« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

Partagez
 

 Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Lorelei Clearwater
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lorelei Clearwater

| Avatar : Dove Cameron

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  621721Fairy3

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  Tumblr_obgw1oC9D51u8lsmdo3_250
« Juvia voulait juste que vous l'acceptiez comme un véritable membre de Fairy Tail... »
Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  Tumblr_o52kljhVwt1u9hpu4o2_250


| Conte : Fairy Tail
| Dans le monde des contes, je suis : : Juvia Lockser

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  ESEAkaP

| Cadavres : 23



Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  _



________________________________________ 2019-07-21, 14:52



Oups, c'était une erreur
Ft Monsieur Grey
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
TUT, TUT, TUT, un son strident et répétitif parviens aux oreilles d'une sublime jeune fille aux longs cheveux bleu décolorés. Elle ouvrit de grand yeux expressifs et se redressa, en baillant légèrement. Deux minutes plus tard, la voilà dans la salle de bain collective du centre d'hébergement ou elle vivait momentanément. Elle n'avait nulle part ou aller, et pas un assez gros salaire pour vivre dans un lieu fixe. Enfin, si, elle avait bien un endroit ou elle voulait aller mais ou personne ne l'accepterais... Elle sortit bientôt de la pièce d'eau, habillée d'une légère robe reprisée à quelques endroits. Mais surtout d'un bleu parfaitement terne, comme son moral d'ailleurs. Elle regroupa ses maigres affaires, a savoir : sa tenue de Serveuse pour le Chat-peau-thé, celle ci en parfaite état, un petit livre bleu lui servant de journal intime, une robe de rechange et son dernier pot de teinture bleu. Enfin, elle mis en place sa petite boite de médicament pour l'aider à dormir, ou plutôt l'obliger à dormir. Sans oublier sa petite bourse. Son sac sur le dos, elle se détourna et sorti de la pièce qui l'avait accueillit cette nuit encore, elle y reviendrais ce soir, comme toujours.

Elle passa devant la réception, personne. Normal il était encore tôt, il faisait a peine jour. Sa morning routine était assez précise. Une fois dehors, elle observait le ciel couvert, espérant de la pluie, sa seule amie dans ce bas monde. Puis elle marchait, en regardant ses pieds dans une seule et unique direction. Elle marcha tranquillement, elle dépassa une ruelle pour tombé sur la place des Panneaux de Recherches, qui depuis le temps étaient laisser plus ou moins à l'abandon. Beaucoup s'étaient retrouver les un des autres. Son regard se posa naturellement sur son propre avis de recherche, qui était en parfait état. C'était comme si, quelqu'un remplaçait l'avis à chaque égratignures ou à chaque fois que le soleil décolorait le dessin de l'Ancienne Juvia. Celle qu'elle ne sera plus jamais, sa gorge s’assécha et son cœur se crispa. Ses yeux, eux par contre s'humidifièrent d'un seul coup et la météo clémente et douce vira à la pluie. Elle n'était pas assez puissante pour changer la météo de toute la ville, juste le quartier ou elle était.

Au moins, avec la pluie, personne ne la voyait pleurer, personne ne la remarquais agripper au panneau et pleurer de tous son souffle. Le reste de teinture sur ses cheveux coula sur ses vêtements, laissant voir à un observateur externe s'il était présent, les pointes des cheveux d'un bleu sombre parfaitement ressemblant à celui des contes, signe que Juvia usait de sa magie. Lorelei, pris le relais de Juvia, les larmes se séchèrent d'elle même. Après tout, Lorelei avait grandit sans Fairy Tail et était encore en vie non ? Juvia s'enferma dans l'esprit tourmenté et dédoublé de la jeune femme. Lorelei se redressa lentement,le corps usé et un rire ironique s'échappa. Elle ajusta son sac sur les épaules et ses pas reprirent. Direction son boulot, pour l'ouverture, enfin c'était ce que Lorelei voulait, mais pas Juvia. Une lutte acharnée s'empara, Juvia ayant repris du poil de la bête, finalement, pour faire plaisir à elle-même, bien qu'elle savait que cela détruirait Juvia encore un peu plus, Lorelei fit demi-tour, traversant la ville pour arriver sur un sentier de terre battue. La pluie avait cessé depuis longtemps. La belle blonde soupira légèrement, ses bottes étaient déjà bien sales à cause de ce chemin. Bientôt, au beau milieu de la cambrousse apparu une énorme bâtisse de plusieurs étages. Fairy Tail. Lorelei eu encore ce petit rire ironique, volé à un certain Chasseur de Dragon d'Acier de son passé, alors que Juvia hurlait d'y courir et de tambouriner à la porte. Mais Lorelei n'était pas dupe, elle n'était plus assez bien pour eux.

Mais l'envie était trop forte, et l'espionne dans l'âme qu'elle était, s'approcha par la fenêtre et regarda. Observa toujours la même pièce, n'ayant accès à pas beaucoup de fenêtre. Mais la pénombre l'empêcha de réellement y voir. Normalement elle resta planté là, une bonne heure environ, avant de voir de la lumière et de s'enfuir en courant. Pourtant, cette fois-ci ce fut différent. Elle posa sa main sur le carreau et se remis à pleurer provoquant une pluie particulièrement forte. Tous son corps souffrait de ce mal d'amour. Son corps agis plus vite que ses raisons, et frappa à la fenêtre, une fois, deux fois, et enfin, se mit à tambouriner, comme si sa vie en dépendait. Bien sur il n'y eu pas de réponses, pourtant, son corps n'avait pas dit son dernier mot. Il recommença et cette fois a la porte d'entrée, espérant que quelqu'un viennent les sauver comme à la belle époque. C'était a la fois un appel à l'aide et un acte de courage extrême... La porte s'ouvrit enfin, et les yeux trop embués de larmes elle ne vit pas vraiment la personne en face, elle ne fit que s'écrouler au sol en éclatant en sanglot sonore

« Ju....Ju....Ju....via...... est.... » sa voix se perdit dans ses sanglots mais elle se força tous de même à continuer « rentrée...... »
code by bat'phanie


Invité
Invité

Anonymous



Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  _



________________________________________ 2019-07-22, 21:17


Oups! C’était une erreur…

Lorelei Clearwater & River Frost
‘’I feel my heart explode to particles
Love is always here and I told you so
Restless in dreams love carved in stone
This rhapsody of life in a way
I guess we all know it’’


Il était encore tôt lorsque River s’était réveillé. Le climatiseur à sa fenêtre l’empêchait de profiter de la douce odeur du cerisier qui poussait dans la cour de la guilde. Il n’avait pas le choix. Avec la chaleur que dégageait son bébé dragon, il devait rafraichir sa chambre s’il voulait survivre. Son lit était affreusement vide depuis qu’Edan était parti au boulot, une heure plus tôt. Infirmier et pompier, ce n’était pas des métier que l’on pouvait faire pour les horaires de fonctionnaires. Les deux hommes travaillaient de jour, de soir, de nuit, la semaine, le weekend… Avoir une journée de congé en même temps relevait du miracle. Le Frost s’était donc habitué à profiter des rares moments avec son dragon. Maintenant qu’Edan était parti, il allait trouver de quoi occuper sa journée de congé.

River n’avait jamais été le genre à paresser au lit pendant des heures. Il préférait maximiser les heures de sa journée et paresser le soir. Il se leva, donc, de bonne humeur. Le ciel était couvert de nuages, mais la météo n’annonçait pas d’averse. C’était le temps idéal pour aller courir un peu avant le petit-déjeuner. Enfilant un short noir et ses baskets, sans oublier sa chaine en argent avec son pendentif en forme de dague, le Frost était prêt à partir. Il sortit de la guilde, ses écouteurs sur les oreilles, et il prit la direction du boisé derrière la guilde. Un petit footing en forêt, c’était tellement bien. Il pouvait être seul avec ses pensées et oublier un moment tous ses tracas. Il ne sentait que les branches et les caillous sous ses pieds. Il sautait par-dessus les troncs d’arbres morts, contournait les fossés. Il sentait le vent sur sa peau qui le rafraichissait alors qu’il commençait à transpirer sous l’effort.

River avait couru environ une heure lorsqu’il se décida à rentrer à la guilde. Il monta directement à son appartement pour prendre une rapide douche froide. Alors qu’il s’apprêtait à sortir de son petit appartement du deuxième étage pour rejoindre les cuisines de la grande salle, son regard accrocha un mot épinglé sur sa porte. ‘’Si tu sors, n’oublie pas de t’habiller.’’ Le coin inférieur du petit mot était brûlé, signature de son dragon. Un petit sourire en coin, le Frost baissa son regard sur son propre corps pour constater qu’il était nu, à l’exception de la serviette qu’il avait sur les épaules. Il enfila donc un caleçon noir.
« Un caleçon, ça compte… », affirma-t-il pour lui-même. Satisfait, il descendit dans la grande salle vide. Il la traversa en entier tout en regrettant le temps où, dans son monde, la guilde était toujours pleine à craquer de mage bruyants et énervants. Il regrettait tous les amis qu’il avait perdus. Secouant la tête, le mage de glace chassa ces pensées néfastes. Il devait se concentrer sur ceux qui étaient là.

Dans les cuisines communes de la guilde, River préparait son smoothie post-entrainement. Il était rempli de fruits colorés, de protéines et de plein de bonnes choses. Sortant des cuisines, son smoothie à la main, le mage de glace s’arrêta net. La pluie torrentielle martelait le toit de la bâtisse dans un bruit assourdissant. Le vacarme du mixeur avait couvert le bruit, mais maintenant dans la grande salle, impossible de l’ignorer. Tendant l’oreille, le Frost remarqua un autre bruit qui tentait de percer celui de la pluie. C’était un autre type de martellement. Comme si quelqu’un frappait dans les carreaux et la porte de la guilde. Levant un sourcil, ne voyant vraiment pas qui pourrait sortir par un temps aussi affreux, il déposa son smoothie sur une des tables. Normalement, les mages de la guilde avaient tous une clé. Et ses meilleurs potes savaient se téléporter directement à l’intérieur. C’est à ce moment qu’il comprit. Edan devait avoir égaré sa clé, encore une fois. Le glaçon alla donc ouvrir la porte, vêtu simplement de son caleçon noir et de sa serviette blanche sur les épaules.
« Encore perdu ta clé? », demanda-t-il avant de voir, plutôt que son bébé dragon, une jeune femme qui s’écroulait dans le hall.

River recula d’un pas alors que la jeune femme restait sur le sol en pleurant. Le cœur du glaçon s’arrêta un instant. Avant même qu’elle n’ouvre la bouche, il l’avait reconnu, pour l’avoir côtoyé pendant des années pendant la malédiction. Juvia… Et elle était rentrée… Le Frost recula encore, légèrement tremblant.
« Ju… Juvia… », arriva-t-il seulement à articuler. Certes, il savait qu’elle était présente dans ce monde, mais il avait tenté de l’oublier. Comme on balaye la poussière sous un tapis, il avait voulu balayer ses problèmes hors de sa vie, pensant les faire disparaître. Juvia devant lui, ses problèmes lui revinrent en pleine figure. Toute la culpabilité qu’il n’avait pas voulu gérer remonta d’un coup à la surface. Il ne savait pas comment réagir. La jeune femme devait lui en vouloir énormément, autant de ce qu’il lui avait fait pendant la malédiction que de l’avoir abandonner par la suite. Et le reste de la guilde… Lorsqu’ils sauraient tout ce qu’il avait fait subir à la pauvre fille de la pluie… Ils ne voudraient plus lui parler. Il deviendrait le paria qui à tourné le dos à sa famille. De toute façon, entre Juvia et Grey, la guilde s’était toujours rangé du côté de la jeune femme. Il avait beau dire et répéter qu’il ne l’aimait pas, tout le monde continuait à l’encourager elle, allant même jusqu’à traiter le mage de glace d’idiot. Devant la guilde, Juvia était toujours la pauvre victime de l’idiotie de ce méchant Grey. Depuis qu’elle était arrivée à Fairy Tail, lui n’avait plus eu droit à sa liberté. Il n’avait plus le droit de choisir ses fréquentations. Il n’avait plus droit à son intimité. Mais ça, les autres ne le voyaient pas. Se faire harceler, même si la harceleuse est très mignonne, ça reste du harcèlement.

Dans la grande salle, River paniquait. Il ne voulait pas se faire jeter hors de la guilde. En fait, il ne voulait pas subir ce qu’il avait fait endurer à Juvia. Soudainement, il leva les yeux vers les portes du deuxième étage, là où se trouvaient les petits appartements des membres de la guilde. Il savait que Leo et Jude dormaient encore. S’ils sortaient et qu’ils la voyaient… Déjà que c’était très tendu entre Happy et lui, l’exceed n’hésiterait pas à le descendre devant les autres. Il ne pouvait pas tout risquer. Rapidement, le Frost referma la porte de la guilde et attrapa Juvia par le bras.
« Lève-toi! », lui ordonna-t-il tout en la tirant. Il la conduisit dans une des salles d’entrainement de magie. Il s’agissait d’une petite pièce vide aux murs renforcés de métal. Le glaçon referma la lourde porte derrière eux. Face à la porte, il n’osait même pas se retourner et faire face à la femme qu’il avait blessée. Une main sur la porte, la tête basse, il s’adressa à elle. « Juvia… Je… », commença-t-il sans savoir ce qu’il pourrait dire pour rattraper toutes ces années où il l’avait maltraitée, puis ignorée. « Qu’est-ce que tu fais ici? », demanda-t-il simplement, d’une voix dénuée de chaleur.

Code by Joy


Lorelei Clearwater
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lorelei Clearwater

| Avatar : Dove Cameron

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  621721Fairy3

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  Tumblr_obgw1oC9D51u8lsmdo3_250
« Juvia voulait juste que vous l'acceptiez comme un véritable membre de Fairy Tail... »
Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  Tumblr_o52kljhVwt1u9hpu4o2_250


| Conte : Fairy Tail
| Dans le monde des contes, je suis : : Juvia Lockser

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  ESEAkaP

| Cadavres : 23



Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  _



________________________________________ 2019-07-23, 21:35



Oups, c'était une erreur
Ft Monsieur Grey
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Si on lui aurait dit que ce matin n'allait pas être comme tous les autres, Juvia n'y aurait pas cru. Pourtant tout avait commencer comme chaque jours depuis ces 6 dernières années. Depuis que la Malédiction n'agissait plus, depuis qu'elle était redevenue seule en somme. Tous était pareil, à l'identique. Et pourtant cette fois, elle était devant Monsieur Grey, enfin Monsieur River, elle venait de le comprendre. C'était un signe du Destin, avec un grand D. Il l'avait reconnu en plus ! Son petit cœur manqua un battement, et ses larmes de désespoirs se transformèrent bien vite en larmes de joie. Elle se frotta les yeux comme une enfant, et lui offrit son plus beau sourire, malgré les larmes qui dévalaient sur ses joues.

« Oui.... »

Il l'attrapa par le bras et elle le suivit docilement heureuse, comme jamais dans sa vie. Elle venait de retrouver sa famille, son amour, sa vie, son existence. Rien n'aurai pu gâcher cet instant de paradis. Elle se retrouva avec son Monsieur Grey, dans une salle étrange. Ce n'était pas la grande salle, on aurait dit une sorte de pièce sordide. Qui, directement la fit pensée à sa chambre à l'Asile, le matelassage en moins cela étant. Il parla à nouveau, deux fois, Juvia fronça des sourcils, interloquée

« Juvia... Juvia espérait revenir dans la Guilde.... »

Juvia observa l'attitude de l'homme en face d'elle et compris qu'elle n'était pas la bienvenue et que ses craintes étaient fondées. Personne ne voulait d'elle pas même sa famille. La pluie qui s'était doucement arrêtée repris de plus belle quand un hurlement déchirant retentit dans la tête de la blonde. Juvia criait sa peine, sa douleur, son mal de vivre, la blonde se pris la tête dans les mains par la douleur. Alors que Juvia réfléchissait à milles façons de mettre fin à ses jours. Lorelei elle repris le contrôle, un peu plus calme que l'autre personnalité. Mais surtout parce qu'elle était la plus maîtrisée. Elle se racla la gorge gardant une main sur son front, lançant des petits regards à droite, parce qu'elle voyait l’illusion de Juvia dans un coin de la pièce a chercher de quoi se tuer. Oh elle n'était pas folle, enfin... Si complètement. Les autres avaient plutôt bien accepter leurs identités durant la malédictions, Regina Mills par exemple répondait tout autant au nom de Regina que de la Méchante Reine, de même, Jefferson répondait aux deux noms. Pour elles s'était différent, l'une comme l'autre étaient une face de chaque pièce, et, chacune apportait à l'autre ce qu'il manquait. Comme s'il y avait eu un processus de fusion inachevé. Lorelei était la force, la brutalité mais surtout la grande gueule des deux, tout ce que Juvia aurait voulu être. Juvia était la douceur, la sympathie mais surtout la plus délicate des deux, tout ce que Lorelei aurait voulu être. Oui, il fallait l'avouer, la Malédiction avait bel et bien raté sa réécriture de ce personnage.

« Lorelei s'excuse de l'intrusion, elle ne voulait pas importer monsieur l'infirmier River. » elle s'inclina en avant, comme dans la coutume japonaise « Elle va vous laisser et vous n'entendrez plus jamais parler de Lorelei et Juvia. » elle s'arrêta pour le regarder dans les yeux, son sourire se fit doux et tendre « Lorelei voulait cependant vous remercier pour les bons soins vous leur avez apporter à l'Hopital, vous étiez le seul à ne pas les voir comme une folle. Oh, il faut que vous sachiez que Juvia et Lorelei sont maintenant des bonnes patientes, elles ne ratent pas un seul des médicaments prescrit pour qu'elles aillent mentalement mieux  »

Elle était sincère, River l'avait été à survivre et elle ne l'avait jamais vu comme un méchant infirmier mais bel et bien comme un héro. Un héro incapable de venir la sauver mais qui, lui apportait des petits pains supplémentaires par exemple. Lorelei se tenait cependant encore la tête, Juvia était au bord du gouffre. La météo le ressentait, mais il fallait faire face encore un peu à ces gens qui ne voulaient pas d'elles, avant de disparaître complètement.

« Pouvez-vous les laisser partir ? Et leur indiquer une fenêtre pour qu'elles sortent sans que personnes ne les voient »
A quel moment, Lorelei aussi s'était mise à parler d'elle a la troisième personne ? Impossible à dire, elle ne se souvenait pas elle même. Mais, aussi déroutant que cela puisse sembler c'était devenu instinctif, plus que le je lui-même.
code by bat'phanie


Invité
Invité

Anonymous



Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  _



________________________________________ 2019-07-24, 21:12


Oups! C’était une erreur…

Lorelei Clearwater & River Frost
‘’Call me your favorite
Call me the worst
Tell me it’s over I don't want you to hurt
It’s all that I can say’’


Pendant toutes ces années, après la levée de la malédiction, Juvia avait hanté les pensées de River. Si la magie de Fairy Tail venait du cœur, celui du mage de glace était constamment occupé par les images de la jeune femme qu’il avait abandonné. Son cœur qui ne cessait de saigner bloquait sa magie. Il avait dû succomber aux ténèbres et se couper de ses émotions pour libérer son cœur de tous ses remords. Il avait dû laisser de côté tout ce qui faisait de lui quelqu’un de bien. Il avait vendu son âme pour retrouver sa magie. Depuis, il n’en avait pas le plein contrôle, mais il sentait à nouveau la glace affluer en lui. C’était tout ce qui comptait. Même si, pour cela, il s’était éloigné de sa meilleure amie… Même si, pour cela, il avait tué des animaux et même des gens… Même si, pour cela, il maltraitait sa propre famille… Plus rien ne comptait pour le Frost, excepté sa magie qui lui était revenue. Sa culpabilité envers Juvia, conséquence des mauvais choix qu’il avait fait, ne le torturait plus. Du moins, jusqu’à ce jour…

Dans la petite pièce servant à l’entrainement magique, River tentait de reprendre ses esprits. Pourquoi était-elle revenu? Pourquoi maintenant? Lorsqu’il lui posa froidement la question, la pauvre jeune femme lui répondit tout simplement qu’elle espérait rentrer à la guilde. Toujours dos à elle, les poings du mage de glace se serrèrent, tout comme sa mâchoire. La guilde était une famille, un refuge pour les mages. Comment avait-il pu se l’approprier et en exclure une des leurs? Mavis, si elle le voyait, devait pleurer de rage devant l’affront fait à sa guilde. Mais si elle revenait et qu’elle racontait à tout le monde ce qu’il lui avait fait… Le ténèbres en lui le poussaient à penser égoïstement. Il ne voulait pas devenir le paria et perdre sa place parmi les siens.

River se tourna finalement vers Lorelei. Il la regarda comme s’il la voyait pour la première fois. Ses cheveux blonds étaient délavés de leur coloration bleue. Sa tenue était rapiécée par endroit. Elle ne vivait pas dans l’abondance. En fait, elle ne semblait même pas pouvoir se permettre le strict minimum. Alors c’est comme ça qu’elle a vécu depuis toutes ces années? Jefferson lui avait dit, il y a longtemps, qu’il l’avait engagée dans sa boutique. Tout bonnement, le Frost avait cru qu’avec un boulot chez Jeff, elle vivait bien. Connaissant la mage de l’eau, elle n’avait probablement pas accepté que le Chapelier l’héberge chez lui. Elle ne voulait tellement pas être un fardeau pour personne. En plus, pendant la malédiction, en la gavant de médicaments dont elle n’avait probablement même pas besoin au départ, l’infirmier avait du lui créer une dépendance. Il se demandait si elle en prenait encore. Si tel était le cas, une bonne partie de son salaire devait servir à payer ses cachets. Il s’en voulait tellement. Toutes les ténèbres du monde ne pouvaient plus cacher la culpabilité qu’il ressentait.

Lorelei s’inclina devant lui avec respect et politesse, lui disant qu’elle ne souhaitait pas l’importuner. Mais pourquoi le traitait-elle avec autant de gentillesse? Ne devrait-elle pas le détester? Elle poursuivit en lui assurant que River n’entendrait plus jamais parler d’elle.
« Juvia… Non… Pourquoi tu fais ça? », lui demanda-t-il dans un souffle. Il était désemparé et ne savait plus quoi penser de la situation. Elle lui souriait. Il l’avait maltraité. Il l’avait abandonné. Et elle… Elle lui souriait. Elle aurait du le frapper, le noyer. Elle aurait du revenir en courant à la guilde pour tout raconter à Erza. Elle devrait le détester. Il ne comprenait plus rien.

C’est alors que la jeune femme prononça des mots que River n’aurait jamais cru entendre un jour. Elle le remercia pour les soins qu’il lui avait prodigué. Aussitôt, une boule se forma dans sa gorge et les larmes s’accumulèrent aux coins de ses yeux bleu de glace. Il se souvenait pourtant avoir du l’enfermer dans sa chambre de longues heures durant. Il se souvenait avoir du la maintenir physiquement pour la forcer à prendre ses traitements. Il se souvenait avoir du lui administrer des sédatifs lorsqu’elle piquait des crises. Il se souvenait de tout ça, mais pas elle. Elle, elle ne se souvenait que des belles choses. Elle se souvenait des fois où il l’accompagnait à la piscine, lorsqu’elle se comportait bien. Elle se souvenait des moments où il l’écoutait parler de magie et de mondes qu’il ne connaissait pas. Elle se souvenait même des petits pains qu’il lui apportait, en douce, sachant qu’elle les appréciait. Elle se souvenait de ces bons moments et ils sublimaient les mauvais. Elle était la fille de la pluie, mais elle ne voyait que le soleil derrière les nuage.

La tête baissée en signe de honte, River pleurait. Même ses ténèbres n’arrivaient plus à camoufler sa culpabilité. Lorsqu’elle lui demanda de la laisser partir, le pauvre glaçon prit peur. Maintenant qu’elle était revenue et qu’elle connaissait l’emplacement de la guilde, rien ne l’empêchait plus de prévenir tout le monde de la trahison qu’il avait fait. Instinctivement, il se recula pour s’adosser à la porte.
« Non! Tu… Tu ne peux pas partir… », lui répondit-il aussitôt. Il n’avait aucun plan, n’ayant absolument pas prévu le retour de la fille de la pluie. Il n’allait quand même pas la séquestrer, mais il ne pouvait pas la laisser partir.

Se prenant lui aussi la tête dans les mains, il commença à paniquer. Et comme à chaque fois que River paniquait, sa magie se manifesta. La température de son corps chuta drastiquement. Sa peau commençait à se recouvrir de frimas, et de la vapeur blanche s’en échappait. Son cercle magique apparu sur le sol qui commençait à se glacer. Il allait bientôt exploser et geler toute la pièce, il le sentait. C’est alors qu’il sentit sa magie se bloquer en lui. La glace refusait de sortir, comme avant. Alors c’était ça… Le retour de Juvia venait de signer la mort de sa magie. Ouvrant de grands yeux remplis de larmes, le mage de glace tomba à genoux sur le sol gelé. Son cercle magique s’effaça doucement alors que la température remontait d’elle-même. Les genoux et les mains par terre, le Frost pleurait. Les perles d’eau salée tombaient gouttes à gouttes sur le sol.
« Juvia… Je suis… Désolé… Tellement désolé… », articula-t-il à travers ses larmes.

Code by Joy


Lorelei Clearwater
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lorelei Clearwater

| Avatar : Dove Cameron

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  621721Fairy3

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  Tumblr_obgw1oC9D51u8lsmdo3_250
« Juvia voulait juste que vous l'acceptiez comme un véritable membre de Fairy Tail... »
Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  Tumblr_o52kljhVwt1u9hpu4o2_250


| Conte : Fairy Tail
| Dans le monde des contes, je suis : : Juvia Lockser

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  ESEAkaP

| Cadavres : 23



Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  _



________________________________________ 2019-07-26, 13:58



Oups, c'était une erreur
Ft Monsieur Grey
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Jamais Juvia n'avait connu le bonheur avait Fairy Tail, elle avait toujours été seul, ça on l'avait déjà dit. Mais ce que l'on oublie aussi, c'était qu'elle avait été une ennemie de cette même guilde. Ça avait été compliqué de se faire accepter et il avait limite fallu une guerre civile dans la dite guilde pour qu'elle soit acceptée. Elle avait même l'impression que Gajeel avait été accepté avant elle, il faut dire aussi qu'être un Chasseur de Dragon créait déjà des liens avec Laxus ou Natsu, que ce soit positif ou négatif. Et puis, il avait Levy lui... C'est pour cela que Juvia s'était accrochée à Grey de cette manière, son amour dévorant et étouffant pour lui avait été une sorte de moyen de s'intégrer. Au moins on faisait attention à elle contrairement à avant.

Elle cligna des yeux, l'observant, sa question était étrange mais elle vallait de mettre du temps à réfléchir. Elle se consulta elle-même, ou tout du moins tenta. Car Juvia n'était pas vraiment en état contrairement à Lorelei. Pourquoi elle faisait ça ? Pourquoi maintenant ? Elle leva les yeux au plafond se grattant avant de se mettre a ronger un de ses ongles déjà bien cassant. Elle soupira cependant au bout de quelques secondes, elle n'aimait pas réfléchir de cette manière

« Juvia à perdue pied, elle vient depuis un moment observer la Guilde, elle espérait vraiment pouvoir réintégrer sa Famille. Mais Lorelei n'est pas idiote contrairement à Juvia. Lorelei sait, qu'elle n'est plus assez bien pour être avec vous. Et puis... Lorelei n'a jamais eu d'amis et ni même de famille, juste Monsieur River et Monsieur Jefferson. Même si elle se sent redevable envers eux... »

Elle observa autour d'elle, ressentant le froid. Elle frissonna, elle n'était pas couverte, mais après 6 hivers dans cette petite robe d'été, elle était plus résistante. Elle claqua cependant une fois des dents. Il recula brusquement vers la porte et elle le regarda intriguée, Lorelei n'avait jamais vu River comme ça et, Juvia n'avait jamais vu Grey comme ça non plus. Il semblait perturber et, dégoûté. Dégoûté d'elle, dégoûté de ce qu'elle était devenue. Son cœur pris un dernier coup et la jeune fille lâcha sa tête pour se tenir le cœur. Il fallait qu'elle parte au plus vite, qu'elle meurs au plus vite, qu'elle soit libre au plus vite. Pourtant ses paroles n'étaient pas rassurante, elle pris peur et recula de plusieurs pas, effrayée.

« Lorelei ne veux pas être enfermée, Lorelei ne reviendras jamais, Lorelei n'aurait qu'a dire qu'elle viens d'un autre Conte et personne ne saura jamais rien. Elle a même déjà une idée, Lorelei aurait pu être une Sirène. Personne n'en doutera et puis voilà. Mais, laissez Lorelei sortir, ni elle ni Juvia ne le supportera.... »

Il fit encore plus froid, elle grelottais maintenant, mais pas question de se laisser faire. Maintenant elle avait la Magie pour l'aider contre River, pour qu'il ne l'enferme pas dans cette petite pièce oppressante et moche. Il tomba bientôt au sol, la blonde le regarda surprise. Le cercle s’effaçant, d'ailleurs était-elle capable de faire de la magie comme avant ? A part impacter la météo avec ses sentiments elle ne savait même pas si elle avait toujours de la magie en elle. Ça ne l’intéressait pas. Elle s'accroupis devant lui, son courage à deux mains

« Juvia ne peux pas vous entendre Monsieur River vous parler à Lorelei. Juvia est trop triste pour cela. Mais, sachez que ni l'une ni l'autre ne vous en voulons pour quoi que ce soit. C'est compréhensible, elles n'ont pas toujours été faciles à vivre c'est normal que vous ne vouliez plus les revoir. Cela étant.... » elle attrapa son petit sac à dos et farfouilla pour attraper sa précieuse boite de médicaments « prenez ceci, cela va vous faire du bien, et peut-être, oublier la venue des deux filles. Ce sera mieux pour vous. Adieu monsieur River, Monsieur Grey, cela aura été un plaisir de vivre à Fairy Tail et à l’Hôpital avec vous. »

La boite se retrouva devant l'homme. Elle lui déposa un chaste baiser sur le front et sa magie se manifesta légèrement,ses cheveux devinrent bleu, et l'homme pu sentir comme un effleurement sur les lèvres. Comme un baiser volé par une goutte d'eau. Elle le dépassa et ouvrit enfin la porte de cette pièce étouffante. Elle voulait tellement partir loin. Oh bien sûr elle continuerais à le protéger et le suivre, mais il n'en sera jamais rien. Enfin ça, c'était si elle survivait à cette ultime épreuve.
code by bat'phanie
[/quote]


Invité
Invité

Anonymous



Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  _



________________________________________ 2019-08-12, 19:49


Oups! C’était une erreur…

Lorelei Clearwater & River Frost
‘’Sparkling angel I believed
You were my savior in my time of need.
Blinded by faith I couldn't hear
All the whispers, the warnings so clear.’’


River ne comprenait pas pourquoi. Pourquoi Juvia avait-elle décidé de revenir à la guilde ce jour d’hui. Pourquoi était-elle aussi gentille avec lui alors même qu’il l’avait mal traitée et abandonnée. Pourquoi ne le détestait-elle pas comme lui-même se détestait… Contre toutes attentes, elle lui avoua qu’elle savait n’être plus assez bien pour la guilde. Il ne pouvait le croire. Il était le fautif. Il était le lâche qui l’avait abandonné à son sort, ne pouvant supporter ce qu’il avait pu faire pendant la malédiction. Il était le bourreau et elle, sa victime. Alors il ne comprenait pas pourquoi elle l’excusait de la sorte. « Juvia… Ne dis pas ça. Tu as toujours été assez bien pour la guilde. C’est moi… Je… Je n’ai pas été à la hauteur. » Et malgré tout, elle se sentait redevable envers lui. Envers lui et envers Jefferson… Le Frost serra les poings. « Jefferson! Il m’a dit qu’il s’occuperait de toi. Et moi, je l’ai cru… Le sale connard! », grommela-t-il entre ses dents. Certes, le chapelier avait donné à la jeune femme un boulot, mais il ne s’était pas occupé d’elle. Il aurait pu lui offrir une chambre dans son immense manoir. Il aurait pu s’assurer qu’elle ne manque de rien. Mais non… Il l’avait laissée à la rue. Le mage de glace se promit d’aller en toucher deux mots à son ami, deux mots qui laisseraient probablement des cicatrices.

Plus les minutes passaient, plus River paniquait. Rien ne se passait comme il l’avait imaginé dans sa tête. C’est souvent ce qui se passe lorsqu’on balaie ses problèmes sous le tapis, ils ne disparaissent jamais vraiment. La pièce devenait de plus en plus froide. Le Frost ne contrôlait plus rien. Il ne savait pas comment réagir. Tout ce qu’il savait, c’est que Juvia ne méritait pas ce qui lui arrivait. Elle ne méritait pas de retourner à la rue, loin de sa famille. Si elle partait maintenant, il savait qu’elle ne remettrait plus jamais les pied dans la bâtisse. Est-ce que c’était ce qu’il voulait? Il ne le savait pas. Maintenant qu’elle était revenue, il ne pouvait plus faire semblant qu’elle n’existait pas. Il ne pouvait pas la laisser partir sans régler les choses. Il bloqua donc l’accès à la porte, sans jamais penser au mal qu’il pouvait lui faire en l’empêchant de sortir. Elle se retrouvait enfermée dans une petite pièce, comme à l’hôpital. Alors même qu’il tentait d’arranger les choses, il les empirait. La pauvre jeune femme semblait tout aussi paniquée que lui. Elle le suppliait de ne pas l’enfermer encore. Voilà! Il avait encore merdé… Plus il essayait de réparer les choses, pire elles étaient.

Tombant à genoux, River sentait sa glace à l’intérieur de lui. Il sentait sa magie qui allait exploser sans qu’il ne puisse la retenir. Depuis qu’il avait retrouvé sa magie, elle se manifestait parfois toute seule lorsqu’il était en proie à des émotions fortes. Et des émotions, Juvia lui en avait toujours fait vivre… Sa magie menaçait de tout détruire, mais rien ne se produisit. Encore une fois, le cœur du mage de glace bloquait toute sa magie. Il avait vécu des années à Storybrooke sans magie, et il avait appris à passer par-dessus ce manque. Mais maintenant qu’il l’avait retrouvé et avait pu en jouir pendant plusieurs mois, il ne pourrait supporter de la perdre encore. Le pauvre mage était au sol, pleurant et demandant pardon à la jeune femme qu’il avait mal traitée. Et pourtant, elle ne semblait pas lui en vouloir.

Lorelei lui expliqua qu’elle et Juvia allaient partir pour toujours. River releva la tête.
« Non! Juvia… Lorelei! Ne pars pas, je t’en supplie. Merde! », jura-t-il alors qu’il se rendait bien compte qu’il avait tout gâché. Il sentit les lèvres douces de la jeune femme sur son front, alors que quelques gouttes d’eau vinrent lui donner un baiser sur ses lèvres froides. Le Frost vint toucher ses propres lèvres du bout des doigts, ne comprenant pas comment Juvia pouvait toujours l’aimer après tout ça. Lorsqu’il fini par se retourner, la porte de la salle d’entrainement était ouverte, et la jeune femme avait disparu. Doucement, il prit la petite boite qu’elle avait déposé devant lui. S’assoyant à même le sol, le dos retenu par deux mur formant le coin de la pièce, il ramena ses jambes vers lui. Il ouvrit délicatement la petite boîte. À l’intérieur, il y avait plusieurs comprimés que l’infirmier reconnu. Il s’agissait des médicament qu’il la forçait à prendre lorsqu’elle était internée. Tremblant, il laissa tomber la boîte au sol dans un tintement, les cachets s’éparpillant sur le sol. Elle avait continué à prendre son traitement. Non seulement, mais elle voulait l’aider en lui donnant ses médicaments. River ramena ses jambes vers lui et resta replié sur lui-même pendant des heures, jusqu’à ce que son corps soit asséché de toutes les larmes qu’il pouvait contenir.

Code by Joy


Contenu sponsorisé




Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA  _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Oups, c'était une erreur.... || GRUVIA





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations



Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser