MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


TOP RP
- bientôt -



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ You Are my Buddi ☆ Evénement #115
Une mission de seb - 20 octobre 2019
Une mission toute mignonne, toute gentille !

Partagez
 

 Why can't we be friend ? ♛ Violette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Adler


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Victoire Adler


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 611

Why can't we be friend ? ♛ Violette _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 9 Juil 2019 - 23:04


Why can't we be friend ?
Cela faisait quelques temps à présent que Victoire avait emménagé la forêt. Sa prise de position contre Elliot ne lui avait pas créé que des amis, loin de là, mais elle restée persuadée que s'il leur restait un espoir, c'était tant qu'il n'était pas encore devenu ce qu'il devait devenir. Chronos patientait, il attendait quelque chose, cela signifiait que dans sa première ligne de temps, il n'était pas parvenu aux effets escomptés. Il comptait sur le jeune homme pour terminer sa tâche et Hera avait pou crime d'avoir vu cela comme une aubaine de sauver tout le monde. Comme l'avait-on remercié ? En la considérant comme un monstre sans cœur. Non pas qu'elle n'en avait pas, elle pensait tout simplement au plus grand nombre, sans compter que ce gamin, elle ne l'avait jamais connu et il était le fils d'Aphrodite pour ne rien arranger. En somme, le dilemme du Tramway n'en avait jamais vraiment été un pour elle.

Assise devant une petite cabane de bois, elle avait posé un rocking chair dans lequel elle se balançait nonchalamment tout en lisant un bon livre bien épais. Un de ceux qu'elle n'avait encore jamais lu. Alexis le lui avait conseillé et il fallait bien avoué que la gamine avait du goût, l'histoire était plutôt prenante avec une intrigue imposante et des lenteurs comme elle les aimait pour laisser à l'auteur le soin de faire ses divagations et ses descriptions. Elle était bien en sommes, elle, seule, avec un bouquin, voilà qui résumait bien des années d'Olympe... à la différence qu'elle avait à présent le sentiment d'être libre, qu'elle était sur Terre et qu'elle ne guettait pas le moindre son, terrorisée à l'idée que son monstre de mari ne la rejoigne.

Pourtant, des pas avaient fini par attirer son attention. Des pas légers, rapide, signe que le propriétaire de ses gambettes était en train de faire son jogging qu'elles devaient être détenues par une jeune femme plutôt menue. Ses suppositions s'avérèrent vraies. Elle aperçut alors un peu plus loin une jeune fille brune qui semblait s'être arrêter quelques instants, sans doute pour reprendre son souffle, mais qui observait les alentours d'un air plutôt perplexe. La laissant couper son téléphone qui devait sans doute lui donner sa dose de musique, Hera leva les yeux des Frères Karamazov sans bouger d'un centimètre tout le reste de son corps et se contenta de préciser d'une voix nonchalante et suffisamment porteuse pour que la demoiselle l'entendent.

- La ville est par là...

Elle avait levé son bras droit avec grâce pour lui pointer une direction particulière. Voyant le regard de la jeune femme, elle esquissa un sourire en coin :

- C'est bien ça que tu cherches, non ? La ville ? Et bien c'est par là...

Refermant son livre, elle le posa avec douceur sur ses genoux, ses mains se crosisant par au-dessus pendant qu'elle dévisageait la demoiselle. Cela devait surprendre. Une vieille cabane de bois qui devait faire office de cabane à outil, une femme avec jean simple, des bottes de cuirs et en débardeur, sur un rocking chair en train de lire tranquille un livre accompagné d'une tasse de thé sur un guéridon plutôt guindé.

- Tu t'es sacrément éloignée... J'espère que tu sais ce que tu fais et que tu connais ton endurance, ça m’ennuierait de devoir te raccompagner maintenant jeune fille, je suis en plein dans un suspense plutôt prenant...

Elle sentait quelque chose de particulier c'est cette enfant. Elle avait sans aucun doute vécu de nombreuses choses pour son âge. Quelque chose dans son aura dégageait quelque chose de sinistre, de désolant et de terriblement triste. Victoire pouvait le ressentir au plus profond d'elle-même, un terrible malaise qui lui donnait des douleurs étranges dans le ventre et une forte envie de vomir. Il y avait quelque chose au fond de ses yeux qui montrait qu'elle avait sans doute grandit un peu trop vite et la méfiance qui luisait dans ses prunelles accentuait cette sensasion. Sans se départir de son sourire en coin ni de l'observer, un second rocking chair apparut à côté d'elle. Tapotant sa main contre l'assise, elle l'invita à s'asseoir avant de s'emparer d'une bouteille d'eau fraîche sur le guéridon et qui n'était pas là non plus quelques secondes auparavant. Sans cérémonie, elle lui lança à la figure.

- Tiens. Ca te fera du bien de te réhydrater. Vient t'asseoir, ça t'aidera à reprendre tes esprits. Je m'appelle Victoire et je suis ravie de te rencontrer miss ... ?


Attendant que la jeune femme décline son identité, elle haussa un sourcil d'un air intrigué, impatient, attendant que la demoiselle réagisse enfin.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
tempus fugit
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Violette Parr


« Faisons comme si j'étais Merida.
Parlez-moi, je suis tout ouïe »


Violette Parr


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Apprentie Policière
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5820

Why can't we be friend ? ♛ Violette _


Actuellement dans : « Faisons comme si j'étais Merida.Parlez-moi, je suis tout ouïe »


________________________________________ Jeu 1 Aoû 2019 - 16:25

Why can't we be friend ?
ft. Victoire Adler


Il était tôt. Mais Violette était déjà réveillée. La question était : est-ce qu’elle avait au moins dormi cette nuit ? Car en se réveillant, elle avait eu comme l’impression d’avoir fait un rêve. Mais ce rêve fut sans doute vrai. Elle s’était réveillée mouillée dans le lit…vestige de ses dernières activités avec Peter. C’est d’ailleurs à ce garçon qu’elle pensa. Elle se tapa lourdement le front avec sa main lorsqu’elle se souvenu de l’avoir smacker. Mais quelle idiote ! Pourquoi avait-elle fait ça ? Pourquoi n’arrivait-elle pas à se sortir Peter de sa tête. Pourtant tout lui revenait, le fait que Peter était en fait Pan, et qu’il était le père d’Hadès et Galatée. Toute cette situation était étrange, horrible et lui donnait envie de vomir. Et pourtant Peter, le plus jeune, lui laissait un sentiment étrange. Violette se leva de son lit, incapable de rester sans rien faire.

Sortant très discrètement de sa chambre, elle se dirigea vers la salle de bain afin de prendre une serviette et revenir au point de départ. Elle ne voulait surtout pas réveiller son père qui dormait dans une chambre non loin de la sienne. Une fois dans sa chambre, Violette enleva ses habits mouillés puis se sécha rapidement. Dans ces moments-là, où tout se bouscule dans la tête, ce qu’il fallait faire c’était du sport ! Alors la brunette se changea, enfilant une tenue de sport. Elle prit également son brassard qui faisait office de porte téléphone. Courir sans musique était impossible.

Et une fois de plus, Violette partit sur la pointe des pieds. Elle quitta l’appartement sans faire aucun bruit. Et ce n’est que lorsqu’elle fut sur le seuil de la porte, elle pianota sur son téléphone portable à la recherche d’une playlist qui déchire. Finalement, elle se laissa tenter par les hits de l’été 2019. Après tout, c’était la saison du moment. La jeune femme mit ses écouteurs et commença à partir en petite foulée. La musique dans les oreilles lui permettait de faire disparaître quelques temps ses pensées sur Neverland. Mais rapidement, ce fut ses pensées qui prirent le dessus. Elle en oubliait même le jogging qu’elle était en train de faire. Elle se laissait guider par ses jambes et son endurance sans remarquer qu’elle commençait à s’éloigner.

Neverland, Peter, Pan, les garçons perdus. Tout cela passa au second plan lorsque Violette remarqua qu’elle était désormais dans la forêt. Du moins, c’est ce qu’elle pensait en voyant les alentours. Des arbres, des arbres et…une cabane qui faisait office de maison ? Violette s’arrêta brusquement. Elle en profita pour prendre sa respiration et observer attentivement la forêt. Elle regarda derrière elle pour essayer de visualiser le chemin qu’elle avait pris pour arriver ici. Mais impossible de savoir réellement. Tout se ressemblait par ici. Violette soupira doucement puis enleva les écouteurs qu’elle avait sur les oreilles. Il était temps de passer au plan B. Elle arrêta la musique, ferma son application Deezer. Elle s’apprêtait à cliquer sur l’icône « plans » lorsqu’une fois féminine lui fit lever la tête.

C’était une femme, assise dans une chaise, lisant un livre. A première vue, elle paraissait inoffensive. Mais c’était quand même bizarre qu’une femme vive seule, en plein milieu de la forêt. Peut-être n’était-elle pas si inoffensive que ça ? Violette la regarda d’une façon perplexe lorsqu’elle lui indiqua la direction de la ville. Cela se voyait autant que la brunette s’était paumée ? Non. Violette ne voulait pas passer pour une pauvre fille qui ne savait pas ce qu’elle faisait. Elle n’était plus une gamine.

Ce qui la laissait le plus perplexe c’était sa façon d’amener les choses. Comme si Violette avait besoin d’aide. Pour qui se prenait-elle ? Sa mère ? Violette fronça les sourcils. Elle ne savait pas comment réagir face à elle. Et tout compte fait, elle s’en méfiait un peu. Après tout, il y avait le contexte pour. Forêt, maison, femme seule. Finalement, elle fut spectatrice de quelque chose encore plus intriguant. L’apparition d’un deuxième fauteuil, et l’apparition d’une bouteille d’eau. Violette fit les yeux ronds, totalement surprise de la scène. Comment avait-elle fait ça ? Elle ne semblait posséder aucune baguette magique et elle n’avait pas non plus prononcé de formule magique. C’était pourtant comme ça que ça fonctionnait par ici, non ?

Curieuse, Violette s’approcha prudemment. L’eau qu’elle venait de lui offrir tombait bien, puisqu’elle sentait qu’elle en avait besoin. Après avoir attrapé la bouteille en plein vol, Violette en bu une longue et grande gorgée. Et finalement, Violette se laissa tenter à l’expérience. Elle était curieuse d’en savoir plus sur tout ceci et faire une pause ne pouvait pas lui faire de mal.

« Violette. Je m’appelle Violette. Merci pour l’eau. Ca fait du bien ! »

Elle lui redonna en main propre, sans lui lancer dessus. Et elle prit place sur le rocking chair qui avait fait son apparition quelques instants auparavant.

« Comment vous avez fait ça ? Vous êtes une sorte de sorcière super puissante ? »

Sous-entendu qu’elle n’avait pas besoin de baguette ou de formule pour faire apparaitre ce qu’elle voulait. A y penser, cela était fort utile lorsque l’on avait besoin de quelque chose en urgence.

« Et ne vous inquiétez pas pour moi. Je sais qu’il me reste encore de l’énergie pour retourner vers la ville. On est vraiment loin ? »


Violette regarda autour d’elle.

« Je n’avais même pas remarqué avoir couru aussi longtemps et aussi loin. J’étais…perdue dans mes pensées. Nuit bizarre. »

Après une petite moue traduisant son incompréhension face à tout ça, Violette essaya de profiter de cette petite pause pour s’intéresser un peu plus à son interlocutrice qui l’intriguait réellement. De nature curieuse, elle avait envie d’en savoir plus. Tout d’abord, le regard de la jeune héroïne se posa sur le livre. Elle aimait bien lire elle aussi, mais sans doute pas la même chose. Les gros romans ce n’était pas son truc. Elle avait toujours du mal à les finir.

« Vous lisez quoi ?! »

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Powerful and lovely family

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi
 Page 1 sur 1

Why can't we be friend ? ♛ Violette





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt