne pouvait être pire. Je sens soudainement mon énergie et ma magie revenir petit à petit. Un léger sourire né sur mon visage.

« C’est bon de retrouver ses pouvoirs ! »

Alors que la dame est occupée à déguster son repas, une voix familière parvient jusqu’à mes oreilles, c’est la voix de Zuma.

« Gali ! Reviens ici ! Gali ! »


Et je me fais heurter dans le dos par le petit garçon à la queue d’opossum.

« Oh… »

Je me retourne et regarde le petit garçon avant de lui sourire.

« Ça va ? Tu ne t’es pas fait mal ? »

Le petit garçon lève la tête, les yeux plein d’eau. Il commence à pleurer et se frotte le genou.

« Maman ! J’ai bobo ! »

Il semble avoir trois ans, tout au plus. Instinctivement, j’enjambe le banc pour me mettre à la hauteur du petit garçon et ouvre mon sac avant d’en sortir de quoi le soigner et lui sourit.

« Tu me permets de te soigner ? C’est quelque chose qui ne fait pas mal. »

Zuma arrive enfin.

« Mille excuse, Meredith. Je vous jure qu’il somnolait il y a encore quelques minutes. Puis, il a voulu jouer et…Voilà. »

Elle regarde le petit.

« Gali, quand tu cours, tu dois regarder où tu vas. »

Gali baisse la tête et regarde son genou. Il s’adresse finalement à moi.

« Ça fait pas bobo ? »

Il enlève sa main de son genou et le voit tout écorché. Il se remet à pleurer. Quant à moi, je pose mon regard sur Zuma.

« Ça ne fait rien, je vous assure Zuma, il n’y a pas de problème. »

Je baisse le regard vers Gali.

« Non promis, ça ne va pas te faire mal. »

Je lui souris pour le rassurer et met un peu de produit sur un coton avant de le poser tout doucement sur l’écorchure. Gali finit par arrêter de pleurer. Il me regarde faire, avec curiosité.

« C’est quoi ? Est-ce-que tu es un docteur ? Est-ce que c’est vrai que tu as tué un démon ? Lika, elle veux tuer des démons. Moi, j’ai trop peur… » « C’est juste un petit peu d’eau que des personnes ont nettoyée pour que ça puisse soigner ta plaie sans te faire mal. On appelle ça de l’eau oxygénée. Et non, je ne suis pas médecin mais je me suis occupée de beaucoup d’enfants par le passé alors je sais toujours comment agir. » énonçais-je simplement.

Je finis de nettoyer la plaie et lui met un pansement.

« Et voilà ! Comme neuf ! »


Je souris avant de me relever et de m’asseoir sur le banc.

« Viens t’asseoir à côté de moi. » dis-je au petit avant de reprendre « je n’ai pas tué le démon toute seule, on l’a fait tous ensembles mais oui, on a tué le démon, vous êtes en sécurité maintenant. Tu sais, il ne faut pas avoir peur. Tu es encore petit mais tu verras, tu vas grandir et tu n’auras plus peur. Certaines peurs s’en vont quand on grandit. »

Et d’autres demeurent mais ça, c’est une autre histoire… Gali regarde son genou et se met à le bouger comme s’il n’avait plus rien.

« Merci ! Regarde maman ! J’ai un pansement ! »

Il a l’air fier de sa blessure. Assis à côté de moi, il écoute en ouvrant de grands yeux. Zuma s’assieds aussi.

« Quand je vais être grand, je vais protéger le village comme toi ! »

Zuma rit.

« Les enfants…Vous avez des enfants Meredith ? »

Mon sourire disparaît soudainement.

« Une fille…elle a disparue il y a vingt ans. »

Zuma pose sa main sur mon épaule.

« Oh…par la Lune, je suis désolée…Puis-je vous demander…Ce qui s’est passé ? » « Il n’y a pas de soucis, vous ne pouviez pas savoir… »

Je retiens une larme avant de reprendre la parole.

« Une sorcière l’a enlevée devant mes yeux et a utilisé ma faiblesse pour atteindre ma mémoire et m’a fait croire à sa mort. Depuis peu, je sais qu’elle est en vie quelque part… »


Zuma pose ses deux mains sur son coeur.

« Mais c’est horrible… »

Instinctivement, elle serre son petit garçon contre elle.

« Je ne sais pas ce que je ferais si je venais à perdre Gali ou Lika. Vous êtes forte, Meredith… » « Je ne sais pas si je suis forte mais en tout cas, j’essaie… »

Zuma porte la main à son collier, dont le pendentif est un petit cristal bleu très semblable aux lacrymal des démons. Soudainement, elle sourit et enlève son collier. Elle le dépose sa ma main.

« Prenez ceci. Il s’agit d’une lacrima de communication. Vous savez comment ça fonctionne ? »

Je pose mon regard sur le collier et ne dit rien pendant plusieurs minutes avant de lever le regard vers Zuma. Je lui fais un signe négatif de la tête.

« Cette lacrima permet de communiquer par télépathie avec n'importe qui à travers les mondes. Avec ça, vous pourrez communiquer avec votre fille, où qu'elle soit. Malheureusement, comme je doute qu'elle possède elle-même une lacrima, elle ne pourra pas vous répondre. Mais au moins, elle entendra votre voix. Dites-lui que vous l'aimez et que vous la cherchez toujours. Même si elle ne vous répond pas, elle saura. Elle saura que sa mère n'a jamais abandonné. La magie de la lacrima s'épuisera seulement si le message trouve son destinataire. Alors si elle se brise, vous saurez que votre fille à reçu votre message. »

Je sers la lacrima très fort dans ma main avant de serrer Zuma dans mes bras, laissant perler une larme sur ma joue.

« C’est un présent vraiment magnifique, merci beaucoup Zuma, que puis-je vous offrir en retour ? »

Zuma jette un coup d’oeil à son fils et à sa fille qui joue avec Eby plus loin, puis elle me regarde avec un doux sourire.

« J’ai déjà tout ce qu’il me faut pour être heureuse. Et vous avez tellement fait pour nous…Promettez-moi seulement que vous l’utiliserez pour dire à votre fille que vous n’avez jamais cessé de penser à elle. Les enfants sont besoin de savoir que leur mère est là pour eux, peut importe la distance. » « Je vous le promets, je dirais à ma petite Nina que je n’ai jamais cessé de penser à elle, que je l’aime et que je vais tout faire pour la retrouver. »

Et nous passâmes la soirée ensembles, à discuter, me rendant compte que je venais de me faire une nouvelle amie alors que mon parapluie reprenait vie.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I know it now
i'm not perfect, i'm just human.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80965-i-suspect-and-i-m-nev http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80975-theralmarypoppins_

Edan Sparkles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Edan Sparkles


╰☆╮ Avatar : Dougie Poynter

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Natsu Dragneel

✓ Métier : Sapeur-Pompier
Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 181014043138660166

☞ Surnom : Ed, Eddy, Sparkles, Nat' et bébé dragon (seul River peut l’appeler ainsi), la salamandre, Salamander...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1398

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Mer 31 Juil 2019 - 20:18

La mélodie de la lune (fin)
C'est la fin d'une aventure, mais le début de plusieurs autres


Après avoir anéanti Déliora, un des démons des livres du plus grand mage noire de l'histoire de ce monde et après avoir fait explosé une montagne veille de plusieurs années pour ne pas dire depuis la création du monde magique. Le petit groupe repartent en direction du village , là oû ils sont accueillit comme des héros. C'était assez surprenant comme les nouvelles font vite et en même temps non, vu qu'ils ont détruit une montagne. Combien de temps le conseil magique sera au courant et si cette nouvelle allait jusqu'à Magnolia ? Edan ne voulait pas y penser, bon cela ne changeait rien au fait qu'il ne pensait pas aux conséquences.

Au village, les habitants à l'apparence de démon les conduits à des tables afin qu'ils festoient avec eux. Invités d'honneurs du chef, pendant que le chasseur de dragon mangeait comme si demain n'existait pas, Bobo vient s’asseoir à la table du blond, le regard émeraude suivit lentement les gestes du chef. Bobo s’installa devant lui. "Natsu! Merci pour tout, mon ami!" Il lève son verre de boisson violette fumante et invite le chasseur de dragon à faire de même. "A votre victoire!" Et il boit tout d'un trait. Edan avait prit le verre et ne se posa pas de question sur la couleur violette, car si le chef de la tribu en bois, c'est que ce n'est pas empoisonné. Il souris à Bobo " De rien Bobo, tu peux toujours faire confiance à Fairy Tail" Edan lève mon verre également " A fairy tail et à votre village" Le blond bois aussi tout d'un trait "haaaaaaa." La boisson lui redonne son énergie, Bobo commence à attaquer un morceau de viande puis, il se tourne vers Edan. "Mais dis-moi... Peux-tu m'expliquer ce que vous avez fait avec la montagne? Elle s'est effondrée!" Le mage de feu mange un morceau de viande puis il se retourne là où se trouver la montagne et tout en mâchant son morceau. " Ha ça......" Il rigole "c'est la manière de Fairy tail. " Fairy Tail était connu pour ses exploit de démolition et ça c'est plutôt grâce à Natsu qui y va trop fort.

"Vous avez détruit une montagne. Une montagne! Par la Lune! Je ne me souvenait pas que Fairy Tail était aussi destructrice." Dit Bobo avant d'éclater de rire. "L'important, c'est que vous en soyez sorti sains et saufs." Oui le plus important est sans doute qu'on soit sains et sauf, bon avec des hématomes, des égratignures et des émotions encore forte pour certains d'entre nous, mais oui on est sains et sauf. " C'est vrai qu'on ne l'a jamais fait pour une montagne" Edan rigole encore plus. " Moi je suis heureux que le village n'est rien." Bobo lui donne une bonne tape dans le dos tout en riant. Puis, il se tourne vers lui, l'air sérieux. "Dépêche toi de finir ton plat, j'ai quelque chose pour toi."

Il ne fallait pas lui dire deux fois, le mage de feu engloutit son assiette de gigot tel un gros dragon féroce qui mourrait de faim. " fini, c'est quoi ? " Edan était curieux, comme un gosse le matin de noël, qui est impatient d'ouvrir ses cadeaux que le père noël avait apporté. Bobo éclate de rire. "Ça traîne pas avec toi! Allez viens..." Il se lève et marche vers sa hutte. Edan essuie ses lèvres avec son bras et se lève " Avec moi jamais" Le chef du village le laisse passer le premier. Au milieu de la hutte, posé sur une table de bois, le blond voit la coupole que River et Axel avaient rapportée sur le toit du temple. Edan arque un sourcil, ne comprenant pas pourquoi la coupole est là. Dans la coupole, il y a une grande flamme qui brûle, avec absolument rien pour l'alimenter, ni bois, ni charbon. Les flammes vacillent, le mage était hypnotiser par cette danse. "J'ai envoyé mes guerriers chercher ceci. Le feu qui ne s'éteint jamais. Il servira de protection à notre village." C'est pour ça que la flamme qui ne s'était jamais est là, maintenant le pompier le savait puis il sourit. " Alors je lui souhaite de faire un bon gardien." C'est drôle de dire cela à une flamme, mais bon dans ce monde tout était possible.

"J'imagine que tu n'as pas peut le temps de goûter à la flamme..." Edan fut surprit, comment Bobo savait que cette flamme dans le temple lui mettait l'eau à la bouche. Bobo prend une torche et l'allume avec la flamme éternelle. Il la tend. "C'est pour toi. Je sais que tu mange du feu. J'ignore s'ils ont des goûts différents ou si c'est tout pareil, mais je me suis dit que ce serait probablement la seule occasion que tu aurais de goûter ce genre de flamme." Le mage de feu fait de grand yeux plein d'envie. " Pour tout dire , j'ai même pas eu le droit d'y toucher." Il regarde la torche " c'est vrai ?" Il ne se fait pas prier et il prend la torche. " Oui, le feu à beaucoup de saveur. Il y en a qui ont bon gout, d'autre qui pue et encore des immangeable." Le mage de feu regarde intensivement la flamme qui vacille sans s'éteindre. "Je me demande quelle gout elle a....en tout merci bobo pour ce cadeau" Il commence à aspirer la flamme.

Quand il aspire la flamme, il la sens qui brûle sa gorge, ce qui n'est jamais arrivé avant. En fait, la sensation de brûlure se répand dans tout son corps. Cela le surprend et il lâche la torche. Bobo ramasse la torche pour éviter de brûler toute la hutte. Malgré la brûlure, Edan sens sa magie qui lui revient en entier, et même plus. Il sens une puissance qu'il n'a jamais senti avant, comme un nouveau feu à l'intérieur de lui. C'est petit, mais il le sens. "Ça va, mon ami?" demanda Bobo inquiet. La sensation de brûle passer , Edan regarde ses mains, puis il touche son corps sentant une nouvelle sensation. Puis il relève sa tête vers Bobo. " Hein ? Ah oui....C'est juste que c'est la première fois que le feu me brûle quand je l'avale." Le pompier attendit quelques minutes que ça se passe, puis il reprit la parole. " Je peux en ravoir, Bobo ?"

Bobo le regarde curieusement. "En effet, c'est étrange. Tu es certain que tu en veux encore?" Il lui tend tout de même la torche. " Oui ça ma surpris, mais c'est pas la première fois que je bouffe quelque qui fait mal, j'ai bien avalé une lacrima rempli d'aerthion" Edan reprends la torche et aspire encore une fois la flamme. Ça lui fait encore la même chose. Il sens la brûlure dans tout son corps. Plus il en prend, plus il se rends compte que tu connais cette saveur, et même l'odeur de la flamme te rappelle quelque chose. Bobo le regarde faire, un peu inquiet. ''Tu sais, ce n'est pas une flamme ordinaire. On sait qu'elle est dans le temps de la Lune depuis des centaines d'années. On raconte que c'est un dragon de feu qui l'a déposé là.''

L'odeur lui parvient à ses narines et elle lui rappelle quelqu'un. Une personne qui lui est très cher...non c'est pas possible. "Igneel ?" Il entend bobo lui parler d'un dragon de feu. " Il s'appelle Igneel, c'est ça ? Je reconnait cette saveur, cette sensation de chaleur, cette odeur....C'est Igneel mon père, vous avez des traces de lui ?." Edan voulait tellement y croire, croire que c'est son père. Après tout ce temps à le chercher au quatre coin de Fiore, il avait enfin un indice, une piste, même si elle date d'une centaines d'années.

''Igneel? Oui... Je crois bien que c'était le nom du dragon.'' Bobo semble surpris. ''Igneel le grand dragon de feu, c'est ton père? Je l'ignorais. Tout ce que la légende raconte, c'est que le grand dragon de feu est venu sur l’île il y a des centaines d'années et qu'il a déposé une partie de sa flamme dans le temple pour combattre la glace qui s’abattrait un jour sur le village. Nous n'avons jamais pu aller chercher le feu dans le temple, à cause des monstres et des pièges, mais fort heureusement, la glace ne s'est pas encore abattu sur nous. Au moins, maintenant que le feu est là, nous sommes protégés.'' Puis, il regarde la coupole de feu et perd son sourire. ''Comme il s'agit du feu de ton père, j'imagine qu'il te revient de droit.''

Le fils du dragon de feu écoute Bobo tout en regardant la flamme de son père, un sourire se dessine sur son visage. Même si il l'a perdu, sentir une nouvelle fois tout ce qu'il fait de lui mon père le rend heureux. Puis il tend la torche à Bobo. " Non, mon père vous a donné cette flamme pour le village. Je n'irais pas à l'encontre de sa décision et j'aurais fait pareil pour sauver des innocents." Natsu avait des valeurs, des valeurs qui lui ont été enseigner par Igneel et par la guilde et il suit ses valeurs car pour lui, elles sont juste. Bobo le regarde et son sourire revient. ''Merci, mon ami. Le jour où le démon des glace viendra, nous seront capable de nous défendre.'' Il repousse la torche vers lui. ''Avec la flamme qui est dans la coupole, nous seront protégé. Je t'en prie, fini celle qui est sur la torche. Tu y a droit." C'était un beau cadeau, un cadeau qu'on ne peux pas imaginer. Mais Edan regarde le chef parlait d'une menace, d'un démon de glace et là le mage de feu sembla perdu. " tu parles de Déliora ? Il est mort, son livre réduit en cendre et ses lacrimas réduis en poussière. "Il regarde une nouvelle fois la torche et il ne se fait pas prier, il l'a finie. ''Non, Déliora n'a rien à voir avec la glace. Il y a été enfermé, mais il n'en avait aucun contrôle. Il s'agit d'un autre démon, un démon qui n'a pas été créé par le mage noir. Un démon de glace qui viendra détruire le village et l’île entière.'' Il rit nerveusement. ''Mais... Ce ne sont que des légendes...'' Edan le regarde sceptique car les légendes finissent par la plupart du temps par être vrai. " tu pourras toujours faire appel à Fairy tail pour vous protéger également et t’inquiète pas mon père est très fort."

Quand il finit de manger le feu, la sensation de brûlure se répand dans tout son corps, puis elle se concentre sur son bras gauche. Alors que la brûlure a disparu dans son corps, celle de son bras devient de plus en plus intense. Si bien que sa peau devient rouge par endroit, comme si elle brûlait de l'intérieur. Après quelque minutes de souffrances, la sensation fini par disparaître, mais il reste des traces de brûlures rouge vif sur son bras qui forment un dessin. Le blond ferme les yeux, supportant la douleur et il se tient le bras. lorsqu'il enlève sa main il découvre une marque rouge représentant un dragon prenant son envol sur son bras gauche. " Père?...." Il ferme ses yeux, Il ne voulait pas que ses larmes apparaissent, il irait les laisser tomber sur Grey, lui seul pouvait les sécher et il avait besoin de sa douceur, de son froid, de sa gentillesse envers lui et c'était la personne sui l'aimer. " Merci bobo pour ce présent....Merci père pour cette force."

Bobo pose une main sur son épaule. ''Je ne savais pas à quel point ce feu pouvait être important pour toi. Ça me fait d'autant plus plaisir. Et maintenant que je sais que le grand dragon de feu et son fils veillent sur mon village, je ne peux qu'être heureux.'' Il le serre dans ses bras, chose que Edan avait toujours un peu de mal, sauf avec Grey et ses amis très proche. ''Allez, mon ami. Va profiter de la fête et du banquet!'' dit-il avant de se retourner pour prendre la coupole et aller la mettre en lieu sûr. Le chasseur de dragon sourit et il sort de la hutte pour retourner à la fête. Il cherche du regard Grey puis quand il le trouve , Edan m'avance vers lui. Il s'assoit à ses côtés, tout en posant ma tête sur son épaule. " ça fait plaisir de les voir heureux." Il tentait encore de refouler ses larmes, mais son flocon savait que cela n'allait pas et Edan n'allait rien lui cacher, car il avait besoin de la tendresse du froid et de tout son amour..






acidbrain


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
“I will never give up... I will never give up! As long I'm still breathing in this world... As long I'm still standing, I will never give up!!!” × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78068-fini-si-vous-n-avez-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78096-ma-famille-mes-amis-mes-ennemis-c-est-mon-bonheur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78537-les-aventures-d-une-salamendre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80972-a_little_dragon#1023061

River Frost


« Le Brocoli
c'est exquis ! »


River Frost


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Grey Fullbuster

✓ Métier : Infirmier en psychiatrie
Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 181014043138660166

☞ Surnom : Riv, Frosty, le Glaçon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6344

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Le Brocolic'est exquis ! »


________________________________________ Jeu 1 Aoû 2019 - 2:50


La Mélodie de la Lune

Les livres de Zeref #2
‘’The elves are playing under timeless willows
While blue and red paint all my beloved land
The eagle's eye is hiding something tragic
But in this night the red wine rules in me’’


Comme le reste de ses compagnons d’aventure, River avait été conduit à une table bien garnie. La boisson chaude qu’on lui avait servie avait eu tôt fait de lui redonner son énergie perdue. Il arrivait même à sentir à nouveau la glace en lui. Il ressentait sa puissance et ce fut assez pour lui redonner le sourire malgré tout. Il mangeait et discutait avec les villageois assis autour de lui. Il tentait de leur raconter, sans se perdre dans les détails, comment ils avaient tué non pas un, mais bien deux démons. Les villageois semblaient impressionnés, certains poussant même de petits soupires admiratifs. Pourtant, dès qu’il en avait l’occasion, le Frost plongeait la main dans sa poche pour toucher la petite lacrima de magie. Il ne pouvait s’empêcher de se dire que s’il avait été plus fort, s’il avait eu plus de pouvoirs… Il ne sait pas, en fait ce qu’il aurait pu faire de plus. Ses amis n’auraient peut-être pas été blessés. Il aurait pu détruire Deliora bien avant ce jour, avant la malédiction. Il aurait pu empêcher le sacrifice de Leon. Si seulement il n’était pas si faible! Le mage de glace faisait tourner la lacrima entre ses doigts froids. Ça changerait, bientôt. De retour à Storybrooke, il irait voir Tibérius et il verrait avec lui quelles seraient ses option pour implanter la lacrima dans son âme. Il pourrait enfin protéger ceux qu’il aime le plus.

C’est à ce moment que River vit Edan sortir de la hutte du chef, l’air un peu étrange. Il fronça les sourcils alors que son dragon venait prendre place à ses côtés, posant sa tête sur l’épaule froide du mage de glace. Malgré son air troublé, Edan lui dit qu’il était heureux de voir que le village allait bien. Le Frost passa son bras autour des épaules de son amour pour le serrer contre lui.
« Oui, ça fait plaisir. On a détruit la montagne, mais je crois qu'on les a quand même véritablement aidé. », dit-il en regardant les gens qui festoyaient. Edan rigola un peu. « Ça on ne l'avait jamais fait. », dit-il, non sans un peu de fierté dans la voix. Finalement, River tourna son regard bleu de glace vers les yeux humides de son dragon. « Ça va, bébé? », lui demanda-t-il, inquiet de ce qui avait pu se passer dans la hutte. Le sourire du mage de feu disparut un peu. « Oui, j'ai l'impression d'avoir revu, il y a quelque minutes, mon père. », répondit-il dans un souffle. Le glaçon recula, étonné. « Igneel? Comment c’est possible? » Si Igneel avait véritablement été là, il l’aurait vu. Un énorme dragon de feu, ça ne passe pas inaperçu dans un si petit village. Edan semblait vraiment perturbé. « La flamme... », commença-t-il avant de laisser couler quelques larmes. Il les essuya du revers de la main avant de poursuivre. « C'est un présent de mon père pour les villageois... Bobo me l'a fait gouté et j'ai sentit que c'était lui. », dit-il finalement. Le mage de glace passa son pouce sur la joue de son amoureux pour essuyer les larmes qui coulaient toujours. « C'est... Wow... Il était vraiment quelqu'un de bien, Igneel. J'aurais aimé le rencontrer. » « J’aurais aimé te le présenter… », répondit aussitôt le fils du dragon. Dans un geste tendre, River le serra tout contre lui. « Je sais… Et puis, je crois qu'il aurait été fier de toi, de ce que tu as fait aujourd'hui. Tu as protégé le même village qu'il voulait lui-même protéger. Tu es bien son fils. », ajouta-t-il tout bas. Edan, dont les larmes ne cessaient plus de couler, releva la tête. « Merci flocon, cela me touche. Et maintenant, il sera présent avec moi. », répondit-il en lui montrant la marque du dragon sur son bras. River regarda la marque rouge, sans oser y toucher. Elle ressemblait vraiment à une brûlure, comme une marque au fer rouge. Pourtant, il ne put empêcher un petit sourire en coin d’étirer ses lèvres. « Un autre tatouage... C'est très sexy, tu sais. Tu as son feu et sa marque. » Le mage de glace vint déposer un baiser sur les lèvres de son dragon, avec un petit sourire. « Tu sais que, pour un peu, je pourrais être jaloux. », blagua-t-il pour détendre l’atmosphère. Puis, il lui envoya un clin d'oeil. « Tu n’as pas besoin d’être jaloux. » « Je sais… » Les lèvres de l’un et de l’autre se rencontrèrent dans un baiser dont chacun avait besoin.

Lorsque le baiser se rompit, le regard de River fut attiré par l’entrée du village, que l’on pouvait voir de sa place. Une silhouette, qu’il reconnaissait comme étant Toby, lui faisait de grands signes de la main. Le Frost se leva lentement pour ne pas inquiéter les gens autour.
« Attends-moi ici, bébé. Je vais seulement aller leur parler. », demanda-t-il. « Okay. T'inquiète, j'ai confiance et je ne leur en veux pas. Faut les comprendre. », lui répondit simplement Edan. Le glaçon hocha la tête et partit en direction de l’entrée du village, laissant derrière lui son amoureux qui recommençait à manger, pour passer le temps. Une fois sorti du village, le mage de glace rejoignit les deux mages qui gardaient le temple. Ils s’enfoncèrent un peu plus loin dans la forêt pour ne pas être vu des villageois qui se méfiaient des étrangers comme de la peste. Toby et Yuka semblaient mieux que lorsque le groupe les avaient quitté, à l’entrée du temple. L’atmosphère était lourde et la tension était palpable. Même Toby n’osait rien dire. Il regardait frénétiquement Yuka en attendant que celui-ci parle le premier.

Après une ou deux minutes à s’observer sans rien dire, Yuka parla.
« Vous êtes vivants. » Ce n’était ni une question, ni une exclamation de surprise. C’était simplement l’énoncé d’un fait. Il poursuivit. « Il y a six ans, quand l’Ile de Tenro a été complètement rayée de la carte, on a tous crus que vous étiez morts. Quand on vous a vu arrivé devant le temple, on vous a bien reconnu, mais c’est seulement après qu’on a réalisé. Je veux dire, on a vraiment réalisé… Vous n’étiez pas morts. », ajouta Yuka de son ton neutre et calme habituel. River le regardait droit dans les yeux, sans broncher. Plusieurs secondes s’écoulèrent avant qu’il ne finisse par répondre, ses yeux bleu se remplissant de larmes. « Est-ce que… Fairy Tail… », commença-t-il avant que sa voix ne s’étrangle. Yuka se permit un fin sourire. « La guilde a survécu et elle est toujours active. », lui répondit le mage des ondes. Le Frost laissa la tête, laissant couler ses larmes. « Que Mavis soit louée! Ils ont pu se relever et continuer. », s’exclama le mage de glace. Même s’il avait retrouvé plusieurs amis à Storybrooke, sa guilde lui manquait, tout comme son monde. Mais de savoir que Fairy Tail n’avait pas abandonnée malgré la perte de ses meilleurs mages était comme un baume sur son cœur.

Toby vit tout cela comme une bonne nouvelle, alors il se mit à sourire.
« Maintenant que vous êtes revenus, Fairy Tail pourra redevenir comme avant! », s’exclama-t-il joyeusement. River serra les dent un instant. « Non, Toby… Nous ne sommes pas revenus. Du moins, pas de façon permanente. Une malédiction nous à transportée de l’Ile de Tenro jusque dans un autre monde. Une partie de la guilde y est encore, alors on doit y retourner. Dites à Fairy Tail… Dites leur… » Le Frost s’arrêta, avant de sourire faiblement. « Non… Ne leur dites rien. Ça fait six ans maintenant qu’ils nous croient mort. Ils se sont relevés et ils ont continué à avancer. Ils ont fait leur deuil. Leur dire que nous ne sommes pas mort, ce serait leur donner de faux espoirs. Ils vivent bien. Ils remplissent les missions qu’on leur donne. Ils sont heureux. Ne leur dites pas que vous nous avez vu. Ne le dites à personne. Si, un jour, nous trouvons le moyen de revenir, tous ensemble, et de façon définitive, alors nous rentrerons à la guilde. D’ici là, je préfère qu’ils continuent à vivre leur vie, même si c’est sans nous. » Le cœur du glaçon se brisait en million de morceaux, mais c’était la bonne décision à prendre. Il ne voulait pas penser que ses amis gaspillaient leur vie à tenter de les ramener. Ce n’était pas leur combat. Yuka hocha la tête, il comprenait.

Toby se tourna alors vers son ami.
« Maintenant qu’on n’a plus rien a protéger, on peut rentrer à la guilde? », demanda-t-il, comme on demande une permission. Yuka et Toby faisaient partie de la guilde de Lamia Scale, tout comme Leon. Il s’agissait d’une des très nombreuses guildes de Fiore, le pays où se trouvait Fairy Tail. Lamia Scale était une guilde amie de Fairy Tail, c’est pourquoi les mages se connaissaient. River intervint avant que Yuka ne puisse donner sa réponse. « Attendez… Je voulais vous dire… Pour Leon… » Il baissa à nouveau la tête. En détruisant la glace qui retenait Deliora, il avait détruit tout ce qui restait de son frère, Leon. « Je suis désolé… » Il s’agissait là de mots que le glaçon ne prononçait pas souvent, et jamais à la légère. Yuka posa une main sur le bras de River. « Il t’aimait, tu sais. Ses dernières paroles ont été pour toi. ‘’Je vais le faire, parce que je sais que Grey n’aurait pas hésité, lui.’’ Voilà ce qu’il a dit avant de lancer la Glace Absolue. » Le mage de glace plaça une mains sur ses yeux, la tête basse, pour que les deux mages de Lamia Scale ne voient pas ses larmes couler. Son frère, Leon, l’estimait et l’aimait vraiment. Pourtant, alors qu’il aurait dû lancer le sort, alors qu’il s’était positionné pour le faire à deux reprises, il avait hésité. Il n’avait pas eu le courage. Il s’était montré peureux. Peureux et faible… Devant les sanglots du mage de glace, Yuka eut une idée. « Toby, montre ton tatouage à Grey! » Toby ne comprit pas où son ami voulait en venir, mais il tendit tout de même le poignet, montrant un tatouage tout en noir. Il s’agissait d’une petite rose surmontée d’un aigle. Yuka tendit son poignet aussi pour montrer qu’il avait le même. « Leon avait une rose sur le poignet, pour Ul. Quand il s’est sacrifié, on s’est fait tatouer la même rose, mais on a ajouté l’aigle, pour lui. Grâce à ma magie des ondes, j’ai pu graver ces tatouages dans notre peau. Je peux te faire le même si tu veux. » River releva enfin la tête. Il essuya ses larmes et tendit son poignet gauche sans rien dire. Yuka posa sa main sur le poignet du mage de glace et envoya des ondes brûler la couche interne de la peau, la noircissant par la même occasion. Le glaçon serra les dents sous la douleur, mais il ne laissa échapper aucun son. Quand ce fut terminé, il regarda son poignet. Il passa doucement ses doigts froids sur la rose et l'aigle qui étaient maintenant gravés dans sa peau. Homme de peu de mots, River tendit la main à Yuka, puis à Toby. Ensuite, il se retourna et marcha vers le village. Il s’arrêta après quelque pas. « Ne leur dites rien… », s’assura-t-il sans se retourner. Les deux hommes en firent la promesse. Le Frost pu alors retourner au village, le cœur un peu plus léger. Il retourna auprès de son homme qui mangeait toujours et le serra dans ses bras, sans un mot.

Code by Joy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Tu es mon monde
Mon univers
La lumière de ma vie
(c) Miss Pie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80977-sexy_snowflake

Axel Oswald


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


Axel Oswald


╰☆╮ Avatar : Matthew Gray Gubler

Ѽ Conte(s) : La reine des neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Olaf

✓ Métier : Vendeur de glace
Parce qu après un Je t aime... ON NE FAIT PAS S ECROULER LES CAVERNES !

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3126

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Jeu 1 Aoû 2019 - 19:58

La mélodie de la lune
Ou comment ne jamais revenir ....
Olaf suivit le mouvement pour retourner au village. Acclamer comme des héros pour le meurtre de deux entités… voilà comme il se sentait. Il ne parlait pas. Il avait l’impression aussi qu’on allait le traiter de blaireaux …de … Calimero. C’était le nom qu’on lui donnait quand il faisait, soit disant, une montagne d’un rien…pour le coup, il n’y avait plus de montagne … mais il avait tout de même envie de pleurer encore… Il n’avait juste pas envie de le faire et de gâcher le bonheur des autres.
 
Après tout, il était un bonhomme de neige de joie. Il ne pouvait pas être le déprimé de la fête … mais il ne pouvait pas non plus faire la personne heureuse …parce que là c’était mentir… Les codes des humains lui passaient tellement au dessus que quand il voulait les mettre en application, il se sentait comme tirailler par des forces opposés. Il ne pouvait pas mentir, mais il ne pouvait pas non plus donner le malheur …alors quoi ? Qu’est ce qu’il faudrait qu’il fasse alors que le cri de la mort des deux démons résonnaient encore dans ses oreilles… pour le moment c’était trop frais.
 
Revenu à SB, il ferait semblant de rien, il avancerait, il se permettrait de mentir pour chasser les images de ses rêves et les tremblements de ses mains … mais là … pour le moment … Il n’arrivait pas à faire semblant… et plus encore, il en avait aucune envie. Il avait fait des sourires à River, à Léo, à Edan, à Ebenezer et même à Meredith. Des sourires qui étaient vraiment venu du plus profond de son cœur de glace … mais maintenant, il n’avait plus envie… et il avait honte de ne plus avoir envie… Il avait peur.  Alors qu’il fit un pas pour aller vers la plage, voulant laver ses mains à l’eau salée pour effacer le sang qui avait coulé dessus… Un enfant lui prit la main pour l’amener avec lui à table.
 
Olaf lui sourit chaleureusement, mettant tout son mal être et son envie de s’enterrer dans une coin tout au fond de son esprit. Il parla avec le petit un moment. Et d’autres personnes. A le voir, ainsi, on pourrait croire qu’il allait aussi bien qu’au début de la mission…mais non. L’adrénaline pouvait faire des miracles pour tout le monde … même pour un petit bonhomme de neige … On lui proposa la liqueur violette, qu’il repoussa plusieurs fois. Peut être le seul signe qui prouvait qu’il n’était pas dans son état normal … Il ne voulait pas boire ça… Comme il ne voulait rien manger, déjà pas de viande, et encore moins manger la salade. Au bout d’un moment, il bu une gorgée de la boisson violette… pas plus. Il se sentait mieux physiquement, mais moralement …toujours pas … alors qu’il pensait sérieusement à partir en courant pour pleurer, il vit au loin des petites lumières. Comme des grosses lucioles. Elles clignotaient et avaient l’impression qu’elles l’appelaient … ou était ce juste son cerveau qui voulait trouver une solution pour fuir cette fête qu’il ne pensait pas mériter ? Peut être.
 
Il se leva alors, s’excusa auprès des personnes qui l’entourer, et d’un geste très doux frotta de sa main la tête du garçon qui l’avait amené à table. Il était en vie parce qu’il était devenu un meurtrier… mais ça n’empêche de haïr et mépriser ce qu’il avait accompli aujourd’hui. Il ne haïssait cependant pas ses compagnons d’armes. Il s’approcha mais les petites lumières s’enfonçèrent loin du village en fuyant. Cela était pas moins mal pour Olaf qui les suivait. Peut être était-ce l’âme de Deliora ? Qui lui dira être bien arriver sur la lune ? Les petites boules de lumière s’arrêtèrent finalement derrière une bâtisse à l’abri des regards. Les petites boules de lumières se regroupèrent pour n’en former qu’une seule qui se déposa au sol. Olaf regarda ce qu’il se passait avec un grand sourire. Dans un flash, la lumière disparu pour laisser place à un petit être étrange… lui ressemblant étrangement à l’époque de sa forme enneigé.

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 7db52722a52020d0b9ed25fc34cb770da8f14e38_hq
 
Il s’accroupit pour se mettre à sa hauteur en penchant la tête légèrement sur le côté. Olaf fit un large sourire alors qu’il observait l’entité au sol. Elle était trop mignon, et cela n’avait aucun rapport avec leur ressemblance.
 
- Bonjour je suis Axel !
 
Le petit être était tout tremblant. Axel avait envie de le prendre dans ses bras et de déverser tout l’amour qu’il avait dans son cœur pour qu’il arrête. Il envoya la main vers Axel.
 
- Plum Plum ?
 
Il se pointa alors du doigt pour répéter à nouveau son « Plum Plum ». Olaf ne comprenait pas. Finissant les fesses par terre devant cet étrange être qui lui faisait oublier un peu le malheur qui s’était abattu sur lui. Le petit se montra lui-même alors de ses petits bras et continua.
 
- Plue !
 
Il fallu quelques secondes pour comprendre ce qu’il voulait dire … et d’ailleurs, Olaf comprit à côté, mais ce n’était pas grave, on lui pardonnait. Il s’approcha d’un coup de lui pour dire :
 
- Tu es un Plue aussi ? Je ne sais pas ce que signifie ce mot, mais apparemment, c’est super d’être un Plue, tu ne trouves pas ? Parce que River il m’a donné plein de courage avec ce nom ! Tu veux voir River, Edan et Léo ? Tu veux un câlin ? Tu serais si « Plue » signifie plus « Ami » ou « frère » ? Parce que frère ça m’embêterait, il n’y a que Jude que je considère comme mon frère, alors je ne veux pas qu’on se méprendre sur ce que je suis !
 
Qui lui dit, qu’il se méprend depuis le début de toute façon ? Olaf faisait un large sourire alors que le petit être secoua la tête. Il gonfla ses joues et prit un air fâché … Axel comprenait mieux pourquoi on se moquer de lui quand il était fâché. Il était adorable. Le petit être lui donna une tape avec sa patte. Pointant de cette dernière Olaf en faisant non de la tête et en répétant « Plue ». Puis, il se pointa à nouveau lui-même en faisant oui … en répétant « Plue »… Olaf réfléchit, peut être était il comme un pokemon nommait Plue. Et que donc, il n’était pas un Plue, mais que Plue était devenu une expression. Il croyait comprendre encore une fois. Il mima le petit être. Se montrant du doigt il secoua la tête négativement en répétant « Plue »… puis, il lui montra du doigt en disant « Plue » encore une fois. Olaf lui refit un sourire. Espérant ne pas se tromper cette fois dans sa logique.
 
- J’ai compris alors ?
 
Plue le regarde en penchant sa tête sur le côté. Il resta dans cette position pendant un moment avant de secouer la tête. Il soupira. Il le pointa. "Plum plum!" Il attend un peu et fait oui de la tête. "Plum plum!" Puis il se pointe en faisant de grands gestes insistants sur lui. "PLUE!" 

- Oui oui, j'ai compris tu es Plue. Je ne comprends pas pourquoi je me fais disputer ....
 
Dit il d'un air penaud. Il ne voulait à nouveau pas faire son calimero, mais il aimerait plus un câlin qu'une dispute avec un Plue. Alors qu’il lui disait avoir compris, la petite entité lui sauta dans les bras et Plue le prit dans ses bras. Il se mit à trembler doucement avec lui. Se sentant encore mal par rapport à ce qu’il venait de vivre, aucun bonhomme de neige ne pouvait supporter ce genre de succession d’évènement sans en avoir la tremblote… Il pouvait enfin donner de l’amour à quelqu’un, alors il était heureux. Il n’avait toujours pas compris que Plue n’était pas une expression, mais là tout de suite, il s’en fichait pas mal. Il pouvait câliner quelqu’un, un Plue, et il en avait grandement besoin. Il devrait faire un registre des gens et choses qu’il a câliné, comme ça quand il sera triste, il n’aura qu’à le regarder !

- Plue, un jour je serais assez fort pour aider tout le monde rien qu’avec des câlins …

Olaf savait qu’il allait devoir apprendre aussi… un peu … à se battre …mais il ne préférait pas y penser… cette évènement arrivera bien assez vite avec Sidon pour ne pas y penser maintenant. Le petit être le regarda perplexe. Il le pointa encore et fit un geste avec ses bras, comme quand on gonfle ses muscles

- Plum!

Olaf essayait de comprendre mas son cerveau chamallow ne pouvait plus prendre de nouvelles informations. Il lui fit un large sourire.

- Tu pense que je peux y arriver ? Attends.

Il poussa doucement Plue et l’imita. Il se fit les muscles gonflés comme le petit. Se donnant une impression étrange d’être gonflé à l’hélium.

- être assez fort pour ne plus jamais que Leo River Edan Mary ou Ebenezer ou tous les autres ne se blessent ou ne se tuent… Pour ne plus avoir à demander à la lune d’accueillir des nouvelles âmes dans son coeur. Je serais assez fort ?

Plue fit un oui de la tête dans un geste ferme. Cela fit plaisir à Olaf que quelqu’un pense qu’il puisse être fort bientôt. Il essayera en tout cas. Pue vient toucher Le Bras et écartait ses pattes en gonflant ses joues. Mimant quelque chose de très gros. Ensuite, il pointa à nouveau Olaf et leva sa patte le plus haut possible en se mettant même sur la pointe des pieds Puis il le repointa encore et refit le geste de gonfler ses muscles? Il sourit

- Plum Plum

Olaf fit un large sourire. Il ne comprenait pas tout ce qui lui dit, mais il cru comprendre avec ses mimes. Il avait envie de le mettre dans sa poche et de le garder avec lui pour toute sa vie.

- Tu me dis que je suis déjà grand et fort c’est ça ? Je te remercie de le penser. Et toi, tu es peut être petit mais je suis sur que tu es l’être le plus gentil des environs !

C’était peut être étrange comme compliment, mais pour Olaf, c’était un compliment important. Il n’était pas simplement fort ou grand. Il était petit, mais il était gentil. Olaf en avait eu la preuve. Il était gentil et avenant. Il était un être adorable qui pourrait donner de l’amour aussi … et Olaf aimait ce genre de personne… tout comme Dame Amélia. Bon Olaf aimait tout le monde … mais il savait reconnaitre que la gentillesse quand il la voyait… et ce petit bout avait plus de gentillesse en lui que ce que Deliora et Lullaby avaient de vilénie. Cela lui suffisait pour se sentir un peu mieux.

La preuve que cet être était le meilleur ? Quand il avait vu qu’Olaf comprenait, il s’était juste mis à secoua la tête de manière frénétique…. Pour dire que oui, il avait compris. Puis quand Olaf lui avait fait un compliment, il se montra encore lui même.

- Plue ?

Il se cacha alors le visage aves ses pattes dans un geste de timidité… tout en souriant. Olaf réalisa qu’il n’avait rien à lui offrir pour le faire sourire comme il était en train de le faire … Il vérifia la poche de son jean…. Et il trouva une unique perle, il la sentait dans sa poche, la tournant. Olaf la sortit et lui tendit doucement.

- Tu veux bien accepter cette perle ? Je n’ai pas fait de bracelet, mais peut être que ça pourrait te faire plaisir, parce que grace à toi, je ne vais pas pleurer tout de suite, alors tu m’aide beaucoup.

Il sait que lui, ça lui ferait plaisir … parce que tant que ça venait du coeur alors tous les cadeaux du monde étaient les meilleurs cadeaux. Plue le regarda.

- Plum … Plue ?

Il prit la perle et la serra contre son coeur. Olaf était trop heureux qu’il le prenne aussi bien… on pourrait voir des coeurs partirent de sa tete, si seulement nous étions dans un dessin animé. Il se mit à la cacher dans sa fourrure. Olaf le regardait faire doucement. Puis, il fouilla encore à nouveau dans sa fourrure et en sortit une clé qu’il lui tendit.

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 Nikora_Key

- Plum Plum….

Olaf prit a clé et la regarda avec des grands yeux ouverts rempli d’étoiles. Même s’il ne savait pas ce qu’elle poulait ouvrir, il en était heureux.

- Pour moi ? Tu es sur ? Comment tu ouvriras la porte qu’elle ouvre sans ?

Il la prit doucement et la regarda. Il avait aussi un cadeau et ça lui faisait tellement plaisir. Il avait encore des coeurs, et des étoiles, qui sortaient imaginairement de son crâne. Plue fit de grand signe pour dire oui de la tête. Puis, il tapa doucement sur son front, comme s’il avait oublié quelque chose. Il reprit la clé des mains d’Olaf et tira sur son bras gauche. Il posa la clé à plat sur l’avant-bras d’Olaf… Elle se mets à briller. Sur l’avant-bras d’Olaf, des petits points lumineux apparaissent. La lumière s’estompa lentement. Laissant sur la peau de notre bonhomme de neige un tatouage trèèèès blanc et fin. Olaf regarda son avant bras. Le bras gauche. L'autre n’aurait pas supporter d’être deplacé. Olaf posa les yeux sur son avant bras et puis sur Plue. Ainsi que sur la marque qui y s'affichait.

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 Canis-minor

- J avoue ne rien comprendre. Cela me donne la possibilité de te rendre ta clé en sachant ou tu vis ?

Il venait des etoiles donc cela devrait etre logique non ? Plue secoua la tête pour dire non. Il plaça sa main devant ses yeux pour l’inciter à les fermer. Olaf s’exécuta. Une fois qu'il est certain qu’il avait les yeux fermés, il se mit à courir pour cacher la clé. Puis il revient et tapota le genou pour qu’Axel puisse ouvrit les yeux. Il semblait attendre quelque chose. A l’intérieur de lui, Olaf sentit quelque chose d’étrange. Il pouvait savoir où était la clé. Il le savait même exactement. Doucement, il se releva, parce qu’il était toujours au sol, et récupéra la clé avec ses grandes jambes sans se tromper. Olaf se retourna en regardant la clé.

- Donc…. Je serais toujours où elle se trouve, quoi qu’il arrive ?

Il fit un nouveau grand signe pour dire oui de la tête. Il prit la clé de ses mains… Puis, il fit semblant de se blesser. Il pointa le coeur d’Olaf pour le prévenir qu’il ressentira la douleur. Puis, tenant toujours la clé dans ses petites pattes adorables, il fit semblant de pleurer, et là encore il pointa Olaf. Puis il lui rendit la clé. Olaf avait comprit … Il lui avait fallu du temps parce que comme on avait pu le voir sur la gravure dans le temple, les énigmes ce n’était pas son truc. Il lui sauta littéralement dessus pour le prendre dans ses bras ! Il était tellement heureux. Ce cadeau était parfait.

- Merciiiii ! Je pourrais être utile à quelqu’un grace à elle !!! Merciii !

Il pensait évidement à Jude…. Même s’il savait que Jude ne voulait plus le voir … Il savait que le garçon ne voulait plus être son frère … Et il savait que ce genre de cadeau ne pourrait être donner qu’à une personne qui avait sculpter ce qu’il était. Oh bien sur, il pouvait pensé à Anna et Elsa… mais Anna et Elsa étaient des femmes fortes venant de son conte … Jude était peut être un faux souvenir, mais c’était le plus grand amour qu’il avait rencontré dans son coeur …Parce qu’il était son frère, et qu’il aurait tout fait pour lui, à une époque comme maintenant.

Plue lui fit un super câlin. Puis, il se recula doucement et regarda le ciel d’un air triste… Olaf avait deviné ce qui allait se passer. Et il n’avait pas vraiment envie que cela arrive … Il retourna faire un câlin à Olaf … ce dernier ne voulait pas le lâcher…. Mais il le devait.

- Plum Plum

Dit il sérieusement en tapotant la clé dans la main d’Olaf. Comme pour dire d’en prendre soin… il comptait en prendre vraiment beaucoup soin. Comme la prunelle de ses yeux. Puis, Plue se mit à briller et redevient les mêmes petites sphères de lumières s’envolèrent rapidement vers le ciel… jusqu’à se fixer avec les autres étoiles, formant la constellation Canis Minor, le même dessin que sur l’avant-bras gauche d’Olaf.

Olaf se mit à pleurer de joie et de tristesse. Il mit ses mains autour de sa bouche pour faire un étau.

- Tu es mon ami !!!!!

Olaf repartit vers le village en sautillant … même s’il fit un petit arrêt en voyant la fête pour le meurtre qu’il avait orchestré. Il prit la clé et lui fit un bisou pour faire ensuite un coucou aux étoiles … et revient vers les enfants… Il avait un tatouage tout blanc sur l’avant bras, et une cicatrice sur le coude … que d’aventure.

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Je ne veux pas vivre dans un monde,
où être gentil est une faiblesse
~K. Reeves


Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 Aishaa10
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82404-je-m-appelle-olaf-et- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82475-les-amis-sont-la-seule-chose-dont-j-ai-besoin-liens-d-olaf http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82477-ou-suis-je-je-l-ignore-mais-j-y-suis-bien-rps-d-olaf

Leo Lionstar


« Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


Leo Lionstar


╰☆╮ Avatar : Rob Raco

Ѽ Conte(s) : Fairy Taill
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Loke

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 190909024920325047

☞ Surnom : Minou
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1532

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


________________________________________ Ven 2 Aoû 2019 - 20:15

La Mélodie de la Lune 
 
 

 Un banquet avait été organisé a l'honneur de Fairy Tail.  Même la dame et le vieil homme en faisait partie a présent.. Au sens figuré. Au sens réel. Peu importe. Mais c'était des membres de la famille.  Nous étions les héros de cet arc qu'on bouclait avec un repas, des amis et un  breuvage de la culture démoniaque a siroter. Un nectar, que je n oublierais jamais et qui m'avait donnée des forces pour vivre cette nuit que je rêvais depuis notre rencontre.  Je cherchais du regard, la démone sur laquelle j'avais flashée: Hara.  Et mes amis m'en voudront pas que je les quitte pour un rencard. J'aurais l’occasion de feter notre victoire a la guilde avec eux.  Donc je m'excusais auprès d'eux. Et dans une révérance et un verre a la main,  je rejoignais la magnifique créature qui se retrouvait a la table avec ses copines.  Comme la première fois, elle riait  avec ses copines, mais en me voyant arriver, elle s'excusait   auprès des autres femmes. Elle venait  à ma rencontre. "Loke! Je suis heureuse de voir que tu t'en es sorti sans blessures."

Content de la voir,  elle portait toujours mon bracelet a son poignet. Tout le monde le sait que j'offre toujours une partie de moi a chacune de mes conquetes. Enfin celles qui valent la peine et Hara en valait le coup.  Je  lui faisais donc un  sourire, pour l accueillir. Elle donnait l attention que je désirais avoir. Hara, tu t'inquietais pour moi ?  J'ai eu quelques blessures, mais rien d'inquiétant. Mais j'ai tenu bon pour revenir te voir.  Elle avait été ma motivation durant toute la mission. Il avait aussi le bonhomme de neige. Il était l acolyte de mes rêves !  On s'inquiétait tous, dans le village. Quand on a vu la lune devenir violette et quand la montagne a explosée, on s'est inquiété. Mais je suis heureuse de voir que tu n'as rien." Bien sur que je n avais rien. Je suis une version de Wolverine en plus beau , plus gentil et blabla. J'aurais pu continuer mon eloge . Il ne fallait pas s'inquiéter, parfois la situation semble grave, mais on gere toujours. Moi je suis heureux, d etre ici près de toi, que tu portes toujours mon bracelet. Je t'ai cueilli des fleurs durant ma quete'' Cet fameux bouquet qui a vécu pleins de pépérities mais qu'il a survecu a Natsu le devoreur de plantes. Qu'il a survecu a des demons et un écroulement de montagne. Je   lui tendait  le cadeau. Hara semblait un peu gênée quand je lui tendais  le bouquet. Elle  prenait  tout de même. "Merci Loke, c'est vraiment gentil. Des fleurs de lune, mes préférées!" Elle s'approchait et déposait un bisou sur ta joue. Seulement un baiser sur la joue . Et ce baiser promis sur ma bouche ?  Elle devait etre seulement timide. Rougissant  a son baiser exotique. Parce que ce n'était pas tous les jours qu on avait la chance de recevoir un bisous d'une femme divine. Ca changeait des humaines.  Et je la trouvais mignonne physiquement et coté attitude , elle avait un charme fou. Elle était l'incarnation vivante d'une fleur de la lune.   ''Ca me fait plaisir. Et pour te dire que j'avais hate de te revoir. Oui ses fleurs sont magnifiques, aussi belle que toi.  Tu fais quoi de ta soirée ? Je peux te tenir compagnie Et elle me disait :  Cette soirée est pour toi et tes amis, alors on en fait ce que tu veux. Et si tu as envie de me tenir compagnie..."  Elle me prenait  la main et me tirait un peu. "On pourrait aller ailleurs. Excellente idée. J'aimais sa compagnie. J'avais envie de passer toutes mes secondes avec elle,  a faire tout ce qui me passait par la tête. Je ne voulais pas seulement faire l'amour. Meme si j en avais très envie. Parce que fait un homme pour apaiser ses tourments. Il pêche dans les petits plaisirs de la vie. Peu importe les conséquences de ses actes.  Mais je voulais  aussi passer du temps avec elle, pour discuter de tout et de rien.  Qu'on partage nos cultures. Qu'on danse a la belle étoile.  Qu'elle me fasse visiter son île et aussi J'irais ou tu as envie d'aller

Serrant la main de la démone et je  la laissais  me guider. Cette nuit je m'aventurais vers un renouveau. Hara m'entraînait  vers une petite hutte. Elle entrait la première. Alors que je m'apprêtais  à entrer à mon tour, j entendais une voix féminine dans mon dos qui me parlait faiblement. Une voix familière.  "Excusez-moi... Êtes-vous bien Leo de la constellation du Lion? Si ce n'est pas le vas, je suis désolé...Lachant la main  la main d'Hara quelques instants. J'étais confronté, a mon passé.  A ma soeur constellation. La préférée de Karen pour la maltraitance. Elle était la devant moi. Je disais a ma demone : - Je te rejoins dans quelques minutes. Attends moi. J'allais tenir promesse. Parce que ce moment, je l'attendais toujours le debut.  -Oui je suis bien Leo, la constellation du Lion ? Pourquoi ? Regardant ma soeur étoile devant moi. 

Alors c'est vraiment toi Leo!" Elle me sautait  au cou pour me faire un câlin. Elle me lâchait et reculait  timidement. "Je suis désolée... Je n'étais pas certaine. C'est que... Tu as tellement changé."Je l'avais serrer fortement dans mes bras. Étant triste qu'elle me lache si tot. J'aurais voulu la gardée contre moi longuement. Sa présence me procurait de la joie. ''Oui j'ai changé un peu,  Glissant une main dans ma chevelure , je me  mettait a rire nerveusement . J'ai perdu ma chevelure rousse, mais je suis toujours le meme de coeur. Toi tu n as pas changée. Je suis content de te voir. Qu'est-ce que tu fais ici ? Tout se passe bien dans le monde celeste. Je m ennuis de vous .Elle tirait un peu sur sa robe de mouton  comme elle le faisait  toujours. "Le monde céleste n'est pas le même sans toi et Caprico. Et on s'ennuie beaucoup de Lucy. Quand on a senti ta présence dans ce monde, on a négocié avec le Roi des Esprits, mais il n'a autorisé qu'un seul esprit. C'est pour ça que je suis là. Je suis désolée. Tu aurais peut-être préfère voir quelqu'un d'autre." Quelqu'un d autre ? Elle devait parler d'Hara. Mais cette question avait un autre sens. Elle était la constellation que je désirais le plus voir, parmi tous mes amis.  Malheureusement, je ne pouvais pas choisir les deux femmes. Comme a mon habitude.. Accompagnée de mes groupies.  Parce que la vie nous impose des choix.  La vie est injuste !  Mais cette nuit, je ne ferais pas passer les constellations. Ni personne avant moi.  J'allais décevoir mes soeurs et mes frères étoilés .Surtout ma soeur. Aussi ma maîtresse.  Mais être a la hauteur tout le monde. Etre face a un dilemme c'est de la torture. Culpabilisé , c est atroce ! Mais  etre l'esprit exemplaire. C'est une lourde responsabilité. Et parfois, il fallait penser a soi.. Et son bonheur. 

Et ce soir, mon bonheur je voulais le trouver auprès de ma démone.  Et moi je ne suis plus le même, sans lui. J'aimerais tant, y retourner. Passer du temps avec vous. Tu me manques Aries, tu as été une meilleure amie pour moi. Remercie le Roi pour cette faveur.. Tu manques aussi a Lucy. Elle aurait été  contente de te voir.  Ce n est pas que je prefere.  Hara a toi.Je t aime beaucoup, je t aimerais a jamais Belier. Mais j ai promis  a Hara que je la rejoindrais. Je m'approchais de ma soeur étoile. Je lui faisais un calin et lui donnait un baiser sur le front. Un dernier baiser. Un au revoir.  Aries  baissait la tête. "Oui, je comprends. Je suis désolée de t'avoir embêté. Tu as une nouvelle vie maintenant et nous n'en faisons pas partie. Dis à Lucy que nous pensons à elle et que nous l'aimons. Et passe le bonjour à Caprico. On pense à lui. Désolée de t'avoir dérangé...

Cette phrase venait de fendre mon coeur. Et me tourmenterait a jamais. Parce que la culpabilisation était un de mes défauts. Mais je n avouerais jamais..Elle s'éloignait vers le banquet. J aurais voulue la retenir, mais la vie est faites pour briser des coeurs.  Elle ne m'embete pas. Je l aurais bien invitée sous ma lutte. J aurais aimée lui  présenter Hara.  Je n'aimais pas choisir entre les femmes de ma vie.  Je les choisirais toutes ... Parce que je n aime pas etre un briseur de coeur. Je lui disais avant son départ :  -  Je lui dirais, meme si elle le sait deja que vous l'aimez. Je passerais le bonjour a Caprico,  mais dit au Roi qu'une loi peut changer de ma part.  Et que je reviendrais te rechercher.. Je reviendrais tous vous chercher, pour vivre avec Lucy, ou je retrouvais un jour, un moyen pour que Lucy puisse venir dans notre monde.  Une nouvelle vie, non j'aurais préféré etre parmi vous. Qu'errer dans ce nouveau monde car rien me retient ici.. a part la chair charnelle.. qui m'aide a apaiser mes blessures intérieures.  

Comme tout le monde j avais des cicatrices. Je ne suis pas invicible. Le soleil ce n'est pas un astre éternel. Sinon les supernovas n existeraient pas.  Et j'avais des taches inachevées ici. Mais en ce moment j'aurais voulu disparaitre. Parce que je n'aimais me sentir mal dans ma peau. Voir cette tristesse sur le visage de ma soeur me déchirait  - Sache que tu feras toujours partie de ma vie Belier, donc ne dit pas que tu n en fais pas partie.  Parce que je n ai pas oublié mon passé avec toi. Et tout qu'on a vecu ensemble, restera jamais gravé dans mon coeur. Mais souvient toi, tous les hommes  sont tous des imbéciles , comme je te l'avais dit. Et j'en suis un... J'avais été un imbécile, de ne pas choisir ma soeur.  Mais l a citation de l'homme lion c'est qu'il ne changera jamais . Il faut l'accepter comme il est. Mais c'est faux ! Une femme aurait valu la peine pour démentir cette citation. Parce que l'homme lion amoureux était un prince.  Mais pourquoi il changerait ? A quoi ? A qui il pourrait s'accrocher . Son premier amour était mort.. Et son second inexistant. Donc pourquoi la bête  , deviendrait un prince charmant ?  Il  n'avait  aucune Princesse dans sa vie.  Je pénétrais donc sous la lutte, pour passer à l'acte. Comment on oublie tous les tourments d'une vie ? Comment je pourrais me sentir vivant ? De la maniere que Karen m'avait apprise.  Avec une aventure sans attachement. Donner son corps. Et non son coeur.  Parce que s'attacher a quelqu'un est la pire chose a faire.. Parce que le soleil peut être assombris par la lune.  Je dénouais ma cravate, pour l enlever et l'accrocher après la hutte. Cette cravate qui parlait..Sans décrire toute la scène.  J’accomplissais ma signature de ce dénouement dans une nuit dans un monde spirituel autre que le mien. Parce que j'étais un exclu de mon ciel. Et un imbécile a jamais. 

Codage par Libella sur Graphiorum

Ebenezer B. McDuck


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Ebenezer B. McDuck


╰☆╮ Avatar : F**cking sexy Peter Capaldi <3

Ѽ Conte(s) : Intrigue Toon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scrooge McDuck ou Balthazar Picsou

✓ Métier : Banquier, Homme d'affaires, Chasseur de trésor
Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 FnBf6YH

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 515

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 4 Aoû 2019 - 23:27


Olaf veut un câlin !
Par pitié, achevez-moi !

Après quelques passes avec la jeune démone, je retournais m’asseoir à table et poursuivait mon repas que j’espérais sans intervention cette fois-ci ! Malheureusement, mon vœu le plus cher ne fut pas exaucé car j’aperçus bien vite notre jeune bonhomme de neige s’approcher de moi. Soupirant, je ne tournais pas la tête vers lui lorsque s’adressa à moi.

"Sir Ebenezer ! J’ai un cadeau pour vous !"


"Un cadeau tu dis ? "

Je tournais alors vers lui un air étonné. Je ne m’étais guère attendu à ce qu’il me fasse une telle offre.

"Et quel genre de cadeau ?", lançais-je soupçonneux

J’espérais de tout cœur qu’il ne s’agisse pas d’un câlin, quoique connaissant l’énergumène cela ne m’aurait surpris qu’à moitié. Je regardais alors dans le creux de sa main, là où reposait un bracelet de couleur grise et bleu pastel. Un léger sourire apparut alors

« Je.... j’étais pas très utile mais j’ai fait un cadeau »


"Je... je te remercie ! C'est euh très gentil de ta part."

Je ne savais pas vraiment quoi ajouter. Les occasions de recevoir un cadeau étaient tellement rares. D’ordinaire, lorsque l’on s’approchait de moi c’était surtout pour venir me réclamer de l’argent. D’un sourire reconnaissant, je rangeais le bracelet dans ma poche.

« Vous le méritez. Comme Dame Mary vous avez ete.... hummm.... extraordinaire ! »


Sans ajouter un mot, je levais les yeux au ciel. S’il est une chose que je haïssais par-dessus tout, c’était bien que l’on me traite en héros. Je n’en étais pas un et j’étais loin d’en avoir les qualités.

"Pfff ne sois pas ridicule. Je n'ai rien "d'extraordinaire" comme tu le prétends ! Je n'ai fait que ce que j'avais à faire au moment où je devais le faire c'est tout ! Et ne dis pas de sottises... tu as été autant utile que chacun d'entre nous !"

Il fallait qu’il comprenne que ce que nous avions accomplis tous ensemble était un travail d’équipe. Aucun de nous aurait pu sortir vivant de cette aventure si les autres ne lui avaient pas prêté main forte. Cependant, je ne pouvais m’empêcher de songer à la honte qu’il en avait ressentis et puisqu’il venait de m’offrir un cadeau, j’estimais qu’il étais de mon devoir de me monter un minimum gentil avec lui.

"Je... j'ai vu ton comportement devant les démons. Comment... comment tu te sens ?"


Il baissa alors la tête, les yeux brouillés je compris très vite qu’il menacerait de verser de grosses larmes très vite. Mais pourquoi lui avais-je poser cette question, moi ?

« Mal ! On a... j ai... tué deux etres ... mais ne vous en faites pas je sais que c’était ce qu’il fallait faire... mais je me sens mal parce que... »


Détournant mon regard pour m’épargner le spectacle de ses gros sanglots, je serrais les poings tandis que je fixais mon verre avec insistance.

"Sèche-les, elles ne servent jamais à rien !"

Espérant alors qu’il avait obéis à mes ordres, je tournais la tête dans sa direction après avoir longuement inspirer pour me résoudre à adopter un comportement qui ne me ressemblait pas réellement.

"Tu crois qu’eux auraient regretter une seconde de t'avoir mis en pièce ? C’est ta différence qui permet de te sentir si humain. »


« Je.... j’ai été créé pour être gentil. Et je le suis. Eux on été créé pour être méchant... mais si je suis devenu humain... alors peut-être qu’il l’aurait pu ? »

Cette vision manichéenne m’agaçait au plus haut point. Rien dans ce monde n’était aussi simple que cela. C’était une vision tout juste bonne à servir les intérêt d’une société d’animation spécialisée dans les dessin animé mièvre et guimauve pour les enfants !

"Peut-être que tu es simplement devenu un être plus complexe. La gentillesse... la méchanceté... ce sont des valeurs surfaites et digne des pires contes de fées !"

Je réfléchis un instant afin de lui donner ma vision des choses d’une manière aussi convaincantes qu’il était possible de le faire !

"La seule chose qui importe c'est que tu agisses en fonction des valeurs qui sont primordiales pour toi ! La priorité était de sauver tes amis et c'est ce que tu as fait ! Le vrai monde est bien plus nuancé que ce que tu pourrais imaginer. Tu comprends ? »

« Je peux avoir un câlin moi aussi ? ... S’il vous plait.... »


"N'exagère rien... je déteste les câlins !"

Je me relevais alors d’un bond, espérant plus que tout échapper à cela. Je ne le ferais cependant pas avant d’ajouter quelques mots. Ses sentiments par rapport à sa honte profonde me ramenant à un autre souvenir que je n’avais jamais su effacer de ma mémoire.

"Oh et une dernière chose... je sais ce que c'est que de vivre avec une culpabilité dont tu ne peux te détacher ! Si tu veux un bon conseil... ne pleure plus sur ton sort et fait de cette mauvaise expérience une force ! Fais-toi la promesse que cela ne se reproduira plus ! Ce conseil, c'est tout ce que tu obtiendras de moi..."

J’entendis alors le bonhomme de neige verser quelques larmes. Apparemment, il ne pourrait se contenter de cela.

« Je ne suis pas aussi fort que vous ... mais je vous aime sachez-le ! Et un tap tap sur la tête. »

Je ne pus m’empêcher de pousser un immense sourire au moment où je me retournais. Je ne pouvais cacher mon mépris au moment où je le vis baisser la tête pour espérer recevoir sa récompense. Comprenant que je n’y couperais pas, je me dirigeais vers lui et lui offrit une accolade aussi expéditive que possible.

"Ne le répète à personne !"

« A personne c’est mon cadeau rien qu’à moi ! »

Tout du moins c’est ce que je crus entendre, car je ne restais pas assez longtemps pour percevoir sa voix.
Quelques heures plus tard, le Soleil finit par pointer le bout de son nez tandis que son éternelle comparse se couchait tranquillement. Le chef Bobo nous offrit encore un discours de son cru.

''Mes amis, vous nous avez rendu le plus grand des services en nous libérant de la peur que nous imposait le démon enfermé sur l'ile. Sachez que nous vous seront éternellement reconnaissant. Vous serez toujours les bienvenus sur l'ile de Galuna. Comme j'imagine que vous devez retourner dans votre monde, nous vous racompagneront jusqu'au portail qui vous a fait venir ici. Au nom de tout le peuple de Galuna, merci encore.''

Personnellement, il me tardait de pouvoir enfin retrouver ma vie si routinière à Storybrooke. Nous avions tous mérités un peu de repos après tout ! Je me joignais donc sans aucune hésitation au cortège du chef de village. Nous amenant sur la plage, le chef nous fit monter dans son petit bateau qui vogua jusqu’à la brèche d’où nous étions arrivés.

''Voilà, c'est ici que nos chemins se séparent.''

Ne désirant pas faire preuve d’impolitesse, je m’adressais une dernière fois au chef de village.

"Il semblerait en effet ! Et je vous remercie pour votre hospitalité, chef ! Mais à moins que votre île regorge de richesses exploitables insoupçonnées, je ne pense pas que nous nous aurons l'occasion de nous revoir !"


''La seule richesse de Galuna est son peuple, M. McDuck. Je vous souhaite un bon retour dans votre monde, et merci encore pour tout.''

Sortant alors de sa poche une petite lacrima jaune, il souffla dessus. Me mettant soudainement à léviter, je repartis dans l’autre monde où je retrouvais Queenie, Bailey et Grabrielle. C’est ainsi que se termina mon périple au sein de Fairytail.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
If love is insanity why are you my remedy ?

You are the piece of me I wish I didn't need
Chasing relentlessly, still fine and I don’t know why
           

Meredith P. Newton


« Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


Meredith P. Newton


╰☆╮ Avatar : Emily Blunt

Ѽ Conte(s) : Mary Poppins
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Mary Poppins

✓ Métier : Conservatrice adjointe du Musée
Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 ZiyIy4g

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1902

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


________________________________________ Lun 5 Aoû 2019 - 13:48


A bientôt !
Ah tiens, il reparle lui.

Tout était terminé. Nous avions réussi. J’étais heureuse. Pas uniquement parce que nous avions réussi mais également parce que les villageois seraient enfin en paix et pourrait vivre sans avoir peur de quoi que ce soit. Après ma discussion avec Zuma, j’avais glissé la pierre dans ma poche, je m’en servirais au moment venu, c’était certain et j’avais terminé mon repas. Olaf m’avait offert un bracelet qu’il avait fait et il en avait également fait un pour mon parapluie. L’idée était plutôt drôle j’en conviens mais après tout, c’est Olaf, que voulez-vous.

Après le discours, nous nous retrouvâmes bien vite sur le bateau et après des au revoir, nous voilà en dessous du portail, près à rentrer à la maison. Un sourire naquit sur mon visage lorsque je vins à m’approcher de Bobo.

« Mademoiselle, j'espère avoir la chance de vous revoir un jour sur Galuna. En attendant ce jour, je vous souhaite d'être heureuse dans votre monde. Et, merci encore. »

j’attrape mon parapluie d’une main, mon sac de l’autre et réponds finalement à Bobo.

« c’était un plaisir de pouvoir vous aider, à bientôt. »

mon regard se posa sur le manche de mon parapluie

« tu es prêt ? »

« Est-ce-que j’ai vraiment le choix de toute façon ? »
« Non. »
« Bah pourquoi tu me poses la question alors ? »
« Tu m’avais manqué… » soupirais-je.

Ouvrant mon parapluie, je lance un dernier regard à cet endroit dans lequel je ne reviendrais sans doute jamais et m’envole avant de passer à travers le portail. J’y retrouve bien vite Ebenezer, ainsi que trois jeunes femmes, surement membres de la Guilde qui maintenait le portail ouvert. Refermant mon parapluie, une fois mes deux pieds sur le sol, je reprends la parole avec un sourire.

« Ce fut un honneur de pouvoir faire équipe avec vous mais ne m’en voulez pas, il faut à tout pris que je retourne au musée. »

Et c’est avec un dernier sourire que je fais demi-tour et repars en direction du musée, prête à vivre de nouvelles aventures.

« Non pas moi »
« On t’as rien demandé ! »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I know it now
i'm not perfect, i'm just human.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80965-i-suspect-and-i-m-nev http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80975-theralmarypoppins_

Edan Sparkles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Edan Sparkles


╰☆╮ Avatar : Dougie Poynter

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Natsu Dragneel

✓ Métier : Sapeur-Pompier
Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 181014043138660166

☞ Surnom : Ed, Eddy, Sparkles, Nat' et bébé dragon (seul River peut l’appeler ainsi), la salamandre, Salamander...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1398

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Lun 5 Aoû 2019 - 20:03

La mélodie de la lune (fin)
C'est la fin d'une aventure, mais le début de plusieurs autres


River était de retour près d'Edan qui était en train de manger. Il mangeait pas parce qu'il avait faim, mais pour essayer de soigner son trop plein d'émotion que Bobo lui avait donné. Grâce à son cadeau, il avait pu sentir une dernière fois l'odeur et la chaleur de son père, le roi dragon du feu, Igneel. Cela l'avait mit dans un état entre joie et tristesse, que la seule chose qui a vraiment compté ce n'est pas cette sensation en lui met le symbole du dragon sur son bras. Un présent de son père, un présent pour lui dire qu'il sera toujours à ses côtés. Le froid de River, ses paroles et la nourriture lui font du bien, puis pendant que les amoureux sont ensembles à la table, ils entendent une petite voix hésitante dans leur dos. "Excusez-moi... Vous êtes bien Natsu et Grey de Fairy Tail? Je ne veux pas vous déranger. Je suis désolée..."

Edan se retourne, voit une jeune femme aux cheveux rose, petite cornes sur la tête, vêtement blanc en laine, toute timide et rougissant de gêne. Le blond sent sa petite odeur de laine, il l'avait reconnue et sourit. "Haaa Aries, oui c'est nous. ça fait longtemps dis donc. Comment vas-tu ?" River se retourne aussi. "Aries? Mais... Qu'est-ce que tu fais ici? Tu as ouvert ta porte toute seule?" Le chasseur de dragon n'avait pas penser à cela. Il n'avait pas pensé à comment Aries avait pu franchir se porte sans l'aide de Lucy. C'était trop compliqué pour lui de pensé à ce genre de chose, pour lui c'est normal qu'un esprit céleste soit devant eux en train de leur parler. Aries se cache un peu plus, très gênée. "Je suis désolée. C'est le Roi des Esprits qui m'a permis de venir sans l'aide de Lucy. Dites lui que je suis désolée. J'étais venue voir Leo, mais il avait autre chose à faire et je ne voulais pas le déranger. Alors je suis venue vous voir. Je ne veux pas vous importuner. Je m'excuse, je peux partir si vous préférez."

Partir ? Mais non, on n'est pas du genre à faire cela. Les paroles d'Aries lui pince le cœur de savoir que Leo n'était pas rester avec elle surtout après toute ses années à Storybrooke. " Tu nous dérange pas voyons, on est amis. Je suis désolé que Lucy ne soit pas avec nous, elle serait heureuse de te revoir. Tu veux qu'on t'aide ?" Oui Lucy aurait été heureuse, des larmes de joie se serait peut-être mise à perler sur son visage comme lui auparavant, si elle avait face à elle la constellation du bélier et pouvoir la toucher. Aries relève la tête avec un sourire. "Lucy ne nous a pas oublié? Elle nous manque aussi beaucoup. Au moins, Taurus et Aquarius peuvent savoir qu'elle va bien, puisqu'elle a leur clé." Aries fouille dans une poche de sa robe de laine et en sort sa propre clé. Elle la tend au mage de feu. "Excuse-moi de te demander ça, mais peut tu donner ma clé à Lucy? Je veux avoir un lien avec elle moi aussi, à défaut de pouvoir la voir comme Leo et Caprico. Je suis désolée." Elle retrouve son air gêné.

" Elle ne vous a pas oubliée, elle à même fait des études en astrologie. Lorsque vos constellations sont dans le ciel, elle vous parle. Les amis même éloignés des yeux sont toujours unis dans le coeur. Vous lui manquez énormément, vous êtes ses amis, sa famille." Edan la voit fouiller et sortir sa clé d'or, petite clé doré avec le symbole astrologique du bélier. "pas besoin de t'excusez Aries." Le chasseur de dragon prend la clé. " Je la remettrai à Lucy dès mon retour dans l'autre monde, j'en fait la promesse que tu sera à nouveau réunie elle et toi. Vos liens sont incassables." Edan lui sourit. Aries commence à briller d'une lumière blanche. "Ça y est, mon temps est écoulé et le Roi des Esprits me rappelle à lui. Je suis désolée de vous avoir dérangé." Elle hésite, gênée, mais elle fini par venir faire un câlin à Edan, et un à River. "Merci, mes amis... Je suis désolée." Son corps disparaît pour faire place à quatre petites boules de lumières qui s'envolent dans le ciel pour aller former la constellation du bélier.

Le chasseur de dragon est surpris par le câlin d'Aries. " C'est fait pour ça les amis. On se reverra." Puis il regarde la constellation se former. " Lucy sera contente et Aries aussi." River regarde la constellation et sourit,lui aussi. Puis, il se tourne vers son bébé dragon. "Allez bébé, je crois qu'il est temps de partir." Il lui prend par la main, main qu'Edan serre, pour suivre Bobo jusqu'à son bateau. " Oui, retournons à Storybrooke. On ne peux pas rester ici sans les autres de la guilde. Et puis j'ai fait une promesse."

Bobo les emmène en bateau jusque sous la brèche dans le ciel. Avec la lacrimas jaune, il souffle dessus dans la direction d'Edan et ça le fait l'éviter jusqu'au portail. Le blond remercie Bobo pour tout, puis il traverse sans problème. Le chasseur de dragon retrouve Queenie, Gabrielle et Bailey de l'autre côté qui tiennent le portail ouvert. Quand il est de l'autre côté du portail son regard croise celui de Queenie. Son sourire disparaît aussi vite et il blêmis. " Er...Erza....ça...va ?" Oui il ne s'attendait pas à ce que la première personne qui revoit c'est la reine des fées. les filles commencent à être au bout de leurs forces . Queenie est hyper pâle et a des méga cernes. "Est-ce que ça ? Vraiment Edan ?? Tu as intérêt à m'expliquer ce que vous avez fait pour que Lullaby se retrouve dans Storybrook ...."

Edan perd tout ses moyens surtout lorsqu'il voit le regard menaçant de Queenie. On peut voir des gouttes de sueur perlaient sur son front, puis il avale difficilement. " On...On ne sait pas comment il est arrivé ici....Comment veux tu qu'on le sache Erza ? En lui posant la question ?" Edan jouait avec sa vie, mais c'était sortie tout seul, il n'avait pas réfléchit à ses propos et s'attendait presque à recevoir un coup d'épée dans la tronche. "Car il n'est pas arrivé là par hasard ..." elle soupire fortement "Vous l'avez battu au moins ?" Le mage de feu répond aussi vite que la question fut posée. " Oui, son livre est détruit, il ne reviendra plus, ni lui, ni Déliora" Il lui a même dit pour Déliora, au moins deux démons n'était plus de ce monde, c'est que un. Et peut-être que la reine des fées va les pardonner. "Bien ... Très bien ... On discutera du reste de votre mission après" Queenie le dit sur un ton assez froid alors que Gabrielle la tient et fait un petit sourire à Edan pour voir comment il va. Edan fait un petit sourire même si il a encore peur d'Erza et se décale pour laisser la place à River.






acidbrain


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
“I will never give up... I will never give up! As long I'm still breathing in this world... As long I'm still standing, I will never give up!!!” × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78068-fini-si-vous-n-avez-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78096-ma-famille-mes-amis-mes-ennemis-c-est-mon-bonheur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78537-les-aventures-d-une-salamendre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80972-a_little_dragon#1023061

Contenu sponsorisé







Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE] - Page 6 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 6 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Évènement #111: La Mélodie de la Lune [FE]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes